AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -24%
Samsung Galaxy S20FE 6.5″ Double SIM 128 Go ...
Voir le deal
499 €

Mon ange ? {Izya}

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Reyson D. Anstis
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 9059
Popularité: -712
Intégrité: -600

Dim 19 Avr 2015 - 1:09


Nous avions fait tout le chemin du retour, depuis les Shabaondy jusqu’à Armada dans le Redcopter. Un véhicule volant pas très grand et ne laissant donc pas de grandes possibilités d’intimité pour une discussion privée par exemple. Quoique, Izya semblait m’en vouloir à cause de l’utilisation que je fais de mes phéromones. Pourtant, elle n’avait pas hésité à plonger pour me sauver lors de l’exercice d’apprentissage mortel de Red. Elle l’avait dit elle-même, une personne amoureuse fait des choses stupides.

Nous étions à présent sur Armada, le moment était propice à une conversation. Mais comment la débuter correctement ? Izya m’avait offert un bracelet. Mais les femmes, qu’est-ce qu’elles aiment ? En la matière, je sais uniquement qu’elles n’apprécient pas la moustache… Je demandais donc conseil auprès de ma bras droit, Sybil Mia. Elle me suggéra de lui apporter des fleurs, de la faire se sentir femme et non pas dragonne ou monstre comme elle se montre souvent en public. J’avais hoché la tête, mais je ne pensais pas qu’il y avait tant de choix chez un fleuriste. Quand on m’avait dit une fleur, je pensais qu’il suffisait alors de choisir une couleur, pas la forme ni la longueur. Qu’est-ce qu’elle pouvait bien aimer ?

Malgré les conseils du fleuriste, j’avais opté pour un pissenlit blanc, de ceux qu’on pouvait souffler dessus pour que les différentes parties s’envolent. C’était une plante que l’on retrouvait sur mon île natale. Cependant, il était plutôt compliqué de se déplacer jusqu’à son quartier tout en protégeant la fleur du vent. J’avais l’air bien ridicule… J’espérais qu’elle verrait tous les efforts que j’entreprenais pour elle. J’avais même un petit cadeau emballé, espérant du fond du cœur que ça lui plairait.

Pour l’occasion, j’avais même mis une belle chemise, un beau pantalon, et je m’étais coiffé en plus ! Mais j’avais gardé le tissu restant de mon ancienne tenue d’Impel Down autour de mon bras. Ca, je ne pouvais pas m’en séparer.

Mon cœur s’accélérait à mesure que j’approchais de sa demeure. Alors que je frappais à sa porte, mon cœur battait aussi fort que lors de ma toute première participation à une bataille. Pourquoi ? Je n’étais pas en danger de mort pourtant. Je n’allais combattre personne. Alors pourquoi ? La porte s’ouvrit, et me voilà tout simplement paralysé. Je connaissais cette sensation des jambes tremblant avant de foncer vers l’ennemi. Mais Izya n’était point mon ennemi. Elle était…

« … Mon ange. »

Avec un petit temps de décalage suite à l’ouverture de la porte, et un léger balbutiement. Je n’étais pas du tout à l’aise dans ce genre de situation… Mais faisons comme on l’avait répété ! Je mis un genou au sol et lui tendis le pissenlit que j’avais expressément choisi pour elle. Blanche comme la couleur de ses ailes d’anges, et en soufflant dessus elle s’envolerait à son image, céleste. Cependant, dans les répétitions ce n’était pas le vent qui venait souffler à sa place… J’étais là, tétanisé. Izya allait se moquer… C’était trop stupide. Pourquoi donc avais-je fait ça ?


Dernière édition par Reyson D. Anstis le Dim 3 Mai 2015 - 12:56, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttps://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 10099
Popularité: 849
Intégrité: -628

Dim 3 Mai 2015 - 10:49

Comment ça, il manque de l’argent ?!


Et bien oui, nous avons tout recompté et il s’avère qu’il va manquer, disons, au moins 10 millions.
C’est une blague ?!
Malheureusement non…

Je crois rêver. Fumier de Malatesta, Fumiers d’Usurier ! Et fumier de Red aussi ! Red, qu’on n’a même pas eu l’honneur de voir revenir depuis qu’il est descendu sur l’Usage Modéré alors qu’on approchait d’Armada, au retour de Shabaondy ! Si seulement il était là, je n’aurai pas eu besoin d’avoir à faire à ces arnaqueurs de première ! Ils ont osé me faire un devis qu’ils veulent changer à la dernière minute !
Mais ils ne savent pas à qui ils ont à faire, oh que non.

Si. C’est une blague. Et elle est de très mauvais gout Malatesta.
Je vous l’ai dit, ce n’en ait pas une. Jamais je n’oserai vous faire cela, surtout alors que le « grand patron »… n’est pas là.

Il déglutit pour faire passer son « grand patron » dans sa gorge. Oh, oui, ça te fait mal de l’admettre, hein Malatesta. Si tu avais été plus crédible, peut être aurai-je pu te croire.

Souvenez vous Malatesta, c’est vous qui m’avait fait ce devis il y a deux jours de cela. Je vous ai fourni l’argent, et maintenant, vous en voulez plus ?! Mauvaise nouvelle pour vous, vous n’en aurez pas plus. Un accord est un accord, alors je veux mon dû ! Et cela est non négociable !

Mon regard de feu le dévisage tandis que ma voix se crispe au fur et à mesure que je lui parle.

Il se trouve qu’il y a deux jours, je me suis… « Trompé »… dans les comptes. C’est pour cela que nous devons modifier notre accord.
C’est votre erreur, je n’ai pas à en payer le prix.
Alors nous ne pouvons pas vous construire votre bâtiment… Qui est, en plus de cela, bien trop excessif pour vous, si je puis me permettre.
NON VOUS NE POUVEZ PAS ! Qui êtes vous pour juger de ce qui me reviens ou pas ?! Hein ?! Rien ! Vous n’êtes qu’un sale voleur Malatesta, et je ne me laisserai pas voler de la sorte ! Vous allez faire ce pourquoi je vous ai payé, et vous aller vous y atteler maintenant ! ET SANS DISCUTER !
Voyons, voyons, ne vous énervez pas ! Si vous y tenez à ce point, nous pouvons commencer les travaux dès maintenant. Mais à un moment, il faudra tout de même payer.

Je boue. Ce type est réellement une vipère de première. Mais pas de chance pour lui, je suis un dragon. Un dragon énervé qui ne possède aucune… patience.
Et lorsque le dragon s’énerve, il s’empare en parti de mon corps. Me voilà donc couverte d’écailles et de piques acérés. Et l’une de mes mains griffues vient saisir d’un geste sec la gorge de cet arnaqueur qui ose penser que je vais me laisser faire.
Vraiment, il ne sait pas qui je suis.
.
Je. Ne. Payerai. Pas.
Alors vous n’aurez rien…
Respectez notre accord !
Les prix ont changé, le contrat doit être modifié…
Parce que les prix ont changé maintenant ? Si c’était le cas, pourquoi ne pas me l’avoir dit directement, hein ? Menteur !

La porte frappe. M’interrompant dans cette discussion interminable. Gonflé par la sournoiserie de Malatesta, je le relâche aussi sèchement que je l’avais attrapé, souffle un grand coup pour me calmer et reprendre ma forme originelle, puis me dirige vers la porte. Et avant que je l’atteigne, Malatesta reprend la parole.

Pourquoi croyez-vous que je sois venu si les prix n’ont pas changé ?

Une main sur la poignée, je me retourne une fois de plus vers lui.

Parce que vous êtes un sale pirate avare et que vous saisissez la moindre petite occasion pour vous faire de l’argent. Je ne suis pas stupide et Red m’a parlé de vous. Alors maintenant, il serait temps que vous cessiez ce petit jeu avec moi.
Les prix ont vraiment changé…
Et tout à l’heure vous vous étiez trompé. Alors maintenant, si vous le voulez bien, j’ai sans doute un visiteur vachement plus intéressant et sympa que vous qui m’attend derrière cette porte.

Je me détourne de ce rat pour ouvrir enfin la porte et découvrir…

Reyson ?! Mais qu’est ce que…

Une… chemise ?! Et il s’est coiffé ?! Et… Euh, euh, Reyson, qu’est ce que tu fais avec ce pissenlit ? Pourquoi tu t’accroupis ?!
Quoi ?! « Mon ange » ?! Carrément ?! Mais euh, euh… Mais enfin ?!
Ah, le vent ! Haha ! Il a l’air malin maintenant, ainsi agenouillé avec son pissenlit tout soufflé !
Outch, il devient tout rouge.
Mais enfin Reyson, pourquoi fais-tu ça ? ça ne te ressemble pas ce genre de comportement ! Toi, ton genre, c’est plutôt de débarquer en faisant des blagues presque pas drôles et en mettant des phéromones… partout…

Oh, non. Reyson. Ne me dit pas que tu as recommencé ! Ou que tu vas !

Oui, ça pourrait presque ressembler à un stratagème pour me surprendre et m’injecter, ou s’injecter, des phéromones.
Pourtant, je pensais avoir été clair sur le Redcopter. Mais je n’ai pas eu la promesse que je voulais. Et cela m’attriste. Encore plus que ce que j’aurai pu imaginer.
Surtout après ce qu’il vient de faire.

Je voulais une promesse Reyson, pas un pissenlit ni de faux semblant. Juste une promesse. Parce qu’en l’état, comment puis-je avoir confiance en toi ?

Et doucement, je referme la porte. Et pendant mon geste, une voix dans mon dos retenti.

Finalement, il faut croire que je suis plus intéressant ?

Entre la colère et la tristesse, c’est de la rage qui ressort. Et violemment, je rouvre la porte que j’étais entrain de fermé devant un Reyson que je n’ose même pas regarder et désigne la sortie à ce parasite voleur qui m’a pourri la mâtiné.

DEHORS !
https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Reyson D. Anstis
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 9059
Popularité: -712
Intégrité: -600

Dim 3 Mai 2015 - 13:07


Pour une fois que je m’ouvrais vraiment, le résultat me donnait raison sur mon passé. Je ne m’étais jamais concentré sur les femmes, uniquement sur ma quête, le pouvoir, la marine. Jamais sur elles qui, comme Dame la Mort, ont le pouvoir d’accélérer notre cœur. Une capacité exclusivement féminine on dirait. Et je m’étais jeté dans la gueule du Dragon. Et je n’aurais pas dû.

« Mais… Je n’ai rien fait… »

Je n’avais pas promis, parce que je ne voulais pas promettre quelque chose dont je n’étais pas sûr de tenir parole. Cependant, je n’avais pas utilisé ces hormones depuis. Peut-être aurais-je dû ? La voir me regarder comme elle l’avait fait la dernière fois que nous étions à Armada m’aurait sans doute redonné confiance… J’étais toujours en position de chevalier servant alors qu’elle refermait la porte devant moi. J’avais fait tout ça pour rien ?

La porte se rouvrit ! Mais elle hurla d’aller dehors…

« Mais… Je suis déjà dehors… »

Je la vis soupirer, en colère, mais je n’en comprenais pas la raison. Elle voulut refermer la porte, comme si j’étais plus énervant encore que l’homme qui se trouvait chez elle. Je me levais alors, plaçant ma main sur la porte pour éviter qu’elle ne la ferme, lui tendant mon petit cadeau à l’intérieur, espérant que ça puisse la retenir :

« Je suis venu car tu avais dit que tu reviendrais… Et te revoilà… J’ai un petit quelque chose pour toi aussi… Donne-moi une chance. »

Puis j’entendis la voix d’un homme à l’intérieur. Ah… Non… Si ? Etait-ce pour ça ? Elle… Elle avait trouvé quelqu’un d’autre durant son voyage ? Mon regard n’osa plus soutenir le sien, et ma main se mit à trembler. Le cadeau tomba au sol, à l’intérieur de sa demeure, alors que je reculais de deux pas mal assurés.

« Je vois… Tu… Tu as déjà quelqu’un… Excuse-moi… »

Et je tournais le dos à sa porte, commençant à m’en aller en courant. Que j’étais stupide. Pourquoi avais-je dévié de ma mission ? Ca ne servait à rien. Je ne la méritais pas. C’était idiot de penser que ça pouvait marcher… Crétin !
https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttps://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 10099
Popularité: 849
Intégrité: -628

Dim 3 Mai 2015 - 14:56


Raaaah, Reyson ! Tu RESTES !

Je lui attrape le poignet au vol alors qu’il commençait déjà a détalé comme un lapin. Je sais pas ce qu’il avait prévu au final, et quand bien même il n’a pas encore fait la promesse que je lui demande, il n’est pas question qu’il invente des histoires parce qu’il est trop nouille pour comprendre !

Et toi, Malatesta, tu vas sortir tout de suite de chez moi, où je t’arrache la tête !
Techniquement, ce n’est pas vraiment chez toi. Après tout tu n’as rien fait pour les gens qui vivent dans l’Atterrissage du Dragon, et peut-on vraiment dire qu’une chambre d’hôte soit un « chez soi » ?
Là, c’en est trop.

Une fois de plus, ma colère prend le dessus et change mon corps. Entre cet arnaqueur qui me brise toute forme de patience déjà presque inexistante chez moi et Reyson qui débarque avec très probablement avec une idée phéromonesque derrière la tête, j’en ai ma claque.
Alors je compte bien en mettre des claques.

Non, non, c’est bon, je m’en vais, je file, je… AAAAARRRGH

Et l’Usurier se retrouve le nez dans la poussière qui recouvre les planches de bois de l’Atterrissage du Dragon, et ce après un vole plané bien mérité.

Ça se payera ! Je vous le garantie, Tahgel, ça se payera !

Mon regard noir se pose sur lui afin de l’intimider encore un peu, ce qui marche plutôt bien, puis je claque la porte histoire de ne plus l’avoir dans mon champs de vision.
Et me retrouve finalement seule avec Reyson.

Et il y a un point que je dois absolument réglé avant qu’il ne dise quoi que ce soit.

Je t’ai fait une promesse Reyson. Une promesse.

Ma voix est plus dure que je ne le souhaiterai, mais l’énervement de ma rencontre avec Malatesta est encore trop frais pour que je m’en rende compte, pour que je modère le ton de ma voix.

Alors comment as-tu pu croire un seul instant que je me sois détournée d’elle ?! Comment as-tu pu croire que je te trahirai ?!

Plus que la colère de Malatesta, ma voix se met à trembler comme pour me rappeler un bémol. Un bémol que je souhaite plus que tout oublier et qu’en aucun cas il ne doit découvrir. Mais si j’y pense trop, ce sera mauvais car il risque de finir par poser des questions.
Et je ne saurais mentir. Après tout, je ne l’ai jamais vraiment su.

J’inspire donc profondément pour reprendre mes esprits et redevenir une nouvelle fois ange. Son ange, hein ? Cette pensée me fait sourire.
Peut être un jour, peut être bientôt.
Ou peut être jamais.
Mon sourire s’efface alors que je repense à ce qu’il peut faire, ce qui m’angoisse venant de lui. Et la, je comprends.

Au final, je crois qu’on se fait autant confiance l’un que l’autre, tu ne crois pas ? Toi, tu ne crois pas que je puisse simplement t’aimer, et moi, je ne crois pas que tu puisses te passer de ton pouvoir.
Sauf que moi, j’ai promis, alors que toi non.
Et note une chose : je ne te demande pas de ne plus jamais l’utiliser ! Je te demande juste de ne plus avoir recours aux phéromones en ma présence, quoi qu’il arrive. Et la moustache sur moi, aussi, mais ça, je pense que tu l’as bien compris l’année dernière…

https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Reyson D. Anstis
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 9059
Popularité: -712
Intégrité: -600

Dim 3 Mai 2015 - 15:35


Finalement, je restais, et l’autre homme s’en allait. Quelque part, j’étais soulagé. Et autre part, j’étais effrayé. Elle criait, elle était rude et énervée. Elle s’étonnait de mes doutes ? Mais… Avait-elle remarqué la façon dont elle m’avait accueilli ? Moi qui tentais de faire des efforts ? Moi pour qui c’était la première foi ? Elle ne m’avait pas donné l’impression de m’apprécier beaucoup…

« Mon pouvoir est ce que je manie le mieux… C’est tout ce qui me reste de ma mère… Je ne peux pas te promettre de ne plus utiliser de phéromones en ta présence, quoi qu’il arrive. Car si c’est un cas pour t’aider, je sais que je briserais cette promesse… Mais je peux peut-être promettre que je ne les utiliserais pas pour te faire du mal ? »

Ma mère avait mangé ce même fruit par le passé, avant de mourir et qu’il n’apparaisse de nouveau sur notre île plusieurs années plus tard. J’avais également un couteau, celui-là même qui avait mis fin à ses jours et qui avait coupé mon cordon… Mais je l’avais perdu face à un colonel d’élite sur les Blues. Il ne me restait plus que ma malédiction, ma bénédiction.

Au moins, elle était repassée de Dragonne à Ange. Peut-être était-elle de nouveau ouverte au dialogue ? Ou devais-je plutôt garder ma bouche fermée et attendre de voir ? Tant pis, je me jetais à l’eau :

« Je te crois… Mais tu disais revenir, et c’est moi qui suis venu frapper à ta porte… Et vois comment tu m’as accueilli… Je… Je veux te croire, mais qu’ai-je donc fait de mal ? »

Quelque chose me disait que je n’avais pas utilisé les bons mots. Pourtant, c’était ainsi. J’étais ainsi. Peut-être doué sur un champ de bataille, mais hébété devant une femme… Alors qu’elle, elle baignait dans un monde d’hommes depuis bien longtemps. Comprenait-elle pourquoi je ne pouvais promettre ? Si nous étions encerclés d’ennemis, je n’hésiterais pas à attirer l’attention de nos assaillants en m’injectant des phéromones pour lui permettre de fuir. Pourquoi ? Elle m’avait sorti de ma cellule à Impel Down. J’étais déjà mort… Elle m’avait donné une seconde vie, une dette. Dette que je paierais un jour, comme j’avais remboursé celle que je devais à son père, Tahar.

Je récupérais le petit cadeau par terre et le lui tendis gentiment, tentant bien de lui montrer que je ne cherchais pas à avoir raison, juste à comprendre, à ce qu’on se comprenne. Je n’étais pas venu pour qu’on se dispute, loin de moi cette idée. Et il paraît que les femmes aiment bien les cadeaux… Tant pis pour le pissenlit, mais au moins il me restait ce petit présent.
https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttps://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 10099
Popularité: 849
Intégrité: -628

Dim 3 Mai 2015 - 16:38


Non, ça ne me suffira pas. Parce que je suis convaincue que quoi qu’il puisse arriver, tes phéromones n’aideront pas.
Tu demandes ce que tu as fait ? Rappelle-toi : tu les as utilisés sur moi rendant tout le monde sur Armada fou de moi, même Red. Tu en as d’ailleurs profité pour me voler un baiser et me marquer. Puis, plus tard, tu les as utilisés sur toi après m’avoir collé ta spécialité en manière de punition, manquant presque de me faire me suicider. Et enfin, il y a quelques jours, tu les as utilisés sur Red, rendant tout le monde autour fou amoureux de lui. Et par jalousie de ses soit disant choix, j’ai bien failli le tué lui, mais heureusement il est balèze, et te tué toi. Tu as joué de chance ce jour là, seulement de chance.
Est-ce que tu t’imagines ce que j’aurai ressenti si je t’avais tuée parce que j’étais sous l’effet de tes pouvoirs ?! Moi, je n'ose même pas l’imaginer.

Et je ne veux pas non plus vivre dans la crainte qu’un jour tu refasses un coup pareil et que tu meures, toi ou même n’importe qui d’autre, par ma faute. Parce que je serai trop obnubilée par la cible de tes phéromones pour voir ce qu’il se passera autour.

L’amour est puissant Reyson, trop pour qu’on puisse jouer avec. C’est pour ça que je te demande de me faire cette promesse. J’ai besoin de savoir si je suis la seule maitresse de mes émotions avant de pouvoir revenir vers toi. Car je ne peux pas prendre le risque que ce ne soit pas le cas. J’ai des responsabilités maintenant, je suis Reine d’un pays et je ne peux pas risquer qu’il souffre parce qu’on me manipule.
Et puis, même, simplement pour moi, je ne souhaite pas être manipulée comme je l’ai été l’… par le passé.


Mes yeux se détournent de ceux de Reyson et s’humidifie sous la douleur des souvenirs de cette année passée. Mais je dois me reprendre avant qu’il ne s’interroge plus. Au pire, il faut qu’il pense que j’ai simplement été plus affecté que ce qu’il ne l’avait imaginé par ses tours hormonaux.

M’asseyant dans mon canapé de cuir, je fixe le paquet qu’il m’a mis entre les mains. Un paquet emballé avec soin et qui pourtant dénote un certain manque d’expérience en la matière. Et en regardant ce papier, l’image de Reyson entrain de s’acharner à faire ce paquet me vient, et me fait sourire. Oui, c’est vrai, il a fait des efforts, de gros efforts.
Et moi, je ne suis pas venue. Pire, je l’ai même accusé de comploté quelque chose avec son pouvoir que je redoute tant.
Que je redouterai toujours.

Sans l’avoir ouvert, je pose le cadeau sur le canapé et redirige mon regard rempli de tristesse et de frustration dans celui de Reyson.

Je suis désolé.
Mais je ne peux pas accepté à moins d’être sûre que mon libre arbitre le reste toujours, libre.
https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Reyson D. Anstis
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 9059
Popularité: -712
Intégrité: -600

Dim 3 Mai 2015 - 17:11


« Manipulée… Par le passé ? »

Alors les raisons de son état étaient antérieures à tout ça ? Il y avait encore beaucoup de chose que j’ignorais sur Izya. Elle avait pris mon cadeau, mais l’avait simplement déposé à ses côtés, sans l’ouvrir… Peut-être qu’elle aussi était ignorante dans ce domaine ? Le cadeau n’était pas la boîte, mais ce qui se trouvait à l’intérieur…

« Je… Tu es maître de tes décisions. Je ne veux pas d’une poupée, juste de toi… »

Izya avait listé mes torts, mais elle continuait de me parler. Il n’y avait plus de colère dans son regard, mais de la tristesse. Etait-ce mon signe ? M’avait-elle pardonné ? Je tentais ma chance en approchant vers elle, me plaçant face à elle, devant son canapé. Je m’accroupis pour être à sa hauteur, et j’avançais lentement ma main vers la sienne. Allait-elle se reculer, me repousser, de crainte que je ne lui injecte quelque chose ? Pourtant, ce sont mes doigts qui la toucheront, uniquement le contact de ma peau, et non d’ongles pointus comme des seringues.

« Pardonne-moi pour tout ce que j’ai pu faire. Je n’ai jamais voulu raviver des souvenirs douloureux… »

Que fallait-il que je fasse ? Déjà que je n’étais pas doué avec les femmes, alors une femme triste… Mon pouvoir pouvait la rendre heureuse, la faire sourire, mais elle m’avait bien fait comprendre qu’elle ne voulait pas de ça, qu’elle voulait rester vraie… Mon regard cherchant une réponse retomba sur le cadeau, bien minable à côté de son nouveau statut. Tiens, peut-être qu’en changeant un peu de sujet ?

« Reine alors ? C’est… nouveau ? Comment dois-je t’appeler à présent ? Je ne suis qu’un banal pirate, un criminel… »

Un banal pirate avec un banal cadeau, pour toi qui est à la fois Ange, Dragonne, et Reine. Tu m’attribues tant de défauts… Comment peux-tu donc m’apprécier ? Et comment s’est déroulé ton voyage ?

« As-tu trouvé ce que tu cherchais ? »

Ou bien comptes-tu repartir et me laisser de nouveau ici, sans nouvelle de toi…
https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttps://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 10099
Popularité: 849
Intégrité: -628

Dim 3 Mai 2015 - 17:59


Mais non Reyson, t’as rien rav…

Oh, non. Qu’est ce que je dis encore. Merde, je dois rattraper le tout !

Tu n’as rien à changer vis-à-vis de moi. C’est pas parce que je suis reine d’une île céleste que je ne suis plus la pirate que j’étais avant. Et puis, franchement, n’oublies pas ! Je suis la fille du grand monstre qu’était Tahar Tahgel, alors tu…

Tahar… C’est vrai qu’il l’a connu. Et je n’ai encore rien dit à personne sur son état… Rah, mais pourquoi ?! Pourquoi dois-je parler de ça maintenant !

C’est mal ce que tu fais Reyson. Essayer de changer de sujet comme ça pour éviter de me donner ce que je veux. Mais bon, puisqu’on parle de mon père, autant que tu le saches…
Il est mort, je suis désolé. Je ne sais pas quel genre de relations vous aviez tous les deux, mais maintenant que tu me fais en parler, je pense que c’est mieux que tu sois au courant.
Mais ça va, ne t’en fait pas pour moi. Je n’étais pas avec lui quand c’est arrivé, je le sais grâce à la marque qu’il m’avait mise, ici, et comme tu peux voir, il n’y a plus de marque.
Et non, ce n’est pas lui qui me l’a enlevée, je l’avais encore quand il est venue me…


Je serre les lèvres un instant tout en baissant la tête, me rendant compte que mon secret ne le restera pas longtemps si je continue sur cette voie. J’attrape les mains de Reyson, glissant mes doigts entre les siens et relève la tête.

Tu es insupportable, tu le sais ça ? Mais je suppose que ça ne vient pas que de toi. Je ne voulais pas en parler, mais il faut croire que j’en ai besoin…
J’ai effectivement trouvé ce que je cherchais lors de mon voyage, et bien plus encore, puisque je suis Reine maintenant. Et tout ça, à cause de cette pierre rouge à mon doigt. Elle était cachée dans un volcan, donc moi seule pouvait la récupérer. Mais forcement, les dirigeants de là bas n’étaient pas trop pour que je reste en vie après l’avoir sorti du volcan. Parce qu’il en avait besoin mais qu’ils avaient décidé que j’étais mieux morte… Fin bref. J’ai pas voulu aller la leur chercher parce que je me suis rendue compte de ça à temps. Mais j’étais seule contre quatre anges trop balèzes et je me suis retrouvée enfermée.
Et je comprends, d’ailleurs, maintenant. Je comprends mieux tes cauchemars et ta peur irrationnelle de la neige. J’ai dû affronter d’autres démons dans la cage glacée où ils m’ont enfermée, mais c’est pareil, je suppose…
Et finalement, après plusieurs mois, Tahar est venu, et il m’a sauvée. Et grâce à lui je suis devenue Reine de Stymphale il y a quelques semaines. Mais il est reparti… très vite… Et peu après la tâche de son sang a disparu de ma main.


J’espère que ça suffira. Aussi bien pour lui que pour moi. Il n’a pas à connaitre les deux monstres de ma cage, après tout, de toute manière, ils sont morts par ma main. Et ce n’est pas la peine non plus qu’il en sache d’avantage sur mes adieux avec Tahar… Je ne souhaite pas être prise en pitié. Non, tout cela est du passé et doit le rester.
Je ne souhaite pas le ruminer, même si j’ai un peu l’impression de ne faire que ça. Alors peut être que le mieux, c’est de tenter la technique de Reyson ? Changer de sujet ?

Bon, sinon, je suis quand même assez curieuse de voir ce qu’il y a dans ce cadeau, mais je ne peux pas l’ouvrir si tu ne me donnes pas la promesse que je veux avant.

Et histoire de le motiver un peu plus, j’approche mon visage tout prêt du sien. Tellement prêt que nos nez se touchent et nos yeux se perdent dans le regard de l'autre.

S’il te plait ?

Désolé Reyson, mais je ne lâcherai pas le morceau.
https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Reyson D. Anstis
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 9059
Popularité: -712
Intégrité: -600

Dim 3 Mai 2015 - 19:33

Le grand monstre qu’était Tahar Tahgel… Haha, pour sûr qu’il était un monstre. Personne ne lui arrivait à la cheville ! Il était si fort qu’il… Il est mort ? Mon capitaine ne serait plus de ce monde ? Non… Impossible. Comment ça se pourrait-ce ? Non… Elle ne l’avait pas vu mourir ! Elle n’avait qu’une marque comme explication ! Aucune preuve réelle ! Elle avait donc forcément tort !

« Il… Il doit y avoir plusieurs explications possibles… Peut-être a-t-il été exposé à du granit marin et aurait ainsi perdu son pouvoir… Non ? »

Izya m’attrapa les mains, mais pourtant j’avais le cœur serré. C’était son père… Tant mieux si elle avait surpassé tout ça. Moi, c’était mon capitaine, ma preuve que la marine n’était pas invincible, mon idole de puissance… Et il s’en serait allé ? Dans ce cas, comment est-ce que je pouvais, moi, avoir la moindre chance face au gouvernement ? Peut-être qu’elle avait raison, que j’avais échappé à une amirale et à un corsaire grâce à de la chance…

« Je… Je n’ai pas peur de la neige. »

Bien que le simple fait de le dire et d’imaginer les flocons me fit trembler de tout mon corps. Et mon regard avait fui celui de la demoiselle. Je pensais à mon capitaine. Que lui arrivait-il en ce moment même ? Si seulement Red était là, il aurait sans doute trouvé un moyen pour le retrouver rapidement…

« Et toi, quels étaient tes démons ? »

Si déjà on était lancé dans les sujets déprimants. Surtout que, on avait bien vu à quoi la dernière manifestation de ma phobie nous avait laissé ? Un meurtre et une aventure au sein de rois des mers. Faudrait peut-être que je sache un peu pour elle, pas que ça se reproduise dans l’autre sens.

En tout cas, je ne la savais pas aussi fourbe. Me saper ainsi le moral avant de repartir à la charge quant à sa promesse. C’était bas, très bas…

« D’accord… C’est promis… »

Je n’avais plus vraiment la force d’argumenter ou de protester. Je n’avais plus la force de grand-chose en fait, malgré cette proximité qui faisait s’accélérer mon cœur, ce dernier restait serré. Un mélange de tristesse pour l’éventuelle mort de Tahar et de gêne pour cette proximité me firent dévier mon regard autre part. Sauf qu’à cette distance, s’en était peut-être trop flagrant. Alors mes joues se mirent à rosir… J’étais faible et manipulable. Elle m’avait bien eu sur ce coup…
https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttps://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 10099
Popularité: 849
Intégrité: -628

Dim 3 Mai 2015 - 20:14


Merci Reyson.

Mon visage finit de parcourir la maigre distance qui me sépare de celui de Reyson pour lui déposer un baiser. Et bien qu’il ranime en moi ce bonheur que j’avais ressenti il y a de cela un an, j’ai comme l’impression qu’il n’est pas complètement partagé.

Reyson ? Ça va ?

Il me fait signe que oui, peut être que je me fais simplement des idées… Mais je pense plutôt qu’il ne veut rien me dire. Peut être que si j’accepte d’en dire un peu plus, il fera de même en retours ?

Mes démons sont morts, je m’en suis débarrassée. Mais que ce soit de leur vivant ou dans leur mort, ils ont réussit à me prendre tout ce qu’il restait de cher à mes yeux… Mais c’est du passé maintenant ! C’était des anges donc j’aurai du mal à les confondre avec un loup, et comme ils sont morts et que j’ai jeté leurs corps dans la lave de mon volcan, ça va être difficile pour eux de revenir me hanter, tu ne crois pas ?

J’espère qu’il va se contenter de cela sans faire d’histoire. Car pour le coup, je n’irai pas plus loin que ça dans les explications. Il n’a pas à savoir comment ces deux horribles sont devenus mes démons. Rien que de raconter ce que je viens de dire, je tremble déjà de tous mes membres et mes écailles menacent de ressortir.
Car, oui, c’est vrai, ma dernière interrogation est plus pour moi que pour lui, pour me convaincre moi que je n’ai plus rien à craindre, me convaincre qu’ils me laisseront tranquille, me convaincre que je suis en sécurité là où je suis.

Quant à Tahar, je pense qu’il vaut mieux croire en sa mort. J’ai mis du temps à l’accepter, moi aussi j’ai nié ce fait. Lorsque je l’ai senti, j’ai failli tout abandonner pour tenter de le trouver. Je n’avais que le vague souvenir d’une direction pour me guider. Mais finalement, j’ai compris que c’était sans doute mieux ainsi. Après tout, il était malheureux et refusait simplement de pouvoir ne serait-ce qu’effleurer le bonheur.
Alors c’est mieux ainsi.
Il peut se reposer en paix maintenant.


Et ce, au prix de sa fille qu’il a abandonnée plusieurs fois, rejetée à l’en presque tuer une fois, alors que tout ce qu’elle voulait, c’était être avec lui. Pour qu’ils puissent être enfin heureux ensemble.

Et sans même m’en rendre compte, des larmes sont venues rouler sur mon visage. Larmes que j’essuie rapidement.
Penser à autre chose, hein ?

Bon alors, qu’est ce que tu m’as ramenée ?

M’efforçant du mieux que je peux à effacer mes souvenirs noirs, je tente de focaliser toute mon attention sur le cadeau de Reyson en prenant bien soin d’essayer de ne pas déchirer le paquet.
Rester concentré, c’est la clé, non ?
https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Reyson D. Anstis
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 9059
Popularité: -712
Intégrité: -600

Lun 4 Mai 2015 - 10:56


Un baiser. Mon cœur s’emballa davantage. Mon corps se réchauffa légèrement, mais pas autant que la dernière fois. Izya le remarqua, mais je ne voulais pas trop en parler. Mentionner son défunt père… C’était sans doute plus douloureux pour elle que pour moi. Mais savoir qu’il n’avait plus vraiment goût à la vie m’affectait tout de même. Peut-être que si j’avais continué d’être à ses côtés ? Et là, je me retrouve avec sa fille… Le méritais-je seulement ?

Izya dit que ses démons lui avaient tout pris. Tout ? Mais qu’était-ce, son tout ? Bon, je ne lui avais pas raconté mon emprisonnement, pourquoi devait-elle me raconter tout du sien ? Peut-être plus tard, une autre fois. Contentons-nous de profiter de ce moment, de nos retrouvailles ? Je secouais ma tête pour chasser ces larmes montantes. La demoiselle tremblait elle aussi. Je me levais alors et contourné son canapé avant de l’enserrer dans mes bras, derrière son dos.

« Je suis encore là moi… »

Tes démons n’ont donc pas tout pris. Et contentons-nous de ça pour le moment. Je voyais aussi qu’elle souhaitait changer de sujet, ne plus parler de ça. Elle commençait à ouvrir le paquet alors que je continuais de l’enlacer. Alors, elle allait découvrir un beau petit marteau que j’étais allé acheter chez un autre forgeron. Je voulais l’offrir à une forgeronne qui m’avait offert un bracelet que je portais encore, mais j’ignorais que cette dernière était devenue reine…

« Je… J’espère que ça te plait… »

Heureusement que j’étais derrière elle, le visage partiellement dissimulé dans ses cheveux. En plus, avec ma coloration pourpre, j’étais bien camouflé dans sa chevelure. La première surprise, le pissenlit, s’était envolée dans le vent… Il ne me restait plus que ça pour me rattraper… Mais cela suffira-t-il ?
https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttps://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 10099
Popularité: 849
Intégrité: -628

Lun 4 Mai 2015 - 17:24


Que m’arrive-t-il ?
Une émotion… La joie ? L’apaisement ?
Non.
Ça devrait, mais ce n’est pas ça.

Qu’est ce que ça pourrait être d’autre ? Ça ne devrait rien être d’autre !
Et pourtant, là, dans ses bras…
Ses bras.
Des bras.

Non.
La chair de poule me prend. De la sueur perle sur mon front. Je sens son visage, son souffle sur ma nuque…
Je dois me contrôler. Ce n’est que Reyson, je ne risque rien.
Il ne me fera rien, il n’est pas comme lui.

Lui. NON.
Souvenirs, sortez ! Laissez-moi en paix !
Il est mort, mort ! MORT !
Je ne veux pas me souvenirs, je ne veux pas me rappeler, je veux être libre !

D’un coup brusque je me lève, me retirant de l’étreinte de Reyson. Mon cœur qui s’est accéléré durant cette crise que je viens de subir commence juste à ralentir. Et pendant quelques secondes je me concentre sur où je suis, ce que j’y fais, avec qui.
Reyson. Il me regarde sans comprendre.

Tu n’as rien entendu ?

Bien sur que non, il n’y a rien à entendre. Mais je ne vais tout de même pas lui dire « Désolé Reyson, je crois qu’en faite, si tu me touches je risque de te tuer par peur. » ce n’est pas une bonne idée. Je vais juste faire en sorte de le garder dans mon champs de vision avec une certaine distance de sécurité, ça parait bien…

Et avec cette résolution en tête, je fini d’ouvrir le cadeau qu’il m’a ramené.

Oh, un marteau ! Tu es allé trouver ça où ? Merci !

Oubliant déjà les recommandations que je viens de m’imposer, je m’avance vers lui pour le remercier plus chaleureusement, mais après avoir fait un pas ma mémoire me revient et m’arrête dans ma lancée.

Cette fois, ça va être plus dur de trouver une excuse… Peut être n’a-t-il rien remarqué ? Je vais miser la dessus et me contenter d’aller m’asseoir dans le fauteuil en face de lui puis de mieux détailler le présent que je viens de recevoir.

Il a l’air assez solide, et le métal est bien travaillé. C’est un bon choix ! D’autant que j’ai perdu le miens y’a pas mal de temps déjà et je n’ai encore pas vraiment eu le temps de m’en refaire un. Par flemme plus que par manque de temps en fait… J’ai jamais aimé faire des marteaux…

Mes yeux passent du métal à Reyson, puis de Reyson au métal, pour finir par se perdre dedans. La forge est une passion qui me vient de mon père… adoptif. Du moins c’est ce que je pensais avant que je découvre que c’était plus ou moins dans mes gènes. Mais peu importe mes gènes, c’est lui qui me l’a enseigné, et non ma mère biologique. Alors j’aime à penser que c’est de lui que je tiens cette passion.
Malheureusement, depuis que je suis partie de chez moi, j’ai l’impression que tout me sépare d’elle, et que si j’arrive encore à forger, c’est en forçant les choses. Il n’y a qu’à voir sur Stymphale où j’ai dû inquiéter tout le monde juste pour pouvoir m’enfermer dans mon volcan quelques heures.
Et sur Armada où je n’ai même pas eu le temps de me procurer une forge qui serait la mienne, utilisant plutôt celle d’un autre. Peut être aurai-je dû faire ça ? Au lieu de mon hôtel… et dire que je n’ai même pas encore assez d’argent pour me le payer… Foutu Malatesta, il ne m’aura pas !

Faudra que je fasse construire une forge une fois que mon Hôtel commencera à être rentable. Comme ça, je pourrais te montrer ce que je peux vraiment faire avec ce genre d’outils entre les mains !
https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Reyson D. Anstis
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 9059
Popularité: -712
Intégrité: -600

Lun 4 Mai 2015 - 18:54


Etait-elle encore triste et déprimée ? Etait-ce pour cela qu’elle s’échappa rapidement de mes bras ? Ah, il semblerait que non. Elle voulait simplement se lever pour me remercier plus chaleureusement… Mais alors pourquoi s’arrêtait-elle à mi-chemin ? Pour ensuite rejoindre un fauteuil plus loin ? Mais… Mais pourquoi ?

Bon, au moins le cadeau semblait lui plaire. Un peu trop peut-être même. Pourquoi ne fixait-elle plus que le marteau ? Je commençais tout de même à croire que quelque chose clochait. Sauf que, n’étant que nous deux, je supposais évidemment que ça venait de moi.

« Si tu manques d’argent, je peux peut-être t’en avancer un peu… »

Et peut-être m’accepteras-tu davantage ? Ca pardonnerait l’erreur dont j’ignore tout ? Note, c’était la première fois que je proposais de l’argent à quelqu’un. Venant d’un pirate, ça n’était pas anodin. J’avais contourné le canapé pour me remettre face à la demoiselle, mais je n’osais pas vraiment m’en approcher. Quoique, ça aurait le mérite de prouver si c’est bien moi le problème ou non.

« Izya… Je ne te ferais rien… J’ai promis… »

Comme pour le lui prouver, je mettais bien mes mains en évidence devant moi alors que j’avançais lentement vers elle. Mes doigts restaient normaux, signe que je ne comptais pas user de mon pouvoir. Enfin, je supposais que c’était à cause de cela qu’elle m’avait fui si abruptement.

« Je suis un pirate, c’est vrai. Mais quand même pas un tel monstre… Tu peux me faire confiance non ? »

Je lui avais enfin donné la promesse qu’elle voulait tant, et en récompense elle me fuyait comme si j’étais un démon ? Décidemment, je ne comprenais vraiment rien aux femmes. A moins que tout cela n’était qu’un stratagème pour obtenir cette promesse ? Non. Ma Izya ne ferait pas ça, elle n’oserait pas se jouer ainsi de moi.

« Mon Ange… ? »

J’avais fait tous ces efforts, et voilà ce que je récoltais ? Tu es bien dure avec moi…
https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttps://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 10099
Popularité: 849
Intégrité: -628

Lun 4 Mai 2015 - 21:48


Oh, tu es trop mignon Reyson, mais c’est bon, je me débrouillerai bien seule pour l’argent. Et puis, de toute manière, je ne compte pas donner ne serait ce qu’un berry de plus à ces fumiers d’Usuriers. Avec un peu de chance, Red sera bientôt de retour, et Malatesta arrêtera vite de me chercher des noises.

Je concentre tout mes efforts pour conserver une attitude totalement sereine et m’efforce de ne pas bouger de mon siège pour tuer cette distance que je m’impose. Et malheureusement, il a fini par remarquer ces fameux efforts, ou du moins leur conséquence.

Et voilà qu’il pense que je ne crois pas en sa promesse, montrant spontanément ses mains pour me rassurer. Sauf que je n’ai pas besoin d’être rassurer. Puisque je le crois.
Car ce n’est pas lui le problème.
Mais bien moi.

Et pendant quelques secondes, un blanc s’installe. J’hésite. Je ne peux lui dire, lui avouer. Comment le prendrait-il ? Non. La question ne se pose pas, elle n’a pas à se poser, il ne saura pas. Alors comment ? Comment préserver ce secret ?
Mentir ?
Ça serait simple, oui. Peut être serait-ce plus simple… Je lui brise le cœur, et le mien au passage, et ainsi, la question ne risque plus jamais de se poser. Car si ce n’est pas Reyson que je choisis aujourd’hui, alors ce ne sera personne pour le reste de ma vie. Car jamais je n’aurai pris le risque de m’approcher de la sorte d’un homme avec ce qui m’est arrivé.
Mais forcement, il a fallu qu’il me séduise avant. Fourbe Reyson, tiens.

Oui, ce serait vraiment plus simple.

Excuse moi, Reyson

Laissant le marteau sur le fauteuil, je me relève et attrape ses mains si bien misent en évidence.

Je te crois tu sais. Sinon pourquoi aurai-je tant insisté pour avoir cette promesse de toi. Alors oui. Oui je crois en toi. Je sais que tu n’es pas un monstre et j’ai confiance en toi.

Ça aurait été tellement plus simple de mentir… Evité tellement de questions… Et cette honte qui me fait regarder nos mains plutôt que ses yeux ne se serait pas manifestée.

C’est pas en toi que j’ai pas confiance, Reyson. Mais en moi. Car de nous deux, c’est toi qui mérite le plus le titre d’ange et moi celui de monstre. Fille du démon. Dragon.

Alors vraiment, Reyson, cesse de douter de toi. Car tu n’as absolument rien à te reprocher.
https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Reyson D. Anstis
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 9059
Popularité: -712
Intégrité: -600

Mar 5 Mai 2015 - 19:40


Ce n’était pas moi, c’était elle… Hum… Paraît que c’est l’excuse officielle pour larguer gentiment quelqu’un. Au moins elle pourrait être sincère et me le dire vraiment… Ah ? Il semblerait qu’elle le pense vraiment ? Mais… Pourquoi me fuir un instant, et l’instant suivant revenir ? Ca n’était pas logique. Ou tout du moins, je n’arrivais pas à comprendre cette logique. Diable, j’aurais dû m’intéresser aux femmes plus tôt !

Elle ne semblait pas d’accord avec l’appellation ange. Elle me disait être plus angélique qu’elle… Une méthode féminine pour que je la flatte ?

« Qu’est-ce qui fait d’un monstre un monstre ? Un monstre ne m’aurait sans doute pas libéré de ma cellule… Un monstre n’aurait sans doute aucun ami… Un monstre ne serait sûrement pas aussi… ravissant. »

Fille du démon ? Donc ce n’était pas elle le démon. Dragon ? C’était un animal, une légende, pas un monstre.

« Et toi, as-tu quelque chose à te reprocher ? »

Mains dans les mains, j’essayais de prendre ma timidité sur moi. Elle avait besoin de quelque chose. De moi ? Peut-être. Mais de réconfort sûrement. Je tentais de m’approcher d’elle, encore. En quoi n’avait-elle pas confiance ? Avait-elle peur de m’attaquer ? Elle l’avait déjà fait, mais j’étais toujours en vie. J’étais robuste, pas d’inquiétude à avoir.

« Si tu ne te fais pas confiance, je nous ferais confiance pour deux ? »

Si c’est en forgeant qu’on devient forgeron, c’est en croyant qu’on devient confiant. Et dans un autre registre, c’est en aimant qu’on devient parent, ou fou… Et c’est cette folie, qui me fit prendre mon courage à deux mains pour que je dévore les centimètres restants entre nous afin de répondre au baiser de tout à l’heure…
https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttps://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 10099
Popularité: 849
Intégrité: -628

Mar 5 Mai 2015 - 20:29


Je le laisse faire. Luttant intérieurement contre ma peur d’avoir peur et mon simple désire… Un cercle vicieux. Mais si j’ai pu l’embraser sans éprouver ce sentiment, alors peut être qu’il ne se passera rien ? Rien de plus que ce qui doit se passer tout du moins.

Mais sans le vouloir, dans ma lutte censée être invisible contre moi-même, mes mains se sont crispées sur les siennes, trahissant sans aucun doute mon comportement.

A bien y réfléchir, non, je n’ai rien à me reprocher, enfin, rien qui ne te concerne en tout cas. Mais justement, faudrait pas que ça change…

Oui, parce que la est bien le problème. Je ne voudrais pas le tué comme il a tué ce pauvre tanneur l’année dernière. Et pourtant, c’est ce qui risque d’arriver s’il se tient trop prêt de moi, si mes souvenirs dépassent ma raison comme les siens le faisaient. Ou dans le meilleur des cas, je serai juste tétanisé et mon secret serait complètement à découvert. Et même ça, je n’ai pas envie que ça arrive.
Et puis, clairement, je ne prendrais pas le risque d’attenter par mégarde à sa vie. Surtout qu’on s’est très bien lui et moi que je gagnerai si nous devions nous battre. Je l’ai déjà fait, y’a pas de raison que ça ait changé… Ah moins que…

Dis moi, t’as fait quoi toi, pendant cette année ?

Ma question est sortie spontanément parce qu’elle découlait de ma pensée. Sauf que de son point de vue, ça doit être assez difficile à ne pas prendre comme un énième changement de sujet…
https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Reyson D. Anstis
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 9059
Popularité: -712
Intégrité: -600

Mar 5 Mai 2015 - 23:03


Et c’était donc ainsi que je le pris. Mais pourtant, j’étais prêt à jouer le jeu. Pour elle. Ou peut-être à cause de moi, par peur… Si de si petites choses pouvaient la faire crier, pleurer, me chasser ou me fuir, peut-être valait-il mieux la laisser avancer à son rythme. J’avais passé le pas de sa porte sans encombre, c’était déjà très bien non ? Et moi qui me mettais dans tous mes états pour une femme… Haha, si seulement on me voyait.

Et surtout, je n’avais personne à qui demander des conseils ? Mon bras droit à mon quartier ? Ma fierté m’en empêcherait. Red ? Il se moquerait d’abord, puis demanderait de qui il s’agit, et seulement enfin il réfléchirait à sa réponse. Sauf que je n’avais plus grand monde à part eux. Les Saigneurs ne semblaient plus être… Sans doute me faudra-t-il faire un dernier hommage à Tahar, il le mérite.

« Pourrais-tu desserrer un peu tes mains ? »

Pour commencer. Elles étaient un peu trop crispées. Manquerait plus que tu y ajoutes ton haki et je le sentirais encore davantage. Mais j’étais content, et sans doute un peu rouge aussi. Tu n’avais pas reculé suite à mon baiser. Mais tu ne m’expliquais toujours pas pourquoi ma proximité avait de tels effets sur toi…

Je la lâchais, me rendant sur le fauteuil qui se trouvait derrière elle tout en lui répondant :

« J’ai profité un peu des Blues avant de participer à la bataille sur Reverse Mountain. Red était déjà parti ailleurs à ce moment-là. Aoi, une Capitaine Libre à présent, s’y trouvait également, et c’est à bord de son navire que je revins à Armada… Une secte appelée les Poings Divins nous ont attaqués. La suite, tu l’as connais, vu que tu nous as rejoints aux Shabaondy… »

J’avais répondu à la question. J’avais eu deux-trois grandes batailles au courant de l’année, mais quelques nouvelles rencontres également. Me plonger dans ces souvenirs victorieux me redonna un peu de courage. Je me sentais plus à l’aise, au point de pouvoir refaire de l’humour. Aussi, agrippant la main de la demoiselle, je la tirais vers moi pour la placer sur mes jambes et lui dire :

« Un an, et c’est là tout ce que te font nos retrouvailles ? »


Dernière édition par Reyson D. Anstis le Mer 6 Mai 2015 - 11:21, édité 2 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttps://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 10099
Popularité: 849
Intégrité: -628

Mar 5 Mai 2015 - 23:47


J’esquive habilement ses jambes où il tente de m’attirer en contournant simplement le fauteuil. Un baiser était une chose, mais je doute que mon esprit survive à tant de proximité. Et pour autant, je me refuse à lâcher sa main. Une manière subtile de lui signifier que je ne le fuis pas vraiment… Où tout simplement n’ai-je pas envie de la lâcher ?

Non, vraiment, je n’en ai pas envie. Et ce même si sa question me fit virer à l’écarlate. Heureusement que c’était le mur qui me faisait face maintenant. Pendant un instant, je ne su trop comment réagir. M’énerver ? Me vexer ?
M’excuser… ?
Alors que je me décide sur la troisième option, mon esprit me rappelle à l’ordre concernant les risques d’un tel acte. Il me reste alors encore deux choix, mais l’instant est passé et finalement, j’en choisi un quatrième : la ruse.

Tu as raison, il faut marquer cet événement d’une pierre blanche !

Une idée derrière la tête, je lâche finalement la main de Reyson et me dirige vers la cuisine en quête de deux verres et d’une bouteille ramenée directement de Stymphale.

De la liqueur de Nuage, produite sur mon île. Et si mes projets passent bien, il devrait y en avoir en vente bientôt sur Armada !

Déposant les deux verres et la bouteille à une extrémité de la table d’un noir mâte, je balaye tout ce qui la recouvre d’un revers de bras pour faire place net et m’installe à genoux sur le sol, en face de Reyson.
Un sourire malicieux sur les lèvres, je finis par poser le coude sur la table, main vers le ciel, attendant mon adversaire.

Mais avant de déguster, voyons voir si tu as vraiment mérité tes victoires…

Allez Reyson, je sais, tu dois me prendre pour une folle, mais s’il te plait, vient me montrer que si jamais je perdais le contrôle, tu pourrais m’arrêter…

Ah, et j’ai failli oublier un détail.

Mon corps se transforme sous mon changement de forme pour se recouvrir d’écaille et de pointe. Te souviens tu Reyson ? C’est grâce à cette apparence que je t’ai arrêté dans tes cauchemars… Alors tu dois la battre.
Absolument.

Je te conseille de tricher. Car moi, je ne me gênerai pas.
Ah, et aussi. Tu as tout intérêt à gagner. Crois moi.


Je préfère le préciser au cas où il lui viendrait l’idée saugrenu de me laisser gagner pour me faire plaisir. Sait-on jamais avec lui… Après tout, il est bien venu me faire la cour avec un joli petit pissenlit.
https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Reyson D. Anstis
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 9059
Popularité: -712
Intégrité: -600

Mer 6 Mai 2015 - 19:23


Je crus un instant qu’elle allait me cuisiner quelque chose. Mais elle revint avec de quoi boire. Un jeu de boisson ? Un je n’ai jamais ? … Un bras de fer ? Non… Mais elle semble sérieuse. Elle m’incite à tricher, mais surtout à gagner. Etait-ce une ruse, un message tordu pour me demander de lui laisser la victoire ? Fourbes et incompréhensibles étaient les femmes. Et après, nous sommes les méchants si nous ne comprenons pas leur message… Mais je préférais tabler sur le premier degré. Sauf qu’il existait plusieurs niveaux de triche… Izya était devenue une dragonne, celle-là même qui m’avait arrêté dans mes délires. Cependant, je n’étais pas moi-même à ce moment-là, rien d’autre qu’un fou plongé dans un cauchemar. Eveillé, j’étais déjà plus lucide…

« Tricher donc ? »

Je descendis du fauteuil pour m’assoir en tailleur sous la table. Là, je me mis à doper les muscles de mon bras qui devinrent plus saillant. En plus de ça, j’augmentais également la taille du bras dans son ensemble. J’en avais un deux fois plus large et plus grand que celui de la demoiselle.

« Donc il suffit que ta main touche la table, on est bien d’accord… Et qu’ai-je à y gagner ? »

Un alcool dont je ne connaissais rien ? S’il était partagé avec la bonne personne, pourquoi pas… Je plaçais donc ma main dans la sienne, attendant le départ de l’épreuve… Epreuve au cours de laquelle je tenterais de lui injecter des hormones dans sa main à elle pour l’affaiblir, à moins qu’elle n’use du haki pour se protéger… J’avais tout intérêt à gagner hein ? Mais comme je tenais à elle, je ne pouvais pas le faire en la blessant non plus. Sinon elle m’en voudrait et je n’aurais droit à ma récompense… Donc d’autres méthodes. Il y avait la technique d’abord : tirer vers soi avant de pousser sur le côté. Mais, en plus de la technique, il y avait aussi les ruses.

De tailleur, je levais un genou sur le côté, cognant la table qui remontait, diminuant la distance entre sa main et l’objectif par ce biais-là… En même temps, l’autre jambe se déplia vers l’avant, passant sous le meuble et venant frapper, mais dans l’optique de la repousser et non de la blesser, ses genoux. Ces deux surprises allaient m’aider à lui arracher la victoire. C’était elle qui avait autorisé la triche non ? Alors qu’elle perde dignement.
https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttps://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 10099
Popularité: 849
Intégrité: -628

Mer 6 Mai 2015 - 23:54


Je sens bien ses efforts, je m’attendais à ce genre de choses, ce genre de petites ruses. Mais est ce que ça suffirait en situation de crise ? Est-ce que ce genre de ruse m’arrêtera dans mon délire ?
Je n’en suis pas certaine. Et l’enjeu est trop grand pour pouvoir être joué sans certitude.

Qu’est ce que tu y gagnes ? Bah, le bras de fer. Et de l’espoir. Enfin, pour moi, l’espoir, si tu gagnes… Bref, oublies ce que je viens de dire, tu gagnes le bras de fer sinon tu sors de chez moi.

Non, je ne suis pas vraiment sérieuse lorsque je le menace de le chasser si il perd, j’espère juste le motiver un peu plus avec ça. D’autant qu’au final, ma technique est seulement basée sur la défense. Parce qu’après tout, je ne veux pas gagner. Je veux qu’il réussisse à briser ce bras que je maintiens fermement en l’air, bloqué toujours dans la même position.

Quant à son coup de pied et de genoux ? Je profite de la bousculade pour changer de position et immobiliser fermement le premier dans le creux de ma jambe écailleuse tout en espérant qu’il ne bouge pas trop pour ne pas s’arracher la peau sur le tranchant de mes écailles, tandis que ma queue de dragon s’occupe de tester la souplesse de son autre jambe en la dépliant brutalement et la poussant vers l’extérieur de la table. Et une fois bien placée, j’étends ma propre jambe vers la sienne de manière à la maintenir maintenu grâce à mon pied, libérant ainsi ma longue queue sinueuse pour qu’elle aille bloquer de concert avec ma main en jeu le bras de Reyson.

Mon sourire malicieux à finalement disparu. Maintenant, je suis simplement concentrée pour déjouer les attaques de Reyson. Et toute notion de jeu a disparu de mes yeux.
A vrai dire, je commence à douter que ce test soit vraiment concluant. Je ne suis pas sûr de vraiment obtenir ce que je recherche s’il réussit. Car, admettons qu’il réussisse et que je prenne le risque de devenir folle à cause de cauchemars qu’il aurait ravivé sans le vouloir, pendant que lui luttera contre mon corps, moi je revivrai ces instants que je désire tant oublier.

Et rien que d’y penser, mes angoisses remontent en moi et se manifeste physiquement comme mon corps aime à montrer mes émotions en adoptant ma forme de défense sertie d’écaille épaisse de plus d’un pouce aussi dure que l’acier.

Et alors que mon esprit divague dans les méandres de la peur et du doute, mon corps lui, tiens la position telle une statue de marbre qui ne prend qu’à peine le temps de respirer. Qui ne contrôle plus l’étreinte qu’elle impose sur un pied et la piqure de ses griffes dans une main.

Et lorsque finalement le rouge du sang perle sur la pointe de mes griffes devant mes yeux vides, mon esprit revient et me fait abandonner toute résistance.

Reyson gagne, oui. Mais à quel prix ?

AAH !

Ça ne devait pas se passer comme ça, ça ne devait pas arriver !
Dans la panique qui s’empare de moi, j’attrape la boite de mouchoir que j’ai posé de la table quelque instant plus tôt et commence à en sortir des tonnes et des tonnes pour éponger la blessure que j’ai faite. Que j’ai causé.

Non, non… ça devait pas arriver… ça devait pas… Tu devais m’empêcher. M’empêcher de faire ça !

Le désespoir, voilà le sentiment qu’il me reste. Le simple désespoir de ne rien pouvoir faire, d’être incapable de lutter contre cette fatalité. Alors que faire ?
Fuir ? Il ne me reste que ça.
Me levant, je m’éloigne de Reyson jusqu’à être à l’autre bout de la pièce. Tremblant de tous mes membres, à deux doigts de la crise de nerfs, je m'adosse à un mur m'offrant toute la visibilité qu'il est possible d'avoir dans une pièce.

Je suis désolé Reyson. Vraiment. Désolé. J’essayais juste… d’espérer ? Mais au final c’est tout le contraire.

Peut être vaudrait-il mieux que tu t’en ailles finalement…


Peut être, oui. Au moins je serais sûre de ne pas te refaire de mal si tu partais.
Mais il est clair que j’en aurai le cœur brisé.
https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant