ile au chapeau version 2 peut être

905899desertlandscapebyrambledd5s0cib.jpg
Hat Island
North Blue


Population & Particularités

Hat Island est un énorme pays, composé en très grande partie d'un gigantesque désert, rendant l'île entière un endroit que l'on préfère éviter. Du moins si l'on est pas une bande de colons un peu crétins sur les bords. Coupés du reste du monde, ils décidèrent de créer leur propre société sans se soucier d'un quelconque ordre mondial. Ainsi naquit une nouvelle civilisation, séparée en plusieurs villages sur les côtes.

La vie sur Hat Island est -selon les critères dans un monde de pirates- plaisante. On se tape dessus et on boit. Le reste du temps on s'occupe des animaux, seule source de nourriture sur l'île. La violence est ainsi omniprésente dans tous les patelins, c'est en effet la seule méthode de distraction existante. Les habitants essaient bien de trouver des raisons, "il m'a mal regardé" et autres "tu m'as marché sur le pied enfoiré !", mais ils savent tous dans le fond que c'est simplement par plaisir. Le Grand Ouest Américain à l'état pur.

Avant l'arrivée des soldats du Gouvernement Mondial, la loi était cependant belle est bien présente, assurée par une bande de juges dispersés un peu partout sur l'île. Il n'y avait par contre pas de force de la justice, quand quelqu'un transgressait l'une des -peu nombreuses- lois les autres habitants se faisaient un plaisir de la tabasser et amener au tribunal. Ce dernier n'existait en réalité que pour le principe, la seule condamnation possible étant la pendaison. Les juges se vantaient souvent du système qui a permis une impressionnante diminution du récidivisme. Il est aussi notable que, si les condamnations étaient excessives, le terme de "crime" n'était que vaguement défini. Ainsi on acceptait plus le meurtre que le vol de bétail et il n'était pas difficile de sortir du tribunal non-coupable, les juges préférant eux-mêmes aller se battre au saloon que travailler. Il existe cependant une loi que personne ne transgresse -la plus importante de l'île- : le port du chapeau. Ce dernier devint obligatoire quand les premiers colons découvrirent à quel point ça faisait mal un coup de soleil sur le crâne.

Au final il y a très peu de détails séparant Hat Island de la vie dans un Western spaghetti. Parmi eux se trouve l'invention prématurée du vélo et un moyen de transport assez inhabituel. Le désert se caractérise par de nombreuses dunes et un vent continuel d'une violence impressionnante. Les habitants qui colonisèrent le territoire décidèrent de transformer les navires en véhicules terrestre à l'aide de grandes roues en bois et puissants chevaux. Les voiles quant à elles restent tout aussi efficaces dans l'étendu de sable que sur l'eau. Ainsi le déplacement entre les différents villages est possible sans avoir à faire le tour de la côte.

Depuis son annexion et son rattachement au Gouvernement Mondial, la vie sur Hat Island a quelque peu évoluée : maintenant, c'est encore plus le chahut. Si auparavant, tout le monde se battait entre eux pour un oui ou pour un non, l'arrivée de la Marine dans le pays a permis aux nombreux récalcitrants de se trouver un ennemi commun : l'ordre. C'est bien simple : au plus on s'avance dans le désert, au plus le quotidien se retrouve rythmé par les fusillades, les explosions, les guet-apens, et tout un tas d'autres joyeusetés. Si c'est la sécurité que vous cherchez, il est alors fortement recommandé de rester près des côtes.

  • Dawn City
    Dawn City
    Anciennement appelée « On vous jure c’est pas du tout un piège City », c’est un patelin spécialisé dans la fabrication et la vente des véhicules terrestres permettant le déplacement sur l'île. Si à l’époque, les habitants croyaient dur comme fer que c'était un secret, tout le monde était au courant qu'ils volaient les navires des touristes et voyageurs avant de les transformer. Situé sur la côte opposée à Bull Town, et avec l'explosion de cette dernière, c'est devenu le principal port de l'île, ainsi que la capitale du pays. Aujourd’hui, la ville et son chantier de navires terrestres sont aux mains de la 488ème division de la marine, qui assure autant que possible la sécurité de l'endroit. Après tout, si l’on veut pacifier tout un pays, c’est quand même vachement plus simple si on a de quoi s’y mouvoir avec aisance.

  • Exact Town
    Exact Town
    Une ville quasiment entièrement composée de tavernes -appelées saloons sur Hat Island-, d'étables et de d'enclos pour animaux. Ces derniers ont depuis longtemps appris à s'occuper d'eux eux-mêmes, les habitants préférant largement boire et se battre que travailler avec des vaches. Ainsi le bétail est peut-être mieux organisé que la pègre. Malgré l’oisifeté de ses habitants, Exact Town est devenu par la force des choses la deuxième plus grande ville du pays. Là-bas, les animaux respectent quasiment les mêmes règles que les humains : à savoir le port du chapeau obligatoire. Il n’est également pas rare de voir deux bisons se battre en duel, souvent pour une querelle de voisinnage.

  • Fortifio
    Village fortifié abritant les locaux n'appréciant pas le combat ou la boisson. La plupart ont été envoyés ici enfants quand leurs parents découvrirent cette nature peu orthodoxe. Comme tous les autres lieux sur l'île, le patelin est situé sur les côtes même si une muraille le sépare de l'océan. Somptueux mélange entre château gothique -principalement les fortifications et tours réparties sur le territoire- et village de cowboy -les habitations et autres bâtiments-. C'est avec CE le seul endroit comportant de véritables richesses, effectivement les habitants ont pris la mauvaise habitude de travailler. Malgré tout, ils n’en restent pas moins attaché aux valeurs d’indépendance du pays, et réchignent eux aussi à laisser le nouveau gouvernement en place à assoir son pouvoir. Cependant, et parce que ses habitants n’aiment pas se battre, ils entretiennent des rapports courtois avec la Marine locale, qui en échange lui confère un statut de ville neutre.

  • Drognar
    Drognar
    Très différent des autres villages de l'île ce dernier est habité par des indigènes. Les bâtiments sont construits en pierres arrivées avec leurs possesseurs -ce qui coupe du bois des autres patelins-. En effet la tribu indigène vivant sur Hat Island a emménagé après les cowboy. Ils prétextent que leurs dieux les ont envoyé ici et ainsi le territoire devrait leur appartenir. Tout ça vient en fait d'un malentendu. Le devin de la tribu avait une importante dette sur leur ancienne île et il inventa un message divin pour déménager. Le village est dirigé par MacNessca. Ils voyent d’un très mauvais œil l’arrivée du GM, et une rumeur circule comme quoi ce ne serait pas les derniers à aider les poches de résistances encore présentes dans le pays.

  • Ruée vers les cendres l'or
    Bourgeoys.png
    Après l'atomisation de la ville lorsque le Baron Brixius actionna le système d'autodestruction à la dynamite mis en place par Grabill, il ne resta de l'ancienne Bull Town qu'un large cratère fumant sans le moindre intérêt. C'est ce qu'on pensa les deux-trois premiers jours après l'incident jusqu'à ce qu'on découvre que l'explosion contribua à mettre en valeur un gigantesque gisement d'or souterrain, et alors aussitôt les pèlerins affluèrent de toute l'île pour venir s'installer autour du cratère. Les premières rumeurs parlent de véritables paillettes dorées disséminées partout à travers le cratère, il y aurait soi-disant plus de pépites incrustées dans la roche qu'il n'y a d'étoiles dans le ciel nocturne du désert, et il suffirait de se baisser pour ramasser des pépites grosses comme ça ! Les chercheurs d'or sur le qui-vive se battent et s'entretuent littéralement pour amasser le plus de ces richesses inattendues tout en en laissant le moins possibles aux autres (pour cela, il est pratique de les tuer). L'île étant sous contrôle marine désormais, il y a fort à parier qu'elle cherchera à s'accaparer ces ressources locales un jour ou l'autre tout en restaurant un peu d'ordre sur ses nouveaux territoires, à moins que les drognars ne parviennent à y installer leur monopole en premier ? Bull Town la crade avait donc les fesses posées sur de l'or, qui l'eut cru ?
    Ajouté par Craig Kamina

  • CE, Corporation Enterprise
    Seul bâtiment industriel sur l'île, CE est une énorme usine. C'est ici que l'on prépare la "Bière-Hat" une spécialité locale connue sur toutes les Blues. Créée à base de cactus, il y en a de nombreuses plantations dans des entrepôts à toit ouvert. La centaine de travailleurs dans l'usine sont tous des esclaves, la plupart des touristes achetés à Gabril. Ce dernier les vend après avoir récupéré leurs navires. Corporation Enterprise appartient à une indigène du nom de Nnara.


Forces de l'ordre et respect de la loi

D'après les rapports officiels et les journaux, Hat Island est une île annexée, pacifiée, et l'ordre y règne maintenant en maître. En vérité, si plusieurs garnisons de soldats s'y sont installés ( notamment sur les côtes ) le respect de la loi, c'est pas encore ça. Après tout, organiser tout un pays dont les habitants sont habitués depuis la nuit des temps à n'en faire qu'à leur tête, ça n'a rien d'une tâche facile.

Sur les côtes, c'est les 547 et 488èmes divisions qui font régner l’ordre et le calme, avec plus ou moins de réussites. Au cœur du pays, c’est à la 432ème division que l’on a confié la dure tâche d’écraser les mouvements de résistances qui perturbent encore une vaste partie du pays et de finir de dompter le désert.

Historique & Évènements récents

 ► [1342] Arrivée :
Des colons découvrent l'île et, pour une raison des plus obscure, décident que c'est un bon endroit pour s'installer.

 ► [1400] La tribu Drognar :
C'est au tour des indigènes de s'installer sur l'île. Ils tentent de détruire les villages déjà présents mais sont repoussés par les habitants de Bull Town. La tribu va ensuite se construire un patelin éloigné du reste en attendant de préparer une seconde attaque. A ce jour elle n'est toujours pas arrivée.

 ► [1626] L'annexion de Hat Island :
Envoyé annexer les terres païennes de Hat Island au nom du gouvernement mondial, le lieutenant d'élite Edwin Morneplume s'est heurté, en plus d'une féroce résistance du tyran local et de ses hommes de main, à la démence traître du chasseur de prime Balthazar B. Brixius, le baron déchu, qui amorça un explosif piège initialement préparé par le dictateur Grabill pour faire disparaître sa capitale, Bull Town, en fumée si quelque chose venait à mal tourner pour lui. Finalement, nous pouvons tout de même louer la fantastique et acharnée conquête du lieutenant Morneplume, qui dut déjouer de nombreux traquenards et faire appel à de nombreux alliés aussi improbables que dangereux pour importer la Justice dans ces contrées impitoyables. Une réussite qui occulte bien larugement le lâché d'un ex-noble aliéné et nihiliste dans la nature... Juste une légère bavure.
Événement joué ici, ici et ici par Edwin Morneplume et Baron Brixius

Personnalités importantes


Le Gouvernement de Hat Island
Lien cliquable :
648564153e.jpg

Les Chapeautés de Hat Island
Lien cliquable :
648564153e.jpg

Les Manslouches
Lien cliquable :
648564153e.jpg

  • https://www.onepiece-requiem.net/t17441-klara-eilhart
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17189-klara-eilhart

Lancer
JUGE

Juge Lancer

Félicitation, vous êtes reconnu coupable. Votre récompense vous attends à l'extérieur, sur l'estrade, là, oui voilà, avec la corde.

Lancer est un homme grassouillet qui semble particulièrement oisif, mais qui est en vérité un véritable bourreau du travail. Il se trouve simplement que juge, ça paye bien, alors autant en profiter. Son statut, il l'a mérité, et avec une très courte carrière dans l'armée active durant ces jeunes années, puis une très longue carrière dans l'administration par la suite, Lancer s'est fait une bien belle réputation. On lui a vite reconnu une grande aptitude à éplucher les dossiers, à ressortir les éléments intéressants, à se lancer dans de longues tirades incriminantes, et un beau talent pour influer les masses, on le destinait soit à rejoindre l'un des bureaux du Cipher Pol, soit à se lancer en politique. Il a finalement choisi la voie de procureur, préférant plutôt faire mettre à mort les pires rebuts de l'espèce humaine. Il ne lui fallut pas bien longtemps avant d'accéder au poste de juge, et de devenir itinérant durant de nombreuses années, jusqu'à l'an 1628, où on lui proposa de devenir le juge officiel de Hat Island. Devenu paresseux et mou avec le temps, il y vit là l'occasion de se frotter à un véritable défi, une dernière fois, pour faire bien sur le dossier, avant de couler une retraite paisible sur Suna Land, probablement.



Niveau évalué :
Dorikis : 5
PP : 150
PI : 300
PRIME :
Localisation : Hat Island
Créateur du PNJ : Thomas Lewis

Habiletés/Pouvoirs :
Peut taper du marteau et vous reconnaître coupable, ce qui peut potentiellement avoir des conséquences désastreuses pour votre vie.




Nom "Surnom" Prénom
GOUVERNEUR

LIEN IMAGE

Vous pensez que c'est la bonne chose à faire? Bon bah d'accord, allez-y. Ah, non, c'est une mauvaise idée finalement? Bon bah d'accord, je vous fais confiance.

DESCRIPTION PNJ



Niveau évalué :
Dorikis : 5
PP : 350
PI : 200
PRIME : Aucune.
Localisation : Hat Island - Dawn City
Créateur du PNJ : Thomas Lewis

Habiletés/Pouvoirs :
Il a le pouvoir de donner des ordres.




Nom "Surnom" Prénom
TITRE

LIEN IMAGE

CITATION

DESCRIPTION PNJ



Niveau évalué :
Dorikis :
PP :
PI :
PRIME :
Localisation :
Créateur du PNJ :

Habiletés/Pouvoirs :
POUVOIRS

  • https://www.onepiece-requiem.net/t17441-klara-eilhart
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17189-klara-eilhart