AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

-47%
Le deal à ne pas rater :
-47% sur SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 Go
22.99 € 42.99 €
Voir le deal

[Quête] Les Aventuriers du Tombeau perdu [PV Kurogane Shinobu & Ned Mayhem]

Azerios
Azerios

♦ Localisation : West Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3290
Popularité: -84
Intégrité: -35

Jeu 6 Mai 2021 - 10:56


Un drôle d’énergumène
—————————————

Azerios
Djaymily
Kutcham

Harrison Johnson


La journée était déjà bien entamée, et le trio s’était rassemblé autour d’un verre au Sable d’Emeraude. Leur séjour a Hinu Town touchait à sa fin, l’appel de l’aventure raisonnait de plus en plus fort. Encore un jour ou deux et le rookie de South Blue reprendrait la mer en direction de Luvneel ou son futur navigateur lui avait donné rendez-vous. L’objectif n’avait pas changé depuis qu’il dérivait sur les Blues, engranger suffisamment de fonds pour se procurer Logue Pos et Navire, recruter quelques hommes et gagner Grand Line. Une fois la route de tous les périls gagnée il n’aurait alors qu’à attendre l’arrivée des Intrépides Libres pour partir à la découverte du monde.

La salle commune du tripot était presque vide, généralement elle se remplissait à la nuit tombée. Un calme plat régnait, quelques voyageurs et locaux buvaient ou mangeaient dans leur coin. Cela faisait quelques jours que Kutcham avait rejoint la bande, et Azerios se remettait de ses dernières blessures.



Profitez de la cuisine locale les gars, on met les voiles d’ici un jour ou deux.

Je dois admettre que tout ça va me manquer.

Moi pas. Raz le bol de cette chaleur et de tout ce sable. Du sable, du sable encore du sable... Vivement quon trace notre route !

Ben alors mon matou, on fait une allergie ?

Ça ne fera de mal à personne de changer d’air c’est sur.


Buvant plusieurs gorgées de sa pinte de bière locale, le jeune pirate jeta un œil vers le bar, son attention fut captée par la présence d’un homme qui semblait en grande discussion avec le barman. Posant sa boisson sur la table, il se leva et se dirigea tranquillement vers le comptoir pour s’assurer que ce dernier n’importunait pas le personnel. Il arriva à sa hauteur et s’accouda non loin, écoutant la conversation en affichant un sourire amical. C’était un homme un peu plus âgé que lui, qui arborait une moustache ridicule.


... Et la, grosse désillusion ! La prêtresse était en réalité un homme... Non mais vous imaginez ça un peu ?! ... Oh bonjour ? Harrison Johnson, explorateur ... Quoi ? Vous voulez un autographe ? Paaas de problème !

Harrison Johnson, le rookie avait vaguement entendu parler de lui, coureur de jupons invétéré, il était connu sur les Blues pour être à l’origine de certaines découvertes historiques. Il n’était pas homme à se déplacer sans raison, la curiosité le poussa a aller plus loin. Il serra alors la main tendue de hurluberlu par politesse.  

Une poigne solide hé hé hé...

Hé bien enchanté Harrison Johnson. Appelez moi Aze. Je venais simplement commander un autre verre... Mais je suis curieux, qu’est ce qui peut bien amener un explorateur aussi fameux que vous sur Hinu Town ?

L’aveeeenture voyons ! Quoi d’autre ?! Je cherche des volontaires ! Au port on m’a parlé de ce... Cet endroit charmant !

Des volontaires ? Mais pourquoi faire ?

Pour m’accompagner pardi ! Je monte une expédition et j’ai besoin d’aventuriers au cœur vaillant pour... Êtes vous un aventurier au cœur vaillant ? C’est possible... Vous m’avez l’air en bonne forme... Et vous fréquentez les lieux... Et...

Heu... J’ai compris le topo... Et outre le privilège d’accompagner une pointure telle que vous, que peut-on espérer gagner à vous accompagner ?

Oh... Droit au but hein ? Vous savez quoi Aze ? Vous m’inspirez la sympathie ! Outre la renommée pour avoir contribué à l’une de mes découvertes, chaque aventurier aura naturellement droit à sa part du gâteau... Bigre ! Nom d’un Ara Bleu ! Il est déjà si tard ?! Il faut que je prépare notre périple...

D’accord et...

Ça vous tente ?! Merveilleux ! L’affaire est entendue... J’ai donné rendez-vous à mon équipe ici même demain à dix heures ! Ça va être une foooolle aventure ! À demain Aze !


Ne laissant pas au pirate le temps d’en placer une, il siffla sa bière d’une traite et s’empressa de quitter la pièce en chantonnant. Quel personnage... Le barman leva les yeux au ciel, exaspéré, et Azerios eut un petit rire amusé. Il retourna s’asseoir avec Djaymily et Kutcham, le sourire aux lèvres.


Me dis pas que t’as l’intention de suivre cet abruti...

Et pourquoi pas ? Si y’a moyen de se remplir davantage les poches avant de partir...

D’accord... Vu ta capacité à t’attirer des noises, je ne peux pas te laisser seul... J’en suis.

Hors de question que je suive ce dégénéré... Je passe pour cette fois.

Alors quoi ? T’as les fois boule de poil ?

Pas du tout ! Mais jen peux plus de cette île, jaime autant rester ici profiter dêtre au calme... Je naurais quà moccuper de préparer nos provisions.

Ça roule Kut, faisons comme ça. Trinquons, à notre voyage à venir les amis !


Ils trinquèrent et profitèrent de cette fin de journée de repos, jouant aux cartes et buvant dans l’insouciance, jusqu’à ce que la fatigue les emporte un par un.

- - -

Le lendemain, après quelques préparatifs, ils se séparèrent, Kutcham filant pour rejoindre le navire tandis que Djaymily et Azerios restèrent dans la salle commune du Sable d’Emeraude, à attendre patiemment Harrison Johnson et les éventuels autres recrues. Le Barman leur raconta alors quelques « exploits » de leur futur employeur, c’était un drôle de numéro, leur excursion promettait d’être animée.

Ils n’avaient d’ailleurs a ce stade aucun détail sur ce qui les attendait, mais peu importe, leur soif d’aventure était plus forte que leur crainte de l’inconnu.


Dernière édition par Azerios le Ven 7 Mai 2021 - 10:40, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t22639-itsuake-a-la-recherche-daventurehttps://www.onepiece-requiem.net/t22660-itsuake-rookie-de-south-
Ned Mayhem
Ned Mayhem

♦ Localisation : West Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1050
Popularité: 4
Intégrité: 0

Ven 7 Mai 2021 - 3:56

[Quête] Les Aventuriers du Tombeau perdu [PV Kurogane Shinobu & Ned Mayhem] Shem11

Ville portuaire d’Attalia, Hinu Town, West Blue, 1628

Attalia, poumon économique d’Hinu Town. Ici, les embruns marins se mélangeaient à la poussière de sable et les rayons de soleil frappaient vivement. Des bâtiments à perte de vue obstruaient les lointaines dunes à l’horizon, les embarcations faisaient des allées et venues pour décharger leurs cargaisons sur le quai chargé de vie et d’animation. A Attalia, personne n’avait le temps de respirer. On pouvait y croiser toutes sortes de gens : des touristes qui venaient profiter du climat tropical et des paysages renversants, des commerçants qui remplissaient les marchés, des soldats qui faisaient leurs rondes, des ouvriers qui cravachaient aux quais ou encore des petites bandes de voyous qui profitaient de l’agitation palpable pour commettre leurs larcins. Ned connaissait cette ville comme sa poche. Il faut dire qu’il avait du vécu ici, Attalia l’avait en partie sauvé. Pourquoi en partie ? Parce qu’à peine en âge de raison, il trouva ici le moyen de subvenir à ses besoins, mais il fut entièrement livré à lui-même. Attalia n’avait pas le temps de s’occuper d’un naufragé. Revenir ici lui procurait un sentiment confus, à la fois empli de nostalgie mais aussi de tristesse. Pourquoi fallait-il qu’il quitte Hinu Town de cette manière-là ? Tout avait basculé du jour au lendemain. Malgré la douleur des souvenirs qui lui parcouraient la tête, il fallait lutter. Il était ici pour une raison précise, certains auraient appelé cela de la vengeance, il préférait l’expression : remettre les choses au clair. Tout devait s’éclaircir, à la fois pour lui comme pour Hinu Town qu’il aimait profondément.

Ainsi, le duo soudé, composé de Ned et Jayce débarqua à Attalia. Le jeune sabreur avait mûrement réfléchi ses plans, il faut dire qu’il en avait eu le temps. Depuis qu’il s’était libéré de ses chaînes d’esclave quatre ans auparavant, il n’avait cessé de s’interroger sur la manière dont il allait pouvoir porter un coup fatal au groupuscule qui l’avait fait sombrer lui et sa famille, l’Ordre du Temple des Sables. Cependant, la théorie ne suffisait pas. La préparation est certes importante mais un conflit restera toujours imprévisible. Et ça, il ne l’ignorait pas, d’autant plus qu’il savait que cette organisation de fanatiques était bien plus puissante que lui. Mais son objectif ne se résumait pas à prendre les têtes du leader et des membres de l’Ordre, il avait surtout besoin d’informations cruciales. Il souhaitait avant tout retrouver sa mère, réduite en esclavage par les fanatiques tout comme il l’avait été également. Il avait perdu sa trace le jour de sa déportation, mais il la savait en vie. Alors, la première étape de cette recherche consistait évidemment à interroger par la force ceux qui l’avaient conduit à cet enfer.

« Je comprends la douleur que tu ressens, dit Jayce avec compassion.
- Ne t’en fais pas pour moi mon frère, cette douleur m’alimente. Je sais parfaitement pourquoi je suis ici et ce que j’ai à faire, alors ne tardons pas.
- Je suis à tes côtés, quelle est la première étape ?
- Etant donné que nous sommes deux, nous aurons plus de facilité à faire la pêche aux informations, mais pour ça, il faut qu’on se sépare. Prends la route vers Anataka. A la sortie de la ville au nord, tu trouveras les caravanes des Granulés. Ce sont les guides du désert, paye-les et ils te conduiront à la capitale. Je te charge de tâter un peu le terrain là-bas et de te renseigner sur l’OTS. Pendant ce temps, je ferai de même, ici à Attalia, et je dois aussi me rendre quelque part.
- Tu comptes retourner à Al-Médie, la ville où tu as grandi ?
- Oui…
- Je vois. Tu peux compter sur moi, on reste en contact par escargophone.
- On se voit d’ici quelques jours, fais attention à toi. »

Ainsi, l’archéologue et l’homme-poisson se séparèrent. Jayce se dirigea comme prévu vers le nord en vue de rejoindre la capitale. Ned, quant à lui, entama ses investigations sans perdre une minute. Il se rendit au marché le plus proche, là où les ragots circulent sans interruption. La foule présente n’allait pas lui faciliter la tâche. Il ne savait pas vraiment à qui s’adresser, d’autant plus que l’OTS n’avait pas bonne réputation sur l’île. Cet ordre constituait un sujet tabou et peu de gens étaient en possession d’informations sur cette bande d’illuminés. Ned décida en premier lieu d’interroger un vieux marchand sans doute au courant des actualités de la ville. Alors qu’il s’approchait, quelqu’un lui coupa brusquement la route. C’était un homme massif dans la force de l’âge, vêtu d’une chemise blanche usée et d’un gilet brun. Sur sa tête flottait un chapeau qui empêcha en partie à Ned de découvrir son visage. D’autant plus que la vitesse à laquelle il courrait ne rendait pas non plus la chose aisée.

« Au voleur ! Ils m’ont pris ma sacoche ! Revenez ici bande de p’tits saligauds ! C’est tout mon travail qui se trouve là-dedans ! » s’écria l’homme.

Il tentait vainement de rattraper un groupe de jeunes voyous qui ne cessaient de le distancer. Personne aux alentours n’avait l’air de se préoccuper de cette situation. Ned décida d’intervenir. Le pirate se rua à son tour en direction des voleurs, il dépassa en un rien de temps l’homme au chapeau, qui malgré sa carrure athlétique, commençait à s’essouffler. Arrivé près des gamins, il attrapa sèchement par le col celui qui détenait la sacoche volée. Il l’a repris des petites mains du garçon et y déposa à la place quelques berrys. D’un geste, Ned leur ordonna de filer, puis il attendit l’homme au chapeau qui se balançait au loin, la langue pendue.

« Haaa…Haaa… M-merci mille fois mon bon garçon ! Haaa… Je vous dois une fière chandelle ! s’exclama-t-il en haletant bruyamment. »

Ned lui tendit la sacoche qu’il s’empressa de remettre autour de son épaule.

« Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais vous venez littéralement de me sauver la vie ! Merci !
- N’exagérons pas, mais y a pas de quoi.
- Si je vous assure, cette sacoche contient tout mon travail, si vous ne les aviez pas arrêtés, j’aurais perdu gros…
- Ah bon ? Vous faites quoi comme travail au juste ?
- Voyons, vous ne savez pas qui je suis ?!
- Absolument pas.
- Eh bien ça alors… Je suis le célèbre explorateur, le grand Harrison Johnson enfin !
- Un explorateur ? Qu’est-ce qui vous amène sur Hinu Town ?
- Qu’est-ce que je fais sur Hinu Town ?! Eh bien je réponds à l’appel de l’aventure mon garçon ! Bon sachant que vous m’avez rendu un fier service, j’estime que je peux vous faire confiance. Figurez-vous que j’ai récemment fait l’acquisition d’une ancienne carte qui semblerait indiquer un antique tombeau de la civilisation dendérienne. Je crois même que c’est lié à la légendaire nécropole du Grand Shah… Du coup, ma venue ici n’a qu’un but : partir à la recherche de ce tombeau pardi !
- La nécropole du Grand Shah ?! Vous êtes sérieux ?
- Tout à fait, vous connaissez ?
- Oh oui, et bien plus que vous c’est certain.
- C’est-à-dire ?
- Je suis archéologue, j’ai été formé ici.
- Un archéologue ?! Oh non, j’espère que vous n’êtes pas affilié à l’IHAS ?
- Non, je suis indépendant, pourquoi cette question ?
- Parce que j’ai demandé à plusieurs archéologues de l’IHAS de m’aider mais aucun n’a accepté de m’aiguiller pour cette exploration ! A croire que certains craignent les fouilles sur Denderah. Alors si vous êtes indépendant, c’est génial. La fortune nous sourit mon ami, vous devez absolument m’accompagner dans cette aventure !
- Et comment. La nécropole du Grand Shah est une vraie légende, si vous avez des pistes concernant sa localisation je vous suivrai sans l’ombre d’un doute. D’autant plus que tout ceci à un lien avec Denderah, alors croyez-moi, c’est vous qui m’êtes d’une grande aide, répondit Ned en affichant un sourire malicieux. »

Voilà qu’il venait de signer pour une aventure qui promettait d’être haute en couleur. Harrison lui fixa un rendez-vous pour le lendemain à dix heures, dans un tripot du nom de « Le Sable d’Emeraude ». D’ailleurs, après avoir salué le jeune archéologue, Harrison s’y dirigea dans l’optique de recruter de nouvelles têtes pour cette expédition. Cette rencontre était un coup de chance inespéré pour le jeune Mayhem. Non seulement il assouvissait son désir d’exploration, mais il tirait deux bénéfices de cette aventure à venir. Une fouille fructueuse le conduirait à une somme d’argent non négligeable mais surtout, les objets dendériens lui permettraient d’approcher l’Ordre du Temple des Sables avec facilité.

Satisfait, Ned passa la nuit dans une auberge de la ville. Le lendemain, en début de matinée, il se rendit comme convenu au Sable d’Emeraude, prêt à partir en exploration. Cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pas pris part à une fouille archéologique, il se sentait plus excité que jamais. Ned poussa la porte du tripot et découvrit Harrison Johnson, debout sur le bar, carte en main, en train de discourir de toute sa grande prétention. La salle était quasiment vide. On y trouvait seulement le barman en train d’astiquer ses verres avec un torchon et deux autres personnes qui écoutaient attentivement l’allocution d’Harrison, qui ressemblait plus à une ode à l’aventure qu’à un réel briefing.

« Messieurs, dames, je vous prie de saluer notre nouveau compagnon ! Fin archéologue, ce jeune homme saura nous mener avec brio dans cet antique tombeau. Il me semble que toutes vos affaires sont prêtes et le matériel n’attend plus qu’à être utilisé. Bien, nous aurons le temps sur la route de faire connaissance, nous devons nous hâter, l’aventure n’attend pas ! Nous allons nous diriger vers l’entrée de la ville, j’ai convenu avec les guides qu’ils nous conduisent vers notre destination. Quelle est-elle me diriez-vous ? Eh bien préparez la crème solaire parce que nous nous rendons au cœur du désert ! La carte indique une oasis près d’une petite dune. Là-bas, à proximité d’un palmier se trouverait un passage secret vers notre fameux tombeau. Je sens que vous frétillez à l’idée de l’explorer n’est-ce pas ? Eh bien MOI AUSSI ! Alors c’est parti !! »

Harrison bondit du comptoir et quitta le tripot à toute allure. Ses trois compagnons fraîchement recrutés n’eurent pas même le temps de se présenter ou de poser des questions qu’ils durent lui emboîter le pas. Ils suivirent la route dessinée par Harrison qui s’élançait vivement à travers les rues. Après un trajet qui ressemblait fortement à une course poursuite, le groupe atteignit l’entrée nord de la ville. Près de celle-ci se trouvaient des caravanes et de nombreux locaux vêtus de longues tuniques, de foulards et de turbans. Harrison salua l’un deux d’un geste de la main, s’approcha et engagea la conversation avec ceux qu’on appelait les « Granulés ». Pendant ce temps, Ned en profita pour se présenter auprès de ses camarades d’expédition.

« A cause de l’impatience de cet agité on a pas eu le temps de faire connaissance. Enchanté, je m’appelle Ned. Et vous ? »


Dernière édition par Ned Mayhem le Lun 10 Mai 2021 - 17:42, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t22846-ned-mayhemhttps://www.onepiece-requiem.net/t22864-ft-ned-mayhem
Kurogane Shinobu
Kurogane Shinobu


Feuille de personnage
Dorikis: 1960
Popularité: -101
Intégrité: -68

Lun 10 Mai 2021 - 16:11

Kuro se promenait nonchalamment dans la ville. Malgré sa prime, personne ne faisait réellement attention à elle. Certainement du fait que, pour un avis de recherche de vingt millions, on espérait que la mini-pirate soit plus grande. Or, du haut de son mètre cinquante, on avait du mal à la considérer comme la grande criminelle que supposait son bounty poster. Bref, cette nuit, elle arpentait les ruelles d'Attalia comme n'importe quel quidam quand soudain… La pistolera réalisa qu'il y avait trop de monde autour d'elle et que ça l'oppressait. Elle avait chaud et soif aussi. Et envie de fumer une cigarette mentholée. Bref, elle avait envie de se poser dans un bar et de siroter un demi-pèche tranquille en terrasse.  

Sauf que, voilà, Kuro ne peut pas savourer sa boisson tranquillement. Un homme vint l'aborder. Il s'agissait d'Harisson Johnson. Ce dernier avait comme ferme intention d'emballer la petite Kurogane, mais tel épris qui croyait prendre, c'est l'aventurier qui finit par être raccompagné à sa chambre d'hôtel pour la plus ravissante femme à avoir tenu un revolver. Et elle le laissa là, en train de cuver son alcool.

Ca, c'était hier.

Et voilà, Kuro au point de rendez-vous, à l'entrée Nord de la ville. Fraîche et pimpante, le petit brin de femme fumait nonchalamment un clou de cercueil mentholé. Quand soudain, il arriva. Harrison, accompagné de plein de gens étranges. Même pas de quoi faire hausser un sourcil à notre héroïne légale. Elle en avait vu d'autres. Et quand un de joyeux lurons se présenta, elle prit naturellement la suite.

"Yo, les potos! Kuro c'est Kuro! Et..."

"Mais tu fais quoi, là, toi?" tempéta l'aventurier qui venait de revenir.

"Bah, Kuro se présente aux autres!"

"Qui t'as dis que tu pouvais venir?"

"Bah, toi, hier soir, tête de nouille! Kuro ne serait pas venue sinon!"

"Euh... en fait j'ai changé d'avis, tu ne viens pas, l'aventure, ce n'est pas pour les enfants!"

"Kuro n'est pas une enfant! Kuro est majeure, et Kuro en même temps! Et vaccinée aussi! Même si ça pique!"

L'homme était visiblement embarrassé, il fallait être aveugle, ou incroyablement stupide pour ne pas se rendre compte qu'il essayait tant bien que mal de se débarrasser de la fille.

"Raison de plus, on ne prend pas de femmes en aventure, ça porte malheur!"

"Même celle qui a la clé?"

Il se tâta les poches et blêmit. "Rends-là moi!" Dit-il en se jetant sur elle. Puis se figea net, avec une vitesse ahurissante, Kuro avait dégainé une de ses armes et l'avait calée sous le menton de l'explorateur.

"Donner c'est donner et reprendre, c'est voler! Et tout le monde sait que voler, c'est un truc d'oiseau! Et Kuro déteste les oiseaux! T'es pas un oiseau déguisé, heeiin?"

Il bredouilla que non, et avec tout le peu de fierté qu'il lui restait, annonça que Kurogane Shinobu était du voyage.
https://www.onepiece-requiem.net/t9849-kuro-confusion-savonhttps://www.onepiece-requiem.net/t15540-les-kuronneries
Azerios
Azerios

♦ Localisation : West Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3290
Popularité: -84
Intégrité: -35

Mar 11 Mai 2021 - 14:41

La joyeuse troupe semblant au complet, ils ne perdirent pas une minute de plus et sortirent du Sable d’Emeraude, en direction des portes d’Attalia, afin prendre possession de leurs montures. Outre le duo de pirate, Harrison avait recruté un jeune homme, sabreur à première vue, qui profita de la marche silencieuse vers l’est Granulés pour se présenter, il s’appelait Ned. Tous deux lui offrirent un sourire amical avant de se présenter à leur tour.


Enchanté Ned, appelle moi Aze.

Moi c’est Djaymily.


Les présentations faites, ils furent interrompus par l’arrivée d’une jeune fille qui se présenta à son tour, une certaine Kuro. Et visiblement à tort, l’explorateur ne l’avait pas convié à la petite fête, ce qui semblait agacer la nouvelle arrogante. S’ensuivit un échange étonnant entre Kuro et Harrison, échange qui laissa sans voix le reste du groupe. D’un geste rapide la nouvelle venue finit par placer une arme contre la gorge de l’hurluberlu, et ce dernier finit par céder, elle ferait donc parti du voyage. Une fois les présentations faites à Kuro, tous les cinq se remirent en route.

Au terme d’une courte marche, ils arrivèrent aux abords de la ville. La chaleur était déjà étouffante, et sans attendre chacun se hissa sur le dos d’un dromadaire. La caravane se mit en marche, tous les cinq à la file indienne avec à leur tête un guide. Bientôt Attalia  ne serait plus qu’un lointain mirage.

———

Voilà plusieurs heures qu’ils chevauchaient sous un soleil accablant et le rookie commençait déjà à avoir des regrets. La dernière fois qu’il s’était lancé dans une expédition parmi ces dunes infinies çà avait rapidement tourné au vinaigre. En tête juste derrière Harrison Johnson, il se retourna alors, Djaymily lui sourit, il observa alors brièvement les deux autres recrues. Sa curiosité le poussait à vouloir en savoir plus à leur sujet, mais pas tout de suite, il se contenta donc de rendre son sourire à son second avant de renvoyer son regard vers l’horizon qui s’offrait à eux.

La mission était encore un vrai mystère, Harrison suivait le guide, tout en jetant régulièrement un œil à son petit bout de carte chiffonné. Le jeune homme se décida donc à interpeller leur employeur pour avoir plus de détails sur ce qui les attendait.



Non pas que la balade soit désagréable, mais on peut savoir où on va Johnson ?

La civilisation Denderienne ça vous parle cher ami ?

Denderah hein ? Une civilisation disparu c’est ça ? Ouais j’en ai vaguement entendu parler...

Précisément ! Hé bien cette carte pourrait bien nous mener sur la trace des cités perdues... Ou qui sait, peut être bien carrément à la Nécropole du Grand Shah...

Je vois.

Exaaaaaltant n’est ce pas ?! Vous avez embarqué pour une incroyable aventure !

*Incroyable... Ouais c’est justement le mot que je cherchais...*


C’était un bon début d’information mais ça ne l’avançait pas plus que ça. Jetant un regard vers son second, cette dernière qui visiblement avait entendu cette courte explication haussa les épaules en levant les yeux au ciel. Ils poursuivirent alors leur périple, comme l’aurait dit Kutcham, du sable, du sable et encore du sable...

Ils arrivèrent non loin d’une grande crevasse rocheuse fendant les dunes et laissèrent leurs montures au guide des Granulés. Après l’avoir remercié, Harrison et sa bande descendirent, s’enfonçant lentement dans l’obscurité.

Le climat s’était refroidit, et ils se trouvaient tous les cinq dans une petite grotte où la visibilité était réduite. L’explorateur de légende alluma alors une torche pour y voir un peu plus clair, et tous découvrirent qu’il n’y avait pas grand chose. Ils étaient dans un cul de sac, entourés de roches sombres et humides, quelques insectes grouillaient ici et là. Harrison regarda alors tour à tour sa carte et sa boussole, perdant légèrement son calme. Azerios soupira, et laissant leur commanditaire dans sa galère, fit quelques pas en direction de Ned et Kuro, en profitant pour tacher d’en savoir plus à leur sujet.



Chouette balade de spéléolo´ hein... D’où venez vous tous les deux ?


A moins d’une découverte soudaine, ils auraient visiblement du temps à tuer, le jeune homme s’assît donc sur un petit rocher. Il sortit de sa sacoche une petite flasque de whisky en but une gorgée. Il la tendit par réflexe en direction de Kuro qui était la plus proche mais après une seconde de réflexion il la tendit plutôt vers Ned. Malgré la dextérité manifeste avec laquelle elle savait manier ses armes, difficile de dire en apparence si la jeune fille avait l’âge de consommer de l’alcool.
https://www.onepiece-requiem.net/t22639-itsuake-a-la-recherche-daventurehttps://www.onepiece-requiem.net/t22660-itsuake-rookie-de-south-
Ned Mayhem
Ned Mayhem

♦ Localisation : West Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1050
Popularité: 4
Intégrité: 0

Lun 17 Mai 2021 - 13:13

Ned attrapa la flasque tendue par Azerios, l’un de ses nouveaux compagnons d’expédition. Il s’installa sur un petit rocher et pris à son tour quelques gorgées de whisky.

« J’ai grandi ici, Hinu Town est mon île d’adoption. » répondit-il calmement.

Comme à son habitude, le jeune homme n’était pas bavard et il se contenta de répondre sobrement à la question d’Aze. S’étendre sur son histoire n’était clairement pas son fort. Tandis qu’il déroulait tranquillement le turban qui l’avait protégé du soleil plombant de la traversée, il observa ses deux autres camarades. Il était intrigué par cette fameuse Kuro qui avait brusquement rejoint l’équipe à l’entrée de la ville. Comment une gamine comme elle pouvait être si virulente ? Les fouilles archéologiques n’étaient pas réputées pour leur sûreté et convier une enfant à cette recherche n’était clairement pas une idée raisonnable. Enfin, « convier » n’est probablement pas le terme approprié étant donné qu’elle avait tout bonnement menacé de mort Harrison qui n’eut pas d’autre choix que de l’intégrer à l’équipe. Son regard se pencha ensuite vers le dernier membre du groupe, une certaine Djaymily, qui connaissait Azerios à en croire leurs échanges. Il admira la beauté de la jeune femme mais un bruit désagréable bourdonna à ses oreilles, le dérangeant dans sa contemplation désintéressée. C’étaient les gémissements d’Harrison, qui tournait en rond devant le cul-de-sac, se plaignant de ne pas trouver une issue. A mesure que le doute l’assaillait, son visage devenait de plus en plus pâle.

« Raaaah ! Je ne comprends pas, la carte indique bien cet endroit, c’est pourtant ici que devraient se trouver les trésors denderiens…
- Vous êtes certain que vous êtes explorateur ? répondit Ned sur son rocher, d’un ton taquin.
- C’est pas le moment mon garçon ! Et puis vous n’êtes pas censé m’aider à trouver un chemin ? C’est vous l’archéologue non ?!
- Je l’ai déjà trouvé.
- Hein ?
- S’aventurer dans des ruines ne consiste pas à foncer tête baissée à travers des portes et des chemins artificiels. Tout ce que vous voyez autour de vous est le résultat du temps et d’un certain nombre de phénomènes naturels. Le lieu historique que nous recherchons a été enfoui, recouvert au cours des siècles par différentes strates géologiques. Maintenant, regardez à vos pieds. »

Sous le conseil de leur archéologue, le groupe s’exécuta et ne découvrit au sol que de la roche fissurée recouverte partiellement de sable. Perplexes, les membres de l’équipe se tournèrent vers Ned.

« Ce que vous voyez s’appelle un « lit », il s’agit d’une couche géologique de faible épaisseur. Vu qu’il s’agit de la première couche sédimentaire, c’est également la plus récente et donc la plus simple a décapée. Nous n’avons plus qu’à nous mettre au travail.
- Vous êtes en train de dire que les vestiges se trouvent juste sous cette surface rocheuse ? Mais alors c’est génial ! s’exclama Harrison, enjoué à l’idée de découvrir les trésors rapidement.
- Ne vous emballez pas. Les couches géologiques sont souvent nombreuses et au vu de l’ancienneté de l’endroit, il est plus que probable qu’elles le soient bel et bien. Honnêtement, j’estimerais notre temps de fouille à plusieurs semaines.
- PLUSIEURS SEMAINES ?!
- Ecoutez, ça ne m’emballe pas plus que vous de devoir rester des semaines ici et je pense que c’est pareil pour les autres. Mais un travail archéologique nécessite du temps et de la patience, vous devriez le savoir. Rassurez-vous, j’ai étudié bon nombre de ruines dendériennes dans ma jeunesse et je peux vous assurer que celle-ci en fait partie. Plein de choses nous attendent là-dessous, croyez-moi.
- Vous nous garantissez qu’après un labeur de plusieurs semaines on trouvera des trésors ?
- Oui. Mais pour le temps que ça prendra, ce n’est qu’une estimation. Vous m’avez l’air tous robustes, enfin quasiment tous… Si on se donne à fond et que les couches sont peu nombreuses, ça peut se terminer beaucoup plus rapidement que prévu. »

Ned jeta un coup d’œil à ses autres compagnons. Eux qui paraissaient sceptiques lorsqu’il avait annoncé que la fouille pourrait durer plusieurs semaines, venaient désormais de changer de regard en entendant que Ned garantissait la réussite de leur entreprise et que toute cette aventure se solderait par la découverte d’objets de valeur. L’équipe se mit à l’œuvre et le jeune pirate assigna un rôle à chacun. C’est un travail archéologique sérieux qui débuta. Ils délimitèrent la zone à creuser et s’équipèrent des différents instruments à leur disposition. Avec précaution, afin de ne pas détériorer ce qui pouvait se trouver sous cette première couche, le groupe se mit à décaper la surface rocheuse. Toutefois, avant même le début de leur tâche, quelque chose avait intrigué Ned. Il s’agissait de ces fameuses fissures qui parcouraient le sol. Celles-ci étaient bien trop régulières et droites pour qu’elles ne soient que le fruit d’un phénomène naturel. Ses connaissances et expériences en archéologie étaient innombrables et il n’avait jamais entendu ou vu une telle régularité de fissures rocheuses. Tout ceci était anormal…

Ses doutes se confirmèrent après une bonne heure passée à décaper. A travers les sombres cavités, ils distinguèrent difficilement quelque chose. Quelque chose qui n’était pas censé se trouver ici. Ned se pencha pour voir de plus près et pour en avoir le cœur net.

Un escalier.

Il se trouvait là, sous la roche. L’obscurité empêchait de voir clairement où il menait. Il était fait en pierre parfaitement polie et ne présentait aucune trace d’usure.

« Un escalier ! Génial ! Croyez-moi les amis, c’est un signe ! Celui-ci doit mener directement au trésor, s’écria Harrison.
- Bon sang…Ce n’est pas normal. D’abord ces fissures et maintenant cet escalier en parfait état, ce n’est pas normal…répéta Ned en se grattant les cheveux.
- Où est le problème ? Vous devriez vous réjouir il nous épargne des semaines de travail, il va nous conduire tout droit vers ce qu’on espérait : l’aventure !
- Vous ne comprenez pas… Ce n’était pas censé être l’unique couche à décaper. Cet escalier n’est pas censé être là et même s’il l’est, regardez, il a été restauré.
- Je…
- Vous comprenez ? Quelqu’un est déjà passé par là. »

La tension était à son comble. Le groupe ignorait ce qui l’attendait au bout de cet escalier, dans la pénombre. Le fait que d’autres personnes soient déjà venues ne laissait présager rien de bon. Harrison, en tête de l’équipe et torche en main, décida de s’engager le premier dans l’escalier, à tâtons. Après avoir rangé l’équipement archéologique, les autres compagnons le suivirent de près. Malgré le feu qui flamboyait gracieusement au bout de la torche, la visibilité était quasi nulle. Les marches n’en finissaient plus et le groupe s’engouffrait peu à peu dans de sombres profondeurs. Le noir, l’humidité et les insectes qui parcouraient les parois autour de l’escalier créèrent peu à peu une atmosphère lugubre et inquiétante. Les explorateurs prirent soin de rester proches les uns des autres, afin de ne pas risquer d’être attaqué seul par une momie ou un monstre du genre. Ils arrivèrent finalement à la dernière marche qui menait à…nulle part. L’obscurité était bien trop présente et Harrison n’arrivait plus à voir quoi que ce soit devant lui. Il se pencha en avant pour tenter d’éclairer le chemin quand soudain, un craquement assourdissant se fit entendre. Un énorme rondin de bois venait de se décrocher du plafond rocheux. Retenu par des lianes, il prit en vitesse et fusa en direction du groupe.

« Attention !! » hurla Ned.

Mais c’était trop tard. Le rondin frappa les cinq explorateurs de plein fouet et les projeta vers l’avant. L’équipe entière chuta dans les profondeurs.




Ned ouvrit un œil. Puis l’autre, péniblement. Il reprit peu à peu conscience dans le noir total et recracha le sable qu’il avait avalé. Aveuglé par l’obscurité, il se releva et retira son sac à dos qu’il avait heureusement pris soin d’emporter dans cette descente. Il y tira une torche et fouilla un moment à la recherche d’un briquet. Une fois trouvé, il fit briller le bout de bois et éclaira les proches alentours. Il était seul. Il s’empressa de remettre son sac à sa place initiale et parti à la recherche de ses autres camarades. L’endroit était presque effrayant, Ned n’arrivait pas à discerner ce qui se trouvait à plus de deux mètres devant lui. Les murs qui l’entouraient étaient recouverts de toiles d’araignées et certains d’entre eux abritaient des tombeaux. Ned s’approcha d’un de ces monuments funéraires faits de pierre et l’illumina de sa torche. Au-dessus de celui-ci, sur une étagère, trônaient des vases d’argile et des bijoux d’or et d’argent recouverts de poussière. Au vu de la sépulture, il s’agissait selon lui de la tombe d’un ancien noble denderien. Il jeta un coup d’œil aux autres tombeaux et trouva à nouveau vases et bijoux. Les coutumes dendériennes voulaient que certaines familles aristocratiques soient enterrées ensembles dans d’immenses lieux funéraires et qu’une chambre spéciale soit réservée au cercueil de leur seigneur. Ned savait que cette tombe particulière regorgeait de trésors en tous genres.

Mais alors qu’il se réjouissait à l’idée de trouver une telle fortune, quelque chose inscrit sur une paroi attira son attention. Il s’approcha lentement et découvrit un symbole orangé. Ce symbole, il l’avait déjà vu quelque part… Mais où ? Il tenta de fouiller dans sa mémoire et les souvenirs resurgirent brusquement. Ce soir-là. Le sable ensanglanté. Le corps de son père. Les cris de sa mère. Ce symbole, il était là ce soir-là, cousu sur les tentes de ce campement.

« Oh non… »

Un soleil orange.

L’Ordre du Temple des Sables.

Le jeune archéologue se mit à courir, il devait avertir ses compagnons au plus vite. Mais progresser dans cet endroit était chose ardue, car s’il y avait bien une chose pour laquelle les tombeaux de Denderah étaient réputés, c’est qu’ils étaient de véritables labyrinthes…
https://www.onepiece-requiem.net/t22846-ned-mayhemhttps://www.onepiece-requiem.net/t22864-ft-ned-mayhem
Kurogane Shinobu
Kurogane Shinobu


Feuille de personnage
Dorikis: 1960
Popularité: -101
Intégrité: -68

Mar 18 Mai 2021 - 11:58

Kuro était super déçue. Pas de Whisky, des fouilles qui vont durer trois plombes, l'aventure trépidante qu'on lui avait vendue s'éloignait à grand pas. En plus les hommes du voyage semblaient plus captivés par l'autre femme de l'expédition. Une certaine Djaymily, que la pistolera avait décidée de ne pas aimer pour cette raison, mais aussi du fait qu'elle avait trop de poitrine. Et si il y a bien une chose que la vie à appris à la mini-pirate, c'est qu'il ne faut pas faire confiance aux personnes à gros seins. Pourquoi? Nul ne le sait, hormis Kuro, et encore, ce n'est pas si sûr…

La criminelle de poche n'avait pas prêté attention au discours de celui qui se faisait appeler Ned. En fait, la seule chose qui la turlupinait c'était qu'elle ne pourrait pas lui trouver un diminutif à son prénom, vu que ce dernier est déjà très court. Alors, comme à son habitude, Kuro fit ce qu'on lui demander sans vraiment comprendre ce qu'elle faisait. Obéir c'était assez facile pour l'ancienne esclave et puis, qui sait, ce serait peut-être amusant.

Pas de bol, pour Kuro, ce travail était chiant. Lent, rébarbatif et fastidieux. Tout le contraire de ce que la fine gâchette aimait. Et apparemment, il y en avait pour plusieurs semaines… Fort heureusement, la découverte inopinée d'un escalier remonta le moral de tous. Et voilà que la bande partit en expédition. Pour la pirate, c'était la première fois, et elle trouvait l'endroit rudement sombre et poussiéreux. Elle se plaindra au service d'entretien. Ce n'est pas parce qu'on est mort qu'on doit se laisser aller et oublier le ménage!

Et puis, patatras! Une rencontre tinder avec un rondin et une chute de plusieurs mètres, et voilà la troupe dispersée dans les ruines!

Kuro émergea lentement. Sa tête lui faisait mal. Péniblement, elle se mit debout. Où était elle? Elle l'ignorait. En premier lieu, elle vérifia que son paquet de cigarette mentholées était indemne. Un "ouf" de soulagement plus tard, elle se fit un rapide check-up. Elle n'avait rien de cassé. Et pas de gros bobo, hormis quelques contusions légères, elle avait eu de la chance. Mécaniquement, elle s'alluma une clope et fit la première chose sensé qui lui vint à l'esprit.

"Hé ho? Il y a quelqu'un? Quelqu'un de vivant?"

Comme si un mort aurait pu répondre! Mais, elle se sentit obligée de préciser. Elle avait bien entendu des histoires de momies durant le trajet. Et si Kuro n'avait rien contre les morts-vivants. Elle préférait avoir affaire à des morts-vivants morts plutôt que vifs. Et comme en plus elle n'avait pas eu le bon sens d'utiliser son briquet pour y voir, elle commençait à être franchement pas rassurée…
https://www.onepiece-requiem.net/t9849-kuro-confusion-savonhttps://www.onepiece-requiem.net/t15540-les-kuronneries
Azerios
Azerios

♦ Localisation : West Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3290
Popularité: -84
Intégrité: -35

Mar 18 Mai 2021 - 18:04

Le jeune pirate se releva tant bien que mal le dos en compote suite à cette mauvaise chute. It regarda autour de lui, impossible de savoir ou étaient les autres. Car s'il était tombé comme tout le monde, il avait été emporté seul, dans une chute de gravats vers ce qui semblait être une chambre funéraire. Un gros bloc de pierre brute au centre de la pièce, pour le reste, rien d'extraordinaire, ce qui ressemblait à des vases en terre cuite, des objets métalliques rouillés et au bout de la pièce une ouverture sans porte. Ce n'est certainement pas ici qu'il allait trouver les fameuses richesses promises par Harrison. Livré a lui même, il avança rapidement pour quitter la pièce et ne tarda pas à se retrouver dans un couloir étroit, donc l'issue était presque invisible tant les lieux étaient obscurs.

Soudain, percevant un cri semblable à un râle d'agonie, il se hâta de traverser le couloir pour se retrouver dans une pièce circulaire. Au milieu il distingua alors l'intrépide explorateur, recroquevillé, qui gémissait en se tenant la jambe. Surpris de voir le rookie arriver, il se releva d'un bon, titubant maladroitement et afficha un large sourire.



T... Tiens ! Aze mon cher ami ! N'est-ce pas formidaaable ?! N'est ce pas exaltant ?!

Je ne vois rien de formidable ici Johnson. Ou sommes nous d'après vous ?

L'aventurier, boiteux, alluma une torche et fit quelques pas ici et là pour observer les lieux. Aucune trace de Djaymily, ni de Ned ni même de Kuro. Le pirate commença a s'inquiéter pour son second, mais se rassura rapidement, c'était une débrouillarde. Il s'assit sur un bloc de pierre, et regarda l’hurluberlu s'agiter tour autour de lui. La pièce était spacieuse et très humide, une multitude de fresques ornait les murs et deux autres sorties étaient visibles à l'opposé de l'ouverture par laquelle il était entré.

Je ne suis pas sur... On dirait une sorte de tombeau... D'après les écrits que je distingue ici, oh... Oui on est bel et bien dans un tombeau...

C'est excitant.

Oh vous trouvez vous aussi ! Je sens qu'on va faire de sacrées découvertes ici !

A vrai dire c'était un tantinet ironique... Il faut retrouver les autres.

Retrouver les autres ? Assurément oui ! Allons y... C'est par ici !


Sans hésiter, Harison toujours boiteux, s'élança dans l'une des deux ouvertures et Azerios lui emboita le pas. Pourquoi ce choix ? Aucune idée, sans doute savait il ce qu'il faisait. Ou pas... Ils ne tardèrent pas à arriver tous deux dans une autre pièce. De l'obscurité, des pierres et de l'humidité. Encore et toujours le même décors, s'éclairant à la torche à mesure qu'ils avançaient, ils distinguèrent cette fois-ci d'énormes statues. Difficile de dire ce que ces dernières représentaient, le temps avait fait son œuvre, la seule certitude a avoir c'est qu'elles représentaient des humanoïdes.

Continuant d'avancer, Harrison posa le pied sur une dalle qui fit un bruit comme mécanique en s'enfonçant. Un projectile jaillit alors du mur non loin et passa juste au dessus de sa tête à une vitesse folle. Le pirate se figea alors mais l'aventurier avait déjà continué d'avancer, marchant de nouveau sur une dalle qui s'enfonça. Cette fois une multitude de projectiles sortirent de tous côtés et le rookie dans un sursaut d’adrénaline se jeta sur son compagnon pour le plaquer au sol au sol.



Aie hé AIE ! Mon bon ami, vous m'écrasez !

On ne bouge plus... Vous ne voyez donc pas que le sol est piégé ?!


Abasourdi par l'imprudence dont un explorateur de son acabit pouvait faire preuve, Azerios ramassa la torche qui par chance était toujours enflammée malgré la chute, et éclaira les alentours en se relevant doucement. Devant eux s'étendait un long par terre recouvert de dalles de différentes couleurs. Il fut saisit d'une douleur intense au bras gauche, en regardant de plus près il constata qu'un des projectiles l'avait touché. Le retirant d'un coup sec, il remarqua qu'il s'agissait d'un pieu en bois tout ce qu'il y a de plus ordinaire. Le posant doucement sur le sol et donnant la torche à un Harrison immobile, il chercha dans sa sacoche de quoi panser sa plaie, fort heureusement la blessure n’était pas trop sérieuse.

Les premiers soins auto-prodigués du mieux qu'il le pouvait, il reprit la torche et se pencha pour observer les différentes dalles. Il y avait trois couleurs, rouges, bleues et jaunes, et jetant un coup d’œil derrière eux, il comprit qu'il valait mieux éviter les dalles bleues, car c'est elles qui semblaient déclencher les salves de projectiles. Souhaitant comprendre la logique afin de procéder par élimination, il retint son souffle et posa un pied de manière hasardeuse sur une dalle jaune.

Rien ne semblait se produire, il continua en posant son autre pied sur une dalle jaune et là encore rien ne se produisit. Voilà le semblant de réponse qui allait leur permettre de progresser dans cette salle, faisant signe à Harrison de le suivre, tous deux traversèrent le parterre coloré. Ignorant ce qui pourrait se produire avec les dalles rouges, ils ne perdirent pas plus de temps et passèrent à la pièce suivante. Pour qu'un tombeau soit protégé avec ce genre de mécanisme c'est qu'il y avait forcément quelque chose de précieux dans ces galeries souterraines. Tous deux entendirent alors une voix, qui brisa le silence, et il reconnurent la voix de la petite Kuro.



Nom d'un Toucan d'Onyx ! Mais c'est la petite chipie qu'on entend là !

Allons-y Johnson !


Ils dévalèrent un long escalier de pierres grossières et ne tardèrent pas à arriver dans ce qui ressemblait davantage à une immense grotte. Le sol orné de stalagmites, l'air était plus humide encore que dans toutes les précédentes salles. Distinguant à peine une petite silhouette au bout de quelques minutes de marche, un parfum de tabac mentholé flottait dans l'atmosphère. Approchant la torche dans sa direction, il s'agissait bel et bien de Kuro. Le jeune pirate était ravi de voir qu'elle était sauf et espérait qu'il en serait de même concernant les deux autres.


Rien d'cassé Kuro ?


Le jeune homme lui sourit, soulagé de voir qu'elle n'avait pas l'air blessée outre-mesure. L’explorateur chevronné se félicita d’avoir entendu la petite et il s’appuya sur une stalagmite. Cette dernière se fendit et un important morceau tomba au sol. Ce morceau roula doucement... Tout doucement... Et finit sa course sur une large dalle de couleur blanche.

Le sol se mit à trembler et un bruit sourd raisonna, se reversant sur les paroies suintantes. Le répit fut de courte durée lorsque deux mots peu rassurants sortirent de la bouche de leur employeur : Oh Merde. Faisant brusquement volte-face pour voir de quoi il s'agissait cette fois-ci, Azerios remarqua avec effroi la présence sur le mur de la caverne d'un immense visage de pierre qui ouvrait doucement la bouche. De l'eau commençait à s'en échapper. Beaucoup d'eau, et rapidement le niveau de l'eau avait atteint leurs genoux. Il ne fallait certainement pas rester là et tous trois repartirent en direction des salles précédemment visitées.



Bordel mais qu'est-ce qu'il se passe encore ici !

Je n'en ai pas la moindre idée cher ami ! Pas la moindre idée !!


Ils avalèrent alors le large escalier de pierre, une porte de pierre tombait tout doucement, refermant leur unique issue. Heureusement pour eux, il arrière en haut et roulant sous la porte de pierre, purent quitter la grotte à temps. C'était moins une, un peu plus et ils auraient probablement finit noyés dans la cavité plus bas. Reprenant doucement leur souffle, tous trois avancèrent lentement et surtout prudemment, en observant tantôt le sol, tantôt le plafond, ou encore les murs. L'endroit était truffé de pièges en tous genre, plus de toute possible, ce véritable dédale de la mort renfermait certainement quelque chose de précieux.
https://www.onepiece-requiem.net/t22639-itsuake-a-la-recherche-daventurehttps://www.onepiece-requiem.net/t22660-itsuake-rookie-de-south-
Ned Mayhem
Ned Mayhem

♦ Localisation : West Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1050
Popularité: 4
Intégrité: 0

Mer 19 Mai 2021 - 21:40

« Bordel, bordel, bordel, bordel ! »

Cela faisait déjà une bonne dizaine de minutes que Ned traversait d’immenses couloirs sans fin à la recherche de ses compagnons d’expédition. Il devait absolument les prévenir de la menace imminente qui allait s’abattre sur eux. Toute cette aventure n’était qu’un vaste piège orchestré par l’Ordre du Temple des Sables. Ces ruines étaient sous la protection de l’organisation depuis certainement plusieurs années et les fanatiques de Denderah devaient déjà être présents sur les lieux, et ce bien avant leur arrivée. Le jeune archéologue esseulé cavalait à vive allure sans interruption, mais c’est la fatigue qui finit par le stopper dans sa course. A bout de souffle, il s’arrêta brusquement, une main sur les genoux, haletant bruyamment. Les chemins qu’il empruntait se ressemblait tous et il se sentait pris au piège dans un labyrinthe gargantuesque. Il arriva finalement en sueur dans une énième chambre funéraire, le cœur battant la chamade. L’adrénaline se mélangeait à la fatigue et à la méfiance. Ce lieu censé être inexploré et vierge de toute présence humaine, hormis celle de ses compagnons et de lui-même, était subitement devenu un territoire ennemi. Bien qu’éreinté par la course qu’il venait d’accomplir, Ned restait tout de même sur ses gardes.

Il s’arrêta un moment pour observer la salle lugubre où il se trouvait. Il y retrouva de nombreux vestiges denderiens qui avaient en partie survécus au passage du temps. Ces objets étaient couverts de sédiments et une restauration sérieuse aurait pu leur redonner leur splendeur d’antan. Cette chambre funéraire devait être le lieu du repos éternel d’un vassal denderien important. En bon érudit, le jeune homme oublia un moment l’urgence de la situation et se laissa porter par son imagination qui était attisée par autant d’empreintes historiques. Tandis qu’il se laissait absorber par ces rares découvertes, deux portes en pierre tombèrent subitement et renfermèrent ainsi les deux seules issues de la pièce. Ned reprit toute sa lucidité lorsqu’il comprit qu’il était cerné. Il se rua en direction d’un des deux accès et tenta vainement de repousser la porte.

Alors qu’il réfléchissait à comment se sortir rapidement de ce pétrin, une odeur nauséabonde lui titilla les narines. Il releva la tête et aperçut un nuage épais verdâtre qui s’échappait progressivement du plafond. Comprenant de quoi il s’agissait, il remonta immédiatement son écharpe à son visage et couvrit fermement son nez. Du gaz. Sa présence ici avait du déclencher un ancien mécanisme destiné à protéger la tombe d’éventuels pilleurs. Ou alors, ce dispositif venait d’être lancé volontairement par quelqu’un qui comptait faire en sorte que cette tombe devienne aussi celle du jeune Mayhem…

Ned se mit à tousser fortement, malheureusement il s’était protégé du gaz trop tard et en avait déjà inhalé une certaine quantité. Des vertiges l’assaillirent et une fatigue considérable l’accabla subitement, si bien qu’il fut contraint de s’asseoir car il sentait ses jambes vaciller de plus en plus. Soudain, des rires sordides lui frappèrent les oreilles.

« Kaïkaïkaïkaïkaï ! »

Devant lui, apparut une gigantesque hyène bipède qui lui riait au nez. Ned, stupéfait, écarquilla les yeux un moment et un frisson lui traversa l’échine. Tout à coup, son regard s’assombrit lorsqu’il reconnut la bête. Le Gourou de L’Ordre du Temple des Sables, l’abject homme qui en une nuit avait pris la vie de son père et lui avait arraché sa mère.

« ABU MUSSA !!! »

Ned se releva, relâcha sa torche, tira à la place un sabre hors de son fourreau et asséna un coup violent en direction de la tête de l’hyène. Mais le garçon ne trancha qu’un mirage, qui se déforma sous son attaque et s’évapora dans l’air vicié. Le jeune homme, plein de colère, se frotta les yeux pour s’assurer de la disparition du monstre. Il comprit alors, que le gaz qui s’était immiscé dans ses narines était hallucinogène. Ce qu’il venait de voir n’était qu’une illusion cauchemardesque, fruit de stigmates du passé. Bien que le gaz l’eût indéniablement frappé, il s’en était au moins protégé aussitôt que possible et avait heureusement échappé à une perte totale de lucidité. Après s’être passablement remis de la situation quasi traumatisante qu’il venait de vivre, il se reconcentra sur une tâche urgente à accomplir : trouver un moyen de quitter cette chambre funéraire. Ce gaz hallucinogène n’était a priori pas mortel et il n’était sûrement qu’un avertissement pour des pilleurs de tombes en les forçant à s’échapper au plus vite de la pièce. Par conséquent, Ned pensa qu’un mécanisme pour rouvrir une des portes depuis l’intérieur devait être présent et après une observation succincte il trouva quelque chose qui confortait cette thèse.
 
Un pylône trônait au milieu de la pièce, près du cercueil du denderien. Sur celui-ci, le pirate trouva cinq cubes dans un panier. Sur chacun de ces objets était gravé respectivement un animal : une hyène, un chacal, un chat, un serpent et un scarabée. A côté de ce panier, il y avait cinq trous cubiques qui formaient une ligne sur le sommet du pylône. Tout ceci s’apparentait fortement à une énigme, il fallait replacer les cubes dans le bon ordre. Le nuage de gaz s’épaississait au fil des secondes et la pièce n’allait pas tarder à être entièrement voilée. De ce fait, Ned devait résoudre le problème au plus vite avant qu’il ne perde totalement conscience et que les hallucinations ne le frappent à nouveau. Il remarqua que les animaux présents sur les cubes étaient considérés comme sacrés pour les denderiens et ils étaient directement liés à leurs divinités. Tandis qu’il toussait de plus en plus violemment, il fouilla dans sa mémoire pour retrouver dans sa jeunesse des souvenirs de ses lectures sur Denderah. Il se remémora ce qui semblait être la bonne solution, à savoir l’ordre généalogique des divinités. La hyène venait en premier, il déposa le cube correspondant dans le premier trou. Vint ensuite le serpent, seconde divinité et créateur du monde selon les denderiens. Puis, le chat et le chacal. Enfin, lorsqu’il déposa le scarabée dans le dernier emplacement, un craquement résonna dans la pièce. Les deux portes en pierre se soulevèrent et offrirent ainsi une issue à l’archéologue qui venait de réussir son coup.

Ainsi, il s’extirpa rapidement de cet enfer gazeux et se mit à nouveau en tête de retrouver ses camarades. Il espérait que dans leur chute, ils ne soient pas tombés dans un piège mortel qui aurait mis fin à l’équipe fraîchement montée. Alors qu’il imaginait ses partenaires perdre la vie dans d’atroces souffrances, il entendit un son résonner à travers les couloirs. A mesure qu’il s’en approchait il distingua plus nettement de quoi il s’agissait. C’était une voix féminine. Ou plutôt des cris.

Ned atteignit l’endroit d’où provenaient ces bruits. Il avait quitté les couloirs du tombeau labyrinthique et atterri dans une sorte d’immense caverne dont la limite était difficilement percevable tant sa hauteur était vertigineuse. Dans ce lieu, la luminosité se faisait moins rare qu’auparavant, quelques rayons de soleil traversaient le sommet rocheux de cette imposante cavité souterraine. Le sol était recouvert de sable et on trouvait différentes constructions en ruine qui se dressaient à divers endroits de la caverne. Au centre de celle-ci, près d’une maigre source d’eau, Djaymily était aux prises avec trois personnes vêtues de longues tuniques du désert et de foulards noirs qui couvraient leur visage.

« Mais vous allez finir par me lâcher bande de merdeux ?! » s’écriait-elle, tentant de repousser un de ses adversaires qui essayait de l’étrangler par derrière.

Comprenant qu’elle était en difficulté, Ned se jeta dans la mêlée pour lui venir en aide. Un des ennemis, qui semblait être une femme au vu de sa silhouette élancée, se positionna devant Djaymily pour empêcher le garçon d’avancer.

« Je te conseille de dégager le passage. » avertit Ned d’une voix sereine.

La femme resta ferme sur ses appuis et le sabreur dégaina. Sa lame s’abattait en direction de celle qui lui barrait la route mais elle para rapidement l’attaque avec une longue dague aiguisée. Elle était rapide, mais pas suffisamment pour Ned. Son deuxième katana fusa tel un éclair et lui lacéra l’abdomen. Elle s’écroula, les mains placées sur sa plaie pour empêcher le sang de s’écouler. Le pirate effectua un pas latéral et changea de cible en s’en prenant désormais à celui qui retenait Djaymily sous son bras. En voyant l’acier s’écraser en sa direction, l’homme au foulard fut contraint de relâcher la jeune femme et d’esquiver l’attaque déterminée de l’archéologue. Mais un coup de pied arrière de Djaymily le déstabilisa et Ned en profita pour lui trancher le torse.

« Ned, baisse-toi ! » hurla Djaymily pour avertir son camarade d’aventure.

Une flèche enflammée jaillit en direction de Ned qui n’eut pas le temps d’esquiver. Elle lui traversa l’épaule et brûla sa chair par la même occasion. La douleur le contraint à poser un genou au sol et il tourna la tête pour voir son assaillant. Le troisième homme était en train de réarmer son arc quand soudain, une balle se logea dans sa poitrine et il s’effondra tel un pantin désarticulé. Djaymily souffla sur le canon de sa carabine pour y faire s’évaporer la fumée qui en sortait et elle se dirigea ensuite vers l’archéologue.

« Eh bien mon vieux, tu as morflé.
- Fais chier, ça me brûle ! grogna Ned qui avait étouffé le feu de sa main.
- Bouge pas fais voir, répondit-elle en s’abaissant pour ausculter le blessé.
- Tu penses que tu peux la retirer ? Je me vois mal l’arracher moi-même.
- Ok, je l’enlève à trois. Prêt ?
- Attends ! Quand tu dis à trois, tu commences à partir de zéro ou à partir de un, non parce que tu vois y a une seconde d’écart et du coup… »

Elle tira d’un coup sec la flèche hors de son épaule.

« Aaaaaaaaaaah ! Mais tu sais pas compter ou quoi ?!
- J’ai compté dans ma tête, désolé, répondit-elle avec un sourire malicieux. »

Ned se pansa avec un bandage qu’il avait emporté dans son sac et se releva péniblement en toussant.

« Tu m’as l’air vraiment mal en point…
- Ouais, une sale histoire de gaz.
- De gaz ? En tout cas je te remercie d’être venu, ces types m’ont attrapé par surprise.
- Pas de problème, tu m’as sauvé de l’archer, on est quittes.
- C’est qui eux d’abord ?
- Des adeptes de l’Ordre du Temple des Sables, en bref, des fanatiques de Denderah. Ce sont eux qui protègent ce tombeau et comme tu l’as vu, ils sont pas très accueillants. »

Ned s’approcha de la femme qu’il avait vaincue et constata qu’un soleil orange était tatoué à son bras. Un souffle de vie la maintenait encore dans ce monde. Sa respiration était saccadée et son sang ruisselait hors de la plaie qu’elle n’arrivait pas à renfermer de ses doigts.

« V-vous avez fait l’erreur de vous aventurer ici. Croyez-moi…haaa…vous ne sortirez pas vivants d’ici. Le chef Yayah vous tombera dessus, vous ne pourrez pas nous échapper. Ce tombeau sera votre tombeau !
- Vous avez fait l’erreur de croire que cette île vous serait à jamais soumise, je te garantis que votre Ordre sera anéanti. Emporte cette promesse dans l’outre-tombe. »

L’adepte referma les yeux.

« Bon, t’as fini ton discours à la noix ? On fait quoi maintenant ? demanda Djaymily.
- On ferait mieux de s’assurer que les autres sont toujours en vie, il faut qu’on les trouve.
- Oh c’est pas une simple chute qui viendra à bout d’Aze, je pense que c’est pareil pour la petite et l’explorateur. On ferait mieux de chercher les trésors, j’ai pas envie de rester cloîtrée ici toute ma vie. Avec de la chance, on les trouvera sur le chemin.
- Mh…Soit. Restons tout de même sur nos gardes, nos ennemis nous entourent et les pièges sont nombreux.
- Je te suis l’archéologue. »
https://www.onepiece-requiem.net/t22846-ned-mayhemhttps://www.onepiece-requiem.net/t22864-ft-ned-mayhem
Kurogane Shinobu
Kurogane Shinobu


Feuille de personnage
Dorikis: 1960
Popularité: -101
Intégrité: -68

Lun 24 Mai 2021 - 9:26

"C'est dommage, on aurait pu remplir nos gourdes..."

Kuro était parfaitement sereine. Comme si tout ce qui se passait autour d'elle était de la plus grande des normalités. En fait, elle semblait même joyeuse. Pour elle, ce périple super dangereux ressemblait plus à une visite au parc d'attractions. En parfaite touriste, elle commentait tout ce qu'elle voyait. Des bas-reliefs au voutes de pierre, la pistolera avait un avis sur tout. Et elle ne manquait pas de la partager avec ces compagnons. Ca faisait beaucoup rire Harrison, qui trouvait la musicienne vraiment très enthousiaste.

Au bout de quelques minutes à arpenter le labyrinthe, nos héros finirent par arriver dans un étrange couloir. Comme le fit remarquer Kuro.

"C'est zarbi, il n'y a pô de toiles dans ce couloir, faut faire at... Attention!"

L'explorateur boiteux venait d'activer le piège et la mini-pirate de lui sauver la vie en le retenant pas le col. Le boyau était truffé de pièges. Des lames et des piques sortaient du sol, des murs et même du plafond. Le tout dans un ordre si chaotique qu'envisager le passage était fortement présomptueux.

"Dites, vous allez vaiement activer tous les pièges? Franchement, vous êtes pas doué en exploration!"

Et pendant que l'aventurier boudait, Azerios, lui regardait attentivement le parcours. Et Kuro, quant à elle, observait le charpentier. Soudain, ce dernier sembla vouloir y aller, et il fut retenu par la manche.

"Ce n'est pas comme ça qu'e tu vas y arriver!" Elle continua. "Tu fait trop confiance à tes œils. Le piège est conçu pour que tu croies pouvoir y aller, et en fait, couic!" Et elle conclut. "Faut regarder avec tes oreilles! Tu comprends pô? Kuro va te montrer."

La petite chose se mit alors à nyanyater (chanter en "nya") un air de valse connu, puis à fermer les yeux. Elle s'élança alors dans le piège. C'était presque beau. On aurait dit qu'elle dansait avec le danger. Et finalement, en moins de deux minutes, elle était de l'autre coté, à entonner un jingle de victoire! Elle mit cependant bien cinq minutes à comprendre les gestes de son compagnon qui lui indiquaient d'actionner un levier qui, ô miracle désactiva le piège. Enfin, une fois tout ce beau monde réunir, un bruit sourd se fit entendre.

"Ca c'est un coup de feu." annonça gravement Kuro.
https://www.onepiece-requiem.net/t9849-kuro-confusion-savonhttps://www.onepiece-requiem.net/t15540-les-kuronneries
Azerios
Azerios

♦ Localisation : West Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3290
Popularité: -84
Intégrité: -35

Lun 24 Mai 2021 - 11:33

Il fallait le reconnaitre, si aux premiers abords Kuro avait l'air d'une parfaite touriste dans ce tombeau, derrière son insouciance apparente se cachait une personne doté d'une bonne capacité d'analyse. Elle s'élança  à travers le couloir en fredonnant un air, sous les yeux interrogateurs des deux hommes et ne tarda pas à arriver de l'autre côté. Aucun piège ne s'était visiblement déclenché, Harrison emplit d'enthousiasme applaudit bruyamment et Azerios se contenta de sourire, de toute évidence impressionné par la jeune fille.


*Bien joué petite...*


Elle activa alors un levier de l'autre côté, une successions de cliquetis sonores s’échappa des murs. Le rookie posa alors un premier sur une dalle qui s’enfonça, mais rien ne se produit. Ce levier semblait bel et bien relié au système de sécurité de la salle. Ils traversèrent le long couloir pour rejoindre leur camarade et tous trois se figèrent lorsqu'ils entendirent un coup de feu raisonner. Cette détonation était reconnaissable, il s'agissait d'un tir de carabine non loin, sans doute était-ce la winchester de Djaymily. Avait elle des ennuis ? Quelqu'un s'était il emparé de son arme ? Il fallait en avoir le cœur net. Azerios indiqua le passage sombre d'un signe de tête a ses deux compagnons et ils l'empruntèrent.

Ils se trouvaient désormais dans un immense escalier en colimaçon, qu'ils dévalèrent prudemment. Il fallait rester sur ses gardes, la pierre était humide et plutôt glissante, sans parler des éventuels pièges. Le pirate avait fait abstraction de la douleur causée précédemment par le projectile, ce qui lui importait le plus actuellement, c'était de se rendre là d’où le coup de feu semblait venir. Arrivé au bas des marches, ils découvrirent... Une grande salle sombre, quelle originalité... Accélérant quelque peu le rythme, ils avancèrent doucement, éclairés par la torche d'Harrison et arrivèrent de l'autre côté sans encombre. C'était étrangement simple, et franchissant l'encadrement de la porte vers la pièce suivante, une lourde porte de pierre tomba avec fracas derrière eux. Impossible de rebrousser chemin, du moins de repasser par là, ils n'avaient guère d'autre choix que d'avancer.

La nouvelle cavité qui s'offrait à eux n'était pas sans rappeler les couloirs précédents, et le trio continua son exploration, sans difficulté. Le rookie avait un mauvais pressentiment, il ne savait pas réellement pourquoi, mais il trouvait que les choses étaient devenus bien trop simples depuis qu'ils avaient emprunté l’escalier vers les niveaux inférieurs.



Restez aux aguets... J'ai une drôle d'impression...


Un bruit soudain se fit entendre un peu plus loin, c'étaient des bruits de pas. Ils n'était pas seuls dans ce couloir. Ils accélérèrent légèrement le pas, et à la lueur de la torche ils distinguèrent une silhouette, un homme, de dos, qui fit volte face le regard effrayé. A la surprise générale, il s'agissait du guide des granulés, qui les avait mené ici. Mais que faisait il ici ? Il n'était pas descendu avec eux dans la crevasse, le fait qu'il se retrouve soudainement dans les ruines était vraiment étrange. Il semblait blessé à la jambe, sans doute avait il goûté a certains systèmes défensifs locaux. Il s'approcha doucement, affichant un air soulagé, sans doute heureux de croiser quelque chose de vivant dans ces salles obscures.


Vous voilà enfin... Je me voyais mourir ici...

Caleb ?! Mais que diable faites vous ici ?! Vous n'avez pas l'air en bonne forme !

Je n'aurais jamais du vous suivre... Le sol s'est effondré... Et j'ai été blessé, faites attention l'endroit est truffé de pièges...

Ouais ça... Malheureusement on l’avait remarqué.

Venez mon bon ami ! On va vous sortir de là c'est promis !


Ils poursuivirent donc tous les quatre, traversant le couloir à la lueur de la torche, leurs pas rythmés par le fredonnement de Kuro, et par chance, toujours aucune trace d'un éventuel piège. Le corridor déboucha sur une antichambre, sans doute touchaient ils au but. Harrison, poussé par une intense excitation se précipita et franchit l'immense entrée au bout de l'antichambre, et ses compagnons lui emboitèrent le pas.
Tous découvrirent avec émerveillement, qu'ils se trouvaient dans ce qui était certainement le tombeau recherché. La plus grande pièce depuis leur arrivée, l'encadrement du passage qu'ils venaient d'emprunter était surmonté d'un crane de pierre gigantesque, plusieurs niveaux étaient visibles, des escaliers de tous côtés, des ponts... La chambre funéraire était vraiment vaste, et ils remarquèrent rapidement la présence de quantité d'objets posés ici et là, des urnes, des bijoux, des statuettes, des fourrures, des armes dorées, probablement des offrandes. Aucun doute, ils avaient atteint leur destination.

Espérant que Ned et Djaymily soient sains et saufs et qu'ils les rejoindraient rapidement, il sourit a Kuro puis fit quelques pas en direction de leur employeur qui était visiblement perdu dans l'euphorie. Ce dernier riait a gorge dépoloyée et sautant sur place, il se tourna vers le rookie avec un large sourire. Mais son rictus s’effaça brutalement, et son compagnon réagit trop tard à ce changement d'humeur soudain.

Faisant volte-face, Azerios se prit un mauvais coup de dague, qui lui fit une entaille au niveau des côtes. Le guide, Caleb s'était élancé dans son dos pour lui infliger une attaque vicieuse. Il arrêta sa course, dague en main et fondit de nouveau en hurlant vers sa cible. Mais le pirate dégaina sa lame à son tour et dans un geste rapide lui infligea deux estocades successives à la poitrine. L'homme tomba alors genoux au sol, stoppé net dans son coup de folie, du sang s'écoulait de sa bouche, mais il regardait son assaillant avec un sourire dément.



Ja.. Jamais vous ne sortirez... Le chef Ya...


Emporté par la douleur et par la colère, le pirate lui trancha violemment la tête, ne le laissant pas terminer sa phrase. Prit d'une douleur intense, il examina sa blessure, elle n'avait pas l'air bien profonde, mais saignait quand même. Il lui faudrait rapidement des soins malgré que ce ne soit rien de critique.
Harrison se mit alors à rire nerveusement, focalisé sur sa blessure, Azerios n'avait pas vu ce qui venait de se produire. L'explorateur avait prit une salve de ce qui ressemblait fortement à des fléchettes tranquillisantes, mais ce dernier restait debout à rire, arborant une expression faciale d'imbécile heureux. Surement venait il d'être drogué par une substance hallucinogène ou dans le même genre.


[Quête] Les Aventuriers du Tombeau perdu [PV Kurogane Shinobu & Ned Mayhem] Reno10


Derrière lui, un peu plus haut se trouvait un groupuscules composé d’une quinzaine d'hommes armés et enturbannés qui n'avaient pas l'air d'être ici pour le tourisme. Ils se contentèrent de rester là, silencieux à les observer. La situation risquait de devenir préoccupante si il devait y avoir un affrontement. Car même si Kuro n'avait pas encore montré de quoi elle était capable, ils avaient clairement l'avantage du nombre et le jeune homme en plus d'être blessé allait potentiellement devoir gérer l'autre énergumène pour éviter qu'il ne se blesse lui même ou qu'il les handicape.



Guahahah ! Ouiii ! Des trésoooors ! Guahahahah !

Bordel... Tout va bien se passe Johnson, ça va aller...


Gardant son sabre en main, le rookie posa son autre main sur l'épaule de l'explorateur et l'aida à s'asseoir sur un petit bloc de pierre. Puis, en garde, il se retourna vers la mystérieuse assemblée qui continuait de l'observer en silence et fit de même, espérant qu'il pouvait y avoir une issue diplomatique à tout ça.
https://www.onepiece-requiem.net/t22639-itsuake-a-la-recherche-daventurehttps://www.onepiece-requiem.net/t22660-itsuake-rookie-de-south-
Ned Mayhem
Ned Mayhem

♦ Localisation : West Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1050
Popularité: 4
Intégrité: 0

Jeu 27 Mai 2021 - 2:09

« WAAAAAAAAH un serpent géant !
- Mais tu vas la fermer oui ?! Y a rien du tout là !
- Ah oui, pardon…WAAAAAAAAAAAH une araignée géante !!
- MAIS ARRÊTE !! »

Alors que Ned et Djaymily arpentaient les couloirs souterrains, le jeune archéologue était de nouveau en proie à des hallucinations à cause du gaz qu’il avait inhalé un peu plus tôt. Bien que par moments, il sombrait un tant soit peu dans la folie, les illusions qui l’assaillaient avaient au moins le don de lui faire oublier la douleur causée par cette flèche enflammée qui lui avait traversée l’épaule. Il n’était tout de même pas aux portes de la schizophrénie, mais cela restait problématique et ralentissait le duo dans leur exploration. Heureusement pour Ned, Djaymily était là pour le rappeler à l’ordre lorsqu’il voyait apparaître toutes sortes d’animaux devant lui. Malgré les quelques absences de Ned, l’objectif du duo, formé par hasard, restait bien déterminé. Ils devaient faire en sorte de trouver la chambre funéraire du Seigneur denderien et les trésors qui y résidaient puis de rejoindre leurs compagnons au plus vite. Fallait-il encore survivre aux innombrables pièges et aux membres du culte, qui eux, étaient décidés à ne pas les laisser ressortir vivant de ces cryptes.

Les dédales qu’ils traversaient se faisaient de plus en plus étroits, la visibilité y était presque nulle et les talents d’archéologue du jeune Mayhem n’avaient ici pas grande utilité. Conserver un semblant de sens de l’orientation dans ce lieu funeste était un vrai casse-tête et Ned perdait peu à peu patience à mesure que la douleur à son épaule s’intensifiait et que les hallucinations s’immisçaient dans son esprit. Ils arrivèrent finalement dans un couloir si étriqué qu’il était difficile d’y passer. Les deux compagnons de route durent se placer de profil et coller leurs bras près de leurs corps pour s’y engager convenablement. Les toiles d’araignées parsemaient le chemin exigu et tandis qu’il avançait à tâtons, Ned les chassait à coups de torche pour libérer le passage.

Au bout de ce conduit, ils s’en extirpèrent péniblement et atteignirent une large pièce ronde. Elle était entièrement vide, aucun tombeau ne trônait au milieu de la pièce, ni même quelconques vases ou décorations. Sur les murs, on décelait uniquement une grande fresque qui faisait le tour de la salle. Au bout de la pièce, il n’y avait qu’une seule issue qui menait, a priori, vers de nouveaux couloirs labyrinthiques. Ned s’approcha des peintures inscrites au mur et les éclaira de sa torche.

« On devrait pas traîner ici, tu vois bien que c’est pas la salle du trésor, s’écria Djaymily qui était exaspérée de ces ruines sans fin.
- Attends, regarde autour de toi, c’est magnifique. Cette fresque représente la Première Grande Guerre Civile, un conflit qui a opposé il y a des siècles plusieurs clans et tribus dendériennes. C’est une vraie mine d’or, ces peintures sont inscrites sur ces murs depuis tellement d’années que c’en est difficilement concevable.
- Ce que je conçois mon cher archéologue, c’est qu’on est en train de perdre notre temps. La seule mine d’or qu’il y a ici, on risque de la rater si on reste là à admirer bêtement des pauvres peintures !
- Cette pièce est un mémorial denderien, tu ne réalises pas la valeur de ces « pauvres peintures ». D’innombrables archéologues ont exploré les ruines de Denderah pour nous rapporter les vestiges de cette civilisation perdue. Crois-moi qu’ils seraient tous bouche bée devant cette fresque. C’est ça la vraie richesse : le savoir ! s’exclama le pirate, les bras grands ouverts, comme pour présenter un spectacle. »

Pour Ned, cette pièce avait une bien plus grande valeur que toutes les précédentes qu’il avait traversés. Cette fresque était majestueuse, il reconnut différents clans denderiens par les nombreux symboles qui étaient utilisés. D’autres dessins représentaient des batailles historiques. Le jeune archéologue était de nouveau happé par son imaginaire, il se projeta dans ces conflits à grande échelle, tentant de percer les secrets que l’Histoire avait enfouis. Mais la réalité le frappa de plein fouet, ou plutôt la main de Djaymily, qui heurta sèchement l’arrière de son crâne et le fit basculer vers l’avant.

« Réveille-toi idiot ! On s’est fait avoir ! »

Ned, perdu dans son esprit, n’avait pas même senti la pièce se mettre à pivoter rapidement ni même entendu les craquements assourdissants qui avaient résonné. Cette salle n’était en réalité qu’une plateforme mouvante et le pivotement qu’elle venait de faire avait eu pour effet de boucher la seule issue. Le même scénario se répétait, Ned était de nouveau bloqué et instinctivement, il couvrit son nez avec son écharpe au cas où du gaz venait à se répandre une nouvelle fois. Il ordonna à Djaymily de se protéger également, mais après quelques secondes, aucune étrange fumée ne s’échappa du plafond. À la place, de multiples tuyaux jaillirent brusquement des murs, transperçant au passage la somptueuse fresque dendérienne. Ned découvrit aussi deux escarméras placées en hauteur de chaque côté de la pièce.

« On est filmés. » dit Ned d’une voix sérieuse.

Tout à coup, une dernière escarméra, derrière le duo cette fois-ci, se mit à projeter une grande image sur le mur d’en face. Celle-ci se brouilla un moment, sans doute à cause des interférences dues à la profondeur souterraine, puis lorsqu’elle reprit en qualité, elle présenta un homme. L’image ne retranscrivait que son buste, mais cela ne masquait en rien son imposante carrure. Son visage bruni, aux traits épais et irréguliers, était en partie caché par une barbe hirsute et mal taillée. Il portait un foulard qui recouvrait sa tête et une armure en cuir renforcé, ornée de divers joyaux dont la brillance éblouirait le soleil lui-même. Sur son épaule trônait un énorme corbeau au bec tranchant et aux yeux injectés de sang.

« Eh bien, chers aventuriers, vous m’avez l’air pris au piège. Jajajajajaja ! ria l’énergumène d’une voix grasse.
- Chef Yayah, je présume ? répondit Ned sereinement.
- Ravi de faire votre connaissance, jeunes gens. Dommage que cette rencontre doive s’écourter, c’est déjà un exploit que vous soyez parvenus à échapper aux pièges et à mes hommes.
- C’était que du menu fretin, ils ne faisaient pas le poids. Tu seras le prochain à tomber.
- Jajajajaja ! Je te trouve bien présomptueux mon garçon, tu n’es pas en position d’intimider qui que ce soit. Vois-tu, cette pièce sera bientôt en proie aux flammes et malheureusement pour vous, vous n’avez aucune porte de sortie. Par ailleurs, je suis désolé de devoir faire disparaître ton joli minois, jeune fille.
- La ferme ! grogna Djaymily.
- Jajajaja, ça c’est du caractère comme je l’aime ! Enfin bref, ce fut un plaisir, intrépides explorateurs. Et rassurez-vous, vos compagnons vous rejoindront sous peu dans l’autre monde. À l’heure actuelle, ils sont aux prises avec mes guerriers, juste en dessous de vous. Je me demande qui entendra les cris d’agonie de qui en premier, jajajaja ! Adieu ! »

L’escarméra cessa de diffuser son image. La tension monta d’un cran. Cette fois-ci, aucune énigme pour essayer d’échapper au piège, l’Ordre ne faisait pas de cadeaux.

« Eh bien, nous voilà dans de beaux draps, s’amusa Ned.
- Non mais je rêve ! Tu peux au moins essayer de trouver une solution, j’ai pas envie de cramer ! »

A peine eut-elle terminé sa phrase que de d’intenses flammes jaillirent des tuyaux qui jonchaient les murs. Ned se jeta de justesse sur Djaymily pour la sauver d’une fournaise ardente, mais dans son bond, son bras traversa le feu, ce qui ne manqua pas de le brûler sévèrement. À chaque seconde qui s’écoulait, une nouvelle flamme faisait son apparition. Les deux aventuriers avaient désormais moins d’une minute devant eux pour trouver une échappatoire, avant que les brûlures et l’asphyxie ne mettent définitivement un terme à leur expédition. Heureusement, le chef Yayah leur avait laissé une seule information : le reste du groupe se trouvait en dessous d’eux. Le sol semblait être fait en pierre et Ned, réalisant cela, tira immédiatement ses sabres.

« Prions pour que le sol soit fin. »

Le pirate somma Djaymily de se placer à côté de lui, puis il croisa ses lames en direction du sol.

« Ashita Nashi ! »

De toutes ses forces et d’un vif mouvement d’aller-retour, il fendit la roche sous leurs pieds. La plateforme s’effondra dans un grondement fracassant et le duo chuta avec la pierre. Les deux compagnons de fortune s’écrasèrent lourdement au sol et les débris rocheux manquèrent de s’abattre sur eux. Ils se relevèrent péniblement et lorsqu’ils reprirent leurs esprits, un lieu gargantuesque s’offrit à eux. Cet endroit n’avait rien à voir avec toutes les autres pièces. L’immensité de la salle, les innombrables objets de valeur présents, le crâne de pierre gigantesque qui surplombait ce qui semblait être l’entrée principale, cela ne faisait aucun doute pour Ned, ils se trouvaient dans la chambre funéraire du Seigneur denderien.

Azerios, Kuro et Harrison se tenaient au milieu de la grande salle, là où trônait un grand cercueil en or. À ses pieds, Djaymily trouva la tête de Caleb, le guide qui les avait conduits ici. Un frisson lui parcourut l’échine et elle remarqua que le sabre de son partenaire était recouvert de sang. Elle vit ensuite Harrison, assit sur un bloc de pierre, qui paraissait, étrangement, être bien plus énergique et délirant que d’habitude. Kuro et Azerios, quant à eux, semblaient être sur leurs gardes, mais aussi étonnés d’avoir vu leurs camarades chuter du plafond. De l’autre côté de la pièce, se tenaient une quinzaine d’hommes armés jusqu’aux dents.

Mais pour Ned, c’est une toute autre scène qui se présenta à lui. D’immenses serpents aux crocs acérés l’entouraient des deux côtés de la salle. Du venin jaillissait de leurs gueules béantes et ces horribles monstres semblaient prêts à fondre sur lui. Il empoigna fermement ses katanas. Parce que s’il y avait bien une chose que sa jeunesse passée dans le désert lui avait apprise, c’est que les serpents : il les détestait.
https://www.onepiece-requiem.net/t22846-ned-mayhemhttps://www.onepiece-requiem.net/t22864-ft-ned-mayhem
Kurogane Shinobu
Kurogane Shinobu


Feuille de personnage
Dorikis: 1960
Popularité: -101
Intégrité: -68

Ven 28 Mai 2021 - 16:09

Kuro regardait les gens dans la pièce. Azerios et Harrisson étaient près d'elle. Et en face, une quinzaine d'individus enturbannés. Et le guide s'était avéré être un traitre. Bref, rien de nouveau dans le tombeau. Et c'est alors qu'un type se détacha de la masse et se mit à causer. Rien d'original, le speech habituel des méchants. Mais c'était trop long pour Kuro. La pistolera n'avait pas grande patience, alors, elle mit fin à la tirade du sbire assez brutalement. Une balle dans la tête, l'homme s'effondre, raide mort. Ses copains étaient abasourdis. Et la belle de se justifier.

"Non, mais c'était super long! Il allait nous raconter sa vie. Toute sa vie! Vous vous rendez compte! Tu t'en fiches, il s'en fiche, tout le monde s'en fiche! Et Kuro aussi! C'est le problème avec les méchants : ils parlent trop! Avant même d'attaquer, ils assomment Kuro avec des long discours. Il veulent faire mourir d'ennui Kuro? C'est interdit pas la Loi! Respectez la Kurotorité!"

Sans s'en rendre compte, Kuro se mit à parler encore plus que celui qu'elle venait de descendre. Mais elle fut interrompue par un carreau d'arbalète qui venait de claquer à ses pieds.

"Hé, mais ça ne va pô?! Bande de mâles autruches! C'est super malpoli de tirer sur Kuro quand Kuro parle! C'est comme ça, c'est la Loi! Respectez la Kurotorité!"

"C'est ce que tu viens de faire à notre chef!"

"Non, c'est faux! On n'a pas le droit d'utiliser la Kurotorité contre Kuro, c'est interdit! Ca ne se fait pô!"

Ce à quoi les mujahidins répondirent par une nouvelle volée de flèches. Instinctivement, la musicienne se mit à l'abri. Quand soudain, le plafond s'effondra.

"Une pluie de rochers? Etrange la météo du coin..." commenta-t-elle.

Mais, le petit brin de femme ne se laissa pas distraire pour autant. Immédiatement, elle riposta aux tirs de l'Ordre, faisant deux blessés et un mort en trois coups de feu.

"Voilà ce qui attend ceux qui défient la Kurotorité, bande de canards!"
https://www.onepiece-requiem.net/t9849-kuro-confusion-savonhttps://www.onepiece-requiem.net/t15540-les-kuronneries
Azerios
Azerios

♦ Localisation : West Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3290
Popularité: -84
Intégrité: -35

Sam 29 Mai 2021 - 19:02

Et soudain surgit l'un des enturbannés. Il commença un monologue terriblement long, et surtout terriblement inintéressant. C'est Kuro qui les libéra tous de ce discours barbant, d'une balle en pleine tête et l'homme s'écroula sur le coup. Le rookie surpris tourna son regard vers son jeune compagnon qui, commença a se justifier. Ce geste soudain, bien qu'appréciable, n'allait certainement pas arranger leurs affaires et un échange musclé semblait inévitable. Elle fut effectivement interrompue dans son propre monologue par un tir d'arbalète, le projectile claqua à ses pieds et l'un de leurs assaillants entrepris un court échange avec la pistolero en herbe. Les choses ne tardèrent pas à dégénérer, et rapidement d'autres carreaux d'arbalète furent décochés.

Mais ils n'eurent pas le temps de réagir qu'un bruit sourd retentit, jetant un coup d’œil derrière eux, le jeune homme remarqua qu'une partie du plafond s’effondrait. Dans un nuage de poussière et de débris, il aperçu avec soulagement Ned et Djaymily et le simple fait de les voir en vie lui redonna la pêche. Kuro fit feu à volonté sur leurs adversaires, pas de quartier, accompagnée par Djaymily qui fit aussitôt cracher sa carabine. Il fallait s'occuper d'Harrison, Azerios l’agrippa alors par le col et plongea derrière ce qui ressemblait à un sarcophage de pierre afin de l'y attirer pour le mettre à l’abri.

Une fois l'explorateur en plein délire préservé des salves de projectiles, le pirate profita de l'épais nuage de poussière et de la confusion qui découlait de cet effondrement soudain, pour contourner les quelques enturbannés restant.



C'est par ici que ça se passe les gars...


Devant lui se trouvaient deux hommes, qui surpris, eurent à peine le temps de se retourner. Le rookie dégaina sa lame dans un geste rapide et leur infligea tour à tour une estocade mortelle. Les deux hommes s'écroulant dans la poussière, il remarqua que Ned se tenait non loin, ses deux sabres brandis. Mais lorsqu'il s'approcha, ce dernier l'attaqua férocement et ne s'attendant pas à ce revirement de situation, il ne put esquiver complètement l'attaque. Une entaille au bras droit plus tard, Azerios du contrer une nouvelle attaque provenant de son camarade d'exploration. Il ne semblait pas au meilleur de sa forme, peut être était il lui aussi drogué ?


Heu Ned ? Bordel c'est pas le moment... Qu'est ce que tu fous ?


Regardez moi ça. Les insectes qui se bouffent entre eux.


Ne lui laissant pas le loisir de philosopher plus longtemps, le pirate bondit rapidement sabre en main pour éliminer ce nouvel adversaire. D'autres enturbannés avaient fait irruption dans le tombeau, difficile de les dénombrer, il fallait rapidement trouver une solution pour faire reprendre ses esprits à Ned qui de toute évidence les gênerait plus qu'autre chose dans une telle situation. Ne pouvant se résoudre à tuer Ned, il profita d'un vif échange au sabre pour lui assener un violent coup de tête, et presque désolé, profita du choc pour le faire basculer dans les escaliers.

Momentanément hors de portée des lames de son acolyte qui semblait lui aussi en plein trip, Azerios se rua en direction de Djaymily et Kuro. Les deux femmes semblaient presque s'amuser, tirant dans tous les sens comme si elles étaient dans une vulgaire fête foraine.



Et un de plus pour moi chérie... Je vais arriver à court de munition Aze... Tu peux m'expliquer ce qu'il se passe ici ?!

Aucune idée... Ned n'a pas l'air dans son état normal. Et pour ce que ça vaut Harrison aussi est hors jeu...

On s'en contrefous d'Harrison... Ned a été exposé à une sorte de gaz plus haut... Et il semble qu'on soit tombé dans une espèce de traquenard.


Aux prises avec un ennemi qui lui assenait coups de sabre sur coup de sabre, ce dernier tiqua lorsque Djaymily parla de l'épisode du gaz. Mais avant que le rookie puisse tenter de le questionner à ce sujet, une balle lui traversa le crâne. Y'a pas à dire, malgré ses airs enfantins, Kuro était une tireuse redoutable et serait probablement un atout si elle acceptait de tailler la route en leur compagnie. Mais avant même de parler de tout ça, encore fallait il se sortir de cet guet-apens.

Affrontant tant bien que mal un nouvel adversaire, son duel fut interrompu par le retour de Ned, qui trancha  le mujahidins dans le dos, ne lui laissant aucune chance d'en réchapper. Et s'ensuivit un nouvel échange au sabre avec celui qui était censé être dans le même camp. Il n'y allait pas de main morte, frappant de ses deux sabres avec la ferme intention de tuer, son style de combat était fluide et difficile à contrer avec un sabre seulement. Les deux hommes arrivèrent alors à proximité d'un enturbanné qui s'affairait à recharger son arbalète. Ne souhaitant pas lui laisser ce luxe, le rookie para les sabres de Ned avec sa propre lame, dans le même temps il saisit au passage un objet qui ressemblait à une espèce d'explosif à proximité et le lança aux pieds du mujahidin qui hurla de terreur. L'objet éclata mais pas de flammes ni d'explosion, un petit nuage coloré s'évapora peu à peu.

Repoussant de nouveau le jeune archéologue fou, il assista alors à une scène étrange. Le membre du Temple des Sables qu'il venait de viser avec ce qu'il croyait être une bombe lâcha brusquement son arme. Il paniqua, se dégagea du nuage de fumée et s'empressa de chercher quelque chose dans sa tunique. Il en sortit un petit flacon mais n'eut pas le temps de le déboucher que sa main fut tranchée, et il mordit la poussière. Le rookie ramassa le petit flacon qui contenait une substance violacée. Que diable pouvait bien contenir ce petit flacon ? Sans doute s'agissait il d'autre chose qu'un vulgaire fumigène, et il détenait désormais un semblant d'antidote. Il mit donc sa lame sous la gorge du manchot qui peinait à se relever dans la douleur.



Mon ami ? Que lui arrive-t-il ? Et qu'y a t il dans le flacon ?


L'homme ne dit mot et se contenta de cracher a ses pieds, ce qui lui valut un voyage express vers l'au delà. Une fois la gorge de ce dernier trancher, le pirate jeta un œil en direction du tombeau. Harrison avait disparu, scrutant la pièce du regard, il fut rejoint par Djaymily qui était arrivé à court de munition, la situation ne se présentait pas bien du tout. Et soudain, ce fut le drame, un violent coup frappa Azerios à l'arrière du crane, le projetant au sol. C'était Harrison, qui venait de le cogner avec une sorte de sceptre doré, ornée de joyaux. Ce dernier se mit à rire, et donna quelques coups dans le vent, les yeux écarquillés avant d'être stoppé. Djaymily lui assena un violent coup de crosse de sa carabine tout droit dans les valseuses et il s'écroula. Elle se précipita alors pour aider son compagnon à se relever, le coup derrière la tête l'avait quelque peu sonné.

D'autres hommes entrèrent alors dans la chambre funéraire, à mesure que le nombre d'adversaire augmentait, leur chance de sortir d'ici vivant elle, réduisait fortement. Et parmi eux, celui qui avait l'air de donner les ordres, le chef des salopards s'avança, un homme imposant enturbanné lui aussi avec un piaf sur l'épaule. Vêtu d'une armure de cuir cloutée, ornée de joyaux il regarda successivement les cadavres de ses hommes qui jonchaient le sol.



Jajajajajaja ! Bon sang, faut il que je m'occupe de ces laquais moi même ?! Finissez-en !

Merde... Il en sort de partout... K.. Kuro ! Amène toi, faut qu'on bou...


Il fut interrompu par le sifflement d'une lame qu'il évita de justesse, poussé par son bras droit. Ned revenait à la charge et Djaymily l'ayant empêché de tuer son capitaine, fut prise pour cible. Elle para les attaques tant bien que mal à l'aide de sa carabine. Se relevant d'un bond pour lui prêter assistance, il saisit Ned par son foulard pour tenter de stopper sa folie. Ce dernier fit volte-face et changea de cible, fendant l'air de ses deux lames avec force. C'est alors que la gâchette légère passa sa carabine autour du cou de l’archéologue, comme pour l'étrangler, ce qui permit au pirate de lui donner un puissant coup de poing dans le thorax. Le souffle coupé, leur compagnon confus se recroquevilla légèrement, et tenta de retrouver sa respiration. Tentant le tout pour le tout et se disant que de toute façon pour eux les carottes étaient cuites, Azerios déboucha le flacon, le saisit par le foulard et versa le contenant dans sa bouche avant de lui forcer à déglutir en lui bouchant les narines.


Cul sec l'ami !


Un carreau d’arbalète le frappa alors de plein fouet et se logea dans sa cuisse gauche, provoquant une nouvelle douleur vive. Tournant le regard en direction du tireur, il compta pas moins de huit hommes en plus de celui qui semblait être aux commandes ici. Kuro n'était probablement pas loin mais avait arrêté de tirer, Djaymily n'avait plus de munitions, Harrison était out et l'état de Ned était plus qu'incertain. Quand à lui, il avait connu des jours meilleurs, écorché de partout, voila qu'il se retrouvait avec un carreau d'une trentaine de centimètres planté dans la cuisse.

Les choses ne se présentait vraiment pas bien, fatigué et endolori, le rookie de south blue se dit une fois de plus qu'il aurait sans doute mieux fait de s'abstenir et de rester couché.
https://www.onepiece-requiem.net/t22639-itsuake-a-la-recherche-daventurehttps://www.onepiece-requiem.net/t22660-itsuake-rookie-de-south-
Ned Mayhem
Ned Mayhem

♦ Localisation : West Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1050
Popularité: 4
Intégrité: 0

Dim 6 Juin 2021 - 6:41

« Bleuarf ! »

Le liquide s’écoula brutalement dans la gorge de Ned, qui manqua de s’étrangler en dégurgitant. Déboussolé, il secoua la tête, comme pour tenter de remettre physiquement ses idées en place. Son esprit s’était égaré un certain temps et il semblait reprendre lentement possession de son corps. A mesure que sa conscience se diffusait pleinement dans sa tête, ses sens firent de nouveau surface. Il ressentit alors une vive douleur au crâne et au thorax, puis tâta son nez endolori du bout des doigts. De plus, deux sévères blessures se ravivèrent. Son épaule percée et son bras brûlé lui valurent d’éprouver une souffrance bien plus coriace.

Ned tenta de faire abstraction de ses lésions et fit appel à sa raison pour cerner au mieux la situation, qui semblait à première vue préoccupante. Les immenses serpents aux gueules béantes et à l’air hostile avaient été remplacés par ses trois autres compagnons d’expédition, qu’il retrouvait enfin en vie. Un large sourire fendit son visage, se réjouissant qu’ils aient survécu à ce dangereux labyrinthe. Mais son contentement ne s’éternisa pas, malgré les obstacles franchis, le groupe entier se retrouvait cette fois-ci fourré dans un guêpier redoutable, car les serpents qui obscurcissaient la grande chambre funéraire n’étaient, au départ, pas seulement au nombre de trois. Le reste des bêtes s’était transformé en un groupe d’adeptes enturbannés dont l’accoutrement était passablement identique à celui des membres de l’Ordre qu’il avait affronté avec Djaymily.

Nul doute pour Ned, ces nouveaux énergumènes faisaient bel et bien partie de l’OTS. Malgré la douleur qui l’assaillait et son esprit encore embrumé, il fallait faire état de la situation afin d’y prendre part. Les membres de l’Ordre semblaient avoir engagé le combat avec l’équipe d’aventuriers, mais un autre élément intrigua l’archéologue. Il constata avec désarroi qu’il tenait ses sabres en main, et cet élément le perturba étant donné qu’il avait perdu le contrôle de son corps durant un certain moment. Il espérait sincèrement qu’il n’avait pas attaqué une personne de son groupe, car s’il avait blessé l’un de ses compagnons, se sortir de ce pétrin serait compliqué.

Perdu au milieu de l’action, Ned se tourna vers Azerios et se figea lorsqu’il vit que celui-ci était mal en point.

« Merde, me dis pas que c’est moi qui t’ai fait ça ? s’écria l’archéologue, effaré d’avoir attenté à la vie d’un de ses compagnons de route. »

Bien que le groupe se soit formé un en éclair et qu’ils ne se connaissaient que depuis quelques heures, une certaine confiance et sympathie s’étaient installées dans l’équipe. Les émotions fortes liées aux innombrables obstacles parcourus en étaient à l’origine. Ned retrouva son calme olympien et sa raison, qui lui signalèrent qu’Azerios avait en réalité été touché par un tir d’arbalète. Parmi les membres de l’Ordre qui accouraient ici et là dans l’immense chambre funéraire, il reconnut au loin un homme qui lui était familier. Sa carrure impressionnante et le corbeau infernal qui trônait sur son épaule ne trompaient guère. Ce bonhomme aux traits tirés n’était nul autre que le chef Yayah, qui commandait apparemment la bande de fanatiques qui protégeait les ruines et qui avait failli causer sa mort ainsi que celle de Djaymily quelques minutes plus tôt.

Récupérer les trésors était, certes, l’objectif principal du groupe, toutefois, Ned n’avait pas oublié ce qui l’avait conduit à Hinu Town : exterminer purement et simplement l’OTS et récupérer des informations sur la déportation de sa mère. La présence de l’Ordre ici causait évidemment des difficultés à l’équipe, mais en réalité, cela lui mâchait grandement le travail. Si, bien sûr, il s’en sortait vivant après être venu à bout de ces illuminés. Et dans une bataille, quoi de mieux que de couper la tête du commandant pour mieux démoraliser les troupes ? La cible était claire : il fallait éliminer ce fameux chef Yayah. C’était un bon message d’avertissement à envoyer au gourou Abu Mussa à la tête de l’OTS.

En investiguant les lieux de son regard devenu mirador, Ned aperçut Harrison qui se tortillait au sol, les deux mains sur ses bijoux de famille. Ses yeux étaient vides et étrangement, il riait aux éclats sans interruption. L’explorateur « de légende » semblait nager en plein délire et il ne fallut pas un grand effort de réflexion à Ned pour deviner l’auteur de ce coup dans les roubignoles. Quoi qu’il en soit, le bonhomme allait être inévitablement un fardeau et l’abandonner à son sort n’était pas une décision envisageable étant donné la lâcheté de cet acte.

« Alors c’est à ça que je ressemblais quand je délirais ?
- T’imagines même pas… lança Djaymily tout en envoyant un coup de crosse dans les gencives d’un enturbanné. »

Les membres de l’Ordre, sortant de cachettes improbables, se faisaient de plus en plus nombreux et la pièce n’allait plus tarder à être totalement envahie. Le groupe devait agir vite, mais ce n’était pas chose aisée à cause de l’état de ses membres. La priorité était de s’occuper d’Harrison, qui semblait en proie à la même substance hallucinogène inhalée par l’archéologue un peu plus tôt. Ned se souvint alors que le liquide qu’Azerios venait de lui forcer à avaler l’avait ramené à la raison. Pas de doute, il s’agissait d’un antidote.

« Aze ! Ce flacon-là, où est-ce que tu l’as récupéré ? s’écria Ned, dont la voix peinait à porter à cause de la fatigue qu’il ressentait. »

Son compagnon blessé lui répondit qu’il l’avait pris des mains de l’adepte qui gisait au sol et dont la tête était séparée du corps. Ni une ni deux, Ned se rua sur le membre de l’Ordre le plus proche, déterminé à récupérer l’antidote sur son cadavre afin de sauver Harrison et d’extirper l’équipe d’explorateurs de ces lieux sombres. Dans sa course, alors qu’il s’apprêtait à abattre une lame sur la poitrine d’un adepte au visage masqué par un foulard noir, il fut stoppé net par un coup de poing d’une violence démesurée qui l’envoya valser quelques mètres plus loin. Le pirate termina son vol plané en s’écrasant sur le tombeau du Seigneur denderien, ce qui lui valut de lâcher un grognement de douleur. Sonné et la vue brouillée, il releva la tête difficilement.

« Comme si j’allais vous laisser faire ! Jajajaja ! »

Le regard noir du chef Yayah aurait pu faire blêmir les plus grands conquérants des mers. Ned se remit d’aplomb lentement et s’élança à nouveau, cette fois-ci en direction du colosse, avec la ferme intention de le faire tomber définitivement. Arrivé à sa hauteur, il bondit et se mit à tourner sur lui-même dans les airs pour donner de la vitesse à l’attaque qu’il prévoyait. Malheureusement, malgré sa véhémence, il fut saisi subitement par le mastodonte, dont la poigne s’était refermée sur son écharpe. En un éclair, il frappa d’un coup de genou en direction du plexus de l’archéologue. L’onde de choc fut brutale et Ned se recroquevilla, contraint par la souffrance, puis cracha une gerbe de sang.

L’homme ne se contenta pas de cette attaque et en profita pour dégainer son sabre. La lame courbée fondit sur le pirate qui para de justesse en croisant ses katanas. Mais la collision au tintement métallique était féroce, bien trop pour que Ned puisse y résister plus d’une seconde. L’entrechoquement venait de raviver sa plaie à l’épaule. Le pirate poussa un cri de douleur et Yayah le balaya de son champ de vision d’un coup de pied dans le ventre.

« Moustique. »

Ned, au sol, tenta vainement de se redresser. Le colosse tourna le regard et un sourire fendit son visage.

« Mais qu’est-ce que je vois là ? Jajajaja ! Si vous ramenez une gamine dans un endroit pareil, assurez-vous au moins de la protéger correctement !
- Merde, Kuro ! hurla désespérément Ned. »

Le Chef Yayah se jeta à toute vitesse en direction de la gamine aux pistolets. Personne n’avait l’air en mesure de l’aider contre cet assaut redoutable qui lui tombait dessus.
https://www.onepiece-requiem.net/t22846-ned-mayhemhttps://www.onepiece-requiem.net/t22864-ft-ned-mayhem
Kurogane Shinobu
Kurogane Shinobu


Feuille de personnage
Dorikis: 1960
Popularité: -101
Intégrité: -68

Lun 7 Juin 2021 - 16:24

Ca pétaradait en rythme, et ça, Kuro aimait bien. Par contre que la copine d'Azerios soit aussi douée, ça, ça ne lui plaisait pas. Elle n'avait pas envie de perdre face à cette Djaymily à la poitrine trop grosse pour être honnête. Malgré quelques ratés, la mini-pistolera avait mis pas loin de 90% de coups au but. Et avait fait presque autant de victimes! Seulement, les ennemis continuaient d'affluer.

"Non, mais c'est pas vrai! Il en arrive encore? Ils sont pire que des oiseaux! Non, en fait y'a pas pire que les oiseaux!"

Et puis soudain, le "clic" caractéristique d'une fin de chargeur se fit entendre. Immédiatement, la snipeur se mit à couvert et rechargea son arme. Sans compter le remplissage de munitions qu'elle venait d'effectuer, elle avait juste de quoi faire le plein une fois de ses deux armes, soit un peu moins d'une trentaine de tirs au total. Bref, ça allait être juste. Et encore plus tendu si d'autres fanatiques décident à rentrer en scène. Et plus difficile encore si nos compagnons nous attaquent?

"Mais qu'est ce qu'il fiche cet andouille de Ned?"

Personne ne lui répondit, et c'était pas plus mal, car des enturbannés essayaient de les prendre à revers. Malheureusement, un tir de barrage de Kuro solda leur initiative par un échec cuisant. Ca sentait mauvais, la musicienne le savait. Elle venait d'utiliser ses deux derniers racks de cartouches. quatorze tirs, pas un de plus. Il fallait vraiment se tirer d'ici. Avant de se retrouver sans munitions, submergés par le nombre d'adversaires.

Fort heureusement Ned avait repris ses esprits et combattait enfin du bon côté. Quoique, ça n'aurait pas dérangé Kuro de lui mettre amicalement une balle dans le genou de l'archéologue. Histoire de le punir de ne pas lui avoir donné d'alcool au camp. Cependant, son retour rééquilibrait légèrement le rapport de forces, alors la sanction attendra. D'autant plus que le jeune homme avait choisi un sacré morceau. Un peu trop gros pour lui d'ailleurs car il eut vite fait de se faire envoyer bouler par le colosse. Et l'armoire à glace menaçait à présent de s'en prendre à Kuro!

Mais c'était sans compter sur la vivacité de la pistolera. A la vitesse de l'éclair, elle avait évité la charge de Yayah et avait même eu le temps de faire feu.

"Tu es lent. Même pour tomber, tu es lent… "

Le colosse s'effondra et tout le monde retint son souffle. Et ce n'est que lorsque ce dernier se mit à mugir de rage et de désespoir face à la perte de son compagnon à plumes que tous comprirent qu'elle n'avait pas abattu le chef de la bande, mais la menace la plus importante, pour elle, en tous cas. En effet, Kuro dans sa détestation absolue de tous les oiseaux, avait cru que c'était le volatile qui, à l'aide d'une vile ruse d'oiseau, contrôlait d'une façon ou d'une autre la géant des sables.

"Ta daaam! encore une victoire de Kuro face aux oiseaux!" entonna-t-elle joyeusement.

Ivre de rage, Yayah chargea la mini-pirate qui eut beau lui tirer dessus, ses munitions semblaient sans effet. Violemment percutée par son adversaire, ce dernier profita de l'effet de surprise pour littéralement battre Kuro comme un tapis. Et, en moins de temps qu'il ne faut pour dire Alabasta, la musicienne chut lourdement au sol, sonnée par la dernière frappe que venait de lui assener le chef de bande.
https://www.onepiece-requiem.net/t9849-kuro-confusion-savonhttps://www.onepiece-requiem.net/t15540-les-kuronneries
Azerios
Azerios

♦ Localisation : West Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3290
Popularité: -84
Intégrité: -35

Lun 7 Juin 2021 - 19:04

Ned avait repris ses esprits et ce n'était pas plus mal, car ils allaient avoir besoin de toutes les forces disponibles pour se sortir de ce guêpier. Par chance cette étrange substance avait eu pour effet d’annihiler la drogue présente dans son organisme. L’archéologue ne semblait pas se souvenir de ce qu’il avait fait lorsqu’il était sous l’emprise de la substance, il demanda même si il était à l’origine des blessures de son équipier. Il entreprit rapidement de trouver une solution pour sortir Harrison de son état second, lui qui se contentait de courir dans tous les sens et de mettre des objets dans son sac en riant. Le rookie lui confia alors qu'il avait trouvé le flacon sur l'un des adeptes et Ned se précipita surement dans l'optique d'en trouver un autre. Mais il fut stoppé net dans sa course par le supposé leader du groupe, qui frappa et le dégagea d'un coup de pied. Il ne fallut que quelques secondes pour que le colosse se précipite cette fois-ci en direction de Kuro, qui l'esquiva au dernier moment, un coup de feu retentit.


Merde... Djay ! Attrape !


Le rookie saisit ses deux revolvers et les lança a son second qui les attrapa en vol, afin de lui donner de quoi exprimer ses aptitudes de tireur, puis il se tourna en direction de Kuro, sabre en main prêt à fondre sur le colosse pour lui prêter main forte. Quelle ne fut pas sa surprise quand il remarqua que la jeune femme venait d'abattre le corbeau du chef, qui entra dans une colère noire laissant échapper un hurlement de rage a en faire vibrer les sombres parois du tombeau. La pistolero tira a plusieurs reprises, mais impossible de stopper le berserker qui la percuta violemment. Et comme si ça ne suffisait pas, il lui porta un coup puissant pour l'enfoncer littéralement. Le jeune pirate se rua alors dans sa direction, tant bien que mal, mais il était trop tard, le grand chef Yayah s'apprêtait à frapper de nouveau.

C'est alors qu'un vase de bronze vola et alla frapper le colosse dans le dos. Il s'interrompit et lui comme Azerios regardèrent qui avait bien pu jeter ce vase. C'était Harrison, qui se trouvait un peu plus haut, qui lançait projectiles après projectiles en riant de manière hystérique. Cette distraction permis au rookie d'atteindre une Kuro sonnée. Couvert par Djaymily, il l'empoigna par le col, et la traina en arrière avec lui pour éviter que le géant des sables ne termine ce qu'il avait commencé.



Vous ne m'échapperez pas... Ce tombeau sera VOTRE TOMBEAU !


D'un coup sec il frappa Azerios dans le dos et le projeta contre la parois rocheuse comme si il s'agissait d'un vulgaire jouet. Diminué par ses blessures, il n’avait pas pu esquiver. Il voulu en finir et donna un nouveau coup, que le rookie para avec difficulté de son sabre. Véritable force de la nature, le chef Yayah appuyait de toutes ses forces, faisant ployer peu a peu son adversaire et les quelques tirs de revolvers que Djaymily lui infligea ne le dérangèrent pas plus que ça, bien au contraire, sa rage prenant le dessus, il avait l’air d’être à l’épreuve de tout.

Épuisé, blessé et alors qu'il perdait tout espoir de sortir d'ici, qu'il sentait sa fin arriver, le sol se mit à trembler. Le colosse relâcha un peu la pression et jeta un coup d’œil derrière lui, quelque chose était en train de se produire dans le tombeau. Les énormes visages de pierre présents sur les murs ouvrirent la bouche dans un bruit assourdissant et du sable s'en déversa, coulant de façon ininterrompue. Profitant d'un moment inattention, le pirate roula au sol et se releva aux côtés de Kuro.

Plus haut, son énorme sac à dos prêt a exploser tant il était rempli, l'air triomphant bien que complétement ahuri, Harrison hurla quelque chose dans une langue inconnue avant de repartir dans un fou rire d'anthologie. Surement toujours sous l'emprise des toxines, il était probablement à l'origine de ce qui était en train de se produire. Quelques enturbannés se mirent a hurler des paroles inaudibles, certains se mirent à courir, d'autres brandirent leurs armes et ce qu'il leur restait de courage pour repartir au combat.



Il faut qu'on bouge !


Il ne fallait pas rester là, les sables finiraient sans doute par remplir le tombeau, Djaymily arriva aux côtés de Kuro et l'aida a se relever pendant qu'Azerios se dirigea en boitant vers Harrison, il fut freiné par un membre du culte armé de deux dagues, mais n’eut pas le temps d’affronter ce dernier, il fut emporter par un nouveau flot de sable qui se déversait par une trappe s’ouvrant au plafond. Aucune trace de Ned dans tout ce foutoir, le temps était désormais compté.


Dernière édition par Azerios le Lun 14 Juin 2021 - 15:31, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t22639-itsuake-a-la-recherche-daventurehttps://www.onepiece-requiem.net/t22660-itsuake-rookie-de-south-
Ned Mayhem
Ned Mayhem

♦ Localisation : West Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1050
Popularité: 4
Intégrité: 0

Mer 9 Juin 2021 - 7:57

Le sablier venait de se retourner, c’était bien le cas de le dire. Désormais, la situation virait à la course contre la montre. Les flots incessants de sable se déversaient dans l’immense chambre funéraire, s’amoncelant à une vitesse folle et emportant avec eux les malchanceux. Au milieu de la salle, près du tombeau du Seigneur denderien, là où le sable ne s’était pas encore immiscé, Ned s’était remis d’aplomb. Non sans difficulté, certes, mais il était bel et bien debout, sabres en main et le regard déterminé, se préparant à l’affrontement qui se profilait. Mais alors que les amas de sable se faisaient de plus en plus nombreux, des débris rocheux succédèrent à ce premier incident. Le tombeau tout entier tremblait vivement, brisant au passage les constructions dendériennes. On entendit l’écho des craquements de pierre et le sol se fendait lentement. La pièce n’allait pas tarder à disparaître sous les décombres. Dans ce brouhaha constant, Ned avait de nouveau perdu de vue ses compagnons d’expédition et la dernière personne qu’il avait pu apercevoir était Harrison, nageant en plein délire et déblatérant des mots inaudibles. L’explorateur était sans nul doute à l’origine de cette catastrophe.

Face à l’archéologue bien amoché mais pas moins hardi se trouvait le chef Yayah, fou de rage. Sa peau avait quasiment viré au rouge, ses muscles déjà imposants semblaient avoir doublé de volume et étaient recouverts de veines prêtes à exploser, lui donnant ainsi un aspect plus que monstrueux. Les traits de son visage s’étaient resserrés et la noirceur dans son regard traduisait sa colère inapaisable. Chose étonnante, de chaudes larmes ruisselaient le long de ses épaisses joues.

« Vous avez osé tuer mon Mouchka…Mon petit Mouchka, il était MIGNON !! Yé né vous lé pardonn’rai yamais ! Yé vé vous briser et yé vé vous tourturez yusqu’à ce qué vous regrettiez d’avoir toué MON Mouchka ! » hurla le chef Yayah dont la haine lui avait conféré un accent plus qu’improbable.

Ned n’eut pas même le temps de lui lancer une petite réflexion moqueuse que Yayah fondit sur lui à une vitesse ahurissante. Malgré son gros gabarit, la rapidité à laquelle il se rua sur le sabreur semblait irréelle. In extrémis, Ned para l’assaut armé du géant de ses deux sabres placés à l’horizontal. Hélas, sa force était bien ridicule en comparaison de celle du chef des adeptes. Le choc des lames créa une onde qui repoussa l’archéologue qui n’avait pas pu résister à l’attaque en maintenant sa parade. Yayah était bien trop puissant pour lui, d’autant plus que la colère qui l’animait paraissait le rendre invincible.

Alors que le pirate se remettait en garde, Yayah bondit à nouveau avec une vélocité bien trop grande pour que les yeux du jeune homme puissent suivre. D’épaisses phalanges s’écrasèrent sur sa mâchoire et le projetèrent au loin. Le gaillard fulminant ne lui laissa même pas le loisir de s’écraser qu’il se jeta à sa hauteur et abattit sa lame en direction du garçon. Dans les airs, Ned eut un réflexe, qui relevait plus d’un dernier instinct de survie que d’un réel automatisme, et se tourna promptement pour esquiver le coup. La lame courbée lui taillada légèrement le bras gauche et sans cette réaction, le tranchant du sabre aurait sans aucun doute emporté définitivement son membre. Le pirate termina sa course sur le sol craquelé, puis se redressa dans un grognement de douleur. Presque aux portes de la mort, il ne lui restait plus qu’une solution : tenter le tout pour le tout. Fier ou orgueilleux comme un samouraï, il n’avait pas même considéré la fuite comme une option. Yayah était bien trop fort, il lui fallait donc user de sa technique la plus puissante et prier pour que le géant s’écroule et soit emporté par les décombres.

« Nitōryū… »

Tout à coup, alors que Ned s’apprêtait à attaquer en usant de ses dernières forces, le vacarme assourdissant qui régnait dans le tombeau s’intensifia brutalement. Un des crânes de pierre qui déversait continuellement du sable se décrocha sous la pression d’autres débris, puis roula jusqu’au centre de la pièce, emportant tout sur son passage, y compris le cercueil doré du Seigneur, et sépara les deux adversaires. Un flot de sable engloutit le jeune pirate qui ne put lutter contre ce courant inopiné. D’autres adeptes de l’OTS qui, aux aguets, observaient leur grand chef ridiculiser le pauvre archéologue disparurent à leur tour sous les gravats rocheux. Dans ce grondement soudain, Ned entendit les avertissements de Yayah.

« Vous né perdez rien pour attendre ! Yé vous lé répète : cé tombeau séra votre tombeau ! »

Alors qu’il croyait son sort scellé, Ned sentit quelque chose dans son dos l’agripper fermement. La tête hors du sable, il tourna son regard et constata que Djaymily le retenait par son écharpe, tandis que son autre main était accrochée à l’encadrement de la sortie qui menait à l’antichambre. Elle tira d’un coup sec le jeune homme qui s’extirpa du courant sableux.

« Tu crois que c’est le moment de provoquer en duel cet enragé ?! »

Au sol, haletant bruyamment, Ned leva les yeux et retrouva ainsi les membres de son groupe. Azerios, blessé à la jambe, semblait lui aussi s’être miraculeusement arraché d’un flot de sable. Djaymily et Kuro, exaspérées par la situation, tâtaient leur équipement pour trouver les dernières munitions encore utilisables. Quant à Harrison, aucun mot n’était en mesure de décrire la dimension dans laquelle il se trouvait. Malgré l’épuisement, les blessures et les délires, le groupe n’avait pas une seconde à perdre. Au vu du sac d’Harrison qui débordait d’objets, ils avaient accompli leur objectif. Désormais, il ne leur restait plus qu’à se tirer en vie de ce funeste endroit souterrain qui était sur le point de s’écrouler. Ce n’allait pas être une mince affaire, car s’ils avaient pu survivre à cet enfer de sable et de débris, il était plus que probable que ce soit également le cas pour le chef Yayah et ses fanatiques…
https://www.onepiece-requiem.net/t22846-ned-mayhemhttps://www.onepiece-requiem.net/t22864-ft-ned-mayhem
Kurogane Shinobu
Kurogane Shinobu


Feuille de personnage
Dorikis: 1960
Popularité: -101
Intégrité: -68

Sam 12 Juin 2021 - 11:21


"Kuro voit moult étoiles! Kuro aimerait bien en attraper une..." lança une Kuro sonnée à Djaymily qui était venue la sauver.

C'est alors que du sable se mit à remplir la pièce. La musicienne, trouva ça fort pittoresque. Mais la compagne à forte poitrine d'Azerios tira la pistolera par le col pour éviter que cette dernière se fasse ensevelir par une coulée. Ce qui fit réagir la mini-pirate.

"Hé, qu'est ce que tu fais? Tu n'as pas la Kurotorisation! Lâche Kuro! Respecte la Kurotorité! Namého!"

La jeune femme se résolut à lâcher Kuro lorsque cette dernière commença à agiter ses armes en sa direction. heureusement les deux nanas s'entendaient bien lorsqu'il s'agissait de se partager ls cibles. Sans même avoir à se parler, Djaymily couvrit Azerios et la flingueuse de poche protégea Ned. Et quand le groupe finit par se réunir, ce ne fut que pour fuir éperdument dans un boyau.

"Vraiment, ces tombeaux, c'est n'importe quoi! Les pièges, les chutes de rochers et les types chelous qui nous agressent, ça passe encore. Mais que le tombeau en entier commence à vouloir écraser Kuro, c'est inadmettable! Kuro va se plaindre au fabricant!"

Personne n'osait essayer faire comprendre à la sniper qu'il lui serait impossible de faire sa réclamation. Vu que l'architecte doit être mort depuis des centaines d'années. Et surtout que la survie du groupe passait en premier plan. La priorité, c'était de sortir du tombeau, pour ne pas qu'il devienne leur tombeau, pour paraphraser le chef Yayah.

Finalement, le groupe arriva dehors. Le soleil les aveugla un court instant ce qui eut pour effet de provoquer un gros carambolage car, en tête de file, Kuro avait soudainement stoppé sa course car elle n'y voyait plus rien.

"Hé, bandes de mâles autruches! Faites attention! A cause de vous Kuro est pleine de sable!"

Alors que la bande se relevait péniblement, un bruit étrange se fit entendre. Comme si on creusait! Et soudain dans une gerbe de sable, Yayah surgit devant nos héros désabusés.

"Woooooow! Kuro avait pas vu dans le tombeau, mais t'es tout rouge, tes parents le savent?" fit remarquer justement Kuro.

"Vous avez toué Mouchka! Vous allez payér : cé tombeau séra votre tombeau !"

"Oh, le monsieur il dit des choses qui n'ont aucun sens! C'est même fait la troisième fois qu'il répète la même chose… En plus, techniquement, on est sortis du tombeau là. Kuro croit que le monsieur rouge, il est un peu zinzin dedans sa tête!"
https://www.onepiece-requiem.net/t9849-kuro-confusion-savonhttps://www.onepiece-requiem.net/t15540-les-kuronneries
Azerios
Azerios

♦ Localisation : West Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3290
Popularité: -84
Intégrité: -35

Lun 14 Juin 2021 - 15:31

Le groupe rassemblé, il manquait encore Harrison. Le rookie balaya la pièce du regard, du sable, du sable et encore du sable. Le groupe se mit tout de même en route, il fallait se hâter, en effet les quelques mètres cube non inondés commençait à disparaitre. Ils s'enfoncèrent dans un boyau étroit et progressèrent tant bien que mal jusqu'à atteindre l'extérieur. Le retour à l'air pur était si agréable que le jeune charpentier en oublia presque la chaleur insoutenable des dunes d'Hinu Town. Après quelques secondes Harrison émergea en toussant, son sac rempli de reliques. Après toutes ces déboires la mission était en fin de compte un réel succès.


Johnson ? Est-ce que ça va ?


L'explorateur posa son énorme sac sur le sable chaud et en sortit un sceptre doré. Il s'approcha alors d'Azerios en fredonnant et tenta de le frapper avec, mais ce dernier attrapa la relique et lui arracha des mains. L'homme désarmé se mit alors à hurler et bondit sur sa cible, qui lui assena un violent coup de sceptre dans les bijoux de famille, avant de le frapper à la tempe pour l’assommer. Harrison tomba et dévala une petite dune en roulant, au moins dans cet état il ne serait une menace pour personne. Le rookie fit un signe de tête à son second, et la jeune femme acquiesça avant de descendre la dune pour s'occuper de leur employeur désormais inconscient. Mais le calme fut de courte durée, une gerbe de sable jaillit derrière eux dans un bruit sourd, et le chef Yayah en émergea. Sa rage semblait être redescendue mais elle était bel et bien présente. Il se mit à hurler et se rua sur eux épée en main, Kuro le railla à sa manière et Azerios dégaina son sabre afin de l’empêcher de la frapper.


On se calme...


Les lames s'entrechoquèrent dans un bruit métallique cinglant et tous deux échangèrent quelques coups, mais la ou la force de l'homme demeurait, le pirate, lui, était épuisé et ses différentes blessures ne faisaient que le diminuer. Il tenta d’en finir en frappa de deux estocades rapides, sa lame perça l’adversaire au niveau de la clavicule gauche. Malgré le sang qui coulait désormais abondamment, ce dernier le faiblissait toujours pas, sans doute animé par son excès d’adrénaline et de colère. Afin de reprendre son souffle, il tenta de repousser son adversaire pour qu'il dévale la dune a son tour, mais son attaque eut l'effet inverse et c'est lui qui en tomba a la renverse, perdant des mains son sabre et croquant la poussière à pleine dents. Dans un sursaut l'enragé se jeta sur lui, et il ne fut pas en capacité de faire quoique ce soit pour répliquer, cette fois-ci les carottes étaient bel et bien cuites.

C'est Djaymily qui s'interposa, la jeune femme ramassa la lame et stoppa l'attaque avec beaucoup de difficulté, mais le chef Yayah frappa de nouveau et blessa la tireuse au niveau des côtes. Cette dernière tomba dans un gémissement de douleur aux côtés de son capitaine sous son regard impuissant.



Vous allez touus MOURIR !


Dans un nouveau sursaut de rage, le cultiste leva sa lame et fendit l'air pour dispenser une autre de ses attaques mortelles. Azerios rassembla ce qu'il lui restait de force, attrapa le col de son second et la tira comme il put afin de la protéger de l'attaque à venir, faisant barrage de son corps dans un ultime effort. Une pierre atterrit sur l'arrière de la tête du chef Yayah qui se stoppa net et se retourna pour voir de quoi il s'agissait encore. C'était Harrison, l'homme s'était mit à lancer tout ce qui lui passait sous la main dans tous les sens, tantôt des pierres, tantôt des poignées de sable. Il était de toute évidence encore sous l'emprise de la substance psychotrope. Ce qui de manière surprenante semblait le rendre plus coriace, lui qui aurait du être dans les vapes pour un petit moment après avoir reçu le précédent coup dans la tempe.
https://www.onepiece-requiem.net/t22639-itsuake-a-la-recherche-daventurehttps://www.onepiece-requiem.net/t22660-itsuake-rookie-de-south-
Ned Mayhem
Ned Mayhem

♦ Localisation : West Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1050
Popularité: 4
Intégrité: 0

Lun 14 Juin 2021 - 19:53

Les rayons de soleil éblouissaient le jeune sabreur qui avait pris soin de protéger son visage tuméfié en le couvrant de son foulard. Voilà que le groupe d’expédition venait de regagner la surface, enfin. S’extirper de cet enfer souterrain n’avait pas été une mince affaire, mais l’essentiel était qu’ils soient tous en vie. Néanmoins, leur aventure n’était pas encore terminée étant donné qu’ils avaient encore un sacré gaillard à affronter. En parlant du loup, Yayah s’était mis à foncer à toute vitesse en direction d’Harrison qui lui balançait à la figure tout ce qui lui passait par la main. Le colosse semblait toujours aussi enragé, ses yeux injectés de sang avaient complètement viré au rouge, de même que son teint de peau. On aurait pu croire qu’il s’agissait d’un énorme coup de soleil, mais ce n’était que la mine d’un homme haineux et triste qui venait de perdre son volatile chétif. Hurlant comme un déchaîné, il se ruait sur Harrison qui était toujours autant en train de divaguer. La lame courbée s’abattit en direction de l’archéologue, prête à le trancher en deux sur toute la longueur. In extrémis, Ned s’interposa en se plaçant juste devant l’aventurier et en parant de ses sabres. L’onde de choc propulsa les deux hommes au loin qui chutèrent sur le sable brûlant.

Au sol, Harrison se tortilla en riant à gorge déployée avant de subitement se mettre à attaquer son compagnon à ses côtés. Il le roua de coups et Ned, un peu sonné par l’attaque de Yayah, s’efforçait de se protéger. Tout à coup, il lâcha un grognement de douleur en constatant qu’Harrison venait de le mordre jusqu’au sang au niveau du cou.

« Raaah, mais tu vas me lâcher l’animal !
- Grrrr… »

Ned le repoussa et se libéra de son emprise. Les deux hommes se relevèrent et l’explorateur tenta de se jeter sur l’archéologue qui cette fois-ci, ne lui laissa pas l’occasion de s’exécuter. Il empoigna son sabre et le frappa brutalement à l’arrière du crâne avec le côté non-tranchant. Le bonhomme s’écroula avec un sourire béat et retourna ainsi à sa sieste. La première menace était écartée et Ned espérait qu’après son petit somme, celui-ci retrouve enfin la raison. Le jeune pirate releva le regard et porta de nouveau son attention vers le chef Yayah, qui semblait…mal en point. La fureur avait quitté ses yeux et il avait l’air ô combien exténué. D’autant plus que l’entaille infligée par Azerios lui avait laissé une plaie béante au niveau de la clavicule d’où ruisselait abondamment du sang. La respiration du colosse était saccadée, son teint avait perdu de sa rougeur et ses épaules se balançaient en avant en même temps que son dos se courbait peu à peu. La rage qui l’avait animé venait de le quitter et ne lui laissait désormais qu’une fatigue extrême à surmonter.

« Tout à l’heure, tu as eu la chance d’échapper à ma technique. Hélas, tu ne t’en tireras pas une seconde fois, lança Ned à son ennemi.
- N-ne crie pas victoire trop vite…moustique… » avertit Yayah, qui, étrangement, semblait aussi avoir perdu son accent à couper au couteau.

Le colosse chargea, avec une vitesse bien plus réduite qu’auparavant, et asséna un coup de pied droit dans le ventre de l’archéologue. Ned fut projeté dans les airs mais parvint à retomber sur ses pattes en effectuant en salto arrière. Les attaques de Yayah avaient clairement perdu en panache. Le jeune homme se concentra un moment pour réunir ses dernières forces.

« Nitōryū… »

Il fit le vide dans sa tête, serra fermement ses katanas et se prépara à l’assaut en faisant tournoyer ses lames.

« Osoroshī Kutsū ! »

Du sang se mit à jaillir des innombrables lacérations causées par l’attaque du pirate. Le mastodonte cria de douleur et flancha en posant un genou à terre. S’équilibrant péniblement avec son sabre qui lui servait de canne, Yayah tremblait de la tête aux pieds. Il se redressa dans un râle furieux et s’approcha de Ned avant de fondre sur lui brusquement et de lui envoyer une mandale mémorable en plein dans la mâchoire. Epuisé après avoir tout donné durant cette aventure et ces combats, Ned s’effondra, stupéfait par la combativité invraisemblable du chef Yayah. Il se releva lentement et difficilement tout en fixant le colosse qui se dressait devant lui et qui le dévisageait.

« Que crois-tu ? Tu penses qu’en te débarrassant de moi tu parviendras à échapper à notre Ordre ? Nombreux sont ceux qui ont osé nous défier, tous ont échoué. Jamais, tu m’entends, jamais tu n’échapperas à Sa Sainteté ! »

Sans même lui répondre, Ned bascula en arrière pour s’écarter de son ennemi qui se vidait de son sang. Cet affrontement semblait toucher à sa fin.
https://www.onepiece-requiem.net/t22846-ned-mayhemhttps://www.onepiece-requiem.net/t22864-ft-ned-mayhem
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1