AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

-44%
Le deal à ne pas rater :
REALME C21 64 Go Cross Black
109.91 € 196.57 €
Voir le deal

Les archives sont les portes du passé

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 10099
Popularité: 849
Intégrité: -628

Lun 3 Fév 2014 - 21:04


Moi je pense très sérieusement que tu aurais au moins pu te raser.

Bienvenue à Logue ! La ville où tout commence et se termine. Enfin… je crois que c’est un truc du genre. Mais pour moi, ça signifie surtout la ville où toutes les infos que je rêve d’avoir se trouvent. Ouais, toutes. Ou au moins beaucoup, à défaut de toutes.

Mais pour ça, encore faut-il trouver le centre d’archives. En soit rien de compliqué, Red y est déjà allé à priori, alors il sait où il va, hein ? Oui… Il sait…
Confiance, confiance… Quand on n’a pas le choix…

Le vrai défi, c’est de trouver le centre d’archive sans se faire repérer. Et pour ça, on a utilisé les grands moyens : Fini le rouge ! Place au bleu !

Spoiler:
 

Mais malgré ce changement drastique, je ne suis pas persuadée qu’on passe complètement incognito… J’ai comme une intuition qui me dit que Red va se faire repérer très très vite… Alors on baisse gentiment la tête et on marche sans s’arrêter.
Ni trop vite, ni trop lentement…
Quel stress.

Hey, vous !

Rah, non ! Voilà, c’est fini. On est foutu, on nous a démasqué.
Ou peut être pas… Il n’a pas encore crié et ce n’est pas un soldat ! Peut être que si on l’assomme assez vite…

NON ! Non. Incognito on a dit ! On est gentil, mignon. On sourit, et de toute façon il regarde Red et pas moi.
Rah ! Il regarde Red ! Je savais que son déguisement était bidon ! J’aurai dû insister pour qu’il se rase ! Raahh !
Raaaah !

Je vous regarde depuis tout à l’heure

Raaah, il nous espionne en plus ! On est mal, mal, mal !

Et j’ai clairement l’impression de vous avoir déjà vu quelque part…

N… Non ! Garde ta bouche fermée Izya, ne dis rien ! Zen ! Reste zen ! Ne prends pas un air de suspect, plutôt de légère surprise, voilà, bien. Cool. Chut. Respire. Sourie. Yipi…

Mais je n’arrive pas du tout à retrouver votre nom…

PIIIIIOOOUF. NON ! Garde la même attitude ! Rien de suspect on a dit ! RIEN DE SUSPECT !
Et puis, on est pas encore sauvé. Il peut encore trouver le lien avec…

HEURGH !

Qu’est ce qu’elle fout là cette affiche ! On est foutu ! Complètement foutu !!!
A cause de ça, on va être obligé forcer le passage ! De tout détruire ! De…

Je me tourne vers Red, regard sévère et murmure
Je t’avais dis de te raser.


Dernière édition par Izya le Mar 4 Fév 2014 - 15:56, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Invité
Invité


Mar 4 Fév 2014 - 15:47


-Vous me faites penser à une couleur en fait...
-Bleu ?
-Pourquoi bleu ?
-Je suis télépathe, je lis dans vos pensées...
-Nooon ?
-Non.
-Je t’avais dis de te raser.
-Mais... Mais je suis rasé ! Et même plutôt bien d'ailleurs. Est ce qe c'est de ma faute si ce truc bouge tout le temps quand il vole ? Sans le Tekkai je me serais ouvert la gorge pour te faire plaisir !

Et puis bon...


Deux pas pour pousser le douanier qui cherche toujours et aller décoller l'affiche du mur avant de la brandir juste à coté de ma tête. Une comparaison facile vu que niveau barbe, l'artiste de la marine m'a vraiment dessiné en repris de justice avec une barbe de dix jours.

Index pointé vers mon menton, puis vers celui de l'affiche.

-Alors ? Regarde bien... Je suis toujours pas rasé ?

-Hey Mais ! Je vous reconnais vous !
-Et ben quand même...
-Vous êtes ! Vous êtes euh....  Ah non... Non je croyais mais non... Je... Je vais vous laisser et y aller du coup... Hein ?
-Non.
-N...Non ?
-Non.

Des gouttes de sueur froides dégoulinent a grands flots sur les yeux écarquillés du pauvre type dont les jambes sont déjà prises par les ténèbres qui coulent de mon corps. Tellement mort de trouille qu'il n'arrive même pas a crier pendant qu'Izya et moi on le regarde s'enfoncer dans le sol et disparaitre. Mauvais jour pour l’héroïque douanier de Logue Town...

Et pas que pour lui vu le regard que me lance Izya...

-Héhé, attention, si tu cries d'autres vont venir... Va falloir te retenir un peu.

Et évidemment elle se retient, heureusement que les regard ne tuent pas.

-Bon, sinon on rigole mais c'est pas tout ça. On s'arrache avant de devoir payer une taxe d’atterrissage.. Reyson ? Reyson ? Descend on doit y aller ! Et on veut tous voir ton déguisement !

Héhé. Pauvre Reyson que j'ai réussi à convaincre que puisque tout le monde cherche un trio avec deux hommes, le plus simple pour passer inaperçu était de se transformer en trio avec deux femmes...

-Allez poupée on y va !

Et puis c'est Logue quand même, la ville ou tout commence et ou tout fini. Tant qu'a y passer des vacances rapides autant en profiter une fille à chaque bras...
Reyson D. Anstis
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 9059
Popularité: -712
Intégrité: -600

Lun 10 Fév 2014 - 11:58

    Ça coûte un shilling d’amarrer sa machine à quai, et j’aurais besoin de votre nom… Ah non, mauvais scripte, désolé.

    Red est un mâle, un vrai. Un enfoiré en somme. Comme quoi, faudrait une femme supplémentaire dans le groupe. Tu l’aurais dit plus tôt, on aurait pu amener ma secrétaire de quartier avec, non ? Puis d’ailleurs, pourquoi ce serait pas toi la femme ? Hein ? Parce que tu as eu l’idée le premier… Ouais, purement un argument d’homme. Et lorsque je souhaite rétorquer encore une fois, je vois son poing fermé, histoire de me rappeler la frappe d’il y a quelques semaines ? Ouais, purement l’argumentation d’un homme. Bon ça va, t’a gagné.

    Les voilà dehors, attendant mon entrée en scène. Désolé Izya, mais avec mes vêtements, ça ira pas de toute façon, donc je me sers dans tes affaires. Oh, c’est quoi ce caleçon tout fin avec juste un fil ? Les femmes portent vraiment des trucs étranges. Comment peut-on se sentir bien là dedans ? Mais bon, par souci de réalisme, je prends. Et comme je vois que ça dépasse au-dessus du pantalon, je change pour une robe. Une robe rose de surcroit. C’est bon comme ça ? Ah, j’oubliais. Le sexe. Malgré toutes ces années possédant cette faculté, jamais encore je ne m’étais transformé en femme. Dans mon quartier, la punition ultime consiste à devenir une femme à moustache. Femme pour la sanction, moustache pour le délire.

    Pourtant, Red devrait savoir que je suis fourbe à mes heures. Comme si j’allais oublier mon amour propre à cause de ses beaux yeux. Conclusion, ok pour la poitrine, mais certainement pas pour la fleur, je préfère mon phallus. Ma virilité, je l’aime et je la garde, point final. Tant pis pour cette bosse plus bas. Au niveau de la tête, j’ajoute même du maquillage, toujours par souci de réalisme, mais je garde un minimum de pilosité. Oh, et je deviens blond, ou plutôt blonde. Red a sans doute toujours rêvait d’une bonne blonde à son bras… Sans doute. Moi en blonde, probablement pas, et il va plutôt cauchemarder sur les blondes qu’en rêver après ça. Tu m’as cherché, tu m’as trouvé. Puis, il existe des femmes comme ça, sur une certaine île au loin…

    Spoiler:
     

    Alors, je suis comment ? Roh, fermez vos bouches, vous allez me faire rougir. Par contre, Izya, tu m’expliques comment on marche avec ces talons ? Héhé, j’ai trouvé plusieurs choses intéressantes dans tes affaires. Et comme mon narrateur en parle, tu es à présent obligée de les posséder, héhé.

