Le deal à ne pas rater :
Réfrigérateur combiné HISENSE 292 L, No Frost (L59,5 cm x H178,5 ...
369.99 €
Voir le deal

Un Corsaire de plus [=> Solo ]

Cette journée était spéciale. Peut-être encore plus spéciale que ce que vous pouvez imaginer. Une rencontre figée dans le temps allait se passer en ces lieux du quartier général du gouvernement mondial, rien que ça. Mais laissez-moi vous redonner un peu de contexte.

Quelques semaines plus tôt, Edward avait enfin réaliser son objectif en mettant hors d'état de nuire Shin Kona et Moth Rinaro, deux vice-amiraux ripoux, ainsi que la grande Apache, dernière commandante fidèle au Malvoulant. Son but ? Livrer les trois têtes au gouvernement mondial afin de se faire une place parmi les corsaires, récemment réduit à six. Il allait donc tenter le tout pour le tout, en espérant que sa renommée actuelle soit suffisante pour être pris au sérieux. Au moins pour être reçu. Il était confiance pour ce qui était de faire forte impression au gouvernement mondial avec ses petits cadeaux. C'est donc avec autant d'assurance qu'il le pouvait qu'il allait appeler le quartier général de la marine avec son Den Den Mushi.

" Mesdames, Messieurs,

Enchanté. Je suis Edward Minaro, ancien commandant de la cinquième flotte de feu l'empereur Teach. Ou devrais-je dire le responsable de l'éradication de tout les anciens partisans du Malvoulant, y compris Apache et les sous-amiraux Moth Rinaro et Shin Kona qui étaient des ripoux. Mais vous devez déjà être au courant de cette information.

Maintenant que j'ai obtenu votre attention, je souhaiterais un entretien avec l'amiral en chef Kenora Makuen , afin de lui soumettre officiellement ma candidature au poste de grand corsaire. "


C'est ainsi que de fil en aiguille, cet appel l'avait conduit aux portes du plus haut lieu de l'amirauté, armé d'une lettre de droit de passage. C'était plutôt surréaliste. Lui qui était une supernova, un ancien haut gradé de l'armée du mal incarné, se faisait simplement accoster par le navire de Kenora Makuen, véritable cauchemar de la plupart des pirates de ce monde. Malgré le fait qu'Edward était un excellent acteur qui savait tromper les apparences, il était difficile de rester indifférent face à l'atmosphère pesante de ce grand jour, tranquillement sur la proue de son navire, avec seulement quelques minutes qui le séparait de la rencontre qui était en passe de changer sa vie pour toujours. La conclusion de tout ses efforts était plus proche que jamais. Il ne tenais maintenant plus qu'à lui de faire en sorte que ça se passe différemment de sa nomination chez Teach ...


Dernière édition par Edward Minaro le Lun 24 Juil 2023 - 21:57, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21925-ft-edward-minaro
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21903-edward-minaro
Marijoa, Capitale du Monde connu, Siège de l'Amirauté

- Nous avons repéré le pirate madame.
- Faites préparer mon navire.

Il est moins rare qu'on le croit de voir des pirates plus suicidaires que d'autres tenter de quémander une place de corsaire en venant en personne croiser dans les eaux de Marijoa. Si on en entend si peut parler, c'est que la plupart finissent noyés en mer, bien avant que leurs prétentions ne deviennent publiques. Comme le disait l'amiral Akainu, un pirate de moins, c'est toujours un pirate de moins.


Un Corsaire de plus [=> Solo ] Image

Le navire qui surgit devant celui des Ouroboros est un navire de prix, un catamaran de luxe taillé pour la vitesse, nanti de cinq roues a aubes et dépourvu de la moindre pièce d'armement. Visiblement ceux qui se trouvent à bord n'estiment pas avoir besoin de quoi que ce soit pour se protéger. Et quoi de plus normal pour le navire personnel de l'amirale en chef.

Le temps que le cri d'alarme de la vigie alerte tout le monde, et déjà l'amirale est a bord, changeant de bord si vite grâce à sa parfaite maitrise du rokushiki qu'il pourrait aussi bien n'y avoir qu'un pas entre les deux navires

- Couchés vous tous !

Comme la voix de l'amirale en chef, le Haki royal qui parcourt le pont est aussi tranchant et précis qu'une lame, envoyant au sol tous les pirates du coin, qui s'effondrent comme autant de marionnettes dont on aurait soudain tranchés les fils. Ne laissant péniblement debout que ceux digne de lui adresser la parole, et aptes à négocier avec elle.
  • http://www.oprannexe.com/t246-2-les-amiraux-de-la-marine
  • http://www.oprannexe.com/t246-2-les-amiraux-de-la-marine
Ok, le ton était déjà donné. Alors que le majestueux catamaran était en train d’arriver, très tranquillement, en s’accostant à l’As de Pique, une sensation de très grande lourdeur allait se faire ressentir. Une force si intense que c’est bien impuissant qu’Edward pouvait voir la plupart de ses camarades s’effondrer directement.

Il connaissait ce pouvoir, celui du haki. Mais autant dire qu’il n’en avait jamais vu une démonstration aussi intense. C’était bien digne de l’amirale en chef de la marine, la forteresse des glaces en personne, Kenora Makuen. Ce genre de personne en imposait directement par son simple charisme boréale, surréaliste. Lorsqu’elle somma toutes les personnes de se coucher, Edward fût a vrai dire non loin de se soumettre directement, par seul instinct. En quelques instants, il avait failli se faire dévorer par la tigresse.

C’est cependant en fermant le poing au stade de presque s’en ouvrir lui-même la paume par simple compression qu’il allait réussir à reprendre le dessus.

" - Amirale en chef Makuen, Edward Minaro, enchanté. Je suis honoré que vous ayez accepté de me rencontrer afin que je vous soumette ma candidature au poste de grand corsaire. "

Ces mots, mêlant respect et détermination, avait du mal à ne pas faire retranscrire une certaine crainte, surtout de part l’approche que la vierge d’acier avait décidé d’adopter. Mais Edward devait se montrer fort. Il avait de bons arguments pour faire valoir son droit à être légitime en tant qu’aspirant corsaire. Il avait abattu Apache, il avait vaincu les sous-amiraux Kona et Rinaro. Et là encore, il vaincrait. Il vaincrait sa peur, il vaincrait sa honte de ne pas avoir réussit jusqu’à présent à faire bonne figure face aux grands de ce monde. Il vaincrait ce qu’il avait été, pour enfin renaître en tant que celui qu’il avait toujours voulu devenir, quelqu’un d’important dont même les plus grandes sommités du nouveau monde reconnaîtrait enfin la valeur.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21925-ft-edward-minaro
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21903-edward-minaro
Kenora arbore cet air mi dégouté mi méprisant de celui qui observe l'asticot qui vient de jaillir au milieu de sa salade. Dégainant sa lame elle la plante dans le pont entre vous avant d'appuyer ses mains sur le pommeau, indiquant on ne peut plus clairement qu'elle n'est pas favorable aux politesses ni à la présence d'un pirate dans son espace personnel.

- Ne soyez pas honoré. Vous n’êtes qu'un serpent puant et je ne suis la que parce que je n'aime pas laisser mes subordonnés se salir les mains à ma place.

En fait, je n'aimerais rien plus que vous voir présenter une candidature insuffisante histoire d'avoir le plaisir de vous exécuter sur le champ avec vos hommes. Alors n'hésitez surtout pas à embellir ma journée en échouant

Maintenant présentez donc vos faits d'armes...  


Dernière édition par Kenora Makuen le Ven 28 Juil 2023 - 10:24, édité 2 fois
  • http://www.oprannexe.com/t246-2-les-amiraux-de-la-marine
  • http://www.oprannexe.com/t246-2-les-amiraux-de-la-marine
Fidèle à sa réputation, Kenora avait visiblement décidé de ne pas faire dans la dentelle. Cette femme était décidément effrayante. C'était à se demander comment pouvait être son mari. Probablement un mec qui devait avoir la pire vie du monde si vous voulez mon avis. Mais bon, je m'égare.

N'ayant aucune intention de se faire désintégrer sur place, sans plus de politesse, le jeune homme allait donc faire signe aux quelques de ses hommes qui étaient encore débout qui ramenèrent une petite boite bien singulière ainsi que trois caissons bien particuliers. Vitrés, remplis de sirop de glucose durci au maximum qui laissait clairement voir leurs contenus.

"- Et bien les voilà. Les cadavres des deux traitres Shin Kona et Moth Rinaro. Avec qui non seulement je vous confirme avoir eu des échanges en tant que commandant de flotte de Teach, mais vous trouverez également dans la boite tout un tas d'ordres de missions et de compte rendu attestant des informations qu'ils fournissaient pour s'assurer que l'ancien empereur ait toujours des visibilités sur les déplacements des marines et sur tout ce qui pouvait être entrepris contre lui. "

Pointant ensuite le caisson d'Apache, le jeune homme allait reprendre, tranquillement.

"- Et voici en bonus le cadavre d'Apache. Conservé en parfait état, preuve s'il en fallait une qu'elle n'est bel et bien plus de ce monde. Vous trouverez aussi dans ma soute Illya Laoï et une partie non négligeable des derniers hommes fidèles à Teach dont je vous laisse bien volontiers le soin de choisir ce que vous en ferez. "

Le jeune homme ne rajouta rien de plus. Il pouvait sentir son cœur battre dans sa poitrine. C'était probablement le moment décisif. Il serait dans les prochaines secondes soit grand corsaire, soit détruit sur place. Les dés étaient jetés.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21925-ft-edward-minaro
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21903-edward-minaro
- J'ai beaucoup de mal à croire que vous avez vaincu Apache tout seul... Mais je suppose que seuls les résultats comptent.

Elle porte son poignet à sa bouche et y murmure quelques phrases, probablement des ordres à ses subordonnés puisque quelques instants plus tard, une passerelle venant du catamaran s'abat sur le pont de ton navire, laissant monter a ton bord une escouade de soldats qui ouvrent tes coffres, transfèrent leurs contenus dans les leurs, puis repartent.

- Vous êtes maintenant un des Sept Grand Corsaires, un pirate pardonné de ses fautes le temps de son service auprès du gouvernement mondial.

En tant que tel, vous et les pirates que vous déclarerez membres de votre équipage se verront eux aussi graciés de leurs crimes passés, retirés des primes accordées par le Gouvernement mondial, et ne seront plus recherchés par ses instances. Aux yeux du monde vous serez des auxiliaires de justice civils, de la même façon que des chasseurs de primes, et si vous capturez des criminels, il vous sera remis un tiers de la valeur des primes qu'ils auront sur la tête.

En contrepartie, vous et les pirates dont vous êtes le garant, vous engagez à respecter dorénavant les lois du Gouvernement Mondial et des états membres du Conseil des nations, à combattre la piraterie et l'armée révolutionnaire, à prêter assistance autant que possible aux forces de la marine qui en feraient la demande, et à répondre aux convocations et aux ordres des Vénérables du Conseil des Cinq Étoiles et de l'Amirauté.

Regardez moi dans les yeux, et confirmez moi cet engagement.

Ensuite vous me donnerez une liste nominative des hommes qui vous accompagnent dans votre nouvelle voie et je vous remettrai votre lettre de marque.
  • http://www.oprannexe.com/t246-2-les-amiraux-de-la-marine
  • http://www.oprannexe.com/t246-2-les-amiraux-de-la-marine
Non sans un ultime tacle exprimant son étonnement sur le fait qu'Edward ait vaincu Apache, Kenora allait ensuite proclamer Edward grand corsaire. C'était tellement ... simple. La tête dans le guidon depuis si longtemps, le Serpent avait du mal à croire que l'objet de toute ses pensés, de tout ses rêves, était en train de se résoudre si calmement. Il avait travaillé comme un fou, nuit et jour, il avait tout sacrifié pour ce moment. Le jeune homme était passé en quelques mois d'un anonyme, puis commandant de flotte de l'empereur du mal, et maintenant il devenait enfin grand corsaire.

La redescente était terrible tant à force de travail, le jeune homme était arrivé au statut que dans sa tête, il ne voyait même plus cet objectif enfin s'accomplir. C'est dans cet état d'esprit, presque assommé, mais faisant bon genre en rassemblant le peu d'énergie qu'il lui restait, qu'il allait répondre d'un air solennel.

"- Je confirme mon engagement. "

Après cette phrase, le jeune homme allait recevoir simplement sa lettre de marque après avoir simplement rédigé un liste détaillé de tout les hommes qui travaillait pour lui. C'est d'ailleurs en s'effondrant sur son fauteuil, seul et encore incrédule qu'il allait accueillir cette nouvelle prise de position. Vous pouvez vous en doutez, la vierge de fer ne s'était pas éternisé après cette annonce et c'est donc en privé qu'il pouvait enfin se détendre de cette rencontre qui aura été très courte, mais probablement l'une des plus intenses de la vie du capitaine de l'Ouroboros.

C'est ainsi qu'un an et demi après le début de sa vie de pirate, Edward Minaro, dit le Serpent, renaissait sous l'identité d'Envy, l'un des sept grands corsaires.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21925-ft-edward-minaro
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21903-edward-minaro