Le Deal du moment : -40%
-40% sur le Pack Gaming Mario PDP Manette filaire + ...
Voir le deal
29.99 €

Tout ce qui brille n'est pas de l'or [ Pv : Zarechi ]

Ces derniers temps-ci, les affaires dans le milieu de la piraterie étaient vraiment dures. En effet, au moindre mauvais agissement de ma part, j'avais les soldats de la marine qui sautaient à la gorge tandis que la nourriture encore plus que l'argent faisait défaut. De plus comment comptais-je accomplir mes buts qui étaient à savoir<< être le plus grand bretteur au monde et dissoudre le gouvernement mondial >> si je n'étais même pas foutu de me faire remarquer par la marine et d'obtenir enfin une prime. Tsss.... Décidément, la vie de pirate n'était pas du tout de repos.

Cependant, ce qui semblait être une lueur d'espoir pour ma poire se présenta à mes oreilles. Dans une taverne à Hinu town, je fus abordé par un groupe de marchands qui me proposèrent un boulot dont le but était de me rendre dans une île voisine du nom d'Archipel vert et de faire une mission de reconnaissance dans la seconde montagne de l'île et de faire leur faire un rapport. Bien entendu, ma réponse fut immédiatement un non catégorique, j'étais un pirate, pas un putain d'explorateur. Mais, quand ces mêmes personnes me firent savoir la récompense pour cette petite virée qui était de 1.000.000 Berry, je ne pu m'empêcher de changer automatiquement d'avis et d'accepter la mission. Après tout ce n'était qu'une mission de reconnaissance, que pourrait-il m'arriver de pire ? De plus un peu d'argent ne me ferais pas du mal.

Ainsi donc, à bord de leur navire de marchands, mes employeurs m'amenèrent vers l'Archipel vert avant de me laisser sur la rive en me disant qu'ils m'attendraient là pendant trois jours et une fois ce délai passé, ils s'en iraient. Huun ! Ils avaient l'air un peu trop sur les nerfs pour une simple mission de reconnaissance, c'était bizarre.

Bref, je m'aventurai donc dans les entrailles de cette île, torse nu avec un chapeau de paille sur tête histoire de protéger de la forte canicule tout en forçant parfois le passage à travers les herbes avec quelques coups de lame. Quelques minutes plus tard, j'arrivai à proximité de la seconde montagne pour être témoin d'une scène un peu particulière. En effet un amas de squelettes était disposé autour de la seconde montagne.

Bougre de faux jetons à la sauce tartare, qu'est-ce que cela voulait-il bien dire ? Etais-ce finalement une bonne idée d'avoir accepté ce boulot ? Toutes ces questions traversèrent mon esprit avant que je ne puisse avancer sur cette montagne mystérieuse en décidant d'ignorer ce que mes yeux venaient juste de voir.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personne
Encore une virée inutile au compteur de l’équipage ! Soi-disant parce que Môssieur Aoï avait envie de se dégourdir les jambes, Drogo avait ordonné de débarquer sur une île dont j’ignorais totalement le nom et l’histoire ! Si ça avait été moi, le capitaine m’aurait rejeté avec toute l’amabilité du monde ! ‘Fin bref, nous avions donc jeté l’ancre sur cette île et, pour éviter d’avoir à nettoyer le plancher du bateau, je mentis en disant avoir besoin de produits pharmaceutiques. Bien sûr, mes trousses étaient pleines, depuis mes dernières courses, je n’avais eu besoin d’utiliser qu’un peu d’antidouleur pour des maux passagers.

DONC ! Tout ça pour dire … Que je m’étais posé le cul dans un bar miteux qui puait la sueur et les verrues en décompositions … Comment je connaissais l’odeur des verrues en décomposition ? Ahah ! Mystère ! Je m’étais donc commandé un saké, tandis qu’un homme, muni d’un grand manteau et d’un chapeau s’approcha de moi et commença à me parler à voix basse :


-Eh ... Psst !

-Mmh ? Hein ? Quoi ? C'est toi qui me parle ?


-Chut ! Pas si fort ! Tu as des sabres, tu sais te battre ?

-Ouais, mais j'ai pas envie de te casser la gueule, là, maintenant, tout de suite.

-Chut ! Pas si fort ! Je ne veux pas me battre, mais je veux que tu battes quelqu'un.

-Que je batte quelqu'un ? Explique-moi.

-Chut ! Pas si fort ! C'est

-T'as pas bientôt fini avec tes « chut ! Pas si fort ! » ?

-Chut ! Pas si fort !

-...

-J'ai entendu dire qu'un homme avait été envoyé sur l'archipel vert afin de faire une mission.

-Une mission ? Quel genre de mission ?

-Chut ! Pas si fort ! Une simple mission de reconnaissance, mais il y a une chose qu'il ne doit pas voir sur la montagne qu'il est censé explorer.

-Ah bon ? Et c'est quoi, ce truc ?

-Chut ! Pas si fort ! Et puis, tu n'as pas à le savoir. Tu veux bien accepter ? Il doit à tout prix être empêché de voir cette chose.

-Se sera sans moi.

-Chut ! Pas si fort ! Et pour 500 000 Berrys ?

-Je suis ton homme ! Où je dois aller ?

-Chut ! Pas si fort !

-Oh, tu commences à me saouler avec tes

-Chut ! Pas si fort ! Vas juste sur la 2ème montagne de l'archipel vert ! Tu trouveras une embarcation sur la rive derrière la taverne. Je t'attendrais ici, pour ton rapport avec l'argent.

-Ok, à plus !

-Chut ! Pas si fort !

Et se fut avec les yeux en forme de B que je partis en direction de l'embarcation désignée. J'avais même un chauffeur, tient ! Un homme un peu vieux vêtu d'une chemise blanche tâchée et déchirée et un pantalon de toile marron. Le parfait rescapé !

-Tu es le client ?

-Ouaip !

-Hein ? Parle plus fort !

-OUAIP !

-Ok, embarque !

-Ok, j'arrive.

-Hein ? Parle plus fort !

-Putain ... T'es en parfaite opposition avec l'autre du bar, tu sais ?

-Hein ? Parle plus fort !

-Gnnnnn ... AVANCE, PAPY !

-Oh ! Eh ! Un peu de respect pour tes ancêtres, p'tit con !

-Et ta sœur, elle a du respect ?

-Hein ? Parle plus fort !

Je ne lui répondis pas ... Tu parles d'embaucheurs ! Un homme qui veut que l'on chuchote uniquement et l'autre qui veut que l'on gueule comme des putois ! Ces deux là commençaient vraiment à me taper sur le système ! Et puis, je ne connaissais rien de ma cible.

-Dis, papy, comment est celui que je dois abattre ?

-Hein ? Parle plus fort !

-Gnnnnn !! MA CIBLE, ELLE EST COMMENT ?!

-C'est bon, pas la peine de brailler ! On ne sait quasiment rien de ta cible !

-QUOI ?!

-T'inquiète, on sait qu'il a les cheveux longs et qu'il possède l'un des grands meitous !

* Un possesseur de meitou ? Ça me rappelle vaguement quelque chose ... *


Nous finîmes donc par arriver sur ladite île. La chaleur était pesante et la végétation dense.

-Putain, c'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin !

-Hein ? Parle plus fort !

-ATTENDS-MOI LÀ, LE VIEUX !

-Du respect, p'tit con !

Je partis donc, seul, dans la végétation de l'île, sabre en main pour me faire un passage.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4378-fiche-de-zarechi-ozuka
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2867-zarechi-ozuka-prez-100-manque-validations
Malgré ces ossements qui ne présidaient rien de bon à l'égard des intrus dans ce côté de la montagne, je continuais mon bout de chemin en étant préparé à toute éventualité. Quelques longues minutes de marche plus tard, je tombais sur une chose qui pourrait bien suggérer que je n'étais pas le seul sur cette île. En effet, la fumée qui émanait au milieu d'un tas de branche par terre, près d'un sac de couchage, d'une carte et de deux flingues, semblait être la preuve qu'une personne était présente dans les parages tout récemment. Mais bon, le fait que l'endroit eu été aussi secoué et les traces de luttes que l'on pouvait voir sur le sol me firent comprendre qu'il y avait un affrontement entre deux personnes ici et plus important encore l'un d'eux n'était probablement pas un humain vu les énormes empreintes de pas qu'il y avait sur le sol. Bordel de merde, c'était quoi ce délire ?

Bref, je ramassai la carte histoire d'y jeter un coup d'oeil pour ensuite y remarquer qu'il y avait un endroit en particulier où il y avait une croix et c'était un peu plus loin vers le sud. Humm... Qu'est-ce que cela pouvait-il bien être ? Je pris ainsi la route vers cette emplacement en me servant de la carte comme guide.
Un peu plus tard j'arrivais vers cet endroit qui apparemment était une grotte, une grotte profonde bien lugubre et mystérieuse dont l'aspect ne disait rien qui vaille. Le genre de grotte qui abritait généralement des ours sauvages.
Guidé encore une fois de plus par la curiosité, je m'introduisis dans cette grotte, munis de ma précieuse afin de pouvoir me défendre si l'occasion se présentait. Quelques instants de marche plus tard, je fis la découverte de l'impensable.

- Bougre de crétin des Alpes, est-ce vraiment réel ?

M'écriais-je en voyant entassé dans un coin de la grotte plusieurs objets de valeur. En effet, il y avait par exemple des colliers en or, de l'argent, des vases, des coffres et même de l'argenterie qui attiraient toute mon attention à travers mes yeux étincelants de bonheur. Cependant, je redescendu sur terre après avoir entendu une personne m'appeller à quelques mètres derrière moi :

- A l'aide, aidez moi silvousplait avant que le monstre vert ne revienne !!

Je me retournai pour remarquer que cela venait d'un vieil homme ligoté tel un saucisson, la gueule en piteux état, qui se trouvait à côté de quelques cadavres dont certains était en train de se décomposer.

- Merde, qu'est-ce que......

Je n'eus même le temps de terminer quelque chose d'autre attira mon attention et cette fois-ci c'était des bruits de pas qui venaient vers notre direction. Et il s'est avéré que cet individu n'était personne d'autre que l'un de mes éternels rivals, Zarechi Ozuka.

- Toi ? Bordel de merde, on dirait bien que le destin prend un malin plaisir à croiser nos chemins.


Dis-je à son égard en brandissant ma lame vers sa direction avec une expression menaçante sur le visage qui ne présageait rien de bon pour sa personne :

- Quel mauvais vent t'amène ici ?... Camarade
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personne
La veste et la chemise autour de la taille, je tentais de me frayer un chemin dans la végétation abondante de cette île. J'avais beau découper tous les branchages présents autour de moi, certains continuaient toujours à me fouetter les côtes. J'avais beau marcher et marcher encore, je ne faisais que voir cette foutue montagne de loin ! De plus, je devais faire attention aux alentours. Une forêt telle que celle-là devait héberger bien des monstres et ce ne sont pas les bruits environnants qui vont prouver le contraire ! De partout provenaient des craquements, des cris de bêtes, des bruits de feuilles, ... Ce n'est pas très rassurant, tout ça ... Mais ce fut après une bonne heure de marche dans cette forêt tropicale que j'arrivais enfin au pied de cette imposante montagne. Elle paraissait plus grande vue d'en bas ... Mais c'est en prenant mon courage à deux mains que je commençais à grimper ce foutu morceau de caillou !

Maintenant, en plus de la chaleur accablante, de la végétation dense et du stress des bêtes sauvages venait s'ajouter la montée de l'imposant tas de terre et de pierre. Je n'en pouvais plus ! Déjà que je n'étais pas très enflé, alors là, j'allais tomber en squelette, tellement j'étais en train de suer ! Enfin ... Ce ne serait que rajouter aux ossements déjà présents ici ... En effet, lors de mon ascension, je remarquais un ossement sur ma route. Au début, je crus à une bête morte, mais dans ce cas, où est le reste du squelette ? Je ramassais l'os et, après une courte analyse, je pus découvrir que c'était un péroné. Mais ... En général, un péroné n'est pas censé se séparer de son tibia ... Je posais l'os et continuais à marcher, mais quelques mètres plus loin, un nouvel os se présenta à mes yeux. Pareil, je me baissais et le ramassa pour l'identifier. C'était un radius. Que faisait-il sans son cubitus ? Bordel, ça devient de plus en plus inquiétant !

Et c'est enfin, à environ un kilomètre du premier ossement découvert et après plusieurs os ignorés, que la vérité éclata à mes yeux. Une allée, entièrement recouverte de squelettes, se dessinait face à moi ! On ne pouvait pas faire un pas sans entendre un craquement osseux ! Et au bout de cette allée était présente, une grotte. Assez grande, par ailleurs ! Plus on s'approchait de celle-ci, plus le nombre de squelette devenaient important ! Une fois à l'intérieur de celle-ci, on pouvait distinguer une odeur putride de sang séché et de chair en décomposition. Une phrase dit que lorsqu'on a senti la mort, on n'en oublie jamais l'odeur ! Donc si c'est ça l'odeur de la mort, en effet, ça doit être compliqué de l'oublier, car elle pue !

Je m'enfonçais donc dans cette caverne en examinant les ossements au sol avant de me faire interrompre.


- Toi ? Bordel de merde, on dirait bien que le destin prend un malin plaisir à croiser nos chemins. Avait-il dit en pointant son meitou sur moi.

-Hein ? Disais-je en relevant la tête. HEIN ?! Mais ... Tu fous quoi ici, toi ?!

J'avais complètement oublié la mission.

- Quel mauvais vent t'amène ici ?... Camarade

*Ah oui ! La mission !*


-J'ai pour mission de t'anéantir ... Apparemment, il y a un truc que tu ne dois pas voir ici. Je sais pas ce que c'est, mais mon client n'a pas l'air de vouloir que ce soit découvert ! Et pour 1 000 000 de berry, j'suis pas près de te laisser le découvrir, eheh !
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4378-fiche-de-zarechi-ozuka
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2867-zarechi-ozuka-prez-100-manque-validations
Lorsqu'il m'annonça qu'on l'avait envoyé ici pour me faire la peau, je ne pu m'empêcher d'éclater de rire. Sérieusement, ils n'avaient pas pu trouver mieux pour me faire la peau que ce loup garou à la graisse de renoncule ? Et plus important encore, le fait que des individus veuillent m'empêcher de voir un truc sur cette île au point d'envoyer quelqu'un pour me tuer, prouvait que cette île renfermait belle et bien quelque chose de louche et ça, j'avais l'intention de le découvrir.Humm... Il fallait souligner que la curiosité était un vilain défaut chez moi.

Avec un sourire sournois au coin des lèvres, je dégainai lentement ma lame que je pointais par la suite à la direction de Zarechi comme pour le défier.

Tout ce qui brille n'est pas de l'or [ Pv :  Zarechi ] Uchiha10
-La dernière fois qu'on s'était vu, je t'avais promis de te botter le cul la prochaine que l'on se croiserait. Et à présent, laisse moi te montrer à quel point je suis un homme de parole.

A peine avais-je terminé ma phrase que je fonçais, vif comme un éclair, en direction de l'adversaire du jour en faisant un grand bond pour ensuite atterrir avec la lame prêt à fendre le crane du pirate. Il évita l'attaque et donna un coup de lame dans le vide qui visait à me décapiter d'un seul coup vif, mais heureusement j'anticipai le coup en me courbant. J'essayai par la suite de lui taillader le ventre, mais ce dernier fit une feinte vers le côté puis essaya de me découper en deux avant que je ne puisse contrer son attaque et ainsi nous croisions le fer à plusieurs reprises.

Tout ce qui brille n'est pas de l'or [ Pv :  Zarechi ] Tv_ico11
- Tu n'a jamais été à la hauteur Zarechi et tu ne le sera jamais. Je serais le plus grand bretteur de ce moOOONDE.

Lui criais-je en pleine face avant de prendre les devants du combat. En effet, en recevant sa lame, lors de nos échanges, je mis ma lame au contact de la sienne afin de la contrôler pour qu'il ne puisse pas frapper à nouveau. Les deux lames glissèrent l'un contre l'autre avant que je ne repousse violemment Zarechi vers l'arrière à un tel point qu'il perdit l'équilibre pendant une fraction de seconde. Je profitai de ce moment pour me jeter sur lui et effectuer cette attaque :

#Tornado slash
Kusanagi pivote sur lui meme , faisant tournoyer son arme afin d'augmenter la puissance de l'impact puis il execute un coup puissant du haut vers le bas visant a fendre le crane de l'adversaire .Il oblige l'attaquant a baisser sa garde


  • https://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personne
Kusanagi avait lancé l'assaut. Il se lança sur moi en me criant que je n'ai jamais été à la hauteur. C'est ce qu'il allait voir ! Il commença à m'attaquer en coup circulaire que je pus parer aisément, mais directement derrière, celui-ci éleva son arme dans les airs et l'abattit violemment en direction de mon crâne. Si je n'avais pas eu mon deuxième sabre, j'aurais actuellement été au sol, baignant dans mon propre sang et dans ma propre matière grise ! Cela dit, j'avais paré le coup vertical, mais cela ne voulait pas dire que j'avais évité tous les dégâts ! En effet, le coup paré avait été plus puissant que mes muscles d'avant-bras et donc, je me pris un coup sur la tête de mon propre plat de sabre ! Ce n'était pas la manière la plus classe de se prendre un coup, mais c'est certainement plus classe que de se faire fendre la boite crânienne !

C'est donc avec une légère bosse sur la tête que je partis à mon tour affronter l'ennemi. Il était encore dans sa position de fin d'attaque, sabre vers le bas, genoux pliés, et donc la frappe la plus adéquate pour moi serait de faire un coup vertical dans son dos. J'effectuais donc ce coup avec mes deux sabres, mais, à l'aide d'une agile roulade sur la droite, mon ennemi esquiva le coup et riposta d'un coup horizontal aux niveaux des chevilles. Sa capacité de déduction et d'action était incroyable ! Il arrivait à analyser la situation, frapper et anticiper mes mouvements dans un laps de temps très court ! Car oui, il avait prévu que je saute en l'air afin d'esquiver son coup et me donna donc un joli coup de pied dans le bassin en s'aidant de la vitesse de sa dernière attaque.

J'étais donc en plein vol plané en direction de la paroi humide de la grotte. Cela dit, son coup n'était pas étonnement puissant. Je pus donc arrêter mon vol à l'aide d'une main et prendre appui sur le mur pour me propulser. Cela dit, ça ne se passa pas comme prévu ! En effet, mon pied glissa sur le mur et ma trajectoire fut légèrement déviée vers le bas et cela, Kusanagi ne le prit pas en compte ! Il avait prévu une attaque au torse, comme je devais le faire, mais en réalité, je l'attaquais aux genoux avant de m'étaler lamentablement au sol. Je me mis rapidement sur pied et constatais que de son genou gauche coulait un filet de sang. Semblait pas contente, la bête !

Kusa’ rappliqua illico tandis que j’étais encore à la limite de retomber, mais je pus, grâce à mon agilité, esquiver un coup qui m’arracha seulement quelques cheveux à la place de ma tête. Mais qu’est-ce qu’il avait avec ma tête, sérieux ? Il compte me la réduire pour la mettre sur le pommeau de son sabre ? Je fis donc un agile salto arrière pour éviter le coup et reparti directement en Tiger Assault vers mon ennemi !


# Tiger Assault:
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4378-fiche-de-zarechi-ozuka
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2867-zarechi-ozuka-prez-100-manque-validations
Malgré que cela n'était pas aussi facile que ça pour sa poire, Zarechi fut en mesure de contrer mon " tornado slash". Humm... Apparemment il avait progressé dans l'art de manier le sabre depuis la dernière fois ? Mais il n'était pas certainement pas le seul et cela je comptais bien le lui prouver durant notre altercation.

Le bougre essaya de profiter de ma mauvaise posture pour m'atteindre, c'était une bonne manoeuvre, mais j'arrivais à lire à travers ses mouvements tel un livre grandement ouverte. Il était un peu trop prévisible.
Bref, c'est ainsi qu'après quelques instants d'altercation, Zarechi fit un grand saut dans les airs vers ma direction alors que j'étais sur le point de l'accueillir avec un bon coup de sabot qui alla heurta ses abdominaux. " Biim " Mon adversaire fut ainsi propulsé à l'arrière en direction de la paroi humide de la grotte.

Je fis un sprint vers lui, la lame brandit vers le haut prêt à pourfendre son torse, afin de profiter du fait qu'il était sur le point d'atterrir et donc il n'allait certainement pas être bien positionné. Une fois près de lui, j'effectuai un coup de lame dans le vide, mais le bougre réussit par on ne savait quel miracle évité le coup pour ensuite chuter par terre en m'infligeant une légère blessure au niveau du genou gauche. " Aiie ! L'enflure " Pensais-je en essayant de l'atteindre avec un autre coup de lame dans le vide à travers un petit sentiment de colère, mais le bougre réussit encore une fois à éviter le coup, bien qu'il y avait laissé quelques mèches de cheveux. Merde ! Toutes mes attaques échouaient au fur et à mesure face à ce zouave interplanétaire et cela commençait à vraiment me faire chier parce que c'était comme-ci j'essayais d'écraser une mouche à plusieurs reprises, mais en vain.

Bref, après avoir fait une petite acrobatie, Zarechi revint à la charge en augmentant cette fois-ci sa force brute. En effet, une fois à ma proximité, le bougre me pris par surprise à travers ses enchainements de coups de lame qui étaient tous aussi rapide les uns que les autres .J'essayais tant bien que mal de parer ses coups qui devenaient de plus en plus rapides et puissants avant de perdre le contrôle et d'encaisser une coupure au niveau de la joue. Pfiiou ! Ce fut chaud, un centimètre de plus et je perdais la tête.
Tout ce qui brille n'est pas de l'or [ Pv :  Zarechi ] Ee5f0810
Je me propulsai donc aussitôt vers l'arrière pour mettre un peu de distance entre nous et mieux me positionner. Décidément, on dirait bien que je l'avais un peu trop sous-estimé le bougre, mais bon ce fut une erreur tardivement compris que je m'apprêtais à rectifier en me donnant à fond contre lui.

- GWAAHAAAAAAAAAAAAA !!!!!

Un genre de rugissement horrible et terrifiant qui venait de l'extérieur de la grotte attira mon attention à un tel point que pendant une fraction de seconde j'avais oublié la présence de mon adversaire dans la grotte. Le vieil homme ligoté de tout à l'heure à travers une voix tremblante et paniqué s'adressa à nous sur ces mots :

- Putain de merde ! Il est de retour. Vous auriez dû vous tirez d'ici lorsque vous en aviez l'occasion, bandes d'abrutis. A présent c'est trop tard, on va tous mourir.

- De quoi tu parles vieil débris ?!?

rétorquais-je à son égard en m'avançant vers lui.

- Je parle de ce monstre vert qui se trouve sur cette île, jeune con.

Une fois près de lui, je l'empoignais en le tirant vers moi puis à travers un ton intimidant et menaçant je lui dis :

- Encore une fois, de quoi est-ce que tu parles ?

-Ook..ookay !! Calme toi gamin, je vais t'expliquer. Je fais partie d'un groupe de scientifique, travaillant secrétement pour le gouvernement mondial et vu que cette île semblait être quasiment déserte, nous menions des études ici sur un homme poisson afin de mieux comprendre cette race qui pourrait à l'avenir devenir une menace pour le genre humain. Cependant l'expérience s'est mal terminé et notre cobaye est devenu très dangereux, assoifé de sang et sauvage. Nous avons donc perdu le controle.
Expérience ? Homme poisson ? Est-ce la raison pour laquelle j'avais été envoyé sur cette île afin de faire une mission de reconnaissance qui tournait en faite autour de cette histoire de fou ? Ceci étant dit, le moment n'était pas aux bavardages et donc vu que je connaissais point la menace en question, je ferais mieux de plier bagage et de me tirer d'ici. Aujourd'hui n'était pas une bonne journée pour crever.


- On discutera de ça plus tard, vieux débris. Pour l'instant tu m'accompagnes.

Lui dis-je en coupant les cordes qui le retenaient à l'aide de mon kunaï. Avec un large sourire qui alla jusqu'à atteindre ses oreilles, le vieux me repondis à travers une voix de satisfaction :

- Ahh ! Merci, jeune homme. Je ne sais vraim.....

