AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le deal à ne pas rater :
Amazon Music Unlimited – 3 mois gratuits
Voir le deal

Croquer une pomme

Aller à la page : Précédent  1, 2
Raphaël Andersen
Raphaël Andersen
L'Anderswag

♦ Localisation : ClockWork Island
♦ Équipage : Fantasia

Feuille de personnage
Dorikis: 6424
Popularité: +371
Intégrité: -234

Ven 21 Aoû 2015 - 12:21

Rappel du premier message :

Un lever le soleil sur une mer d’azur était une des plus belles visions que l’univers puisse offrir. Le ciel se teintait de mille nuances, reflétées des millions de fois par les flots apaisés. Les perles de rosée roulaient sur la verdure, irradiées par les premiers rayons de l’astre du jour. L’écume se brisait en gerbes volatiles sur le moindre obstacle, éclaboussant les oiseaux curieux qui passaient trop près d’une vague.
Lentement, la vie reprenait ses couleurs.

Assis, sur la jetée, perdu entre deux navires, un homme profitait de cette vue paisible, bien content de pouvoir prendre un peu l’air après une nuit si chargée.

D’autant plus qu’elle n’avait pas été particulièrement rentable.

Se pointant dès l’ouverture de l’établissement de jeux, un groupe avait monopolisé sa table jusqu’au petit matin. Et ils n’avaient pas été nombreux à lui donner un pourboire à la fin, la plupart ayant fini dans un sale état.

Nuit de merde quoi.

Mais curieusement, il n’était pas décidé à se coucher.

Tirant une dernière fois sur sa cigarette, il abandonna le mégot sur le sol de granit avant de se relever. Son esprit était encore embrouillé par de nombreuses pensées parasites.
Combien de temps encore allait-il rester à bord du Gambling Blue ? Quand retournerait-il se consacrer à son but ? Avait-il encore besoin qu’on le pousse à changer de vie ?

Raphaël se rendait compte qu’en s’engageant en tant que croupier, il ne s’était fixé aucun objectif.
Il avait de l’argent.
Il était plus puissant qu’avant.
Il avait une science plus développée qu’en quittant Ohara.

Mais ça ne lui semblait toujours pas suffisant.
Le serait-ce un jour ?

Rah... Franchement fallait qu'il arrête.

Chaque fois c’était pareil. Il passait une mauvaise nuit de travail et il commençait à broyer du noir. Il doutait même parfois sérieusement de ses convictions les plus ancrées.
Mais bon le naturel finissait toujours par revenir au galop.

Il avait juste besoin de s’aérer un peu l’esprit.

Qu’à cela ne tienne, il était tôt, personne ne l’emmerderait, il allait se promener un peu.

Le Gambling Blue, casino flottant bien connu des Blues amarrait depuis quelques jours au large d’Inu Town. L’île, aussi modeste que ces habitants n’était pas particulièrement riche en nouveaux clients. Certes, quelques mineurs et orfèvres avaient les moyens de se permettre de folles nuits de jeux, mais ce n’était pas vraiment pour eux que le navire s’était aventuré dans ce coin de North Blue.
Monsieur Moustache, avait à faire dans le coin, on ne discutait pas les ordres du patron.

La réputation des joyaux de l’île n’était sans doute pas étrangère à cette affaire, mais le fait de ne pas s’en mêler ne dérangeait pas outre mesure Raphaël. Son patron était toujours mêlé à des histoires... curieuses.

Et puis bon… Ça lui permettait de voir un peu du pays, peut-être même de faire quelques découvertes sympathiques. Oui, vraiment, une promenade allait lui faire du bien.

Mains dans les poches, regard tourné vers les cieux, Raphaël se mit en route pour la ville.


Dernière édition par Raphaël Andersen le Dim 8 Nov 2015 - 10:45, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t14957-raphael-andersen-je-suis-vierge-ascendant-lionhttps://www.onepiece-requiem.net/t15094-jeux-de-mains-jeux-de-vi
Raphaël Andersen
Raphaël Andersen
L'Anderswag

♦ Localisation : ClockWork Island
♦ Équipage : Fantasia

Feuille de personnage
Dorikis: 6424
Popularité: +371
Intégrité: -234

Sam 31 Oct 2015 - 14:41

Raphaël se sentit soudainement saisit à la gorge, soulevé de terre.

"Bien joué petit frère. Je t’avais prévenu mon grand, on ne rigole plus. "

Le sang coulant sur son visage, donnant à son rictus une douce teinte de malveillance Jacob Grimm appuyait sa lame sur la gorge d’un des nains.
Le croupier s’était retrouvé paralysé, incapable d’agir face à une situation aussi critique. La résistance de ses adversaires était phénoménale, en quoi étaient-ils faits bon sang.

Un filet rougeâtre perçait déjà sous le poignard.

Pas le temps de dégainer. Pas le temps de tirer.

Instant de trouble dont s’était aussitôt saisi son adversaire. Raphaël se retrouva plaqué contre le mur, impuissant, incapable de quitter son ami vulnérable des yeux.
Crier était la seule chose dont il se serait senti capable.

Un coup de poing l’en empêcha.

" J’y crois pas cet idiot est en train de dormir...
- Ne baisse pas ta garde pour autant, s’il fait le moindre mouvement suspect tranche lui la gorge.
- Héhé, ne t’inquiète pas pour ça.
- J’espère que vous avez bien compris le message vous autres…"

Les deux « nains » restant affichaient un air grave.

" Quant à toi mon ami, j’avais promis que tu serais le premier dont je m’occuperai... Amusons nous un peu, qu’est-ce que t’en penses. "

Le plus jeune ricana.

Un instant après, Raphaël sentit une douleur exploser au niveau de son ventre. Puis une autre. Puis un coup porté au visage.
Il ne broncha pas. Sa vision commençait à se troubler, ses forces à l’abandonner, mais il savait que se débattre pourrait mettre en danger son ami.

Il encaissait. Passif.
Il attendait.

" Ben alors, on a plus de répondant ? Tu t’inquiètes pour le nain ? Ne t’en fais pas va, son tour va venir... "

Encore un coup.

"Crois-moi… tu vas bientôt le regretter…
- Regretter quoi nabot ? Tu penses me faire peur ? Tu penses… Qu’est-ce que... "

Heigh Hoooooooo

Amplifié par l’écho, un appel étrange interrompit brusquement Wilhelm. La voix était indistincte, perdue dans les méandres des galeries, vibrante elle donnait l’impression de venir de toutes les directions.

Heigh Hoooooooo

Plusieurs voix semblaient s’être ajoutées à la première, dispersant d’autant plus les étranges sonorités de ce qui semblait être une mélodie.

"Qu’est-ce que c’est ? D’où ça vient ? Qui…
- Peut-être les autres nains, il me semblait bien qu’ils étaient plus que trois… "

Heigh Hoooooooo Heigh Hoooooooo Heigh Hoooooooo

"Qu’ils viennent, on leur réservera le même sort que… que… je…"

Tournant la tête de droite à gauche pour saisir d’où venaient les nouveaux arrivants, il se rendit soudainement compte de la complexité du réseau dans lequel il était empêtré.
Partout. Absolument partout. Des tunnels, des galeries auxquelles il n’avait jusqu’à présent jamais fait attention, se contentant de suivre le chemin qu’on lui avait montré, découpaient le paysage qui l’entourait.
Et de chacune d’entre elles semblaient s’échapper une voix différente.

" Combien sont-ils ? Qu’est-ce qu’ils préparent ?!
- Je… "

Les deux frères avaient relâché leur emprise sur leur victime respective, ces dernières se tenaient prêtes, un sourire se dessinant passivement sur leurs lèvres amochées.

Heigh Hoooooooo

"Je vous préviens nous tenons vos amis !
- Faites très attention à ce que vous essayez de faire ou nous pourrions nous en débarasser.
- C’est notre dernier avertissement…".

Heigh Hoooooooo Heigh Hoooooooo Heigh Hoooooooo

Les voix résonnaient comme des milliers de verres en cristal.

Elles semblaient toujours plus proches. Toujours plus nombreuses.

Et alors la caverne se mit elle aussi à résonner. Et le plafond à trembler.


Dernière édition par Raphaël Andersen le Lun 2 Nov 2015 - 0:12, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t14957-raphael-andersen-je-suis-vierge-ascendant-lionhttps://www.onepiece-requiem.net/t15094-jeux-de-mains-jeux-de-vi
Raphaël Andersen
Raphaël Andersen
L'Anderswag

♦ Localisation : ClockWork Island
♦ Équipage : Fantasia

Feuille de personnage
Dorikis: 6424
Popularité: +371
Intégrité: -234

Lun 2 Nov 2015 - 0:09

Le chaos. Deus ex machina s’il en est un. Dans le chaos plus rien n’a de prise, opportunité ultime de renverser n’importe quelle situation.

Raphaël tenta sa chance.

La prise sur son coup s’était affaiblie, il ne sentait plus plaqué contre le mur. La montagne de muscles s’était un temps relâchée, elle était inquiète, étourdie par ce piège qui semblait lentement se resserrer autour d’elle. Rien n’indiquait d’où viendrait l’attaque, les murs tremblaient, une clef de voute semblait prête à s’écrouler. Mais sur qui, et pourquoi ?

Le croupier scruta le fond de sa poche et en retira le dernier flacon en sa possession. Il redevenait maître de son souffle et de son esprit, son corps endolori était encore capable d’asséner un ultime mouvement.
Porté par une dernière pulsion d’adrénaline il écrasa avec violence la fiole sur le visage du Grimm le plus âgé, libérant son contenu suffoquant et projetant des éclats de verres partout où ils pourraient s’avérer dangereux.

D’un coup plus subtile il faucha le bras qu’il le retenait, se dégageant avant d’enchaîner avec un balayage des jambes de son bourreau déboussolé.

Les yeux touchés, la respiration perturbée, l’autre grogna de douleur et de colère, s’effondrant de tout son poids sur son jeune frère qui avait à peu de choses près subit le même sort.

En effet S, qui décidément savait jouer de sa narcolepsie, avait su profiter de l’instant de trouble de son geôlier pour récupérer la pioche qu’on lui envoyait.
L’autre trop épuisé pour réagir à temps s’était retrouvé assommé. Puis écrasé.

"Je… Vous*kof*… Vous allez le regrett*kof*"

Il avait du mal à lutter contre le « suffoquement de satin », la fatigue laissait toute prise à la décoction. Il était affaibli, épuisé, avait encore besoin de temps pour récupérer, et se lever.

"Parle pour toi mon gars.
- V’z’allez apprendre à n’faire chier dans nos mines !
- Tocards."

Quatre « nains » étaient apparus de différentes embouchures des tunnels, certains boitant.
Les D.W.A.R.V.E.S étaient au complet, pioche à la main.

Raphaël jura de les voir sourire à l’unisson alors qu’ils lancèrent violemment leur outil frapper la paroi rocheuse. Chaque point fût touché avec une précision et une synchronisation chirurgicale.

La caverne rugit.

Le monde trembla.

Les pierres, la poussière, les gemmes s’effondrèrent.

« DAZZLING SNOW STORM »


Dernière édition par Raphaël Andersen le Dim 8 Nov 2015 - 11:52, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t14957-raphael-andersen-je-suis-vierge-ascendant-lionhttps://www.onepiece-requiem.net/t15094-jeux-de-mains-jeux-de-vi
Raphaël Andersen
Raphaël Andersen
L'Anderswag

♦ Localisation : ClockWork Island
♦ Équipage : Fantasia

Feuille de personnage
Dorikis: 6424
Popularité: +371
Intégrité: -234

Mer 4 Nov 2015 - 23:43

"Le ponéglyphe ! "

La bataille s’était terminée dans les décombres, les frères Grimm ensevelis entre poussière, blocs effondrés et gemmes rayonnant. Si la manœuvre des nains était dangereuse, elle avait au moins le mérite d’être efficace. Ils maîtrisaient leur élément, maniaient leurs pioches comme personne et avaient su déterminer avec une parfaite coordination les sept points de voute où frapper pour qu’une véritable avalanche frappe les criminels.
À la lueur des torches, le phénomène était apparu comme une pluie étincelante, un amas de particules aussi brillantes que fatales.

Même avec leur résistance hors norme, les faux archéologues seraient sonnés pour quelques jours au moins.

Toutefois Raphaël n’était pas prêt de recommencer l’expérience, même si ils lui avaient assurés qu’ils savaient parfaitement ce qu’ils faisaient, il n’avait pas entièrement confiance dans la maîtrise des nains.
Quand, en rentrant de leur « course » chez l’herboriste, ils lui eurent exposé cette technique, il leur demanda tout naturellement s’ils l’utilisaient pour extraire leurs joyaux… Face à un silence gêné, que seul le corbeau de compagnie brisa d’un croassement, il s’était vite fait son idée sur les risques encourus.

S’en tenir à la potion d’étouffement, du moins dans un premier temps, lui était donc paru plus sage. Le volatile lui avait même préféré s’en aller, sans doute rejoindre sa maîtresse, plutôt que de les suivre dans cette entreprise peu raisonnable.

Enfin le résultat était là.

Wilhelm et Jacob Grimm étaient à leurs pieds. Assommés.

Ils venaient de reconquérir la mine.

Ainsi que son précieux trésor, fruit de toute cette histoire.

"Ah c’vrai, ton caillou machin…
- Une relique d’une valeur archéologique sans pareille pauvre con !
- Allez mon gars, laisse les se disputer et dégager les deux lourdauds d’ici, moi je vais te la montre ta stèle.
- Merci… D ?
- C’est ça ! "

Empoignant une des rares torches qui n’avaient pas été soufflées dans la lutte, il s’aventura plus profondément dans la mine, talonné par Raphaël au comble de l’impatience.

Son objectif principal lui était toujours resté en tête, et même s’il avait fini par éprouver de l’affection pour ses compagnons, la motivation que représentait sa découverte lui aurait permis à elle seule de soulever des montagnes.

Ils finirent par émerger dans un espace un peu plus dégagé, travaillé, où traînaient encore les outils utilisés par les frères Grimm dans leurs récoltes de ces derniers jours. Les flammes des torches que D alluma vinrent révéler la richesse de ces murs, celle d’un ouvrage de toute une vie, de mains expertes et patientes, une richesse façonnée par des artisans pour leur art.

Et coincé dans un pan de ce mur merveilleux, trônait la fameuse stèle.

Personne ne l’avait touché. Personne n’avait essayé de la dégager d’avantage.
Les deux bandits ne lui avait clairement porté aucun intérêt.

La torche changea de main et Raphaël se rapprocha, solennel, le cœur serré par l’émotion.

Il s’agenouilla devant la pierre taillé, et la parcourut du bout des doigts.

Elle semblait tellement âgée. Elle semblait avoir tellement vécu. Froide, lisse, elle semblait indestructible, ultime réceptacle d’un message venue du passé.

Ses connaissances étaient encore trop limitées, il ne pourrait pas déchiffrer le message dans l’immédiat, mais c’était un grand pas dans sa quête. Fébrilement il sortit un calepin, commençant à retranscrire les symboles sur le papier pour un jour être à même de décrypter l’inscription…

Son geste buta soudain sur le troisième symbole.

"Quelque chose ne va pas ?
- Je… "

Il s’était arrêté parce qu’il comprenait. Il n’écrivait plus, il lisait. Il ne retranscrivait plus, il décryptait. C’est en s’en rendant compte qu’il avait arrêté de gratter le papier.

Il laissa échapper un soupir. Baissant la tête.

"Raphaël ? "

S’aidant de sa main, il se releva, répondant à son compagnon d’un sourire bienveillant.

"Ne t’en fais pas, tout va bien. On y retourne ? "

Le « nain » le considéra, troublé, se demandant comment l’excitation avait aussi vite pu retomber. Plus étrange encore, si le croupier ne semblait pas victorieux, il n’avait pas pour autant l’air déçu… on l’aurait même dit amusé.

Hâtant le pas pour ne pas se faire distancer, D rejoignit le vert. Il ne put s’empêcher de demander.

"Alors mon gars, t’as trouvé ce que tu voulais ? "

L’autre ne répondit pas tout de suite, se laissant un temps de réflexion, comme si on venait de le tirer de ses pensées.

"Héhé, faut croire que non. Ce n’est pas un Ponéglyphe, c’est même une langue encore un peu pratiquée sur South Blue… Assez rare… M’enfin, à présent je sais que sur une île de Grand Line se trouve la recette d’une folle Ratatouille, et que la poudre des Péridot d’Inu Town est un des condiments qui entre dans sa composition. C’est toujours ça de pris pour la culture ! "

Il éclata d’un rire franc.
https://www.onepiece-requiem.net/t14957-raphael-andersen-je-suis-vierge-ascendant-lionhttps://www.onepiece-requiem.net/t15094-jeux-de-mains-jeux-de-vi
Raphaël Andersen
Raphaël Andersen
L'Anderswag

♦ Localisation : ClockWork Island
♦ Équipage : Fantasia

Feuille de personnage
Dorikis: 6424
Popularité: +371
Intégrité: -234

Lun 9 Nov 2015 - 20:55

"On était vraiment obligé de les livrer aux autorités ? Ils auraient quand même fait une bonne main d’œuvre hahaha !
- Tu parles, du travail bâclé oui. Et puis ça va peut-être nous permettre de nous réconcilier avec la marine, je ne pense pas que ce soit un mal.
- Tffeuh ! Promesse en l’air, l’gouvernement c’qu’des roublards.
- Heureusement, les imposteurs sont plus généreux Hahaha !
- Héhé, trinquons aux frères Grimm et à leur générosité !"

Pinte de la victoire chez les D.W.A.R.V.E.S, le petit groupe fêtait leur prochaine séparation en se remémorant les derniers événements d’une journée éprouvante, un trésor de pierres précieuses couvrant la table.
Les frères Grimm derrière les barreaux, la fratrie était assurée de pouvoir reprendre sans mal ses activités.
Raphaël quant à lui était riche d’un nouveau chapitre de ses aventures.
La fin n’avait pas été celle qu’il avait envisagée, mais peut-être était-ce pour le mieux.

Il avait encore du temps devant lui. Il avait encore toute une vie pour réaliser son rêve.

A quoi bon se presser ?
A quoi bon se hâter alors qu’il n’était pas prêt ? Qu’il ne se sentait pas prêt.
Le jour viendrait. Il finirait par quitter le confort du Gambling Blue. Il finirait par quitter le confort des Blues. Il finirait par quitter le confort de l’attente, par lâcher prise.
Ce jour n’était pas aujourd’hui.

Et alors ?

Pour écrire son histoire, il avait encore besoin de nouveaux personnages.

Hesperia, les D.W.A.R.V.E.S, les Grimm.

Le jour viendrait.

"Alors comme ça, vos Péridot seraient les plus purs de l’île ? On va voir ça tout de suite héhé ! "

Sortant son larcin du matin, le croupier se mit à fouiller dans l’amas de pierres précieuses pour en trouver une avec laquelle il pourrait le comparer. Les autres le regardaient, amusés et fiers de leur patrimoine.
Curieusement, Raphaël était persuadé qu’il ne tarderait pas à revenir sur Inu Town.

" Ooh… cette gemme… elle est…
- Divine mon gars …
- Wow p’tain…
- Ah ben ça…
- Resplendissante hahaha !
- Voui hein…
- Enfin ! C’est elle !
- Splendide…*baille* "

Le vert venait de se saisir d’une pierre qui n’était pas comparable aux autres.
Plus brillantes, aux nuances plus profondes, elle avait quelque chose d’exceptionnelle qui la faisait rayonner maintenant extraite de la foule de ses consœurs.
Son éclat se reflétait dans les yeux de ses compagnons.

Raphaël sut.

Tout de suite.

Le gemme serait l’un des sept qui orneraient le miroir d’Hesperia. [/color][/color][/color]


Dernière édition par Raphaël Andersen le Lun 9 Nov 2015 - 22:04, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t14957-raphael-andersen-je-suis-vierge-ascendant-lionhttps://www.onepiece-requiem.net/t15094-jeux-de-mains-jeux-de-vi
Raphaël Andersen
Raphaël Andersen
L'Anderswag

♦ Localisation : ClockWork Island
♦ Équipage : Fantasia

Feuille de personnage
Dorikis: 6424
Popularité: +371
Intégrité: -234

Lun 9 Nov 2015 - 21:32

"Oh mon petit Raphaël quel plaisir de vous croiser !
- Monsieur Moustache, je- "

C’était toujours une expérience perturbante de croiser le patron en dehors du casino. D’abord, il les appelait par leur prénom alors qu’eux n’avaient pas la moindre idée du sien.
Ensuite il les maternait. Beaucoup plus que ce qu’un être humain ayant atteint l’âge adulte ne pouvait en supporter, mais bon fallait faire avec.
Et enfin, parce qu’il était toujours en étrange compagnie…

"Je tiens à vous présenter ma tante, une fameuse danseuse, que dis-je la plus grande que Grand Line ait conn-
- Nous avons déjà eu l’occasion de faire connaissance.
- C’est vrai.
- Oh quelle fantastique coïncidence ! Je me suis montré moins chanceux. Figurez-vous que je suis passé avant-hier voir de vieux amis pour affaire. Ma commande devait être prête aujourd’hui mais je ne les ai pas trouvés chez eux quand j’y suis allé.
Les connaissant, ils ont sans doute poursuivi leur fête d’hier soir, je les avais invités au casino… et je n’ai même pas eu le temps de les accueillir. Je fais un piètre hôte. Et pourtant ils ne sont sans doute pas partis avant l’aube.

- Sans doute. "

Raphaël n’avait pu s’empêcher de sourire.
Tellement qu'il se trahissait.

Étrange, n’est-ce pas, est parfois la raison qui vous emmène en un lieu.
Coïncidence, destinée, intuition...

Une histoire anodine s’enrichissait avec ces mots. La toile d’une intrigue se tissait avec ces fils.
Vous, d’abord perdu, n’en êtes qu’un acteur, une strophe, un lien.
Mais de nœuds en nœuds, remontant son cours, on finissait par comprendre à quelle point elle était merveilleuse, à quelle point elle méritait de se poursuivre.

"Absents ?! Ils étaient absents ? Tu aurais dû me le dire !
- Hohoho, Quel ravissant brin de femme n’est-ce pas Raphaël !
Eh bien, je pense que je vais allais retenter ma chance, quelque chose me dit que cette fois ils seront au rendez-vous ! Et n’oubliez pas Monsieur Péridot, nous appareillons ce soir.
"

Le grand moustachu lui adressa un clin d’œil.
Une partie de l’histoire lui appartenait.

"Oui Monsieur. "


Dernière édition par Raphaël Andersen le Lun 9 Nov 2015 - 22:00, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t14957-raphael-andersen-je-suis-vierge-ascendant-lionhttps://www.onepiece-requiem.net/t15094-jeux-de-mains-jeux-de-vi
Raphaël Andersen
Raphaël Andersen
L'Anderswag

♦ Localisation : ClockWork Island
♦ Équipage : Fantasia

Feuille de personnage
Dorikis: 6424
Popularité: +371
Intégrité: -234

Lun 9 Nov 2015 - 21:52

"Bon…"

La nuit était tombée, le Gambling Blue avait repris la route.

Le ciel avait perdu toutes ses teintes, et la mer plus sombre encore  semblait elle se perdre dans une immensité infinie. Les vagues roulaient sur la coque, éclatant avant de s’évanouir, elles berçaient les passagers qui ce soir prenaient congés. Des rêves volatiles s’emparaient déjà des plus épuisés.
Lentement, les contours d’Inu Town se perdaient dans l’obscurité.

Raphaël se trouvait dans sa cabine, penché sur son lit.

Sur celui-ci les « Mille-et-unes curiosités botaniques de Grand Line et de leurs différentes applications pour une traversée en toute tranquillité », ouvertes à la page 53.
Des péridots grossièrement extraits de la roche étaient posés non loin… entourés d’un certain nombre de pièces et de joyaux tout juste sortis des poches et des bourses du jeune homme.

"On ne peut pas dire que c’était une mauvaise journée !"

Des mains un peu trop baladeuses, non ?
https://www.onepiece-requiem.net/t14957-raphael-andersen-je-suis-vierge-ascendant-lionhttps://www.onepiece-requiem.net/t15094-jeux-de-mains-jeux-de-vi
Contenu sponsorisé



Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2