Le Deal du moment :
Manga Spy x Family Tome 13 édition Collector : ...
Voir le deal
14.50 €

La route des rouges

D'abord il n'y a qu'une voile à l'horizon. Rien d'anormal en mer même en dehors des voies de navigation traditionnelles. Après tout, sur Grand Line ou les conditions capricieuses amènent souvent les navires à se perdre à des lieux des couloirs les plus fréquentés.

Et puis une seconde voile apparait dans le sillage de la première. Et une autre un peu plus loin. Et encore une autre. Des voiles et des navires qu'un marin chevronné lorgnant l'Océan de sa longue vue pourrait trouver étrange de trouver en haute mer. Trop petits, trop frêles. Il reconnaitrait les silhouettes de navire de pèche, de cabotage. Il consulterait peut être ses notes de navigation ou les cartes achetés à prix d'or qui lui confirmerait que non. Ici il n'y a que la haute mer, pas de terre connue. Et pourtant...

Et pourtant il verrait aussi ces oiseaux que tout naufragé vétéran a appris a reconnaitre, ces mouettes annonciatrices de terre, d'eau et de nourriture...

Mais il n'y pourtant aucune terre ici.

Juste Armada, la plus grande des cités flottantes des spet mers, patrie itinérante des Libres Pirates.

L'ile est encore loin, tapie quelque part derrière l'horizon, mais les signes annonçant sa présence se font de plus en plus nombreux. Et au moment ou on la repère, elle aussi vous voit. Les navires de surveillance qui sont ses yeux et ses oreilles, sillonnant la mer comme autant petits requins avides avide autour de la carcasse d'une baleine, sont attentif à tout ce qui traine sur la mer, et il n'est pas un navire inconnu qui puisse s'approcher de l'ile sans croiser sur sa route un navire pirate, sabords ouverts, boutefeu armés, et prêt à envoyer par le fond l'intrus qui ne montrerait pas marque noire.

- Hé du Vaillant ! Qu'est ce qui vous amène dans nos eaux ?!
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
« Meira, calme notre vitesse, je dois nous annoncer. »

« Bien. »

Une femme aux cheveux roses et coupés courts s'avance sur le pont pour tenir fermement la corde qui relie toutes nos voiles avant de les arquer de manière à ce que le vent ne s'engouffre pas trop dedans et nous fasse perdre un peu de vitesse. Cette femme, il s'agit de Meira, mon bras droit et ma meilleure amie. En ce qui me concerne, je sors de notre unique cabine en m'avançant d'un pas lent vers l'avant de notre navire et au loin je peux remarquer plusieurs mouettes dans le ciel et des navires qui ont apparemment repérés notre position, ainsi, nous ne sommes plus très loin.

« Oh vous connaissez le nom de mon navire, quel accueil. »

Tout en m'avançant je passe un revers de ma main gauche dans mes longs cheveux argentés attachés en queue de cheval haute. De là où ils sont, nos opposants peuvent m'apercevoir assez facilement. J'ai troqué ma cape rouge pour un t-shirt moulant noir et une mini-jupe de la même couleur ainsi que mes indémodables cuissardes noires. Finalement postée à l'avant de mon navire, je lève légèrement le menton pour observer ce qui nous fait face.

« Messieurs, je suis ici pour rencontrer Red s'il vous plaît. J'ai suivi une vivre card qu'Izya m'a donné, si vous connaissez le nom de mon navire vous devez sans aucun doute connaître mon identité. »

C'est d'une voix assurée que j'annonce tout ça. Je n'ai pas fait tout ce trajet pour tourner autour du pot, depuis notre départ de Jaya la Marine ne nous a pas lâché d'une semelle et ce n'était pas chose aisée de réussir à les semer pour reprendre la route en direction d'Armada. À cause de cela, j'ai même dû mettre en pause mon périple pour retrouver Izya et m'entraîner sur les îles célestes avec elle ... d'ailleurs il faudrait que je reprenne contact avec elle. Mais là n'est pas la question. La Marine est en mouvement, et d'après les journaux il y a eu de nombreuses arrestations ces derniers temps, je n'ai pas envie de figurer sur cette liste alors autant se rapprocher d'alliés puissants. Et c'est aujourd'hui que je vais officiellement me présenter à l'Empereur Red, si toutefois il accepte de me rencontrer.

