AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment :
Pack Gaming MSI PC Portable 15,6″ i7 RAM 8Go + ...
Voir le deal
1099.99 €

Des esclaves en cavale

Oswald Jenkins
Oswald Jenkins
••• Commodore •••
Double Face

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Rhino Storms

Feuille de personnage
Dorikis: 7115
Popularité: -413
Intégrité: -400

Dim 1 Jan 2012 - 14:58

Qu’est-ce qu’y pouvait faire chaud ici. Le soleil tapait fort et même l’air marin ne semblait pouvoir apaiser la canicule qui frappait l’île aux esclaves. Et qu’est-ce que je foutais ici moi en plus? J’avais jamais d’mandé à être foutu sur une île pleine de paumés et de marins! Ah ouais, c’est vrai. C’est la soixante-je-sais-plus-combien-tième division qui requerrait ma présence en tant que charpentier supplémentaire sur les chantiers de reconstruction de l’île. Je comprenais vraiment pas le Gouvernement dans ses choix politiques, j’avais appris l’aut’ jour que l’île avait été saccagée par les troupes de la Marine, et que maintenant c’était les mêmes personnes qui réparaient le bordel. Pourquoi exploser une île si y faut la reconstruire après? J’me tapais la façade arrière d’un entrepôt depuis hier soir avec deux autres soldats et une trentaine d’esclaves qui apportaient des planches ou jouaient aux singes dans les échafaudages. Les tâches les plus difficiles j’me les réservais pour pas avoir à perdre du temps à cogner sur un esclave qu’y a pas bien fait son job ou encore à reconstruire se qu’il avait pété. En fait, les esclaves, sur mon chantier on sentait bien qu’ils étaient en pause plus qu’aut’ choses. Perso, j’en avait rien à foutre et j’voulais juste finir mon job au plus tôt pour pouvoir prendre la mer jusqu’au nord. Les esclaves, moi, bof j’vois pas s’qu’y ont fait pour l’être et ça m’regarde pas. Moi les droits d’l’homme c’est pas un problème et j’me fou un peu de s’que peuvent vivre ces bougres. Des remords? Des mauvaises pensées? Pas une miette. Mais une sale envie de finir mon boulot illico pour passer à un autre chantier pour ultérieurement me retrouver loin de cette chaleur sèche et de ce vent marin torride.
Bon, faut bien clouer alors clouons. Je levai mon marteau dans les airs quand une étrange détonation m’fit sursauter.

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHH MON POUCEEEEEUUUUUUHHH!«Hahaha t’as l’air d’un sale idiot maintenant hahaha! »
Des milliards d’aiguilles de douleurs perforèrent mon pouce gauche, envoyant une onde de choc de souffrance à mon cerveau pour finalement informer mon corps du mal imminent qui l’abordait. Ce que ça pouvait faire mal.

« C’est un peu cliché ça , le charpentier qui se fait déranger durant son travail et qui finit en se suçant le pouce! »
-La ferme Dark, oh p’tin qu’ça fait mal!
-Un problème m’sieur Jenkins?
-Non…non…aïeuuuh…passe moi dont cette planche s’te plaît.
Le mec me tendit la planche à bout de bras pour que de l’échafaudage je l’attrape… pour la lui relancer en pleine tronche.
-Qu’est-ce qui à foutu c’bouquant de tout à l’heure?! On aurait dit un coup de feu!
Merde, j’avais lancé trop fort. Le mec était au sol et gémissait de douleur en tenant à deux mains son nez en sang. Il était inutile maintenant, j’devais trouver quelqu’un d’autre pour m’répondre. L’autre marin voudrait plus m’parler parce que j’avais pété l’nez d’son copain mais peut-être qu’un des esclaves qui r’gardait la scène pourrait m’répondre. L’un dormait, deux autres jouaient aux cartes. Quatre transportaient des planches de bois pour les amener près de l’échafaud. Bref, aussi bien demander à celui le moins occupé. Je pris le mec qui dormais par un pied et le levai dans les airs… Pour le laisser r’tomber.
« Idiot, il dormait, il a rien entendu c’est clair! »
-Ben maintenant il est réveillé.

Je me tournai vers les deux bougres qui jouaient aux cartes qui riaient du tour que j’avais joué à leur copain somnolent.
-C’était quoi le coup de feu?
Ils n’eurent pas le temps de répondre. Une patrouille de marins passa en courant vers le QG en criant à tous près de l’axe principal où je construisais mon entrepôt.
TOUTES LES UNITÉS ! ON BOUGE! DES PIRATES ONT KIDNAPPÉ UNE CINQUANTAINE D’ESCLAVES! ATTRAPEZ-LES À TOUT PRIX!

Un sourire carnassier fendit mon visage à l’écoute de cette annonce. Enfin un peu d’action. Sans même donner un ordre à qui qu’se soit sur le chantier je pris mes jambes à mon cou vers le port. Je traversai la rue principale en mois d’une minute. Passant à travers les échafauds et les piles de planches, les murs de briques, les jarres et les caisses de vivres. Bref, une vraie course à obstacle dans la rue sablonneuse et poussiéreuse de l’île aux esclaves. Esclaves qui justement couraient dans tout les sens pour se cacher où s’enfuir de l’île. Bien bien, tout allait pour le mieux. Durant ma course j’en profitai pour détacher une peu ma chemise de lin et remonter mes pantalons de travail. Mes armes? Mes poings et mon bon vieux flingue de poignet qu’je gardais chargé à chaque jour.
Cinq minutes plus tard je sautais dans une tranchée du port avec d’autres soldats pour bloquer l’accès à une partie de la ville aux pirates. Tous les soldats, dans un silence mortel, flingue pointé vers la rue attendaient patiemment l’arrivée d’un quelconque assaillant. Un assaillant qui pourrait ne jamais venir ou qui pourrait fondre sur eux comme sur moi d’un instant à l’autre. À ma gauche, un mec avec un sabre à moitié dégainé patientait ,la respiration lente, les yeux mi-clos. À ma droite, le commandant Taiten jesaisplusquoi, normalement j’aurais pas su son nom mais un soldat à ses côtés avait proféré son nom y a quelques minutes, avant que le silence ne s’installe.

« Bon c’est long, tu vas encore attendre ici longtemps champion? »
-Je me disais justement la même chose.

Un coup de feu venant de l’est me donna mon signal de départ. Sans un seul ordre j’sautai à l’extérieur d’la tranchée et partit en furie vers le bruit du coup d’feu auquel d’autres répondirent rapidement. Bon, il était temps d’aller botter le cul de pirates!
https://www.onepiece-requiem.net/t3227-oswald-double-face-jenkins-t-as-un-probleme-avec-luihttps://www.onepiece-requiem.net/t3486-fiche-de-double-face
Yamamoto Kogaku
Yamamoto Kogaku
••• Commandant d'élite •••

♦ Équipage : The Dawn Swift

Feuille de personnage
Dorikis: 9422
Popularité: +1141
Intégrité: 1044

Lun 23 Jan 2012 - 21:05

Pour une fois et pour mon plus grand bonheur (quoique je me suis attaché à ces gars)mes hommes n'étaient pas là.J'étais venus assister à une de ces ventes aux enchères immonde où l'on vendait la vie des gens (Faut bien que je voie ce que j'allai interdire quand je prendrai le pouvoir). Cela m’avait dégouté, le vendeur préconisait tel ou telle utilisation pour les malheureux esclaves.Mais je ne pouvais rien faire et cela me dégoutait le plus .

Je profitai aussi de ce séjour à ordure-land (je parle de ceux qui font le commerce pas des esclaves)pour papoter avec un forgeron du coin mais je n’appris rien, l'ile était pauvre. Les esclaves rebapisait la ville et à les voir on comprenait qu'il travaillait au moin toute la journée et étaient nourris avec un bête morceau de pain et un peu d'eau.Je m’arrêtai à un petit resto ou je mangeais un ramen, je m’empiffrai à cause de mon impuissance face à un tel mal.

Un coup de feux retentit,quelque chose se passait.Une troupe de marin passa devant moi, quelqu'un me reconnut et me crias.

-TOUTES LES UNITÉS ! ON BOUGE! DES PIRATES ONT KIDNAPPÉ UNE CINQUANTAINE D’ESCLAVES! ATTRAPEZ-LES À TOUT PRIX!


Je pouvais enfin faire quelque chose : vaincre le pirates et faire en sorte que les esclaves s'enfuient.Je couru après les marins et j’entendis un des gars (celui qui m'avait reconnu) vanter mes quelques exploits au reste de la bande.

On arriva dans une tranché où nous nous y engouffrâmes en même temps qu'un autre groupe.je remarquai un gars pistolet au poing et...un gros pouce rouge . ON le traita de champion, il me regarda fixemeent avant de passer sur un autre gars.

-Yamamoto Kogaku

-oaui c'est lui ce gars a quelques exploits à son actifs.


Qusqu'ils avaient tous aujourd'hui, je suis pas une star, avec le pouce je dégainai et rengainai mon sabre dans un réflexe nerveux et respirai profondément pour me calmer, ce gars me faisait tellement penser à mes hommes je suis super pas encore extraordinaire. Si on me connaissait si bien je saurai difficilement libérer ces pauvres gars.

[b]*BANG[*/b]

Les pirates était la, le gars au gros pouce fonça en premier et je partis à sa suite si je pouvais tous les éclater avant l'arrivée des autre et libérer les esclaves (oui 3 secondes c'est assez).
https://www.onepiece-requiem.net/t2499-yamamoto-kogaku-dit-lame-fini-test-rp-finihttps://www.onepiece-requiem.net/t2619-fiche-de-yama
Oswald Jenkins
Oswald Jenkins
••• Commodore •••
Double Face

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Rhino Storms

Feuille de personnage
Dorikis: 7115
Popularité: -413
Intégrité: -400

Ven 27 Jan 2012 - 13:46

Si les autres m'avaient suivis, je n'le savais pas, j'étais bien trop occupé à courir et sauter tout en évitant les bâtiments inutiles au passage. Mais certains avaient dû quitter leur poste inutile dans l'est de la ville. La température était toujours torride, oppressante, mais je n'm'en souciait plus. Ce qui était important maintenant c'était de tabass... de capturer les pirates et de ramener les esclaves saints et saufs. Après le coup de feu que j'avais entendu dans la tranchée (probablement un coup de canon), plusieurs autres avaient suivi et maintenant, un immense boucant auditif me guidait tranquillement vers mon but.
"On dirait qu't'es pas seul mon gars"
Un rapide coup d'oeil vers l'arrière me confirma que quelqu'un d'autre courait dans la rue derrière moi, ne se souciant pas lui non plus des conditions de batailles chiantes et dérangeantes. C'était le mec au sabre, il semblait sûr de lui et se dirigeait avec ardeur vers les combats. Ça allait être intéressant, très intéressant, j'me demandait même quel allait être mon objectif principal, libérer les esclaves capturés, ou vaincre les pirates ravisseurs. Ça je le saurais sur place et selon la situation, je ferais une décision.
Je contournai rapidement une quincaillerie pour arriver sur la plage, là c'tait le chaos total. Trois bateaux étaient ancrés près de la plage, d'où arrivaient des pirates armés jusqu'au dents qui couraient vers les marines, qui chargeaient à leur tour dans un hasard questionnable sur à qui appartiendrait la victoire. Pour ponctuer le tout, au dessus des têtes des combattants , un échange impressionnant de coups de feus avait lieu, boulets et plombs partants des navires pirates pour aller se fracasser sur le QG comme les bateaux eux même subissaient des dégâts. De plus, on dirait bien que certaines informations avaient été faussées, c'n'était pas une cinquantaine mais bien une centaine d'esclaves qui avaient été enlevé, la plupart étaient encore en train d'embarquer à bord des navires, ce qui me donna une bonne idée de leur nombre. Bref, la situation semblait désastreuse, un chaos sans but avait lieu sur la plage et j'avais mal à la tête à cause des coups de canon.
"Bon alors qu'est-c't'attends?"
-T'as bein raison Dark, C'EST PARTIT!
Puis, rejoins par l'homme au sabre, je m'élançai dans la mêlée.

Spoiler:
 
https://www.onepiece-requiem.net/t3227-oswald-double-face-jenkins-t-as-un-probleme-avec-luihttps://www.onepiece-requiem.net/t3486-fiche-de-double-face
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1