    " Tu es jalouse de mes seins ? "

    C’est bon, suffisait de cette phrase pour qu’Izya reprenne ses esprits. Sans doute mon tact naturel. Ou ma voix toujours aussi viril qu’à l’accoutumé que je n’ai pas voulu modifier. J’approche et prends le bras de Red. C’est ce que tu voulais non ? Deux femmes autour de toi. Puis, sois content, les gens me dévisagent moi au lieu de toi. Et s’ils font le rapprochement entre ça et le moi original… Bah ils sont forts, et ça me fera un sacré coup à l’égo aussi.

    " Tu veux ma photo ? "

    C’est bon, un qui détourne le regard, mais pour tous les autres... J’aurais pu ajouter une touche de phéromones également, mais je crois que tu ne les aimes pas trop, n’est-ce pas Red ? J’ai hâte de voir les rumeurs qui circuleront sur toi après cette aventure. Surtout que comme je n’ai pas l’habitude de ces talons, je viens de perdre l’équilibre dans ta direction, tombant littéralement dans le creux de tes bras. Relevant la tête, nos visages n’étaient séparés que de quelques centimètres. Oh quel charmeur tu fais, et quel beau couple nous faisons…
https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttps://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 10099
Popularité: 849
Intégrité: -628

Mar 11 Fév 2014 - 20:40


Mon dieu… Et dire qu’Alfred voulait vraiment que je porte cette horreur. Je savais que j’aurai du moi-même faire mes valises. Mais quand la flemme est trop forte…

Saleté d’Alfred.

Bah oui, bien sûr que c’est de la faute du majordome, vous ne pensiez tout de même pas que j’avais des goûts aussi affreux ?! Enfin, voyons. Quand même. Réfléchissez un peu !

Enfin, le pire reste quand même le fait que LUI ose porter cette guenille. Okay, il s’amuse à faire le travelo. Mais quand même, y’a des limites au mauvais goût non ? Non. Bon, d’accord, je dis plus rien.

Mais maintenant qu’on est là, tous les trois, on peut enfin avancer vers le centre des archives trovamachinchouette. Allez Red, passe devant, je te suis.

Non, non, c’est hors de question, je me mettrais pas a votre hauteur. Non ! J’ai DIS NON !

Putain, Reyson, tu fais chier.

Lâche mon bras…

Comme si il allait lâcher… Et le fourbe profite bien du fait que je tienne à ne pas faire de vague jusqu’à ce que je trouve les infos que je veux. Jusqu’à ce que j’ai le dossier sur Tahar.

Alors je fixe le sol, résignée. De toute façon je suis déguisée hein. Personne ne me reconnaitra. Personne…

Par contre, tout le monde reconnait Red. Même s’il est Bleu. Et personne ne dit rien. Alors comment je sais qu’il le reconnaisse ? Bah c’est simple, les gens s’écartent de notre chemin bien trop vite pour que ce soit de la politesse. Et au bout du troisième changement de rue, Logue Town est devenue une ville fantôme. Comme quoi, les nouvelles vont vite dans le coin. Surtout quand il est question de la présence d’un des mecs les plus primés de Grand Line.

Pffffff…

Ouais, « Pfff ». ça sert à quoi de se donner du mal pour être discret, hein ? Hein Red ? T’aurais pu te donner un peu plus de mal quand même !

Mais bon, faut voir le bon côté des choses.

Au moins on a la place de circuler.

Sauf si c’est le calme avant la tempête…

C’est encore loin ? Non parce que si on pouvait éviter la marine qui devrait pas trop tarder à rappliquer… Ce serait pas plus mal !
https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Invité
Invité


Mar 11 Fév 2014 - 22:12


Argh, l’infâme vicelard ! Le tordu ! RAHHH ! L'horrible !

Je regarde l'okama descendre de mon appareil en serrant les dents à m'en péter l'émail avant de lui faire un grand sourire hypocrite en lui tendant le bras. Surtout ne pas le fusiller du regard... Surtout faire semblant de rien pour ne pas lui laisser la satisfaction d'avoir marqué des points... Tout ça se paiera un jour. Je note tout !

De toute façon je suis un ancien agent élite du Cipher pol, je peux me déguiser en dentiste pour faire croire à un môme que je vais pas lui faire mal et m'adapter à n'importe quelle situation... Alors déambuler dans la ville avec un barbu a grosse poitrine pendu au coude ? Même pas peur... Du moment qu'on me reconnait pas, tout baigne non ? Et puis je suis déguisé...

Mais autant avec deux bombes je suis sur qu'il y avait moyen de s'arranger, autant la, j'ai peur que l'affaire se complique...Et entre Izya qui boude ostensiblement en regardant ailleurs et Reyson qui joue les séductrices barbues, les regards qu'on attire sont pas vraiment ceux que j'espérais.

-Je sais pas vous, mais je sens que ça va se compliquer...

Heureusement que les rues de Logue sont du genre rangé et que rien n'a changé depuis mon dernier passage. Se retrouver dans le coin est assez facile pour que je le fasse les yeux fermés et il nous faut peu de temps pour nous retrouver devant l’austère bâtiment du vieux Trovaechntik. Un cube de béton aussi rugueux que l'humeur du patron et surement aussi bien rangé. Trois pas de plus pour traverser la rue et s'aperçevoir que derriére l'unique fenétre du batiment le type qui ressemble a une momie porte manteau est en fait bien vivant, ou du moins assez pour bouger et ouvrir le judas de la porte attenante pour nous regarder dans le blanc des yeux.


Vogon, John de son prénom. Qui, la main déjà sur le verrou de la porte nous dévisage tour à tour avec l'air hautain et méprisant du prêtre sur de son pouvoir toisant les pauvres pécheurs qu'il s’apprête a excommunier et bannir. Y'a pas à dire on l'impressionne vachement lui, ça fait peur.

-Vice amiral Rossignol ? Il parait que vous n’êtes plus amiral.

La c'est sur, ça va se compliquer...

Et d'un geste sec le vieux grincheux rabat une pancarte en mode bouclier entre lui et nous. Une pancarte qui pour lui doit se passer de commentaires et doit surement se révéler aussi infranchissable qu'une barre de fer froid pour une bande de spectres.

Accès réservé aux fonctionnaires du gouvernement.

D'autant plus quand le regard de poisson mort inquisiteur du vieux conservateur se fixe a nouveau sur Reyson qui tente en pure perte un sourire charmeur et ne récolte en retour qu'un nouveau panneau qui vient se coller sous le second de l'autre coté de la vitre.

Tenue correcte exigée.

Franchement, pourquoi une robe rose ?

Et voila, ça se complique...

Et je ne dis pas ça uniquement parce que mon petit doigt me signale aimablement qu'autour de nous toutes les rues se vident de toute présence humaine aussi vite qu'un évier qui fuit...
Reyson D. Anstis
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 9059
Popularité: -712
Intégrité: -600

Jeu 13 Fév 2014 - 11:58

    Ah, la narratrice a trouvé une pirouette ! Félicitations, mais le narrateur trouvera autre chose, un jour. J’aurais dû tuer Alfred l’autre fois…

    Saleté d’Alfred.

    Et les rues qui se désertent. Je ne comprenais pas. Ne les attirais-je pas ? Bande de vilains ! Ils n’arrivent pas à me voir à ma juste valeur. Izya non plus, vu qu’elle marche derrière, comme si elle ne faisait pas partie du groupe. Tant pis, je forme donc un couple avec Red. Moi on me reconnait pas, toi si. Tiens, si on me reconnait pas, j’aurais peut-être une prime sous cette forme ? Je préfère ça plutôt qu’on fasse le rapprochement entre ce corps et le vrai moi. Non, c’est la réputation de Red qui doit prendre un coup, la mienne doit rester intacte !

