AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Promenade de santé ! [PV Nel]

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Daemon Wall
Modérateur à l'essai

♦ Localisation : Manshon
♦ Équipage : Les Pirates du Prince

Feuille de personnage
Dorikis: 4390
Popularité: -410
Intégrité: -378

Dim 28 Juin 2015 - 12:21

Rappel du premier message :

Je me souviens encore à l’époque, lorsque j’avais encore une part d’innocence en moi, lorsque je n’avais aucune responsabilité sauf ma propre vie, j’étais passé à Sirup, un transport Civil m’y avait déposé. Je n’avais encore rien à l’époque à part bien sûr mon kimono noir recouvert de ma longue veste blanche accompagnée de mon poncho aux couleurs roses avec des fleurs de toutes sortes dessinées dessus.

J’avais posé les pieds à Sirup, il semblait être un petit village tranquille, je désirai alors pouvoir parler un peu avec les gens, un peu découvrir le monde et l’état actuel des choses. Il était vrai qu’à cette époque je ne savais pas grand-chose de ce qui se passait dans ce monde. Puis je voulais recruter des compagnons aussi pour pouvoir former un équipage et voguer sur les mers.

Je me rappelais, ce jour-là il faisait ni trop chaud, ni trop froid. Le temps était parfait, le ciel dégagé et le soleil qui brillait de mille feux… magnifique à voir. J’avais accosté au Nord de l’île, le capitaine du navire m’avait que l’île possédait seulement que deux plages où l’on pouvait accoster et ces deux plages sont à l’opposé m’avait-il avoué.

J’avais posé les pieds sur la plage, le sable était doux et chaud, son seul inconvénient était peut-être qu’il était trop fin. Il s’incrustait un peu de partout parmi les vêtements mais peu importe, je regardais le beau spectacle qui se dressait devant moi, les immenses falaises qui surplombaient la plage où je me situais. La roche creusée par l’érosion passée… les stalactites et les stalagmites de roches… tout simplement majestueuse ! Je m’aventurais dans un couloir de terre qui montait afin de rejoindre le dessus des falaises et je pensais le village aussi. Je suivais ceux qui était descendu du bateau avec moi, ces civils semblaient connaître la région, ils semblaient être une petite famille. Le père, la mère ainsi que deux enfants. Ils avançaient dans le couloir de terre. Je les suivais.

Une fois arrivé en haut je pouvais apercevoir des forêts, des deux côtés de la route, ainsi que des barrières de bois et le fameux couloir qui se transformait tout bonnement en chemin à suivre. Je profitais de suivre la famille pour déjà me renseigner un peu auprès d’eux.


- Excusez-moi de vous déranger, mais connaissez-vous la région ?

Le père, c’était un blondinet un peu moins grand que moi, il possédait lui ses deux yeux qui étaient de couleurs marrons. Ses traits de visages étaient fins tout comme le reste de son cops, il portait des vêtements plutôt simple. Il me regarda et répliqua avec un sourire.

- Oui nous sommes de la région, nous revenons par ici justement.

Hm… donc ils revenaient dans la région, effectivement si ils cherchaient la sérénité, cette île semblait parfaite !

- Pouvez-vous m’en dire un peu plus sur cette île s’il vous plaît.

L’homme haussait les épaules.

- Boaf, y’a pas grand-chose à dire de l’île, à part que c’est une île prospère, vous y trouverez seulement des cultivateurs, quelques petits marchands et des tavernes aussi mais rien de bien extraordinaire non plus. Si vous suivez le chemin vous trouverez le village !

Je ne désirais pas les gêner plus longtemps. Je les remerciais et continuais ma route… solo. Fallait que j’aille dans une taverne, c’est le meilleur endroit pour choper des infos et aussi recruter quelques personnes !

_________________
Thème du borgne
http://www.onepiece-requiem.net/t12658-daemon-wall-le-borgnehttp://www.onepiece-requiem.net/t12699-daemon-wall-le-borgne
avatar
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Lun 27 Juil 2015 - 21:11


Alors que Nel soulève Ronan dans les airs et lui cris ce qui se passe, Ronan change complètement d'attitude. Il laisse s'écouler deux secondes, la tête basse, le regard vide. Puis, soudain, vous pouvez voir une étincelle de détermination, de rage, dans ses yeux. Et alors que Nel le tient toujours, soudain, il se met à bouger.

D'un coup rapide, il fourre deux doigts dans les yeux de Nel et lui flanque un gros coup de genou dans l'entrejambe. Le blondinet lâche ainsi sa prise et Ronan retombe souplement sur ses jambes, son regard toujours aussi dur que l'acier.

Puis il se tourne, ne faisant même plus attention aux deux importuns qui ont troublé le calme de sa vie à Sirup et se dirige vers une table un peu au fond de la cabane. Et alors qu'il l'a atteinte, il tend son bras vers elle et fait demi tour aussi vite qu'il était arrivé là, un lance pierre à la main.

Ne s'occupant même pas de chasser Nel de chez lui avant de sortir, Ronan franchi la porte de son repère et passe devant Daemon. Puis, d'un coup, il s'arrête.

Je sais où allait Nina, et je suis un bon pisteur. Si tu me suis, je retrouverai leurs traces et on pourra la libérer.

Et sans même attendre de réponse, le voilà qui s'enfonce dans la forêt.


******

Il ne faut pas longtemps à Ronan pour trouver le repère de ces vauriens de pirates qui ont oser toucher aux belles boucles de sa protégée. Et, à l'entrée de leur camp, Ronan s'arrête, bien en vue de tous et hurle.

NINAAAAAAA ! JE SUIS VENU TE SAUVEEEER !

Et sans plus de façon, le voilà qui cours tête baissée vers les pirates sanguinaires armé de son seul lance pierre.

Parce que Ronan, c'est un Vrai Héro.
avatar
Lance C. Fairshield
••• Agent du CP5 •••


Feuille de personnage
Dorikis: 3670
Popularité: 35
Intégrité: 45

Ven 31 Juil 2015 - 17:50

Nel eut tout juste le temps d'esquiver le coup qui arrivait en direction de ses parties et la douleur aiguë qui s'en serait suivi. La combativité de Ronan l'avait désagréablement surpris, le forçant à relâcher sa poigne. Bien sûr, une fois libéré de l'étreinte, le gamin partit immédiatement en direction de la forêt, non sans tenter d'engager Daemon avec lui dans sa course meurtrière. L'imbécile allait se faire tuer, et emporter Nina dans sa folie.

Putain. Parfois la naïveté n'a rien de mignonne.

Nel se mit donc à la poursuite de Ronan, très certainement suivi par Daemon qui semblait impatient d'aider. Sur le chemin, le blondinet se demandait comment l'autre arrivait à traquer la trace des hors-la-loi si aisément. Peut-être avait-il suivi tout simplement la trace des pas de Nel.

Le repère de nouveau atteint, l'odeur du rhum se fit sentir, accompagnée par les cris de joie de nombreuses voix rauques. Une chance pour Ronan. Parce que Ronan, c'est un vrai imbécile. Un coup de feu retentit, déchirant la peau et arrachant un filet de sang. En frappant avec force derrière la nuque du soit disant héros, Nel venait de lui sauver la vie. La balle ne fit qu'érafler le bras de Nel qui s'était jeté par-dessus le dos de Ronan, tombé dans les vapes après le choc.

L'intrusion alerta le reste de la bande qui quittèrent leurs bouteilles de gnôles pour sortir des sabres, des fusils et autres joyeusetés en tout genre. Nel comptait sur l'aide de son petit camarade pour faire le ménage. Il espérait plus qu'autre chose en réalité, parce que si Daemon ne suffisait pas à les contenir, Ronan tuerait trois personnes en plus de condamner Nina.

Le saut de Nel fut particulièrement rapide malgré le poids de Ronan qu'il portait d'une main, bondissant contre une des parois terreuses avant de s'en servir comme appui pour arriver au fond de la grotte. A cet endroit reposait la jeune fille. Sa tête en sanglot était plongée entre ses genoux, ne bougeant qu'au rythme de ses pleurs et de ses reniflements.

Les lèvres du blondinet s'approchèrent des oreilles de Nina, susurrant de sa voix délicate quelques mots avant de d'enrouler son bras libre d'autour d'elle. Elle se laissa faire tandis que ses larmes continuaient de dévaler ses joues rosies.

Face à lui, Nel pouvait maintenant observer une véritable armada qui l'empalerait de lames et de balles au premier mouvement. Si le courage c'était bien faire quelque chose, l'espoir se résumait à le vouloir.
http://www.onepiece-requiem.net/t14590-presentation-nel-fairwinghttp://www.onepiece-requiem.net/t14696-nel-fairwing-le-bcbg#1703
avatar
Daemon Wall
Modérateur à l'essai

♦ Localisation : Manshon
♦ Équipage : Les Pirates du Prince

Feuille de personnage
Dorikis: 4390
Popularité: -410
Intégrité: -378

Sam 1 Aoû 2015 - 12:29

Du coup le plan ? Je suivais Nel jusqu’au repaire de ses raclures. Nous nous étions lancés dans une course effrénée. Plus on progressait, plus j’imaginais ce que ses lascar font à Nina et plus j’étais énervé ! J’allais tous les défoncer !

Le seul bémol c’était qu’il nous fallait un plan après pour attaquer, je ne savais pas leur nombre rien ! Mais une fois qu’on arriva pas loin de leur repaire avant qu’il ne puisse me remarquer je restais cacher dans la forêt espérant que Nel m’ait vu. Je souhaitais rester observer mais pas le temps ! Je n’avais pas vu Ronan faire l’imbécile ! Et Nel qui l’a sauvé au prix de se prendre une balle… . Ma rage n’était pas juste élevé à ce moment précis elle était puissance max ! Les brigands sortirent leurs armes envers qui ?! Pour deux gamins qui ne sont pas armés ! Oh bordel je ne peux plus me contrôler ! Je savais que j’allais être sans doute obligé de tuer… la triste vérité pour pouvoir protéger deux jeunes hommes. Alors que Nel et Ronan on fait une parfaite diversion, je profitais qu’aucun de ses malandrins ne remarque ma présence pour m’élancer sur leur groupe. Je préparais mon poing un des plus puissants ! Je gardais une technique en réserve lorsque je commencerais à être débordé mais avant ça !


- MEGAAA OVVVEEERRRR PUNCCCHHHHHH !!!!

Un de mes plus puissants poings heurta le premier de ses connards ! Lors de l’impact j’entendis un léger craquèlement aux niveaux de ses côtes, là où je l’avais frappé. Grâce à l’élan et à la puissance de mon poing il entama un vol planer emportant quelqu’un de ses amis à qui il s’était agrippé. La bande qui était confiante devint une bande silencieuse. Ils cessèrent toutes activités afin de regarder celui qui avait fait ça. Pendant ce temps je soufflais comme un bœuf, la course, le poing accompagné de la haine ça me fatiguait ! Je faisais que courir après tout ! Merde c’était chiant à force !

