Le Deal du moment :
TV LED 32” Continental Edison CELED32SAHD24B3
Voir le deal
139.99 €

Amour malsain


Le jeune prodige

Grimmjack venait d'entamer une nouvelle vie : celle de chasseur de prime. Fraichement débarqué sur Sirup, il comprit malheureusement, en affrontant Fin Bereck - un ancien pirate - que sa voie lui réservait bien des surprises. Il errait alors dans les rues de la ville dans le but de capturer un criminel recherché pour s'accaparer gloire et richesse. Mais sur Sirup, une petite île calme aux airs de vacances estivales, il était bien difficile d'en trouver


J'étais affalé dans le seul parc de la petite ville de Sirup. Dos sur l'herbe, a regarder l'immensité du ciel, je ne pouvais qu'espérer. Espérer, c'était le maitre mot de mes aventures sur cette île. Car dans la nouvelle vie que j'avais décidé de mener, il y avait de l'espoir. L'espoir de devenir un homme meilleur et bon. L'espoir d'être reconnu par les autres pour ce que j'étais et non pour ce que j'inspirais. L'espoir d'avoir un jour mon nom dans la une des journaux. L'espoir de rendre fier ma mère au ciel et tout mon village natal d'Alba.

Je rêvassais d'un futur proche. Un futur glorieux et agréable. Mais le gargouillement de mon ventre me fit revenir à la réalité. Me relevant à moitié, je tenta tant bien que mal de soulager la douleur en la malaxant. Cela faisait trois jours que j'avais posé le pied ici. Trois jours après ma rencontre et ma défaite contre un ancien pirate SDF et trois jours que j'errais comme une âme en peine à la recherche d'un criminel primé...

Arg. Je m'en voulais d'être parti sur le tas. Qui aurait cru que la vie de chasseur de prime était si compliquée ?! Dans un dernier effort, je me releva avec peine, saisissant mes maigres affaires personnelles : la faux qui m'accompagnait depuis toujours et un balluchon qui contenait quelques bandages en rab. Je continua alors ce que je faisais depuis des heures déjà, soit vagabonder sans but particulier, espérant seulement qu'un miracle se produise.

[...]

Des restes de poissons, un pauvre os dégarni ... Il n'y avait pas grand chose dans cette poubelle. Voila ce à quoi je devais m'en tenir : fouiller les détritus pour pouvoir manger ... J'étais réduit à état de clochard, et pire encore, ce genre de clochard qui se font latter le derrière par d'autres clochards !
Alors que je trifouillais dans le conteneur, un petit rongeur s'incrusta dans mes recherches. Il commençait à vouloir grignoter MA nourriture, ce saugrenu ! D'un revers de la main, je le balaya plus loin sans trop y réfléchir. Ce rat était pourtant têtu car il revint en force accompagné d'un de ses frères ! Ou une soeur ... Je m'y connaissais pas trop en sexe d'animaux ... Bah oui, je n'étais pas vétérinaire, j'étais chasseur de prime !

- OUST ! Ou c'est moi qui vais te manger sale rat !
- Ah bon ? Navré de vous déranger, monsieur le chasseur de prime.

Alors que les rongeurs fuyaient sous mon excès de colère, je leva les yeux et vis un jeune adolescent. D'un quinzaine d'années environ, à la chevelure brune et ébouriffée, plutôt bien habillé et à l'aura calme et apaisante. Le détail le plus important était surtout qu'il s'adressait à moi sans crainte, alors que la majorité des citoyens de Sirup étaient effrayés juste en croisant mon regard.

Amour malsain Just10
Liam Urami
Graine de génie de Sirup

- Quoi ? Euh ... Ce n'est pas ce que vous croyez jeune homme ! Je faisais des trucs ... Euh ... Des trucs de ... De chasseur de prime ! Voila, je faisais des trucs de chasseur de prime ! Ça arrive souvent que les chasseurs de prime fassent des trucs ... Comment tu sais que je suis chasseur de prime ?
- Ha ha ha ! Vous êtes exactement comme les villageois vous décrivent ! Mais je ne vous pensais pas aussi drôle !

Les villageois parlaient de moi ? En soit, son histoire était plutôt cohérente... Trois jours que je vagabondais dans ce village, et vu la petite populace qui l'habitait, nul doute que mon arrivée avait attirée leur attention. Surtout quant on savait comment ils me considéraient ...

- Il semblerait que votre recherche active de criminels ne porte pas ses fruits ... Heureusement pour vous, j'ai peut-être la solution qu'il vous faut ...
- Ou ça ? Qui ça ? Comment ça ? Pourquoi ça ?! L'harcelais-je en un temps record, le secouant de haut en bas.
- Ha-ha-ha ! Calmez vous, je vais tout vous raconter ! Au détour d'un déjeuner ? Prendre des force ne vous fera pas de mal ...
- Si tu m'invites, c'est ok ! Car en grand chasseur émérite que je suis j'ai ... J'ai ... J'ai perdu ma bourse ...

Pour ne pas dire plus un sous, que j'étais un chasseur de très bas étage et qu'en plus de ça, le peu de dignité qu'il me restait n'allait pas m'arrêter d'extorquer un repas offert par un jeune adolescent !

[...]

"A la bonne popote". C'était le nom de cet auberge miteuse. La plus miteuse de Sirup d'ailleurs. C'était aussi ici ou j'avais atterri à mon arrivée sur l'île. Ou j'avais, ingénieusement, récupéré des informations sur le pirate SDF ... Avant qu'il ne me fracasse lamentablement et m'informe qu'il n'était même plus pirate.
Bref ... C'était un lieu plein de nostalgie pour moi. Le jeune ado m'avait emmené ici car il n'avait surement pas assez d'argent pour m'inviter dans un restaurant plus luxueux ... Ou car je fouillais les poubelles de cette même auberge dix minutes plus tôt ...

- Scrunch, scrunch ... Dis moi, ch'est quoi chette sholution alors ? Scrunch, scrunch ...
- Hem, et bien ... Répondit- il un air gêné, surement car j'engloutissais la nourriture d'une vitesse effrénée. J'ai une amie qui recherche des gens comme toi. Elle s'appelle Malon et est la riche héritière du plus grand manoir de l'île. Le bruit court qu'elle recrute des chasseurs de prime pour une quête particulière avec un gros butin à la clef.
- Scrunch ... Ch'est combien le butin ? Scrunch, scrunch ...
- Dix millions de berry's.
- QUOI ?!!!!

Arg. La somme m'avait tellement surpris que j'avais avalé de travers. Je me serra la gorge alors que je m'étouffais. Liam m'aida en rigolant et, en tapotant mon dos, il débloqua le morceau de nourriture coincé.

- Je ne cherche pas d'argent. Je veux seulement aider une citoyenne de cette île. Je pense que tu es la personne idéale pour accomplir cette mission ... Es-tu intéressé ?
- Bien sur ! Moi, le célèbre Grimmjack, chasseur de rime reconnu par dela les mers, accepte cette quête ! ... Par contre c'est ou qu'elle habite ce melon ? Va falloir m'aiguiller un peu ...
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25582-scarecrow-grimmjack
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25574-grimmjack-le-chasseur-solitaire

La requête de Malon

Après avoir gracieusement remercié le jeune Liam pour le repas offerts et les informations partagées, Grimmjack partit en direction du domicile de Malon. Les indications furent assez claires pour qu'un péquenaud comme Grimmjack ne se perde pas : se rendre aux plus grand manoir d'entre tous, celui de Kaya et de ses héritiers.


- Navré, vous ne pouvez accéder au manoir. Madame Malon à des invités importants aujourd'hui. Veuillez partir sans faire d'histoire.

D'un signe de la main, l'agent de sécurité qui s'occupait de l'entrée appela une demi-douzaine de ses collègues. Bientôt, c'était une vraie horde de gorilles en costume qui m'encerclaient et m'invitaient gentiment à déguerpir.

- Il ... Il doit avoir un malentendu brave homme ... Je suis un chasseur de prime voyons !
- C'est ça ... Et moi l'empereur Red. Partez d'ici avant que je donne l'ordre à mes hommes de le faire eux même.

Il ne semblait pas me croire, ni lui, ni ses compagnons qui resserraient le cercle autour de moi. D'un geste calme et lent je fouilla dans la poche intérieur de mon manteau, l'autre main en l'air. J'avais beau essayer de ne pas paraitre hostile, aux regards des agents de sécurité j'étais vraisemblablement une menace pour eux.

- Voi ... Voici ma licence ! Vous pouvez vérifier ! Je suis bel et bien G-R-I-M-M-J-A-C-K. Exclamais-je en tendant mon permis de chasse.
- Je sais lire imbécile. Passes moi ça. Grogna-t-il en m'arrachant la carte des mains.

Lui et deux de ses collègues reculèrent pour examiner mon papier. Ils chuchotaient entre eux, mais pas assez pour que je ne puisse pas les entendre.

- C'est pas une contre-façon ? Il à l'air louche ce type. J'aime pas l'aura qu'il dégage. Beurk.
- C'est bien une vraie licence, et en ordre en plus.
- On fait quoi ? On va pas le laisser entrer tout de même ? Il n'est même pas de la Baroque Works, on sait rien de ce gars !
- Madame Malon a été très claire à ce sujet. Tous les chasseurs de prime se présentants ici sont conviés à entrer.


Ils levèrent les yeux et m'examinèrent au plus profond de mon être. Je me grattais l'arrière du crâne un peu gênée ... C'était si intimidant d'être reluqué de la sorte !

- Bien, monsieur Grimmjack, vous pouvez entrer. Un de mes hommes va vous escorter au salon des invités. Cependant, pour une question évidente de ... Le responsable hésita une seconde. De sécurité, veuillez laissez votre faux ici.

[...]

Je suivais bêtement le vigile qui me faisait office de guide. Bêtement, car j'étais ébahi de visiter une si jolie bâtisse ! Les murs étaient tapissés de broderies d'une qualité et d'une beauté rare ! La hauteur sous plafond et les moulures qui sublimaient les traits de l'architecture rendaient un espace clos en salle immense ! Sans parler du gout chic et raffiné de la décoration ... Woah ! C'était donc ça, un manoir de nobles ? Cela me changeait tellement de mes habitudes, c'était si beaux !

- Veuillez attendre ici s'il vous plait, Madame Malon va bientôt vous recevoir.

Je pénétra timidement la pièce. Elle était spacieuse, assez pour recevoir une trentaine de convives. Au fond de la pièce se dressait un homme et une femme, qui tout comme moi, semblaient attendre l'hôte de ces lieux.

Amour malsain Yc7i  Amour malsain Hp7n
Zack "Barrel" Smith & Lina "Rifle" Smith
Bronze 745 & Bronze 832

- Oh ? On nous avait pas dit qu'il y allait avoir de la concurrence chéri.
- Ça rendra la mission plus intéressante.

Ces types la ... Je ne savais pas qui ils étaient ... Mais une chose était sûre, ils étaient très confiant en eux ! A tel point que leur haute estime d'eux écrasa la mienne ! Intidimidé, je m'assis discrètement sur un fauteuil non loin.
Du coin de l'oeil, j'espérais les observer sans me faire remarquer. Un détail m'intrigua ... Pourquoi à eux on leur avait laisser leurs armes ?! Deux révolvers pour l'un et une carabine pour l'autre !

Raaah ! Ce fichu agent de sécurité ! Il m'avait bien eut ! C'est juste qu'il ne me faisait pas confiance ! Tout ça parce que j'avais un style légèrement différent de la norme et qu'une nuée de corbeaux me suivaient à mon insu ! C'était pas comme si je l'avais choisi quoi !
Croisant mes bras, arborant une mine boudeuse, j'attendis sagement que cette fameuse Malon nous rejoigne.

Et ce fut au bout d'une dizaine de longues minutes que celle-ci intervint enfin, accompagnée d'un jeune homme.

Amour malsain Cjaf  Amour malsain D4c5
Malon & Erwin Hackmann
Héritière de Kaya & Neveu de Malon

- Bonjour madame, messieurs. J'espère que l'attente n'a pas été trop longue et je vous remercie d'avoir fait le déplacement jusqu'ici. Je suis Malon, l'héritière de Kaya et propriétaire de ce manoir, enchanté.

Je ... Je ne m'attendais pas à ça. Cette femme à la beauté étincelle tante avait irradiée la salle d'une lumière chaleureuse par sa simple entrée. Elle était si belle et si apaisante... Je me surpris même à rougir !
Le garçon qui l'accompagnait, cependant, n'émanait pas la même aura. Il semblait dynamique et un brin turbulent, nous dévisageant tous les trois du regard, une main sur la poignée de son épée. On pouvait distinguer en lui qu'il n'était tout de même pas particulièrement méchant, surement un brin trop protecteur à la limite.

- Madame et monsieur Smith, je suis ravi de vous accueillir ici. Vous jouissez d'une bonne réputation et c'est un honneur de vous confier cette requête. Et vous ... Hésita-t-elle en me regardant. Vous êtes ?
- Hum, oui, euh ... J'étais confus. Sa beauté me subjuguait. Reprendre le fil de la discussion me prit quelques secondes. Je suis Grimmjack, un chasseur de prime indépendant ! Venu sous la recommandation de Liam Urami !
- Ah ! Sacré Liam ! Il a le don pour voir le potentiel chez les gens. C'est un charmant garçon, et s'il vous recommande, c'est que vous devez être quelqu'un de confia...
- C'est un rêveur et un niais, surtout. Malon sembla fusiller son neveu du regard. Mais sa petite bouille agacée la fit vite redescendre.
- Je vous présente Erwin Hackman, mon neveu. Depuis le terrible accident qui m'est arrivé, Erwin est bien protecteur envers moi ... Veuillez le pardonner, il est jeune et, malgré son caractère turbulent, a un coeur d'artichaut.

Erwin se mit à rougir face à ces charmantes accusations. La moue du petit enfant colérique changea alors en celle d'un petit garçon timide.
Malon nous invita ensuite à se rapprocher et à s'asseoir autour d'elle, ce que nous fîmes. Elle nous invita à prendre un verre et, après qu'une servante ait ramenée les ustensiles nécessaires pour du thé, nous servit la boisson chaude dans la plus parfaite des coutumes.

Je n'étais pas habitué à tant de bourgoisie ... Apparemment, les autres invités non plus. On s'essaya tant bien que mal à respecter les uses et mesures de l'aristocratie ce qui fit gentiment sourire Malon. Ils rigolèrent même de moi quand je me brula les lèvres suite à une gorgée un peu trop prolongée !

Alors que nous mîmes à grignoter l'assortiment de biscuits généreusement offert, Malon reprit la parole.

- Si je vous ai conviée ici, c'est car j'ai une requête à vous soumettre. Une requête que seul des chasseurs de prime comme vous puissent faire.
- Pourquoi nous et pas la marine ?
- Et bien, c'est un peu gênant ... Mais je vais tout vous raconter ...

La jeune bourgeoise commença alors son histoire. Elle nous expliqua sa vie pleine de solitude, ses souhaits de voyager et l'interdiction de ses parents. Elle nous conta son idylle amoureuse avec le pirate Shirow Hackman et la maladie qui l'empêchait de suivre ses rêves. Elle nous informa de sa rencontre avec un médecin itinérant, herboriste qualifié, qui après des semaines de travails réussit à vaincre la maladie et à comprendre son origine. ...

- Il s'avéra en réalité que j'étais empoisonné par mon majordome, Gyro Standoh.... L'assemblée se tut suite à cette déclaration choquante.
- Si je le choppe celui la, il périra sous ma lame, pour sur !
- Calmes toi, Erwin ... Gyro était mon majordome depuis toujours. Il a prit soin de moi durant mon enfance et ma soutenue quand je traversais des moments difficiles. C'est pour... C'est pourquoi ... J...Je...

Malon se mit à pleurer. L'excès d'émotions était tel qu'elle ne pouvait plus le contenir. Je compatissais avec elle et était profondément chagriné de ce qu'elle avait subit. Une larme vint même se frotter à mon oeil. Lina, d'un geste réconfortant, donna alors un tissu à Malon, qui continua après un brief instant.

- C'est pourquoi j'aimerai comprendre ses motivations ... Demander l'aide à la marine reviendrait à son enfermement sans procès. Si je vous ai appelée aujourd'hui, c'est car j'aimerai que vous le trouviez et que vous le rameniez ici. Pour enfin comprendre pourquoi il a fait ça ! Ensuite, nous le livrerons aux autorités ... Je suis prête à vous payer 10 millions de berrys si vous réussissez ! Par pitié, acceptez ma requête !

Malon fondit une nouvelle fois en larme. Lina la câlina pour la calmer tandis qu'Erwin, à l'écoute de ces dires, sembla devenir fou de rage.
Cette femme était en détresse, il en valait de mon devoir de l'aider !

- Ma mère se retournerait dans sa tombe si je n'acceptais pas votre requête ... Alors bien sur que je vais vous aider !
- Il en est de même pour nous. Nous acceptons la mission. Savez vous ou pouvons nous retrouver ce Gyro ?
- Ce lâche se cache toujours sur l'île ! Il doit se terrer dans les bois, par peur de se faire prendre !
- Bien, nous vous le ramèneront en vie et il devra répondre de ses actes face à vous. Je vous le garanti !

Le pistolero se releva tout en prestance et prit sa femme dans ses bras. On pouvait lire dans son regard qu'il savait ce qu'il faisait et qu'il considérait déjà cette mission comme un succès. Avant de quitter la pièce et de partir, il me lâcha un dernier regard accompagné d'un avertissement.

- Tâches de ne pas nous gêner, le brulé.

Gloups. Il faisait froid dans le dos ! Mais, me relevant à mon tour, je ne comptais pas abandonner pour autant ! Ma dignité était en jeu et surtout la paix de Malon ravivait le courage et la bravoure en moi !

  • https://www.onepiece-requiem.net/t25582-scarecrow-grimmjack
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25574-grimmjack-le-chasseur-solitaire

Mr & Mss Smith

Le jeune Chasseur de Prime était tout excité. Pour cause, cette riche Malon venait de lui offrir sa première mission. Cependant, Grimmjack, bien qu'il venait de quitter les fermes d'Alba pour changer de vie, devait avouer ne pas être un grand traqueur. Alors il avait eu l'ingénieuse idée de suivre discrètement ses deux congénères - et concurrents - qui semblaient, eux, bien plus doués dans le pistage de criminels en fuite/


Voila prêt d'une heure que je suivais discrètement le couple Smith. Nous nous étions aventurer dans les bois de l'île et ne les avions plus quitter depuis. Avec mon grand corps longiligne, j'essayais tant bien que mal de me cacher tout en les suivant. Il fallait avouer que c'était la première fois que j'exerçais dans le domaine mais pour l'instant tout semblait marcher comme sur des roulettes.

Les suivre, c'était la meilleure chance de retrouver Gyro, sinon, j'allais clairement finir paumé et bon à faire du camping sauvage...

Mais alors que j'entamais ma traque, le couple disparu au détour d'un fourré. J'accélera le pas en faisant bien attention de ne faire aucun bruit. Mais la végétation s'intensifiait et cela devenait de plus en plus difficile.

J'arrivais bientôt à l'endroit ou je les avais perdu de vue. Surprise, il n'y avait plus personne. C'est alors qu'une voix s'exclama dans mon dos.

- Tu comptes nous suivre encore longtemps, la momie ?

Oups. Grillé.
Je me retourna l'air un peu gêné. Me frottant le crâne, je me demandais bien comment j'allais réussir à expliquer la situation plus que louche.

- Euh ... Oui ... ah ah ... Vous n'allez sans doute pas le croire, mais ...
- Ne fais plus un geste ou ta cervelle finira sur un arbre.

Le canon d'un révolver se colla sur ma tempe. C'était Zack au bout de la crosse et qui avait mon gros crâne bandé sur sa ligne de mire.
J'executa alors son ordre sur le champs par peur des représailles. Et puis après tout, je n'étais pas trop en situation de négocier ...

- T'es aussi discret qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine, mon vieux.
- Combien a-t-il payé pour que tu sabotes notre mission ?!
- Excusez-moi mais il y a méprises !

Ma réponse ne semblait pas convenir au fou de la gâchette. Il arma le chien de son arme et devenu beaucoup plus insistant.

- M'obliges pas à répéter le brûlé !
- Très bien monsieur Smith ! Je vais tout vous raconter ! Répondais-je les mains en l'air pour tenter de calmer mon camarade. Je dois vous avouer que je suis dans le métier depuis peu et que ... J'étais trop timide (et intimidé) pour expliquer la suite. Je ne sais pas comment attraper Gyro. Voyez-vous, je n'ai toujours pas capturé un seul criminel et je me suis fais lamentablement battre par un SDF quelques jours plus tôt ...

Perplexe, l'homme au pancho regarda sa compagne. Quelques secondes de silence s'en suivit qui paraissait une éternité à mes yeux.

- Le SDF dont tu parles ... Serait-ce Fin Berrick ?
- Et bien ... Oui ...
- Tu n'es pas la poudre la plus détonnante toi hihihihi ...
- Quel abruti, Fin n'est même plus pirate.
- Et le seul qui puisse le calmer sur cette île, ça serait bien monsieur le Maire. Autant te dire que tu n'avais aucune chance, la momie.

Bon, l'avantage dans tout ça, outre le fait que je venais de passer pour un incompétent aux yeux des tous premiers collègues chasseurs que je venais de croiser, c'était que j'avais réussi à détendre l'atmosphère.
Zack Smith rengaina son arme dans son étui et ne semblait plus autant intimidant envers moi. Cependant, il ne démordait pas quant au fait que j'allais les gêner dans leur objectif ...

- Maintenant tires-toi de ton côté. Il est hors de question qu'on partage la prime avec toi.
- Ou, discret comme tu es, que tu fasses foirer notre miss... Keuuuf Keuuuuuf ...

La bronze se mit alors à tousser. Cela n'avait rien à voir avec un simple maux de gorge, elle devint très vite pâle et se tenu le ventre dans un gémissement de douleur.
Zack s'empressa de courir pour l'épauler.

- Mon amour !!
- Ce n'est rien chéri, seulement une nausée passagère ...
- Cela n'a rien de passager. Vous êtes enceinte madame, je me trompe ?

Tous les deux furent surpris que je les avais démasqué si tôt. Bien que son bidon n'était pas rond, ayant grandit dans un village avec essentiellement de femmes, je savais reconnaitre une personne qui portait en elle la vie.

- C'est ... C'est exact ...
- Vous m'en voyez désolé mais je dois vous arrêter ! Ce Gyro est un odieux criminel et cela pourrait être dangereux pour l'enfant que vous porté !
- Il n'a pas tord chérie, tu devrais te reposer ... Disait-il en aidant sa femme à se tenir droit.
- Nous ne pouvons pas abandonner ! Nous avons besoin de cet argent mon amour ! Comme promis, cette mission sera la dernière et nous fonderons une famille sur ces terres !
- Mais ta santé chérie ! Et puis je peux très bien me débrouiller seul ...
- Laissez moi vous aider !

Mon intervention stoppa net leur querelle. Zack soupira. Lui qui ne voulait pas de mon aide voyait bien que l'état de sa femme se dégradait et que cette mission la mettrait en péril. Ce qui devait arriver arriva ...

- Il a raison. Le chasseur se retourna vers moi. Tu vas effectivement nous aider, j'ai déjà un plan en tête ...

Son regard ne m'annonçait rien de bon ...



Dernière édition par Grimmjack le Ven 10 Nov 2023 - 20:00, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25582-scarecrow-grimmjack
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25574-grimmjack-le-chasseur-solitaire

La capture du Gris

Grimmjack s'était allié avec Zack, ou plutôt Zack avait accepté de recevoir de l'aide de la part de Grimmjack. Car maintenant que Lina était hors course, il avait dû changer ses plans. Et la grande échalote tombait à point.


Je marchais dans la forêt. J'étais seul et grâce aux Smith's, j'avais retrouvé les traces de Gyro. Celles ci me conduisirent dans une petite cabane reculée. J'analysa rapidement les lieux et fit un tour du logis. Je vis une ombre bougée à l'intérieure, elle était habitée. Il n'y avait aucun doute, Gyro était la.

Prenant une grande inspiration et mon courage à deux main, j'enfonça la porte d'un coup de pied.

- La cavale est fini Le Gris ! Le Grand Chasseur Grimmjack ta retrouvé ! ... Hein ?

Désert. Il n'y avait personne dans cette vieille bicoque en bois. Soudain, un violent coup me frappa la nuque. Je tomba au sol à moitié sonné. Il se trouvait derrière moi et m'avait tendu un piège.

Amour malsain Uploaded
Gyro Standoh
Le Gris

- Imbécile ! Tu es tombé dans mon piège ! N'as tu jamais appris à surveiller tes arrières ?

Ma réaction le surpris. Je me mis à rigoler. Il ne le savait pas encore, mais c'était lui qui était tombé dans notre piège.
Zack apparu derrière lui sans un bruit et l'assomma d'un coup de crosse dans la tempe. Il me sourit et me tendit la main pour m'aider à me relever.

- T'as été parfait, le brûlé.
- Ma foi si vous le dites ... Cependant à l'avenir, je préférerais éviter être l'appât ...

M'enfin bon, en voyant le corps inconscient du criminel, je ne pu m'abstenir de sentir un peu de fierté en moi. C'était la toute première fois que j'accomplissais une traque avec brio ... Même si je n'étais pas seul sur ce coup la.

[...]

Gyro ne pouvait pas savoir ou on l'emmenait car on lui avait bandé les yeux et attachés les mains. Ainsi, ils ne pourraient plus s'échapper et mes petites bandelettes devenaient de plus en plus utiles.

Cependant, l'ancien majordome dû reconnaitre tout de suite la voix de la femme qu'il avait servit toutes ces années durant.

- Asseyez le et retirez lui son bandeau.

Mon collègue exécuta l'ordre sur le champs. D'une poigne de fer, il installa "confortablement" l'hôte sur le luxueux canapé de Malon qui trônait dans son salon principal. Puis, une fois fait, lui retira le bout de tissu qui lui couvrait la vue.
Il pouvait alors voir toute l'assemblée présente face à lui. Allant de son ancienne maitresse, à son neveu et nous, chasseurs de primes.

- Si j'ai engagée ces gens pour te retrouver, c'est car ...
- Dame Malon, je suis terriblement confus !
- Silence ! S'exclama nerveusement Erwin que Lina tenta bien que mal de retenir. Sois reconnaissant de la faveur que t'accordes dame Malon ! Si ça ne tiendrait qu'à moi, tu pourrais dans une cellule de la marine à l'heure qu'il est !

La colère du jeune homme s'intensifia de plus en plus. Je dus intervenir avec Zack pour le canaliser. De son côté, Gyro semblait terriblement gêné et après avoir croisé le regard attristé de Malon, fixa le sol dans un silence profond.

- C'est car je t'offre l'opportunité de tout m'expliquer avant que tu sois jugé...

Cette phrase était lourde de sens. Je ne connaissais que la finalité de l'histoire mais ces deux personnes semblaient avoir partagés de longs et bons moments. La trahison de Gyro et son acte d'empoisonnement devait être douloureux pour la pauvre jeune femme qui, remplie d'émotions, se retenait de fondre en larmes.

- Malon, je ... C'est l'ancien majordome qui craqua en premier. Il déchaina un torrent et se mit à trembler tellement fort que cette situation calma même Erwin. Je suis tellement désolé !

Un silence poursuivit, le temps que Gyro retrouve sa respiration. Puis, il enchaina les yeux humidifiés.

- Je vous aime dame Malon, depuis la première seconde ou mon regard s'est posée sur vous ! Descendant du canapé, Le Gris se mit à genoux devant tout le monde, plus bas que terre. Votre sourire gêné, votre regard rêveur, la teinte de votre peau au soleil ... Je suis complètement fou de vous ! Et ce depuis le premier jour !
- Et en l'empoisonnant, c'est comme ça que tu montres ton amour ?! Pauvre minable ! Tu vas finir sur la potence !

L'héritière des Kaya fit un geste de la main pour calmer son neveu, puis Gyro reprit.

- J'étais malade à en vomir de vous savoir éprie par ce Shirow ... Ce vaurien ne vous méritait pas et la vie qu'il menait était beaucoup trop dangereuse ... Mais voila qu'il vous a - par ce que je ne sais quel sortilège - fait germer une idée dans votre esprit. Celle de le rejoindre et de parcourir les mers ... Mais dame Malon, vous auriez péri et je serais mort de tristesse !!

Malon n'était pas insensible à ces déclarations. Bien qu'elle éprouvait un amour puissant pour ce fameux Shirow, elle partageait tout de même de l'affection pour Gyro qui l'avait aider et soutenu tout ce temps. Sa respiration se haleta, elle ne savait que dire.

- Je ne sais quelles sont les raisons qui m'ont poussées à faire ça ... Baissant la tête en toute humilité. De la jalousie, sûrement ... De l'envie aussi, l'envie de vous voir attachée à moi autant qu'à ce minable ... Mais je crois que la véritable raison, c'était la peur de vous perdre. La peur que les dangers de la route de tous les périls vous absorbe et que vous, mon unique soleil en ce monde, se mette à périr et couvrir ma vie d'un voile obscur ...
- Gyro ...


Malon se leva et s'approcha de son agresseur. Son aura était calme et triste à la fois.

- Je ne peux contrôler mon amour, tu le sais très bien. Et malgré tout ce que tu m'as fais, je ne peux m'empêcher de penser à tous ces bons moments qu'on a vécu ensemble ...
- J'en suis conscient dame Malon ... Ces derniers jours m'ont permis de méditer et de comprendre les raisons de mes choix.... Sachez que je ne veux plus fuir et j'assumerai l'entièreté de mes actes. S'il faut passer par la pour retrouver mon honneur et votre bénédiction, alors je le ferai !!
- Alors acceptes de te livrer à la justice et quand tu auras purgé ta peine, reviens me voir.
- Dame Malon ... Le regard du misérable se porta sur sa bienfaitrice, les yeux rougeoyants. Vous êtes si bonne ! Je ne vous mérite pas ! Et je vous promets de devenir un homme bon !

Cette conversation toucha les coeurs de tout le monde. Nous lui portions presque le pardon sans confession. Tout le monde, sauf Erwin qui bouillait intérieurement.

- Dame Malon, je n'ai qu'une requête ... Cette posture m'est plus qu'humiliante ... Par pitié, détachez-moi, ensuite je me rendrai à la marine sans faire d'histoires ...
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25582-scarecrow-grimmjack
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25574-grimmjack-le-chasseur-solitaire

La forêt ne quitte pas le singe

Gyro avait été capturé et depuis les révélations qu'il avait fait à son ancienne maitresse de maison, un silence de plomb régnait. Nous nous étions apitoyé sur son sort et au final commençons à nous mettre à sa place.


Malon réfléchissait. Les émotions étaient vives et brûlantes entre ces deux la. Gyro quant à lui se tenait agenouillé devant la jeune femme en toute humilité. Son petit discours nous avait tous touché. Tous, sauf un, ce jeune Erwin qui bouillait intérieurement.

Malon se leva et toute l'assemblée était à son écoute. De sa voix frêle et après une longue hésitation, elle lui répondit :

- C'est ... C'est d'accord. Je t'apporterai mon aide pour que tu puisses assumer tes responsabilités et enfin tourner la page.
- Dame Malon ... Vous ne le pensez pas ?!

Erwin protesta mais la jeune femme ne voulut rien entendre. Elle s'avança de quelques pas et saisit les liens qui attachaient l'ancien majordome avant de les défaire. Gyro se retrouvait libre et son premier réflexe fut de câliner l'élu de son coeur.

- Je vous suis infiniment reconnaissant ma chère Malon ...
- Scélérat, si personne n'est capable de punir cet homme, alors je le ferai !
- Mais vous m'en voyez navré ...
- Erwin ?! Arrêtes !

Le neveu du Hackman dégaina son épée et fonça sans sourciller sur Gyro. Celui-ci, qui retenait Malon dans ses bras, la poussa violemment contre un mur et maitrisa rapidement l'enfant qui était beaucoup plus faible. Il saisit sa lame et au détour d'une clef de bras la déposa sous sa gorge prêt à la trancher.

- Mais si je ne puis vous aimer, alors personne d'autre ne le fera !
- Salaud, lâches cet enfant ! Protesta Lina dont les yeux étaient rivés sur Erwin totalement désarçonné.
- T'en prendre à un mioche, tu es tombé bien bas Le Gris !

Grrrrr ... Comment ce malautru pouvait s'en prendre à la personne qu'il aimait ?! Et avec un jeune enfant comme otage ?!
La chasseuse partie récupérer Malon qui était sous le choc. La tension était à son comble, mon regard croisa celui de Zack. Nous l'avions bien compris, c'était à nous d'agir !

La main de mon comparse s'approcha doucement de son étui tandis que le fou furieux menaçait de trancher la gorge d'Erwin. Il fallait prendre le risque d'agir et vite si on voulait éviter tout danger.

- Shooting Light !!
- A Spidey Mummy !

D'un rapidité et d'une précision incroyable, le pisteur dégaina et tira une balle se logeant dans la main de Gyro qui le fit lâcher son arme. Je suivis dans la seconde en projetant un bandage qui agrippa le jeune homme et profita de l'effet de surprise pour rapidement le tirer d'affaire.

Bouleversé mais en vie, je déposa Erwin sur le sol. Puis en me levant, je fixa Gyro d'un regard froid et lugubre. Un aura néfaste émanait de moi et l'atmosphère s'alourdissait dans la salle commune.
Il était terrifié, à tel point qu'il en tomba à la renverse. Et en rampant de peur, il tentait de garder ses distances avec moi.

- Mais ... Mais qui es-tu au juste ? Un monstre ?!

Son dos tapa contre le mur. Il n'avait nul part ou s'enfuir cette fois-ci. Alors que je m''approcha encore, il trouva une lampe à huile sur une commode déjà allumée.

- Brûlez ! Brulez tous !

Dans sa folie il la saisit et la lança sur moi. Par réflexe, je mis un coup dedans et c'était la mon erreur ... Le liquide inflammable se répartit dans toute la pièce et seulement quelques secondes suffirent pour qu'un début d'incendie s'annonça.

Il profita de la chahut pour filer en douce, protégé par les flammes naissantes. Des cris et des pleurs résonnaient dans la pièce sous le crépitement du feu. Lina prit Malon dans ses bras et Zack le jeune Erwin sur ses épaules.

- Il est trop tard pour arrêter l'incendie, fuyons tous !!
- Mes servantes sont à l'étage ! Ne les abandonnez pas !
- Je m'en occupe ! Courez dehors !

Alors que les autres partirent se réfugier, dans un élan héroïque je traversa les flammes pour monter l'escalier principal...

Techniques utilisées:
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25582-scarecrow-grimmjack
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25574-grimmjack-le-chasseur-solitaire

Cendres

Dans sa folie, l'ancien majordome Gyro incendia le manoir de Malon. Alors que tout l'assemblée présente dans le salon commun prenait la fuite, Grimmjack partit au secours des employés de maison encore bloqués à l'étage.


La situation avait dérapée d'une manière bien surprenante ! Moi qui était terrorisé des flammes, je me voyais en train de les braver dans un élan héroïque ! Fonçant vers l'étage avant que le feu ne me rattrape, prenant mon courage à deux mains, voila que je cherchais dans toutes les pièces pour voir s'il y avait des rescapés à sauver.

La fumée noire qui m'intoxiquait les poumons et me brulait les yeux ne m'aidaient pas dans ma tâche. Bientôt, les flammes crépitaient sous le plancher, il ne me restait plus beaucoup de temps. Avec tout ça, c'était difficile pour moi de m'y repérer ...

Heureusement que le hurlements des femmes de chambres m'aidèrent à m'aiguiller. Je suivis le son bravant tous les dangers, évitant les trous que l'incendie provoquait et les nuages toxiques que les flammes dégageaient.
Je posa alors la main sur la poignée en metal et me brûla violemment ... Et mince ! La chaleur l'avait quasiment fondue ! Voila pourquoi les employées n'arrivaient pas à s'enfuir !

Je n'avais plus vraiment le choix ... Bien que ce n'était pas dans ma nature, j'étais obligé de défoncer la porte et casser sur mobilier ... De toute façon, vu le bâtiment en proie au feu, difficile d'admettre que Malon puisse m'en vouloir ... Ni une, ni deux, je pris un peu d'élan et assena un violent coup de pied qui arracha la serrure.

Les deux femmes étaient apeurées et hurlaient dans tous les sens... Je me demanda même si ce n'était pas à cause de mon apparence plutôt qu'aux flammes ... Mais revenant vite à la raison, je les saisis une dans chaque bras (heureusement qu'elles étaient plutôt ... Mince, sans vouloir vexer personne) et fit demi-tour.

A peine un pied posé en dehors de la pièce qu'une poutre des combles en feu s'écrasa juste devant nous ... Ouf ... À quelques centimètres prêt, c'était sur notre poire ... On avait eu chaud sur ce coup la !
Et quelle chaleur d'ailleurs ! Les fumées toxiques commençaient à me brouiller l'esprit ...

- Keuf, keuf ... Mesdames, je ne vois plus qu'une seule solution ...

Je retourna dans la chambre et m'approcha de la fenêtre. D'un nouveau coup de pied, je brisa le cadre. Sauf que ... Je n'étais pas pompier et je ne savais pas qu'en faisant cela j'allais créer un appel d'air qui ravivait grandement le brasier derrière nous ... Cela urgeait encore plus ! Soit on sautait au risque de se faire bobo, soit ...

- Aggripez-vous mesdames et n'en profitez pas pour me tripoter, je suis quelqu'un de pudique ! A Spidey Mummy !

Un bandeau s'agrippa à un vieux chêne à quelques dizaines de mètres et je sauta. L'idée de base était de l'enrouler au bout de moi petit à petit pour faire un effet balançoire et amortir la chute ... Mais vue que c'était la première fois que je faisais ce genre d'acrobatie ... Il fallait avouer que j'avais mal calculer la trajectoire ... On se rétama comme des crêpes. En vie, certes mais comme des crêpes tout de même.

- Vous n'êtes pas blessés ?!

Quel grand coeur cette Lina, c'était la première à nous venir en aide avant que les autres ne suivent. Effectivement, on allait bien. Les charmantes femmes de chambre étaient un peu sous le choc mais ça roulait comme sur des roulettes. Moi, j'avais quelques bandeaux cramés, une tête super lourde et l'esprit divaguant ... Mais rien de grave.

On avait échappé au pire ! Enfin, c'était sans compter le toit du manoir qui venait de s'écrouler derrière moi à cause de l'incendie...

[...]

Le feu avait été maitrisé grâce à l'aide de toute la communauté de Sirup. Les nouvelles scandalisèrent les villageois. Désormais, Gyro était considéré comme un paria et il allait avoir du mal à quitter l'île sans passer par ses deux seuls ports.

Alors qu'on s'était réfugié dans la mairie, Malon nous rejoignit sortant de son audition de la marine.

- Ma pauvre, cela doit être si dur pour toi ma chérie ... Toi qui à été trahie, blessée, voila que ta maison vient de brûler sous tes yeux ...
- En réalité, je suis plutôt soulagée ... Disait-elle d'une voie douce qui surprit tout le monde. Je crois que c'était à moi de tourner la page et ça m'a permit de comprendre la vraie nature de Gyro ...
- Mais ta demeure ?!
- Ce n'est rien, ce n'est que du matériel. Et ce manoir devait surement être maudit, il y a eu Kaya, puis moi ... C'est peut-être mieux ainsi ... Au moins, Erwin et tout le monde vont bien !
- Malon, je te promet sur ma vie que je m'entrainerai deux fois plus et deviendrait assez fort pour te protéger ! Parole d'homme !
- Ahahah ! Quelle détermination ! Je vais t'aider à t'entrainer p'tit gars !

La fougue de l'enfant esquissa un sourire sur nos lèvres. Malon s'en tirait plutôt bien en fin de compte. Et ce petit me donnait un regain d'énergie et de confiance en moi !

- Et moi, Malon, je te promets de reconstruire ce manoir ! Je vais parcourir les mers, empocher des primes et je construirai un nouveau manoir convivial et familial ! Puis, je me tourna vers Zack et Lina. Et vous ! Je vous embaucherai comme agent de sécurité ! Comme ça, fini les dangers, vous aurez un train de vie décent pour élever votre enfant !

Parole d'homme.

Technique utilisée:
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25582-scarecrow-grimmjack
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25574-grimmjack-le-chasseur-solitaire