Le Deal du moment : -14%
Brandt BXP5560X – Four électrique ...
Voir le deal
299.99 €

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Mission 2 : Alliance avec Vegeteable Peak. Ft Basile.

Rappel du premier message :

‘’Lieutenant Grey, dans mon bureau j’ai une mission pour vous.’’ Annonce la voix bourrue de ton Commandant du moment.
‘’Oui monsieur, j’arrive.’’

Elle lève les yeux sur la silhouette qui s’éloigne, termine machinalement la série d’exercice pour la mobilité, lui permettant de préserver son agilité durement travailler. Elle attrape ensuite sa serviette, essuyant la sueur qui perle à son visage et qui coule le long de la courbe de sa nuque. Elle soupir doucement avant d’avaler une longue gorgée d’eau et de de rejoindre le commandant. Tandis qu’elle entre, elle remarque sur le bureau quelques papiers et photos particulière. Elle se mets en position respectueuse, corps droit, jambes légèrement écartées et les mains dans le dos. Elle garde le silence, attendant qu’on lui donne la permission de parler. Ce qui n’arrive pas. Il fallait dire, que la demoiselle n’avait pas la personnalité la plus avenante, du moins en surface. Toutefois, son manque de mot semble et son honnêteté semble avoir attirer le contentement de bien des officiers qui parlent beaucoup plus franchement avec elle.

‘’Nous avons eu vent que la Sainte Adela est passée sur l’île de Whikey Peak pour y faire une visite de courtoisie et embarquer au passage des individus du monde végétal… Alors les hauts dirigeant ont pensée qu’il serait peut-être bon d’envoyé des représentants de la marine pour accompagnée le Cipher Pol pour une mission de recrutement. Il faut rallier Vegeteable Peak à la cause du Gouvernement Mondial. Fait ceci et tu auras une jolie promotion.’’
‘’Parfait, je pars quand ?’’
‘’Pas plus de question ?’’
‘’Si vous aviez commencer avec le terme promotion vous n’auriez pas eu besoin de tout expliquer.’’
‘’Je m’en doute, mais il est de mon devoir de te partager toutes les informations.’’
‘’Aucune question commandant.’’
‘’Parfait alors, le bateau quitte demain à l’aube. Vous aurez un peloton de trois cents soldats. Du soutient en cas de problème qui seront sous votre commandement et un Sergent d'élite, Trihexa A. Basile vous rejoindra sur place.’’
‘’Bien monsieur.’’
‘’Ah, dernier point, il faut absolument réussir, notre but principal est d’installer une base marine sur place, alors…’’ Annonce l’homme sans cacher la menace qui flotte.
‘’Ne vous en faite pas commandant, je n’ai pas l’habitude d’échouer les missions qu’on me donne.’’
‘’Oui, mais celle-ci est différente, elle consiste davantage à parler que de chasser et tuer.’’
‘’Je sais très bien monsieur.’’
‘’si tout est clair, vous êtes libre d’aller vaquer à vos occupations.’’ Annonce l’homme en la congédient.

Elle offre une dernière salutation respectueuse et quitte le bureau. Une fois à l’extérieur, elle retourne dans la salle de gym, continuant son entrainement physique pendant une bonne heure avant de sauter dans la douche pour laver son corps de la crasse. Le restant de la journée est plutôt tranquille, entre préparation pour le voyage, lecture d’un vieux bouquin et des coups de fils pour préparer des prochaines visites. Durant son coup de fils avec Marie Fenyang, elle se permit de lui poser quelques questions sur la marche à suivre, curieuse d’avoir l’expérience d’une ancienne. Elle termine finalement la journée en venant faire l’entretien de son arme, la hache de son père et finalement, tard dans la nuit, elle retrouve les couvertures de son lit militaire, heureuse de quitter la base demain.

★ ★ ★

Ses yeux s'ouvres un peu avant l’aube et tandis qu’elle se redresse sur le matelas, elle essaye de contrôler sa respiration pour ne pas alerté qui que se soit. Elle ferme les yeux un instant, les mains serrer sur les couvertures, elle sent ses jointures blanchirent sous la force.  Elle prend une grande respiration calmant son esprit toujours autant affolé par les évènements d’y il a six ans. Les cauchemars étaient beaucoup moins pires, mais les images toujours aussi vivides. Elle s’étire finalement doucement, penchant la tête d’un côté puis de l’autre avant de repousser les couvertures. Elle s’active rapidement, ressentant le besoin de se changer les idées en effectuant la routine du matin et un peu d’exercice avant de passer à la cantine pour un déjeuner et deux bons cafés.

À six heure pile, elle se trouve sur le bateau, arme accrochée dans son dos et sac de voyage sur l’épaule. Après un passage à sa cabine pour y déposer son matériel de voyage, elle fait le tour du bateau pour voir si tout est en ordre avant de prendre la mer avec le capitaine du bateau. Elle se tient principalement près de lui, silencieuse et spectatrice silencieuse tandis qu’ils voguent sur la mer en direction de Whikey Peak. La température sembla assez clémente, permettant un voyage plutôt facile. Ils arrivèrent sur l’île en question quelques jours plus tard et Éléonore fut la première à descendre en compagnie de quelques hommes qui allait s’occupés du bateau et de l’installation. Le restant des hommes avait pour consigne de rester dans le bateau le temps des communications. Le port de Cactus town était animée, probablement comme à son habitude et Éléonore prend quelques minutes pour laisser son regard glisser sur le paysage et les habitants quelque peu… Inhabituels mais tout autant intéressant.

La ville portuaire est de jolie apparence, tout de brique orange et rouge. Des palmiers et des plantes poussent ici et là, offrant une touche de vert dans le paysage principalement orangé. La température, d’une chaleur étouffante est digne du désert dans laquelle elle venait de mettre le pied, mais elle est beaucoup moins désagréable qu’elle l’aurait crue. Toujours avec une expression de neutralité, elle étudie les gens autour d’elle, à la recherche de son contact de l’élite qui ne devrait pas être très loin…


Dernière édition par Éléonore Grey le Jeu 9 Nov 2023 - 18:53, édité 2 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26871-eleonore-grey-soldate-au
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26836-eleonore-grey-soldate-au-rapport-terminee#277619
‘’Cannibalisme ou pas, quand mon estomac décide qu’il a faim, je n’y peux rien, je dois bouffer.’’ Réplique la blanche en mordant la chair claire. Rajoutant à l’horrifiante vision. C’était un bluff, elle ne faisait pas dans le cannibalisme, mais comme le soulignait Basile, les poissons ne comptaient pas. Autant plus qu’il y avait tout de même une part de vérité dans ses paroles… Elle avait dépensé plus d’énergie qu’elle ne l’aurait cru et avec son métabolisme particulier, elle devait le nourrir régulièrement. L’échange entre elle et Basile la surprend un peu, mais elle garde une façade neutre et très calme de la situation. Elle hoche doucement la tête aux paroles de l’homme, approuvant silencieusement en gardant les yeux toujours sur la dame en pleure. Face à l’approbation de cette dernière après avoir dévoilé son dernier secret, le sergent de la 102 lui tranche la tête sans sommation, ce que fit presque immédiatement Éléonore avec son requin. Elle retient le soupir, presque déçu de devoir arrêter de manger et glisse la tête de l’homme qu’elle lève à son visage et observe les traits.

‘’Pas besoin d’honneur quand on gère avec des pirates ou des révolutionnaires, surtout s’ils sont coupables de méfaits… Beaucoup d’entre eux n’hésiteraient pas avec nous.’’ Elle s’approche ensuite de Basile et mets la nouvelle tête dans le sac avant d’échanger un regard entendu avec lui. Ils se mirent immédiatement en mouvement, quittant les ténèbres humides de la grotte pour retrouver la chaleur de l’extérieur. La vue de surplomb sur le paysage, leur offrir une vision bien particulière qui confirma les doutes qu’ils avaient déjà. Elle accepte le plan et pose une main sur l’épaule de Basile juste avant qu’ils ne se séparent ; ‘’Essaye de le garder en vie, je ne crois pas que ce serait bien vu de tuer un des leurs, ils pourront l’interroger et nous aussi…’’ Une fois entendue, elle s’éloigne vers le point de rendez-vous. Comme de fait, elle retrouva le bout de tissu vert flottant au vent, se mélangeant presque dans les feuilles, voilà pourquoi ils ne l’avaient pas vu plutôt, parce qu’il se confondait avec perfection dans le feuillage. Elle attrape le chiffon et fouille les roches autour de l’arbre pour finalement trouver au creux d’un buisson sous un tas de roches, un étui en cuir végétal sceller. Même s’il n’y avait rien à l’extérieur qui pouvait trahir une appartenance, la qualité de l’étui vendait un peu la mèche.

Elle retourne rapidement sur ses pas, retrouvant le sergent qui avait bâillonné et attacher son poireau pour l’installer comme un vulgaire sac à patates sur le cul de son cheval. Elle lui montre l’étui et lui lance tandis qu’elle s’approche de Chevalier-Brocoli qui avait toujours sa forme. N’avait-elle pas li quelque part dans les notes que quand un fruit ou un légume mourrait il redevenait un simple aliment ? Est-ce que ceci voulait dire que l’homme était toujours en vie ? Elle se penche sur lui, cherche un pouls et trouve finalement une pulsation faible, mais présente. ‘’Il est toujours en vie… Dépêchons-nous de retourner au palais pour qu’il reçoive des soins et demande une rencontre avec la Princesse.’’ Elle soulève l’homme en armure et le place à ventre sur là scelle avant de sauté à son tour sur l’animal. Elle retourne l'habillement sa monture et élance un petit trot rythmé. S’il avait pris plus d’une heure pour se rendre sans courir, avec une petite course, ils sauveraient du temps et ils peuvent déposer le Chevalier-Brocoli dès qu’ils arrièrent aux portes du palais. Puis ils demandèrent d’urgence une entrevue avec la Princesse Pea, déclarant seulement qu’ils avaient fait des découvertes plutôt inquiétantes.

Ils furent ensuite guidés dans la même salle de réunion de plus tôt ou la princesse les attendait sur le trône. La Sénatrice et la Conseillère ne semblaient pas encore arriver sur place, c’était peut-être leur temps de briser la glace et d’annoncer la mauvaise nouvelle. Elle s’approche doucement, déposant un sac imbibé de sang au sol et offre une révérence respectueuse. ‘’Comme promis voici les têtes de vos ennemis. Il en a neuf dans ce sac que nous avons trouvé dans les entrailles de la grotte… Peut-être dix avec celle de Chevalier-Poireau. L’une des partisans ennemis, nous a confirmé avoir des oreilles parmi les légumes. Elle faisait affaire avec une personne de la haute sphère près de vous Majesté. Nous avons trouvé quelques preuves dans le repère et un étui que détient mon compagnon. À notre de la grotte, malheureusement, il semblerait que Sir Poireau ait attaqué Sir Brocoli, celui-ci semble toujours vivant, mais blessé, nous l’avons immédiatement ramené pour qu’il reçoive les soins nécessaires. Vous pourrez confirmer avec lui à son réveil.’’ La princesse lève une main et Éléonore se tait immédiatement ; ‘’Comment êtes-vous sure qu’ils n’ont pas été attaqués ?’’ Éléonore prend une grande respiration, dégageant son calme habituel malgré la tension dans l’air. ‘’Je suis une experte pisteuse et quand j’ai regardé autour de la position ou nous avions laissé nos cheveux et les chevaliers, ils n’y avaient pas d’autres traces que celle laisser par nos propres équidés. Il n’y avait pas non plus de flèches sur place et je doute, même en attaque éclaire, que les hommes auraient pris le temps de ramasser leurs flèches, mais de ne pas tuer sir Poireau. De plus, les blessures des cheveux morts son tour fait par une lame identique aux épées que portent vos chevaliers et ils ont été transpercés d’un trait au niveau du cœur. Vous pouvez toujours envoyer vos hommes vérifier nos dires, nous avons laissé les chevaux sur place. Sur le chemin, ils trouveront aussi trois cadavres, nous avons croisé un peu de force ennemie.’’

Il y eut un moment de silence, ou la princesse semble réfléchir aux paroles dites. Elle fait signe à l’un de ses chevaliers personnels et lui susurre quelque chose à l’oreille. Il hoche la tête silencieusement, mais une femme à la peau orangée clair et ressemblant à un parapluie à l’envers s’interpose. ‘’Majesté, je vais personnellement m’occuper d’aller vérifier les informations sur le terrain. Je propose que votre homme de main aille plutôt surveiller Sir Brocoli.’’ La princesse pose les yeux sur l’amiral de son armée et elle lui demande ; ‘’Tu es sure Chante Relle ?’’ ‘’Oui ma Reine, si cette femme dite est vraie, nous avons des traites parmi nous… Continués avec eux, ils ont encore des preuves à partager. Je reviens confirmer ou non les paroles de la Lieutenant et je vais me dépêcher notre meilleur soigneur auprès de Brocoli.’’ ‘’Fait comme tu le sens, tu as ma confiance Chant.'' La femme champignon hoche la tête et quitte rapidement la salle. La princesse tourne son attention vers Basile et tend la main ; ‘’Vous avez parlé de preuve concrète, j’aimerais les voir.’’

Paroles : Princesse Pea - Chante Relle
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26871-eleonore-grey-soldate-au
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26836-eleonore-grey-soldate-au-rapport-terminee#277619
Après une enquête délicate pour créer une alliance entre le peuple des légumes et la marine, Éléonore et Basile découvre des traites parmi les proches de la reine. Il semblerait que Barbie Rhu, la sénatrice de la reine soit derrière les attaques. Ils ont trouvé des preuves tangibles, des échanges de lettres entre les partisans ennemis et miss Rhu... Après qu'Eléonore ait ouvertement annoncé la nouvelle, la reine demande les preuves. La Bloodhound laisse donc Basile qui est en possession des preuves les donner à la reine avant de reprendre la parole.

Basile se retrouve donc chargé de remettre les preuves à la reine. Il s'incline devant elle avec respect, les documents soigneusement emballés dans leurs enveloppes. "Votre Majesté, moi et Basile ont mené une enquête approfondie, et malheureusement, nous avons découvert des preuves accablantes de trahison au sein de vos proches conseillers. Barbie Rhu, la sénatrice, semble être impliquée dans des activités visant à nuire à l'alliance entre le peuple des légumes et la marine, mais aussi contre votre règne." La reine, garde son calme, cachant la préoccupation qui devait la ronger. Elle prend les documents des mains de Basile et commence à les examiner attentivement. Les lettres compromettantes et les détails des plans de trahison sont clairs. Même s’il y avait la possibilité que tout ceci soit fabriqué de la main de l’ennemi pour cacher un autre complot, les preuves apportaient tout de même leurs doutes ou confirmait déjà ce que la reine croyait. Ce qu’ignoraient les soldats de la marine était que miss Rhu avait tout de même démontrer une certaine ambition mal placée.

"Il me peine à croire que quelqu'un de si proche de moi puisse être impliqué dans de telles actions malveillantes," dit la reine d'une voix grave. Basile incline la tête en signe d'assentiment et Éléonore s’exprime à nouveau. "Nous comprenons votre chagrin, votre Majesté. Nous avons agi avec prudence pour confirmer ces informations avant de vous en informer. Nous sommes déterminés à protéger votre règne et l'alliance que vous avez si habilement négociée. Avec ces lettres et la survie de Sir Brocoli, nous espérions que ce sont des preuves suffisantes, mais surtout adiante pour vous."

La reine regarde Basile et Éléonore avec une certaine reconnaissance. "Je vous fais confiance, de plus vos preuves sont assez importantes et viennent confirmer nos doutes. Vous avez servi loyalement et avez toujours été un protecteur dévoué de notre royaume. Nous devons prendre des mesures immédiates pour empêcher tout dommage supplémentaire. Faites venir Barbie Rhu ici, discrètement, afin que nous puissions confronter cette trahison en privé." Basile s'incline une nouvelle fois, reculant pour retrouver les côtés d’Éléonore. Les ordres n’étaient pas pour eux, mais pour deux gardes qui s’exécutèrent immédiatement. La reine acquiesce, reconnaissante de la loyauté de Basile et d'Éléonore. Ceci sécurisait leur alliance et les soldats étaient heureux de ceci. Toutefois, quelques longues minutes plus tard, les gardent revénèrent, annonçant la fuite de Barbie Rhu. Elle semblait introuvable nulle part et il y avait un certain fouillis dans sa chambre, il semblerait que la demoiselle ait fait un sac rapide pour prendre la fuite. Elle était sûrement partie retrouver ses alliées pour continuer de comploter contre la reine.

[Avec l'accord du joueur, je cloture la mission.]
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26871-eleonore-grey-soldate-au
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26836-eleonore-grey-soldate-au-rapport-terminee#277619
    Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum