AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -33%
Casque Gaming Kraken X de Razer à prix ...
Voir le deal
39.99 €

Mission café [1623]

Yukikurai
Yukikurai
No-Body
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Clock Work

Feuille de personnage
Dorikis: 6731
Popularité: 657
Intégrité: -415

Mar 3 Avr 2012 - 23:39

Ordre de mission récupérer ici
Yukikurai sortit donc de la base avec son ordre de mission à remettre au chef du de l'intrépide, navire de livraison de la révolution. Il se rendit directement au port où il trouva l'intrépide amarré. Il monta à bord et entra dans la cabine du capitaine Walace.

« Bonjour capitaine, je vous amène une mission qu'on m'a refilée. »

« Yo l'homme invisible, j'espère que c'est une bonne mission que tu me ramènes là. Faits moi voir les instructions que tu as reçues. »

Le jeune le tendit le bout de papier qu'il avait lui-même reçu du chef barman. En le lisant Walace fit une tête pas très réjouie. Il soupira longuement.

« Encore une demande farfelue de la section scientifique. Nous demander de livrer du café c'est honteux. C'est bien parce qu'il fabrique de temps en temps des trucs utiles. Mais pour une mission pourrie comme ça, je te la laisse. Je ne ferai que diriger le navire tu te charges du reste. »

« Ho, merci capitaine. J'aime bien diriger des petites missions de temps en temps. Vous le regretterez pas. »

« J'y compte bien. Allez reste pas planté là, prends deux, trois hommes et commence à charger ce foutu café. »

Bakasaru sortit de la cabine du capitaine tout content. Il prit quelques hommes avec lui et commença à acheminer les sacs de café. Le seul hic était que le café était stocké dans trois magasins différents qui servent de couverture au réseau. Il dut donc se rendre d'abord dans la première boutique où l'information n'était pas encore parvenue. Ils durent téléphoner au centre de renseignement pour avoir confirmation. Cela prit bien cinq minutes. Quand le vendeur eut la confirmation par le den den mushi, il les autorisa à prendre la marchandise. Avant de raccrocher Yuki eut la présence d'esprit de demander qu'il informe les deux autres magasins avant son arrivée pour gagner du temps.

A chaque boutique, chacun repartait avec deux gros sacs rempli de café sur les épaules. De chaque boutique ils eurent environ cent kilos de grain de café, ce qui faisait bien les 300 annoncé par le service des communications. Il fallut plus de deux heures pour finalement mettre à bord le café demandé par la section scientifique. Pendant ce temps, Wallace avait fait revenir la quasi totalité de ses hommes. Comme le voyage allait s'avérer long, il fallait mieux prendre avec l'équipage complet, on ne sait jamais ce qui peut arriver. L'intrépide quitta le port d'Inu Town dans la demi-journée qui avait suivi l'appel. Ils durent embarqué outre le café de quoi mangé et boire pendant le temps du voyage allez retour. S'il arriverait vite à Manshon où il allait récupérer le Log Pose, il leur faudrait bien une semaine ou deux selon les conditions météorologiques pour rejoindre West Blue et l'archipel verte.


Dernière édition par Yukikurai le Dim 8 Avr 2012 - 16:42, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
Yukikurai
Yukikurai
No-Body
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Clock Work

Feuille de personnage
Dorikis: 6731
Popularité: 657
Intégrité: -415

Mer 4 Avr 2012 - 20:13

Les voyages sur North Blue n'était vraiment qu'une formalité pour l'intrépide et son équipage qui est habitué à le sillonner en tout sens. Il ne leur fallut que deux petits jours pour arriver en vue de l'île de Manshon. Ils finissaient d'amarrer le navire au port de l'île quand soudain le den-den-mushi du bateau sonna.

Bulululub Bululub Cotchac « Mushi, Mushi. »

« Ceci est un message urgent à tous les révolutionnaires à portée. Un groupe de pirate vient d'attaquer le stock de Manshon. Ils ont prit le log pose qu'on a eu tant de mal à récupérer. Il y avait parmi eux un homme de plus de deux mètres avec une crête rouge. Il faut récupérer le log pose au plus vite. »
« Ceci est un message urg... »
Gotchac!

C'était un message urgent qui était envoyé en boucle depuis l'endroit qui venait de se faire attaquer. Le Capitaine Wallace après avoir lâché une bordée de juron rassembla son équipage et leur expliqua la situation et l'ordre de retrouver le groupe qui venait de voler ce qu'il était venu chercher. Ils quittèrent le navire à la hâte. Yuki enfila son long manteau du côté brun. Il enfonça sa tête dans sa capuche, puis s'assura que son arme était bien fixée, ainsi que ces canon d'avant bras.

Les autres révolutionnaires s'étaient rués dans les rues tortueuses de Manshon. Bakasaru, lui préféra attendre en hauteur à l'entrée du port. En effet, lors de l'arrivée au port, il avait remarqué quelques navires qui devaient appartenir à des pirates. Depuis son toit, il scrutait les environs du port à la recherche d'un homme répondant à la description qu'il avait reçue. Au bout de six minutes, un homme avec une crête rouge entourer d'un groupe de personnes louches arrivèrent au port.

Yukikurai sauta de son perchoir et commença à filer le groupe qu'il venait de repérer. Il n'eut aucun mal à suivre les cheveux rouges qui dépassait au-dessus de la foule. Cette même foule lui offrait une bonne discrétion pour sa filature. De toute manière des pirates quand ça s'enfuit ça regard rarement derrière eux. Ils s'engouffrèrent sur un des navires que Yukikurai avait repéré en arrivant. Ayant identifié le navire sur lequel ils étaient montés, il chercha un endroit à l'abri des regards pour se jeter à l'eau. Il passa entre deux bateaux qui n'étaient pas fréquentés. Il regarda rapidement si on l'observait. Ça aurait été pas de chance que quelqu'un le regard quand on connaissait l'agitation qui régnait toujours à Manshon et compte tenu du fait que le manque de charisme chronique du jeune homme le rendait très peu repérable au milieu d'une foule. Personne ne l'épiait, il sauta à l'eau et commença à nager. Il devait atteindre le navire ennemi avant que celui-ci n'ait fini de quitter le port et ce sans se faire repérer. Il longea donc le navire derrière lequel il venait de plonger. Arrivé à vue de sa cible, il prit de grosse goulée d'air, puis plongea sous l'eau. Il nagea en apnée jusqu'à la coque du navire. Quand il ressortit la tête de l'eau, il reprit son souffle, car nagé tout habillé et avec sa cape était vraiment gênant.

Sur le bateau pirates, ça s'agitait ferme pour quitter l'île. Une fois son souffle reprit, Bakasaru fit le tour du bateau pour repérer un quelconque moyen de monter à bord. L'ancre n'était pas encore relevée. Il en profita pour grimper jusqu'au niveau du pont. Là, il se suspendit et attendit son heure. Il entendait tous les ordres et de temps en temps il tirait sur ses bras pour voir ce qu'il se passait. Tout en attendant que tous les pirates soient afféré avec la manœuvre du départ, Yuki se concentrait pour utiliser directement, sa technique de déplacement silencieux qu'il avait acquis durant ces années de chasses. Il se concentra aussi au maximum pour arriver à diminuer encore le peu présence et de charisme qu'il dégageait.

Il jeta un regard quand il entendit celui qui devait être le capitaine dire qu'il allait ranger le logpose dans son bureau. Il vit l'homme de la description rentrer dans la pièce centrale du bateau. Utilisant son Ryoko Kage il se propulsa sur le bateau. Il se déplaça aussi vite et discrètement que possible. Cette technique il la maitrisait assez bien et le plancher ne craqua pas sous ses pieds. Il atteignit la porte aussi vite que possible, dans un léger bruissement de cape. Dès qu'il eut la main sur la poignée, il entrouvrit la prote et se faufila par l'ouverture. Les pirates occupés avec les voiles et autres amarres ne virent pas passer le jeune homme. La seule chose qui trahissait son passage était les traces de pas humide qu'il avait laissé en passant. Le bruit que produisait la porte était un facteur que l'infiltré ne pouvait gérer, il dépendait de l'état de la porte elle-même.

Heureusement pour notre forgeron, elle ne grinçait que légèrement. Le capitaine se retourna tranquillement pour voir pourquoi on venait d'ouvrir sa porte. Ce temps de réaction lent permis à Yuki de se fondre dans le décor, dans un coin sombre. Alors que le capitaine de pacotille se retournait pour continuer ce qu'il faisait, Yuki surgit de l'ombre et lui envoya un gros pain dans la tempe. Cela ne suffit cependant pas à le faire s'effondrer le presque géant qui se retournait pour voir son agresseur. Yuki en profita pour lui envoyer un coup de genou sauté dans le ventre et le plier en deux. Une fois plié en deux, il prit sa tête en sandwich entre son poing et son genou, comme entre le marteau et l'enclume. Là, il s'effondra, le nez de la même couleur que ses cheveux. Bakasaru partit à la recherche du logpose qu'il trouva bien en évidence sur le bureau. Il attrapa l'objet et le mit dans une de ses poches. Il ajusta son capuchon et s'apprêta à sortir.

Pendant ce temps, un des hommes avait repéré les traces humides qui menaient au bureau du capitaine. Un petit groupe commençait à se former quand Yukikurai ouvrit la porte comme une fleur. Il se retrouva nez à nez avec des gens à l'air plutôt mauvais. D'un Tenshi Kage, il défonça la personne qui se trouvait dans son chemin. Cependant, les pirates était réactif et tentait de lui couper tout accès à la mer. Les premiers se jetèrent sur lui avec l'idée de lui faire voir ce qu'il en coute de les voler, eux, des pirates. Cela faisait sourire le révolutionnaire, car il était là pour la même raison, leur montré qu'on ne vole pas la révolution impunément. A part le capitaine qu'il venait d'assommer, ce n'était que des pirates des Blues. Yukikurai leur joua le coup du « tu me touches, ha non presque dommage ». Se servant de son Kitai, il esquivait au plus juste les coups qu'on lui portait. Ses rotations soustrayaient son corps de l'impact au dernier moment. Cela pouvait donner l'impression que son corps était immatériel et qu'il s'évaporait sous leurs coups. Il ne se contentait pas d'esquiver, il leur rendait la monnaie de leur pièce. Il ponctuait ses rotations par des coups de pieds ou de poings qui faisaient mouche.

Les pirates n'étaient pas si bête qu'on aurait pu le croire, voyant que le voleur était d'un tout autre niveau, ils lui tendirent un piège. Leur bateau possédait une cale avec une grille pour y accéder. Ils ouvrirent cette dernière pour l'y piéger le temps que leur capitaine ne se réveille. Ils attaquèrent intelligemment en faisant reculer de plus en plus Yukikurai vers le trou. Il esquiva une triple attaque en faisant un salto par au-dessus et il atterrit dans la cale. Surpris de tomber dans un trou en plein milieu du navire, il rata un peu sa réception ce qui le sonna un peu. Les pirates eux se dépêchèrent de refermer la grille menant à la cale. Ils éclatèrent de rire et lancèrent quelques inepties.

« Tu es fait comme un rat. HAHAHA! »
« Quand le capitaine que tu as lâchement eu par derrière se relèvera, tu vas morfler »


Ils pointèrent également leurs fusils par les trous de la grille pour tenir en joue le voleur. Yuki reprit ses esprits et analysa sa situation. Il était coincé dans une cale de bateau, il n'y avait rien pour remonter et de multiple canon le tenait en joue. Il décida donc d'explorer un peu la cale. Il y avait de la nourriture, de l'eau, de la poudre et oh un coffre. Il sortit son arme et s'attaqua à l'ouverture du coffre qui n'était pas cadenassé. Il s'ouvrit sans opposer de résistance. Il y avait là un joli petit paquet de pièce d'or. Il remplit ses poches au maximum et attacha le log à son poignet pour ne pas le perdre.

Après un moment de réflexion en fixant la paroi de bois qui le maintenait prisonnier, il décida qu'il allait tester ses progrès. Il se leva et chercha un endroit où il ne tomberait pas sur une des grosse poutre de la structure du bateau. Il sortit son Wakizashi et le tint à deux mains. Il se concentra et attaqua le bateau de toutes ses forces. Il porta deux coups en forme de croix qui laissèrent de profondes entailles. Il enchaina avec un Kyomei pour faire une ouverture par laquelle il pourrait passer. Ses coups de paume firent rompre le bois au niveau de l'attaque du sabre. Pas de chance pour lui, ce bateau possédait deux épaisseurs et il venait juste de passer la première. Le bruit duKyomei allait attirer leur curiosité, il devait se dépêcher. Il recommença l'opération pour la paroi extérieure plus épaisse. Après l'attaque au Wakizashi, de l'eau commençait déjà à s'infiltrer par le centre de la croix. Ici, il frappa moins vite lors de son Kyomei, attendant que la mer réponde au choc qu'il faisait. L'action faisant reculer un chouilla l'eau, la réaction qui en résultait, était un deuxième choc dans le sens opposé. La pression de l'eau l'aida à faire céder la coque du navire. Il venait de finir un trou d'une quarantaine de centimètre par lequel l'eau se déversait à tout allure.

Les chocs alertèrent les pirates qui descendirent voir. Ils purent voir que leur navire prenait l'eau. Ils commencèrent à tirer sur le Bakasaru qui attendait que l'eau soit montée pour que la pression diminue et lui permette de passer. L'eau était déjà pratiquement à la moitié de la hauteur du trou. Le débit était encore fort élevé, mais Yukikurai n'avait plus le choix d'attendre plus longtemps. Il prit sa respiration et se jeta de toutes ses forces dans le courant d'eau qui déferlait. Il agrippa ses mains au bord de la coque et tira de toutes ses forces pour résister au courant qui le ramenait dans la cale. C'est au prit d'un effort intense qu'il réussit à gagner la mer, évitant de surcroit les balles. S'il avait pu respirer, il aurait été essoufflé, mais il était encore en apnée. Et pour couronner le tout, il coulait à pic malgré le battement bientôt frénétique de ses jambes. Sentant que c'était ces poches qui le faisaient couler, il dut se résoudre à délester un peu ses poches s'il voulait survire. Après avoir jeté plus de la moitié de l'or qu'il avait dérobé, il arriva enfin à regagner la surface. Il put prendre une bouffée d'air qui lui fit le plus grand bien, mais mal en même temps. Il se sentait vivant avec son cœur battant à tout rompre et essouffler comme s'il venait de faire un intense effort en apnée. Il dut cependant replonger le plus vite possible pour ne pas se faire repérer par les pirates qu'il venait d'attaquer. Ces derniers avaient fort à faire avec la grosse voie d'eau qu'il avait dans leur bateau. Il y avait déjà près d'un mètre d'eau dans la cale.

Yuki enchaina les plongée en apnée et avança de bateau en bateau pour dissimuler ses remontées. Une fois, arrivé assez loin, il regagna la terre ferme. Il avait récupéré ce qu'ils étaient venus chercher, ils pouvaient donc reprendre la route vers West Blue. Mais pour cela, il devait attendre que tous les révolutionnaires du bateau reviennent. Il décida donc d'aller les chercher. Il entra dans une ruelle sombre et vide pour retourner sa veste du côté blanc. Il ne mit pas sa capuche, puis partit à la recherche de la dizaine de groupes révo qui sillonnaient les rues. Il lui fallut bien une heure pour retrouver tout le monde. Il croisa même le capitaine à qui il venait de récupérer son logpose. Ce dernier ne le reconnut pas, car il n'avait pas vu son visage et cherchait quelqu'un en brun pas en blanc. En plus, il n'avait même pas dû le voir passer malgré son manteau blanc, grâce à sa capacité spéciale qu'était son manque de charisme.

Une heure et demie après son arrivée à Manshon l'intrépide reprit la mer en direction de West Blue. Une fois le navire en mer, Yukikurai entreprit de raconter comment il avait récupéré le logpose pour passer le temps. Avant cela Wallace sonna à la boutique pour lui dire qu'ils avaient réussi à récupérer ce qu'ils étaient venus chercher. Ils étaient en route pour West Blue avec la commande de la section scientifique.

La suite
https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
Page 1 sur 1