-50%
Le deal à ne pas rater :
Trottinette électrique OCEAN DRIVE A9 avec clignotants
299.99 € 599.99 €
Voir le deal

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Forger au coeur d'un volcan

Comment en étions-nous arrivé là, encore ? Les membres du Divergence, derniers révolutionnaires sur Treize fouillant ce qui n'avait pas été détruit ou brûler.

Mon adversaire vaincu, les choses avaient commencé à aller mieux pour nous. Un certain effet boule de neige s’était mis en place. La première garde des esclavagistes avaient pris chère. De notre côté, nous avions subi des pertes également. Malgré ce que j’avais dit, les gens mourraient quand même sans mon consentement. C’était des déclarations utopistes, mais elle m’avait fait du bien. Espérer avoir un réel contrôle de la bataille qui se déroulait était de la folie, mais j’en avais eu besoin. En tout cas, sous mes yeux, j’avais décidé de la vie ou de la mort des gens. Par contre quand j’écoutais mon mantra, je voyais que je n’avais aucune prise sur les évènements. Ah oui, j’oubliais, l’effet boule de neige. Les esclaves libérés étaient venus grossir nos rangs, compensant nos pertes. Les nouveaux guerriers, en plus d’être plus nombreux que ceux que nous avions perdu dans la bataille, étaient ivres de vengeance. Ils se battaient pour se venger, pour se sentir libre. Ça n’avait été qu’une question de temps avant que cela ne se transforme en un véritable raz-de-marée de mon côté.

Si de mon côté les choses avaient semblé bien se passer. Du côté de la tour prise d’assaut par les autres ça avait été une autre paire de manche. Un grondement suffisamment fort pour l’entendre par-dessus le vacarme des combats avait retenti. Observant la scène, j‘avais d’abord cru que mes yeux me jouaient des tours. L’édifice se déplaçait lentement mais surement. Dans quel but ? La fuite ? La destruction ? Les deux ? Mystère ! Il avait fallu que j’ai Viktor sous les yeux, sinon il aurait voulu allez voir part quel prodige, cela avait été possible. Car, il y avait de forte chance que cela ait été l’œuvre du savoir-faire d’en marche. Et construire un château ambulant à des pattes qui crachait de la fumée, ça l’aurait d’office intéressé. S’il s’était rendu compte que c’était mécanique, j’aurais été mal barré. Heureusement, nous avions été fort occupés.

Pour cause, nous avions dû essayer de contrôler le raz-de-marée. Ça avait été une tâche impossible. J’avais donné des ordres pour que la révolution s’érige en digue pour contrôler et gérer la poussée des flots, mais ça avait été vain. Certains esclaves avaient été tellement corrompu qu’ils n’avaient aspiré qu’à reproduire les atrocités de leurs anciens maitres. Tenter de les raisonner n’avait servi à rien. Le plus efficace avait été de les guider vers les pirates de Teach. Nous avions rapidement dû changer de plans tant la force du flot de haine avait été grand. Dans ces cas-là, la solution la plus simple était de se laisser porter par le mouvement et de sauver ce qui pouvait l’être.

Nous avions changé de stratégie à peu près au moment où la tour c’était arrêtée écrasant tout un quartier. Nous avions évacué autant de personnes que nous ayons pu. Que ce soit des civils, des anciens esclaves qui voulaient fuir. Je dus parfois tuer un ancien esclave qui s’en prenait à nous ou aux gens qu’on évacuait. Dans la confusion, j’avais glissé à l’oreille des soldats que je croisais qu’ils pouvaient prendre discrètement des biens de valeurs, mais en en laissant toujours pour les esclaves. Ben oui, quoi, l’émeute allait tourner au pillage et à la destruction. Autant remplir un peu les caisses de la révolution. Et mes poches également. J’avais opté pour des bijoux ornés de pierres précieuses, niveau prix de revente, volume c’était le meilleur ratio.

Ce qui avait sonné la fin des civilités, si il y en avait encore, ce fut l’explosion de la tour qui avait répandu des braises en peu partout sur Treize craillant de nouveau foyer. Puis finalement été venu l’ordre de Ragnar de nous replier et de fuir avec les potentielles nouvelles troupes qu’il faudrait trier et former, mais je laissais ça à d’autre. Le feu et le sang avait couvert la retraite de mes camarades, mais j’avais quelque chose d’urgent à faire. J’étais donc resté en retrait.

Bon urgent, ce n’était peut-être pas le terme exact. Il y avait un volcan sur l’ile et j’avais toujours rêvé de forger grâce à la lave d’un volcan. Puis, il était plus que temps que je vérifie, les informations que j’avais récupérée de G11. Pour cela, il me fallait du matériel pas mal de matériel. Je fis la liste de ce dont j’avais besoin et la remis à mon équipage.


Forger au coeur d'un volcan 229f206b0ad68563dc50c5d95741feb2Forger au coeur d'un volcan Kuroko.no.Basuke.600.1903798 Forger au coeur d'un volcan Steamp10
"C'est en forgeant que l'on devient forgeron, c'est en voyageant que l'on se forge un nom"
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-terminee
Lorsque l’aura de Teach avait disparu de la toile de fond, ce fut un soulagement pour tout le monde. Je ne m’étais pas rendu compte de sa présence avant qu’elle ne disparaisse. Pourtant je m’étais servi de mon haki de l’empathie jusque-là et je ne l’avais pas localisé. L’aura de haine qui recouvrait toute l’ile s’était déchiré lors de la mort du Malvoulant. La frénésie avait diminué lors de sa mort et avait pratiquement totalement cessé quand les pirates étaient revenus triomphants des entrailles de l’ile.

J’étais aller chercher mon matériel de forgeron dans le sous-marin. J’avais mon enclume de voyage sous le bras, puis dans un gros sac de voyage, diverses pinces, marteaux et tablier quand je vis Izya un peu loin. Elle avait l’air au bout du rouleau. La victoire aurait dû lui redonner de l’énergie, mais elle semblait ruminer bien des choses. Je m’approchai pour tenter de lui remonter le moral quand je vis une épée à sa ceinture.

« Tiens les dragons utilisent des épées ? Tu t’en sers comme cure-dent ? »

Tentative maladroite de la faire sourire un peu. Maintenant que j’étais à côté d’elle, je perçus toute la qualité de l’arme.

« Une si belle lame à un nom ? »

En posant ma question, j’étais étonné de ne pas avoir vu cette lame dans le recueil des plus belles lames forgée. Rien que la garde semblait être un chef d’œuvre. Pourtant, elle ne me disait rien.


Forger au coeur d'un volcan 229f206b0ad68563dc50c5d95741feb2Forger au coeur d'un volcan Kuroko.no.Basuke.600.1903798 Forger au coeur d'un volcan Steamp10
"C'est en forgeant que l'on devient forgeron, c'est en voyageant que l'on se forge un nom"


Dernière édition par Yukikurai le Sam 7 Jan 2023 - 20:37, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-terminee
Cela fait combien de temps maintenant depuis la mort de Teach ? Quelques minutes ? Quelques heures ? Je ne sais pas. Mais au fond qu’importe, tout ce que je sais, c’est que je voudrais déjà ne plus être là…

Malheureusement pour moi, Keiko qui m’a ramenée jusqu’à la ville de Treize, près de ce gros iceberg encastré dans le port, m’a formellement interdit de partir tant que ma hanche soit disant en miette n’était pas consolidée. En attendant, je dois éviter de me déplacer avec mes jambes, et elle m’a demandé de rester avec elle ce soir.

Pour me soigner ? Non. Bien sur que non. Mon mantra s’est suffisamment développé maintenant pour que je m’en rende compte : sa peur est encore trop grande pour réussir à fermer l’œil sereinement ce soir. Et comme je suis celle qui l’ai sauvée, il semblerait qu’elle est confiance en moi pour la protéger malgré mes blessures.

Et au fond, je crois que cette excuse m’arrange bien pour ne pas partir. Parce que j’ai beau savoir que je le dois, comme en témoigne les marques rouges sous mes yeux : je n’en ai clairement pas envie.

Alors quand, assise sur mon nuage en fixant le vide de mon désespoir une voix m’interpelle soudainement, je souris d’abord de la remarque avant de baisser les yeux au sol avant de répondre avec un faible sourire aux lèvres :

- C’est Argument Décisif, l’une des trois lames ayant été forgée par Bill Trois Marteaux. J’avais Narnak aussi, l’ancien meitou de mon père Tahar. Il ne me manquait que Solution Brutal mais le destin ne m’a jamais permis de croisé sa route… Et c’est maintenant le seul restant à être une création original de ce vieux Bill puisque j’ai décidé de reforger Narnak et Argument Décisif à mon image.

Je dégaine alors la lame de son fourreau pour la présenter au révolutionnaire qui a combattu a mes côtés sur l’Iceberg.

- Et oui, malgré mon fruit je continue d’utiliser une lame pour me battre même si je dois avouer que mon style a beaucoup changé avec. Pour preuve, j’ai choisi de donner Narnak à mon meilleur ami avant de partir et je n’ai jamais réparé mes lames jumelles lorsqu’elles ont été détruites… Mais… Ce fruit a déjà changé tellement de choses dans ma vie, et je crois que continuer de conserver une lame à ma hanche me permet de conserver au moins une bribe de celle que j’étais avant…
Tiens, regardes : j’ai hybridé son métal pour qu’il soit aussi léger d’une plume en plus d’avoir ajouté un mécanisme pour que la lame s’enflamme. Bon, c’était avant que je me rende compte que je peux moi même m’enflammer bien évidement…


Sûrement une autre des capacités bizarres que je tiens de ma mère ange. Après tout, elle m’a léguée mon insensibilité au feu, alors pourquoi pas cela aussi ?


Forger au coeur d'un volcan 1425067977-izya-sflagopr Forger au coeur d'un volcan 1465207581-signizya Forger au coeur d'un volcan 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-
Izya me pris de cours pour le coup. Nous n’avions pas eu l’occasion ou pas pris le temps de discuter du coup je n’aurais pas pu le deviner tout seul.

« Waouh ! Tu as reforgé un Meitou ? Du coup, tu as créé un Meitou ? C’était mon rêve à une époque. Puis j’ai renoncé à la reconnaissance de mes paires. Mais là pour le coup, je veux bien ton avis sur ma première création, Mizuseiseku. »

Je lui tendis mon wakizashi à la lame bleue quand je pris sa création. Comparé à son sabre d’abordage mon arme de prédilection semblait bien mal finie.

« Elle est si légère que j’ai du mal à réaliser que j’ai une arme en main. N’est-ce pas trop léger pour la maniabilité ? J’ai l’habitude d’avoir un certain poids au bout de mon bras. »

« Mon sabre est bien banal comparé au tien. Hormis sa couleur qui la fait sortir du lot, son équilibre n’est pas aussi bon. Mais je suis habitué à ses imperfections. »


Elle avait lâché tellement d’informations folles comme si de rien était que j’avais du mal à répondre de manière cohérente à tout cela.

« Je me rend justement dans le volcan pour forger, tu veux venir avec moi ? J’ai toujours rêvé de forger au cœur d’un volcan. On pourrait en profiter pour discuter un peu technique de forge. Puis, je crois que l’aide d’un ange dragon qui ne craint pas la chaleur sera bien utile pour ça. Enfin, je suppose que si tu génère des flammes, elles ne te brulent pas, si ? En tout cas, ça risque d’être amusant. Qu’est-ce que tu en dis ? Moi en tout cas j’y vais. »

Je lui rendis son arme, récupérai la mienne et me remis en route pour le volcan. Je ne lui avais pas tout dis, mais je n’allais pas crier sur tous les toits que j’allais forger du granite marin. Ce savoir seul suffisait à accrocher une grosse cible dans mon dos, alors moins de gens seraient au courant mieux ce sera. Puis forger le granite serait long et ennuyeux, je forgerai une lame en parallèle.

Approchant du volcan, je fus considérablement déçu. J’avais toujours considéré ce genre de lieux comme sacré, lieux de résidence des esprits du feu, cœur de la terre, le lieu de rencontre privilégié entre le feu et la terre. Et qu’en avait fait le Malvoulant ? Une décharge, sérieusement il y jetait tous ce qui ne lui était utile. Heureusement un violent combat avait rendu un peu de nature brutal à l’endroit.


Forger au coeur d'un volcan 229f206b0ad68563dc50c5d95741feb2Forger au coeur d'un volcan Kuroko.no.Basuke.600.1903798 Forger au coeur d'un volcan Steamp10
"C'est en forgeant que l'on devient forgeron, c'est en voyageant que l'on se forge un nom"
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-terminee
- Oh ? Tu tiens vraiment à te risquer à l'intérieur d'un volcan ?

Sans bouger de mon nuage, étant de toute façon incapable de marcher sans douleur avec ma hanche encore fragilisée, j'use de mon pouvoir pour le déplacer à la suite du forgeron dont l'artisanat semble d'une grande qualité.

- Oui, pourquoi ? Tu t'y connais ?
- Assez. Je possède une forge familiale installée au cœur d'un volcan de mon île natale. Et seuls les membres de ma famille maternelle osait y aller puisqu'ils étaient comme moi immunisé au feu et à la chaleur. Je ne les ai pas connus, mais c'est l'héritage qu'ils m'ont laissée. C'est sympa en vrai, de forger dedans. Enfin pour moi qui adore la chaleur depuis toujours. C'est mon élément, celui dans lequel je me sens véritablement reprendre des forces. Et le calme aussi : j'aime ce calme sans vie qui y règne, où seul les bulles de laves et les échos du métal que l'on frappe rappellent qu'on est toujours bien vivant.
Et c'est aussi là bas que mes ancêtres avaient caché un genre de clé à mon intention, et personne que moi n'avait osé aller la récupérer à cause de l'environnement. Bon après faut avouer qu'ils étaient ni aussi fort, ni aussi endurant que toi donc ça devrait quand même aller ?

- Euh...
- Au pire je te ferai des nuages de pluies ou de neige pour que tu puisses supporté l'endroit.
- Ahah bonne idée ça !

Je souris sous son amusement et son enthousiasme. Et finalement, je me dis qu'aller me ressourcer dans ce volcan en compagnie d'un autre forgeron, ça ne peut pas me faire de mal... Je dirai même que c'est surement ce qui me fera le plus de bien avec tout ce qu'on a vécu, avec tout ce que je ressens dans mon âme qui saigne encore et toujours malgré notre victoire contre Teach.

Dire que je vais devoir partir et abandonner ceux que j'aime... Tout ça parce que je n'arrive pas à contrôler mon cœur, parce que je n'arrive pas à accepter que le bonheur de Red existe sans moi.

Et quand nous arrivons au pied de la montagne volcanique, le spectacle désolant qui s'étale sous nos yeux ne fait que me rappeler mes sentiments qui, malgré leur puissance, sont condamnés à rester figés et ignorer par le reste du monde. Et nous avançons sur la lave refroidit que l'autre nouille d'Aoi a déversée sur le coin. Elle aura au moins fait un truc de bien je suppose, mais clairement, ça ne suffit pas à mes yeux à pardonner son comportement envers Armada.

Lentement et en silence, nous traversons cette nouvelle plaine de terre encore fumante et chaude, moi assise sur mon nuage et lui marchant d'un air décidé vers la montagne qui nous fait face, jusqu'à ce que nous arrivions enfin à sa base.

- Tu veux qu'on cherche une grotte sur le flanc, qu'on en creuse une nous même ou qu'on passe par le sommet ? D'expérience, les volcans sont assez chatouilleurs, donc si on creuse faudra le faire en finesse. Mais avec nos lames ça devrait aller.

Après c'est surtout pour lui que je dis ça. Moi la lave, je sais que j'y survivrai. Mais lui... Je ne sais pas. En tout cas, je le suis.


Forger au coeur d'un volcan 1425067977-izya-sflagopr Forger au coeur d'un volcan 1465207581-signizya Forger au coeur d'un volcan 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-
Waw dans sa famille, ils avaient une forge au cœur d’un volcan. C’est tellement cool. Je me demande de quelle ile, elle vient ? C’est un dragon, elle vient d’une ile avec des dragons du coup. Mais non, je suis con, c’est son fruit du démon ça. Par contre elle a des ailes d’ange, si je ne m’abuse. Une ile céleste sûrement. Bo le plus simple c’est quand même de lui demander.

« Dis tu viens de quelle ile ? Tu crois que je pourrais allez visiter votre forge familiale ? »
- De Stymphale, et en soit j'ai rien contre mais il faut être capable de supporter des chaleurs extrême pour y aller... Donc ça ne dépendra que de toi...

Arriver au contrefort du volcan, je fus déçu. J’avais supposé qu’il me suffirait de trouver une poche de magma et que le tour était joué. En plus des déchets, je pouvais dire qu’il ne faisait pas assez chaud pour ici pour forger.

« Creuser dans un volcan ? Non, non très peu pour moi. Je pensais plutôt à trouver une grotte naturelle ou bien simplement marcher jusqu’au cratère. Je n’ai pas la peau aussi épaisse que toi. Alors je me contenterai de faire fondre le métal dans la lave. Huhuhu !

Continuons à monter et on prendra ce que l’on trouve. »


Je commençai donc à crapahuter en compagnie d’Izya qui se prélassait sur son nuage. Enfin, elle donnait plus l’impression d’être sur une chaise roulante que sur un transat.  Mais ça n’avait que très peu d’importance, car nous continuâmes à discuter tout en montant. Nous étions trop content de pouvoir penser à autre chose qu’à ce qu’il venait de se passer. Nous ressourcer, nous recentrer, c’est ce que nous fîmes à cet instant. Même le silence, ne fut pas gênant. La chaleur de la roche appliquant comme un baume sur notre cœur.

Soudain, nous nous figeâmes pointant le doigt dans la même direction. Était-ce le haki ? Était-ce nos sens de forgerons ? Nous nous le saurons sans doute jamais, mais nous finir par trouver une faille menant sur un puits de lave propre dont la chaleur se faisait ressentir au loin.

« Parfait, je pense, non ? Que nous faut-il de plus pour forger ? »

Plus tard mon den den mushi retentit.

« Mushi mushi ? »
« Yuki, je crois que j’ai tout ce qu’il faut tu es où ? »
« Parfait, je viens de trouver l’endroit parfait avec Izya. »
« Izya ? »
« Tu savais qu’elle était forgeronne ? On va bien se marrer. Rejoins-nous. Tu va jusqu’à la déchèterie puis tu remontes vers le sommet en partant vers l’Est. C’était l’Est Izya ?
Oui c’est ça. Et tu peux mal de rater l’entrée, elle est magnifique. »

« Ok, je rassemble les autres et tout ce qu’il faut et on arrive. »


Forger au coeur d'un volcan 229f206b0ad68563dc50c5d95741feb2Forger au coeur d'un volcan Kuroko.no.Basuke.600.1903798 Forger au coeur d'un volcan Steamp10
"C'est en forgeant que l'on devient forgeron, c'est en voyageant que l'on se forge un nom"
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-terminee
En attendant que ses hommes arrivent, nous décidons d'entrer dans la fameuse grotte qui semble émettre une lumière chaude depuis l'intérieur, preuve incontestable de la présence de lave au fond de ce trou. Ce qui est la raison de notre présence ici.

- Sinon, tu sais que Aoi est toujours sur l'île hein ? Si tu veux juste forger dans de la lave mais que tu ne supportes pas la chaleur du volcan, tu pourras toujours lui demander de l'aide.

Juste ce sera sans moi, parce que j'ai pas envie de la voir pour le moment... Red lui a demandé de l'aide contre Teach, idée que je trouve stupide tant on aurait très bien pu se débrouiller sans elle même si je suppose que ça permettait d'assurer encore plus nos arrières ? Pff, comme si on pouvait compter sur cette traitresse de toute façon.

- Cela dit, personnellement, je préfère l'ambiance d'un vrai volcan.

Avançant lentement dans la cavité rocheuse, nous sommes de plus en plus soumis à la chaleur torride de l'endroit. Et plus il fait chaud, plus je sens mon corps comme soulager de mes douleurs résiduelles des combats. Une sensation de bien être qui me fait aller de plus en plus proche de la lave, jusqu'à finalement trouver une petite faille à même le mur où lézarde directement sur la paroi une petite rivière de magma.

- Ça devrait suffire pour forger. Tu tiens le coup avec la chaleur ?


Forger au coeur d'un volcan 1425067977-izya-sflagopr Forger au coeur d'un volcan 1465207581-signizya Forger au coeur d'un volcan 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-
« Aoi ? C’est la femme magma, c’est ça ? Je n’ai pas vraiment eu l’occasion de la côtoyer. Puis, je suis d’accord avec toi, un bon décor est important pour forger. Il ne faut pas négliger le cœur des armes. Celui-ci se crée dans les émotions qui naissent du moment. Dans un endroit magique, l’arme pourra qu'être magique. Dans la lave d’un fruit du démon, ce serait…artificiel. Oui artificiel, je pense. »

Ce fut en prononçant ces mots que je me rendis compte que j’accordais tant d’importance à l’ambiance, aux émotions que je voulais insuffler dans mes créations. J’essayais toujours de matérialiser quelque chose dans mon travail et le cadre c’est vrai que ça aidait.

 « Par contre, c’est vrai qu’il fait chaud ici dedans. Je vais suer à grosse goutte, mais je devrais arriver à supporter ça le temps de forger une arme. »

Enfin, je disais ça, mais d’après mes calculs et la recette pour le granite marin, j’en avait pour huit à neuf heures de suite sans pouvoir interrompre le processus. Ça allait faire une grosse journée. Très grosse même.

Je déposai mon enclume à l’endroit que je jugeai le plus opportun. Puis je déballai tout mon barda. Viktor devait apporter le matériel pour le granite marin, mais en attendant, on pouvait commencer à forger.

 « J’ai déjà deux morceaux d’acier, l'enclume et le marteau. On commence en attendant que les autres arrivent ? »


Forger au coeur d'un volcan 229f206b0ad68563dc50c5d95741feb2Forger au coeur d'un volcan Kuroko.no.Basuke.600.1903798 Forger au coeur d'un volcan Steamp10
"C'est en forgeant que l'on devient forgeron, c'est en voyageant que l'on se forge un nom"
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-terminee
- Ça marche. Dis moi en quoi je peux t'aider. Ah et, tiens.

Toujours assise sur mon nuage, je regroupe mes deux mains devant moi en laissant un espace vide entre elle et commence à canaliser de l'air frais via ma maîtrise du climat, puis d'un geste, je le dirige vers Yukikurai afin de lui offrir une brise froide pour lui permettre de soulager un peu la chaleur ambiante qui n'est pas agréable pour tout le monde.

- Tu ne m'as toujours pas clairement expliqué ce que tu veux faire mais si c'est long, alors hésite pas à me dire quand tu veux que je recommence cela.

J'aurai bien fait simplement un nuage de neige mais déjà, je n'aime pas du tout en créer et surtout, j'ai peur de nous déclencher un orage non désiré avec le choc thermique que cela provoquerait. Ou dans le meilleur des cas, le nuage se dissiperait aussi vite qu'il sera créé, bref quoi qu'il se passe ça ne semble pas être une bonne idée alors autant m'abstenir.

Pour le reste, nous installons l'enclume à un endroit assez plat tout en la calant bien dans le sol. Enfin, je dis "on", le fait est que pour ma part, j'ai voulu l'aider, je suis descendue de mon nuage pour mettre pied au sol, j'ai senti une violente décharge de douleur dans ma hanche, alors je me suis rassise. Hm.
Ça m'embête de l'admettre, mais je sens que forger va être un poil compliqué pour moi. Surtout si je ne veux pas flinguer les soins que m'a apportée Keiko... Et j'avoue ne pas être d'humeur à subir des remontrances de la part de cette médecin. Ce serait Red, à la rigueur, je dis pas mais... Red... Je ne l'ai même pas revu depuis qu'on a tué Teach. Et rien que d'y penser, ça me rend franchement morose.

Je lui ai dis que je l'aimais, que je croyais en lui. Je me suis sacrifiée face à Teach pour lui et... Rien. Mais c'est peut être mieux ainsi. Comme ça je pars en me disant que j'aurai tout fais pour lui, sans aucun regret à avoir.
Si seulement ça suffisait...

Mais je ne suis pas là pour penser à Red, et le temps de ma réflexion je me rend compte que le révolutionnaire à déjà tout installé et même sorti les deux morceaux de métal et me dévisage d'un air perplexe.

- Désolé... Je pensais à autre chose... Je crois que j'ai bien besoin de me vider la tête en forgeant mais... Je suis pas sûre de pouvoir manier le marteau dans mon état. Je laisse un rictus dessiner mon visage... L'ironie de la situation me rendant encore un peu plus aigrie, mais à quoi bon, hein ? Du coup, dis moi juste si tu as besoin de mes nuages pour refroidir toi ou le métal et je t'aiderai...

Ça sera déjà mieux que rien, n'est ce pas ? Et puis avec un peu de chance, les bruits du marteau sur le métal m'aideront à m'évader dans un monde sans peine. Et surtout sans Red.


Forger au coeur d'un volcan 1425067977-izya-sflagopr Forger au coeur d'un volcan 1465207581-signizya Forger au coeur d'un volcan 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-
Wouah, l’air frais généré par Izya était tellement agréable que j’aurais bien demandé qu’elle recommence, mais la claque de l’air chaud qui reprend ça place est presque pire. Je pense qu’il va falloir faire des pauses pour laisser le temps à mon corps de refroidir réellement.

« Ce que je veux faire ? Ho, dans un premier temps juste forger dans la lave d’un volcan. Vu le morceau de métal, je vois bien une dague ondulée, plus un ornement qu’un outil de morts je dirais. La deuxième chose, c’est un secret. Huhu ! »

Quand je lui tendis le deuxième morceau d’acier, elle sorti de sa rêverie.

« C’est dommage que tu ne puisse pas forger avec moi. En plus j’espérais pouvoir observer ton style et je l'avoue copier tes astuces pour utiliser au mieux le volcan. Du coup, toi qui as déjà fait ça, tu aurais des astuces pour moi ? »

Un léger silence gêné passa, mais je le brisai bien vite.

« Si tu ne veux pas partager des secrets de familles, je le comprendrais très bien. »

Avant même qu’elle ait pu répondre ou que j’ai pu m’approcher de la lave, mon Den Den Mushi sonna.

« Pululu, pululu, Moshi, moshi ? »
« Yuki ! Vous êtes où ? Je ne trouve pas ta putain de grotte. »
 « Attends, je sors te faire signe. Mais fait déjà demi-tour, je sens que ton aura va dans le mauvais sens. »
« Tu ne vaux pas mieux que Bouly parfois tu sais ? »
 « Tu veux dire que je suis génial, c’est ça ? »
« Aller, vient me chercher, on a tout ton barda pour faire ton granite marin. »

Ils boudaient tous quand ils arrivèrent. D’ailleurs après un mis les deux pieds de la grotte, posé ce qu'ils apportaient, Krishna et Engelo décrétèrent que ça avait beau être joli, il faisait bien trop chaud pour eux et qu’ils retournaient au Divergence.

Viktor lui s’activa pour assembler tout son barda à l’entrée de la grotte. Je voulus lui donner un coup de main, mais j’étais dans ses pieds, alors il me renvoya forger dans la lave. Pendant ce temps-là, il assembla le four, transforma de la roche volcanique en réfractaire. Il installa le petit ventilateur et la sonde de température pour pouvoir réguler la température. Ensuite il dut s’enfoncer un peu plus dans la grotte, pour s’approcher de la source de chaleur. Puis dieu seul sait comment, il récupéra la chaleur de la lave pour la transmettre au four. Apparemment ce n’était ni facile, ni pratique, car avant qu’il ne me dise que c’était, j’eus droit à tous les noms d’oiseau.

« Voilà ! Ça devrait marcher. Comme je te l’ai déjà dit, ça devrait mieux marcher avec un foyer de charbon. Mais nom, monsieur voulait faire ça avec de la lave c’est tellement plus cool. Heureusement que je suis génial. Tu as une vanne pour régler le débit de lave dans ton four. C’est diaboliquement ingénieux, mais pour la précision on repassera. »

Sur ce, il sortit prendre l’air, mais resta pas trop loin, car il voulait surveiller sa création. Je senti lors le regard interrogateur de la dragonne dans mon dos. Elle n’était pas née de la dernière pluie. Elle allait bien vite comprendre ce que j’allais faire, autant lui dire la vérité. Je sortis alors l’un des deux morceaux de menotte en granite marin de mon sac. Je lui montrai mi-intimidé, mi-excité.

« Je vais tenter de reforger du granite marin. Huhuhu ! Les premières étapes sont longues, donc je pense que l’on pourra faire la dague en parallèle. » Dis-je en enfournant mon précieux butin.


Forger au coeur d'un volcan 229f206b0ad68563dc50c5d95741feb2Forger au coeur d'un volcan Kuroko.no.Basuke.600.1903798 Forger au coeur d'un volcan Steamp10
"C'est en forgeant que l'on devient forgeron, c'est en voyageant que l'on se forge un nom"
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-terminee
- Du Granit Marin ?

Réflexe de forgeron oblige, quand on me tend un morceau de métal un peu original sous le nez, forcément, je tends la main pour le prendre... Erreur fatale ! A peine je touche ces menottes que me voilà prise de vertige, suffisamment pour me faire perdre l'équilibre de mon siège qui disparait aussitôt le contact fait et me fout au sol dans un cri de douleur et de rage.

Parce que oui, comme une tartine qui tombe toujours du côté de la confiture, moi je suis tombée sur le côté de ma hanche cassée. Le temps de m'enflammer de ma propre stupidité, de pester comme un charretier et de me calmer sous le regard à la fois gêné et un peu apeuré du révolutionnaire, je me recrée un nuage et m'impose une distance de sécurité avec l'objet de mort.

- Désolé... J'avais complètement oublié les propriétés machiavéliques de ce... truc. Je crois qu'il vaut mieux que je te laisse le gérer...

Essuyant la sueur de mon front moins du à la chaleur qu'à la douleur, je m'approche finalement vers le four construit sur mesure pour l'occasion tout en détaillant un peu sa conception. J'ai bien suivi ce qu'avait dit l'ingénieur à son sujet, et je dois dire que je suis sacrément impressionnée par la chose.

- Sinon, c'est pas tant que je ne veux pas te révéler mes secrets que je les cherchais... Tu sais, c'est mon père qui m'a tout appris de la forge et je n'ai jamais eu l'occasion de côtoyer d'autres forgerons donc je ne sais pas tellement comment font les autres... D'autant plus que j'ai un caractère "irascible" comme disait mon père. Quand je me plonge dans la forge, j'en oublie tout le reste : les murs, les gens, les liens... Bref, j'entre dans un état de transe où il n'y a plus que moi et mon œuvre. A telle point que je perçois le moindre bruit, la moindre interruption comme une véritable agression dans mon univers...

Et je réponds à chacune de ces agressions par de la violence pure... Violence que je ne contrôle pas vraiment mais ça, je suis pas certaine que j'ai envie qu'il le sache.

- Après, ce que je peux te dire pour ce que j'ai découvert en forgeant avec de la lave, c'est que la chauffe est extrêmement plus rapide. Avec, il n'est pas vraiment question de gérer plusieurs chauffe en même temps, ce serait un coup à perdre totalement l'un des morceaux en incandescence. Mais ça, c'est quand on a juste de la lave pure et dure... Avec cette machinerie, je suppose qu'il doit y avoir moyen de mieux gérer la chose.

Je me retourne alors vers Yukikurai.

- Je t'ai proposé de t'aider et à défaut de pouvoir véritablement façonner le métal, si tu veux, je peux gérer les temps de chauffes de tes différentes pièces. Bon, évidemment je prendrai des pincettes avec ton métal démoniaque... Et j'espère que tu ne comptes pas l'utiliser contre moi...

Rien que de repenser à la sensation de faiblesse que j'ai eu en l'effleurant, j'en ai des frissons partout.


Forger au coeur d'un volcan 1425067977-izya-sflagopr Forger au coeur d'un volcan 1465207581-signizya Forger au coeur d'un volcan 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-
Oh, purée comment elle vient de se vautrer comme une merde. Je ne pensais pas que ça marchait si bien, elle doit être déjà affaiblie à mon avis. Je vais faire comme si de rien était, je n’ai pas envie que la dragonne se fâche. Heureusement, elle se remet vite de sa chute, enfin elle reprend contenance et se met à observer le four.

« Bien sûr que non, je ne vais pas l’utiliser contre toi. Puis, tu sais, je ne suis même pas sûr que mes informations soient bonnes et que j'arriverai à en tirer quelque chose. »

« Sinon… euh… je n’avais pas en tête de forger ma dague avec le four. Je veux la plonger dans la lave comme un sauvage, ne faire qu’un avec la montagne et le magma. Allez c’est parti directement sur la lave. »


Je prends ma plus longue pince, j’attrape mon morceau d’acier et je me dirige vers le puits de lave. Si il fait déjà chaud dans la grotte, chaque pas qui m’en rapproche semble doublé la température. A deux mètres du bords, l’air est si chaud que j’ai l’impression que me yeux sont en train de griller. Ce n’est pas très agréable, du tout. La chaleur d’une forge c’est de la gnognotte à côté de ça. Je me dépêche de poser l’acier, puis je recule là où il fait plus tolérable pour moi.

« Hé, mais tu l'as lâché ? »
« Ben oui, pourquoi ? »
« La lave est vivante, elle bouge. Elle peut si l’envie lui prend l’emporter ou l’engloutir. »
« Ho merde. Tu veux bien le récupérer ? Là j’ai trop beaucoup trop chaud. A mon avis, il faudrait qu’on teste ta brise fraîche de tout à l’heure quand je m’approche aussi fort de la lave.
Tu gère la fusion et je forge ? On a une demi-heure avant que je doive changer la température du four. »


Forger au coeur d'un volcan 229f206b0ad68563dc50c5d95741feb2Forger au coeur d'un volcan Kuroko.no.Basuke.600.1903798 Forger au coeur d'un volcan Steamp10
"C'est en forgeant que l'on devient forgeron, c'est en voyageant que l'on se forge un nom"
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-terminee
- Ça marche.

M'approchant de la faille de lave toujours en restant assise sur mon nuage, je me penche en avant et récupère le morceau en fusion en faisant fi des précaution d'usage. Chose rendue possible grâce à mes gènes maternelles qui font de moi un être tout à fait incramable. Mais évidemment ce n'est pas le cas du révolutionnaire forgeron présent avec moi, donc je ne lui envoie pas le morceau de métal en fusion dans une passe remarquable, préférant me déplacer en faisant flotter mon nuage jusqu'à son enclume.

- A toi la main !

Et le voilà entrain de commencer le long travail de modelage. Enfin long, façon de parler, rapport qu'avec la chaleur du métal apporté par le magma, celui ci est encore plus malléable que s'il avait été chauffé dans une forge classique. Et pendant qu'il modèle, je fais en sorte de lui remplir un seau d'eau en créant des nuages de pluie. Et finalement, cette entreprise est bien plus compliquée que je l'aurais cru : il faut dire que dans un volcan, même si nous sommes loin du cœur de celui ci, l'atmosphère n'est pas vraiment propices aux averses...

Il nous faut quelques répétitions pour que notre duo se mette correctement en place. Mais assez vite, nous trouvons notre rythme et réussissons à travailler en synergie.

Vient alors enfin le moment de s'occuper des fameuses menottes en granit qui ont pris tout le temps de chauffer doucement dans le four prévu à cet effet sous différentes températures.

- Dis, le granit marin, tu en as déjà façonné ou c'est la première fois ? C'est vraiment nécessaire toutes ces chauffes différentes ? On pourrait pas juste le jeter dans la lave et attendre qu'il entre en fusion, comme tout métal qui se respecte ?

Je suppose que c'est là où nos savoirs divergent. Moi, le granit marin, ça ne m'a jamais intéressé et maintenant que j'ai eu l'occasion d'y toucher je dois dire que j'ai plutôt envie de fuir cela comme la peste...


Forger au coeur d'un volcan 1425067977-izya-sflagopr Forger au coeur d'un volcan 1465207581-signizya Forger au coeur d'un volcan 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-
« C’est la première fois que je tente cette méthode-là. Tu vois, il me reste à peine moins de la moitié de ma paire de menotte, c’est parce que j’ai fait des tentatives. J’ai tenté de le forger de manière classique, mais je n’ai jamais réussi à la rendre rouge et malléable. J’ai essayé de le chauffer plus fort et plus longtemps, ça marche pas. J’ai même essayé de le chauffer moins fort que pour l’acier classique. Je n’ai pas réussi à trouver le point de fusion. »

« A cours d’idée, on a monté une opération et j’ai fini par rendre une petite visite sur G11 pour récupérer leur savoir-faire. Si les informations récupérées sont correctes, ce que l’on va découvrir aujourd’hui, je devrais arriver à forger le granite. Et quand la marine s’en rendra compte, je risque d’être encore plus recherché que toi. Huhuhu ! Enfin, si c’est possible. »

« Pour quelqu’un de l’ombre comme moi, ce n’est pas une perspective des plus réjouissantes. »


Nous continuâmes ainsi durant les quatre premiers paliers, diminuant successivement la température dans le four toutes les trente minutes. Pendant ce temps on forgeait la lame que j’avais en tête. A cause de la recette tarabiscotée du granite que je suivais ou bien à cause de mes émotions fluctuantes après toutes ces épreuves, la lame avait plus de courbe que ce qu’il était nécessaire. Chaque creux, chaque courbe demandaient un passage dans la lave avant de le travail sur la partie arrondie de l’enclume. Après deux heures j’étais mort de chaud.

« La prochaine étape dure une heure. On va faire une pause et sortir de la grotte. Malgré ton aide, je crois que j’approche de la surchauffe. Il faut que je refroidisse en profondeur. »

Nous sortîmes et le grand air me fit le plus grand bien. J’étais à deux doigt de la surchauffe. Pourtant, je pensais être habitué à la chaleur, moi qui forgeait régulièrement. Mais en fait, là c’était comme rester en permanence à un mètre du foyer. Ce que je ne faisais bien sûr jamais. Comme tout le monde je m’éloignais dés que c’était possible.

Izya refit le coup du nuage et remplis un récipient dans lequel je bus avidement.

« Dis, ça c’est un pouvoir lié à ton fruit du démon ? C’est bien pratique en tout cas. Est-ce possible que j’ai croisé des gens capables de faire des choses similaires ? »

Si c’était une faculté de son fruit du démon en plus de voler et de cracher du feu, enfin, je ne suis plus sûr si elle crache du feu, elle avait mangé un fruit conférant un sacré package d’avantage. Cependant, lors d’un assaut de transport de prisonnier, il me semblait avoir vu un type au cheveux vert faire des choses semblables.


Forger au coeur d'un volcan 229f206b0ad68563dc50c5d95741feb2Forger au coeur d'un volcan Kuroko.no.Basuke.600.1903798 Forger au coeur d'un volcan Steamp10
"C'est en forgeant que l'on devient forgeron, c'est en voyageant que l'on se forge un nom"
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-terminee
Je souris aux remarques de ce pauvre Yukikurai en nage à cause de la chaleur ambiante tandis que pour ma part, je me sens si bien dans cet environnement. Pour dire, je n'ai même plus mal du fait de ma chute. Mais je sais que ma hanche n'est pas guéri pour autant et je reste bien sagement sur mon nuage de peur de ralentir mon processus de guérison qui semble plutôt bien engagé.

Alors quand on finit par sortir de la grotte, je reste près de l'entrée, profitant encore de la chaleur qui s'en dégage tandis que je regarde l'atout de la révolution reprendre contenance.

- C'est lié à mon fruit oui. Il semblerait que le dragon soit un maître de l'art de la météorologie, peut être même qu'il est le tout premier à avoir développé cet art, qu'il aura alors transmis aux anges, et notamment ceux de Weatheria pour ne citer qu'eux. Je ne sais pas si ça te parle ?C'est une île céleste, une autre de mon royaume mais pour des raisons évidente j'évite de le crier sur tous les toits. Ils ont un statut d'indépendant aux yeux du Gouvernement Mondial, ce qui leur permet d'aider les peuples qui ont des problèmes de météo comme de la sécheresse ou des inondations à cause de fortes pluies... Bref, si cette science t'intéresse elle est accessible à tout le monde, et plutôt très pratique comme tu veux le voir. Bon, tu ne pourras pas faire ce type de nuage qui est une particularité du dragon... Je tapote le nuage orange sur lequel je suis installée. Mais à par lui, tu pourras maîtriser tous les phénomènes climatiques : du courant d'air au nuage de foudre... Si tu veux, j'ai fais construire une école pour répandre cet art, et je peux dire aux professeurs de te faire une formation accéléré.

Oui, il y a des gens comme les scientifiques de Weatheria qui sont clairement qualifié pour apprendre aux gens comment contrôler le climat, alors autant qu'il aille là bas... Parce que je ne saurais clairement pas le transmettre. D'autant plus que j'utilise les pouvoirs de mon fruit pour le faire, et non la maîtrise d'un objet, ce qui rend ma maîtrise légèrement différentes de celle des autres...

- Mais cette science me semble peu de chose part rapport à ce bout de métal qui chauffe lentement dans le four... C'est quand même fou à quel point un objet peu me sembler terrifiant. Et ça l'est d'autant plus quand je me souviens qu'il y a quelques années, j'aurai préféré me couper une jambe plutôt que de manger un fruit du démon... Et maintenant, la simple idée de perdre mes pouvoirs me donne des frissons. Comme quoi, il semblerait que rien ne soit immuable finalement...

Et peut être qu'un jour j'arriverai finalement à oublier les sentiments que j'éprouve pour Red, tout comme j'ai oublié ceux pour Léo, et ceux pour mon rêve de traverser les mers à la nage.

Qui sait ce que l'avenir me réserve encore...

- Ça va mieux ? Tu te sens d'attaque pour t'y remettre ?


Forger au coeur d'un volcan 1425067977-izya-sflagopr Forger au coeur d'un volcan 1465207581-signizya Forger au coeur d'un volcan 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-
Être en bon terme avec la reine de plusieurs iles célestes, ce n’était pas prémédité, mais c’était clairement une bonne opportunité. Je le sentais au fond de moi, les mésaventures lors de la fuite de G11 l’avaient gravé profondément dans mon esprit. Si la valeur de ma prime côtoyait celle des plus grands pirates, moi j’avais coché toutes les cases pour qu’ils m’envoient leurs meilleurs assassins, pas l’amirauté, pas de flottes aux trousses, des tueurs discrets et silencieux. J’allais devoir fuir et me cacher par moment, c’était une certitude pour moi. Et la perspective d’être bien accueilli dans les îles célestes me semblait un cadeau bien généreux de sa part. Devais-je lui dire la vérité ? Que si je venais j’amènerais sans doute les problèmes avec moi.

« Je serais ravis de me rendre sur Weatheria, mais je pense que Viktor sera plus enclin que moi à apprendre cette science. Ce serais la première fois que je vais sur une ile céleste. Rien que le fait de voler jusque là est des plus enthousiasment. Par contre, je préfère te prévenir qu’il y a de forte chance que je sois en cavale à ce moment-là ».

Je bus de nouveau. Puis je me levai et offrit le plus de surface possible de mon corps au vent léger qui me faisait tant de bien. J’avais bien refroidi, on pouvait y retourner.

« C’est bon, on peut y retourner.
Tu sais, je pense que ce l’on ne comprend pas nous semble toujours un peu magique. Toi dompter la météo, c’est devenu une seconde nature. Pour moi ça semble magique presque irréelle. C’est parce que je l’ai vu que je sais que c’est réel. Quand au pouvoir du granite, même si j’arrive à le forger, le mystère restera entier. Pourquoi fait-il cet effet au détenteur de fruit du démon, ça reste de la magie comme les fruits en fait. »


En me rapprochant de la lave, je tentai de générer moi-même du froid grâce au Ice Heart. Si j’arrivais à produire une aura froide toute autour de mon corps, je pourrais me protéger de la chaleur. Cependant, il fallait que j’effectue certains mouvements pour générer le froid. Du coup, je ne savais pas m’en couvrir comme une cape. J’essayai deux minutes, mais je ne parvenais pas étendre le froid générer sur mes bras ou mes jambes. J’avais donc chaud partout et frais aux membres, pas une sensation très agréable. Surtout que cela me fatiguait davantage.

Nous retournâmes à la forge en attendant de changer une dernière fois la température.


Forger au coeur d'un volcan 229f206b0ad68563dc50c5d95741feb2Forger au coeur d'un volcan Kuroko.no.Basuke.600.1903798 Forger au coeur d'un volcan Steamp10
"C'est en forgeant que l'on devient forgeron, c'est en voyageant que l'on se forge un nom"
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-terminee
- En cavale, on l'est tous... De toutes façons les anges de Weatheria savent que leur statut de simple île indépendante ne durera qu'un temps. Un jour, ils finiront par être attaqué, que ce soit par des pirates avides de leur savoir, ou le gouvernement souhaitant contrôler leur science... J'ose espéré pour toi que ceux qui les attaqueront les premiers ne seront pas la révolution, mais cela ne m'étonnerait pas que certains extrémistes de ton groupe veuillent aller jusque là. Reste à savoir quand cela se produira. Dans deux semaines ? Cinq ans ? Dix ans ? Allez savoir. Mais à ce moment là, j'y retournerai. Qu'importe la distance, qu'importe le danger, un seul mot de leur part, une seul information fuitant dans les journaux et je volerai sans relâche jusqu'à les rejoindre pour les sauver.

Alors ne t'en fait pas trop va. Mais tu sais, si tu t'inquiètes, n'hésite pas à passer voir Reyson, ou plutôt à te rendre sur Armada si la moustache ne te sied pas. Dans son cadran, la mascarade, tu y trouveras des vendeurs de ses hormones qui te permettront de changer temporairement ton apparence, et ainsi passer inaperçu aux yeux de ceux qui te traquent.


Quand j'y pense, je me dis qu'on est quand même sacrément bien lotie à Armada. Entre les hormones de Reyson, la protection du nouvel Empereur Red, mais aussi tous les marchands et bien évidemment ce scélérat d'Abbé qui peut soigner n'importe quel blessure à condition d'être encore en vie... Ahlala, et dire que je vais devoir quitter tout cela.

Tout cela, tout ce que j'ai construit là bas depuis le commencement, depuis la sortie des navires de Tortuga, depuis l'attaque des chasseurs de primes, des Poings Divins et tant d'autres... Armada. Mon chez moi.
Mais aussi celui de Red.
Et celui de Jeska maintenant.

Je me tourne vivement vers le volcan tandis que le révolutionnaire m'annonce être prêt à reprendre, m'enfonçant vers la lave, vers la chaleur qui apaise mon corps et mon cœur à deux doigts de craquer, encore.

J'ai tellement envie de crier, de hurler toute ma colère, ma rage, ma tristesse dans cette grotte et en même temps, je me l'interdis. Pourquoi ? Parce que Yukikurai est là, parce que je ne souhaite pas craquer devant cette personne que je ne connais à peine. Alors, lentement, je souffle pour reprendre le contrôle de moi même, me perdant dans la contemplation du magma qui serpente le long de la paroi rocheuse.

Et finalement calmée, je rejoins rapidement l'atout, fin prête à l'aider dans sa tâche qui semble bien compliqué.


Forger au coeur d'un volcan 1425067977-izya-sflagopr Forger au coeur d'un volcan 1465207581-signizya Forger au coeur d'un volcan 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-
Sa réponse me rassura. Je n’étais pas le seul à fuir. Je n’étais pas le premier et je ne serai pas le dernier. Par conséquent des moyens de fuir, de se cacher, de changer d’apparence existerait toujours. Je notai d’ailleurs que les hormones de Reyson qui a participé à la dernière bataille pourrait être fortement utile.

La lame prenait forme et j’avais l’impression que la couleur et la texture de la lave s’y imprégnait. Cela donnerait assurément quelque chose de stylé, mais j’avais peur pour sa résistance. La dragonne aurait peut-être la réponse.

« Dis, Izya. Quand on forge aux charbons, des particules de carbones pénètre la lame et participe à sa qualité finale. Quand est-il quand on forge dans la lave ? Sais-tu quels éléments diffusent à l’intérieur ? Il n’y a pas de risque que cela nuise à la qualité de l’arme ? »

Ces questions techniques nous accaparèrent tellement que je ne me rendis pas compte que la lave avait fini par faire fondre la vanne, déversant le débit maximum dans le four. La température n’était plus du tout la bonne. Quand je m’en rendis compte le four était remonté à sa température maximal. Ça ne présageait rien de bon. Près de quatre heures de travails pour rien. Désespéré, j’appelai Viktor qui prenait l’air à l’extérieur de la grotte, même à l’entrée de la grotte la chaleur était trop intense pour lui.

« Viktor, viens vite ! Je crois que le four est cassé ! »
« Bordel tu es sérieux Yuki ? »
« Oui regard. La température est trop haute. Je n’ai pourtant pas augmenté la température. »
« Merde ! Regarde la vanne à lâcher. Le débit de lave n’est plus régulé. Attends, je vais boucher l’entrée du canal.
Voilà qui devrait faire l’affaire. Qu’est-ce qu’on fait ? Je remplace la vanne ? »

« Je n’en sais rien. »
« On peut sauver la prod ? »
« Je n’en sais rien, je n’ai jamais mené un processus à terme. Je dirais que non, sinon, ce ne serait pas si dure et si jalousement gardé. Je vais déjà regarder à quoi ressemble le morceau. »

Le granite était devenu fort noir et il semblait pulvérulent. Lorsque je l’attrapai avec ma pince, un gros nuage de poussières se souleva et tomba dans les restes de lave sous le four. Le morceau semblait beaucoup plus petit maintenant comme s’il avait rétréci.

« Bordel. Je crois que c’est mort. »
« Heu, Izya. Je pense qu’il n’y a plus de granite dans le morceau. Tu voudrais bien le prendre en main et me dire, si j’ai vraiment réussi à rater à ce point-là ? »


« Bon Viktor, il me reste encore de quoi faire une prod, mais faudra pas se planter demain. »
« Alors on l’a fait au charbon comme je te le proposais ? »
« Oui, bien sûr. Tu peux déjà travailler sur le four, moi je vais finir de forger ma lame. »


Forger au coeur d'un volcan 229f206b0ad68563dc50c5d95741feb2Forger au coeur d'un volcan Kuroko.no.Basuke.600.1903798 Forger au coeur d'un volcan Steamp10
"C'est en forgeant que l'on devient forgeron, c'est en voyageant que l'on se forge un nom"
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-terminee
- Hm...

Est ce que j'ai vraiment envie de reprendre ce morceau de granit marin en main ? Non. Clairement pas. Mais bon, quand on est prêt à aider des amis, on est aussi prêt à quelques sacrifices hein ? Du moins, tant qu'on y est préparé.

- D'accord.

Mais avant de récupérer le morceau de métal noir et encore fumant, je descends de mon nuage et m'appuie sur une des parois de la grotte pour soulager ma hanche convalescente. Là, mon nuage toujours présent à côté de moi, je tends la main dans la direction des révolutionnaires et attends que l'un des deux se décident à venir déposer la kryptonite des mangeurs de fruits du démon au creux de ma paume.

Et malgré son aspect carbonisé, l'effet est immédiat : dès lors que le métal noirci me touche, mon nuage disparaît instantanément, preuve irréfutable que ses propriétés sont toujours là. Cependant, l'effet est clairement différent de tout à l'heure : je ne me sens pas du tout affaiblie. J'ai simplement perdu mes pouvoirs.

- Il semblerait que tout ne soit pas perdu... D'ailleurs... Regarde.

La roche dans mes mains est encore fumante et le noir semble s'effriter rapidement, laissant des traces de suie sur mes paumes. Et en frottant un peu, on découvre alors le cœur de cet objet. Un cœur encore rougeoyant et malléable que je n'ose toucher.

- La croûte de brûler à dû protéger le cœur. Je pense que si tu te dépêches, tu dois pouvoir en faire quelque chose d'utilisable.

Je boitille alors jusqu'à l'enclume et pose le morceau de métal dessus tout en frottant rapidement pour enlever le cramé. Et une fois débarrassé de ce machin, je me rends compte que je ne peux toujours pas faire apparaitre mon nuage... Faut croire que cette croûte de brûlé qui a sali mes mains est encore assez puissante pour m'enlever les pouvoirs de mon fruit... Quelle plaie.

Pestant intérieurement tout en m'éloignant du forgeron qui se met à l'œuvre, je boite jusqu'à la sortie de la grotte où j'ai rempli plus tôt un seau d'eau pour désaltérer les gens qui m'accompagnent. Le retrouvant, j'y plonge mes mains pour bien les laver, frottant avec vigueur tout en pestant contre cette horrible chose jusqu'à ce qu'enfin je puisse refaire apparaître mon nuage... Une entreprise qui me prend bien quelques longues minutes avant d'enfin pouvoir revenir dans la grotte sur mon petit nuage.

- Alors ? Tu as pu en faire quelque chose ? Ah et par rapport à ta question tout à l'heure : en forgeant dans la lave, ce n'est pas du carbone qui vient solidifier le métal, mais directement des particules de roches volcaniques fondue. Cela donne souvent des reflets très intéressant au création, en plus de leur offrir une certaine légèreté et souplesse qui est propre à cette méthode.


Forger au coeur d'un volcan 1425067977-izya-sflagopr Forger au coeur d'un volcan 1465207581-signizya Forger au coeur d'un volcan 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-
Je fus tout surpris quand la reine céleste déposa le petit cœur rougeoyant sur l’enclume. J’étais tellement persuadé qu’elle allait me dire que ça ne lui faisait rien du tout qu’il me fallut presque le temps qu’elle mit pour sortir de la grotte avant de me mettre en action.

Avec une brosse, je retirai un maximum de la poussière qui restait. Au vu de la quantité de ce qu’il restait mes mains se mirent à travailler toutes seules. Elles reproduisirent le travail effectué à mainte reprise quand je travaillais dans la petite bijouterie sur Inu Town. J’aplatis la bille incandescente en un ruban. Ensuite je le recourbai sur l’extrémité pointue et arrondie de mon enclume. Grâce à la chaleur de la grotte ou bien parce que le granite refroidit moins vite, je réussis à forger un anneau tout simple en une fois.

Le temps qu’elle se lave les mains, j’avais fini. J’avais fait drôlement vite ou bien elle avait galéré à se laver les mains.

« J’ai su en faire une jolie petite bague. Regarde! J’espère que je me souviens encore parfaitement de la taille de mes doigts par contre. Car je ne pense pas que j’aurai la possibilité de la retoucher facilement. »

Je regardais l’anneau, comme si c’était mon précieux. J’en oubliais presque ma dague. Heureusement, son discours sur les propriétés des lames forgées dans la lave me rappela qu’il fallait que je la finisse.

Nous finîmes la dernière courbe, puis j’affinai le tranchant et la pointe pour ne pas passer des heures à devoir polir et dégrossir. C'était long et chiant, avouons-le. Je préférais devoir poncer le moins possible. Il était toujours plus facile de travailler le métal avant sa trempe qu’après. D’ailleurs, on allait tenter quelque chose.

« Dis, est-ce qu’on pourrait tremper la lame dans de la neige ? La trempe risque d’être un peu fort violente, non ? Si tu me dis que c’est une mauvaise idée, on fera autrement. »
« Ho et si tu as besoin d’aide je peux t’aider à générer du froid, car il fait quand même drôlement chaud. Ou juste maintenir le froid pendant que tu chauffe la lame au rouge une dernière fois. »


***

Une fois cela fait, nous examinâmes la dague d’une quarantaine de centimètre au reflet de volcan.
Forger au coeur d'un volcan B1c6dcbcde7fb5353553d0d67f2269a6

***

« Est-que tu accepterais que je te touche avec la bague pour voir si ton nuage disparaît toujours ? Un contact rapide. Allez ! Regarde, elle me va bien en plus. C’est juste encore un poil chaud. Huhu ! »


Forger au coeur d'un volcan 229f206b0ad68563dc50c5d95741feb2Forger au coeur d'un volcan Kuroko.no.Basuke.600.1903798 Forger au coeur d'un volcan Steamp10
"C'est en forgeant que l'on devient forgeron, c'est en voyageant que l'on se forge un nom"
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-terminee
    Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum