AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -30%
Baskets Nike Air Max Genome
Voir le deal
119 €

Une transaction [Feat : Timothée Lendriksso]

Shoga
Shoga
••• Lieutenant-Colonel •••

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Gladius

Feuille de personnage
Dorikis: 2940
Popularité: 123
Intégrité: 105

Jeu 18 Nov 2021 - 14:08

Bienvenue à Logue Town


Le lieutenant-colonel Shoga a dû se rendre sur la mer de l'est pour faire un compte-rendu à son supérieur Sam Gallagher, lieutenant-colonel de la 473e unité de la marine en station sur Orang Town. Après avoir déposé son rapport et longuement discuté des dernières nouvelles qui frappent le monde, le Mink a dû par la même occasion faire un petit détour au quartier général d'East Blue pour y faire un recrutement de soldats, la dernière mission sur Zaun a été meurtrière que prévu, beaucoup de braves soldats y ont laissé leur peau. Après cette semaine chargée, le renard et son équipage reprennent la route de Grand Line, mais avant ça, ils doivent une escale sur Logue Town, Shoga a toujours voulu visiter cette île. Le navire accoste dans un port où seuls les navires des différentes divisions de la marine en station sont entreposés, les hommes d'équipage du Gladius ont quartier libre jusqu'à dix-heures du soir, passé ce délai les retardataires seront punis. Le capitaine de la frégate descend avec l'un de ses deux officiers favoris. Shoga est accompagné du sergent-chef Soma, un jeune apprenti Ninja qui n'est âgé que seize années. Les deux officiers marchent tranquillement dans les rues de Logue Town. Ils font du lèche-vitrines, le sergent à envie d'acheter quelques armes blanches avant de s'aventurer une fois de plus sur Grand Line.

- Nin-nin ! Lieutenant-colonel, il faut que je renouvelle mon armement. Les passants regardent le grand Mink avec un air étonné, ce n'est pas tous les jours qu'on peut croiser un renard de plus de deux mètres de haut, et aussi carré qu'une armoire, ça surprend. " Bonne idée, moi de mon côté, je vais regarder les sabres dans l'armurerie d'Okazaki." Les deux hommes se séparent, car Soma se dirige vers une boutique pittoresque dans ses moyens, tandis que Shoga trace sa route vers l'une des armureries la plus connue de la ville.

Pendant que nos deux amis font un tour dans la capitale de l'île, le commandant Shujin, surnommé le "Récidiviste" est resté au port... Celui-ci est actuellement attaqué par une bande de pirates qui veut se faire un nom sur East Blue, il s'agit d'un équipage d'homme-poisson fraîchement débarqué de Grand Line, ces hommes se croient supérieurs aux bouseux d'East Blue. Les petites frappes font leur show, et les pauvres soldats lambda des divisions en station sur Logue Town se font laminer.

Une transaction [Feat : Timothée Lendriksso] E374

- Gyachachacha !! Je suis Huzi, le moustachu des abysses, capitaine des pirates de la truite ! Moi et mes hommes, nous allons faire régner la terreur sur cette faible mer, nous sommes votre pire cauchem...

Un coup de poing vient mettre à terme à la tirade du moustachu, lui et sa moustache broussailleuse n'ont pas vu venir ce coup-là. La vingtaine d'hommes-poissons attaquent avec leur sabre l'inopportun. " Oh, vous voulez m'assassiner, vous êtes choupinous, mais vous n'y arriverais jamais !" Le commandant Shujin, le même qui assiste le lieutenant-colonel Shoga dans ses péripéties depuis quelques semaines déjà s'occupe personnellement des pirates, il saute dans les airs pour esquiver les coups de lames.

Puis, il retire ses vêtements qui selon lui le gêne pour combattre, mais avec lui tout prétexte est bon de se mettre tout nu... Donc, la vue du corps musculeux de l'humain dégoûte la poiscaille. " Ahh, c'est ce monstre qui a osé toucher à splendide moustachu, abattez le !" Hurle Huzi en faisant tournoyer ses deux poignards dans ses mains, les hommes-poissons brandissent leur sabre pour embrocher l'humain nudiste, du coup, ils regardent dans sa direction pour être sûr de l'avoir, mais celui-ci s'est placé stratégiquement devant le soleil, soleil qui aveugle les pirates. Le nudiste retombe dans la direction de la poiscaille, et il en profite pour envoyer un déluge de coup de poing dans leur direction. " Okama Kenpo : Combo de l'Ange !" Les coups s'écrasent sur le corps des infâmes crapules, le capitaine qui est pourtant primé à six millions de Berry se fait emporter dans le déluge du commandant. Après quelques coups de poing bien puissants, l'équipage des truites est mis hors d'état de nuire, par la suite, il est arrêté par les forces de la marine présente sur l'île... Le commandant est remercié pour son intervention.

De son côté, Shoga vient d'entrée dans son armurerie, et Soma dans la petite boutique dans laquelle il espère trouver des armes de bonne qualité et pas cher.



Dernière édition par Shoga le Jeu 25 Nov 2021 - 5:45, édité 1 fois
Timothée Lendriksson
Timothée Lendriksson


Feuille de personnage
Dorikis: 780
Popularité: 0
Intégrité: 0

Ven 19 Nov 2021 - 17:13

La matinée se levait sur Logue town, claire et ensoleillée. C’était une belle journée pour sortir ! Mais certainement pas pour le jeune Timothée qui était à l’ouvrage depuis maintenant deux bonnes heures… Etait-ce une obligation pour lui ? Absolument pas ! En vérité, le garçon n’avait pas réussi à bien dormir cette nuit : des récentes interactions qu’il avait eues avec un « client » désagréable continuaient de le faire cogiter, aussi avait-il décidé de se réfugier dans le travail ce matin-là. Après tout, quel meilleur moyen pour faire passer son anxiété que de se concentrer sur une activité qui nous passionne ?

C’est donc pour cela que le petit Timothée avait ouvert la boutique plus tôt que d’habitude aujourd’hui, recevant d’ailleurs de la part de son maître un compliment pour son assiduité qui lui réchauffa le cœur ! Comment mieux commencer la journée que ça ? Par conséquent, le moral de Timothée qui était dans ses chaussettes à peines quelques heures plus tôt était remonté en flèche ! Penché au-dessus d’un pistolet de très gros calibre, le garçon s’affairait maintenant à tenter de réparer le percuteur explosé de ce modèle, tout en essayant de se retenir de rigoler à l’idée de se figurer la tronche du propriétaire quand il lui avait pété dans les mains. Ah pour sûr, même si la technique s’améliorait de plus en plus dans le domaine des armes à poudre, certains prototypes excentriques feraient mieux de rester justement sur la seule planche à dessins.

C’est donc tandis qu’il essayait de replacer délicatement la pièce dans la culasse fixe du pistolet que la clochette de la porte se fit entendre. Sans être perturbé et sans relever la tête, le petit garçon s’adressa au nouvel arrivant :
- Je suis à vous tout de suite m’sieur, un instant.
Encore quelques secondes… Et c’était fait ! Le pistolet était réparé, le percuteur remis à neuf et le garçon actionna quelques fois les mécanisme à vide pour vérifier son ouvrage. Satisfait, il reposa l’imposant pistolet sur le comptoir et se dirigea vers le visiteur de l’échoppe.
- Bonjour m’sieur ! Bienvenue au canon fumant ! Est-ce que j’peux vous renseigner ?
Tandis qu’il attendait une réponse, il détailla de la tête aux pieds son interlocuteur : un accoutrement bien étrange à ses yeux qui ne le faisait vraiment pas passer pour un pistolero ! Mais peut-être se trompait-il ? En attendant s’il était là, il devait rechercher une arme à feu et Timothée était bien prêt à le conseiller de la meilleure manière (voir même lui faire une démonstration si nécessaire !).

Et pendant ce temps, tandis que sur le port se déroulait un combat qui n’avait pas grand-chose à voir avec la transaction en cours, un œil circonspect et légèrement inquisiteur observait avec désintérêt l’échange de coups qui se déroulait… En 11 ans d’une longue vie dans la rue, "Mrraaahowaaaaaaaaa" (que nous appellerons "Praline" de manière plus pratique) en avait vu bien des choses étranges, et pourtant elle ne parvenait pas à cet instant à faire sens du spectacle se déroulant devant elle. Toutes ces cascades et ces dents de métal que les intelligents s’amusaient à entrechoquer dans un balai si peu impressionnant à ses yeux de félin ressemblaient peut-être à une parade nuptiale, ou un combat, ou pour ce qu’elle en savait un simple comportement de jeu… Pour autant qu’elle en sache cependant, la tâche qu’elle remarqua alors sur son pelage l’intéressa au plus haut point et elle choisit donc de faire quelques pas pour trouver un perchoir plus stable et se récurer la fourrure, tout en gardant un œil distrait sur cet étrange étalage dans l’espoir qu’elle savait vain de trouver un sens à tout ceci…
Shoga
Shoga
••• Lieutenant-Colonel •••

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Gladius

Feuille de personnage
Dorikis: 2940
Popularité: 123
Intégrité: 105

Dim 21 Nov 2021 - 16:42

Une panoplie d'arme


Le sergent-chef Soma est en train d'admirer la sublime collection d'armes exposée dans une vitrine à la vue de tous, les armes présentes sont tous de bonnes qualités en plus d'être très bien entretenue par le gérant de la boutique. L'apprenti Ninja se penche vers la vitrine, et il regarde les différents pistolets, mais aussi les armes blanches et tout ce qui se trouve dans la vitrine. Le sergent-chef sourit au vendeur, puis du haut de son un mètre cinquante, il discute avec le caissier. "Salut, t'aurais pas des outils Ninja ? Comme des Shurikens ou encore des Kunaïs, s'te plaît ?" Pendant que Soma regarde le vendeur avec des yeux remplis d'étoiles, car oui, le sergent-chef est à chaque fois heureux dans une armurerie, donc pendant qu'il regarde le vendeur, le marin attend sa réponse.

Tandis que Soma taille le bout de gras avec Timothée, le lieutenant-colonel Shoga est en visite dans la boutique de sabre d'Okazaki, le marin espère dénicher un Meito. Le renard regarde cette immense boutique, sur les murs, il y a des sabres accrochés, et un peu partout se trouve des étagères remplit de diverses armes très cher, et pour les bourses modestes, il existe des tonneaux remplit de vielle armes presque rouillées. Le lieutenant-colonel sourit, et il regarde dans les tonneaux, car un bon collectionneur sait qu'on peut dénicher une pièce rare dans un tas d'ordure... Le vendeur maigrichon avec une coiffure en forme de fourreau de Katana qui est aussi le patron de cette respectable boutique accoste le Mink, en plus de reconnaître son uniforme de la marine avec écrit au dos "Justice", le vendeur perçoit en Shoga une bourse bien remplit. " Monsieur, puis-je vous suggérer de porter votre regard sur ses magnifiques sabres de meilleures factures que ceux qui se trouvent dans ses tonneaux ? Je me présente, Urite Okazaki, et je suis le patron de ce magasin." Shoga regarde le patron qui lui fait de la lèche, puis il décide de continuer de fouiller dans les tonneaux, le responsable s'agace, " Monsieur, pardonnez-moi d'insister, mais si vous chercher vraiment une lame de bonne qualité dans ce fouillis, vous serez plus que déçu." Le renard sort une lame de qualité supérieure de ce "fouillis" et la montre au propriétaire, celui-ci regarde dans son livret de Meito, et il trouve le sabre en question, et il est bouche-bée.


Shoga est déçu par cette trouvaille, " Ah, ce Katana est trop petit pour mes grandes paluches, dommage." Le patron comprend que le renard cherche un Meito, mais malheureusement à part celui qu'il tient dans ses mains, il n'en a pas d'autres, et il le dit à Shoga. Le renard sort son livret de Meito, c'est le même que celui du vendeur, et il montre à ce dernier la lame qu'il convoite, " Il s'agit de l'épée Damoclès, c'est une grande lame, son rang est au-dessus de mon Meito Take." Le lieutenant-colonel montre son épée bâtarde au patron, celui-ci lui propose de lui rajouter dix millions, car cette épée est très belle et en plus d'être très solide, Take est réputée pour être une lame magnifique au point que certains collectionneurs la convoite uniquement pour sa beauté. Évidemment, le Mink refuse de céder son épée contre de l'argent, peut-être contre une autre épée, mais la seule qui lui fait envie est évidemment Damoclès. Le propriétaire s'excuse auprès du marin, mais sa boutique ne possède pas une telle lame, par contre, il connaît une personne dans la ville qui pourrait le renseigner. Il s'agit d'un vieil homme qui fait souvent la manche dans la rue pour une petite bière, et d'après le vendeur celui-ci aurait été autrefois un grand épéiste possédant plusieurs Meito. Shoga note la description du poivrot, et il part à sa recherche. L'homme fait généralement la manche à côté du magasin où se trouve Soma.

Timothée Lendriksson
Timothée Lendriksson


Feuille de personnage
Dorikis: 780
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mer 24 Nov 2021 - 11:59

Très content de son travail sur le pistolet qu’il avait dans les mains une minute plus tôt, le jeune garçon affichait un sourire radieux face à son client nouveau venu. Malheureusement, ce sourire se transforma un peu (beaucoup même !) en grimasse désolée lorsque le petit ninja lui demanda s’il disposait de Shurikens et Kunaïs.
- Oh… J’aimerais pouvoir vous dire oui m’sieur mais j’crois pas. On est une armurerie spécialisé dans les armes à feu ici, on a qu’un petit rayon coutellerie.
En disant cela, le garçon désigna d’un geste de la main la vitrine devant laquelle se tenait Soma, vitrine qui présentait malgré tout de magnifiques jolis ouvrages allant du simple opinel dépliable à l’impressionnant couteau Bowie au manche nacre et plaqué-or. Tous partageaient cependant deux caractéristiques : ils étaient produits industriellement et non artisanalement, et qu’il s’agisse de lames de combat ou de tous les jours, ils n’en restaient pas moins que des couteaux sans excentricité ou exotisme dans leur forme.
- Si vous le souhaitez, je peux vous recommander d’autres commerces plus spécialisés dans ce que vous cherchez m’sieur, mais j’crois pas que vous trouverez ici, j’suis désolé…
Peiné, le garçon jeta ses yeux vers l’arrière-boutique et contempla la porte donnant sur la réserve avant que soudainement, une ampoule métaphorique ne s’allume au-dessus de sa tête en lui faisant écarquiller les yeux. Dans un mouvement fulgurant, il se précipita derrière le comptoir pour en sortir un épais livre qu’il souleva en grognant (ce truc devait faire au moins 20% de son poids !) avant de le lâcher sur la table, dégageant un nuage de poussière qui fit toussoter le jeune garçon tandis qu’il chassait les particules de devant son nez d’un ample geste de la main.

Silencieusement, il parcouru les lignes de cet ancien registre jusqu’à trouver l’article qui l’intéressait dans les pages dédiées aux armements exotiques qui avaient pu transiter dans la boutique, à une époque que les moins de vingt ans ne pouvaient pas connaître, où son maître ne l’était pas encore et se diversifiait autant que possible dans l’espoir de faire rapidement décoller son commerce. Le garçon pointa son index sur la ligne en question en lâchant un "HAHA !" triomphal avant de se tourner vers son client.
- J’ai trouvé quelque chose m’sieur ! Je vous laisse patienter quelques instants, je vais le chercher dans l’arrière-boutique !
Le blondinet entrouvrit la porte et démarra sa fouille, provoquant au passage un fracas qui semblait venir de l’outre monde. Pour un œil extérieur comme celui de Soma, la ‘recherche’ de Timothée devait plus ressembler à une guerre mondiale qu’autre chose : des pistolets, des bouts de ferraille, un vase et même une tête d’ours empaillée volèrent d’un bout à l’autre de l’entrebâillement de la porte dans un étrange balai désorganisé.

Quand enfin au bout de deux bonnes minutes de recherche le garçon ressortit de la réserve, il dut se secouer et épousseter ses vêtements tellement il était maintenant recouvert de poussière !
C’est cependant avec un sourire satisfait et fier qu’il se rapprocha du comptoir en tenant dans ses mains une joli boîte en bois de cocobolo. Il posa la dite boîte à côté de la caisse et invita son client à se rapprocher du comptoir avant de l’ouvrir pour dévoiler son trésor : un magnifique assortiment de shurikens à 4, 5 et 6 dents, tous forgés dans un acier brillant et préservés de l’usure par un écrin de velours rouge. Tout content de sa trouvaille, le garçon bomba le torse et annonça le produit avec une fierté non dissimulée.
- Tous forgés d’un seul bloc d’acier inoxydable ! Traités, affutés et équilibrés en usine ici à Logue town ! C’est une production industrielle mais c’est de la meilleure qualité j’vous jure !
Le garçon laisserait alors son client tâter la marchandise, encore affutée comme un rasoir malgré les années passées à l’abandon, et sans une trace de rouille. Timothée se permit ensuite d’ajouter une autre parole (parce que ce serait dommage de rester silencieux plus de dix secondes !).
- Si vous voulez, on a un dojo à disposition à l’arrière, vous souhaitez les essayer ?
Shoga
Shoga
••• Lieutenant-Colonel •••

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Gladius

Feuille de personnage
Dorikis: 2940
Popularité: 123
Intégrité: 105

Jeu 25 Nov 2021 - 5:16

Le Dojo


Shoga arrive devant la boutique de Timothée, et le Mink regarde autour de lui pour repérer l'homme qu'il cherche. Le renard fini par repérer l'homme qui fait la manche, ce type à l'air misérable. Ses vêtements sont sales, en plus d'avoir les cheveux en bataille et mal entretenus, ce bonhomme se fait moquer par les passants qui lui jettent une pièce. "Merci, à votre bon cœur." Shoga s'approche de lui, et il dépose un billet de cent mille Berry dans son chapeau qui lui sert de récipient. " Oh, merci." Le renard demande à l'homme des informations en échange de ce billet, le mendiant regarde le fourreau de Shoga à son turban. " Je vois que tu possèdes l'épée Take, es-tu un épéiste ou juste un idiot qui n'a pas la moindre idée de ce qu'est un Meito ?" Le Mink affiche un sourire, cet homme est bien Toshi, l'ancien colonel du 77ᵉ régiment de la marine. " J'ai entendu dire que vous saviez où se trouve l'épée Damoclès, étant son ancien propriétaire vous devez savoir ce qui lui est arrivée..." Toshi sourit, puis il baisse la tête, et tout d'un coup, il tire la tronche en soupirant. " L'épée Damoclès se trouve au Q.G de la marine de la région, si tu veux avoir cette épée, tu vas devoir te rendre là-bas et réclamer celle-ci..." Le poilu est intrigué par cette réponse, du coup, il demande ce qu'elle signifie. " Que voulez-vous dire ?", le vieux se gratte le bout du nez, " L'actuel détenteur de l'épée n'est autre que mon ancien disciple, cet homme m'a autrefois réclamé mon épée lors d'un combat singulier... Et comme tu peux le voir, il a gagné."

Shoga remercie cet homme, et il décide de rejoindre son ami, le renard sens son odeur dans la boutique. Mais avant de partir, le touffu pose une dernière question à Toshi. " Pourquoi vivez-vous ainsi, avec vos connaissances vous pourriez vivre dans un meilleur climat..." Toshi regarde Shoga, " J'aime cette vie, elle ne m'apporte ni haine, ni violence... Je travaille pour gagner ma croûte, et je procure un sentiment de réconfort à ceux qui me croisent. Je n'ai jamais ressenti cela lors de mon ancienne vie dans la marine, je paye pour mes erreurs passées. Je préfère mourir mendiant avec l'esprit en paix que de vivre vétéran avec l'esprit rongé par la culpabilité, la justice ne justifie pas de prendre la vie d'autrui..."  Le renard tourne les talons, et il rentre dans la boutique, dedans, il regarde Soma qui discute avec le vendeur.

Soma prend en main les Shurikens, ce dernier jauge leur poids, et ils ont exactement le même poids que ceux du Ninja. Le garçon regarde avec des yeux plein d'étoile les Shurikens, et fait mine de lancer ces derniers contre un mur. Il teste la vitesse d'exécution, et pour le moment les Shurikens lui plaisent, le jeune sergent-chef écoute la proposition de les tester au Dojo à l'arrière-boutique. Le renard rejoint son sergent-chef, et il pose sa patte droite sur son épaule, l'apprenti Ninja eu peur. " Ouah, qu'est-ce qu... ?!" Soma remarque qu'il s'agit de son capitaine, et il soupire de soulagement. Le renard propose qu'ils aillent essayer les Shurikens au Dojo, et les marins se tournent vers Timothée. Le Mink s'adresse à celui-ci, " Bonjour, je m'appelle Shoga, et vous ?"

Timothée Lendriksson
Timothée Lendriksson


Feuille de personnage
Dorikis: 780
Popularité: 0
Intégrité: 0

Dim 28 Nov 2021 - 17:54

Le sourire sur le visage du petit garçon était au moins aussi large que celui du ninja en train de soupeser les petites étoiles de lancer. Franchement, quand ce type lui avait demandé des shurikens ou des kunais, Timothée se voyait déjà lui dire qu’il lui serait impossible de s’en procurer, mais finalement, comme d’habitude, avec un peu de courage et d’huile de coude, tout était possible !
Quelques instants plus tard, un nouvel arrivant pénétra dans la boutique et Timothée détourna l’attention sur lui. Ce qu’il avait voulu lui dire ? C’était bienvenue et qu’il serait à lui dans une minute ! Mais à la place, le petit garçon beugua littéralement devant l’étrange créature face à lui. Oh certes, les mutants et autres bizarreries existaient à Logue town ! Mais c’était rare d’en voir en fait et là pour le coup… Un monsieur renard ?!! Tout debout parlant et tout ? Timothé n’en revenait pas de ses yeux et même s’il avait vu le capitaine s’approcher du ninja dans son dos, lui aussi se surprit à sursauter lorsqu’il posa sa main sur l’épaule du ninja.

Il laissa les deux compères converser, vu que visiblement c’était bien ce qu’ils étaient, Timothée de son côté était bien trop occupé à satisfaire sa curiosité, observant sous autant d’angles que possible l’homme-bête face à lui. Vraiment, à ses yeux, les questions qui lui venait était aussi nombreuses qu’inconvenantes, aussi il garda bien sa bouche fermée mais il ne faisait pas spécialement d’efforts pour être discret en fait… La seule chose qui le ramena aux affaires actuelles fut la question du jeune ninja sur le dojo, ce à quoi le petit Timothée répondit avec un sourire, l’invitant à les rejoindre d’un geste de la main.
- Bien sûr messieurs ! Par ici !
C’était une poste donnant directement sur la boutique qui permettait d’accéder au dojo, un petit tatami sans grande prétention avec quelques mannequins d’entraînement dans un état curieusement impeccable. Ce qui l’était moins en revanche étant le mur du fond d’un pas de tir adjacent, criblé d’impacts de balles. Flairant l’opportunité d’aiguiser un peu la curiosité de ses visiteurs, il désigna le mannequin et s’écarta pour laisser le loisir au ninja d’y planter son étoile.
- Normalement, nous ne faisons pas essayer des armes telles que les couteaux de lancer. Ce lieu est réservé à l’entraînement au gun-fu, un art martial pratiqué par mon maître et nous tous dans ce magasin. Ais je suis sûr qu’il ne sera pas gêné de quelques petites éraflures sur les mannequins !

Le ninja pouvait s’entraîner, et pendant ce temps-là, Timothée posa ses yeux sur la queue touffue de Toga. Ça avait l’air si doux dit donc ! En fait, c’est un peu en profitant de son attention détournée que le garçon se laissa glisser dans le dos du monsieur et tendit très doucement un doigt, concentré qu’il était pour ne pas se faire repérer… Ce n’était qu’arriver à quelques centimètres qu’il ne releva la tête pour voir une paire d’yeux le fixant avec séverité. Il rappela sa main et tenta son plus beau sourire de fausse victime innocente en même temps qu’une petite goutte de sueur perlait de son front. Vert de honte, le garçon baissa les yeux et frotta le tatami avec le bout de son pied avant d’essayer une nouvelle diversion.
- Et euh… Alors du coup, vous venez pas de Logue town c’est ça ?
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1