-34%
Le deal à ne pas rater :
-34% LG OLED55B3 – TV OLED 4K 55″ 2023 – 100Hz HDR 10+, ...
919 € 1399 €
Voir le deal

En vadrouille

Hello,

Passage ici pour poser les grandes lignes d’une intrigue qui vise à jouer les répercussions des tentatives de ou de libérations effectives des esclaves de l’endroit attitré avec en point d’ancrage la dernière razzia menée par Izumi et l’Iron fleet courant 1628 qui en a profité pour esquinter les installations portuaires et mettre à bas les défenses de l’île.

Quatre tentatives orchestrées depuis 1625, les plus anciennes neutralisées in extremis avant une débâcle annoncée, les plus récentes qui cette fois se sont soldés par l’affranchissement de plusieurs milliers d’esclaves au nez et à la barbe de l’effectif de la soixante neuvième division marine dont le colonel a passé l’arme à gauche lors de la dernière échauffourée. Le constat est amer mais sans appel pour la Dame de Pierre. Le grenier de West Blue, l’arrière cour du royaume de Saint-Urea, n’est plus le sanctuaire qu’il n’a été jusqu’alors. Du haut de sa haute tour surplombant l’enceinte fortifiée de son royaume, l’inflexible dirigeante entend déjà les rumeurs se répandre sur les lèvres de ses détracteurs les plus enclins à régulièrement remettre en cause son âge avancé dans son aptitude à gouverner et tenir le rang de la Cité-Etat face au Gouvernement Mondial. Est-ce que le marbre infrangible de la volonté de Stanhope ne commencerait t’il pas à s’effriter devant les affres du temps ? Si l’influente Dame de Fer reste intouchable dans son fief, le Gouvernement pourrait tenter de la faire sortir de sa tanière par territoire interposé. Après tant de tentatives avortées de l’évincer de l’échiquier politique, elle sait que les boucaniers, révolutionnaires ou autres illuminés, ne sont que des biais pour la contraindre à souscrire aux prétentions du Gouvernement de prendre une retraite anticipée. Stanhope le sait, elle doit reprendre les rênes et marquer de son empreinte l’île négrière. L’incompétence crasse de la marine faisant, l’influente politicienne use de ses appuis auprès du conseil des nations pour faire de l’ingérence et participer à la nomination du successeur du pas du tout regretté Colonel Jess Späre. Loin de réduire l’affluence d’esclaves sur l’île en provenance de Saint-U, Stanhope multiplie les convois pour reconstituer le contingent des 15 000 esclaves et use de tout son poids pour mener tambour battant les travaux de reconstruction du port – supervisé par le nouveau arrivée Torkk Juids - pour ériger une véritable place fortifiée en lieu et place de la nouvelle Réa. Sur place, la Famille Souther, esclavagiste de génération en génération, sert les intérêts de la dame de Pierre et met à contribution la force et la vigueur des esclaves les mieux charpentés pour accélérer les chantiers.  

En parallèle, la paranoïa longuement éprouvée de la cacique lui fait questionner les inclinaisons de la garnison de marines sur place, voire même de celles des contremaîtres chargés de la surveillance des exploitations agricoles. Le colonel Jess Späre n’était pas réputé pour être un belliciste zélé. La corbeille à papier de la Dame de Pierre déborde des rapports d’espions faisant état de son laxisme en matière de maintien de l’ordre. Il ne serait guère étonnant que l’Iron Fleet ait bénéficié de l’indifférence ou de complicité active lors du raid de 1628. Charge à la marine de faire du ménage dans ses rangs ou au cas échéant de débusquer les félons. Coté gouvernement mondial, usual business, on donne le change et on botte en touche devant la manœuvre opérée par Stanhope qui tente de placer ses pions en sous-main dans une volonté délibérée d’exporter la doctrine Saint-Urienne voulant que toute intervention du GM soit avalisée par les autorités de la capitale de la mer du sud. Les autorités comprennent rapidement qu’ils vont devoir trouver un bouc-émissaire viable à qui faire porter cette chemise bien trop grande pour apaiser les velléités de la dame de Pierre, détourner les projecteurs et lui offrir une porte de sortie décente sur la scène internationale.  

Le Q.G de West Blue diligente l’envoi d’une section de combat autonome chapeauté par Tetsuya Grinko pour sauver les apparences, vérifier les nouvelles défenses et surtout mener l’enquête l’officieuse. La marge de manœuvre étant particulièrement réduite, les officiers supérieurs de l’Élite fuient l’affectation pour éviter tout imbroglio et incident diplomatique avec le royaume de Saint-Urea. Les lubies de la vieille rombière ne méritent pas de mobiliser des officiers de leur calibre. Le Sergent d’Elite Grinko est bien assez compétent pour pourvoir aux desiderata de Stanhope.

Rendu sur place, l’implication de la milice privée des condors de l’économiste et esclavagiste notoire Victor Bahìa  se précise au fil de l’enquête. La manne financière que représente 15 000 esclaves est bien trop lucrative pour que la famille Bahià fasse l’impasse sur la traite des hommes. La famille Bahia organise ainsi des opérations de déstabilisation à son profit protégé par le blanc Seing de Saint-Urea lors des incursions de pirates et révolutionnaires. A la clef, la milice organise l’exfiltration par ses propres moyens d’esclaves sélectionnés.  

Voilà pour le pitch initial, pas d’arrestation de Victor en direct, le PNJ est sympa et mérite bien plus. L’idée serait de passer par un prête-nom que Tetsuya coffrerait dans l’opération tout en étêtant quelques têtes de la milice au passage (sans la dézinguer totalement non plus au cas où Velasco, l’auteur du PNJ, voudrait les jouer ultérieurement). Résultat, l’honneur est sauf pour la marine en filant un os à ronger à Stanhope qui continuera de ronger (aussi) son frein à Saint-U, les traîtres qui ont collaboré au soulèvement des esclaves sont morts et/ou en taule et Torkk Juids pourra continuer à être fort avec les faibles et faible avec les forts.

Pour le formulaire.

Demande de quête

Cherche : Enquête et un peu de martial sur la fin.
Noms des participants :Tetsuya Grinko
Difficulté : Abordable
Type de RP : Idéalement, l'intrigue serait un FB datant de six mois post incident de l'Iron Fleet, sur l'Île aux Esclaves
Récompense voulue : Médaille Alakys - Justice Rang I

PNJ présents (sinon supprimer la ligne) : Torrk Juids, les Condors de Guerre, Un prête-nom oeuvrant pour Victor Bahia, Stanhope seulement évoqué
PNJ destiné à mourir lors de la quête (sinon supprimer la ligne) : Le prête-nom peut être mais il est jetable, pareil pour une partie des condors

Situation initiale : Voir au dessus
Quel est votre trajet jusqu’à cette ile ? Mandaté par le Q.G de West Blue, lettre de mission.

Intrigue : Voir au dessus

Situation finale : Niveau fiche d'ile: le port finit par être retapé, les défenses seront fortifiées mais c'est un side effect. Je pourrais écrire un ajout dessus au besoin.

Merci pour l'avis
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26401-etats-de-service-tetsuya
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26391-tetsuya-grinko-termine#273809
Miaou Smile

J'aime bien ton pitch de l'île, et j'espère que tu seras inspiré pour continuer de l'exploiter !

Il y a une seule juste deux-trois choses qu'on aurait besoin de clarifier avant que je ne valide la quête:

- On a assez peu d'éléments finalement sur la manière dont tu comptes parvenir à tes fins. J'aimerais bien en savoir un peu plus sur les méthodes que ton personnage va utiliser pour identifier et éliminer les personnes concernées ! J'aimerais aussi avoir un aperçu de l'état des condors après ton passage.

- Si tu veux pouvoir effectuer des modifications sur la fiche d'île (et c'est tout à ton honneur de vouloir réparer une île, j'approuve cette démarche ! En vadrouille 466668754 ), il faut que ça se fasse au présent. Un exemple de souci que ça peut générer autrement: il y a eu un rp sur l'île après celui d'Izumi. Si les joueurs ont pris en compte la fiche d'île, ils vont jouer avec une ville en partie ravagée. Si tu la répares en fb, leur histoire devient caduque !
Dans ton cas, comme la réparation n'est finalement que décrite en toile de fond si j'ai bien compris, et que ce genre de chantier prend du temps, on peut supposer qu'elle ne sera effective que six mois plus tard, au présent. Enfin note que cette gymnastique existe et qu'il faudra composer avec !
Il en va de même pour les condors: si ils sont trop sévèrement impactés par ton histoire, il faudra la jouer au présent.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21492-l-envers-du-journal#2313
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21479-caramelie-la-critiqueuse
Hello Caramelie,

Pour les modifications sur la fiche d'île:

Le postulat de base, c'était de coller avec l'idée que Stanhope souhaitait laver l'affront rapidement sur la dernière débâcle de 1628 et faire table rase de l’embarras en mobilisant les esclaves à un travail de forçat entièrement dédié à la reconstruction des infrastructures (que ce soit côté portuaire ou côté ville avec la nouvelle Réa) de manière à rendre « indolore » le pillage de son territoire, quitte à en tuer quelques uns à la tache pour passer l'envie aux autres de se rebeller (inspiration Tequila Wolf). J'étais parti sur six mois pour que d'un côté, niveau gouvernement, on entende les arguments de Stanhope, qu'on la fasse mariner un peu dans ces prétentions parce que mais pas au point que ça finisse par macérer jusqu'à l'année suivante à défaut de perdre en crédibilité niveau timing.

Ceci étant, je comprends l’importance des points évoqués niveau chronologie et que ça puisse remettre en cause tout RP effectué entre temps.

Après réflexion, je pense qu'il est préférable de le jouer plus proche encore des évènements de l'Iron Fleet, 2 ou 3 mois plus tard de sorte à conserver la cohérence de la proximité temporelle. Niveau contexte, on sera en pleine reconstruction, les travaux battront leur plein et aucune modification de fiche d'île ne sera à prévoir donc.

Niveau condors:

On serait sur l'équivalent d'un grand commando à peu de choses près. disons entre 15 et 20 hommes à la louche, la milice compte 150 lambdas. En réalité, c’est davantage pour justifier un contrepoids quantitatif à la mobilisation d'une section autonome de l’Élite plutôt que de jouer véritablement la carte de l'opposition. Dans l'idée, je ne compte pas précisément évoquer un effectif mais plutôt tirer sur du flou artistique quant à leur nombre pour ne pas avoir à faire un bilan homme en fin de RP. Pour la fourchette des 15 ou 20 et le prête-nom œuvrant pour Victor, ce sera un maximum et c'est pas dit qu'ils soient que 5 au final.

Est-ce que ira pour un FB ?

Plus précisément au niveau des éléments de l'intrigue pour l'enquête:

Si l’on se base sur ce qu’a joué Izumi, l'incident de 1628 a trouvé son origine dans une salle de vente aux enchères à la nouvelle Réa avec un bâtiment attenant ou aux alentours servant à entasser le gros des esclaves dans des geôles cadenassés avec quelques matons en vigie (facon Shabondy). Dans un endroit où l’esclavage est institutionnalisé, la traite des esclaves constitue un véritable commerce qui a pignon sur rue et ces salles d’enchères pullulent par dizaines. Qui dit esclave, dit marchandise et tous les produits répartis en lots mis en enchères font l’objet d’actes de toutes sortes annotés dans des registres, ne serait-ce que pour établir les titres de propriété, de cession ou dresser une comptabilité pour les familles négrières qui tiennent ces établissements. L’inventaire des esclaves mis aux enchères est dressé la veille pour le lendemain et suppose de fait une réception des marchandises à ce moment là pour les formalités administratives d’usage. Sur l’Île aux Esclaves, la soixante neuvième division de marine a autorité sur les côtés ainsi que la Nouvelle Rea (ville côtière) là où le maintien de l’ordre des exploitations agricoles est assurée par les contremaîtres de Saint-Urea. Le transfert d’un lot d’esclaves vers les salles d’enchères nécessite dans les faits une escorte conjointe pour mener les esclaves à destination. Ces opérations font naturellement l’objet de rapports de la marine pour dresser un état des lieux et être couvert en cas d’incident.

Au cours de l’enquête, Tetsuya sera amené à consulter les dits rapports et comprendra qu’ils ont été falsifiés lorsque les matricules des marins en charge de l’expédition la veille de l’incursion de l’Iron Fleet n’ont jamais existé. Surtout, fait notable et assez rare pour être souligné, un convoi important d’esclaves a été recueilli le matin même et les modalités d’usage n’ont pas été accomplies à réception. La coïncidence est dérangeante, troublante même, et bientôt le spectre d’une complicité du contingent local dans le soulèvement des esclaves est clairement envisagé.  

Du côté de la soixante-neuvième pourtant, l’effectif des 1 500 marins est complet, aucun d’entre eux n’a raccroché depuis l’incident de l’Iron Fleet et la venue de Tetsuya. Les suspicions se dirigent vers le Colonel Juids qui manifestement fait tout pour étouffer l’affaire pour ne pas entacher sa carrière irréprochable et l'espoir d'une mutation vers Grand Line d’ici 1 ou 2 ans. Maillon après maillon, la nasse se referme et l’échantillon se réduit en recoupant les rapports de patrouille et les témoignages des soldats en service aux environs de la salle d’enchère. Dans le collimateur, un caporal et une escouade qui font figure de coupables idéales de manière un poil trop évidente pour que le Sergent d’Elite souscrive à la théorie.

En dépit de la libération en masse des esclaves de la salle, certains n’ont pourtant pas réussi pas à rechaper à leur sort et sont repartis aux champs malgré eux. Lorsque le sergent d’Élite arrive à mettre au jour des liens entre l’un d’eux et l’une des esclaves arrivée le matin même à la salle d’Enchères du désastre de l’Iron Fleet, il sait qu’il tient la pièce qui lui permettra de remonter la piste vers l’instigateur de tout ceci.

Je profite de te répondre pour préciser que je vais très probablement interagir avec Calvin Souther mais ce sera pour le décorum et poser le contexte. Il ne fera rien de particulier si ce n'est d'être lui-même, n'aura aucune incidence sur les tenants de l'intrigue.

Merci,
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26401-etats-de-service-tetsuya
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26391-tetsuya-grinko-termine#273809
C'est bon comme ça, c'est validé !

Je préfère le préciser à l'avance: puisque c'est vraiment un élément secondaire, et en fb en plus, l'aspect "fortification" de l'île une fois réparée devra rester très relatif. On ne transformera pas si simplement cette île en bastion imprenable !
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21492-l-envers-du-journal#2313
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21479-caramelie-la-critiqueuse
Merci pour le passage ;)

  • https://www.onepiece-requiem.net/t26401-etats-de-service-tetsuya
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26391-tetsuya-grinko-termine#273809