AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -40%
-40% sur le polo Lacoste uni slim fit
Voir le deal
66 €

Buffle à l'eau... grillé

Aller à la page : Précédent  1, 2
Gura
Gura

♦ Localisation : Lille

Feuille de personnage
Dorikis: 4115
Popularité: 190
Intégrité: -75

Lun 24 Fév 2014 - 12:29

Rappel du premier message :

Chapitre 1.


Voilà ce qui arrivait quand on confiait le boulot à deux bonnasses manucurées. Elles savaient, certes, se servir d'un manche, euh... des rames. Mais si c'était pour avancer à deux à l'heure, et éviter de se casser un ongle ou se froisser l'épiderme... autant y aller à la nage, à ce compte là ! C'est pourquoi Gura commença à ronchonner intérieurement. Ça le démangeait grave de vouloir prendre le relais au plus vite, quitte à transpirer comme un porc et inonder malheureusement l'embarcation. Qui sait ? Avec du bol, les trois lurons auraient pu trouver un littoral bien avant le drame.
Ainsi, la traversée de West Blue avait un peu beaucoup tourné en rond depuis sa dernière anecdote. Et plus les minutes s'égrenaient dans sa tête, et plus ça bouillonnait dans ses tripes. Au final, avec ou sans effort, la température semblait tellement grimper que l'overdose de sueur pas fraîcheur Narta était bientôt sur le point de se mettre en marche.

_ Ça va pas, mon chou ? S'inquiéta l'une des pagayeuses.

_ On pourrait pas aller plus vite ? Râla l'obèse en chaleur. J'ai l'impression que ça fait des siècles qu'on avance pas !

_ Bah quoi, on n'est pas bien là ? Enchaîna l'autre sportive du dimanche. C'est romantique, calme, seuls au monde. La mer rien que pour nous.

_ Grrr ! C'est bien des répliques de bonnes femmes qui veulent se caser, ça...

Heureusement, Gura avait dit ça entre ses dents. Alors quand on lui demanda de répéter, il imita juste des bruits risibles, du genre "nananère" avec sa langue.

Qu'est-ce qu'il s'ennuyait profondément ! Pour s'occuper de temps à autre, il récupérait de l'eau dans ses grosses paluches, et faisait des gargarismes ensuite, une fois mise en bouche. Puis, un petit jet d'eau par-ci, un petit crachat par-là. Le truc crade (ou pas ?) qui avait quand même le don de réchauffer les jeunes femmes, lorsque du 37 degrés leur coulait dessus... même au travers de leurs fringues, piqués au marché de la dernière fois.

_ Bon, j'en peux plus ! Finit par abdiquer le gros, en se levant comme cette connerie à ressort au fond d'une boîte. J'ai bien réfléchi. Je vais vous donner un petit coup de main.

_ Noooon !!!
_ Noooon !!!

On se serait presque cru au cinéma, avec l'audio en THX qui bourrine les oreilles des spectateurs avant le départ du film.

_ Toupie Booblade !

Cette fois-ci, Gura ne tourbillonna pas comme à l'accoutumée avec sa fameuse technique de baffes à distance. Il avait donc pensé à varier un peu en s'étirant lui-même la graisse de ses mamelles pendouillantes, afin de se concocter ses propres rames. Bon d'accord, elles avaient plus l'allure de gros saucissons ou boudins ! Mais selon lui, ça ferait amplement l'affaire.
Ainsi, au lieu de vriller de tout son être, il fit tournoyer ses boobs allongés tels des roues latérales sur certains bâteaux. À première vue, ça semblait fonctionner du feu de dieu. Néanmoins, la barque se mit à tanguer au fur et à mesure. Les rotations rapides et répétées éclaboussaient partout, et des vagues de plus en plus fortes se mirent à malmener les passagers.

Quand tout à coup, une brise ne tarda pas à venir souffler dans le dos du Sumo. Et comme cet abruti exhibait son châssis aux nanas, elles eurent droit à du beau spectacle, tandis que le souffle du vent dessinait des ondes sur ses fesses gonflées. Un peu comme quand on balance un caillou dans une eau stagnante.

_ Désolé, s'excusa-t-il, même si le cauchemar serait inévitable au moment d'aller dormir. Je ne suis pas un spécialiste, mais je vous parie que je peux faire office de voiles avec mes...

_ Ça va, on a compris !


Dernière édition par Gura le Jeu 27 Fév 2014 - 12:28, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t10051-gurahttps://www.onepiece-requiem.net/t10092-gura
Gura
Gura

♦ Localisation : Lille

Feuille de personnage
Dorikis: 4115
Popularité: 190
Intégrité: -75

Sam 5 Avr 2014 - 9:19

À présent, on se retrouvait bien loin de la foule en liesse. Quelques rues à peine séparaient le succès du gentil, de l'hécatombe provoquée par le méchant. D'abord, des gouttes de sang, des gerbes , des mares, et carrément des corps gisaient sur le pavé.
Au début, Gura fuya la scène du regard, puis la curiosité de l'horreur le rattrapa dans un second temps. Du haut de ses deux mètres vingt, il lui était facile d'épier discrètement, en se disant au fond de lui que personne ne lui mettrait ça sur le dos, s'il venait à se faire surprendre. Pour se donner bonne conscience, bien sûr.

_ Des petits trous, des petits trous, y en a plein partout ? S'étonna-t-il au milieu de sa visite.

Et dire qu'un abruti en ferait une chanson, un de ces quatre. Mais où va le monde !?

Quoi qu'il en soit, chaque décédé prématuré s'étalait dans une étrange position, tout proche d'un tunnel apparemment creusé. Et leur cause de la mort aussi paraissait se dévoiler là où on ne s'y attendait pas forcément. Bref, hommes et femmes, habitants ou soldats de la Marine, ils exposaient tous leurs guiboles écartées et avaient tous pissé de l'entrejambe. Du sang, hein, bien entendu !

_ Oh phoque ! Vomit le gros, en se cachant les yeux dans la graisse de ses bras.

Gura finit par se souvenir de ce que lui avait raconté le professionnel de la taupe, comme quoi il ne laisserait aucun témoin connaître son existence. Et puisque la Marine n'avait jamais réussi à lui mettre la main dessus auparavant non plus... le saligaud devait se sentir très malin.

Le catcheur ne traîna pas plus longuement dans les parages. À vrai dire, ça puait déjà trop. Et pour une fois que ce n'était pas pour une histoire de transpiration, ça le flattait presque, dans un sens. Il reprit donc le chemin comme si de rien n'était, et continua d'avancer de pâté en pâté de maisons.
Quelques mètres plus tard déjà, un nouveau spectacle de boucherie se présentait derechef devant lui, sur une place avec fontaine et petit jardins fleuris. Cette fois-ci, c'était pire. Les gens étaient encore vivants, mais crevaient bien assez tôt sans pouvoir dire adieu à leurs proches, par exemple.

Rebelotte alors ! Tandis que les Marines, pour la plupart des cibles, sautillaient avec leurs armes tout en scrutant minutieusement le sol, des mini cratères se formaient de manière stupéfiante et inattendue, par-dessous. Puis, en une fraction de seconde, alors que le bitume se décrochait sous leurs bottines, des ombres jaillirent pour leur empaler les boules... et bien d'autres choses.
Gura reconnut illico les petites taupes au service de leur maître à corne. Elles avaient visiblement pour mission de neutraliser tous les squatteurs qui marchaient sur deux pattes, à la surface.

_ Bienvenue à toi, Gura ! Retentit tout à coup la voix enjouée de Taupe-chef. Alors, tu aimes mon petit numéro ? Je l'utilise dans de rares occasions, pour ce genre de bouquet final. Ça s'appelle le Torped'Orifice, mouhahaha !

Le Sumo connaissait assez bien ce jeu de kermesse ou de ducasse, dans le fond. C'était le genre de bonne blague où il fallait normalement utiliser un marteau, et taper sur des objets à-la-con surgissant d'un trou. Et à la fin, on gagnait un prix.
Bon bah là... le gars avait remanié la chose à sa sauce, dirait-on.

Gura se planta quand même bouche bée. Le traumatisme était tel, qu'une dizaine de militaires venaient de beugler comme des truies égorgées vivantes. Après quoi, il devenait direct impossible de tenter un sauvetage d'urgence. Les proies se vidaient en deux temps, trois mouvements. Puis elles s'écroulaient toutes en choeur, blanches comme des linges, près de leur cavité respective.

Quant à ces petites fouines foreuses, elles avaient évidemment déjà replongé dans les tréfonds.
https://www.onepiece-requiem.net/t10051-gurahttps://www.onepiece-requiem.net/t10092-gura
Gura
Gura

♦ Localisation : Lille

Feuille de personnage
Dorikis: 4115
Popularité: 190
Intégrité: -75

Lun 7 Avr 2014 - 9:11

Un autre arrivage de marines fit son apparition sur le terrain miné, de nouvelles armes en main. En gros, chaque soldat se postait avec une sorte de bazooka, et tirait dans les divers tunnels créés. Malheureusement, à part provoquer des secousses, des explosions et de nouveaux cratères, le ménage ne se révéla pas plus efficace que prévu. Ils avaient juste gratté quelques centimètres de profondeur, en somme. De ce fait, les taupes n'avaient plus qu'à creuser de nouvelles galeries, et réitérer leurs exploits. À la rigueur, seules quelques retardataires avaient fini la rondelle en chou-fleur... ou cul-de-jatte.

_ Mais restez pas là, bougres de fiotte ! Cria Gura à l'attention des hommes.

En effet, les mecs s'étaient dit que leurs grenades détruiraient les sous-sols, et basta. Alors oui, ils ne se feraient probablement pas sauter eux-mêmes, mais ils restaient toujours des cibles potentielles.
Résultat, le génocide ne loupa pas. Quelques secondes venaient justement de s'égrener, que paf ! Une énième série d'empalements assaillit les mecs en uniforme, par-dessous.

Pour la peine, même Gura eut droit à cette dédicace. Cependant, grâce à ses énormes cuisses, la petite taupe avait été freinée dans son élan par les bourrelets et la sueur. Fouyaya ! La nature est bien faite !

_ En d'autres circonstances, je l'aurais trouvé mignonne aussi... Fit le gros, après avoir décroché la bestiole du piège. Mais comme Runnay, tu vas le sentir passer !

Crak ! Il broya la boule de poils entre ses doigts, puis la délaissa à ses pieds.

_ Quoi !? Ragea Taupe-chef, toujours bien dissimulé on-ne-sait-où. Runnay est mort ? Tu l'as tué ? Espèce de s*l*pard, tu vas payer pour ça !

Le Sumo sourit et leva les mains devant son bide, l'air innocent. Du genre, ce sont des choses qui arrivent.

_ Je me doute, c'est ballot, hein ? Ceci dit, il aurait pu faire une magnifique bête de foire. Je veux que tu le lui dises quand t'iras le rejoindre.

Un grognement de vexation conclut la discussion. Ça tombait bien, il était l'heure d'en finir.

Se mettant alors en condition, l'obèse combattant marcha jusqu'au centre de ce qu'on pouvait appeler l'arène. Il s'échauffa ensuite les membres, s'étira, se massa tant bien que mal... bref, de la mise en scène de comédien pure et dure, quoi.
Ça aurait peut-être don de faire ruminer le big boss dans sa planque, et c'était précisément le but. Dans un premier temps, en tout cas. Et qui sait ? Il finirait donc par sortir de l'ombre. Pendant ce temps, quelques groupes de marines, disséminés encore çà et là, surveillaient tous hagards le numéro foireux de Gras Double.
Il est clair qu'il ne manquait pratiquement plus que la musique de Rocky s'entraînant, et on s'y croyait presque dedans. Bon d'accord, on peut toujours rêver !

_ Kamik'Ass ! Balança-t-il, aussi soudainement qu'un rot de bébé imprévisible.

Puis il disparut très haut dans le ciel, après avoir pris appui sur ses fesses-trampoline. Ou dans une lointaine galaxie, au choix.
https://www.onepiece-requiem.net/t10051-gurahttps://www.onepiece-requiem.net/t10092-gura
Gura
Gura

♦ Localisation : Lille

Feuille de personnage
Dorikis: 4115
Popularité: 190
Intégrité: -75

Mer 9 Avr 2014 - 11:21

On dirait qu'un ange passait. À moins que ce soit le temps qui s'arrêtait brièvement. En tout cas, pendant une dizaine de secondes, tout le monde avait pris un congé. Mêmes les employées des mines n'en profitèrent pas pour faire perdurer leur mise à sac de l'endroit déjà bien abîmé, certes.
Alors tant pis ! Et dommage pour elles, de surcroît. Car lorsqu'une météorite humaine refit son apparition dans le ciel, l'idée était quand même d'atomiser la place et ses environs. Gura avait pris un sacré envol hors du commun, pour cette fois. Plus qu'à l'accoutumée lorsqu'il s'agissait d'user de cette technique quelque peu écrasante, en tout cas.

Et ce qui devait arriver, arriva. Deux cent cinquante kilos de déflagration déchira finalement la terre ferme, en long, en large et en travers. Pour tout dire, la tâche ne fut pas des plus rudes à exécuter. Pourquoi ? Parce que les taupes avaient auparavant bien préparé la scène, grâce à leurs maudites galeries souterraines. Plus tôt déjà, elles avaient même pillé toute la ville ou presque.
De ce fait, quand le Bibendum s'encastra dans le pavé, il déracina ni plus ni moins ce qui restait des nombreux tunnels dans un immense périmètre alentour. En gros, toutes les bébêtes se retrouvaient désormais à découvert. Oups, et quelques habitations s'affaissaient malheureusement.

Badabouuuum évidemment, quoi !!!

_ Noooon ! Retentit la voix de Taupe-chef, bien vénère, pour le coup.

Sauf que les marines n'avaient maintenant plus qu'à pointer leurs fusils et dégommer tout ce qui se présentait de touffu, fautif et sadique à leurs pieds.

_ Nooooooon ! Récidiva le vilain dresseur pokémon, de plus belle.

C'était dur à admettre, mais semble-t-il, le règne d'une bande de voleurs était sur le point de prendre fin, non ?

_ Au lieu de pleurnicher lâchement, sors de ta cachette ! Fit Gura, en guise de provocation.

Il agita les bras devant lui, comme un boxeur mais à la dégaine de pingouin ou d'attardé. Pour le show, cela va de soi.

Enfin ! Celui qui avait pourtant tout fait jusqu'à présent, pour rester discret, se manifesta. Sa silhouette se dessina au travers d'un nuage de poussières, et sans jouer au plus fourbe, le cornu révéla clairement sa position à la vue de tous les protagonistes, et autres victimes survivantes.

_ Comment t'as pu oser faire ça ? Râla-t-il, aussitôt invité sur le champ de bataille. Je vivais bien avant que tu viennes tout foutre en l'air. Mon business tournait bien, lui aussi... et il a fallu que tu t'interposes ! Toi et la Marine ! Vous allez tous payer pour ça !

Gura mima quelques poses pendant ce temps-là. Il tenta de démontrer, pour les sourds et mal-entendants peut-être, qu'il était désolé, que ce n'était pourtant pas son programme d'origine. Et que pour la Marine, ce n'était pas non plus de son ressort, qu'elle avait sûrement vu de la lumière et s'était donc permise ensuite de participer.

Puis de conclure avec humour...

_ Ah ! Et si j'ai pu casser tous tes plans de conquête underground, c'est parce que ma technique m'a rappelé les paroles d'un grand pirate de la vieille époque. Sa devise, c'était "toujours plus loin, toujours plus haut, toujours plus fort !". Holy V. Mine.

Vu le nom du gars, il devait sûrement avoir hérité d'un fruit du démon zoan, ou d'un pouvoir permettant de creuser, lui aussi, des trous dans la terre.
https://www.onepiece-requiem.net/t10051-gurahttps://www.onepiece-requiem.net/t10092-gura
Gura
Gura

♦ Localisation : Lille

Feuille de personnage
Dorikis: 4115
Popularité: 190
Intégrité: -75

Ven 11 Avr 2014 - 9:04

Dans son armure de Wolverine-Rhino-Taupe, les oreilles rouges et fumantes de Taupe-chef sifflèrent jusqu'à leur apogée. Il ne pouvait plus supporter tant d'humiliation. Il lança alors un regard furtif dans chaque direction, et se prit apparemment d'affection pour les soldats de la Marine. Malgré leurs sabres et leurs armes à feu, le chevalier griffu savait qu'il aurait plus de chances contre toute une ribambelle de minables sous-fifres. Sa protection de métal ferait office de gilet pare-balles, pour ne citer que cet exemple.

Il se jeta donc à l'attaque sans plus attendre. En creusant un trou, car lui aussi se déplaçait plus aisément via les abysses d'une île. Ainsi, pendant un bref instant, on ne le vit plus, on ne sut qu'entreprendre, et lorsqu'une potentielle lumière s'allumait dans la tête de l'armée de la justice, il était déjà trop tard.
Taupe-chef jaillissait des profondeurs, distribution de charcutages offerts par la maison, à la clé.

_ Tu n'es qu'une brelle, mec ! Balança le catcheur, histoire de faire réagir l'autre boucher. C'est moi ton adversaire !

D'accord, ça ne rimait à rien. De plus, la taupe humaine avait bien dit qu'elle se vengerait envers tous ceux qui s'en prenaient à ses petites copines. Le gros n'avait alors plus que ses lèvres à mordre, en attendant. Il était bien trop lent, et la distance jusque chaque futur blessé grave s'avérait par conséquent, longue, voire inutile, à parcourir.

_ Hmmm, se moqua l'impitoyable bourreau. Nous sommes bientôt quittes. Une fois que je t'aurai décapité, je pense que le sang aura suffisamment coulé dans les deux camps. Et il ne me restera plus qu'à me reconstruire et recommencer ailleurs, hahaha !

Il décrocha un corps tremblottant et ensanglanté au bout de ses griffes, et se tourna finalement vers Gura, pour lui exprimer qu'il avait dorénavant toute son attention. Une grimace salace et démoniaque s'imprima ensuite langoureusement sur son visage.

_ Tu n'es vraiment qu'un monstre, répondit le Sumo en déglutissant.

_ Et t'as encore rien vu, l'enrobé du slip !

Taupe-chef désassembla sa longue corne nasale, et la replaça sur le haut de son crâne. Rien de particulier à signaler, à première vue. Cependant, le sourcil gauche de Gura se souleva sans explication, tel un spasme incontrôlé.

_ Je vais t'exterminer avec mon ultime technique, reprit-il, sa tête en train de dandiner, comme pour chercher du réseau. Utilisée qu'en de rares occasions, notamment contre des tenaces récalcitrants de ton espèce.

Il faisait son petit prétentieux, un peu comme Gura dès qu'il avait besoin de frimer. Peut-être voulait-il se la jouer clown de cirque aussi ? Évidemment, le gros connaissait ce genre de bassesse, alors ce n'était pas au vieux singe qu'on apprenait à faire la grimace.

D'ailleurs, Gura finit carrément par s'emm*rder, au bout du compte. Il croisa les bras, soupira, et fit style d'avoir repéré une connerie intéressante dans le ciel. Ce qui ne plut évidemment pas à son rival.
Résultat, le round allait pouvoir sonner une bonne fois pour toutes, et les deux hommes passeraient enfin aux choses sérieuses.
https://www.onepiece-requiem.net/t10051-gurahttps://www.onepiece-requiem.net/t10092-gura
Gura
Gura

♦ Localisation : Lille

Feuille de personnage
Dorikis: 4115
Popularité: 190
Intégrité: -75

Dim 13 Avr 2014 - 11:00

_ Taupi-coeur !

Aussitôt sa technique invoquée à l'oral, Taupe-chef démarra sur les chapeaux de roues. Fumée à ses talons, crissement de semelle et tout le toutim ! En un éclair, il fondit sur son adversaire. À croire que sa corne sur la tête lui avait grandement boosté ses déplacements aérodynamiques. Quoique le gars s'entraînait en permanence sous terre, là où la matière avait de quoi faire obstacle. Alors, qui sait ? Peut-être qu'une fois à l'air libre, il se sentait aussi léger qu'une plume.

Bon d'accord, Gura n'était pas non plus le type sur qui on pouvait compter, lorsqu'il s'agissait de se bouger l'oignon sur commande, ou sitôt un claquement de doigts adressé. D'ailleurs, la grosse limace se fit pénétrer la chair en profondeur, en tentant une esquive latérale. Heureusement qu'il pouvait tout de même compter sur ses bourrelets amortisseurs. Ce n'était pas la protection parfaite, surtout face à une sorte de pieu aussi pointu, mais au moins il garda la vie sauve.

_ Plagiat ! Cria-t-il, au lieu de souffrir le martyr.

Non, lui, tout ce qui lui avait marqué l'esprit dans le feu de l'action, c'était que l'attaque acérée du sauvageon ressemblait à la sienne. Boarf ! Sans doute une question d'égo ou de jalousie. Le gars s'imaginait déjà que son propre coup spécial de la toupie avait un net rapport avec la charge de son rival.

Taupi, toupie, quoi...
Et puisque Taupe-chef vrillait aussi, mais à l'horizontale par contre, Gura se plaignit en quelque sorte des droits d'auteur.

_ Hahaha ! Il est trop tard pour déclarer forfait, mon gros. Dommage pour toi, je t'avais prévenu !

Effectivement, la douleur au bidon commença à lancer le Sumo. La plupart des bandages, que la Marine lui avait appliqué précédemment, absorbaient encore assez bien. Cependant, on était loin des joujous factices qu'il avait l'habitude de se manger lors de ses représentations théâtrales de cirque.

_ Je ne me plains pas, maugréa le catcheur. À mon tour, maintenant !

Il n'y avait pas trente six façons pour Gura de se rendre rapidement à sa destination. Il tourbillonna alors jusqu'à Taupe-chef, mais ce dernier évita le fouettage de nibards le plus simplement du monde.
Le gros décolla alors dans les airs grâce à ses énormes fesses moelleuses, et se crasha violemment dans le sol. Malheureusement, là encore, l'autre quichon n'eut qu'à éviter le cratère et les débris qui se formaient dans les parages.

_ Tu es ridicule, mouhahaha ! Ce sera plus facile que je ne le pensais, puf puf puf...

Taupe-chef plongea de nouveau vers Gras Double avec son puissant Taupi-coeur, aussi foudroyant que la première fois. Pourtant, chose étonnante ! Non seulement, il loupa son assaut frontal, mais en prime il termina le nez dans la poussière.

_ Tu disais, se moqua alors Gura ? Oups pardon, tu es trempé, on dirait. J'me trompe ?

L'autre clampin ne pigea pas tout de suite, bien sûr. Sauf quand le grand chauve transpirant en rajouta une couche, et se secoua les puces, faisant ainsi pleuvoir des mares et des mares de sueur au sol.
https://www.onepiece-requiem.net/t10051-gurahttps://www.onepiece-requiem.net/t10092-gura
Gura
Gura

♦ Localisation : Lille

Feuille de personnage
Dorikis: 4115
Popularité: 190
Intégrité: -75

Mar 15 Avr 2014 - 8:57

Tandis que Taupe-chef était condamné à patauger dans de la flotte visqueuse et collante, Gura en profita pour raconter le pourquoi du comment de son fameux Home Sweat Home. Comme quoi avec ou sans besoin de provoquer des vagues, il ne pouvait s'empêcher de dégouliner sous l'effort, à cause de sa corpulence démesurée.

_ C'est fini pour toi, mon pote. Ton règne de terreur est révolu.

Bien entendu, il exagérait un chouia. Le gang des taupes s'était surtout spécialisé dans le vol, d'après les propos du leader rapportés quelques heures auparavant. Quoique là, avec toutes ces rondelles en chou-fleur de la Marine...

_ Toupie Booblade ! Conclut le catcheur, dès que son rival osa ignorer la capitulation d'un battement de cils.

De ce fait, le cornu reçut pour la peine, une tournée générale de roploplos furieux dans la joue.

En clair, nul besoin d'épiloguer plus longuement sur cette victoire. Gura devinait déjà au fond de lui qu'on l'acclamerait probablement en héros. Mais au final, ce n'était pas son objectif d'en devenir un. Il avait pu montrer ses fameux talents de comédien. Du moins, d'une certaine façon. Encore que dans le monde de la piraterie, le divertissement restait encore à jauger.
Les villageois auraient à reconstruire. Les hommes en uniforme auraient leurs rangs à restaurer. Bref, tout un tas de points négatifs à réparer. Même Gura devrait tout d'abord se refaire une santé.

Quoi qu'il en soit, Taupe-chef valdingua dans un mur et y resta fermement logé telle Excalibur, malgré son armure résistante. La série de baffes, plus le crâne enfoncé dans la brique, fut suffisant pour l'assommer de manière officielle.
D'autres soldats venus en renfort n'avaient ensuite plus qu'à le mettre aux arrêts. Pendant ce temps-là, Gura avait bien mérité de souffler. Il ne tarda pas à s'étaler lourdement au milieu de la place. De quoi faire tressaillir la proche assemblée, alors qu'un anodin tremblement remuait soudainement le plancher de la ville.
Mais ouf ! Fausse alerte.

Puis le Sumo perdit connaissance. La fatigue ou tout ce sang perdu ? Qu'importe ! Une nuit s'était écoulée entre temps, de toute manière. Lorsqu'il ouvrit de nouveau les yeux, le ciel bleu et le sable chaud le calinaient à leur façon. Il découvrit bientôt qu'il avait dû dormir sur la plage, comme lors de son arrivée sur l'île, après sa cuite.
Est-ce que tout ça n'était qu'un rêve depuis tout ce temps ? Apparemment non. Le gros fut vite fixé en se palpant la graisse, toujours recouverte de bandages. Et la bonne nouvelle semblait aussi démontrer qu'il n'avait plus aussi mal depuis ses récents combats de la veille.

_ J'me souviens pas m'être bourré la gueule, c'est déjà ça.

Il finit par en déduire qu'on avait encore dû le déposer là. Décidément, ces gens n'avaient vraiment pas envie qu'on leur brise un canapé, un lit ou un brancard !

Gura décida enfin de se relever, après avoir assez passé de temps à se dorer la pilule. Par chance, quelques arbres le protégeaient toujours. Et puis au matin, ce n'était pas comme si les rayons étaient à leur plus haut niveau de carbonisation.
Remis de toutes ses émotions, il ne comata bientôt plus, paré à regagner les premières bâtisses de la ville. Du moins, ce qu'il en restait. Et ma foi, malgré les gros dégâts bien significatifs, on pouvait encore replacer la fameuse taverne dans le champ de ruines. Un peu comme si c'était les seuls murs à la ronde qui avaient pu résister à tout ce sévère remue-ménage.

En poussant les portes battantes de l'entrée, il s'apprêtait logiquement à saluer tout le monde, raconter qu'il se sentait mieux. Mais aussi étrange que ça puisse paraître, tous les clients eurent l'air de l'ignorer. Personne ne lui lança une vive oeillade ou ne lui adressa la parole. Ils préféraient tous marmonner, jouer, rigoler et boire entre eux.
C'était quoi ce délire ? Quelle mouche les avait piqués entre temps ? Ou était-ce leur façon de dire qu'à cause de la guerre d'hier, on rejetait doublement la faute sur le gros ? Quand bien même Gura avait prouvé son innocence pour les vols, il devait maintenant payer pour la désolation de la ville ?
https://www.onepiece-requiem.net/t10051-gurahttps://www.onepiece-requiem.net/t10092-gura
Gura
Gura

♦ Localisation : Lille

Feuille de personnage
Dorikis: 4115
Popularité: 190
Intégrité: -75

Jeu 17 Avr 2014 - 11:47

_ Bande d'ingrats ! Se plaignit alors la grande et large perche en slip.

Cependant, si Gura espérait juste remettre les pendules à l'heure, ce fut au contraire le signal de la foule pour lancer leur opération. La ruse était justement de faire flancher le gros en manque de reconnaissance.

Les clients se retournèrent donc tous en même temps, et balancèrent le contenu de leurs verres dans la face du Sumo. On n'était plus à un nettoyage près dans le quartier, qui plus est. Alors autant se permettre une ou deux dernières folies avant de se remettre au boulot, dans un avenir proche.
Gura s'étonna bien sûr de cette drôle d'agression insolite, qui n'était autre qu'une coutume pour remercier quelqu'un, et d'annoncer la fête qui s'ensuivrait.
Un autre style pour dire "santé !", au lieu d'enfiler sa chope dans le gosier d'un trait. Ou en tout cas, la première. Car oui, les suivantes gorgées se mirent rapidement à remplir toutes les panches. Gura en tête de liste, évidemment.

Moralité, après de nombreux fûts vidés, de nombreuses danses de biais, de nombreux chants de casseroles, on lui avait fait sa fête, c'était le cas de le dire !

Résultat, une autre journée s'écoula sans qu'on ne s'en rende véritablement compte. Chacun s'était endormi dans les bras de son voisin ou quasiment. Il y en avait bien quelques autres allongés entre des jambes qui ne leur appartenaient pas... mais cela ne nous regarde pas !
Bref, à part chlinguer et ronfler à souhait, tout s'était déroulé dans la joie et la bonne humeur. Même lorsqu'il s'agissait de se casser une bouteille sur la tête. Comme tout le monde était devenu copain, on trouvait ça rigolo.

Pourtant, des heures et un coucher de soleil plus tard, un petit groupe de marines débarqua en trombe dans l'établissement. Juste quelques gardes basiques et le commandant de bord du navire, quoi. Malheureusement, ces derniers eurent du mal à se faire entendre, au vu du spectacle calamiteux qu'on leur proposa à leurs pieds.

_ Je cherche Gura Doobid ! Héla le leader de la bande, d'un ton ferme. Où est-ce que je peux le trouver ?

Le catcheur aurait dû se trouver parmi tous ces soûlards. Mais en vain. Visiblement, il avait dû réussir à s'éclipser à un moment ou à un autre. Par les toilettes ou la porte de derrière. Pourquoi ?

Le haut gradé sourit dans ses moustaches quand il comprit qu'il n'aurait pas suite à sa demande. Il n'était pas venu pour l'arrêter ni l'interroger. Mais bien pour saluer sa performance, à son tour.
Où se trouvait désormais Gura, du coup ? Il avait simplement fui, de peur justement que son passé ne le rattrape. Les deux cadavres des deux nanas continuaient toujours de le hanter, le rendant ainsi coupable de leur crime.

_ Bon, je suppose qu'on le reverra un de ces quatre sur les mers, fit-il à ses hommes.

Après quoi, la meute de chiens du gouvernement mit les voiles, et reprit la navigation au large.

Quant au Sumo, une fois la migraine intense passée, il devait trouver un moyen de quitter l'île et ne pas renoncer à aller de l'avant. Il avait déjà notamment pensé à réutiliser les galeries des taupes, afin de prendre la fuite. Ces minables voleurs avaient toujours leur base calée quelque part dans la colline, après tout. Et de plus, puisque ces poujins avaient tout de même dérobé tout et n'importe quoi appartenant aux habitants, Gura se disait qu'il pourrait peut-être s'emparer de quelques machins pour sa pomme. À contrecoeur, bien entendu. Enfin, un peu. Et aussi, en priant pour que les villageois et la Marine n'aient pas déjà tout récupéré.
https://www.onepiece-requiem.net/t10051-gurahttps://www.onepiece-requiem.net/t10092-gura
Contenu sponsorisé



Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2