- Me remerci pas et garde plutôt le peu d'énergie qui te reste pour les évenements qui vont suivres.... Allez léve toi !

Lui dis-je en l'empoignant violemment par l'épaule pour le relever et le pousser à l'avant vers la sortie de la grotte.

- Aiie ! Calme toi, sale brute. Tss.. Vous ne respectez même plus vos ainés, je me demande où le monde va avec des jeunes comme vous.

- Vers où l'argent et le destin nous conduira. Maintenant fermes ta gueule et marche... Je m'occuperais de ton cas Zarechi, pour l'instant j'ai une ch...

- GWAAHAAAAAAAAA !!

Je n'avais même pas terminé ma phrase qu'un gigantesque individu, très musclé et tout vert avec la peau couverte de cicatrices, vint se planter brusquement à quelques mètres de nous, barrant ainsi la sortie. Il avait l'air très terrifiant et dangereux et il ne portait qu'un seul short.

- ENEMIIIIIIIIIIIIIII !!!


Cria-t-il en donnant un puissant coup de poing vers notre direction qui atteignit le vieil homme vu qu'il était devant moi. Le coup fut tellement violent que le vieil homme fut propulsé vers l'arrière en m'apportant par la même occasion avec lui lors de son vol plané. Le vieil homme mourut sur le coup tandis que j'étais encore au sol en me tordant de douleur. Bougre de faux jetons à la sauce de tartare, dans quoi m'étais-je encore fourré.
Spoiler:
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personne
Eheh ! Elle avait du répondant, la bête ! Et ça me plaisait ! Pour l'instant, nous étions tous les deux avec simplement deux ou trois blessures plus que bénignes. Mais ce qui arrivait semblait être quelque peu plus dangereux ...

- GWAAHAAAAAAAAA !!

-Gwaahaaaaaaa ? Comment ça, gwaahaaaaaaa ? GWAHAAAAA ! C'est quoi ce gros tas de muscle horrible !!!!

'Fin bon ... Je dis ça, mais il y a quelque temps, la dernière fois que j'ai vu Kusa' à vrai dire, je devais ressembler à ça ... Mais sans la couleur ! Mais il semblerait que le monstre n'en avait pas après moi. En effet, celui-ci se dirigea immédiatement vers le manieur de meitou sans même m'adresser un regard. D'après ce que disait le vieux, il semblerait que c'était une expérience foirée du fin fond de ce tunnel. Mais qui sait ce que cet endroit pouvait encore renfermer ... Lorsque je me retournais, je vis la bête verte donner un puissant coup de bras aux deux personnages et vu l'angle qu'avait prit la nuque du vieillard suite à sa chute sur une stalagmite, je ne pouvais douter de l'issu de son sort ... Kusanagi, lui, était au sol. Je le regardais droit dans les yeux et lui dit :

-Bon ! Mon cher Kusanagi, puisque tu as l'air de t'être trouvé un nouvel ami, je vais te laisser ! Cette caverne à l'air franchement intéressante et je suis curieux de voir le reste de celle-ci ! Allez, à plus !

Je fis quelques pas avant de m'arrêter brusquement. Quelque chose me fit perler une goutte de sueur sur ma tempe. Cette même chose me fit écarquiller les yeux à un point qu'on eu dit que mes yeux sortaient de ma tête ... Un assemblement de mots ce bousculèrent dans ma tête pour former une phrase ... Une phrase qui repassa moult et moult fois dans ma tête ... Celle du vieillard de l'autre île : « Il y a une chose qu'il ne doit pas voir sur la montagne qu'il est censé explorer. » ... Je me retournais, effrayé et dévisagea la gigantesque bête ... La chose ...

-Aaaaaaaah !!! Disais-je en pointant successivement le monstre et Kusanagi. Mon million de Berry est foutuuuuuuu !!! C’était ça que t’étais pas censé voir ! Bordel de bordel de bordel de bordel de bordel de bordel de meeeerde !! Bon ! Je m’occuperais de toi une fois que j’aurais fait le tour de cette caverne ! Gros machin, je compte sur toi pour le réduire en bouillie ! Je veux mon million de berry !

Puis, je tournais les talons afin de me renfoncer encore plus dans ce trou de roche obscurcie par l'humidité. Ce trou devenait de plus en plus noir. Ma vue baissait de plus en plus au fur-et-à-mesure que j'avançais. Mais après quelques pas, je vis deux lumières rouges éclairer une porte de métal enfoncée. C'était certainement de là qu'étais sorti la bestiole ! Au sol, un homme en blouse tentait de ramper tant bien que mal. N'écoutant que mon instinct de médecin, je courus en sa direction et commença à lui administrer les premiers soins. Pas la peine de lui demander ce qu'il avait, je le savais déjà. Que des os cassés ou broyés par cette créature. Une fois mes soins administrés, j'entamais la conversation avec le patient.

-M ... Merci ! J'ai bien cru que j'allais y rester ! Vous ... Pouvez partir maintenant !

-Eheh ... Tu crois ça ? J't'ai pas dit, mais je suis un pirate ! J'ai besoin d'info et c'est seulement en ce but que je t'ai soigné !

Bien sûr, au fond de moi, je serais passé, mais je l'aurais soit achevé, soit soigné tout de même si je ne voulais pas d'information ! Mais je voulais jouer la carte de l'intimidation pour avoir mes renseignements.

-Qu ... Quoi ?

-Et ouais ! Tu vas me dire ce qu'il s'est passé ici !

-Je ... Ne peux pas ! Sinon, je serais considéré comme un traître aux yeux du gouvernement.

Je jetais un coup d'oeil au-dessus de la porte, le symbole du gouvernement y était apposé.

-Tu t'en fous, ils ne t'ont pas mit sur écoute !

-Non ... Je ... Ne peux pas !

-Bon ... Tu ne me laisses pas le choix ...

J'avais fait ses bandages et ses attelles de manière à ce qu'il ne puisse plus bouger. Je sortis de mon sac un flacon contenant un liquide brunâtre. Je lui secouais devant le nez en lui disant :

-Tu sais ce que c'est, n'est-ce pas ? Bien sûr que tu le sais, tu es un chercheur, après tout ! C'est de la nitroglycérine ... Un puissant explosif ! Ce petit flacon pourrait suffire à faire exploser toute cette galerie. Hm ?

Il semblait de plus en plus terrifié, mais ne sortait pas un mot. Je sortais une seringue de mon sac.

-La nitroglycérine a pour propriété d'exploser à une certaine température. Disais-je en prélevant le liquide dans le flacon avec mon aiguille. Sais-tu laquelle ? À 30°C précisément. Étant donné que le corps humain possède une température naturelle de 37°C, il me suffirait de te l'injecter dans l'un de tes membres pour qu'il explose presque aussitôt ! Alors ?

Son cœur battait à tout rompre, je le voyais même sans lui tâter le pouls.

-Rien ? Bon ... Tant pis ... Lui disais-je en approchant lentement mon aiguille de son bras droit.

-STOP ! Arrêtez, je vais parler !!

-Sage décision ... Lui dis-je avec un sourire diabolique en éloignant ma seringue.

-Nous faisions des essais pour le gouvernement mondial ici ! Sur les homme-poissons ! Nous voulions savoir si cette race pouvait être nuisible à nous, les humains !

-Et ?

-Vous l'avez surement vu ! Cette horreur a tout démolis !

-C'est de votre faute, ça ... L'un de vos collègue disait qu'une expérience avait mal tourné.

-Vous ... Vous ne l'avez pas tué ?!

-Contente-toi de répondre à mes questions. Lui dis-je, toujours la seringue à la main.

-Oui ! Oui ! Une expérience à mal tourné ... Nous voulions tester sa force brute en lui donnant des stéroïdes dans une cage solidifiée, mais il l'a détruite ...

-Mais, pourquoi avoir fait cela ici ?

-Il a plusieurs années, une créature vivait ici ... Un monstre ! Mais il y a quelques temps, un équipage l'a tué et nous nous sommes dit que c'était un bon camouflage pour faire nos tests ... Vu que les villageois n'étaient pas au courant, nous avons camouflés les cris du cobaye comme étant ceux du monstre !

-Intéressant ... Il y en avait d'autres ?

-Oui, mais ils sont tous morts !

-Vous êtes donc des meurtriers ... Personne ne m'en voudra si j'assassine un assassin !

-Comment ? N ... Non ! Arrêtez ! Ne faites pas ça ! J'ai répondu à vos questions !

D’un geste vif, je plantais l’aiguille dans la jugulaire de l’homme.

-Bonne nuit, mon cher !


Dernière édition par Zarechi Ozuka le Sam 30 Mar 2013 - 15:39, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4378-fiche-de-zarechi-ozuka
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2867-zarechi-ozuka-prez-100-manque-validations
Ainsi donc je m'étais retrouvé au sol avec le vieux au-dessus de moi à cause de ce magistral coup de pied qui, pendant une fraction de seconde, m'avait donné l'intention de sentir mes os se brisaient sous la pression de l'attaque. La situation était très claire à mes yeux, la longévité de ma vie était menacée par ce terrifiant et monstrueux tas de muscle dont l'intention semblait être d'écraser sous ses gigantesques pieds, le jeune pirate que j'étais. Et évidemment mon éternel rival ne perdit pas de temps pour me montrer encore une fois à quel point il ne me portait pas dans son coeur.

-Bon ! Mon cher Kusanagi, puisque tu as l'air de t'être trouvé un nouvel ami, je vais te laisser ! Cette caverne à l'air franchement intéressante et je suis curieux de voir le reste de celle-ci ! Allez, à plus !

Dit-il sous un ton vraiment moqueur à mon égard avant de s'éloigner de ma position pour enfin s'éclipser un peu plus loin, à travers un passage dans cette caverne immense. J'étais peu être resté silencieux face à ses propos, mais dans mon esprit, je le qualifiais de tous les noms d'oiseaux présents sur cette planète. Tss... L'enfoiré.

Bref, à peine ce vermine avait-il disparu de ma vue que le monstre vert était en train de foncer vers ma direction prêt à m'écrabouiller la cervelle contre ce sol froid et dur. Il me fallait rapidement agir.

Je repoussais donc le corps sans âme du vieil homme au-dessus de moi vers le côté pour ensuite essayer de me mettre rapidement sur mes deux pieds. Le monstre arrivé à ma position, donna un coup de poing que je réussi à esquiver en faisant une roulade vers la gauche. Il se retourna afin de faire face à moi puis essaya de m'atteindre avec un autre coup de poing que cette fois-ci je pu barrer à l'aide de mes deux bras, qui interceptèrent l'attaque, en forme de X. Le choc me fit reculer de quelques mètres en m'amenant contre le mur. Le monstre profita de cette occasion pour revenir à la charge avec encore une fois de plus un autre coup de poing, mais qui cette fois-ci était encore plus puissant.

Heureusement, j'étais un peu plus rapide que lui, probablement à cause de son poids et donc je me baissais face à son attaque avant de contourner l'adversaire. A cause de la puissance de son attaque, son poing se retrouva coincé dans le mur tandis que j'étais derrière lui, sur le point de passer à l'offensif

" Tchak ! Tchak ! Tchak ! "


Les coups de kunaï se mirent à pleuvoir sur le dos de l'adverse, cependant il fallait souligner que la peau de ce monstre était un peu dur et donc du coup je réussissais à peine à lui transpercer la peau. Soudain, il retira brusquement d'un coup vif sa main du mur en me balayant par la même occasion vers le côté, je roulais par terre avant de m'arrêter à quelques mètres de lui.
J'étais à moitié inconscient, ma vision était embrouillée et mon corps me lâcha pendant une fraction de seconde. Le monstre vint me retrouver pour me prendre par le col et me soulever dans les airs avec l'un de ses mains tandis que l'autre se préparait à s'abattre sur moi. Mes pieds ne touchaient plus le sol, Impuissant, je me contentais simplement de poser mes mains autour de son bras dans le but de lui faire lâcher prise, mais ce fut en vain.

- GWAAHAAAAAAAAA !!


Rugit-il vers mon visage afin de m'intimider et de me faire comprendre qu'il était le plus fort de nous deux. Décidément, j'allais définitivement avoir du fil à retordre avec ce spécimen.
Tout ce qui brille n'est pas de l'or [ Pv :  Zarechi ] Hulk-v10
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personne
-Hin hin

Lentement, j'appuyais sur l'extrémité de ma seringue pour faire descendre le liquide dans ses veines.

-Sérieusement ... Tu crois vraiment que je me trimballe avec un flacon de nitroglycérine sur moi ? J'suis médecin, pas dynamiteur ! Et encore moins suicidaire !

Je ne savais pas s'il m'avait entendu, mais quelques secondes après que l'homme ait reçu le contenu de ma seringue, il s'endormit, tranquillement. Eh oui, c'était juste un somnifère, qu'il y avait dans cette seringue ! Et non un explosif ! Après cet acte, je me relevais, rangeait mes affaires et parti en direction de la porte enfoncée. Il avait une force phénoménale ! Cette porte devait bien être composée de 5cm d'acier ! Kusanagi devait passer un sale quart d'heure ... Je passais donc la porte et, suite à un sas, je rentrais dans le labo. Il était d'un blanc éclatant et éblouissant ! Mais ce fameux blanc était loin de l'être complètement. Par endroit, ce blanc pur était tâché de sinistres tâches rouges. En effet, tous les scientifiques présents étaient au sol, allongés, adossés au mur et parfois même certains, encastrés dans ceux-ci ! Leur belle blouse blanche ne l'était plus ... Cette bête avait fait de beaux dégâts, ici. Je continuais donc dans cet univers éblouissant, parcourant des couloirs plus longs les uns que les autres, en suivant les impacts qu'avait fait l'homme-poisson en sortant d'ici pour arriver à l'épicentre de l’évènement.

Une grande cage, toute faite de cinq centimètres de plexiglas renforcé de barres de métal semblait être de là que provenait la bête. L'un des endroits était explosé et à en croire la direction qu'avait pris les éclats de verre de celle-ci, elle avait été transpercée de l'intérieur. Je me plaçais devant cette cage et dégainais l'un de mes sabres. Je donnais ensuite un grand coup à un endroit encore intact, puis passa ma main là où j'avais donné mon coup. L'entaille que j'avais faite devait, au maximum, être de deux centimètres. La force qu'a dû utiliser cette créature a dû être phénoménale ! Je rentrais par le trou qu'avait fait l'horreur pour voir de quoi cette cage avait l'air de l'intérieur. Après quelques coups d'œil, mon regard fut attiré par une coupelle, disposée au sol dans laquelle étaient entreposés deux pilules de couleur noire et rouge. Je les pris dans ma main et les regardèrent pendant un moment avant de les mettre dans ma poche. Ces médicaments étaient surement la cause de cette abomination.

Tout ce qui brille n'est pas de l'or [ Pv :  Zarechi ] Staroa10

Je sortis ensuite de cette cage et me dirigeais vers un plan de travail. Je pris une coupelle et un pilon en céramique et commença à broyer l'un des médicaments que j'avais trouvés. Après les avoir réduits en poudre, je pris une coupelle en métal que j'entreposais au-dessus d'un réchaud. Je versais le contenu dans cette coupelle et cherchait ce nouvel outil, créé il y a peu de temps. Quel était son nom, déjà ... Bref, ce truc permettant de mesurer la chaleur ! Le gouvernement mondial était toujours au top niveau technologie, ils devaient forcement en avoir un. Après quelques minutes de recherche, je trouvais une boîte avec marqué : « Fragile : thermomètre ».


*Ah ! C’est ça !*

Je pris le temps d'étudier l'outil et le plongeais ensuite dans le poudre qui était déjà en train de chauffer. Ces poudres commencèrent à fondre aux alentour de 155°C. Je devais maintenant chercher un document me permettant d'affirmer mes doutes. Juste dans la salle d'à côté semblait s'entasser différents livres et autres documents. J'y rentrais donc et, après plusieurs minutes de recherche, je tombais sur un livre nommé « drogues ». Je l'ai donc ouvert et cherchait au chapitre « testostérone ». Et j'avais vu juste ! Sa température d'ébullition était entre 150 et 160°C ! Mais une note manuscrite faite en bas de la page attira mon attention : « stéroïde test homme-poisson page 546 ». Curieux, je filais donc en direction de cette page.

« 16 mars 1624 :

Aujourd'hui, nous avons terminé la confection du stéroïde servant au test sur la race des homme-poisson. C'est un concentré de testostérone provenant de monstres marins. Leur composition morphologique de mi-homme mi-poisson devrait leur permettre d'assimiler de manière plus aisée cette drogue. Nous avons aussi pu déterminer que cette drogue à la faculté de faire augmenter la force de l'utilisateur de manière régulière. Sur un monstre marin de cinq mois, cette drogue doublait sa masse musculaire tous les quarts d'heure. Mais la drogue ne s'est pas arrêté et le cobaye à finit par mourir suite à cette drogue. Ces muscles ont continué de grossir et ceux-ci ont fini par exploser. Nous devons encore trouver comment arrêter cette drogue.

2 avril 1624 :

Premier test sur homme-poisson de taille adulte. L'effet de la drogue semble prendre fin quatre heures après ingestion, mais les muscles ne dégonflent pas et le cobaye est prit de convulsion qui l'ont amené à se suicider en s'ouvrant le crâne sur les parois de « la cage de paradis ». Premier mort dans le test de cette pilule.

15 avril 1624 :

Trois hommes-poissons sont morts des mêmes symptômes suite à l'ingestion de ce médicament. Nous avons cherché longtemps jusqu'à trouver que réduire la dose de testostérone à 3000 mg dans la gélule était la solution. Le patient prend des muscles de manière indépendante et ne souffre d'aucuns symptômes.

16 avril 1624 :

C'est un nouvel échec. Dans la nuit, le cobaye numéro cinq a vieilli prématurément et est mort d'un arrêt cardiaque. Nous avons une nouvelle étape à franchir.

2 juin 1624 :

Nous avons éradiqué le vieillissement prématuré ! Nous avons débuté le test sur le cobaye numéro 6. Nous croisons tous les doigts pour la réussite de cette expérience !
»

*Oh putain, l'expérience n'est pas encore au point ! Cette dernière ligne date d'aujourd'hui, les effets de l'éradication du vieillissement n'est pas encore connu, mais si tous les cobayes n'ont pas réussi à détruire cette « cage du paradis » et celui-là, si, les symptômes se résument en quelques mots : augmentation non-prévue de la force !! Si je la laisse faire, non seulement Kusanagi va mourir, mais ça je m'en fous, mais elle risque ensuite de m'empêcher de sortir de cette île ! Et là, ça va être tragique ! Tant pis ... je vais devoir aider Kusanagi à la mettre au sol avant qu'elle ne prenne trop de puissance !*

Je posais donc ce gros livre et partit en courant vers la créature démoniaque !
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4378-fiche-de-zarechi-ozuka
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2867-zarechi-ozuka-prez-100-manque-validations
Mes nombreuses initiatives à essayer de me libérer de la prise de ce monstre, échouèrent lamentablement. Mes forces me quittèrent progressivement, mes paupières devinrent lourdes, j'étais sur le point de tomber dans les vapes quand soudain Zarechi sortit de nulle part, attira l'attention de la poiscaille en lui lançant des débris qui se trouvaient au sol. Je profitais de cet instant où il tournait la tête vers la direction de Zarechi pour décrocher un kunaï au-dessous de ma ceinture et puis "TchaAk" je la plantais d'un coup violent et vif dans son oeil droit.

- GWAAAAAAAAAAAH !!!!!

Cria-t'il de douleur en me balançant vers la direction de Zarechi qui pour le coup, rendit l'atterrissage un peu moins violente vu que je lui avais rentré dedans avant de se rouler par terre ensemble. Le monstre vert, lui bougeait dans tous les sens en se tordant de douleur et en plaçant ses deux mains sur son visage après avoir enlevé le Kunaï de son oeil. Désormais, il était borgne et encore plus énervé à mon égard. Les choses allaient devenir un peu plus dangereux sur les lieux :

Alors que je me relevais le 1er en titubant un peu tel un homme saoul, je ne pu m'empêcher d'asséner un coup de poing dans la mâchoire de Zarechi qui était en train de se relever et du coup il retourna au sol avec la gueule un peu amochée :

- Enfoiré ! Tu voulais te tirer tout seule, hein ?

Lui dis-je avant qu'il ne puisse m'expliquer qu'en faite il était revenu pour me porter main forte. Pourquoi avait-il donc changé d'avis alors que ce type après avoir pendant longtemps souhaité ma mort, avait l'occasion rêvé de voir cela se réaliser ? Humm... C'était sans doute étrange, mais le moment n'était pas aux questions, la priorité était de s'occuper de la poiscaille et un peu d'aide ne serait pas de trop.

Tout ce qui brille n'est pas de l'or [ Pv :  Zarechi ] A2ba3110
* Bordel de merde, sa peau est dure à trancher. Que faire ? Ooh... A moins que ? *

Je tendis la main à Zarechi afin de l'aider à se relever en lui posant la question suivante :

- Ta masse musculaire, elle augmente toujours lorsque t'es en colère, n'est-ce-pas ?

A peine m'eu-t-il répondit oui qu'un sourire sournois au coin des lèvres se forma sur mon visage puis " bOoum" J'administrais un violent coup de tête dans la gueule de Zarechi qui rejoignit encore le sol. J'enchaînais aussitôt les coups de pied aussi violent les uns que les autres au niveau de son abdomen, ne montrant aucune pitié envers le pauvre pirate.

Cela pouvait s'en doute semblait dépourvu de sens, mais le but de mes attaques sur Zarechi, était de le mettre très en colère afin qu'il puisse se transformer morphologiquement comme la dernière fois lors de notre rencontre et être au pied d'égalité niveau force brute contre le monstre vert. Ainsi on aurait probablement une chance contre l'adversaire, même si après sa transformation, il allait certainement me défoncer la tronche.

Tout ce qui brille n'est pas de l'or [ Pv :  Zarechi ] E98a2910
- ALLEZ ENFOIRE, TRANSFORME TOI !!!!

Criais-je désespéré à son égard tout en continuant mes attaques sur lui tandis que la poiscaille était en train de se diriger vers nous avec la ferme intention de nous arracher la tête de nos épaules. Merde, les choses se corsaient un peu.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personne
C'est donc tout haletant que je rejoignis Kusanagi. Il était en belle prise avec la bête ! On pouvait même dire que celui-ci était en train de se faire broyer ! En tout cas, vu la place qu'ils prenaient et comment ils bougeaient, il était impensable pour moi de penser me barrer les mains dans les poches ! De plus, si je laissais Kusanagi mourir, je pouvais toujours tenter de vaincre cette créature, ce serait peine perdue ! Je pris donc des pierres sur le sol et les balançais de toutes mes forces sur l'abomination. Cela eu pour effet d'attirer l'attention de la bête pour qu'ensuite, Kusanagi lui mette un kunaï dans l'œil. Miam, jolie coulée de sang ! Suite à cela, l'homme-poisson balança mon rival en plein ... Ba en plein sur moi ! Cela me procura une violente douleur au niveau de l'abdomen, mais ce ne fut que passager. Je me relevais donc avec Kusanagi, mais à peine eu-je les genoux au sol que le manieur de meitou me balança sa pêche en pleine poire (hehe). Je retombais lourdement au sol.

- Enfoiré ! Tu voulais te tirer tout seul, hein ?

-Eh ! Tu veux peut-être que je te laisse te faire étriper ? Non, mais sans blague ! Disais-je en me plaçant en tailleur, mains sur les genoux.

Tout ce qui brille n'est pas de l'or [ Pv :  Zarechi ] Bougon10

Puis, il changea de personnalité en me tendant la main pour que je me relève. Main que je pris. Mais la question suivante me taquina quelque peu ...

-Ta masse musculaire, elle augmente toujours lorsque t'es en colère, n'est-ce pas ?

-Hein ?! De quoi ? Que ... Ben, je sais pas, enfin ... Tu vois, ça m'est arrivé qu'une fois, mais ... Enfin, je pense, mais ... J'ai aucun souvenir, mais ... 'Fin, je pense !

Ma réponse était ... Bancale ! Cela dit, je pense que Kusanagi entendis un « oui » ... Mais je ne sais pas d'où il l'avait sortit ! Car celui-ci m'afficha un joli sourire en coin avant de me donner un magnifique coup de boule ! Puis, il commença à m'enchaîner coups de pied sur coups de pied, j'en avais des aigreurs d'estomac, malgré que j'eu contracté mes abdominaux à leur maximum. Mais qu'est-ce qui lui prenait, à ce taré !

-Aïe ! Mais borAOUCH ! AAArête ça ! Aaaah !

*L'en ... Foiré ! Il essaye de me faire me retransformer ! Je ... Ne veux pas ! La dernière fois, j'ai bien faillit détruire une ville entière ! A ... Arg !*

Ça commençais ... Je sentais des crampes et des spasmes.

- ALLEZ ENFOIRE, TRANSFORME-TOI !!!!

-Je ... NE VEUX PAAAS ! YAAARG !

Trop tard ... je pouvais sentir mes membres gonfler intensément, ma vue se troubler et s'injecter de sang pour finalement avoir l'impression d'être jeté au fin fond de son corps. J'avais de nouveau perdu le contrôle et Kusanagi l'avais vu. Toujours au sol, mon corps ne faisait que convulser, les yeux révulsés et une veine apparente sur le front. Puis, cela pris plus d’ampleur, jusqu’à ce que la bête qui sommeillait en moi se réveille. Au début, il ne fit que dévisager Kusanagi de ses yeux révulsés caché derrière mes cheveux devenus longs et avec un souffle de dragon. Puis …

-Toi … Toi méchant ! Toi attaquer, moi ! Toi vas morfler !

Tout ce qui brille n'est pas de l'or [ Pv :  Zarechi ] Strong11

D'un large coup de bras, j'envoyais balader Kusanagi sur les parois de la caverne. Mais très vite, la grosse bébête revint à la charge, en me donnant un grand coup d'épaule pour que j'aille m'enfoncer profondément dans la montagne humide. Je ressortis avec vitesse pour retourner aux prises de la bête verte. Nous nous étions pris les mains et nous poussions tous les deux de notre côté de toutes nos forces. Pour commencer, se fut moi, avec mon impulsion qui poussait l'homme-poisson sur quelques mètres. Il laissait derrière lui de grands sillons dans la roche. Puis, il donna un énorme coup de talon dans le sol afin de le planter pour se donner plus de force et me repousser à mon tour. Je commençais à perdre l'avantage ! J'enlevais, du moins ... Mon autre moi enleva l'une de ses mains de celle de la créature avant de lui flanquer un énorme coup de poing dans la mâchoire qui le fit voler sur plusieurs mètre avant de s'écraser lourdement sur le sol.

-GRAAAAAAAAAAAH ! Criais-je en me frappant le torse.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4378-fiche-de-zarechi-ozuka
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2867-zarechi-ozuka-prez-100-manque-validations
Un sourire de satisfaction se dessina sur mon visage, mélangé à une légère sensation de peur qui me força à me figer sur place avec la gorge nouée et les mains devenues moites en dévisageant le monstre qu'était devenu Zarechi. " BaAm" D'un mouvement de main je fus projeté, tel un vulgaire insecte, sur la paroi de la caverne avant de m'affaler sur le sol avec le bras gauche qui s'était déboîté. Punaise, on avait à coup sûr une chance contre la poiscaille, mais était-ce vraiment une bonne idée de faire usage de la force de Zarechi sous cette forme ? La situation semblait être incontrôlable et dangereuse pour ma personne.

Tout ce qui brille n'est pas de l'or [ Pv :  Zarechi ] 6a3ee010
Pendant que les deux chimères débutaient le combat avec chacun qui essayait d'imposer à l'autre sa force brute, je me relevais en prenant appui sur mon katana qui était planté sur le sol avant d'assister à la scène et d'essayer de trouver de solution afin de nous débarrasser de ce gros problème vert. Au moment où l'homme poisson fut propulsé à plusieurs mètres par le coup de poing de Zarechi, une idée me traversa l'esprit. En effet, si je voulais triompher de la poiscaille, c'était l'occasion idéal.

Ainsi donc je fis un sprint vers l'homme poisson encore au sol, en lançant plusieurs kunaï sur le plafond au-dessus de la poiscaille, ce qui eu comme conséquence de faire tomber des débris sur le bougre histoire de le ralentir encore un peu au sol alors que je m'approchais de lui. A l'aide de la chaine sur mon meitou qui me permettais de faire des attaques à distances, j'envoyais celle-ci s'enroulait autour du cou de la poiscaille avant de tirer le bougre vers moi puis " Ziip" Je fis un bond dans les airs pour atterrir sur la poitrine de l'homme poisson avec le genou qui s'écrasa violemment contre sa poitrine en le maîtrisant encore pendant quelques secondes au sol.

Je fis aussitôt tournoyer ma précieuse lame dans ma main en le brandissant vers le haut, prêt à pourfendre les cieux avant de finalement la planter d'un geste vif et violent dans l'autre oeil du monstre. Il se débattait et criait de douleur face à cette attaque qui le privait encore d'un autre oeil, mais je ne m'arretais pas là. En effet, je continuais à pousser lame un peu plus profond à un tel point que celle-ci transperça la tête de la poiscaille et se planta sur le sol. Au bout d'un instant, nous baignions dans une mare de sang et le monstre vert ne montrait plus aucun signe de résistance... Il venait de rendre l'âme.

* Pfiiou !*

Je m'adossais par la suite contre le mur, assis sur le sol et essoufflé avec le bras droit qui était posé sur mon épaule déboîté. Peut être que ce n'était pas visible de l'extérieur, mais je jouissais d'un bonheur sans nuage à cause de la victoire que je venais d'avoir sur ce redoutable adversaire et cela n'aurait sans doute pas été possible sans le coup de pouce de Zarechi. D'ailleurs en parlant de Zarechi, Allait-il bientôt redevenir normal ? Sous cette forme, il était aussi une menace et j'avais bien peur d'y laisser la peau à défaut de ne pas m'avoir fait descendre par l'autre chimère.

- NON ! NON ! NON !

S'écria soudain un homme sortit de nulle part, vêtu d'une blouse blanche et qui semblait faire partit des scientifiques. Il avait une blessure profonde au niveau du flanc gauche et sa blouse était tachetée de sang. Il se dirigea tout droit vers le monstre vert et se baissa sur lui avant de se lamenter sur le sort de la poiscaille comme-ci on avait provoqué la fin de ce monde cruel.

- Pourquoi ? Pourquoi avez vous fait ça ? Vous avez ruinés des années et des années de recherches, c'était le candidat idéal et maintenant tout est à l'eau. Grr !! Vous ne perdez rien à attendre, j'ai envoyé un signal de détresse à l'escouade de la marine la plus proche de notre position, ils vont venir et vous allez voir. " Argh !!"

Dit-il en appuyant sur sa blessure. Il mit la main dans sa poche pour en sortir un objet carré de couleur noir sur lequel il y avait un bouton rouge puis il continua de parler en sanglotant

- Je n'ai plus assez de temps et je compte au moins vous amenez avec moi dans l'autre monde. Vous ne vous en sortirez pas aussi facilement.


" Clic "


Il appuya sur le bouton rouge et aussitôt une voix résonna dans toute la caverne.

- AUTO-DESTRUCTION DANS 30 SECONDES.... 29, 28, 27, 26, 25 ....


Bougre de faux jetons à la sauce tartare, on était vraiment dans la merde là. En effet, cet homme venait d'activer une procédure qui ferait d'une seconde à l'autre exploser la caverne dans laquelle on se trouvait. Je me relevai en m'appuyant contre le mur puis je retirais ma lame de la tête du monstre vert avant de me diriger vers la sortie en faisant aussi vite que possible avec comme unique préoccupation, ma vie.
Tout ce qui brille n'est pas de l'or [ Pv :  Zarechi ] 629d3610
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personne
Grace à la coordination de Kusanagi, la maudite bête dopée avait finie par rendre son dernier souffle dans un véritable bain de sang. Mon rival n'y avait pas été avec le dos de la cuillère, sur ce coup !

- Pourquoi ? Pourquoi avez vous fait ça ? Vous avez ruinés des années et des années de recherches, c'était le candidat idéal et maintenant tout est à l'eau. Grr !! Vous ne perdez rien à attendre, j'ai envoyé un signal de détresse à l'escouade de la marine la plus proche de notre position, ils vont venir et vous allez voir.

Un signal à la marine ? Cette histoire commençait à sentir le poisson pas frais ... Cela dit, est-ce que les mouettes seront aptes à m'arrêter dans l'état où je suis ? Surement pas, je n'ai donc aucune crainte à me faire là-dessus.

- Je n'ai plus assez de temps et je compte au moins vous amenez avec moi dans l'autre monde. Vous ne vous en sortirez pas aussi facilement.

Là, en revanche, ça commençait vraiment à puer ! L'homme que j'avais endormis il y a de ça maintenant une heure avait sorti de son veston un joli bouton rouge sur lequel il s'empressa d'appuyer, avant qu'une voix féminine n'annonce une autodestruction dans toute la galerie. Il restait trente secondes pour s'échapper, mais mon corps se plaisait plus à frapper son torse en braillant tous ce qu'il pouvait plutôt que de s'enfuir. De plus, Kusanagi, qui contrôlait ses jambes, lui, eu la mauvaise idée de passer à côté de moi. En effet, cette créature n'avait pas oublié l'affront de mon rival et, dans la course de celui-ci, l'envoya valdinguer en dehors à l'aide d'un surpuissant coup d'avant-bras qui ne le laissera surement pas de marbre !

Puis, retentis l'explosion. Bien entendu, n'ayant pas bougé d'un poil, je me la pris immédiatement en pleine face ! Soufflé à plusieurs mètres dans les airs, je sentais l'explosion chauffer mes bras surdimensionnés, tandis qu'au contraire, le vent me portant les refroidissaient. Puis, je commençais ma descente avant de retomber lourdement parmi les branches et les feuilles de la végétation abondante de l'île. J'étais vraiment résistant ! En levant les yeux, je constatais que la moitié de la montagne avait explosé. Ce laboratoire devait être sacrément profond pour la détonation retentisse aussi loin dans la montagne ... L'explosion avait donc détruit une magnifique partie de la montagne, mais avait aussi couché pas mal d'arbres présents aux alentours. Autrement dit, cela ne passera certainement pas inaperçu ...Ce foutu scientifique va nous attirer les foudres du gouvernement, après un truc comme ça ! Mais ce qui m'inquiétait le plus, c'est que j'étais encore capable de bouger. Lentement, mais j'étais encore capable de bouger ! Jusqu'où allait l'endurance de cette créature ?


-J'ai vu quelqu'un atterrir, par là ! Vu la hauteur de sa chute, il ne doit pas être conscient ! Séparez-vous et trouvez-le-moi !

*Quoi ? La marine est déjà là ? Le scientifique a dû les prévenir bien avant de faire exploser le labo*

J'entendais les broussailles remuer non loin de mon corps encore au sol.

-Là ! J'en ai trouvé un, un mi-géant !

-Graah ... Moi pas mi-géant ...

-Il ... Il est encore conscient ! Je demande du renfort, j'ai un fugitif encore conscient, ici !!

En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, une bonne dizaine de marine m'entourais tandis que je me relevais durement et douloureusement. Ils pointaient tous leur fusil sur moi.

-Vous arrêter viser moi comme ça ...

-Son corps est partiellement brûlé et il tient encore debout après une telle chute ... Mais c'est qui ce type. Disait l'un des soldats. Ne bougez plus où nous faisons feu !

Mon corps se mit à se déplacer lentement.


-F... Feu !

De toutes parts, des balles se mirent à fuser et à chaque impact avec mon corps, cette bête se contentait simplement de donner des mouvements d'articulation en reculant un peu, sans preuve de douleur hormis un léger grognement. Puis, toujours aussi mollement, je me mis à frapper violemment les soldats présents. Mais je n'eus pas le temps de tous les avoir, car après en avoir balancé trois, je me pris deux balles entre les omoplates qui réussirent à me faire tomber et à m'évanouir, le corps brûlé à moitié, l'autre ensanglantée.

-Il s'est pris tant de balles ... Accumulées à la chute et à l'explosion ... Ce type est un vrai monstre !

Puis, sous leurs yeux, je me mis à réduire considérablement de taille, avant de reprendre ma taille normale. Mais cela ne s'arrêta pas et je finis par perdre la moitié de ma taille normale, avant de finir de me retransformer.

-Hein ? Mais il est devenu minuscule à présent ! Vous ... Croyez que ça vient d'un fruit du démon ?

-Je ne sais pas ... Je n'ai jamais entendu parler d'un fruit qui donnait tant de résistance ... Mettez-lui les menottes en granit marin, on ne sait jamais !

Et ni une, ni deux, ceux-ci me mirent les menottes aux poignets et m'emmenèrent à un QG de la marine.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4378-fiche-de-zarechi-ozuka
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2867-zarechi-ozuka-prez-100-manque-validations
Merde, voilà ce que je redoutais le plus, c'était comme si la chance me chiait sur la tête. En effet alors que je luttais pour ma vie en essayant d'atteindre la sortie et de m'éloigner le plus vite possible de ces lieux, voilà que je fus la cible de mon éternel rival qui, apparemment, ne s'était toujours pas remis de sa transformation. Il m'asséna brusquement un méga-puissant coup d'avant bras, tellement violent que cela pouvait bien me mettre hors-jeu pour de bon.

Pendant une fraction de seconde, je ne comprenais pas du tout ce qui se passait, mes pieds avaient soudainement décollé du sol, me donnant l'impression d'être à cet instant précis, plus léger qu'une feuille d'arbre qui dansait sous le rythme du souffle du vent. Avant que je ne puisse me rendre compte de la situation, j'étais déjà en train de faire un vol plané sur une longue distance avant d'atterrir sous un grand arbre, après avoir au passage rencontré quelques branches qui purent ralentir de quelques secondes ma chute au sol. J'étais dans un piteux état

Tout ce qui brille n'est pas de l'or [ Pv :  Zarechi ] Explos10
" BOOUM ! BaAM ! BADABOOOOOUM !! "

Tout à coup, la caverne ou plutôt le laboratoire du gouvernement mondial explosa à travers un terrifiant feu d'artifice et un rugissement si fort que l'on pouvait certainement l'entendre de l'autre monde. Le feu volait dans tous les sens en provoquant au passage un magnifique feu de forêt qui menaçait d'évoluer et de décimer toute la végétation verte de l'île si l'on n'essayait pas de l'arrêter.

- Argh !!

Toujours allongé au sol sur le dos, les yeux rivés vers le ciel, je ne pouvais plus bouger, mes membres étaient engourdis, paralysés et mon pauvre corps semblait avoir atteint sa limite. Je sentis un léger picotement au niveau du flanc avant d'utiliser le peu d'énergie qu'il me restait pour y passer la main et remarquer que c'était une blessure un peu profonde que j'avais probablement subi lors de ma chute à travers les branches de l'arbre sous-lequel j'étais allongé. J'étais donc en train de me vider de mon sang, pouvant rendre l'âme d'une minute à l'autre quand soudain j'entendis des voix qui venaient de quelques distances de ma position :

- Merde, les enfoirés, ils ont vraiment foutu le bordel sur cette île.

- Heein ? HOMME A TERRE, HOMME A TERRE !!

- ça doit surement être l'un des responsables de ce carnage.

- Il s'est blessé.

- SOLDAT ! Evacuons sur le champ ce malfrat, il ne doit en aucun cas mourir après les actes qu'il a osé commétre. Je sens que les supérieurs vont vouloir sa tête, il ne perd rien pour attendre.

Ainsi, j'avais été retrouvé par une escouade de la marine qui profitèrent du fait que j'étais presque inconscient pour me capturer et m'amener aussi vite que possible au QG. Etais-ce donc la fin ? Mon aventure dans le monde de la piraterie devait-elle se conclure de façon aussi misérable ? L'avenir nous le dira certainement, car les choses étaient loin d'être terminé et on allait prochainement répondre de nos actes au QG de la marine.

L'histoire retiendra ce moment.

Fin !!!!
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personne