Le deal à ne pas rater :
Display japonaise One Piece Card Game OP-09 The Four Emperors : où ...
Voir le deal

[Fiche d'île] Parisse

République de Parisse
Nouveau Monde


Population & Particularités


La "Ville Grise", la "Capitale des Lumières", Parisse a longtemps porté ces noms avant de perdre de son éclat suite a la révolution qui a laissé sa capitale en proie à une guerre civile, ruinée. Pourtant, ce temps-là est révolu, la ville entière est en reconstruction. Des barrières en métal vertes et grises déforment encore le paysage urbain, mais les endroits les plus touristiques, les plus animés, les plus importants de l'île ont retrouvé de leur superbe. Et tout cela grâce au nouveau président de la république, née des cendres d'un royaume renversé par une révolution qui n'aura finalement pas laissé que des cendres derrière elle. Non, c'est la promesse d'un jour nouveau. Mais pas que pour la Ville Grise..

Pour tout le pays.

  • Le Pitton-Duvarnoy:
    mzotro10.jpg
    Comme dans toute grande cité en reconstruction, il existe malheureusement des quartiers abandonnés où errent les laissés-pour-compte, les sans-abri, les orphelins, dans des conditions de vie exécrables. Le Pitton-Duvarnoy en est un bel exemple : ici, des cadavres sont quotidiennement ramassés au petit matin et les rues dénuées de caniveaux, sont réputées pour leur odeur pestilentielle. Toutes sortes de choses se passent dans le quartier, au profit des bandits qui y règnent en maîtres. D'ailleurs, lorsque l'on sait qu'il s'agit d'un endroit défavorisé qui faisait jadis partie des Accalmies et n'a pas eu le privilège d'être pris en compte dans la reconstruction, on se demande ce qui peut bien justifier ce deux-poids deux-mesure... à part peut-être la volonté de rouvrir uniquement les lieux les plus populaires aux touristes ?

    Du temps de la guerre, la ville n'a pas été qu'un simple terrain de chasse entre les partisans de la révolution et ceux du Gouvernement Mondial. Non, quelque chose d'autre s'est installé et a lentement prospéré dans les Accalmies. Si le quartier du Pitton-Duvarnoy est resté malfamé, c'est car cela arrange quelqu'un d'important qui y trouverait son intérêt... mais qui ?

  • Le Féléterrique :
    mzotro10.jpg
    Autrefois attraction phare de Parisse, le Féléterrique représentait la vitrine du Royaume avant qu'il ne sombre dans la déchéance. Depuis la fin de la guerre, les deux tours ont été réhabilitées et les liens avec les différentes stations revus pour soutenir la reconstruction, grâce au déplacement à travers la ville des matériaux lourds pour redessiner le paysage urbain. Un pari gagnant qui a nettement permis d'accélérer le processus tout en créant un besoin de main d’œuvre et en relançant l'économie locale. Désormais, le Féléterrique est à nouveau ouvert à tous et si quelques wagons servent toujours au transport de marchandise, la plupart sont bels et bien occupés par des voyageurs qui se rendent au travail, vont voir des amis ou ont tout simplement envie de circuler au-dessus de la ville pour admirer le coucher de soleil.

  • La Gare des Lions :
    005gare-50ef75b.jpg
    Jadis victime d'un important incendie puis rebâtie par les partisans du Gouvernement Mondial qui s'en servirent comme base lors de la guerre civile, aujourd'hui la Gare des Lions est à nouveau en un seul morceau et c'est parti pour durer. Bien que d'étranges rumeurs circulent encore sur les évènements qui s'y seraient déroulés, évoquant un massacre perpétré par des prisonniers et des pirates, plus personne n'y réfléchit à deux fois avant de prendre le train. Et c'est tant mieux, car c'est par là qu'arrivent bon nombre de touristes tous les jours.

  • La Serre :
    238612-50ef818.jpg
    Véritable miracle Parissois, la Serre est l'un des rares lieux de paix et de douceur épargnés par la guerre, au nord de la capitale. Légèrement endommagé suite aux événements de 1627, le bâtiment a rapidement été réparé pour servir de lieu de réunion à la révolution sur l'île avant d'être officiellement rendu à la ville et aux philosophes et intellectuels trouvant en l'endroit une source d'inspiration et de repos au milieu de l'enfer mécanique et bruyant qu'est Parisse.

    Malgré tout, l'endroit brasse encore pas mal de rebelles au Gouvernement Mondial qui s'y réunissent pour deviser de sujets liés à la Cause, que ce soient des expériences de pensée ou bien des débats animés. Mais ils le font sous couvert de n'être que de simples érudits, évidemment.

  • Le Soldat Moins Connu :
    avril-et-le-monde-truque-50ef833.jpg
    Le Soldat Moins Connu fait partie des rares monuments du sud de la ville à avoir survécu aux tremblements de terre et aux tirs d'artillerie. Bien que son nom soit gravé sur une petite plaque sous la sculpture, le soldat à qui la statue rend honneur demeure systématiquement inconnu. Au lieu de cela, les gens l'admirant se prennent souvent à penser à un proche perdu au combat, mettant ainsi un nom qui leur est cher sur le visage émacié du bonhomme qui, pourtant, possède déjà un nom.

  • Le Pigeon Volant:
    mzotro10.jpg
    Le Pigeon Volant, autrefois un restaurant cinq étoiles, vit son fonds de commerce par la guerre ; son gérant, au lieu de faire le planton en cuisine à attendre les clients, décida pendant un temps d'en faire un lieu de rencontre politique entre les opposants pour leur permettre d'exprimer leurs convictions autrement que par les armes. Cette démarche neutre et pacifique servit la cause de Rabeau lorsqu'il fut élu à la majorité et devint le premier Président de la République de Parisse, à la seule condition que cela ne l'empêche pas de pratiquer son activité préférée. Ainsi, à Parisse, il est possible de se faire servir un plat concocté par le Président en personne à un prix dérisoire. C'est ça, aujourd'hui, le Pigeon Volant. Par contre, il faut réserver plusieurs mois à l'avance.

  • La Saigne :
    mzotro10.jpg
    Fleuve principal traversant la Capitale des Lumières et allant se perdre dans la Campagne, la Saigne est le principal atout économique de la ville. En partie bouché, vidé de son eau par les conflits, le cours d'eau a été l'une des premières choses à être réaménagées par le Président pour réinstaurer les liens commerciaux entre la capitale et le reste du pays. On parle souvent de la Saigne comme l'artère de Parisse : à raison, sans elle, c'est toute l'île qui meurt, mais c'est aussi un lieu de contemplation où viennent souvent se poser des peintres, des poètes, des architectes. Ce serait d'ailleurs le fleuve qui aurait inspiré la fondation de l'église Notre-Reine de Parisse, désormais figure mythique du paysage, en hommage à Bernadette Girac.

  • La Campagne:
    mzotro10.jpg
    Tenue à l'écart du conflit, la Campagne en subit pourtant les conséquences de plein fouet, privée de sa principale source de revenus qu'était la Capitale des Lumières qui brassait nuit et jour des touristes et où, on dit, il était possible de consommer n'importe quel produit du terroir. Quel enfer ce fut donc lorsque l'accès fluvial à la ville fut bloqué et les populations sinistrées. Aujourd'hui, un soleil qui n'est pas que de plomb sourit à nouveau à la population campagnarde et les récoltes reprennent, avec elles les flux monétaires qu'elles engrangent. Beaucoup de réfugiés ont aussi pu retrouver le paysage urbain, bien que la plupart aient décidé de s'installer loin de la ville et garnir les petites communauté rurales au point de les étendre en villages suffisamment conséquents pour que leurs habitants n'aient plus à dépendre de la métropole.

    On dit souvent de la Campagne qu'elle est le ventre de Parisse. Plus personne n'ose contredire ce dicton, désormais.

  • Gare Montparnas :

    L'ile est reliée au réseau de train des mers du Cercle d'or, bien qu'elle n'en fasse plus partie désormais. Ce qui n'empêche pas des centaines de touristes de venir visiter la Capitale des Lumière, évidemment.

  • l'Abbaye de l'Ordre de la lune :

    Construite il y a plus d'un siècle en pleine campagne de Parisse, cette grande abbaye à première vue tout ce qu'il y a de plus normale, est un véritable lieu de culte à la Déesse Chị Hằng. Une Déesse qui se veut bonne envers autrui, ouvrant pour un temps les portes de son monastère à toutes les âmes égarées et blessées souhaitant s'y reposer. Un lieu de quiétude où il fait bon vivre et où on y trouve des sœurs souriantes et bienveillantes priant à l'autel de leur Déesse ou se promenant dans de somptueux jardins fleuries.

    En-tout-cas, c'est la raison officielle que chaque Parrissiens donnera à quiconque chercherai à glaner des informations sur l'Abbayes. Car à la vérité, loin des yeux indiscrets et de l'aile Est qui se trouve être la seule ouverte au public, un Ordre de guerrières s'y entraîne chaque jour dans le plus grand secret pour le compte du Gouvernement Mondial.

    Ajouté par Hayase Yorha


Forces de l'ordre et respect de la loi


De bonne taille, l'île accueille plusieurs millions d'habitants équitablement répartis entre la Ville et la Campagne où fleurissent des agglomérations de toutes tailles. Il n'existe désormais plus qu'une seule armée sous les ordres du gouvernement, représentée au Conseil des Ministres par un ancien major de l'armée royale : Joaléan Banaporte, un homme s'étant illustré lors des évènements de 1627 et populaire auprès du peuple. Ainsi, ce que l'on appelle la Grande Armée compte plusieurs dizaines de milliers d'âmes dévouées à faire en sorte que l'histoire ne se répète pas, chassant les moindres profils primés de l'île et veillant à la préservation de la paix avant tout.

Historique & Évènements récents


 ► [1529] Terreur :
Cela allait faire cent ans que les émeutes séculaires n'avaient pas eu lieu et cette fois-ci ça n'a pas raté ! Débarquement des Campagnards manifestant leur ras-le-bol dans les rues confrontés aux Métropolitains ayant l'impression de se faire envahir. D'un côté on demande à ce que les taxes sur les produits provenant de la Campagne soient réduites, de l'autre à ce que les salaires à l'usine soient augmentés. Et bien évidemment, les politiques de laisser les habitants décider du plus important. Aux dernières nouvelles, ce seraient les Campagnards qui auraient gagné en mettant le feu à nombre de bâtiments importants en commençant par la Gare. La taxe n'a jamais été réduite pour autant.

 ► [1627] ...et on recommence :
A nouveau les Campagnards projettent de faire entendre leurs voix dans les rues Parissoises. Toutefois le stratagème des politiciens ne marchera pas cette fois-ci puisque c'est l'influent Pierre Gabroche qui est à la tête du soulèvement. Et de l'autre côté, un Hugo Barnaud pas si enclin que ça à ce que les deux foules se tapent dessus. Il paraît qu'on entend les dents claquer à l'Assemblée cette année...

 ► [1627] La Ville Éteinte :
"Parisse, Parisse outragée, Parisse brisée, Parisse martyrisée mais Parisse presque libérée !" Il n'aura fallu que quelques jours à Parisse pour voir les morts et les destructions s'enchaîner tandis que les affrontements urbains entraînaient la Capitale dans une profonde guerre civile. C'est un combat de titans occasionné par les soulèvements révolutionnaires qui aurait transformé Parisse en tas de décombres, dit-on. Face à un discours rebelle occultant la défaite de Jonas Mandrake sous la mince victoire de l'Union, Parisse n'est désormais plus qu'un vaste champ de ruines divisé en deux parties, disputées par les sympathisants à la Révolution et les fidèles au Gouvernement Mondial. Certains pourraient affirmer avoir vu une femme aux cheveux blancs, manchot et unijambiste se battre à armes égales contre l'Atout de la révolution, mais étrangement personne ne les croit. En contrepartie de la capture de Mandrake, cette bataille signe la mort du Directeur du CP9 : Noxe.
Événement joué ici et ici par Annabella Sweetsong

 ► [1627] La Ville Noire :
Quelques semaines après le renversement du royaume et la défaite du Gouvernement Mondial, l'union révolutionnaire s'instaure en tant que nouveau gouvernement de Parisse et fonde la République de Parisse. Cependant, il s'écoule peu de temps avant que les groupes ayant formé l'union s'en désolidarisent pour fonder d'une part, la République Internationale de Parisse, un mouvement militaire contestataire, et d'autre part la République Pacifiste menée par les anciens chefs des Insurgés et du Syndicat. Séparée en deux, l'île est alors disputée par les deux groupes armés tandis que poètes et intellectuels essayent de résoudre le conflit de façon non-violente. En vain. Ce qui n'avait pas déjà été rasé par les séismes et les explosions l'est désormais par les batailles sanglantes se déroulant sur la Ligne de Front. Perturbant, bien évidemment, la reconstruction de la ville.

 ► [1627] Le renouveau de Parisse :
Après ce terrible affrontement entre la Révolution de Jonas Mandrake et la Gouvernement d'Annabella Sweetsong, Parisse fut laissée à l'agonie. L'ancien chef des armées ne pouvant plus assurer ses fonctions, ce fut à son successeur de tenter de désamorcer la bombe. Ragnar et Kardelya partirent ensemble constater l'étendue des dégâts et tenter de renverser les tentatives du Gouvernement. Après de multiples manœuvres et enquêtes, ils parvinrent à prouver les méfaits du chef du parti opposé, afin de les destituer de ses fonctions et de mettre en place un vote pour élire un nouveau président. L'Atout se demanda longtemps après si ce fut une bonne chose, mais ce peuple semblait suffisamment intelligent pour choisir la bonne personne : Hubert Rabeau. Un homme resté neutre tout au long de cette tragédie. Ne souhaitant plus être mêlé à une quelconque histoire avec le monde extérieur, la première décision prise eut pour effet de ne plus accepter aucune personne primée au sein de Parisse. Bernadette Girac, par exemple, fut contrainte de quitter immédiatement les lieux. Depuis lors, chacun œuvre intensivement à la reconstruction de cette merveilleuse civilisation.
Événement joué ici :

Personnalités importantes


Les Patriotes de Parisse
Lien cliquable :

Les soeurs de Lune
Lien cliquable :

Temps de recharge du Log
5 Jours