Le deal à ne pas rater :
SITRAM – Batterie de cuisine 15 pièces – Inox
63 €
Voir le deal

Forger au coeur d'un volcan

Comment en étions-nous arrivé là, encore ? Les membres du Divergence, derniers révolutionnaires sur Treize fouillant ce qui n'avait pas été détruit ou brûler.

Mon adversaire vaincu, les choses avaient commencé à aller mieux pour nous. Un certain effet boule de neige s’était mis en place. La première garde des esclavagistes avaient pris chère. De notre côté, nous avions subi des pertes également. Malgré ce que j’avais dit, les gens mourraient quand même sans mon consentement. C’était des déclarations utopistes, mais elle m’avait fait du bien. Espérer avoir un réel contrôle de la bataille qui se déroulait était de la folie, mais j’en avais eu besoin. En tout cas, sous mes yeux, j’avais décidé de la vie ou de la mort des gens. Par contre quand j’écoutais mon mantra, je voyais que je n’avais aucune prise sur les évènements. Ah oui, j’oubliais, l’effet boule de neige. Les esclaves libérés étaient venus grossir nos rangs, compensant nos pertes. Les nouveaux guerriers, en plus d’être plus nombreux que ceux que nous avions perdu dans la bataille, étaient ivres de vengeance. Ils se battaient pour se venger, pour se sentir libre. Ça n’avait été qu’une question de temps avant que cela ne se transforme en un véritable raz-de-marée de mon côté.

Si de mon côté les choses avaient semblé bien se passer. Du côté de la tour prise d’assaut par les autres ça avait été une autre paire de manche. Un grondement suffisamment fort pour l’entendre par-dessus le vacarme des combats avait retenti. Observant la scène, j‘avais d’abord cru que mes yeux me jouaient des tours. L’édifice se déplaçait lentement mais surement. Dans quel but ? La fuite ? La destruction ? Les deux ? Mystère ! Il avait fallu que j’ai Viktor sous les yeux, sinon il aurait voulu allez voir part quel prodige, cela avait été possible. Car, il y avait de forte chance que cela ait été l’œuvre du savoir-faire d’en marche. Et construire un château ambulant à des pattes qui crachait de la fumée, ça l’aurait d’office intéressé. S’il s’était rendu compte que c’était mécanique, j’aurais été mal barré. Heureusement, nous avions été fort occupés.

Pour cause, nous avions dû essayer de contrôler le raz-de-marée. Ça avait été une tâche impossible. J’avais donné des ordres pour que la révolution s’érige en digue pour contrôler et gérer la poussée des flots, mais ça avait été vain. Certains esclaves avaient été tellement corrompu qu’ils n’avaient aspiré qu’à reproduire les atrocités de leurs anciens maitres. Tenter de les raisonner n’avait servi à rien. Le plus efficace avait été de les guider vers les pirates de Teach. Nous avions rapidement dû changer de plans tant la force du flot de haine avait été grand. Dans ces cas-là, la solution la plus simple était de se laisser porter par le mouvement et de sauver ce qui pouvait l’être.

Nous avions changé de stratégie à peu près au moment où la tour c’était arrêtée écrasant tout un quartier. Nous avions évacué autant de personnes que nous ayons pu. Que ce soit des civils, des anciens esclaves qui voulaient fuir. Je dus parfois tuer un ancien esclave qui s’en prenait à nous ou aux gens qu’on évacuait. Dans la confusion, j’avais glissé à l’oreille des soldats que je croisais qu’ils pouvaient prendre discrètement des biens de valeurs, mais en en laissant toujours pour les esclaves. Ben oui, quoi, l’émeute allait tourner au pillage et à la destruction. Autant remplir un peu les caisses de la révolution. Et mes poches également. J’avais opté pour des bijoux ornés de pierres précieuses, niveau prix de revente, volume c’était le meilleur ratio.

Ce qui avait sonné la fin des civilités, si il y en avait encore, ce fut l’explosion de la tour qui avait répandu des braises en peu partout sur Treize craillant de nouveau foyer. Puis finalement été venu l’ordre de Ragnar de nous replier et de fuir avec les potentielles nouvelles troupes qu’il faudrait trier et former, mais je laissais ça à d’autre. Le feu et le sang avait couvert la retraite de mes camarades, mais j’avais quelque chose d’urgent à faire. J’étais donc resté en retrait.

Bon urgent, ce n’était peut-être pas le terme exact. Il y avait un volcan sur l’ile et j’avais toujours rêvé de forger grâce à la lave d’un volcan. Puis, il était plus que temps que je vérifie, les informations que j’avais récupérée de G11. Pour cela, il me fallait du matériel pas mal de matériel. Je fis la liste de ce dont j’avais besoin et la remis à mon équipage.


Forger au coeur d'un volcan 229f206b0ad68563dc50c5d95741feb2Forger au coeur d'un volcan Kuroko.no.Basuke.600.1903798 Forger au coeur d'un volcan Steamp10
"C'est en forgeant que l'on devient forgeron, c'est en voyageant que l'on se forge un nom"
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-terminee
Lorsque l’aura de Teach avait disparu de la toile de fond, ce fut un soulagement pour tout le monde. Je ne m’étais pas rendu compte de sa présence avant qu’elle ne disparaisse. Pourtant je m’étais servi de mon haki de l’empathie jusque-là et je ne l’avais pas localisé. L’aura de haine qui recouvrait toute l’ile s’était déchiré lors de la mort du Malvoulant. La frénésie avait diminué lors de sa mort et avait pratiquement totalement cessé quand les pirates étaient revenus triomphants des entrailles de l’ile.

J’étais aller chercher mon matériel de forgeron dans le sous-marin. J’avais mon enclume de voyage sous le bras, puis dans un gros sac de voyage, diverses pinces, marteaux et tablier quand je vis Izya un peu loin. Elle avait l’air au bout du rouleau. La victoire aurait dû lui redonner de l’énergie, mais elle semblait ruminer bien des choses. Je m’approchai pour tenter de lui remonter le moral quand je vis une épée à sa ceinture.

« Tiens les dragons utilisent des épées ? Tu t’en sers comme cure-dent ? »

Tentative maladroite de la faire sourire un peu. Maintenant que j’étais à côté d’elle, je perçus toute la qualité de l’arme.

« Une si belle lame à un nom ? »

En posant ma question, j’étais étonné de ne pas avoir vu cette lame dans le recueil des plus belles lames forgée. Rien que la garde semblait être un chef d’œuvre. Pourtant, elle ne me disait rien.


Forger au coeur d'un volcan 229f206b0ad68563dc50c5d95741feb2Forger au coeur d'un volcan Kuroko.no.Basuke.600.1903798 Forger au coeur d'un volcan Steamp10
"C'est en forgeant que l'on devient forgeron, c'est en voyageant que l'on se forge un nom"


Dernière édition par Yukikurai le Sam 7 Jan 2023 - 20:37, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-terminee
Cela fait combien de temps maintenant depuis la mort de Teach ? Quelques minutes ? Quelques heures ? Je ne sais pas. Mais au fond qu’importe, tout ce que je sais, c’est que je voudrais déjà ne plus être là…

Malheureusement pour moi, Keiko qui m’a ramenée jusqu’à la ville de Treize, près de ce gros iceberg encastré dans le port, m’a formellement interdit de partir tant que ma hanche soit disant en miette n’était pas consolidée. En attendant, je dois éviter de me déplacer avec mes jambes, et elle m’a demandé de rester avec elle ce soir.

Pour me soigner ? Non. Bien sur que non. Mon mantra s’est suffisamment développé maintenant pour que je m’en rende compte : sa peur est encore trop grande pour réussir à fermer l’œil sereinement ce soir. Et comme je suis celle qui l’ai sauvée, il semblerait qu’elle est confiance en moi pour la protéger malgré mes blessures.

Et au fond, je crois que cette excuse m’arrange bien pour ne pas partir. Parce que j’ai beau savoir que je le dois, comme en témoigne les marques rouges sous mes yeux : je n’en ai clairement pas envie.

Alors quand, assise sur mon nuage en fixant le vide de mon désespoir une voix m’interpelle soudainement, je souris d’abord de la remarque avant de baisser les yeux au sol avant de répondre avec un faible sourire aux lèvres :

- C’est Argument Décisif, l’une des trois lames ayant été forgée par Bill Trois Marteaux. J’avais Narnak aussi, l’ancien meitou de mon père Tahar. Il ne me manquait que Solution Brutal mais le destin ne m’a jamais permis de croisé sa route… Et c’est maintenant le seul restant à être une création original de ce vieux Bill puisque j’ai décidé de reforger Narnak et Argument Décisif à mon image.

Je dégaine alors la lame de son fourreau pour la présenter au révolutionnaire qui a combattu a mes côtés sur l’Iceberg.

- Et oui, malgré mon fruit je continue d’utiliser une lame pour me battre même si je dois avouer que mon style a beaucoup changé avec. Pour preuve, j’ai choisi de donner Narnak à mon meilleur ami avant de partir et je n’ai jamais réparé mes lames jumelles lorsqu’elles ont été détruites… Mais… Ce fruit a déjà changé tellement de choses dans ma vie, et je crois que continuer de conserver une lame à ma hanche me permet de conserver au moins une bribe de celle que j’étais avant…
Tiens, regardes : j’ai hybridé son métal pour qu’il soit aussi léger d’une plume en plus d’avoir ajouté un mécanisme pour que la lame s’enflamme. Bon, c’était avant que je me rende compte que je peux moi même m’enflammer bien évidement…


Sûrement une autre des capacités bizarres que je tiens de ma mère ange. Après tout, elle m’a léguée mon insensibilité au feu, alors pourquoi pas cela aussi ?


Forger au coeur d'un volcan 1425067977-izya-sflagopr Forger au coeur d'un volcan 1465207581-signizya Forger au coeur d'un volcan 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-
Izya me pris de cours pour le coup. Nous n’avions pas eu l’occasion ou pas pris le temps de discuter du coup je n’aurais pas pu le deviner tout seul.

« Waouh ! Tu as reforgé un Meitou ? Du coup, tu as créé un Meitou ? C’était mon rêve à une époque. Puis j’ai renoncé à la reconnaissance de mes paires. Mais là pour le coup, je veux bien ton avis sur ma première création, Mizuseiseku. »

Je lui tendis mon wakizashi à la lame bleue quand je pris sa création. Comparé à son sabre d’abordage mon arme de prédilection semblait bien mal finie.

« Elle est si légère que j’ai du mal à réaliser que j’ai une arme en main. N’est-ce pas trop léger pour la maniabilité ? J’ai l’habitude d’avoir un certain poids au bout de mon bras. »

« Mon sabre est bien banal comparé au tien. Hormis sa couleur qui la fait sortir du lot, son équilibre n’est pas aussi bon. Mais je suis habitué à ses imperfections. »


Elle avait lâché tellement d’informations folles comme si de rien était que j’avais du mal à répondre de manière cohérente à tout cela.

« Je me rend justement dans le volcan pour forger, tu veux venir avec moi ? J’ai toujours rêvé de forger au cœur d’un volcan. On pourrait en profiter pour discuter un peu technique de forge. Puis, je crois que l’aide d’un ange dragon qui ne craint pas la chaleur sera bien utile pour ça. Enfin, je suppose que si tu génère des flammes, elles ne te brulent pas, si ? En tout cas, ça risque d’être amusant. Qu’est-ce que tu en dis ? Moi en tout cas j’y vais. »

Je lui rendis son arme, récupérai la mienne et me remis en route pour le volcan. Je ne lui avais pas tout dis, mais je n’allais pas crier sur tous les toits que j’allais forger du granite marin. Ce savoir seul suffisait à accrocher une grosse cible dans mon dos, alors moins de gens seraient au courant mieux ce sera. Puis forger le granite serait long et ennuyeux, je forgerai une lame en parallèle.

Approchant du volcan, je fus considérablement déçu. J’avais toujours considéré ce genre de lieux comme sacré, lieux de résidence des esprits du feu, cœur de la terre, le lieu de rencontre privilégié entre le feu et la terre. Et qu’en avait fait le Malvoulant ? Une décharge, sérieusement il y jetait tous ce qui ne lui était utile. Heureusement un violent combat avait rendu un peu de nature brutal à l’endroit.


Forger au coeur d'un volcan 229f206b0ad68563dc50c5d95741feb2Forger au coeur d'un volcan Kuroko.no.Basuke.600.1903798 Forger au coeur d'un volcan Steamp10
"C'est en forgeant que l'on devient forgeron, c'est en voyageant que l'on se forge un nom"
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-terminee
- Oh ? Tu tiens vraiment à te risquer à l'intérieur d'un volcan ?

Sans bouger de mon nuage, étant de toute façon incapable de marcher sans douleur avec ma hanche encore fragilisée, j'use de mon pouvoir pour le déplacer à la suite du forgeron dont l'artisanat semble d'une grande qualité.

- Oui, pourquoi ? Tu t'y connais ?
- Assez. Je possède une forge familiale installée au cœur d'un volcan de mon île natale. Et seuls les membres de ma famille maternelle osait y aller puisqu'ils étaient comme moi immunisé au feu et à la chaleur. Je ne les ai pas connus, mais c'est l'héritage qu'ils m'ont laissée. C'est sympa en vrai, de forger dedans. Enfin pour moi qui adore la chaleur depuis toujours. C'est mon élément, celui dans lequel je me sens véritablement reprendre des forces. Et le calme aussi : j'aime ce calme sans vie qui y règne, où seul les bulles de laves et les échos du métal que l'on frappe rappellent qu'on est toujours bien vivant.
Et c'est aussi là bas que mes ancêtres avaient caché un genre de clé à mon intention, et personne que moi n'avait osé aller la récupérer à cause de l'environnement. Bon après faut avouer qu'ils étaient ni aussi fort, ni aussi endurant que toi donc ça devrait quand même aller ?

- Euh...
- Au pire je te ferai des nuages de pluies ou de neige pour que tu puisses supporté l'endroit.
- Ahah bonne idée ça !

Je souris sous son amusement et son enthousiasme. Et finalement, je me dis qu'aller me ressourcer dans ce volcan en compagnie d'un autre forgeron, ça ne peut pas me faire de mal... Je dirai même que c'est surement ce qui me fera le plus de bien avec tout ce qu'on a vécu, avec tout ce que je ressens dans mon âme qui saigne encore et toujours malgré notre victoire contre Teach.

Dire que je vais devoir partir et abandonner ceux que j'aime... Tout ça parce que je n'arrive pas à contrôler mon cœur, parce que je n'arrive pas à accepter que le bonheur de Red existe sans moi.

Et quand nous arrivons au pied de la montagne volcanique, le spectacle désolant qui s'étale sous nos yeux ne fait que me rappeler mes sentiments qui, malgré leur puissance, sont condamnés à rester figés et ignorer par le reste du monde. Et nous avançons sur la lave refroidit que l'autre nouille d'Aoi a déversée sur le coin. Elle aura au moins fait un truc de bien je suppose, mais clairement, ça ne suffit pas à mes yeux à pardonner son comportement envers Armada.

Lentement et en silence, nous traversons cette nouvelle plaine de terre encore fumante et chaude, moi assise sur mon nuage et lui marchant d'un air décidé vers la montagne qui nous fait face, jusqu'à ce que nous arrivions enfin à sa base.

- Tu veux qu'on cherche une grotte sur le flanc, qu'on en creuse une nous même ou qu'on passe par le sommet ? D'expérience, les volcans sont assez chatouilleurs, donc si on creuse faudra le faire en finesse. Mais avec nos lames ça devrait aller.

Après c'est surtout pour lui que je dis ça. Moi la lave, je sais que j'y survivrai. Mais lui... Je ne sais pas. En tout cas, je le suis.


Forger au coeur d'un volcan 1425067977-izya-sflagopr Forger au coeur d'un volcan 1465207581-signizya Forger au coeur d'un volcan 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-
Waw dans sa famille, ils avaient une forge au cœur d’un volcan. C’est tellement cool. Je me demande de quelle ile, elle vient ? C’est un dragon, elle vient d’une ile avec des dragons du coup. Mais non, je suis con, c’est son fruit du démon ça. Par contre elle a des ailes d’ange, si je ne m’abuse. Une ile céleste sûrement. Bo le plus simple c’est quand même de lui demander.

« Dis tu viens de quelle ile ? Tu crois que je pourrais allez visiter votre forge familiale ? »
- De Stymphale, et en soit j'ai rien contre mais il faut être capable de supporter des chaleurs extrême pour y aller... Donc ça ne dépendra que de toi...

Arriver au contrefort du volcan, je fus déçu. J’avais supposé qu’il me suffirait de trouver une poche de magma et que le tour était joué. En plus des déchets, je pouvais dire qu’il ne faisait pas assez chaud pour ici pour forger.

« Creuser dans un volcan ? Non, non très peu pour moi. Je pensais plutôt à trouver une grotte naturelle ou bien simplement marcher jusqu’au cratère. Je n’ai pas la peau aussi épaisse que toi. Alors je me contenterai de faire fondre le métal dans la lave. Huhuhu !

Continuons à monter et on prendra ce que l’on trouve. »


Je commençai donc à crapahuter en compagnie d’Izya qui se prélassait sur son nuage. Enfin, elle donnait plus l’impression d’être sur une chaise roulante que sur un transat.  Mais ça n’avait que très peu d’importance, car nous continuâmes à discuter tout en montant. Nous étions trop content de pouvoir penser à autre chose qu’à ce qu’il venait de se passer. Nous ressourcer, nous recentrer, c’est ce que nous fîmes à cet instant. Même le silence, ne fut pas gênant. La chaleur de la roche appliquant comme un baume sur notre cœur.

Soudain, nous nous figeâmes pointant le doigt dans la même direction. Était-ce le haki ? Était-ce nos sens de forgerons ? Nous nous le saurons sans doute jamais, mais nous finir par trouver une faille menant sur un puits de lave propre dont la chaleur se faisait ressentir au loin.

« Parfait, je pense, non ? Que nous faut-il de plus pour forger ? »

Plus tard mon den den mushi retentit.

« Mushi mushi ? »
« Yuki, je crois que j’ai tout ce qu’il faut tu es où ? »
« Parfait, je viens de trouver l’endroit parfait avec Izya. »
« Izya ? »
« Tu savais qu’elle était forgeronne ? On va bien se marrer. Rejoins-nous. Tu va jusqu’à la déchèterie puis tu remontes vers le sommet en partant vers l’Est. C’était l’Est Izya ?
Oui c’est ça. Et tu peux mal de rater l’entrée, elle est magnifique. »

« Ok, je rassemble les autres et tout ce qu’il faut et on arrive. »


Forger au coeur d'un volcan 229f206b0ad68563dc50c5d95741feb2Forger au coeur d'un volcan Kuroko.no.Basuke.600.1903798 Forger au coeur d'un volcan Steamp10
"C'est en forgeant que l'on devient forgeron, c'est en voyageant que l'on se forge un nom"
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-terminee
En attendant que ses hommes arrivent, nous décidons d'entrer dans la fameuse grotte qui semble émettre une lumière chaude depuis l'intérieur, preuve incontestable de la présence de lave au fond de ce trou. Ce qui est la raison de notre présence ici.

- Sinon, tu sais que Aoi est toujours sur l'île hein ? Si tu veux juste forger dans de la lave mais que tu ne supportes pas la chaleur du volcan, tu pourras toujours lui demander de l'aide.

Juste ce sera sans moi, parce que j'ai pas envie de la voir pour le moment... Red lui a demandé de l'aide contre Teach, idée que je trouve stupide tant on aurait très bien pu se débrouiller sans elle même si je suppose que ça permettait d'assurer encore plus nos arrières ? Pff, comme si on pouvait compter sur cette traitresse de toute façon.

- Cela dit, personnellement, je préfère l'ambiance d'un vrai volcan.

Avançant lentement dans la cavité rocheuse, nous sommes de plus en plus soumis à la chaleur torride de l'endroit. Et plus il fait chaud, plus je sens mon corps comme soulager de mes douleurs résiduelles des combats. Une sensation de bien être qui me fait aller de plus en plus proche de la lave, jusqu'à finalement trouver une petite faille à même le mur où lézarde directement sur la paroi une petite rivière de magma.

- Ça devrait suffire pour forger. Tu tiens le coup avec la chaleur ?


Forger au coeur d'un volcan 1425067977-izya-sflagopr Forger au coeur d'un volcan 1465207581-signizya Forger au coeur d'un volcan 1lmh
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3825-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3683-