-44%
Le deal à ne pas rater :
Casque Gamer sans fil STEELSERIES Arctis 7P+ (PS5/PS4, PC)
86.99 € 155.01 €
Voir le deal

Coliseum [Ring 1]

La journée touche à sa fin, le soleil commence à se coucher. La famille royale est fatiguée, elle n’a pas combattu mais voir autant de combats d’affilée l’a énormément fatigué. C’est pour cela que le roi ordonne à Spartan de ne pas trop faire traîner les choses, qu’il aille directement au but. Le commentateur s’exécute, il demande au public d’être attentif.

— Mesdames et Messieurs, voici la finale qui oppose nos deux vainqueurs ! Helena de Ruyter devra se battre contre Ethan R. Levi. Je rappelle que ce sont les deux meilleurs parmi les meilleurs, ils ont réussi à se qualifier jusqu’en finale. Ils méritent vous applaudissement. N'oubliez pas que le vainqueur remporte soixante millions de Berry et que le perdant remportera la somme de trente millions.

Le public applaudit mollement, lui aussi est fatigué, d’habitude à cette heure, c’est l’heure où les travailleurs finissent leur dure journée. Ce n’est pas étonnant de voir des personnes en train de lutter contre le sommeil, d’autres sont dans les bras de morphée. Le mur qui scinde le ring en deux rentre dans la pierre grâce à un système mécanique, il n’y a plus qu’un seul et unique ring.

— Je vais vous expliquer comment va se dérouler cet affrontement. Ce sera un combat classique, comme vous avez pu en voir des centaines depuis le début de la matinée. Ce qui change, c’est le ring, celui-ci est piégé. Nos artisans et scientifiques ont créé et posé des dalles piégées, il suffit de marcher sur l’une d’elles pour activer un piège totalement hasardeux, vous n’aurez jamais deux fois le même piège. Le roi a autorisé l’utilisation des dalles piégées uniquement pour la finale, ce qui explique pourquoi elles n’étaient pas encore actives durant les précédents combats. Helena de Ruyter et Ethan R Levi, veuillez vous avancer sur le ring, une fois le début du combat lancé, les pièges seront actifs. Bonne chance.

Il existe plusieurs types de pièges, la moitié des dalles semble être trafiquée. Il peut y avoir de tout : du feu, une explosion de glace, des lances qui sortent de la dalle pour empaler l'adversaire, un coup de foudre (grâce à un Thunder-Dial), une explosion, et toute sorte de gaz, il y a même une dalle qui projette des gouttes de poison. Les participants devront faire preuve de prudence.


Dernière édition par Shoga le Jeu 29 Déc 2022 - 6:31, édité 2 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22537-fiche-du-kitsune
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22505-le-renard-justicier
Aucun des deux combattants ne s'est présenté, leur match est annulé. Les pièges du terrain sont annulés, et c'est au roi qu'il incombe de jouer la finale. Le coliseum touche à sa fin, le roi en personne déclare que son championnat se terminera avec un dernier match. La foule est en délire, Spartan en a les larmes aux yeux, ce présentateur a accompagné chaque combat avec humour et patriotisme. Le roi décide de faire honneur aux guerriers qui ont combattu bravement dans l’arène, les veuves qu’ils ont laissées derrière eux ne seront pas à l’abri du besoin. Le roi de l’île du croissant de lune, Claudius D Giorgio quatrième du nom, se lève du haut de son balcon royal, puis il tend son bras droit devant lui. Son peuple est en ébullition devant ce geste, car il ne signifie qu’une chose, que le roi va combattre. Le peuple en a les larmes aux yeux, il va enfin pouvoir assister au combat du roi, ce genre de chose n’arrive jamais sur cette île, ou si cela est déjà arrivé par le passé, ce fut un moment légendaire. Claudius demande à Spartan de lui citer les noms de tous les participants, même ceux éliminés lors de la battle royal.

Le présentateur cite chaque nom avec éloquence, c’est à son maître qu’il s’adresse, il doit y mettre les formes. Le roi attend fièrement debout, pendant que la reine et la princesse s’ennuient.

Pandaman ! Ushi Sushi ! John Doe ! Robert Blueford ! Alaaric Minaro ! Ethan R Levi ! James Blonde ! Han solitaire ! Shoga ! Rintintin ! Lancelot de la rivière !

La princesse se jette sur le rebord du balcon, puis elle se met à hurler.

Le renard, c’est lui que je veux !

Le père de famille caresse les cheveux de son enfant.

Ce sera donc Shoga qui aura l’honneur de m’affronter dans un combat singulier.

Le peuple hurle de joie, Spartan fait appeler le combattant. Ce dernier arrive sur le terrain, devant lui se trouve le roi. Shoga reste sérieux, tandis que le souverain regarde avec arrogance son adversaire. Spartan explique les nouvelles règles du tournoi.

Alors, il est interdit de tuer le roi sous peine de sanctions de mort en place publique. Il est interdit d’insulter notre souverain sous peine de faire de la prison. Il est interdit de menacer notre illustre dirigeant sous peine de se faire assassiner dans une ruelle. Mis à part cela, vous pouvez combattre jusqu’à ce que l’un des deux participants ne soit plus en état de poursuivre… Mais attention, aucune violence excessive ne saurait être toléré. Bon, ça, c’étaient les règles concernant Shoga. Passons à celles du roi : vous avez carte blanche, messires. Que le match commence.

Le Minks ne dégaine pas son Meitou, il se met en position de combat. Le roi gonfle ses muscles, puis il déchire à main nue ses vêtements. Il fonce sur son adversaire, ensuite il fait un saut, et il envoie un coup de pied latéral du droit. Le Minks bloque l’attaque avec son avant-bras gauche. Mais ce n’est pas fini, une fois sur le terrain, le roi enchaîne une flopée de coups de poing dans le buste de l’ennemi. Le public est sous le charme de ce combattant émérite, tandis que Spartan fond en larmes devant la classe de son dirigeant. Shoga se contente de regarder un dictateur lui marteler le ventre.

Il manque de style, il y a énormément d’ouverture dans sa garde, et dans ses mouvements. Une troisième classe serait capable de le mettre à terre. J’estime sa force à 257 Dorikis, il vaut vingt-cinq soldats, à peu près. Je vais rentrer dans ma base, j’ai eu assez de frissons aujourd’hui.

Pense-t-il. Le roi recule, il halète, il est fatigué. Shoga n’a rien senti, en plus, il est en pleine forme. Le Minks dégaine son Meitou, puis il le brandit devant lui, le roi est étonné.

Tu veux te battre sérieusement, c’est parfait ! Je n’aurais plus à retenir mes coups !

Vous devriez abandonner avant que vous ne soyez blessé.

Le souverain court vers l’ennemi, le poing chargé.

Je vais t’en mettre plein les dents !

Shoga tourne son Meitou devant lui comme un moulin. Le roi saute une fois de plus, le colonel cesse de faire le moulin et il charge un coup avec son sabre. Le gradé se prend le coup de poing dans le visage, il n’a rien senti. Soudainement, un coup de pommeau vient percuter le ventre de l’adversaire, ce dernier vomit son repas et s’écrase plus loin sur le terrain. Le peuple se met à huer le Minks, Spartan est à deux doigts d’éliminer le renard. Le roi se relève, il crache du sang, puis il s’avance vers son adversaire. Il se met en position de combat, Shoga fait de même.

Si tu me laissais gagner, je vous ferais une grâce. Quoique vous me demandiez, vous saurez accordée. Si je fais ça, c’est pour garder l’image d’un gagnant auprès du peuple.

Je crois savoir que votre royaume approuve l’esclavage et l’encourage. Je me fiche de la récompense des 60 000 000 de Berry, je me fiche de vous vaincre. Si je peux libérer des opprimés, je le ferai.

Tout homme à son prix. Combien ?

300.

Non, c’est trop élevé.

Alors, vous allez perdre devant le monde entier.

Grr… 300 femmes et enfants ?

Et les hommes.

Pas les hommes, ce sont de bons travailleurs. Je veux bien libérer 250 enfants avec leurs mères, et 50 hommes. Marché conclu ?

Marché conclu. Maintenant, comment ça va se passer ? Ce sera très simple, vous allez me donner le coup le plus puissant que vous avez, et je m’éjecterai de la surface.

Toute la conversation est évidemment inconnue du public et du reste du monde, même la reine et la princesse n’en savent rien. Leur conversation était discrète, pendant qu’ils parlaient en chuchotant, les spectateurs ont cru que Shoga demandait un autographe à leur roi. Le combat reprend, le roi envoie un violent direct du droit dans le ventre de l’ennemi, ce dernier se met à pousser un cri de douleur et il se jette en arrière pour atterrir dans l’eau. Le roi est déclaré vainqueur, son peuple est heureux et l’acclame. Shoga n'a gagné, donc il ne remporte pas les 60.000.000 mais les 30.000.000, étant arrivé en demi-finale, en plus des esclaves.

Quelque temps plus tard, Shoga reçoit une cargaison spéciale, 300 personnes désormais affranchies montent sur son bateau de la marine. Shoga repart en ayant sauvé plusieurs vies. Mais la marine reçoit un ordre, après l’évacuation des esclaves dont Shoga avait prévenu leur arrivée, la marine débarque avec pas moins d’une trentaine de navires. Les soldats déboulent dans les rues, dans les campagnes, une guerre semble s’engager. La marine recherche les plus primés, mais aussi à s’emparer de cette île. Tout est filmé par les Visioescargophone, officiellement, la marine intervient pour attraper les dangereux pirates et révolutionnaires présents sur l’île. Officieusement, la marine agit pour attraper les criminels, mais aussi pour mettre la main sur l’île et ses mines de diamant. Après quelques heures de conflit, l’île appartient au gouvernement mondial, la milice locale n’a pas été d’une grande efficacité contre les forces entraînées de la marine. Shoga est dans sa cabine, il est allongé sur son lit, et il essaye de dormir. Durant la bataille, la majorité des esclaves ainsi que le peuple sont morts, les esclaves furent obligé de combattre ou ils ont été pris entre deux feu, tandis que les civils se sont battus par fanatisme. Le roi est actuellement en cavale avec sa famille et sa garde rapproché, il a abandonné son île.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22537-fiche-du-kitsune
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22505-le-renard-justicier