« J'aimerais ne pas perdre mon temps. Dites moi de suite si c'est possible. »

Dis-je en ponctuant à nouveau ma phrase d'un revers de main dans mes cheveux qui virevoltent au vent.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22854-lise-ft
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22832-le-prologue-terminee
-Difficile de l'ignorer quand on sait qui navigue dessus !

Le navire se range bord a bord avec le tien, naviguant habilement pour se claquer sur votre allure, pendant que le capitaine déplie une affiche que lui tend son second, la regardant quelques secondes avant de la tourner vers toi.

La route des rouges Image

- Les pirates dans votre genre sont toujours bien accueillis sur Armada. Beau boulot sur Jaya Capitaine Grey ! Et bienvenue sur Armada. Je vais prévenir les gars du Kraken que vous voulez voir le patron. Vous savez comment se passe l'amarrage ?  


En quelques phrases hurlés dans son porte voix, le capitaine t'explique que l'accostage sur Armada n'est pas aisée, on ne l'approche pas de face et il faut la contourner pour s'y amarrer par l’arrière ou les flancs et ne pas se fracasser dessus en la percutant de plein fouet. Et que les accidents fréquents ont conduit a la création d'une guilde de pilotes, qui s'occupent de rallier tous les navires étrangers pour les guider dans leurs dernières manœuvres. Ce qui implique que les nouveaux dans ton genre doivent laisser monter à bord un pilote dont le rôle est d'assurer les manœuvres d'approche et d'accostage, moyennant une somme tout à fait raisonnable. Le temps d'accepter le principe, et après quelques échanges a base de mouvement de drapeaux, une nouvelle embarcation, le plus petit navire a vapeur que tu ais déjà croisé, vient se coller à ta coque pour laisser monter le pilote, pendant que le navire de garde vire de bord pour reprendre sa patrouille, non sans te gratifier d'une bordée de canons pour te saluer.

Visiblement la nouvelle de ta prime et de ce que tu as fait à Jaya s'est déplacée plus vite que toi, et t'a attiré son lot de célébrité et de sympathie dans le monde de la piraterie.

Ton barreur laisse la place au pilote qui laisse ton équipage déployer à nouveau la toile. Devant vous l'horizon s'orne soudain d'une forêt de mats et de drapeaux si serrées les uns contre les autres qu'on dirait un mur flottant qui avance. C'est comme si cent flottes s'étaient soudain mises à naviguer de concert en se mélangeant et en serrant dans le plus complet désordre.

Cette fois vous y êtes.

Le contournement de l'ile flottante vous permet d'en admirer la taille, celle d'une immense ville construite sur l'eau, et qui y semble y évoluer a son aise en dépit de tout bon sens. Il vous faut plusieurs heures pour que le pilote finisse par obliquer vers la cité, s'engager dans un canal qui s'ouvre au milieu des constructions, et finir par s’amarrer d'une main experte à un quai.

Il empoche sa prime, et avant de descendre t'indique une poignée de types qui semblent attendre à proximité.

- Ces gars la sont ceux du Capitaine Red. Ils vont vous emmener au Kraken;


Dernière édition par Red le Dim 09 Juil 2023, 13:05, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
Je souris à la vue de toute la splendeur d'Armada. Alors c'est donc ça ... la plus grande cité des pirates ? Ce Red a vraisemblablement beaucoup de relations pour avoir réussi à monter cela. D'après certaines rumeurs il n'aurait pas été seul à l'origine de ce projet, c'est tout de même dingue de me dire qu'Izya en fait partie aussi. Je ne m'attendais vraiment pas à tout ça la première fois que je l'ai rencontré.

« Izya ... Red ... »

Je reste debout, bras croisés, le regard perdu à l'horizon.

« Lise ? Tu vas bien ? »

Grâce à l'aide des navigateurs habitués à se balader dans le coin, Meira a pu quitter son poste et s'est rapproché de moi pour prendre un peu la température actuelle de mon stress.

« Tu le sens si rapidement quand une situation me stresse ? »

« Évidemment ... puis ce n'est pas n'importe qui. J'avais déjà du mal à y croire lorsque tu m'as dit avoir rencontré la Reine Céleste, mais là c'est un cran au-dessus, tu es sûre de vouloir le rencontrer ? »

« Oui. Le monde est en train de bouger Meira, tu as lu les journaux comme moi, de grands pirates se font arrêter, nous devons cesser de jouer cavalier seul. Les relations c'est ce qui peut nous protéger. »

« Je n'aurais jamais cru que tu puisses dire cela un jour. »

J'affiche un grand sourire à destination de ma meilleure amie.

