-45%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable LG Gram 17″ Intel Evo Core i7 32 Go /1 To
1099.99 € 1999.99 €
Voir le deal

Karma ou Destin ? ft. Izumi

Après l’effort, le réconfort ! Enfin, c’est bien ce que pensait la belle navigatrice qui avait pris la décision de faire sa part du travail pour son équipage. C'est-à-dire ? Récupérer à juste titre de nombreux butins dans des navires avoisinant celui des Sandstorms. En effet, bien qu’elle n’ait pas fait grand chose durant la grande bataille d’Alabasta, Megumi avait décidé de camper sur le navire en attendant que les choses se calment. Une chose qui malgré tout la perturbait, depuis que sa faux se soit brisée pendant une ancienne rencontre, la navigatrice n’avait plus vraiment quoi que ce soit pour se battre … Enfin surtout pour se défendre vu qu’elle n’était pas primairement une combattante.

Mais là n’est pas le sujet, en tout cas pas encore … Pendant que le brouhaha du festin se passait, Megumi se mit à danser vers un navire étrangé. Celui qu’elle trouvait le plus attrayant et non pas seulement parce qu’il semblait y avoir des femmes qui l’occupait. Elle souhaitait avant tout le parcourir de fond en comble afin de pouvoir dénicher le trésor le plus attirant du lot. Saluant avec le plus beau sourire les quelques matelotes qui étaient restées à bord, Megumi ne laissa pas une seule trace de doute et agît telle une femme bourrée cherchant les toilettes avant de s’enfermer dans une pièce où se trouvaient toutes sortes de matériels de combat. Ren aimerait ceci, pensait-elle en titillant la tête, faisant allusion aux nombreuses armes en tout genre précieusement rangées.  Ajustant sa tenue locale qu’elle avait achetée -volée- dans un shop de Nanohana, elle s’avança au milieu de la pièce avant de se procurer un sac qui trainait dans un placard. La fête dehors battait au plus haut, et cela l’arrangeait plus qu’autre chose. Le bruit pourrait noyer quelconque accident qu’elle pourrait provoquer.

“ Décidément … ” Elle s’exclamait, en regardant ses équipiers danser et s’amuser. Elle prit une longue respiration avant de soupirer. Megumi s’en voulait de ne pas pouvoir autant se battre, elle savait que ça ne posait pas problème à Ren ou Aze’, que ce n’était pas sa fonction principale après tout … Mais s'ils voulaient se diriger dans des endroits plus risqués, être un poids mort n’était pas une option. Surtout si Megumi était responsable de les mener d’un point A à un point B.

Sans attendre, elle se mit à sa propre chasse au trésor, c’était la seule manière qu’elle avait trouvé de contribuer après Alabasta. Peut-être pas la meilleure. Et avant même qu’elle puisse faire une dizaine de pas de plus et distraite par la pensée de son équipage, la navigatrice se buta le pied contre une planche un peu relevée, allant se cogner la tête contre la porte qui lui faisait face. Karma ? Ou destin … Un choc qu’elle n’avait pas vu venir.


Infirmerie de l’Hagame no Nami.

“ Elle se réveille ! ” Annonça l’une des guerrières. En effet, Megumi était allongée dans un lit qui n’était pas le sien. Elle se leva, la respiration accélérée avant de ressentir un énorme mal de crâne … Certainement dûe à la concussion. Ses vêtements aussi étaient différents, elle était vêtue d’une simple robe de chambre, et ses doigts effleuraient un bandeau blanc recouvrant son front.

“ Où suis-je ? ” Demandait-elle, méfiante de ses alentours et des guerrières pirates qui l’entouraient. “ J’étais avec– Et– … ” Elle sentait déjà le bâteau en mer. “ MAIS ! ” Elle se leva, se précipitant vers la fenêtre la plus proche. “ AZE ! ”

“ T’es sur notre bâteau, on se demande même ce que tu fais là ! ” Demandait l’une d’entre elles. Un frisson parcourut le corps de Megumi qui se retourna doucement vers les quelques femmes présentes.

“ Il faut dire que je supporte mal l’alcool … Donc je ne me souviens pas de grand-chose ! ” Elle s’excusa alors, une main derrière son crâne, rougissant car clairement gênée de la situation et espérant que le mensonge passait. “ Ça va faire combien de temps qu’on est parti ? ”

Une demi journée … ? L’annonce lui avait fait tel un choc. Le fait que les Sandstorms soient partis sans elle. Elle ne savait pas comment le prendre. “ Y’a pas moyen de faire demi-tour ? Ou bien de contacter– ”

Et avant même qu’elle ne puisse continuer, une présence entra dans l’infirmerie où elles se trouvaient toutes, une présence qui commandait un certain respect des autres femmes qui se mettaient limite à la saluer en s’inclinant. Megumi plissa les yeux avant de reconnaître Izumi. Enfin, de vue, on espérait juste ne pas se faire décapiter maintenant.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t8689-megumi-grey-ft
  • https://www.onepiece-requiem.net/t8135-megumi-grey
Une passagère clandestine.

Un problème de plus, et une personne, un individu dont elle avait maintenant la responsabilité. L'Iron Fleet venait tout juste de s'allier avec les Sandstorms, et il semblait que des deux côtés il restait des points à travailler. A commencer par la sécurité jusque là irréprochable de sa flotte, d'ors et déjà celles qui étaient de garde avaient été punis. Car si l'incident c'était produit dans un autre contexte, le danger aurait menacé le centre névralgique de la flotte de fer. Et si la demi-géante ignorait comment la vie se passait sur les navires du Sablonneux, à la réaction de sa membre d'équipage l'ambiance semblait dramatiquement opposée du côté du futur Corsaire.

- Megumi Grey, bienvenue au sein de l'Iron Fleet. Un ton neutre et cordial, sortant d'un visage inexpressif. Mes excuses, il semblerait que vous soyez bien loin des votre, la faute est mienne et pour cela pardon. Ce n'était bien évidemment pas la vérité, mais nul besoin de remuer le couteau dans la plaie ou de publiquement l'accabler. Son invité surprise se savait éperdument dans une position délicate, et même si Izumi aurait probablement balancée par dessus bord l'intrue dans d'autre circonstances, le contexte actuel ne lui permettait pas d'offrir autre chose qu'une hospitalité forcée.

- Je crains qu'après que vous n'ayez festoyé avec mes filles à bord de l'Hagane, entre votre "sommeil" et votre réveil trop de temps se soit écoulé. Une pause avant d'hausser les épaules, passant un regard sur l'assemblée. Dehors, retournez à vos occupations. Attendre que la salle se vide, accoudée à une armoire.

- L'Iron Fleet ne déviera pas de sa course, ni de sa destination. Nous faisons voile en direction du Nouveau Monde, nous y retournons pour être plus précis. Alabasta était une occasion unique, qui ne se refusait pas, pour autant la forgeronne ne s'attarderait pas sur la route de tous les dangers. Quelque chose l'attendait, un projet bien plus important à ses yeux que l'attaque d'un pays désertique. Et mes navires n'ont pas vocation à servir de transporteurs, quand bien même vous faites parti de l'équipage de nos alliés.

Une main pour masser ses tempes, l'autre sur la garde de Menteuse, à sa ceinture depuis des années. Il fallait régler ce problème de bouche à nourrir supplémentaire, et renvoyer le vilain petit canard chez lui. En un seul morceau, du moins jusqu'à ce qu'elle ne soit plus sa charge.

- Je vous lâcherai avec vivres et une barque à n'importe quel moment jusqu'à Red Line, en attendant vous disposerez d'une chambre avec toilettes et bain privé. Vous aurez accès à la plupart des pièces, sous bonne garde il serait pénible pour moi et surtout pour vous, de nouveau vous perdre. L'Hagane n'est pas immense, mais assez grand pour receler d'endroits poussiéreux et oubliés. Surtout nos geôles. Elle avait plissé son regard en prononçant le dernier mot.

Car il ne fallait pas non plus prendre la demi géante pour une idiote, passer l'éponge et faire comme si rien n'était arrivé pourquoi pas, mais être assez naïve pour la laisser vagabonder à sa guise certainement pas. Alliée ou non, qu'elle fusse de sang royal ou la promise d'Azeglio c'était du pareil au même.

Les voleurs n'avaient pas leurs place à bord de sa flotte.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t13522-izumi
  • https://www.onepiece-requiem.net/t13445-izumi
Avant tout le mélodrame qu’elle ait pu traverser aux côtés des Sandstorms, la jeune femme avait le privilège de traverser les Blues le plus souvent aux côtés de son père. En effet, un simple marchand comme lui devrait délivrer dans les quatre coins des Blues. Il fut une fois où il voyageait au delà et c’est comme cela qu’il avait rencontré sa femme. La mère de Megumi était selon les dires de sa tante et de son père ; Une femme avec tellement d’ambition, un talent inné en navigation et un caractère des plus vicieux … Probablement parce que lorsqu’elle voulait quelque chose, rien ne pouvait l’arrêter.

Mais tout ça, ce n’est pas comme si Megumi pouvait en témoigner. Après l’avoir porté neuf mois dans son ventre, il ne lui fallut que quelques mois pour prendre ses affaires et partir sans se retourner. Depuis ce moment, aucune nouvelle, pas de lettres ; Aucun signe de vie concret. Est-ce qu’elle lui manque ? A vrai dire, non. Elle n’a aucun lien avec la femme mais c’est ce qui rend son attraction vers la cartographie et la navigation des plus fascinantes. L’envie de suivre ses pas a débuté après avoir découvert son bureau non touché depuis son départ. Une malédiction, selon son père mais aussi une bénédiction de voir Megumi s’épanouir et voir sa femme à travers les yeux de sa fille.

Tout cela pour dire qu’elle se retrouve sur un navire qui n’est pas celui de son équipage et qu’elle ne sait absolument pas où elle se trouve. N’est-ce pas là, une belle ironie? Maintenant face à une femme à l’aura plus qu’imposante, Megumi ne savait plus forcément où se mettre.

“ QUOI ! ” S’exclamait-elle lorsqu’elle entendit Izumi mentionner le nouveau monde. Mais ce qu’elle avait aussi entendu c’était qu’ils étaient alliés et que de manière immédiate, Megumi ne risquait rien. Ce qui la fit soupirer des plus belles.

“ Je veux bien visiter ! Si c’est possible évidemment. ” Elle murmurait, timide. Loin de là l’idée de voler quoi que ce soit désormais, ce serait une mission suicide et elle n’avait qu’une idée : Celle de retrouver les Sandstorms au plus vite. La femme ne fit pas attention à la menace silencieuse de la capitaine de l’Iron Fleet.

“ Par contre, quelque chose que j’ai remarqué et c’est simplement par curiosité que je demande … ” Elle sourit légèrement à la femme, passant les mains derrière son dos. “ Comment cela se fait qu’il n’y ait que des femmes sur ce bâteau ? ” Elle haussa les sourcils, Megumi se mit à s’approcher d’Izumi doucement avant de s’arrêter proche de son lit, inspectant ses alentours une nouvelle fois. “ Où sont passés mes vêtements ? ” Pensait-elle à haute voix.

“ Tant que j’suis là, j’peux servir à quelque chose ! J’suis une superbe navigatrice, si vous en avez be– ” L’expression ferme d’Izumi n’aidait pas du tout au flow de la conversation malgré la taquinerie de la rescapée.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t8689-megumi-grey-ft
  • https://www.onepiece-requiem.net/t8135-megumi-grey
- L'Iron Fleet n'accepte que les femmes, ce n'est pas pour autant que nous sommes opposés à l'idée de s'allier et de collaborer avec. La preuve avec l'alliance avec le futur Corsaire. Je n'étais pas destiné à mener autant de personnes, il y a ce qui semble être une éternité nous n'étions que quelques dizaines. Et aujourd'hui des milliers, demain toujours plus, et plus l'équipage grandissait plus il fallait monter le niveau d'un cran à chaque apparition. Les responsabilités évoluaient en même temps que l'Iron Fleet se transformait surement vers autre chose qu'un simple équipage de pirates, les pillages et les attaques contre des nations ne posait aucun problème à l'Armure. C'était justement ce genre d'attaque d'envergures dont rêvait de réitérer la forgeronne, et précisément pour ça qu'une fois cette île légendaire découverte, et ses filles enfin installées, une promesse remplit que la demi-géante entamerait la prochaine étape d'un projet qui se construisait à chaque instant.

- Suivez moi.

Izumi baissa la tête pour passer la porte de l'infirmerie, et se dirigea à un bon rythme vers les appartements installés à l'arrière de l'Hagane. Une visite ? Pour exposer ses points faibles et donner une carte des lieux à une femme qu'elle avait surprise quasiment entrain de la dévaliser ? Magnanime, pourquoi le signaler à son capitaine quand ce dernier partait sans une de ses membres. La relation et le fonctionnement des Sandstorms lui importait peu, tant que ces derniers répondaient en cas de nécessité absolue.

