-50%
Le deal à ne pas rater :
BODUM Bistro Set : Théière filtre 1 L + 2 gobelets double paroi en ...
19.99 € 39.90 €
Voir le deal

Réunion des Neufs




Un nouveau départ.

Feat. Red





Le petit matin est là, rien ne semble pourtant l’indiquer lorsque l’on voit l’état d’agitation du cadran affilié aux Neufs Flibustiers. Les quais attenants sont en parfaite ébullition, et bon nombre de marins, pirates, forbans et autres corsaires sont d’ores et déjà en train de se masser sur le navire géant du conseil des Neufs ! Et pour cause, l’un des Flibustiers a utilisé sa pièce pour convoquer l'ensemble du conseil, et ce sous le regard de la piraterie ! Même si la réunion sera à huis clos, le conseil doit se présenter devant les badauds et les autres militants du Code.

L’Ancre crache de la vapeur, et les roues à aubes commencent à décélérer. Les autres navires sont amarrés depuis belle lurette, et d’autres sont là depuis plusieurs jours. Il faut croire que Luis est bel et bien le dernier. Le navire amarre sans réelle difficulté, mais la manœuvre prend du temps. Une fois le navire accosté, Luis fait signe à ses quartiers-maîtres de prendre congé et aux marins d’aller se ressourcer quelque temps. D’un pas assuré, il met pied à terre avant de rejoindre un énième ponton menant à la passerelle du navire géant.

Une foule immense se trouve ici, et si Luis possède un faciès passe-partout, peu de gens le reconnaissent et préfèrent s’attarder sur des arrivées plus triomphales, comme celle de Triste-Lune et de son armure rutilante, ou l’attitude rebelle de Lamia, ou encore l’étrange démarche de Katabolonga. Mais comment ne pas être envouté par Bellissa Nacroma ? Définition même de l’amour vache ! Les regards se tournent irrémédiablement vers la Reine Naga : Togashi Tomoe, encore trempée par son bain matinal. Puis, Luis avance d’un pas pour être enfin reconnu. Les acclamations cessent au bruit sourd du bâton qui heurte le pont, le chef et représentant des Neufs en personne est ici pour présenter le conseil sous l’œil mal avisé de la piraterie, il tient dans ses mains un livre, un précieux livre : le Code des pirates. Objet de convoitise pour certains, tissu d’âneries pour d’autres, ou encore véritable bible, quel que soit le choix, ce livre est farouchement gardé et appliqué par les Neufs. Le vieil acariâtre se met alors à parler, laissant une main en l’air avec son bâton.

« Nous sommes réunis ici ! Car Luis D. Santiago : membre des Neufs… Aurait décidé de faire valoir sa pièce des Neufs pour convoquer le conseil pour une affaire qu’il estime urgente et juste ! Si nous devons discuter en privé… Le sujet de la réunion quant à lui n’est pas un secret ! Luis… Annonce veux-tu… »

Luis s’avance à nouveau d’un pas et scrute ses pairs puis l’assemblée. Il se met à marcher autour du cercle formé par la piraterie. Cherchant ses mots, il affiche un large sourire de séducteur.

« Mettez-vous bien dans la tête qu'un pirate n'a jamais gagné une guerre en mourant pour ses idées… On gagne une guerre en faisant ce qu'il faut pour que les pauvres idiots d'en face meurent pour leur cause. Pirates, Forbans, Corsaires… On n'a pas cessé de vous dire qu’Armada ne voulait pas se battre, qu'elle voulait rester en dehors des guerres. Tout ça, c'est du baratin. Les pirates, de tout temps, ont aimé se battre. Tous les vrais pirates aiment se battre. Ils aiment se battre, ils sont comme ça. Quand vous étiez des gosses, ils vous impressionnaient vous aussi, les supernovas, les commandants de flottes, les Empereurs, et vous les admiriez. Les pirates aiment les vainqueurs. Les perdants, chez nous, on n'en veut pas. Les pirates se battent pour gagner quel que soit le prix, et nous ne paierons jamais assez cher pour rester des hommes libres ! Quoi qu'il arrive ! C'est pour ça que les pirates n'ont jamais perdu une guerre ! Et c'est pour ça que jamais ils n'en perdront ! Tout simplement parce que l'idée de perdre est intolérable aux pirates. Autre chose, la piraterie c'est une équipe. Vous devrez vivre et vous battre comme dans une équipe. Et ce qu'on vous a raconté sur l'individualisme on s'en tape. Les pauvres bougres qui pensent que l'individualisme est sacré peuvent tous aller rôtir au fin fond des enfers. Ils ne savent pas plus ce que c'est qu'une bataille qu'ils ne savent que c'est que faire l'amour à la plus belle des femmes de Tortuga ! Nous avons tout d'abord le meilleur équipement car nous le volons à la Marine ! Un moral à toute épreuve et nos troupes sont les meilleures du monde car présentes partout. Entre nous, je vous assure, j'ai vraiment pitié de ces enfants de putain contre qui on va se battre. C'est vrai, je trouve ça triste. On ne va pas se contenter de tuer les soldats de la Marine. On va aussi leur faire sortir les tripes et les boyaux du ventre, et ça vous servira à graisser les ponts de vos navires. Il faut qu'on leur montre ce qu'on vaut à ces salopards de Marine. Pas de pitié. Je sais, il y en a parmi vous qui ne sont pas rassurés et se demandent, quand ça chauffera, s'ils n'auront pas la trouille, s'ils ne ficheront pas le camp. Je suis sûr que non. Le Code sait que vous ferez votre devoir. Les Marines sont nos pires ennemis, rentrez-leur dedans, massacrez-les sans pitié, écrasez-les comme des punaises. Et ce ne sera pas encore assez. Quand vous verrez de la bouillie près de vous, à la place qu'occupait une minute avant votre meilleur ami, alors vous saurez. Vous saurez ce qui vous reste à faire. Il y a une chose dont vous devrez vous souvenir. Je ne veux pas entendre de message disant " Nous restons sur nos positions, car nous ne savons pas ce qui nous attend ". Nous ne restons sur rien du tout, nous laissons ça aux soldats de la Marine. Nous n'arrêterons pas d'avancer, et nous ferons ce qu'il faut pour ça. Nous refusons de tenir quoi que ce soit, excepté nos ennemis. On va les tenir par la peau des fesses, on va leur botter le cul, on va tous les faire ramper dans la merde. Et si avec ça ils n'ont pas compris, on leur coupera les bijoux de famille. Bon, vous avez de la chance, quels beaux souvenirs pour plus tard, quand ce joyeux merdier sera fini. Et il faudra remercier le Code pour ça. Quand vous serez des vieux messieurs et que vous fumerez votre pipe au coin du feu, vos petits-fils assis sur vos genoux, et qu'ils vous diront " où est-ce que tu étais au cours de la bataille contre les forces armées de la Marine? ", vous n'aurez pas à répondre " Eh bien, moi, je faisais les latrines du navire ". Je vous ai tout dit, enfants de salauds. Vous savez ce que je pense. Et je vous en donne ma parole, je serai heureux et fier de vous conduire au combat, n'importe où, n'importe quand... Nous allons prendre les devants et humilier la Marine une bonne fois pour toutes ! Marineford ce n’est pas suffisant ! »

La foule, haranguée, se met à hurler dans tous les sens. Si certains des Neufs applaudissent le discours enflammé de Luis, d’autres sont plus restreints dans leurs émotions et intimident à leurs équipages de faire de même. L’équipage de La Malbaude, qui est aussi présente, se met à scander le nom de leur capitaine.

« Santiago ! Santiago ! Santiago ! Santiago ! »

Les capitaines pirates doivent attendre plusieurs minutes pour que la foule se calme. Des jets de rhum volent çà et là, des coups de feu sont tirés en l’air, et des épées claquent sur les fourreaux. L’heure est à la guerre pour Luis, il est las de voir la Marine piétiner sans cesse les avancements de la piraterie. En tant qu’homme libre, il veut faire de ce combat son fer de lance.

« Voici la raison de ma convocation ! Je veux que nous humiliions la Marine un grand coup. Je veux que nous menions cette guerre ensemble ! Je demande à ce que les équipages s’unissent dans les défis pour venir mettre à mal l’ordre mondial ! NOUS SOMMES DES PIRATES LIBRES ! »

De nouveaux hurlements s’élèvent tandis que l’Abbé frappe avec son bâton sur le sol pour ramener le calme. Puis, ses quartiers-maîtres forment un couloir en direction de la cabine principale dans lequel s’engouffre le conseil… Les négociations ne font que commencer…


code & icons by lilie

  • https://www.onepiece-requiem.net/t27206-luis-d-santiago
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27174-luis-d-santiago-le-meilleur-sabreur-du-monde-n-en-deplaise-aux-rageux



Un nouveau départ.

Feat. Red





Si certains ont apprécié le discours enflammé du forban, il n’a pas été du goût de tout le monde, surtout pas l’abbé qui voit en Santiago un danger potentiel. Avait-il l’ambition suffisante de vouloir prendre sa place et de diriger le cadran des Neufs sur Armada ? Rien n’est moins sûr. Et c’est dans cette optique que l’homme compte attaquer, un angle incisif pour saigner à blanc le pirate.

« Alors comme ça, tu veux humilier la Marine, Santiago ? Un but bien noble pour un pirate de ta catégorie ! Es-tu sûr de ne pas être un vulgaire révolutionnaire plutôt qu’un pirate ?! »


Santiago éclate de rire, les paroles gorgées de fiel de son principal opposant lui font croire qu’il tape dans le juste. L’abbé a peur. Peur de la Marine, peur des répercussions et peur que les Neufs soient dans le feu des projecteurs !

« Je comprends tes réticences, mon ami. Mais ce n’est pas une bête humiliation que je souhaite ! Mais bel et bien l’Humiliation avec un H majuscule ! J’ai un projet… Nous sommes sous le joug de nos ennemis depuis bien longtemps maintenant, et rares sont les pirates qui arrivent à inverser la vapeur, n’est-ce-pas ? Bien sûr, il y a les Empereurs, mais ils n’ont cure, pour la plupart, des problèmes des « petits » pirates de ce monde. Ceux qui sont jugulés par l’ennemi éternel. Je dois me rendre sur North Blue pour affaire, je compte, au passage, attaquer le Quartier-Général de la Marine sur cette mer ! »

L’abbé frappe du poing sur la table, les autres membres échangent des chuchotements indiscrets à peine audibles, que l’abbé, comme Luis, font abstraction, préférant tous deux se livrer à une joute verbale sans merci et un combat perfide de regards soutenus.

« Tu vas faire quoi ? »

« Je vais attaquer le QG de la Marine au nom des Neufs pour le Code ! Que ça te plaise ou non. Non seulement je vais l’attaquer, mais je vais mettre à mal leur image. Et je vais en profiter pour enlever un officier supérieur pour la suite de mon plan ! »

L’abbé passe d’un teint pâlot à une teinte cramoisie des plus déplaisantes. Il enrage comme un vieux bougon et frappe à nouveau la table d’acajou polie.

« Il est hors de question que tu fasses une chose pareille, Santiago ! Attaquer une base d’une telle ampleur en notre nom revient à nous mettre une cible dans le dos à tous ! Si tu es suicidaire, c’est toi que ça regarde, fais-le en ton nom propre ! »

Santiago prend une mine étonnée et regarde ses comparses autour de lui, surjouant l’action pour donner un air mélodramatique.

« Serais-ce de la faiblesse que j’entends couiner ? Ah oui… Non seulement je vais le faire ! Mais tous ici présents vont m’aider à pilonner cet endroit de malheur ! Il est plus que temps qu’on réapprenne à avoir peur des pirates ! Nous ne sommes pas des petits aventuriers de pacotille ! La piraterie est notre credo ! Pas l’argent, comme toi ! Espèce de vendu ! »

L’abbé se lève et empoigne Santiago, ce dernier met la main sur le pommeau de son katana, mais ils sont aussitôt séparés par les autres membres des Neufs. Tomoe se doit d’intervenir pour calmer les ardeurs et les ambitions des uns et des autres.

« Oh ! Selon le code, chacun est libre de s’exprimer ! Laisse-le parler, l’abbé ! Et toi, Luis, arrête d’être aussi désinvolte ! Expose clairement ton plan maintenant ou tais-toi ! Tu dis que l’assaut n’est que le début de ton plan, explique-nous la suite, tu veux ? »

Il affiche un large sourire avant de remettre son accoutrement en place et de se rassoir.

« Très bien… Je vais tout vous expliquer maintenant… Mais je vous prie de me laisser finir. Je dis "vous" parlez de… La Cross Guild. »


code & icons by lilie

  • https://www.onepiece-requiem.net/t27206-luis-d-santiago
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27174-luis-d-santiago-le-meilleur-sabreur-du-monde-n-en-deplaise-aux-rageux



Un nouveau départ.

Feat. Red





Les représentants du cercle des Neufs observent Luis avec une attention bien particulière et pour cause, les mots qu'il a employés sont loin d'être anodins. La Cross Guild... La Cross Guild était une organisation autrefois fondée par les anciens Shichibukai Crocodile et Mihawk, chassant la Marine et délivrant des primes sur leurs têtes. Grâce aux affiches des prisonniers qui ont mis autant en avant Baggy et de l'arrivée de Crocodile à Kalai Bali attaquant les navires de la Marine, son dirigeant Baggy a pu accéder au groupe très restreint des Empereurs. Selon le commodore Brannew, elle est une menace sérieuse pour eux, la qualifiant "d'organisation d'une extrême dangerosité" pour le Gouvernement et ses institutions. Vouloir ressusciter cette organisation équivaut à se placer une cible sur le front devant un peloton d’exécution. Si certains membres avaient déjà des moues sceptiques sur leurs visages, d'autres bien au contraire avaient les oreilles bien ouvertes, l'Abbé s'était subitement mis à écouter lui aussi, car il y voyait le potentiel financier et le moyen de taxer allègrement Luis.

"La Cross Guild, dis-tu ? Te rends-tu seulement compte de ce que ça implique ?! À partir du moment où tu vas créer ceci, tu vas non seulement devenir la cible du Gouvernement et de l'ensemble de ses institutions, mais aussi des chasseurs de primes, des pirates peu scrupuleux ! Tu vas devenir l'ennemi à abattre ! Tu cherches à renverser Red ou quoi ?!"

Les questionnements de l'Abbé irritent au plus haut point, il fulmine intérieurement et doit réprimer une certaine rage devant les bassesses du chef. Mais remettre en question sa loyauté envers Red et ses flottes le sort de ses gonds.

"Je ne vois pas en quoi cela te dérange, j'ai plutôt l'impression que tu as peur à l'idée d'y être associé, hein ! De toute manière, je ne vous demande pas de faire partie du projet. Je suis bien trop conscient de ce que ça implique pour tout le monde ici... Je vous demande seulement de m'aider à prendre d'assaut le Quartier général de North Blue. J'y enlèverai un officier supérieur avant de partir sur Grand Line, de là je fonderai la guilde quand vos navires seront loin du mien. Nous nous devons d'être l'exemple même de la piraterie, à quand remonte notre dernier coup d'éclat ?! On conteste même notre intérêt et nos places, nous nous devons de sortir les crocs et de prouver au monde qui nous sommes !"

Il marque une pause, observant chaque protagoniste longuement, personne ne semble enclin à en ajouter davantage, préférant réfléchir calmement à tout. Luis, quant à lui, pose ses mains sur la table en prenant un air plus calme et détendu. Puis il renchérit, dévoilant davantage encore.

"Je compte... conquérir l'ensemble d'une voie de Grand Line. Je ne sais pas laquelle ni comment encore... Mais je vais former un couloir sûr pour les pirates. Une zone de non-droit ! Une ultime gifle pour la Marine."

L'Abbé explose de rire, cette fois-ci c'est trop pour lui, il ne peut pas contenir son fiel et se doit d'intervenir pour préserver l'image et l'intégrité des Neufs. Il esquisse un large sourire sur son teint blafard avant de répondre à Luis de manière détachée et construite.

"Tu as raison Luis. J'ai une idée pour toi. Je pense qu'elle te plaira... Voilà. Nous allons t'aider à attaquer le Quartier Général. Nous pillerons une partie pour nous payer. Tu partiras ensuite sur les lieux de ton choix pour créer ta... Cross Guild. De là, la Marine te pourchassera, tu n'auras pas l'autorisation de revenir ici. Je ne peux pas t'excommunier, ni te dire de partir. Mais je sais d'ores et déjà qu'ils vont te prendre haut et court dès lors que tu auras fondé cette folie ! Vois ça comme mon cadeau d'adieu !"

Luis souffle un rire par le nez, ainsi donc l'Abbé voyait bel et bien son intérêt dans cette fumante manœuvre ? Il en tirerait la gloire auprès de la piraterie, remplirait ses coffres et surtout, il pensait avoir un moyen de supprimer Luis de l'équation des Neufs pour lui assurer un pouvoir total. Désopilant. Aberrant. Indigne. Bien des mots traversent l'esprit de Luis, mais il décide de garder son calme. Pourquoi ? Pour prouver par la suite qu'il avait raison. L'Abbé, au lieu de gagner un allié, venait tout juste de se faire un ennemi, et Luis comptait bien le sortir de son trône doré et étincelant pour le destituer de manière définitive de l'organisation qu'il ternit. Les autres protagonistes valident les propos de l'Abbé, ils iront l'aider sur North Blue, mais n'interviendront pas dans la capture et la création. Il était pour le moment hors de question d'avancer davantage sur ce sentier glissant. Les Neufs sortent dès lors de la cabine et laissent Luis perdu seul dans ses pensées.


code & icons by lilie

  • https://www.onepiece-requiem.net/t27206-luis-d-santiago
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27174-luis-d-santiago-le-meilleur-sabreur-du-monde-n-en-deplaise-aux-rageux