« Je suis encore celle que tu as connu, ne t'en fait pas. Néanmoins je ne peux pas rester fermée quant au fait que nous ne sommes rien sur ces mers. »

« Je pense que tu te trompes. Regarde ce que tu as fait à Jaya ... ces mecs sont en train de t'acclamer. Tu es une reine Lise ! »

Mon regard se porte à tribord puis à bâbord, de tous les côtés des coups de canons sont donnés en honneur à mon coup d'état sur Jaya. Apparemment le fait que je réussisse à chasser l'un des capitaines corsaires de son trou n'est pas passé inaperçu. Et bien que cette île soit de notoriété révolutionnaires, mes actions ne se sont pas étouffées. Force est de constater les faits, je regarde à nouveau Meira qui hoche la tête.

« Tu n'as pas à t'écraser devant qui que se soit. Tu es Elisabeth L. Gray ! »

« Ca me fait peur ... j'ai déjà perdu Jyll ... je ne veux pas te perdre. »

« Nos ennemis vont devenir de plus en plus fort, mais tu n'as pas à t'en faire pour moi. Je suis une dure à cuire, rien ni personne ne pourra me faire couler tant qu'on sera ensemble. »

Visiblement émue par tout ce que nous en sommes en train de nous avouer, Meira me prend dans ses bras un long moment. Ce long moment manque de me faire craquer mais je ne laisse rien paraître, nous sommes en terres inconnues et après toutes ces acclamations je ne peux pas me laisser aller. Pas maintenant. Les cris des marins me ramènent bien vite à la réalité, nous allons arriver.

« Surveille les, Meira. Je vais me préparer. »

« Bien. »

Il ne me faut que quelques minutes pour enfiler une tenue un peu plus convenable. Je troque mon simple t-shirt pour mettre un chemisier blanc cassé au dos nu. Je met avec ça ma mini-jupe noire que je portais déjà ainsi que mes cuissardes. Je prends quelques minutes pour me poser devant mon miroir et refaire ma queue de cheval haute en pensant à ce que je vais bien pouvoir dire en face de Red. Il ne faut pas stresser ... cet homme est un Empereur mais avant tout un pirate, je dois montrer que je vaux la peine qu'il m'écoute, je dois avoir confiance en moi ... je dois me montrer persuasive.

« Lise. On va accoster dans quelques secondes. »

« J'arrive. »

En sortant de la cabine j'aperçois notre destination, la fameuse cité du Capitaine Red. Un rire nerveux s'échappe de ma gorge.

« Merde c'est immense. »

« Nous sommes arrivés. »

Meira se charge de payer nos navigateurs d'occasions alors qu'ils terminent les dernières manœuvres afin que Vaillant reste bien amarré. C'est finalement un nouveau groupe d'hommes et de femmes qui s'avancent devant notre navire.

« L'équipage de Red, parfait ! Merci pour votre accueil chaleureux, au plaisir. »

Après avoir vérifié que plus personne n'est à bord, nous quittons le navire avec Meira qui emporte la réplique de Mono Oshi. Les présentations sont faites assez rapidement avec les hommes de Red qui cherchent à connaître la raison de notre venue. Autant dire que je n'ai pas envie de m'étaler sur le sujet avec eux. Ils finissent donc par nous guider jusqu'au Kraken de manière assez rapide. Mon regard se perd dans toutes les allées de ce cadran, je vois à présent d'où il porte son nom. Sa multitude d'allées n'est pas sans rappeler la forme d'un véritable Kraken, et d'après ce que je vois ce quartier a l'air d'être très axé sur le commerce. Meira se sent d'ailleurs comme un poisson dans l'eau en voyant tous ces pirates et toute cette transaction, son métier de voleuse semble lui remonter de vieux souvenirs.

« Le quartier du capitaine n'est plus très loin. »

« Faites vite. »

Mon ton se veut sec et dirigiste, je ponctue cela d'un revers de main dans ma queue de cheval. Il ne faut que quelques minutes pour que nous arrivions devant ce fameux QG du capitaine Red. Mon cœur manque un battement alors qu'un de ses larbins m'annonce que nous sommes arrivés.

« Eh bien ? Qu'attendez-vous ? Je suis invitée ici, je ne connais pas les lieux, vous comptez me laisser poireauter des lustres ? Menez moi jusqu'à votre capitaine je vous prie. »
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22854-lise-ft
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22832-le-prologue-terminee
Je ne peux pas dire que ça n'a pas pris du temps. Ces dernières années, a chaque fois que je suis revenu sur Armada, ça a été pour découvrir qu'une poignée de locaux avaient décidés de se soulever contre l'horrible tyrannie du capitaine Red, et j'ai du y mettre bon ordre à chaque fois, élaguer, couper des têtes, jeter des types à la mer, ce genre de choses. Je suppose que ça fait partie des joies de la piraterie, mais passer des gens par dessus bord en les poussant avec un sabre, c'est comme tout, c'est marrant les premières fois, et puis on se lasse.

Mais depuis que j'ai enterré le Malvoulant, les choses vont mieux. Soit je n'ai plus assez de détracteurs vivants, soit les survivants ont enfin fini par comprendre ou étais leur intérêt. Je suppose que ça aussi c'est très pirate, pour qu'une info rentre, il faut appuyer longtemps la ou ça fait mal.

En tout cas, je ne suis plus surpris par des visiteurs arrivant à l'improviste parce que personne n'a pensé à me passer un coup de den den.

- Patron. La fille de Jaya est arrivé. Celle a qui Izya a filé une vive card. Elle veut vous voir.
- Fais rentrer.

La traversée du Kraken est toujours un moment sympa. Le vénérable galion est l'un des plus anciens bâtiments de la vieille Tortuga, et clairement le plus outrancier au niveau débauche de richesse. Entre les générations d'Usuriers qui ont tenus à faire étalage de leur richesses, et le parrainage un temps du corsaire Greed qui lui aussi confondait dorures, étalage de butins et bon gout, l'endroit offre un mélange de genre tout à fait disparate, ou le seul point commun entre les innombrables trucs accrochés, pendus et incrustés partout est leur prix et leur rareté, ce qui donne certes une impression de richesse écrasante, mais suggère tout aussi nettement que les responsables locaux sont des riches marchands avides de pognons, et pas du tout des esthètes de l'art et de l'histoire. De quoi rappeler aux pirates lambda que les usuriers ont les moyens de les racheter eux et leur flotte de la quille au grand mat...

Et pendant qu'on va me chercher la nouvelle je me laisse tomber dans le plus gros fauteuil du coin, celui qui portait autrefois les lettres GREED en grosses capitales puissantes et orgueilleuses et qui ne porte plus que mon nom.

Une invitée d'Izya... Je me demande sur quoi je vais tomber.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
Red est donc le propriétaire des lieux ? Empereur ça paie bien apparemment. Je déambule donc au milieu de toute cette richesse non dissimulée les bras le long de ma cape rouge, réajustant ma mini-jupe alors que je termine de monter les dernières marches menant au quartier principal du pirate de renommée mondiale. Lorsque j'entre dans la pièce principale, l'atmosphère qui m'entoure me fait légèrement frissonner, suis-je impressionnée ? Évidemment ! Je ne suis qu'un vulgaire insecte à côté de l'homme que je m'apprête à rencontrer. Je me frotte nerveusement les mains avant de reprendre toute contenance alors que le larbin de sa sainteté Red, m'explique que je n'ai qu'à franchir cette porte pour trouver l'homme que je suis venue rencontrer.

« Merci ... Izya ... comment tu fais pour supporter cette pression d'être aussi proche de ce mec ? Le stress ! Meira, tu restes dehors ? »

« Euh ... ouais je t'attends ici avec les brutasses de Red. »

Je fais un long revers de main dans ma chevelure argentée attachée en queue de cheval haute. L'homme qui me laisse entrer se mange quelques mèches en me regardant déambuler jusqu'à l'intérieur de la pièce. De manière à me sentir plus à l'aise, je retire ma longue cape noire pour ne laisser visible que ma tenue noire, courte et mes longues jambes cachées par mes cuissardes noires qui claquent au sol. Menée par une démarche assurée, j'avance jusqu'à ce qui semble être un énorme siège qui a l'air d'avoir bien vécu. Sur ce même siège je remarque que des lettres ont été sacrément abimés pour ne laisser apparaître que le nom de son actuel propriétaire, Red ! Avant cela, je peux difficilement discerner les lettres, formant le nom de Greed. Greed … ce foutu capitaine corsaire qui a pris la vie d’Hitoshi ?

« Greed ?! »

Ce sont vraiment les premières paroles que je sors face à Red ? Mon regard vient tout juste de remarquer que l’Empereur me regarde dans les yeux. Je ne dois montrer aucune faille, aucun moment de faiblesse, je dois reprendre toute ma contenance en faisant ce que je fais de mieux. Être moi-même. Je ponctue mon entrée en scène d’un nouveau revers de main dans ma queue de cheval haute en toisant le rouge du regard.

« Red ! Enchantée, Elisabeth L. Gray. C’est donc vous le « mec » d’Izya ? »

Pour ponctuer le mot familier je fais le geste de guillemets à l’aide de mes mains, avant de m’approcher, fière et digne, main tendue vers cet homme avachi dans ce fauteuil.

« Vous avez un énorme empire et de quoi vous vanter. Mais on dirait qu’une menace plane sur les pirates en ce moment, vous en avez entendu parler également ? Les corsaires s’agitent, et ce n’est pas juste à cause du coup de pied au cul que j’ai mis à l’un d’entre eux sur Jaya. »

Soucieuse d’entendre ce que l’Empereur aura à me répondre, je reste droite et debout devant lui. Ce moment est symbolique et important à mes yeux. Je n’hésite pas non plus à laisser divaguer mon regard sur tout ce qu’il y a aux alentours, pour bien doser l’espace dans lequel je suis. Cet endroit est imposant et impressionnant … j’aimerais savoir tout le chemin que ce Red a parcouru pour en arriver là. Je suis sûre que les journaux et cette justice manipulatrice a communiqué ce qu’elle jugeait communicable via les médias.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22854-lise-ft
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22832-le-prologue-terminee
Je savais bien que garder ce siège était une bonne idée.

- Greed. Mais c'est un titre qui tourne beaucoup. Celui qui l'a gravé sur ce siège s’appelait Vadish Brahamizu, il portait le titre avant que je le tue pour lui prendre son siège. Puis il y a eu Satoshi Noriyaki, et maintenant Joe Biutag. Corsaire est un poste qui fait rêver beaucoup de charognes mais ou l'on fait rarement de vieux os.

Je me demande avec quel Greed celle la s'est battue. Avec ce qu'on rapporte de Jaya elle serait déjà en guerre avec deux des sept corsaires ? Voila qui fait beaucoup pour une seule pirate. Car si ces types ne vivent pas vieux, c'est souvent aussi le cas de leurs ennemis, et ce bon vieux Jack sans honneur n'est pas vraiment le moins coriace du lot.

En tout cas Lise se contrôle à merveille. Je commence à comprendre pourquoi Izya s'y est intéressé. Du potentiel oui. Celui qui éprouve de la haine pour les corsaires est toujours un pirate plus fiable que les autres.

- Je suis le capitaine Red. Et oui, c'est moi le mec d'Izya.

Je serre la main tendue de la capitaine, avant de l'inviter à s'asseoir...

- Les corsaires s'agitent mais c'est rarement significatif, ce ne sont que des esclaves du gouvernement, incapable d'agir en groupe sauf contraints et forcés. Alors ils sont nommés, ils s'agitent un temps et finissent par mourir ou trahir. Un jour ou l'autre la marine finira par s'en débarrasser, et en attendant ils sont aussi gênant pour eux que pour nous.

J'aurais d'ailleurs parié que le départ de Glutonny sonnerait le glas des sept. Étonnant que les cinq étoiles n'aient pas encore décidés d’arrêter les frais avec cette organisation la. A part une petit poignée d'irréductibles loyalistes, on ne peut pas dire que les corsaires soient vraiment utile au maintien de l'ordre.

- Non. ce qui doit nous inquiéter c'est le but de la main qui les déplace sur l'échiquier, celle des cinq étoiles et de leur dernier avatar, Sainte Adela. C'est cette action qui est dirigée contre nous, et elle semble toujours viser Jaya, même si tu l'as visiblement retardée.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
Tout en écoutant Red, je scrute un fauteuil situé en face de lui. Il ne semble pas aussi confortable que le sien, mais fera amplement l'affaire. Je m'en approche donc tout en gardant mon allure élancée. Mon regard croise alors celui de Red au moment où il prononce le nom de Joe Biutag. Ce type doit mourir. Tout comme ses collègues corsaires, ils ne sont qu'une excuse pour le gouvernement et ne servent qu'à montrer que cette pseudo justice tient les pirates tel de vaillants petits caniches. Et cette image de la piraterie ne me convient pas. Je hoche ainsi respectueusement la tête sans rien rajouter, si ce n'est un léger rire amical plus que moqueur lorsqu'il se désigne comme étant le mec d'Izya. Au moins, cet Empereur n'a pas l'air de se sentir plus supérieur qu'il ne l'est, et se conforme tout à fait à l'image qu'Izya m'en a fait. Je dois bien avouer que je ne m'attendais pas à rencontrer un homme comme lui.

« Nous sommes tout à fait d'accord sur ce point. »

Après cette poignée de main, je m'assois finalement sur le siège que je scrutais et que Red me désigne. J'y prends place d'une manière très respectueuse, dos droit, cheveux longs retombant le long de mon dos vêtu d'un chemisier blanc. J'ai volontairement quitté ma cape pour la laisser sur le coin du fauteuil. Ma jambe droite est croisée sur la gauche et mes mains sont jointes sur mon genou. Je maintiens cette stature en plongeant à nouveau mon regard dans celui de l'Empereur.

« Sainte Adela ? J'ai vaguement entendu parler de cette Impératrice pirate. Mais qui serait une Dragonne Céleste ? À quoi joue le gouvernement en médiatisant une dragonne céleste qui s'amuse à jouer les pirates ?! Ils n'ont vraisemblablement rien d'autre à faire que de s'amuser avec leurs caniches de compagnie, leurs corsaires adorés. Il faut bien leur donner une utilité. Combler les désirs d'une enfant gâtée semble leur aller à ravir. »

Je termine ma phrase d'un nouveau revers de main dans ma queue de cheval haute, libérant une mèche qui vient retomber le long de ma joue droite.

« Plus sérieusement, m'allier à la révolution pour évincer Jack n'était pas une chose aisée. Si Sainte Adela s'est entourée de tous les larbins du gouvernement qui sait jusqu'où elle pourrait aller ? Aujourd'hui c'est Jaya, demain Water Seven, puis finalement le Nouveau Monde ? En passant par Armada ? Il y a, d'après les dires de vos compagnons, de nombreux pirates qui vous rejoignent sans cesse et je ne crains pas que vous puissiez vous défendre face à l'assaut de la Dragonne Céleste. Néanmoins, ne pensez-vous pas qu'il faille s'attaquer au gouvernement dès que possible ? Votre force de frappe grandit de jours en jours non ? »

Afin d'appuyer mes dires, j'exagère volontairement les gestes que je mime. Mon but n'est pas de lever Armada contre le gouvernement, après tout, qui suis-je pour penser pouvoir faire cela. Mais mon but étant de faire tomber cette pseudo justice, je pourrais, peut-être rallier cet Empereur et ses alliés à ma cause. Après tout, tout le monde y serait gagnant.

« Excusez-moi, auriez-vous quelque chose à boire s'il vous plaît ? Un vin doux et sucré, de préférence. »

Dis-je avec un grand sourire aux lèvres et un air un peu plus détendu.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22854-lise-ft
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22832-le-prologue-terminee
- Si je devais faire des paris je dirais que Sainte Adela pourrait bien vouloir devenir la reine des pirates, et que si c'est le cas, quelqu'un au CP7 a du complétement louper son boulot en la laissant sortir de Marijoa. Plus vraisemblablement il pourrait s'agir d'une provocation aux vieilles traditions de la piraterie, histoire de faire de la demoiselle un magnifique appât pour tout les flibustiers qui se sentiront provoqués. Regarde ce qui s'est passé au Cuisino.

Si nous n’arrêtons pas Sainte Adela, alors le rêve de Gold Roger sera tourné en dérision par le monde entier avec toute la hiérarchie pirate des Yonkou. Si nous nous dressons contre elle, nous sommes a peu prés sur de tomber sur un os si coriace qu'il faudrait pour l'abattre des alliances que personne n'a jamais vu sous le drapeau noir. D'autant plus maintenant que le Gouvernement Mondial a nommé tellement d'empereurs que chacun des anciens a le regard fixé sur ses propres possessions et sur ceux qui pourraient les attaquer, tout en se préparant à sauter à la gorge des autres au moindre signe de faiblesse.

Et pendant que nous hésitons et nous regardons en chien de faïence, la miss a rassemblé un poing assez gros pour écraser tout ce qui ressemblera a un bastion pirate ou révolutionnaire sur sa route, et remonte tranquillement la route de tous les périls.

C'est un coup plutôt intéressant.



Plutôt intéressant oui. Et c'est un compliment douloureux qui m'ennuie surement autant que les autres empereurs qui doivent avoir de la situation la même lecture que moi, et le même probléme. S'attaquer à Sainte Adela avec assez de force pour vaincre c'est ouvrir une brèche ailleurs dont s'empresseront de profiter les autres. Alors bien sur, celui qui triomphera de la sainte Pirate sortira de la auréolé d'une sacré gloire auprès du monde pirate, mais celui qui y perdra des plumes sans triompher ne sera plus jamais en lice pour le trône de Yonkou.

- Il y a a boire dans le meuble. Cherche une bouteille qui vient de Stymphale, Izya boit la même chose que toi.

De mon coté je ne suis pas très sucre. Je préfère les alcools agressifs mais francs aux liqueurs sournoises...

- Boss ? Un article pour vous dans la gazette.

Baker qui apporte le journal ? Voila qui promet de l'info intéréssante. Pendant qu'Elisabeth se sert un verre et que Baker la rejoint pour en rajouter une paire, je jette un œil au dernier plan annoncé par le meilleur brulot du GM. Un titre tout ce qu'il y a d'aguicheur et plein de choses attrayantes. Une exécution publique, l'amiral Tetsuda en bourreau, et un trio de pirates. Un dissident de Kiyori, une de ses commandantes. Olek...

Olek ?

Laissant tomber la couverture je file lire les détails, détails ou figure en clair les raisons qui ont jetés Olek dans ce guêpier, et ou se trouve aussi une den den image qui me confirme qu'il n'y a pas grand monde en dehors de l'amerzone qui porte ce genre de prénoms. Olek est vivant, Olek est devenu un pirate, et Olek va mourir comme son père...

- Laisse tomber le verre Baker. Réunion de l'équipe dans une heure.
- Euh. L'équipe ?
- Toute l'équipe. Et dis à Marvin de prendre une carte de Marinford.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
Sainte Adela semble un sujet que Red a bien analysé. En même temps, il s’agit d’une concurrente directe en tant qu’Impératrice, et encore plus de part son affiliation au Gouvernement. En ce qui me concerne c’est l’image médiatique qu’elle cherche à renvoyer. À quoi joue le Gouvernement en laissant cette dragonne céleste porter ce titre comme elle le fait. Ike Basara n’est pas un homme idiot de ce qu’il laisse paraître, il a forcément un plan derrière la tête pour transmettre cette image de cette femme.

« Très bien merci. »

Bon, je suppose que je vais devoir me servir moi-même ? Soit … je me lève de mon canapé très confortable et m’avance vers l’armoire que l’Empereur m’a indiquée. Je dois bien avouer que depuis que le sujet de Sainte Adela a été abordé je me sens davantage à mon aise ici, je sens que nous partageons la même façon de penser et que cet homme n’est pas fermé au dialogue, à l’échange et à la discussion, c’est agréable. Tout en l’écoutant je sors un verre et une bouteille provenant de Stymphale, un Coteau du Stymphale, tiens cette bouteille ne m’est pas inconnue, c’est un vin très sucré et agréable au goût.

« Bonjour. »

Un homme entre alors dans la pièce pour transmettre un journal à l’Empereur, du coin de l’œil je regarde la réaction des deux hommes. Quelque chose semble ne pas aller, alors que son acolyte va pour se servir un verre, Red le rappelle à l’ordre. Une réunion ? Maintenant alors que nous étions en plein échange ? Je ne laisserai pas passer une telle opportunité.

« Que se passe-t-il ? Vous avez lu quelque chose de spécial dans le journal, pour parler de Marineford ça n’a pas l’air d’être une nouvelle banale. »

Je bois d’un coup sec mon verre avant de le poser sur une table que je trouve sur mon passage avant de retourner m’asseoir sur le fauteuil où j’étais il y a quelques minutes. Quelque chose d’intéressant risque de se passer et je ne compte pas laisser passer cette opportunité. Tachons de se montrer investie dans la cause pour autrui, pour une fois … qui sait les aventures intéressantes que nous pourrions vivre.

« Puis-je assister à cette réunion ? »

Dis-je d’un ton amusé en passant un revers de main dans mes longs cheveux argentés, croisant mes jambes et me tenant très droite, attendant la réponse de l’Empereur.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22854-lise-ft
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22832-le-prologue-terminee
- Ça dépend. Si tu y assistes tu seras obligé de venir avec nous ou de rester cloitrée sur Armada jusqu’à ce que ce soit fini. C'est bon pour toi ?

Ce n'est pas parce qu'on est plus du Cipher Pol qu'on doit se passer de sécurité opérationnelle. Mes liens avec Olek ne sont pas connus, ce qui signifie que le GM ne s'attend surement pas à me voir débarquer la bas pour lui sortir les couilles des ronces, et j'aimerais autant que ça reste le cas jusqu'a ce que nous soyons a portée de tir des tourelles de Marinford. Je me souviens bien de mes romans de piraterie et je n'ai aucune envie de finir comme Barbe Blanche alors que je viens seulement de m'asseoir sur mon trône d'empereur.

Alors dés la fin de cette réunion et jusqu'a ce que l'assaut soit lancé, les seuls navires qui quitteront Armada seront ceux qui partiront droit vers Marinford.

Miss climat acquiesce, pas vraiment une surprise au vu de son palmarès récent. On peut dire qu'elle est arrivé pile poil au bon moment. Elle va pouvoir se faire mousser facile, et un allié de plus est toujours bon a prendre. Comme disait l'instructeur, au minima ça offre une cible de plus à l'ennemi et ça divise le tir.

Baker est déjà en train de passer des coups de den den a tout le monde et je tends la gazette à la demoiselle.

- Je viens de décider que j'allais attaquer Marinford.

Et une fois que c'est dit, le reste n'est jamais qu'une question d'organisation.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
Au même instant, Meira rentre dans la pièce, elle m'observe, elle semble avoir tout entendu. Mon regard croise alors celui de ma seconde, nous ne sommes pas venues ici que pour faire des rencontres et repartir comme si de rien n'était. Alors c'est décidé, si Red attaque Marineford, nous en sommes aussi, en nos noms. Au nom de la Lumière de la Reine Climatique uniquement. Je tiens fermement le journal entre mes mains, en jetant des coups d'oeil à Meira. Elle ne dit rien, elle reste muette.

« Que suis-je censée penser de ce silence Meira ? »

« C'est une décision dangereuse, très dangereuse. Il risque d'y avoir le Cipher Pôle ... »

« Qu'ils viennent ... cette fois nous ne serons pas seules ... et ça va être notre force. »

« Tu penses que l'on pourra compter sur d'autres pirates ? »

J'affiche un léger sourire en croisant les jambes, toujours confortablement assise sur mon fauteuil, en face de Red qui commence à organiser son assaut sur Marineford aux côtés de son acolyte, je crois qu'ils ne vont pas tarder à se mettre en route pour une espèce de réunion au sommet. Et au vue de la situation, ça se comprend.

« Il y aura Red et sûrement tous ses commandants. Parmi eux, certains sont des pointures de la piraterie et ont des milliers d'hommes et de femmes à leurs bottes. Tu as vu comment nous avons été accueilli ici ? »

« Oh ça oui ... »

« Dû aux récents évènements de Drum et de Jaya, le monde de la piraterie nous reconnaît enfin. Je pense qu'ils ne seront pas fermés à l'idée de nous soutenir. C'est mieux que d'y aller seules. »

« Tu as raison ... »

Cette alliance nouvelle s'annonce éclatante. Mais je ne peux pas m'empêcher de penser aux adversaires que nous croiserons sur notre chemin à Marineford ... quelque chose me dit que le niveau facile de la piraterie s'achève pour nous. Nos ennemis seront de plus en plus forts et à deux ... ça risque d'être complexe de continuer d'avancer comme si de rien n'était, le Gouvernement nous l'a démontré à de nombreuses reprises.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22854-lise-ft
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22832-le-prologue-terminee