Le Deal du moment : -11%
SAMSUNG 55Q70C – TV QLED 55″ (138 cm) 4K ...
Voir le deal
549.99 €

Notes importantes.

La famille Nelseen a été traversée par des tensions et des drames qui ont profondément marqué ses membres. La dispute alimenté par Dominique et Oriane, entre Magdeleine et Philippe qui mène fatalement à leur séparation, la tragédie de la disparition de Magdeleine lors d'une attaque de pirates, et encore la mort de Laurie ont laissés des séquelles profondes au sein de la fratrie. La coopération entre les membres s'est effondrée, et les ambitions qui avaient été placées en Philippe pour élever la famille dans la haute société se sont évanouies. Cependant, avec les efforts de la matriache de la famille Dubal, la famille Nelseen semble avoir retrouver un semblant de volonté, surtout avec le retour de Éléonore dans la famille et sa monté étoile dans les de la marine...

Historique :
1563 : Naissance de Guillaume le Patriache, le grand-père d'Éléonore.
1565: Naissance de Magdeleine, la mère d'Éléonore.
1568 : Naissance de Phillippe IV, l'oncle d'Éléonore.
1570 : Naissance d'Edmond, l’oncle cadet d'Éléonore.
1576 : Naissance de Marcellia, tante d'Éléonore.
1581 : Engagement de Guillaume comme créancier et découverte des endettements de la famille Nelseen.
1585 : Enrollement de Philippe IV (18 ans) dans la marine. Stratégie pour retrouver une place importante dans la noblesse.
1587 : Enrollement d'Edmond (18 ans) dans la marine. Stratégie pour retrouver une place importante dans la noblesse.
1591 : Fille conçu hors mariage d'Edmond avec une femme de même rang (noble désargenté). Mariage forcé à postériori; (gestion du scandale)
1 591 : Mariage d'arrangement entre Marcellia (16 ans) et son mari, un officier de la marine bien placer qui a le double de son âge.
1593 : Mariage Phillippe IV (26 ans) et Dominique (20 ans), fille d’un riche marchand. Accord financier de dernier recours pour éviter la faillite de la famille.
1594 : Amitié grandissante avec Dominique et Oriane Dubal, une bourgeoise connue pour vivre comme la noblesse et la fréquenter.
1594 : Mariage d’amour de Magdeleine et un roturier Orson, qui créa un scandale qui sera utiliser par Oriane Dubal et Dominique pour faire déshéritée Magdeleine.
1 595 : Magdeleine est déshéritée, elle passe un accord secret avec le patriache et récolte une petite sommes d'argent pour l'aider. (30 ans)
1595 : Fils(Antoine) illégitime d'Edmond reconnue avec une fille de joie morte en couche. Il la considérait comme la femme de sa vie. (Scandale et tension intense)
1596 : Divorce entre Edmond et sa femme, qui quitte avec leur fille. Il perd le droit de les revoirs.
1596 : Changement de branche militaire pour Edmond, il abandonne la Régulière pour l'Élite, par pure rage envers la vie.
1596 : Naissance d’Eléonore.
1598 : Naissance de Lucas.
1600 : Marcellia devient une jeune écrivaine.
1607 : Naissance de Laurie.
1609 : Mort du mari de Marcellia, elle devient veuve et décide de le rester, commençant à collectionner les amants et à vivre de son art.
1610 : Monté en flèche de Marcellia en tant qu'écrivaine. Elle augmente l’influence de la famille avec la haute noblesse. Création d'un groupe de lecture entre femmes ; Les femmes de la Littérature.
1611 : Mariage entre Amandine Dubal et le fils d'Edmond, Antoine. Première retrouvaille entre Madgelaine, son mari et Éléonore avec la famille Nelseen et Dubal.
1611 : La grande purge des révos à Saint-Uréa.
1 612 : Madgelaine, Orson et Éléonore, on accepter de participer au projet de colonisation sur l'Archipel Vert, projet d’installation prise en charge par le gouvernement. Rencontre du futur mari d'Éléonore qui se trouve sur le bateau transportant vers l'Archipel vert.
1614 : Enrollement de Lucas dans la Marine. (16 ans)
1 624 : Enroulement d'Éléonore dans la marine sous recommandation… Reçoit une lettre de la famille Nelseen pour une reprise de contact. Le patriarche offre ses condoléances à la suite de la perte de tous et invite la jeune femme à renouer avec ce côté de famille.
1626 : Coup d'État tenté sur la Dame de Fer déjoué par la 102e, Marine d’élite.
Enroulement de Laurie Neelseen dans la 102e.
1628 : Mort de Lucas. Perte totale de motivation et d’obéissance de Philippe VI. Renfermement sur lui-même et dans sa passion secrète, antiquités loufoques de Saint-Urea.
1629 : Mort de Laurie et de son meilleur ami, Alexandre Dubal. Double funérailles fait par les familles.
1629 : Monté éclaire d'Éléonore dans les rangs de la marine, passant de Lieutenante à Commandante durant l'année, enchaînant les missions importantes. Juste avant l’évènement de Jaya, changement de branche, elle est recrutée dans l’élite et récupère un poste de Commandante d’Élite.

Guillaume Nelseen, Grand-père

Éléonore considère Guillaume comme un pilier de la famille Nelseen, admirant sa détermination et son sens des affaires tout en reconnaissant les sacrifices qu'il a consentis pour préserver leur héritage.

Guillaume le Patriarche incarne la force et la détermination au sein de la famille Nelseen, malgré les défis financiers et les pressions sociales auxquels il est confronté. En tant que quatrième du nom et figure centrale de la lignée, il a hérité d'une situation précaire, marquée par des décennies de déclin financier et une dette croissante. Dès son plus jeune âge, Guillaume a démontré un sens aigu des affaires et une intelligence stratégique. Son ascension remarquable, débutant comme un simple employé dans une agence de recouvrement de créances, témoigne de sa perspicacité et de son ambition. Malgré les défis auxquels il est confronté, il refuse de se laisser abattre et s'efforce de redresser la situation financière de sa famille. Charismatique et astucieux, Guillaume est respecté pour sa capacité à trouver des solutions innovantes aux problèmes financiers. Sa réputation de stratège redoutable dans le monde des affaires lui a valu une place d'honneur au sein de la famille, même si sa proximité avec la haute bourgeoisie peut parfois lui aliéner la haute noblesse.

Le poids de sa responsabilité en tant que patriarche pèse lourdement sur ses épaules, d'autant plus qu'il doit composer avec le manque de motivation de son fils et la nécessité de maintenir le niveau de vie luxueux de la famille. Sa décision de déshériter Magdeleine après le scandale, tout en lui laissant une petite somme à l'insu de tous, témoigne de son sens du devoir et de sa capacité à prendre des décisions difficiles pour préserver l'avenir de sa lignée. Malgré les obstacles, Guillaume reste résolu à redorer le blason de sa famille et à éliminer les dettes qui les assaillent, surtout avant de passer la main à son Phillipe. Son aura d'autorité et de résolution inspire le respect et l'admiration de tous ceux qui le côtoient, et il est prêt à tout pour assurer la survie et la prospérité des Nelseen.

Marcellia Nelseen, Figure maternelle

Éléonore considère Marcellia comme une figure maternelle et une source de réconfort, admirant sa grâce, son intelligence et sa capacité à maintenir les liens familiaux.

Marcellia Nelseen, la cadette de Guillaume, éblouit par sa prestance, bien que ses cheveux grisonnants témoignent de son âge avancé. Son héritage artistique, transmis par sa mère, s'est épanoui dans l'univers envoûtant de l'écriture, où elle a conquis une place d'honneur. Envoûtée par le pouvoir des mots, elle tisse des romans d'amour complexes et captivants, révélant une profondeur émotionnelle et une finesse d'esprit remarquables. Son cercle littéraire, symbole de raffinement et de prestige, nourrit les liens de la famille avec la haute noblesse, offrant une oasis de culture dans un monde souvent dominé par les intrigues politiques.

Malgré le deuil de son époux, un sacrifice au service militaire, Marcellia reste une femme de caractère, choisissant de préserver son indépendance et son intégrité. Sa décision de ne pas se remarier témoigne de sa force intérieure et de son engagement envers son héritage familial. Si Marcellia n'a pas d'enfant c'est qu'elle a été reconnue comme étant infertile. Elle est connue pour collectionner les amants. Cependant, derrière sa façade résolue se cache une tendresse profonde, notamment envers sa nièce Éléonore, à qui elle offre un soutien inconditionnel dans les moments de tourmente.

Magdeleine Nelseen †, Mère biologique

Éléonore admire profondément la douceur et la bienveillance de sa défunte mère Magdeleine, la considérant comme un modèle de force et de résilience face aux épreuves de la vie.

Magdeleine, la sœur aînée au cœur doux et aimant, était une âme passionnée par l'art du textile et de la couture. Son amour pour les tissus la poussait à se déplacer elle-même pour choisir les matériaux, révélant son dévouement envers son métier. Malgré sa position de noble, Magdeleine était loin d'être intéressée par les frivolités de la romance ou du luxe, préférant se consacrer à sa passion et à aider sa famille de manière discrète mais efficace. Son mariage avec un roturier, le fournisseur de tissus pour sa boutique de couture, causa un scandale au sein de la famille Nelseen. Déshéritée après le scandale de son mariage, Magdeleine avait fait ce choix de quitter son plein gré, désirant quitter la noblesse et les contraintes qui l'accompagnaient, notamment les réactions désagréables de certains membres de sa famille. Notament Dominique et d’Oriane Dubal qui firent de la pression sur le patriache. Cependant, le patriarche, lui avait laissé une petite somme d'argent qu'ils gardèrent entre eux, en partie le fruit du dur labeur dans la boutique de couture, reconnaissant ainsi sa contribution et son talent.

Pourtant, Magdeleine avait su transformer cette épreuve en opportunité, lançant une chaîne de couture prospère avec son mari, Orson. Leur entreprise florissante leur offrait une existence confortable, loin des intrigues et des conventions rigides de la noblesse. Ils s'impliquèrent ensuite dans un projet de colonisation sur l'archipel vert fonder par le gouvernement mondial, Magdeleine et son mari avaient apporté leur soutien à la construction de la colonie, contribuant à son développement. Malheureusement, leur vie paisible fut brisée lorsqu'ils furent victimes d'une attaque pirate impitoyable qui ravagea le village entier. Magdeleine périt aux côtés de son mari, laissant derrière elle un héritage d'argent qui fut envoyé à la famille Nelseen.

Orson Ravignac †, Père biologique

Éléonore chérit le souvenir de son père, Orson Ravignac, comme un modèle de force et de résilience. Pour elle, il incarnait l'équilibre parfait entre robustesse et tendresse, une figure paternelle dont la bravoure et la générosité continuent d'inspirer son entourage malgré sa perte.

Le mari de Magdeleine, était un homme d'une robustesse impressionnante, issu d'une famille de paysans, il avait grandi dans les vastes étendues de campagne où il avait appris les rudiments de la survie et développé ses compétences de chasseur. Sa vie était rythmée par le cycle des saisons, et il avait toujours trouvé un profond épanouissement dans le travail de la terre et la traque des animaux sauvages. Il hérita de son père une passion innée pour la chasse et la boucherie.  Son amour pour la pistage et l’équarrissoir avait été transmise de génération en génération dans sa famille, et Orson avait embrassé cet héritage avec fierté, devenant un maître dans l'art de la rabattage et de la découpe. Malgré son apparence imposante et sa barbe touffue qui lui valait le surnom de l’Ours’, Il était loin d'être un homme brut. Sous ses dehors robustes se cachait un cœur tendre, une âme bienveillante, généreuse et aimante. Il était le cliché de la main douce dans le poing de fer, capable de compassion et de gentillesse envers ses proches, mais également capable de montrer une témérité sans faille lorsque ceux-ci étaient en danger.

Sa relation avec sa fille, Éléonore, avait été empreinte de complicité et de transmission. Dès son plus jeune âge, il lui avait enseigné les secrets de la chasse et de la nature, partageant avec elle sa passion pour les grands espaces et les animaux sauvages. Ensemble, ils avaient tissé des liens forts, basés sur le respect mutuel et la camaraderie. Malheureusement, toute la force et la bravoure d'Orson n'avaient pas été suffisantes pour le protéger, lui et sa femme, des dangers qui guettaient dans les eaux tumultueuses de l'océan. Lors de l'attaque impitoyable des pirates, Orson avait fait preuve d'un courage indomptable pour protéger sa famille, mais même sa vaillance n'avait pas pu les sauver de leur destin tragique. Ainsi, Orson resterait dans les mémoires comme un homme au cœur noble, dont la force et la douceur avaient illuminé la vie de ceux qui l'avaient connu, même au milieu des tempêtes les plus sombres.

Philippe IV Nelseen, L'oncle

Éléonore voit en son oncle Philippe IV un homme autrefois respecté et responsable, mais désormais marqué par la tragédie et la culpabilité, cherchant à se reconstruire et à protéger leur famille.

Philippe IV Nelseen, l'aîné de la famille Nelseen, était un homme dont la prestance imposante et le sérieux reflétaient son dévouement envers sa famille et son pays. En tant qu'officier de la Marine de Saint-Uréa, il incarnait l'espoir de hisser la famille vers de nouveaux sommets. Son mariage avec Dominique, bien que motivé par des intérêts financiers et sociaux, n'était qu'un arrangement satisfaisant pour les deux parties. Cependant, la mort tragique de son fils Lucas a profondément bouleversé Philippe, le plongeant dans un abîme de culpabilité et de tristesse. Cette perte l'a éloigné des responsabilités, le poussant à se replier sur lui-même et à trouver refuge dans la collection d'antiquités loufoques. Ceci ne fit que se renforcé avec la mort de son second fils Laurie.

Son mariage en a également souffert, la perte émotionnelle brisa le peu de lien affectueux qu’il y aurait pu avoir entre lui et Dominique semblant inévitable après ces événements traumatisants. La disparition de sa sœur Magdeleine a également marqué un tournant dans sa vie, sapant davantage ses ambitions et perspectives. Toutefois, le retour de sa nièce Éléonore a ravivé en lui un sentiment de devoir et de protection envers sa famille. Désormais, Philippe cherche à retrouver son rôle de pilier de force, réconciliant son passé avec son avenir, tout en retrouvant son engagement envers la Marine et en cherchant un sens à ces tragédies familiales.

Dominique Nelseen, Tante par alliance

Éléonore ressent à la fois de la méfiance et de la pitié envers Dominique, reconnaissant sa naïveté et sa tendance à être manipulée par les autres, notamment par Oriane Dubal.


Dominique Nelseen est une figure complexe, oscillant entre une naïveté qui la rend manipulable et une aspiration profonde à l'ascension sociale. Son tempérament doux et permissif dans l'éducation de ses enfants masque une ambition sous-jacente, nourrie par son désir de s'élever dans la société. Passionnée d'astrologie, elle trouve dans les mystères célestes un réconfort et une inspiration, bien que cette passion soit parfois exploitée par d'autres, notamment Oriane Dubal.

Son mariage avec Philippe IV, motivé par des considérations stratégiques, a été le point de départ de ses ambitions sociales, fille d'un riche marchand de la cité intérieure, elle avait toujours nourri des aspirations ambitieuses de s'élever au plus près de la noblesse de Saint-Uréa. Oriane voit Dominique comme plus manipulable étant donné sa légèreté et ses superstitions. L’idée du scandale contre Magdelaine viendrait direct d'Oriane qui a utilisé Dominique pour se débarrasser de la 'chaine faible' qui fricote avec un roturier... La stagnation de la carrière de son mari a ébranlé leur relation, ceci ne fera que pousser Dominique davantage dans les bras d'Oriane. Sa proximité avec Oriane, mue par l'intérêt, révèle sa vulnérabilité aux manipulations. Aujourd'hui, après la perte de ses deux fils, elle n'est plus que l'ombre d'elle-même... Elle s'est jetée corps et âme dans l'astrologie.

**Oriane Dubal, ses intentions ne sont motivées que par intérêt. Elle accepte de se rapprocher de Dominique, car elle veut bénéficier des nouveaux nobles (bourgeois mariés) pour s'infiltrer dans le milieu noble.

Lucas Nelseen †, Grand cousin

Lucas incarne pour Éléonore le modèle d'un frère idéal, une figure emblématique de courage et de dévouement. Sa disparition a laissé un vide immense et une profonde tristesse dans le cœur de la famille.

Grand frère de Laurie. Il avait réussi à devenir une figure emblématique au sein de la famille Nelseen. Il était l'aîné, l'étoile montante que sa mère, Dominique, désirait ardemment. Lucas était le fils parfait, celui sur lequel reposaient tous les espoirs de la famille pour s'élever dans la société de Saint-Uréa. Lucas avait rejoint la Marine régulière de Saint-Uréa dès son plus jeune âge, suivant ainsi les traces de son père. Son ascension au sein de la Marine avait été fulgurante. Doté d'un charisme naturel, d'un talent exceptionnel pour le commandement et d'un dévouement sans faille envers son devoir, Lucas avait rapidement gravi les échelons et s'était forgé une réputation d'officier exemplaire. Sa mère, Dominique, nourrissait de grands espoirs quant à l'avenir de Lucas. Elle voyait en lui le moyen ultime pour la famille Nelseen de s'élever dans la haute société de Saint-Uréa. Elle avait mis tout en œuvre pour soutenir sa carrière et assurer son succès, investissant temps et ressources dans sa formation et son développement professionnel.

Cependant, le destin en avait décidé autrement. Lucas avait été appelé à servir lors d'une mission périlleuse en mer, au cours de laquelle il avait fait preuve d'un courage et d'un dévouement exemplaires. Malheureusement, il avait trouvé la mort dans l'exercice de ses fonctions, laissant derrière lui un vide immense au sein de sa famille et de la Marine de Saint-Uréa. La disparition tragique de Lucas avait été un coup dur pour sa mère, qui avait placé tous ses espoirs en lui. Son décès avait non seulement marqué la fin des rêves de grandeur de la famille Nelseen, mais avait également laissé un héritage de chagrin et de deuil dans le cœur de tous ceux qui l'avaient connu et admiré. Ainsi, Lucas Nelseen demeurait dans les mémoires comme une figure héroïque, un modèle de dévouement et de bravoure, dont le sacrifice avait scellé à jamais le destin de sa famille et de sa lignée.

Laurie S. Nelseen, Petit cousin

Éléonore considère Laurie comme un héros et un modèle de dévouement, dont la perte a laissé un vide immense dans sa vie et dans sa famille.

Laurie était un membre éminent de la marine d'élite, grimpant les échelons pour devenir sergent dans la prestigieuse 102ème unité. Son dévouement envers la loi et l'ordre était exemplaire, le conduisant même à une mission périlleuse pour libérer un prisonnier important, Vegapunk dans le Nouveau Monde, où il trouva tragiquement la mort. Sa disparition a été une immense perte pour sa famille, en particulier pour sa mère. Son enterrement, conjoint avec celui de son meilleur ami Alexandre, fils d'Oriane Dubal, a marqué un moment de deuil profond pour tous ceux qui l'ont connu.

Edmond Nelseen, L'oncle cadet

Éléonore voit en son oncle Edmond une figure complexe, mêlant austérité et douleur. Elle ressent à la fois de la compassion et de la préoccupation pour son comportement autodestructeur, toutefois, elle ne peut pas le blâmé, elle-même aillant perdue l'amour de sa vie.

Il porte le fardeau d'une vie marquée par les tragédies et les désillusions. Son premier mariage, vient une fille, du fruit d'une liaison hors mariage avec une femme de même rang, une noble désargenté. Ceci a été enclanché  un scandale qui a secoué la famille et obligea un mariage arrangé. Quelques années plus tard, une liaison avec une femme de joie a abouti à la naissance de leur fils illégitime Antoine, mais a également provoqué un conflit familial majeur, entraînant un divorce douloureux et la séparation d'Edmond de sa fille qu'il ne revit pas. Toutefois, la perte de la femme de joie, morte en couche à la naissance d'Antoine affecta l'homme énormément. Il la considérait comme la femme de sa vie malgré son statut peu enviable. Ceci ne fit qu'apporter un nouveau scandale à son tableau et un tension intense dans la maison. Profondément affecté par ces pertes, Edmond a juré de ne jamais se remarier, affirmant que son cœur était brisé à jamais.

Malgré une carrière militaire distinguée, marquée par une montée rapide dans les rangs de la marine d’Élite, il a été confronté à l'injustice et à la trahison, ce qui a exacerbé son cynisme et sa froideur. Après plusieurs années dans la régulière, il s’est fait voler une promotion tant convoité et travailler par un jeunot d’une famille plus haute qui avait des contacts, Edmond à fait volteface et à la défiance de son Patriarche, il rejoint la marine d’Élite et à rapidement monter les échelon, appréciant davantage la liberté de mouvement que dans la régulière, sans parler de la paye qui est bien plus avantageuse.  Même s'il reste très professionnel au travail, une fois hors service, il sombre dans les excès de la débauche, cherchant à étouffer sa douleur dans les plaisirs éphémères des bordels et de l'alcool.

Antoine Nelseen, Petit cousin

Éléonore ressent une certaine méfiance envers Antoine, son cousin, en raison de son comportement sociopathique et de son contrôle excessif envers sa femme et ses filles.

Il a connu une vie marquée par des choix et des événements qui ont façonné sa personnalité complexe. Marié à un jeune âge à Amandine Dubal, il a rapidement été confronté aux rigueurs de la vie militaire. Son caractère sociopathique, caractérisé par un mépris des normes sociales et un manque d'empathie, a été exacerbé par un accident qui lui a laissé une cicatrice au visage et un œil de verre, ainsi qu'une mèche blanche dans ses cheveux.

Cherchant refuge dans les laboratoires de la brigade scientifique, il s'est découvert une passion pour l'ingénierie, il est un ingénieux plutôt banal, appréciant la simplicité des robots à la socialisation avec les humains. Sa collection de petits robots mécaniques est devenue sa principale source de satisfaction, avec sa petite famille. Il est très protecteur d’Amandine et de ses filles, au point qu’il préfère les garde avec lui, ou encore les savoir enfermer dans la maison en demandant l’aide des serviteurs. Il est très généreux envers elles, mais aussi très contrôlant. Il a deux enfants en bas âge et un en cours, deux adorables filles. Ils ont été faient sur le tard, après que son paternel lui est fait la remarque.

Amandine Dubal, Amie

Éléonore voit en Amandine une femme douce et aimante, admirant sa force et son engagement envers sa famille malgré les défis. Elle apprécie leur amitié sincère et la considère comme une confidente fiable dans les moments de doute.

Amandine Dubal incarne la douceur et la timidité même. Mariée jeune à Antoine dans un arrangement familial, elle aspire à être une mère exemplaire pour leurs enfants tout en créant un environnement sain et agréable pour leur petite famille en expansion. Malgré la nature transactionnelle de son mariage, elle ressent une certaine affection pour Antoine, croyant fermement qu'il n'est qu'une âme incomprise derrière ses dehors durs.

Depuis la naissance de leur premier enfant, elle a tissé des liens étroits avec Éléonore, recherchant son soutien et ses conseils en matière de maternité. Sa joie de vivre et son amitié sincère avec Éléonore témoignent de sa nature bienveillante et de son désir d'établir des liens solides au sein de sa nouvelle famille.

  • https://www.onepiece-requiem.net/t26871-eleonore-grey-soldate-au
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26836-eleonore-grey-soldate-au-rapport-terminee#277619