Le Deal du moment : -39%
Pack Home Cinéma Magnat Monitor : Ampli DENON ...
Voir le deal
1190 €

Domptage de cochon géant

Le bateau la Marine fendait les flots et avançait à une allure plus que correcte en direction de Little Garden. INDRA était accompagné d'une escouade de Marines et devait rejoindre le Commandant Pierre Robes déjà présent sur l'île préhistorique. Sa mission consistait à accompagner et aider le Commandant à apprivoiser un cochon géant, tout en le protégeant des animaux sauvages de l'île. Pierre Robes avait l'intention d'offrir ce cochon à Sainte Adela afin de s'attirer ses bonnes faveurs. Peut-être parviendrait-il enfin à devenir lieutenant colonel ? Après tout, vu ses longues années de service et de sacrifice, la Marine le lui devait bien.

" - Terre ! "

Au loin, Little Garden se dressait avec une majesté sauvage. La faune volante au-dessus d'elle créait une image spectaculaire, avec des ptérodactyles aux couleurs éclatantes traversant les nuages. Des volutes de fumées grises s'échappaient vu volcan pourtant atteint, ajoutant une touche de menace et de chaleur à ce tableau coloré. Le Pacifista, dépourvu de toute émotion et incapable de voir la beauté de ce qui se trouvait sous ses yeux, semblait plonger dans une analyse de l'île. Les prothèses oculaires d'INDRA scannaient l'environnement, surveillant la faune qui volait au-dessus et les éventuelles menaces terrestres. Le bateau de la Marine fut brusquement pris de tremblements. Des cris de surprise et d'inquiétude s'élevèrent parmi les marins alors que le navire tanguait sous l'influence de puissants courants. Les prothèses oculaires d'INDRA s'illuminèrent d'une lueur rouge, signe de son passage en mode vigilance. Ses prothèses oculaires tentèrent de collecter un maximum d'informations tandis que le Pacifista se lançait déjà dans des calculs de trajectoire pour prédire la direction qu'allait suivre le navire. Alors que les marins tentaient de reprendre le contrôle de leur embarcation, INDRA termina les calculs préliminaires.

" - Analyse terminée. Origine des courants : inconnue. Probabilité qu'ils soient naturels : 6,734%. Marge d'erreur : 0,50%.
- Comment ça ?! "

Le navire ne cessait de prendre de la vitesse, s'approchant dangereusement de récifs mortels.

" - Initialisation : Gyana Chakshu. "

Les prothèses oculaires d'INDRA s'illuminèrent d'une lueur orange alors qu'il activait sa vision thermique et regardait sous le bateau. À travers sa vision thermique, INDRA vit la chaleur corporelle émanant de trois créatures marines imposantes. Des corps en tonneau, de longs coups, des courtes queues et quatre palettes natatoires, leurs silhouettes caractéristiques ne laissaient pas de place au doute quant à leur espèce.

" - Danger identifié : Plesiosaurus dolichodeirus. "

Ces trois plésiosaures ondulaient gracieusement dans les profondeurs et manœuvraient de manière synchronisée afin de créer délibérément les courants mortels qui enverraient les navires s'écraser contre les récifs. Les créatures n'auraient alors plus qu'à dévorer les malheureux tombés à l'eau. Et comme pouvaient en témoigner les nombreuses épaves empalées sur les récifs, cette stratégie semblait plutôt bien fonctionner.

" - Initialisation : Gada. "

INDRA s'accouda au bord du navire, ses prothèses oculaires passant en mode alerte, luisant d'une lumière rouge. Calculant avec précision, il déclencha des lasers explosifs depuis ses paumes en direction des plésiosaures. Les explosions sous-marines jaillirent avec force, propulsant des gerbes d'eau éclatantes tout en préservant l'équilibre du navire grâce à ses calculs millimétrés, évitant ainsi de le renverser. La violence maîtrisée des explosions sembla perturber les dinosaures marins, qui réagirent en se dispersant momentanément sous l'eau. La voie était libre, il ne restait alors plus qu'à débarquer.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27278-ft-indra#281440
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27258-indra#281277
INDRA débarqua sur l'île de Little Garden, son corps métallique contrastant avec la luxuriante végétation tropicale qui l'entourait. Les palmiers s'étiraient vers le ciel, tandis que des fleurs aux couleurs éclatantes égayées par le soleil tropical ponctuaient le paysage. Les cris lointains des créatures de l'île résonnaient à travers la jungle, créant une symphonie sauvage et terrible. Le Pacifista se dirigea vers le temple de Sainte Adela, où le Commandant Pierre Robes l'attendait. Les arbres touffus formaient une canopée naturelle au-dessus d'eux, filtrant la lumière du soleil. Des lianes pendantes se balançaient doucement avec la brise tropicale, lorsqu'il ne s'agissait pas de serpents. Le Pacifista aperçu progressivement le temple de Xholt, maintenant dédié à Sainte Adela. L'édifice se dressait avec une architecture imposante, aux lignes épurées et aux motifs complexes. Les pierres taillées formaient des sculptures élaborées représentant des scènes de l'époque ancienne du culte de Xholt, bien que beaucoup aient été altérées et modifiées pour afficher les traits de la Dragonne Céleste. Les marches en pierre menaient à une entrée impressionnante à plusieurs mètres de hauteur. Des statues de cochons géants protégeaient les entrées.

" - Ah vous voilà enfin ! "

Le Commandant Pierre Robes descendit rapidement les marches du temple pour rejoindre INDRA qui l'attendait, immobile. Sa silhouette imposante se dessinait à mesure qu'il s'approchait, son regard scrutateur analysant le Pacifista sans le moindre signe d'admiration. Le Commandant Pierre Robes, robuste et solide, portait l'uniforme standard de la Marine, sa silhouette imposante était marquée par des épaules larges et une stature imposante, révélant la robustesse acquise au fil des années de service. Son visage carré et sévère était orné d'une barbe brune, entretenue avec rigueur, encadrant une mâchoire ferme. Ses yeux perçants, d'un bleu intense, semblaient constamment en alerte.

" - On n'est pas là pour admirer les décorations. T'es un outil, pas un invité."

Sa voix rauque traduisait un mélange d'expérience et de sévérité. Sans attendre, il exposa brusquement la tâche qui attendait le pacifista.

" - Sainte Adela veut un cochon géant. Un spécimen impressionnant, pour montrer sa puissance. C'est toi qui va m'aider à en dégoter un. Alors, active tes capteurs et débarrasse-nous de cette mission rapidement, je ne tiens pas à moisir ici.
- A vos ordres. "
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27278-ft-indra#281440
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27258-indra#281277
Sous la canopée dense de la forêt tropicale, le Commandant Pierre Robes menait avec détermination l'expédition à travers les lianes entremêlées et les fougères géantes. Les bruits de la jungle résonnaient comme un orchestre sauvage, allant de cris d'oiseaux exotiques aux bourdonnements d'insectes. De temps à autre la terre tremblait, signe qu’un dinosaure n’était pas loin. Si le Commandant ouvrait la marche, c’était le Pacifista qui le guidait, suivant sans dévier ce que ses prothèses oculaires lui indiquaient. Grâce à ses yeux artificiels, il était capable de d’analyser les empreintes au sol, distinguer les mouvements furtifs dans les buissons et suivre des pistes datant de plusieurs jours. Ses capteurs thermiques étaient en alerte constante, scrutant les environs et repérant les éventuels signes de chaleur émis par un cochon géant.

« - C’est pas bientôt fini oui ?! »

Le Commandant, exaspéré par les moustiques voraces, agitait sa machete autour de lui dans de larges gestes dangereux. Les insectes agressifs tourbillonnaient autour de lui, attiré par sa sueur et irritant sa patience déjà mise à l'épreuve par la végétation résistante. À sa demande, INDRA émettait occasionnellement des éclairs à partir de ses doigts, zappant les moustiques importuns.

« - Attention, vous venez de perdre 0,00001% de votre sang.
- Ta g*****. »

Alors qu’INDRA et le Commandant pénétrèrent plus profondément dans la forêt, le vacarme des insectes et les échos des cris d'animaux se turent subitement. Soudain, émergeant de la végétation dense, un tricératops massif se dressa devant eux. Sa haute silhouette couronnée d'une collerette impressionnante, sa peau rugueuse et grise était striée de nuances plus sombres, témoignant des dures années passées dans cette jungle. Ses trois cornes pointaient dangereusement vers l’avant, prêtes à empaler quiconque se mettrait sur sa route.

« - Oh mon dieu ! Attaquez Pacifista ! »

Les prothèses oculaires d’INDRA virent ce que l’esprit apeuré de Pierre Robes ne pouvait voir : deux adorables bébés de quelques mois à peine.

« - Je détecte des bébés. Probabilité que la femelle ne fasse que défendre son nid : 99,98%. Confirmez-vous l’ordre d’attaque ? »

Le Commandant ria à gorge déployé.

« - Bwahaha ! Mais c’est parfait ! Cela fera d’excellents présents pour Sainte Adela, je suis sûr qu’elle adore les sacs à main. Ordre confirmé ! »

Les yeux empreints d'une lueur maternelle, la femelle tricératops regarda une dernière fois ses nourrissons avant de charger en avant. De son côté, les prothèses oculaires d’INDRA rougeoyaient d’une lueur menaçante. Ses calculs de trajectoire lui permirent de justesse d’éviter la charge tandis que le Commandant s’éloigna (prudemment) derrière un arbre. Avant que la femelle ne puisse faire demi tour et le charger à nouveau, INDRA décocha un rayon laser de ses paumes.

« - Gada. »

Les yeux écarlates d'INDRA luisaient d'une intensité redoutable alors qu'il déclenchait son rayon laser surpuissant, en direction de la tricératops. L'éclat lumineux tranchait à travers la jungle dense, illuminant la scène de manière éphémère. La femelle tricératops, surprise par l'attaque, émit un rugissement puissant, secouant la végétation alentour. Le laser frappa la créature préhistorique, créant une explosion d'énergie dévastatrice. Des étincelles rougeoyantes dansèrent autour de la zone d'impact tandis que les végétaux les plus légers furent soufflés. Malgré la puissance de cette attaque, la femelle tenait toujours debout. Dans un rugissement primal, elle chargea de nouveau, ses yeux perçants fixés sur INDRA. Les prothèses oculaires du Pacifista analysèrent rapidement les différentes trajectoires possibles pour esquiver l'attaque imminente. Comme pour la première charge, le robot calcula et détermina la trajectoire la plus probable. Avec une probabilité de 85%, il ne pouvait pas se tromper.

CRAC

C'est pourtant ce qui arriva. Les calculs du Pacifista n'avaient pas pris en compte apprentissage d'une créature vivante. La femelle avait décidé de feinter et de changer de direction au tout dernier moment, au risque de le manquer. Les statistiques et les calculs venaient de montrer leur limite.

« - Alerte, intégrité physique menacée. »

Une corne venait d'embrocher l'épaule gauche du Pacifista tandis que le dinosaure tentait de l'écraser avec ses deux pattes avant. Le Commandant Pierre Robes, toujours derrière son arbre, grimaça.

" - Nom de Kiyori, ces foutues réparations coûtent cher. Y'a intérêt que ça en vaille la peine. " marmonna-t-il.

Dans un mouvement rapide, INDRA profita de la proximité imposée par la corne de la tricératops pour déchaîner l'arsenal laser de ses prothèses.

" - Gada Primera. "

L'ensemble de ses prothèses se chargea instantanément d'énergie, de ses deux paumes jusqu'à sa bouche grande ouverte. La femelle, d'instinct, perçut instantanément le danger. Elle tenta bien de se dégager mais avec sa corne plantée dans le Pacifista, elle ne put rien faire à temps. Un silence glaçant s'étira le temps d'une seconde... puis tout explosa.

L'effet fut immédiat. La tricératops rugit de douleur, secouant la tête dans une tentative désespérée d'échapper à la dévastation. Les puissants faisceaux d'énergie percutèrent et transpercèrent la créature à bout portant, provoquant un contrecoup violent qui envoya INDRA percuter et détruire les arbres derrières lui sur plusieurs dizaines de mètres. La femelle s'effondra et tandis qu'INDRA se relevait, analysant rapidement les dommages subis, les bébés tricératops se précipitèrent contre ce qu'il restait de leur mère.

" - Bwahaha ! Parfait ! Termine le travail. "

INDRA, s'approchant des petits tricératops qui restaient près de leur mère inconsciente. Ses prothèses oculaires luisirent d'une lueur rouge, tandis que des éclairs électriques crépitèrent au bout de ses doigts.

" - Vajra. "

Avec une précision millimétrée, il envoya une décharge électrique mortelle à chacun, avant même qu'ils ne puissent réaliser ce qu'il leur arrivait.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27278-ft-indra#281440
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27258-indra#281277
Malgré la blessure à son bras, INDRA, avec des réparations sommaires pour minimiser l'impact sur ses performances, poursuivit la traque du cochon géant aux côtés du commandant Pierre Robes. Leur progression à travers la jungle préhistorique était accompagnée du bourdonnement incessant des insectes et des échos des cris d'animaux mystérieux. Le Pacifista, bien que dépourvu de toute émotion ou douleur physique, calculait les mouvements nécessaires pour compenser la blessure. Son analyse des pistes visuelles et thermiques dans la dense végétation était inaltérée, facilitant leur progression malgré les dangers de cette île aux créatures préhistoriques. Ils arrivèrent rapidement dans une clairière dégagée où l'on pouvait apercevoir au loin...

" - Un cochon ! "

Le géant porcin, d'une taille impressionnante, se nourrissait tranquillement sous la lueur filtrée du soleil à travers la canopée dense. Sa robe épaisse et hirsute variait entre des teintes de brun et de gris. Ses yeux luisaient d'une intelligence remarquable, dénotant une créature bien plus astucieuse que ne le laissait paraître son apparence massive. Ses défenses étaient impressionnantes, courbées vers l'extérieur et donnant à sa tête une apparence encore plus imposante. Sa stature massive et musclée trahissait une force redoutable, renforcée par des pattes robustes qui semblaient prêtes à supporter son poids considérable.

" - Parfait. Assez gros pour impressionner Sainte Adela et assez modeste pour que nous ayons nos chances. "

Le commandant Pierre Robes, empoignant fermement son épée, se faufila silencieusement dans dls hautes herbes, visant à surprendre le cochon géant par une attaque surprise. Pendant ce temps, INDRA, déployant ses compétences de combat, avança résolument vers le cochon, ses prothèses oculaires calculant les meilleures trajectoires d'attaque.

" - Initialisation de la phase d'attaque. "

Le cochon géant, sans doute grâce à son odorat, leva brusquement la tête en direction d'INDRA. Ses yeux perçants ne lâchèrent pas le Pacifista d'une semelle. Plus le cyborg approchait et plus son expression changeait, passant de la quiétude à une attention alerte. Les naseaux frémissants, il ne cessait de renifler l'air. Les oreilles rabattus, il se raidit légèrement, prête à piétiner l'intrus s'il troublait davantage sa tranquillité.

" - Avantage offensif : 36,64%, non négligeable. "

INDRA, souhaitant capitaliser sur cette prise d'initiative, déclencha une série de lasers, focalisant son attaque sur les flancs du cochon. L'animal chargea, ce qui lui permis d'éviter une grande partie des rayons lasers. L'animal fut tout de même touché, créant des gerbes d'étincelles au contact de sa robuste peau et laissant dans l'air une odeur de cochon grillé. Les yeux de l'animal s'illuminèrent de surprise et d'inquiétude. De son côté, le Commandant s'était approché plus que nécessaire.

" - Foutu boîte de conserve... On ne doit pas le tuer ! "

Profitant de cette diversion, le commandant, épée en main, émergea des herbes vertes et fondit sur le cochon depuis l'arrière. Son épée s'abattit avec force, infligeant une blessure profonde à l'animal massif qui perdit un sang rouge et épais. Malgré la douleur, le cochon géant résista, l'affrontement ne faisait que commencer.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27278-ft-indra#281440
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27258-indra#281277
Le Commandant, armé de son épée, et INDRA, avec ses puissants lasers, coordonnaient leurs attaques pour affaiblir le cochon géant. Le Pacifista ciblait précisément les points vulnérables, déchargeant ses lasers avec une précision calculée, tandis que le Commandant tentait des attaques furtives par les côtés et l'arrière.
C'est alors qu'une opportunité se présenta : le cochon abaissa le temps d'une ou deux secondes les défenses (qui avaient déjà bien abîmé l'alliage d'INDRA).

" - Il est temps d'en finir ! "

Le Commandant, animé par une audace intrépide, s'approcha du colossal cochon géant avec son épée en main. D'un bond agile, il atterrit sur le dos massif de la créature, s'agrippant aux longs poils drus qui le recouvraient. Le cochon réagit avec férocité, galopant et sautant le plus possible. Ces secousses violentes ébranlèrent le Commandant, qui luttait pour maintenir son équilibre précaire. Le cochon était déterminé à se débarrasser de son cavalier indésirable en secouant son corps massif dans tous les sens. Chaque secousse du cochon mettant à l'épreuve la détermination du Commandant à maîtriser la bête indomptable. Au loin, quelques animaux curieux observaient cette danse mortelle, pariant des fruits pourris sur le vainqueurs. Entrant dans la danse, INDRA ajusta ses prothèses oculaires pour une vision thermique accrue. Les contours des muscles du colossal cochon géant se dessinaient dans des nuances de chaleur, révélant des zones de vulnérabilité ou de fatigue. Concentrant ses calculs sur les points stratégiques, le Pacifista déclencha des décharges électriques précises.

" - Initialisation : Vajra. "

Des éclairs sifflèrent à travers l'air, ciblant habilement les zones où les capteurs thermiques indiquaient une sensibilité accrue. Le cochon, sous l'assaut électrique, manifesta des réactions inattendues. Des crampes parcoururent ses muscles massifs, ses mouvements devinrent erratiques, laissant entrevoir des signes de faiblesse. INDRA, impassible, calculait chaque impulsion électrique avec une précision chirurgicale, cherchant à affaiblir le colosse pour faciliter la maîtrise du Commandant. Chaque éclair semblait les rapprocher de la victoire. Au cœur de la clairière électrifiée, le Commandant Pierre Robes, luttant contre les muscles endoloris, intensifia ses efforts pour dompter le cochon géant. Avec une détermination farouche, il s'accrocha aux épines de l'animal colossal, cherchant à gagner son respect et sa soumission.

" - Pour Sainte Adela ! Et mes futurs avantages... "

INDRA, fidèle machine, continuait à délivrer des décharges électriques précises, accentuant les crampes du cochon pour le rendre plus réceptif aux ordres du Commandant. Les grondements de la bête se mêlaient aux éclairs intermittents. Finalement, après un duel acharné entre la force brute et la détermination humaine, le cochon géant commença à montrer des signes de faiblesse. Ses mouvements devenaient moins sauvages, ses grognements s'apaisèrent. Le Commandant, en sueur mais victorieux, tint fermement les épines du cochon, signe de sa domination.

INDRA, imperturbable, éteignit la vision thermique de ses prothèses oculaires, observant le succès de la mission. La clairière, autrefois électrisée par la lutte, retrouva progressivement son calme. Le cochon géant, désormais sous le contrôle du Commandant, marquait la fin d'une épreuve aussi dangereuse que captivante sur l'île de Little Garden.

" - Mission réussie. "
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27278-ft-indra#281440
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27258-indra#281277