Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : la prochaine extension ...
Voir le deal

Rencontre étonnante et avenir incertain

Widdershins
Ash

Le début d’une aventure

Cela faisait bien longtemps que nous n’avions pas remis les pieds à Logue Town. Un an, pour dire vrai. Une certaine nostalgie s’était emparée de nous une fois son sol foulé à nouveau. Des nouvelles de notre père et de notre maître nous parvenaient souvent, mais il était indéniable qu’ils nous manquaient au plus haut point.

Cependant, nous ne pouvions pas baisser les bras et reculer. La tâche se montrait certes ardue, mais avec l’expérience que nous avions déjà accumulée sur l’île du Karaté en ingénierie, nous ne pouvions pas échouer. La commandante Popov nous avait à l’œil, notre candidature et notre implication dans nos études l’avaient poussée à nous observer attentivement.

La raison de notre présence ici, dans la ville où tout commence et où tout finit, s’en trouvait être simple. Nous assistions à un séminaire au sein de son université. Il traitait de l’importance de la biologie dans les années à venir et de ses applications au cœur des expériences courantes de la brigade scientifique.

Il était intéressant, nous ne pouvions le dénier, mais il s’éternisait un peu trop à notre goût. Voilà quatre heures que le présentateur faisait une logorrhée sur l’utilisation des facteurs anormaux des cellules dans l’étude des maladies orphelines. Nous nous étirions une fois encore, perdue dans le rang du milieu, pour nous reconcentrer sur ce verbiage presque indigeste.

Mais le salut de notre âme vint enfin nous délivrer quand les hôtes de la convention annoncèrent la pause de midi. Nous avions quartier libre pendant une heure et demie ; autant dire de quoi visiter la ville et trouver un bon restaurant pour manger. Naoko, notre meilleure amie depuis notre entrée à l’académie, nous proposa d’aller flâner en centre-ville dans l’espoir de dénicher une pépite gastronomique.

Nous la suivîmes donc avec alacrité, le son de ses bottes à talons et de sa canne se réverbérant sur les murs des bâtisses. Nous discutions de ces quatre dernières heures avec un peu de dérision. Cherchant un lieu où nous arrêter, nous guignâmes les diverses enseignes et cartes de la rue piétonne de Logue Town.

Nous nous posâmes dans un établissement tout à fait pittoresque. L’ambiance y était tout particulièrement charmante. Elle fleurait bon l’ancien, avec des meubles passés de mode par trop longtemps, mais dont l’apparence marquait une certaine authenticité. Les serveurs portaient beaux dans leur uniforme plutôt classique et sobre, qui accompagnait avec justesse le décor. Nous nous approchâmes de notre amie et l’enlaçâmes enjouée.

— Et bien, tu as toujours autant le chic pour dénicher des lieux singuliers, nous plaisantâmes.

— Il en faut bien une de nous deux qui remonte le niveau, nous répondit-elle, un ton moqueur dans la voix. Si je t’écoutais, nous mangerions dans des bouges presque constamment.

D’un petit coup de canne dans les jambes, elle nous pressa pour que nous suivions la barmaid qui nous devançait et nous indiquait déjà une table à proximité d’un tableau couvrant le mur nord.

C’était une représentation de la fameuse exécution de Gol D. Roger. Un moment historique jamais égalé depuis. Aucun autre prétendant au titre de Roi des pirates n’était sorti de l’ombre et il en serait ainsi pour encore des décennies. Nous nous saisîmes du menu et tout en regardant les suggestions, nous lorgnâmes sur cette œuvre imposante.

— Nous aurions tant donner pour assister à cette scène.

Naoko, un peu confuse, leva son nez de sa carte et posa sur nous une oeillade perplexe. Nous pointâmes l’objet de nos convoitises. Elle acquiesça après avoir compris où nous voulions en venir.

— Tu offres souvent beaucoup de choses pour expérimenter tout autant. Mais je te rejoins. Un grand homme comme lui, sa mise à mort devait être l’évènement à ne pas rater.

— Il a marqué l’histoire en effet. Sans son "règne", nous sommes persuadée que toi comme nous ne seriont pas là où nous en somme en ce moment.

Elle se pencha vers nous et nous toucha là main de ses doigts gantés.

— Pourtant, c’est le cas et je suis heureuse de t’avoir rencontré. L’année écoulée aurait été bien triste sans toi près de moi.

— Pareillement ! Nous lui répondîmes d’un sourire Nonobstant, ce n’est pas le même discourt que tu nous as tenu quand on nous a assigné à la même chambre. Tu te souviens ? Tu nous avais traitée de "Barbare" quand nous avions déposé nos gantelets sur notre lit.

— Et bien pardonne-moi d’avoir pensé que tu avais tout dans les bras et rien dans la tête exceptée la création de ses petits bijoux. Après tout, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.

Nous rîmes de bon cœur ensemble tandis que la barmaid arriva près de nous pour noter nos commandes. Nous prîmes toutes deux un plat du jour, un risotto terre-mer de calamars et chorizo, ainsi qu’un carafon de vin rouge. Alors que nous lui servîmes un verre, elle nous posa une question un tantinet étrange.

— Tu penses te lancer de ton côté sur les flots avec ton propre navire plus tard ?

— Nous aimerions te répondre que oui, nous nous exprimâmes un peu hésitante.

— J’y ai longuement songé. "Le joyau des mers". Une nef qui serait resplendissante, à mon image. Je n’ai pas envie d’être subordonné à un supérieur qui ne me conviendrait pas. Il est indéniable qu’au début cela sera le cas. Mais dès que je le peux, je prends mon envole. Enfin, si c’est toi, je pense que je pourrais m’y faire. Ou sinon, c’est toi qui seras sous mes commandements si j’embrace ma liberté en première.

— Et ben, trinquons à la première de nous deux qui obtiendra son bateau.

Nous levâmes nos verres et les firent tinter dans les airs scellant cette promesse tacite. Une heure passa sans vraiment que nous y prêtions attention. Dans le doute, Naoko regarda sa montre à gousset pour nous rappeler à l’ordre. Il nous restait une petite demi-heure pour retourner à la conférence, ce qui était suffisant. Après nous être acquittée de l’addition, nous nous remîmes en route, son bras dans le mien.


Nous déambulâmes ainsi encore quelques instants, profitant de ce peu de temps au cœur de la cité. Notre meilleure amie fit du lèche-vitrine bien malgré elle, une habitude qui ne la quittait pas. Cependant qu’elle admirait une robe de soirée plutôt échancrée et qui soulignerait parfaitement sa silhouette, un reflet attira notre attention dans la devanture.


Une mink renarde passa derrière nous dans la foule. Nous n’en avions entendu parler qu’à l’académie, dans des manuels scolaires. En voir une pour la première fois de nos yeux vus relevait d’une expérience inattendue, mais sympathique. Nous faudrait-il l’aborder ?

— Ash, penses-tu que je devrais l’acheter ? Il y a le bal de la promo dans peu de…commença-t-elle d’un ton frivole à notre intention

— Oui, elle t'irait très bien. Écoute, rentre sans nous. Nous venons d'apercevoir une mink qui nous a captivée. Nous aimerions lui parler, nous expédiâmes avec empressement de peur de perdre la renarde.

— D’accord… Et bien, fait vite et prudence dans ce cas !  Je te garde ton siège, nous garantit-elle, un brin rieur derrière son monocle, sachant qu’il était très rare pour nous d’agir de la sorte.

Alors que nous saluions Naoko de la main, nous nous retournâmes pour pourchasser cette demoiselle en fourrure, cependant elle nous avait échapper de vue, comme nous le craignions. Ainsi, nous nous élançâmes à sa poursuite, cherchant avec peu d’assurance l’éventuel chemin qu’elle aurait pu emprunter.

Dix minutes plus tard, dans cette cohorte infernale du début d’après-midi, nous allions baisser les bras quand nous l’aperçûmes sortir d’une boutique. Elle marcha une nouvelle fois devant nous sans nous remarquer. Une beauté animale irradiait d’elle, avec sa fourrure duveteuse et ses cheveux aussi roux et particuliers que son pelage. Nous nous approchâmes d’elle, un peu incertaine, et l’alpaguâmes.

— Excusez-nous, nous lâchâmes un brin timide, nous sentant rougir et en total désaccord avec nous-même quand elle se retourna, alors que nous étions connue pour notre vaillance, voire notre inconscience dans certains cas. Nous vous avons vu passé dans la rue plus tôt et nous n’avons pas pu nous empêcher de vous trouver charmante.

Tandis que nous venions d’émettre ce compliment et qu’elle allait repartir sans demander son reste, nous poursuivîmes derechef.

— Sans vouloir être trop cavalière, malgré notre temps compté, pouvons-nous vous inviter à un boire un verre ? Nous la sollicitâmes, une envie de la retenir nous prenant soudainement.


Dernière édition par Ashlinn Widdershins le Sam 14 Jan 2023 - 14:07, édité 2 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24160-ashlinn-widdershins-fich
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24104-l-ingenierie-au-service-de-tous-ashlinn-widdershins-terminee#253563





Rencontre étonnante et avenir incertainWith Ashlinn Widdershins



Elle ne se doutait pas de poser un jour ses pattes dans l’immense capitale des Blues. Logue Town, là où tout commence et où tout se termine. Cela peut donner des petits frissons à la renarde. Nullement causé par le froid mais plutôt par la frayeur et l’excitation. Le goût de l’aventure avait toujours été fort plaisant pour la Mink. Rêveuse depuis toujours de parcourir les différentes mers et îles du monde, la cracheuse de feu espérait écrire plus tard un journal sur ses péripéties.

Depuis ce matin, au lever du radieux soleil, Sherry avait pris l’initiative de s’aventurer toute seule dans cette immense ville pour trouver du tabac. Sa réserve de cigarettes fut au plus bas ce qui avait pour habitude de mettre constamment de mauvaises humeurs l’amoureuse de cette addiction. Il lui était arrivé un jour, dans une matinée similaire à celle-ci, de ne pas pouvoir fumer sa drogue. Ainsi, la gentille et adorable renarde se transforma en une véritable démone jusqu’à temps que ses lèvres emprisonnent une cibiche allumée.

Beaucoup de défauts tournaient autour de la grande sœur adoptive de Loki. À savoir de fumer ou encore de ne pas résister à l’appel aux gains dans des jeux d’argent. Sa malchance ou plutôt sa naïveté dans ce genre de divertissement où la tricherie fut souvent monnaie courante, rendait Sherry totalement victime des personnes malhonnêtes.

Gonflant ses petites joues, la rouquine se jura de ne pas tomber une nouvelle fois dans le panneau. Aujourd’hui, elle était une nouvelle femme. Elle avait d’ailleurs dressé une liste pour cette matinée afin de ne pas décevoir son frangin adoré. Sur ce bout de papier dont l’écriture fut extrêmement soignée, plusieurs phrases en rouge informaient la Mink de ne surtout pas jeter son argent dans les jeux…

Alors, pour éviter les futurs drames, Sherry Whitemane se contenta d’esquiver au mieux les échoppes, bars qui pourraient tout bonnement la tuer à petit feu. Heureusement que son odorat, beaucoup plus développé que celui d’un être humain, lui permettait de divaguer dans les ruelles dépourvues de ce genre de plaisir. Cependant, avoir du flair lui donnait des informations dont la renarde préférait ne pas connaître…

Tirant sa langue de dégoût, Sherry bifurqua dans une venelle où le parfum semblait beaucoup plus plaisant. Elle reconnut aussitôt le plat du jour d’un restaurant sans porter ses mirettes brunes sur l’affichage du menu. Poulet à la crème accompagnée de légumes. Sûrement des pommes de terre. Son estomac gronda subitement au moment où la renarde s’éloigna du resto.

Elle ne pouvait s’abandonner aux supplices de son appétit de démon. Son portefeuille risquerait de rendre l’âme à tout instant. C’est donc avec un grand courage, une grande volonté, que Sherry ignora les plaintes de son ventre. Elle se contenta de griller sa toute dernière cigarette afin de se changer les idées. Sa première bouffée plongea son esprit dans une paix intérieure. Sa deuxième latte lui donna une force incommensurable pour ignorer totalement sa faim.

Après plusieurs minutes, la pirate trouva enfin son trésor. À savoir une boutique vendant des paquets de cigarettes. Plusieurs choix s’offraient à elle et le vendeur tenta dans son professionnalisme de rouler la renarde dans la farine. C’est à dire, obtenir l’intégralité des berrys de l’amoureuse du tabac. Si Sherry était extrêmement naïve pour tomber dans le piège des joueurs de dés, poker et autres, cette dernière se trouvait être une autre personne au sujet de sa consommation de cigarettes.

Sortant du magasin, la grande sœur de Loki se sentit victorieuse en ayant roulé le marchand. Non seulement son porte-monnaie se portait au mieux mais également son sac qui contenait beaucoup plus de cigarettes que prévues.

S’abstenant de rire machiavéliquement, la gentille et douce renarde (qui pouvait être futée comme dans les contes pour enfants), reprit sa périlleuse route. Elle ne prêta aucunement attention à une jeune femme humaine qui semblait la regarder ou alors la contempler. Si le deuxième mot s’avéra être juste, alors l’étrangère devrait porter des lunettes pour éviter de se fourvoyer…

Cette dernière, cette inconnue, prit le temps d’interpeller la fumeuse qui venait de réduire à moitié sa cigarette. Ne s’attendant pas à ce qu’on vienne lui taper la causette, ses poils et ses oreilles se redressèrent de surprises. Heureusement, ses crocs gardèrent avec amour le cul de sa cibiche.

« Me-Moi ? Charmante ? » demanda-t-elle pour être sûr Sherry qui plaqua sa main contre soi-même afin de se désigner. « Tu dois faire erreur. Mais c’est très gentil de ta part. »

Souriant par ce compliment qui fut rare pour la renarde, Sherry frotta sa joue contre celle de la jeune femme.

« Garchu ! » fit-elle pour remercier et saluer cette inconnue au look plutôt originale. « Tu es aussi très jolie. J’aime beaucoup ton tatouage sur le visage. Mon petit frère en a également un sur sa petite bouille. » dit-elle en dessinant grotesquement la forme du marquage de Loki sur sa propre face.

Retirant du bout de ses phalanges -qui sont parsemées d’une fourrure soyeuse- sa cigarette presque décédée, elle détourne son regard noisette par rapport à la proposition de l’inconnue. Sherry s’était jurée de ne pas se rendre dans un établissement de la sorte, dont celui d’un bar.

« Je suis désolée, je n’ai plus vraiment d’argent pour m’aventurer là-bas. » mentit la renarde en faisant la moue tout en fixant puis baissant ses cristaux avec rapidité sur la demoiselle. « Mais…je ne dis pas non si c’est ta tournée, honorable demoiselle. »

Rencontre étonnante et avenir incertain 100x1010


©️ Jawilsia sur Never Utopia

  • https://www.onepiece-requiem.net/t24990-ft-loki#260885
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24949-on-recolte-ce-que-l-on-seme-loki-whitemane

Widdershins
Ash

Le début d’une aventure

Elle était donc partante pour nous accompagner, mais à la condition que ça soit nous qui payons. Soit, découvrir une culture différente valait bien ça. Nous l’invitâmes à nous suivre dans les rues de Longue Town à la recherche d’un café. Nous ne savions pas réellement comment nous comporter. Nous nous attendions à ce qu’elle refuse.

L'artère bondée du centre ne nous laissa que peu de choix. En cette heure, les  terrasses se remplissaient à vue d’œil. Seule solution à notre disposition, s’aventurer dans un bar non pas à l’extérieur, mais à l’intérieur.

Nous en décidâmes un au hasard, et fîmes rentrer la renarde en premier. L’ambiance que dégageait l’endroit se voulait cosy et chaleureuse. Une agréable musique se jouait sur un gramophone, du… swing si nous ne nous trompions pas. Une piste de danse un peu plus loin accueillait des clients dont la passion irradiait en ce moment.

Tandis que des talents divertissaient l’assemblée, un garçon nous invita à nous asseoir à une dernière table disponible. Décidément, aujourd’hui était le jour où nous avons passer le plus de temps dans des établissements de ce type depuis des semaines.— Prenez ce que vous voulez. Notre solde est suffisante que pour ce permettre un écart de temps en temps.Nous l’observâmes un brin alors qu’elle avait le nez perdu dans le menu. Son poil avait l’air soyeux, nous avions envie d’y plonger la main dedans. Mais nous nous retînmes. Sa coupe de cheveux nous rappela vaguement la nôtre, cela nous fit sourire.— Dites-nous donc. Ce n’est pas courant de voir une Mink dans les parages. Qu’est-ce qui vous amène ici ?



Dernière édition par Ashlinn Widdershins le Sam 14 Jan 2023 - 14:07, édité 2 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24160-ashlinn-widdershins-fich
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24104-l-ingenierie-au-service-de-tous-ashlinn-widdershins-terminee#253563





Rencontre étonnante et avenir incertainWith Ashlinn Widdershins



L’étrangère accepta sans broncher et peut-être même avec plaisir de payer l’addition pour un éventuel repas. Voilà qui tomba à pique au vu de l’estomac de la Mink qui ne cessait aucunement de gronder. Discrètement, la renarde lâcha un soupir de soulagement. Elle espéra que la demoiselle n’ait rien entendu, ce serait vraiment trop gênant pour la sœur du Clown Couronné. En parlant de son frère, la sœur devait le rejoindre au centre de la ville, là où un certain Gold Roger aurait été exécuté. Tant pis, remplir le ventre de la Mink était une priorité.

Suivant donc sa chère et gentille rencontre, Sherry afficha une grimace lorsque le choix de la femme aux cheveux roses s’orienta sur un bar puant les jeux d’argent. Un frisson parcourra des pieds à la tête de cette dernière. Était-ce de l’excitation ? Du bonheur ? Ou bien de la peur ? Peu importe la réponse, Sherry se retrouva dans de beaux draps.

Finissant sa clope jusqu’à la dernière parcelle de nicotine, elle jeta le mégot dans une petite boîte métallique qui servait de poubelle à la fumeuse. Elle n’était pas le genre d’individu à polluer l’environnement. Du moins, Sherry correspondait autrefois à cette catégorie mais après avoir reçu une soufflante de Morgan Moreau, la renarde faisait désormais attention.

Entrant dans le bâtiment, son odorat de canidé lui indiqua immédiatement deux points précis du bar. Tout d’abord l’arrière du comptoir, là où se trouvait une porte en bois. Le parfum de la nourriture creusait encore plus son estomac de carnivore. Ensuite, l’appétit du gain d’argent chatouillait les nasaux sensibles de la demoiselle. Ses orbes noisette se baladèrent sur les tables où s’y trouvaient des jeux de dés et poker.

Levant ses oreilles pointues à l’arrivée du garçon qui devait être un des serveurs, la Mink revint à la réalité car elle avait presque oublié la présence de l’autre femme. D’ailleurs, elle ne connaissait aucunement l’identité de cette dernière. La politesse s’avéra être presque absente entre les deux individus…

S’installant sur une chaise, celle qui tournait le dos aux tables de jeux, les griffes de la renarde saisirent la carte du menu. Beaucoup de repas sonnèrent comme une interrogation à celle qui mangeait pauvrement depuis son enfance. Les prix quant à eux firent grincer les dents de Sherry. Elle ne pouvait se permettre à écouter les douces paroles réconfortantes de sa nouvelle amie. Il était hors de question de blesser sa solde du mois. Alors, ses mirettes s’arrêtèrent sur le poulet à la crème accompagné de pommes de terre. Un prix plutôt raisonnable et bizarrement peu coûteux.

Les animaux à plumes correspondaient au régime alimentaire de la Mink. Sa race ne mangeait pas les espèces porteuses de poils. Donc sa charmante amie n’avait rien à craindre. Son choix était donc fait.

« Mes excuses mademoiselle, mais je ne compte pas prendre un repas luxueux. » commença à répondre la Mink qui posa son regard sur celui de sa voisine de table. « Je vous remercie pour cette invitation. » Doucement, sa patte se présenta à la tatouer pour l’inviter à se saluer amicalement, par courtoisie.  « Je m’appelle Sherry. Et vous ? »

Souriant d’une façon très douce, la renarde remua son fouet de gauche à droite, heureuse de pouvoir peut-être nouer un lien avec une inconnue. Cependant, la question de son inviteuse fit travailler les méninges de Sherry.

Car oui, elle ne pouvait avouer ses véritables intentions sur son passage à Logue Town. Surtout quand cette dernière souhaitait s’élancer en tant que pirate. Un objectif obscur et loin d’être accompli au vu de leur mésaventure à Suna Land lorsque la troupe s’était séparée par malchance.

« Le tourisme. » dit-elle d’une manière assez rapide et assez stressée. « Euh…oui le tourisme. » Elle se frotta l’arrière de la nuque tout en agitant encore plus son fouet. Mentir n’était pas vraiment sa tasse de thé contrairement à son frère qui en était le roi. « Et vous ? D’ailleurs pourquoi cette envie soudaine de m’inviter alors que nous nous connaissons pas du tout ? » questionna Sherry pour tenter de changer le sujet de discussion.

Entre-temps, le serveur vint prendre commande et c’est avec précipitation, que la stressée commanda deux fois son plat au lieu d’un seul. Reconnaissant son erreur, la renarde plaqua sa main contre son museau et remua son visage de gauche à droite de désapprobation sur sa non-gérance du stress.

Rencontre étonnante et avenir incertain 100x1010


©️ Jawilsia sur Never Utopia

  • https://www.onepiece-requiem.net/t24990-ft-loki#260885
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24949-on-recolte-ce-que-l-on-seme-loki-whitemane

Widdershins
Ash

Le début d’une aventure

Soudain, quand elle le fit la première, nous nous rendîmes compte que nous ne nous étions pas présentée. Où avions-nous la tête ? Sûrement ailleurs, trop intriguée par la demoiselle que pour penser comme il faut.– Avec plaisir. Sherry donc. Enchantée. Nous sommes Ashlinn. Mais, faite, nous vous en prions. La marine ne lésine pas sur la solde. Ce n’est pas un plat en plus qui va nous ruiner. Elle sembla hésité sur sa présence en ville, à dire vrai, dans un monde comme le notre, venir à Logue town pouvait caché plus d’une raison. Mais le tourisme, qu’elle finit par avancer, était la plus conventionnelle.— Oh, et bien, le motif est un peu abscons, mais vous êtes la première Minks que nous ayons rencontrée et aborder.  Nous avons fait ça sur un coup de tête. Rien de plus. Pardonnez-nous si cela vous met dans l’embarras. Nous étions en pause dîner avec notre meilleure amie quand nous vous avons aperçu. Nous assistions toutes deux à un séminaire scientifique à l’université.Le serveur arriva rapidement prendre notre commande. Tandis que notre invitée souhaita un plat, nous ne primes qu’un cocktail, ayant déjà mangé.— Et que venez-vous visiter dans cette ville chargée d’histoire ?L’assiette parvint bien vite, fumant et fleurant bon toutes les arômes que le chef coque avait concoctées. Notre brevage suivit immédiatement. Nous la regardâmes savourer son met avec envie. Elle était très jolie avec son poile automne.Que diriez-vous si nous vous faisons parcourir la ville après ce repas ?  Nous avons-nous même été à votre place il y a un an.



Dernière édition par Ashlinn Widdershins le Mar 14 Fév 2023 - 11:27, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24160-ashlinn-widdershins-fich
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24104-l-ingenierie-au-service-de-tous-ashlinn-widdershins-terminee#253563





Rencontre étonnante et avenir incertainWith Ashlinn Widdershins



Grâce au ciel, les mets, les repas, la bonne bouffe arrivaient enfin pour potentiellement satisfaire l’estomac monstrueux de Sherry Whitemane. Sentir la délicieuse odeur donnait l’eau à la bouche à l’affamée. Visiblement, sa situation à Logue Town sembla être de mieux en mieux, surtout en rencontrant cette jolie jeune femme ayant une bien étrange façon de s’exprimer. Au moment où les deux assiettes et non une se posèrent sur la table, la renarde s’empressa d’attraper ses couverts pour commencer à découper son morceau de viande.

La femme porteuse de l’identité d’Ashlinn devenait de plus en plus intéressante. Surtout lorsque cette dernière informait que sa solde, son salaire provenait de la Marine en personne. Rien que d’entendre ce fameux mot qui désigna le camp ennemi fit redresser de curiosité les longues oreilles pointues du canidé. D’habitude, Sherry préférait ne pas trainer avec des gens travaillant pour le Gouvernement Mondial. Cependant cette Ashlinn lui avait offert deux repas dans un restaurant qui était couteux d’après les prix sur la carte… Partir serait très impolie.

Si la renarde devait rajouter d’autres arguments pour justifier qu’elle ne souhaitait pas fuir la jeune femme, Sherry mentionnerait que son regard émeraude zieute discrètement le physique de sa nouvelle camarade. Son architecture est difficilement immanquable. Tout comme son tatouage au visage qui lui faisait penser à son jeune frère adoptif. Le regard bleuté de celle qui travaillait à la Marine procura de léger frisson non désagréable à la Mink.

En fait, plus Sherry portait de l’attention à sa voisine de table et plus son instinct lui chuchotait à l’oreille de mordiller une des joues d’Ashlinn. En pensant à cette action, son palpitant accéléra la cadence et ses joues rougirent presque. Elle revint à la réalité en avalant de travers un morceau de pomme de terre recouverte de crème. Tapant son poing droit sur la table -qui entraîna une douce symphonie de la vaisselle présente sur le meuble en bois-, Sherry se mit à tousser à plusieurs reprises tout en ayant les larmes aux yeux.

Elle qui souhaitait rester discrète, plusieurs clients se retournèrent pour dévisager celle qui n’était pas humaine. Puis, au moment où la renarde régla son petit problème, elle se sentit moins observée.

« Pardon, le plat est si bon que je mange beaucoup trop vite. » dit-elle pour trouver une excuse afin de ne pas mentionner que son attention était beaucoup trop dirigée sur Ashlinn. « Mon petit frère et moi-même passons dans cette ville en tant que touriste. » expliqua la renarde qui poursuivit la dégustation de sa nourriture. « Et puis, si la ville est accueillante, nous pensions récolter un peu d’argents avec nos démonstrations artistiques. »

Elle ne s’attarda pas trop sur les détails pour éviter d’attiser un peu trop la curiosité de sa camarade. Après-tout, Ashlinn prétendait être payée par la Marine.

« Il n’y a pas de Minks dans la Marine ? » demanda la renarde en repensant aux paroles de la demoiselle porteuse d’une chevelure rose bonbon qui avouait ne jamais avoir rencontré la race de Sherry. D’ailleurs, la sœur de Loki n’avait pas non plus découvert d’autres spécimens poilus. Même pas d’une princesse charmante de la même espèce que cette dernière.

À nouveau rêveuse, encore dans la Lune, Sherry sursauta presque de surprise à la proposition d’Ashlinn pour une visite guidée. Prenant le temps de finir ses deux repas tout en réfléchissant à l’invitation de la demoiselle possédant un âge plus bas, la renarde se mit enfin à répondre.

« Avec plaisir Ashlinn. » fit-elle en souriant chaleureusement pendant que ses émeraudes reflétaient le doux visage de sa camarade de table…

Pendant ce temps, de l’autre côté du restaurant, bien en retrait, un groupe d’individus chuchotaient de mauvaises intentions contre la renarde…

Rencontre étonnante et avenir incertain 100x1010


©️ Jawilsia sur Never Utopia

  • https://www.onepiece-requiem.net/t24990-ft-loki#260885
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24949-on-recolte-ce-que-l-on-seme-loki-whitemane

Widdershins
Ash

Le début d’une aventure

Le regard scrutateur, sa queue fouettant l’air et ses oreilles aux aguets, nous laissait à penser que de vives émotions traversaient la renarde en cet instant. Était-ce la nourriture qui venait d’atterrir devant elle ?

Nous l’observâmes manger goulûment et avec une bonne fourchette, enfin jusqu’au moment où elle avala de travers. Notre premier réflexe, l'inquiétude. Mais elle se ressaisit bien vite en sortant une excuse.— Prenez le temps de mâcher voyons, nous dîmes, riant de bon cœur. Votre plat ne va pas s’évaporer devant vos beaux yeux.
Nous fûmes surprise d’apprendre qu’elle possédait un frère. Serait-ce un mink lui également ? Et ils sont artistes ? Plein de questions s’éveillaient dans notre esprit et une irrépressible curiosité grandissait peu à peu en nous.— Oh, vous avez un frère ? C’est un mink renard lui aussi ? Où d’une autre… espèce de Mink ? C’est comme ça que cela se dit ? avancions-nous un peu hésitante, nous ne voulions pas la froissée. Et vous êtes des artistes ? Quel genre de représentation? Ou bien est-ce de la peinture ?Nous étions désolée pour cette jeune personne, nous nous révélions parfois un flot intarissable d’interrogation quand un sujet piquait notre intérêt. Puis vint sa propre demande.
Des minks dans la marine ? Nous en avions jamais croisé ni même entendu parler. Peut-être que notre entrée récente dans ce corps armé expliquait cette ignorance. Un sentiment de gêne poignit en cet instant.— Nous n’en avons jamais rencontré jusqu’à ce jour. Pourtant, cela ne serait pas improbable. Nous contemplâmes cette jeune renarde, qui se régalait avec envie. C’était à croire qu’elle ne mangeait pas à sa faim en d’autre temps. À cette pensée, une tristesse certaine nous envahit. Mais nous ne voulions pas non plus toucher à une corde sensible. Ainsi, nous nous retînmes de poser cette question par trop indiscrète.

Pourtant, nous ne nous départîmes pas pour autant de cette envie de l’interroger. Nous étions déjà heureuse qu’elle ait accepté que nous lui fassions une visite des lieux environnants.— Dites-nous, seriez vous prête à nous en dire plus sur votre espèce ?La jeune renarde répondit par l’affirmatif et les vannes s’ouvrirent.— En qualité de mink lié à un animal, vous avez des traits généralement associés à celui-ci ? Par exemple, étant vous-même une renarde, êtes-vous aussi rusée et espiègle que lui ? Ou bien ce n’est qu’une apparence que mère nature vous a conférée ?  Existe-t-il des ramifications aquatiques des minks ? Ou bien aérienne ? Est-ce que la romance interespèce est courante ? Autorisée ? Vivez-vous sur une île ? Ou bien êtes-vous dispersée aux quatre vents ? Une curiosité sans fin, suffocante, accablante, pour elle comme pour nous. Alors nous nous stoppâmes là. Lui laissant déjà le temps de répondre à ce lot. Nous remarquâmes qu’elle avait fini ses assiettes. Nous hélâmes le serveur pour qu’il vienne.— Un dernier verre avant de faire cette visite ?

  • https://www.onepiece-requiem.net/t24160-ashlinn-widdershins-fich
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24104-l-ingenierie-au-service-de-tous-ashlinn-widdershins-terminee#253563





Rencontre étonnante et avenir incertainWith Ashlinn Widdershins



Selon Ashlinn, elle prétendait que la nourriture de la renarde n’allait pas s’évaporer. Grossière erreur venant d’une individue peu poilue qui était sans doute étrangère au code canin. Quand la bouffe était à disposition, il fallait que le mangeur s’empresse d’avaler au lieu de mâcher pour apaiser au plus vite la faim qui tiraillait l’estomac. Une question de survie. Un code à respecter.

Tournoyant son couteau entre ses phalanges, Sherry plissa ses iris aux premières questions à son encontre, à son sujet, à sa vie privée. Sherry s’arrêta de compter à partir de la troisième interrogation. Ashlinn était extrêmement curieuse et peut-être un peu trop. L’aînée des Whitemane se mordit la lèvre inférieure lorsque cette dernière se demanda si sa ruse devait prendre le dessus face à cette soldate de la Marine.

« Oui, il est totalement comme moi. Un Mink du type renard. » débuta la menteuse qui imaginait dans son esprit un Loki totalement canidé. « Il est…très petit. » ajouta la demoiselle qui exagérait un tantinet sur la taille du Clown Couronné. Elle savait que son frère détestait qu’on se moque de son un mètre soixante. Sherry ne ratait aucune occasion pour l’embêter sur ce sujet.

Croisant ses bras sous sa poitrine généreuse en faisant exprès de le faire rebondir un peu, la demoiselle plongea ses émeraudes dans les saphirs de sa voisine de table.

« Nous sommes des artistes de cirque. Nous aimons apporter des petites étoiles dans les yeux de nos spectateurs. » fit-elle en révélant cette fois la vérité. « Je suis maîtresse dans l’art des spectacles pyrotechniques. Quant à mon frère il est un parfait Monsieur Loyal. »

Poursuivant son festin digne d’un roi ou plutôt d’une reine. Elle s’apprêta à avaler une pomme de terre mais se retint sur une demande de la belle et ravissante soldate. Ashlinn désirait en apprendre plus sur l’espèce de Sherry. Sur les Minks…

La renarde resta sans voix. Elle était incapable de réellement répondre et de satisfaire les attentes voire l’appétit vorace de cette grande curieuse. Le seul souvenir de la maîtresse de feu, ce fut à son réveil, à bord de la Rose Noire, le navire d’Alleria Whitemane. Orpheline, sans parent, Sherry avait été repêché sur la mer du Nouveau Monde depuis un grand morceau de bois ayant appartenu à un navire qui avait sombré.

Ainsi, la jeune femme détourna ses prunelles vertes face au long questionnaire de sa gentille et surtout séduisante rencontre.

« Je suis certaine qu’une personne aussi curieuse que vous êtes déjà au courant de beaucoup de sujets sur mon espèce. » répondit la rousse qui termina sa dernière assiette de nourriture. Elle prit le temps d’attraper une serviette et de la tapoter sur les commissures de ses lèvres qui furent légèrement humides. Sherry ne regardait toujours pas la questionneuse. « Cependant j’ignore si la romance interespèces est monnaie courante. Je n’ai encore jamais vu d’humain porteur d’oreilles de renard ou de chien. »

Désireuse d’en apprendre également sur cette Ashlinn, la renarde fit tourner son couvert, son couteau bien pointu sur la table qui s’arrêta après plusieurs tours en direction de la soldate.

« Et vous, Ashlinn ? » débuta la Mink qui inversa les rôles. « Parlez-vous toujours en vous exprimant par nous au lieu de je ? Pourquoi autant de questions sur mon espèce et surtout au sujet de la romance ? » Elle releva son sourcil gauche et sourit malicieusement à la femme porteuse d’une chevelure rose. « Vous n’êtes pas en train de me faire la cour tout de même ? Si ? Vous qui êtes dans la marine, est-ce que vous gardez toujours les méchants pirates en prison ? Surtout ceux qui embêtent beaucoup nos dirigeants ? » La renarde venait subitement de changer le sujet des questions. Car oui, elle cherchait tout comme Loki…le lieu où pourraient être enfermé Xander et Alleria…

« Je ne dis pas non à un dernier verre. De l’alcool de préférence, pour fêter cette petite rencontre. Qu’en dites-vous Ashlinn ? » questionna la renarde qui adressa volontairement un regard doux et innocent à la soldate.

Rencontre étonnante et avenir incertain 100x1010


©️ Jawilsia sur Never Utopia

  • https://www.onepiece-requiem.net/t24990-ft-loki#260885
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24949-on-recolte-ce-que-l-on-seme-loki-whitemane

Widdershins
Ash

Le début d’une aventure

Elle avait donc un frère renard aussi, cela paraissait plus que logique. Et de surcroit une artiste de cirque ! Sympa. Nous n’en avions jamais vu un spectacle de ce genre. Peut être qu’ils sont là pour faire des représentations ?— Et vous êtes en ville pour vous produire ? nous demandâmes, des paillettes dans les yeux. Cela nous ferait extrêmement plaisir de vous voir sur scène. Qu’avez-vous d’autre comme collègue ?L’hésitation de la renarde égraina notre certitude un instant. Peut-être avons-nous posé trop de questions indiscrètes. Mais elle finit par nous répondre de manière détournée. Nous étions dubitative.— Vous vous doutez bien que si nous vous interrogeons, c’est que nous ignorons toutes ces choses. Nous sommes un peu déçu de ne pas avoir de plus amples réponses. Mais soit !Prise aux dépourvues, elle joua notre propre jeu et commença à nous questionner. Un peu taquine dans son ton, elle nous charmait un peu, nous le sentions.— En effet, une vieille habitude qui date de notre enfance tardive. Nous étions simplement curieuse sur votre peuple, et cela passe par là. Mais, j’ai surtout l’impression que c’est vous qui essayez de me séduire en cet instant. Charme qui pourrait bien trouvé oreille attentive si vous persistezNous lui fîmes un clin d’œil complice avant d’appeler le garçon pour commander à boire, un verre de vin doré pour nous et ce que voulait notre rencontre.— C’est moins un devoir de mettre en prison ceux qui dérangent nos dirigeants que d’empêcher des pirates violent de terroriser la population. Ce sont ces personnes qui retiennent notre priorité.Nous avions affirmé cela avec détermination et une certaine morgue, car le bien des gens représentait bien plus que d’assurer la domination d’une caste.

Alors qu’on nous apportait nos commandes, la discussion continuait plus en avant, tantôt un peu plus animée, tantôt plus modérée. Mais les minutes s’égrainèrent avec plaisir. Finalement, nous payâmes notre compte et saisîmes la main de la renarde de la nôtre pour l’emmener en dehors du restaurant et dans les rues de la ville. Nous passions un bon moment en sa compagnie.
Comme à notre première venue dans cette cité, nous voulions lui en faire découvrir les lieux importants. Notre première destination, ce fut cette place légendaire, spectacle de la plus grande exécution de l’histoire de notre monde.

Le carré était bondé, bien entendu. Des badauds qui venaient comme nous regarder là où le roi des pirates perdit la vie.— Bienvenue sur la place de la ville où tout commence et où tout finit !


  • https://www.onepiece-requiem.net/t24160-ashlinn-widdershins-fich
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24104-l-ingenierie-au-service-de-tous-ashlinn-widdershins-terminee#253563





Rencontre étonnante et avenir incertainWith Ashlinn Widdershins



Lorsque Sherry venait de terminer son verre de vin doré, elle avait suivi calmement sa guide en prenant soin de garder au chaud sa main avec celle de sa charmante rencontre. La peau de la soldate était douce et chaude. Une agréable sensation qui pourrait corrompre la renarde à quémander plus. Ce fut la première fois que la Mink ressentait un rythme irrégulier de son organe battant. Un sentiment étrange mais assez plaisant. Néanmoins, Sherry n’était pas aussi naïve sauf bien entendu quand il s’agissait de jeux d’argent.

Elle repensait aux déclarations d’Ashlinn. Que c’était un devoir pour la demoiselle et ses collègues de mettre les pirates violents en prison. Une chose bien normale, logique mais incomprise pour un élément en particulier. Alleria Whitemane empruntait un chemin libérateur. Son objectif était de sauver les esclaves et les personnes discriminées. Elle jouait le rôle d’une gentille personne, alors en quoi cela dérangeait tant le Gouvernement Mondial ? Sherry admirait sa mère adoptive. Une femme forte, charismatique et surtout magnifique.

Alors quand la renarde rejoignit le premier lieu important de Logue Town, là où le célèbre Roi des Pirates fut exécuté, le cerveau de Sherry imagina sa mère à la place de Gold Roger. À genoux, attendant son heure pour être exécutée. Soudainement, les larmes montèrent aux yeux émeraude de la renarde. Cette vision était fausse mais pas non plus impossible. Après tout, le Gouvernement Mondial aimait faire des cachotteries.

Prenant une bonne inspiration pour refouler sa tristesse, Sherry serra machinalement la douce main d’Ashlinn. Son palpitant quémandait Loki, son jeune frère adoptif et dernier membre de sa famille. Malheureusement son clown n’était pas là. Il vagabondait sûrement dans les rues et était possiblement perdu par son mauvais sens de l’orientation légendaire.

Se tournant pour être face à la soldate, l’index et le pouce de Sherry vinrent attraper le menton d’Ashlinn.

« Donc vous êtes déçu de ne pas recevoir plus de réponses sur mon espèce ? » Elle lui fit un clin d’œil malicieux et retira son emprise avec une douce caresse. « C’est un peu gênant de parler autant de moi devant une personne que je connais peu. Peut-être dans un avenir proche, trésor. » Sherry poka le bout du nez d’Ashlinn et s’éloigna légèrement de sa compagne du jour.

Curieuse, la maîtresse des spectacles pyrotechniques s’avança un peu plus de l’hôtel où fut exécuté le légendaire pirate. Lors de sa marche, de son petit parcours, ses oreilles se redressèrent en entendant les plaintes d’une gamine âgée d’à peine huit ans. Alarmée, et surprise que la plupart des visiteurs n’y prêtèrent pas attention, Sherry repéra au loin la pleureuse. Portée sur l’impressionnante épaule d’un grand homme chauve, elle tentait de se dégager pendant que le porteur informait les curieux qu’elle était sa fille.

Bien trop éloignée pour faire fonctionner son odorat de canidé, Sherry Whitemane suivit le prétendu père de la gamine en poussant de façon non chalande les passants qui lui barrait la route. Contrairement à son jeune frère, la courtoisie et la politesse ne furent pas vraiment la tasse de thé de la renarde.

Après avoir suivi discrètement le grand gaillard sans prêter attention à sa séduisante partenaire. Son organe voméronasal situé au-dessus de la voûte de son palais détecta immédiatement les hormones de stress secrétés par la gamine. Elle se sentait en danger et l’autre dégagea une grande hostilité.

« Lâche la petite ! » grogna la renarde qui venait de retrousser ses babines et plaquer ses oreilles pointues en arrière.

« Dégage, c’est pas tes oignons ! » répondit froidement l’homme se disant être le fameux père de la petite.

« Maintenant, ça l’est ! » menaça Sherry qui se retenait de sortir sa rope-dart accrochée autour de sa ceinture. Sa colère était si grande que ses pupilles noires se dilataient progressivement pour cacher peu à peu le vert de ses yeux.

Si la renarde pensait avoir l’avantage, elle fut très vite convaincue du contraire lorsqu’un groupe de zigotos rejoignit le chauve…

Rencontre étonnante et avenir incertain 100x1010


©️ Jawilsia sur Never Utopia

  • https://www.onepiece-requiem.net/t24990-ft-loki#260885
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24949-on-recolte-ce-que-l-on-seme-loki-whitemane

Widdershins
Ash

Le début d’une aventure

Nous avions suivi Sherry dans la foule, sans vraiment savoir ce que la cachait. Avait-elle aperçu quelque chose ? Il n’en était rien. Notre stupeur crût quand nous comprîmes de quoi il en retournait. Des truands avaient encerclé notre nouvelle amie alors qu’elle essayait de récupérer une petite fille à ce qui semblait le plus puissant des gaillards. Sans réellement nous laisser le temps de raisonner, nous sautâmes par-dessus les épaules d’un des malabars, l’envoyant au tapis en rebondissant sur ta tête, et atterrîmes dans le cénacle humain, dos à la renarde. — Nous vous conseillons d’y réfléchir à deux fois avant de faire ça, nous l’intimâmes, tout en nous mettant en garde.
— J’aim’rai voir ça, gamine, la marine ne m’fait pas peur, cracha celui que nous toisions, avant de foncer vers nous.
— Cela ne sera pas beau à observer, nous t’avions prévenu.
Malgré l’absence de nos poings d’acier et de vapeur, nous n’étions pas pour autan une proie facile. Près de vingt ans d’entraînement à la boxe nous précédaient. Esquivant sa charge d’un pas rapide sur la gauche, nous lui décochâmes un corchet du droit d’anthologie, le projetant au pied d’un de ses collègues.

C’était l’étincelle qui venait de mettre le feu aux poudres. Ses homologues fulminèrent et entrèrent dans le combat en même temps. Évidemment, quoi de mieux que de participer à la fête tous ensemble. Sherry avait déjà commencé à répliquer de son côté, ne laissant aucun répit à ses adversaires.

Un coup d’œil discret dans sa direction nous apprenait qu’elle se débrouillait bien. Mais, cette distraction se révéla suffisante pour qu’un des zouaves nous décoche un revers dans la tempe. Cela nous sonna un instant, mais nous sourîmes à pleine dent. Ils allaient se montrer quand même un peu coriaces.

Nous gloussâmes avant de faire quelques pas chassés rapides en direction de celui qui nous avait molestée avant de danser autour de ton bras, feintant une démarche directe, pour se retrouver dans son dos et le frapper dans la mâchoire à entière puissance. Nos phalanges craquèrent, mais tinrent bon sous le choc. Au contraire de la mandibule du malheureux que nous entendîmes distinctement se briser. Il hurlait à la mort, se roulant par terre et agrippant ses joues.— Sale ordure ! Tu vas le regretter, nous menaça son camarade à sa droite.
— Nous détestons au plus haut point qu’on s’en prenne à des enfants, nous affirmâmes, un regard plein de haine pour ses marauds, repensant à notre sœur kidnappée.
L’homme sorti un couteau à cran d’arrêt de sa poche et se rapprocha, comblant le peu de distance qui nous séparait pour venir nous suriner. Nous reculâmes d’instinct pour esquiver le fil de sa lame. Et nous tombâmes de nouveau contre le dos de notre alliée. Après avoir soufflé une bonne fois pour retrouver contenance, nous retournâmes à l’assaut.

Les badauds qui peuplaient la place alors que nous combattions en son sein avaient fini par comprendre eux aussi ce qui se tramait. La marine avait maille à partir avec des raclures et ils avaient donc eu le réflexe de s’écarter pour nous laisser la place suffisante pour manœuvrer.

Ce que nous ne remarquâmes pas d’emblée, c’était que pendant cette rixe, la costaud qui s’occupait de garder la gamine s’était carapaté.— Il n’est plus là. Il faut le retrouver pour le bien de l'enfant !

  • https://www.onepiece-requiem.net/t24160-ashlinn-widdershins-fich
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24104-l-ingenierie-au-service-de-tous-ashlinn-widdershins-terminee#253563