AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le deal à ne pas rater :
Zooplus : Frais de livraison offerts dès 9 euros
Voir le deal

Quel camp choisir...

Eiji
Eiji


Feuille de personnage
Dorikis: 760
Popularité: -13
Intégrité: -9

Ven 15 Nov 2013 - 23:59

Eiji est donc parti de son île pour voyager, mais surtout pour trouver le One Piece. Le gamin ne connaît, cependant, rien du monde des pirates. Il connaît uniquement, justement, les pirates et la marine. Mais qu’en est-il de la révolution, du gouvernement, des chasseurs de prime, etc. Et bien notre jeune héros ne connaît pas l’existence de ces groupes. Pour tout vous dire, il ne sait même pas qu’il existe des fruits au pouvoir au combien magique, des épées spéciales, des humains mi homme mi animaux, etc. Lorsqu’il apprendra l’existence de tout cela, saura-t-il choisir son camp pour trouver le plus facilement le One Piece et continuera-t-il à poursuivre son rêve, sachant qu’il existe des humains surpuissants, qui ont pour but de trouver, eux aussi, le One Piece ? L’épéiste devra faire face à toute ces questions et choix, avant de se lancer définitivement sur les mers pour trouver le trésor laisser par Gol D Roger, nom qui ne lui invoque rien du tout.

Le détenteur d’Excalibur et de Dark se dirige sur l’île d’Inu Town. À première vue l’île comporte beaucoup d’habitants, d’après ce que l’on peut voir depuis le bateau. La cité semble immense, chose qui ravit Eiji, car il sait que là il pourra trouver son bonheur, que ce soit des informations ou tout autre chose. Le navire était à quelques minutes de l’abordage et notre jeune héros pourra enfin mettre les pieds à terre et se balader sur l’île à la recherche d’éventuelle information.

L’ancre fut jetée, les passagers désirant descendre sur cette île devaient quitter le navire, car le bateau allait repartir dans les minutes suivantes pour la prochaine île. Alors sans perdre de temps, Eiji quitta le transport et foula pour la première fois l’île d’Inu Town. Le jeune garçon n’avait jamais vu une telle foule, il avait l’impression d’étouffer alors qu’il n’était même pas au milieu de cet afflux de personne. Eiji prit son courage à deux mains et se lança dans la mêlé pour pouvoir ensuite rejoindre le cœur de la ville.

Sur cette île il y avait de tout, des stands de vente, que ce soit de la nourriture, des armes, des habits, etc. Il y avait également des tavernes, des bijouteries, des boulangeries, en somme la ville était riche de commerçant en tout genre. Le gamin sentait que c’était ici que son aventure allait prendre un tournant important. Cependant, ce n’était pas en restant silencieux qu’il allait avoir des informations, mais pour le moment il se contentait d’explorer et de profiter de cette situation unique pour lui.

Après en avoir pris plein les yeux, Eiji allait commencer sa recherche concernant le One Piece. Le gamin s’approcha de plusieurs personnes en leur demandant s’il était au courant de quelque chose par rapport au One Piece ou à l’emplacement de celui-ci. Mais quelque chose ne tournait pas rond. En effet la plupart des personnes ignoraient complétement le jeune, ils faisaient comme s’il n’avait rien entendu. Alors que d’autre lui disait de se taire, comme si il était interdit d’en parler. La chose surpris Eiji, mais cela lui donnait encore plus envie de mettre la main sur le trésor, car si les gens se comportait ainsi au sujet du One Piece, c’est qu’il devait vraiment y avoir quelque chose de spécial. Le noiraud ne  perdit pas espoir et continua à questionner les personnes, jusqu’à que l’une d’entre elle ne lui réponde. On dit que la persévérance vient à bout de tout.
https://www.onepiece-requiem.net/t9691-presentation-eijihttps://www.onepiece-requiem.net/f232-fiches-des-civils
Gon Blacknife
Gon Blacknife
• Sergent d'élite •


Feuille de personnage
Dorikis: 2870
Popularité: 129
Intégrité: 38

Lun 18 Nov 2013 - 0:08

Inu Town, début d’après-midi

Les rues étaient totalement bondées de monde. Les habitants d’Inu town n’étaient visiblement pas des partisans de la sieste. Gon marchait d’un pas résolu en direction de l’auberge du ciel. Il était d’une humeur massacrante et bousculait tous ceux qui ne se poussaient pas suffisamment vite à son goût. Son contact dans la révolution, Balgrid, lui avait conseillé par Den den mushi de se mettre en relation avec Warren Vandersky, l’homme à la tête de la section révolutionnaire d’Inu Town. Cette section était réputée pour  être développée et laissée plutôt en paix par les marines. Et pour le rencontrer, il devait trouver cette fameuse auberge du ciel. Gon devait être en permission ce jour-là, mais sa commandante l’avait retenu pour lui demander une sixième fois de faire son rapport sur sa précédente mission. Elle ne parvenait pas à comprendre comment la situation avait pu déraper à ce point. Et pour la sixième fois, le révolutionnaire infiltré avait dut expliquer toute l’histoire depuis le début… Et maintenant, la moitié de sa journée de permission était partie en fumée.

Il avançait vite, sans prêter attention à ce qui l’entourait. Sa journée allait être chargée du coup. Il allait devoir prendre contact, convaincre le chef de section de son affiliation à la révolution et prendre connaissance des opérations en cours. Le tout avant 20 heures, heure à laquelle les permissions prenaient fin. Gon n’avait jamais imaginé qu’intégrer la marine en tant qu’espion serait une véritable condamnation. Il était prisonnier, ne pouvait s’éclipser que très rarement et encore, pendant peu de temps ! La grande majorité de ses contacts avaient lieu par Den den mushi.

Le problème, car il y en avait un, c’était que l’auberge où il devait se rendre demeurait introuvable. Il avait beau tourner dans tout la ville, pas moyen de la trouver. Après un moment, il finit par se décider à demander aux gens son chemin.

C’est incroyable, personne ne connaît cet endroit ? Balgrid m’a pourtant affirmé que c’était un établissement connu et réputé. Que je ne pouvais pas la manquer ! Tu parles ! Je dois être dans le mauvais quartier, cette ville est très grande après tout. Tiens je vais demander à celui-là, ça à l’air d’être un voyageur. Il loge peut-être dans cette auberge.


Le bretteur s’approcha d’un jeune garçon. Alors qu’il allait lui poser sa question, ce dernier le coupa et lui lança sans préambules :
-Vous sauriez pas où se trouve le One Piece ?
-De… de quoi ? Hinhinhin... Si je savais où était le One piece, je serais pas là en train de tourner au milieu des clodos. Je serais déjà en train de faire la tournée de toutes les mers pour acheter tous les meitous du monde !

Ce n’est qu’à ce moment là qu’il remarqua que son interlocuteur possédait des sabres, dont les gardes dépassaient de derrière ses épaules. L’un était entièrement blanc tandis que l’autre, à l’inverse, était tout noir. Ils étaient relativement atypiques, comme opposés tout en étant complémentaire. Il oublia l’auberge pendant un moment, sa passion pour les balles lames passant avant toute chose. Il pointa les armes du doigt.
-C’en est ? Ce sont des meitous ? Je ne les reconnais pas.
https://www.onepiece-requiem.net/t8977-gon-blacknifehttps://www.onepiece-requiem.net/t9755-la-justice-sous-toutes-ses
Eiji
Eiji


Feuille de personnage
Dorikis: 760
Popularité: -13
Intégrité: -9

Mar 19 Nov 2013 - 20:27

Eiji tournait en rond sans recevoir une réponse digne du One Piece. Il remarqua une personne très grande, sûrement un géant. Le gamin n’avait jamais vu un homme aussi grand, était-il surhumain ou quelque chose dans le genre ? L’épéiste se posait un tas de question sur cette personne, qui étrangement s’avançait vers lui pour lui poser une question, mais notre jeune héros l’anticipa en lui posant la question qu’il posait à tout le monde depuis ce matin, c’est à dire, savez-vous où se trouve le One Piece ? Le géant fit une tête tellement bizarre, qu’Eiji était à deux doigts d’éclater de rire, mais il se retint par pure politesse. L’homme examina la question de l’enfant avant de répondre, finalement quelqu’un qui répond à cette fameuse question. Cependant la réponse reçue n’était pas celle attendu, c’était comme s’il se foutait de sa gueule, car il répondit.

-De… de quoi ? Hinhinhin... Si je savais où était le One piece, je serais pas là en train de tourner au milieu des clodos. Je serais déjà en train de faire la tournée de toutes les mers pour acheter tous les meitous du monde !

Eiji en tira tout de même un indice, c’est que le One Piece doit valoir des milliards de Berrys, était-ce de l’or ? Le gamin se voyait déjà nager au milieu de toutes ces pièces d’ores, mais il arrêta tout de suite de songer, car il devait trouver plus d’indice. Cependant, quelque chose l’interpella, ce fumeur voulait s’acheter des meitous ? Il avait déjà entendu parler de ces fameux meitous, mais oui ! C’était les pirates qui voulaient lui volait ses épées, car ils pensaient que c’était des meitous et justement le géant lui posa la question.

-C’en est ? Ce sont des meitous ? Je ne les reconnais pas.

Le noiraud se posa la question s’il n’était pas en possession d’armes incroyable, vu qu’elles attirent l’intérêt de toutes les personnes qu’il croise. Il voulait savoir s’il possédait des meitous, alors il les dégaina et les tendit à son interlocuteur. Ce fut un geste plutôt naïf de sa part, mais l’homme paraissait honnête.

Tiens regarde et dit moi si c’en est. Pour tout te dire, je ne sais pas du tout ce que sont des meitous. Dit-il avec un sourire, qui montrait tout l’embarras du gamin totalement inculte. En fait, je ne connais pas grand chose du monde qui nous entoure, je viens de quitter mon île pour trouver le One Piece et on ne m’a rien appris sur notre monde, donc j’aurais une requête à te faire. Pourrais-tu m’apprendre toutes les choses importantes de notre monde et en échange je t’aide à trouver l’endroit que tu recherches, vu que tu m’avais l’air tout perdu tout à l’heure ?

Le détenteur d’Excalibur proposa un  marchée qui lui semblait raisonnable. Récolter le plus d’information sur ce monde et sûrement le One Piece, en échange d’une recherche d’un endroit, même s’il ne connaissait pas la ville, quatre yeux sont mieux que deux. En même temps il pourrait se faire un ami. Maintenant qu’il y pensait, il n’avait jamais eu d’ami de sa vie, mais il n’y avait jamais vraiment fait attention, il était habitué à être seul. L’idée le rendait fou de joie, mais il masqua toute émotion.

Au fait je ne me suis pas présenté, je m’appelle Eiji, enchanté. Il tendit sa main en espérant que l’autre se  montre tout aussi amical et la lui serre.
https://www.onepiece-requiem.net/t9691-presentation-eijihttps://www.onepiece-requiem.net/f232-fiches-des-civils
Gon Blacknife
Gon Blacknife
• Sergent d'élite •


Feuille de personnage
Dorikis: 2870
Popularité: 129
Intégrité: 38

Mar 19 Nov 2013 - 21:20

Le garçon ne semblait pas être très au courant de la situation. Il dégaina ses deux sabres et les tendit à Gon qui les prit avec méfiance. C’était étrange que quelqu’un donne avec autant de facilité des sabres aussi précieux. N’avait-il donc pas peur de se les faire voler ? Fort heureusement, le révolutionnaire était un homme juste, en particulier vis-à-vis des sabres. Un sabre ne se vole pas, il se gagne en battant son propriétaire lors d’un duel. Le jeune inconnu avoua ne même pas savoir ce qu’étaient des meitous et visiblement, le One Piece était une notion très conceptuelle également. Étonnant que quelqu’un en possession de sabre visiblement hors du commun, du moins esthétiquement, ne sache pas ce que sont les meitous.
-Les meitous sont des sabres possédant des caractéristiques extraordinaires. Ils sont plus tranchants, plus maniables, plus légers, plus solides… Seuls les plus grands forgerons de ce monde sont capables d’en faire. J’en possède moi-même deux que j’ai gagné auprès de mon maître de kendo en vainquant tous les maîtres de Shimotsuki. Je te les aurais bien montré, mais je les ai laissé dans ma cabine. Voyons voir les tiens…

L’une des lames était totalement noire tandis que l’autre brillait d’un blanc éclatant. Les deux étaient lisses et sans fioritures. De bonnes armes, mais certainement pas des meitous. Il les lui rendit en secouant la tête. Impossible, Gon s’était renseigné sur toutes les grandes lames recensées et ceux-ci n’en faisaient pas partie.
-Désolé, tes sabres sont magnifiques mais restent relativement banals dans leur conception. Je m’appelle Gon Blacknife, enchanté.

Le garçon qui se prénommait Eiji désirait apprendre des choses à propos du monde. C’était un peu vague, il en aurait pour des heures à tout lui expliquer et le temps jouait contre lui. Pourtant, il en aurait des choses à dire sur ce monde et à lui expliquer ! A commencer par le gouvernement mondial ! Mais ce n’était pas le bon moment. Il allait refuser, mais les grands yeux innocents et naïfs du garçon le firent hésiter.
-J’ai du mal à croire que tu ne connaisses rien à propos de rien. Ecoute, je pense que je n’aurais plus le  temps nécessaire pour faire ce que j’avais l’intention de faire aujourd’hui… Viens, on va discuter un peu. Au point où j’en suis…

Il lui fit un signe de la main et se mit à marcher à la recherche d’une taverne. Journée foutue pour foutue, il allait boire un verre pour profiter de cette journée de repos comme tout marin lambda le ferait. Ils arrivèrent à la terrasse d’un grand bar. Depuis le passage de la loi Evintéin, il ne pouvait plus fumer à l’intérieur. Encore une belle façon qu’avait trouvé le gouvernement mondial pour faire chier le monde. Il commanda une bière et proposa à son invité de commander ce qu’il voulait sur sa note. Il s’alluma une cigarette et commença.
-Bon… Alors déjà, il faut savoir que le One Piece, on n’est même pas sûr que ça existe vraiment. Parce que personne ne l’a trouvé depuis des siècles, c’est quand même louche. Mais en théorie, c’est le plus grand immense trésor que tu puisses imaginer. Une valeur totalement inestimable. Gold D. Roger l’aurait planqué tout au bout des océans, pour que seul le plus valeureux qui aura traversé le monde entier puisse le trouver et devenir l’homme le plus puissant et le plus respecté du monde, le Seigneur des Pirates. J’ai toujours trouvé ce nom débile, personnellement. Parce que si un mec le trouve et qu’il est pas pirate ben… Ça fera con. En tout cas, n'espère pas que quelqu'un t'indique le chemin. Si tu le veux, tu devras fouiller chaque centimètres de cette planète et le dénicher tout seul, comme tant ont essayé avant toi.