Une fois que leurs regards se fixèrent sur moi je me suis mis à crier.


- VOTRE ADVERSAIRE ICI C’EST MOIIIIIII !!!!

Je craquais par la suite mon cou et j’armais mes poings, j’allais lancer une nouvelle offensive ! L’heure de la revanche a sonné !

_________________
Thème du borgne
http://www.onepiece-requiem.net/t12658-daemon-wall-le-borgnehttp://www.onepiece-requiem.net/t12699-daemon-wall-le-borgne
avatar
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Sam 1 Aoû 2015 - 13:50

Ro... Ronan... Ronan réveille toi ! Ronan ! S'il te plait ! J'ai peur ! Réveille toi !

Alors que Nel  fait de son mieux pour transporter les deux autres gamins à l'abri, Nina sur son épaule et Ronan traînant lamentablement derrière lui, Nina sanglote et tente désespérément de réveiller son amoureux. Et finalement, le voilà qui ouvre les yeux.

Ni.NINA ! Tu n'as rien ?
Non... non... Mais. Oh Ronan, je suis désolé, tellement désolé !
C'est pas grave Nina, c'est pas ta faute. Je suis là maintenant, il ne t'arrivera rien. Promis.

Et enfin, Nel arrive enfin à l'entrée de la grotte. Et au vu de cette promesse qui ne veut absolument rien dire dans la bouche de Ronan, il le jette plus loin et pose doucement Nina au sol avant d'aller aider Daemon qui est maintenant plutôt en mauvaise posture.

Et pendant que les deux types qui n'ont fait que l'emmerder jusqu'à maintenant ont le dos tourné, Ronan attrape la main de Nina et lui murmure.

C'est le moment de filer Nina, sinon on ne se débarrassera jamais de ces pirates ! Et je n'ose même pas imaginer ce qu'ils nous feront si je leur dit qu'il n'y a pas de trésors !

La jeune fille hoche la tête, le regard horrifié rien qu'à la penser de voir son amoureux subir le même sort que Daemon est entrain d'infliger à ses agresseurs. Puis, profitant de la folie des combats, les deux jeunes s'enfuient à toute jambe à travers la forêt.

Laissant pour seul trace de leur passage ici le bout de papier que Ronan avait confier à Nina quelques minutes plus tôt.

Citation :
Nina, il ne faut pas que tu paniques, mais je suis en danger. Les deux types qui sont là sont de vils pirates qui veulent volé le soit disant trésors d'Izya. Hors, nous savons tous les deux que ce sont les habitants de Sirup qui ont imaginé ça et qu'il n'a jamais existé.
Mais j'ai peur que cette réponse ne leur convienne pas. C'est pour ça que tu dois m'aider !
Va dans la forêt chercher Lorédia et dis lui tout ! Je suis sûr qu'elle saura quoi faire. Moi, en attendant, je vais tenter de gagner du temps.

Fait vite ! Je compte sur toi !
avatar
Lance C. Fairshield
••• Agent du CP5 •••


Feuille de personnage
Dorikis: 3670
Popularité: 35
Intégrité: 45

Ven 21 Aoû 2015 - 17:42

Nel avait savamment jugé la puissance de son coup sur Ronan, celui-ci reprenant conscience juste après avoir été extrait de la grotte. Dehors le tonnerre gronda. L’appétissant ciel ensoleillé s'était transformé en un ciel couvert, se dirigeant tout doucement vers un noir d'orage. Des couleurs telles que le rose et le violet dansaient pourtant entre les nuages, comme des ecchymoses. Sans doute quelques rayons solaires chanceux s'agitant tels des serpents sur un fond de grondement menaçant. Nel tourna le dos aux deux enfants en fuite pour se diriger à l'intérieur de l'antre. Daemon se débrouillait étonnamment bien, et il ne restait plus grand monde en état de combattre.

L'un des bandits s'avança vers Nel, chevauchant les cadavres sans aucun respect. Son visage était couvert de cicatrices encore fraîches qui suintaient de sang. Sans même un mot ni un bruit, il tenta d'entailler le blondinet sur toute la longueur à l'aide d'un couteau. Nel s'éleva d'une impulsion sa main droite prête à l'action tandis que la gauche saisissait le poignet pour le tordre avant de déséquilibrer son adversaire d'une poussée. Le bandit s'étala à la renverse et bien qu'étendu sur le ventre,  décocha un coup de pied à l'épaule de Nel l'envoyant valdinguer dans la direction opposée.

    — Pourquoi vous en avez après-nous ? On les a plus les otages, déclara l'homme.


Si l'innocence blessée rapportait de l'argent, Rat de son surnom, aurait fait sa fortune.


    — Moi je cherche pas le combat, fit-il innocemment.
    — Pfeuh, t'aurais eu le temps de partir si tu voulais, répliqua Nel. En plus vu tes blessures j'imagine que t'as déjà tenté de te frotter à Dada.
    — Tu vas me prendre vivant, gamin ?
    — Pour l'instant t'es armé alors...


Rat jeta le couteau et fixa son interlocuteur avec un air de défi.


    — Et maintenant ? Tu laisserais partir un homme désarmé ?
    — Tu vas bouger dès que je me retourne !
    — Moi ? J'bouge pas, haha.


Et voilà. Ce rire ignoble accompagné d'un sourire tout aussi trompeur. Un rire qui n'était jamais bien loin pour ces criminels de la pire espèce. Il ne s'agissait pas d'un sursaut d'humour à proprement parler mais plutôt d'un gloussement condescendant et odieux qui laissait entendre une situation drôle alors qu'elle ne l'était pas.

    — Et puis si j'étais toi, j'irais aider ton copain. Buffle a l'air de lui rendre la vie difficile.

Nel détourna son regard et Rat bondit. La manœuvre ne se déroula pas selon ses plans. Nel avait bandé ses muscles en prévision d'une telle réaction. Après une mêlée confuse, Rat se retrouva couché sur le sol, un bras sous lui ; l'autre était tendu et Nel le cognait violemment. Le couteau que tenait le criminel finit par être relâché de ses mains.

    — Je savais que tu ne lâcherais ton couteau que si tu en avais un autre en réserve, admit Nel fier de lui.

Nel relâcha son étreinte pour attraper le couteau et le balancer ailleurs, hors de portée de son adversaire.

    — Je te prends pas pour un imbécile tu sais.
    — Quoi ? Fit Nel trop occupé à regarder l'affrontement de Daemon.
    — Je dis que je te prends pas pour un imbécile. Je sais qu'un gamin malin comme toi penserait que j'ai deux couteaux.
    — Ah.

Une réponse assez peu exhaustive tant la situation l'inquiétait de plus en plus, visiblement Volcan n'avait clairement pas exagéré ses talents de combattant et Nel réfléchissait dès à présent à un plan pour aider son partenaire.


    — Petit ?
    — Quoi ? Beugla Nel agacé.
    — J'ai trois couteaux, petit, dit Rat en levant le bras.


La foudre frappa.


Dernière édition par Nel Fairwing le Mar 25 Aoû 2015 - 23:54, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t14590-presentation-nel-fairwinghttp://www.onepiece-requiem.net/t14696-nel-fairwing-le-bcbg#1703
avatar
Daemon Wall
Modérateur à l'essai

♦ Localisation : Manshon
♦ Équipage : Les Pirates du Prince

Feuille de personnage
Dorikis: 4390
Popularité: -410
Intégrité: -378

Mar 25 Aoû 2015 - 13:50

J’étais tellement occupé de botter le cul à tous ces cons que je ne voyais rien de ce qui se passait autour de moi. J’enchaînais les coups tels que je savais me battre habituellement. Je voyais leur bande diminuer petit à petit alors que la fatigue me gagnait grandement.

Au bout d’un moment ils s’écartèrent en formant un grand cercle autour de moi avec des espaces de quelques mètres entre chacun d’entre eux. Je profitais pour souffler un peu, ma respiration était rapide, j’étais essoufflé.

Tout à coup dans un vide je vis Nel, il semblait s’être fait accoster par un bandit… bordel ! Faut que j’aille l’aider ! Les bandits me firent vite comprendre qu’il fallait déjà que je m’occupe d’eux en bloquant mon chemin.

Un colosse se dressait devant moi, je le regardais de bas en haut, j’avoue que pour la deuxième fois de ma vie je me sentais impressionner, merde… c’est un balèze ce gars… . En voyant ce gaillard je pus m’empêcher de commencer à me mettre en position combat, je commençais à l’assaillir d’un de mes coups de poings mais il me bloqua sans vraiment forcer, à vrai dire je commençais à fatiguer. Il me repoussa et il me donna un crochet du droit qui m’arracha une gerbe de sang. Je tombais au sol sous la violence du coup qui m’avait sonné. J’essayais de forcer, l’étendue d’herbe me chatouillait le visage, j’aurais préféré ne pas l’être. Soudain je sentis une force me prendre par les jambes, mon corps se séparait du sol pour flotter dans l’air. La tête en bas j’essayais de la baisser pour voir qui me soulevait et je pus déjà juste reconnaître l’accoutrement de mon agresseur. Des vêtements troués, couleur noir déteint. Un eu déchiré, trop usé. La bande autour se réjouissait.

Il me lança un coup de genoux au visage ainsi il me péta le nez ce qui déclencha en moi une immense douleur à laquelle je ne pus pas retenir le cri qui l’accompagnait. Ensuite il me jeta violemment sur le sol. J’essayais de me reprendre, ma vision se troublait de plus en plus, mes oreilles sifflaient, ma tête me faisait mal. Dans un coin, entre les jambes de mon assaillant je pus apercevoir Nel qui apparemment semblait être en situation assez dangereuse avec ce bandit. Je décidais de faire de mon mieux !
Avec beaucoup de difficultés je me relevais, mon adversaire me laissait faire en rigolant. Je laissais le sang couler de mon nez, je pris plutôt un air sérieux. Malgré que j’y voyais encore trouble j’essayais de garder un semblant d’équilibre. Le bandit rigolait de vive voix en me regardant dans cet état.


- AHAHAH ! Regardez cette larve se relever ! Tu n’es plus que l’ombre de toi-même mon gars ! Aller recouche toi et je  te laisserai peut-être la vie sauve !

Il fallait que je sauve Nel, en titubant je fis un pas puis un autre vers le gars. Je parlais doucement dû à ma fatigue.

- Votre jeu a assez duré, je vais y mettre fin maintenant.

Eh oui, je n’avais pas encore tout utilisé lors de ce combat, j’avais ma botte  secrète qui demandait encore à être utilisée. L’homme me rigola de nouveau au nez.

- AHAHAHAHAHAH !!! Laisse-moi rire ! Peut-être qu’avant mon arrivée tu étais puissant pour les gars mais maintenant un seul d’entre eux suffit à te battre !

Alors que ma technique « Ultimate Figther » à faire son effet le colosse commençait à se retirer. Cette technique qui demande une grande maîtrise de son corps se réalisait. Un bandit s’approcha de moi, alors qu’il n’avait que sa main sur mon épaule je lui attrapais avec rapidité et je le fis passer par-dessus moi. Une fois sur le sol avec un simple coup de pied bien placé je lui cassais littéralement le bras. Le coude n’avait pas résisté une seule seconde à mon coup. Je retrouvais peu à peu ma vision mais cela ne sera qu’une question de temps. Je savais que j’avais que quelques minutes pour mettre fin à cette mascarade. Mon ancien assaillant se retourna en me regardant avec un grand sourire.

_________________
Thème du borgne
http://www.onepiece-requiem.net/t12658-daemon-wall-le-borgnehttp://www.onepiece-requiem.net/t12699-daemon-wall-le-borgne
avatar
Lance C. Fairshield
••• Agent du CP5 •••


Feuille de personnage
Dorikis: 3670
Popularité: 35
Intégrité: 45

Jeu 27 Aoû 2015 - 16:26

Elle attend, au plus profond des tréfonds

On raconte que de nombreux arbres s'écroulèrent. Les éclairs illuminèrent le ciel par dizaine. Les horloges furent toutes arrêtées. Les boulettes de viande de certains marchands cuisirent en un instant. Et quelle ne fut pas la surprise de la princesse Kaya quand une violente rafale démolit la vitre de sa salle de bain avant de projeter toutes sortes de petites bestioles – notamment des araignées – dans sa baignoire royale. Il y eut des cris. Beaucoup de cris.
Les anciens du village en étaient certains : il s'agissait de la tempête la plus effroyable qu'ils avaient affronté.

~~

Desséchée sous un tas de feuille, les saisons la survolent sans la soupçonner.

Aux orages avait succédé la pluie puis une douleur terrible à l'épaule. Une autre douleur lui titillait le cou, celle d'une lame froide et aiguisée plaquée fermement de sorte à entailler légèrement la partie visée. Sans l'intervention du leader, Volcan, Nel tapisserait le sol de ses entrailles rougies. L'assassin connut sous le nom de Rat n'avait aucun honneur ni morale, la mort d'un homme n'avait pas plus d'importance dans sa vie que la biscotte beurrée qu'il dévorait quotidiennement. C'était le vrai criminel, réfléchis, sans pitié, dangereux.

Volcan qui était resté en retrait depuis le début de la mêlée prit enfin la parole, en bon négociateur qu'il était :

    — Buffalo, stop.


Il avait toujours appelé son subordonné Buffalo et non Buffle, si bien que plus aucun des membres de la bande ne faisaient de différence entre les deux.

    — Toi, dit-il à Daemon en le pointant du doigt, je te conseille d'arrêter sur-le-champ si tu tiens à la vie de ton ami ici présent. Compte tenu de la situation je devrais vous écorcher vif tous les deux et vous empaler sur la place publique pour servir de leçon. Mais je vais faire une exception en te proposant un marché similaire à celui que j'avais proposé au morveux tout à l'heure : je veux quelque chose en échange de sa vie, et de celle de la gamine qu'il a libérée.

Un sourire malsain emplit alors son visage tandis qu'il dévorait des yeux le combattant devant lui.

    — Tu rejoins ma bande, tu bosses pour moi, et le petit est libre.


Puis un jour, elle entend au loin la douleur,


Des combattants de cette qualité, on en trouvait pas tant que ça dans les blues, et les rares qui existaient ne se laissaient pas enrôler d'un claquement doigt. Volcan avait mis la main sur une occasion en or.

Elle rampe, léchant l'eau croupie et sort enfin des ténèbres.

La bête.

Le craquement ignoble que fit le tibia à la suite du coup de Nel résonna dans la cave humide. Il se retourna, et se jeta en avant sur Rat et le plaqua au sol. Il n'obéissait à aucune technique. La bête était libérée et elle cherchait à survivre. Rat se débattait, et il était coriace. Mais quand les premières volées de coup de poing partirent, il s'adoucit, comme une viande se faisant travailler. Nel ne pouvait frapper que d'un seul bras, mais cela ne l'empêcha pas d'enchaîner très rapidement ses coups. Il essaya ensuite d'étrangler, mais Rat profita d'une ouverture pour enfoncer ses doigts dans l'entaille de son épaule et le balança sur le côté. Ils roulèrent sur les cadavres. Nel se releva avec difficulté, il semblait à moitié inconscient. Rat aussi se remettait debout, avec une vélocité impressionnante pour un homme privé d'une jambe.

    — Qu'est-ce qui t'empêche de fuir maintenant bonhomme ? Mon couteau ? (Du métal tinta sur le sol granuleux). Et maintenant ?
    — Tu as toujours un couteau en réserve, grogna Nel sans aucune nuance dans la voix.
    — Pas cette fois, non. Allez, vas-t'en petit. Tu peux pas m'en vouloir d'avoir tenté ma chance de gagner un peu plus. On vit de ça, alors autant en profiter au maximum pas vrai ? Sans rancune ?


Sans rancune. En profiter au maximum. Pas en vouloir à un gars d'avoir tenté sa chance. Cette mentalité de rat. D'où son surnom. Il traduisait cette terrible vérité, qui était que dans sa bouche, même les mots innocents devenaient sales.

    — Oups. Regarde, je viens de marcher sur la dépouille d'écureuil. Il t'a menacé tout à l'heure, ça te fait pas plaisir ?


Le peu de considération qu'il portait envers ses semblables horripilait Nel encore plus alors qu'il avançait en silence. La bête hurlait, elle demandait justice.

    — Bien petit, bien. T'essayes de me foutre la trouille, c'est une bonne idée. Mais écoute, regarde, voilà je balance mon autre couteau, haha, tu savais qu'il m'en restait un pas vrai ?


Rat lisait la réponse sur le visage de son adversaire qui ne ressemblait plus vraiment au gamin venu sauver une otage.

    — D'accord, très bien. Hop voilà, mon cinquième couteau et le dernier. Hop. Tombé. Voilà.


Nel n'était plus qu'à deux pas maintenant. Le cœur de Rat s'emballait. Il voulut sortir un autre couteau mais Nel était déjà sur lui, saisissant sa main avant et la cognant encore et encore jusqu'à ce qu'il ne reste plus que des doigts ensanglantés incapables de tenir quoi que ce soit. Puis ce fut au tour de la tête, d'abord martelée contre la paroi rocheuse, puis coincée au sol alors qu'un poing meurtri s'abattait sans cesse dessus.

Le sang éclaboussa les pierres et les corps. Les cris résonnèrent dans la salle comme un ultime requiem. La bête s'adonnait à cœur joie à son plus grand talent.

Un autel dressé au culte de la barbarie.
http://www.onepiece-requiem.net/t14590-presentation-nel-fairwinghttp://www.onepiece-requiem.net/t14696-nel-fairwing-le-bcbg#1703
avatar
Daemon Wall
Modérateur à l'essai

♦ Localisation : Manshon
♦ Équipage : Les Pirates du Prince

Feuille de personnage
Dorikis: 4390
Popularité: -410
Intégrité: -378

Sam 19 Sep 2015 - 0:11

Je n’avais pas beaucoup de temps, « Ultimate Figther » ne durait que pendant quelques minutes, j’écoutais les paroles de mon interlocuteur qui voulait arrêter mon assaillant. Il me voulait à ses services et en échange il ne toucherait plus à Nel, c’est trop tard, ils l’ont déjà touché, on ne pourra pas revenir en arrière.

Je me mis à rigoler suite à sa proposition, Volcan ne comprenant pas ma réaction se frustra légèrement et se mit à gueuler.


- Putain mais pourquoi tu rigoles ?! Il n’y a rien de marrant !!

Suite à ces mots, je me tus, je repris ma position de combat, ma volonté de fer était belle et bien présente tout comme ma technique encore qui agissait.

- Je ne veux pas faire partie de ta bande, je suis un pirate libre ! Je ne suis pas là pour me faire priver de cette liberté ! Ne t’en fais pas pour Nel, il sait se défendre puis si il y a besoin j’interviendrai !

A la fin de mon explication je ne laissais pas le temps aux autres de rétorquer. J’étais déjà en train de foncer sur le colosse. En laissant échapper un long cri de rage.

- YAAAA !!!!! ULTIMATE FIGTHER !!!!!!!!

C’est sous ce cri désespéré que j’envoyais valser Volcan plusieurs mètres plus loin. Malgré la résistance qu’il avait essayée sur mon coup il se trouva face à une attaque plus puissante que sa défense. Il se releva avec un peu de difficulté, il semblait furieux. Ses yeux s’emplissait de sang, sa bouche semblait crispée.

Il fonça sur moi à son tour, laissant un trou formant sa silhouette dans la roche. Le colosse et moi nous nous retrouvions au corps à corps, nous échangions plusieurs séries de coups. Tout d’un coup il mêla au combat ses jambes, il me donna un puissant et violent coup de pied dans les cotes qui m’arracha une légère gerbe de sang et qui me valut un petit tour dans les airs. Lors de ma chute j’arrachais l’herbe et la terre lors de passage. Enfin, lorsque je m’étais arrêté, je me mis déjà assis, j’essayais de me remettre debout. Volcan me regarda au loin et me parla de nouveau.


- Bon écoute ! Je te propose pour la dernière fois de nous rejoindre ! Ne joue pas avec mes nerfs, tu sais que là je suis sur le point de t’écraser ?!

Lors de son discours, je cherchais Nel, je ne le trouvais pas tout de suite mais lorsque je le vis, il était en train de tabasser un gars au sol, heureusement ! Personne ne l’avait aperçu. Il fallait qu’il fuit mais comment lui faire comprendre ?!

Etant encore sous l’effet de ma technique je me relevais avec quelques difficultés, la fatigue commençait à se ressentir comme les blessures de ce combat. Je regardais droit dans les yeux Volcan. Pour la dernière fois je lui répondis la même chose qu’avant.


- Ta proposition est rejetée ! NEL !! ENFUIS-TOI !!!!

Je m’élançais en même temps dans une course effrénée et qui sera sans doute la dernière si je meurs. Mon poing droit armé, arrivé à mi-distance de ma cible, je commençais à me propulser dans les airs grâce à mes jambes, j’entamais là un long saut mais qui réussit grâce à l’élan énorme que j’avais eu. Je finis par donner un de mes plus puissants coups de  poings droit dans le visage de Volcan à partir des airs. Lors de l’impact j’entendis un craquement d’os, voilà que je croyais lui avoir pété le nez.

Je me rattrapais lors de ma chute avec une roulade sur le sol, les bandits restants, totalement apeurés décidèrent soudainement en voyant leur chef totalement inconscient sur le sol de prendre la fuite.

Je regardais la scène, à vraie dire je n’étais plus que l’ombre de moi-même, ma technique prenait fin, je me sentais peu à peu vidé de ma force. A peine quelques secondes s’écoulèrent que je me m’étais écroulé totalement inconscient sur le sol, totalement épuisé. Mon œil s’était fermé tout seul et mon corps ne pouvait en supporter d’avantage.

_________________
Thème du borgne
http://www.onepiece-requiem.net/t12658-daemon-wall-le-borgnehttp://www.onepiece-requiem.net/t12699-daemon-wall-le-borgne
avatar
Lance C. Fairshield
••• Agent du CP5 •••


Feuille de personnage
Dorikis: 3670
Popularité: 35
Intégrité: 45

Sam 17 Oct 2015 - 17:57

D'abord il y a eu le scintillement de plusieurs étoiles qui semblaient tourner indéfiniment. Et puis le tintement sourd et continu d'une cloche. Peu à peu les yeux se plissèrent, clignèrent plusieurs fois. L'esprit réintégra le corps à contrecœur pour découvrir un goût de sang dans la bouche. Beaucoup de sang. Et puis il y avait le nez bouché, il faisait mal. Non il n'était pas bouché, il était complètement bloqué, tordu, déformé. Une grande inspiration et Volcan était de retour dans le monde des vivants. Il s'étouffa brièvement avec le sang coincé dans sa gorge avant d'en cracher une partie et d'avaler le reste.

Si le reste de son corps ne semblai pas trop amoché, les dégâts qu'il avait subi au niveau du crâne étaient tels qu'il peinait à se relever, prenant appui maladroitement contre les parois de la grotte. Sa vision floue peinait à déceler le moindre élément de cet enclos naturel et pourtant, ses jambes continuaient de se traîner péniblement, écorchant le sol tant le seul fait de lever ses pied constituait un effort insoutenable. Les pensées continuaient de se bousculer dans sa tête, comment avait-il pu passer de vie à trépas en un seul et unique coup. Mais très vite, ça n'a plus d'importance. Très vite le pourquoi et la raison s'évanouissent. Très vite seule la volonté de tuer celui qui lui avait infligé tant de souffrance devient la seule motivation de ses gestes. Il devait en terminer avec lui, et nettoyer tout ça, réparer les dégâts.

Il avait ramassé un caillou de la taille d'une mandarine. Peu importe l'arme, dans l'état d'inconscience, de relâchement et d'épuisement total dans lequel se trouvait le corps de sa victime se trouvait, la moindre attaque bien placée pouvait mettre un terme à sa vie. Il prit à nouveau une grande inspiration, comme pour se donner le courage et la force d'accomplir cet ultime acte. Lorsqu'il prépara son bras à asséner le coup fatal, il la sentit. Cette puissance indéfectible qui parut traverser ses côtes.

Son corps entier quitta le sol pour voler en direction de l'extérieur de la grotte, larguant des filets de sang en suspension de l'air, probablement les derniers litres qui lui restaient. Alors qu'il sombrait profondément dans l'inconscience, Volcan sentit un sentiment de soulagement. « Abandonner son humanité. Voilà le prix à payer pour une telle puissance. Heureusement qu'ils sont tous partis, mes hommes, la fillette, et l'autre garçon. Je suis si heureux d'être celui qu'il va tuer. Je n'imaginais pas qu'un tel talent se cachait en lui. J'aurais peut-être du le recruter finalement... Comment ai-je pu libéré un tel monstre... »

A la fin, il ne restait plus rien. Plus de corps ni d'os, ni peau, ni membre, juste une énorme bouillie de sang et des morceaux plus ou moins reconnaissables. Nel était debout, à côté, les mains écorchées à vif, le corps peint entièrement de ce liquide carmin. Ses yeux étaient grands ouverts, et pourtant son regard était absent. Un vide pur. Un néant absolu. La vacuité d'une existence.

Il ne restait plus rien.
http://www.onepiece-requiem.net/t14590-presentation-nel-fairwinghttp://www.onepiece-requiem.net/t14696-nel-fairwing-le-bcbg#1703
avatar
Daemon Wall
Modérateur à l'essai

♦ Localisation : Manshon
♦ Équipage : Les Pirates du Prince

Feuille de personnage
Dorikis: 4390
Popularité: -410
Intégrité: -378

Dim 3 Jan 2016 - 23:45

Papa… maman… était-ce vous ? Non… impossible, j’étais dans l’obscurité la plus totale et il me semblait avoir entendu vos voix… non ce n’était qu’un rêve… il était vrai que j’étais seul… et toi Nel ? Etais-tu seul ? Qu’à tu pus endurer pour réduire en bouillie ton ennemi comme ça ? Pourquoi être un tel monstre ? Hm… remarque tu ne seras plus ennuyé par celui-là.

Hm… c’était quoi cette lumière au loin ? Elle ressemblait à une sorte de sortie. Généralement j’entends toujours dire que lorsque tu vois la lumière n’y vas pas c’est la mort… pourtant elle n’était pas froide, au contraire elle était chaude… c’était si doux la mort ? Non je ne ressens rien, je ne crois pas qu’elle venait pour m’ôter la vie. De toute façon la chance sourit aux audacieux ! Je finis par la traverser.

Je me retrouvais de nouveau dans le noir mais cette fois-ci quelque chose a changé, j’entends des voix lointaines, elles me semblaient pas si inconnues que ça. Je sens quelque chose un peu appuyer sur mon corps, c’était plutôt chaud. Je commençais à sentir mes doigts qui avaient des petits spasmes.

Enfin j’ouvrais l’œil lentement. Ah… c’était ça, je ressortais des ténèbres. Je pouvais voir Ronan gueuler et d’ailleurs je l’entendais de mieux en mieux. Je finis même par entendre clairement.

- Enfin, le vieux est réveillé !

Je reprenais correctement la mobilité de mon corps, tous mes sens sont revenus. Je m’étais assis sur le lit. Je frottais l’arrière de mon crâne qui me cognait, sans doute dût à la chute. Je demandais à Ronan et Nina.

- Qu’est ce qui s’est passé ? Où est Nel ?

Ronan me tourna le dos et s’en alla avec Nina sans rien me dire.

- Oh ! Répondez-moi !

Le garçon me lança un regard en coin et me dit d’un ton neutre.

- Bah suis nous jiji et tu verras bien où est Nel ! … abruti !

Je me relevais doucement en m’évitant des tournis bien désagréable et je commençais à les suivre.

_________________
Thème du borgne
http://www.onepiece-requiem.net/t12658-daemon-wall-le-borgnehttp://www.onepiece-requiem.net/t12699-daemon-wall-le-borgne
avatar
Lance C. Fairshield
••• Agent du CP5 •••


Feuille de personnage
Dorikis: 3670
Popularité: 35
Intégrité: 45

Sam 16 Jan 2016 - 15:59

Ma très chère Izya,

Cela ne fait qu'un an que tu as quitté Sirup et j'ai pourtant l'impression que cela fait une éternité. L'ennui est sûrement le responsable. Heureusement que Ronan est là. Grâce à lui, mes journées s'égayent. Il continue à clamer tes mérites à tout le village, peut-être un peu trop d'ailleurs. Au jour où j'écris cette lettre, Ronan a rencontré de nouveaux amis. Ils étaient à la recherche de ton fameux trésor. C'est chouette de voir que le désir d'aventure de certains se ravive à la seul rumeur d'un trésor caché. Malheureusement, leur escapade s'est envenimée. Un groupe de bandits s'était installé sur l'île depuis quelques temps et jusqu'ici, ils semblaient relativement calmes. Mais aujourd'hui, ils ont capturé Ronan et l'une de ses amies, Nina. Ne t'inquiète pas, ils vont bien. Les deux aventuriers dont je t'ai parlé se sont occupés de la petite troupe, bien que Ronan ait confirmé à plusieurs reprises qu'il s'est occupé de la majeure partie d'entre eux. Je crois bien qu'il ne changera jamais. Je ris énormément en t'écrivant cette lettre, ça faisait bien longtemps que je ne m'étais pas aussi amusée. Enfin bref, je les ai retrouvés inertes sur le sol. Ils ont donc passé quelque jours chez nous, le temps de récupérer. Le premier à s'être réveillé s'appelait Daemon, un bel homme entre deux âges. Il s'en est sorti sans trop de problèmes. Dès son réveil il s'est enquis de l'état de son camarade, un garçon du nom de Nel. Son état était un peu plus préoccupant et il est resté longtemps endormis. Ronan a peur de lui. Il s'en cache, bien entendu, mais je le vois dans ses yeux. Il n'a même pas daigné entrer dans la même sale que Nel depuis que je l'ai ramené. Je suis donc allée enquêter, accompagnée par Daemon. Même maintenant j'ignore ce qu'il s'est réellement passé, et Daemon n'a pas su m'éclairer davantage, mais j'ai retrouvé des corps et même de la bouillie de ce que pense était un corps. Je pense que Nel est le responsable, mais il n'a  même pas l'âge de Ronan bon sang ! J'ai préféré étouffer l'affaire et attendre son réveil. Daemon voulait rester mais je l'ai convaincu de repartir après lui avoir assuré que je m'occuperai bien du garçon. Il m'a dit de lui dire que malgré tout ce qu'il s'était passé, il avait adoré les moments passés ensemble. Puis il a pris le chemin de la mer, à voir le sabre qu'il trimballait, il n'était de toute façon pas fait pour rester sur l'île. Quant à Nel, et bien il s'est réveillé une semaine plus tard environ. Il avait une faim de loup, et une énergie débordante. On aurait dit un deuxième Ronan à la maison. Son corps a souffert de plusieurs blessures mais a bien récupéré, même si ses mains sont restées bandées. Je lui ai posé quelques questions et il apparaîtrait qu'il ait totalement oublié ce qui s'est passé près de la grotte où j'ai retrouvé les corps. C'est probablement mieux ainsi. Je lui ai proposé de rester mais il m'a précisé qu'il avait encore pleins d'îles à découvrir. Tout comme son camarade, il m'a longuement remercié avant de me quitter. Peut-être que tu les rencontreras un jour. Ronan a changé après leur départ. Je crois bien qu'il mûrit. Il partira lui aussi un de ces jours, ça ne fait aucun doute. Je me rends compte qu'il est tard. La bougie qui m'éclaire est presque entièrement fondue. Tu me manques. J'espère que tu vas bien et que tu repasseras bientôt nous voir. A très vite,

Ta douce et tendre Irysia Shining.
http://www.onepiece-requiem.net/t14590-presentation-nel-fairwinghttp://www.onepiece-requiem.net/t14696-nel-fairwing-le-bcbg#1703
Contenu sponsorisé



Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2