Le Deal du moment : -50%
WiMiUS S27 – Mini projecteur portable rotatif ...
Voir le deal
69.99 €

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

RPS LISTE.

.


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Ven 21 Oct 2022 - 19:52, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validation
Vouloir & Valoir
Présent 1628 — NAKAJIMA D. Aoi. | À Ç É È ō Ō œ Œ | Ê Î Ô

Je garde la tête haute malgré la sévérité de ma supérieure.

— « Pardonnez-moi ma hardiesse, mais je ne peux ramener les morts à la vie. L'Amirale HALMA s'est chargée de les tuer. Je suis bien consciente que je ne réponds pas à vos attentes, mais je n'allais pas rester les deux pieds dans le même sabot. La Capitaine TSUJI est une excellente compensation. »

Je m'arrête là. Il ne vaut mieux pas que je m'avance sur la fidélité, car c'est certainement un sujet fâcheux. Je veux pourtant lui montrer toute ma bonne volonté, mais il faut que ça soit à la hauteur de mes capacités. Il n'y a aucun intérêt d'essayer de mentir puisque de toute manière Kiyori le détectera certainement. Je reste franche afin de lui prouver ma bonne foi. Les erreurs et les échecs peuvent être réparés à condition de le vouloir. Et il faut faire la différence entre une personne sans volonté et une personne comme moi. Malgré l'impossible, je cherche toujours un moyen d'avancer. Il faut qu'elle le reconnaisse.




Serrant des dents, elle se rappelle de cette triste vérité qu'elle n'est pas encore acceptée. Et que les caprices de l'Impératrice passent avant tout. Retrouvant son sérieux, la bretteuse me répond.

— « Tu as raison. »

Avant de franchir le pas de non-retour, je pousse un dernier soupire. Je vérifie si je n'ai rien oublié. Une fois rassurée, j'ouvre la porte qui nous emmènes dans une cours. Au fond de cet espace de détente se prélasse la Yonkō. Posant un genou au sol, je m'exprime solennellement.

— « Votre Sainteté. »

Elle me fait signe de me relever.



sa plus fidèle confidente.



Il faut s'attendre

irréprochable

— « Ce. »

Yonkō






— « Venez avec moi. »





— « Capitaine TSUJI, je suis la 6ème Commandante de la Déesse-Enfant. Je sais de source sûre que vous voulez rejoindre nos rangs. »

— « Je vous remercie. Vous ne faites pas d'erreur. »
— « Le temps presse. Nous devons absolument quitter cet endroit. »

— « ♂ {FRA} Ambroise Charles ARTHAUD. Capitaine. Salmon. »

















Je prends le risque de le menacer pour qu'il me révèle où est-ce qu'il cache son antidote, quitte à ce qu'il garde le silence jusqu'à ce q
résolu
précipitant



— « Je suis le Capitaine John William COWARD. En t'ajoutant à mes trophées de chasse, je vais gagner en renommé! »

— « Encore faut-il savoir m'attraper... »











je ne me laisse pas faire.

mais il est possible q

Il ne faut pas grand chose pour basculer













il a le mérite d'avoir

— « CRUEL WRATH!! »

— « INFERNAL ERUPTION!! »

— « FUSION!! »

— « SORU!! »

— « Capitaine! C'est la Reine Écarlate!! »
— « Vous avez dit que ça allait être facile! »
— « John William COWARD. Capitaine. Saddlebrown. »
— « Howard LAWSON. Second. Peru. »
— « Samuel BRADLEY. Navigateur. Sandybrown. »

— « TSUJI Ayumi. Capitaine. Indianred. »





— « ♂ {FRA} Ambroise Charles ARTHAUD. Capitaine. Salmon. »
— « ♂ {FRA} Éric MOITESSIER. Navigateur. »
— « ♂ {FRA} Ludovic GUÉRARD. Cartographe. »
— « ♂ {FRA} Charles Ernest CALOT. Médecin. »
— « ♂ {FRA} Estéban GUÉRARD. »

— « ♂ {GBR} Warren Aaron CUNNINGHAM. Capitaine. Saddlebrown. »


— « Faites attention, nous ne sommes pas à l'abris du moindre imprévu. »

Andrew COOK

Boïna Halma

  • https://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validation

Plus je rame, plus je me dis que c'est une mauvaise idée. Et en même temps, plus j'avance, moins je souhaite reculer. Je me jette à l'eau avec l'incertitude de pouvoir rentrer. Je me précipite vers un inconnu. J'augmente mes chances de mourir bêtement. Animée par cette volonté de réussir, je m'efforce de maintenir mon cap vers cette lueur qui diminue de plus en plus. Il fait frais, l'humidité me déplaît et la houle m'agace. Je prends énormément sur moi, car je me risque beaucoup pour un résultat dont je ne suis pas sûre. Il est possible que j'entreprenne autant d'effort pour pas grand-chose. Il faut dire que je considère mon rôle de Commandante de Flotte comme étant sérieux. D'une part, je ne me trouve pas insignifiante, et d'autre part, j'ai à cœur de montrer ma valeur à Kiyori. Et sans doute qu'il faudra des années et bon nombre de missions, mais je compte bien persévérer coûte que coûte. Mon objectif est clair. Être sous les bonnes grâces de la Déesse-Enfant. Et le Capitaine ARTHAUD peut témoigner que je fais un sacrifice en allant de l'avant sans être certaine de rester en vie.

La météo est davantage impitoyable. Le brouillard est de plus en plus épais et je peine à garder mon cap. Je sors alors rapidement un compas pour m'assurer que je me dirige bien au bon endroit, mais le magnétise de l'île fait affoler l'aiguille. Je ne peux compter que sur mon instinct. Je suis en proie à l'incertitude, mais je force mon esprit à garder l'espoir de réussite. Je m'efforce d'emmener ma barque comme je peux vers ma destination supposée. Redoublant de vigueur à chaque coup de rame, je m'accroche fermement à ce désir de trouver le navire d'Ayumi. Je ne peux plus voir avec mon seul œil valide l'horizon tant la brume est opaque. Je ne suis pas spécialement sereine, mais je continue malgré tout. Je me concentre de plus en plus pour rester lucide et faire attention à ne pas dévier.

Une grosse vague me déstabilise. Instinctivement, j'essaie de redresser l'angle. Je focalise mon esprit sur la dernière position que mon cerveau a pu enregistrer. Je fais appel à ma mémoire et je m'imagine fortement atteindre mon objectif. Au plus profond de moi, je suis convaincue d'avoir trouvé le cap malgré les apparences. Consciente de ne pas me fier à ma vision, je m'accroche de plus en plus. Et d'un coup, alors que ma concentration est à son paroxysme, je vois à l'intérieur de mon crâne comme une aura devant moi. Elle est assez proche et je suppose clairement qu'il s'agit du bâtiment sur lequel je me rends. Serait-ce le Haki de l'Observation à l'œuvre?? Je sens que cette faculté soudaine m'épuise particulièrement, mais je n'en démords pas. Plus je rame, plus c'est éprouvant. Finalement, au bout d'un moment, cette capacité disparaît. Je me retrouve totalement en roue libre, perdue en plein milieu de nulle part. Et pourtant, je suis sûre d'avoir fait le chemin jusqu'à ma destination. Aussitôt, à travers la brume, j'aperçois une silhouette massive. Je suis arrivée.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validation

Il me faut en fin de compte seulement quelques minutes de plus pour que ma persévérance porte du fruit. Se révélant tout doucement, une masse énorme se dresse devant moi dans le brouillard. Je souffle alors de soulagement. Lugubre et menaçante, la silhouette se fait de plus en plus précise. Il est bien question d'un navire, mais du quel? Je ne me fait pas de réflexion longtemps, car plus je m'en approche, plus j'ai la certitude qu'il s'agisse du bon, car la coque est en piteux état. Le bois est fissuré, et parfois, des trous causés par des boulets sont visibles. Ce sinistre constat ne présage rien de bon, mais je tiens absolument à monter à bord pour vérifier si l'équipage va bien. Au moins, je suis contente de ne pas avoir fait une virée en mer pour revenir à mon point de départ. Levant les yeux vers le pont, je ne parviens pas à voir quoi que ce soit. Je me mets alors à crier pour attirer l'attention vers moi.

— « Hé oh, du navire! Il y a quelqu'un?! »

Personne. Je soupire par exaspération. Le froid me gèle tellement les os que je n'ai qu'un envi, c'est de me réchauffer. Je me frotte alors les bras et je souffle dans le creux de mes mains. Je ne sais pas comment je vais monter sans cordage. Je continue alors de faire le tour. Sans surprise, je vois un peu plus loin un récif pénétrer la paroi. Je longe ensuite le côté jusqu'à pouvoir faire un accostage improvisé. Je retente une dernière fois de faire un appel.

— « Il y a quelqu'un?! »

J'entends ma voix faire écho. En dehors de ça, le son du vent qui s'engouffre ou les remous incessants des vagues sont les seules choses qui me parviennent aux oreilles. L'air grave, je n'attends pas une seconde de plus pour vérifier s'il y a du monde. La fatigue se fait de plus en plus insistante. Je m'efforce de ne pas glisser en entrant dans la cale. Il faut dire que l'humidité est partout. Je trouve une lanterne fracturée et je l'allume. Enfin, je me réchauffe un peu! J'éclaire alors un peu les environs. L'atmosphère me fait un froid dans le dos, car il n'y a visiblement pas une once de vie à bord. Des caisses sont renversées. Cependant, j'ai l'impression que la marchandise est toujours là... Étrange. Je suis perplexe. Serait-ce simplement un navire marchand s'étant échoué? Dans ce cas, je devrais certainement voir des corps ou éventuellement des squelettes. Je ne suis pas sûre que des charognards soient passés par-là. En voyant personne, je ne peux m'empêcher d'insister.

— « Hé oh! Vous êtes là?! »

Je dois me rendre à l'évidence. Aucun homme censé laisserait son navire dans cet état pendant son sommeil par ce temps. Que s'est-il passé?! Ça n'a pas de sens de me faire venir jusqu'ici pour rien! Je ne crois pas que Shoti se soit abusé de moi. Je ne comprends vraiment pas pourquoi le bâtiment est vide. Arrive-je trop tard?? Laissant mes interrogations de côté, je continue mon enquête en grimpant les escaliers avec prudence. L'odeur de pourriture commence à me chatouiller les narines. Des barils sont aussi renversés. Les traces d'une lutte peuvent clairement s'identifier. Il y a des entailles sur le bois et des corps inertes... Les vêtements des défunts sont ceux d'un flibustier. Aucun doute, je suis sur un bateau de pirate. Je poursuis alors mon chemin avec une certaine crainte.

— « Il y a des survivants? »

Ça m'étonnerait. J'entendrais des gémissements sinon. J'essaie de comprendre. Une mutinerie? J'aurais sans doute des réponses plus loin. J'emprunte alors l'escalier qui mène vers le pont. En rentrant dans la brume glaciale, j'ai l'impression d'être sur un vaisseau fantôme. Le verdict est le même. Malgré le manque de visibilité, je devine la présence de cadavres qui joncent sur le sol et le désordre règne. Titubant, je me dirige ensuite vers le gaillard d'arrière. J'ouvre la porte de la cabine du capitaine en trébuchant. L'agitation de l'océan brusque parfois le navire. Je constate alors que la pièce est sens dessus dessous. Des cartes sont étalées par terre, des outils des navigations traînent un peu partout. Je ramasse un Eternal Pose indiquant ce lieu désert. Le verre est brisée et l'aiguille ne fonctionne plus. Ne pouvant pas tirer avantage, je le jette. Je me mets à fouiller parmi la paperasse n'importe quoi qui pourra m'assurer d'être au bon endroit. Au bout de quelques instants, je débusque un registre. Je le feuillette pour y trouver un nom.

LE CHRYSANTHÈME POURPRE

Aucun doute, c'est le bâtiment de TSUJI Ayumi... Aurait elle abandonné son équipage? Je suis trop fatiguée pour me creuser la tête. Je retire mon manteau, puis, je m'écroule dans le lit.

***

Combien de temps ai-je dormi? Quelques heures? La nuit complète?? Je me réveille difficilement. J'ai l'impression de m'être agitée durant tout mon sommeil. Je ne me rappelle même pas d'avoir marché jusqu'ici. Prenant petit à petit conscience de l'endroit où je me situe, j'attrape une miche de pain un peu moisie sur le côté. Je croque dans la partie saine, mais ça m'écœure. Je me force à avaler. Ce n'est pas avec ça que je vais me rassasier... La lumière de la lune vient éclairer la salle. J'émerge tout doucement, m'habituant à la maigre luminosité. Le navire semble moins secoué. J'attrape mon manteau et je sors voir quelle est la météo. Le pont est toujours parsemé de corps en décomposition, mais la brume se dissipe peu à peu. Il fait frais, mais c'est beaucoup plus supportable que tout à l'heure. Et au moins, il ne pleut pas. La lanterne qui m'a conduit jusqu'ici a consommé toute l'huile. En revanche, j'aperçois à peine celle du navire du Capitaine ARTHAUD. Je suis dépitée. Je me frotte le sommet du crâne en quête de réponse. Je me perds dans mes pensées.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validation
Les yeux à moitié clos, je continue encore jusqu'à m'écrouler devant le lit, renversant alors la table. Emportée par la fatigue, je cède finalement.

Ce silence de mort est angoissant.
Je presse le pas pour aller sur le pont.
Je passe alors une main sur mon front en le grattant. Suis-je dans un rêve?
La lune illumine les environs à perte de vue. Le ciel est parsemé de quelques nuages, mais tout semble dégagé.

Comment ai-je pu être si sûre de moi? Et comment ai-je pu prendre autant de risque alors qu'il suffisait d'attendre?!  Je me parle à moi-même.
Mais qu'est-ce qu'il s'est passé?! Presque sans me rendre compte, je demande s'il y a des survivants.

Je puise dans mes dernières réserves pour escalader en prenant le soin de ne pas glisser.

Plus je lutte contre l'océan tumultueux, plus je dois fournir des efforts supplémentaires.

trouver une corde abîmée.

Au plus profond de moi, je suis  hasardeux. Consciente de ne pas me fier à ma vision, je m'accroche de plus en plus. Et d'un coup, alors  je vois à l'intérieur de mon crâne comme une aura devant moi. Elle est assez proche et je suppose clairement qu'il s'agit du bâtiment sur lequel je me rends. Finalement, au bout d'un moment, cette capacité disparaît.

Je me retrouve totalement en roue libre, perdue en plein milieu de nulle part. Et pourtant, je suis sûre d'avoir fait le chemin jusqu'à ma destination. Aussitôt, à travers la brume, j'aperçois une silhouette massive. Je suis arrivée.

Avec cette météo impitoyable.
Je ne peux plus voir avec mon seul œil valide l'horizon tant la brume est opaque.

 Je ne suis pas spécialement sereine, mais je continue malgré tout. Je me concentre de plus en plus pour rester lucide et faire attention à ne pas dévier.
Redoublant d'effort, je m'active

à tout moment.
poursuis mon objectif péniblement.

le doute commence à s'installer.

Il fait frais, l'humidité me déplaît et la houle m'agace.

conjuguée , mes bras et mes mains commencent à s'engourdir. A côté de ça, la houle traitresse semble faire de son mieux pour m'engloutir et m'oblige à une attention de tous les instants pour éviter le pire.

Je suis en proie à l'incertitude, mais je force mon esprit à garder la ligne directrice droit devant moi. Je m'efforce d'emmener ma barque comme je peux vers ma destination supposée.

et je suis ici exprès pour les corriger.
Animée par cette volonté de réussir, je m'efforce de maintenir mon cap vers cette lueur qui diminue de plus en plus.

Consciente que je ne suis pas dans un environnement propice à ma sécurité,

davantage sur la désorientation du personnage qui se tue à ramer en vain jusqu'à en perdre la notion du temps et à ne plus trop savoir si ça fait des heures voire des jours qu'elle rame (et on s'en fiche si c'est pas vraiment vrai, hein, c'est le ressenti du perso qui compte et quand t'es paumé dans le brouillard, tu flippes juste et tu trouves le temps hyper-long Cst absolument pas du tout du vécu. Du tout.). D'autant plus que dans son cas, elle doit avoir l'impression de faire du surplace sur l'eau.

Une grosse vague me déstabilise. Instinctivement, j'essaie de redresser l'angle. Je focalise mon esprit sur la dernière position que mon cerveau a pu enregistrer. Je fais appel à ma mémoire et je m'imagine fortement atteindre mon objectif. Au plus profond de moi, je suis convaincue d'avoir trouver le cap malgré les apparences. Consciente de ne pas me fier à ma vision, je m'accroche de plus en plus. Et d'un coup, alors que ma concentration est à son paroxysme, je vois à l'intérieur de mon crâne comme une aura devant moi. Elle est assez proche et je suppose clairement qu'il s'agit du bâtiment sur lequel je me rends. Je sens que cette faculté soudaine m'épuise particulièrement, mais je n'en démords pas. Plus je rame, plus c'est éprouvant. Finalement, au bout d'un moment, cette capacité disparaît. Je me retrouve totalement en roue libre, perdue en plein milieu de nulle part. Et pourtant, je suis convaincue d'avoir fait le chemin jusqu'à ma destination. Aussitôt, à travers la brume, j'aperçois une silhouette massive. Je suis arrivée.

Plus je rame, plus je me dis que c'est une mauvaise idée. Et en même temps, plus j'avance, moins je souhaite reculer. Je me jette à l'eau avec l'incertitude de pouvoir rentrer. Je me précipite vers un inconnu. J'augmente mes chances de mourir bêtement.  Je prends énormément sur moi, car je me risque beaucoup pour un résultat dont je ne suis pas sûre. Il est possible que j'entreprenne autant d'effort pour pas grand-chose. Il faut dire que je considère mon rôle de Commandante de Flotte comme étant sérieux. D'une part, je ne me trouve pas insignifiante, et d'autre part, j'ai à cœur de montrer ma valeur à Kiyori. Et sans doute qu'il faudra des années et bon nombre de missions, mais je compte bien persévérer coûte que coûte. Mon objectif est clair. Être sous les bonnes grâces de la Déesse-Enfant. Et le Capitaine ARTHAUD peut témoigner que je fais un sacrifice en allant de l'avant sans être certaine de rester en vie.

Une grosse vague me déstabilise. Instinctivement, j'essaie de redresser l'angle. Je focalise mon esprit sur la dernière position que mon cerveau a pu enregistrer. Je fais appel à ma mémoire et je m'imagine fortement atteindre mon objectif. Au plus profond de moi, je suis convaincue d'avoir trouver le cap malgré les apparences. Consciente de ne pas me fier à ma vision, je m'accroche de plus en plus. Et d'un coup, alors que ma concentration est à son paroxysme, je vois à l'intérieur de mon crâne comme une aura devant moi. Elle est assez proche et je suppose clairement qu'il s'agit du bâtiment sur lequel je me rends. Je sens que cette faculté soudaine m'épuise particulièrement, mais je n'en démords pas. Plus je rame, plus c'est éprouvant. Finalement, au bout d'un moment, cette capacité disparaît. Je me retrouve totalement en roue libre, perdue en plein milieu de nulle part. Et pourtant, je suis convaincue d'avoir fait le chemin jusqu'à ma destination. Aussitôt, à travers la brume, j'aperçois une silhouette massive. Je suis arrivée.

— « J'ai une faveur à vous demander. »
— « Parle, NAKAJIMA. »

J'ai rasé l'île de Whiskey Peak, j'ai empêché le Projet N sur Reverse Mountain d'aboutir, j'ai officieusement capturé et officiellement tué le Directeur du Cipher Pol 8, j'ai participé à une guerre ouverte contre MANNFRED D. Teach où j'ai vaincu deux de ses Commandants, j'ai pris le contrôle d'un territoire, j'ai aidé à la destruction de la prison Jötunheim, j'ai battu un Shichibukai et un Vice-Amiral et j'ai rejoins dernièrement la Flotte de TASHAHARI Kiyori.

Devenir Yonkō. SHOTA Shoti, la Commandante de la 2ème Flotte de la Déesse-Enfant.

— « RED HELL!! »

Rien ne garanti le succès de Red face à Teach. Il peut mourir... ...une seconde fois. L'Immortel, le Fléau et le Malvoulant sont vos ennemis, non? Alors, les amis de nos amis sont nos amis.

Présente sur les lieux également, celle où je suis sous sa coupe

Avant que je n'entre dans la Flotte de Kiyori.

sied

Yonkō

À l'heure actuelle, je m'apprête à passer une étape charnière dans ma vie.

Quelques mois plutôt sur Grand Line, j'ai sauvé , la Deuxième . Étant dans une mauvaise passe, je parviens à l'aider. Suite à mes actions, elle m'accorde le privilège de servir les intérêts de TASHAHARI Kiyori.

suis en route pour gravir encore et

Maintenant que je suis dans le Nouveau Monde, mon cœur s'éveille et me guide.

et elle . Si aujourd'hui elle est sous la coupe d'un Yonkō, demain elle en deviendrait une à son tour. En tout cas, elle est prête à faire bonne figure auprès de son Impératrice dans le seul but d'obtenir sa place. Évidemment, tout ce stratagème n'est connu d'elle seule.

je me retrouve à travailler avec elle. Désormais, je sers les  

Celui de SHOTA Shoti, la Commandante de la Seconde Flotte de TASHAHARI Kiyori. Cette dernière désire me voir en personne et vérifier si je suis apte à rentrer dans ses services. Il faut bien avouer que si je suis dans cette situation, c'est à cause ou grâce à sa fidèle nakama. N'ayant absolument pas le matériel pour naviguer dans le Nouveau Monde, je suis contrainte de rester dans son sillage. Le moindre écart et c'est la fin. Consciente de l'existence des nombreux dangers qui résident sur cette mer, je ne souhaite en rien me perdre. Cet endroit reculé de la planète est un terrain de jeu pour les Yonkō. Le Gouvernement Mondial a certes moins d'emprise, mais elle dispose néanmoins de ses meilleurs hommes. Je ne me sens pas vraiment prête à affronter un Amiral. Mon combat face au Malvoulant est une expérience qui me le prouve.

Malgré tout, j'aspire toujours à devenir Impératrice. Plus que tout, je brûle d'être enfin reconnue par tout le monde. Je peux certifier que je ne suis plus à prendre à la légère depuis mon ascension sur Grand Line en 1625. Bon nombre des gens redoutent mon terrible courroux et préfèrent se ranger à mes côtés. Du moins, c'est ce que je m'efforce de faire. Je suis sans pitié pour mes adversaires et bienveillante pour mes partenaires. Seulement, je dois revoir mes alliances étant donné que je suis à la solde de la Déesse Enfant. Désormais, je ne peux vraiment plus m'affiler à n'importe qui sans avoir l'accord de ma souveraine. Qu'importe! Je poursuis mon objectif à ma manière. J'accepte la soumission uniquement pour me révéler plus tard.

— « Dame NAKAJIMA... Y'a... Y'a des Rois des Mers, droit devant nous... Qu'est-ce qu'on fait? »

Il glousse. Je me tourne alors dans la direction où se trouve les monstres aquatiques. Je cache ma surprise en constatant le spectacle. Je serre des dents. Un banc de créatures serpentines se baladent en nous ignorant. À côté de moi, Shoti rigole presque.

— « La Route de tous les Périls fait pâle figure devant ce genre d'évènement! Bienvenue dans le Nouveau Monde, ma chère! »

En réalisant que ma supérieure reste calme, je relativise rapidement. Manifestement, tomber sur des symboles de puissance sous l'océan n'est pas un souci pour les plus téméraires d'entre nous. La Commandante de la Seconde Flotte ordonne à son bâtiment de s'écarter un peu. Nous suivons alors une nouvelle trajectoire le temps de contourner la potentielle menace. J'adresse alors à un sourire à la Capitaine SHOTA. Puis, je me retourne vers mon nakama.

— « Il n'y a pas de quoi paniquer. Ils nous ignorent! »

Malgré la manœuvre, un Roi des Mers passe majestueusement près de nous à en faire vibrer la bulle qui nous permet de voyager sous l'eau. Mon équipage n'est pas du tout rassuré en constatant ce passage soudain, mais je le fais comprendre qu'il ne faut pas avoir peur. Étant dans la pénombre depuis l'Île des Hommes-Poissons, je commence à m'habituer à l'environnement. Puis, comme pour souligner mes paroles encourageantes, la lumière apparaît de plus en plus. Il nous reste quelques centaines de mètres avant d'atteindre la surface.

— « Nous entrons bientôt dans le Nouveau Monde! Soyez rassurés!! »

Gagnant en luminosité au fur et à mesure de notre progression, je sens petit à petit la chaleur du soleil sur ma peau. Puis, enfin, nous sommes libérés de l'atmosphère anxiogène. La bulle éclate dès notre arrivé à la surface. La mer est calme et le ciel est bleu. Mais pour combien de temps? Maintenant que nous sommes en sécurité, Shoti regagne son bâtiment. Avec son Eternal Pose pour Tetsu Island, elle ouvre le chemin. Il nous reste encore des mois de navigation. D'ici notre terminus atteint, j'ai de quoi gagner de l'expérience en parcourant cet océan impétueux! Je reprends alors la barre. L'Avenir s'offre à nous et je compte m'en saisir!

— « - Dimgray. »

John MOHR

Sphère de gaz ou d'air

— « Je rêve ou vous ne savez pas vous battre?! »
— « C'est ça, votre puissance?? Vous ne savez que tuer des innocents! »

— « Rendez-vous utiles auprès de Leona et de Shazu au lieu de me suivre partout. »

— « FUSION!! »

— « SHOTA Shoti, Commandante de la Seconde Flotte de TASHAHARI Kiyori - Indigo. »

— « Ils sont là-bas. Vous allez agir? »
— « Pour l'instant, je dois me préparer. »
— « Vous rigolez?! Il y a urgence, là!! »

— « RED HELL!! »

— « Pour votre sécurité, puisque vous devez m'observer, je vous prie de rester en retrait. Une lame d'air ou une projection de magma peut vite arriver sans prévenir. »

— « M'ouais. Vous savez pas utiliser votre Fruit du Démon plus subtilement? N'essayez pas de nous duper, hein. »

— « D'après vous, pour combattre un monstre tel que le Contre-Amiral LEVI, devons-nous faire preuve de délicatesse? S'il se déchaîne, alors j'en ferais tout autant. Et quand je suis dans les parages, le paysage devient un véritable enfer. Et je ne crois pas que vous puissiez tenir longtemps dans une telle situation. »

— « Regardez vers la mer!! C'est quoi, ça?! »

— « Vous feriez mieux de prévenir l'Impératrice. »

— « Et voilà un affront. »

Plus la capitaine reste longtemps à faire couler de la lave, plus la quantité déversée augmente le rayon d'action, et donc, l'efficacité. Le cercle rouge reste constamment autour d'Aoi, brûlant et fondant les choses prises à l'intérieur. Pratique pour garder un adversaire à distance, non?

aux aurores

Red s'attaque à Teach de front. Moi, je dois faire attention à ne rien relever.

je désire ardemment recevoir les éloges qui me sont dues.

laisser les Yonkō se faire la guerre entre eux.

Ravrak -  
TASHAHARI Kiyori

— « Euh, Capitaine? Vous comptez faire quoi, là? »

— « Bande d'idiots! Vous ne faites pas le poids!! Vous allez juste réussir à vous faire tuer!!! »

— « RED HELL!! »

Pourquoi j'ai accepté ce grade qui me correspond même pas? Qu'est-ce que Shoti a vu en moi pour m'accorde ce titre ridicule?! Je ne transpire clairement pas la prestance d'une Commandante de la Flotte d'un Yonkō. Qui suis-je pour prétendre

SUPÉRIEUR
— « SHOTA Shoti, Commandante de la Seconde Flotte de TASHAHARI Kiyori - Indigo. »

L'ÉQUIPAGE
— « Nakajima D. Aoi - Darkred. »
— « Natacha O. BORÉAS - Orchid. »
— « Garo ROTH - #ff3300. »
— « Rufus HARKNESS - #614051. »

— « John MOHR - Dimgray. »
— « Agar CHANDRASEKHAR - Chocolate. »
— « Tiana MAÏGA - Peru. »
— « Johannes & Katrin HENSZLEIN - Mediumslateblue. »

LES ALLIÉS
— « Shoti Shota - Indigo. »
— « Eisenheim ADAMOVITCH - Crimson. »
— « Edward CULLIFORD - Brown. »
— « Hody LYNCH - Darkolivegreen. »

— « Ange Sabrina - Mediumvioletred. »
— « Peach - Palevioletred. »

LES PRÉCIEUSES
LES GARDIENS
— « Nakajima D. Ichimaru - Rosybrown. »

LES ENTREPRENEURS
— « Ivy LOVE - Darkslategray. »
— « Jonathan FORTUNE - Darkgoldenrod. »
— « Dmitry Karasov - Cornflowerblue. »

LES GUILDES
— « Frank KOCH - Sienna. »
— « Elizabeth LYONS - Darkorange. »

LES BOUTIQUES
— « Dominique SAINT-CLAIR - Midnightblue. »
— « Jude MAXWELL - Slateblue. »
— « Kazuo TANAKA - Goldenrod. »
— « Lilith KADIRI - Darkorchid. »

LES ADVERSAIRES
— « Miguel Del Grande Jimenez Vasco - MEDIUMBLUE. »
— « Heill Fathom - Teal. »
— « Yukiji Alucard - Darkmagenta. »

AUTRE
— « PNJs Importants - Black. »

+++++++++++++++++++++++++++

— « Hody LYNCH - Darkolivegreen. »

mouah-mouah-ah-ark! Eurk!! Kof! Kof! Kof!!

idiot écervelé

Leur lâcheté témoigne de leur faiblesse.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validation
« Un visage innocent. Une main meurtrière. »
Natacha O. BORÉAS.


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Sam 22 Oct 2022 - 11:10, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validation
Convoi 11 — Gibet Montagné
À Ç É È ō Ō œ Œ | Ê Î Ô

Un peu décevant toute cette histoire. Au final, mon combat contre la Marine est écourté. Ni perdant, ni vainqueur, ce n'est pas plus mal. Mon navire est en miette, alors j'estime être celle qui s'est fait ridiculiser. Et pourtant, si je recroise cette Commandante d'Élite sauvage et cet homme en rouge à l'avenir, je jure de tout mettre en œuvre pour les anéantir à jamais! Pour l'instant, je dois renoncer à tous désirs vengeresses, car la situation ne s'y prête pas. Au final, je me fais repêcher par Garo. Je suis étonnée de voir son endurance en milieu hostile comme cette bataille navale. Je le soupçonne d'avoir des gênes d'Homme-Poisson. Quoi qu'il en soit, il me met sur une planche qui flotte pour me sortir de l'eau. Je remarque que le cuirassé cherche à s'extirper de la zone. Et on ferait mieux de faire pareil.

— « Par chance, le navire de Shoti est encore là. » Dis-je, soulagée de voir notre porte de sortie.

Mon nakama m'aide à grimper une corde pour remonter le bâtiment. Une fois sur le pont, je retrouve la Commandante de la 2ème Flotte des yeux. Elle parvient à se défaire de son adversaire. L'un des hommes à sa charge lui donne alors une indication en me voyant.

— « Capitaine SHOTA, la Reine Rouge est de retour. »
— « Tant mieux. Qu'elle se tienne prête à riposter en cas de poursuite de la part de la Marine. »
— « À vos ordres. »

Pendant que je recrache encore de l'eau par la bouche, je vois le type venir me voir.

— « Capitaine NAKAJIMA? Vous devez... »
— « ...Surveiller nos arrières, je sais. »

J'entends Shoti dicter ses instructions. Le navire fait alors une manœuvre pour s'éloigner le plus possible d'ici. Je n'ai effectivement pas tout donné, mais je ne peux pas m'empêcher de me masser le visage. Le Granite Marin est vraiment efficace sans compter que son Shigan est passé à deux doigts de me tuer. Le visage sombre, je repense à toutes ces erreurs et ces malchances. Posté à l'arrière du bateau, j'observe malgré la nuit noir l'environnement en espérant pouvoir nous mettre à l'abri.

À ce moment-là,

Fusion!!

Cruel Punishment!!


percute violement le

Cruel Punishment
Châtiment cruel

Une fois la sphère formée, Aoi l'expédie très rapidement vers le sol. L'attaque en est dévastatrice. Le projectile fuse à la manière d'un météore et s'écrase de tout son poids en déversant un flot de lave ardant, dévastant alors le paysage. En fonction de la taille et de la force même du jet, la bombe magmatique peut aller jusqu'à créer un cratère considérable à l'impact.

Divine comédie

me concentrer encore une fois.

Estimant calmer  pour quelques secondes, sans me retourne d'elle, je reforme mon visage.

J'aurais dû m'en douter. Ma nouvelle cible

veines assauts du

Garo

— « Dit celle qui a coulé le mien. Et après on dit que les pirates n'ont aucune morale... »

— « Eh bien, eh bien... On ne veut plus jouer avec le feu, le chat? »

Divine Wrath!!

Cette

au ponte qui vient temporairement interrompre mon combat.

— « Ce n'est pas le moment de perdre espoir, Capitaine! On peut encore s'en sortir. Je ne suis pas sûr de l'identité de notre assaillant, mais je crois qu'il s'agit de la 102ème Division de la Marine d'Élite... Il faut dire qu'on voit difficilement. »

Qu'importe

— « Rends-toi sur le navire de Shoti et assure-toi de le préserver. Je m'occupe du reste. »

Je refuse

laisser les Yonkō se faire la guerre entre eux.

Ravrak -  
TASHAHARI Kiyori

— « Euh, Capitaine? Vous comptez faire quoi, là? »

— « Bande d'idiots! Vous ne faites pas le poids!! Vous allez juste réussir à vous faire tuer!!! »

À peine.

Pourquoi j'ai accepté ce grade qui me correspond même pas? Qu'est-ce que Shoti a vu en moi pour m'accorde ce titre ridicule?! Je ne transpire clairement pas la prestance d'une Commandante de la Flotte d'un Yonkō. Qui suis-je pour prétendre

Fusion!!

SUPÉRIEUR
— « SHOTA Shoti, Commandante de la Seconde Flotte de TASHAHARI Kiyori - Indigo. »

L'ÉQUIPAGE
— « Nakajima D. Aoi - Darkred. »
— « Natacha O. BORÉAS - Orchid. »
— « Garo ROTH - #ff3300. »
— « Rufus HARKNESS - #614051. »

— « John MOHR - Dimgray. »
— « Agar CHANDRASEKHAR - Chocolate. »
— « Tiana MAÏGA - Peru. »
— « Johannes & Katrin HENSZLEIN - Mediumslateblue. »

LES ALLIÉS
— « Shoti Shota - Indigo. »
— « Eisenheim ADAMOVITCH - Crimson. »
— « Edward CULLIFORD - Brown. »
— « Hody LYNCH - Darkolivegreen. »

— « Ange Sabrina - Mediumvioletred. »
— « Peach - Palevioletred. »

LES PRÉCIEUSES
LES GARDIENS
— « Nakajima D. Ichimaru - Rosybrown. »

LES ENTREPRENEURS
— « Ivy LOVE - Darkslategray. »
— « Jonathan FORTUNE - Darkgoldenrod. »
— « Dmitry Karasov - Cornflowerblue. »

LES GUILDES
— « Frank KOCH - Sienna. »
— « Elizabeth LYONS - Darkorange. »

LES BOUTIQUES
— « Dominique SAINT-CLAIR - Midnightblue. »
— « Jude MAXWELL - Slateblue. »
— « Kazuo TANAKA - Goldenrod. »
— « Lilith KADIRI - Darkorchid. »

LES ADVERSAIRES
— « Miguel Del Grande Jimenez Vasco - MEDIUMBLUE. »
— « Heill Fathom - Teal. »
— « Yukiji Alucard - Darkmagenta. »

AUTRE
— « PNJs Importants - Black. »

+++++++++++++++++++++++++++

— « Hody LYNCH - Darkolivegreen. »

mouah-mouah-ah-ark! Eurk!! Kof! Kof! Kof!!

idiot écervelé
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validation
[Flashback] - Innovation et Consolidation.
1628 - Garo ROTH & Nakajima D. Aoi.

Je n'ai pas de doute sur ses compétences physiques, mais pour l'instant, je me méfie un peu de son caractère. Comment un gamin comme lui peut-il me parler comme ça?! Des gens qui n'ont pas froid aux yeux, il en existe. Souvent, il s'agit d'individus avec une certaine détermination, qui veulent tenir tête à l'autorité et qui mesurent très bien les risques. Là, je pense cerner Garo assez facilement étant donné son jeune âge. Je ne serais pas étonnée de savoir qu'il est simplement ignare. Seulement, le fait qu'il soit inculte ne l'exempte pas pour autant d'une éventuelle sentence. Déjà que je le gracie pour le remue-ménage de tout à l'heure, il ne faut pas qu'il s'imagine que je sois laxiste. Je veux des hommes compétents dans mon équipage, mais il est hors de question que j'accepte à mon bord des cloportes qui ne restent pas à leur place. S'il veut s'élever et me tutoyer un jour, Monsieur ROTH doit bien se tenir et prouver sa valeur par ses actes et sa fidélité.

— « À vrai dire, j'aurais un poste à te proposer dans mon équipage. Plus qu'un simple pêcheur ou harponneur, il y aurait moyen que tu te fasse une place plutôt privilégié. »

Je l'observe bien dans les yeux pour qu'il comprennent que je n'accorde pas de poste aussi haut à un nouveau venu. Je veux qu'il mesure la chance que je lui offre. Elle n'est pas donnée à tous, et même si sa jeunesse l'enferme dans l'ignorance et l'effronterie, il est possible qu'il m'intéresse comme une sorte de garde du corps. Du fait qu'il soit un excellent nageur pour l'avoir vu à l'œuvre, j'ai envi qu'il soit là pour me rattraper.

— « Je te laisserais le temps de réfléchir. Sache que j'accepte facilement n'importe qui du peu qu'il sache rester à sa place. Du respect et de l'obéissance, c'est tout ce que je demande. Et manifestement, tu ne sais pas vraiment à qui tu t'adresses. J'espère que tu mesures à quel point tu es chanceux que je sois clémente aujourd'hui. Ne gâche pas cette aubaine. »

Mon ton n'est pas sévère, mais je reste stricte.

— « En attendant, je veux voir à nouveau tes exploits. Tu n'es pas n'importe qui, tu as des compétences que le quidam moyen ne possède pas. Montre-moi ce que tu vaux, fais preuve d'imagination! Impressionne-moi! »

Lui qui est prompte à s'attirer des problèmes, peut-être qu'il serait du genre à provoquer un Homme-Poisson en plein travail? Sans doute aurait-il l'audace de chasser un gros serpent de mer?

Je ne crois pas que Garo soit purement effronté ou rebelle, mais j'opte plutôt que Garo est juste ignare.

— « Avant de te répondre, comment t'appelles-tu? »

Ambition

Par expérience,

— « Toi, suis-moi. »

Il ne le sait pas encore, mais je viens de lui sauver la vie. J'espère qu'il va agir vite et comprendre que je suis loin des bagarres des tavernes. Me fait-il affront en déglinguant ma table? Non. Et, vu la mine qu'il tire, ça m'étonnerait qu'il puisse rembourser quoi que ce soit. Alors, s'il veut s'en sortir, il va devoir saisir l'opportunité que je lui tend.

— « Euh, Capitaine? Vous comptez faire quoi, là? »

— « Marcus BRADFORD - Rosybrown. »

— « N'y »

— « Fiery breath!! »

— « Burning Strike!! »

transforme mon bras en magma tout en le faisant grossir sa taille. Et je frappe au niveau du coup.

— « Euh, Capitaine? Vous comptez faire quoi, là? »

— « Burning Strike!! »

— « Bande d'idiots! Vous ne faites pas le poids!! Vous allez juste réussir à vous faire tuer!!! »

À peine

— « Probablement... Je n'en suis pas sûr, mais il faudrait se renseigner auprès d'un expert. »

— « Je vais voir de quoi il s'agit. La secousse me semble bien trop forte pour un banal monstre marin... » Dis-je, l'air grave.

— « Vous deux, suivez-moi. » Fais je d'une voie pressante. Ensuite, je donne l'ordre au trio d'investisseurs de prendre congé. « Quant à vous, retournez vous réfugier au Q.G. »

— « Elizabeth, va me chercher Hody ou un spécialiste qui peut me donner plus d'information sur la créature aquatique. Et rejoignez-nous sur ce beffroi. »
— « D'accord. » S'exécute la Dirigeante de la Guilde des Cartographes.
— « Je pense que c'est sérieux, mais je dois en être sûre. »

Montant maintenant les marches quatre par quatre, je me dépêche de grimper avec le Dirigeant de la Guilde des Mécaniciens. Dans la salle d'observation, deux hommes en train de scruter la masse immense qui grouille sous l'eau se retournent d'un coup en me voyant. L'un d'eux commence à faire son rapport.

— « Madame, nous n'arrivons pas à identifier ce que c'est. Ça peut être autant un serpent des mers géant qu'un sous-marin titanesque... »

Visiblement pas d'accord, son collègue lui reproche d'être un mauvais guetteur.

— « Crétin, je suis sûr de ce que j'ai entendu! Un vigil à crier ce que c'est. »
— « Dans tous les cas, c'est probablement un problème pour nous. »

télescope

— « Frank KOCH - Sienna. »

Pour l'instant, il n'y a pas de visuel. Juste un pressentiment.

dite la "Grande Reine Naga", de l'Écume Sanglante

Corsaire Yukiji Alucard, le Vice-Amiral Miguel Vasco et la Colonelle d'Élite Heill "La Murène" Fathom

Shoti Shota


dans les anales ce tournant majeur pour l'agglomération.

ce nouveau visage

nettement

remettre son prestige au goût du jour. Ses projets pour faire développer mon île

évoluer la cité portent toujours des fruits. Ce qui fait la force de son succès, c'est son entourage proche en les personnes de

et ses contacts.

Accompagné de Madame LOVE

Et aujourd'hui, nous

à ma place ou celle de mon défunt intendant.

la responsabilité de gérer

réciproquement

En réalité, Madame LOVE ne convoite pas la place du défunt Eisenheim, mais bien celle qui se profile pour son futur quartier. Elle estime pouvoir faire déjà bien plus à ce rang inférieur et espère n'être pas trop mise en lumière afin de rester civile aux yeux du Gouvernement Mondial. Elle compte faire de cet endroit la maison mère de toutes ses investissements avenirs. De plus, en forçant ses amants à la joindre dans ce projet, elle espère pouvoir les contrôler plus facilement. Tout est calculé et elle roule la Reine Rouge dans la farine. Pour elle, tout est dans la poche. La rente prévue doit pouvoir lui couvrir pas mal de frais ailleurs. Manquant de respect, elle s'empresse d'en venir au fait en entrant dans la pièce avec ses compagnons.

— « Alors, Madame NAKAJIMA. Avez-vous prise votre décision? » Questionne la businesswoman, le sourire au coin de la bouche.
— « J'accepte votre projet dans les conditions que je vous ai fixé. » Fait Aoi, sèchement.
— « Évidemment. » Dit la femme pâle.

Le groupe s'installe alors dans le salon pour signer les contrats dans une ambiance de fumée et de whisky. Une fois l'accord officiellement faite, les quatre individus se lèvent de leur fauteuil pour se serrer la main.

— « Vous avez bien fait, Madame NAKAJIMA. » Ne remercie pas Ivy.
— « Merci de nous faire confiance, Dame NAKAJIMA. » S'en voit ravi Jonathan.
— « Excellente affaire, Madame NAKAJIMA. » S'enthousiasme Dmitry.

Serrant les dents, Aoi sent un frisson lui parcourir, comme pour lui indiquer qu'elle s'est fait avoir. Avant de les laisser partir, elle réplique à nouveau.

— « Vous pouvez disposer, mais je tiens à rappeler que vous êtes chez moi, ici. Prenez vous affaire et installez-vous ailleurs. » Réprimande la Reine Rouge, froidement.

Sans un mot de plus, le trio ramasse leur bien et sort du bâtiment. Ils sont satisfaits de leur coup. De son côté, Aoi se retrouve dépitée. Elle se repose dans un divan, réfléchissant à tout cela. Agacée par cette négoce, elle peine à trouver le repos. Une approbation peut-être, mais ça reste une appropriation habile. Dans tous les cas, ça reste une bonne chose pour le destin des Précieuses. Un nouveau chapitre commence. Enfin, les habitants de l'île réalisent les grands projets promis par la supernova. Au moins, les citadins peuvent recompter sur le leader. Et ça, Aoi s'en réjouit.

présente un grand intérêt

— « Hody LYNCH - Darkolivegreen. »

mouah-mouah-ah-ark! Eurk!! Kof! Kof! Kof!!

idiot écervelé

— « Jude MAXWELL - Slateblue. »

Jude

— « Frank KOCH - Sienna. »
— « Elizabeth LYONS - Darkorange. »

— « Maintenant que? » Dévisage-je les intéressés.

— « Ivy LOVE - Darkslategray. »

J'apprécie grandement tous ces efforts. Je ne peux que louer votre témérité dans votre domaine. Je constate bien que l'agglomération se porte mieux qu'auparavant, structurellement et humainement parlant.

— « Plutôt osée comme proposition... J'apprécie grandement tous ces efforts. Je ne peux que louer votre témérité dans votre domaine. Je constate bien que les Précieuses se portent mieux qu'auparavant. Structurellement et humainement parlant. »

j'écoute attentivement tout en

« Vous avez été absente trop longtemps au point de négliger votre île. Il est normal que des personnes comme moi viennent s'y établir. Le chat part, les souris dansent... »

Je ne peux que louer votre témérité dans votre domaine. Je constate bien que les Précieuses se portent mieux qu'auparavant. Structurellement et humainement parlant.

Prenant la parole

je comprends clairement à qui je dois m'adresser. De la même prestance que moi, celle qui se nomme Ivy

D'un simple coup d'œil,

conviennent

l'air sincère.

profiler
zéro concession

Salle aux Enchères - L'Antre aux Merveilles.

il met en avant sa modestie.
fait ses petites emplettes

Désormais, je fais attention à ce que je fais. Certes, mon éternel adversaire reste le G.M. ou

Je traverse maintenant un souk

attristée

Ma

— « Je suis aussi contente de vous revoir. Tous autant que vous êtes, je suis fière de vous. » Encourage-je.

Frank KOCH.
Dirigeant de la Guilde des Mécaniciens.

Sujet: Œuvre originale?
Illustration par Lacey Lundy?

Frank avoisine la trentaine.

je remarque que tout est coordonné pour sécuriser les Précieuses

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Firebreathing!!

L'ÉQUIPAGE
— « Nakajima D. Aoi - Darkred. »
— « Natacha O. BORÉAS - Orchid. »
— « Garo ROTH - #ff3300. »
— « Rufus HARKNESS - #614051. »

— « John MOHR - Dimgray. »
— « Agar CHANDRASEKHAR - Chocolate. »
— « Tiana MAÏGA - Peru. »
— « Johannes & Katrin HENSZLEIN - Mediumslateblue. »

LES ALLIÉS
— « Shoti Shota - Indigo. »
— « Eisenheim ADAMOVITCH - Crimson. »
— « Edward CULLIFORD - Brown. »
— « Hody LYNCH - Darkolivegreen. »

— « Ange Sabrina - Mediumvioletred. »
— « Peach - Palevioletred. »

LES PRÉCIEUSES
LES GARDIENS
— « Nakajima D. Ichimaru - Rosybrown. »

LES ENTREPRENEURS
— « Ivy LOVE - Darkslategray. »
— « Jonathan FORTUNE - Darkgoldenrod. »
— « Dmitry Karasov - Cornflowerblue. »

LES GUILDES
— « Frank KOCH - Sienna. »
— « Elizabeth LYONS - Darkorange. »

LES BOUTIQUES
— « Dominique SAINT-CLAIR - Midnightblue. »
— « Jude MAXWELL - Slateblue. »
— « Kazuo TANAKA - Goldenrod. »
— « Lilith KADIRI - Darkorchid. »

LES ADVERSAIRES
— « Miguel Del Grande Jimenez Vasco - MEDIUMBLUE. »
— « Heill Fathom - Teal. »
— « Yukiji Alucard - Darkmagenta. »

AUTRE
— « PNJs Importants - Black. »


MEDIUMSEAGREEN
LIGHTSEAGREEN

Penelope JOYCE
Jonathan MOYNAHAN
Virgo SCHRAMM

œ
Œ

`

https://fr.wikipedia.org/wiki/Eug%C3%A9nie
https://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9onie
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validation

Je rêve où je viens de faire la conversation avec Red?! Est-ce l'effet Triangle Floriant? Je ferme les yeux, puis, je les ouvre. Non, tout ceci est bien réel. Alors, il revient vraiment d'entre les morts? Je reste abasourdie par ce que je viens faire. Et malgré nos divergences et le paysage apocalyptique que je viens de créer, il accepte de m'avoir dans ses rangs?! Au moins, s'il y a bien une personne qui n'a pas changé, c'est bien lui. Et aucun doute qu'il ne s'agisse pas d'un imposteur... Perdue dans mes songes, je ne fais plus attention à mon environnement. Je viens pour récupérer des navires, je repars bredouille avec juste cette froide sensation d'inquiétude dans le dos. Quelque peu déboussolée, je cherche à me ressaisir et voir ce que je peux encore en tirer de cette bataille.

Cherchant du regard ce qu'il reste du convoi, je réalise que les combats font toujours rage alors les survivants se font de plus en plus rare. Il y a t-il un sens à tout ça? Comme ses vies misérables arrivent à s'accrocher encore et encore? Mes yeux se reposent sur VASCO. Ce dernier continue de vivre, mais il est hors limite. Il peine à respirer. Notre duel l'a exténuer, mais c'est le coup fatal de Ragnar qui doit le mettre dans cet état pitoyable. Ce n'est pas sûr qu'il puisse s'en sortir, cette fois.

Alors que je continue de chercher ce qui peut être intéressant de ramener aux Précieuses, une explosion effroyable venant de la Sainte-Barbe vient mettre un terme aux agitations à bord du cuirassé. Je suis alors soufflée dans une direction céleste. Il me faut un certain temps avant de comprendre ce qu'il se passe. Et malheureusement, je n'ai pas le temps d'activer mon Corail à Bulles, un appareil confectionné chez les Homme-Poissons qui permet de créer une poche d'air sous l'eau. Je tombe alors dans la mer au milieu des débris et je perds petit à petit conscience. Je me cogne contre une personne, mais je ne peux plus rien faire, ma force diminue de plus en plus. Au départ, j'ai cru à un cadavre. Seulement, le corps se met rapidement en mouvement et m'élance instinctivement ou volontairement pour nous remonter à la surface. J'ignore vraiment si c'est un choix ou du hasard. Je me retrouve sur une planche avec ce mystérieux compagnon. Alors que je peine à l'identifier, il se met à me parler.

— « Ce n'est pas l'heure de mourir, NAKAJIMA. »

Je tousse. Maintenant, j'hallucine. Le type possède deux articulations au niveau des bras.

— « Vous êtes en sécurité. »
— « On le sera quand on sera loin d'ici... »

J'essaye de m'en remettre. Comment j'ai pu me négliger à ce point? Ma pluie s'est arrêtée, alors qui est responsable de cette saloperie d'explosion?! Au stade où j'en suis, j'ai carrément plus rien à en tirer de cette expédition.

— « Vous avez raison. Nous avons de la chance de nous croiser. »
— « Mais qui êtes vous, au juste? »
— « Vous pouvez m'appeler "Pakbo". Je suis un Long-Bras. »

Je le regarde plus attentivement.

— « Je crois que vous avez autant besoin de moi que j'ai besoin de vous. »

Remarque, si je ne peux pas récupérer des bâtiments, alors pourquoi pas des prisonniers? Chacun semble y trouver ses comptes. Notre radeau de fortune dérive jusqu'à un vaisseau de la Révolution. Je peux y lire "Le Libérateur". Si je veux partir d'ici avant de tomber encore sur une mauvaise surprise, je ferais mieux d'y monter à bord. Je parviens à escalader le rafiot via une corde, suivie de près par mon acolyte nouveau. Sur le pont, je réussi à retrouver Ragnar. J'espère qu'il n'est pas du genre à me maudire après avoir vu mon style de combat.

— « C'est moi où les prisonniers se sont échappés? »

— « Soru!! »

— « Heavenly Punishment!! »

— « Tu es trop confiante en ton Fruit du Démon, NAKAJIMA! Il causera ta perte!! »

— « Et toi tu sembles beaucoup trop téméraire pour affronter une personne telle que moi. Ta bravoure causera ta perte. »

À l'impact, ils explosent en propageant du magma. Ce qui rend les cailloux encore plus dangereux qu'ordinaire. Si un sabreur décide de couper en deux la roche volcanique, il aura une mauvaise surprise. D'après les spectateurs, le résultat de cette technique donne sur le champ de bataille un paysage d'Apocalypse.

embuche,

définitivement.

promptement

— « C'est moi où les prisonniers se sont échappés? »

— « Divine Wrath!! »

— « Fiery Eruption!! »

— « Quels sont les ordres, Capitaine? » S'impatiente l'un de mes nakamas.
— « Aucun, pour le moment si ce n'est de s'arrêter et d'éteindre les lumières. Il ne faut pas être à portée. Personne sait que nous sommes là. »
— « À vos ordres. » Dit-il en s'exécutant aussitôt. »

— « Infernal Meteor!! »

— « Capitaine MOHR. »

Mannfred D. Teach

Ragnar Etzmurt

— « J'imagine que tu sais pourquoi je te sollicite? »
— « Dis-moi plutôt ce que je dois faire, NAKAJIMA. » Dit-il en grinçant des dents.

— « J'imagine que tu sais pourquoi je te sollicite? »
— « Dis-moi plutôt ce que je dois faire, NAKAJIMA. » Dit-il en grinçant des dents.

Il sait que ce n'est pas le plus important et il préfère en venir au fait.

— « Capitaine? Regardez! Des équipages se lancent à l'assaut à leur tour. »
— « QUOI?! »

  • https://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validation
FAIT:


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Jeu 20 Oct 2022 - 13:24, édité 2 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validation
Âgée entre 25 et 30 ans, elle dégage une certaine douceur et innocente aura.

ressemble plus à une dame élégante et semble danser avec des pas lé

Hector Georges André et sa femme Éléonore Héloïse SAINT-SAËNS. 7000 Dorikis de leur vivant.

• L'ÉQUIPAGE DES ROMANTIQUES.
« Antoine Eugène COURBET. Capitaine. Aura de Violence & Berserker. 5000 Dorikis. ฿ 100M. Crimson. »
« Léon Gustave GIRODET. Second. Color Trap. 3500 Dorikis. ฿ 50M. Brown. »
« Ambroise BLANCHARD. Médecin. Medic Kenpo. 500 Dorikis. Indianred. »
« Louise GIRODET. Musicienne. Musique Hypnotique & Cri strident. 2500 Dorikis. ฿ 25M. Palevioletred. »

« Essayez de ne pas les tuer tant que nous ne sommes pas sûrs. »

Malgré l'effort

« En l'absence de la Marine, nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes. » Indique le marchand à un autre, l'air grave.

Ignorant

— « C'est la Marine que nous avons besoin. Vous n'avez aucune chance de les battre, ils sont trop nombreux!! »

anicroche

« Mademoiselle NAKAMURA, nous ne pouvons pas nous approcher du port, mais nous ne pouvons pas laisser l'île se faire attaquer. Comme nous ne disposons pas de canons, vous êtes sans doute notre seule espoir pour mettre fin à ce pillage. » Explique Hyppolite M. COUTURE, l'air grave.

La narcoleptique

« Est-ce que vous ne risquez rien en vous délaissant? Notre mission consiste à protéger le corps expéditionnaire jusqu'au bout. »
« N'ayez crainte jeune fille. Votre mission est achevée. Vous avez l'autorisation pour nous laisser au large le temps que vous vous occupez de ces criminels. » Rassure Erwin G. GAUSS.

Akane

« Dans ce cas, ne perdons plus de temps. »

Sans

« ♂ [FRA] {Navigateur - Explorateur} Hyppolite Marie COUTURE. Capitaine. »
« ♂ [DEU] {Inventeur - Scientifique} Erwin Gerhard GAUSS. »

Avant la

« Notre. »

Akane

« Pourquoi tu me poses la question? »
« Parce qu'un pavillon noir s'approche plus rapidement du port que nous. »

La rousse

qu'une personne ne tombe pas à la renverse.

« Sérieusement?! Tu me prends pour un gamin?! »

protéger un navire transportant des livres

« ♂ [DE] Heinrich G. JÄGER. Chasseur de gibier & Rabatteur (Ancien Rasoir, 32 ans). Olive. »
« ♀ [NOR] Astrid WESTGAARD. Voleuse & Informatrice (24 ans). Peru. »

« ♂ [USA] Kieran CRITCHLOW. Marchand ambulant (41 ans). Orange. »

« ♂ [USA] Zacharie MOYNAHAN. Naturaliste & Chirurgien (47 ans). Rosybrown. »

« Seulement si nécessaire. » Fait la rouquine, l'air agacé.
« Spouïk! »

FAUCHARD
BOUSSINGAULT
AROUET
MORVAN

Hyppolite AROUET

Erwin F. A. HALBRONN

« ♂ [FRA] {Navigateur - Explorateur} Hyppolite Marie COUTURE. Capitaine. »
« ♂ [FRA] {Inventeur - Scientifique} Erwin Gerhard GAUSS. »

฿ 15M

« Je suis sérieux, Madame!! » S'offusque t-il.

La rousse

« Vous vous battez réellement avec trois sabres?! » Fait-il, intrigué.
« Seulement si nécessaire. » Fait la rouquine, l'air agacé.
« Comment ça?? » Se questionne le freluquet.

Il faut avouer que c'est assez perplexe comme usage. Des curieux qui commencent à se regrouper autour s'intéressent aussi. L'un d'eux s'écrie alors.

— « C'est vrai ça. Pourquoi trois?! » Demande un marchand.

La samouraï
« Est-ce que tu mesures que tu ne fais pas le poids? » Dit-elle, soucieuse de rappeler que ce combat ne vaut pas la peine.
« Je sais ce que je fais! » S'entête le jeune brun.

Considérant que cette fois-ci

« QUOI?! Ce n'est pas possible! » S'indigne Satoshi.

C'est là que le jeune ISHIKAWA La rousse n'aime pas cette situation et souhaite mettre un terme à tout ça. Après avoir repoussé avec le pied son opposant, elle dégaine Hahen dont le nom signifie "Écharde". Il s'agit d'un bokutō, c'est à dire un sabre en bois destiné normalement aux entraînements. Généralement, quand cette arme est utilisée seule, c'est pour ridiculiser l'adversaire tellement celui-ci est jugé insignifiant aux yeux d'Akane. Celui-ci ne peut pas accepter un tel affront et rouspète.

« Sérieusement?! Tu me prends pour un gamin?! » Fait-il avec plus d'ardeur.

La narcoleptique laisse alors Satoshi s'approcher. Elle compte sur l'aveuglement de la haine pour mettre fin au duel. Il ne faut pas beaucoup d'échange avant qu'elle ne désarme le teigneux en le faisant tomber à la renverse. Sa lame part se perdre au milieu de la foule qui apprécie visiblement cet instant. Encore sous le choc, le jeune brun ne peut pas le croire. Il essaie de retrouver son souffle. La pointe d'Hahen au niveau de la gorge, la rouquine espère ne pas devoir faire plus. Les citadins la félicitent, mais elle rengaine son arme en bois. Regagnant sa route, elle fait comprendre qu'elle ne s'intéresse pas aux éloges et disparaît aussitôt dans le passage voisin. Quelques personnes aident l'enfant de la rue à se relever en lui disant que c'est de bonne guerre.

« Que me veux tu? » Interroge la rousse.

La samouraï

« Pourquoi, vous avez trois katanas? » Répète l'ado'.

« Que me veux tu? » Interroge la rousse.

Elle goûte alors l'ambiance que cela procure

qui y règne.

Kanokuni

la jeune femme aux cheveux rouges.

« Ce n'est pas son ami. » Intervient la rousse.
— « ISHIKAWA Satoshi. » Intervient le gamin.

Akane.

• L'ÉQUIPAGE DES SURVIVALISTES.
« Matthias N. KNIGHTLEY. Capitaine. Crimson. »
« Andrew LYNCH. Second. Indianred. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Narcolepsie#:~:text=La%20narcolepsie%20ou%20%C2%AB%20maladie%20de,sommeil%20chronique%20ou%20dyssomnie%20rare.
https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89veil_confusionnel

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:Compositeur_fran%C3%A7ais_de_la_p%C3%A9riode_romantique
https://fr.wikipedia.org/wiki/Musique_romantique
https://fr.wikipedia.org/wiki/Peinture_fran%C3%A7aise_du_XVIIe_si%C3%A8cle
https://fr.wikipedia.org/wiki/Peinture_fran%C3%A7aise_du_XIXe_si%C3%A8cle
https://fr.wikipedia.org/wiki/Peinture_romantique

Le Mandarin s'élance alors aussitôt vers sa cible, espérant pouvoir empêcher la sabreuse de faire usage de ses armes. Il sait que s'il reste dans l'attaque, il domine. Malgré les deux katanas dans les mains de la rousse, il la malmène dans un enchainement parfait. Cette dernière doit ses évitements à une observation attentive et arrive non sans mal à esquiver. À cause de sa blessure au biceps, elle se surprend à se relâcher un peu. Consciente du danger, elle s'étonne dans son for intérieur de voir à quel point son opposant dégage de l'énergie. Est-ce sa nouvelle liberté qui lui donne autant de panache? Aux interrogations de la chasseuse de gibiers, il faut croire qu'il s'acharne contre elle comme pour assouvir une vengeance. À force de mettre son nez dans divers réseaux de criminels, l'hypersomniaque n'est pas surprise d'être confrontée à des hors-la-loi de ce genre. Est-elle donc face à l'un des mafieux qu'elle aurait rencontré des mois plus tôt? Toujours est-il que la jeune femme se fiche de savoir ce qui aspire son adversaire. Elle ne cherche pas à couper ses motivations, mais à se dépasser elle-même.

Préférant éviter le plus possible, elle montre une habilité exemplaire, mais la bretteuse multiplie les assauts. Par moment, le criminel parvient à parer le plat du sabre avec ses avant-bras. Malgré cette démonstration, elle conserve le contrôle sur ses émotions et fait preuve d'opiniâtreté. Elle cherche une faille. Malheureusement, sans succès. Finalement, après une énième frappe dans le vide, elle se fait balayer et tombe à la renverse, dos contre le pont. Son opposant en profite pour lui donner des coups de pieds, mais la narcoleptique roule sur le côté et arrive à se relever dans la foulée. Elle garde sa distance et souffle un peu.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validation
FAIT:


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Jeu 20 Oct 2022 - 13:23, édité 2 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validation
FAIT:


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Jeu 20 Oct 2022 - 13:40, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validation
FAIT:


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Jeu 20 Oct 2022 - 13:54, édité 2 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validation
Impétuosité & Opiniâtreté.
[1627 — Flashback] — NAKAMURA D. Akane. — À Ç É È ō Ō œ Œ | Ê Î Ô
634667aka10v2.png
Arc : Le Cri de la Rébellion.
Roza ne peut pas s'empêcher de glisser ses mains dans ses cheveux pour remettre de l'ordre d'un air agacé. Ce n'est seulement parce que son amie est dans une sale posture qu'elle s'est retenue de piquer une crise. Maintenant qu'elle sait que sa samouraï est en sécurité, elle ne se concentre plus trop sur la conversation tant elle est énervée d'avoir perdu une mèche. Quant à Akane, un peu gênée par la fumée, elle se contente d'écouter attentivement et minimalise ses mouvements pour garder le plus de force. Encore une fois, elle craint d'être maladroite dans la manière dont elle s'exprime. Connaissant désormais assez bien West Blue et les affectations de la Marine, elle répond à la question.

« Si vous n'êtes pas familiarisée avec la Triade du Lotus Pourpre, c'est que vous devez sûrement venir d'une autre Blue... »

Serrant les dents, la fille aux cheveux rouges se demande si ça vaut le coup de parler de sa quête. Non pas qu'il s'agisse d'une affaire secrète, mais comme Ambrosias ne semble pas être au courant de cette organisation, ça risque d'être une perte de temps, autant pour la Marine que pour la Chasseuse de Primes. Seulement, l'officière semble avoir de la détermination, et ça, la rousse le remarque bien. Elle ne pense pas pouvoir se défaire aussi facilement de son interrogatoire. Elle préfère alors jouer le jeu.

« Au-delà d'être Chasseuse de Primes, je suis à la recherche du trésor patrimonial de mon pays qui a été dérobé. Je suis missionnée par les doyens pour retrouver ce bien et le rapporter sur mon île. Je perds régulièrement la piste, mais de temps en temps, elle me conduit dans des réseaux de contrebandes. Et je ne fais pas forcément le ménage à chaque fois. »

Akane prend son aspiration, puis, pousse un soupire.

« Maintenant, j'en paye les frais... »

Pour l'épéiste, elle ne pense pas que ça soit nécessaire de courser l'assassin, car ce genre de personne reste fidèle à l'organisme qui l'emploie. Et s'il se retrouve dos au mur pour une raison ou une autre, il est toujours prêt à se sacrifier pour empêcher toutes tentatives de sabotage ou de prise en filature. Sortant de sa crise capillaire, Roza retrouve son sérieux. Elle s'adresse plus à sa partenaire qu'à la Marine. Son ton est sans doute un peu ferme, limite cassant. Elle en voudrait presque à son homologue.

« Et pour empêcher que ça se reproduise, il est dans l'intérêt de la Marine de retrouver cet assassin au plus vite. »

La bretteuse déglutie alors, sentant que cette réflexion lui est plus destinée qu'à la Lieutenante. Elle soutient le regard d'Ambrosias qui semble vouloir en savoir plus. Au final, Akane est celle qui peut renseigner au maximum le Gouvernement Mondial au sujet de ce meurtrier, car elle est la dernière personne à l'avoir vu et entendu d'aussi près. Elle repousse alors un soupire et se lance dans la description.

« Je ne suis pas sûre de s'il s'agissait d'un homme ou d'une femme. Son visage était androgyne et sa voix aussi. »

D'ordinaire, la rousse peut percer du regard bon nombres de choses, mais avec la courte durée de l'évènement, elle reste incertaine. L'enquête commence mal. Seul le couteau peut ouvrir une piste. En attendant, la jeune NAKAMURA ne peut malheureusement en dire plus...

le Sous-Lieutenant LANGER

« Lieutenant, je l'ai trouvé. »

docteur Samuel GRANT n'a

« Alors Lieutenant, qu'avons-nous là? »

Codage by NAKAJIMA D. Aoi


la samouraï
l'épéiste
la bretteuse
la sabreuse

la rousse
la rouquine
la fille aux cheveux rouges

la jeune NAKAMURA

la narcoleptique
l'hypersomniaque

la chasseresse de gibiers
la Chasseuse de Primes

Désormais, elle est certaine que sa partenaire est sur le bon chemin de la remise sur pied.

Qu'importe le chemin que sa partenaire emprunte, elle reste fidèle jusqu'au bout et considère

Depuis cette confidence, Roza est convaincue que son amie est

Akane ne raconte jamais cet évènement, car c'est une période assez dur

Disposant d'une aumônière,

— « NAKAMURA Akane? »

La concernée

— « Oh, c'est gentil, ma petite. Dieu vous le rendra. »

« Les personnes comme vous se font rares de nos jours, c'est agréable de se dire qu'il y a encore des gens de votre trempe. »

« C'est bien moi. »

« S'il... S'il vous plaît... Faites quelque chose... »

la laisse passer instinctivement.

Cependant habituée à la marche depuis sa jeunesse, elle reconnaît avec une pointe d'humiliation que ce pays de sable est d'un autre niveau d'endurance. Elle est pourtant capable de survivre dans la jungle et elle peut faire une cinquantaine de kilomètres avec un paquetage sur le dos sans le moindre problème. Seulement, là, à quelques lieues de son terminus, ses pas deviennent de plus en plus lourds, son souffle commence à perdre son rythme et son corps sue des grosses gouttes. Malgré son équipement qui lui a été prêté, elle suffoque et sa vision se trouble. Une légère migraine pointe le bout de son nez. N'étant pas du tout familier à voir sa camarade dans cet état, Roza l'encourage à faire quelques efforts supplémentaires.

La bretteuse la salue d'un signe de tête et prend place sur son flanc, juste en face de Calchas. Devant la jeune WESTGAARD se tient Heinrich qui semble vouloir ne pas piper mot.

« Il est. »

Hinu Town

Adossée.

« As-tu déjà entendu parler de la Nouvelle Ohara? »
« Non. » Fait elle, nonchalamment.

Ou est-ce une caractéristique de sa mystérieuse lignée? Bien que l'épéiste essaie d'être le plus authentique possible, il y a bien une chose qu'elle ne révèle jamais, c'est la particule "D." dans son nom, car elle est sous serment. Toutefois, à cause d'une altercation entre son oncle et son père, sa partenaire s'en est retrouvée à être au courant malgré elle. Depuis cette confidence, Roza est convaincue que son amie est

Sans
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validation
Roza est encore affectée par la tentative de meurtre, mais elle reste trop fière pour s'en rendre compte. Soucieuse de l'état de santé de son amie, elle reconnaît néanmoins l'efficacité d'Ambrosias et du Docteur GRANT. Elle réalise difficilement qu'elle est loin de ressembler à sa camarade, mais cet événement l'amène une fois de plus vers le chemin de l'humilité. Savoir qu'on peut perdre la vie à tout moment, c'est une notion qui lui échappe systématiquement. Et pourtant, pour avoir voyagé avec Akane, elle sait clairement à quel point elles ne sont pas à l'abri de trépasser. Insouciante, la fille aux cheveux roses ne comprend pas comment sa partenaire peut être aussi sereine face à ce qui lui arrive. Empoignant ses mains sur l'avant-bras de la samouraï, presque au bord des larmes, la jeune ZAÏTSEV répond à la Marine.

« Je ne saurais jamais vous remercier. »

Elle aimerait en dire plus, mais elle lutte pour ne pas sangloter. Posant sa main sur celle de sa camarade pour la rassurer, la guerrière à la chevelure rouge lui adresse un sourire. Elle tourne ensuite la tête vers l'officière, d'un air bienveillant et confiant.

« Vous avez visée juste. Vous avez déjà fait beaucoup pour nous et un simple "Merci" ne suffira pas pour exprimer toute ma reconnaissance. Je n'oublierais pas tout ce que vous avez fait jusqu'à maintenant, vous, Monsieur GRANT, le jeune homme et l'épicier. »

Akane marque une petite pause.

« S'il vous plaît, remercier ces gens de notre part. »

En vérité, l'épéiste est gênée. Elle ne souhaite pas déranger plus longtemps Ambrosias, car elle considère qu'elle en a fait beaucoup. De son côté, elle doit apprendre qu'elle n'est pas une source de malaise et qu'elle mérite au contraire toute l'attention. Seulement, étant déterminée, elle compte bien retourner à l'hôtel annuler sa réservation en se trouver un navire pour quitter l'île au plus tôt. Le cabinet vétérinaire constitue une meilleure protection en attendant, mais elle préfère laisser l'officière tranquille. Cependant, elle aurait aimé en savoir plus sur la brûlure de la Marine, mais elle se contente simplement de lui demander son nom afin de s'en souvenir. Une fois chose faite, la gradée s'autorise à prendre congé après s'être assurée que tout est en sécurité. Aidée de Roza, Akane se remet à marcher lentement et retourne dans les rues d'Attalia. Si l'assassin apprend que la rousse s'en est sortie, aucun doute qu'il compte bien finir le travail. Alors, avant que ça ne se sache, les deux Chasseuses de Primes doivent se faire discrète.

« Si... »

Serrant

« Et pour. »

D'ordinaire, la rousse peut percer du regard bon nombres de choses, mais avec la courte durée de l'évènement, elle reste incertaine. L'enquête commence mal. Seul le couteau peut ouvrir une piste. En attendant, la jeune NAKAMURA ne peut malheureusement en dire plus...
Codage by NAKAJIMA D. Aoi
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validation
« ♀ [JP] NAKAMURA D. Akane. Samouraï & Chasseuse de gibiers. Darkolivegreen. »
« ♀ [RU] Roza ZAÏTSEV. Navigatrice & Tireuse d'Élite. Olivedrab. »
« ♂ [DE] Heinrich G. JÄGER. Chasseur de gibier & Rabatteur (Ancien Rasoir, 32 ans). Olive. »
« ♀ [NV] Astrid WESTGAARD. Voleuse & Informatrice (24 ans). Peru. »

« ♂ [US] Kieran CRITCHLOW. Marchand ambulant (41 ans). Indianred. »

« ♀ [FR] Constance GARNERAY. Cuisinière. Chocolate. »

« ♂ [US] Kieran CRITCHLOW. Métier & Rôle. Olive. »

Heinrich, Gerhard JÄGER

« Ambroise COUSTEAU. Capitaine. Darkgoldenrod. »
« Armand GARNERAY. Second. Sienna. »


Akuma no chinmoku (悪魔の沈黙): C'est un meitō des cinquante lames de qualité supérieure qui équivaut "Silence du Démon". Lorsque cette arme est utilisée seule, c'est essentiellement pour un événement unique ou pour affronter un adversaire digne.


Robert SURCOUF.


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Ven 21 Oct 2022 - 18:06, édité 2 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validation
Malheureusement, il faut laisser de côté les présentations, car le clocher du plus proche bourgade se met à sonner dans les environs. Inutile d'être un soldat pour comprendre que ce retentissement indique une mauvaise nouvelle encore plus grave qu'un décès. Mettant ses sens en alerte, Akane est la première à scruter l'horizon en direction du son qui se perd dans le vent. En tant que samouraï, elle estime que son devoir est avant tout de protéger les citoyens sans défense. Peut-il s'agir d'une attaque? Pourtant, l'Équipage du Minotaure a bien été défait, alors qu'en est-il? Alors qu'elle s'apprête à s'excuser pour le départ précipiter, une deuxième cloche se met à vibrer un peu plus loin dans les terres. Un autre hameau serait dans le même cas de figure? Ne possédant pas le don d'ubiquité, la guerrière aux cheveux rouges suggère simplement de séparer le groupe en deux.

« Tant pis pour les présentations. Avec Roza, je me propose d'aller vers le port voir ce qu'il se passe On vous laisse voir l'autre village. »

Ne perdant pas de temps pour se séparer, les deux Chasseuses de Primes avancent au pas de course en coupant à travers les champs. Alors qu'elle se tient aux côtés de son amie, la fille aux cheveux roses lui pose alors une question.

« Tu crois que ça a un rapport avec le pirate qu'on a arrêté quelques jours avant? »
« Aucune idée. Le mieux, c'est de nous rendre sur place pour savoir de quoi il en retourne. »
« En tout cas, ça à l'air grave... »

La 460ème Division n'est pas vraiment habituée à agir rapidement en cas d'attaque sérieuse, car généralement, à part quelques écarts lors de la Foire de la Vache, il ne se passe jamais grand chose. Il faut dire que les criminels de renom n'ont absolument pas besoin de mettre les pieds ici. Il n'y a rien de valeur ou rien d'exceptionnel, et pourtant, pour la Flotte des Spartes, il est vital de mettre la main sur le Zoan du Bovidé modèle Buffle et de libérer Hadrien. Du moins, bien qu'il préfère jouir à d'autres occupations, Silène aime malgré tout son frère cadet, même s'il le trouve incapable et indigne de le servir. Seulement, son lien de parenté est si forte qu'il est prêt à sacrifier un membre de son équipage pour le récupérer. Cela dit, étant donné les capacités de la Marine à Kage Berg précisément, ça ne devrait pas être compliqué de faire une pierre deux coups.

Au fur et à mesure que les deux jeunes femmes se rapprochent du village, elles peuvent voir de la fumée au loin. Elles se dépêchent alors, craignant le pire. Pour Akane, c'est clairement le signe d'un pillage. Son île natale a été victime à deux reprises, elle sait comment ça se passe. Toutefois, elle ne comprend pas ce qui peut attirer des forbans. Elle se dit que Roza a sûrement raison. Dans tous les cas, elles doivent d'abord sécuriser la bourgade avant de retourner dans la caserne. Arrivant non loin des premières maisons, elles réalisent que des citoyens se précipitent hors de l'agglomération en paniquant, ce qui est mauvais signe. Les Marines sur place sont dépassés et se font écraser à vue d'œil, renforçant alors la panique dans la population.

Afin de pouvoir connaître en détail de quoi il en retourne, elle souhaite bien se dépêcher et voir directement sur place.

« Excusez-moi. »

« Oh! Il est trop marrant!! »

Un les NIVEREN.

Codage by NAKAJIMA D. Aoi
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validation
[Flashback] - Révolution & Collaboration.
[1627] - Thomas Lewis & Nakamura D. Akane.
À
634667aka10v2.png
Arc : Retour à Las Camp.
Roza ne garde pas un bon souvenir des Marines. À cause de la mauvaise image que Mogaba a véhiculé, elle reste indignée de voir qu'une structure censée protéger les plus faibles soit tout aussi corrompue. Certes, maintenant, ça va un peu mieux, mais elle attend que le Gouvernement Mondial fasse ses preuves. Même si les véreux sont désormais aux arrêté, elle se méfie encore. Il n'est pas impossible qu'il en reste quelques uns. Et qui sait, peut-être qu'il est de mèche avec les Niveleurs. Entre l'inefficacité sans nom du G.M. au sein de cette ville pour arrêter les pirates et les criminels qui maltraitent la population, il y a de quoi s'offusquer. Pour elle, les choses peuvent sans doute bouger drastiquement, ça ne change rien, car la finalité reste la même. Mais ce qui met particulièrement en rogne la camarade d'Akane, c'est le soldat qui lui refuse l'accès à la zone sinistrée. Ce dernier est entêté comme jamais et sa haine haine envers les Chasseurs de Primes se fait bien savoir. Indignée devant la stupidité de ce gars, elle commence légèrement à perdre ses moyens. Pour éviter un dérapage, l'épéiste lui empoigne l'avant-bras, ce qui lui permet de l'apaiser un peu. D'un regard avenant, elle lui demande de se calmer.

« Tu as raison, Akane. Ça ne sert à rien de traîner ici. »

En se retournant, elle ne peut pas s'empêcher d'insulter le malheureux homme.

« Durak! »

Rangeant sa licence de Chasseur de Primes, la fille aux cheveux roses avance un peu plus loin dans la rue pour inspecter les environs.

« J'ai une idée. »

Pour arrêter un terroriste qui sait disparaître rapidement après son méfait, il n'y pas beaucoup d'explication. Il possède soit un complice en interne, soit il dispose d'un point de retraite. Et c'est la seule piste possible que les deux jeunes femmes décident de commencer leur enquête. En observant les environs par rapport au bâtiment détruit, elles cherchent la moindre trace à l'extérieur. Et si jamais rien ne semble concluant, elles peuvent toujours se rendre chez quelques mafieux et leur poser quelques questions... Il faut dire que ce n'est pas la première fois qu'elles ont des altercations avec des criminels, car elles ont une fâcheuse tendance à mettre leur nez dans les endroits indésirables. Et forcément, ça fait des étincelles.

— « Je vous le répète. Vous NE POUVEZ PAS rester là. Que vont dire mes clients?! » Perd patience l'aubergiste.

Roza n'a

« Vous savez qui peut être derrière tout ça? » Dit-elle avec une pointe d'accent.
— « Qu'est-ce que j'en sais, moi?! » S'agace légèrement le pauvre homme.

Le

Mais les temps changent, et ce n'est pas encore gagné pour qu'elle accepte l'évolution.

avec son air circonspect.

Et parfois, il suffit de tomber sur un soldat particulièrement pénible pour être constamment indigné. Elle peut continuer à montrer sa licence de Chasseur de Primes au militaire, ce dernier lui refuse l'accès. Ce genre de type agace également la fille aux cheveux roses.

ce qui l'empêche parfois de rester consciente tout le long de la journée. Heureusement, cela n'arrive pas systématiquement.  Ne levant pas la tête pour autant, elle se limite de rester dans sa position à essayer de faire passer le temps. Dans d'autres circonstances, elle aurait réalisé un entraînement ou pratiqué une méditation. N'ayant pas le pied marin, elle est la seule à bord à se sentir mal à cause de la houle et souhaite plutôt s'isoler en se reposant du mieux qu'elle peut. Elle trouve que c'est encore pire quand elle est dans la cabine. De toute manière, elle préfère rester dehors à ressentir l'embrun et se laisser caresser par le vent. À défaut d'être véritablement dans la nature, c'est l'endroit qui s'en rapproche le plus. Cela dit, le gaillard avant ne constitue pas les mêmes qualités qu'un lieu reculé. Il existe quelques inconvénients, notamment l'imposant corps du balafré qui se tient face à elle. Ce dernier lui donne un coup de pied pour attirer l'attention.

« Debout, feignasse! » Injure le reître.

« NAKAMURA D. Akane. Samouraï & Chasseuse de gibiers. Darkolivegreen. »
« Roza ZAÏTSEV. Navigatrice & Tireuse d'Élite. Olivedrab. »
« Erwin WEIDMANN, Chasseur de Primes. Limegreen. »
« Sam TEX, dit le "Plasticien". Darkslategray. »

« Debout, feignasse! »
« Debout, feignasse! »

« Ambroise COUSTEAU. Capitaine. Darkgoldenrod. »
« Armand GARNERAY. Second. Sienna. »

« Mince... Je ne pensais pas à ça... » Se frotte t-elle le front, l'air interrogateur.

  • https://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validation
Quatre à quatre.
Kage Berg.
634667aka10v2.png
Arc : L'Appel de Grand Line ~ Quatre à quatre.

Du côté des Pirates du Dimanche.

Célestia SKYFALL.
Capitaine des Pirates du Dimanche.

Sujet: Œuvre originale. Alanah par Rysikart.
Illustration par Sasja Zwagerman.

Enfermée depuis longtemps sur l'Île aux Esclaves, l'ange Célestia rêve de devenir capitaine pirate et de voyager. Ne montrant aucune rancune particulière auprès de ses matons, elle se contente d'exécuter ses devoirs docilement en espérant voir un jour sa délivrance. Néanmoins, étant particulièrement distraite, ça peut lui arriver de faire des erreurs. Malgré les nombreuses punitions, Ce n'est que lors d'une libération massive orchestrée par Ivan DE CIMITIERO et Richard BRADSTONE en 1625 qu'elle découvre enfin la liberté. Une fois à l'extérieur, elle s'arrache les ailes pour dissimuler sa vraie nature. Ne sachant pas faire grand-chose, elle s'engage auprès d'un navire marchand afin de s'habituer à l'océan. Étrangement, agir comme bon lui semble lui donne des vertiges. Par exemple, le poids des responsabilités peut être un sujet de stress et gérer des difficultés lui fait peur. Elle est incapable de prendre main une situation sans empirer les choses. Sans doute n'étant pas encore habituée à sa liberté, l'ange manque cruellement d'expérience. Finalement, elle se fait virer par son patron.

Au bout d'un an, d'échec en échec, la déplumée décide de monter son propre équipage. Seule. N'étant nullement navigatrice, ses débuts sont catastrophiques. De fil en aiguille, à force de galérer, elle parvient à croiser la route d'une fugitive appelée Océane COUTURE. Ensemble, par des concours de circonstance improbables, elles s'attirent les foudres de nombreux civils. Considérées pirates à cause de leurs gaffes monumentales, elles enchaînent les ennuis malgré elles. Ne comprenant pas vraiment tout l'ampleur du problème, l'ange cherche simplement à vivre sa vie comme elle l'entend dans la limite du respect. Seulement, les frontières sont souvent dépassées. Par la suite, elle rencontre Geirröd GRÍMR qu'elle prend beaucoup en affection. Après quoi, elle commence à s'affirmer comme étant une capitaine de pirates... ...de bras cassés.

Voilà maintenant quelques jours que la jeune SKYFALL est bloquée sur Kage Berg avec ses deux compagnons. En effet, son petit navire s'est échoué sur un banc de sables quelque part autour de l'île. Les raisons de l'accident? Il s'agit sûrement d'une mésentente et une gestion désastreuse au pire moment. Son équipage semble pour rien au monde avoir une très mauvaise maîtrise en navigation et une très mauvaise coordination. De plus, ils ne sont que trois pour mener leur bâtiment en haute mer. C'est une chance de se retrouver coincé sur un massif rocailleux habité. Encore faut-il que la population soit enclin à les aider. Et malheureusement pour le trio, de ce côté-là, les citoyens de K.B. ne semblent pas vouloir prêter main-forte. Et pour cause, le triplet de naufragés cumule une sale réputation de fouteur de trouble. En réalité, il s'agit surtout d'une bande de bras cassés, manifestement incapables de faire les choses sans accro malgré leur dévouement à faire le bien. Déjà individuellement ils ne sont pas en mesure d'agir sans couac, mais en tant qu'équipage, ils sont dix fois pires!

Afin de solliciter quelques bonnes âmes, Célestia s'entête à aider comme elle peut les gens qu'elle croise. Désespérée de ne plus pouvoir repartir, elle ne se rend pas compte à quel point elle s'insinue chez les gens. À force de se mêler de ce qui ne la concerne pas, les habitants de Kage Berg commencent à être exaspérés. D'autant plus qu'ils sont forts préoccupés à finir les préparatifs de la Foire de la Vache. En effet, ce festival trimestriel regroupe un nombre conséquent d'individus de tous horizons afin de parler bovidé, de travailler les croisements entre éleveurs et de découvrir les innombrables produits liés à cet animal. Et tout ça, dans un esprit de fête à se gorger de vin et de fromage frais jusqu'à l'écœurement! À cet occasion, il arrive souvent que des pirates participent à l'événement, semant alors quelques troubles. Il faut dire que la récompense est très intéressante! De plus, les vaches de concours se revendent à prix d'or chez les connaisseurs. Il n'est même pas rare de voir des magouilles et de la triche entre vachers. Et parfois, il est possible d'observer des bagarres. Durant ce moment, il faut reconnaître que la population ne parvient pas trop à se maîtriser et dédaigne contre leur gré les étrangers.

En chemin pour la cocagne, un fermier guide son troupeau et se réjouit d'avance. Il se dit que cette fois, c'est la bonne. Il est sûr de gagner et mise beaucoup sur sa favorite. Plusieurs fois, il croise la jeune mademoiselle étrangère qui lui demande si elle peut faire quelque chose.

« Courage, Monsieur, je vais vous aider! » Entreprend Célestia.

Bâton en main, elle commence à diriger les premiers bovidés, mais ces derniers se mettent à s'affoler et à partir dans la direction opposée.

— « NON!!! Qu'as-tu fait, malheureuse?! » S'arrache les cheveux le fermier.
« Mais?! Pourquoi elles font ça??? » Se questionne t-elle, ignare.

— « Tu n'vois donc pas qu'tu les effraye, p'tite empotée?? » S'indigne le pauvre paysan.

Observant la scène avec étonnement, Célestia réalise avec peine son absurdité.

« Mince... Je ne pensais pas à ça... » Se frotte t-elle le front, l'air interrogateur.

Les créatures quittent le chemin dans tous les sens jusqu'à se perdre dans la nature. Fou de rage, le métayer se met à courir après sa favorite, délaissant les autres. Pantoise, la déplumée ne sait pas quoi faire face à cette situation improbable. Consciente d'avoir gaffer, elle se met alors à rassembler les ruminants les plus proches. Déçue et incomprise, elle se demande vraiment comment repartir.



  • https://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validation
    Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum