Le Deal du moment : -16%
Aspirateur balai Dyson V15 Detect Absolute (2023)
Voir le deal
669 €

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Quête du départ des Nigawarai

Rappel du premier message :

Shinji venait d'acheter son Log Pose quand il sentit une agitation ambiante. Tout juste sortie de la boutique, il crut voir deux hommes courir à l'angle d'une rue. Le pirate s'était mit en tête depuis plusieurs semaines de se rendre pour de bon sur Grand Line. malgré ses talents de combattant, il ne se leurrait pas sur le fait que s'y rendre seul revenait à se suicider. Il lui fallait des compagnons et le hasard faisant bien les choses il était partit bille en tête pour prendre le premier navire et s'arrêter à la première destination dans le but de réunir quelques pirates de talents. C'est donc dans cette optique qu'il avait prit ce rafiot et qu'il avait atterrit sur cette île. Portant son sac avec une main sur son épaule, il mastiquait un morceau de bois goutu qu'il laissait dépasser de sa bouche qu'il utilisait pour viser les rues qu'il empruntait.

C'est avec un geste agile survenu au milieu de sa démarche nonchalante qu'il avait esquivé un corps qui passa juste au dessus de lui. Kaetsuro se redressa, un pauvre type s'était écrasé contre le mur. Il tourna la tête et vit un immense marine avec un marteau dans ses mains, presque aussi imposant que lui, en position de golfeur professionnel et avec le regard de celui qui venait de tirer correctement. Un jeu de regard rapide entre les deux hommes mit fin au silence et la vie reprit dans la rue. Le gars expulsé fut ramassé par 2 marines et le Barbare reprit sa route. Nigawarai savourait d'être un parfait inconnu, la vie d'un homme recherché devait être un calvaire. Mais par dessus tout, il n'en pouvait plus d'être interminablement et minablement seul. Il lui fallait des Nakamas mais il n'allait pas prendre n'importe qui. Des gens aillant la trempe de se frotter à la route de touts les périls et des rêves foisonnant dans leurs précieux neurones. Le pirate arrivait sur la place principale. Il avait rêvé longuement de retrouver un jour ici même à contempler l'échafaud. Il aurait eut quelques années de moins et le cœur chargé d'un peu plus d'innocence, il aurait succombé au désir de grimper sur l'échafaud du Roi des Pirates l'âge avait certainement alourdie son âme. Il ne fit qu'un léger sourire avant de baisser la tête et de reprendre sa route.

C'est alors qu'une patrouille de marine passa juste sous son nez. Un type frêle semblait commander. Il hurlait que des pirates avaient fait du grabuge au Nord de la ville et qu'ils fallait qu'ils se dépêchent pour venir en renfort. Ceci inspira le vagabond qui s'imaginait déjà des têtes brulées prêtes pour l'aventure. Il les suivit en trottinant discrètement derrière eux. Dans sa tête, ces marines l'emmèneraient directement sur les lieux du trouble et donc vers de potentiels compagnons. Là il put suivre clairement toutes les indications qu'obtenait le jeune capitaine grâce à son bruyant Denden mushi. Apparemment il y avait plus de pirates que d'habitude sur l'île et des renforts de l'extérieur avaient étés appelés. Alors ça, Logue Town était pourtant réputée pour sa garnison imposante et efficace et des renforts allaient devoir intervenir, ce n'était pas banal. Il fallait constater que Kaetsuro était une fois encore, au bon endroit au bon moment ...


Dernière édition par Kaetsuro D. Shinji le Jeu 10 Mar 2011 - 12:35, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t442-fiche-de-kaetsuro
  • https://www.onepiece-requiem.net/t439-termine-kaetsuro-shinji
"-Tate"

Elie Morioka avait juste eu le temps de faire apparaitre un bouclier autour de ses avants-bras positionnés devant sa téte afin de se protéger de l'attaque surpuissante de ce soldat. Le jeune brun avait réussi à le toucher, superficiellement lors de l'attaque précédente et cela avait semblé mettre en rogne ce marine. Mais malgré son bouclier le pirate avait été touché, heureusement le choc avait été atténué. Notre héros fut projeté par terre mais ne subit aucune grosse blessure. Avant qu'il est le temps de se relever, le marine avait disparu. Durant sa chute, il entendit un grand bruit mais il ne savait pas trop si ce cri venait d'un pirate ou d'un marine. Il se releva d'un bond et saisit sa hache tombée un peu plus loin. Il regarda dans toutes les direction afin de retrouver son adversaire. Il découvrit que le colonel de l'ile s'était écroulé sur le sol lors de son combat contre le blond qu'Elie avait rencontrer plus tot.
*Ce blond me semble trés fort! Il est impressionnant! Je ferais bien de le suivre.*

A ce moment là, le soldat qui avait fait tomber le pirate se rua sur le blond, Le poing partant vers le visage de celui-ci. Ainsi donc il pensait que le combat était fini contre lui. Cela mit le pirate de mauvaise humeur mais la puissance de l'attaque subie fit qu'il ne préférait pas pour le moment se battre contre ce soldat. Mais pour notre héros le blond le vaincrait sans problème. Le brun décida qu'il était temps de prendre son destin en main et savait qu'il n'aurait plus souvent l'occasion de croiser un pirate comme lui. Il alla vers la zone de combat mais rapidement un marine l'attaqua. Il para le coup d'épée sans difficulté et lui donna un grand coup de hache dans la téte. Deux autres marines arrivait vers lui mais le pirate fut le plus rapide et ils n'eurent aucune chance. Ce soldat plus puissant que lui l'avait mis en colére et ce n'était pas le moment de l'énerver. Il resta tout de méme sur ces gardes lorsqu'il arriva prés du combat qu déterminerais surement toute la suite de ses aventures. Mais il préféra rester à distance afin de ne pas perturber les combattants. Il suivrait le blond si celui-ci remportait ce combat.
    La bataille se calmait soudainement. La marine était en très mauvaise posture. Ils n'arrivaient pas à baisser la marge qui les séparaient numériquement des pirates. C'était un équipage de fous, beaucoup trop nombreux pour les garnisons de la ville. Il fallait rappeler que ce n'était pas non plus une base, la marine avait ici un simple rôle de police. Bon, certes, les lieux étant historiques, il faut bien l'avouer, la justice s'y était confortablement implantée. Des messages de détresses avaient étés envoyés au début des combats mais les renforts arriveraient ils à temps ? Le capitaine et le Vice capitaine étaient tombés, des pirates se décourageaient mais un fichu blond et un type avec une hache continuaient à semer la pagaille, remplaçant les figures dirigeantes des pirates. Le brun avait écrasé de nombreux marines, redonnant du poil de la bête aux malfrats et ce foutu blond avait éclaté l'un après l'autre le Lieutenant Colonel qui venait de succomber suite à ses blessures ainsi que le Colonel en chef sur cette île qui avait une réputation de molosse enragé.

