-21%
Le deal à ne pas rater :
LEGO® Icons 10329 Les Plantes Miniatures, Collection Botanique
39.59 € 49.99 €
Voir le deal

La chasse aux oeufs

Désormais âgé de 17 ans, An'i se tenait au centre du village de Précornia, empli d'une énergie fébrile et d'une confiance sans égale. Les préparatifs du Vol de l'Œuf battaient leur plein, et chaque coin de rue résonnait des échos joyeux des cornus en liesse. Pour beaucoup de jeunes hommes, cet événement revêtait une signification particulière, une opportunité d'affirmer sa force et sa détermination.

Cette cérémonie ancestrale qui avait lieu chaque année sur l'île de Précornia. Les cornus, jeunes et agiles, se préparaient avec excitation et nervosité pour ce rituel chargé de symboles et de traditions. C'était une journée spéciale, où les liens entre la communauté et la nature prenaient tout leur sens. L'aube se levait doucement, illuminant le ciel d'une palette de couleurs chatoyantes, tandis que les premiers rayons du soleil caressaient la végétation luxuriante de l'île.

Dans le village, une effervescence particulière régnait. Les cornus s'activaient autour des nids d'œufs de dinosaures récupérés par leurs parents et leurs parents encore avant eux, rassemblant avec précaution de précieuses coquilles aux motifs variés et colorés. Chaque œuf était unique et symbolisait l'union entre les cornus et les puissantes créatures qui partageaient leur île.

Les jeunes cornus étaient impatients de participer au Vol de l'Œuf, une épreuve initiatique qui marquait leur passage à l'âge adulte. Ils devaient se rendre sur l'île voisine, Little Garden, où se trouvaient les nids de dinosaures. Là-bas, ils devaient collecter le plus d'œufs possible et les rapporter triomphalement sur Précornia.

Mais le Vol de l'Œuf n'était pas qu'une simple quête de coquilles. C'était un acte sacré pour les cornus, une manière de renforcer leurs liens avec la nature et de préserver leur équilibre avec les dinosaures. Les œufs étaient ensuite soigneusement replacés dans les nids, permettant aux créatures préhistoriques de prospérer, tout en assurant la survie de l'espèce.

La cérémonie revêtait également une signification spirituelle profonde. Les cornus croyaient que les œufs étaient porteurs de bénédictions, et leur collecte symbolisait l'ouverture à la connaissance et à la sagesse. Les jeunes participants se préparaient donc avec sérieux et dévotion, conscients du rôle crucial qu'ils jouaient dans cette tradition millénaire.

Au crépuscule, alors que le ciel se teintait de nuances dorées, les cornus se rassemblèrent dans une clairière sacrée, au cœur du village. Ils étaient vêtus de parures colorées et ornementées, représentant les dinosaures qu'ils honoraient. Les tambours résonnaient, tandis que le Chef des cornus, vénérable et sage, prenait place au centre de la cérémonie.

Une grande statue représentant un œuf géant trônait en son centre, symbole de la vie qui naissait et se renouvelait à chaque cycle. Le Chef des cornus prononça des paroles anciennes, invoquant les esprits de la nature et demandant leur bénédiction pour cette quête sacrée.

Alors, dans une danse hypnotique, les jeunes cornus se mirent en mouvement, animés par une énergie tellurique. Ils chantaient des chants traditionnels, remplissant l'air de leurs voix mélodieuses, comme pour appeler les dinosaures à participer à cette célébration unique.

La nuit enveloppa doucement l'île de Précornia, tandis que la cérémonie se poursuivait. Les cornus ressentaient une connexion profonde avec leur terre natale, avec l'essence même de la préhistoire qui les entourait. Dans cet instant de communion avec la nature, ils comprenaient que le Vol de l'Œuf était bien plus qu'une simple tradition : c'était un hymne à la vie, à l'équilibre et à la coexistence harmonieuse entre les créatures qui peuplaient leur monde.

An'i, maintenant adolescent, arborait désormais une silhouette imposante de deux mètres quinze, ses cornes rougeoyantes ajoutant une aura d'intensité à son apparence déjà remarquable. Ses yeux bleus électriques brillaient d'une énergie mystérieuse, témoins de la détermination brûlante qui habitait son cœur.

Il rêvait d'explorer les mystères de Little Garden et se confronter aux dinosaures légendaires qui hantaient les légendes du passé. Pour lui, le Vol de l'Œuf n'était pas seulement une quête de force, mais une opportunité de découvrir la vérité sur Joy Boy et les secrets enfouis de Grand Line.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26439-fiche-technique-an-i-sam
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26419-an-i-d-samedi#274023
La lueur argentée de la lune guidait An'i et son groupe de jeunes cornus dans l'obscurité de la nuit. Vêtu d'une parure rappelant les stégosaures, il se frayait un chemin à travers la jungle touffue de Little Garden. Les feuilles bruissaient sous ses pas, comme pour l'encourager dans sa quête nocturne.

Le jeune cornu était déterminé, sa tenue en peau de stégosaure s'accordant parfaitement à son rôle pour cette cérémonie sacrée. Une crête d'écailles courait le long de son dos, et des motifs de feuilles vertes étaient finement dessinés sur son torse et ses jambes. Il se sentait lié à la puissance et à la majesté de cet ancien dinosaure, prêt à honorer la tradition de ses ancêtres.

Soudain, une éclaircie apparut devant eux, dévoilant le paysage majestueux de Little Garden. Des falaises abruptes se dressaient vers le ciel, comme les gardiens silencieux de cette terre ancienne. Les volcans endormis ponctuaient l'horizon, ajoutant une aura mystique à l'atmosphère déjà chargée d'émotions.

An'i sentait son cœur battre dans sa poitrine. C'était la première fois qu'il participait à cette cérémonie, et l'excitation se mêlait à l'appréhension. Les épreuves qui les attendaient étaient à la hauteur de l'héritage ancestral qui pesait sur leurs épaules.

Un tambour résonna, marquant le début du vol. Ils avaient désormais 4 heures pour récupérer un maximum d’œufs de l'espèce qui leur avait été attribuée.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26439-fiche-technique-an-i-sam
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26419-an-i-d-samedi#274023
Alors que le groupe de jeunes cornus se dispersait dans la jungle, An'i ne pouvait s'empêcher d'être attiré par les traces fraîches d'un stégosaure. Son instinct le poussait à explorer, à se lancer dans cette quête solitaire malgré les risques plus importants. En effet, plusieurs jeunes cornus avaient choisi de travailler en équipe, mais An'i s'y refusait, ne souhaitant pas diminuer son mérite en cas de réussite. Il échouerait ou il réussirait fièrement.

Pas après pas, An'i suivait ces empreintes gigantesques. La végétation dense s'ouvrait devant lui, dévoilant les mystères de cette île préhistorique. Le silence de la forêt était rompu par le doux murmure du vent qui dansait entre les feuilles. Il se sentait tout à la fois intrépide et inquiet, mais cette fascination pour les créatures préhistoriques l'emportait sur toute autre considération.

La traque dura près d'une heure avant qu'il ne découvrit le nid. Le cœur battant, An'i s'approcha avec précaution, admirant les œufs ornés de motifs étranges qui scintillaient sous la lueur argentée de la lune.

Pourtant, le sentiment d'excitation se mêla bientôt à une appréhension grandissante. La femelle stégosaure gardait farouchement ses œufs, sa haute silhouette émergeant des ombres avec une majesté imposante. Ses écailles évoquaient l'âge ancien, et ses yeux perçants semblaient scruter chaque mouvement d'An'i. Visiblement, ce n'était pas le premier cornu à convoiter ses œufs.

Le jeune cornu tendit la main vers un des œufs, mais la femelle émit un rugissement puissant, révélant ses défenses acérées. An'i pouvait sentir la force impressionnante qui émanait de la mère protectrice, et il comprit que c'était elle qui l'empêchait d'atteindre sa cible. Sa faiblesse par rapport à cette imposante créature préhistorique l'obligeait à reculer.

La femelle stégosaure, bien décidée à protéger ses précieux œufs, émit un rugissement assourdissant en direction d'An'i. Ses défenses acérées se dressèrent, et ses puissantes pattes foulaient le sol avec force, écrasant les fougères qui se trouvaient sur son passage.

An'i, pris de panique, réalisa qu'il était bien trop vulnérable face à cette créature préhistorique colossale. Sans aucune arme pour se défendre, il n'avait d'autre choix que de fuir. Il esquiva habilement les coups de queue menaçants de la stégosaure et se faufila entre les arbres ancestraux, cherchant à semer son adversaire.

La jungle préhistorique semblait prendre vie autour d'eux, avec des cris d'oiseaux éteints et le bruissement des feuilles antédiluviennes. Des fougères géantes se dressaient comme des murs verts, et des plantes étranges aux couleurs vives fleurissaient à travers les rayons du soleil filtrant dans la canopée.

La femelle stégosaure était inflexible dans sa traque, mais An'i parvint à se déplacer rapidement et silencieusement, jouant au jeu du chat et de la souris avec cette créature préhistorique majestueuse.

Cependant, alors qu'il tentait d'éviter une nouvelle charge de la stégosaure, le jeune cornu ne vit pas le trou béant qui se trouvait devant lui. Dans un instant de déséquilibre, il perdit pied et tomba dans ce gouffre inattendu.

Le jeune cornu s'enfonça dans l'obscurité, sa chute étouffée par le son de la jungle qui résonnait au-dessus de lui. Il atterrit brutalement au fond du trou, étourdi et désorienté. Autour de lui, les parois du trou semblaient étrangement lisses et parsemées de formations de roche préhistorique.

An'i se releva avec précaution, son cœur battant la chamade. Il regarda vers le haut, constatant qu'il était coincé dans une sorte de caverne souterraine. Les rayons du soleil pénétraient à travers une ouverture au-dessus de lui, projetant des ombres dansantes sur les murs rocheux.

Alors que ses yeux s'habituaient à l'obscurité, An'i remarqua des traces fossilisées et des empreintes préhistoriques sur les parois de la caverne. Des coquilles anciennes et des ossements jonchaient le sol, témoins d'un passé lointain et oublié.

Malgré sa situation précaire, An'i ne pouvait s'empêcher d'être émerveillé par cette découverte incroyable.

" - Lost Garden ... "
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26439-fiche-technique-an-i-sam
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26419-an-i-d-samedi#274023
Au plus profond de la jungle dense de Little Garden, se nichait un endroit mystérieux et énigmatique : Lost Garden. Une vallée secrète, dissimulée au cœur de l'immense forêt, prenait place au sein du cratère éteint d'un ancien volcan. L'accès à cette terre était ardu et périlleux, un dédale de chemins dérobés et de passages cachés.

Lost Garden était une oasis pour de nombreuses espèces herbivores qui y avaient élu domicile, cherchant refuge face aux nombreux prédateurs qui peuplaient Little Garden. Ces créatures trouvaient en ce lieu de verdure une quiétude précieuse, entourées par les montagnes verdoyantes et les cascades cristallines qui nourrissaient la vallée.

Parmi ces espèces se trouvaient les cochons géants amphibies, des colosses hauts de trente mètres, arborant des couleurs chatoyantes qui variaient du rose tendre au bleu éclatant. Dotés d'une intelligence supérieure, la plupart de ces mastodontes préféraient la fuite à l'affrontement lorsqu'un danger se profilait. Cependant, certains parmi eux, les gardiens dévoués de Lost Garden, s'étaient érigés en maîtres et protecteurs des lieux.

Ces gardiens étaient redoutables, avec leur stature imposante et leur détermination à protéger leur vallée enchantée. Ils arboraient des motifs uniques sur leur peau épaisse et semblaient avoir une compréhension profonde du territoire qu'ils défendaient farouchement.

An'i, émerveillé par la splendeur qui l'entourait, avait donc atterrit au cœur de Lost Garden.

L'adolescent fit soudain face à un imposant gardien de Lost Garden. Ce jeune cochon arborait une allure imposante avec sa peau chatoyante aux tons bleus profonds, contrastant avec les motifs orangés qui ornaient ses flancs. Ses yeux perçants semblaient déterminés à défendre cette vallée secrète à tout prix.

De son côté, An'i était un jeune homme agile et vif, sa silhouette fine et élancée lui permettant de se mouvoir avec agilité dans les recoins les plus reculés de la jungle préhistorique. Ses yeux d'un vert intense reflétaient son désir de comprendre le monde qui l'entourait.

Le jeune gardien, pour sa part, ne venait pas en paix. Il était déterminé à éliminer l'intrus qui osait s'aventurer sur leur territoire sacré. Ses défenses acérées et ses puissantes pattes semblaient être de redoutables armes prêtes à bondir sur An'i.

Conscient du danger imminent, celui qui serait appelé le Baron sentit son cœur battre la chamade alors qu'il reculait prudemment, cherchant une issue pour échapper au gardien déterminé. Cependant, la vallée était dense et les passages étroits, et il ne pouvait compter que sur son agilité pour s'en sortir.

Tandis qu'il fuyait, cherchant désespérément un moyen de semer son adversaire, An'i tomba par hasard sur les restes d'un groupe d'explorateurs qui avaient précédemment tenté de s'aventurer dans ces terres préhistoriques. Parmi les débris, il découvrit une lance brisée, à la pointe effilée, qui avait autrefois appartenu à l'un de ces courageux aventuriers.

La lance brisée devint pour An'i une arme de fortune, son seul espoir face au gardien qui le poursuivait. Sa prise ferme sur le manche, il continua sa fuite effrénée, le souffle court, tandis que la végétation dense et luxuriante semblait se refermer derrière lui.

Le gardien, ne lâchant pas prise, continua sa traque implacable, poussant des cris puissants pour avertir les autres gardiens de l'intrusion. An'i était maintenant dos au mur, sachant qu'il ne pouvait plus échapper à cette confrontation imminente.

Avec précaution, An'i plaça un morceau de fruit mûr devant lui. Il savait que les cochons étaient attirés par cette friandise, et il espérait qu'il en était de même pour ces géants. Le jeune gardien leva la tête, flairant l'air, attiré par l'odeur sucrée du fruit. Sans hésiter, il s'approcha de la source de cette délicieuse odeur.

Le cornu profita de ce moment de distraction pour se faufiler derrière le gardien. Sa respiration était rapide, son cœur battait la chamade, mais il se devait de rester calme. D'un geste fluide, il ramassa une poignée de terre et la lança en direction de l'autre extrémité de la vallée.

Sous l'effet de cette diversion, le gardien tourna la tête vers le bruit, offrant à An'i l'occasion parfaite. Sans hésitation, il bondit sur le dos de la créature, se cramponnant à ses écailles robustes. Le gardien gronda, secouant son corps en tentant de se débarrasser de l'intrus.

An'i enroula ses jambes autour du cou du gardien, utilisant ses talents d'acrobate pour maintenir son équilibre. Il brandit la lance brisée, visant avec précision un point faible sur le cou du gardien. Avec un geste vif, il donna un coup, touchant juste.

Le gardien poussa un cri de douleur et ralentit ses mouvements. An'i profita de ce moment de vulnérabilité pour se laisser glisser au sol, s'écartant du gardien qui titubait. C'était sa chance de fuir.

Il courut à travers les fougères et les lianes, s'enfonçant toujours plus profondément dans la forêt préhistorique. Derrière lui, le gardien rugissait de rage, mais sa blessure l'empêchait de le poursuivre.

Le jeune homme continuait de courir, ne s'arrêtant que lorsqu'il se sentit enfin en sécurité, loin du gardien. Sa respiration était haletante, ses mains tremblaient d'adrénaline. Il avait réussi, grâce à sa ruse et à son courage, à vaincre le gardien et à s'échapper de ce piège.

La lance brisée qu'il avait trouvée parmi les restes des explorateurs était devenue bien plus qu'un simple objet. Elle représentait maintenant sa survie, sa détermination et sa capacité à faire face aux défis de ce monde préhistorique.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26439-fiche-technique-an-i-sam
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26419-an-i-d-samedi#274023
An'i avançait prudemment à travers les taillis, son regard vif scrutant chaque recoin de la forêt. Sa tenue, faite de peaux de bêtes et de feuilles tressées, le camouflait habilement parmi la végétation dense de Lost Garden. Ses muscles athlétiques se contractaient légèrement à chaque mouvement, prêt à réagir à la moindre menace.

Soudain, son regard fut attiré par un éclat inhabituel. Il se faufila entre les branches et découvrit un nid, situé dans un creux rocheux. Les œufs qui s'y trouvaient étaient d'une beauté incroyable, ornés de motifs chatoyants et de couleurs éclatantes. An'i n'avait jamais vu de tels œufs, même lors de ses cours sur les dinosaures à Précornia.

Il s'approcha avec précaution, émerveillé par la finesse des détails. Chaque œuf semblait unique, avec ses propres motifs et variations de couleurs. Certains brillaient comme des joyaux précieux, tandis que d'autres arboraient des teintes vibrantes qui semblaient changer sous la lumière tamisée de la forêt.

Mais alors qu'An'i s'apprêtait à toucher les œufs, une silhouette imposante apparut devant lui. C'était un dinosaure étrange, d'une espèce qu'il n'avait jamais vue auparavant. Sa peau était parcourue de motifs complexes, comme si elle était tatouée par la nature elle-même. Ses yeux perçants fixaient An'i avec une méfiance mêlée d'une étrange lueur d'intelligence.

Le jeune homme resta immobile, observant l'étrange créature. Elle était plus grande que lui, sa carrure imposante lui conférant une aura intimidante. Ses griffes acérées et sa queue puissante témoignaient de sa nature prédatrice, mais il semblait qu'elle ne cherchait pas à attaquer.

Le jeune homme ressentit une connexion étrange avec cette créature. Il était attiré par sa beauté et intrigué par sa présence. Il pouvait presque sentir une énergie mystérieuse émanant de l'œuf que le dinosaure gardait jalousement.

Il s'avança lentement, ne voulant pas provoquer la colère de la créature. Son regard se fixa sur l'œuf, une pulsion irrésistible le poussant à le toucher. Mais juste au moment où ses doigts effleurèrent la coquille, le dinosaure poussa un rugissement féroce, protégeant farouchement sa progéniture.

An'i se retira rapidement, comprenant que cet œuf était précieux pour le dinosaure. Son regard se posa de nouveau sur la créature, cherchant une façon de gagner sa confiance. Il savait qu'il ne pouvait pas rivaliser avec sa force brute, mais peut-être y avait-il une autre approche.

Doucement, An'i s'accroupit, montrant ainsi son respect et sa soumission. Il parlait doucement, tentant de communiquer avec la créature par des gestes apaisants. Il espérait que son langage corporel lui transmettrait son intention pacifique.

Le dinosaure fixa le cornu d'un regard perplexe, semblant évaluer sa sincérité. C'était la première fois qu'il rencontrait cette espèce animale bipède. Puis, lentement, il se déplaça, dégageant ainsi le chemin vers le nid. C'était une invitation, une occasion pour An'i de mieux comprendre cet écosystème préhistorique fascinant.

Avec gratitude, An'i s'approcha du nid une fois de plus, mais cette fois-ci sans chercher à le toucher. Il contempla les œufs avec respect, reconnaissant la valeur qu'ils représentaient pour le dinosaure et pour l'équilibre de Lost Garden.

Il se sentait privilégié d'être témoin de cette scène, immergé dans un monde où les créatures préhistoriques coexistaient en harmonie. La beauté des motifs, la grandeur du dinosaure gardien, tout cela lui rappelait à quel point la nature pouvait être extraordinaire et pleine de mystères.

Mais alors qu'An'i s'imprégnait de cette vision, un grondement lointain résonna dans la vallée. Un frisson parcourut son échine, annonçant un danger imminent. Il savait qu'il devait partir rapidement, laissant derrière lui les merveilles de Lost Garden et les œufs qui reposaient en sécurité.

Avec un dernier regard empreint de reconnaissance envers le gardien du nid, An'i se fraya un chemin à travers la dense végétation, cherchant une issue pour retourner à Little Garden. Le grondement se rapprochait, le temps était compté.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26439-fiche-technique-an-i-sam
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26419-an-i-d-samedi#274023
Le grondement sinistre se rapprochait rapidement, et An'i sentait la terre trembler sous ses pieds. Sans se retourner, il accéléra sa course à travers les herbes hautes et les lianes, espérant échapper à la colère du gardien cochon. Mais la créature était implacable, poursuivant sa proie sans relâche.

Soudain, dans une déchirure de branches, le gardien surgit, ses yeux injectés de fureur. Ses défenses acérées se dressaient fièrement, prêtes à frapper avec une force dévastatrice. Le cornu était désormais face à un adversaire redoutable, bien plus grand et puissant que lui.

An'i tenta de riposter, brandissant son arme avec détermination, mais ses mouvements étaient lents et incertains. Son souffle était court, son corps épuisé par la course effrénée à travers la jungle dense. Malgré ses efforts, il ne pouvait rivaliser avec la puissance brute du gardien.

Le premier coup fut dévastateur. Le gardien l'atteignit de plein fouet, le projetant en arrière avec une violence inouïe. Il sentit ses côtes craquer sous l'impact, sa respiration devenir un mélange douloureux de souffles courts et de gémissements étouffés. La douleur pulsait dans chaque fibre de son être, menaçant de l'engloutir.

Mais le Baron refusait de se rendre. Un feu brûlait dans ses yeux, alimenté par une volonté farouche de survivre. Il se releva lentement, laissant échapper un grondement de défi malgré la douleur lancinante. Il serra les dents, sa détermination intérieure s'accrochant à l'espoir d'une issue favorable.

Le combat se poursuivit, une danse macabre entre l'homme et la bête. Chaque mouvement était une lutte désespérée pour la survie, chaque coup porté la manifestation de la rage et de la peur mêlées. Les griffes du gardien déchiraient la peau d'An'i, laissant des traînées de sang sur son corps meurtri.

Alors que le combat faisait rage, An'i se retrouva acculé contre un arbre ancien, ses forces s'épuisant à vue d'œil. Le gardien, sa gueule écumeuse de rage, s'avança lentement, prêt à donner le coup final. Le jeune homme tremblait, terrifié à l'idée de mourir, après tout ce n'était encore qu'un adolescent.

Soudain, un rugissement retentit dans l'air, puissant et terrifiant. L'étrange dinosaure qui veillait sur ses œufs avait entendu l'appel à l'aide d'An'i et ne pouvait rester impassible face à son destin imminent. D'un bond fulgurant, il surgit de l'ombre, ses griffes acérées prêtes à se mêler au combat.

Les deux titans se faisaient face, leurs regards ardents reflétant une détermination sans faille. Le gardien, avec ses défenses redoutables et sa force colossale, semblait avoir l'avantage. Mais le dinosaure, agissant par instinct protecteur, était animé d'une agilité surprenante.

Leurs mouvements étaient rapides et féroces. Le gardien déchaînait sa rage, lançant des assauts furieux de ses défenses et griffes, cherchant à transpercer la peau épaisse et écailleuse de son adversaire. Le dinosaure, quant à lui, utilisait sa rapidité et sa queue massive pour porter des coups dévastateurs, cherchant à affaiblir le cochon.

L'affrontement faisait trembler le sol, les impacts des coups faisant voler des débris de roches et d'arbres. Les rugissements des deux créatures résonnaient dans l'atmosphère étouffante, mêlés à des grognements bestiaux et des grondements menaçants.

Le sang commença à couler, teintant le sol de rouge vif. Les blessures béantes ornaient les corps massifs des combattants, mais ils continuaient de se battre avec une détermination farouche. Les arbres se brisaient sous la force des impacts, les roches se disloquaient, et la végétation était réduite en lambeaux par les mouvements dévastateurs.

Chaque mouvement était calculé, chaque riposte était précise. Les blessures du gardien s'accumulaient, mais il refusait d'abandonner. La lutte semblait sans fin, une danse brutale et impitoyable.

Finalement, après un ultime affrontement, le dinosaure porta un coup dévastateur qui fit chanceler le gardien. Les yeux du monstre cochon s'emplirent d'une lueur de défaite avant qu'il ne s'effondre, vaincu.

L'étrange dinosaure à plumes releva le cou vers le ciel et hurla de toute ses forces.

La victoire était sienne.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26439-fiche-technique-an-i-sam
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26419-an-i-d-samedi#274023
Alors que la bataille titanesque touchait à sa fin, le dinosaure, épuisé et blessé, s'effondra finalement sur le sol. An'i se précipita à ses côtés, conscient de l'agonie qui s'emparait de la créature. Il posa doucement sa main sur le flanc du dinosaure, sentant les derniers souffles de vie s'échapper de son corps.

Le jeune homme fixait les yeux vitreux du dinosaure, remplis d'une sagesse ancestrale. Dans cet instant solennel, les questions assaillaient l'esprit d'An'i. Pourquoi cette noble créature avait-elle choisi de risquer sa vie pour le protéger ? Qu'est-ce qui avait motivé son acte de bravoure et de sacrifice ultime ?

Le souffle court, l'esprit d'An'i se noyait dans une mer de conjectures. Il contemplait le majestueux dinosaure, se demandant si sa propre existence avait été jugée digne d'être sauvée. Peut-être avait-il discerné en An'i une lueur d'empathie, une connexion profonde avec la nature et les êtres qui peuplaient ce monde ancestral.

Alors que le jeuen hommecherchait des réponses dans les yeux moribonds du dinosaure, un grondement sourd se fit entendre, brisant le silence de la grotte. Les séquelles de l'affrontement entre le gardien et le dinosaure avaient provoqué des secousses, et la structure même de la grotte menaçait de s'effondrer. Des fragments de roche se détachaient du plafond, chutant avec fracas.

Les instincts de survie d'An'i furent immédiatement sollicités. Il se précipita vers le nid, où reposaient les précieux œufs, et les enveloppa dans ses bras avec délicatesse. La peau rugueuse des œufs chatouillait ses paumes, témoignant de la fragilité et de l'espoir qu'ils renfermaient.

Les dernières pensées du dinosaure accompagnèrent An'i dans sa fuite précipitée hors de la grotte. Les questions restaient en suspens dans son esprit tourmenté, mais il sentait une responsabilité grandir en lui. Il devait protéger ces œufs, assurer leur survie et perpétuer l'héritage de cette créature extraordinaire qui avait sacrifié sa vie pour les préserver.

Sortant de la grotte, An'i s'éloigna avec précaution, les œufs bien calés contre sa poitrine. Le souffle court et le cœur lourd, il savait que le chemin qui s'ouvrait devant lui était semé d'embûches, mais il était déterminé à honorer le sacrifice du dinosaure et à percer le mystère de cette rencontre singulière.

Ainsi, les pas d'An'i résonnaient dans la vallée préhistorique, portant avec eux les échos d'une promesse silencieuse. Il se jurait de veiller sur ces précieux œufs, de les protéger de tout prédateur, et d'accomplir sa mission en l'honneur de la créature qui avait donné sa vie pour lui offrir cette chance.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26439-fiche-technique-an-i-sam
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26419-an-i-d-samedi#274023
An'i était de retour sur l'île de Précornia en compagnie des autres jeunes hommes. Les barques glissaient gracieusement sur les eaux calmes, se rapprochant peu à peu des côtes de l'île. Le village se dressait devant eux, ses huttes colorées et ses jardins luxuriants témoignant de la vie qui y régnait. La brise marine caressait doucement leurs visages, apportant avec elle l'odeur enivrante des fleurs tropicales. Certains étaient grièvement blessés, portant les stigmates de l'affrontement avec les gardiens des œufs, tandis qu'un des leurs manquait à l'appel, probablement tombé sous les griffes et les crocs d'un reptile féroce qu'il avait dû affronter.

Une fois débarqués, les jeunes hommes portant avec précaution les précieux œufs marchèrent vers le cœur du village. Les ruelles étroites étaient animées par l'effervescence joyeuse des habitants, curieux de découvrir le résultat de l'expédition. Les maisons étaient ornées de guirlandes colorées et des fleurs parsemaient le sol, créant une ambiance festive.

Au centre du village se dressait une grande place, entourée de statues représentant Joy Boy sous différents traits. Le chef du village, un homme sage et respecté, les attendait, son regard scrutant chaque visage. Il portait une cape en peau de bête, symbole de son autorité, et une couronne tressée de feuilles et de fleurs.

Le chef prit la parole, son ton solennel emplissant l'air. "Jeunes hommes courageux, vous avez accompli une tâche ardue. Vous avez fait preuve de vaillance et d'audace en ramenant les œufs des créatures préhistoriques. C'est avec une grande fierté que je vous félicite."

Les villageois applaudirent, exprimant leur admiration pour les jeunes héros. Mais l'attention se focalisa rapidement sur An'i, qui était le dernier à se présenter devant le chef du village.

Le chef fixa An'i d'un regard perçant. "Et toi, An'i, fils de cette terre, quel est ton choix ? Rendras-tu les œufs au village, conformément à notre tradition, ou refuseras-tu de te plier à nos règles ?"

An'i sentit le poids des regards posés sur lui. Il savait que sa décision allait bousculer les attentes de tous. Il prit une profonde inspiration et répondit d'une voix ferme : "Chef du village, je comprends l'importance de nos traditions et l'obligation de confier les œufs à la sagesse des anciens. Mais je ressens au plus profond de moi-même que je dois les garder, les élever et veiller sur eux de mes propres mains."

Le village retint son souffle. Le chef du village fronça les sourcils, sa voix se teinta d'une pointe d'irritation. "An'i, tu te dérobes à ta responsabilité envers notre communauté. Les œufs doivent être préservés, élevés selon nos coutumes. C'est ainsi que nous assurerons leur survie."

An'i soutint le regard du chef du village, ses yeux empreints de détermination. "Je comprends vos inquiétudes, mais j'ai ressenti une connexion profonde avec ces créatures préhistoriques. Je veux leur offrir une chance, une vie différente de celle que nous leur imposerions ici. Je leur consacrerai tout mon amour et ma dévotion."

Le chef du village, déconcerté par la rébellion d'An'i, répliqua d'une voix grave : "Si tu persistes dans ton choix, An'i, tu seras exclu de notre communauté. Tu devras repasser l'épreuve l'année suivante, et peut-être n'auras-tu plus la même opportunité."

An'i soutint le regard du chef avec une détermination sans faille. "Je prends cette responsabilité sur moi, chef du village. Je suis prêt à affronter les conséquences de mon choix."

Un silence tendu s'installa dans le village. Les regards se croisaient, oscillant entre admiration, incompréhension et frustration. Le chef du village, avec un dernier regard sévère, s'éloigna, laissant An'i seul au milieu de la place.

Loin de se laisser décourager, An'i tint les précieux œufs contre son cœur. Il savait qu'il devait suivre son instinct et se consacrer à leur bien-être. Le destin des créatures préhistoriques reposait désormais entre ses mains.

Les villageois observaient An'i avec des expressions mêlées. Certains étaient curieux, d'autres déçus. Mais le jeune cornu ne se laissa pas affecter. Il savait qu'il avait pris la bonne décision, même si cela signifiait se détacher des traditions qui l'avaient forgé.

Il se dirigea vers un endroit isolé du village, un lieu où il pourrait se consacrer pleinement à la préservation et à l'éducation des œufs. Le bruissement des feuilles et le chant des oiseaux préhistoriques accompagnèrent ses pas, tandis que le soleil se couchait doucement sur l'horizon.

An'i s'installa près d'un ruisseau, entouré de plantes luxuriantes et de la douce mélodie de la nature. Il caressa doucement les coquilles des œufs, sentant leur chaleur palpable. Il sut, à cet instant, qu'il avait fait le bon choix.

Et tandis que la nuit enveloppait Précornia, An'i se prépara à consacrer sa vie à l'épanouissement de ces créatures préhistoriques, défiant les traditions et tracant son propre chemin.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26439-fiche-technique-an-i-sam
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26419-an-i-d-samedi#274023