AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


[1626] Pardonnes leur car ils ont péché

Joe Biutag
Joe Biutag
Modérateur
Le Cafard

♦ Localisation : Juicy Berry
♦ Équipage : Les Blattards

Feuille de personnage
Dorikis: 9458
Popularité: -1032
Intégrité: -16

Dim 13 Mar 2016 - 21:26

Tout juste évadé du navire de marine qui le conduisait en prison, le cafard avait fini par atterrir sur le cap des jumeaux. Ici, pas d'autorité pour venir lui mettre la main dessus. L'endroit était sinistre, lui qui s'était attendu à se retrouver sur une île marchande profitant de l'arrivée de tous les nouveaux traversant Reverse Mountain, il fut particulièrement déçu.
Déçu et affamé surtout. Joe ne trouverait donc pas de marchands à qui voler de quoi sustenter son estomac qui tournait à vide depuis plus d'une journée. Komamuri, le colonel qui l'avait capturé, étant en assez mauvais terme avec le forban, avait jugé bon de ne pas le nourrir jusqu'à son arrivée en geôle.

- Rancunier de mes deux....

Posant la main sur son ventre, les événements récents l'avaient un peu épuisé, et il se voyait mal débuter son périple sur Grand Line l'estomac vide. Certes, à bord de la Translinéenne, les repas étaient fournis. Cependant, sa sale bobine étant affichée sur tous les avis de recherche du coin, sa prime ne cessant de prendre de la valeur au fur et à mesure qu'il repoussait les limites de l'ignominie, il y avait peu de chance qu'on l'accepte à bord sans sourciller. Si il devait monter à bord, ce serait en temps que passager clandestin, ceux là avaient rarement droit au traitement "caviar petits-fours" quand les matelots leurs mettaient la main dessus.

Qu'à cela ne tienne. Ayant vécu les seize premières années de sa vie sur une île de pêcheurs, un seul recours demeurait pour subsister à ses besoins. Toutefois, sans canne à pêche, ni filet, sur des récifs où les marchands se faisaient rares, taquiner du poisson ne serait pas aussi aisé que cela.
Mais plein de ressources, le cafard avait la solution. Rôdant autour de l'un des rares arbres à proximité des côtes du cap des jumeaux, il finit par tomber sur une toile d'araignée. De sa pleine poigne, il se saisit de la bête qui avait tissé le tout, l'écrasa puis la jeta à l'eau quelques mètres devant lui.

- Voilà qui fera un parfait appât.

Et qu'en était-il de la canne à pêche ? Ses réflexes étant loin d'être surhumains, il ne pouvait espérer capturer ses prises à mains nues. Alors il s'en remettait à son instrument de travail habituel, et pointa son mousquet à canons triple en direction de son appât. Dès qu'une bête affamée approcherait, il la dégommerait comme il se doit et viendrait récolter les restes. Au moins, il n'avait pas poussé le vice jusqu'à sortir son canon portatif à une main pour s'adonner à pareille entreprise.

- Et maintenant on attend...

Bras tendu, immobile telle une statue, le canon de son arme suivait la trajectoire de son appât légèrement ballotté par les flots, il ne voulait manquer pour rien au monde le malheureux poisson qui aurait l'audace de s'en approcher. Heureusement, il y avait peu de monde pour l'observer dans une pareille posture. Tout du moins, c'est ce qu'il croyait.


Dernière édition par Joe Biutag le Ven 18 Mar 2016 - 22:50, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t16405-presentation-joe-biutaghttp://www.onepiece-requiem.net/t16440-fiche-technique-joe-biuta
Daemon Wall
Daemon Wall

♦ Localisation : Whiskey Peak
♦ Équipage : N/A

Feuille de personnage
Dorikis: 5455
Popularité: -484
Intégrité: -458

Dim 13 Mar 2016 - 22:48

Avant de repartir avec les Hyènes pour Grand Line on m’avait chargé de trouver de la nourriture et comment trouver de la bouffe lorsque qu’on n’a pas de magasin ? Oui… il fallait que je pêche.

Déterminé de rapporter des poissons je descendis prendre une canne à pêche dans la cale. Le calme plat régnait, j’entendais le bois craqueler sous mes pas. Surtout dans ces vieux escalier, ceux que lorsqu’on descend on prie pour ne pas qu’ils cèdent sous notre poids.

Je me dirigeais vers un coffre, non, il ne contenait pas des berrys mais bien un peu de matériel de pêche, en l’ouvrant on pouvait voir qu’il gardait des cannes à pêches, des appâts et hameçon puis… un bâton de… DYNAMITE ?!

Je n’en revenais pas, j’avais trouvé de la dynamite dans un coffre qui renferme du matériel de pêche !

Je me demandais qu’est-ce que c’était ce bordel… au début je voulais demander au Capitaine ou quelqu’un d’autre qui pouvait me renseigné sur le pourquoi du comment mais mes méninges fonctionnèrent quelques instants et m’insufflèrent de le garder.

Pourquoi le garder ? Bien que je sois un homme patient, ce petit bijou m’évitait d’attendre trop longtemps devant le rivage, j’avais juste à l’allumer et POUF ! Magie ! Les poissons apparaîtraient devant ma tronche.

Décidé, J’enroulais un bandeau autour de mon crâne tel un ninja, pourquoi ? En tout cas pas pour être plus discret, par simple envie de déconner ! Ensuite je m’étais dégoté une bouteille de saké afin de picoler sur le chemin de l’aller et du retour.

A la suite de ceci, je sortis du tréfonds du navire droit, très souriant et fier de ma future farce, je rigolais déjà intérieurement.

Je mis le pied à terre mais je ne comptais pas faire ma connerie à côté du navire, j’avais longé la côte un petit moment tout de même pour éviter de provoquer des dégâts que ce soit matériel ou humain.

Je chantonnais, les oiseaux chantaient, le ciel était éclairci et on avait un beau soleil.

La dynamite était cachée dans mon futal et la bouteille dans mon kimono, contre mon torse, elle me congelait les pecs ! Brrr !! Le verre était froid ! Je faisais de mon mieux pour ne pas grimacer.

Ce n’était qu’une fois assuré de m’être bien éloigné du navire que je dévoilais la bouteille au grand jour et que je l’ouvris.

Dun coup de crocs j’arrachais le bouchon de la bouteille et le crachais dans l’Océan. Je lève le coude une fois tout de suite après l’avoir ouvert.

Au loin il me semblait voir quelque chose, une silhouette ? Sur cet îlot totalement désert se situerait quelqu’un ? Impossible ! Je voulais voir de sa de mes… mon propre œil !

Plus je m’approchais et plus je distinguais que c’était vraiment une personne, un homme en chair et en os ! En revanche que faisait-il… ? Il pointait quelque chose en direction de Grand Line, il enviait quelque chose à l’eau ?

Je me rapprochais prudemment, avec une bouteille dans la main et l’autre main plongée dans mon kimono afin d’attraper mon flingue à l’intérieur en cas de problème. Je faisais le moindre bruit possible et je voulais qu’il sache que j’étais sans qu’il ne s’énerve, à une distance assez sécurisante je m’adressais directement à lui.

- Salut l’ami ! Dis-moi… que fais-tu ?!

Jadressais à l’homme le même sourire niais que j’avais l’habitude de donner aux personnes que je croise pour les rassurer. Enfin, je le prenais légèrement pour un fou mais qu'étais-je avec mon foulard sur le front, une bouteille à la main et un poncho rose avec des motifs de fleurs romantiques... .
http://www.onepiece-requiem.net/t12658-daemon-wall-le-borgnehttp://www.onepiece-requiem.net/t12699-daemon-wall-le-borgne
Joe Biutag
Joe Biutag
Modérateur
Le Cafard

♦ Localisation : Juicy Berry
♦ Équipage : Les Blattards

Feuille de personnage
Dorikis: 9458
Popularité: -1032
Intégrité: -16

Lun 14 Mar 2016 - 18:33

Terrible situation dans laquelle se retrouvait le forban. D'un côté, il ne pouvait quitter son appât des yeux ne serait-ce qu'un dixième de seconde. De l'autre, un hurluberlu sorti d'on ne sait où approchait par sa droite. De la manière dont l'homme s'annonçait, il n'avait pas l'air foncièrement mauvais. Mais n'importe quel être humain exposé à Joe sur une certaine durée finissait immanquablement par devenir hostile. C'était hélas une loi naturelle aussi puissante que la gravité sur terre.

- Tires toi....

Ne préférant pas parler trop fort, le cafard ne voulait pas effrayer les poissons qui auraient fui au moindre son perturbant. Ces animaux avaient passé leur vie dans le monde du silence, la moindre vague sonore aurait suffit à les faire déguerpir et priver Joe d'un repas qu'il attendait en salivant. Mais l'imbécile heureux venu lui taper la conversation ne semblait pas avoir saisit ce qu'on venait de lui dire. Pire, il parlait plus fort pensant que le forban n'avait pas entendu sa question.

- Salut l’ami ! Tu fais quoi ?!

Poussant le vice aussi loin que mettre ses mains en porte voix pour être certain de capter l'attention du cafard, il avait réussi son coup. Le son avait porté si loin qu'il avait ébranlé les nerfs du cafard dont une veine sur la tempe se mit à palpiter de rage tandis qu'il serrait les dents de toutes ses forces afin de se retenir de hurler des insanités qui auraient fait fuir le moindre poisson sur des kilomètres à la ronde.

- Ça se voit non ?! Je fais du tricots ! Maintenant que tu as ta justification retournes chier dans ta caisse !

Il venait de hausser légèrement le ton, gardant néanmoins ses yeux, qui petit à petit, se gorgeaient de veines acérées, rivés sur son appât. N'importe qui de sain d'esprit en voyant un lunatique pointer une arme à feu en direction de l'eau tout en restant immobile aurait fait demi tour, mais l'individu qui venait de lui tomber dessus semblait bien moins loquace que le commun des mortels, continuant la conversation comme si de rien était.

- Moi je suis Daemon ! Je viens d'accoster avec un équipage pas loin là bas.

Du doigt, il montra la direction où était amarré le vaisseau des Hyènes alors qu'il savait pertinemment que Joe ne quittait pas la mer des yeux.

- Et toi l'ami ? C'est quoi ton nom ?

C'en était trop. Déjà d'un tempérament particulièrement peu patient, le forban avait fait un effort surhumain pour ne pas s'énerver après l'énergumène pourtant pacifique aux premiers abords venu à sa rencontre. Mais qu'il l'appelle "l'ami" à trois reprises, cela constituait la goutte d'eau qui mit le feu aux poudres. Résigné à tirer une petite balle ou deux dans la tête de l'enquiquineur qui se trouvait à ses côtés, le cafard, à bout de nerfs pensait qu'il pourrait ensuite pêcher tranquillement.
Un instant, un court instant même, il quitta son appât des yeux, pivotant sur sa droite, il braqua son arme en direction de la tête du pauvre type qui n'avait fait qu'essayer de lui faire la conversation. Enfin, la délivrance était proche, il allait tirer quand....


Plop.

Se retournant aussi vivement pour retrouver la posture dans laquelle il se trouvait moins d'une seconde auparavant, contemplant la mer : son appât avait disparu, gobé par un poisson qui passait par là. Il n'avait suffit que d'un instant, un court instant.

- P....Pu...Bordel de.... Oh l'enc....

Les mots lui manquaient, cela était dû à l'émotion sûrement. À ses nerfs fragiles surtout. Cette fois, il avait un bon prétexte pour tuer le dénommé Daemon. Tout du moins, à défaut d'avoir un "bon" prétexte, il avait au moins un prétexte valable : celui de lui avoir fait rater son déjeuner.

- Sombre tête de couille ! Deux putains d'heures que j'attendais une prise ! Et toi ! Comme le mongolien que tu es ! Tu viens tout foutre en l'air ?! Mais t'es candidat au suicide, c'est pas possible autrement !


Professant ce torrent d'insultes et d'accusations, Joe était à bout de souffle, un mince filet de bave coulant au coin de la lèvre inférieure. Dans tous ses états dû à son tempérament agressif, il tremblait de rage, parvenant à peine à pointer son arme sur ce qui selon lui, vêtu de rose et mal rasé, ressemblait à un okama.

- Un bon conseil pisseuse ! Trouves moi vite de quoi bouffer où je m'en vais me repaître de tes entrailles vérolées !

Et il en était capable. Déjà lors de son évasion de la prison du QG de South Blue, il avait été contraint au cannibalisme pour retrouver des forces. La récidive n'était pas loin.
http://www.onepiece-requiem.net/t16405-presentation-joe-biutaghttp://www.onepiece-requiem.net/t16440-fiche-technique-joe-biuta
Daemon Wall
Daemon Wall

♦ Localisation : Whiskey Peak
♦ Équipage : N/A

Feuille de personnage
Dorikis: 5455
Popularité: -484
Intégrité: -458

Jeu 17 Mar 2016 - 20:04

Je regardais l’homme tremblant et totalement affamé avec un regard attristé, il me faisait de la peine, il était prêt à devenir cannibale juste pour pouvoir manger un peu c’est qu’il devait avoir vécu des trucs fous !

Je restais malgré tout calme et gardais un sang-froid inattendu, je m’allumais une clope, attendant qu’il finisse de m’insulter afin de lui montrer la solution à tous nos problèmes. Ce n’était qu’une fois qu’il avait fini son speech que j’affichais un grand sourire tout en tirant une taffe sur ma clope, je lui tendis mon paquet et je lui proposais alors une clope.

- T’en veux une l’ami ? Au fait, tu ne m’as toujours pas dis comment tu t’appelais !

Je savais que je jouais à un jeu dangereux en provocant sans doute une rage folle dans laquelle il sombrait peu à peu, c’était bien pour ça qu’en même temps avec mon autre main je sortis le bâton de dynamite de sa cachette. Je me mis à m’amuser avec en le jetant en l’air et en le rattrapant une fois qu’il redescendait. Je fixais l’homme toujours avec un grand sourire, il semblait avoir compris qu’il allait pouvoir manger.

Observant son filet de bave dégouliner et sa bouche grande ouverte je ne pus m’empêcher de me moquer de lui.

- Fais gaffe tu risques de gober une mouche !

Pendant que j’observais celui qui m’avait insulté auparavant en train de s’émerveiller, je croyais même que ses yeux allaient finir par tomber de leurs orbites. Entre temps, j’avais réfléchi à des conditions plutôt raisonnables qu’il ne pouvait refuser, oui, je suis la pire fripouille du coin attention j’avais imposé un marché à l’homme.

- Hoy amigo, maintenant je vais t’imposer mes conditions, si tu veux ta part de poisson, d’un tu vas me baisser ce flingue tout de suite, secondo dis-moi ton prénom bordel ! Et tercio je te laisserai 25% du butin de poisson, j’peux comprendre que la faim c’pas facile. Ça te va amigo ?

Je finissais ma phrase tout en tirant une grosse bouffée de la cigarette. Je ne m’attendais aucunement à ce qu’il refuse ce marché en tout cas si il le faisait il serait totalement bête.
http://www.onepiece-requiem.net/t12658-daemon-wall-le-borgnehttp://www.onepiece-requiem.net/t12699-daemon-wall-le-borgne
Joe Biutag
Joe Biutag
Modérateur
Le Cafard

♦ Localisation : Juicy Berry
♦ Équipage : Les Blattards

Feuille de personnage
Dorikis: 9458
Popularité: -1032
Intégrité: -16

Jeu 17 Mar 2016 - 22:48

Voilà qu'à présent l'inconscient se grillait une cigarette, lui proposant même d'en tirer une du paquet. Vraiment, certaines personnes poussaient leur chance un peu loin. Chaque parole qui sortait de la bouche0l' interlocuteur du forban pouvait être la dernière selon le degré d'instabilité du cafard qui le tenait déjà en joue. Le dénommé Daemon alla jusqu'à sortir un bâton dynamite d'une poche arrière de son kimono, l'exhibant et frimant comme il se devait avec.

- Vous autres okamas vous savez jamais quand vous arrêter hein ?!

Main tremblante, la fatigue psychique s'ajoutant à la rage, Joe était dans un état de colère suffisamment avancé pour faire feu sur un bâton de dynamite. Il lui en fallait peu pour sombrer dans la folie douce.
Armé de son bâton de dynamite, le borgne osa "imposer" un marché au forban. Oui, il espérait "imposer" à l'une des vermines les plus vindicatives et pernicieuse de toutes les mers un marché. C'était mal connaître le forban que de croire qu'on pouvait lui imposer quoi que ce soit. Tout était sujet à négociation lorsque Joe s'en mêlait.

- Mon salaud ! C'est pas des tripes que tu as pour me sortir ce ramassis de conneries, c'est une case en moins ! Je m'en vais tirer dans ta dynamite et calmer tes ardeurs.

Toujours d'un calme implacable et inflexible, arborant un air enjoué et candide, Daemon le recadra comme il se devait.

- Oui mais si tu fais ça... Tu vas exploser aussi non ?....

Durant un long moment, peut-être une minute qui sembla durer une heure, le silence se fit. Seul le vent vînt faire siffler leurs oreilles de temps à autre. De par cette simple réplique, le borgne venait de moucher son camarade de pêche qui était plus qu'éprouvé psychiquement.

- Y'a pas de marché qui tienne ! Tous les poissons qui remontent à la surface, ils m'appartiendront ! À qui tu crois avoir à faire okama de mes deux non mais ?! Je suis Joe Biutag, la terreur de South Blue !

Enfin on pouvait entrevoir une résolution pacifique à cette situation ridicule. Néanmoins, comme à son habitude, le cafard ne se montrait pas conciliant pour un sou.

- Si t'es sage, je t'en laisserai un ou deux. Quoi qu'il en soi, cette pêche, c'est la rétribution que tu as à payer pour t'excuser de m'avoir fait louper ma prise. Tu es fautif, tu n'as rien à négocier. Fais péter le poisson et que ça saute !

La faim alimentait sa rage et son agacement. Si Daemon ne lui fournissait pas de quoi se remplir la panse sous peu, il y aurait un coup de feu suivi d'une explosion, et le voyage sur Grand Line de l'un comme de l'autre s'arrêterait pour une bête histoire de poisson. Pêcheur : métier à risque.

_________________
Tarif Joe:
 


Cafard:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t16405-presentation-joe-biutaghttp://www.onepiece-requiem.net/t16440-fiche-technique-joe-biuta
Daemon Wall
Daemon Wall

♦ Localisation : Whiskey Peak
♦ Équipage : N/A

Feuille de personnage
Dorikis: 5455
Popularité: -484
Intégrité: -458

Ven 18 Mar 2016 - 15:53

Des veines commençaient clairement à ressortir du haut de mon crâne, cet homme commençait à me taper sur les nerfs, pas parce qu’il m’insulte, à vrai dire j’en avais pas grand-chose à faire mais le fait était qu’il m’avait pris pour un PUTAIN D’OKAMA ! De plus, il ne voulait pas du marché que je lui avais proposé, à force j’avais appris avec les Hyènes et Mahach, mon Capitaine que si tu voulais quelque chose, prends-le ! C’était ce que je comptais faire. Soit, j’allais le forcer à accepter mon marché.

Oui, pour une raison que j’ignorais encore je ne voulais pas lui coller une balle en pleine tête et hop ni vu, ni connu. Non, il était plus jeune que moi, de quelques années sans doute, il devait avoir 25 ans à tout casser. J’avais en plus connu la misère alors à vrai dire tuer quelqu’un comme ça pour quelques maudits poissons, à mon âge je ne le fais plus vraiment. Puis… la vérité est aussi que je n’aime pas tuer aussi même si des fois aussi j’en suis contraint. En revanche dans cette situation je sentais que je pouvais le faire changer d’avis et assez simplement d’ailleurs.

Je restais figé, les secondes paraissaient comme des minutes et les minutes comme des heures, il comptait vraiment nous faire péter tous les deux à cause de son caprice ? Hélas pour lui je n’avais pas l’intention de mourir ici, il avait beau être la terreur de South Blue ce qui d’ailleurs m’arracha un léger sourire, il me faisait pensé à moi lors de ma rencontre avec Mahach quelques semaines auparavant.

En voyant mon léger sourire il semblait voir que je tramais quelque chose et c’était bien pour ça que je m’activais à former une chambre noire dans laquelle nous étions plongés entièrement.

Une brume de couleur noire, plutôt rapide et très épaisse l’entoura et l’empêcha de voir. Elle atténuait la vue mais pas la voix. Je profitais de ce moment pour apaiser son esprit et lui démontrer qu’il n’était pas la seule terreur ici présente.

- Hoy amigo, j’estime que j’ai été assez sympa. Je bougeais en même temps que je parlais, j’effectuais des signes comme ci il me voyait mais j’oublie souvent que lorsque j’active la chambre noire…. Je suis le seul à pouvoir voir à l’intérieur. J'armais mes mots d'ironie et avec assez de fermeté.Whouah tu es la terreur de South Blue ! Sa tombe bien ! Moi aussi je suis une terreur et de ma part celle d’East Blue ! Du moins je le croyais jusqu’à que je croise l’Iroquois qui me sert de Capitaine… je me croyais puissant, j’avais foutu ma merde dans ma petite mer mais il me demanda de lui foutre une torgnole, je le fis et il me l’a rendit… puissance 10 au moins grâce à son haki ! Alors vois-tu, tu viens d’arriver dans Grand Line tout comme moi, enfin je suis venu, reparti et encore me revoilà bref, tout ça pour te dire que maintenant dis-toi bien l’ami, tu vas rencontrer des gens extrêmement puissant, pas de la même taille que sur les Blues. Et aussi bordel, poses-moi ce flingue bordel ! On va pêcher du poisson à la dynamite et tu auras 25% des poissons ! Putain, je me demande pourquoi je fais la baby-sitter avec toi alors que tu me prends pour un putain d’Okama et en plus de ça tu rejettes ma bienveillance ! Crois-moi, des personnes aussi honnêtes, pas sûr que tu en croises des nouvelles sur cet Océan vicelard.

Je marquais enfin un moment de silence, pour tous vous dire, j’attendais sa réponse et j’espérais qu’il allait donner la bonne sinon, sans hésitation j’allais lui foutre une patate, qu’il voit ou non ce n’était pas là ma question, ce pouvoir je l’ai et autant en profiter. Comme nous l’avions fait à Logue Town.

Juste avant d’avoir commencé mon discours j’avais rangé le bâton de dynamite à l’arrière de mon kimono, dans mon dos car oui, au cas où il jouait sa tête brûlée et tirait n’importe-où, si il me touchait autant éviter qu’il touche sans le vouloir ce petit joujou qui pourrait nous transformer en lasagne humain… pour une fois que ça n’aurait pas été du cheval.
http://www.onepiece-requiem.net/t12658-daemon-wall-le-borgnehttp://www.onepiece-requiem.net/t12699-daemon-wall-le-borgne
Joe Biutag
Joe Biutag
Modérateur
Le Cafard

♦ Localisation : Juicy Berry
♦ Équipage : Les Blattards

Feuille de personnage
Dorikis: 9458
Popularité: -1032
Intégrité: -16

Ven 18 Mar 2016 - 22:48

Cette prédisposition à la parlotte intempestive et continue, cette tête de mule. Joe en avait la conviction, ces manières de bonne femme étaient clairement le propre d'un okama. Si Daemon semblait nier cette évidence, le cafard lui en était persuadé.

Pendant bien deux minutes non interrompues, le pirate venait de l'assommer de détails sur sa vie privée. Parmi toutes les choses qu'appréciait Joe, c'est à dire sa personne et avant tous les berries, la vie des autres ne faisait pas partie de ses sujets de ses centres d'intérêts. Loin de là. Néanmoins, abasourdi par cette tirade qui au fond l'amusait, le forban ne tira pas et écouta plus ou moins attentivement ce qui se disait.

- [...] grâce à son haki !

Fronçant les sourcils tout en relevant le coin supérieur droit de sa lèvre, le cafard ne comprenait pas ce qu'on venait de lui dire.

- Son "à qui" ? Mais ça veut rien dire ça ! Tu t'écoutes parler des fois ?

Cela ne faisait à peine qu'une journée que Joe avait traversé Reverse Mountain sous bonne escorte dont il s'était séparé depuis. À ce stade de l'exploration de Grand Line, la notion même de haki lui échappait. Il y serait confronté bien plus tard sans le vouloir, en se confrontant une fois de plus à plus fort que lui.

- [...] Crois-moi, des personnes aussi honnêtes, pas sûr que tu en croises des nouvelles sur cet Océan vicelard.

Enfin Daemon fit place au silence. Clignant des yeux à trois reprises consécutives, comme si il venait d'émerger après une longue période de sommeil, le forban reprit les hostilités comme il savait si bien le faire.

- C'est bon ? T'as fini ?

Il fallait croire que oui.

- Merci pour le couplet à la sauce moraline tout ça tout ça, mais si j'avais voulu entendre des conneries pareilles, je m'en serais allé dans le premier bordel venu pour écouter des jérémiades de bonne femmes.

Mieux valait se montrer incisif dès le début. Après tout, le pirate qui était venu à sa rencontre, malgré le mousquet pointé sur lui, ne semblait pas avoir compris quelle genre de personne était le cafard. On ne pouvait pas discuter avec lui. Même si il avait fini par calmer ses nerfs après avoir écouté la tirade qui avait eu des effets soporifiques sur sa personne, il n'en était pas devenu raisonnable pour autant.

- Si j'ai bien compris, t'es pas tout seul, t'as un équipage avec toi.

Plus tôt, Daemon lui avait même montré la direction vers laquelle le bateau des Hyènes avait été amarré, mais trop occupé par son appât à ce moment là, Joe n'y avait pas fait attention le moins du monde.

- Je suppose que je peux consentir à faire cinquante cinquante sur le partage des poissons. Pis le poisson c'est bon pour les méninges il paraît. Je crois que tu en as désespérément besoin héhé.

Ainsi fonctionnait la méthode de négociation à la mode Joe Biutag, une arme pointé sur le partenaire, des insultes, et un partage à peu près équitable. Quand bien même le cafard eut hérité de cinquante pour cent de la pêche, ou même vingt cinq, jamais il n'aurait pu manger tous les poissons à lui seul, la plupart auraient fini par pourrir faute de conservation avant qu'il ne trouve l'appétit pour s'en délecter. Mais le forban ne démordait pas, c'était une question de principe. Jamais il se s'accorderait à accepter les vingt cinq pour cent de la pêche aimablement offerts par Daemon.

- Balances moi ce bâton de dynamite à la flotte qu'on puisse faire bombance veux-tu ?

Tant qu'il n'aurait pas du poisson pour se remplir l'estomac, il ne comptait pas baisser le canon de son arme. Cette fois, il ne s'agissait pas d'une question de principe, mais plutôt une question de sécurité.

_________________
Tarif Joe:
 


Cafard:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t16405-presentation-joe-biutaghttp://www.onepiece-requiem.net/t16440-fiche-technique-joe-biuta
Daemon Wall
Daemon Wall

♦ Localisation : Whiskey Peak
♦ Équipage : N/A

Feuille de personnage
Dorikis: 5455
Popularité: -484
Intégrité: -458

Mer 20 Avr 2016 - 17:52

Cest qu’il était entêté ce foutu pirate.

Je pensais pêcher beaucoup de poissons avec ce bâton de dynamite, je pense que 50%  nous suffirait largement… tout comme lui je ne voyais pas ce qu’il allait faire avec autant poissons… les laisser pourrir ? Quel  gâchis.

Je réfléchis quelques secondes, son flingue est braqué sur moi et bordel, je venais juste pour pêcher ! Autant éviter de crever bêtement. Je soupire, désespéré de voir un tel con. Je m’essuie le front avec ma main tenant le bâton.

Jallumais la mèche avec l’aide de mon briquet, j’attendais une seconde si ce n’était pas deux avant de jeter le bâton assez loin et haut pour que la mèche est le temps de brûler avant d’être plongée dans l’eau.

Par chance lorsque le bâton rentra à peine dans l’eau une énorme explosion tassée un peu par l’eau se déclencha, des centaines et des  centaines de poissons giclèrent dans tous les sens ! Certains étaient en morceaux et d’autres et en lambeaux.

Jattrapais mon filet de pêche et j’enlevais mon poncho rose et je le déposais sur le sol, attendant les poissons tomber de notre côté pour les mettre à l’intérieur et m’en servir comme « sac ».

Mes yeux brillaient, la première fois que je voyais une explosion aussi amusante.

- Oh… la belle bleue !

Jétais totalement aspiré par ce spectacle.

Je me grattais les poils de barbe de trois jours, attendant que tous les poissons est finis de retomber du ciel.

Nempêche que la dynamite était impressionnante, surtout l’explosion qui nous a totalement éclaboussée. Un si petit bâton avec un aussi puissant souffle peut bien raser une maison à lui seul. Du moins c’est ce que je croyais.

Je réfléchissais, je me disais que d’en acheter quelques-uns de ces bâtons pourraient s’avérer utiles lors d’abordage de navire ou encore pour couler un navire à portée de bras.
http://www.onepiece-requiem.net/t12658-daemon-wall-le-borgnehttp://www.onepiece-requiem.net/t12699-daemon-wall-le-borgne
Joe Biutag
Joe Biutag
Modérateur
Le Cafard

♦ Localisation : Juicy Berry
♦ Équipage : Les Blattards

Feuille de personnage
Dorikis: 9458
Popularité: -1032
Intégrité: -16

Mer 20 Avr 2016 - 20:04

Ce bâton de dynamite avait fini par devenir l'Arlésienne. On parlait depuis un moment de le voir exploser, et quand enfin ce fut le cas, Joe en fut surpris. La concentration en nitroglycérine n'était pas négligeable. Un immense mur d'eau s'éleva suite à l'explosion monstrueuse qui avait été violente au point d'assourdir le cafard un court instant.
Ses deux mains portées aux oreilles pour calmer la douleur aux tympans, Joe retrouva doucement l'ouïe. Ce faisant il ne braquait plus le borgne qui de toute manière ne semblait pas calculer un pirate aussi négligeable que le cafard.

- FOUTREBLEU !!! Ma parole t'as essayé de me tuer là ! Je suis témoin !

Venant d'un homme qui menaçait encore Daemon d'une arme il y a quelque secondes, cette complainte n'était pas vraiment légitime de sa part. D'ailleurs, si le lanceur de dynamite avait désiré le tuer, Joe aurait été massacré depuis belle lurette, il ne faisait pas le poids face au borgne.
Malgré son infériorité martiale flagrante, Joe braqua à nouveau son comparse. Prêt à faire de nouvelles menaces, il remarqua que son mousquet à triple canon dégoulinait de flotte.
Le mur d'eau soulevé par la dynamite l'avait trempé lui et son arme. La poudre étant trempée, il ne pouvait plus tirer.

- Ma... Ma poudre est pas mouillée, je te préviens je peux toujours tirer !

Se serait-il tut que Daemon n'aurait peut-être pas remarqué le fait que son arme était inopérante pour un moment.

- Mais.... Comme je suis de bonne humeur en plus d'être un chic type, je vais me contenter de prendre ce qui me revient et te laisser en vie.

Ainsi il espérait sauver l'honneur tout en partant avec son butin tant désiré. Rangeant son arme inutile jusqu'à ce que la poudre ne sèche, il ajouta, toujours aussi arrogant :

- N'hésite pas à remercier ton bienfaiteur. Joe Biutag, à ton service hinhin !

Devant un Daemon sidéré par la veulerie du cafard, ce dernier s'approcha de l'eau pour recueillir les poissons morts qui commençaient déjà à flotter. Sa pêche ne dura pas longtemps. À peine trois harengs en mains qu'un nouveau spécimen se profila. Plus vivace celui-ci.

[1626] Pardonnes leur car ils ont péché  Sea-monster-graphic

Un monstre marin avec un visage s'apparentant à celui d'une chèvre émergea. L'explosion semblait l'avoir dérangé dans sa quiétude aquatique, il venait de trouver les responsable du raffut.
Peu sportif de nature, le cafard savait parfois battre des records de vitesse quand sa vie en dépendait. Ses poissons en main, il se mis à cavaler au loin s'enfonçant sur l'île pour éviter une attaque imminente du monstre.

- Démerde-toi con de borgne Yahaha ! Merci de faire l'appât pendant que je me casse !

Déjà loin, Joe ne se retourna pas pour voir l'immonde animal surgir hors de l'eau et se mettre plonger sur le brave Daemon qui ne s'était pas attendu à un début de journée aussi mouvementé.

_________________
Tarif Joe:
 


Cafard:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t16405-presentation-joe-biutaghttp://www.onepiece-requiem.net/t16440-fiche-technique-joe-biuta
Daemon Wall
Daemon Wall

♦ Localisation : Whiskey Peak
♦ Équipage : N/A

Feuille de personnage
Dorikis: 5455
Popularité: -484
Intégrité: -458

Jeu 21 Avr 2016 - 13:53

Avant que je ne réalisais que l’enflure de Joe s’était déjà cassé loin, je me préoccupais surtout de l’énorme monstre marin pointant le bout de son nez, j’étais fasciné par cette créature, c’était la première fois que j’en voyais un. Quelle magnifique bestiole whaouh !

Bon certes elle avait un petit air de déjà vu, à cause de sa tête ressemblant beaucoup à un mouton.

Le monstre grâce à son long coup approcha sa tête assez proche de moi, il lâcha un grognement.

- MEEEEEEEEEEEEHHHHHHHH !!!!!!

Il laissa apparaître lors de ce cri ses canines qui ont l’air bien aiguisées, je sentais son haleine fétide ! Un mélange de hareng, de thon et d’encore pleins d’autres poissons ! Alors qu’il m’hurla dessus, je reçus un peu de bave sur mon visage, c’était totalement dégoûtant ! De plus que la bave avait une odeur encore plus malodorante !

- Merci, tout le plaisir est pour moi.

Je m’essuyais un peu le visage, histoire de pouvoir bien regarder les prochains mouvements du monstre et à peine la bave enlevée que je le voyais manger MES poissons ! J’avais durement négocié et travaillé pour les avoir que lui il me les bouffe comme ça ?!

Je refermais mon poing, je m’approchais doucement de sa tête, il était trop occupé à s’empiffrer pour remarquer que je me rapprochais.

Une fois que j’avais une belle vu au-dessus de son crâne, entendant ses petits gémissement similaire à une chèvre, je levais mon poing droit en arrière et avant de l’abattre de toute mes forces  sur son crâne lisse n’ayant que deux sortent de cornes plus loin, je gueulais.

- PUNCH THREE !!!!!

Je rabattais mon poing hyper rapidement et de toute mes forces sur sa boîte crânienne, au contact de sa peau je la confondus avec du cuir !

Sa tête sous le choc violent se tapa sur le sol avant qu’il l’a ramène un peu sonné dans l’eau.

A peine deux secondes plus tard il ressortit son long cou avec sa tête, dans ses yeux j’arrivais à lire qu’il était furieux puis vu le bordel qu’il fout dans l’eau en gesticulant n’importe comment c’était sûr qu’il était vraiment en colère. Il chercha à me croquer cet enfoiré ! Grâce à sa taille et à sa lenteur, je réussis assez facilement à esquiver son premier assaut.

- Espèce d’enflure ! Tu bouffes mes poissons et maintenant t’essaie de me bouffer ?! J’suis pas un amuse-gueule !

Je commençais à sortir mon sabre, moi aussi j’étais vraiment furax ! Putain il a bouffé mes poissons et en plus de ça il voulait ma viande !

Il lança un autre assaut, je réussis à l’esquiver de nouveau… enfin à moitié ! Il avait chopé un bout de mon pantalon assez large, ses crocs planté dedans, lorsqu’il se releva pour tenter une nouvelle attaque je partis avec lui. J’étais suspendu au-dessus de son crâne, comme seule retenue c’était les crocs qu’il avait planté dans mon pantalon. Voyant ses cornes je m’agrippais à elles.

Il n’était pas tout à fait con ce monstre ! Il devait avoir senti que j’étais agrippé ou alors il me voyait au milieu de son museau tout simplement.

Encore plus endiablé, il s’agita dans tous les sens, créant pleins d’éclaboussure de partout et finissant par me renvoyer sur la terre ferme de façon assez violente. Mon sabre fut propulsé à plusieurs mètres sur mon flanc droit.

A cause de la collision que j’eus avec la terre sur plusieurs mètres j’avais la tête qui tournait, j’avais l’impression d’avoir mal digéré un truc, c’était comme une attraction qu’on ne supporte pas.

Je commençais à entamer une course pour reprendre mon sabre, je rampais aussi vite que je pouvais pendant que le monstre continuait à s’enflammer tout seul. Je profitais de ses instincts bestiaux pour aller récupérer mon arme.
http://www.onepiece-requiem.net/t12658-daemon-wall-le-borgnehttp://www.onepiece-requiem.net/t12699-daemon-wall-le-borgne
Joe Biutag
Joe Biutag
Modérateur
Le Cafard

♦ Localisation : Juicy Berry
♦ Équipage : Les Blattards

Feuille de personnage
Dorikis: 9458
Popularité: -1032
Intégrité: -16

Jeu 21 Avr 2016 - 18:53

Obtenir des poissons était une chose. Les manger en était une autre.
En l'absence de couteau pour vider sa pêche et en sortir les arrêtes, se régaler promettait d'être particulièrement laborieux. Sans parler du fait qu'il n'avait pas de quoi allumer un feu pour les faire cuire, son repas en devenir tenait plus du fantasme que du concret.

- L'autre fot-en-cul de tout à l'heure. Lui il doit avoir de quoi me dépanner.

Aussitôt, Joe fit demi-tour et alla se cacher derrière les dunes. Non, il ne comptait pas venir à sa rescousse. L'idée était plutôt d'attendre qu'il y passe et de lui voler son sabre pour vider ses poissons. Jamais une arme de cette qualité n'aurait alors été aussi mal utilisée. Cependant, si le plan semblait sans faille sur le papier, il risquait de ne plus rester un seul sabre si la créature aquatique venait à le dévorer avec son possesseur.

- Espèce de coureuse de rempart, tu peux pas crever sans ton sabre non ?!

Daemon était en mauvaise posture après s'être formidablement bien défendu. Encore haletant après avoir passé son temps à courir pour fuir, le cafard était déjà de retour. Alors que le borgne rampait pour atteindre son cabre, Joe lui piqua sous le nez.

- T'inquiète rosie ! Je suis venu te sauver !

Épée en main, il la lança sur l'animal, où elle s'enfonça dans sa peau sans sembler lui infliger plus de dégât que cela.

- Si tu veux mon avis, ton épée c'est de la merde.

Après que Daemon ait enfin cédé à la tentation en lui enfonçant son poing dans les gencives, Joe en tomba à la renverse. En cherchant à "aider", il avait envenimé la situation car le seul habilité à se battre devrait maintenant récupérer son arme de prédilection sur la carcasse du monstre marin. Restait encore à tuer ce dernier.

Avec toute cette agitation, le monstre commençait à perdre patience et fondit à nouveau sur les deux désoeuvrés. Dans un réflexe salutaire, Joe brandit sa main gauche au creux de laquelle était attaché un Flash Dial.

- Baudroie !

La bête, surprise et affolée eut un mouvement de recule, poussant ses cris ridicules encore et encore tandis qu'elle tentait de recouvrer la vue. Encore sur le cul après le coup reçu par Daemon, le cafard savait qu'il ne pouvait plus s'en remettre qu'à lui.

- Bah vas-y ! Faut en profiter pour récupérer ton sabre !

Aveuglé comme l'était le monstre marin, c'était une aubaine en or qui se présentait au borgne. L'issue de ce combat dépendrait de sa réactivité.


Technique utilisée:
 

_________________
Tarif Joe:
 


Cafard:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t16405-presentation-joe-biutaghttp://www.onepiece-requiem.net/t16440-fiche-technique-joe-biuta
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1