Il tira une taffe sur sa clope et souffla la fumée vers le ciel avant de reposer son regard sur Eiji.
-Et tu sais pourquoi personne ne le trouve ? Parce que le gouvernement mondial opprime le peuple, empêche les gens de faire ce qu’ils veulent et de vivre en toute liberté. Toute personne qui devient un petit peu trop influente est immédiatement prise en chasse et éliminée. Les dirigeants de ce monde sont corrompus !

A ces mots, plusieurs personnes du bar se retournèrent et jetèrent des regards noirs au bretteur qui n’en avait cure.
-Alors, dis moi, qu’est-ce que tu veux donc savoir ?
https://www.onepiece-requiem.net/t8977-gon-blacknifehttps://www.onepiece-requiem.net/t9755-la-justice-sous-toutes-ses
Eiji
Eiji


Feuille de personnage
Dorikis: 760
Popularité: -13
Intégrité: -9

Mar 19 Nov 2013 - 22:22

Eiji regarda le géant examiner ses sabres. Il les tournait dans tous les sens, contempla la lame de chaque sabre, les fit aller deux, trois fois, puis les rendit à son propriétaire. Ce n’étaient pas des meitous, mais de simples épées, qui restent tout de même d’une splendeur époustouflante. L’homme lui expliqua que les meitous étaient des lames, qui possédaient des caractéristiques bien précise, chose que Dark et Excalibur ne renfermaient pas. Par contre le géant, lui, en détenaient deux. Le gamin avait bien envie de les voir, mais pas tout de suite.

Le géant se présenta à son tour, il s’appelait Gon Blacknife. Il hésita concernant la proposition de l’enfant, mais après mûre réflexion il accepta l’invitation et laissa tomber les plans qu’il programmé pour la journée. Gon pria le noiraud de le suivre pour aller parler un peu plus loin. Les deux hommes marchèrent jusqu’à la terrasse d’une taverne, pour y prendre place et commander à boire. Le Blacknife commanda une bière et s’alluma une clope. Eiji, quant à lui, demanda un verre d’eau, il ne voulait pas profiter de son nouvel ami, alors il prit la chose qui lui paraissait la moins cher.

Je vais prendre un verre d’eau s’il vous plaît. Dit-il au serveur.

Le fumeur s’élança dans un discours, qui ne résuma pas toutes les choses que l’on pouvait rencontrer sur cette planète, mais il parla uniquement du One Piece, chose qui n’était pas plus mal. Ce trésor peut-être n’existait même pas, il fut évoqué par un certain Gol D. Roger, ancien Seigneur des Pirates, vu que celui qui le trouve devient automatiquement Seigneur des Pirates. Cependant, Eiji n’avait pas forcément envie de devenir méchant. Enfin bref, il écouta la suite sans trop y penser. Gon expliqua que dès que quelqu’un fait quelque chose de bizarre, comme chercher le One Piece, alors le gouvernement les traite comme un pirate et l’élimine. Une sueur froide longea le dos de notre petit héros.

Donc dans tout les cas, le bretteur sera considéré comme un pirate, par conséquent tout le monde aura une mauvaise image de lui, alors qu’il est gentil. Mais oui ! Il allait devenir un pirate gentil, il allait montrer que pirate n’est pas synonyme de méchant. Cependant, si le trésor n’existait pas ? Rien à faire, cet chasse au trésor mettait Eiji hors de lui, il était excité au plus haut point. Un trésor incroyable, enfoui quelques part dans ce monde, sans que personne ne sache où il se trouve, mais tout le monde le cherche. Qui aurait pu trouver une aventure plus palpitante que celle-ci.

Le gamin remarqua que Gon avait une dent contre le gouvernement, mais il ne comprenait pas pourquoi, quoi qu’il en suit, Eiji est trop jeune et ne connait pas bien les faits actuels pour donner un avis sur le gouvernement. Le géant demanda à son invité se qu’il voulait savoir de plus. Etant donné que l’enfant ne connaissait rien de ce monde, il ne savait pas trop quoi lui demander, puis il eu une idée.

J’aimerais savoir s’il existe d’autres armes au pouvoir mystique ou autre chose de surhumain dans ce monde. Et si ça te dérange pas, j’aimerais aussi savoir pourquoi tu déteste tant le gouvernement ? Dit-il avec un large sourire. Il sentait que Gon voulait en parler, mais il ne savait pas à qui, alors pourquoi pas à un gamin tout innocent ?
https://www.onepiece-requiem.net/t9691-presentation-eijihttps://www.onepiece-requiem.net/f232-fiches-des-civils
Gon Blacknife
Gon Blacknife
• Sergent d'élite •


Feuille de personnage
Dorikis: 2870
Popularité: 129
Intégrité: 38

Mar 19 Nov 2013 - 23:07

D’autres armes au pouvoir mystique ? Oula, les meitous n’avaient absolument rien de surnaturel, attention, ils étaient simplement d’une qualité exceptionnels et d’une valeur sans commune mesure. Mais il n’y avait rien de magique là dedans. Certes, certains étaient réputés pour avoir certaines caractéristiques spéciales, comme une malédiction, mais rien de tout cela n’était prouvé. Roronoa Zorro par exemple, avait réussi à devenir une véritable légende tout en ayant un sabre présumé maudit à la taille en permanence.
-Comme armes exceptionnelles, je pourrais citer les armes antiques. Mais encore une fois, n’espère pas les trouver. Le gouvernement interdit formellement à quiconque d’enquêter dessus. Sous peine de mort, non mais tu te rends compte ? Voilà ce que j’ai contre le gouvernement. Ils répriment les droits des citoyens par la force, la violence, la menace et même la mort ! Ils cachent la vérité et magouillent dans le secret comme des vulgaires pirates !

Gon fit une pause pour prendre une gorgée de bière. Il ne devait pas se laisser emporter et cramer aussi bêtement sa couverture. Il était en train de montrer ouvertement son côté révolutionnaire et ça, c’était une grosse connerie. Il décida donc de changer de conversation. Il tira sur sa cigarette et attendit un moment avant de reprendre. Les armes antiques étaient des entités extrêmement puissantes, capables de détruire des îles entières, mais qui avaient disparu il y a plusieurs siècles. Aucun document officiel n’en parle et quiconque tente de les retrouver s’oppose à une mise à mort immédiate.
-Sinon… De quoi d’autres je pourrais te parler… Il y a les fruits du démon, si on reste dans le domaine de la magie. Ce sont des fruits qui donnent des pouvoirs totalement magiques à ceux qui les mangent. Ca vaut une véritable fortune et peut te donner des capacités hallucinantes. Devenir du feu, ralentir les gens, te transformer en oiseau, faire voler les choses…

Gon ne put empêcher un sourire d’apparaître sur ses lèvres.
-Ou même… Faire pousser des membres de ton corps n’importe où !

En disant cela, Gon utilisa son propre pouvoir pour faire apparaître deux bras en plein milieu de la table. Les mains se mirent à pincer doucement Eiji. Le révolutionnaire lui expliqua qu’il avait mangé le Hana Hana no Mi qui lui permettait de faire apparaître des parties de son corps absolument où il le voulait et en très grand nombre. Il pouvait même le faire sur d’autres personnes. Deux bras sortirent dans le dos du jeune garçon, attrapèrent les sabres noir et blanc et les placèrent sous sa gorge. Tout cela sans bouger de sa chaise. Il replaça les sabres à leur place et fit disparaître ces membres.
-Un conseil, si jamais tu en trouves un, ne le revends pas. Mange le. Ce sera peut-être l’unique chance de ta vie de devenir un être exceptionnel. Le seul inconvénient, c’est que tu ne pourras plus jamais nager. Tu couleras et mourras si tu tombes à la mer.

Il termina sa chope et se leva. Il en avait assez d’être assis, il voulait se dégourdir les jambes.
-Voilà ce que tu as à savoir pour l’instant. Et restes éloigné le plus possible du gouvernement et des marines. Ça ne t'apportera jamais rien de bon. Mais saches que tu n’as pas besoin de devenir une saloperie de pirate pour trouver le One Piece. Après tout, tout le monde peut trouver un trésor. Et jamais je n’inciterais quelqu’un à s’engager sur la voie de la piraterie.

Il se mit à errer dans la ville, Eiji sur ses talons, avide de réponses.
https://www.onepiece-requiem.net/t8977-gon-blacknifehttps://www.onepiece-requiem.net/t9755-la-justice-sous-toutes-ses
Eiji
Eiji


Feuille de personnage
Dorikis: 760
Popularité: -13
Intégrité: -9

Mer 20 Nov 2013 - 18:58

Eiji attendait avec impatience les réponses de son ami. Le gamin était penché sur la table en train de siroter son eau à quelques centimètre de Gon, tout en le regardant avec des yeux immenses, pour dire, vas-y épate moi. Le Blacknife parla des armes antiques, le sujet avait l’air fort intéressant et il l’était. Cependant, comme le One Piece, il était formellement interdit de se lancer à la recherche des ces objets sous peine de mort. Décidément, le gouvernement commençait aussi à casser les pieds à l’enfant, il y avait tellement de chose intéressante dans ce monde, mais on osait rien faire. Qu’est-ce que ça pouvait être cool d’avoir une arme antique, rien que le nom en jetait.

Le détenteur de Dark allait sûrement sauter de joie lorsqu’il allait entendre le prochain sujet, les fruits du démon. En écoutant le nom, Eiji pensait à des choses bizarres, des fruits qui appartiennent à un démon, mais quel démon ? Quels fruits ? Des pommes ? Des bananes ? Enfin bref, il fallait entendre la suite pour comprendre la chose. Si quelqu’un mangeait un de ces fruits, il pouvait recevoir des pouvoirs spéciaux, comme les exemples que Gon cita. Mais où vivait-il pour ne jamais avoir entendu parler de toutes ces choses, ça lui paraissait bien trop beau pour être vrai. Ce n’était que les paroles de son nouvel ami, il n’y avait pas de preuve concrète que tout cela existe.

Le géant fit un sourire bizarre, mais Eiji ne comprenait pas pourquoi il rigolait. Soudainement deux bras sortirent de la table droit devant notre jeune héros. Ce dernier poussa un crie de peur et se bascula en arrière pour fuir les deux membres, c’est alors qu’il finit par terre sur le cul. Il était sans parole, Gon n’était pas en train de lui raconter des conneries, tout cela existaient belle est bien. Deux autres bras poussèrent dans le dos du bretteur, ils s’emparèrent de ses deux sabres et les positionnèrent sous sa gorge. Eiji était fait comme un rat, voilà pourquoi le Blacknife rigolait.

Le fumeur conseilla au gamin de ne jamais revendre un fruit du démon, mais de le manger, car ainsi il pourra devenir un être hors du commun. Sur ces paroles, Gon termina sa bière et se leva pour marcher un peu. Eiji était encore sous le choc, il secoua sa tête et suivit les traces de son ami. L’enfant trouvait cela trop COOL ! Il avait mille questions à poser, du genre, où avait-il trouvé ce fruit ? Était-ce une poire ? Comment faisait-il pour faire ce genre de chose ? Est-ce que ça faisait mal ? Enfin bref, des questions qui ne mènent à rien. L’excitation redescendit quand le Blacknife prit un ton sérieux et conseilla à Eiji de rester loin des marines et du gouvernement et qu’il n’avait pas besoin de devenir un pirate pour trouver le One Piece. Notre jeune héros acquiesça d’un signe de tête, se mit devant son ami et prit la parole.


D’accord ! Pour tout ce que tu es en train de faire pour moi, je te promets que je ne m’approcherais jamais de la marine, ainsi que du gouvernement et je ne deviendrais jamais un méchant pirate ! C’était la première que l’on voyait Eji aussi sérieux, il avait prit l’allure d’une personne bien plus âgée que d’un gamin de 13 ans. Par contre je veux que tu saches que je me mettrais à chercher le One Piece, si je le trouve je deviendrais une personne importante et j’aimerais te venir en aide en changeant ce monde, qui d’après toi, n’est pas juste comme il devrait l’être. Le détenteur d’Excalibur prit une bonne respiration et continua. Alors je te propose une chose, faisons équipe ! Mettons le monde sens dessus dessous, ensemble, toi et moi ! Je t’aiderais à accomplir ton rêve et pendant ce temps nous chercherons aussi le One Piece. Qu’en dis-tu mon ami ? C’était à présent au tour du gamin de sourire en regardant l’autre.
https://www.onepiece-requiem.net/t9691-presentation-eijihttps://www.onepiece-requiem.net/f232-fiches-des-civils
Gon Blacknife
Gon Blacknife
• Sergent d'élite •


Feuille de personnage
Dorikis: 2870
Popularité: 129
Intégrité: 38

Mer 20 Nov 2013 - 20:01

Le petit Eiji avait été très impressionné par la démonstration des pouvoirs de Gon et était tout excité. Il sautillait partout et on voyait bien qu’il voulait poser un million de questions à la fois, mais il y avait tellement de mots qui voulaient sortir en même temps que rien ne venait. L’adulte se promenait et regardait s’il ne pourrait pas trouver un artisan intéressant ou même la fameuse auberge. De toute évidence, il devrait repasser un autre jour, mais s’il pouvait la localiser, ce serait déjà une grande avancée dans la démarche. Il continuait tout de même à répondre aux questions, comme il le pouvait. Comment expliquer la manière de faire apparaître des membres ? C’était aussi compliqué que d’expliquer comment on faisait pour lever le bras ou cligner les paupières… Ca ne s’expliquait pas, ça se faisait, tout simplement.

Soudain, sans prévenir, l’adolescent se calma et fit une promesse solennelle avec un sérieux qui ne lui saillait guère. Il promit de ne jamais s’approcher de la Marine ou du gouvernement, tout en évitant de tomber dans la criminalité. Cette promesse, bien que simple, fit très plaisir à Gon. Cet enfant qu’il ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam, avait fait le serment de ne pas devenir un gros enfoiré. Qu’est ce qu’on pourrait espérer de mieux de la part de la prochaine génération ?
Par contre je veux que tu saches que je me mettrais à chercher le One Piece, si je le trouve je deviendrais une personne importante et j’aimerais te venir en aide en changeant ce monde, qui d’après toi, n’est pas juste comme il devrait l’être. Alors je te propose une chose, faisons équipe ! Mettons le monde sens dessus dessous, ensemble, toi et moi ! Je t’aiderais à accomplir ton rêve et pendant ce temps nous chercherons aussi le One Piece. Qu’en dis-tu mon ami ?

Gon resta un moment interdit. C’était tellement inattendu…

Me mettre en équipe avec un enfant d’une dizaine d’années ? Ce serait… absurde ! Non ? Après tout… Pourquoi pas ? S’il commence dés son plus jeune âge à travailler pour réaliser ses rêves, il fera de grandes choses. Trouver le One Piece est un peu utopique, mais viser haut est le meilleur moyen de s’accomplir. Je pourrais lui apprendre tout ce que ce monde recèle d’horreur et lui permettre d’éviter certains pièges de la vie. Et puis… Ma tâche est immense et avoir quelqu’un à mes côtés ne peut pas me faire de mal.


Ce garçon avait l’air très motivé. Et puis c’était un bretteur originaire de Shimotsuki, lui aussi, il possédait en lui la passion des lames. S’ils s’associaient, Gon pourrait lui apprendre à se battre avec ses deux sabres. Peut-être avait-il suivi l’enseignement de maître Honda lui aussi. En tout cas, ce n’était pas une idée qui le dérangeait en elle-même. Mais il ne pouvait pas répondre aussi rapidement à une question d’une telle importance. Eiji devait d’abord prouver sa valeur.
-Je ne dis pas non à ta proposition. C’est vrai que je voudrais bien avoir quelqu’un qui m’accompagne dans mes actions. Et trouver le One Piece est un noble but dans la vie. Mais tu es très jeune, je ne sais pas si tu es encore assez fort pour pouvoir rejoindre la… Révolution. Dit-il en baissant la voix. Je vais d’abord t’entraîner un peu pour voir ce que tu vaux. Tu es partant ?

Gon lui tendit la main pour marquer son approbation à la proposition.
https://www.onepiece-requiem.net/t8977-gon-blacknifehttps://www.onepiece-requiem.net/t9755-la-justice-sous-toutes-ses
Eiji
Eiji


Feuille de personnage
Dorikis: 760
Popularité: -13
Intégrité: -9

Mer 20 Nov 2013 - 21:10

Gon fut surpris par  la demande d’Eiji et on pouvait clairement le constater sur son visage, mais ce dernier changea d’aspect lorsqu’il se mit à réfléchir sérieusement à la proposition du gamin. Il était clair qu’il est toujours dur d’accepter une demande aussi importante venant d’un enfant, mais ce sont justement ces choses hors du commun, qui font que la vie devient intéressante, une aventure.

En relevant le défi de chercher le One Piece, les deux hommes passeront des moments et des épreuves inoubliables, certes ils seront considérés comme des pirates, mais ils seront des pirates gentils ! Ils navigueront sur toutes les mers possibles, et ô combien il peut y en avoir sur ce magnifique monde, simplement pour trouver ce trésor qui peut-être n’existe même pas, mais c’est le fait de partir à l’aventure qui compte, car ce qui est important ce n’est pas ce qu’on le trouve au final, mais belle est bien tout ce que l’on a enduré pour y parvenir.

Le bretteur réalisa qu’il avait été peut-être un peu trop naïf sur ce coup et qu’il avait été importer par ses émotions pour faire une telle demande, par conséquent il pensa à une déclinaison de l’offre. Mais pour son plus grand bonheur, Gon ne refusa pas la proposition, mais il voulait être certain qu’Eiji était fait pour ce genre d’aventure, de savoir s’il serait prêt à endurer tous les malheurs que la vie peu réservé, tout ça pour peut-être trouver quelque chose au final.

Alors, le fumeur fit à son tour une proposition, il voulait entraîner le gamin pour voir de quoi il était capable, seulement après cela et seulement après, il prendra sa décision définitive. La réponse de Gon allait dépendre de la détermination et de l’envie de notre jeune héros. Une sensation d’euphorie vint à lui, mais également du stress. Il avait quand même la pression, car selon sa prestation, il allait pouvoir donner un tournant important à sa vie et à celle de son ami. Il ne devait pas décevoir, c’était tout ce qui comptait.


Très bien Gon ! J’accepte ta proposition, je te montrerais que ce n’est pas du temps perdu, celui que tu passes avec moi ! Nous allons faire de grande chose ensemble, j’en suis convaincu, mais à présent place à l’entrainement ! Allez je te suis !

Eiji voulait en découdre au plus vite, frapper son épée contre les fameuses meitous de son ami. Oh oui, il avait envie de voir à l’œuvre ces sabres spéciaux, en espérant qu’ils ne pètent pas les siens. Son adversaire du jour n’allait pas être facile à battre, surtout que notre jeune héros n’a jamais fait de duel de sa vie, mais il allait mettre en scène toutes les techniques et choses vues durant son apprentissage. Il était conscient qu’il avait devant lui, un homme qui possède à la fois les pouvoirs d’un fruit du démon, plus des sabres hors paires, mais même avec tous ces points à sa défaveur, Eiji partait dans l’idée qu’il pouvait remporter ce duel, car c’est ainsi que pense les gagnants.

https://www.onepiece-requiem.net/t9691-presentation-eijihttps://www.onepiece-requiem.net/f232-fiches-des-civils
Gon Blacknife
Gon Blacknife
• Sergent d'élite •


Feuille de personnage
Dorikis: 2870
Popularité: 129
Intégrité: 38

Dim 24 Nov 2013 - 14:33

Eiji accepta immédiatement. Il voulait même commencer l’entraînement sans perdre une seconde. C’était un esprit combatif comme Gon les aimait. Un garçon qui avait la fougue de la jeunesse mais tout de même assez de prestance pour croire en ses rêves. Le révolutionnaire sentit monter un grand rire qu’il laissa éclater au grand jour. Il pénétra dans une taverne en faisant signe au jeune de l’attendre. Sans dire un mot, il traversa la salle et pénétra dans les toilettes de l’établissement. Rapidement, il sortit le costume d’El Corazone de sous son maillot, là où il le gardait toujours, et l’enfila. D’un coup sec, il enfila son masque de tissu. Il commençait à être un petit peu connu en tant que marine. Il ne devait pas trop se faire remarquer dans les rues. Il sortit de la taverne sous le regard stupéfait des rares clients.

Lorsqu’il arriva dans la rue, Eiji ouvrit des grands yeux.
-C’est moi. On peut commencer l’entraînement. Aux yeux du monde, je suis El Corazone, le révolutionnaire. Tu m’appelleras ainsi désormais. En garde !

L’homme masqué dégaina ses deux sabres de leurs fourreaux et les plaça devant lui. Ils allaient pouvoir s’entraîner sans que cela ne lui pose trop de problèmes. Si jamais des marines venaient essayer de les lui briser, il n’aurait qu’à s’enfuir, son identité bien dissimulée derrière le tissu noir. Avec ce costume, il était entièrement noir et n’avait qu’un grand sourire jaune dessiné au niveau de sa bouche.


On va voir ce qu’il a dans le ventre, ce gosse. Voir s’il a ce qu’il faut en lui pour prétendre à des rêves de ce calibre. Ou s’il ferait mieux de viser propriétaire de la plus grande poissonnerie de Shell Town. Je me demande si ses sabres ne sont qu’une simple décoration ou s’il sait comment s’en servir.


Autour d’eux, les civils commençaient à s’agiter. Un grand homme dans un déguisement sinistre était en train de menacer un enfant avec ses sabres. On entendit quelques cris, certains partirent sans demander leur reste. Nul doute que la Marine n’allait pas tarder à débarquer. Tout d’abord, Gon prit une serviette en papier sur une table. Son doigt glissa lentement sur le fil de son katana et eut une fine goutte de sang se mit à perler. Avec son sang, il écrivit une suite de chiffres sur le papier. Puis, il le tendit au garçon.

-Tiens, c’est un numéro. Avec un escargophone, on pourra communiquer si jamais je devais partir précipitamment. Ha oui, un escargophone, c’est un pareil organique qui permet de dialoguer avec des personnes se trouvant à une très longue distance. Allez, on commence.

Puis, il reprit sa position. Il allait y aller mollo, ils étaient simplement là pour s’entraîner. Il Leva son bras droit et l’abattit droit sur la tête du garçon.
https://www.onepiece-requiem.net/t8977-gon-blacknifehttps://www.onepiece-requiem.net/t9755-la-justice-sous-toutes-ses
Eiji
Eiji


Feuille de personnage
Dorikis: 760
Popularité: -13
Intégrité: -9

Dim 24 Nov 2013 - 20:34

Les deux hommes marchèrent en ville, mais Gon ne donnait pas l’impression de vouloir changer de chemin et se rendre en dehors de la ville pour se battre contre Eiji. Le gamin se posait quelques questions, ils allaient tout de même pas se battre au beau milieu de la ville, sous le regard de centaine de personnes. Si c’était le cas, les civils ne tarderaient pas à appeler la marine pour intervenir, chose que le gamin ne souhaitait pas, car il ne voualit pas avoir des problèmes avec la marine alors qu’il venait à peine de débuter son aventure. Dans tous les cas, notre jeune héros faisait confiance à Gon, il le laissa s’occuper de l’emplacement du duel.

Alors qu’ils atteignirent une vieille taverne, le géant demanda à l’enfant de l’attendre dehors, sans préciser le motif. Eiji fit signe qu’il allait patienter ici, le temps que son ami fasse son truc. Le bretteur voulait lui demander qu’est-ce qu’il allait faire dans cette taverne, mais il ne voulait pas se montrer trop curieux. Peut-être qu’il était alcoolique et qu’il avait besoin de sa petite dose d’alcool, car dans une taverne on ne vend pas grand chose mise à part de l’alcool. Le fumeur entra dans le bâtiment, alors que le noiraud alla se poser sur le rebord d’une fontaine, attendant le retour de l’autre.

Le gamin contemplait la ville, chose qu’il n’avait pas eu le temps de faire depuis qu’il avait posé les pieds sur cette île. Les gens défilaient devant lui, les uns après les autres. C’était quand même incroyable comme chaque personne possédaient son propre style, sa propre vision du monde et on pouvait clairement le voir leur apparence. Comme ce mec tout long, avec son costume et son masque en tissu, pour qui se prenait-il. Ce mec vivait dans un autre monde, il devait sûrement cacher son identité pour s’habiller d’une telle façon.

Etrangement cet individu se dirigeait contre notre héros. Avait-il vu que Eiji le regardait de travers ? Alors le gamin changea la direction de son regard et fit semblant qu’il ne l’avait pas vu, mais l’homme louche continuait son chemin vers l’enfant. Il s’arrêta au pied du détenteur d’Excalibur.


C’est moi. On peut commencer l’entraînement. Aux yeux du monde, je suis El Corazone, le révolutionnaire. Tu m’appelleras ainsi désormais. En garde !

Quoi ce machin était Gon ?! C’est quoi cette histoire de révolutionnaire ? C’est qui ce El Corazone ? Il était malade ce mec ! Puis Eiji se calma et réfléchit un moment. En fait Gon faisait partie de la révolution, c’est pour cela que tout à l’heure il lui avait dit qu’il ne savait pas s’il était assez fort pour rejoindre et puis le gamin n’avait pas compris ce qu’il avait dit. Il parlait de la révolution ! Le géant dégaina ses sabres et avec l’un deux il s’ouvrit le doigt, il se rapprocha d’une table, prit une serviette et écrit un numéro.

Tiens, c’est un numéro. Avec un escargophone, on pourra communiquer si jamais je devais partir précipitamment. Ha oui, un escargophone, c’est un pareil organique qui permet de dialoguer avec des personnes se trouvant à une très longue distance. Allez, on commence.

Eiji s’empara de la feuille avec tristesse, il venait de comprendre que lui et Gon n’allait pas former une équipe, car ce dernier faisait déjà partie d’une organisation. Cependant, le gamin était tout de même content de s’être fait un ami. Il mit le bout de tissu dans sa poche et dégaina à son tour ses épées. Le duel allait commencer, les gens étaient autour d’eux comme s’ils allaient assister à un spectacle, mais ils allaient attirer l’attention de la marine, sans aucun doute ils débarqueront dans quelques minutes.

La marine va arriver d’un moment à l’autre, alors je ne sais pas si on aura l’occasion de se saluer correctement, donc je te dis déjà à bientôt, car on se reverra j’en suis sûr. Le gamin marqua une pause et repris. Allez ! Amène toi !

Le géant leva son bras droit et écrasa sa lame sur le gamin. Le coup arrivait vite et fort. Eiji positionna ses épées au-dessus de sa tête formant un X et arrêta le coup de son adversaire, qui le propulsa tout de même quelques mètres derrière lui. Il ne fallait pas perdre de temps, alors le noiraud décida d’enchaîner avec une technique qu’il avait mise au point.

Hibana !

L’enfant s’élança en courant contre Gon tout en frottant Dark à terre, il créa ainsi des étincelles, qu’il lança contre le visage du fumeur pour l’aveugler et pour finir frapper avec Excalibur. Voici la première technique que le jeune avait élaboré, maintenant il fallait voir si elle allait porter ces fruits…

Technique:
 
https://www.onepiece-requiem.net/t9691-presentation-eijihttps://www.onepiece-requiem.net/f232-fiches-des-civils
Gon Blacknife
Gon Blacknife
• Sergent d'élite •


Feuille de personnage
Dorikis: 2870
Popularité: 129
Intégrité: 38

Lun 25 Nov 2013 - 22:57

Eiji semblait avoir compris la situation. Même s’il ne connaissait rien à rien, il était loin d’être bête. Ils se saluèrent cordialement avant de commencer le duel, sachant tout deux qu’ils ne pourraient pas le terminer. Son attaque basique avait été bloquée par les deux sabres croisés. L’enfant peinait sous la force du révolutionnaire, mais c’était normal, il ne devait avoir qu’une petite quinzaine d’année, et encore ! Mais Gon vit de la détermination sur le visage de son adversaire qui alla puiser dans ses réserves d’énergie pour repousser la lame. L’impact l’avait tout de même fait reculer de plusieurs mètres. El Corazone resta immobile, les sabres pointant vers le sol. Il attendait de voir la réaction du jeune bretteur, son grand sourire figé sur son masque.

Cette dernière ne se fit pas attendre et bien vite, il dut replacer ses sabres en position défensive. Eiji tentait quelque chose. Il courait vers Gon en frottant la lame de son katana noir contre le sol.

Il ne devrait pas faire ça. Les frottements et les vibrations sont les pires ennemis d’une lame. Il l’use et le fragilise en agissant de la sorte. C’est pour faire ces étincelles qu’il fait ça ? J’ai bien peur que ce ne soit pas très efficace. Ca ne vaut pas le coup d’émousser le tranchant de sa lame à vitesse grand V. OULA !


A force de visualiser les étincelles du katana noir et d’anticiper le mouvement qui allait arriver, Gon fut surpris lorsque ces petites billes de lumières lui arrivèrent en pleine figure. Trop occupé à éviter d’en recevoir dans les yeux et à parer la lame sombre, il ne fit plus du tout attention à la lame blanche qu’il dut parer au dernier moment, par pur réflexe. Il fut légèrement déséquilibré et dut faire trois pas en arrière pour se stabiliser.
-Waouh, héhéhé ! Je t’ai peut-être un peu sous-estimé ! Tu as suivi l’enseignement de quelle école ? Tu manies deux lames mais tu ne dois probablement pas avoir suivit la formation de Maître Honda. Je t’aurais déjà vu. En tout cas, je vais pouvoir corser un petit peu les choses.

Il forma une croix devant son ventre à l’aide de ses deux sabres et concentra son énergie. Ses lames se mirent à devenir légère… De plus en plus légère. Il courut devant lui et décroisa les bras tout en réinsufflant l’énergie dans ses lames. Grâce à leur légèreté, les katanas frappaient extrêmement vites. Mais durant la frappe, Gon les rendit lourds, bien plus lourds qu’ils ne l’étaient en temps normal. Cette technique de la lame de plomb permettait de frapper vite tout en frappant fort, en faisant varier le poids des lames. C’était le secret de l’école de Maître Honda qui l’avait élevé.

Gon avait peut-être mit la barre un peu haut, mais c’était un bon moyen de se rendre compte des capacités du gamin.
https://www.onepiece-requiem.net/t8977-gon-blacknifehttps://www.onepiece-requiem.net/t9755-la-justice-sous-toutes-ses
Eiji
Eiji


Feuille de personnage
Dorikis: 760
Popularité: -13
Intégrité: -9

Ven 29 Nov 2013 - 17:51

Gon ne comprenait pas pourquoi son adversaire lui fonçait dessus en frottant sa lame à terre, mais il devina la stratégie au dernier moment et pu parer le coup. Eiji était déçu de ne pas l’avoir touché, même si venant d’une personne aussi forte cela était presque prévisible.

Waouh, héhéhé ! Je t’ai peut-être un peu sous-estimé ! Tu as suivi l’enseignement de quelle école ? Tu manies deux lames mais tu ne dois probablement pas avoir suivit la formation de Maître Honda. Je t’aurais déjà vu. En tout cas, je vais pouvoir corser un petit peu les choses.

Je n’ai suivie aucun enseignement, j’ai créé mes propres techniques en espionnant divers arts de combat d’épée et en voici le résultat.

En effet Eiji n’avait suivie aucun cours sur le maniement d’épée, il se cachait pour voir tous les entrainements qu’on pouvait trouver sur l’île, afin de récolter le plus d’information possible et ainsi inventer un tout nouveau style. Vu que personne ne connaît cette façon de combattre, le gamin partait avec un avantage certain, celui de la surprise, car aucune technique ne ressemblait à une qui existait déjà.

Le fumeur était prêt à contre-attaquer et ça se voyait d’après sa posture. Il s’était mis dans une position dans laquelle ses sabres se croisaient devant lui formant un X. Le détenteur d’Excalibur se mit tout de suite sur ses gardes, afin de ne pas se faire surprendre, mais avec le fruit du démon que possédait son adversaire il était difficile de prévoir quoique ce soit. Gon patienta un moment dans cette position comme s’il chargeait son coup. Soudainement il se mit à courir à l’encontre de notre jeune héros, qui avait l’intention de parer son coup avec sa deuxième et dernière technique de son répertoire.

Lorsque le géant lâcha son attaque le noiraud n’eu que le temps de mettre ses lames devant lui, par pur reflexe, afin de contrer le coup. Eiji ainsi que ses deux armes giclèrent en arrière avec une puissance hors du commun. On aurait dit qu’il venait de se faire frapper par deux marteaux et non pas par deux épées, était-ce là le pouvoir des meitous ? Excalibur et Dark passèrent entre les spectateurs et finirent leur course en se plantant dans la façade d’un bâtiment. La même paroi où le gamin venait de s’écraser et créer une fissure sur le mur. Un nuage de fumée se leva tout au long du trajet de Eiji. Lorsque la fumée se dissipa on pouvait voir l’enfant au pied du mur avec le crâne en sang, ainsi que ses deux sabres plantées à ses cotées.


Incroyable…

Le gamin mit un moment avant de se relever, mais il se leva tient bien que mal, s’appuyant sur son genou pour faciliter son mouvement. Il écarta ses deux bras et dû forcer pour retirer les épées du mur. Ce coup l’avait presque mis hors-jeu, mais le fait de se battre contre quelqu’un d’aussi puissant lui procurait une sensation qu’il n’avait jamais ressenti auparavant, mais il n’avait qu’une chose en tête, se battre contre cet homme !

Eiji rassembla le peu d’énergie qu’il lui restait pour mener un assaut digne de son adversaire du jour. Il s’élança contre lui avec fureur, mais lorsqu’il fut à mi-chemin trois coups de feu retentir, attirant l’attention de tout le monde. La marine venait d’arriver. Qu’allait-il se passer à présent, les deux hommes allaient-ils fuirent ou bien combattre la marine pour faciliter leur fugue ? Une chose était sûre, le gamin n’allait pas faire long feu s’il devait fuir la marine tout seul.

https://www.onepiece-requiem.net/t9691-presentation-eijihttps://www.onepiece-requiem.net/f232-fiches-des-civils
Gon Blacknife
Gon Blacknife
• Sergent d'élite •


Feuille de personnage
Dorikis: 2870
Popularité: 129
Intégrité: 38

Dim 1 Déc 2013 - 15:26

Gon y était allé un peu fort. Il fallait bien l’admettre. A voir le jeune Eiji tenter d’encaisser l’attaque mais ne réussir qu’à battre le record du monde de vol plané pour finir par s’écraser contre les montants d’une auberge, on pouvait dire qu’il y était allé un peu fort. Une fumée dense composée de poussière et de gravas recouvrait la zone de choc. Tout le monde s’immobilisa, même El Corazone. Il se sentait mal à l’idée d’avoir blessé ce petit garçon. Les badauds regardaient successivement le tas de poussière et le monstre qui avait osé faire ça. C’était plutôt mauvais pour son image mais il savait que certaines choses pouvaient passer en priorité. Insuffler de l’espoir à un enfant de la future génération en faisait partie.

Allez… Relève toi Eiji… Relève toi ! Montre-moi que j’ai eu raison de croire que tu avais ce qu’il fallait en toi pour supporter une telle technique ! Debout !


Une mèche de cheveux bruns dépassa du panache gris. Puis une tête. Mais pas celle d’un enfant. Celle d’un homme, un homme qui a trouvé la force nécessaire pour se dresser face aux obstacles sur sa route. Eiji arracha ses armes qui s’étaient enfoncées d’une dizaine de centimètres dans le mur. Il était blessé mais avait assez de fierté pour ne rien en montrer. Il avait la tête haute et le regard assuré.
-Très bien ! Tu as l’attitude d’un véritable bretteur. Tu peux être fier de toi !

Le jeune garçon était prêt à poursuivre, comme si l’attaque précédente n’avait été qu’une broutille. Mais une détonation se fit entendre. Puis une autre. Puis encore d’autres. Une foule de marine débarqua sur la grande place. Avec leurs uniformes stupides qu’il ne connaissait que trop bien, ils avaient sûrement été appelés par un des témoins de l’affrontement. Ils devaient absolument s’enfuir, l’auberge était déjà à moitié détruite, il ne fallait pas rester sous peine de se voir enfermer dans la prison de North Blue. Ou pire ! Rembourser les dégâts.

Lui s’en moquait, son identité était masquée et de toute façon, il ne se laisserait jamais attraper par des bras cassés comme ceux-ci. Mais il y avait Eiji. Il fallait absolument qu’il le mette hors de cause. Comment pourrait-il trouver le One Piece s’il démarrait avec une prime ? Ou pire, s’il allait immédiatement en prison pour dégradation de bâtiments ! Gon n’attendit pas une minute et attrapa le garçon avant de lui passer sa lame sous la gorge. Il le prit en otage et tint les marines en respect. Gon chuchota à l’oreille d’Eiji.
-Ne t’inquiète pas, je ne te ferais pas de mal.

-Bougez pas ou il est mort !
-Arrêtez ! Ce malade à prit un garçon et le menace ! Il y a trop de témoins pour ne pas le prendre au sérieux !
-Envoyez moi un marin désarmé et je libère le garçon !

La troupe fut secouée pendant quelques instants. Après plusieurs minutes, un homme sorti du rang, poussé par ses camarades. Il avait visiblement perdu à la courte paille. Il déboutonna sa chemise et montra qu’il était dénué d’armes cachées. Ensuite, il décrocha son ceinturon et laissa tomber son épée avant de lâcher son fusil.
-Tourne-toi et recule !

Gon attrapa le marin et poussa Eiji. Il changea d’otage et fit un clin d’œil au garçon en lui faisant signe de partir. Ils se reverraient de toute façon. Le révolutionnaire fit pousser quatre autres bras et attrapa le marin avant de le lever au dessus de lui.
-HAHAHA ! ALORS LES MARINS ? VOUS COMPTEZ ATTRAPER EL CORAZONE, LE DETENTEUR DU ZOAN DE L’ARAIGNEE ? BANDE DE MINABLES !! VOUS N’AVEZ PAS LE NIVEAU !!

Sans attendre, Gon se mit à courir. Il savait que sans l’aval d’un supérieur les marins ne pourraient prendre la responsabilité de risquer la vie d’un autre marin. Cela lui ferait gagner quelques secondes, mais ce serait amplement suffisant. Après un moment, il entendit que les marines s’étaient mis en marche. Mais il avait pris assez d’avance. Son otage se débattait mais avec ses quatre bras de plus, il le maintenait totalement immobile. Il voulait laisser un message fort. La révolution était bien là, omniprésente, prête à frapper à tout instant.

Pauvre con ! Tu accours comme les autres dés qu’il s’agit de rabaisser la foule qui sort un tant soit peu du rang. Dés qu’on commence à faire un peu de bruit, vous sortez les fusils et commencez à tirer avant même de savoir ce qui se passe hein ? Va te faire foutre !


Usant d’un de ses bras, il attrapa son sabre et le planta dans le ventre du marin qu’il portait au dessus de lui. Il le lâcha alors immédiatement, ne voulant pas rester trop près de l’homme agonisant. Sans ralentir, il tourna à un angle et enleva son costume à toute vitesse. Il glissa le morceau de tissu extensible dans son dos, masqué par sa cape, comme d’habitude avant de se remettre à marcher comme si de rien n’était. El Corazone avait frappé. Maintenant, le sergent d’élite Blacknife reprenait le cours de sa journée de congé. Une troupe de marines passa près de lui, quelques minutes plus tard, sans faire attention à lui.
https://www.onepiece-requiem.net/t8977-gon-blacknifehttps://www.onepiece-requiem.net/t9755-la-justice-sous-toutes-ses
Eiji
Eiji


Feuille de personnage
Dorikis: 760
Popularité: -13
Intégrité: -9

Dim 8 Déc 2013 - 19:56

Eiji était en train paniquer, il ne savait pas comment se sortir de cette situation, alors que de plus en plus de marine arrivaient. Gon lui avait dit que si ça tournait mal, il fallait qu’il se sépare pour prendre la fuite, mais le gamin savait qu’il allait se faire arrêter et le fumeur aussi en était conscient. C’est pour cela que ce dernier prit l’enfant et mit sa lame sous sa gorge, pour le prendre en otage. Le noiraud avait tout de suite compris les intentions de son ami, mais celui-ci lui précisa qu’il n’allait pas lui faire du mal.

Le géant demanda qu’on envoie un marine pour libérer le jeune garçon et en voyant le jeune âge du gamin, les marines décidèrent d’envoyer quelqu’un à sa place, même si ce dernier ne l’avait pas choisi de son propre gré. Lorsque la personne en blanc arriva près de Gon, il l’échangea avec Eiji. Il regarda l’enfant et lui fit signe de partir, c’était le moment ou jamais, le détenteur d’Excalibur devait s’enfuir de cette île.

Le garçon se mit à courir, mais après quelques mètres il s’arrêta et se retourna. Il regarda son grand ami pour la dernière fois, mais il était certain qu’ils allaient se revoir un jour. Notre jeune héros repris sa course vers le fameux train aquatique pour s’évader d’Inu Town. Il se faufilait au milieu de personnes pour trouver la station, mais il avait la tête ailleurs. Il venait de débarquer dans un monde plein de mystère, le One Piece, la révolution de Gon, le gouvernement qui essaie d’imposer ses lois pour limiter les actions de la population, les fruits du démon, etc. Le fumeur en avait apprise des choses au gamin, il lui en avait même trop dit en si peu de temps, mais en même temps c’était Eiji qui en demandait sans arrêt.

Après avoir fait un remue-ménage dans sa tête, avec toutes ces informations, il se décida à emprunter le chemin de la piraterie. Il savait de toute façon que le gouvernement allait lui faire porter le nom de pirate, dès qu’ils sauront qu’il sera à la recherche du One Piece, alors autant s’y habituer et le dire soi-même. Cependant, il voulait devenir un pirate gentil, il ne voulait pas faire de mal à qui que ce soit, que ce soit physiquement ou moralement. Il voulait être quelqu’un de bien.

Comme lui avait dit Gon, le One Piece pouvait se trouver n’importe où, il fallait donc chercher partout et comme pour bouger d’une île à l’autre il fallait un bateau, notre jeune héros était un peu dans le pétrin. Une chose était sûre, c’est qu’il n’avait pas les moyens de s’en payer un, il fallait qu’il trouve un équipage de pirate et l’intégrer pour gagner de l’argent, de l’expérience, de la force et se faire des amis. Par contre il aurait bien voulu avoir son propre équipage, comme ça il aurait pu choisir les personnes qu’il souhaite avoir à ses côtés.

Le gamin arriva enfin à la station, cette fois-ci le train n’était pas en train de partir, il venait à peine d’arriver. Il profita de la confusion des gens qui montaient et qui descendaient pour pénétrer dans le véhicule et se cacher. Il allait probablement descendre sur l’île d’après, en espérant trouver son bonheur.

Spoiler:
 
https://www.onepiece-requiem.net/t9691-presentation-eijihttps://www.onepiece-requiem.net/f232-fiches-des-civils
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1