Le Deal du moment :
Display One Piece Card Game Japon OP-08 – Two ...
Voir le deal

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

La Coalition Raciale

Rappel du premier message :

Chapitre 3 : La Coalition Raciale


Après avoir suivi Shoga et sa troupe au sein du QG d'Orange Town, et de s'être restauré avec eux, Aquila décida d'aller à l'infirmerie afin d'être soigné et prendre un peu de repos. Ne connaissant pas les locaux, il demanda où elle se trouvait et bien évidemment, Shujin accepta de l'accompagner, ce qui rajouta un stress sur les épaules du bretteur.
Mais bon, Shujin était un "homme" bizarre, certes, mais sur qui on pouvait compter. C'est ainsi que les deux hommes partirent en direction de l'infirmerie. Sur le chemin, le soldat faisait tout pour draguer et connaître un peu mieux Aquila. Bien éduqué, il répondait aux différentes questions sans vouloir vexer Shujin. En effet, si Aquila venait à lui sortir qu'il n'était pas son genre et que son cœur était pris par une femme, qui sait quel genre de cataclysme il serait capable de créer.

Lorsqu'ils arrivèrent devant la porte de l'infirmerie, Shujin ouvrit la porte, entra et prit une pause de culturisme, déchirant une nouvelle fois ses vêtements :


"Docteur, je vous amène un ami. Voulez-vous que je vous aide à l'ausculter ?"

Le médecin regarda Aquila et vit qu'il était mal en point. Ensuite, il regarda Shujin et lui dit :

"Merci, mon grand. Mais je préfère m'en occuper seul. Va changer tes vêtements, même si t'as prise de muscles est impressionnante !"

"Comme vous voudrez !"

C'est ainsi que Shujin quitta l'infirmerie, tout en faisant un clin d'œil à Aquila, qui eut un frisson du plus glacial qui lui parcourut l'échine.

"Pardonnez-le. Il est un peu bizarre et c'est un bon garçon. Disons qu'il est un peu trop émotif."

"Je m'en suis rendu compte. Merci de prendre de votre temps pour moi."

"Aller ! En sous-vêtement et installez-vous sur le lit que je regarde dans quel état vous êtes."

Un peu gêner, Aquila s'exécuta et s'assit sur le lit. Le médecin regarda Aquila sous toutes les coutures et à part quelques bleus par-ci par-là ou de légères coupures, vite cicatrisées, dues au précédent combat, Aquila était en bonne santé. Il était juste très fatigué. Quand le médecin lui demanda qu'est-ce qu'il l'avait mis dans cet état, il lui raconta son périple, et le médecin poussa un grand soupir, se disant qu'il venait d'hériter d'un nouveau forçat du combat. Une fois qu'il eut terminé son auscultation, il lui dit de prendre du repos et de rester ici pour dormir. Aquila accepta, remis son t-shirt et son pantalon, posa ses armes non loin de lui, ainsi que ses chaussures et sa veste, puis il s'allongea sur le lit, afin de dormir et de récupérer.

Le lendemain, après avoir passé une bonne nuit, Aquila se réveilla, s'assit sur le bord du lit, fit craquer sa nuque et ses épaules, puis finit de s'habiller et de se chausser. Le médecin le regarda et lui dit :


"Bonjour. Comment allez-vous ?"

"Beaucoup mieux, je dois dire ! Je vous remercie."

"Tant mieux. Tient, je vous ai apporté votre petit-déjeuner."

"Oh ! Merci, c'est gentil."

Aquila prit le plateau contenant la nourriture et mangea tout en discutant avec le médecin de tout et de rien. Lorsqu'Aquila lui sortit qu'il voulait devenir chasseur de primes, le médecin lui conseilla d'aller à l'accueil du QG afin de faire sa licence.
Une fois qu'Aquila eut fini son petit-déjeuner, il remercia le médecin, prit le plateau et lui dit qu'il le porterait au mess du QG. Aquila déambula tranquillement dans le QG, certains soldats le regardèrent bizarrement, se demandant ce qu'un civil foutait dans une enceinte militaire. D'autres avaient vu le dit civil accompagné le Colonel Shoga et certains de ses soldats, donc savaient que c'était un invité. Une fois rendu au mess, Aquila posa le plateau et remercia les cantiniers pour le repas, puis il partit en direction de l'accueil du QG, afin d'accomplir une partie de son destin.

Lorsqu'il arriva au bureau de l'accueil, il regarda le soldat en charge de la réception et lui demanda :


"Bonjour. J'aimerais obtenir une licence de chasseur de primes, s'il vous plaît."

"Bonjour. Pas de problèmes." Le soldat chercha les formulaires à remplir afin d'assouvir les démarches administratives. "Tenez, veuillez remplir ces documents, s'il vous plaît. Et il faudra payer la somme d'un million de berries, aussi. Une fois que ça sera fait, vous serez officiellement un chasseur de primes, et serez enregistré dans les registres du Gouvernement Mondial en tant que tel. Je vous conseille aussi d'aller sur West Blue où se trouve l'un des Quartier Généraux du Baroque Works."

"Le Baroque Works ? Qu'est-ce que c'est ?"

"Je ne sais pas bien. C'est une sorte d'organisation rassemblant pas mal de chasseurs de primes, apparemment."

"D'accord, j'irais faire un tour, à l'occasion. Merci."

Aquila se mit sur un côté de la réception pour ne pas gêner d'autres personnes, remplit tous les papiers demandés, ainsi qu'un mandat autorisant le Gouvernement Mondial à retirer la somme d'un million de berries sur son compte. Quand il eut terminé, Aquila donna les papiers au soldat, qui vérifia si tout était été en règle, puis lui dit :

"C'est parfait ! Je vous inscrits immédiatement dans les registres. Vous êtes officiellement un Chasseur de Primes. Bon courage à vous !"

"Merci. Une dernière question, savez-vous où je peux m'entraîner aux sabres sans risque de ne gêner personnes."

"Tout à fait ! Vous avez le Dojo Seigi qui se trouve en dehors de la ville, à deux kilomètres de là. C'est indiqué, vous ne pourrez pas vous perdre."

"Merci beaucoup. Au revoir."

"Au revoir, bonne journée !"

C'est ainsi qu'Aquila sortit du QG et prit la direction du Dojo Seigi...


Dernière édition par Aquila Risenkaul le Dim 9 Avr 2023 - 20:06, édité 2 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24821-ft-d-un-sabreur-by-aquil
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24808-aquila-risenkaul-le-sabreur-vagabond-terminee
"Tranche..."
"Ignition..."

Aquila et Broken se jetèrent l'un sur l'autre afin d'asséner l'ultime attaque de ce duel.

"... TERRE !"
"... PUNCH !"


Les deux combattants restaient immobiles et silencieux. D'un coup, Aquila se mit à cracher du sang et vit les vêtements de la zone de son abdomen brûlés. Crachant le sang qu'il avait en bouche, il fit un effort de volonté pour ne pas tomber par terre. Puis, d'un coup, le silence fut rompu par Broken :

"Tu avais raison. Depuis le début, tu avais raison. Merci pour ce combat. Merci de m'avoir ouvert les yeux et... Adieu !"

Là, une entaille profonde s'ouvrit sur le torse de Broken, allant de l'épaule gauche à la hanche droite. Le sang se mit à jaillir et le combattant Minks tomba en arrière, sur le sol, dans un bruit sourd. Les Minks et les soldats alentours s'arrêtèrent de combattre pour voir la fin de ce duel. Voyant le second de l'équipage des Chacals tomaient au sol, certains commencèrent à perdre leur volonté de se battre, contrairement aux soldats de la Marine qui furent comme revigorer par cette première grande victoire.
Malgré cela, Aquila se déplaça vers Broken et s'assit à ses côtés :


"Tu n'as pas à mourir, tu sais. Expie tes péchés avec une peine de prison, ou pire... Engage-toi dans la Marine !"

"Hahaha aïe ! Ne me fais pas rire. Mon corps est brisé et j'ai passé tant de temps à être dans l'erreur que je ne sais même pas si j'y arriverais..."

Puis, d'un coup, l'horreur se produisit Danger et Shoga se mirent à hurler d'un cri primaire et bestial. Beaucoup eurent la chair de poule en entendant ça, mais quand ils portèrent leurs yeux sur les deux chefs, ce fut la stupeur la plus totale. Les deux était devenus plus grand, affreux, et tout blanc. Là, Broken, les yeux remplis de terreur, sortit :

"C'est mauvais. Ils se sont transformés en Sulong. Tout le monde va mourir. Ils sont devenus fous !"

Par la suite, de nombreux Minks qui n'avaient pas perdu leur envie de se battre firent de même. Le champ de bataille, déjà bien moche, était devenu un véritable carnage.

"Aquila... Aide-moi... Il faut arrêter tout ça...", dit Broken en regardant le bretteur droit dans les yeux.

"D'accord, je vais t'aider.", lui répondit Aquila.

Le chasseur de primes se releva, prit la main de Broken dans la sienne et l'aida à se relever, malgré la gravité de ses blessures. Broken était plus grand et plus lourd qu'Aquila, ce qu'il faisait que le jeune homme le tenait avec tout son corps fatigué par le combat.
Ils marchèrent à travers le champ de bataille pour rejoindre Shoga et Danger. Certains soldats et Minks loyaux à Broken firent en sorte de leur dégager la voie. Et une fois à un niveau où leurs voix pouvaient être audibles pour les deux Sulongs, Broken et Aquila hurlèrent :


"DANGER ! ARRÊTE CE MASSACRE TOUT DE SUITE ! UNE AUTRE VOIE EST POSSIBLE ! ARRÊTE DE TUER NOS FRÈRES !"

"SHOGA ! CESSE CETTE FOLIE ! C'EST ÇA QUE TU APPELLES JUSTICE ? C'EST ÇA QUE TU APPELLES PROTEGER LES HABITANTS DE L'ILE ? EN AYANT PEUR DE TOI ?"


Mais alors qu'Aquila finissait sa phrase, Danger lança une attaque en sa direction, n'ayant que pour but de le tuer. Contre toute attente, Broken s'interposa et prit l'attaque de plein fouet, protégeant ainsi l'humain qui l'avait combattu quelques instants plus tôt. Sans une seule once de sentiment, Danger sortit son avant-bras du corps de Broken, en lâchant un "traître", puis se remit en garde contre Shoga.
Aquila se précipita au-devant de Broken, qui tomba à genoux et lui dit :


"Pourquoi ? Pourquoi t'as fait ça ?"

"Je n'en sais rien. Mon corps a réagi tout seul. Je suis désolé, je ne pourrais plus t'aider."

Le corps tomba en arrière et Aquila fit en sorte de maintenir le corps tant bien que mal, gardant la tête de Broken dans ses mains. Les larmes commencèrent à couler sur le visage du jeune bretteur, qui par la suite, tombèrent sur celui de Broken :

"Tu... Tu pleures... Pour moi ?"

"Évidemment, crétin..."

"C'est la première fois qu'un humain...pleure pour moi. Merci... Dis-moi, je peux te demander une dernière chose ?"

"Bien sûr."

"Tu veux bien être... Mon premier ami humain ?"

"Ce serait un grand honneur..."

"Merci... Je suis heureux...maintenant... Adieu..."

Serrant les dents et pleurant toutes les larmes que son corps pouvait donner, Aquila hurla le nom de son défunt ami Minks, suivit d'un cri de douleur, tout en étant penché sur le corps de ce dernier.

Justice ! Son âme et son cœur réclamaient Justice ! Pour beaucoup, cela pouvait s'apparenter à de la vengeance, mais ce n'était pas le cas, ici. Aquila voulait que cette tuerie se termine au plus vite. Posant la tête de Broken sur le sol encore trempé des pluies, Aquila se releva, prit ses armes avec lui en serrant les pommeaux aussi fort qu'il le pouvait. Son Aura de Justice était plus développé que jamais. Il fut rejoint par un groupe de soldat d'élite de Shoga. Prenant une pose bizarre, l'un d'eux déclara :


"Nous sommes le Tokusentai ! Nous venons vous prêter main forte"

"Bien. Nous devons arrêter Danger et Shoga par n'importe quel moyen..."

C'est ainsi qu'un petit groupe de combattants s'apprêtaient à défier les chefs...
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24821-ft-d-un-sabreur-by-aquil
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24808-aquila-risenkaul-le-sabreur-vagabond-terminee
Je combats du mieux que je peux pour rester en vie, mais aussi protéger les quelques soldats dont Shujin m'a confié le destin. Tout ça en gardant un œil sur le duel que l'okama livre avec la femme-poisson. Et comme je suis borgne, la tâche s'avère être rudement compliquée! Je suis obligée de déployer tout mon savoir faire en matière de massacre pour ne pas avoir à utiliser le rokushiki, cet art martial réservé aux agents gouvernementaux. Pourtant… tous serait tellement plus simple si je pouvais y aller à fond moi aussi. Le sang de la rouquine serait déjà répandu sur le sol et on irait aider les collègues. Je… je n'ai pas d'attachement particulier envers ces types, c'est juste que je ne veux pas qu'ils meurent!

Alors oui, j'ai bloqué quelques coups grâce au tekkai et j'ai effectué une esquive à l'aide du kami-e. Mais ça reste les techniques les moins spectaculaires à ma disposition. Puis soudain, alors que le vent de la bataille commence enfin à tourner en notre faveur, un hurlement terrible se fait entendre.

"Capitaine..." murmure mon supérieur.

"Shoga..." laissé-je échapper.

"Danger..." s'inquiète Ambre.

Le corps de certains Minks se déforme et devient franchement monstrueux. Ambre file retrouver son capitaine et nous laisse en plan, Shujon et moi. Ce qui laisse le temps à ce dernier de m'expliquer.

"Ani-chou, même si nous remportons cette bataille, nous devrons encore maîtriser le colonel. Sous cette forme, il est incontrôlable, la dernière fois qu’il s’est transformé en Sulong, il a coulé quatre frégates. Il a fallu le jeter à l’eau pour le calmer, et encore, une centaine d’hommes le maintenaient dans l’eau pour empêcher qu’il ne remonte et qu’il perde connaissance en se noyant ."

J'assimile sans peine l'information. Moi aussi, si je me laisser aller, je peux devenir un monstre. Et puis, même si j'avais eu du mal à y croire, le spectacle qui se déroule sous mes yeux m'aurait convaincue à coup sûr! L'okama est déjà en train de filer à la poursuite d'Ambre ou il se précipite auprès de Shoga. Dans les deux cas, il va dans la même direction, mais ce n'est pas ce qui est grave. Le souci, ce sont ces hommes-bêtes qui lui barrent le passage, la fourrure crépitante d'électro.

Je sais qu'il ne passera pas. Pas sans heurts, en tous cas. Mon corps agit de lui même et, avant même que j'ai conceptualisé l'idée dans mon esprit, j'enchaîne soru, ran kyaku et une maîtrise de l'épée que je n'avais encore jamais montré à personne. Ainsi, je taille littéralement en pièce la horde de minks. Je vois l'interrogation dans le regard de mon supérieur. Et je devance sa question.

"Plus tard."

Car ce n'est pas le moment de perdre du temps avec des explications. Je distingue clairement la silhouette de la femme-poisson devant nous, alors on met les bouchées double car on a encore un peu chemin à couvrir avant d'arriver sur les lieux de l'affrontement. Le Tokusentai est là, enfin, ce qu'il en reste. Et le basané aux cheveux de sel. Et quand ce dernier dit qu'il faut arrêter les chefs avant que ça ne dégénère, on arrive Shujin, Ambre et moi.

"On va aider." dit on d'une même voix.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t24007-slice-of-life#258861
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23901-une-mauvaise-presentation
Les deux chefs Minks sont devenus incontrôlables, mais ils sont vite rejoints par leurs alliés et ennemis. Aquila et Broken sont les premiers à intervenir, ils tentent de convaincre les deux poilus de cesser cette folie. Bee essaie de faire revenir à la raison son capitaine, pendant qu’Aquila tente de faire ouvrir les yeux à Shoga. Mais le renard le regarde, et il l’observe attentivement, sans exprimer la moindre émotion. Soudainement, le corps de l’Ours tombe au sol, Danger n’aime pas la rébellion… Il aurait fait de même dans son état normal. Aquila pleure sur le corps de son ami, Danger ressent une soif de sang encore plus grande, tandis que le renard ressent de la tristesse, non pour Bee qu’il ne connaît pas, mais pour Aquila qu’il voit pleurer. Subitement, les derniers membres du Tokusentai encore valide arrivent, ils adoptent leur fameuse pose qui les caractérise.





Le chef s’avance vers Shoga, tandis que les autres membres se mettent devant Aquila pour s’assurer de sa protection.





Colonel Shoga, vous n’êtes plus en état de commander la 473ᵉ division. Vous êtes temporairement relevé de vos fonctions, et désormais, j’assure le commandement de la division ! Vous avez ordre de revenir à la raison et de quitter ce champ de bataille !

Reikoku Shinrai se tient prêt à agir, il sait très bien ce qu’est le Sulong, mais il est obligé de faire son petit discours d’autorité pour relevé Shoga de ses fonctions, afin que ce dernier s’il venait à faire une bêtise en tuant un soldat, qu’il ne soit pas tenu responsable de ses actes… Mais c’est aussi le protocole, lorsqu’un supérieur n’est plus apte à assurer ses fonctions, il doit être relevé par la deuxième plus haute autorité de la division. Comme le commandant Shujin n’étant pas présent, c’est au commandant Shinrai de s’en charger. Shoga montre les dents, Shinrai se met en position de combat, il est prêt à recevoir et à donner. Danger s’approche du groupe, il montre ses crocs et écartent ses doigts, montrant ses griffes acérées.

Sous-lieutenant Hayai, veuillez neutraliser le pirate. Vice-lieutenant Seikaku, veuillez assister le sous-lieutenant comme soutien.

Seikaku Shuta tient son fusil.





— Dois-je lui trier dans les pattes ?

Shinrai ne quitte pas son supérieur du regard.

Évidemment.

Le vice-lieutenant braque les pattes arrière du loup, pendant que Hayai Hasuki se change en chien grâce à son fruit canin modèle Husky.





— Commandant, je suis chaud !

Shinrai regarde ses derniers lieutenants.

Sous-lieutenant Meikoku, lieutenant Ikaru… Vous, vous avez ordre de protéger le civil.

Les deux gradés se resserrent devant Aquila, Ikaru surnommé « La brute » brandit son épée devant lui, tandis que Meikoku alias « Le bon » tient entre ses phalanges huit couteaux. Meikoku Kazoku fait une petite remarque à son commandant.





— Chef, vous êtes seul contre le colonel… Vous ne voulez pas un soutien, ne serait-ce que temporaire ?

Ikaru Zankoku soupire.





— C’te conne de Sakana, à cause d’elle, nous sommes déséquilibrés, nos duos présentent une faille.

Reikoku sourit.

Faite preuve d’esprit d’équipe, si le lieutenant Tsuyoi n’est pas avec nous, c’est qu’il a dû lui arriver malheur. Au lieu de la critiquer, prier pour qu’elle soit encore vivante… La formation est secondaire, nous devons nous adapter en toutes circonstances ! Nous ne sommes que cinq sur six, mais cela va-t-il nous empêcher de mener à bien notre mission ?! Messieurs, j’écoute !

Les lieutenants se mettent à sourire.

— Non, commandant !

Hurlent-ils à l’unisson.

Alors, neutralisez-moi ces Minks et protégez le civil !

Danger s’approche la bave aux lèvres, Shoga montre les crocs. Mais contre toute attente, Shujin et Anima ainsi qu’Ambre font leur apparition. Shujin regarde son supérieur dans sa forme bestiale la plus sanguinaire. Il serre les poings, se mord la lèvre inférieure, puis il s’adresse à Anima.

Matelot, nous allons calmer le colonel, êtes-vous prête ?

Danger sent Shoga, le renard s’énerve et il tente de le mordre, mais le loup recule la tête pour éviter de se faire blesser. Le fait de voir son ami dans un état tel que celui-ci rend l’Okama triste, lui qui d’ordinaire est si joyeux et si gracieux… Là, il n’est plus qu’une bête sauvage emplie de haine. Shujin rejoint Reikoku, puis il regarde Aquila.

Tu penses être encore en état de combattre ?

Le chef du Tokusentai grimace, et il regarde le travelo.

Que faites-vous, commandant ? J’ai ordonné à mes hommes de protéger le civil, vous êtes en train de contester mes ordres, alors que j’ai pris le commandement de la division.

Shujin et Shinrai regardent Shoga qui semble se chamailler avec Danger, les deux tentent de se mordre l’un l’autre, tout en poussant des cris féroces.

— Vous savez qui est notre adversaire, vous savez de quoi il est capable, surtout dans cet état… Mais le pire, c’est qu’il y en a un deuxième. S’il n’était que seul, j’aurais été en accord avec vos ordres, mais ils sont deux, et nous mourrons si nous laissons de côté trois hommes de talent derrière nous.

Shinrai soupire.

— Bon… C’est d’accord. Finalement, ça m’arrange. Anima Labrusca et Aquila, vous êtes chargé de neutraliser Shoga. Pendant que Zankoku et Kazoku sont chargés de Danger. Vous avez l’autorisation d’y aller à fond, je dirai même qu’il est interdit de vous retenir. Si j’en vois un qui fait semblant de se battre, je l’enverrais en prison, une fois cette bataille terminée… Et, si nous sommes encore vivants.

Shujin regarde Anima.

— Il a dit à fond, compris ?

Subitement, des cris venant des deux Minks interpellent les marins et Ambre. Shujin se mord la lèvre, tandis que Shinrai serre les dents… Les autres lieutenants sont terrifiés par le spectacle auquel ils assistent. Danger se fait mordiller la nuque jusqu’au sang par le colonel, le loup taillade le torse du renard avec ses griffes tranchantes. Ambre se met à crier vers son allié, avant même que la marine n’intervienne.

— Danger, Danger !!! Reprends-toi, regarde ce que tu as fait ! Tu as tué ton ami, reprends-toi ! Tu mets… Non, tous les Sulong mettent la coalition en danger ! Regarde, regarde tes hommes lacérer les miens ! Nous sommes dans le même camp, nous avons l’avantage, le Sulong est une mauvaise idée !

Sur le champ de bataille, des Sulong sont en train de tuer des soldats de la marine, mais aussi des hommes-poissons. Ce qui oblige temporairement la marine à faire équipe avec les hommes-poissons pour neutraliser les ennemis. Les paroles d’Ambre ne font aucun effet, c’est pour cela que Shujin lance l’assaut. Il saute dans les airs, et il martèle Shoga avec une centaine de coups, ce qui fait reculer le renard. Le canidé lâche la nuque du loup, Danger est libre. Shinrai fonce sur le marin et il se prend un coup de griffe. Son corps part en morceaux, mais pas de problème, car il a mangé le fruit du Berri Berri No Mi qui lui confère le pouvoir de transformer son corps en boule. Il rebondit sur le sol, puis il encercle son supérieur, ce dernier ne comprend rien. Le commandant lui attrape les bras par l’arrière, et il parvient à le tirer vers lui. Shoga est désormais sans défense, Anima et Aquila pourraient facilement lui porter des coups sans qu’il ne puisse rien y faire. Mais cette fourbe d’Ambre pense à quelque chose, elle regarde Danger se faire encercler par les quatre membres du Tokusentai qui parviennent à le tenir en respect.

— Si Danger ne reprend pas ses esprits, ce sera la merde… Mais, si je tue le colonel, même sans Danger, plus personne ne pourra s’imposer à nous !

Alors, elle devance Anima et Aquila, puis elle saute dans les airs pour trancher le ventre du renard avec son épée. Du côté de la ville, Arsène combat Har Eng, mais il n’est pas seul, car plusieurs Minks déboulent à Orange Town pour tout détruire. Har Eng et Arsène ne sont pas en sécurité, mais un allié de poids vient aider le jeune Alighieri. Soma, le Ninja de Shoga qui était affecté à la dernière ligne, déboule dans la ville. Il se pose sur la branche d’un arbre, juste à côté de l’homme-poisson et du noble.

 Yo ! Vous avez vu ? C’est la merde, il y a du Sulong partout !

Une dizaine de bêtes foncent sur les soldats qu’Arsène et Har Eng ont rameutés, les marins tentent tant bien que mal de repousser les Sélénites, mais ils ont du mal. Soma dégaine quatre Kunaïs explosifs, puis il saute de la branche, et il balance les projectiles dans un monstre, celui-ci tombe à terre. Le Ninja retombe devant Arsène, l’homme-poisson et l’épéiste vont-ils faire équipe ou s’entretuer ?


Dernière édition par Shoga le Mar 21 Mar 2023 - 16:40, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22537-fiche-du-kitsune
  • https://www.onepiece-requiem.net/t22505-le-renard-justicier
Le clash des lames continuait dans la ville, et les instructions furent hurlées à travers chaque rue que tout le monde s’écarte des fenêtres et se cache à l’intérieur du bâtiment le plus proche... Et pour de bonnes raisons.

Deux figures bondissait l’une vers l’autre à répétition, poursuivie par un groupe de marine tentant de suivre.
La plus petite figure était clairement celle sur l’offensive, cherchant tout bonnement à tuer son adversaire. Adversaire qui lui était une figure bien plus haute, qui semblait tout miser sur une défense impénétrable.
De l’une des rues à proximité du centre d’Orange. L’affrontement s’était déplacé vers le secteur du Marché et finalement sembla s’y stabiliser.

Arsène tenta un coup vertical, évité par son adversaire qui tentant de perforer le ventre de son ennemi qui n’eut d’autre choix que de bondir en l’air pour éviter la création d’un nouveau coup dans son corps. Durant ce temps, le Marine tenta un nouveau coup vertical, utilisant le momentum de son saut pour essayer de repousser voir désarmer en partie son adversaire, le pirate plaça ses quatre lames en croix face à lui, protégeant son corps du coup et l’interceptant, mais l’impact le fit glisser sur plusieurs mètres en arrière avant que l’homme poisson ne recommence à courir en direction de son adversaire, une main lâchant brièvement un de ces sabre dans le but d’envoyer une balle d’eau grâce à la pluie environnante.
Le Lieutenant esquiva la balle, mais eut le temps de voir le dangereux projectile touché l’un des établis du marché qui sous l’impact fut proprement pulvérisé...
Et c’est là qu’il se rendit compte de son erreur, car quand ses yeux se retournèrent vers Har Eng, ce dernier était déjà sur lui... Prêt à frapper.

“M-”
Le Lieutenant eut à peine le temps de réagir que les lames le perforèrent... Ou du moins c’est ce qui aurait dû se passer si quelque chose d'inattendu ne s'était pas déroulé.
Un gros clank métallique retentit tandis qu’une... Poêle s’envolait en l’air sous l’impact... Rattraper en vol par une figure féminine qui se posa à équidistance des deux combattants.
Portant une uniforme de soubrette, une Faux imposante sur son dos, et une poêle dans chaque main.
Har Eng, qui était désormais avec une marque rouge vif sur le visage fut le premier à réagir.
“T’... T’es qui toi?!”
“Ange?!”
“Bonjour Maître!”
L'inconnue:
La figure s’inclina en direction du Lieutenant et finalement se rapprocha du Lieutenant avec un pas travaillé de nombreuses heures... Et la Domestique vint se mettre en garde... Les deux poêles prêtes à frapper.
Ce fut trop pour Har Eng qui semblait perdre le goût du combat, mais pas de l’énervement.

“Je peux savoir qui t’es?!”
“Je suis Ange! Domestique au service de la famille Alighieri!”
L’Homme-poisson regarda le Lieutenant qui semblait être presque embarrassé par cela.
“Je... Heu... Oui... J-”
“ET POURQUOI DES POÊLES?! C’est pas une arme ça!”



Pour toute réponse, une des poêles vint voler dans sa direction, un coup dessus et le projectile retourna vers sa propriétaire qui était désormais en train d’arborer un sourire démoniaque. Sans détourner les yeux, sa voix résonna.
“Maître?”
“On le neutralise.”

Les deux figures s’élancèrent dans une coordination parfaite, et le combat reprit de plus belle.
Si la nouvelle venue s'établit rapidement comme étant la plus faible du trio, elle était suffisamment intelligente pour s’en rendre compte, portant attaque sur attaque aux moments les plus opportuns. Mais l’Homme-poisson désormais avait du mal à garder l’avantage, et la fatigue commençait déjà à se faire ressentir.
“Technique à une lame, les sept frappes du Phénix.”
Sept coups furent entendus... Et septs marques apparurent sur l’Homme-poisson qui s’écroula au sol, un sourire sur le visage...
“Je... T’ai... Eu...” Dit-il avant de tomber au sol, vaincu.

Le Lieutenant se retourna... Et s’écroula à son tour, réalisant qu’il avait désormais un Katana le transperçant, un Katana qui semblait avoir été à moitié gelé. L’Homme-poisson avait visiblement utilisé Iceheart au dernier moment.
L’affrontement n’avait duré qu’une trentaine de secondes, bien trop rapide pour quiconque de non entraîné à suivre.
La dernière chose qu’entendit Arsène fut le hurlement de sa Domestique courant vers lui.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23936-fiche-technique-arsene
  • https://www.onepiece-requiem.net/t23935-la-lame-d-alighieri-termine
La coalition raciale
L'arme était plutôt lourde dans la main de la cornue malgré que les bras du crabe avaient l'air plutôt fin, le fait qu'il manie si aisément quatre lames aussi lourdes que celle qu'Enra fait tournoyer lentement dans sa main en dit long sur la force de l'homme crabe. Un adversaire vraiment aussi coriace qu'elle l'imaginait, si ce n'est pas plu. Afin de pouvoir manier plus aisément cette nouvelle acquisition, la commandante vint ranger ses chakrams à leur attache placée sur sa ceinture pour ensuite saisir le manche de l'épée à deux mains, prenant une posture droite avec le bout de la lame légèrement incliné vers son adversaire. Elle n'était sûre que d'une chose : cette arme n'est absolument pas faite pour être manipulée comme un katana, mais après tout, c'est la seule chose qu'elle sait faire. Tout ce qu'il lui restait à faire c'était essayer en priant pour que ça marche. La tête relevée pour observer le colosse devant elle, la commandante ne pouvait qu'entendre le chaos qui commençait à se propager tout autour d'elle à travers le champ de bataille. Des cris semblables à des bêtes sauvages devenues tout à coup enragées... Certes Enra était face à un homme-poisson depuis un bon bout de temps, mais elle n'oubliait pas pour autant qu'il y a aussi toute un équipage de Minks qui se battent contre eux. Pas besoin d'être un génie pour comprendre que tout ce grabuge était causé par les Minks, cependant la raison de ce mouvement lui échappait complètement et ceci ne lui plaîsait absolument pas.

« Mes outils ne sont pas des jouets pour les humains, chienne de la marine ! Rend moi ça ! »

Ce qui lui déplaisait encore plus, c'était justement d'être bloquée avec ce foutu crabe et ne pas pouvoir porter une plus grande attention aux autres problèmes à cause de lui. Elle devait en finir le plus rapidement possible, et maintenant qu'elle portait une arme plus adaptée à la solidité de son adversaire ce n'était plus qu'une question de temps. Et il ne tenait qu'à elle de réduire ce temps au maximum. Dans une inspiration plus profonde que jamais, Enra vint visualiser tout un tas de scénarios qui pourraient se dérouler à partir de cet instant, et tous n'avaient que deux finalité... La mort de l'un ou de l'autre.

« Pas la peine, t'en auras plus besoin...Ni des trois autres, d'ailleurs... »

À ces mots, Enra lançait ce qui devait être le dernier assaut. D'un pas rapide, elle s'élançait à toute vitesse en direction du crabe après avoir pris l'une des quelques postures du maniement du katana qu'elle a réussi à apprendre. Une garde centrée qui allait lui permettre d'attaquer continuellement le ventre du crabe tout en repoussant les attaques de ses trois lames qui pouvaient s'abattre de chaque côtés. Sous la tempête grondant tout autour d'eux, bercée par les cris étranges des Minks dont son esprit parvint tant bien que mal à faire abstraction, la commandante usait de ses piètres compétences au katana et de sa maîtrise des déplacements pour se battre de toutes ses forces contre le féroce homme-crabe. Le tintement des quatres lames se heurtant sans cesse sous la pluie se discernait légèrement de tout le brouhaha et ne faisait silence que quand l'une de leurs attaques atteint sa cible, accompagné d'un filet de sang ou d'hémocyanine. Contrairement à ses projectiles qui n'avaiet fait que rebondir bêtement sur la carapace du crabe, la cornue était finalement satisfaite de voir que les dents de sa lame parvenaient à découper son exosquelette sans la moindre difficulté. Finalement la seule difficulté résidait dans le fait d'esquiver les attaques mortelles de son adversaire qui profitait bien de son avantage à attaquer à trois lames contre une seule. Une seule chose l'obsédait durant ce combat, si elle avait la possibilité de renforcer ou modifier ses chakrams pour les rendre efficace face à un adversaire si solide, ce combat serait probablement déjà terminé sans qu'elle puisse y passer à tout moment et peut-être même sans être recouverte de sang comme elle l'était à ce moment.

« Tu vas mourir saleté d'humaine ?! »

Le crabe était en colère lors de ce final, mais étais-ce encore surprenant ? Il semblait être en colère depuis le début, même d'avant qu'Enra se mette en travers de son chemin et même avant que la bataille soit lancée. Il devait vouer une sacrée haine envers les humains pour transpirer autant la colère et le sadisme à leur égard et prendre un tel plaisir à les découper littéralement comme des vulgaires sashimis... Même si elle était dans son mode sauvage, Enra préférait tout de même se conforter dans l'idée qu'il valait mieux éliminer ce pirate pour le bien commun, après tout, son mode normal à lui était bien plus sauvage encore que celui d'Enra, le genre de bête impossible à contenir qui n'est animé que par la violence et qui ne peut qu'être arrêté par une plus grande violence... Alors qu'elle repoussait une énième fois ses lames de toutes ses forces pour se dégager de son champ d'attaque en bondissant en arrière, la cornue était finalement prête à mettre fin à ses agissements. Les bras courbés au niveau de sa poitrine, la lame parallèle au sol élevée à hauteur de son cou en pointant vers sa cible, Enra comptait en finir avec son prochain cou qui n'allait être autre qu'une percée.

« Tu sais... J'suis même pas une humaine moi non plus. J'ai rencontré aucun autre cornu dans ma vie à part ma génitrice, et il n'y a que très peu d'humains qui m'ont rabaissés à cause de ma race. Tu sais ce qui nous différencie, finalement ? Je devrais être autant un monstre que vous à leurs yeux, il n'y a aucune raison pour qu'un humain se comporte différemment avec une cornue qu'avec un homme-poisson ou un Minks. »

Est-ce que ça servait réellement à quelque chose d'essayer de raisonner ou faire comprendre quelque chose à quelqu'un comme ça ? Pas vraiment aux yeux d'Enra, mais elle se devait bien de lui expliquer qu'il faisait fausse route depuis le début avant d'en finir. De toute façon sa décision était prise depuis un bout de temps et elle ne comptait pas prendre le risque de baisser sa garde face à ce sadique. Sans réellement prêter attention aux paroles de la marine, le crabe prit lui aussi une posture en venant joindre deux de ses lames restantes en un ciseau tout en brandissant la troisième. Lui aussi semblait prêt à en finir, puis les deux s'élancèrent sans ajouter un mot. Le seul avantage dont disposait Enra était sa vitesse, et c'est un avantage dont elle comptait bien profiter au maximum ! Le summum de la vitesse qu'elle a pu observer jusqu'ici n'étant autre que l'incision de Shoga, c'est ce qu'elle vint essayer de reproduire alors qu'elle s'élançait vers le crabe. Quelques coups de talons sur le sol juste avant de partir et la voila lancée à toute vitesse vers le climax de son affrontement... Mais à sa vitesse originale en fin de compte. À moins que ce soit seulement causé par l'adrénaline, elle avait éventuellement l'impression d'avoir gagné un peu de vitesse mais probablement un ou deux kilomètres par heure de plus que son sprint lambda... Rien de surhumain et encore moins de surnaturel comme son supérieur qui pouvait littéralement disparaître ! Heureusement, ça ne changeait rien à son attaque si ce n'est qu'elle ne pourrait pas prendre son adversaire par surprise mais tant pis, tous les deux étaient lancés et leur sort était livré entre les mains du destin. L'adrénaline donnait l'impression à Enra de courir pendant des heures, tout semblait ralentir autour d'elle, de ses pas jusqu'aux gouttes de pluie tout en créant un silence total à mesure qu'elle s'approchait de Krabs malgré que le bruit de fond sur cette plaine était infernal.

Un tonnere fracassant vint tout à coup briser ce silence alors que l'éclair qu'il accompagnait illuminait le ciel noir pendant un court instant. Le claquement assourdissant résonnait au loin avant que les autres sons ne puissent parvenir aux oreilles d'Enra, s'ensuivirent le vent, la pluie, la tempête, le choc des armes et des coups autour d'elle ainsi que le déferlement des Minks. Face à elle, le crabe baissait ses armes et ses bras comme si ces derniers étaient soudainement devenus extrêmement lourds et pour cause, la lame subtilisée d'Enra s'était planté dans son pléon sans aucune difficulté. Derrière son solide abdomen que sa propre arme était parvenue à traverser en forçant un peu grâce à son élan, la lame avait percé dans les organes du crabe comme dans du beurre avant qu'ils ne soient déchirés par les dents de l'arme. Après la tension et l'adrénaline, c'était maintenant un vide profond que ressentait la cornue au fond d'elle, elle était parvenue à arrêter cette menace mais à quel prix ? Ôter une vie était apparemment plus facile à faire qu'à supporter, mais maintenant, même retirer l'épée du corps lourd du crabe lui semblait impossible à faire à cause des dents qui bloquaient contre la carapace.

« Si les humains vous ont maltraités, ton équipage et toi, c'est sûrement parce-que vous êtes des raclures depuis le début. »

Elle n'était même pas sûre qu'il pouvait l'entendre. En fait, avec son corps qui se baissait soudainement en ne pouvant même plus forcer sur ses jambes pour se maintenir debout, Krabs semblait déjà ne plus être là. Il était mort ou mourrant et dans les deux cas Enra venait de tuer. Un fardeau lourd à porter mais qu'elle devrait subir seulement après que la bataille soit terminée. Si elle s'attendait à se faire tuer plutôt que de tuer elle même, le combat battait toujours son plein et d'autres victimes allaient être à déplorer. En tant que commandante, elle se devait de garder la tête sur les épaules, au moins le temps que la marine remporte la victoire. Ce qui allait être compliqué vu le spectacle qui s'offrait à elle une fois qu'elle pouvait enfin porter son attention ailleurs que sur un seul adversaire. Laissant l'arme dans le corps du crabe qui s'écroulait sur lui-même, Enra ne manquait pas de remarquer les nombreux Minks arborant une forme étrange et des pulsions au delà de la sauvagerie. Et le pire dans tout ça, c'était son supérieur direct qui semblait être dans le même état. Finalement sous cette forme, de nombreux pirates étaient finalement parvenus à briser les lignes de défense sans que les soldats n'aient à jauger la quantité d'adversaires, ce qui donnait seulement deux priorités : refermer sa toile et arrêter la folie de Shoga qui semblait être hors de contrôle. Forcément, sa priorité à elle basculait sur ce dernier point.

« Des pirates ont passés nos lignes de défenses, divisez vous en un groupe qui reste ici et un autre qui ira les prendre à revers avant qu'ils s'en prennent au village ! Ils pensent avoir le champ libre alors c'est le moment de frapper ceux qui sont passés ! »

Elle aurait préféré pouvoir refermer sa toile dans d'autres circonstances mais la situation exigeait une réaction immédiate pour protéger les villageois, attendre de réduire les forces adverses pour s'abattre sur ceux ayant réussis à passer causerait trop de victimes innoncentes. Une fois l'ordre donné et ses troupes s'exécutant, Enra s'empressait de rejoindre le front, notamment le chef du Tokusentai qu'elle repérait d'assez loin tant leur équipe crevait les yeux avec leur prestance. Elle ne manquait bien sûr pas de remarquer que certains soldats affrontaient des Minks enragés... Aux côtés d'hommes-poissons. La situation semblait être encore plus corsée qu'elle le pensait.

« Je peux avoir un résumé de la situation ? Qu'est-ce qui leur prend, aux Minks ? »

Enra présentait plutôt mal entre ses blessures et son mode sauvage, mais personne ici ne pouvait se permettre de s'apitoyer sur son sort. Elle ne comptait pas rester les bras croisés mais elle ne comptait pas non plus agir bêtement sans comprendre ce qui se passe.

Codage par Libella sur Graphiorum
    A peine les mots d'Aquila furent dits que Shujin, accompagné de la jeune femme borgne du Baratie et de la cheffe des Hommes-Poissons, arriva sur les lieux. Tous se mirent à dire à l'unisson qu'ils allaient aider. Pour Shujin et la jeune femme, il n'y avait pas de problèmes de confiance. Mais pour la capitaine pirate, il avait un gros doute. Il valait mieux rester sur ses gardes. Il fallait dire qu'il avait déjà affronté des Hommes-Poissons sur Las Camp, avec deux sociopathes du Gouvernement Mondial en la personne des agents Amaryllis et Laranja. Et s'ils avaient bien qu'ils étaient fourbes.

    Le Tokusentai voulut prendre le commandement en donnant des ordres à tout le monde, et ordonna même à deux de ses hommes de protéger Aquila, qui poussa un éclat de rire. Heureusement que Shujin était là et demanda à Aquila s'il était encore en état de se battre. Le jeune chasseur de primes regarda Shujin droit dans les yeux et lui dit, tout en souriant :


    "Toujours prêt ! Surtout si c'est pour sauver un ami."

    Puis, il regarda le commandant du Tokusentai et lui dit :

    "Désolé, mais je n'ai pas besoin d'une nounou dans les pattes. Occupez-vous de Danger, ça sera mieux."

    Par la même occasion, Aquila apprit le nom de la jeune femme. Anima Labrusca. Il pouvait enfin mettre un nom sur ce visage de combattante hors pair, dont il avait vu les prouesses en combattant les profonds.
    Alors que tout le monde savait quoi faire, les deux Minks-Sulongs se mirent à se battre entre eux. Les coups portés étaient d'une grande violence, et d'une extrême sauvagerie. Il n'y avait plus aucune once de raison en eux.

    Ambre essaya de raisonner Danger, mais pour rien. Les deux poilus taient pris dans une frénésie de combat, et les seuls moyens de les faire redevenir normaux étaient soit de les mettre K.O, soit de les tuer.
    Lorsqu'une ouverture se fit apparaître, le Tokusentai encercla Danger pour le mettre hors d'état de nuire. Mais pensant qu'Amber allait les suivre pour calmer son capitaine, elle préféra partir en direction de Shoga, avec la ferme intention de le tuer. Pour Aquila, c'était clair, elle ne devait pas toucher un poil de Shoga, quitte à ce qu'on la tue, elle aussi. Courant vers Shoga, il dit à ses coéquipiers :


    "Anima, essai de t'occuper de la poiscaille. Shujin, avec moi !"

    Pour Aquila, il fallait déséquilibrer Shoga et le faire tomber au sol. Vu sa taille de deux étages de haut, il ne fallait pas se louper. Le plan d'Aquila consistait à créer une belle crevasse derrière Shoga, de manière à ce qu'il perde son équilibre. Bien évidemment, il fallait un coup de main et pour ça, il comptait sur Shujin. Racontant son plan à l'Okama, tout en se dirigeant vers la cible, Aquila, sabres en mains, se plaça derrière Shoha et exécuta son attaque "Tranche-Terre" à même le sol. Si fendre le sol était une chose assez facile, avec sa puissance actuelle, la crevasse allait être bien plus grande et profonde. Même un grand costaud comme Shoga, s'il mettait un pied dedans allé perdre son équilibre.
    Pendant ce temps, Shujin avait agrippé l'une des jambes de son Colonel adoré et essaya de la soulever vers l'arrière. La crevasse créée par Aquila devait bien faire deux mètres de profond pour un de large, sur cinq de long. Dès qu'elle fut faite, Aquila prit de l'élan, sauta pour donner un grand coup derrière le genou de la jambe opposée à celle de Shujin. Il restait à savoir comment le Mink renard allait réagir pour continuer l'assaut et le faire retrouver son état normal...
    • https://www.onepiece-requiem.net/t24821-ft-d-un-sabreur-by-aquil
    • https://www.onepiece-requiem.net/t24808-aquila-risenkaul-le-sabreur-vagabond-terminee
    Ils veulent que j'y aille à fond, les fous, ils ne savent pas. Ils ne savent pas ce qu'ils me demandent. Si c'était si simple pour moi, ça ferait longtemps que je serais à cent pourcent. Malheureusement, le coût à payer est trop important pour moi. Une perte de contrôle en pleine bataille? Non merci! Je ne vais pas rajouter un monstre déchaîné de plus au bordel ambiant. D'autant plus que je ne suis pas certaine d'être la pire du lot. Donc non, n'en déplaise à mes "supérieurs", je ne vais pas lâcher les chevaux, pas cette fois. Mais… rien ne m'interdit d'y aller un peu plus fort. Après tout, aucun d'entre eux ne m'a jamais vue à fond, jamais ils ne pourront se douter que j'en garde encore sous la semelle. Je dois juste élever mon niveau afin de leur donner un os à ronger et qu'ils me foutent la paix.

    C'est alors que la poiscaille rousse essaie de nous assommer avec un boniment merdique sur les minks qui tuent tout le monde. Moi, je suis juste envieuse, mais je ferme ma gueule contrairement à l'autre greluche qui continue d'ouvrir son claque-merde tout ça pour arriver à la conclusion la plus stupide du monde. Tuer Shoga résoudra tous ses problèmes. Mais oui, bien sûr, les sulong arrêteront tous de réduire les siens en cerviche dès que le Colonel sera tombé. C'est tellement évident! Cette idiote implore son compère d'arrêter le carnage d'un coté, mais de l'autre, elle est prête a sacrifier tous ses hommes pour la victoire. Serait-elle désespérée à ce point? Je m'en fiche mais quand je la vois bondir en direction du renard, mon sang ne fait qu'un tour.

    Un soru plus tard et me voilà en suspension dans les airs entre Shoga et elle, bloquant un de ses dars empoisonnés. Cependant, elle m'envoie un second coup qui aurait mis a mal n'importe quel autre soldat, mais pas un utilisateur du Rokushiki comme moi. Usant du geppou et du soru, je n'ai aucun mal à passer dans son dos et à lui porter un coup fatal. Sauf que la bougresse a de bons réflexes et pare de justesse mon assaut. C'est alors que se dessine un sourire mauvais sur mon visage.

    "Je t'ai eu!" claironné-je fièrement.

    En effet, j'ai bien vu le manège d'Aquila et de Shujin. Et j'ai immédiatement compris que leur but était de faire tomber le colonel. Seulement, je craignais, à raison, que leur manœuvre manque de puissance. Alors, j'ai décidé d'intervenir. Ce combat aérien n'était qu'une diversion, je ne comptais pas remporter le duel, mais plutôt me servir d'Ambre! Eh oui, grâce au geppou, j'arrive à avoir des appui même dans les airs! Ce qui n'est pas le cas de mon adversaire. En bloquant ma frappe, elle devient mon outil, un projectile que je balance avec force en direction de Shoga. Ce dernier, déjà dans un équilibre précaire à cause des l'attaque combiné de l'okama et du basané ne devrait pas résister!

    Le choc est violent, et je vois Ambre rebondir sur le torse du chef et ce dernier tituber. j'espère que ce sera suffisant, parce qu'après ça, je suis à court d'options!



    • https://www.onepiece-requiem.net/t24007-slice-of-life#258861
    • https://www.onepiece-requiem.net/t23901-une-mauvaise-presentation
    Shoga a perdu la raison, il est sanglé par plusieurs personnes. Le commandant Reikoku Shinrai, le commandant Shujin et le chasseur de primes Aquila Risenkaul. Mais maintenir le monstre n’est pas si facile. Le Minks s’énerve, et il envoie un violent revers de la patte dans le visage de Reikoku, le corps de ce dernier se sépare en centaine de boules rebondissante, la baie représentant sa tête est blessée, car c’est elle qui a tout pris. Le corps du commandant s’écrase un peu plus loin, il reforme son corps, puis il tente de se relever. Il est accroupi, et il halète. Shinrai essuie les coupures sur sa joue gauche, les griffes du colonel sont redoutables.

    Keuf… Arg… Keuf… merde.

    Il regarde Aquila et Shujin neutraliser Shoga avec ingéniosité, Shinrai est impressionné, lui qui voulait tout régler avec son groupe, il se rend compte qu’il aurait fait une énorme erreur en mettant Aquila de côté. Shoga est en train de tomber dans la crevasse créée par Aquila, tout en étant maintenue par Shujin. Mais ce qui fait basculer le colonel, c’est le coup d’Anima. Elle va jusqu’à balancer Ambre sur le torse du Minks, ce qui le fait trébucher à terre. Il est sur le dos. Shujin regarde Ambre qui git sur le torse de Shoga. Ambre est dans les vapes, elle repense un court instant à sa vie, à ses expériences, à ses choix.

    Mais qu’est-ce qu’il m’arrive, comment en est-on arrivé là, depuis quand je ploie le genou devant la difficulté ? Je suis une princesse de sang royal, ma vie aurait dû être belle et confortable. J’aurais dû épouser un roi qui m’aurait donné des petits princes et des petites princesses. J’aurais vécu avec mes enfants, mon époux dans le luxe et l’amour de mon peuple. Si seulement, si seulement je n’avais pas assisté au lynchage d’un de mes compatriotes par un humain. Jamais, oh non, jamais je ne me serais prise pour une héroïne, pour une justicière qui veut faire avancer la cause des hommes-poissons. Mais surtout, jamais ma route n’aurait croisé celle de Danger. Ce monstre est à l’opposé de mes valeurs, jamais je n’aurais dû fonder mes espoirs en lui, c’est la seule erreur que j’aie commise.

    Elle jette un regard fatigué en direction de la bataille, ce qu’elle voit l’émeut. Elle voit Krabs en piteux état, son cœur se déchire en voyant son fidèle ami finir ainsi. Mais ce qui est insupportable pour elle, c’est de voir ses frères et sœurs se faire assassiner par leurs alliés. La vue des corps des habitants des mers lui retourne l’estomac, elle se retient de vomir. Mais si elle peut retenir son vomi, elle ne peut pas retenir ses larmes. Elle se retourne en pleurant vers les marins qui ceinturent le colonel, et d’une voix aiguë, elle s’excuse… Mais pas assez rapidement, car sa cage thoracique est perforée par le poing du commandant Reikoku Shirai.

    Dégage du colonel, sale pirate !

    Le souffle de la princesse devient plus faible à chaque respiration, son souffle est court. Ses yeux se ferment progressivement, jusqu’à s’éteindre, alors qu'elle est empalé sur le poing du commandant. Ce dernier retire sa main violemment, un jet de sang éclabousse un Shoga épuisé. Le visage de celui-ci est recouvert de sang, ce qui attise sa colère, son animosité reprend le dessus. C’est dommage que sa soif de sang ait repris le dessus, car sa chute (en plus des précédentes nombreuses actions) avait suffi pour l’éreinter. Il se débat, mais Shujin saute sur le ventre de son colonel, et avec ses deux bras surpuissants, il arrive à maintenir les pattes meurtrières qui se dirigent vers son crâne. Ses pattes sont temporairement neutralisées. Enra fait son apparition, elle demande ce qu’il se passe. Shinrai lui balance le corps d’Ambre aux pieds.

    Le colonel est devenu fou, tout comme son adversaire… Nous devons le neutraliser, mais aussi Danger. Comme vous pouvez le voir, il ne reste plus qu’à vaincre le dernier chef des pirates pour remporter cette bataille. Allez-vous me prêter main-forte pour vaincre Danger ?

    Anima et Aquila devrait être capable de s’occuper de leur colonel, mais le plus important est de neutraliser Danger qui combat actuellement le Tokusentai. Il a perdu tout discernement, c’est une bête affolée. Seikaku Shuta (le sniper) s’occupe de le maintenir à distance en lui tirant dans les pattes, même si Danger parvient à esquiver, c’est amplement suffit pour le faire reculer. Il n’est pas seul, il est soutenu par les couteaux de Meikoku Kazoku qui visent les parties supérieures du loup (buste, visage, mains, épaules). Mais ce n’est pas tout, Ikaru Zankoku et Hayai Hasuki s’occupent du corps-à-corps, tout en gardant leur distance, ils attaquent au moment propice pour mieux se retirer avant de se prendre un coup. Mais malgré toute l’efficacité de leur formation, cela n’a pour but que de retenir Danger, les soldats n’ont pas le niveau pour blesser le capitaine. Le commandant rejoint son équipe.

    Messieurs, battons-nous comme si c’était notre dernière bataille !!!

    Les membres du Tokusentai sont rassurés et enthousiasmés. Du côté de Soma, ce dernier affronte les derniers Minks qui se sont introduits dans la ville. Le pauvre garçon est en sang, il a abattu presque tous les Minks, sauf un. Ce dernier est le plus fort et le plus robuste, Soma est couvert de plaies dues aux griffures des sauvages, sans parler de son bras droit mâchouillé par le dernier Minks qu’il a abattu. Il regarde le lion qui lui fait obstacle, ce dernier rugit de plaisir.

    — Ririririririri !!! Tu as tué mes potes, petite salope ! Je vais te mordre, te déchirer, te déchiqueter… Hum, ce sera l’extase.

    Dit-il en poussant un cri de plaisir. Soma sait qu’il ne va pas s’en sortir indemne, il va jouer sa vie au pile ou face, ça passe ou ça casse, c’est la chance qui décidera de l’issue de ce combat.

    Je ne vais pas te laisser aller plus loin, il est hors de question que je te laisse attaquer des innocents. Le devoir d’un soldat est de protéger la population, je ne suis peut-être qu’un gamin, mais je suis un soldat !!!

    Hurle-t-il en fonçant sur le lion. Soma lance une bombe fumigène, c’est sa dernière. La zone est recouverte d’une épaisse fumée blanche, le lion ne voit plus rien, mais ses sens ne le trompent pas. Le soldat bondit sur l’animal, mais il se fait mordre le bras. Heureusement qu’il s’agit de son bras droit, celui qui est déjà blessé. Le soldat envoie un violent crochet dans les crocs de l’animal, il parvient à les faire voler en éclats en les frappant de toutes ses forces. Les crocs du côté droit du roi des animaux sont détruits, laissant un grand trou. Mais le lion ne lâche pas, il enfonce ses crocs plus profondément dans la chair du garçon. Il souffre, mais il se tait, car s’il cède à la douleur, il ne pensera qu’à ça. Il profite du trou dans la bouche du lion pour sortir une bombe artisanale qu’il lui fourre dans la bouche. Le roi des animaux tente de retirer ses dents de la chair du gamin pour retirer la bombe de sa gueule. Mais Soma enroule ses jambes autour de la gueule du lion, il exerce une pression sur ses crocs, ce qui les replante dans sa chair. Les yeux du lion retrouvent leur pupille, il revient à la raison. Soma sort un paquet d’allumettes de sa poche, et après avoir craqué deux allumettes qui n’ont pas pris feu, c’est à la troisième qu’il parvient à allumer la mèche qui sort de la gueule du lion. Ce dernier ayant retrouvé sa raison griffe le dos de son adversaire, il lui lacère la chair, Soma fait barrage de son corps pour que le pirate n’atteigne pas sa gueule. La bombe est allumée, la mèche se consume. Soma perd connaissance sur la tête du lion. Ce dernier retire ses dents du bras droit de son ennemi, celui-ci tombe à terre. Le félin n’a pas le temps de recracher ni de retirer la bombe, cette dernière explose dans la gueule du forban. Il s’écroule en arrière. Soma git sur le sol dans une flaque de sang, tandis que son dernier adversaire est hors-jeu, la gueule fumante. Arsène doit pouvoir sauver le jeune Soma, sauf s’il n’a pas vu l’explosion.


    Dernière édition par Shoga le Dim 9 Avr 2023 - 18:42, édité 1 fois
    • https://www.onepiece-requiem.net/t22537-fiche-du-kitsune
    • https://www.onepiece-requiem.net/t22505-le-renard-justicier
    “Maître!”

    Liara Narik, surnommé “Ange” était en train de paniquer. A genou à côté de son Maître et essayant de trouver quoi faire. Le sang coulait à flot et la jeune femme n’était tout simplement pas former pour cela. Cependant...
    “Un médecin! Maintenant!” Une voix venant de derrière elle qui se rapprochait, plusieurs marines ayant assisté à la scène étaient déjà sur place, et l’un portant un sigle rouge semblait déjà se préparer mentalement aux soins à effectuer.

    “On s’en occupe madame.”
    L’un des marines l’aida soigneusement à se relever, évitant de la brusquer -et visiblement intimidé par la faux qu’elle tenait toujours d’une main.
    Elle pouvait entendre les commentaires du médecin, la blessure était grande mais survivable... Et un autre commentaire comme quoi c’était au moins la deuxième fois que cela lui arrivait.

    Un grognement se fit alors entendre, venant de l’Homme-poisson, par réflexe, les marines reculèrent d’un pas tout en braquant leurs armes sur lui, d’un geste la soubrette se releva.
    Son regard désormais impassible tandis qu’elle marchait vers le pirate et alors que ce dernier commença à relever la tête, un puissant coup de pied en pleine face.
    Ce changement d’attitude en quelques secondes ne laissa pas les marines indiférrents et chacun se jura intérieurement de ne surtout pas chercher des noises à la jeune femme.
    Cette dernière qui se retourna alors vers son Maître, se repassant les dernières secondes du combat.

    Les enchaînements se succédaient, Ange ouvrait une brèche dans la défense de son adversaire et Arsène en profita, concentrant toute ses forces dans une ultime technique. Seulement voilà, son adversaire avait semble t-il vue un moyen d’utiliser cela à son avantage, elle se remémora avoir brièvement vue le sourire sur le visage du pirate... Mais de là ce qu’il utilise une technique comme l’Iceheart.

    Plaçant sa faux dans son dos, la domestique prit alors le Yubashiri désormais au sol, et d’un mouvement sec retira le sang collé à la lame. Et elle resta alors à observer les marines autour de son maître, gérant la situation du mieux qu’ils le pouvaient. Elle de son côté, protégera son maître contre la totalité des pirates s’il le fallait.
    • https://www.onepiece-requiem.net/t23936-fiche-technique-arsene
    • https://www.onepiece-requiem.net/t23935-la-lame-d-alighieri-termine
    La coalition raciale
    Enra eut seulement le temps d'arriver sur les lieu de ce qui devrait être le combat final de cette bataille qu'elle était accueillie par quelques scènes effroyables. Elle avait déjà très bien pu constater que des Minks étaient hors de contrôle, que le Colonel et son adversaire l'étaient aussi et qu'une myriade de cadavres de toutes races gisaient au sol. Mais en rejoignant tout ce monde, ses yeux voyaient immédiatement le corps de la cheffe des poiscailles se faire embrocher comme une vulgaire sardine par un naufragé sur une île sauvage. La plupart des sentiments de la Cornue étaient temporairement déconnectés pour éviter de se faire submerger par les émotions, mais voir quelqu'un mourir ainsi parvenait quand-même à la déboussoler un peu au fond d'elle-même. Elle n'en affichait pourtant rien, si ce n'est qu'elle serrait les dents en fronçant les sourcils pour se forcer à ne pas réagir plus que ça et rester maîtresse d'elle même. Son self-contrôle était quasiment parfait à cet instant, mais Shinrai vint tout chambouler lorsqu'il accueillait la femme de la manière la plus répugnante qui soit. Le corps de la femme-poisson jeté à ses pieds, Enra la suivait du regard en affichant de gros yeux tout en se mordant intérieurement les joues à cause d'une colère soudaine et envahissante. Même s'il s'agit d'un ennemi... Comment une telle enflure peut traîter quelqu'un de la sorte ? D'autant plus que les yeux de la défunte étaient rougis par les larmes sur ses joues se mêlant aux gouttes de pluie. C'était un être vivant. Douée de sentiments. Finalement elle a juste emprunté une autre voie.

    « Ne jette plus jamais personne à mes pieds, c'est compris ? Elle est déjà morte alors laisse la tranquille. »

    C'est quand-même pas croyable de devoir inculquer le bon sens à un membre de son propre camp quand-même... De plus, la seule chose qui retenait Enra de lui en coller une après s'être approchée de lui d'un grand pas pour bien se faire entendre et comprendre en le regardant droit dans les yeux, c'est la situation qui n'était absolument pas bonne pour se foutre sur la gueule entre marines. Après tout... Vu l'état de Shoga à qui elle jetait un regard, il y avait déjà un affrontement entre marines qui se présentait. Suite aux explications et à la proposition de son collègue, Enra se retrouvait donc avec deux choix. Tenter de raisonner, calmer ou contenir Shoga ou affronter Danger... Son devoir de Marine lui disait d'aller affronter le dernier capitaine des ennemis mais son instinct de survie n'était pas de cet avis. La Cornue était encore épuisée physiquement et mentalement à cause de son combat contre le crabe dont elle n'était pas sortie indemne, si l'adrénaline lui permettait de le supporter temporairement, son corps entier restait épuisé et extrêmement douloureux, sans parler de ses émotions en vrac... Ça la dérangeait au plus haut point, mais Enra n'était clairement pas prête pour un combat de ce calibre qui serait clairement une mort certaine pour elle.

    « Je vous laisse vous occuper de Danger, moi je vais essayer d'affaiblir Shoga. »

    Elle n'attendait pas la réponse de son collègue, après tout ils sont situés au même niveau dans la hiérarchie, alors en plus d'en avoir rien à faire de son avis, il n'avait de toute façon aucun ordre à lui donner. À ces mots, la femme fit volte-face pour rejoindre la bataille contre son supérieur direct. Il semblait déjà bien affaibli, ou du moins pas loin d'être mis hors d'état de nuire, le seul problème d'Enra c'est qu'elle n'était pas loin non plus de l'être. Prenant un chakram dans chaque main, elle comptait bien profiter de la situation du Minks pour l'affaiblir sans le blesser et s'assurer qu'il ne cause pas plus de torts même s'il parvient à se relever. Et pour ça elle avait déjà une idée en tête. Les Minks ont un organe sensoriel aussi fragile que visible, c'est précisément celui-ci que la commandante visait en élançant ses deux bras après une course de quelques secondes pour se rapprocher de sa cible tout en prenant un élan suffisant pour donner une vitesse importante à ses projectiles. Un par un, les deux anneaux tranchants volaient à toute vitesse vers la tête du Minks avec toute la précision d'Enra pour... Passer juste à gauche de celle-ci. Ses tirs ressemblaient à des échecs cuisants, aucun des deux n'atteint Shoga mais sa cible lui semblait parfaitement atteinte alors qu'elle tirait sur les fils de ses chakrams pour les ramener à elle. Ce qu'elle visait n'était autre que les vibrisses du colonel, ce qu'on appelle couramment les moustaches et qui servent de transmission entre l'environnement de l'animal et un organe sensoriel des plus importants. De nuit plus particulièrement tout en y ajoutant la météo un peu trop agitée, la perte d'une partie de ses vibrisses devrait suffir à déstabiliser Shoga et l'empêcher d'atteindre aisément ses proies s'il parvient à se relever. Si ça s'avère efficace... Elle pourrait peut-être puiser encore un peu dans ses dernières forces pour tenter d'en faire de même à Danger et préserver une vie.

    Codage par Libella sur Graphiorum
      Au début, Shoga perdait son équilibre, mais il ne tombait pas. Puis d'un coup, une aide providentielle fit son apparition. Anima, qui s'occupait de la capitaine pirates des Hommes-Poissons, l'utilisa comme projectile pour faire basculer Shoga au sol.
      Le Colonel se démenait comme il le pouvait en rageant et hurlant telle une bête sauvage et féroce. Là, une des forces du Tokusentai vint mettre fin aux jours de la pirate, en l'ordonnant de quitter le torse du Colonel, puis l'envoya valser au loin.
      Là, Aquila s'aperçut que la jeune soldate possédant une corne les avait rejoints. Il remarqua qu'elle s'était mise en colère face à un homme du Tokusentai, et vue ses dires, elle avait raison. Ensuite, pendant que le jeune chasseur reprenait son souffle, il la vit trancher les vibrisses du renard. L'idée était bonne. Le déséquilibre allait être tel qu'il allait perdre son équilibre. Mais pour qu'il reprenne raison, il lui fallait une douleur plus vive, c'est pourquoi Aquila, avec l'aide de Shujin, attrapa une vibrisse et l'arracha du museau du Colonel. Pour Aquila, c'était comme arracher les poils de nez, ou ceux d'une moustache. Ce genre de douleur était atroce et les yeux se mettaient à pleurer tout seul. Tous les soldats qui s'occupaient de calmer Shoga rejoignirent Enra, Shujin et Aquila et firent de même en arrachant les moustaches une à une. Et puis au moins, avec ça, Shoga allait s'en rappeler un bon moment de sa connerie, en se regardant dans un miroir, avec un côté avec des moustaches et l'autre coté imberbe !

      Voyant que le cas Shoga était fixé, il fallait s'occuper de Danger. Aquila regarda un Shujin tout nu et lui demanda de le suivre. Le bretteur et l'okama regardaient le reste du Tokusentai se donner à fond contre le loup, mais sans aucune réelle efficacité. Poussant un soupir, il regarda Shoga et vit que le seul qui était capable de le battre, se trouvait au sol, et était devenu un ennemi pour les habitants de l'île.



      Il regarda Shujin et lui dit :

      "Dis-moi, tu as assez de force pour me lancer ?"

      "Pardon ?"

      "Je veux que tu me lances de toutes tes forces sur Danger, au niveau de son cou. Personne ici n'est capable de le battre, à part Shoga. Donc dès que tu vois une ouverture, tu me balances aussi fort que tu peux pour que je le tue. C'est la seule façon qu'on ait de gagner cette bataille !"

      "Tu es sûr de toi ?"

      "Non, mais c'est notre seule chance... Et ça sera aussi ma dernière attaque. Je commence à arriver à saturation, si tu vois ce que je veux dire..."

      "Tu peux compter sur moi."

      Aquila rangea une de ses épées pour n'en prendre qu'une, qu'il tenait avec ses deux mains. Shujin agrippa Aquila en lui mettant une main sur le col et une autre au niveau de la ceinture, vers le cul du bretteur. Là, Aquila eut le réflexe de serrer ces dernières et lui dit :

      "N'essaie pas d'en profiter, d'accord !!!"

      Shujin se mit à rougir, puis se reconcentra en observant Danger. Dès qu'il vit une ouverture, il contracta tous ses muscles, tourna sur lui-même pour prendre de l'élan et projeta Aquila dans les airs, en direction du cou du loup, en hurlant de toutes ses forces.
      Le départ surprit Aquila, mais le temps était venu d'en finir. Fonçant en direction de Danger, Aquila concentra ses dernières forces dans ses bras. Voyant ça, le Tokusentai faisait tout ce qu'il pouvait pour faire diversion et laisser la voie libre pour le chasseur de primes. Puis voyant que sa lame était en mesure d'atteindre le cou de Danger, Aquila donna un coup d'une extrême puissance, allant de bas en haut et hurlant :


      "TRANCHE-TERRE !!!!"

      Lorsqu'il termina son attaque, il ne savait pas s'il avait réussi ou non. S'évanouissant et lâchant son sabre, Aquila chuta en direction du sol sans rien pouvoir faire, en espérant que cette attaque serait la dernière de cette terrible bataille...
      • https://www.onepiece-requiem.net/t24821-ft-d-un-sabreur-by-aquil
      • https://www.onepiece-requiem.net/t24808-aquila-risenkaul-le-sabreur-vagabond-terminee
      Shoga tombe enfin et moi, je suis trempée, couverte de sang et de viscères, et j'espère que c'est enfin fini parce que franchement, là, j'en ai plein le dos. Malheureusement, la boucherie n'est pas encore terminée. Il y a encore des minks en sulong qui se battent, mais petit à petit, il se font encercler par les soldats de la Marine. Quant aux hommes-poissons, depuis la mort de leur cheffe, ils essaient bien de se tirer de se bourbier, mais, il se font abattre dans leur fuite. Je suis chagrinée, tant de morts… et si peu sont de mon fait! Enfin, je ne vais pas me plaindre, j'ai pu tuer tout mon saoul, je pense que mes pulsions meurtrières sont rassasiées pour pas mal de temps!

      C'est donc avec un petit sourire satisfait que je me relève, que je regarde le lion bénéficier des soins dentaires du ninja de Shoga. Et que le vois en perdre la tête, littéralement. Un beau feu d'artifice final pour un adversaire qui aura mis un sacré bordel. J'ai envie de me griller une blonde pour fêter ça avant de réaliser que, même dans son étui, mon tabac doit certainement être trempé dans la poche de mon pantalon. Quelle n'est donc pas ma surprise lorsque je réalise que non seulement Danger est encore en vie, mais que le basané vient de bondir sur lui, sabre au clair, pour lui asséner un coup de sabre monumental. Bon, si avec ça, il n'est pas mort…

      Je me tourne alors vers mon "capitaine", j'imagine déjà le rapport que je vais faire à mes supérieurs. Ca ne sera pas joli-joli. Mais bon, il a mis tout le monde en danger avec ses conneries. Je vois une jolie donzelle cornue arracher les moustaches du goupil. Je ne pige pas trop ce qu'elle fabrique, apparemment, il faut affaiblir Shoga. Soit. Lentement, je m'approche du cadavre de la femme-rascasse et je lui arrache quelques-uns de ses dards empoisonnés. Heureusement que je suis là, et que je n'ai ni morale, ni éthique. Par contre j'ai un cerveau. S'il faut calme le monstre qu'est devenu le commandant, il n'y a rien de mieux que du poison pour ça! Sans l'ombre d'une hésitation, je plante les aiguilles à venin dans le cuir de mon chef. Il va douiller, c'est certain. Il va me maudire. Mais je m'en tape. L'objectif prime sur son affection.
      • https://www.onepiece-requiem.net/t24007-slice-of-life#258861
      • https://www.onepiece-requiem.net/t23901-une-mauvaise-presentation
      Shoga se débat comme un monstre, il a l’air épuisé, la forme Sulong n’est pas de tout repos. Elle a déjà causé la mort de plus d’un Minks, surtout non maîtrisé, cette transformation peut s’avérer mortelle. Soudainement, les vibrisses du colonel se font trancher de moitié, ce dernier ne sait plus où il en est. Ses pensées sont vagues. Il est désorienté, mais les marins ne s’arrêtent pas là, ils ne prennent pas de risque et arrachent toutes les vibrisses du côté droit, mais en laissant celle du côté gauche. La douleur est grande, ce qui fait sursauter le renard. Il retrouve ses pensées et sa raison. Il ouvre les yeux qui sont couverts de larmes, puis il regarde dans tous les sens. Il retrouve ses esprits ainsi que ses souvenirs, il se souvient de tout. Mais alors qu’il tente de bouger pour achever son adversaire, il titube, après il tombe à terre.

      C’est bizarre, j’ai l’impression que tout est en train de tourner autour de moi.

      Mais alors que le Minks semble avoir le contrôle sur son Sulong, enfin c'est en partie grâce à la douleur qu’il ressent qu’il arrive à garder la raison, Anima Labrusca lui plante des aiguilles venimeuses dans le fessier pour neutraliser Shoga. Il hurle de douleur, ça lui fait mal.

      Aïeeeeuuuu !!!

      Dit-il avant de perdre sa forme Sulong. Le poison a réussi à vider le Minks de ses forces, il n’est pas assez puissant pour abattre le renard, mais suffisamment pour l’anesthésier. Il perd en masse et il devient plus petit jusqu’à retrouver son apparence normale. Le Minks s’endort, il est tout épuisé le pauvre colonel, il est tellement hors service qu’il se met à ronfler. Parallèlement, Shujin balance Aquila de toutes ses forces, à tel point qu’il serre ses fesses poilu pour envoyer le chasseur de primes, qui lui aussi serre son fessier, sur Danger. Son attaque lui lacère le cou, mais ce n’est pas suffisant pour le décapiter… En revanche, l’action héroïque du chasseur n’a pas été vaine, au contraire, car la douleur réveil Danger. Ce dernier pousse un cri de douleur, ses yeux exorbités remplis de sang regardent autour de lui.

      Keuf… Merde… Keuf… J’ai pété un plomb… Keuf…

      Les membres du Tokusentai sont prêts à foncer sur le monstre, mais ce dernier perd sa forme de Sulong, il retrouve sa forme originelle. Il se touche au cou et constate qu’il pisse le sang, sans oublier sa blessure au torse qui saigne abondamment. Shoga et Aquila n’ont pas fait dans la dentelle, ses deux blessures permettent à la marine de remporter ce combat, car Danger n’a plus aucune force. Il git au sol, ses blessures sont trop graves pour être soignées, Shujin relève son colonel en le portant sur son dos, tandis que Shinrai s’approche du loup.

      Tu n’en plus pour très longtemps. Tu as foutu un sacré boxon, à cause de ton arrogant et ton ego, tu as sacrifié tes hommes. Si tu avais négocié avec notre colonel, cette bataille n’aurait jamais eu lieu, et toi et tes compagnons seriez en train de boire une bonne bière fraîche au Baratie. Mais au lieu de la bière et de la bonne ambiance, vous mangez la poussière avec les tripes à l’air. Danger, je vous condamne à mort. Orange Town est une île paisible, voilà pourquoi toi et tes hommes ne seraient pas exécutés en place publique, mais abattue sur le champ de bataille. Les civils n’ont pas à souffrir de vos âneries, la marine a déjà assez souffert à cause de vous. Avez-vous un dernier mot à dire avant que je ne vous ôte la vie ?!

      Danger souffre atrocement, il sent la vie quitter son corps. Mais ce qui lui fait le plus de mal, c’est de voir cet arrogant petit chef le prendre de haut. Il aurait préféré que ce soit le renard plutôt que cet arriviste, au moins il aurait perdu la vie par la patte d’un frère Minks.

      Va te faire enculer, fils de pute…

      Dit-il sur un ton las. Shinrai lève son pied droit, et il achève le Minks d’un puissant coup de pied dans la plaie béante précédemment ouverte par le colonel. Danger est mort. Shinrai halète, il est épuisé à tel point qu’il tombe sur les fesses. Les marins encore vivants font de même, ils sont soulagés. Shujin à une idée, il confie Shoga à Enra et Anima. Il attrape Danger et ramasse Ambre, il les traîne jusqu’à l’extrémité de la colline. Il se met à hurler en brandissant le corps des criminels.

      Pirates, cessez tout de suite cette bataille ! Regardez par ici, voici vos chefs !

      Les Minks encore sous forme Sulong regardent dans la direction de Shujin, la vue du corps de Danger est choquante, ils se réveillent. Ils perdent leur forme Sulong, et les voilà vidés de leur force, cette transformation est très énergivore. Les hommes-poissons pleurent la mort de leur reine, plus personne n’a l’envie de continuer la lutte. Les marins qui se trouvent sur le champ de bataille soufflent de soulagement, la bataille est terminée. Shujin donne un ordre.

      —  Soldats, récupérez tous les blessés. Tous les soldats qui peuvent être sauvés, je vous ordonne de leur venir en aide ! Ne vous préoccupez pas des pirates, ils ont perdu, et s’ils veulent encore se battre… Nous sommes là, venez nous affronter !!!

      Dit-il en étant rejoint par le Tokusentai prêt à se battre. Les pirates qui voulaient encore se battre perdent leur motivation en voyant ses hommes, certes blessé, encore capable de se battre. L’ennemi lâche les armes, dans la plaine, on entend plus que le bruit de l’acier tombant au sol. La marine vient de remporter cette bataille. Les soldats encore vivants aident les blessés, Soma est pris en charge par une équipe médicale, tout comme Arsène. La bataille fut retransmise dans toute la région, les pauvres bourges ayant assisté à cette boucherie n’en reviennent pas… Les marins de la région sont heureux, ils sautent de joie, tout comme les civils. Tandis que les pirates grincent des dents, certains provoquent des bagarres, tandis que d’autres décident de partir pour se faire discrets. Dans une taverne, un certain chasseur de primes a assisté à toute la bataille, lui et ses hommes sont envieux.

      — C’était chaud pour eux, la marine a bien failli perdre. En tout cas, cette victoire assurera pour sûr la suprématie de la marine, la piraterie devrait baisser dans cette région. Danger était un adversaire redoutable, et s’il a perdu sur East Blue, cela rend la région plus dangereuse que jamais. Qu’en penses-tu, hein Hunter ?

      Le chasseur balafré consulte ses affiches de recherches.

      —  Danger, prime : 170.000.000 de Berrys. Red « La Rascasse » Ambre, prime : 84 000 000 de Berrys. Har "Poiscaille " Eng, prime : 16.000.000 de Berrys. Broken "Nounours" Bee, prime : 19.000.000 de Berrys. Krabs, prime : 10.000.000 de Berrys. Sans parler des petites frappes qui composaient leur équipage, la marine va se faire un beau pactole. Les gars, si c’était nous qui les avions roustés, on serait déjà riche. Mais tu as raison, les pirates se feront plus rares sur East Blue, il est temps d’aller sur Grand Line pour avoir une plus grande activité.

      Les chasseurs trinquent en célébrant leurs futures aventures. Du côté d’Orange Town, Shoga et les blessés sont hospitalisés, et les pirates survivants eurent la vie sauve grâce à un vote : Shoga étant inconscient, il n’a pas pu donner son avis sur le débat. C’est donc aux commandants de prendre la décision, Shujin et Enra étaient contre l’exécution, tandis que Shinrai l’imposait. Finalement, Shujin et Enra eurent gain de cause, et les prisonniers furent transférés en prison. Dans son lit d’hôpital, Shoga a une grande nouvelle à annoncer à sa garnison, il voulait le faire avant la fin de la semaine, mais vu l’état dans lequel il est, il préfère le faire maintenant. Il réunit les soldats encore valides, et il leur annonce qu’il a obtenu le grade de sous-amiral depuis un petit moment, et qu’aujourd’hui c’est officiel, il va quitter Orange Town pour s’installer lui et son équipage au G-2. La nouvelle fait le tour de l’île.
      • https://www.onepiece-requiem.net/t22537-fiche-du-kitsune
      • https://www.onepiece-requiem.net/t22505-le-renard-justicier
      Lorsqu'Aquila rouvrit les yeux, il était allongé dans un lit, à l'infirmerie. Le docteur qui travaillait à son bureau, entendit Aquila se réveiller et lui dit, s'en bouger de sa chaise :

      "Alors, gamin, on se réveille enfin !"

      "Hmm... Bonjour... Que..." Puis en se redressant brusquement : "La bataille, comment ça s'est terminé ? Où sont les autres ? Je dois... Aïe !!!"

      Le médecin se leva, prit Aquila par l'épaule et le recoucha aussitôt en lui faisant les gros yeux et lui dit d'une grosse voix :

      "Si tu bouges, c'est moi qui tu te tues, d'accord ?"

      Déglutissant sa salive, Aquila acquit d'un geste de la tête et se recoucha sans demander son reste.

      "La bataille a été horrible et on déplore beaucoup de morts et de blessés, mais nous avons évité le pire. Et apparemment, un peu grâce à toi, gamin. Tu nous as aidés à récupérer le Colonel et combattus à nos côtés. Ça me suffit."

      "Qu'est-il arrivé des autres ?"

      "Shujin t'a porté jusqu'aux tantes de premiers soins, avant de s'effondrer de fatigue. Soma mettra du temps à s'en remettre. Les autres ont des blessures, des hématomes et une très grosse fatigue. Quand Danger est tombé, tu as sonné la fin de la bataille et les Commandants ont décidé de capturer tous les pirates possibles. Voilà voilà...
      Ah ! Si ! Tu as pas mal de blessures et d'hématomes aussi, et ça fait deux jours que tu dormais."


      "Deux jours... Merci..."

      Le médecin du QG laissa Aquila se reposer, pendant un moment. Lorsque ses esprits furent revenus correctement, Aquila fut ausculté puis libéré avec pour ordre de faire attention pendant quelque temps. Aquila le remercia, s'habilla, se chaussa, prit ses armes et sortit en saluant respectueusement le médecin.

      Marchant dans les couloirs du QG, bons nombres de soldats saluèrent Aquila. Il était devenu un exemple pour certains, le jeune chasseur de primes qui avait combattu à leur côté pour la victoire. Se rendant à l'accueil, il alla voir la réceptionniste pour lui demander comment il pouvait percevoir la prime pour Broken Bee, et d'autres récompenses. La réceptionniste lui sortit qu'il allait voir avec le Sous-Amiral Shoga. Aquila lui répondit qu'il attendrait Shoga à la falaise surplombant la mer, sur le champ de bataille.

      Ensuite, le jeune chasseur de primes sortit du QG, alla en centre-ville pour acheter une bouteille de saké et deux coupes, pour la boire avec Shoga. Puis, il partit en direction du lieu qu'il avait nommé à la réceptionniste.
      Après une longue marche, il arriva au dit lieu. Les affres de la bataille avaient marqué la terre. Le sol s'était gorgé de sang et les charognards finissaient de se repaître des restes de cadavre trop abîmés ou de tripes déchirées. Aquila se dirigea vers le bord de la falaise où il s'assit par terre, contre un tronc d'arbre qui était couché, et il attendit l'arrivée de Shoga.

      Après plus d'une heure d'attente, passé à se reposer, il vit Shoga arriver. Là, il ne put qu'éclater de rire en lui disant :


      "Excuse-moi, mais tu sais que tu as l'air con, comme ça ?"

      Aquila s'essuya les yeux tellement il pleurait de rire en regardant Shoga. Il s'était aussi mis à le tutoyer sans s'en apercevoir. Il fallait dire que la bataille avait permis de tisser les liens solides, pour le chasseur de primes. Il invita Shoga à s'asseoir, sortit les deux coupes et les remplis de saké.

      "Mon grand-père a une coutume. Pour sceller une amitié, nous devons partager une coupe de saké." Aquila tendit une coupe au Mink et reprit : "En même temps, tu m'excuseras, mais tu l'as bien cherché. Il ne faut pas que cette forme te fasse perdre l'esprit. Tu vaux mieux que ça, je le sais. À cause de ta folie, tu as failli tuer tes propres hommes et la ville que tu as juré de protéger. Et le Gouvernement Mondial pourrait envoyer des agents pour te tuer. Je les ai vu à l'œuvre et ce sont des extrémistes, en plus d'être des racistes. Malgré ça, j'ai appris que tu étais devenu Sous-Amiral, toutes mes félicitations." Trinquant avec Shoga, il but la coupe d'une traite et les resservit en lui faisant un clin d'œil, pour continuer : "Apparemment, ça fait pousser la moustache. En tout cas, toi, faisant partie de l'État-major. Moi, devenant Chasseur de Primes. Nos routes vont devoir s'éloigner un moment. Je vais repartir en direction de North Blue, mais si jamais tu as besoin... je te connais un chasseur de primes pas trop mauvais ! Haha !!"
      Ensuite, ce fut à Shoga de parler et lorsque leur conversation fut terminée, Aquila tendit sa main à Shoga pour la lui serrer et lui dire au revoir. Il lui demanda aussi de le dire aux autres de sa part.

      Ensuite, Aquila ne ramassa qu'une seule coupe laissant le reste à Shoga et il s'éloigna en levant la main, sans se retourner, poussé par le vent d'un nouveau départ. Une fois sur les quais d'Orange Town, il eut la surprise de voir Shujin en train de mener la vie dure à un voleur de bas étage. Aquila lui posa sa main sur son épaule et lui dit qu'il était tant pour lui de partir. Puis il lui demanda de faire attention à lui, ainsi qu'à Shoga.

      C'est ainsi que le voyage d'Aquila sur Orange Town se termina, pour prendre la direction de Boréa sur North Blue...
      • https://www.onepiece-requiem.net/t24821-ft-d-un-sabreur-by-aquil
      • https://www.onepiece-requiem.net/t24808-aquila-risenkaul-le-sabreur-vagabond-terminee
      Le renard rejoint Aquila, il vient juste de sortir de l’hôpital. Il est recouvert de bandage. Il s’appuie avec une béquille pour composer le déséquilibre à cause de la perte de ses vibrisses droit. Il s’assoit à côté du chasseur qui se moque de lui, Shoga esquisse un léger sourire. Après avoir terminé son monologue, c’est au sous-amiral de parler.

      Vou… Tu as raison, le tutoiement semble approprié après ce que nous avons vécu, je dois apprendre à contrôler la forme Sulong. J’ai mis en danger ma division, et j’en suis navré. Mais malgré cela, je suis heureux d’avoir appris que même sans moi, mes amis ont réussi à terminer cette bataille. Qu’importe que le gouvernement souhaite ma disparition, cette expérience m’aura au moins réconforté, je sais que mes amis peuvent survivre sans mon aide. C’est une chose que je craignais, me voilà soulagé. J’assumerai les conséquences de mes actes.

      Shoga trinque avec Aquila.

      À un nouveau départ, et à ma promotion. J’espère que tu trouveras ta voie, et si tu as le moindre problème, que ce soit sur une Blue ou même dans le Nouveau Monde, n’hésite à me demander de l’aide, j’accourrais. Une solide amitié vient de naître, j’en suis heureux. Nous pouvons compter l’un sur l’autre, je ne connais rien de plus précieux au monde qu’une solide amitié.

      Le sous-amiral se touche ses vibrisses du côté droit, enfin ce qu’il en reste.

      Vous n’y êtes pas allé de main morte, j’espère que ton Saké fait repousser la moustache, j’aurai l’air fin si je débarquais au G-2 en béquille.

      Shoga regarde son ami partir, tout en ricanant légèrement.

      Ce type ira loin.

      Il repense au bon moment passé avec son ami, il se rappelle de sa première rencontre avec le civil Aquila, de sa première bataille contre le capitaine Neko. Des nombreux entraînements, des moments passés avec l’équipe à rigoler. La silhouette du chasseur disparaît au loin, Shoga prend la bouteille de Sake, puis il verse ce qu’il reste sur l’herbe du champ de bataille.

      Buvez, vous aussi, mes frères Minks, courageux hommes-poissons, valeureux soldats de la 473e, puisiez-vous trouver le repos éternel.

      Shoga regarde le coucher de soleil, cette bataille fut redoutable.
      • https://www.onepiece-requiem.net/t22537-fiche-du-kitsune
      • https://www.onepiece-requiem.net/t22505-le-renard-justicier
        Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
        Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum