-32%
Le deal à ne pas rater :
-32% Gigabyte G5 MF – PC portable 15,6″ – GeForce RTX™ 4050
749.99 € 1099.99 €
Voir le deal

OPA hostile - partie 3


OPA hostile – partie 3

Durant les derniers jours, la situation s'était peu à peu détériorée sur Carcinomia. Les factions s'agitaient dans l'ombre. Disparitions, enlèvements, sabotages, vols et rumeurs inquiétantes... les événements prenaient des ampleurs préoccupantes, à mesure que les jours défilaient. Les familles retournaient ciel et terre pour comprendre les raisons de ce remue-ménage. La pègre locale était sur le qui vive, tandis que les civils sentaient, peu à peu, la situation se tendre inexorablement. Un petit groupe soudé avait réussi l'exploit de prendre en otage la totalité de ce lopin de terre sous marin. Ils avaient usé de stratagèmes, de patience et d'une cohésion sans faille pour, goutte à goutte, épuiser la patience des grands pontes de l'île.

En ce jour, la coupe était pleine.

Le chef du clan Burn enrageait de plus en plus, et passait ses nerfs sur tout ce qui osait se présenter devant lui. Il avait, depuis longtemps, demandé à ce qu'on lui amène ceux qui faisaient disparaître ses sbires. En vain. X-Bronze n'était pas en reste. Des cris s'échappaient du Roc en quasi permanence, comme si un être possédé s'époumonait du matin au soir en voyant la situation lui échapper. De son coté, Barnaby White, le chef du clan Omega, avait reçu une missive étonnante de la part d'un dénommé « Suisou Hayato ». Il en était de même pour Anthony Green, tête pensante du clan Avast. Le courrier faisait état de la situation sur Carcinomia : du blocus, des disparitions et de la géopolitique instable locale. Le parfait inconnu affirmait avoir une solution à proposer, qui avantagerait leurs trois clans. Un numéro d'escargophone y avait été attaché, de sorte que les trois hommes avaient pu engager les discussions par Den Den Mushi.

Après avoir négocié longuement les conditions et le lieu de la rencontre, il avait été convenu que les trois chefs de clan se retrouveraient en territoire neutre : un point central entre les territoires de « Virus », de la « Jungle » et de « Palafitte », le territoire du clan Wave. Johnny Blue avait préféré rester dans sa planque, afin d'assurer la sécurité de ses gars. Aussi, pour l'heure, seuls trois silhouettes avançaient d'un pas décidé sur les pontons de bois.

Les planches grinçaient à chacun de leurs pas, tandis que les rumeurs nocturnes berçaient la ville. Au bord de la guerre, l'ile semblait paradoxalement particulièrement calme, en cette belle soirée. Les lampadaires diffusaient une lumière précaire. Seuls de rares rayons lunaire perçaient, au travers des décombres bloquant la sortie aérienne de Carcinomia. Les ombres mouvantes accompagnaient donc tous les gestes du petit trio.

Katrina « Dash » Sparrow, ancienne chasseuse de primes recrutée par son nouveau chef, se tenait à gauche d'un homme en kimono bleu. Hayato avançait d'un pas calme et décidé, de la démarche souple d'un artiste martial. Il avait quelque peu récupéré de l'entrainement musclé qui l'avait opposé à la personne à sa droite : la dame du lac, Lamia. Flibustière de son état, la jeune femme arborait sa sempiternelle armure.

Après plusieurs minutes de marche en silence, le petit groupe finit par apercevoir le lieu de rendez-vous. Il s'agissait d'un vaste entrepôt désaffecté, que le clan Wave peinait à garder en bon état, faute de finances suffisantes. Or, puisqu'il se trouvait à la limite de son territoire, aucun autre clan n'avait cherché à se l'approprier. Au loin, au delà du quai de bois et de pierre, s'étendait à perte de vue une forêt luxuriante. Sa végétation savamment exploitée par le clan Omega était à la fois leur repère et leur gagne pain. Contrastant fortement avec cette nature sauvage, on pouvait apercevoir les limites du secteur le plus avancé de l'île : Virus. Véritable temple de la création et de la technologie, ce quartier recelait un potentiel immense !

Et Hayato venait pour se les approprier, ni plus ni moins.

D'une poussée assurée, l'épéiste s'appuya sur l'immense double porte. Cette dernière protesta, dans un grincement sinistre. Les pans en métal rouillé finirent par abdiquer, et s'ouvrirent en grand. Le trio découvrit alors une vaste pièce quasiment vide, où seules quelques caisses éventrées prenaient la poussière. Un chat feula, avant de s'enfuir par une fenêtre au carreau brisée. Sans un mot, Hayato s'avança, puis épousseta plusieurs petites caisses. Dash l'aida à organiser un semblant de lieu de réunion.

En quelques instants, une grosse caisse centrale fit office de table, tandis que plusieurs autres, plus petites, offriraient de quoi s'asseoir à qui le voudrait.


- Ils auraient pu amener des chaises, quand même... Ça fait pas sérieux, gronda l'ex chasseuse de primes.
- Johnny coopère, mais semble émettre quelques réserves concernant notre entreprise, répondit Hayato d'un ton placide. Son comportement devrait s'améliorer après le succès de nos opérations.
- Mouais... lâcha Dash, peu convaincue. J'vais voir si j'peux pas trouver une petite lampe, une nappe et de quoi s'asseoir dignement.


Sans un mot de plus, elle s'évanouit dans la nuit, laissant seuls Lamia et le bretteur. Ce dernier s'assit sobrement sur une caisse, avant de lever les yeux vers la pirate de Grand Line :


- Prête pour les affaires sérieuses, Lamia ?


Question rhétorique s'il en était. Du fait de son passé sur la Route de tous les Périls, elle devait en avoir vu d'autres ! Néanmoins, il s'agissait plus d'un petit trait d'humour qu'autre chose. Il fallait bien passer le temps, en attendant leurs futurs partenaires.


KoalaVolant
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26960-ft-suisou-hayato
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26955-presentation-de-suisou-h
- On ne peut plus prête.  Et, s'il faut quand même tuer des gens pour leur faire rentrer notre intérêt dans le crane, et ben on tuera des gens...

Je fais a Hayato mon plus beau sourire vicelard et meurtrier, mais j'ai la tête ailleurs. Marvin m'a appelé la veille pour me parler de la bataille que j'ai loupé sur Jaya. Une bataille qui a du être tout a fait dantesque au vu des noms des cadavres qui vont avec. Sainte Adela est morte, Kiyori est morte, les neuf flibustiers ne sont plus que sept. Et je peine encore à évaluer les répercussions de ce bain de sang. Je n'ai pas la moindre idée de ce que va faire le GM de la mort de leur fausse impératrice, pas la moindre idée non plus de la part précise qu'a pris Red dans ce carton. Est ce qu'il va en profiter pour tenter de faire main basse sur toutes les possessions de l'impératrice ? Se terrer sur Treize en attendant de voir ? Attaquer un autre empereur ? Est ce que c'est une défaite ? Ou est ce que c'est un coup qu'il a prévu et décidé de jouer ? Impossible d'en être sur par den den, alors pendant que les autres jouent gros, je suis ici pour des plans qui me semblent nettement moins important.

Mais la aussi, peut étre que je me trompe...

Aprés tout, Red est revenu d'entre les morts, il sait ce qu'il fait non ?

J'espére...

- Ils arrivent. Ensemble.

Aie, ça ce n'est pas très bon, c'était une solution possible évidemment, mais ça veut dire que les clans dialoguent ensemble de façon relativement courante, assez en tout cas pour échanger des informations qui ont du leur permettre de remarquer qu'ils avaient reçus la même proposition, ça nuit a notre effet de surprise, et ça augmente nettement le risque d'une action combinée contre nous. Diviser pour mieux régner, ça marche vachement moins bien si on affronte une alliance déjà formée contre l'ennemi commun. Et il y a peu de choses plus rassembleuses qu'un ennemi commun...

Malgré leur arrivé simultané, les deux chefs de clan prennent soin d'entrer dans le hangar en respectant entre eux un espace de sécurité, comme nous ils ont l'air d'avoir joué le jeu en ne se pointant qu'avec une escorte réduite, dont les membres arborent aussi visiblement que nous les différentes fonctions essentielles à l'entourage de tous caid, le garde du corps, l'aide de camp. J'échange un bref regard avec les deux types en face de moi qui sont visiblement destinés à jouer les gros bras. Un type à l'air maigre et endormi, les yeux chassieux et morts, des cicatrices de piqure sur des bras nus, veineux et étrangement long, des doigts comme des griffes... Dérangeant... Cela dit, tout autant que l'autre, l'autre et sa carrure inhumaine d'armoire a glace,, sa cape qui le couvre entièrement, et son visage ou une muselière qui ressemble à un masque à gaz semble avoir directement greffé à la place de sa bouche...

Les clans affichent leurs spécialités, et nul doute que ces tarés sont d'excellent exemple de ce qui marche le mieux chez chacun de ses gangs.

-Alors voila le mystérieux Hayato
- Toute cette histoire me fait de plus en plus l'effet d'une perte de temps.


Dernière édition par Red le Mer 29 Mai 2024 - 13:58, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine

OPA hostile – partie 3

Alors que les silhouette des chefs de clan Avast et Omega se dessinaient, au sein des ombres mouvantes, Hayato fut pris d'un souvenir fugace. Il se revit face à Suisou Jinro, la toute première fois, alors qu'il souhaitait lui chaparder de quoi se sustenter. Le vieil homme avait alors tout de suite pris le jeune voleur sous son aile, tel un véritable père. Des années après, le jeune fils adoptif avait enfin osé demander à son bienfaiteur la raison de son geste. La réponse l'avait alors laissé sans voix :


- Lorsque je t'ai aperçu, je n'ai pas vu un gamin des rues affamé,  lui avait-il confié. Tu étais encerclé d'hommes adultes virulents, prêt à durement te châtier... mais tu n'as pas montré une once de peur. Tu es resté parfaitement calme, maître de ton corps et de ton esprit, prêt à profiter de la moindre occasion... Je me suis revu à ton âge, Hayato. D'instinct, j'ai su que je devais te garder près de moi. Ce jour là, j'ai découvert mon deuxième fils.  


Il lui avait ébourrifé les cheveux, avant de planter ses yeux d'airain dans ceux du jeune homme :


- Dans notre monde, l'intellect ne fait pas tout. Savoir faire confiance à son instinct est primordial, mon fils.


Le chef de clan se recentra sur la situation présente, un sourire serein aux lèvres. Lamia et Dash étaient prêtes à en découdre, par les mots ou par les armes. De son côté, l'épéiste patientait, assis en tailleur, que ses invités ne s'avancent. Le fait qu'ils arrivent de manière conjointe n'était pas un détail qui lui avait échappé : sans doute souhaitaient ils afficher un front uni face à un « outsider » un peu trop entreprenant. Katrina avait émis cette hypothèse comme fortement probable et, du coin de l'œil, il vit le regard de la jeune femme briller de malice. Elle s'amusait d'avoir gagné son pari. Lorsqu'Anthony Green le salua, Hayato lui rendit un hochement de tête poli, mais étonné. De son coté, Barnaby White attaqua d'entrée de jeu les hostilités. Une perte de temps d'un coté, contre la satisfaction de mettre un visage sur un nom de l'autre. Le sourire du bretteur s'élargit, alors qu'il prenait la parole :


- Messieurs, je vous remercie d'avoir accepté de nous rencontrer. Nous nous excusons pour la vétusté des lieux, mais nous avons jugé plus pertinent de rester discrets, plutôt que de miser sur le confort.
- J'ai connu pire, lança le chef du clan Avast en s'asseyant sur une caisse.
- Hmm... Au moins vous êtes un minimum pertinent dans vos choix, lacha Barnaby en restant debout.


Le contraste entre les deux hommes était saisissant. Celui à la réputation de couard, terré dans son bunker, faisait étonnamment bonne figure... d'autant plus pour quelqu'un qui était censé rester muet. De son coté, l'homme à qui on prêtait une intelligence exceptionnelle avait, apparemment, décidé de jouer les récalcitrants. Était-ce une façade ? La fameuse tactique du « bon marine » et du « mauvais marine » que nous jouait ce binôme improvisé ? Ou bien y avait-il une seconde couche d'astuce, dans leur intervention ? Dans tous les cas, l'entrepreneur reprit la parole d'un ton posé :


- Il est parfaitement normal que vous émettiez des réserves, vu l'ampleur de notre entreprise...
- J'ai un planning serré, alors on va s'épargner les digressions, le coupa le chimiste. Allons droit au but.
- Moi ça m'intéresse ! plaça Anthony avec un sourire engageant. C'est pas tous les jours que quelqu'un débarque sur l'île comme ça...


D'un regard conjoint, Dash lui confirma sa supposition. D'un discret hochement de tête, Hayato laissa l'ex-chasseuse de primes entrer dans la danse :


- On peut continuer à jouer autant que vous voulez, ou on peut faire tomber les masques et parler franco. C'est comme vous le sentez, les gars ? En particulier pour toi, celui qui se fait passer pour Anthony Green.
- « Les gars », pouffa à moitié Anthony. Elle a pas froid au yeux, celle-là !


Un instant, les deux molosses qui accompagnaient leurs chefs respectifs se renfrognèrent, bien vite calmés par leurs supérieurs hiérarchiques. Enfin, Barnaby se gratta le menton, avant de lâcher :


- Je t'avais dit que ça marcherait pas.
- C'était nécessaire, au contraire ! répliqua d'un air enjoué le kagemusha. S'ils n'avaient pas capté, ça aurait vraiment été une perte de temps. J'ai accéléré la procédure en l'optimisant, je dirais.
- Si tu le dis, soupira le chef du clan Omega, les bras croisés. Bon, qu'est ce qu'on fait là, au juste ? Apparemment vous avez une solution à cet imbroglio, alors on vous écoute.


Dash sourit un instant, derrière son sempiternel masque noir, avant de reprendre la parole :


- J'imagine que le vrai Anthony Green écoute grâce à un Den Den Mushi planqué ?
- L'imposteur est totalement démasqué ! ricana la doublure, en sortant un Den Den Mushi. Le patron nous écoute.
- Ça ne me dérange pas, glissa Hayato. Nous apprendrons à nous faire confiance à mesure que nos entreprises grossiront.
- T'es vachement optimiste, toi ! s'esclaffa le faux Anthony.
- Un poil trop, ouais... abonda dans son sens Barnaby.


Sans se départir de son calme, Hayato appaisa la situation :


- Reprenons les choses depuis le début, voulez-vous ?  Voici Dash, experte en finance, et membre estimée du clan Suisou. L'autre jeune femme, que vous avez peut être reconnue, est Lamia, des neufs flibustiers. Vous l'avez déjà deviné, je suis Suisou Hayato, chef du clan Suisou. Comme vous me l'avez demandé, je serai direct. Nous sommes ici pour unifier Carcinomia, et nous aimerions vous apporter notre force pour vous aider, durant cette période de transition.


Ici, le bretteur marqua un temps d'arrêt, pour que ses interlocuteurs s'imprègnent de ses paroles. Le début des négociations étaient lancées !


KoalaVolant
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26960-ft-suisou-hayato
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26955-presentation-de-suisou-h
Un point pour Hayato qui souligne aux moins à nos vis à vis qu'il s'est renseigné sur la partie adverse, et que si on veut le duper il va falloir un peu plus d'efforts que de coutumes. Et probablement aussi s'interroger sur la source d'où il tient ses informations.

De mon coté, jouant les gros bras redoutables, je me contente de soigner mon regard froid et mon sourire le plus sadique au moment ou vrai et faux chef de clan notent mon nom et reviennent me jauger à la hausse plutôt que comme une simple garde du corps fan de costumes archaïques. Ouais les gars, je compte dans les alliés de poids, et ça devrait vous faire soigneusement réfléchir à l'évaluation donné à Hayato l'inconnu, parce qu'il semble évident que si personne ne le connait, lui connait du monde...

Si les chefs ne bronchent pas et se maitrisent comme de vrais professionnels du bluff, j'ai au moins la petite satisfaction de voir les gardes du corps se tendre méchamment en faisant le point. Si l'affaire dégénère ici, ces deux la viennent de comprendre qu'ils n'étaient peut être plus les pires requins du coin.

- Bon, on a le discours préliminaire et la suite semble assez évidente. Depuis les Tempiesta, on commence à avoir l'habitude de ce genre de plan foireux. Alors je propose qu'on passe directement aux points qui fâchent, et qui sont toujours les mêmes a chaque fois qu'un touriste débarque ici avec des idées de grandeur et de prise de contrôle.

Qu'est ce nous avons a gagner d'une unification ou nous passons d'un contrôle que nous pourrions avoir a un contrôle que nous n'aurons plus jamais ? Ou pour être plus clair, pourquoi préférer une unification ou nous devenons des sous fifres, plutôt que la situation d'aujourd'hui, ou, même si nous partageons le pouvoir, nous sommes les seuls seigneurs et maitres de notre domaine ?

  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine

OPA hostile – partie 3

Deux esprits calmes, pragmatiques et scientifiques se tenaient devant lui. C'était là une aubaine inespérée. Durant leurs entrainements, Dash et Hayato avaient passé en revue tous les types de personnalités possibles, et les stratégies à adopter en réponse à ce qu'ils verraient. Fort évidemment, "l'émotionnel sanguin" était le pire interlocuteur sur lequel on pouvait tomber, alors que l'homme avisé, rationnel et posé, pouvait être maintenu sur la table des négociations bien plus facilement. Le tout était de trouver son « Pourquoi » et de l'utiliser comme un levier. Pourquoi était il dans les affaires ? Pourquoi cherchait il à s'élever au dessus de la masse ? Pourquoi frémissait-il ? Pourquoi avait il accepté son invitation ? Pourquoi accepterait-il de se joindre à lui ? Chacune de ces questions avait été explorée, usant des talents combinés des membres de son clan : infiltration, logistique, déduction, sens des affaires, pragmatisme, excentricité pour obtenir des réponses adaptées à chaque type de négociation... En unissant leurs forces, mais aussi en utilisant le clan Wave pour payer Louli, la fameuse informatrice de Carcinomia, le clan Suisou avait réussi à déterrer tout ce qu'il leur fallait. À présent face au duo, il leur fallait choisir la marche à suivre.

Cependant, il leur fallait encore creuser le fonctionnement de leurs interlocuteurs. Aussi, le bretteur louvoya :


- Selon vous, « Il vaut mieux être le bec du coq que la queue du taureau », si je comprends bien ?
- Je ne l'aurais pas dit comme ça, mais oui, abonda Barnaby. Qui voudrait être un larbin, quand il peut être un souverain ?
- Trois types de personnes, de mon expérience. Ceux qui comprennent les limites de leurs capacités, et se rangent sous une bannière plus puissante. Ceux qui sont inspirés par un leader, au point d'adhérer à ses ambitions et ses rêves, pour y lier étroitement les leurs. Ceux avec une vision long terme, capable de ranger leur ego pour faire croire leurs intérêts.
- Belle tentative de manipulation, Hayato ! grinça le faux Anthony.
- Non... il est sérieux, comprit Barnaby.
- Oi ! T'oses parler d'ego à ranger, en nous sortant calmement que tu vas nous inspirer ? Tout ce que je vois, c'est du vent, des tentatives d'intimidation et rien de concret !


Contrairement à ce qu'ils auraient pu penser, ce fut le représentant du clan Avast qui sortit les crocs, tandis que le chef du clan Omega se prit le menton un instant pour réfléchir. Alors que l'imposteur interpellait son collègue pour demander du soutien, ce dernier planta ses yeux dans ceux d'Hayato. Il y décerna un calme olympien, une confiance inébranlable et une assurance réelle. Un silence pesant s'installa soudain dans l'assemblée, tandis que les têtes pensantes des clans Omega et Suisou se jaugeaient du regard. Enfin, Barnaby White plissa les yeux et lança :


- J'attends toujours une réponse concrète à ma question, pas une explication généraliste.


À sa droite, Dash se racla la gorge une fois, puis toussota trois fois, avant de s'excuser.


« La première, puis la troisième option ? », releva en pensée le chef de clan. « Pourquoi pas. C'est risqué, mais cela nous permettrait de partir sur des bases saines... ou de les éliminer ici, et maintenant, en cas de déconvenue. »


Hayato hocha la tête. Un œil extérieur n'y aurait juste vu qu'une réponse muette à la demande de Barnaby : expliquer la valeur ajoutée du clan Suisou, par rapport à la pseudo main mise obtenue par les cinq clans de Carcinomia. Ils étaient loin de se douter qu'il s'agissait d'une coordination invisible. L'épéiste reprit la parole :


- Vos clans respectifs sont capables de prouesses technologiques et scientifiques immenses, c'est un fait. Je note néanmoins des choix stratégiques optimisables. Par exemple, la distribution de produit du clan Omega gagnerait en efficacité, en utilisant des oiseaux de Torino.
- Des « oiseaux de Torino » ? releva Barnaby, déboussolé.
- Ce sont des oiseaux géants, que l'on peut apprivoiser et dresser, afin d'en faire des coursiers insaisissables dans les airs. Ils traversent les Blues, Red Line, Grand Line et Calm Belt sans aucun problème. Je dispose d'un contact qui pourrait vous aider et, ainsi, étendre l'échelle de vos clients, réduire le risque des transports et accélérer la vitesse d'acheminement de vos produits.


Un bruit s'éleva soudain du Den Den Mushi, avant que l'homme du clan Avast ne reprenne la parole :


- Le boss demande ce que vous auriez à proposer pour lui.
- Vous êtes un expert en technologie, mais votre catalogue de produits est malgré tout limité à un seul pan. C'est une manière simple de faire le tri dans vos clients, et de s'assurer de votre hégémonie dans le domaine en se focalisant sur une seule classe d'actifs. Cependant, malgré vos marges importantes, cela limite votre nombre de prospects. Vous pourriez sans mal développer votre offre avec une section attenante à la technologie... Connaissez vous le chirurgien ressortissant de Zaun, « Otto Walsz » ?
- Il est mort dans un assaut de la marine, sur Zaun.


Avec un sourire, Hayato glissa :


- Non. Il est retenu au bagne de Tequila Wolf, sur East Blue. J'imagine que je n'ai pas besoin de vous expliquer où je veux en venir ?


Dash, Lamia et Hayato purent sans mal voir les yeux de l'escargophone s'écarquiller, tandis que sa bouche s'ouvrait dans un grand « O ».


- Ce ne sont que des exemples parmi tant d'autres. Le contrôle amène une certaine sécurité, mais limite les capacités de progression au delà d'un certain cap. Vous avez dû le ressentir... faire croitre de manière exponentielle son entreprise est difficile, sans les outils, les contacts et les connaissances adéquates. Vous êtes des pointures dans vos domaines respectifs et, pour ce simple fait, méritez toute ma considération. De mon coté, je ne suis ni chimiste ni ingénieur... mais je suis un expert dans le monde des affaires. Je vois des opportunités, des alternatives et des mécanismes là où d'autres butteraient.


Après un bref silence, le guerrier se lança dans un virage serré. Il reprit d'une voix posée :


- Vous ne pouvez ne pouvez pas réaliser tout votre potentiel dans les conditions actuelles.
- Les « conditions actuelles » ? releva l'imposteur avec un rictus.
- Vous voulez dire les disparitions dont vous êtes responsables, les marchandises qui nous sont volées et le blocus sur l'île ? mordit presque Barnaby.
- C'est un dommage collatéral, de nos actions débutées contre les clans Burn et Darkness.


L'intervention de Dash, immédiate et millimétrée, eut le mérite de faire vaciller leurs deux interlocuteurs. Sans doute s'étaient ils attendu à ce que les parvenus tentent de leur mentir, mais c'eut été bien mal connaître Hayato. Dash et lui-même s'étaient préparé à cette éventualité : Matsuri et Zack avaient beau être talentueux, ils n'étaient pas à l'abri d'une erreur. Qui plus est, il restait aussi la possibilité d'un bluff. Le timing de leur arrivée pouvait être suspect et, compte tenu de la réputation de Barnaby, son intelligence avait pu joindre les points sans trop de difficulté pour émettre cette hypothèse. Même s'ils n'avaient pas vraiment pu remonter jusqu'à eux, l'épéiste avait déjà prévu de leur expliquer la situation. Ce dernier inclina la tête, en guise d'excuse, mais fut interrompu avant de continuer ses pourparlers :


- Non mais c'est une plaisanterie ?! s'écria le chef du clan Omega. Vous nous volez, et maintenant vous voulez qu'on vous fasse confiance ?
- J'avoue que je ne vous suis pas non plus... « les gars », ironisa le faux Anthony.
- Vos marchandises sont stockées dans l'entrepôt à coté de celui-ci, leur confia Dash. Quel que soit votre décision, vous repartirez avec dès ce soir.


La jeune femme leur lança à chacun une clé ouvrant les lourdes portes du bâtiment. Devant leurs mines éberluées, Hayato reprit calmement :


- Nous avons pour principe l'honnêteté, envers les Hommes de valeurs. Si vous vous rangez sans aucun doute dans cette catégorie, il n'en est malheureusement pas de même concernant X-Bronze et Foster Red. Nous sommes pressés par le temps, alors nous avons choisi ce moyen, afin d'obtenir une entrevue avec deux chefs de clan aux capacités hors du commun.
- Cet entrepôt appartient au clan Wave... réalisa soudain le faux Anthony.
- Maintenant que tu le dis... Johnny a été ferré ?
- Johnny Blue est devenu un partenaire de notre clan, en effet. Vous savez ce que nous avons à vous offrir d'un point de vue commercial. Maintenant, laissez moi être parfaitement clair. Si vos deux clans et celui de Johnny sont extrêmement intéressants, il n'en va pas de même pour les clans Burn et Darkness.
- Oi oi... me dit pas...
- Sérieusement ?
- Nous allons les rayer de la carte dans la semaine, au premier faux pas qu'ils feront. Outre vous amener à négocier avec nous, nos actions précédentes cherchaient également à les pousser à l'erreur. Maintenant, comme vous l'avez déjà dit, nous avons tous un emploi du temps chargé. J'aimerais recentrer le débat sur notre affaire en cours. Si vous avez des questions, le moment semble opportun pour les poser.


Sans se départir de son calme, l'outsider venait de sobrement affirmer qu'il allait détruire les deux clans les plus forts de l'île. Esbrouffe ? Promesse en l'air ? Inconscience ? Ou tout simplement assurance ? La somme d'informations à digérer s'avérait bien plus importante que les deux chefs de clans ne l'avaient escompté. Restait à savoir comment ils réagiraient.


KoalaVolant
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26960-ft-suisou-hayato
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26955-presentation-de-suisou-h
Barnaby est :
1-2 : Partant et convaincu
3-4 : Partant mais prudent
5 : Contre mais reste neutre en attendant de voir venir
6 : Contre et prévient immédiatement les deux autres clans.


Anthony est :
1-2 : Partant et convaincu
3-4 : Partant mais prudent
5 : Contre mais reste neutre en attendant de voir venir
6 : Contre et prévient immédiatement les deux autres clans.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine
Le membre 'Red' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'dé à 6 faces' : 2

--------------------------------

#2 'dé à 6 faces' : 4
    Hayato est un beau parleur, rien à dire, le genre qui sait convaincre des gens qu'il peut leur vendre ce qu'ils possèdent déjà. Et comme Red, le genre à rendre probable des avenirs radieux, tout en rendant négligeable et facile à contourner les obstacles sur la route. Des types comme ça, les écouter au lieu de leur mettre une balle dans le crane tout de suite, c'est déjà avoir presque perdu...

    C'était quoi la blague du Capitaine l'autre jour sur ces vieux apprentissages d'agent secret ? Ah oui. Il y a une technique pour détecter quand un agent du Cipher Pol ment, c'est quand ses lèvres bougent... Bonne vanne.  

    Et malgré ça quand il dit qu'il ment rarement parce que sur le long terme c'est toujours contre productif, les gens le croient. Stupéfiant. Et après ça il n'a plus qu'a indiquer de vagues directions, les grandes lignes d'un plan, et tout le monde s'empresse de se jeter la dedans a corps perdu, et ça marche. Enfin, souvent ça marche.

    En tout cas la main d'Hayato semble gagnante, il étale ses atouts et nos nouveaux amis encaissent, Hayato étale les avantages a gagner a rejoindre son jeu, se montre généreux tout de suite en rendant des cadeaux qui ne lui ont rien coutés tout en signalant la puissance et les renseignements qu'il possède. Un peu de bâton, beaucoup de carottes, et un énorme gâteau a gagner. Alors bien sur il y a des doutes, des questions, mais le simple fait de voir nos deux vis a vis s'intéresser à tout ça est déjà bon signe, ils mordent, ils sont ferrés, Hayato les tient au bout de sa ligne, et lui et sa copine ont parfaitement révisés pour avoir réponse à tout.

    Les dissensions entre les deux clans qui nous font face ? effacés par la perspective de se partager les deux clans qu'il restent. Le partage du pouvoir sur Carcinomia ? Important mais soudain négligeable au vu du marché extérieur délaissé par les troubles sur Zaun et l'élimination des familles de Manshon. La vraie puissance d' Hayato ? Bah, après tout il a un capitaine de Red à ses cotés, et le Capitaine Red est le putain d'empereur qui monte après avoir terrassé le plus méchant du club des quatre.

    La soirée avance, et vraiment, tout roule, au point que c'en est presque trop facile.

    - On dirait que tout ça semble plutôt impressionnant. Mais il reste quelque chose que vous n'avez pas encore abordé, et c'est un point si important que s'il n'est pas résolu de manière satisfaisante, nous nous contenterons de récupérer nos marchandises, de rentrer chez nous nous enfermer dans nos domaines avant de vous regarder mourir en tentant de conquérir le roc... Vous devinez ?
    Ce qui maintient actuellement la paix, et la répartition des territoires avec une violence minimale entre les cinq clans sur Carcinomia.
    - Les énigmatiques. Et si vous avez l'air surpris de ce nom nous partons tout de suite et vous êtes déja tous morts...


    Dernière édition par Red le Mer 19 Juin 2024 - 8:30, édité 1 fois
    • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
    • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine

    OPA hostile – partie 3

    Hayato et Dash pouvaient presque sentir les rouages des deux esprits en face d'eux s'actionner. Si leurs expressions faciales ne recelaient aucune information, les deux sbires à leur cotés échangèrent subrepticement un coup d'oeil entendu. Évidemment, les offres faites aux deux chefs de clans n'étaient pas improvisées. Loin de là. Elles avaient été soigneusement calibrées pour être alléchantes et réalistes, avant de laisser poindre le nœud du problème : la guerre avec les clans Burn et Darkness. Comme ils s'y attendaient, on leur opposa rapidement la plus douloureuse épine coincée dans leurs pieds : les Enigmatiques. Avec un sourire, Hayato reprit la parole :


    - La réputation des assassins locaux n'est plus à faire, nous en sommes parfaitement conscients. Pour autant, la famille Valthane nous a déjà introduits auprès de Jomiar afin de négocier les conditions de leur coopération. Jomiar et Dhorom n'apprécient pas le nouveau chef du clan Darkness, vous le savez aussi bien que moi. Nous sommes donc arrivés à un accord, qui les tiendra loin de l'affrontement avec X-Bronze.
    - Dit comme ça, tout semble si simple... ricana Barnaby.
    - Un peu trop même... surenchérit le faux Anthony d'un air revêche. Qui nous dit que c'est vrai ? Je veux dire, personne vous connait, vous débarquez avec toutes les solutions sur le tapis avant même qu'on y pense ? Ça semble un peu trop beau pour être vrai, vous croyez pas ?


    La réflexion fit sourire l'épéiste. Alors qu'Hayato cherchait une tournure simple et diplomatique, Dash fut plus rapide :


    - On est pas venu enfiler des perles, vous savez ? C'est normal d'être préparés, bien renseignés et efficaces dans ce genre de situation. Ça s'appelle « être professionnel ». Maintenant, si vous avez des perles, je suis quand même preneuse, hein...
    - Ce que ma charmante partenaire essaye de vous dire... rattrapa bien vite Hayato. C'est que nous comprenons la dangerosité de notre entreprise. Loin de nous l'idée de nous jeter dans la gueule du loup, la fleur au fusil et la tête pleine de rêves. Donc, nous n'avons rien laissé au hasard et nous sommes organisés en conséquence.
    - C'est ce que j'ai dit, fit mine de bouder l'ex-chasseuse de primes.


    Le bretteur se gratta l'arrière du crane avec un sourire niais, avant de reporter son attention sur les quatre émissaires en face de lui. Les gardes du corps s'agitaient, mais les têtes pensantes restaient coites. Alors que Barnaby et l'imposteur réfléchissaient, une ombre passa un bref instant au niveau d'une fenêtre, sur la gauche d'Hayato. Ce dernier resta maitre de son corps et tenta de n'en rien laisser paraître, mais il n'aimait pas ce qu'il avait entrevu. Il tendit l'oreille et utilisa sa vision périphérique pour surveiller la zone en question. Lorsqu'il entendit un bruit étouffé derrière la fenêtre, sa réponse ne se fit pas attendre.

    D'un coup sec, il dégaina, envoya une lame d'air, puis rengaina dans le même mouvement fluide.

    L'attaque à distance fendit le mur comme s'il avait été construit avec des mottes de beurre. Un pan de briques s'effondra et un cri de douleur s'éleva sous les gravats. L'instant suivant, Dash s'élançait. Elle n'avait pas besoin de recevoir d'ordre pour comprendre la situation. L'esprit vif de la jeune femme avait relié les points sans aucun souci. De son coté, Hayato leva les mains en signe d'appaisement, tandis que les quatre personnes en face de lui s'étaient mis en garde. Des débris s'extirpa une ombre, qui commença à s'enfuir, non sans lâcher un ostensible juron.


    - Ramène-le vivant, Dash ! lança Hayato.


    Mais déjà, la jeune femme s'élançait à la poursuite de l'espion qui avait tenté de les débusquer. De son coté, le guerrier se tourna vers ses invités et inclina légèrement la tête, avant de reprendre la parole :


    - Mes excuses pour cette frayeur, mais je ne pouvais pas décemment laisser une oreille indiscrète officier en paix. Je suis par contre surpris qu'un espion ait réussi à nous retrouver. Je ne pensais pas avoir été suivi.


    D'un regard, Hayato interrogea Lamia. Peut être les sens aiguisés de la flibustière avaient-ils perçu des indices qui lui avaient échappé ? Comment les avait-il filés ? Ou, pire, comment les avait-il retrouvés ? En tout état de cause, cela n'augurait rien de bon.


    KoalaVolant
    • https://www.onepiece-requiem.net/t26960-ft-suisou-hayato
    • https://www.onepiece-requiem.net/t26955-presentation-de-suisou-h
    De fait, s'l y a quelqu'un qui traine dans le coin, c'est que quelqu'un est au courant. Alors nous somme à Carcinomia donc on peut toujours tabler sur une surveillance opportuniste d'un type qui aurait juste remarqué par hasard les préparatifs de la rencontre et qui aurait décidé de laisser trainer un œil pour voir s'il n'y avait pas moyen d'en tirer des berrys, mais il vaut mieux postuler que le problème est plus sérieux. Il y a finalement beaucoup de gens au courant de cette rencontre, après tout, Johnny pourrait vouloir comparer notre résumé avec le sien, et nos deux invités pourraient avoir prévu de renforts en cas de piège. Et évidemment, n'importe lequel de ses trois la pourrait aussi être en train de jouer double jeu et de rencarder un de nos ennemis en prime.

    De l'extérieur un cri d'alarme est soudain coupé net par une lame et se termine en gargouillis sordide. Dash a rejoint sa cible et n'a pas respecté sa consigne. Ce qui, venant d'une jeune fille aussi discipliné et efficace ne peut dire qu'une chose.

    - Il n'était pas seul.

    Et confirmant immédiatement mes paroles, une série de sifflements brefs viennent se répercuter dans les rues, accompagnants les bruits de pas furtifs de types en train de se rameuter d'un peu partout en filant vers l'entrepôt. Des types dont les silhouettes se profilent bien vite dans la bréche crée par hayato. Des silhouettes faméliques et difformes immédiatement reconnaissable par les locaux.

    - Des accrocs au régime !
    - Je vote pour le clan Burns...

    Il faut croire que j'ai manqué de discrétion à l'arène ? Peut être. Mais il y a tellement de failles de sécurité possible que postuler la dessus n'a guère de sens, mieux vaut interroger les types qui s'en sortiront vivant.

    En tout cas, on va pouvoir évaluer ce que valent les gardes du corps de nos nouveaux amis. Et vu la horde de monstres avides de sang qui nous tombent dessus, j'espére qu'ils seront bons !
    • https://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
    • https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-termine