    Même le vieil homme n’est pas intéressé par mes charmes. Je comprends pas… Ne suis-je pas assez belle ? J’aurais dû ajouter les phéromones… Mais je n’avais pas envie que Red m’embrasse non plus, y a des limites à tout !

    Ce dernier d’ailleurs n’arrêtait pas de répéter que les choses se compliquaient. Quel rabougris. A tout obstacle, il y a des solutions. Que ce soit des contournements, ou la ligne droite.

    " Je sais pas toi, mais je sais comment ça va se simplifier… Izya, montre lui tes seins. "

    C’est un billet d’entré universel ! Je n’ai jamais vu une demoiselle se faire refuser après ça ! Regarde, le propriétaire te jette un œil. Enfin, pas dans le sens littéral du terme, mais il te dévisage ! Enfin, pas dans le sens orthographique du terme, mais il te dépoitrine ! Non, dévisage c’est mieux quand même. Sauf qu’il détourne bien vite le regard, et une troisième pancarte vient recouvrir les deux autres.

    Cherche stagiaire assidu et à bonne mémoire. Condition : avoir eu au minimum un D à l’examen universel du savoir culturel.

    Faut pas croire, D est une très bonne note sachant que la notation va de A à Z, et je vous dirais pas combien j’y ai eu, juste que les correcteurs sont déficients… Mais dans ce sens là, le message était clair.

    " Je savais que j’aurais dû te les augmenter la dernière fois que je t’ai touchée… "

    Au moins, on a eu chacun sa propre pancarte. C’est pas chouette ça ? Comme ça, pas de jaloux.

    " Bon, plan B de simplification du problème. Rossignol, descend ton panta… Je rigole. "

    Valait mieux préciser la fin assez vite, au cas où il avait les couilles de m’écouter. Puis cette action nous aurait répudiés de ce lieu à vie, soit l’effet inverse que ce qu’on recherche. Non, à la place j’allais faire une chose pas très esthétique. Bon, mon corps ne l’est déjà pas, mais je venais de doubler mes bras de volume. De femme barbue, j’ajoutais baraquée à la liste des adjectifs. M’approchant de la porte, je plaçais mes mains, une sur la serrure, une au niveau du judas et une au niveau du... Ah non, j'ai que deux mains.

    " Blé, ouvre-toi. "

    Ouais, parce que je vois pas pourquoi seul le sésame y aurait droit.

    Sinon, y a plus de porte. Enfin si, dans mes bras, mais je la pose bien vite sur le côté, le long du mur pour qu’il puisse la récupérer ensuite. Je suis pas un barbare, il faudra juste la replacer, pas en construire une autre. Bon, entrer comme ça chez les gens c’est barbare, c’est vrai… Mais barbare n’entre pas dans la définition de femme, donc j’ai un contrargument pour une fois !

    " Et voilà, ça se simplifie… "
https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttps://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 10099
Popularité: 849
Intégrité: -628

Jeu 13 Fév 2014 - 19:21


A bah bien...

Bravo la discrétion !

Tu pouvais pas trouver mieux comme simplification ?! Nan, tout de suite, Monsieur veut jouer les gros durs ! Monsieur arrache la porte ! Oui, je dis Monsieur et je continuerai de le dire tant que tu seras aussi peu sur de ton propre sexe.

Enfin, maintenant que c'est ouvert...

Entrons.

Et le vieux en face de nous ne bronche pas. Au il a bien eu un moment de surprise lorsque la porte s'est dégondée, mais le voilà de nouveau de marbre derrière son comptoir. Seul son bras se déplace doucement vers un de ces tiroirs pendant quelques petites secondes puis revient rapidement à sa place. Un moyen d'appeler la sécurité ? Peut être... 

Raison de plus pour ne pas trainer.

Alors je m'approche, moi, gentille civil aux cheveux bleus. Oui civil. Oui, d'accord, pas gouvernementale. Oui, oui... Bon.

J'aurai souhaité accéder au dossier Tahgel...

Comme seule réponse, je n'ai droit qu'à un Gard réprobateur vers le bas, indiquant la première pancarte.

Oui, bon, d'accord, on est pas du gouvernement. Mais lui la !

J'attrape Red par le bras et le tire devant moi.

Vous le reconnaissez lui ! C'est Red ! Et c'est lui qui a demandé ce dossier à l'époque ! C'est donc grâce à lui qu'il existe, et qu'il est là. Du coup, c'est normal qu'il puisse le récupérer non ? C'est son dossier après tout ! Non ?

Et en guise de réponse, une nouvelle pancarte vient s'ajouter au lot...

Traîtres, vous n'avez droit à rien, passez votre chemin.

Que s'est agaçant.

Bon, d'accord, pas lui. Mais si c'est pour moi le dossier, hein ! Moi je suis pas une traître ! Et puis, j'en ai besoin ! A titre personnel ! Oui, personnel ! La famille tout ça quoi ! Non ? Vous voyez pas ? Bon, bon, d'accord.

Il est chiant quand même cet archiviste. Moi qui était plutôt fière de ma perruque, me voici contrainte de l'enlever. Et puis je découvre les ailes, aussi, histoire de bien me faire reconnaître, quand même.

Bon, c'est bon maintenant ? Vous faites le lien ? Je suis Izya, la fille de Tahar, vous savez, le mec dont je veux le dossier... Alors ? Vous me le donnez ? S'il vous plait ?

Mais la seule réaction que j'obtiens, c'est un nouveau mouvement de bras vers son tiroir...

Raaaah ! Mais vous faites chiez à la fin là ! Je vous préviens, je veux ce dossier et je repartirai pas sans ! Et je suis prête à foutre le bordel dans TOUTES vos archives pour le trouver ! OUI ! TOUTES !

Un.
Deux.
Trois.

Rien ?

Tu me crois pas capable de mettre ma menace à exécution c'est ça ? D'accord, très bien, je vais me démerder seule. Connard va ! Vieux schnoc débile et borné ! J'm'en fou je trouverai !

Je trouverai je vous dis.

Alors, étagère un, dossier un. Je le sors. Jean Némar ? Aucun intérêt, zoup, par terre.

Quoi ? Les feuilles volent un peu partout ? ça te dérange le vieux ? BAH BIEN FAIT !
Sale con !

Et puis d'abord, c'était que le premier ! Na !
https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Invité
Invité


Jeu 13 Fév 2014 - 21:30


Je hausse les épaules quand Reyson arrache la porte, comme si c'était un truc auquel on avait pas pensé... C'est bien un pirate, incapable de se maitriser et de comprendre qu'on ne brise jamais une couverture. Enfin, le plan c'est discret. Alors on n'arrache pas les portes ! C'est n'importe quoi...

D'ailleurs ça fait plaisir, pour une fois Izya est d'accord avec moi. C'est agréable de ne pas être la cible du regard qui tue, vu de l'extérieur c'est vachement plus agréable. Surtout qu'en colérique qui se respecte elle prend immédiatement les choses en mains et se lance dans l'intimidation. Pas si mal d'ailleurs, elle analyse vite le vieux bonze et s'attaque a ce qu'il a surement de plus cher, son classement. Mais elle fait une erreur de jugement. Ce type est un coriace, il ne cille même pas quand elle balance une étagère pleine de dossier au sol, ni une deuxiéme. C'est une fourmi, une bestiole a sang froid qui va nous regarder démolir son boulot sans broncher et se mettre a le rebatir sans hésitation dés qu'on sera parti. Mais il nous aidera pas...

Pas grave, pendant qu'Izya s'énerve je fais signe à Reyson de garder le conservateur à l’œil et je me rapproche d'une étagère pleine de paperasse. L'époque ou je me suis retrouvé puni et condamné à suivre une formation aux archives est loin mais j'ai une bonne mémoire. Suffit de trouver le système de classement et mettre la main sur les bons papiers sera un jeu d'enfant.

Voyons voir... A tous les coups chaque secteur correspond à une source d'info. Suffit de trouver la zone CP, puis le bon numéro... Marine, Marine... Ah ! Cipher pol ! Facile et... Ah non... Marine. Le vieux ne fonctionne pas par secteur... Hum...

Peut être par nom de donateur ou d'écrivain? Red ou Lycos, alors Red...R... R... R... D? Hum... Ce n'est pas non plus classé par ordre alphabétique, l'affaire se corse... Et puis il y a ces chiffres sur les étagères. Des dates ? Non ça ne colle pas du tout. Des coordonnées spatiales ? Les données seraient rangés selon leur provenance et dispersés au hasard dans le coin ? Non non, trop tordu...

Cette affaire sent le vieux papyrus. A tout les coups Vogon est le seul a pouvoir se retrouver dans ce foutoir, et il lâchera rien tant qu'on brulera pas tout. Et si on brule tout on sera venu ici pour rien...

Embétant...

Comme cette voix qui me murmure des blagues à la con dans un coin de ma tête. Quelle est la différence entre une armoire à glaces et une autruche ?

-L'autruche c'est un oiseau. Et l'armoire à glace c'est un meuble ! Une armoire bordel ! Lycos avait rempli une putain d'armoire avec ses recherches, et je suis sur que personne s'est embêté à l'ouvrir et à la vider pour la livrer ici.

Normal, pourquoi s’emmerder, ce qu'il y a dedans est déjà parfaitement trié.

-On cherche une armoire Izya ! Modéle Cipher Pol, gris, métallique, verrouillé, et avec marqué en gros "brulez avant d'ouvrir" !

Et c'est au moment ou la miss a enfin un début de sourire aux lèvres et commence a se transformer en dragon pour prendre de la hauteur que la main du vieux con finit son mouvement et va appuyer sur un bête bouton à coté de son tiroir.

-Tornade in the hall !

Vous avez déjà rêvé de vous faire ensevelir sous une avalanche de bouquins? Pas depuis les sueurs froides pré examen du Lycée ? Moi pareil...
Reyson D. Anstis
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 9059
Popularité: -712
Intégrité: -600

Ven 14 Fév 2014 - 12:08

    Objection ! Je m’insurge ! Je suis discret ! Où voyez-vous des témoins ? Izya ne mentionnait-elle pas Logue Town comme une ville fantôme ? Et Red les rues qui se vident de toute présence humaine aussi vite qu’un évier qui fuit ? Celui qui toque aimablement à une porte est tout aussi discret que celui qui crie à la mort sur une île déserte ! Vous êtes juste jaloux de ma beauté, alors vous savez plus quoi trouver pour me rabaisser ! Mais dans ma grande bonté, je daigne vous pardonner… Je suis trop bonne.

    Mais je dis rien. Je les ai pardonnés, comme dit auparavant. Puis, Izya dirige sa colère sur le vieil homme plutôt que moi, alors ça passe. D’ailleurs, je connais mon sexe ! Je suis un homme efféminé ! Ou une femme virile ! Je vous laisse chercher la différence, qui pourrait donner lieu à un bon sujet de philosophie, comme Red mentionne les examens du lycée…

    Dit Rossignol, elle va pas le tuer hein ? Elle commence pas à se lâcher un peu trop ? Non parce que sa colère semble vachement réelle… Et j’ai beau lui avoir tendu un carreau de chocolat –je ne vous dirais pas où je le gardais – elle l’avait ignoré. Pourtant, c’était ce qui la calmait lors de la traversée pour les Blues, dans ta petite machine volante. Puis, vous parliez de discrétion, mais à présent on connaît vos deux identités, alors que moi non. Qui a la meilleure couverture hein ?



    Bon ok, je vous laisse gérer les affaires pendant que je garde un œil sur le vieux. Mais si je garde un seul œil sur lui, je fais quoi de l’autre ? Puis ça a l’air marrant de jeter les livres hors des rayons… Comme quoi, je ne suis pas le seul pirate hein ! Tiens, maintenant ils tombent tous de leur emplacement. Comment vous avez fait ça les gars ?

    Mince ! J’aurais dû garder les deux yeux sur le vieux, et pas qu’un ! En même temps, Rossignol aurait pu préciser… C’est donc de sa faute au final !

    " Je suppose que tu ne me diras pas comment arrêter ça ? "

    Le vieil homme fit signe que non. Sauf que si ça continue, Red va engloutir le tout dans ses ténèbres. Or, ce sera plus simple de trouver l’objet de nos désirs, ou plutôt des désirs d’Izya, lorsque tout est encore bien classé. Bon, tu me laisses pas le choix. Une main sur son col, j’envoie l’homme au milieu des couloirs où se déroule le déluge. Certes, tu peux tout ranger après, mais si tu meurs avec, tu feras comment ?

    " Je suppose que tu me diras comment arrêter ça ? "

    Étrangement, il ne répondit pas par une pancarte cette fois. L’aurais-je pris de court ? Alors, d’après ce qu’il m’a dit, faut que j’ouvre le tiroir et que j’appuie sur le bouton côté intérieur, comme ça celui sur lequel il avait appuyé au début retrouvera sa position d’origine. Et comme par magie, les livres cessèrent de tomber. Tiens, je n’avais jamais nagé dans des ouvrages… Mais là n’était pas la question. A la place, j’eus une illumination.

    " S’il veut pas dire où c’est, pourquoi tu prends pas le tout dans tes ténèbres Rossignol ? On sera plus à l’aise pour fouiller sur Armada, et on aura plus de bras aussi, non ? "

    Non, je ne suis pas toujours une lumière, en même temps je ne suis pas philosophe, mais ça m’arrive des fois. Le vieil homme m’ayant écouté avait à présent le choix entre nous indiquer cet unique dossier, ou nous voir partir avec l’intégrité de ses possessions. Un choix très compliqué je parie…

    Spoiler:
     
https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttps://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 10099
Popularité: 849
Intégrité: -628

Ven 14 Fév 2014 - 20:32


Raaah ! J'hallucine quoi !Dès qu'on avance enfin, BAM, faut qu'il y ait une complication. Et le BAM a même été douloureux tellement il y avait de paperasse ! C'est comme se prendre des dizaines et des dizaines de dictionnaires dessus ! C'est lourd ! Et...

Aie aie aie aie aie...

Mais bon, au moins, Reyson a su ce montrer un peu utile. Et pendant que je me démène à sortir de cette mer de papier qui s'est enfin calmée, on a le droit a un vieux tout tremblotant qui se demande ce qu'il doit faire. Moi, j'avoue pas avoir bien suivit. Mais dès que Red créé une légère vague noir qui engloutit quelques uns des précieux dossier, je vois mieux où on en ait.

Bah ouais, tu voudrais quand même pas perdre le but de ta misérable vie juste pour un pauvre dossier, non ? Bon, alors.

Elle est où, cette armoire ?

Le teint livide mais toujours avec un air de vieux schnoc borné, un indexe se soulève doucement de la masse de feuille pour indiquer une direction. J'en attendais pas plus pour me lancer. Alors je décolle , survole quelques étagères sur mon passage et fini finalement face à un mur...

Et en regardant un peu plus bas, il y a une porte. Bah oui, c'est pas un endroit prévu pour les créatures volantes, alors forcement...

Du coup, je redescends sur terre et ouvre... Rah, c'est fermé. Bon. Soit. D'accord...
Et défonce la fameuse porte.

Et là, c'est le drame.

Euh, les gars ?

Je ne peux pas voir le vieux fourbe d'où je suis.

Si vous pouviez le convaincre d'en dire un peu plus...

Mais je suis sûre qu'à l'heure actuelle, il doit bien se marrer.

Où alors simplement venir m'aider...

Au moins c'est clair, ce vieux, je l'aime pas.

Parce que là, ça devient chaotique.

Oui. Derrière cette fameuse porte que j'ai arrachée, il y a un escalier. Un escalier qui descend dans le sol. Qui descend loin. Très loin. Et tous les deux mètres, il y a un étage. Donc je ne vois même pas la profondeur.

Et sur chaque étage... Des centaines et des centaines... d'armoires.
https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Invité
Invité


Ven 14 Fév 2014 - 22:27


-Je crois que tu tiens une bonne idée Reyson... Hein Vogon ? Tu penses quoi de l'idée de la demoiselle à barbe ? Tu aimes ? Tu vas quand même pas nous obliger à être vraiment méchant hein ?

Une tombe, muet comme une tombe le vieux. Une tombe avec un regard assassin.

-Tu le prends comme ça ? Ok Vogon. Tu veux la jouer dure, on va la jouer dure. Mais c'est toi qui l'aura voulu. C'est quoi ce secteur la ? Oh... L'intégralité des demandes de fournitures du Qg de South blue pour les années 1550-1600... C'était quand l'amiral Shiro était lieutenant olonel dans le coin non? Il doit y avoir plein de paperasses signés de sa main la dedans... Inestimable.
-Faites pas ça !
-Je me disais bien que tu parlais. Et tu sais j'ai pas envie de faire ça mais... BLACK HOLE !

La marée noire familière accompagne mon geste vers les meubles renversés. Montant a l'assaut des paperasses comme une éclipse bouffant le paysage avant de revenir d'un seul coup vers moi. Laissant le sol aussi propre et net qu'au jour de sa construction...

-Et pouf ! Les paroles voles et les écrits restent hein Vogon? Mais ça, c’était avant ! Ahah ! Alors ? Qu'est ce qu'il va rester dans le coin si tu parles pas ? Tiens, ça c'est quoi hein ? Oh oh, des rapports d'opérations, voila qui est foutrement plus intéressant que la paperasse de réquisition hein ? Et de la marine d'élite en plus, quand on voit le mal que ces types se donnent pour rédiger le moindre bout de papier, ces trucs la valent de l'or. BLACK HOLE !

Enfin, valait... Tu dis toujours rien Vogon ?


-Faites pas ça ! Vous ne pouvez pas !

Un tremblement bien humain agite maintenant la glotte du pov' vieux bureaucrate. C'est ça la piraterie mon gars ! Pas de pitié !

Ok, on continue... Et tiens, je crois que je tiens un truc qui va te plaire. Si j'en crois ce registre je crois que ce secteur abrite l’intégralité des formulaires déclassés de la marine. Toute l'évolution des formules ampoulés et incompréhensibles des fonctionnaires de la marine ! Tu te rends compte Vogon ? Depuis le moment ou le premier bureaucrate c'est est sorti de sa caverne avec un tampon en main pour confisquer une pierre taillée jusqu'a nos jours. Tout est la et ça va disparaitre en quelques secondes... On dira ce qu'on veut mais les vestiges ne sont plus trés fiable de nos jours... Pas de regrets Vogon ? Vogon ?

-Arrêtez ! Arrêtez ça, pas les formulaires ! je parle je parle ! C'est l'armoire 218 !

-Lycos, 218. J'ai l'impression que j'aurais du trouver... Allez Izya ! On s'arrache de ce trou !
Reyson D. Anstis
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 9059
Popularité: -712
Intégrité: -600

Sam 15 Fév 2014 - 22:16

    Argh, l’infâme vicelard ! Le rancunier ! RAHHH ! Le vilain !

    Pourquoi ? Explique-moi ! Tu as attendu tout ce temps pour te venger ? Je te donne des idées. Et même, je t’enseigne comment utiliser tes propres pouvoirs ! Attends… Me dit pas que c’est parce que je t’appelle Rossignol ? Hey, c’est à tes parents qu’il faut en vouloir alors ! Vous parliez de couverture, de discrétion, alors pourquoi tu brises la dernière qui tenait encore ? Comment as-tu osé m’appeler Reyson devant un témoin, alors que j’ai cette apparence ? Attends qu’on sorte… Je m’emploierai à repeindre la tienne, de réputation !

    Au moins, on a enfin la réponse. Et j’entends déjà Izya revenir. Hum ? C’est pas un peu rapide ? Et ça vient pas un peu du mauvais endroit ? Des bruits. Du son dehors. J’engouffre ma tête sur le pas de la porte, mais je vois rien. Cependant, ça ne saurait tarder. En effet, lorsque les rues deviennent désertes lors de l’approche d’un monstre, le repeuplement alors que le monstre est toujours là ne signifie qu’une chose : la chasse commence. S’ils voulaient absolument la tirer, ils auraient pu rester chez eux, aux toilettes. Puis qui part à la chasse, perds sa place.

    Mais peut-être qu’il ne s’agit que d’un chien, ou plusieurs ? Ou des touristes ?

    Ou pas.

    Dans le doute, je retourne à l’intérieur en replaçant à peu près la porte d’entrée en place, inclinée vers l’encadrement. Un œil non attentif ne remarquera peut-être pas ?

    " Et si on empruntait l’issue de secours ? "

    Le vieil homme sourit. Il est où le piège ? C’est aussi bien dissimulé que l’armoire, quand on sait pas où chercher ? Ok, attends. Laisse-moi reformuler ma phrase.

    " Et si on créait une issue de secours ? "

    Izya venait de revenir. On a donc une dragonne féroce, et un ténébreux costaud. Alors ? On choisit quel mur en espérant qu’il n’y a rien derrière ? Je me suis occupé de la porte d’entrée, je passe mon tour. Le sermon inapproprié sur la discrétion, j’ai déjà donné. Tu veux pas essayer Rossignol ? Si le mur est trop épais, je me ferais une joie de doper tes bras… Puis je préfère éviter d’attendre que nous soyons encerclés. Si au moins Izya voulait faire son shopping dans un vrai magasin et non dans une bibliothèque, comme les autres femmes, j’aurais pu changer de tenue. Là, vous pouvez toujours rêver pour que je me batte sous cette forme, mon style serait trop reconnaissable. Bien que Rossignol ait mentionné mon nom… Bon, venons-en à la phrase philosophique de fin :

    " Si on reste, on risque d’y rester... "
https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttps://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 10099
Popularité: 849
Intégrité: -628

Lun 17 Fév 2014 - 0:18


218, hein. Bon, d'accord. 218.

Alors celle la, c'est la quelle ? 3 ? Bon...
Et celle ci ? 87 ? Hm...

Vu qu'à priori ça fait le tour du trou de l'escalieer en forme de spirale, on peut se dire que c'est pas a cette étage ? Oui, disons cela.

Hm, voyons juste en dessous.
102 ici, et de l'autre côté 194. Y'a peut être que 100 armoires par étage... Oui, ça parait plausible. Et du coup, la 218, elle serait au -2, non ? Vérifions...

Donc donc donc... 204, 205, 226... 226 ?! Mais enfin ? Il les a pas triées dans l'ordre ?! Non mais c'est pas possible ! C'est quoi cet archiviste en carton là ! Pfff.

Bon, alors cette rangé, non. Celle la non plus. Celle ci... C'est quoi déjà le numéro ? 216 ? J'ai un doute...

Ah bah elle est la. Je préfère vérifier avant de me la trimballer. Un coup de griffe et hop ! C'est ouvert ! Ah, bon c'est pas celle la à priori. C'est qui ce Nicolas ? Quoi ?! Il a osé voler des tablettes de chocolat quand il avait 12 ans ?!
Mais en vrai... On s'en fou, non ? Qu'est ce que ça peut faire franchement ! Rohlala, ils vont vraiment loin ces CP quand ils font des recherches. Je vais avoir le droit aux mêmes genre d'anecdotes sur Tahar ? Finalement, c'est peut être pas une bonne idée d'en savoir trop...

Non, mais si, j'en ai besoin ! Pour au moins savoir des trucs sur ma mère ! Donc ? Si c'est pas 216, c'est quoi déjà. Bon je referme... Non, en faite je referme pas. Le coup de griffe, c'est peut être pas une bonne idée... Heureusement que c'est pas celle que je dois me trimballer...

Bon alors... 218 ? Deux cent.... Oh merde. C'est quoi cette armoire complètement surblindée ?! C'est quand même pas celle là ? Si ? Non...
218.
...

Je me suis peut être trompée de numéro ? Tiens, cette feuille qui dépasse là, y'a marqué quoi dessus ? "Enfermement de Tahar Tahgel à Impel Down par le corsaire Pride Shri Parama"

Ah bah si, c'est celle là... Pfff. Est ce que je vais être seulement capable de la soulever... ? Certe je suis un dragon mais quand même !

Je la survole rapidement. Réfléchis deux minutes à comment que je vais faire pour le transport. Et finalement, merde hein, comme on dit, j'suis un dragon alors hop, je me pose devant, attrape le haut de l'armoire avec mes pattes avant en enfonçant mes griffes dans le métal, puis vient le tour des pattes arrières en bas, et zoup, je décolle.

C'est quand même foutrement lourd, à croire qu'il a eu une vie passionnante mon papa.

Mais bon, je reste quand même un dragon alors hein, c'est pas si lourd que ça en vrai. Bon, je m'amuserai juste pas à prendre des gens sur mon dos, là, tout de suite.

Du coup, je remonte et rejoinds les hommes qui se tournaient presque les pouces en m'attendant. Bravo la solidarité quoi. D'ailleurs, c'est eux les hommes, du coup, c'est eux qui devrait porter l'armoire, non ?

Hm... Non, j'ai pas confiance.

En plus Reyson est déjà en train de paniquer parce que la marine arrive enfin. Et à bien y réfléchir je trouve ça plus étonnant qu'autre chose... Ils sont pas censé avoir peur ces marines ? Après tout, on est sur les blues non ? Et déjà que sur Grand Line on était des gros durs (y'a qu'avoir sur Tortuga), alors ici, ils font clairement pas le poids...

Mouais, moi je trouve ça louche quand même... Soit ils sont suicidaires, soit y'a un piège. Dans le doute, je pense que Red devrait passer devant...

Non mais ne me regarde pas comme ça ! Je sais très bien que tu es trop fort et trop connu ! Donc soit ils sont suicidaires et le fait de te voir va leur faire faire une crise cardiaque, soit y'a un piège... Et tu seras le contre de ce piège !


Et le temps qu'il se décide à sortir, je me pose près de l'endroit où ils se trouvent et lâche un peu l'armoire pour me libérer de mon fardeau.

*Hurgk*

Tiens ? C'était quoi ce bruit ?

Et d'ailleurs, il est où le vieux ?
https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Mar 18 Fév 2014 - 15:49


Dehors, pas loin des archives.

-Bon les gars, procédure standard d’irruption sauvage. Richard démonte la porte avec le bélier, Ricky et Gontran traversent les fenêtres, les autres me suivent par la porte et on flingue tout ce qui bouge. Et faites gaffe quand même, il pourrait y avoir un otage. Bien compris ?
-Aye aye chef !
-Alors c'est parti, go go go !

-Stop ! Attendez !

Les archives sont les portes du passé Some-dude-by-fluorinespark-d3aic3c_imagesia-com_3r4c_large

-Monsieur ?
-Excusez moi mais. Qu'est ce que vous êtes en train de faire la ?
-Assaut sur un objectif retranché monsieur. Attaque et neutralisation de la menace pirate !
-Je vois oui. En fait j'espérais que vous ne diriez pas ça. Enfin, du coup je suis le lieutenant colonel Sentomaru Kenpachi et... Et je vous ordonne d’arrêter ça tout de suite.
-Mais monsieur je ! Il y a des pirates la dedans. notre devoir est de les arrêter !
-Oui oui mais tout a fait. Et vous savez quel pirate est la dedans bien sur ?
-Et bien. Les témoins qui nous ont prévenus prétendent avoir vu l'ex amiral Red...
-Et du coup?
-Ben... On attaque ?
-Bon... Comment vous expliquer ça... Regardez, je trace une ligne ici par terre. D'accord ? ça c'est vous. Maintenant j'en met une quelques pavés plus loin hum ? ça c'est moi par rapport à vous voyez. Parce que je suis un gradé rompu à toutes les techniques de combat. Et vous voyez la borne au bout de la rue la bas ? Y'en a une tous les cinq cent mètres.
-Euh... D'accord...
-Les compagnons de Red doivent être a peu prés la. Red lui, il doit être au moins à deux bornes de plus...
-Ah... Je crois que je vois ou vous voulez en venir... C'est pas bon c'est ça ?
-C'est ça. C'est pas bon du tout. Si vous lancez l'assaut ça va être un carnage et tout ce que vous gagnerez c'est des médailles à titre posthume. C'est bien clair la ?
-Ben euh... Oui mais du coup. On fait quoi ? On doit bien faire un truc non ?
-Et bien justement non. Contrairement à une croyance trop répandue dans la marine d'élite, on est pas du tout obligé de faire quelque chose. Au contraire. Alors on va se replier tranquillement sur des postes d'observation, et on va faire comme à la formation médicale. Sécuriser, prévenir, surveiller. Vous avez un den den ?  
Invité
Invité


Mar 18 Fév 2014 - 16:25


-Passer devant ? Houla houla. C'est pas parce que j'ai 11000 dorikis que tout de suite je dois me jeter dans les pièges hein. Utilisons plutôt la ruse. Et ça tombe bien j'en ai toujours un peu sur moi...

Bref coup d’œil dehors qui ne révèle rien de probant. La rue est toujours la et n'a pas vraiment l'air de grouiller de marines. Ni de gens non plus ce qui est déjà plus louche. Mouais. Cela dit même pour un truc aussi bête que se cacher ça demande une certaine coordination quand on est en groupe, et qui dit préparation dit den den. Et les den den, ça se capte.

Juste le temps de sortir l'escargophone noir de ma poche et de lui grattouiller la tête pour le réveiller. Allez l'escargot, dis moi ce qui se passe dehors...

-Krrrr krr
-Équipe 1 en position.
-Équipe 2 en position.
-Équipe 3 en position.
-Équipe 5 en position.

Hum, effectivement y'a du monde... Et a priori il en manque encore...

-Équipe 4 ? Ici Sentomaru Kenpachi ! Répondez équipe 4 !

Y'a des jours comme ça ou on croit que ça peut empirer. Alors qu'en fait si, ça peut toujours empirer. Toujours.

-Euh... Reyson ? Izya ? Je crois qu'on a un souci. Un souci majeur. Amiralement majeur pour être précis... J'ai l'impression qu'on est tombé pile sur le jour de visite de l'amiral en chef et qu'il a autant envie que nous de renouveler sa carte de bibliothèque.
Reyson D. Anstis
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 9059
Popularité: -712
Intégrité: -600

Mar 18 Fév 2014 - 18:20

    Le teint blême, je me tournais vers Red. J’en oubliais le pauvre vieux. Est-ce qu’il a bien dit ce que j’ai entendu qu’il a dit ? Le vieux qui, soit dit en passant, se trouvait là où se trouve à présent l’armoire. Il a bien mentionné le mot amiral en chef ? Si seulement l’armoire n’était pas blindée, on aurait pu dire qu’il a traversé le dessous et qu’il se trouve à présent à l’intérieur. Mais l’amiral en chef, c’est pas le plus fort des plus forts des ennemis ? Et on aurait pu amener l’armoire sur Armada, l’y ouvrir, et être surpris de voir le vieux à l’intérieur. Alors qu’on sort à peine d’Impel Down quoi… Mais non, le vieux est simplement coincé sous l’armoire, rien d’original. Ce qui est original, c’est l’amiral en chef sur les Blues par contre.

    " On s’en tient au plan de départ. Tu sers de boucli… Tu t’occupes des pièges, et on te couvre. "

    Avec lui pour diversion, on arrivera certainement à s’échapper d’ici ! Il faut juste que je convaincs Izya de me laisser monter sur son dos, et d’abandonner Red ici… Pas très simple, mais peut-être qu’avec un peu de phéromones ?

    Hé attends, tu as bien dit l’amiral en chef ? Celui-là même qui est au sommet de la marine ? Le marinier en chef ? En-dehors de sa forteresse imprenable ? Mais c’est une occasion en or, qui ne se présentera peut-être jamais ! Tant pis pour le plan A, j’ai une meilleure idée !

    " Rossignol. Et si je t’offrais une meilleure couverture à présent ? Tu te feras passer pour le stagiaire du vieux, tu as réussi à te sauver in extremis, et tu files vers l’ennemi pour lui dire qu’il faut sauver ton patron. Une fois à côté d’eux, tu redeviens Rossignol le ténébreux. Sans amiral en chef, on sera tranquille pour un long, long moment, non ? Si on le laisse en vie, il continuera de nous suivre sur toutes les Blues. Ici, c’est bien plus simple à naviguer que sur Grand Line. "

    Argument sur la navigation alors qu’elle et moi, ça fait deux. D’ailleurs, je suis plutôt le genre de navigateur à se laisser voguer au gré des flots. Mais ce détail de niveau, je le connais quand même. Attends, je le vois douter encore un peu. Il a peur que je le transforme en stagiaire féminin, ou il a pas confiance en mon plan ? Bon, suffit d’ajouter une couche.

    " L’ex-amiral Rossignol, le tueur d’amiral en chef, le pirate sanguinaire, le héros de tous les pirates et l’invincible étripeur de Kempachi ! "

    Bon, ça suffit maintenant ? Je pourrais continuer comme ça longtemps, mais on a pas le temps, et ça me fait quand même un peu mal d’être à ce point hypocrite. Mais c’est le business. D’ailleurs, je m’approche d’Izya en feignant d’observer l’armoire qu’elle venait d’amener. Une fois suffisamment proche, je lui chuchote :

    " Et si jamais ça tourne mal, il nous reste tes ailes qu’on peut prendre à notre cou… "

    Ou on change l’apparence à tous les trois, mais comme il y a plus aucun civil dans les parages, ça collera pas. Alors que le coup d’un seul stagiaire… Allez Red le surpuissant, on compte sur toi ! Dit oui que je te plante mes doigts dans ta chair ! Hum. C’est pas très attrayant dit comme ça. Accepte que je touche tes délicats muscles de mes mains. Ouais, c’est mieux.
https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttps://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 10099
Popularité: 849
Intégrité: -628

Mer 19 Fév 2014 - 20:19


De un, j'ai pas d'aile ! Ou du moins pas que vous puissiez prendre à votre cou si besoin.

Et de deux, bah, avec ça, j'ai beau être forte, je suis pas sûre de pouvoir vous porter...


Le ça, c'est l'armoire. Et n'y pense même pas Reyson ! On est venu sur cette île pour cette armoire, il est juste hors de question que je reparte sans ! Je préfère largement t'abandonner !

Bon, pour Red, c'est déjà plus discutable, mais toi, oui, tu vaux moins que cette armoire !

D'ailleurs, cette armoire, je la gigote un peu histoire de la resoupeser et me rerendre compte du poids de la bête. En plus elle est bancale, je sais pas pourquoi. Surement qu'il y'a un truc dessous qui devrait pas y être...

Oui, non, en fait, je suis sûre de pas pouvoir vous prendre en même temps qu'elle.

Et c'est pas la peine de me regarder comme ça !
En plus, j'ai une solution. Parce que moi, franchement, aller faire joujou avec l'amiral en chef, non merci !

Au pire, je peux aller chercher le bateau volant avec mon armoire pendant que vous faites mumuse avec Kindachi. Roh, mais laisse moi finir avant de râler ! Je vais le chercher ET je reviens vous chercher ! Je suis pas vache non plus. Je vais pas vous abandonner là !

Bah ouais, moi j'abandonne pas mes potes. Et puis Red, c'est quand même un peu plus qu'un simple pote. C'est quoi précisément ? Je sais pas trop... Une espèce de substitue de père sans doute.

Bref, ça vous va ? De toute façon, vous avez pas trop le choix.

Parce que en volant, je serai forcement plus rapide qu'eux, et que moi, je pars maint...

Hm...

Red ?

T'es bien sûr que y'a personne dehors hein ?


Oui oui qu'il me dit, c'est sans risque qu'il me dit... Mouais... Moi je sais pas. Moi j'ai pas le mantra.

Mouais... S'il m'arrive quelque chose... !

Ah ! Tiens ! Idée !

Non mais sinon, passez dehors les premiers ! Comme ça vous les occuperez pendant que moi j'irai au ballon...

Si, si, c'est mieux je vous dis ! Allez, zoup ! Dehors !
https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Invité
Invité


Jeu 20 Fév 2014 - 12:06


-Bon, le plan est simple, il faut qu'on bouge très vite avant que la nasse finisse de se refermer. A tous les coups l'amiral coordonne et ne se déplacera qu'une fois qu'on sera coincé. Alors on perce la surveillance marine et on file a travers la ville. Avec un peu de bol ils voudront éviter le tir ami dans le coin, et en nous poursuivant ils embéteront pas la miss. Y'aura plus qu'a se faire un hélitreuillage de combat au point d’évacuation, et on sera à l'aise...

Hélitreuillage de combat ? Laissez tomber, c'est un terme de cavalerie aéroporté. J'ai appris ça aux allods, je vous ferais un dessin.


Reyson n'a pas le temps de protester pour rappeler que dans son plan à lui il faisait plutôt équipe avec Izya et que c'était vachement mieux que je l'attrape par le bras pour le propulser dehors. Règle 92 du Cipher Pol, ne jamais ouvrir la marche. D'abord parce qu'il est prouvé que les premiers de files meurent plus souvent que les autres, et ensuite parce qu'on est toujours mieux derrière pour coller un flingue dans le dos.

- Allez Reyson ! Tu voudrais pas que je joue les héros tout seul hein ? Avance, je te suis...

Et faute de flingue une pichenette façon Shikan fera l'affaire.

Enfin, juste un truc encore avant de filer. Juste un tiroir à ouvrir pour y récupérer le den den de la boutique et le lancer à Izya. Parce que comme pour la répartition des marines, un hélitreuillage ça se prépare ou ça loupe.

-Tu fais vite hein ? J'ai peur que l'amiral décide de ne plus attendre dés qu'on va se mettre à courir dans les rues...

Et je rejoins Reyson. C'est le moment mec. Cours Reyson, Cours !

-Alerte monsieur ! Ils sont sortis !
-Tous à leurs trousses ! GO GO GO !

Début de course poursuite dans les rues de Logue. Les marines surgissent soudain de partout et se mettent à grouiller derrière nous comme des fourmis sur un sol recouvert de confiture. Mais comme prévu ils ne tirent pas. Pas encore. Et comme prévu aussi ils sont trop occupés par la belle paire de cibles qu'on offre pour se préoccuper du dragon qui file entre deux toits avec son armoire dans les pattes. Ne laissant dans la boutique d'archives qu'un bordel monstre et un petit vieux tout écrasé qui déplie avec peine son bras pour désigner un panneau affiché un peu plus loin.

Il est interdit de jouer avec les meubles sous peine d'amende.

C'est sur. ça se paiera...
Reyson D. Anstis
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 9059
Popularité: -712
Intégrité: -600

Ven 21 Fév 2014 - 10:34

    Hum. Bizarrement, leurs idées ressemblent pas à la mienne. Je peux pas plutôt m’envoler moi avec l’armoire ? C’est vrai, j’ai pas d’ailes. Pourquoi c’est pas moi le dragon ? Je serais tellement plus classe ! Puis le coup du je reviens… Mouais… Et même si c’était vrai, reviendras-tu assez vite ? Non non. Mon plan comporte moins de risques. Surtout moins de risques pour moi. Mais je me retrouve dehors. Hé, on t’a jamais appris qu’on ne pousse pas une dame ? Goujat ! Et puis, pourquoi on suivrait ton plan à toi ? Parce que t’es le chef et que tu es deux fois plus fort que moi ? Ouais, ça se tient… Mais je râle quand même, par principe.

    Puis pour te laisser jouer le héros tout seul, je ne vois pas le problème. Un héros reçoit souvent son titre posthume. Je préfère donc être le survivant que le héros. N’empêche, regardez le celui qui se nommait héros : il se cache derrière une dame ! Bon, je ne suis pas vraiment une dame… Mais quand même !

    Lorsque les marines sortent, je me tourne vers le bâtiment. Trop tard, la dragonne est partie. Erf. Plus le choix, faut suivre leur plan. S’il capote, allez pas dire que je vous avais pas prévenu ! Y a un groupe qui arrive de chaque côté de la rue. On fait quoi Red ? Cours qu’il dit. Haha, qu’il est drôle. J’aurais pu m’envoler, salop ! Bon. On s’accroupit légèrement, on prend une grande inspiration, on contracte les jambes, et paf. Paf ? Arf, faux départ, attendez. J’avais oublié les talons… Comment peut-on se déplacer avec ça, franchement ?

    Les chaussures dans une main, le bras plaqué contre mon ventre, on remet le départ de la course. C’est bon, ils sont pas encore à notre niveau. Je choisis un côté au hasard. Toute façon, ils viennent de partout. Tu es sûr de ton coup Red ? Cours qu’il répète. Toi, faudra qu’on rediscute stratégie un jour…

    Un bras tenant les chaussures contre moi, l’autre main est tendue en avant, façon barbare qui protège son ballon. Avec le bon cri de guerre qui va avec, et mon corps actuel, plus d’un reverront cette scène en cauchemar. Red, ils se sont arrêtés alors qu’on continue de foncer sur eux. C’est normal ? Red, ils dégainent le fusil de leurs épaules alors qu’on avance toujours. Ca fait parti de ton plan ? Red, je vois leurs doigts s’approcher de la gâchette et ça me fait un peu peur. Anormal tu dis ? Ah, tu fais allusion à ma part, pas à la gâchette ? Non, c’est pas la première fois que je fonce dans la gueule du loup, mais habituellement j’ai un plan, j’ai mon plan. Alors s’ils se mettent à tirer, je fais quoi ? Courir qu’il dit. Toi… PAN ! Je ferme les yeux, mais je continue de courir, et je ne ressens aucune douleur. Hum ? Je suis mort sur le coup ? Rouvrant les yeux, je vois les balles se faire aspirer dans de petits cercles ténébreux. Ah, tu avais peut-être quand même un plan.

    Surpris, ils n’ont pas le temps de dégainer l’épée et de lâcher le fusil qu’on se trouve au milieu de se groupe, les bousculant avec véhémence sur les côtés. Personne ne tire alors qu’on est au milieu d’eux, trop risqué. Ils pourraient toucher le camarade de l’autre côté.

    Héhé, tout comme un grand homme avait séparé les eaux un jour, moi je sépare la marine en deux. Bon, avec l’aide de Red, un peu. Mais je suis le messie, le héros des pirates ! Et tout ça grâce à mon plan ! Ouais, parce que si le plan marche, on va dire que c’est le mien finalement. Toi tu voulais t’échapper avec Izya et me laisser seul à faire diversion… Goujat va.

    Tiens, on m’avait jamais dit qu’une robe aérait si bien les parties. C’est plutôt agréable… Mais là n’est pas le sujet.

    On arrive finalement dans une petite ruelle, avec des soldats derrière, un autre troupeau devant. Cette fois, on est piégé comme des rats. Enfin, le rat c’est Red, parce que moi je suis une dame, et on traite pas les dames de rats. Règle 93 des pirates : s’il n’y a pas de solution, crée là ! Et hop, un bon coup sur le mur de la bâtisse adjacente et une porte apparaît. Cette fois, je ne me suis pas dopé au préalable, comme à mon habitude. J’ai pas envie qu’ils assimilent ce moi travelo au moi vrai. Et si tu oses prononcer mon nom Red…

    Tu sembles plutôt occupé à acquiescer mon procédé. D’ailleurs, je te vois accélérer pour détruire le mur côté opposé du bâtiment. Ah ouais, tu tournes ça en compétition ? La marine ne s’attendait pas à ça, donc les pièges ne fonctionnent plus, ils peuvent juste nous courir après. Mais on accélère, pour savoir qui fera le plus de trous dans les maisons. Faut croire qu’il s’habitude vite à la vie de pirate, et même qu’il y prend goût. A un moment, il commet l’erreur de trouer un mur porteur… Faut pas lui en vouloir, c’est sa première promenade de destruction massive. Sauf que quand tu vois le plafond tomber sur toi, tu peux pas t’en empêcher de lui en vouloir. Lui ne voit pas le problème. Son voile noir englobe tout le bâtiment et le fait entièrement disparaître…

    " Ca ne compte quand même que pour un ! "

    Lentement mais sûrement, on arrive au niveau de la grande place. Là, on a l’embarras du choix pour prendre une nouvelle direction. Mais je ralentis la cadence. Hélitruc. Héli, air non ? Qui dit air, dit hauteur ? De là haut, Izya parviendra mieux à nous repérer non ? Je commence à en avoir marre de courir, pour pas dire que je fatigue et que ma respiration se fait entendre. Elle ne devrait pas tarder, si ?

    " De là haut, la dragonne nous trouvera plus facilement, non ? "

    Derrière nous, les soldats continuait le parcours gruyère jusqu’à nous.
https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttps://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Invité
Invité


Ven 21 Fév 2014 - 20:52


Ouais c'est sur, tu parles qu'elle va nous trouver plus facilement. Franchement Reyson... L'échafaud quoi ? Enfin, maintenant qu'on en est la... Avec un peu de chance les marines n'oseront pas démolir leur symbole le plus connu de victoire contre les pirates. A moins évidemment qu'ils ne soient prêt à tout pour éviter qu'on le souille.

Toujours courant on débouche sur la place, et le tableau nous oriente directement vers la solution deux. Car si la moitié de la marine de la ville semble s'étre donné le mot pour nous coller aux basques, devant nous c'est le régiment de garde du lieu dit qui s'est mobilisé. Formant un carré parfait autour de l'échafaud, cinq rangés de marines appartenant au 102eme régiment d'élite nous braquent de leurs armes. Les braves soldats en uniformes rouges sont toujours aussi rutilant que dans mes souvenirs. On a l'impression qu'on les a posés la à peine sortis du pressing. Y'a pas à dire, si on aime les défilés et les militaires, c'est beau...

Évidemment quand on ne les aime pas et qu'on veut aller de l'autre coté, c'est une autre affaire. Heureusement que ces types la ne sont pas payés pour penser défense en trois dimensions...

-Les femmes et les enfants d'abord Reyson. A toi l'honneur !

Héhé, et non, je ne suis absolument pas désolé de balancer ton nom à la volée. T'avais qu'a te mettre en femme complète si tu ne voulais pas qu'on te reconnaisse en barbe et robe !

Et hop, j'attrape une nouvelle fois le pirate par le bras avant de me lancer dans le tour complet bien connu de tous les spécialistes du lancer de poids. Désolé Reyson, je t'aime bien, mais sans être un boulet c'est vrai que tu es parfois un peu lourd... Pas sur qu'il ait le temps de comprendre le message le temps que je tourne et que je le lache, l'expédiant dans les airs droit vers le sommet de l'échafaud.

Joli tir. Dommage qu'il n'y ait pas de Jeux Piratlympiques...

Puis comme moi j'ai le Geppou, je le suis sans qu'on me lance. Laissant les marines tirer dans le vent une superbe salve pendant que je bouge si vite que je disparais pour ne réapparaitre qu'au sommet de la tour de bois et y réceptionner Reyson avant qu'il s'y écrase...

Et maintenant... Ce serai bien qu'Izya se dépêche...
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant