-50%
Le deal à ne pas rater :
BODUM Bistro Set : Théière filtre 1 L + 2 gobelets double paroi en ...
19.99 € 39.90 €
Voir le deal

Echange exsangue

Tout va bien.

Tout va bien, l'Armure lève le pied de l'étrier, cessant de fuir vers l'avant. Concentrer ses efforts sur autre chose que d'ôter des vies, juste l'espace d'un instant. Construire quelque chose, un héritage, la demi-géante chasse ces pensées, il lui faut tellement plus avant d'entamer le projet de sa vie. Il y a un temps pour tout, la maturité et le sens des affaires ne saute pas aux yeux du premier forban quittant les Blues. Certains pirates vivent éternellement grâce à leurs butins, mais une autre catégorie, une caste presque, d'entrepreneurs ne sont pas décidés à arrêter les affaires qu'importe la prime sous l'affiche.

Des histoires d'actifs et de passifs, les conseils financiers d'Elizia, remettre à un autre jour, c'était la décision qu'aurait choisit Izumi au début de ses aventures. Faire carrière dans la piraterie cela ne passait que par des exactions de plus en plus violentes et meurtrières? Pourquoi investir de l'argent qu'elle s'était fatiguée à voler à d'autre? Combien de berries possédait-elle? Et était ce vraiment utile? L'Iron Fleet grandissait, et ça n'avait pas de rapport avec la fortune de l'Iron Fleet.

La cerise sur le gâteau fut l'acquisition de son propre cadran sur Armada. Dans la bordure extérieur de l'île-bateau, en première ligne donc en cas d'attaque par quelconque faction ayant un différent avec Red, et ça en faisait probablement un paquet. Qui n'a jamais rêvé de facturer l'Usurier ou de se venger de l'huissier? Les travaux avaient commencés depuis quelques jours, remodelant l'environnement et le décors du quartier pour correspondre à la mode de l'Iron Fleet.

Il fallait néanmoins faire naître au sein de Tekko-Toshi, un endroit, un établissement, une boutique, une attraction touristique. Un investissement sur le long terme, rapportant une somme suffisante chaque mois, et en confier la gestion à un membre de son équipage restant en permanence sur Armada.

Dans le Tetsudō-ba en pleine construction, l'Armure rassembla ses lieutenantes et fit passer l'ordre de lui présenter différents profils, dans plusieurs domaines. Les "auditions" se feraient en présence du cercle intérieur de l'Iron Fleet, sept voix se concerteraient, et ne rapporterait à leurs Capitaine que deux candidates, le dernier mot était la responsabilité de celle possédant les berries.

Quatre jours, afin d'entendre le plus de monde possible, les idées les plus farfelues ou excentriques ne parviendraient pas aux oreilles de la demi-géante, ses filles s'occupaient de ce genre de tâches pour elle, l'Iron Fleet fonctionnait avec une organigramme simple et toutes le respectait.

Et dans son domaine en pleine expansion, dans son fort ou son équipage s'affairait à finir le premier étage, les pieds sur une table, la libre pirate laissa son esprit vagabonder avec ce nouvel environnement.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t13522-izumi
  • https://www.onepiece-requiem.net/t13445-izumi
- Tzu Lin.

La jeune femme s'incline respectueusement devant l'Armure qui, au premier étage de ses quartiers généraux à la fenêtre, observe les femmes s'agiter dans les rues en contrebas comme des fourmis, se tournant de trois-quarts elle lève sa main droite congédiant les guerrières ayant escortées son invitée jusqu'au centre névralgique du cadran.

- C'est dommage que votre concurrente du jour soit clouée au lit par de violents maux de ventre.

Avec délicatesse, l'Armure verse du vin cristallin dans deux verres, passant derrière son bureau et tendant une coupe à son invitée. S'asseyant sur son office, ses iris pourpres croisant ceux de jais de la jeune femme, une gorgée et la demi-géante esquisse un sourire à peine dissimulé en constatant que Tzu Lin ne se met à boire qu'après avoir vu la libre capitaine le faire en premier. Un sens de la survie, qui est plus que nécessaire non seulement dans le monde des affaires mais également sur Armada.

- Le stress maladif, peut toucher n'importe qui. Vous rencontrer, est une occasion rare, capitaine.

Lin plissa les yeux, et Izumi haussa les épaules. Qu'importe la vérité, dernière candidate en lisse, la pression était dans le camps de son invitée et l'attente du côté de la maîtresse des lieux.

- Senbō no kyūden.

Le palais de l'envie. Un jolie nom, pour le joyau de son cadran, passant derrière Tzu, elle se laissa tomber sur un canapé. Levant son verre et invitant la jeune femme à continuer d'exposer son idée.

- Quatre cents mètre au sein du Tekko-Toshi, non loin d'ici. Un périmètre autour de l'établissement en lui même, permettant à la clientèle d'être à l'abris du regard des curieux, et repoussant les non désirées. J'assurerai la sécurité à l'aide d'employées que je sélectionnerai.

Sirotant l'alcool frais, ce fut au tour de la pirate de plisser des yeux.

- J'ai les plans avec moi si vous voulez voir en détails, un restaurant, des bains chauds, et des suites. Un hôtel de luxe, attirant les clients les plus fortunés d'Armada.

Izumi se leva, doucement avant de se rapprocher de Tzu Lin. Si proche de son interlocutrice, que la demi-géante pouvait entendre la respiration saccadée de la jeune femme.

- Combien demandes-tu Tzu Lin, pour ton palais de l'envie?

La capitaine de l'Iron Fleet plongea son regard dans celui de la présomptueuse et ambitieuse maître d'hôtel. Un instant le temps sembla flotter pour Lin, et lorsqu'elle reprit ses esprits, Izumi était derrière elle à observer les plans d'architectes. Et Tzu ne les avait pas sortit d'elle même, reprenant ses esprits elle se tourna vers la maîtresse des lieux.

- C'est bien, mais c'est un peu simple juste des bains. Je connais quelqu'un qui rejoindra ton personnel, une masseuse très...talentueuse.

L'Armure se resservit un verre et Lin constata que le sien était vide, elle aurait pu jurer qu'il ne l'était qu'à moitié quelques instants auparavant.

- J'avais besoin de savoir quel genre de personne serait responsable de mon bien, je n'allais pas investir la coquette somme de près de cent millions de berries sans une vérification personnel de ma part.

Le sourire envoutant et le ton mielleux de l'Armure convainquirent étrangement Lin. Impossible de se souvenir des évènements s'étant déroulés durant cet étrange trou de mémoire.

- Les travaux commenceront dès demain, dès qu'il sera en mesure d'être ouvert au public, je le visiterai.

Le regard étincelant de l'Armure de nouveau prit cet air hypnotique.

- Et je te nommerai officiellement maître d'hôtel.
Et les lèvres d'Izumi portèrent aux oreilles de Lin un murmure, achevant de changer sa vie.

- Bienvenue dans l'Iron Fleet, Tzu Lin.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t13522-izumi
  • https://www.onepiece-requiem.net/t13445-izumi
Son palais.

Son palais de l'envie, sorti de terre à une cadence militaire. Ne jamais tomber derrière les prévisions, ne jamais prendre du retard sur la construction, l'Iron Fleet assurant la sécurité du chantier et du cadran dont les portes restaient fermées, dans les ruelles désertes, devant les échoppes vides, Izumi s'arrêta un instant. Si demain tout s'arrêtait, qui viendrait l'aider ? Si demain tout s'arrête, sur qui pouvait-elle réellement compter? Plus d'un voulaient la voir six pieds sous terre, et elle ne les blâmait pas. Mais combien resteraient à ses côtés, en cas de vrai problème?

Un léger rire cristallin, son patrimoine augmentait à chaque fois qu'elle voguait sur les mers. L'Iron Fleet l'avait épaulé, soutenu quand elle était au point mort. Chassant ces idées sombre, elle rejoignit une des artères principal menant au centre de son cadran. De partout, de n'importe quel endroit ou le visiteur se trouverait au sein du Tekko-Toshi, il verrait l'hôtel de luxe, surmontant tous les bâtiments, même le Tetsudō-ba , second plus haut bâtiment du quartier de l'Armure.

Les bras en croix, avant de les joindre pour applaudir, alors qu'elle arrivait face à l'entrée de son établissement. L'enceinte du bâtiment étaient suffisamment haute pour décourager les petits plaisantins, et garantir l'intimité préservée des clientes. Presque l'entièreté des économies de la demi-géantes investit dans ce projet fou, mais il fallait des efforts. Prendre des risques ne se limitait pas au combat, dans le monde des affaires il fallait attendre l'ouverture non pas de son adversaire mais d'un marché, connaître ses concurrents et ses partenaires commerciaux.

Plus jamais de frissons devant l'addition, les rentrées d'argents mensuels de l'hôtel rembourseraient sur le long terme non seulement son investissement mais lui permettrait de continuer à investir. Plus besoin de piller et de voler à l'orphelin et la veuve, enfin si parce que généralement les îles refermaient un butin autrement plus intéressant que le salaire que se verserait l'Armure à partir des revenus de son palais de l'envie, mais pouvoir si elle le souhaitait mettre ses doigts de pieds en éventail et attendre que la paie ne tombe.

Non, pas maintenant, elle sortait à peine d'années sabbatiques, ce n'était pas pour se remettre en vacance, à peine repartie sur les océans.

- Capitaine, nous pourrons ouvrir ce soir si vous le dés...

La main droite de la demi-géante forçant le silence de sa dernière recrue. Respectueusement, Tzu Lin s'inclina, ordonnant à son personnel qu'on ouvre les portes du Senbō no kyūden. Fermant, les yeux pour un sentiment d'immersion complet, Izumi se laissa guider à l'intérieur de l'hôtel. Ses sens en alertes, elle tenta de déceler n'importe bruit provenant des profondeurs de sa première acquisition.

-  Nos ouvrières ont beaucoup travaillées, pour optimiser au maximum l'insonorisation à l'intérieur de l'hôtel.

Elles s'arrêtèrent et Izumi ouvrit les yeux, les écarquillant presque instantanément, devant le décors se relevant à elle. Magnifique, et pourtant l'Armure n'était pas forcément admiratrice d'architecture, ou de jolies maisons. Qu'importe si l'endroit semblait décrépit, tant qu'on dormait bien à l'intérieur. Mais ici tout, des couleurs au mobilier, en passant par le design sur les murs et les portes, les mots lui manquaient. Surtout le vocabulaire, pour décrire l'endroit dans lequel elle se trouvait.

A sa droite elle apercevait les bains à l'eau transparente, et en cercle autour des bassins, les suites. Des portes à moitié fermées lui laissant apercevoir les richesses qu'elles renfermaient.

- Envoie une invitation à chaque dirigeant de cadran. Un ticket par capitaine, nous ferons une exception pour ceux de la gente masculine refusant de rendre visite au capitaine Reyson.

Le petit personnel disparu, laissant Tzu Lin et la demi-géante, seules dans le bâtiment labyrinthique. Allumant une cigarette, le visage d'Izumi avait reprit une expression neutre, mais ses iris semblaient encore dévorer la beauté de l'endroit. Et c'était à elle, ça lui appartenait, au sein de SON cadran, SON hôtel. Exploiter le plein potentiel d'Armada, elle n'aurait pas de regrets dessus.

- Félicitations Tzu Lin, j'ai même aperçue Honey et Shadow et Light, en uniformes et avec une posture totalement différente de lorsque je les avais récupérée sur Las Camp.

Une taffe qu'elle tire sur le poison entre son index et son majeur.

- C'est au delà de mes attentes, il faut savoir reconnaître le travail bien fait. Et tu t'es surpassée, il ne serait pas juste que tu réponds à quiconque. Même à moi.

Lin se tourne légèrement de trois-quarts en direction de son interlocutrice.

- Tu seras seule maître à bord de la direction et des changements lié à l'établissement. Tu es libre de tes choix, tant que l'argent continue de ruisseler chaque mois.

Lentement, Izumi détourne son attention et son regard des bains, de l'eau coulant, et ce sentiment de calme et de paix au fond de son corps, disparaissent peu à peu. Izumi la pirate reprend le dessus, Lin voit disparaître ce châle de douceur alors que peu à peu la froideur propre à la demi-géante semble envahir de nouveau la pièce.

- Qui sait, un jour, je détendrai peut-être mes muscles dans ces bains. En attendant.
Alors qu'elle fait volteface, et que cet endroit ressemblant à une pierre précieuse, perd de l'intérêt pour les prunelles de la libre capitaine, Izumi pose sa main droite sur l'épaule de Lin.

- Maître d'hôtel Tzu Lin, vous pouvez ouvrir l'établissement, et démarrer la fête allant avec. Reposez-vous ce soir, je m'attends à recevoir des rapports dès demain.

Un sourire fantomatique que distingue à peine Lin, mais les mots de sa Capitaine si ils ne sont pas annoncés avec une voix d'hystérique mielleuse, sont remplit d'une sincérité véritable. Et d'après les histoires racontées par les lieutenantes de l'Armure, il est rare qu'une femme soit complimentée par l'étoile montante. C'est au tour de Tzu Lin de laisser ses émotions prendre le dessus, dans le dos de sa bienfaitrice.

- Attention aux visites surprises, l'établissement sera plein, même pour l'investisseur...
Un son parvient à ses oreilles, mais elle ne l'entends pas.

Izumi vient de pouffer de rire, alors qu'elle disparait de la vision de la nouvelle responsable du Senbō no kyūden, ce soir elle n'ouvrirait pas les portes de l'hôtel, mais accorderait aux employées un avant-goût des bienfaits de l'établissement.

Et bientôt tout Armada entendrait parler du palais de l'envie. Et de sa créatrice.

L'Armure.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t13522-izumi
  • https://www.onepiece-requiem.net/t13445-izumi