Le Deal du moment :
SITRAM – Batterie de cuisine 15 pièces ...
Voir le deal
63 €

Corsérisons un peu le monde

Après la bataille sur Toreshky, sur mon navire, dans mon lit, en pleine convalescence, et après avoir appelé Red.

Pulu pu*/ « QG de West Blue, soldat Patrol.
Toujours aussi rapide les gars. » L'escargophone que j'utilise est blanc, il ne change donc pas d'apparence. La personne au bout du fil ne sait pas qui je suis. « Je suis Clotho Taz'Natak. Trouvez moi un colonel, un sous-amiral ou un truc comme ça qui traîne dans le coin. Exécution soldat ! »J'imagine le marin terrifié qui ne sait pas quoi faire.
« Bien tenté Paul, mais c'est Bénédicte qu'il faut piéger aujourd'hui. »

Il raccroche aussitôt. … Je reste comme un con, le combiné collé à mon oreille. Ok, c'est pas grave. On recommence. Pul*/
« QG de West Blue, soldat Trébol.
Je suis Clotho Taz'Natak, tu me remets soldat ? Vous faîtes toujours les blagues aux nouveaux à ce que je vois.
Co … comment vou*/
J'ai été affecté au QG de West Blue pendant près de deux ans. Je me souviens de deux trois trucs. Comme le crépis dans la cafétariat, dans le coin en haut à gauche qui se défaisait petit à petit, le couinement de la porte de la salle 42, le mystère de la pièce dont on ne doit pas prononcer le nom. J'ai ton attention maintenant ? Bien. Alors va me chercher un colonel, sous-amiral ou quelqu'un d'assez haut gradé pour que je lui parle. Action. 
… Veu … Veuillez … pa... pa … patienter.»

Là il se chie dessus. Ça fait plaisir à mon égo. Une petite musique d'attente occupe mes oreilles pendant qu'il part chercher quelqu'un apte à répondre à ma demande. Quelques minutes plus tard, le son se coupe, et quelqu'un prend la parole.

«  Kof. Ici Ake Niromoto, sous amiral du QG de West Blue Kof. Pourquoi nous déranger ?
Suite à une tournure fâcheuse de certains événements, je me vois contraint d'adapter ma ligne de conduite. J'ai des informations à partager sur la révolution. Mais pas à vous. Passez moi Kindachi Tetsuda je vous prie. Il n'y a qu'à lui que je donnerai mes informations.
… Kof. Vous devriez avoir honte de vous jouer kof d'un vieil homme malade.
Assez de char. On sait tous les deux que c'est un cinéma. Passez moi Kindachi, ou bien lisez dans les journaux de demain que vous avez enlevé la possibilité à l'amiral de se venger de la révolution. Je suis sûr qu'il vous pardonnera avec un bisou, c'est son style après tout.
Les menaces kof ne sont pas efficaces. Il faudra trouver mieux.
Bon, vous les voulez les informations ou merde ?
Qu'est-ce qui me prouve que vous n'allez pas déranger l'amiral pour rien ?
La révolution a essayé de me tuer a détruit mes navires et tué mes hommes. Vous pensez vraiment que j'ai envie de plaisanter ?! Sachez que si j'appelais pour faire chier, vu votre système de communication aussi facile à pirater que trouver une pute dans un bordel, j'aurais juste eu à demander à mes employés et votre ô combien magnifique QG aurait été à moi. J'ai perdu cinq cent hommes et trois bateaux à cause de la révolution. Maintenant relisez mon dossier correctement sous-amiral. J'suis pas connu pour pardonner, bien au contraire. ALORS PASSEZ MOI TETSUDA, ON A D'AUTRES CHOSES A FAIRE VOUS ET MOI ! » Je me reprends et les mots suivants m'arrache la gorge. «  S'il vous plaît. »

Il réfléchit pendant quelques secondes. Niromoto a toujours été malade, depuis aussi longtemps qu'on l'ait vu. Ça a alimenté pas mal de rumeurs quand j'étais soldat. Et ça doit encore être le cas aujourd'hui. Mais il reste calme en toute circonstance. Son rang de vice-amiral de West Blue n'est pas là pour faire beau. Il sait juger les gens, réagir rapidement. Il sait également juger. C'est lui qui a accueillit Ivan lors de sa trahison de la révolution. C'est suite à leur conversation que je me suis vu traqué et affilié révolutionnaire. C'est suite à ça que ma vie a changé. J'étais un marin promu à un bel avenir, j'allais devenir amiral, puis amiral en chef. J'allais changer les choses, abolir les dragons célestes. Ouais, je pensais ça à l'époque.

« Patientez, je vais voir ce que je peux faire. »

Je ne sais pas combien de temps ça va lui prendre. Il a compris que je ne plaisantais pas à ma voix. On peut imiter la colère, mais la vrai colère, celle qui nous prend aux tripes et nous fait cracher du sang ne peut être imitée. J'espère que Green Wolf est de bonne humeur, sinon ça va mal se passer pour moi. Je revois rapidement mes informations. Et j'essaie de me calmer. Ce n'est qu'un amiral qui peut décider de mon futur après tout. Être impulsif me perdra, on me l'a déjà dit. Mais à quoi bon essayer de changer après tout, on revient toujours à sa véritable nature.

  • https://www.onepiece-requiem.net/t8326-fiche-de-clotho-tas-natak
  • https://www.onepiece-requiem.net/t8191-clotho-tas-natak-en-attente-du-test-rp
Pour une surprise, on pouvait effectivement dire que c'était une surprise. En charge de ce qu'il considérait être à la fois une idiotie et une perte de temps, l'Amiral Tetsuda désespérait d'enfin quitter ce maudit Cuisino. Être si proche de tant de vermines sans pouvoir les mater proprement, comme il en avait l'habitude, le rendait d'une humeur massacrante. Répondant à son escargophone, quelle ne fut pas la surprise de Green Wolf d'apprendre qu'un pirate particulièrement célèbre souhaitait lui parler. Après avoir été mis au courant de la raison de l'appel, mais très dubitatif, le militaire décrocha le combiné.


« Capitaine Taz'Natak. J'ai beau regarder autour de moi, la neige ne semble pourtant pas sur le point de tomber. »


Marquant un très léger temps d'arrêt, l'homme se redresse sur son fauteuil en serrant le den den un peu plus fort entre ses doigts.


« J'écoute, quelles sont tes informations ? »


Le simple fait de perdre son temps à parler avec ce maudit forban hérissait le poil de l'Amiral, mais Niromoto pensait visiblement qu'il avait des choses intéressantes à dire. Après tout, même si cela n'aboutissait à rien, il n'aurait finalement perdu que quelques minutes de son temps.
  • http://oprannexe.onepiece-forum.com/t246-les-amiraux-de-la-marin
  • http://oprannexe.onepiece-forum.com/t246-les-amiraux-de-la-marine