AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment :
[CDAV] -25€ dès 249€ d’achat ...
Voir le deal

Mon ange ? {Izya}

Aller à la page : Précédent  1, 2
Reyson D. Anstis
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 9059
Popularité: -712
Intégrité: -600

Dim 19 Avr 2015 - 1:09

Rappel du premier message :


Nous avions fait tout le chemin du retour, depuis les Shabaondy jusqu’à Armada dans le Redcopter. Un véhicule volant pas très grand et ne laissant donc pas de grandes possibilités d’intimité pour une discussion privée par exemple. Quoique, Izya semblait m’en vouloir à cause de l’utilisation que je fais de mes phéromones. Pourtant, elle n’avait pas hésité à plonger pour me sauver lors de l’exercice d’apprentissage mortel de Red. Elle l’avait dit elle-même, une personne amoureuse fait des choses stupides.

Nous étions à présent sur Armada, le moment était propice à une conversation. Mais comment la débuter correctement ? Izya m’avait offert un bracelet. Mais les femmes, qu’est-ce qu’elles aiment ? En la matière, je sais uniquement qu’elles n’apprécient pas la moustache… Je demandais donc conseil auprès de ma bras droit, Sybil Mia. Elle me suggéra de lui apporter des fleurs, de la faire se sentir femme et non pas dragonne ou monstre comme elle se montre souvent en public. J’avais hoché la tête, mais je ne pensais pas qu’il y avait tant de choix chez un fleuriste. Quand on m’avait dit une fleur, je pensais qu’il suffisait alors de choisir une couleur, pas la forme ni la longueur. Qu’est-ce qu’elle pouvait bien aimer ?

Malgré les conseils du fleuriste, j’avais opté pour un pissenlit blanc, de ceux qu’on pouvait souffler dessus pour que les différentes parties s’envolent. C’était une plante que l’on retrouvait sur mon île natale. Cependant, il était plutôt compliqué de se déplacer jusqu’à son quartier tout en protégeant la fleur du vent. J’avais l’air bien ridicule… J’espérais qu’elle verrait tous les efforts que j’entreprenais pour elle. J’avais même un petit cadeau emballé, espérant du fond du cœur que ça lui plairait.

Pour l’occasion, j’avais même mis une belle chemise, un beau pantalon, et je m’étais coiffé en plus ! Mais j’avais gardé le tissu restant de mon ancienne tenue d’Impel Down autour de mon bras. Ca, je ne pouvais pas m’en séparer.

Mon cœur s’accélérait à mesure que j’approchais de sa demeure. Alors que je frappais à sa porte, mon cœur battait aussi fort que lors de ma toute première participation à une bataille. Pourquoi ? Je n’étais pas en danger de mort pourtant. Je n’allais combattre personne. Alors pourquoi ? La porte s’ouvrit, et me voilà tout simplement paralysé. Je connaissais cette sensation des jambes tremblant avant de foncer vers l’ennemi. Mais Izya n’était point mon ennemi. Elle était…

« … Mon ange. »

Avec un petit temps de décalage suite à l’ouverture de la porte, et un léger balbutiement. Je n’étais pas du tout à l’aise dans ce genre de situation… Mais faisons comme on l’avait répété ! Je mis un genou au sol et lui tendis le pissenlit que j’avais expressément choisi pour elle. Blanche comme la couleur de ses ailes d’anges, et en soufflant dessus elle s’envolerait à son image, céleste. Cependant, dans les répétitions ce n’était pas le vent qui venait souffler à sa place… J’étais là, tétanisé. Izya allait se moquer… C’était trop stupide. Pourquoi donc avais-je fait ça ?


Dernière édition par Reyson D. Anstis le Dim 3 Mai 2015 - 12:56, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttps://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Reyson D. Anstis
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 9059
Popularité: -712
Intégrité: -600

Jeu 7 Mai 2015 - 16:52


Elle est forte la bougresse. Très forte. Malgré mes ruses, elle parvenait à me parer avec une aisance déconcertante. Par contre, ses écailles n’étaient pas très agréables au touché, surtout quand j’essayais de récupérer mes membres… Et puis je n’étais pas aussi souple que ça !

Mais à un moment, elle avait baissé sa garde. Et ce moment, j’en avais profité. Et j’avais gagné. Et elle paniquait. Hein ? Fallait pas que je gagne c’est ça ? Elle en fit des tonnes pour un peu de sang, une petite blessure à la main. Et ? Ca pouvait arriver à tout le monde non ? Ou bien elle faisait souvent des bras de fer sous cette forme ?

Mais non, la voilà au bout de la pièce, recroquevillée sur elle-même, tremblante… Etait-ce la vue du sang qui l’horrifiait ? J’ôtais ces mouchoirs et récoltais les gouttes restantes de ma langue. J’étais toujours assis en tailleur au niveau de la table, réfléchissant sur la façon dont je devais aborder la chose. Je n’avais encore jamais vu Izya dans cette situation… Mais même une fois le sang enlevé, elle persistait dans son état. Etait-ce le fait de m’avoir blessé alors ?

Je fis d’abord quelques mouvements de mes pieds sous la table avant de les ramener à moi pour me redresser. C’était bien mieux sans des écailles tout autour. Mais je n’allais pas m’en aller pour autant. Tout simplement parce que si on en restait là, sans doute qu’on n’ira plus vers l’autre de cette façon. Il fallait donc tenter quelque chose, quitte à foncer dans un mur. Au moins je pourrais dire que j’ai essayé…

« Que je m’en aille ? Pourquoi ? »

N’avais pas gagné le bras de fer en plus ? Je fis le tour de la table, mais je m’assis sur cette dernière, ne voulant pas m’approcher davantage d’elle dans un premier temps.

« C’est parce que tu m’as versé quelques gouttes de sang ? Tu as déjà fait pire, et je m’en suis toujours remis. Tu peux très bien me briser le bras que je n’aurais pas mal. J’ai des hormones antidouleur, ne l’oublie pas… »
https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttps://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 10099
Popularité: 849
Intégrité: -628

Jeu 7 Mai 2015 - 18:07

Je le regarde un instant, là, assis sur ma table, aillant l’air de ne pas comprendre mes états d’âmes à cause d’une si petite blessure. Et pensant surement que me rappeler que j’ai fait bien pire, ou que je pourrais faire pire, peut me remonter le moral.

Super Reyson, merci. Merci de me rappeler à quelle point je suis une sale brute dangereuse pour mon entourage.

Faut croire que décidément, il ne comprend rien. Alors je vais lui expliquer.

Tu crois vraiment que ça me rassure de savoir que je peux te faire mal sans que tu souffres ?! La question ne devrait même pas se poser, parce que je N’AI PAS à te faire mal. Je ne le veux pas. Alors je ne devrais à avoir à le faire.
Même si tu n’en souffres pas, comment pourrais-je l’accepter ? Comment pourrais-je me supporter en sachant que j’ai fait du mal à celui que j’.


Tiens ta langue, Izya, si tu commences la dedans, tu n’en ressortiras plus.

à ceux qui m’entoure ?! Et mes sujets ? Tu penses qu’ils ont besoin d’une Reine dont ils doivent se méfier ? Qui pourrait les tuer sans même le vouloir ?! Non. Ils n’ont pas besoin de ça. Personne n’en a besoin.

Non, au final, peu importe ce qu’ils pensent, personne n’a besoin de moi. Surtout dans l’état dans lequel ces démons m’ont mises.

Je te l’ai dis Reyson, je n’ai pas confiance en moi. Je ne suis pas sur de pouvoir me contrôler, surtout si… tu es trop prêt.

C’est assez vague pour qu’il ne comprenne rien, ça, hein ? Moi j’y crois.

Mais rassure-toi ! Ce n’est pas ta faute, loin de là ! C’est juste que…

Autant parler franchement. D’autant plus qu’il a connu ça, lui aussi, alors il comprendra surement.

Tu vois… Je t’ai dis que je m’étais débarrassée de mes démons. Et bien il faut croire qu’il y a certaines choses qu’on ne peut tuer aussi facilement…

Et comme à chaque fois, plus j’en parle et plus j’y pense. Et plus je tremble.

*Pulupulupulup pulupulupulup*

Un den den ? Il a au moins le mérite de me couper dans ma pensée. Sans doute est-ce Alina qui vient aux nouvelles… Il n’y a qu’elle qui m’appelle de toute façon.

Mais avant que je ne bouge pour répondre, une dernière précision s’impose.

Et avant que tu ne me questionnes, non, je ne te dirais rien de plus sur mes démons que je ne t’ai déjà dis.

Et enfin, je bouge pour aller récupérer ce gastéropode qui ne se lasse jamais de chanter. Et m’éloigne dans le couloir menant aux autres pièces afin de savoir ce qu’elle me veut.

Un problème ?
Izya ! Qu’est ce qui se passe ?!
Rien. Autre chose ?
Comment ça rien ?! Tu crois que j’ai pas vu ton denden passer des rires aux larmes, puis à la peur, la joie et quasiment toutes les émotions possibles en l’espace de moins de vingt minutes ?!

J’avais presque zappé que j’étais liée à cette bestiole…

Il ne se passe rien d’important Alina, mais merci de t’en soucier.

Et merci d’avoir appeler alors que je sombrais.

Ah non hein ! Tu vas pas commencer avec tes cachoteries !
Ah, je sais ! Si tu dis rien, ce ne peux qu’être à cause de Reys.

ALINA !
Il est là, c’est ça ? Oups… Bon bein, pourquoi tout ce bordel si il est là ? Tu devrais être Que contente, non ? Izya ?

Izya ?!


Je laisse s’écouler quelques secondes de blanc avant de me décider.

Parce que… Ans et Saty.

C’est a elle de ne plus rien dire, son escargophone blêmissant à vue d’œil. Après tout, nous avons vécu cette épreuve ensemble, alors elle sait mieux que personne ce que cela implique.

Je te laisse Alina. A plus tard.
https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Reyson D. Anstis
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 9059
Popularité: -712
Intégrité: -600

Jeu 7 Mai 2015 - 20:46


Ce… Ce n’est pas ce que je voulais dire. Juste qu’en tant que pirate, il est naturel de se blesser parfois. C’est le risque du métier. Que je sois avec elle ou non. Elle me verra blessé, et peut-être même en sera la cause quelques fois. Et alors ? Du moment que je restais en vie, n’était-ce pas là le plus important ?

Elle parlait. Elle disait que c’était à cause de ses démons. Puis elle se tut, ne voulant en parler davantage. Une explication à demi-mot. Des démons qui lui auraient fait perdre foi en l’homme ? Je ne saurais imaginer ce qui lui était arrivé.

Izya s’en était allée dans le couloir, me laissant seule, mais surtout me laissant le temps de bien réfléchir aux paroles que j’allais prononcer. Si déjà elle était ainsi, peut-être fallait-il que je me jette un minimum à l’eau pour espérer quoique ce soit de sa part. Peut-être… Mais pour elle, j’étais prêt à le faire. Prêt à l’avouer et à en parler. Prêt à lui dire, à peine revenue dans cette pièce, debout face à elle :

« Tu as raison, j’ai peur de la neige, du froid… Mais il faut combattre ses peurs, comme on dit. Et… Et avec toi je n’ai plus froid. Je regarde ton bracelet et je me souviens que je ne suis plus dans cette cage. Alors… Alors regarde-moi et souviens-toi que tu es ici, avec moi ? »

J’ignorais si cela suffira. Mais au moins, j’essayé. Et pourtant, personne en ce monde ne pouvait prétendre avoir eu ce genre de mots de ma part. Pas encore. Mais à présent, il y en avait une. Une qui taisait même ses problèmes à ses proches, car je l’avais entendu dire que ce n’était rien d’important… Moi ou ses démons ? Sauf que ce n’était pas le moment pour jouer l’homme vexé. Je devais prendre sur moi et être celui dont elle avait besoin.

« Si ça ne suffit pas, retrouve-moi à l’arène dans une heure. Et là, je te prouverais alors que tu n’as aucune raison de t’inquiéter pour moi. »

Une heure, car il me fallait d’abord troquer ces beaux vêtements contre mon accoutrement habituel. Et surtout, j’allais avoir besoin de Shusui à mes côtés cette fois. Lui sait passer les écailles de la demoiselle. Je tournais alors le dos à la demoiselle et commençais à m’en aller. Le silence serait aussi une acceptation de la proposition à mes yeux.
https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttps://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 10099
Popularité: 849
Intégrité: -628

Jeu 7 Mai 2015 - 22:21


Et c’est un silence qu’il reçoit. Car je suis bien incapable de lui répondre, il a l’air si déterminé, juste pour moi ?
Peut être est-il vraiment la solution à mes souvenirs noirs. Peut être qu’avec lui, j’oublierai ces souillures qu’ils m’ont faites ?
Mais à quel prix ? Celui de me battre une fois de plus contre lui ? Mon cœur me l’interdit. Je ne peux m’y résoudre. Alors peut être ferai-je mieux de ne pas le rejoindre ? Et risquer de lui briser le cœur ?
Je ne sais pas. Le Dilemme est trop grand. J’ai besoin d’aide.

Alina…

Je fais sonner mon denden qui se trouve sur Stymphale.

Izya, je suis tellement désolé…
Aide moi Alina.
Oui, bien sur ! Tout ce que tu voudras. Dis moi.
Reyson est parti.
Oh, je suis dé
Il m’a donné rendez vous dans une heure.
Ah, mais, c’est super ç
Dans l’arène.
Hein ? Mais pourquoi ?
Qu’on se batte, je suppose…

Ma voix se met à trembler sous l’angoisse que cela m’inspire.

Mais comment ! ça c’est si mal passé que ça ?!
Non ! Non. Il m’a demandé ça pour moi !
Pour toi ?! Comment un homme qui t’aime pourrait vouloir te frapper ? Izya, es tu vraiment sur que c’est un type bien, ce Reyson ?!
Hein ? Mais non enfin ! Enfin, je veux dire, si c’est un type bien, et non, il ne veut pas me frapper. Il veut me prouver qu’il ne craint rien quoi que je lui fasse !
Mais c’est stupide ! Qu’est ce que tu pourrais bien lui faire ? Ah, c’est bon, je viens de comprendre… Tu as peur que nos souvenirs te fasse perdre le cœur.
On dit « la tête », même si dans ce cas, « le cœur » est assez bien approprié.
Mais Izya, tu ne lui ferais jamais de mal, non ?
Je lui ai déjà pété des cottes, et à l’instant je viens de lui griffer la main…
Ah, et il t’en veut pour ça, c’est ça ?
Non. Non… Il dit qu’il ne sent rien. Genre « Monsieur j’ai des hormones antidouleurs, blabla », mais merde, la question n’est pas là ! A ton avis, je dois y aller ou pas ?
C’est évident.
Euh, non, vraiment pas.
Les blessures du corps guérissent bien mieux que celle du cœur.
Quand on est mort, on ne guérit pas.
Je te l’ai dit, il te l’a dit : tu ne lui feras pas de mal, Izya.
T’en sais rien !
Je te connais ! Et si par le plus grand des malheurs tu devais l’attaquer, je suis certaine que l’amour t’'empêchera de le tuer.
Il a bien failli me tuer, lui…
Est-ce qu’il t’aimait à ce moment là ? Hein ?
N.. Je… Comment le saurais-je ?!
Tu m’as bien dis qu’il craignait le froid, la neige, non ? Fais le test par toi-même. Confronte le à sa peur alors que tu es à ses côtés et voit sa réaction.
Ça ne marchera pas, il a mon bracelet.
Et bien trouve un moyen pour qu’il ne l’ai plus !
En trois quart d’heures ?
Tu veux me faire croire que c’est trop dure pour toi, oh Reine de Stymphale ?
Hm…
Alors file !

*Gotcha*

Elle a raccroché. Devrais-je vraiment faire ce qu’elle me dit ?
Elle est ma plus grande conseillère, alors je suppose que oui... Cherchant de la motivation, mon regard tombe sur le marteau qu’il m’a offert.
Peut être va-t-il me détester après ça, mais je pense plutôt qu’il comprendra. Je saurai lui faire comprendre. Car je ne veux pas le perdre.

Accrochant ce marteau à ma ceinture, je laisse la mes épées et sors en trombe de chez moi, à la recherche de Reyson. Il a du aller vers La Mascarade, son quartier. Je sors donc mes ailes de dragon et décolle à vive allure à sa poursuite.

Je le retrouve assez vite, marchand d’un pas décidé. Je me pose sur le pont du navire qu’il vient de traverser et le suit du regard.

Waaaah, alors c’est vous la femme dragon ?

Et voilà qu’un mioche me cause maintenant…
Ça doit être trop bien de pouvoir voler !

Mais peut être, que finalement il pourrait être utile.

Ça te dirait d’essayer ?

Son regard pétille d’envie et de rêve. Parfais, espérons que ce soit un assez bon voleur.

Si tu m’aides, alors je te promets de t’emmener faire un tour dans les nuages !
Vraiment ?
Bien sur !
Tu vois le grand brun la bas ?

Monsieur Reyson ? Oui… Il a déjà puni mon père… et je sais plus si je dois l’appeler Papa ou Maman maintenant, snif.
Ah. Hm. C’est embêtant pour toi, ça. Mais peut être que si tu réussis, ton papa pourra redevenir un homme…
Vraiment ? En plus de pouvoir voler ?
Puisque je te le dis ! Bref, du coup, ta mission, c’est de réussir à voler le bracelet que Reyson porte au poignet gauche. Tu penses que tu pourras y arriver ?
Je… Je sais pas… Je veux pas devenir une fille…Et j’aime pas les moustaches…
Non mais il ne te fera rien, promis. Et si jamais il t’attrape, tu n’auras qu’à dire qu’Izya ne viendra pas sans le bracelet.
Mais tu ne dois dire ça qu’en dernier recours, d’accord !

Bon d’accord…
Je vais vous suivre depuis les airs, mais dès que tu l’auras, faufile toi dans le premier passage que tu trouveras à droite et je t’emmènerai dans les nuages, c’est d’accord ?
Oui !
Alors va.

Et une fois que j’aurai le bracelet, il ne me restera qu’à mettre des nuages neigeux sur tous les bords de l’arène afin d’obliger Reyson a y être confronté et de l’attendre au centre, là où il n’y aura pas de neige.

Et j’espère vraiment, Alina, que tu as raison de me faire faire tout cela.
https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Reyson D. Anstis
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 9059
Popularité: -712
Intégrité: -600

Ven 8 Mai 2015 - 10:38


Prêt à la blesser, je l’ignore. Mais prêt à ce qu’elle redevienne comme avant, sans doute. Fallait-il vraiment que je la combatte pour cela ? Il semblerait… Je marchais en regardant ce bracelet à mon bras. Elle avait été là pour moi, quand j’étais comme elle. A présent, je me devais de l’être pour elle… Et… Et gamin ! C’est à moi ça !

Déjà que je n’étais pas d’humeur, je n’allais pas m’amuser à courir après un gosse ! Une vague d’énergie s’échappa de mon corps dans sa direction. Et aussitôt, le bambin perdit pied, paralysé. Je n’avais plus qu’à marcher pour le rattraper. Mais je n’avais pas mis une grande dose de Haki, je le voulais encore à demi-conscient, qu’il me donne une explication. Un pauvre cherchant de l’argent ? Il avait mal choisi sa cible. Je devais me préparer à affronter ma bien-aimée, pas à m’occuper de gamins !

« Choisis mieux la personne la prochaine fois. Ceci est à moi. »

Je m’agenouillais à ses côtés. Mais avant de récupérer le bracelet, je plantais ma main dans sa chair, le transformant en gamine à moustache. La loi était la loi. Bien que, pour être plus juste il faudrait dire : la loi était ma loi. Mais elle s’appliquait à tout le monde ! Sauf à moi, vu que je ne m’appelle pas tout le monde.

Avant que je ne m’accapare de mon bien, la gamine me dit qu’Izya ne viendrait pas sans le bracelet… De quoi parlait-elle ? Elle ne pouvait pas le savoir. Et n’était-elle pas assez grande pour venir elle-même me le demander si c’était vrai ? Envoyer une petite voleuse à sa place… Je ne te pensais pas comme ça, ma dragonne…

« Venir où ? »

Peut-être avançait-il une justification au hasard ? En même temps, il y avait le symbole d’un dragon sur le bracelet. Pas compliqué de faire un lien avec Izya. Par contre, savoir qu’elle devait me rejoindre à l’arène était autre chose. Le silence répondit à ma question. Mais alors que je voulus reprendre le bracelet, une ombre vint tomber dans la rue et récupéra la gamine de mes bras. L’ombre d’un dragon… C’était donc vrai ? Izya, n’avais-tu même plus le courage de me parler directement ?

C’était sans bracelet et blessé au fond de moi que je me rendis à l’arène. J’étais paré cette fois. Izya s’y trouvait déjà.

« Pourquoi voulais-tu mon bracelet ? Tout cela est-il vraiment nécessaire ? Je… Je ne tiens pas à te blesser pour te prouver quoique ce soit. »

Mais je dégainais tout de même Shusui, pointant l’arme vers elle après m’être avancé au sein de l’arène. Voulait-elle vraiment qu’on en arrive là ? Jamais encore je ne l’avais affronté avec mes pleins pouvoirs. Or, si je faisais, même si je perdais, elle n’en sortirait pas indemne. Tenant la lame d’une main, mon autre main m’injectait plusieurs hormones que mon corps allaient excréter sur la voie des phéromones. Du FNA, qui réduira sa fréquence cardiaque. Ses mouvements seront ralentis avec le temps, et l’effort lui deviendra douloureux. De la parathormone aussi, qui augmente le calcium dans l’organisme, notamment en favorisant l’ostéolyse… Plus le temps passera, plus ses os faibliront, jusqu’à ce que des trous s’y forment. Je n’avais fait subir cette technique qu’à une personne jusqu’à maintenant, car très douloureuse. Je préférais encore endormir mes cibles et leur trancher la gorge ensuite, c’était une mort plus gracieuse. Mais Izya ne voulait pas juste dormir, elle voulait que je sois plus fort… Pardonne-moi pour cela.

Je m’avançais d’un pas lent vers elle. Elle se transforma alors en dragonne, répondant à ma question par l’affirmative : c’était nécessaire. Puis elle lança de drôles de nuages, mais pas sur moi. Tout autour de l’arène, des nuages qui se mirent à faire tomber des flocons. Des flocons de neige… Izya, tu n’oserais pas.

Et je ne vis plus la dragonne devant moi. Juste cette neige tombant tout autour. Un mur de glace, un homme gelé à l’intérieur, le futur qui m’attendait. De la neige à perte de vue, des barreaux limitant ma cellule, et le froid… Un froid si intense et si long qu’on en perd l’énergie même de trembler. Chaque geste est douloureux. Pieds nus, la peau se colle au sol, et marcher signifie l’arracher. Marcher pour se réchauffer, mais marcher pour souffrir. Entre la douleur physique et le froid mordant, y avait-il vraiment un mieux ?

Mais attends ! Je regarde mon poignet ! … Pas de bracelet ? La sortie d’Impel Down, l’évasion, la liberté… Tout ça n’était qu’un rêve ? Me revoilà dans cet endroit sordide ? Les gardes se raillaient de moi encore une fois ? Ils avaient déjà envoyé une cyborg me libérer, me donner de l’espoir, pour mieux me mater ensuite.

Je… Je n’étais pas dans ma cellule là ? Je n’en voyais pas les barreaux… J’avais encore une fois suivi mon bourreau ? Une dragonne cette fois. Sans doute robotisée elle aussi. Frénétiquement, mon regard balaya le décor. Ma cellule ! Faut que je la retrouve avant que les loups ne viennent ! Mais je ne trouve pas les barreaux de ma cage. Depuis combien de temps l’ai-je suivie ? Allais-je mourir ? Avec les gardiens derrière leurs écrans, riant sans doute aux éclats. Je n’étais rien d’autre que leur jouet ? Dans ce cas, j’aurais également le leur de jouet ! Serrant mon arme à deux mains, ils n’auraient jamais dû m’armer. N’ayant plus rien à perdre, je me battrais jusqu’au bout ! Faisant retentir une dernière fois ma force, mon nom ! Et je fonçais vers Izya l’arme en main avec la ferme intention de la trancher en deux d’un coup verticale !
https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttps://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 10099
Popularité: 849
Intégrité: -628

Ven 8 Mai 2015 - 11:16


Alors qu’il court vers moi, je reprends ma forme originelle. Celle d’une ange aux cheveux de feu. Et alors qu’il me fonce dessus, arme brandit vers le ciel, menaçante, moi j’inspire à fond et ne bouge pas.

Reyson…

C’est à peine s’il doit entendre ma voix dans son état. Ou s’il l’entend, il croira à une ruse peut être ? Car il court toujours, franchissant à grande foulée la distance qui nous sépare. Il ne lui reste que peut de temps avant qu’il me porte un coup pouvant très bien être fatale. Et pourtant, le temps me parait bien long.

Reyson, c’est moi.

Je serre fort son bracelet au creux de ma main. Si ça se trouve, même lui ne l’arrêtera pas si ma vision n’a aucun effet. Alina s’est surement trompée finalement. Ou peut être qu’il ne m’aimait pas assez ? Qu’en sais-je, moi ? La seule chose dont je suis sure, c’est que je ne veux pas me battre.
Je veux y croire, croire qu’il ne me fera rien, croire qu’il s’arrêtera avant, que si c’était moi, je m’arrêterai avant…
Mais si lui n’y arrive pas alors que son mal est plus vieux que le mien, comment avoir l’espoir que j’y arrive un jour ?

C’est pour ça que je reste, encore. Là. Sans bouger. L’observant venir de mon regard suppliant, où l’espoir luit encore un peu. Mais c’est mon dernier. Le dernier que j’accorde à mon cœur. S’il ne marche pas, alors rien ne marchera.

Reyson, s’il te plait…

Mon cœur accélère alors qu’il n’est plus qu’a quelques pas de moi, car je vois cet espoir s’effriter, se détruire. Mes yeux s’humidifient de larmes perlant à leurs bords. Me forcera-t-il vraiment à le fuir ?

Reyson…

Je lève mes yeux vers sa lame qui commence à descendre vers mon corps, qui descend en même temps que mes larmes roulent sur mes joues. J’espère encore, j’attends un miracle. Un miracle de raison. Mais bizarrement, mon cœur à l’air de s’être calmé. M’offrant la possibilité d’être plus posée, moi aussi.
Je ne peux pas mourir ici, même si je l’aime.

Alors s’il me touche, au moment où sa lame tranchera ma peau, je m’esquiverai d’un Soru. Peu être y perdrai-je mon bras dans l’affaire, mais comme dis Alina, les blessures du corps soignent mieux que celle du cœur.
Alors pour sauver mon cœur, je suis prête à le risquer. Je ferme donc les yeux, mettant toute ma concentration dans mon épaule et mon pied prêt à frapper le sol.

Crispée, j’attends que le destin fasse son œuvre.
https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Reyson D. Anstis
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 9059
Popularité: -712
Intégrité: -600

Ven 8 Mai 2015 - 14:12


Et la dragonne disparut pour laisser place à une femme. Et alors ? Croyaient-ils m’avoir avec la même ruse ? La première cyborg était déjà une femme ! Elle m’avait juste fait me déplacer pour que je me fatigue davantage ! Pour amuser les gardiens !

J’avançais, je courrais, je fonçais. Dragonne, humaine ou cyborg, je l’aurais cette fois. Je préparais, je serrais, je contractais. Les bras au-dessus, la lame prête à fendre, je plante mes doigts dans mon autre main pour doper les muscles, m’assurer de la trancher en une seule fois. Mais la piqure me fut plus douloureuse que d’habitude. Des traces de griffes sur ma main ? Des traces de loups ? Non. Il n’y en avait pas dans ma cage, et je n’en avais pas vu du voyage. Cette blessure venait de…

Izya !

Haletant, à bout de souffle, j’arrête mon geste, mais trop tard. J’avais dévié la trajectoire, mais trop tard. Le tranchant de la lame avait marqué l’épaule de la demoiselle. Une blessure superficielle, mais la marque d’un trait bien placé qui risque de perdurer. Une entaille à peine profonde, mais Shusui goutta tout de même à son sang.

Je retirais la lame et la laissais tomber au sol, comme si elle me dégoutait. Comme si ce que je venais de faire me dégoutait. Mon regard était rivé sur l’arme tâchée de rouge. J’avais le souffle court, je ne parvenais plus à bouger, je commençais à peine à réaliser. Cette neige autour, nous étions dans une arène, pas à Impel Down…

« Pourquoi n’as-tu pas évité ? »

Un murmure à peine audible. Je n’avais toujours pas bougé. Je savais qu’elle aurait pu s’épargner cette frappe. Mais elle ne l’avait pas fait, attendant ma frappe sous sa forme d’ange, désarmée et sans défense. Alors que pour un bras de fer, elle donnait tout ce qu’elle avait…

Enfin, je levais la tête vers elle. Mes mains aussi, agrippant son col, la ramenant vers moi, la tirant, et m’écriant :

« Pourquoi ? Tu ne voulais pas un combat ? Juste une exécution ? Tu… Tu me dégouttes ! »

Si tu n’as plus goût à la vie, ne me choisis pas comme bourreau ! Tu as voulu que je promette de te laisser ton libre arbitre. Toi, tu venais de me manipuler. Un coup bas, très bas. Même pour un pirate. Si c’est ça l’amour, je n’en veux pas. Je te voulais toi, pas ta mort.

« Enlève ces nuages. J’ai compris le message… Adieu. »

Sauf qu’avant de pouvoir m’en aller, je devais attendre qu’elle daigne ôter toute cette neige…


Dernière édition par Reyson D. Anstis le Ven 8 Mai 2015 - 16:41, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttps://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 10099
Popularité: 849
Intégrité: -628

Ven 8 Mai 2015 - 14:49


Il s’est arrêté. Il s’est arrêté et je suis à peine égratignée !
Alors, Alina avait raison ? Je peux y croire sans risque, je peux vivre sans craindre !
Qu’importe la colère de Reyson, qu’importe ces mots, je suis heureuse, heureuse d’avoir fait ce choix, heureuse d’avoir parié sur l’amour et non la peur.

Et alors qu’il me fait ses adieux que je m’écoute à peine, je joins mes mains dont l’une serre toujours le bracelet et regarde le ciel, les yeux toujours embués de larmes. Mais elles ne sont plus de tristesse, ni de peur ! Elles sont maintenant la conséquence de mon soulagement, de toute cette tension qui me rongeait et maintenant défaite.

Merci Alina.

Mais maintenant que ce conflit avec moi-même est clos, je dois faire en sorte de me faire pardonner auprès de Reyson. En démonstration de ma joie et de ma reconnaissance, je me jette à son cou et le serre contre moi.

Merci Reyson, merci, et pardonne moi tout ça, mais j’avais besoin de savoir. J’avais besoin de voir de mes propres yeux que quoi qu’il arrive, tu ne me ferais rien. Maintenant je le sais, et je sais aussi que peu importe ma peur, peu importe mes rêves et mes souvenirs, jamais je ne te ferais de mal.

Car c’était bien de ça qu’il était question depuis le début. J’avais peur de le blesser, de le tuer. Qu’à cause de ma propre folie, je le perde lui. Et il me semble important qu’il le sache, ça. Alors je desserre mon étreinte de manière à juste reculer ma tête suffisamment pour le regarder droit dans les yeux.

Je ne veux pas que tu partes, Reyson. Comme je n’ai jamais voulu mourir ! Disons juste que j’ai parié sur nous deux… Et c’est le meilleur moyen que j’ai trouvé pour le faire. Penses-tu que j’ai eu tort de faire ça ?

L’autre moyen était bien sur l’inverse. Moi en tueuse et lui en potentiel cadavre. Mais il m’était impensable de lui imposer cela. Impensable de jouer avec sa vie. Tandis que la mienne, et bien c’est la mienne, à moi d’en faire ce que je veux non ? D’autant que je ne serais pas morte. J’aurai pu fuir aisément, même avec un bras en moins.
Alors cette solution que j’avais organisée était forcement moins risquée que la deuxième option.

Toujours presque collée à lui, j’attrape son poignet et lui remet le bracelet que je lui ai forgé il y a un an de cela.

Je n’ai jamais voulu me battre contre toi Reyson. Et je ne veux plus jamais avoir à le faire.

Et pour lui prouver la sincérité de mes mots, je dépose un nouveau baiser sur ses lèvres.
https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Reyson D. Anstis
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 9059
Popularité: -712
Intégrité: -600

Ven 8 Mai 2015 - 17:39


Ce n’était pas la sincérité de ses mots le problème, mais le poids de ses actes. Elle avait beau être proche, m’embrasser ou quoique ce soit, ça me laissait un arrière-goût amer. Tout cela avait été orchestré par elle, sans me demander mon avis. Cet affrontement n’était qu’un jeu dans lequel j’étais son jouet. Donc non, ça ne m’enchantait pas. J’avais pu la tuer ! Et même là, je l’avais blessée ! Comme elle le disait : elle avait besoin de savoir, elle avait besoin de voir…

« Tu avais besoin, mais tu ne t’es pas demandée ce que moi je voulais… »

Et certainement pas revivre ça, ni la blesser de pareille façon. Si au moins j’avais eu le contrôle de mon corps à ce moment-là, que ça aurait été dans un véritablement affrontement où mes décisions primaient. Mais non. Je n’avais pas combattu Izya, je n’avais fait que voir un monstre. Elle était peut-être heureuse, mais ce n’était pas mon cas. Et qu’importe ce que fut le résultat de son expérience. Dans tous les cas, j’aurais eu du mal à avaler ça.

Elle ne voulait pas que je parte, tout comme elle ne voulait pas mourir. Elle ne voulait pas se battre, tout comme elle ne voudrait jamais le faire.

« Et moi je n’aurais jamais voulu ça… »

Elle m’embrassait, elle était heureuse. Mais ne réalisait-elle pas ce qu’elle venait de faire ? Uniquement pour se prouver quelque chose, elle m’avait manipulait ! Revivre mon plus grand cauchemar pour elle, pour ça.

« Pourquoi devais-je arrêter les phéromones déjà ? Pour que tu gardes ton libre-arbitre… Et que viens-tu de me faire ? »

Elle connaissait mes faiblesses, mes peurs, et elle les avait utilisées. Même un ami ne ferait pas ça, alors une compagne… Comprenait-elle enfin ce qu’elle avait fait ? Ce que je ressentais ? La raison de ma blessure ? J’ôtais ce bracelet qu’elle m’avait rendu et le lui jetais à ses pieds. Jamais je n’aurais dû compter sur elle pour m’aider. Jamais je n’aurais dû lui parler d’Impel. Jamais je n’aurais dû lui faire confiance…

Peu importe sa peur, ses rêves et ses souvenirs, jamais elle ne me fera de mal ?

« Tu viens tout juste de me faire mal sans même t’en apercevoir… »

Je lui avais déjà dit adieu. Inutile de me répéter alors. Je récupérais ma lame que je rangeai dans le fourreau sans prendre la peine d’en enlever le sang. Je ne voulais pas rester plus longtemps ici, pas avec elle. Mais il y avait encore ses nuages et sa neige. Ne me laissant pas beaucoup de choix. Je dus utiliser le geppou pour me diriger vers le plafond et m'y créer ma propre sortie...

Elle avait retrouvé l’espoir, moi le désespoir. Mais au moins, elle était contente à présent.
https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttps://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 10099
Popularité: 849
Intégrité: -628

Ven 8 Mai 2015 - 22:40


La, j’avoue, j’ai pas tout compris.

Ou du moins, j’ai l’impression que c’est lui qui ne comprend pas. Et ça m’énerve.
Ça m’énerve d’autant plus qu’il me reproche exactement ce qu’il me demandait de faire pour lui. La seule différence, c’est que moi, je savais à quoi m’attendre, alors j’ai forcé les choses sans lui en faire par avant, parce que ça n’aurait pas marché s’il avait su.
C’était important qu’il ne sache pas, qu’il ne prévoit pas, qu’il n’est pas ce choix à faire. Parce que ce choix est cornélien. Un dilemme affreux qui te rogne de l’intérieur et dont tu ne peux te dépêtrer sans conséquence.

Et tu crois que tu ne m’as pas fait du mal, à moi, quand tu es venu te coller à moi pour me rappeler ces horreurs ?! HEIN ?!

Je ramasse rageusement le bracelet qu’il m’a jeté à mes pieds et vole jusqu’à me retrouver en face de lui.

Je t’avais fait une promesse, Reyson ! Mais toi, impatient que tu étais, tu as trouvé le moyen de me mettre au pied du mur sans que je l’ai choisi ! Car oui, JE N’ETAIS PAS PRETE REYSON ! Et je ne l’étais d’autant moins avec les horreurs que j’ai subit !
Et pourtant, t’ai-je chassé de chez moi ? Non ! Je me suis retrouvée exactement comme toi à l’instant, face à mes démons pouvant ressurgir à chaque seconde ! Alors j’ai cherché une solution. POUR TOI ! Pas pour moi, pour TOI ! Parce que je ne peux aller contre mes sentiments ! Parce que TU m’importes PLUS QUE MOI ! Et c’est POUR ÇA que j’ai fait ce que j’ai fait !
Alors si tu n’es pas foutu de comprendre ça, si tu n’es pas foutu de voir que tout ce que j’ai fait depuis que t’es venu frapper à ma porte avec ton pissenlit, voire même depuis que je suis rentrée de mon île, je l’ai fait pour qu’on puisse UN JOUR être ensemble, et bien alors OUI, CASSE TOI !
Parce que vraiment, j’ai pas BESOIN de ÇA MAINTENANT !


Je sens que je vais regretter mes paroles, qu’il va partir et que je vais me retrouver seule comme une idiote. Mais merde à la fin. Merde et re merde !

Et puis tu seras peut être content comme ça, tu te seras amusé deux minutes à me torturer l’esprit, en me créant un dilemme ou dans tous les cas je suis perdante et que dès que je trouve une solution qui me donne de l’espoir tu l’as tue dans l’œuf.
Mais sache que cette décision, tu la prends seul. Moi, je ne veux pas ça ! Et pourtant, c’est bien ce que tu comptes m’imposer.
Mais note une chose, Reyson. Si tu te barres maintenant, alors n’espère même pas tenter de revenir un jour.


Oui, vraiment, je sens que je vais regretter ces mots. Mais il est hors de question qu'on se joue de moi sans en subir les conséquences.
https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Reyson D. Anstis
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 9059
Popularité: -712
Intégrité: -600

Ven 8 Mai 2015 - 23:49


Non, c’était bien elle qui ne comprenait pas.

« J’ignorais que ma présence te ferait ça. Mais toi, tu savais très bien comment je réagirais avec la neige… »

Voilà la grosse différence. Je lui avais fait mal involontairement. Elle, elle l’avait fait exprès. Elle criait, elle parlait fort, mais surtout elle semblait innocente dans ses propos, et j’avais tous les torts, évidemment.

« Ne dis pas que tu as fait ça pour moi. C’était une décision purement égoïste. »

Voilà la vérité.

« Tu avais le choix. Ou prendre le risque sans savoir, et peut-être me blesser, et alors t’en vouloir à toi pour ton acte. Ou faire ça, que je prenne le risque de te blesser et que tu ne saches pas le résultat, encore. Dans le premier cas, tu aurais souffert de ton acte. Là, ça aurait été moi. Et si je n’avais pas arrêté ma frappe à temps ? »

Les blessures du corps soignent mieux que celle du cœur. Mais surtout, si le corps meurt, il n’y a plus aucune douleur non plus. Uniquement pour l’autre qui resterait en vie. Elle avait misé sur ce plan-là, me choisissant pour meurtrier potentiel. Pouvoir éviter le coup n’y changerait rien, car il y aurait alors d’autres coups qui auraient suivi. Et avec un bras en moins, comment comptait-elle l’emporter ? Elle avait choisi cela parce qu’elle ne voulait pas être dans ce cas, dans le cas de l’assassin en cas d’échec. Me laissant ce rôle… Allait-elle me dire que c’était pour moi encore qu’elle avait pris cette décision-ci ?

Se rappelait-elle pourquoi elle m’avait façonné ce bracelet ? Pour que j’échappe à mes cauchemars. Là, elle avait fait tout le contraire, consciemment. Je ne pouvais le digérer si facilement. Tout comme ses propos. Me dire de m’en aller… Me dire qu’elle était innocente… Que tout était de ma faute…

« En plus, c’est un échec, tu as bien vu que je t’ai blessé moi aussi, autant que toi ma main, non ? »

Et pourtant, cette petite blessure à la main l’avait fait paniquer. Alors pourquoi serait-elle contente du dernier résultat ?

« Tu ne veux pas ça ? Je prends seul cette décision ? C’est faux, et tu le sais. Si tu dis avoir fait ça pour moi, pourquoi m’as-tu remercié avant de t’excuser ? Ce que je ressentais moi passait en second plan… »

Prends garde à présent Izya. Prends garde aux prochains mots que tu prononceras. Tes premières prochaines paroles définiront si je reste ou non.
https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttps://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 10099
Popularité: 849
Intégrité: -628

Sam 9 Mai 2015 - 1:16


Oui, tu as raison, je savais comment tu réagirais. Et c’est pour ça que je l’ai fait ! Parce que je savais ! Et c’est aussi pour ça que jamais je n’aurai pris le risque inverse : parce que je ne sais pas !

J’ai fait fuir mon père Reyson ! Tahar ! Le Saigneur des mers craint de tous a fui en voyant ce que je pouvais faire. Il a fui devant les atrocités que j’ai commises ! Manquant au passage de peu de me tuer !

Et si tu veux tout savoir, je savais aussi que je ne mourrais pas. Je t’ai déjà arrêté par le passé, j’aurai pu le refaire ! Même avec un bras en moins ! J’aurai stoppé la neige et j’avais ton bracelet. Et même si ça n’aurait pas marché, je pouvais toujours m’enfuir en volant. Oui, j’y ai réfléchi avant de faire ce pari stupide. Parce que, tu sembles l’oublier, j’ai un royaume à gouverner et je ne les laisserai pas tomber de la sorte juste pour satisfaire un caprice de femme !
Je me dois d’être au dessus de ça ! Et je le suis !

Ou j’essaye en tout cas.

Mais tu as raison sur un point. J’ai pris une décision égoïste. Je suis revenue sur mon choix de ne juste pas te laisser entrer chez moi lorsque tu as frappé à ma porte tout à l’heure. J’ai pris la décision de me te donner une chance plutôt que de t’envoyer bouler alors que je savais au fond de moi que ça se passerait mal.
Et tu sais quel est le pire, dans tout ça ? C’est que malgré toutes ces peurs refoulées, malgré toutes mes angoisses, j’étais contente. Contente que tu ne m’ais pas oubliée. Contente de voir que ce que nous avions tous deux ressentis l’année dernière n’était pas un rêve.
Et oui. Oui, je voulais que ça continue. Mais j'aurai préféré attendre. Attendre d'être prête de venir accomplir ma promesse. Sauf que quand je t'ai vu faire autant d'effort pour moi, je n'ai pas voulu te décevoir. Je n'ai pas voulu te briser le cœur et ruiner tous tes efforts.
Mais il y avait un prix à cela, ça, je pense que tu l’as compris lorsque tu m’as proposé de te rejoindre ici où, toi, tu avais clairement l'intention de me blesser puisque tu as pris Shusui...

Mais réfléchis cinq secondes, Reyson. Réfléchis en pensant à ta propre situation. Si je te demandais de venir vivre avec moi sur une île hivernale, le ferais-tu sans avoir la certitude que tu ne risqueras pas de me tuer à chaque secondes où nous serions dehors ? Et pourtant, si tu me rejoignais, le ferais tu pour toi ou pour moi ?

Voilà ce que tu m’as demandé Reyson, voilà l’étendue de ma malédiction. Vivre constamment dans le souvenir. Car oui, ils reviendront à chaque fois que tu me toucheras. Et si tu ne me crois pas, regarde par toi-même.
Regarde ce à quoi mon corps ressemble sans ces fringues. Ils m’ont torturée Reyson, marquant chaque centimètre de mon ventre et de mon dos de cicatrices. Alors cette petite coupure que tu m’as faite, comprends que je ne la sente pas.

Et oui, oui je t’ai remercié avant de m’excuser. Parce que j’éprouvais plus de gratitude et d’espoir que de remord.
Parce que même si ma première intention était que l’on puisse être ensemble, ce que je pensais être ce que tu voulais... Voir que mes peurs pouvaient être arrêtées par un sentiment plus fort a pris le dessus.

Mais, si j’avais vraiment voulu être égoïste, alors je ne serais tout simplement pas venue te rejoindre dans cette arène.


Et alors que je parle, alors que je bats des ailes pour rester à la même hauteur que Reyson, je sens mon pouls ralentir, mon énergie s'échapper. Et sans vraiment le vouloir, mes ailes finissent par ne plus battre assez vite pour élever mon poids. Alors je chute jusqu'à devoir me réceptionner au sol. Et plus surprenant encore : mes jambes d'ordinaires si forte ne résiste pas à mon poids et un de mes tibia craque sous le choc, m'arrachant un cri sourd de douleur.

Bordel, qu'est ce qui m'arrive maintenant ?!


Dernière édition par Izya le Sam 9 Mai 2015 - 19:49, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Reyson D. Anstis
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 9059
Popularité: -712
Intégrité: -600

Sam 9 Mai 2015 - 14:24


Donc elle avait peur. Peur que je fuis, que je la considère comme un monstre, que je la trouve repoussante ? Alors elle aurait dû me le dire. M’avouer ses craintes, que je la rassure… Elle disait être sûre que je ne la tuerais, me rabaissant encore une fois. Elle avait beau être une monstrueuse dragonne, elle n’était pas invincible pour autant !

Elle utilisait des mots suscitant ma pitié, mes remords. Elle utilisait la vérité que j’ignorais encore. Elle savait pertinemment que ce discours m’atteindrait. Elle était fourbe. Elle était celle qui pouvait me toucher et me blesser…

Mais c’est elle qui fut blessée. Retournant dans l’arène sans que je n’en comprenne la raison, du moins jusqu’à ce que j’entende ses os de briser. A cause de sa neige, j’avais omis ce détail… Rapidement, j’arrêtais les hormones que je diffusais, mais le mal était déjà fait.

« Tu te crois toujours aussi puissante… ? »

Sans même la toucher, je l’avais blessée. Et avant de la rejoindre, je continuais mon envol pour récupérer une charrette en bois d’une rue voisine. Revenant, je la touchais uniquement pour lui retirer toutes ces hormones néfastes, mais le mal était déjà fait. Il faudra attendre que ses os guérissent à nouveau…

« Excuse-moi, c’est de ma faute… Peux-tu monter là-dessus ? »

Et je la pousserais alors jusqu’à elle. Etant fautif et comme elle ne pouvait plus se déplacer, il fallait bien que je fasse cela, que je reparte ensuite ou non. Et le voyage allait nous donner plus de temps, à nous deux. Sans doute se demandait-elle pourquoi j’avais cherché cette charrette au lieu de la porter. Je pris donc les devants :

« Tu aurais dû simplement me dire tout ça… Je ne te demande pas d’être forte, juste de me dire la vérité… Et si ce que tu dis est vrai, il me suffira de ne pas te toucher, non ? »

D’où la charrette. Bon, j’avais dû la toucher avant, mais c’était pour que ses os ne se fragilisent pas davantage. Elle ne m’avait encore jamais vu utiliser de pareilles techniques. Comme pour l’optique du bras de fer, est-ce que ça allait la réconforter dans le sens où je pouvais l’arrêter moi aussi ? En tout cas, il y avait une question à laquelle je n’avais pas répondu.

« Une île hivernale… Ce ne serait pas avec plaisir, mais s’il le faut pour rester avec toi… Une cage est bien mieux si on la partage avec quelqu’un… Mais seulement si tu me promets d’être honnête à présent et de ne plus m’utiliser ainsi pour tes tests ! »

Sans cette promesse, il n'y aurait aucun avenir pour nous deux.
https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttps://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 10099
Popularité: 849
Intégrité: -628

Sam 9 Mai 2015 - 20:57


Il me faut un temps pour comprendre. Un temps pour emboiter toutes les pièces du puzzle enfin de voir le pourquoi du comment de cette jambe cassée.
Et le fait qu’il dise que c’est de sa faute m’étonne d’abord. Mais une fois qu’il plante ses doigts dans mon bras je fais le lien.
Et franchement, ça m’énerve.

C’est bien con d’ailleurs, parce que j’avais enfin ce que je voulais et qu’une fois de plus, une goutte d’eau brise le vase. Je fais du mieux que je peux pour me contenir, pour ne pas le couper.
Mais quand même, c’est ma jambe là ! Et qu’avait-il prévu de me casser d’autre, hein ?

Et quand viens mon tour de répondre, quand il attend de moi une promesse, un seul truc me vient en tête.

Tu… tu as fragilisé mes os ?

Je ne bouge pas mon cul du sol. Je ne le regarde même pas, en fait.

Et je suppose que je ne suis pas tombée par hasard non plus ?

Alors que mes mains sont appuyées sur le sol pour maintenir mon dos droit, mon index droit commence à s’agiter, tapotant frénétiquement la terre.

Donc si je résume, tu comptais me fatiguer, me briser les os et me découper en rondelles ? Y’a d’autres choses que tu prévoyais de me faire subir ou c’est tout ?

Cette fois je le regarde, mécontente. Et puis je repense à ma propre fourberie qui nous vaut toute cette engueulade. Alors je détourne la tête, et je me surprends à laisser échapper un souffle de rire.

T’es peut être pas un très bon parti finalement.

Mon regard moqueur se retourne vers lui, et le lui désigne mon état du doigt pour argumenter mon propos. Puis, prenant appuie sur la charrette, je me relève difficilement sur ma jambe valide tout en repensant à certain de ses mots…
Et il y une chose à laquelle je me dois de répondre…

Instantanément, je me transforme en dragon et fais claquer mes mâchoires grosses comme sa tête à deux millimètres de son nez. Me retirant doucement pour bien lui laisser le temps de voir mes dents blanches aussi longues que sa main.

Oui, je suis toujours aussi puissante, pas de doute là-dessus.

Et avant qu’il ne dise quoi que ce soit, je décolle pour m’occuper de ces nuages que j’ai installés un peu plus tôt.
Hm… Comment je les enlève… ? Je n’ai encore jamais fait ça. Sauf pour mon nuage d’éclair ?
Non, même pas. Il disparait juste lorsqu’il est vidé de son électricité. Alors peut être que je ne peux juste pas ? Ou en faisant le mouvement inverse ?
Je passe ma patte dans le nuage de neige, et surprenant :

Ah ! C’est froid ! Cochonnerie de truc…

Bon, s’il y a un moyen, ce n’est pas avec ce type de nuage que j’ai envie de le chercher. Il suffit juste d’attendre que le nuage se vide et que la neige fonde… ça va bien prendre, euh, quatre ou cinq heures ?
Sauf si je l’aide…
Ça ! C’est une bonne idée !
Il me suffit de faire des nuages de pluie chaude juste au dessus !

Et c’est ce que je fais. Et déjà, la neige posée au sol commence à disparaitre. Alors je reviens vers Reyson.

Je… je ne maitrise pas encore bien ce pouvoir… Mais bref, partons d’ici.

Et alors que je boitille sur trois pattes jusqu’à la charrette, je remarque qu’il ne bouge pas.
Ah, oui, forcement…

Mais oui, Reyson, bien sûr que je te le promets. Et je peux même te promettre de ne plus jamais faire apparaitre de neige alors que tu es dans le coin. T’façon, j’aime pas la neige non plus alors ça me manquera pas.

Je commence à grimper dans la charrette et alors qu’elle grince sous ma patte, je redeviens une simple ange.

Ah, par contre…

Oui, j’ai encore oublié un petit détail…

J’ai promis ce gosse qui t’a volé le bracelet qu’il n’avait rien à craindre de toi… Tu voudrais ne pas lui rendre son apparence, s’il te plait ?

Allez, dis oui, Reyson ! Dis oui.

Et a son père aussi…

Je baisse les yeux, l’air coupable, triturant cette chaîne de métal entre mes mains pour les occuper.
J’espère qu’il va accepter !
https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Reyson D. Anstis
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 9059
Popularité: -712
Intégrité: -600

Mer 13 Mai 2015 - 17:10


Et elle me critiquait encore une fois. Et moi, je ne comprenais toujours pas. Un moment, elle souhaite se mesurer à moi pour savoir si je suis capable de l’arrêter, si je suis plus fort qu’elle. Et lorsque je l’atteins, elle n’est pas contente non plus ? Puis elle rit légèrement avant de répéter que si, elle était toujours aussi puissante ? A un moment, je crus qu’elle voulait me croquer la jambe pour qu’on soit quitte. Son énorme mâchoire et ses innombrables dents… Je la préférais en ange, pas de doute là-dessus.

Sa peur voulait que je sois plus fort qu’elle, sa fierté ne le permettait pas…

Mais malgré une jambe en moins, elle parvenait encore à se déplacer, bien que moins vite. La forme dragon, était-elle obligée de l’arborer avec moi ? Elle n’avait pas à se protéger de quoique ce soit ? Mais les femmes trouvant toujours à se plaindre, cela alimenterait son complexe comme quoi elle serait un monstre… Je me taisais donc, la laissant s’occuper de sa propre neige, gardant mes distances et préférant regarder le sol en attendant que le blanc ne disparaisse.

J’obtins une promesse. Sa promesse contre la mienne.

Tout comme elle avait fait une promesse à un gosse. Mais c’était sa parole, pas la mienne. De plus, elle avait dit vrai : il n’avait rien eu à craindre. L’avais-je seulement blessé ? Il allait très bien non ? Et pourquoi me parlait-elle de son père également ?

« Donc, tu me demandes de récompenser deux personnes pour avoir essayé de me voler ? »

Comment réagira-t-on dans mon quartier ? Ils se jetteront tous tenter leur chance à leur tour… Non, c’était un très mauvais exemple. Le faire risquerait de troubler la paix de mon quartier. J’avais instauré des lois, mes lois, et il me fallait alors les suivre.

« Ca devrait être à toi d’arborer cette apparence… »

Nous venions de quitter l’arène. Je suppose qu’elle avait gardé le gosse non loin de là pour que je puisse lui rendre son apparence d’avant ?

« Soit ils devront garder cette apparence 3 mois, et redeviendront eux ensuite s’ils n’ont commis aucun impair entre temps. Soit il faut qu’une autre personne endosse cette punition à leur place… »

Une autre personne, toi par exemple. C’était ta promesse, pas la mienne. Alors, quel est le poids de ta parole ?

« Au lieu d’impliquer d’autres personnes, tu aurais dû être honnête dès le début et venir me le demander, ce bracelet… »

Peut-être te l’aurais-je donné ? En tout cas, ce gosse ne serait pas dans cette situation.
https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttps://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 10099
Popularité: 849
Intégrité: -628

Jeu 14 Mai 2015 - 12:21


Ah bah sympa, tiens.

Le mec me pète la jambe et est même pas foutu de me rendre un service. Bizarrement, ma bonne humeur que je commençais juste à retrouver se fait déjà la malle à vitesse grand V.

On vient d’en parler, on vient de tourner la page, et tu remets direct ça sur le tapis ?
Faut que je m’attende à ce que tu me fasses chier longtemps avec ça ou bien… ?


Non parce que si c’est pour me faire rabâcher sans arrêt ce qu’il me reproche, pour lequel je me suis déjà excusée, ma patiente ne va certainement pas l’accepter.

Et puis, n’es-tu pas plus ouvert d’esprit ?
Tu tiens vraiment à m’humilier de la sorte ?
Ne crois-tu pas m’avoir suffisamment puni en me pétant la jambe et en me hurlant dessus comme tu l’as fait ?
Tu n’penses pas qu’on a franchement mieux à faire que de se mettre des bâtons dans les roues ainsi ?


On s’est toujours plus  ou moins taquiner, c’est vrai, mais de la à exprimer son souhait de m’ôter toute fierté d’une manière aussi sérieuse alors que l’heure d’avant il me séduisait. Là, vraiment, c’est au dessus de mon domaine de compréhension.

Tu pourrais aussi lever leur punition parce que grâce à ce gamin on a enfin pu parler honnêtement. Et si c’est ton image au sein de ton quartier qui te dérange, alors chasse les ! Moi je les accueillerai chez moi. Parce qu’il m’a rendu service. Parce que sans lui j’aurai vécue dans la peur et l’angoisses de mes souvenirs. Alors oui, il mérite d’être récompensé pour ça, et non puni.
Mais si tu n’es pas d’accord avec ça, si tu veux me faire payer, alors soit, fait moi payer. Mais il y a d’autre sanction que de m’humilier de la sorte. Ça, je ne l’accepterai pas. Même si ma vie dépendait de cette apparence, je ne l’accepterai pas.
Et tu le sais très bien ! Je préfère encore crever que de perdre une once de plus de mon honneur.

Et mon honneur passe aussi par cette promesse que j’ai fait à ce gamin. Note que j’ai rien promis pour son père cela dit. Donc si ça te révulse tant de lui rendre sa forme, je m’en fou, je ne lui dois rien. Je ne le connais même pas.
Mais le gamin, si. Et même si tu refuses de lui rendre son apparence normale, je le récompenserai, moi. Et je perdrais confiance en toi, aussi.


Parce que oui, si j’ai proposé ce marché au gamin, c’est bien parce que j’avais confiance en les sentiments de Reyson et au fait qu’il comprenne mes actes. Mais il faut croire que je m’étais bien planté. Si dans une relation on n’est pas foutu d’apprendre à se pardonner mutuellement sans en faire payer le prix fort à l’autre, alors cette relation en vaut vraiment pas la peine.

Franchement, je suis très déçue.
https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Reyson D. Anstis
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 9059
Popularité: -712
Intégrité: -600

Lun 18 Mai 2015 - 11:40


Et encore des tensions. Je n’étais vraiment pas doué en terme de relation. Communiquer et dialoguer, ce sont des ruses utilisées par ceux n’ayant pas de bras, et ceux se disant bons. Je me dis pirate, donc je ne suis pas bon. Et j’ai des bras, alors pourquoi user de la bouche ? Mais dans le cadre d’un couple, y a pas trop le choix… Si je dope les muscles labiaux, ça marcherait mieux ?

Elle prenait tout pour elle, alors qu’il s’agissait des lois de mon quartier, pas d’un caprice de ma part. C’était plutôt elle qui me faisait un caprice là. Je l’aurais suffisamment engueulée et blessée ? Elle, elle n’avait rien fait. Bien sûr, elle était toute blanche dans cette histoire.

Et voici le gamin, et je devais faire un choix. Accéder à la requête de la dragonne pour lui faire plaisir, ou choisir les lois que j’avais moi-même édictés… Je me demandais l’espace de quelques secondes à quelles autres sanctions elle pouvait bien penser. Mais bon, elle ne me laissait pas vraiment le choix : ou je donnais une chance à nous deux, ou je crachais dessus, après tous ces efforts…

« Juste le gamin alors, et juste pour cette fois… »

Mais la prochaine fois, veilles à m’en parler d’abord. Et remarque bien que je fais cela pour toi, parce que je n’en avais aucunement envie. A contre gré, mais pour ton gré à toi. Je te serais gré de ne pas l’oublier. Et voilà la gamine redevenue gamin. Tu le remercies, et il s’en va, prenant ses distances avec moi. Peut-être avait-il peur que je ne change d’avis. Et il avait bien raison…

Mais je me retiendrais. Pour toi, Izya. Et je soupire, parce que ça me coûte quand même. Récompenser quelqu’un qui m’a volé… Où va le monde ? Le monde je sais pas. Mais nous on retournait chez la demoiselle en tout cas. M’en voulait-elle encore ?
https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttps://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 10099
Popularité: 849
Intégrité: -628

Mar 19 Mai 2015 - 19:09

Bon, l’avantage avec Reyson, c’est qu’il a beau être assez borné, il l’est tout de même moins que moi. Va falloir qu’il s’y fasse s’y tiens vraiment à être à mes côtés : je suis fille unique. Aussi bien génétiquement parlant qu’adoptivement.
Et puis bon, si y’a bien un truc que mon statut de Reine n’a pas arrangé chez moi, c’est bien mon côté capricieuse/possessive et sans doute plein d’autre défaut du genre que je ne me permettrai pas d’admettre ainsi. D’autant que, franchement, pour le coup, comme souvent d’ailleurs… j’ai raison, non ?

Alors, oui, juste pour cette fois si il veut. Ou disons plutôt, avant la prochaine, hein ?

Merci Reyson.

Une petite formule accompagnée d’un sourire pour que ça passe mieux avant de détourner les yeux et de regarder le défilement du paysage pendant que Monsieur tire la charrette. Celle-ci, secoue et ballote ma jambe à chaque latte de bois, chaque pont que l’on traverse. Et chacun de ces mouvements me lancent une vive douleur là où les os se sont brisés.

Et pourtant, je reste sereine, souriante. Car malgré la douleur, je suis assez émue de cette scène où Reyson se rabaisse à me conduire pour éviter de me mettre dans une situation délicate. Et ça, je ne peux qu’apprécier.

Alors oui, malgré la douleur, cette petite promenade est plutôt agréable. Dommage qu’il y est le regard de ces importuns qui se mêlent de tout et de rien. Afin de les fuir, je fini par m’allonger, la tête vers le bord de la charrette où Reyson la conduit, le regard planté dans les nuages. Là où j’ai passé les plus longs mois de ma vie. Loin de tous ceux que j’aimais, de tout ce qui m’étaient cher. Et maintenant, en plus d’avoir de nouvelles choses précieuses à mon cœur, de nouveaux amis, j’ai enfin retrouvé les anciens.

Tu m’as manqué, durant cette année.
https://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Reyson D. Anstis
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 9059
Popularité: -712
Intégrité: -600

Dim 24 Mai 2015 - 23:06


En fait, la seule façon de rendre une femme heureuse est d’accéder à sa requête. Qu’elle a tort ou raison, ça ne changera rien aux faits. Mais il faudra bien un jour qu’elle apprenne à prendre mon avis en considération également.

Je ramenais silencieusement Izya chez elle. On avait suffisamment parlé pour ce soir. Sans doute même trop. Il faut bien choisir ses mots, et surtout les compter. Mais elle prit la parole. Elle en avait le droit, surtout si c’était pour ce type de message. Je lui ai manqué… Peut-être ne repartira-t-elle alors plus comme ça, si longtemps ? Moi je n’avais aucune méthode pour savoir si elle était encore en vie ou non. Je n’avais pas de cercle de sang ou de ténèbres. Je n’étais ni un Logia ni un Zoan mythique. Juste un Paramecia. Mais c’était tout de même moi que la dragonne avait choisi.

« Alors ne t’en vas plus… »

Un murmure, un souhait, une réponse ? Une doléance, une complainte, une crainte. Elle m’avait manqué, à moi aussi. Si elle n’était pas partie, jamais elle n’aurait eu ses démons. Si elle n’était pas partie, je n’aurais pas eu à la blesser comme je l’ai fait. Si elle n’était pas partie, je l’aurais gardée dans mes bras une année durant déjà. Et à présent, je n’avais plus le droit à aucun contact…

Nous arrivions chez elle, à cette porte où je m’étais agenouillé plus tôt avec un pissenlit en main. Comment allais-je faire pour l’aider à entrer sans la toucher ? Je déposais la charrette le plus près possible de sa porte. Puis je détachai le fourreau de ma lame, et lui tendis l’ensemble. C’était bien la première fois que je rabaissais Shusui de la sorte : un meitou pour canne.

« Tu me la rendras la prochaine fois. Comme ça je suis sûr de te revoir… »

J’attendais juste de voir qu’elle parvient bien à se lever grâce à cet appui avant de faire demi-tour. Et comme elle avait encore le bracelet également, ça faisait deux raisons l’obligeant à me revoir.

« Fais de beaux rêves, ma dragonne… »
https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttps://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Contenu sponsorisé



Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2