- A gauche nos salles d'armes, servant aussi de lieux d'entraînements. Chaque pont dispose de la quasi même configuration, le maintien du corps et de l'esprit sont quotidiens pour un membre d'équipage. Surtout depuis que la Supernova vise par son rythme draconien le changement de l'intégralité de ses forces en une armée paramilitaire d'avantage que des forbans vivant d'aventures et de libertés.

- Nous arrivons dans l'antre de l'Hagane, la forge est sur deux étages, avant d'être capitaine, pirate ou tout autre appellation je suis forgeronne de "métier" si d'aventure vous ne le saviez pas. Un instant l'épéiste s'arrête, une main sur le pommeau de Menteuse, l'autre le long du corps. Je ne sais guère comment vous pourriez vous rendre utile, je pense que le mieux serait que vous preniez ce temps à bord pour des congés, ou que vous allouiez votre temps libre comme bon vous semble. Du moment qu'elle n'interférait pas avec la vie de l'équipage, et qu'on éviterait le jeu du chat et la souris chaque soir ... Car je ne crains que le confort dont vous disposerez ne durera, hélas pas, jusqu'à ce que vous retrouviez les votre. Même si les Sandstorms abritaient moins de monde pour chacun des navires de la flotte du Sablonneux, l'Armure doutait fortement que le niveau de vie de chacun ne corresponde à la dernière partie de la visite et là ou passerait le plus clair de son temps son invité.

Les quartiers privés, au fond du fond à l'abris et séparé du reste par plusieurs portes et sous sas de sécurité les appartements de la Supernova. Devant et autour, plusieurs chambres sur le quasi même modèle que celle de la capitaine, celles qui dormaient ici étant quasi exclusivement les proches et les officiers, un certains standard de vie s'imposait. Megumi était une exception, confirmant la règle ?

- Vous dormirez dans la deuxième à gauche, en passant les doubles portes. Autre chose que je puisse faire pour vous ?
  • https://www.onepiece-requiem.net/t13522-izumi
  • https://www.onepiece-requiem.net/t13445-izumi
Un style de vie absolument épuisant à observer … En effet, c’était bien la réflexion que Megumi s’était faîte. Un éclat d’admiration pouvait se voir dans ses yeux azurs, elle marchait sans perdre de vitesse derrière la grande femme qui semblait la guider à contre coeur. La navigatrice s’était bien faîte une raison en ce qui concernait le bateau : La chance de cambrioler l’endroit lui était passé sous le nez et ce n’était en aucunement un objectif désormais. Les nombreuses pirates du navire qui s’inclinaient lorsqu’elles croisaient leur capitaine, chose qui ne se passerait jamais sur le navire des Sandstorms, enfin Megumi se voyait mal faire la même chose. D’ailleurs, elle se mit à pouffer de rire silencieusement rien que d’y penser.

“ Forgeronne ? ” Megumi ouvrit la paume de sa main avant de se souvenir qu’elle n’avait plus d’arme avec laquelle se défendre. Ce qui honnêtement, était une mission suicide de se promener sur Grandline puis le Nouveau Monde sans rien pour te défendre. En effet, sa faux avec laquelle elle avait l’habitude de se battre s’était brisée en deux il y a bien longtemps désormais. Elle comptait un peu trop sur les membres de son équipage pour avancer sans se faire de blessures. Et il fallait croire que le voyage à Drum avait failli lui coûter, et c’est bien pour cette raison qu’elle était restée en arrière pour Alabasta.

“ Honnêtement, merci beaucoup de votre hostilité ! ” Disait-elle arborant un grand sourire, s’inclinant légèrement sans arrière pensée avant qu’une pirate passante ne fasse une remarque.

“ Vous vouliez dire hospitalité ? ”

“ AH OUI ! ” Les mains levées de l’air à dire qu’elle ne l’avait pas fait exprès avant de soupirer longuement. Cela faisait un moment que la belle ne s’était pas reposée sans avoir à s’inquiéter d’où le bateau se rendrait. Serait-ce … des vacances ? “ Dîtes, serait-il possible de contacter mon capitaine afin de lui dire que j’suis pas partie comme une jeune femme de vingt ans après la mort de son mari de quatre vingts seize ans avec un héritage douteux ? ”

Il serait bien de convier un point de rendez-vous. Et pendant ce temps là … De faire quelque chose pour s’améliorer en tant que soi-disant pirate. “ Il y a bien quelque chose que vous pourriez faire pour moi–” Megumi ne voulait pas en imposer plus à Izumi, de peur de se faire jeter par dessus bord. “ Je sais que je n’ai pas le droit de demander une telle faveur, surtout dans les circonstances de notre rencontre … Je comprendrais si vous refusez mais je le regretterais encore plus de ne pas avoir demandé ! ” La navigatrice leva légèrement son menton, déterminée plus que jamais. “ Est-il possible que vous me fassiez une nouvelle arme ? ” Et cette fois-ci, elle s’inclinait encore plus. “ Je souhaite servir mon capitaine au-delà de mes talents de navigatrice ! Si il y a quelque chose que je puisse faire en retour ! ” Elle relevait alors légèrement la tête pour faire face à Izumi, attendant sa réponse, un œil fermé.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t8689-megumi-grey-ft
  • https://www.onepiece-requiem.net/t8135-megumi-grey
Forger une arme ?

Cela faisait bien longtemps que la demi géante n'avait mit les pieds dans une de ses forges, et les mains derrière un établis. Une éternité, depuis qu'elle n'avait plus besoin de cacher son visage Izumi avait délaissée le métier qu'elle avait apprit en autodidacte. La Supernova avait bien apprit à l'une de ses lieutenantes tout ce qu'elle savait, infusant cette partie d'elle même dans son "apprentie". On ne lui avait par ailleurs jamais demandé de créer quoi que ce soit, c'était une chose de forger pour soi même, dès lors que c'était destiné à autrui la qualité et l'investissement de l'artisan devait être toute autre.

- Contactez votre capitaine, on vous apportera un escargophone. Son index et auriculaire droit tapotent un instant le long de sa jambe droite, avant que l'Armure n'affiche un léger sourire. Après tout pourquoi pas, pourquoi pas ne pas passer un peu de temps à rendre service. Ca ne fera que renforcer la confiance de son allié envers elle, et sur un plan personnel passer derrière les fourneaux c'est l'occasion de se mesurer à elle même. De voir si la Supernova est encore capable de produire un ouvrage de qualité, et plus. Si d'aventure, Megumi venait à accroitre sa réputation, ruissèlerait pour la Capitaine de l'Iron Fleet.

- Je forgerai votre arme, personne ne rentre dans mes forges quand j'y travaille. Vous me donnerez les détails et vos critères. Un rapide coup d'œil en direction de l'une de ses filles, et l'on vient la délester de son plastron et de ses lourds habits. C'est bien, une légère flamme s'est rallumée en elle, comme quoi ne pas avoir décapitée l'intrue comme l'aurait fait la forgeronne de l'époque, avait eu du bon.

Une autre personne, une toute autre vision de la vie et du métier de forgeron. Une toute approche dans son travail, en gardant des similarités, la passion et la rigueur draconienne. Hors de question de produire une arme se cassant, hors de question de créer un produit imparfait. Non, et même si elle n'attendait aucun payement, ni remerciements, elle se devait non pas par éthique, mais par obsession de ne pas sortir de sa forge tant que la demi-géante décèlerait des failles dans son travail.

- Quand je sortirai, c'est que votre arme sera prête. Et pas avant.

Je n'ai pas de navigatrice dans mon équipage, principalement parce que nous n'en avons pas besoin, aussi à part profiter de votre cabine et jouer aux cartes, je crains que vous n'ayez d'utilité pour mes filles.

L'Iron Fleet fonctionnait d'une certaine manière, et dans cette grande machinerie on ne rajoutait pas simplement un boulon au hasard en espérant que l'alchimie ne prenne. Millimétré, une organisation respecté de manière méthodique.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t13522-izumi
  • https://www.onepiece-requiem.net/t13445-izumi
Megumi n’en revenait pas, elle allait enfin pouvoir se défendre comme elle le souhaitait. Après s’être mise sur le côté pendant si longtemps, la navigatrice avait comme l’impression qu’elle ne pouvait pas évoluer et devenir plus forte. Pas forcément qu’elle allait devenir une combattante, mais toute cette aventure prenait une direction un peu plus périlleuse qu’elle n’envisageait. Ses yeux commençaient à briller de mille feux devant les explications de la demi-géante mais il fallait se l’avouer, Megumi ne pouvait penser qu’à son équipage. Revenir avec un sacré gadget, prête à en découdre … Elle ne pouvait pas tenir sur place, tellement qu’elle s’empressa d’enlacer Izumi sans même le réaliser. Une fois les yeux ouverts, Megumi se recula en vitesse, le visage tout rouge avant de la saluer quelques fois tout en la remerciant.

“ Merci beaucoup ! ” Il fallait le dire, mais voir d’autres femmes aux talents aussi divers inspirait Megumi de plus belle. “ Vous ne le regretterez pas ! Je vous dois quelque chose. Si jamais vous avez besoin de mon aide quel– ” Et sur ce, Izumi indiqua clairement à la jeune femme qu’il fallait mieux qu’elle reste à se reposer et à ne rien faire jusque destination. Autant dire qu’elle ne servait à rien et honnêtement ? Cela ne lui déplaisait pas pour autant. Megumi s’inquiétait cependant pour le reste de son équipage en ce qui concerne la navigation.

“ Hm … ” Mais quelle serait son arme ? Après tout, c’était quelque chose qui allait déterminer ses futures rencontres. Un énorme couteau ? Un taser ? Un AK-47 ? Non, ça ne lui correspondait aucunement, un doigt sur son menton, une réflexion intense jusqu'à ce que ses neurones ne se grillent de fatigue. “ J’sais pas ce que j’veux moi … ” Elle avait l’air déçue, très déçue et Megumi ne pouvait pas trop lui en vouloir. Mais soudainement, un éclair de tonnerre lui passa, comme une aiguille dans le cerveau. ( ouch )

“ Si ! Enfin .. Hum … Ah- Où sont-ils … ” Non loin derrière elle se trouvait une des pirates de l’Iron Fleet tenant entre ses mains un léger sac à dos rouge où se trouvaient tous ses biens. Elle s’empara de celui-ci, remerciant la femme (qui ne semblait pas être très bavarde non plus décidément) avant de montrer un après l’autre, les dials qu’elles avaient récupéré à Drum Island. “ J’ai beaucoup entendu parler d’armes qui les utilisent– Avec mes talents de navigatrice et mon savoir sur la météorologie … ” La simple légende de Nami, navigatrice des Chapeaux de Paille, l’avait beaucoup inspirée en grandissant. Elle se souvenait d’ailleurs de la fois où avec son père, elle avait visité le village de la rouquine. Avec le bâton climatique disposé tel un trésor à la vue des visiteurs. Avec du recul, c’était sûrement un faux. Mais les histoires que la petite Megumi avait lues et entendues d’elle, rarement une personne n’avait pu lui faire autant d’effets. C’est d’ailleurs grâce à Nami que Megumi s’était penchée sur la météorologie en extension avec la navigation. Les deux allaient bien sur ensemble, mais tout savoir de A à Z était un devoir qu’elle s’était promise d’accomplir. Nami s'avérait être une bien plus grande inspiration que sa propre mère aussi navigatrice, qui l'avait abandonné pour partir à l'aventure bien qu'elle était tout de même un bambin. Dans un milieu où les femmes manquaient cruellement d'exemples, elle était porteuse d'une lumière d'espoir qui avait renouvellé maintes fois sa volonté de continuer d'atteindre ses rêves. Elle aussi, elle aura son nom marqué telle une légende.

“ Nami. ” Elle esquissa simplement. “ Son bâton climatique, j’veux pas forcément le même. J’veux avoir ma propre arme climatique qui me reflète ! Que j’peux améliorer dans le futur mais– Je parle trop eh ? ” La navigatrice se mordit la lèvre inférieure, presque embarrassée du niveau de fangirl qu’elle venait de démontrer à haute voix. “ Je veux devenir forte à travers mes connaissances ! Je n’ai pas la force physique de mes compagnons, mais je sais que j’ai le cerveau pour rester à la surface ! ” Elle lui tendit le sac. “ Voici mes dials en question, faites en ce que vous voulez avec ce que je vous ai dit, je vous fais confiance. ” Tête baissée en attendant que la femme lui prenne le sac– “ Ah attendez, j’ai mon lipgloss dedans. ” Disait-elle en le fouillant. “ Ah nan il est dans mon soutien gorge, j’suis bête eh hum– ” Elle racla sa gorge, un peu gênée de cette dernière interaction, brandissant son lipgloss senteur fraise des bois. “ Il m’a coûté cher … ”
  • https://www.onepiece-requiem.net/t8689-megumi-grey-ft
  • https://www.onepiece-requiem.net/t8135-megumi-grey