Le deal à ne pas rater :
Réfrigérateur combiné HISENSE 292 L, No Frost (L59,5 cm x H178,5 ...
369.99 €
Voir le deal

Une opportunité II

Arès attend tranquillement sur la côte nord de Sirup, le pirate attend l’arrivée de son équipage, mais ils mettent du temps. Pendant ce temps, au village de Sirup, la cinquantaine de civils qui s’est fait assassiner par le capitaine est retrouvée par des hommes de la révolution. Leur sang ne fait qu’un tour, une vingtaine d’hommes fouillent les lieux, des témoins racontent ce qui est arrivé. Le maire étant absent, et le Cavalier en charge de la tour de surveillance n’est pas disponible, c’est à l’un des Valets de s’occuper de cette affaire. Ils fouillent l’île de fond en comble, en commençant par les côtes. Mais entre temps, un civil a eu l’intelligence ou la bêtise d’appeler la marine avec son Escargophone. L’unité la plus proche a répondu favorablement à l’appel de secours, un commodore est en route avec une centaine de ses soldats. Arès est donc sur la rive nord, il croise les bras en attendant la venue de ceux qui doivent le récupérer. Le capitaine entend des bruits de pas en masse venant dans la direction de la baie du nord, le pirate soupire.

— Que se passe-t-il ?

Il décide de se planquer contre la falaise, les révolutionnaires arrivent devant la pente qui mène au centre de l’île. Le Valet ordonne à ses hommes de descendre fouiller la zone, une dizaine de gars descendent, pendant que le reste fouille les alentours. Les premiers soldats passent à côté du pirate, celui-ci se cache derrière des rochers. Il se demande qui sont ces hommes, il n’a jamais vu ce genre de personne auparavant avec ce genre de symbole sur leurs frusques.

 Ce ne sont pas des marines ni des civils, ils sont bien trop organisés pour ça, peut-être la milice locale ?

Mais alors que les recherches se poursuivent, le bateau de la marine débarque, il n’était pas loin, car il faisait une manœuvre dans le coin.


Dernière édition par Arès le Dim 13 Nov 2022 - 9:43, édité 2 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25050-fiche-technique-d-ares
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25013-ares-dieu-de-la-guerre
Les révolutionnaires remarquent le symbole, puis ils prennent la fuite en remontant. Le Valet ordonne à ses hommes de se replier, une confrontation avec la marine est à exclure, surtout sans leur Cavalier. Les gars prennent la fuite, de toute façon, ils n’ont pas trouvé le pirate, et ils pensent qu’il n’est pas dans le côté nord. La marine ne tarde pas à poser le pied dans la rive, le capitaine est planqué derrière des rochers, tandis qu’une cinquantaine de matelots marchent conduit par leur commodore jusqu’au village. Arès sourit, il voit une occasion de frapper fort. Mais avant de poursuivre, laissez-moi vous présenter l’équipe de la marine.

Le leader, l’homme sur qui on peut compter :

Zachary Cooper

Une opportunité II 46of

Diverses informations:

La seconde de l’équipage, même si elle est un peu maladroite :

Emmy Anderson

Une opportunité II Cpix

Diverses informations:

Le gars inventif, le petit futé de la bande :

Wilson Brown

Une opportunité II 59754dd1437701c63f18d21f14d7cf00

Diverses informations:

Voilà, vous connaissez les trois officiers. Les marins arrivent au village de Sirup, et ils constatent les dégâts. Cooper ordonne à ses soldats de prendre en charge les blessés, s’il y en a, et de transporter les défunts dans une zone isolée de tout voyeurisme. Cooper interroge les habitants, ceux-ci disent tous la même chose, ils décrivent Arès et disent que c’est lui l’instigateur de tout ce massacre. Après une heure passée au village, les marins ont terminé leur besogne. Ils partent à la recherche de l’assassin, tout en laissant quelques hommes au village pour assurer la sécurité des civils. Mais un appel d’Escargophone vient troubler le bon fonctionnement de toute cette opération, Cooper décroche.

— Commodore… Arg (il crache du sang)… vite… eurk !

— Fiston, fiston, que t’arrive-t-il ?!

Le commodore entend le dernier souffle de son matelot, il comprend qu’une tragédie se déroule sur son bateau, il mobilise la majorité de ses soldats, seuls dix restent protéger les habitants.


Dernière édition par Arès le Dim 13 Nov 2022 - 10:03, édité 2 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25050-fiche-technique-d-ares
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25013-ares-dieu-de-la-guerre
Après avoir couru comme un dératé, le commodore arrive à la baie, suivi par ses hommes. Ce qu’il voit le terrifie et le rend fou de colère, la cinquantaine de soldats sont tous éparpillés à droite, à gauche, sur le navire, sur la rive. Un homme se tient au milieu de ce carnage, et il défie ouvertement le commodore en achevant le dernier matelot encore vivant.

— Fils de pute, je vais te faire payer !

Cooper fonce dans la pente pour se rapprocher de son ennemi, sa colère l’aveugle. Arès ne bouge pas, malgré que son adversaire a dégainé son révolver et tire dans sa direction. Le commodore glisse sur quelque chose qui est répandu sur la pente, mais il n’y prête pas attention. Le pirate esquive les balles en se mouvant rapidement, les soldats suivent leur supérieur. Arès attend que la quarantaine de soldats soient bien au milieu de la pente pour ramasser deux torches allumées planquées derrière un rocher. Le commodore ayant vidé son chargeur, il doit s’occuper de charger le barillet. Arès en profite pour sauter dans les airs, et lancer les torches. La première atterrit au pied de la pente, puis la dernière arrive au sommet de la falaise. Le feu prend vie, il recouvre la pente de tous les côtés, ce qui fait flamber les marins. Mais ce n’est pas tout, car une énorme explosion surgit quelques secondes plus tard. Les soldats explosent les uns après les autres dans un ballet incessant. Le commodore est sous le choc, il ne comprend pas, ce n’est pas possible pour lui que ses soldats explosent.

— C'est quoi ce bordel ?!

Lorsqu’Arès a attaqué le navire, il a découvert des barriques remplies d’alcool, ainsi que la réserve de poudre. Il a donc naturellement recouvert la pente d’alcool mêlée à la poudre explosive, lorsque les marines se sont jetés dans la bataille, l’alcool et la poudre se sont collés sur leurs vêtements. Les explosions sont similaires à celle de boulet de canon, les blessures ne sont pas agréables à entendre, et encore moins à voir…


Dernière édition par Arès le Dim 13 Nov 2022 - 10:14, édité 4 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25050-fiche-technique-d-ares
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25013-ares-dieu-de-la-guerre
La majorité des soldats sont manchots et culs-de-jatte, sans parler de ceux qui se sont fait décapiter, il ne fallait pas glisser. Seules quatre personnes sortent de cette fournaise, le feu est toujours là. Le premier est un soldat sans grade, il est plus mort que vif. Il s’approche de Cooper, avant de tomber au sol, le corps fumant, les bras arrachés, il rend son dernier souffle. Les deux derniers sont les deux lieutenants, mais ils sont en piteux états. Wilson a perdu une jambe, du coup, il sautille pour avancer. Emmy n’a plus qu’un bras, sans parler des nombreuses brûlures qu’ils portent tous les deux sur leur corps. Arès croise les bras, puis il envoie un « Humpf. » en haussant le menton. Les marins perdent patience, Zachary refuse de laisser cet homme en vie.

— Mais qui es-tu ?! Peu m’importe, tu es mort !

Il court vers son adversaire et lui tire une fois de plus dessus, Arès shoot dans un corps qui traîne à côté de lui, puis un deuxième, et un autre, encore. Les projectiles du commodore blessent les corps de ses soldats, le voilà de nouveau sans munition. Arès court vers son ennemi, pendant que celui-ci tente de recharger son barillet. Les deux lieutenants le protègent, ils se déchaînent. Wilson fait danser ses lames devant lui, il reste immobile en attendant que l’adversaire se rapproche de son supérieur. Il sert de protection à Zack et Emmy repousse Arès en lui tirant dessus avec son fusil. Le pirate recule en esquivant les assauts. Il ramasse un corps dans sa fuite, un mec faisant presque deux fois sa taille. Puis, avec ce « géant » qui lui sert de bouclier, il s’avance vers le commodore. Emmy n’a plus de balle, elle change d’arme pour un pistolet automatique. Mais c’est le même résultat, le pauvre gars finit comme une passoire, comme du gruyère, troué de part en part. Elle n’a plus de munition, elle change d’arme, mais le corps du mastodonte est balancé avec violence sur le lieutenant Anderson, le corps de l’homme l’écrase. Elle a du mal à le bouger, ses blessures ne l’aident pas.

— Qu’est-ce que tu fous, remue-toi !

Elle souffle.

— Viens m’aider, au lieu de hurler ! Je n’ai plus que la main gauche, ce n’est pas pratique, surtout quand on est droitière !

Le supérieur est prêt.

— Merci de m’avoir couvert, je vais le finir !

Arès dépasse le lieutenant Anderson, puis il constate que le commodore est derrière le lieutenant Brown. L’un tourne ses lames comme un moulin, empêchant quiconque de passer. Tandis que le dernier est accroupi, en tenant son révolver dans la main. Il tire sur Arès la première balle frôle sa joue, le pirate ne peut pas approcher sans se prendre une balle ou se faire trancher. Il se prend trois balles : une dans la cuisse droite, une dans le flanc gauche, et une dans l'épaule gauche. Même si son armure lui permet d'encaisser les attaques, les balles ne rentrent pas, mais ils lui laissent des hématomes, sauf pour la cuisse, elle rentre. Sans oublier de mentionner les diverses coupures et blessures qu'il a reçues en affrontant les cinquante soldats à lui tout seul, même si elles sont infimes. Le pirate recule, mais il n’est pas perdu pour autant. Le pirate recule assez loin pour se rapprocher du lieutenant qui est enseveli sous un corps. Les deux hommes grimacent lorsqu’ils voient leur amie se faire soulever dans les airs par les cheveux. Elle hurle de douleur, mais un crochet du gauche dans l’estomac calme sa nervosité. Cooper tente de négocier, ils sont foutus. Mais est-ce que cela va-t-il aboutir ?


Dernière édition par Arès le Dim 13 Nov 2022 - 10:14, édité 2 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25050-fiche-technique-d-ares
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25013-ares-dieu-de-la-guerre
Le commodore et le lieutenant tentent de négocier.

— Attends, on va faire un marché ! Dis-nous ce que tu veux, et tu l’obtiendras ! Le gouvernement est puissant, rien ne lui est impossible. En échange, laisse partir l’otage !

Arès est perplexe.

— Je rêve...

Wilson grogne.

 Nous négocions notre porte de sortie, alors relâche notre amie !

Les marins sont énervés, mais pas autant que le pirate.

 Vous vous foutez de moi, c’est ça ?! Vous me prenez pour un petit pirate sans envergure, jamais, je ne m’abaisserai à négocier avec les faibles ! J’ai attaqué votre navire pour passer le temps, rien de plus. Je me fous de votre négociation, vous allez mourir pour m’aider à tuer le temps, c’est ça votre destinée, me divertir !

Dit-il en brisant la nuque d’Emmy. Cooper n’y comprend rien, comment un homme peut-il être aussi mauvais, même la pire raclure qu’il ait connue avait un soupçon d’humanité en elle.

— Ce type n’a rien d’humain, c’est un monstre, une bête sauvage.

Wilson pousse un cri, puis il saute dans la direction de celui qui a tué celle qu’il a toujours chérie.

— Je vais te cre… Eurk !

Le type se sépare en deux parties distinctes, le voilà en deux parti, gisant devant son adversaire qu’il a dégainé son glaive. Il essuie les traces de sang sur les vêtements d’Emmy, puis il range l’épée dans son fourreau. Cooper est debout, il est devant son adversaire, un sabre à la main qu’il a ramassé sur le corps d’un de ses matelots. Son regard est empli de tristesse, plus de colère.

— Sors ton sabre, nous allons combattre à armes égales. Nous sommes des guerriers, nous vivons comme des guerriers, quoi de plus naturel de mourir comme des guerriers.

Mais Arès n’en a que faire, il sort un de ses pistolets à silex de son armure, puis il tire dans le torse du commodore, ce dernier fléchit le genou. Son regard est exorbité, il se tient la poitrine avec sa main gauche, puis il souffle fort. Le capitaine croise les bras, par la suite, il achève son adversaire avec une réponse cinglante.

— Nous ne sommes pas égaux, nous ne l’avons jamais été, et nous ne le serons jamais.

Il tourne les talons, marchant vers le bord de la rive pour attendre son équipage, ignorant le commodore qui s’écroule comme une masse. Les révolutionnaires ont assisté à ce massacre, le Valet est terrifié. Une unité entière s’est fait anéantir par un seul homme, c'est peine perdue. Les révolutionnaires reçoivent l’ordre de partir, les hommes ne comprennent pas, mais ils obéissent. De toute façon, les flammes empêchent quiconque de passer. Les soldats de la marine qui sont restés au village arrivent à la baie, n’ayant aucun signal, plus aucun contact avec l’Escargophone du commodore, le caporal du groupe a pris la responsabilité de désobéir. Les marins sont confrontés à un mur de flamme qui s’estompe, ce qu’il révèle est encore plus terrifiant que le massacre au village. Les marins n’en croient pas leurs yeux, et au loin, ils aperçoivent le responsable s’enfuir à bord d’un bateau de pêche avec deux hommes dessus. Le caporal reconnait la description de l’assassin, il comprend que tout est perdu.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25050-fiche-technique-d-ares
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25013-ares-dieu-de-la-guerre