    A cause de ces deux la, la bataille avait nettement tourné à l'avantage de l'équipage envahisseur qui sans cela aurait déjà été mis en déroute. Si la marine échouait à Logue Town, ce serait un drame pour tout East Blue. C'est après le Q.G le lieu le plus sécurisé à cause de son emplacement. Un seul équipage ne pouvait pas l'écraser en une seule fois, cela ne devait pas arriver. Tout se jouait désormais sur les renforts car les pirates fuyards s'étaient ressaisis. Après tout s'ils voulaient récupérer leurs capitaines en vie, il fallait qu'ils anéantissent la marine sur cette place. Les deux supérieurs directs de Bounty étaient à terre. Il était donc officiellement le dirigeant de la défense. Il y avait bien ce type là bas qui se débrouillait, mais d'après son uniforme, il n'était que soldat de première classe. une étrangeté d'ailleurs ... Le bretteur passa à l'assaut une nouvelle fois. Il récupéra un rayon de soleil pour le faire briller sur sa lame qu'il dirigea vers les yeux de deux pirates qui lui bloquaient la route. Aveuglés, ils baissèrent leurs gardes ce qui permit au marine de les trancher d'un seul coup. Une chaine s'enroula ensuite autour de sa gorge et il fut tiré en arrière. Le Commandant perdit l'équilibre et se fit trainer par terre. Un pirate armé d'un couteau lui sautait dessus. Ils étaient organisés et décidés à en finir.

    Crimmson prit appuis sur ses épaules et se jeta avec ses bras en l'air. Il percuta d'un coup de pied celui qui lui sautait dessus avant d'être à nouveau tiré violemment en arrière. Il s'écrasa au sol une fois de plus mais d'un coup de lame vif, il fit céder le lien. Il saisit ensuite la chaine coupée et tira pour amener à lui celui qui l'avait fait vivre ce petit calvaire. L'autre fut déséquilibré puis planté au niveau de l'estomac avant d'être repoussé d'un coup de pieds. Encore une fois, le marine en avait trop fait. Ses blessures le brulaient et il en avait mal au crane. Il avait atteint ses limites. Tous ces pirates étaient trop nombreux et il ne voulait pas mourir ici comme ses supérieurs de la main de sous fifres. Il se fraya un chemin en titubant. Après tout, il en avait fait énormément, si malgré ses efforts, les ennemis maintenaient l'avantage, il n'allait pas sacrifier inutilement sa vie sur un champ de bataille perdu d'avance. Les renforts n'arrivaient pas et les marines étaient décimés. La défaite semblait inévitable.

    Il voulut quitter cet enfer par une rue mais tomba nez à nez avec une drôle d'équipe. Une jeune albinos accompagnée d'un type grand et baraqué ainsi que de deux jeunes hommes à l'allure plus svelte. Il était en lambeaux et n'avait plus la volonté de se battre. D'autres pirates ... C'était la réponse à tout ce raffut.

    -Vous n'êtes pas des membres de l'équipage de ce capitaine à 32.000.000 hein ?
    -Non, nous sommes les membres de l'équipage de Nigawarai. Répondit fièrement la jeune femme. Et nous sommes autrement plus dangereux que ces dizaines de pirates rassemblés sur cette place.
    -Nigawarai ... Jamais entendu parler ... Mais ce blond ?
    -Shinji ? Ou l'as tu vue ? Demanda le plus jeune qui tenait un Revolver à la main.
    -Il est ... Attendez, ou est passé le type qui était avec vous ?

    Tous se retournèrent vers cette place vide qu'avait laissé le gars métisse. Il avait effectivement disparu. Bounty en profita pour sauter sur le toit le plus proche et disparaitre le plus rapidement possible. il glissa de l'autre côté pour tomber dans une autre rue. il devait s'enfuir le plus loin possible de tous ces ennemis attroupés au même endroit.
      A bout de souffle, Shinji tentait de récupérer un peu d'air et de forces. Il avait un peu forcé pour accélérer la défaite de son puissant ennemi. Malheureusement, il avait fait un très mauvais calcul. Après avoir vaincu les deux grosses têtes de la marine et suite à l'analyse d'un autre officier complètement pris dans la bataille, il s'était imaginé ne plus avoir rien à craindre de marines dangereux sur cette île. C'est pour cette raison qu'il venait de bêtement baisser sa garde mais un danger supplémentaire le guettait. A première vue, personne n'aurait put dire qu'un type comme Nigawarai aurait été en péril puisque le tableau ne dressait qu'un simple marine bondissant sur lui.

      Pourtant ce marine n'avait rien de simple. Il concentrait une force phénoménale dans son poing capable d'écraser le blond dans son état de fatigue et de faiblesse actuelle. Il était vêtu d'un uniforme qui ne reflétait en rien sa force certainement plus impressionnante que celle du Lieutenant Colonel qu'avait terrassé Kaetsuro. Le pirate sentit tout le danger de ce poing serré prêt à le cogner, comme il sentit qu'il n'allait pas pouvoir se déplacer assez vite pour l'esquiver. Il aurait fait tout ça pour rien ? Enfin, seulement pour être finalement vaincu par un soldat ? Comme c'était absurde. En général, l'absurde inspirait énormément ce jeune homme ironique mais là, c'était trop fort. Il avait tout mit en place et la bataille s'achevait, se faisant de moins en moins bruyante mais il allait perdre. Il regardait bien dans les yeux ce type hallucinant. Un fourbe d'officier caché derrière un uniforme lambda. Des méthodes bien adaptées à la marine après tout. Une ombre se dressa finalement devant le blond. Il lui fallut une seconde pour reconnaitre Starter qui venait de saisir le poing de ce marine effronté.

      -Repasse plus tard gamin si tu veux prendre la tête du capitaine. Une phrase bien made in Starter, simple et efficace. Shinji put ressentir l'onde de choc produite par les deux hommes qui s'entrechoquaient. Un coup de feu fut tiré en direction du marine. Kaetsuro tourna la tête et vit le frère de Kana avec un regard nouveau. Il voyait les yeux d'un homme déterminé et enfin prêt à tuer pour ses rêves et ses camarades. Nigawarai ne voyait pas à cause du cyborg qui lui bouchait la vue mais peut être que ce marine étonnant avait été touché. Derrière lui, Kana et un type inconnue qui la suivait, semblaient eux aussi prêts à en découdre. Enfin, un cri l'obligea à lever la tête au ciel. Yakov, rugissant piquait droit sur lui. Il le saisit avec ses deux immenses pattes et s'envola à nouveau avec difficultés puisque le pirate avait saisit le marteau du Colonel par le manche avant d'être transporté dans les airs. il avait encore assez de force dans les bras pour se tenir à l'oiseau et tenir d'une main la masse de Granit marin qu'il levait dans le but de peser le moins possible sur son compagnon volant qui peinait déjà en battant difficilement de l'aile. d'en haut, l'Astronome put voir la scène de la bataille se répandre sous ses yeux. Tous ces corps empilés dressaient un charmant tableau sous ses pieds. Il prit une grade bouffée d'air.

      -LES NIGAWARAI !! ON S'ARRAAAAAAAACHE !!!

      La bataille semblait s'être figée, tous regardaient en l'air.

      -Vous les pirates, si vous voulez toujours aller sur Grand Line, je vous invite aussi ! Ajouta le capitaine souriant et confiant. Les pirates se regardèrent enthousiasmés. des brides de conversations laissaient entendre qu'ils pouvaient lui faire confiance. Il avait vaincue le Colonel qui avait fichu une raclée à leur ancien capitaine. D'autres semblaient avouer que l'ancien capitaine n'était pas franchement un type sympa et que sa place était bien en prison. En quelques secondes, Nigawarai obtint un oui collectif. Les marines semblaient s'imposer tout à coup pour signaler qu'ils étaient toujours la.

      -Si vous êtes avec moi, écrasez les d'un seul coup et suivez l'oiseau jusqu'aux quais ! Nous partons !

      Les armes se levèrent dans un crie générale qui fit déferler les pirates sur les marines qui pris de panique reculaient devant tout cet engouement.

      Spoiler:

      Le post suivant est réservé à la marine donc soit l'entrée en scène d'Alheiri soit Dylai. Ensuite ce sera soit Bear, puis le marine suivant, Kana, Elie, Crimmson et moi.


      Dernière édition par Kaetsuro D. Shinji le Sam 26 Mar 2011 - 18:02, édité 1 fois
      • https://www.onepiece-requiem.net/t442-fiche-de-kaetsuro
      • https://www.onepiece-requiem.net/t439-termine-kaetsuro-shinji
        Alheïri l’avait mérité son repos, oh que oui. Vaincre un mec de 20 millions, c’est pas facile ma foi. De ce fait donc, il avait pu complètement jouir d’un repos bien mérité pendant au moins trois bons jours tranquilles. Trois bons jours de répit, sans qu’il eut ouïe ne serait ce qu’une fois du mot « forban » Une joie incommensurable pour le lieutenant-colonel à n’en point douter. Lui qui allait être en passe de recevoir enfin, sa promotion de colonel. Comme le disait parfois sa vielle mère, ce n’était pas trop tôt. D’ailleurs et pendant son repos où de belles infirmières le pouponnaient à merveille, il s’y était bien vu, et pensait fortement aux avantages dont il bénéficierait dès lors. En gros, c’était le bon vieux temps. Oui, le bon vieux temps. Car ce jour là était fatidique. Non pas comme toutes ces autres journées d’une banalité déplorable. Il aurait pu se languir de la situation nouvelle s’il avait toutes ses capacités physiques au complet, mais malheureusement, Salem trainait encore toutes les séquelles d’un combat véhément entre bretteurs. Or, on lui annonçait la présence d’un important groupe de pirates qui prévoyait ouvertement un assaut sur la ville frontalière à la mer de tous les rêves. A croire qu’ils s’entendaient entre pirates, pour pilonner la grande ville. La présence de son supérieur hiérarchique qui tenait la ville d’une main de fer, l’avait soulagé un temps. Idem que pour son second, l’autre lieutenant-colonel. Il n’aimait pas vraiment le dernier, mais le savoir présent dans le coin faisait plaisir au protagoniste. Croyant pouvoir se reposer sur ses beaux lauriers, en prenant en compte qu’il était encore convalescent, on le réveilla tout de même depuis Marine Ford, et on lui demanda d’assister les deux grandes têtes de Logue-Town. A sa manière. Se sachant faible, les suivre allait faire de lui un gros boulet à trainer. Une constatation qui le força à prendre une position de retrait conséquente. Il agirait en dernier joker si besoin il y avait. Sa position dans cette bataille allait s’avérer cruciale, si pépin venait à se faire sentir. Une seule posture ne se dessinait qu’à ses yeux, et lui permettrait dans le même temps de neutraliser les déserteurs au cas où il y aurait une victoire de son camp. Et, ce lieu si incontestable n’avait été que le port de la ville. Il avait sous son contrôle, 20 bons marins. Mettre à profit leur talent, allait être plus que nécessaire…

        Si pour la plupart des personnes qui connaissaient un tantinet Logue Town, il n’y avait qu’une seule voie pour rejoindre le port, ce qui incluait de se jeter en plein dans la bataille déjà fraichement entamée, Salem avait eut l’idée ingénieuse faire le tour de l’île par le biais de quelques bonnes barques, et ensuite débarquer sur le port. Ca allait prendre du temps pour un si long détour, mais ça en valait franchement la peine. Pendant la mise en place de son plan ingénieux, le malabar assit dans sa barque qu’un de ses hommes faisait avancer, s’enquérait à chaque fois de la situation via son escargophone portatif. Des marins en retrait lui retranscrivaient le cours de la bataille comme ils pouvaient. La liaison en plus d’être mauvaise ne facilitait aucunement la communication. Alors que son petit contingent se rapprochait du lieu stratégique, Salem entendit clairement la défaite du colonel, avant que soit définitivement coupée leur liaison déjà pourave. Les cris d’horreur semblaient carrément se répéter. La fuite était claire et immanente. Quand à l’héritier des Fenyang lui-même, et pendant que sa barque tanguait désespérément suite à un temps houleux qui s’annonçait, il avait le cœur lourd. Savoir qu’un mec un peu plus fort que lui, avait perdu ne le rassurait pas vraiment. Avec son état piteux, clair qu’il ne pouvait rien faire de lui-même. Mais s’il devait être d’une utilité bonne à son camp, il allait jouer sur les coups classiques, et un soupçon d’ingéniosité. Lorsqu’ils gagnaient enfin le port, il fut étonné de voir une des frégates imposantes du gouvernement mondial. Qu’est ce que cela signifiait encore ? Il ne savait que dire, ni quoi penser. Ce qui était à priori sur, c’est qu’il était vide, et faire d’une pierre deux coups, telle était sa belle prévoyance. Oui oui, il voulait aussi protéger le navire ! L’officier n’était pas vraiment fan de la violence pure et radicale. Le choix cependant ne semblait pas être de mise pour notre très bon officier. Soit il usait de la violence, soit il en était simplement victime… Peut être qu’un accord saurait se faire, mais encore…

        Nonobstant leur arrivée sur place, il fallait faire vite, car déjà, l’on entendait des cris de rage, et des bruits de pas qui signalaient le dévalement des forbans vers le quai. Le timing était bon ; lui et ses hommes étaient arrivés à temps. C’est avec la complicité bienveillante du caporal Michoiel Polnariof qu’il plaça ses hommes tout juste en face de la grande avenue qui donnait sur l’embarcadère inévitable. Placé en ligne, chacun des dix-neuf soldats avait en main une arme à feu de très bonne qualité. Quelques un étaient déjà en joue. Pour sa part, Salem était installé à quelques deux mètres d’eux, derrière lui le caporal. Il s’était même assis à même le sol, et avait posé une bouteille de saké ainsi que la petite coupe qui lui permettrait de se servir. Signe qu’il voulait négocier, sans forcement passer par la violence d’abord. En position de lotus, scintillait joliment entre ses pieds, le meitou qu’il acquit récemment. Tout était maintenant fin prêt. La fête allait pouvoir commencer. Alors qu’une bourrasque fit voleter sa veste d’officier derrière son dos, quelques gouttes d’eau commençaient à tomber. Le ciel s’obscurcissait petit à petit. Dans les cinq minutes qui suivraient, la pluie allait tomber. Une prophétie disait que les averses en cette ville signifiaient le passage d’un équipage à Grand Line, par la montagne Reverse Mountain. Si cela se voyait fondé, alors peut être que son laxisme le perdrait, qui savait… C’est alors qu’en voyant un premier marine courir vers sa légion, signe que les bandits n’avaient jamais été aussi proche du port qu’en cet instant, que Salem prit un mégaphone, et annonça clairement bien avant leur apparition…

        • ICI LE LIEUTENANT-COLONEL FENYANG !!! NOUS SOMMES PLUS D’UNE VINGTAINE, ET NOUS SOMMES BIEN ARMÉS ALORS S’IL VOUS PLAIT, VEUILLEZ STOPPER VOTRE COURSE SUR LE CHAMP !!!

        Sa voix résonna loin, très loin, et Alh’ espérait que tous l’ait entendu clairement. L’hésitation provoquait la mort. Lui n’allait pas hésiter à donner l’ordre d’ouvrir le feu. Un mini Buster Call…
        Bon bon bon ! Perdu au milieux de trois personnes que je connaissais pas plus que sa . Je venais de découvrir un superbe champ de bataille qui semblait être notre point de rendez-vous .Suu venait de m'expliquer que nous étions enfaîte en quête pour retrouver notre capitaine . Ouai bah moi je l'avais toujours pas rencontrer il serait peut être temps , non ?

        Ouai fin bref j'ai décidé durant cette grosse bataille importante pour l'équipage entier , de pas trop en faire . Je mettais même mis dans la tête que durant cette bataille je tuerais pas plus de trois personnes . Vu l'ampleur de celle-ci je pensais vraiment pas y arriver , après tout on verra sa plus tard quand il le faudra .

        Le ciel était beau , bien bleu , les nuages étaient fait de coton ou de soie impossible de savoir . Le temps était beau lui aussi le soleil tapait fort sur nos visages , sans trop nous bruler malgré tout . Pourquoi ce battre par un si joli temps ? Personnellement j'ai pas envie de me battre quand il fait si beau . Seul bémol ; mon avis on s'en fiche un peu !

        Un homme blond se tenait face à nous quatre . On s'avança vers lui pour qu'il se présente , justement il se présenta comme étant le mon fameux capitaine . QUOI ! Alors c'est lui mon capitaine du nom de Kaetsuro D. Shinji , bah si je m'attendais à avoir un capitaine comme sa ! Je voyais plus un homme grand et musclé , les cheveux noir et habillé dignement , en tout cas suffisamment pour montrer qu'il est capitaine , mais bon je vais me la boucler parce que j'ai pas envie de me retrouver la goue collé sur le sable chaud qui était sur le sol .

        Je me tourna vers Suu :
        -Alors , On fait quoi maintenant ?
          Non, franchement là c'était trop... Se taper tout ce chemin en courant presque et arrivé quasiment essoufflés à la petite place pour finalement s'entendre dire... «On décampe»... Ce genre d'attitude ! C'était du Shinji tout craché et c'était aussi surement pourquoi c'était aussi énervant, comme si Kana n'en avait pas l'habitude merde ! Surtout le coup là de devoir attendre pour rien car oui, on pouvait dire que Suu et les autres avaient un peu attendu... Oui, deux minutes tout au plus mais il y avait tellement de choses qu'on pouvait faire en cent vingt secondes ! Si vous saviez, cela vous ferrez tourner la tête ! Si, si, je vous assure ! Quoi ? Un exemple... Euh... J'en ai pas ! Quoi ? Notre médecin aux cheveux blancs ? De mauvaise foie ? Mais non voyons, on le saurait depuis le temps...

          Et voilà que maintenant Kaetsuro se prenait pour un volatile ! C'était quoi cette journée ? Tout le monde semblait pouvoir voler, ce qui énervait encore plus notre jolie albinos. C'est vrai ça ! Pourquoi pas elle aussi, d'abord ? Courir dans ces conditions jusqu'au port était encore plus agaçant et on ne pouvait pas réellement dire que la médecin était d'humeur conciliante... Le contraire était tellement plus proche de la réalité...

          Alors , on fait quoi maintenant ? lança l'ex-marine recruté par Kana.

          Toi je sais pas mais si tu veux toujours devenir un Nigawarai, on ferait mieux de faire ce que cette saleté à dit !

          Oui bon le mot «saleté» était sans doute un peu fort mais au moins il traduisait de manière si explicite l'aigreur de la pirate... Ce fut donc sans aucun entrain comparé aux autres que notre botaniste s'élança à travers les rues descendantes de Logue Town dans l'optique de rejoindre la zone portuaire alors que Shinji se la coulait douce à bord de son oiseau géant. La horde de types qui précédait Suu étaient bruyant et certains assez mal peigné, pour ne pas dire autre chose, ce qui les auraient trop rapproché d'une certaine bande de pêcheurs particulièrement répugnant. En déboulant dans les rues ils causaient l'effroi d'un certain nombre de gens mais en même temps il fallait dire aussi que de courir sur un sol pavé mais en plus en pente, ce n'était pas réellement l'idéal mais quand on rajoutait le fait que la plupart d'entre eux portaient des sortes de tongues... Impossible de freiner !

          Des parfums divers et variés parvenaient au nez de Kana. Parfois c'était des arômes sucrés provenant de fruits écrasé par le passage d'un futur équipage enragé dont je ne citerais pas le nom mais aussi des bruits de pleurs ou des cris de frayeur qui s'ajoutaient par-ci par-là, les pauvres petites commerçants du coin devaient être traumatisés ce qui empêchait bien sûr la jeune femme de se presser... Bah de toute façon ça serait quoi le programme ? Voler un bateau à d'honnêtes gens qui ne le méritaient surement pas puis soigner ces dizaines de personnes sans aucune aide ? Youpi... Notre médecin allait s'éclater dis donc !

          L'albinos se rendit compte qu'elle avait alors perdu de vue Hotaru, Starter et le marine... Surement étaient-ils partis devant, ce qui n'aurait pas été étonnant étant donné que Suu était entourée... De vide ! Oui, bah elle était juste restée en arrière quoi... Courir c'était pas son truc de toute façon.

          Des cris enragés interrompirent les réflexions autant philosophiques qu'anarchique de la pirate qui pressa le pas découvrant qu'ils provenaient du port...
            "-LES NIGAWARAI !! ON S'ARRAAAAAAAACHE !!!"

            Cette phrase fut lancée par le blond dans le ciel, porté par un oiseau étrange. Bien entendu, Elie comptait suivre ce capitaine, étrange mais fascinant à la fois. Les Nigawarai avaient-ils déja leur bateau ou faudrait-il en voler un? Quoi qu'il e soit ,son futur équipage partait en direction du port.

            "--Vous les pirates, si vous voulez toujours aller sur Grand Line, je vous invite aussi."

            Il y eut un moment de flottement parmi les pirates mais ils semblaient intéressés par la proposition. C'est le moment que choisit le capitaine pour crier:

            "-Si vous êtes avec moi, écrasez les d'un seul coup et suivez l'oiseau jusqu'aux quais ! Nous partons !"

            Ce fut la cohue et notre héros se retrouva pousser par une vague de pirate qui l'entrainérent sur la route du port. Mais il préférait marcher sans se faire presser et réussit à sortir de la vague. derriére lui une femme marchait tranquillement, surement en train de réfléchir. Elle semblait trés puissante mais avant d'aller la voir, il fallait rejoindre les pirates. Il mit quelques instants pour les retrouver. Avant qu'il ne dise quoi que ce soit, il entendit:

            "- ICI LE LIEUTENANT-COLONEL FENYANG !!! NOUS SOMMES PLUS D’UNE VINGTAINE, ET NOUS SOMMES BIEN ARMÉS ALORS S’IL VOUS PLAIT, VEUILLEZ STOPPER VOTRE COURSE SUR LE CHAMP !!!"

            Encore des marines? C'était incroyable le nombre de marines qu'il y avait sur cette ile. Mais le brun savait qu'aprés cette bataille les Nigawarai n'abandonneraient pas si facilement. Ce n'était pas vingt homme qui risquait de les bloquer longtemps. C'était une nouvelle occasion pour Elie Morioka de prouver sa valeur à cet homme qu'il considérait déja comme son capitaine.
              Alors que Shinji regardait satisfait la débandade effectuée en direction des quais, il tentait d'estimer les capacités de tous ces pirates épris de liberté. Il semblait que les seuls les plus robustes de ce capitaine avaient réussis à rester debout sur le champ de bataille. Ils réussirent en un instant à écraser les derniers marines qui couraient comme des dératés pour fuir la vague humaine qui déferlait vers le port. Logue Town avait été écrasée par ce nouvel équipage, né des cendres d'un ancien. Ce jour allait changer la vie de Kaetsuro ainsi que celle de chacun de ces hommes qui venaient de choisir de le suivre.

              Sa joie fut contenue quand du haut de son perchoir qui volait de moins en moins haut justement due au poids du marteau, Nigawarai put observer un barrage de marines au bout de la rue empruntée par ses pirates. Une vingtaine d'hommes postés en deux rangs sur toute la largeur de la rue. Ils étaient tous en joue, prêts à tirer sur les pirates dès leur arrivée dans le tournant de cette rue finissante sur les quais. Ils étaient idéalement postés pour envoyer une volée de balles meurtrières sur la fine équipe tout juste sortie d'une longue bataille. Il restait encore des ressources à cette île. Après tout, son nom était connue dans le monde entier. La marine ne pouvait la laisser avec une faible surveillance. Serai ce trop pour l'équipage tout juste formé ? Cela aurait put l'être si cette unité avait repéré le rapace dans le ciel au dessus d'eux mais ce ne fut pas le cas.

              - ICI LE LIEUTENANT-COLONEL FENYANG !!! NOUS SOMMES PLUS D’UNE VINGTAINE, ET NOUS SOMMES BIEN ARMÉS ALORS S’IL VOUS PLAIT, VEUILLEZ STOPPER VOTRE COURSE SUR LE CHAMP !!!

              Lieutenant Colonel hein ? Ce n'était pas un mauvais donc. Malheureusement pour lui, il lui aurait fallut au moins 2 grades de plus pour espérer avoir une chance face à celle que Shinji avait décider de nommer Vice Capitaine de cet incroyable équipage. C'était ces soldats prêts à faire feu qui dérangeaient le blondinet qui se décida à passer de nouveau à l'action. Quand Yacov ne fut plus très loin de l'unité, Shinji utilisa sa hauteur pour simplement jeter son marteau devenu trop lourd, pour lui, et pour l'oiseau. En jetant le marteau de granit marin, il avait en quelque sorte répondu à la demande de cet officier puisque 2 de ses hommes furent en partie écrasés juste devant lui. L'oiseau n'était plus très loin du sol, Kaetsuro le lâcha donc pour arriver au beau milieu de cette compagnie, dernier obstacle avant sa prise de la mer en tant que capitaine. L'atterrissage avait été dure mais ses jambes avaient un tout petit peu récupéré pendant les 5 minutes de vol. Il s'était donc réceptionné sans flancher même si la douleur avait faillit lui arracher un crie. Il jeta sa jambe en arrière pour heurter la tête de l'un des marines, puis l'autre en avant pour frapper le ventre de celui qui lui faisait face.

              les soldats ne s'y attendaient pas du tout. Leur attention se fixa sur lui si bien qu'alors qu'il venait d'envoyer son deuxième coup, 2 le mirent en joue avec des réflexes plus vifs que leurs camarades, pendant que lui tombait après avoir ressenti une effroyable douleur dans sa jambe gauche qui le fit perdre l'équilibre. S'ils n'étaient pas trop mauvais, leurs deux balles devraient le toucher en plein torse. Mais heureusement pour lui, l'oiseau venait de flairer le danger et avait ressentit l'état de faiblesse de son ami. Il avait donc fait demi tour en piqué juste après avoir déposé Shinji pour foncer, ailes déployées dans le tas en dégageant violemment les deux tireurs qui furent propulsés beaucoup plus loin.

              Le blond était à terre maintenant mais il avait retenu l'attention de ces hommes suffisamment longtemps pour que les Nigawarai apparaissent face à eux sans essuyer de coups de feu. Ils furent pris au contact sans avoir put utiliser leur position stratégique ce qui devrait assurer la victoire au groupe de pirates effrontés. A terre, la capitaine ne pouvait plus que contempler en espérant que ses hommes en finiraient avec tout ça le plus vite possible. Lui avait dépassé ses limites et ne pouvait plus rien dans cette bataille. Il s'en remettait totalement désormais à sa Vice Capitaine et à ses futurs nakamas.
              • https://www.onepiece-requiem.net/t442-fiche-de-kaetsuro
              • https://www.onepiece-requiem.net/t439-termine-kaetsuro-shinji
                A peine avait-il finir d’énoncer clairement les intentions de son petit contingent qu’une grosse présence se fit sentir non loin du coin où ils étaient campés. Intuitivement, Salem fronça ses sourcils et porta son regard gorgée de pierres précieuses vers la voute céleste qui s’assombrissait. C’était quoi ce volatile ? Un truc bizarre. Un truc dont il fallait se méfier. Mais l’officier ne savait pas vraiment si les soldats placés derrière lui avaient suivis curieusement son regard. Ce qui aurait été une bonne initiative. Car bien avant qu’il ne fasse le moindre geste, ou n’énonce la moindre syllabe qu’une attaque aérienne se perpétra de par l’oiseau qui volait bien trop en dessous de la moyenne. De leurs réflexes aiguisés, lui et le caporal réussirent rapidement à se dégager de quelques bons salvateurs ; et c’est pendant même son élan qu’il put voir ce qui avait semé cette nouvelle pagaille au sein de son équipe.

                Une fois l’équilibre récupéré après avoir difficilement dévalé sur le pavé à l’aide de ses gétas, Salem écarquilla ses yeux et vit alors un intrus qui s’attelait à en mettre plein la vue sur certains de ces hommes. Si les autres voulurent à leur tour répliquer, l’oiseau de mauvais augure vint rajouter son grain de sel en protégeant son compagnon. Mais seule une intervention ne suffisait point à éteindre cette nouvelle ardeur de ses hommes que d’en découdre avec cet homme qui semblait être l’un des forbans qui avait troublé l’ordre public. La punition était alors évidente. De loin, on voyait une masse humaine se ruer vers le lieu. Ce fait obligeait ses hommes de vouloir en finir avec lui, le temps de se concentrer une nouvelle fois sur les derniers arrivants. Ils allaient le faire. Ils allaient tirer, mais au dernier moment, vint une voix qui les interrompit au moment le plus fatidique. Celle du lieutenant-colonel. Non pas vraiment forte et stricte, mais assez dosée pour leur convaincre d’arrêter toute future action contre un homme qu’il commençait à observer…

                Et ce, en silence. Les multiples pas en approche faisaient trembler la terre dans un grondement sourd, uniforme à celui du ciel assombrie. Les répliques se faisaient hautes. Tout simplement parce que ses soldats haussaient la voix, ne comprenant pas ce choix absurde que de laisser un homme qui avait attaqué leurs compagnons d’armes, et ce sans scrupules. Il les comprenait, il voyait leurs pensées. Il avait même empoigné la garde de sa lame supérieure qui vibrait négativement et qu’il serra fortement dans sa paume. Mais il finit finalement par lâcher prise, et détacha prestement son regard de ce blond mal en point. Ses paupières se fermaient sous les plaintes intempestives de ses soldats. Ceux-ci se turent brusquement suite à la contenance de leur supérieur qui semblait frissonner sous l’action de la brise maritime. Ses blessures pansées n’arrangeaient en rien son état qui plus est. On le savait mal en point depuis son dernier combat contre le précédent capitaine pirate qui avait voulut envahir les lieux. Sans doute était-il ramolli.

                Il n’était pas non plus dans ses cordes que de se battre contre un homme mal en point à première vue, et quand bien même celui-ci était un pirate. On savait aussi du malabar, ce qui bien évidemment contrastait avec sa gigantesque taille, qu’il était très complaisant, libéral. Là n’était cependant pas sa motivation pour avoir voulu laisser ce pauvre gars en vie. Un gars noble. Oui… C’était le mot juste. Il n’était pas question de sa présence lors de l’attaque contre cette ville, mais il s’y trouvait impliqué d’une manière ou d’une autre. Et cet homme qu’il discriminait intérieurement, il l’avait reconnu au premier coup d’œil. L’affaire de Ryuuku, l’un de ses amis au sein de la marine avait été sur par les hautes strates et bon nombre d’officiers. Lot parmi lequel il se trouvait réellement. Les descriptions qu’on lui avait faites de cette personne, collaient parfaitement trop bien avec celui qu’il venait de voir. Son intuition y était aussi pour quelque chose. Il ne se trompait pas… Non…

                Un éclair zébra soudainement le ciel et s’en suivit un grondement aussi sourd que le premier. Les gouttes d’eau qui tombaient venaient de s’intensifier, la pluie débutait tranquillement. Lentement, Salem ouvrit les yeux vers ce mystérieux blond qui commençait à intriguer ses hommes. Tranquillement, il tendit son sabre à son caporal qui depuis, trainait à ses côtés et commença à avancer vers lui d’un pas silencieux. Des coups de feu retentirent… Les premiers fuyants venaient se frotter à ses soldats qui reprirent la charge. Alors que d’autres venaient compléter la scène qui allait virer au film d’horreur, Salem prit son mégaphone et…

                • ASSEZ !!!!! ARRETEZ MOI TOUT CA !!!

                Pirates ou marines. Bons ou méchants. Humains ou non. Toutes ces notions n’avaient plus existés lorsqu’il avait crié dans l’amplificateur de voix, puisque tous s'arrêtèrent. Toutes les mines stupéfaites le dévisageaient. Le silence laissa place aux bruissements des cordes sur les différentes toitures à proximité. La pluie seule avait continué. Il retira le mégaphone au devant de sa bouche et commença à dépasser le groupe confus qui mêlait les camps adverses ; quand il s’arrêta précisément à quelques bons mètres du blond avachi à même le sol. Il le regarda un instant, non pas avec le sourire, mais avec un visage qui montrait une nonchalance habituelle dont il ne pouvait malencontreusement se défaire. Ses mots suivants n’avaient pas été ironiques ou balancés à contre cœur. Ils étaient sincères…

                • Je suppose que tu es l’homme qui a sauvé Ryuuku non… ? L’officier que tu as aidé est comme un frère pour moi… Alors je te laisse partir… Toi et tes hommes…Vous voulez le navire ? Allez-y, prenez-le… Mais saches à l’instant même que c’est bien la dernière fois que je t’aide, puisque dorénavant, nous sommes quittes. Je ne sais pas comment tu t’es retrouvé impliqué dans cette attaque contre l’île et je m’en fiche, mais à l’avenir, essayes de ne pas me considérer comme ton ami s'il arrivait qu'on se croisait un bon jour…

                Les marines de Salem avaient compris et c’est même automatiquement qu’ils baissèrent les armes. Par la suite, ceux-ci qui formaient la ligne défensive se disloquaient pour former un bloc sur un côté de la ruelle en ayant ramassé les quelques blessés. La mission était terminée. L’évidence était là… L’accès au bateau leur était dorénavant libre…

                Partez fichus pirates ! Et ne vous hasardez pas à vous retourner…


              Récapitulatif:

              Spoiler:
                Je suppose que tu es l’homme qui a sauvé Ryuuku non… ? L’officier que tu as aidé est comme un frère pour moi… Alors je te laisse partir… Toi et tes hommes…Vous voulez le navire ? Allez-y, prenez-le… Mais saches à l’instant même que c’est bien la dernière fois que je t’aide, puisque dorénavant, nous sommes quittes. Je ne sais pas comment tu t’es retrouvé impliqué dans cette attaque contre l’île et je m’en fiche, mais à l’avenir, essayes de ne pas me considérer comme ton ami s'il arrivait qu'on se croisait un bon jour…

                Euh ? Kae avait vraiment beaucoup de connaissances ! Sur le coup, ça semblait plutôt un avantage mais Kana était agacée par tout en ce jour donc elle ne pouvait s'empêcher de s'en prendre à tout le monde... Ce qui bien sûr se répercutait principalement sur Shinji qui avait un certain don pour mettre notre médecin en rogne. Bon, d'accord, au moins ils n'auraient pas à combattre mais c'était tout de même énervant ! Tuer des marines restaient un des passes-temps favoris de la jeune femme et là, c'était comme si on lui annonçait qu'elle n'aurait pas de dessert... Comment ça Suu était devenue capricieuse ? Voyons, c'était si peu proche de la réalité !

                Maintenant, le Capitaine laissait son équipage tout gérer hein ? A l'avenir, il ferrait mieux de ne pas sous-évaluer ses adversaires et de fuir si ils étaient trop forts... Ou d'attendre de l'aide au moins ! Et ça, il aurait pourtant pu le faire facilement... Kae s'était simplement rétamé sur le sol, laissant aux autres le soin de se charger de l'embarquement. Ce n'était pas très digne de la personne qui était censée contrôler cette bande de barbares selon Kana mais bon, d'un autre côté lui au moins il avait eu la chance de pouvoir éclater quelques têtes bleues alors que Suu s'était contentée de pêcheurs répugnants.

                Partez fichus pirates ! Et ne vous hasardez pas à vous retourner…

                Ok, Hotaru, tu récupère le marteau en granit marin, il pourra nous être utile ! Vous trois là-bas, allez vérifier qu'il y a des réserves de nourriture à bord de cet immense navire quand à vous quatre *la médecin montra du doigt des types qui semblaient assez costauds*, vous pouvez prendre le Capitaine et d'ors et déjà le monter à bord, il ne sera pas capable de le faire lui même... *la jeune femme se tourna alors vers Starter* Si tu pouvais t'occuper du piaf... ça serait super utile !... Les autres parez au départ ! Vous pouvez déjà descendre les voiles !

                La pirate se tourna ensuite vers celui qui disait s'appeler... En fait non, elle ne savait plus son nom. Enfin, vers le marine qui commandait la petite troupe en gros et s'avança de quelques vers lui d'une démarche aisée, presque dansante. La bonne humeur était-elle revenue ? Pas totalement mais ce qu'on pouvait affirmer, c'était que Kana était lunatique !

                Dis moi joli marine, céder aussi facilement te coutera t-il ta place ?
                demanda la jeune femme sournoisement.

                N'attendant pas de réponse et après avoir légèrement poussé l'homme en l'écartant de son passage, Suu embarqua à son tour sur le navire. Kae était à bord, étendue sur le sol, ce qui lui convenait totalement et un des pirates venait de signaler à la médecin qu'il y avait bien de la nourriture à bord... Il n'y avait plus qu'à mettre les voiles vers de nouvelles aventures !

                Prochain post : 30 jours à tuer


                Dernière édition par Kana Suu le Mer 6 Avr 2011 - 14:55, édité 1 fois
                  "-Je suppose que tu es l’homme qui a sauvé Ryuuku non… ? L’officier que tu as aidé est comme un frère pour moi… Alors je te laisse partir… Toi et tes hommes…Vous voulez le navire ? Allez-y, prenez-le… Mais saches à l’instant même que c’est bien la dernière fois que je t’aide, puisque dorénavant, nous sommes quittes. Je ne sais pas comment tu t’es retrouvé impliqué dans cette attaque contre l’île et je m’en fiche, mais à l’avenir, essayes de ne pas me considérer comme ton ami s'il arrivait qu'on se croisait un bon jour…"

                  Le blond connaissait donc autant de monde? Et surtout le capitaine avait sauvé la vie d'un marine? Elie était content de ne pas avor à se battre méme s'il aurait bien aimé tuer des marines. Mais pour le moment il devait se dépécher de monter sur le bateau.


                  "-Ok, Hotaru, tu récupère le marteau en granit marin, il pourra nous être utile ! Vous trois là-bas, allez vérifier qu'il y a des réserves de nourriture à bord de cet immense navire quand à vous quatre, vous pouvez prendre le Capitaine et d'ors et déjà le monter à bord, il ne sera pas capable de le faire lui même...*
                  la jeune femme se tourna alors vers un autre homme "Si tu pouvais t'occuper du piaf... ça serait super utile !... Les autres parez au départ ! Vous pouvez déjà descendre les voiles!"

                  Notre héros devaient exécuter les ordres donnés par cette femme étrange. Il se dirigea vers le capitaine pour le monter à bord avec l'aide de trois autres personnes. Dés qu'il fut à bord, Elie Morioka alla vers la cale afin de vérifier s'il y avait de la nourriture pour tout le monde. Il y avait un stock incroyable de nourriture et de rhum. Ils étaient donc préts à partir sur Grand Line et cela rendait notre homme fou de joie. Il alla faire son rapport à la jeune femme qui devait étre aussi la Vice-Capitaine de l'équipage. Tout le monde semblait étre à bord du bateau. Le moment était donc venu de mettre les voiles pour partir à l'aventure.

                  [hrp: désolé si ce n'est pas long mais j'ai envie de partir à l'aventure]
                    Il en serait ainsi. La chance lui souriait à l'aube de sa nouvelle vie de capitaine. Tous les vents semblaient le pousser droit sur Grand Line, rien ne l'arrêterait. Aussi étrange que cela puisse paraitre, c'étaient bel et bien le type de pensées conquérantes qui peuplaient le cerveau de ce blondinet affalé au sol et démunis de force. En apparence il n'avait plus une goutte d'énergie. Mais en réalité, en quelques heures, il était passé d'un individu à un équipage et ses forces en tant que tel étaient bien loin d'être épuisées. 30 hommes robustes dirigées par celle à qui il pouvait confier sa vie étaient avec lui.

                    Les mots du marine étaient sages, Shinji n'aimait guère les effusions de sang et il en avait assez vue pour la journée. Ce type était un frère d'arme de ce bon vieux Ryuuku qui s'était montré si compréhensif face aux ambitions du pirate. Il ne se sentait pas le coeur de combattre un tel ni ses amis. Kaetsuro avait tourné le dos au cercle de haines pour entrer dans un cercle vertueux. Il avait aidé un homme qui avait attiré son respect par le passé et c'en était un autre qui le lui rendait aujourd'hui. Enfin que les choses soient claires, avec Kana, Hotaru et Starter, ce jeune officier n'aurait eut aucunes chances et sa poignée d'homme était plus fragile que celle qu'imposait les Nigawarais. Mais l'équipage aurait eut des pertes et le capitaine lui, des regrets. En réalité, il venait pour la première fois de sa vie de décider de tuer un homme de sang froid. Il avait dut hôter la vie à ce Lieutenant Colonel épéiste pour aller au bout de ses projets désormais tâchés de sang. Certainement que le pirate avait déjà tué par le passé mais jamais par choix, ni de sang froid. Aujourd'hui il venait de passer un cap. Ses objectifs étaient liés à la mort et il venait de passer du côté extrême de la liberté, il devrait répéter ces horreurs pour continuer à vivre selon sa vision de la justice et de la liberté. Tous ceux qui à partir de maintenant s'en prendraient à lui, ses idéaux ou ses amis devront le faire au péril de leurs vies. Shinji venait de murir prématurément. Ses projets avaient fait un bon en avant.

                    4 hommes dont celui qui paraissait être l'un des plus vaillants de ses nouvelles recrues le saisirent. Comme prévue Kana prenait les choses en main. Hotaru traina derrière lui le précieux trésor de l'équipage mais 3 autres hommes durent venir l'aider pour monter la masse de granite marin sur le navire. Starter prenait déjà soin de Yakov qui se redressait péniblement et les autres hommes surveillaient les marines craignant un piège. Tous agissaient comme s'ils s'étaient toujours connus, l'équipage naissait sous les yeux presque clos de fatigue du capitaine trainé par ses propres hommes sur le pont. Suu monta en dernière, telle une véritable chef. Elle donna les ordres nécessaires à la mise en vogue du bâtiment. Le capitaine s'était redressé avec l'aide de l'un des siens pour faire un petit signe d'au revoir reconnaissant à ce Lieutenant qui l'avait tiré d'affaire.

                    Logue Town était symboliquement la ville ou tout commence et tout finit. impossible pour Kaetsuro de déterminer si son équipage sera dissout ici même mais une chose demeurait certaine, pour les Nigawarai, ce proverbe n'était pas une anecdote sentimentale et poussiéreuse, c'était un fait annonciateur que peut être cet équipage égalerait celui qui avait acquis le titre de Roi incontesté des Pirates. Grand Line s'offrait maintenant à ces pirates enfin prêts tous, avec leurs passés si différents à vivre ensemble la plus grande aventure qu'il soit permit d'espérer entreprendre. Un allé simple pour la Route de Tous les périls.

                    3 jours passèrent pendant lesquels Shinji s'était longuement reposé avec les soins apportés par Kana. L'organisation était encore très sommaire, il fallait prendre ses marques sur le navire alors que le capitaine restait dans le coaltar. Il était le seul Navigateur à bord et malheureusement les Nigawarai entraient dans la zone devant Red Line si turbulente que seuls les experts en navigation arrivent à anticiper. Sans les conseils d'un marin bien avisé, il était impossible à un navire de passer cette barrière climatique. Le Blond n'eut pas le temps de voir venir et l'équipage fut dépassé par la violence de la tempête. Il dut rebrousser chemin après avoir déchiré la voile principale et perdu les cordages de deux autres plus petites voiles qui s'étaient envolées. Cette décision découragea tout le monde mais c'était de loin la manoeuvre la plus sage. Il fallait même espérer que le bateau puisse sortir de ces eaux si mouvementées. Red Line n'allait pas être si simple à atteindre, pas même pour les Nigawarai pourtant promis à un grand avenir. 4 jours plus tard, l'imposant navire avait manoeuvré comme il pouvait pour atteindre enfin l'île de Tequila Wolf.

                    -Ecoutez moi tous ! Nous n'étions pas prêts. Le navire était à Logue Town pour être réparé. Nous n'avons pas étés assez prudents. Je vais vous lancer un défis. Ceux qui le relèveront partiront réellement sur Grand Line. Cet échec était en réalité un signe, une chance de survivre. Nous ne sommes pas prêts, la preuve en est, nous avons embarqués sans prendre la moindre précaution, trop fiers de nos réussites passées. Nous nous séparons ici. Le rendez vous aura lieu ici même dans un mois. Ceux qui reviendront comme prévue et dans les bons délais seront conviés à venir poursuivre leur existence sous le drapeau des nigawarais.


                    Des cris de protestations s'étaient fait entendre au début du discours du jeune homme blond mais plus il parlait plus les hommes se calmaient. à la fin, ils se regardaient comme abattus par la nouvelle et résignés à comprendre les nouveaux enjeux. C'était une nouvelle promesse. Leur capitaine n'avait plus le droit à l'erreur. Dans un mois ...

                    Shinji précisa qu'il gardait le navire pour lui. 5 hommes resteraient avec lui, ainsi que l'oiseau et le cyborg. Les autres prendraient les barques du navire et certains iraient en ville pour partir plus tard. La Vice Capitaine précisait qu'un hôpital appartenant aux Nigawarai était ouvert près de la capitale pour les blessés ce qui impressionna même les plus désœuvrés par cette situation. Tous eurent un briefing fait par Starter sur les endroits ou ils étaient potentiellement en sécurité dans le monde s'ils portaient les couleurs des Nigawarais, l'île du Karaté et celle de Torino dans South Blue, Inari dans North Blue, Las Camp pourtant réputée dangereuse dans West Blue et ici même ainsi qu'au Baratié pour East Blue. Cette nouvelle rassura ceux qui projetaient de quitter l'équipage et les convaincs de s'accrocher jusqu'au bout pour suivre cet homme qui avait conquis à lui seul tant de domaines.

                    Les hommes se dispersaient donc en se retournant fréquemment, certains en barques, par 3 ou 5, d'autres par petits groupes de 2 ou 3 se dirigeaient vers les terres enneigées de l'île. Shinji les salua tous et finit par voir Hotaru et Kana partir en silence. Il les reverraient bientôt. Il avait jeté un coup d'oeil vers ce jeune brun qui avait prouvé tant de qualités une semaine plus tôt dans la bataille de Logue Town, et enfin celui que Kana avait recrutée. C'est donc avec un air déterminé qu'il partit avec sa poignée de compagnons en direction de North Blue pour terminer ses préparations avant de se jeter sur Grand Line.

                    RP Terminé !
                    • https://www.onepiece-requiem.net/t442-fiche-de-kaetsuro
                    • https://www.onepiece-requiem.net/t439-termine-kaetsuro-shinji
                      Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
                      Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum