Le deal à ne pas rater :
Boîte Avant-Première Star Wars Unlimited – Ombres de la Galaxie : ...
Voir le deal

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Opération : Infiltration ! [1625]

Rappel du premier message :



Détective Comique #5
1625, South Blue, Cimetière d'Epaves - Présent



— Je cRRRRois qu'on s'est peRRRRRdu...
— Tu crois ? Y a rien à croire, on est au milieu de nulle part !
— Mouetteho ! Ho ! Du calme, je suis là, le plus grand héros du monde ! Vous n'avez rien à craindre ! Demandons plutôt à notre guide... Zoro ?
Bzzzzt ! Avec la CARTE que j'ai lue, pourtant, ça indiquait qu'on devrait être bzzzzt arrivés à Luvneel, maintenant !
— En même temps, quel capitaine est assez bête pour laisser un escargot lire une carte et nous dire où aller ?
Je ne suis pas un ESCARGOT ! Bzzzt ! Tête de peluche !
— Mouetteho ! Ho ! Du calme, je suis toujours là, le plus grand héros du monde ! Vous n'avez rien non plus à craindre, j'ai confiance en Zoro, il a déjà navigué sur la Route de Tous les Périls !
Ooooh, c'est vrai, tu as CONFIANCE en moi ? Bzzzzt, j'veux dire, ouais, quelqu'un a du saké ?


Malgré les assurances de Mouetteman, Sacha avait entièrement raison : laisser un escargot se charger de lire la carte et de mener la barre de l'espèce de vieille barque miteuse sur laquelle ils naviguaient n'avait rien d'une bonne idée. A fortiori quand cet escargot se révélait être la réplique animale du bretteur de l'ancien équipage des Mugiwara, aussi bien connu pour sa grande puissance que pour son sens inexistant de la navigation. D'ailleurs, ce fait se révélait sans trop de problème dans le cas présent : arrivés en fanfare depuis le passage secret de Reverse Mountain au Nord de South Blue, ils avaient continué à virer plein sud dès l'instant où ils avaient mis les pieds dans ce rafiot qui menaçait de s'engloutir à tout moment. Et, sachant que Luvneel se situait dans la mer du Nord, partir dans la direction la plus opposée possible ne semblait pas être un très bon choix tactique.

— Bien sûr que c'est un bon choix tactique de laisser Zoro à la barre ! Mouetteman ! Mouettepose de Capitaine Héroïque sûr de lui ! Regardez, je suis sûr que ces morceaux de bois qu'on voit là, en train de flotter, c'est simplement la nouvelle décoration de Luvneel ! Mouetteha ! Ha...

Non, ce n'était pas la nouvelle décoration de Luvneel qu'ils avaient devant eux, mais bel et bien l'entrée du cimetière d'épaves, lieu étrange où finissaient par converger toutes les carcasses échouées dans les Mers Bleues. D'un geste spectaculaire, Mouetteman leva haut les bras, contracta ses biceps avec toute la classe qu'il possédait puis se mit à hurler, de la voix la plus forte et héroïque possible :

— Bonjour Luvneel, je suis Mouetteman, ton héros, celui qui a su ramener la Sucette Géante malgré l'adversité et les ténèbres qui l'entouraient ! Mouetteman ! Mouetteho ! Ho !
— Je cRRRRois qu'il n'y a peRRRRsonne, au RRRRegaRRRRd du Code des Conclusions Qu'on Peut TiRRRRer Quand On HuRRRRle Comme Un Débile Et Que Pas Une Seule Voix Ne Vient Nous RRRRRépondRRRRRe, aussi appelé CCQPTQOHCUDEQPUSV !
— C'est bizarre ! Mouetteman ! Est-ce que c'est un jour férié ? Jorj Bouche m'avait pourtant dit qu'ils ne célébreraient mon exploit qu'une fois par an ! Mouetteman ! Mouettehu ! Hu !
— Qu'est-ce que c'est que cet équipage d'abrutis, ils sont choisis pour leur absence de QI, ou quoi ? On n'est pas sur Luvneel !
— Je te signale que toi aussi tu as RRRRejoint l'équipage !
— Bien sûr que si, c'est Zoro qui l'a dit ! Mouetteman ! Mouettepose de confiance aveugle accordée à un escargot qui s'est retrouvé au Cap des Jumeaux alors qu'il voulait aller à Water Seven !


Reprenant son souffle après sa longue phrase - impliquant donc une mouettepose de respiration, ce qui se traduisait par plusieurs gestes des bras et des roulements successifs de pectoraux - Mouetteman finit par indiquer à ses compagnons de ramer en direction d'un homme, accroupi et rabougri, qui se tenait en équilibre précaire sur ce qui restait d'une figure de proue. Ses mains ridées dépassant légèrement d'une veste bien trop longue pour lui, le vieillard semblait en proie à une profonde hésitation, un débat intérieur faisant s'opposer deux convictions bien opposées.

— Si je le fais, ils vont mourir... Si je le fais pas, il va mourir... Si je le fais, ils vont mourir... Si je le fais pas, il va...
— Salutations, vieil homme clairement en manque de protéines et de muscles puissants ! Je suis Mouetteman, le plus grand héros du...
— Mouetteman ? Je ne rêve pas ? Vous êtes bien Mouetteman, le héros dont on dit qu'il est capable de soulever des montagnes par la seule force de ses sous-vêtements ? Mon apprenti est un très grand fan ! Vous voulez bien me signer un autographe sur mon dentier ? Laissez-moi juste le temps de le retirer, c'est une de mes dernières inventions, une pure merveille ! Quand Alfonso verra ça, il...
— Il quoi ? Mouetteman ! Mouettepose d'envie de connaître la fin d'une histoire qui, en fait, se révèle être un compliment destiné au héros ultime, adulé des petits et grands !




  • https://www.onepiece-requiem.net/t7256-and-summer-is-coming
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7121-mouetteman-the-light-knight-rises
Comme tout métier, être un super-héros à forcement ces inconvénients et ses responsabilités, mais dans un autre sens cela à aussi des petits plaisirs et avantage non-négligeable comme le fait de pouvoir de temps en temps faire n'importe quoi tout en ayant l'assurance d'être couvert. Et c'est exactement le cas dans l'immédiat alors que j'entends notre héros et capitaine à tous, enfin à tous les gentils, pas les méchants... Pas que je dénigre les méchants, il n'y a pas de lumière sans ombre et sans criminelles on ne ferait que jouer à la bellotte dans nos quartiers généraux... Bref le monsieur me sauve quoi. Alors mon doux sauveur, aujourd'hui, est l'homme particulièrement viril, bien qu'il n'atteigne pas le niveau de Mouette-man, avec un débardeur ? Génial, j'aime voir à l'ouvre des personnes différentes ça brise la monotonie ! Bon par contre même si je le dis de manière légère, je suis quand même réellement désolé quand il se prend par mégarde un coup de mon marteau déchaîner, qui comme un gros molosse en laisse tenue par une petite fille me traine plus que je le dirige.

"Oups désolé Hi hi ♥. "

Une fois que l'on a fini de s'occuper des sous-fifres et divers malandrins devant nous et que je vois qu'il y a bien assez de paires des bras pour s'occuper de ce qu'il reste capi'chef de nos adversaires compris, je me tourne vers mon héros de la journée qui me semble s'appelle Randy si j'ai bien entendu quand il s'est présenté... Ou alors c'est autre chose et le bruit de la bagarre m'a égaré ? Anthony ? Andy ? Zut je ne suis pas sûre, déjà que j'ai failli lui défoncer le crâne je ne vais pas en plus écorcher son prénom.

"Merci de m'avoir sauvée !Attends un instant s'il te plaît mon grand. "

Je sors de mon décolleté après avoir ouvert ma fermeture éclair un petit livre usé... Quoi ?! Oui je sais c'est extrêmement cliché, mais toutes mes affaires ont étaient volés par un autre équipage pirate, je suis bien obligée de faire avec ce que je peux niveau cachette crédible ! Enfin un minimum... Bon je marmonne des choses, des termes comme princesses, petites filles puis finalement !

"Ah, Trouvé ! Demoiselle en détresse avec option dommage collatérale.Tu as déjà un ou une âme soeur mon grand ?"

Malgré la bizarrerie de la scène, j'ai un air légèrement sérieux qui est sans appel, je veux une vraie réponse à ma question et pour cause, je suis pour la paix des ménages : S'il me dit qu'il a déjà une personne rien qu'a lui, tarif bisous sur la joue, s'il est seul il à droit au baisais passionnée suivie d'un rire malicieux avant de prendre un air bien plus calme, posée en observant la scène comme si j'avais pendant un moment un instant de lucidité.

"Avec tous ces blessés, je vais avoir besoin de fournitures médicales.S'il vous plaît, dite à Mouetteman que je vais délester l'infirmerie de son matériel pendant que vous finissez le combat. Ne vous inquiétez pas, je sais me défendre, merci pour votre aide et j'espère que je ne vous ai pas fait trop mal."

J'imagine que voir une adulescente hystérique, folle et coquine se muer en un instant en la douce et posée infirmière que je suis quand je soigne des gens, quand mon instinct maternel et d'infirmière intervient risque de le choquer... En même temps, ce côté double personnalité fait partie de ma folie et de mon charme. Une petite référence de remerciement et je vais droit vers la porte du fond pour essayer de trouver du matériel médical, ce combat sera bientôt fini et il va être temps de soigner tous les blesser dans les deux camps, car un super-héros ne laisse jamais de personnes inutilement souffrir.[/b]
  • https://www.onepiece-requiem.net/t10909-un-ete-haut-en-couleur#13
  • https://www.onepiece-requiem.net/t10756-arlette-francis-quinte-alias-harlequin


Détective Comique #5
1625, South Blue, Cimetière d'Epaves - Présent



Depuis que Mouetteman était devenu le Super Héros le Plus Cool et au Slip le Plus Classe, selon un sondage très sérieux réalisé par un magazine tout à fait crédible et réputé qui répondait au nom de Supermégahypergigazine, il considérait que c'était de son devoir, aussi bien pour son salut que pour celui de l'humanité toute entière, de rouler des pectoraux pendant au moins 5 secondes avant d'affronter les gens qu'il dénommait, typiquement, les "Gros Méchants" de ses différentes aventures.
Aussi, se rendant compte que le gros méchant était enfin arrivé, dégageant une aura de "vile fripouille" et de "tout pas beau monsieur que le gentil doit forcément battre", Mouetteman n'attendit pas plus longtemps et se lança dans une course effrénée de roulements de pectoraux, discipline dans laquelle, il fallait l'avouer, il était devenu une véritable pointure.

- Mouetteman, mouettepose d'affrontement définitivement pas loyal mais qui ne dérange pas un héros puisqu'on ne peut pas le rater à cause de, ou grâce à, sa classe naturelle et ses muscles impressionnants sublimés par un costume d'excellente qualité !

Beaucoup de gens - des "haters", sans aucun doute - trouvaient que les Mouetteposes devenaient des phrases à rallonge et qu'il était impossible de les illustrer correctement avec des mouvements un minimum sensés, mais cela n'empêchait évidemment pas Mouetteman d'en réaliser toujours plus, et, à chaque fois, à des moments pas forcément propices. Comme ici, par exemple, où, juste devant Hérup Ssion, il s'était lancé dans une série de mouvements dignes des plus grands chorégraphes des mers, et termine juste à temps pour esquiver l'énorme coup de poing métallique qui vint s'écraser là où il se trouvait juste avant.

- Mouetteho ! Ho ! J'ai eu chaud ! Ce n'est pas très gentil, monsieur le Capitaine Méchant, d'interrompre un héros en pleine pose !

Pour bien montrer son mécontentement, Mouetteman haussa les sourcils de façon héroïque, même si cela ne changea pas grand chose étant donné que son masque recouvrait tout le haut de son visage. Autour de lui, les affrontements semblaient avoir diminué, les quelques pirates encore debout assistant, muets, aux prouesses de leur capitaine. C'était là le dernier combat des Héros Hic au Cimetière d'Epaves, l'affrontement qui les verrait s'élever dans le ciel ou s'éteindre, avant même que leur nom n'ait pu être scandé par les enfants du monde entier.
Comprenant l'enjeu de la situation, Mouetteman se lança dans la bataille, bien décidé à faire de ce jour le tout premier d'une nouvelle ère, une ère de gentillesse et de bonté, une ère de héros et de justiciers, une ère de collants et de sous-vêtements ! Prenant garde à ne pas gêner Supermasqueman, dont l'équilibre formidable sur son baton forçait le respect, Mouetteman commença à envoyer ses premiers coup de poing vers Hérup Ssion.

- Alors te voilà, hein ? Cliticliciticlic ! L'espèce de taré qui combat des pirates en slip ! J'vais t'écraser et servirai ce qui restera de ton corps aux poissons ! Cliticlic !
- Woah, le patron s'est mis à rire en robot, ça veut dire qu'il se donne à fond !
- Mouetteha ! Ha ! Moi aussi j'ai un rire particulier, vous avez vu ? Ha ! Ha !
- Ferme-la, et bats-toi !


A première vue, un vieil homme trimbalant un bras aussi encombrant paraissait difficilement agile.


Du moins, c'est ce que pensait Mouetteman, avant qu'il ne se trouve obligé d'esquiver les attaques surpuissantes et étonnamment rapides qui venaient défoncer le plancher à ses pieds. Roulades, saltos, pas chassés, saue-mouton, tarte aux pommes, presque tout le répertoire de mouvements du Justicier fut nécessaire pour ne pas être réduit en purée sous l'impact du bras robotisé.

- Cliticlicliticlic ! Tu vas pas pouvoir m'éviter indéfiniment, Héros de mes deux boulons ! Cliticlicliticlic !

Sur ce point, Hérup Ssion avait indubitablement raison. Les précédents combats de Mouetteman commençaient à peser sur sa forme physique, et il sentait son souffle s'alourdir, tandis que les gouttes de sueur, aussi brûlantes que de l'acide, perlaient le long de son dos et irritaient son front. Un bref coup d'oeil autour de lui, tandis qu'il plongeait sur la gauche pour éviter un énième coup de poing, l'informa que Jericho et Zoro s'étaient enfin débarrassés des derniers pirates encore en état de se battre. Marcelman, la coupe au mulet, ou, simplement Randy, lui, se relevait péniblement après ce qui semblait être un énorme coup à la tête. Harlequin, enfin, revenait tout sourire avec une énorme quantité de sparadraps et autres bandages.
Il ne restait donc plus qu'un seul morceau, mais aussi le plus délicat à manoeuvrer : le Capitaine Carnage, terreur ancienne et actuelle de South Blue.

- Cliticlic... Plus un seul pirate digne de ce nom, à c'que je vois ! Bande d'incapables ! J'dois tout faire moi-même alors ! Gigantic Iron !

Le brusque mouvement d'épaule surprit aussi bien Mouetteman que Zetsu, Hérup Ssion feinta de son bras métallique et asséna un coup de poing, en chair et en os, suivi d'un second, robotique cette fois, aux deux hommes masqués qui furent projetés en arrière et s'écrasèrent lourdement sur le plancher du pont principal.

- Cliticlicliticliticlic ! Allez, debout, hors de question que je me baisse pour battre deux imbéciles !

Par terre, Mouetteman tenta péniblement de se relever. Il sentait le goût métallique du sang dans sa bouche et ne put que regarder, impuissant, les gouttes écarlate ruisseler sur son costume.

- Nan, pas mon costume... J'ai passé deux heures à le frotter...
- Tu ferais mieux de t'occuper de ta p'tite bouche avant de t'intéresser à ton moule-bite, Pouleman !
- Même pas vrai, d'abord... Je suis pas... Une... Poule...
- C'est pas une Poule ! C'est Mouetteman ! Le Plus Grand Justicier de North Blue ! Et c'est mon super héros préféré !


Ces mots, ce ne fut aucune voix connue qui les prononça. Elle paraissait jeune, fatiguée, blessée et, pourtant, contenait une parcelle de pureté et d'espoir qui donna presque des frissons à Mouetteman.

- Cliticlic... Gamin, me force pas à venir te rebalancer dans ma cabine, sinon, tu vas bientôt d'voir te refaire une caboche en métal ! Cliticliticlitcliticliticlic !
- Je n'y retournerai pas ! Debout, Mouetteman ! Debout ! Rappelez-vous le numéro #52 du Mouettemagazine Détective Comique, quand vous avez vaincu l'Excuse alors que tout espoir semblait perdu ! J'ai confiance en vous ! Vous pouvez y arriver !
- Ferme-la !


Mouetteman, comme tout héros de Shonen, ne pouvait que difficilement résister à ce genre de discours sur l'amitié ou la bonté. Les mots, tels des bandages verbaux, vinrent panser ses douleurs et ne lui laissèrent qu'une seule conviction en tête : il devait vaincre cet ennemi, ne surtout pas gâcher les paroles de l'Apprenti d'Héphaïstos, un fan des plus assidus. Quel genre de héros pouvait-il être s'il acceptait la défaite devant un admirateur ? Quel genre de porteur de slip pouvait abandonner ainsi ? Sûrement pas le Justicier de Gotham Island. Sûrement pas quelqu'un qui se prétendait légataire de l’Été et qui affirmait être l'émissaire d'un avenir radieux pour le monde entier.
Sûrement pas Mouetteman.
Poussant sur ses triceps comme s'il ne s'agissait que d'une simple série de pompes, le Super Héros de North Blue se releva enfin.

- Mouetteha ! Ha ! Je te remercie, mon ami, tes mots m'ont fait du bien ! A présent, Hérup Ssion, Capitaine Carnage, kidnappeur de jeune garçon, sache que ton heure est venue !


A côté de lui, Zetsu se remit debout, lui aussi. Harlequin, de son côté, finit d'appliquer une sorte de produit sur l'énorme bosse de Randy, qui sembla remis sur pied. Enfin, Jericho et Zoro, eux, s'approchèrent. La fin était proche. Le dénouement de l'aventure. La conclusion du Cimetière d'Epaves.
Mouetteman épongea la longue traînée de sang qui ruisselait de sa bouche d'un mouvement simple du poignet.

- Cliticlicliticlic.  Tu t'es remis debout, et alors ? Je suis le Capitaine Hérup Ssion ! Une des principales calamités de South Blue !
- Et moi, je suis Mouetteman. Nouveau héros de North Blue.


Mouetteman reprit sa respiration et constata avec un sourire qu'ils étaient là, prêts pour le dernier acte. Ses compagnons. Nouveaux ou anciens. Humain, escargot ou homme-poisson. Et, si tous présentaient des blessures physiques importantes, une chose était sure, une chose qu'on lui avait enseignée, à la Ligue du Soleil. Peu de choses peuvent égaler un héros au Cœur Pur. Mais rien ne se rapproche de ce que peut donner une équipe de héros au Cœur Pur. Alors il comprit ce qui lui restait à faire.

- Héros Hic ! ASSEMBLÉE !

Et ils chargèrent tous. Zetsu et son bâton, inimitable concentré d'agilité pure, Randy et ses poings, démonstration d'abnégation virile, Jericho et ce qui ressemblait à une guitare, show d'artiste survolté, Harlequin et sa massue, effusion indubitable de tout ce que pouvait représenter la folie féminine, Zoro, chorégraphie mythique du plat de ses trois sabres, et Mouetteman, enchaînement de mouvements héroïques. Devant une telle cacophonie de techniques différentes et disparates, Hérup Ssion tenta de parer et de contre-attaquer. Son bras métallique prouva une exceptionnelle maîtrise de sa part, malgré son âge avancé, et démontra clairement quel avait pu être son niveau, lors de son apogée. Il bloqua les premiers coups, parvenant même à répliquer à plusieurs reprises, repoussant ses assaillants.
Mais les Héros Hic tenaient bon.
Chaque fois que l'un d'eux était touché, un autre prenait sa place et frappait avec encore plus d'ardeur, jusqu'à ce que, enfin, profitant d'une ouverture, Mouetteman ne s'écrie :

- Héros Hic ! Super Combo Final no Jutsu !

Véritable démonstration, les Gentils employèrent simultanément leurs meilleures techniques et assaillirent leur adversaire qui, après un long moment, s'écroula enfin. Mouetteman n'en crut d'abord pas ses yeux, exténué et à bout de souffle, mais il devait se rendre à l'évidence. Il y était arrivé. Ou plutôt, non. Ils y étaient tous arrivés, ensemble. Comme une équipe. Comme une Ligue de Justice. Comme un Equipage.
Comme des Héros Hic.
Et Mouetteman de conclure :

- Au fait, vu que vous avez participé au combo spécial Héros Hic, vous êtes obligés de me rejoindre maintenant, Mouetteho ! Ho...

Avant de tomber enfin par terre, épuisé, mais le sourire victorieux aux lèvres.


  • https://www.onepiece-requiem.net/t7256-and-summer-is-coming
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7121-mouetteman-the-light-knight-rises
    Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum