AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

-44%
Le deal à ne pas rater :
Réduction de 30% sur la veste de survêtement FB Barcelone
47.98 € 84.99 €
Voir le deal

La lumière du phare

Invité
Invité


Lun 30 Mar 2015 - 20:32



Une semaine depuis que j'ai appelé Midas pour passer un accord avec lui.

Une semaine ou d’après mes sources, il a mis en branle tout ce qu'il pouvait de chasseurs de primes de sa BNA, rappelant, alertant rameutant tout ce que sa boite compte de tueurs, portes flingues, mercenaires et de gros durs de tous poils prêts à tuer père et mère pour lui et son or, et ne leur donnant qu'un seul mot d'ordre, se rendre au cap des jumeaux toutes affaires cessantes.

Et ils sont venus.

Difficile de lui donner tort. Si je devais traiter avec moi je pense que je serais sacrément prudent et méfiant aussi. Est ce que je traiterais avec moi sans faire de coup de pute d'ailleurs ? Hum... Pour choper Scorpio ? Oui, oui sans aucun doute.

Et comme je n'ai jamais mis la tête de Scorpio a prix je peux supposer que la haine de Midas pour Rydd est plus virulente que la mienne. Cela dit, maintenant que Scorpio a essayé de me buter...


Alors ?
Alors j'ai jamais vu autant de chasseurs de primes au même endroit, ils sont quasiment en millier a monter la garde au cap des jumeaux. D’après ceux a qui j'ai causé ils savent pas du tout pourquoi ils sont la. Ils se doutent que Midas a besoin d'une démonstration de force mais ils croient que c'est un message pour le GM. D'autres s'attendent a un coup dur comme une flotte pirate ou un truc comme ça.
Les rasoirs ?
Ils sont la aussi. Mais je peux pas les approcher en douce. Par contre il parait qu'ils ont embarqué un gros coffre a Logue. C'est juste un bruit, mais peut être bien que Midas est réglo.
Mouais. Je le croirais quand je le verrais.
Ouaip, moi je suis même pas sur d'y croire à ce moment la.



Un millier de chasseurs de primes hein ? Midas tient a ce que je lui pique pas son or sans payer ma part en échange.

Tu entends Rydd ? C'est l'heure de revoir ton vieux pote Midas. T'es ému ?

La procédure est aussi simple que tous les échanges d'otage à haut risque. Je suis dans le dirigeable avec Rydd, le cuirassé est a quelques miles plus loin le long de la cote. En face de moi un bateau de la translinéenne solitaire trône à une portée de canon du cap des Jumeaux ou campe l'armée de Midas.

Je dois me rendre a bord du navire ou doit se trouver Midas et uniquement lui avec un de mes hommes pour le surveiller. Les navigateurs et l'équipage ayant été grassement rémunéré pour rester à fond de cale.

Une fois face à face, Midas doit constater que j'ai bien Rydd avec moi, ainsi que les têtes primées que j'ai promises. C'est a ce moment qu'il contactera les rasoirs qui gardent la thune a terre, et que mes hommes enverront des chaloupes a leur rencontre. Et pendant que Rydd sera chargé dans une barque prévue a cet effet et que les hommes de Midas la tireront vers le cap, mes hommes ramèneront l'or a bord. Je remettrais les têtes a Midas, et nous filerons chacun de notre coté.

L'idée étant que chacun de nous dispose d'un atout capable de réduire le gain de l'autre a néant est plutôt bonne. Comme celle que nous n'avons aucun intérét de nous écharper alors que nous pouvons rentrer jouir tranquillement de notre transaction.

Oui, je le sens bien, tout va bien se passer.


Dernière édition par Red le Mar 31 Mar 2015 - 14:38, édité 1 fois
Rydd Steiner
Rydd Steiner
Le Tigre Rouge
Bounty National Agency

♦ Localisation : Karantane
♦ Équipage : B.N.A

Feuille de personnage
Dorikis: 6216
Popularité: +520
Intégrité: 115

Lun 30 Mar 2015 - 22:05


L’orgueil. Une opinion très avantageuse de sa valeur personnelle.

Aujourd’hui, bien que captif, c’est cure d’orgueil à tous les étages. D’un côté, l’un des pirates les plus en vue de sa génération, la valeur montante : Red. De l’autre côté, le vieux briscard des traqueurs, le leader incontesté de la B.N.A : Midas. Et les deux hommes ont mit en branle une machinerie incroyable pour moi : Rydd.

Alors quand je vois un millier de chasseurs de primes, rangés en ordre de bataille, m’attendre avec impatience ; j’ai une petite pointe d’orgueil. Mais ce sentiment ne subsiste qu’un instant fugace. Je me figure déjà entre les mains du gros porc. L’idée me déplait au plus haut point. Red était incontestablement un geôlier respectable, Midas allait indubitablement être un gardien insupportable.

Juste à côté de Red, j’ai l’occasion de tendre une oreille indiscrète pour entendre le rapport des forces en présence. Evidemment Midas n’a pas fait dans la demi-mesure. Il faut dire que je capitalise à fois la rancœur qu’il conserve envers son ancien rival et celle causée par ma lame lui parcourant le gras. Puis il y a presqu’un milliard de Berry en jeu, on n’arrive pas avec une telle somme devant Red sans une bonne préparation.

Un milliard de Berry... Nouvelle pointe d’orgueil. A cette idée je ne peux m’empêcher d’afficher un léger sourire en coin. Mais je suis interrompu dans ma rêvasserie par Red.

« Tu entends Rydd ? C’est l’heure de revoir ton vieux pote Midas. T’es ému ? »

« Je serai ému quand je le verrai gisant dans son sang. »


Sauf que ça n’est pas réellement pour tout de suite. Pour l’instant je suis une marchandise à échanger. Et l’acquéreur est le pire homme qui soit. Alors je me tourne vers Red, il y a peut-être encore un coup à jouer.

« Il est encore temps de modifier tes plans. Si je suis suffisamment près, je lui fais sauter la tête comme un bouchon de champagne. Il suffit de me libérer et de me descendre. »

Justement, le dirigeable commence à amorcer une phase descendante. Je me fais l’impression d’un mort qui rentre dans sa tombe. Si seulement j’avais moyen de me libérer. Mais mes liens sont solides et l’attention de tous est sur moi. Et aucune chance que Red n’accède à ma requête, ça me fait même rire d’avoir parlé de libération.

« On est tous les deux forgés dans le même moule, alors aucune chance que la mission ne soit pas accomplie. Mais en souvenir de Saint-Urea, de Patland, une petite lime dans la botte. Si je m’échappe après la livraison, tu n’es pas fautif... »

Red comme dernier espoir...

Ouais...

Je suis foutu...


Dernière édition par Rydd Steiner le Mar 31 Mar 2015 - 16:02, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-terminehttps://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
Invité
Invité


Mar 31 Mar 2015 - 14:37


Saint Uréa ? Tu parles de la fois ou tu as envoyé à Impel la fille qui allait me faire quitter le Cipher Pol et ou ton putain d'entraineur m'a repassé la tronche a coups de bottes comme si j'étais sa nouvelle carpette ?

Et Patland... Quand tu m'as tellement pourrie une mission prometteuse qu'au lieu de passer chef d'équipe je me suis retrouvé à jouer les courriers à Marijoa ?

Héhé... Méfie toi Rydd, avec ce genre de rappel je pourrais bien te la planter dans l'os la lime que tu veux... En souvenir du bon vieux temps.


Rydd tente le coup et je ne peux pas lui en vouloir. Je connais Midas de réputation tout comme je connais la haine qu'il voue au tigre rouge et surtout à son mentor et plus ancien et dernier rival en vie. J'en ai même un peu profité après Saint Uréa en lui fourguant des infos sur ce type qu'il croyait mort.

Ouais, Rydd va payer cher sa captivité. Midas va probablement l'écorcher vif dans l'espoir de faire sortir Tigan de son trou pour le sauver. Et si les rumeurs sont vraies et que Tigan à lâché Rydd, il douillera en pure perte et finira crevé et balancé dans une fosse anonyme.

J'actionne les manettes qui vont descendre le dirigeable au niveau de l'eau. Me rapprochant du navire de la Translinéénne en prenant soin de le garder entre moi et la cote. Si les chasseurs le voient le risque est grand pour qu'un moins con que les autres fassent le lien avec moi. Heureusement la nuit et la taille respectives de chacun des navires rend la chose hautement improbable.

Le truc c'est que Rydd a raison. Je me demande depuis combien de temps il le sait. Ou s'il le sait.

Moi je le sais depuis que j'ai revu Tahar en prison. Et Ishii en mer... Une sorte de syndrome du survivant ? A force de rester debout au milieu de cadavre on finit par s'attacher aux rares qui survivent aussi aux mêmes événements. Même si ceux la sont des ennemis. J'ai sauvé la vie de Tahar, puis j'ai essayé de le tuer. Plusieurs fois. Et maintenant que je regarde mes années au Cipher Pol je m'aperçois que c'est l'un des types que j'ai l'impression de connaitre le mieux. Mieux qu'un ami, mon meilleur ennemi ?

Et si Rydd a essayé de me buter, je sais maintenant qu'a sa place j'aurais fait la même chose. Est ce que je n'essayerai pas sans hésiter de tuer Toji pour une réhabilitation dans la marine ? Peut être... Peut être pas...
En tout cas le fait demeure que Rydd est plus important pour moi que Midas. Rydd est un visage que je reconnais parmi l'armée des ombres de mes souvenirs. Midas n'est rien.

Et cela vaut bien un geste. Même a celui qui a manqué de me tuer.

Héhé, je marche encore sur les brisées de Tahar. Lui aussi ne m'avait pas tué.

Je n'ai pas de lime. Et je doute que Midas te récupère sans te faire fouiller très soigneusement par des spécialistes.

Mais j'ai mieux. Tu as vu cette marque sur ta jambe, celle qui t’empêche de tout découper au laser et qui va permettre à Midas de jouer avec toi sans jamais avoir appris le Haki.

Je pourrais la faire disparaitre...


La masse sombre de la coque du navire surgit devant nous. Il est l'heure d'y aller.


Midas. Je suis a bord.
Rydd Steiner
Rydd Steiner
Le Tigre Rouge
Bounty National Agency

♦ Localisation : Karantane
♦ Équipage : B.N.A

Feuille de personnage
Dorikis: 6216
Popularité: +520
Intégrité: 115

Mar 31 Mar 2015 - 16:23

L’émeute de Saint-Uréa... Vrai que ça n’avait pas été le meilleur coup de Red. Patland, vrai qu’on n’avait pas forcément été reluisants non plus ce jour là.

« Bah... Les mecs comme nous ça aime le parcours autant que l’arrivée. Puis on arrive toujours à tirer le meilleur d’une situation mauvaise. »

Tiens, d’ailleurs il serait peut être temps que j’envisage de reproduire l’exploit ici. Parce qu’en terme de situation mauvaise, on se pose là. Sauf que pour l’instant je me vois mal bonifier la scène. Une armée est là pour s’assurer que tout va bien se passer...

Au moins l’air est frais et je revois la mer. Après avoir vécu si longtemps sur Saint-Urea, j’avoue m’être amouraché des étendues bleues. Pas le temps de s'attarder davantage sur le paysage, Red amorce la vraiment la descente cette fois. Il a l’air plongé sans ses pensées. Je pourrai bien tenter de sauter à l’eau mais je n’irai pas bien loin, puis je ne sais pas si la marque noire retire mon incapacité à nager.

Il y a comme une certaine tension sur le dirigeable. On sent que les pions sont en place et que la partie va bientôt se jouer. L’enjeu est gros. Dire que je vais revoir le visage de cet enfoiré de Midas. J’ai passé la majeure partie de ma vie à détester cet homme. Je l’ai haï pour le compte d’un autre, Manfred Tigan. Mais où es-tu maintenant Manfred, hein ? Terré à Saint-Urea à fomenter des coups avec la Dame de Pierre. Finalement je n’ai été qu’un instrument dans cette affaire. Pourtant je ne peux pas m’empêcher de vouloir la tête de Midas. Sûrement que pour moi, c’est une mission à accomplir. Et puis après lui je pourrai passer à autre chose. Et Manfred sera trop vieux pour entrainer un nouveau lascar.

Tiens, Red semble sortir de sa torpeur.

« Je n'ai pas de lime. Et je doute que Midas te récupère sans te faire fouiller très soigneusement par des spécialistes.

Mais j'ai mieux. Tu as vu cette marque sur ta jambe, celle qui t’empêche de tout découper au laser et qui va permettre à Midas de jouer avec toi sans jamais avoir appris le Haki.

Je pourrais la faire disparaitre...
»


C’est un peu curieux, c’est Red qui apporte la lumière dans mes ténèbres. On n’aurait pas inversé les rôles ? Pour le coup je ne dis rien de spécial. Il ne serait pas question de faire changer d’avis un gaillard qui semble avoir de si bonnes dispositions pour moi. Si je peux utiliser de nouveau mon fruit, je promets un feu d’artifice somptueux. J’y survivrai peut-être pas, mais je partirai dans la tombe avec ce gros porc accroché à moi. HA ! Ca serait du beau spectacle.

Mais le clap de fin n’était pas encore d’actualité. Pour l’heure on en était encore qu’au stade de la transaction. Et mon expérience me dit qu’il ne faut jamais présager de rien.

Bon, on s’approche. Je ressens l’excitation de l’homme qui va entrer en scène. On est face à la B.N.A là, alors tête haute. Pas question de leur donner une raison de rire de moi.
https://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-terminehttps://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
Invité
Invité


Mar 31 Mar 2015 - 18:41


Haut les cœurs Rydd. C'est le moment de voir si tu es de ceux qui marchent vers la potence la tête haute. Tu veux une dernière clope ?

Dirigeable amarré je pousse Rydd vers la sortie et le pont désert du navire sous nos pieds. L'empathie a beau me confirmer que tout se passe a priori comme prévu et qu'a part deux personnes tout le monde est a fond de cale, je reste prudent, j'ai appris a mes dépends a quel point ses certitudes sont parfois fiables.

J'empoigne la caisse ou se trouve le reste de ma part. Une poignée de têtes plongées dans la glace. Le quotidien du chasseur de primes je suppose. Sale travail, au moins quand j'étais agent je n'avais pas à me trimballer les mecs que je refroidissais. J'ai ouvert la caisse ce matin, même morts les cranes réussissent à te regarder avec reproche, balaise non ? Et au bout d'un moment ça doit lasser.

L'un précédant l'autre on parcourt le pont, puis une coursive. Midas ne se commet pas sur des bateaux lavoir et celui qu'il a sélectionné transporte aussi des passagers qui payent grassement. Ce qui leur fait bénéficier d'un joli salon au centre du navire... C'est la qu'on se retrouve.

Entre les dorures de la grande salle déserte et l'obscurité induite par les quelques bougies qui n'éclairent que la table ou siège le gros porc, Midas n'a pas eu besoin de faire grand chose pour soigner le décor. Le signe de tête de mon homme continue de confirmer. Jusqu'ici tout va bien..

Red.
Midas.


En homme d'affaire avisé Midas ignore ostensiblement le principal intérét pour lui de notre transaction, mais j'étais un agent du Cipher Pol. J'ai noté son coup d’œil furtif et avide, la crispation de ses mains, ses lèvres qui se sont retroussés comme s'il voulait mordre...

Serre les dents Rydd...

Et voila le Tigre Rouge, en chair et en os.
Comment avez vous fait pour le fruit, vous avez du granit marin ?
J'ai mieux. Le fruit des ténèbres. Je peux neutraliser n'importe quel pouvoir.
On peut vérifier ?
Oui.


Une lame apparait dans ma main et va balafrer le cou de Rydd. Juste assez pour qu'on ne puisse pas louper le sang qui perle sur sa chemise.

Impressionnant.
Oui, je trouve aussi.
Et le reste ?


D'un coup de pied j'envoie glisser la caisse contre la table. Laissant à Midas le soin de l'ouvrir pour identifier les têtes. Je dois dire qu'il connait son métier, il fait le calcul sans sortir les affiches.

Il en manque un.
Judas oui. Mais il ne dira rien, je le garantis.
Bon, alors le compte y est.
Passons à l'échange..



Se surveillant l'un l'autre comme des chiens en cage on contacte tous les deux nos équipes respectives. La mienne qui rame vers la cote, celle de Midas qui leur remet l'or.

J'aimerais apporter une modification à notre échange.
Je n'aime pas les changements.
Et moi je n'aime pas l'idée de laisser mon tigre voguer vers la cote tout seul dans une barque.
Alors quoi ?
Alors on ne change presque rien. Sauf que Rydd reste ici et que les têtes s'en vont. Et que dés que vous partez mes hommes me rejoignent.
D'accord.


Je m'y attendais un peu. Baker a bien fait son boulot, mais il n'était de toute façon pas compliqué de deviner que Midas ne jouerait pas vraiment avec la Translinéenne. Les hommes en bas sont les siens, et surement les meilleurs. Pas encore assez pour moi, j’espère qu'il le sait.

Hormis ce détail tout se déroule à merveille. L'or est vérifié, compté, chargé. Je connais des rasoirs qui doivent tirer une sacré tronche en voyant partir plus de pognons qu'ils n'en verront dans le reste de leur vie.

Et puis vient le moment ou je me tire en abandonnant les deux autres en tête à tête. Disparaissant dans la nuit pendant que la garde personnelle de Midas reprend le contrôle du batiment.

Laissant Rydd continuer à méditer sur ce que je lui ai soufflé juste avant qu'on ne rentre dans la salle.

Midas va essayer de te briser et tu vas souffrir et payer le prix fort. Mais ne perd pas des yeux la tache noire. Quand elle disparaitra, tes pouvoirs reviendront.


Je me souviens d'un livre que j'ai lu une fois. Ceux qui marchent sur la queue du tigre. Un livre sur des samouraï confrontés à un péril mortel ne pouvant être résolu qu'en faisant preuve d'une grande finesse et au prix d'importants sacrifices.

Je me demande si Midas saura se montrer aussi habile que les héroïques samouraï du récit.

Ça m'étonnerait...
Rydd Steiner
Rydd Steiner
Le Tigre Rouge
Bounty National Agency

♦ Localisation : Karantane
♦ Équipage : B.N.A

Feuille de personnage
Dorikis: 6216
Popularité: +520
Intégrité: 115

Mer 1 Avr 2015 - 12:24


Voilà, enfin nous y sommes. Midas est juste en face de moi. Il fait mine de ne pas me remarquer mais ses mains trahissent son excitation. Sa pupille s’est dilatée rien qu’en trouvant mon regard. C’est un prédateur blessé qui vient de retrouver sa proie. Pour l’heure il converse avec Red. Je suis une nouvelle fois réduit à l’état de marchandise qu’on transporte et dont on attends rien si ce n’est du silence et de l’immobilité. Dieu que j’aimerai me ruer sur lui et lui arracher la gorge à pleines dents.

Déjà Red quitte la scène.

« Mon Tigre... Quel plaisir de te voir. J’ai une belle cage pour toi. »
« Tu es encore plus laid que la dernière fois que je t’ai rencontré. »
« Oui, de la bravade ! C’est bien. J’aime quand on me résiste un peu. Mais rassure toi, tout est prévu. »


En effet, voilà plusieurs hommes qui s’introduisent auprès de nous. Il y a là deux costauds à l’air patibulaire, le genre qu’il vaut mieux ne pas croiser. Le troisième ressemble à un rat de laboratoire, lunettes à verres épais, pustules sur le visage, blouse blanche, rien ne manque. Midas semble enchanté.

« Alors ? C’est prêt ? »
« Bien sûr, Monsieur Midas. »
Susurra le laborantin d’un air mielleux.

Et sans attendre il dévoile de sous sa blouse une seringue contenant un liquide verdâtre étrange. Aussitôt, les deux gros sont sur moi pour m’immobiliser. En un instant la seringue s’enfonce dans mon cou et un sentiment désagréable me parcourt l’échine. Comme une sorte de grande fatigue.

« Combien de temps pour agir ? »
« C’est expérimental Monsieur Midas ! Je dirai quelques heures ou... Quelques jours. Tout dépend de sa résistance. Mais inéluctablement la suppression aura lieu. »


Je ne sais pas trop ce qu’ils baragouinent, mais ça semble particulièrement mauvais.  

« Bon ! On vient de t’ôter ton petit fruit de la Lumière. J’ai eu beaucoup de mal à imaginer un chasseur de primes avec un Logia si puissant. Chez les pirates, chez les marines ça va. Mais sur un chasseur de primes ! Non, non, non. De quoi troubler l’équilibre de la B.N.A. Mais rassurons-nous, c’est bientôt de l’histoire ancienne. En attendant...»

Et il fit un signe de tête entendu aux deux gaillards. Aussitôt ce fut la pluie de coups. Ces salauds n’y allaient pas de mains mortes et je n’avais pas vraiment moyen de riposter. Mais le véritable coup venait de Midas. M'ôter mon fruit, c'était limiter grandement mes chances d'évasion. Le bougre avait de la ressource...  

« Ah Rydd. Cette balafre sur le ventre que tu m’as laissé. Tu vas la payer au centuple. J'ai déboursé sans compter pour ce petit produit. Et la préparation dure depuis des années. Mais il faut toujours avoir un coup d'avance. Et sur Manfred, j'en ai toujours deux. Hahaha ! Allez ! On l'emmène ! »

Après une première cession de coups, on me transporta cahin-caha vers le réel navire de Midas. C’était un genre de cuirassé particulièrement bien équipé. Sur le pont, un nombre incalculable de chasseurs de primes  m’attendaient. Curieusement, il n’y avait pas que des mines réprobatrices. Certains semblaient gênés par la situation. Il faut dire que mon nom avait retenti plus haut que celui de Midas il y a quelques années. Les chasseurs de primes sont des hommes qui suivent la force avant tout. Et Midas représente une force, certes, mais une force monétaire, une force sournoise et mauvaise. Moi, j’ai toujours représenté la force pure, et personne ne pourra m’enlever ça.

Avec un peu de chance, ces chasseurs de primes me seront utiles pour m’évader...

« HOLA ! INTERDICTION FORMELLE D’APPROCHER LE TIGRE ROUGE ! LE PREMIER QUI SE DECIDE A JOUER LES FANFARRONS FINIRA DIRECTEMENT A LA MER. »

Ce connard de Midas avait dit ça avec une telle fougue, avec une telle rage dans les yeux, que même mes meilleurs admirateurs retombèrent dans une torpeur incroyable.

« Qu’on l’enferme. Et rouez le de coups jusqu’à ce qu’il s’évanouisse. »

Et bien... Un sacré programme qui s’annonce...
https://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-terminehttps://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1