-43%
Le deal à ne pas rater :
SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 Go
24.71 € 42.99 €
Voir le deal

Un de plus pour la route

Whiskey Peak – Année 1628

Voilà désormais plusieurs heures qu’April était partie de son « trou à rats » qui lui servait de repère. Elle avait passé une bonne partie de ce temps à chercher de quoi manger. N’étant pas une excellente chasseuse, elle s’était ; comme à son habitude ; rabattue sur le marché de fruits et légumes. Elle avait trouvé un accord avec un maraîcher peu regardant sur son identité qui la nourrissait plutôt honnêtement contre des petits services. Elle parcourut donc la moitié de la ville pour livrer les courses à certains habitants.

Récompensée pour ses efforts, la jeune femme aux cheveux blancs profitait désormais de sa papaye tout en se baladant sur le port de Cactus Town. Depuis qu’elle s’était mise en tête de former un équipage et de prendre la mer, elle avait longuement réfléchi à ce dont elle avait besoin. Tout d’abord, bien évidemment, il lui fallait un navire. Elle ne savait cependant pas encore de quelle taille dont elle avait besoin. Mais elle s’était mise en tête qu’elle irait faire un tour du côté du chantier naval pour voir quels étaient les différents prix de bateaux, mais aussi leurs fonctionnalités.

Cependant, elle savait qu’elle n’avait pas les moyens et que son apparence ne jouerait certainement pas en sa faveur. Habillée avec des vêtements de faible qualité, tantôt troués, elle n’inspirait pas la confiance à toute personne souhaitant vendre un bâtiment de plusieurs millions de berries. Ce fut donc pourquoi elle ne s’arrêtait pas, devenant « l’invisible » qu’elle était. Pauvre, insignifiante, invisible aux yeux des plus fortunés. Elle prenait cependant garde de ne pas repasser trop souvent à un même endroit, cela pourrait attirer les soupçons et la dernière chose qu’elle souhaitait était de se retrouver confrontée par des membres de la Marine.

< Un log pose ? Evidemment que nous en avons, nous avons ce modèle qui est… >
En passant près d’un receleur de bateau, April perçut alors les bribes d’une conversation ; chose qui l’interpela. Elle n’avait pas du tout pensé à avoir un log pose, et cela la fit bien rire. Elle souhaitait prendre la mer, partir à la découverte du monde… Mais elle se rendait à l’évidence, elle n’y connaissait rien et avait clairement besoin de personnes qualifiées dans son équipage.

Son attention se porta alors sur le client qui posait les justes questions au receleur. D’un gabarit vraiment impressionnant, l’individu resta encore quelques minutes au niveau de la boutique avant de reprendre sa route. En le voyant se déplacer, et en voyant sa tête, April comprit alors qu’il n’était pas un humain, qu’il n’était pas comme elle. Il était sûrement de ceux que l’on appelait les « hommes poissons ». A en croire sa tête d’orque, April n’avait aucun doute, même si techniquement un orque n’était pas un poisson. Son aspect était impressionnant et April se demande si… Aux vues de ses questions et de son gabarit, il ne ferait pas un parfait navigateur pour elle … ?

Ce fut donc pourquoi elle attendit qu’il s’éloigne un peu pour le suivre quelques minutes. Une fois qu’elle se sentit plutôt à l’aise et qu’elle s’assura que le gros homme-poisson n’était pas seulement un orque et qu’il n’était pas retourné faire trempette dans l’eau en faisant des mouvements ridicules, elle le rattrapa alors et s’arrêta devant lui. Levant la tête, elle lui lâcha ces quelques mots avec un petit sourire en coin.

< Salut le costaud ! T’aurais deux minutes à m’accorder ? >
Dit-elle avec aplomb, n’hésitant pas à déjà lui donner un petit surnom, comme elle aimait bien le faire en général. Cependant, elle ne lui laissa pas vraiment le loisir de répondre, car elle enchaînait déjà sur ses prochaines questions.
< Dis moi, pourquoi est-ce que tu veux un log pose ? T’as un bateau sous la main ? Ou alors t’en as pas besoin car t’es à moitié un poisson et que du coup tu fais que nager ? C’est pas trop fatigant ? >
Elle le titillait, mais il restait maintenant une seule chose à voir…

Allait-il mordre à l’hameçon ?
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23578-fiche-technique-marble-d
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23577-marble-d-april
Partir. C’était ton désir le plus fort actuellement. Certes, tu devais toujours te nourrir et boire, mais cela était tellement facile pour toi. Une petite tête dans une crique un peu éloignée du centre de Cactus Town et le tour était joué. Tu faisais bien sûr attention de ne pas trop t’éloigner des rives et ce, malgré tes capacités surhumaines.

Aujourd’hui, tu n’avais qu’un seul but. Tenter d’acheter un Log Pose. Tu avais pris ta décision il y a de cela quelques jours seulement. Ton futur allait être sur l’eau. À l’aventure. Découvrir Grand Line et ses richesses. Et pourquoi pas le Nouveau Monde ? Tu en avais besoin. Pour te reconstruire.

Traînant la patte sur le port de la ville, tu avais repéré le jour d’avant un marchand qui te semblait intéressant. Celui-ci avait l’air d’avoir à vendre ce que tu recherchais. Un Log Pose. T’approchant du commerçant avec ton air imposant. Tu le fixais. Tu aurais très bien pu le faire déguerpir en deux-deux, mais tu voulais devenir… Honnête ? Tu rigolais intérieurement en pensant à ça. Toi honnête ? Jamais.

Et pourtant. La suite allait-elle te faire mentir ?

— ‘Soir.

S’ensuivit un court échange sur les diverses fonctionnalités d’un Log Pose, son utilisation, comment naviguer. Tout s’apprenait et la navigation n’avait pas vraiment l’air d’être très compliqué à prendre en main. Non ?

— Combien le Log Pose ?

Le marchand posait son regard dans le tien et d’un regard mesquin t’annonçait le prix de cet instrument nécessaire à la navigation sur Grand Line. Il le savait très bien. Toi aussi. Il allait en profiter et tu allais te faire arnaquer.

— Cinq millions de berries Monsieur l’Orque.
— Requin-orque. Te contentais-tu de répondre.

Si vous étiez encore aux Abysses, il serait mort à peine avoir terminé sa phrase. Mais ici, c’était différent. Tu n’étais pas chez toi et ton clan ne contrôlait pas tout. Te retirant ainsi de l’étale du charlatan, tu prenais la direction de la ville.

Marchant quelques centaines de mètres, tu sentais une présence étrange. Tu te retournais une première fois, rien. Ni même lorsque tu te retournais pour la deuxième fois. Tu devais certainement devenir parano. Pourtant…

Quelques pas plus loin, une jeune fille crasseuse se présentait devant toi. Surpris, tu faillis te laisser emporter par ta colère à tel point que ton aura maléfique se manifestait. Ton regard intense et terrifiant se plantait dans celui de la jeune fille. Une ombre maléfique se laissait peut-être apercevoir par cette enfant.


Un de plus pour la route Vqng


Devant son visage plutôt enfantin et à l’air un peu perdu. Tu descendais d’un cran très rapidement. Toujours le regard planté dans celui de la jeune fille, tu rétorquais.

— Ça te regarde ? Était la seule réponse que tu lui offrais pour l’instant.

Toujours bien ancré sur tes appuis, tu lui lançais un regard désapprobateur, à la recherche d’informations. Tu n’en trouvais pas. Soufflant de désespoir en repansant à ta cause, tu lui répondais d’un air un peu mélancolique.

— J’veux partir d’ici.

La stabilité, ce n’était vraiment pas ton fort.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23616-najeem-rakshasa#250037
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23606-najeem-rakshasa#249982
Whiskey Peak – Année 1628

La peur.

Voici ce qu’April ressentit lorsque l’homme poisson daigna s’adresser à elle après qu’elle l’eut suivi pendant quelques temps. Elle aurait dû s’en douter, une personne avec ce gabarit n’était pas de ceux avec lesquels on pouvait plaisanter, ne faisait pas partie du genre de personnes qu’elle aurait côtoyé d’ordre général. Enfin ça, c’était si vous pensiez comme la plupart des être humains, attirés par leurs congénères, ceux qui leur ressemblaient.

Mais April ne rentrait dans aucune case, ou du moins elle ne le voulait pas. Ayant grandi dans l’un des pires endroits au monde, elle avait vu toute sorte de phénomène défiler devant ses yeux. Ce n’était donc pas un homme poisson bien plus impressionnant qu’elle qui allait la rebuter. Jotunheim regorgeait de créatures bien plus effrayantes…

Cependant, lorsque le colosse posa ses yeux sur elle, elle ne put s’empêcher d’être traversée par une peur incontrôlable. C’était comme si la prestance, l’aura de l’orque venait l’écraser et lui faire perdre toute notion de bonheur, comme si son âme se faisait littéralement écraser par celle de son interlocuteur. Ses yeux étaient effrayants et April crut apercevoir derrière la Montagne une sorte d’ombre intangible… Le genre d’aura malsaine qui entourait les méchants des dessins animés qu’elle n’avait eu le loisir de regarder ou de lire.

< … !! >
Bouche bée, elle ne sut que répondre à ce vent monumental qu’elle venait de prendre de la part de l’orque. Même si, étonnamment, le visage de ce dernier semblait s’être adouci lorsqu’il comprit que la jeune femme en face de lui ne semblait lui vouloir aucun mal ni raillerie. Et tandis qu’il semblait la jauger du regard, il sembla quelque peu désabusé par ce qu’il vit en elle, jusqu’à lâcher un soupir avant de reprendre la parole.

Cette fois, ce n’était plus l’homme poisson impressionnant qui semblait parler, mais plutôt l’être qui habitait cette carapace gigantesque. Il semblait pris par une certaine mélancolie lorsqu’il lâcha ses réelles intentions, répondant par la même occasion à l’une des questions que lui avait posées April.

Cette dernière sourit. Il lui rappelait certains prisonniers de Jotunheim qui, d’apparence, avaient l’air insubmersibles et toujours menaçants… Mais qui parfois cachaient derrière leur carapace un grand cœur qui n’était pas si différent des autres, finalement.

< Je te comprends, j’ai moi aussi envie de partir d’ici. >
Lui fit-elle avec un sourire qui se voulait rassurant, encourageant et amical… Mais qui ne l’était, au final, pas du tout. Elle avait du mal avec tous les codes de la vie en société ; elle qui avait vécu en solitaire sans parler à personne pendant de très nombreuses années, cette ouverture était toute nouvelle, et ne se faisant pas aussi naturellement qu’on aurait pu le penser.
< Mais dis-moi, qu’est ce qui t’empêche de partir d’ici ? Et surtout, quel est ton objectif en partant de Whiskey Peak ? >
Des questions toujours plus personnelles, toujours plus intrusives et un tact qui était à trouver. Mais cela, April n’en avait pas conscience. Cependant, elle se doutait, aux vues de l’aura qu’elle avait entraperçu tout à l’heure, que l’orque ne répondrait pas forcément directement à ses questions. Chose pour laquelle elle reprit la parole.
< Tu vois, moi par exemple, je veux prendre la mer et trouver des nakamas qui représenteront une vraie famille ! Je veux voir toutes les beautés dont le monde regorge, explorer toutes les îles où sont enfouis les plus vieux secrets… ! >
Un sourire rêveur et, cette fois-ci, naturel venait de s’installer sur le visage de la jeune femme aux cheveux blancs. Elle rêvait de ce jour où le vent lui carresserait le visage, l’embrun humidifierait ses cheveux et où son cœur serait aussi léger qu’une plume, heureuse d’avoir enfin trouvé la famille qu’elle recherchait…
< Pfff, c’est pas avec des habits comme ça que t’es prête à prendre la mer la pauvre ah ah ah ! >
S’était exclamé un riche habitant de Cactus Town qui passait à proximité du duo si détonnant. Il venait d’entendre leur conversation, et comme toujours chez les riches, s’était permis un jugement sur la situation de la jeune femme…
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23578-fiche-technique-marble-d
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23577-marble-d-april
Tu lui avais fait peur. Cela se voyait à son visage. Est-ce que tu t’en voulais ? Un peu. Après tout, tu ne souhaitais pas forcément la traumatiser. Pour l’instant. Toujours le regard planté droit dans le sien, tu écoutais sa réponse.

Elle aussi souhaitait quitter cet endroit maudit. L’était-il vraiment ? Finalement, tu étais ici que depuis quelques jours seulement. Mais était-ce vraiment pire que les Abysses sales ? Pas forcément. Peut-être était-ce simplement le fait de vivre à la surface que tu n’appréciais pas vraiment ? Tu te questionnais, elle te questionnait. Tu ne savais plus trop où donner de la tête.

Réfléchissant durant quelques secondes à ta réponse, tu fus interrompu par les siennes. Prendre la mer avec des nakamas en mode famille. Voyager, découvrir. Intéressant. Très intéressant même. Finalement, la gamine avait plus ou moins les mêmes envies que toi.

Tu commençais à sourire et à vouloir lui répondre, lorsque tu entendais derrière vous un homme pouffer et mal parler à la petite. Lui disant, en d’autres termes, de ne pas croire en ses rêves. Fermant les yeux et poussant quelque peu la tête en arrière, tu te retournais lentement.

Tu ne savais pas vraiment pourquoi, mais tu n’allais pas laisser passer cet affront. Même si elle t’avait surpris, qu’elle était très active, le feeling était passé avec elle. Peut-être que cela était tout simplement dû au fait qu’elle souhaitait à peu près la même chose que toi pour son futur, peut-être était-ce tout simplement autre chose. Cela dit, riche ou pas, cela ne passerait pas.

Avançant gentiment en direction de l’homme, tu plantais ton regard dans le sien. Si parfois tu ne contrôlais pas toujours ton pouvoir, tu pouvais tout de même le déclencher à la carte. Par le plus grand des hasards, un moment très opportun venait d’arriver.

— Un problème avec la petite ? Disais-tu d’un ton le plus calme, mais menaçant possible.

L’homme, tétanisé, mouillait son pantalon. Tu ne pouvais t’empêcher de pouffer devant tant de faiblesse.

Non non non Monsieur l’Orque. Je vais vous laisser tranquille.
— Requin-orque. Rétorquais-tu pour la deuxième fois de la journée.

Te retournant vers la jeune fille en essayant ta bien que mal d’afficher un sourire – sincère – tu prenais la parole.

— Au moins on est tranquille… pour un moment. Tu laissais quelques secondes s’écouler avant de continuer. Pourquoi je pars pas ?

Ta main se baladait sur ton pantalon à la recherche de la poche dans laquelle tu avais rangé ta bourse. Une fois en main, tu la faisait sautiller sous les yeux de la gamine.

— Tu vois, compliqué sans argent, sans bateau, sans Log Pose… Et sinon, comme objectif. À vrai dire je me suis jamais trop posé la question. Mais ce qui me vient en tête quand j'y réfléchi, s’approche vachement de ton objectif. Levant les yeux au ciel, rêveur, tu continuais. Découvrir le monde. Voyager… Après quelques secondes, tu replantais tes yeux dans ceux de la gamine. Moi aussi j’ai une question à te poser… C’est quoi ton nom ?
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23616-najeem-rakshasa#250037
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23606-najeem-rakshasa#249982
Whiskey Peak – Année 1628

Bien que le premier contact ait été plutôt violent et avait retourné la jeune femme aux cheveux blancs, cette dernière nota que l’orque qui lui faisait face semblait faire son possible pour être plus agréable que précédemment. Bon, autant le dire, son sourire faisait quasiment aussi peur que l’aura maléfique qui s’était dessinée autour de sa silhouette un peu plus tôt. Mais ses yeux ne trompaient pas, et April remarqua qu’il tentait dans un sens de paraître gentil, ce qu’elle trouva très réconfortant.

Et tandis qu’un inconnu se permettait une remarque, elle parut alors chafouine. Ne voulant pas créer de problème dans une ville regorgeant de chasseurs de primes alors qu’elle était une ancienne détenue et que sa tête devrait être mise à prix par le gouvernement mondial, elle ne répondit pas. Mais l’homme poisson ne semblait pas de cet avis, se tournant alors lentement vers le quidam pour lui faire subir le même traitement qu’il avait réservé à April lorsqu’elle l’avait surpris tout à l’heure avec ses questions.

Ni une, ni deux ; le quidam repartit la queue entre les jambes d’où il était venu, regrettant sûrement de s’être moqué de l’ex détenue de Jotunheim. Cette dernière arborait désormais un sourire sincère sur le visage, contente que le requin orque ; comme il aimait le rappeler ; soit venu prendre sa défense alors que rien ne l’y obligeait. Sa côté de popularité grimpa alors aux yeux d’April qui se dit qu’une fois qu’on passait son aspect impressionnant, il semblait être une personne dotée d’une grande gentillesse.

< Merci beaucoup ! >
Fit-elle sobrement à l’homme poisson, se sentant redevable de son intervention auprès de l’abject riche de Whiskey Peak. Elle l’écouta ensuite lui expliquer pourquoi il souhaitait partir, semblant être moins réticent à lui fournir des informations personnelles que tout à l’heure, comme si la vitre s’était quelque peu brisée entre eux. Il ne semblait pas réellement savoir ce qu’il voulait pour l’avenir, il savait juste qu’il souhaitait voyager et découvrir le monde.

Une petite lueur passa alors dans le regard d’April. Elle se demandait s’il ferait un bon coéquipier ? Après tout, il semblait savoir naviguer vu qu’il souhaitait acquérir un bateau et un log pose. Il avait une carrure permettant de faire peur aux plus téméraires. C’était un homme poisson, chose qui était fort utile si jamais des problèmes subvenaient en mer. Tant de points positifs qui faisaient que la jeune femme était de plus en plus séduite par l’idée de faire un bon de chemin avec lui.

Même si les questions les plus importantes n’avaient pas été abordées encore, elle ne prendrait pas la route avec n’importe qui et elle devrait creuser certains points le cas échéant. Mais ne mettons pas la charrue avant les bœufs comme on dit, et reconcentrons nous sur l’instant présent.

< Je m’appelle April, Marble D. April. Enchantée de faire ta connaissance monsieur le requin-orque ! >
Fit-elle avec un sourire un peu taquin et des yeux rieurs. Elle avait bien noté que cette précision était importante pour lui.
< Et toi ? Et dis moi… Si tu voulais partir, je suis sûr qu’un gaillard comme toi n’aurait aucun mal à trouver une place de choix dans la Marine non ? Tu n’as jamais pensé à t’enrôler ? >
Question compliquée, ne sachant pas à qui il avait à faire. Mais comme cela, April en saurait sûrement plus sur les réelles intentions de celui qu’elle se voyait bien enrôler…

Potentiellement.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23578-fiche-technique-marble-d
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23577-marble-d-april
Tu ne pouvais cacher le sourire sincère que l’écoute de sa réponse faisait naître chez toi. Elle avait fait attention à t’appeler requin-orque. Cependant, ton sourire s’estompa vite. Une erreur de la petite ? Oui. Mais elle ne pouvait pas savoir et ne saura pas, du moins pour le moment. Mais surtout, tu ne pouvais lui en tenir rigueur.

— On ferait mieux de bouger d’ici. Disais-tu sans lui répondre pour l’instant. On sait jamais ce que ces riches peuvent manigancer, s’il revient avec des gardes, on risque d’avoir des problèmes.

L’entraînant avec toi afin de poursuivre votre avancée dans les ruelles reculées de Cactus Town, tu semblais réfléchir. La Marine. Pff. Rien que de penser à ces chiens te donnaient envie de vomir. Pourtant, tu n’avais jamais eu affaire à eux directement, mais tu les tenais pour responsable. Instigateur de ta vie actuelle.

— Najeem Rākshasa. Patientant quelques secondes de plus, tu ajoutais. La Marine…

Jamais, au grand jamais tu ne voulais être liés à ces types. Tu leurs vouait une haine que tu avais du mal à déguiser, mais surtout que tu avais du mal à identifier. C’était compliqué pour toi d’être cohérent, après tout, tes parents étaient partis de leur plein gré, non ?

— Aucun risque que je m’enrôle avec… Ces chiens. Eux. J’y ai jamais pensé et je le ferais jamais. De plus. Tu te retournais vers April souriant. Je pense pas qu’ils veuillent de moi.

Enfin. C’était comme ça, la vie continuait malgré tout.

— Et sinon toi, qu’est-ce qui t’as amené ici à un si jeune âge ? Lui posais-tu comme question.

C’était vrai après tout, qu’est-ce qu’une gamine comme elle pouvait bien faire dans ces ruelles peu recommandables de Whiskey Peak ?
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23616-najeem-rakshasa#250037
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23606-najeem-rakshasa#249982
Whiskey Peak – Année 1628

Tandis qu’elle apprenait à connaître un peu plus l’homme poisson qui se tenait à ses côtés, la jeune femme aux cheveux blancs le sondait. Subtilement, certes, mais elle laissait traîner des mots, des questions qui faisaient qu’elle pourrait alors se faire un meilleur avis sur qui était ce fameux requin-orque. Afin de savoir, in fine, si la venue de cet individu dans son équipage serait une chose qui ferait du sens ; du moins à ses yeux.

Et tandis qu’ils continuaient à parler et à se découvrir l’un l’autre, l’homme poisson proposa qu’ils s’écartent un peu de là où ils se trouvaient. Chose plutôt naturelle et plutôt bien pensée, il fallait l’avouer. Cependant, l’ancienne détenue de Jotunheim hésita un instant. Et si c’était un piège ? Et si l’orque avec qui elle parlait depuis tout à l’heure ne jouait pas vraiment franc jeu avec elle ? Elle n’avait aucun moyen de savoir qu’il était qui il prétendait être. Aucun moyen de savoir que ses intentions n’étaient pas mauvaises. Aucun moyen de savoir qu’elle ne serait pas en danger en le suivant à travers les rues de Cactus Town, ville de choix pour tout chasseur de pirates.

Elle n’en savait rien, et pourtant elle décida de le suivre. Faisant ainsi preuve d’un acte de foi, préférant croire en la bonté qui semblait animer son interlocuteur malgré son apparence si impressionnante et parfois effrayante. Et ce fut donc ainsi qu’elle lui emboîta le pas, déambulant dans les rues de la ville tout en continuant de discuter.

< Eh bien enchanté Najeem ! Par contre, c’est un peu long comme prénom, du coup dorénavant je vais t’appeler Naj’ ! >
Lui fit-elle avec un sourire sincère. Elle n’était pas du genre à mâcher ses mots, ni à cacher ses intentions. Ainsi, elle ne prenait que très rarement des gants lorsqu’elle s’adressait à autrui.
< Tu penses qu’ils te refuseraient parce que tu es un requin-orque ? >
Lui demanda-t-elle, toute étonnée, n’étant pas vraiment au fait de toute la discrimination dont avaient pu être victimes les hommes poissons durant leur histoire. Elle trouvait cela ridicule, juger une personne sur son apparence était l’une des choses les plus idiotes. Mais avant même qu’elle n’ait pu protester sur le soi-disant traitement qu’elle s’imaginait que Raj’ ait reçu, ce dernier lui posa une question pertinente. Ce qu’elle faisait ici…
< Disons que je suis arrivée ici par opportunité, je fuyais quelque chose… Mais ce n’est pas le plus important, on aura le temps d’y revenir… >
Un grand sourire sur le visage, la jeune femme aux cheveux blancs avait stoppé sa marche et s’était placée en face de l’homme poisson qui la dépassait largement en termes de taille et d’épaisseur. Et ce fut après avoir menagé le suspens en laissant quelques instants de silence qu’elle annonça fièrement à Najeem…
< Car je veux que tu deviennes mon navigateur ! >
Des yeux rieurs, une affirmation pleine de confiance en soi, la jeune femme avait décidément bien changé depuis son séjour à Jotunheim !

Mais qu’allait donc en dire le farouche homme poisson qui se trouvait face à elle ? Que penserait-il de cette décision qui semblait plus hâtive qu’autre chose ?
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23578-fiche-technique-marble-d
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23577-marble-d-april
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum