Le Deal du moment : -44%
Casque Gamer sans fil STEELSERIES Arctis 7P+ (PS5/PS4, ...
Voir le deal
86.99 €

Plante recherche boulot et nouvelle habitation. Ft Raven (Pnj Adell)

I need some green, please...


La rousse s’étire doucement, laissant un bâillement à l’apparence félin que réellement humain s’étirer de sa bouche. Les mouvements fluides animaux n’avaient toujours pas quitté le corps de la chasseresse malgré son temps en compagnie humain et non-violente. C’était tout simplement une habitude qui ne quitterait jamais le corps d'athlète de la sauvageonne. Elle réussit finalement à s’extirper du lit, quittant la chaleur et l’odeur du Mink qui était devenu un réconfort dans le cadran du Kraken. Elle n’allait pas se plaindre de la situation, elle aurait pu dégénérer de manière bien pire, mais ceci ne l’empêche pas d’essayer de l’améliorer. Pour son champ de compétence, on lui avait conseillé le cadran de la main rouge, où il avait un côté plus apte avec la botanie. Même si l’idée de travailler pour des pirates ne l’enchantait pas tant, l’idée d’avoir la chance de changer de cadran pour un lieu moins mécanique et dénué de vert l’encourageait plus fortement.

Elle est tout de même prise sur Armada jusqu’à ce que Léo soit complètement sur pied et qu’ils trouvent un bateau. Il lui avait tout de même fait une promesse en échange de tout son aide. Elle soupire lourdement, enfilant ces vêtements de la journée. Elle mange sa partie de poisson et de fruit, prépare celle du grand blessé avant de vaguement griffonner qu’elle est à l’extérieur et qu’elle revient dans quelques heures pour ne pas inquiéter le Mink. Une fois rassasier, elle s’extirpe de son lieu d’habitation temporaire pour prendre la direction de la main rouge. Trouver le lieu n’est pas quelque chose de difficile, se rendre était une autre chose. Selon les informations, elle devrait repasser par la Dépouille puis la Frapperie. À moins, bien sûr qu’elle veut directement passer par la Mascarade, mais on lui avait fortement déconseillée. Elle prend note de faire le message à Léo que la Frapperie serait son lieu de prédilection, l’endroit remplit de forge ferait sûrement le bonheur de l’homme. Elle était pratiquement sûre de l’avoir entendu marmonner dans son sommeil de métal et de braise.

Dans tous les cas, après plus d'heures en heure de marche, entrecoupée de chemin perdu, la demoiselle débarquait enfin dans le cadran de la main rouge. Son attention fut immédiatement tournée vers l’immense arbre et déjà, elle se sent mieux que dans le coin du Kraken. Après quelques minutes à profiter de l’apparat végétal, elle se décide à bouger enfin, trouvant le chemin qui mène vers ce qui sert de bureau d’information. Dans tous les cas, après plus d'heures en heure de marche, entrecoupée de chemin perdu, la demoiselle débarquait enfin dans le cadran de la main rouge. Elle accroche finalement un des travailleurs ;

‘’Pardon, si je veux parler à l’Omniscience, je peux la trouver où ?’’
‘’Hmm ? C’est du boulot que tu cherches ?’’
‘’Oui et un coin ou habiter.’’
‘’Tu vois le mec là-bas ? Bah fait lui le message et il va le transmettre et dès qu’on pourra quelqu’un viendra te voir. Je te conseille de rester dans le coin.’’
‘’Ok, merci.’’

Sur cet échange, elle s’éloigne dans la direction pointée et intercepte l’homme en question pour lui partager l’information comme souligner. Ce dernier hoche la tête avant de s’éloigner, allant partager la même info avec quelqu’un d’autre qui lui-même s’éloigne. Curieuse et incertaine, la rousse ne s’éloigne pas trop, observant la scène avec incertitude. Est-ce que quelqu’un allait vraiment venir la voir ? Où venait-elle de se faire avoir naïvement ? Dans tous les cas, elle n’avait rien d’autre à faire, aussi bien attendre et voir ce qui allait se produire.
lumos maxima


“Is the land a source of belongings, or a source of belonging ?”

“The underlying melody via every rock, plant, animal, sky and star, inside the water, from the dirt, through the light: only love lasts.”
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26483-heliamphora
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26473-heliamphora-une-petite-pousse-ma-souffler-que-le-monde-vegetal-avait-besoin-de-mon-aide-fiche-terminee
Là haut, dans ce bâtiment perché à plusieurs mètres d'altitude, sur le tronc de l'ancien Groove 20 règne un calme apaisant. Peu de gens traine dans les couloirs du QG du capitaine Golden, les seuls présences acceptées sont celles des cuisiniers et les femmes de chambre et autres domestiques ainsi que quelques gardes. Pas besoin d'avoir une forte sécurité ici, les seuls accès possibles sont deux ascenseurs-bulles sur les côtés de l'établissement et puis, l'idée de tomber sur la gardienne des lieux ou sur Brelyna Sarethi suffit à calmer l'envie de monter.
A l'étage de la résidence, au bout d'un couloir perpendiculaire au principal, se trouve les appartements de l'Omnisciente. A l'intérieur de celui ci, au milieu de cet agréable silence, le son d'une plume griffonnant du papier se fait entendre. La femme anguille se trouve comme à son habitude, assise derrière un bureau massif jonché de paperasse en tout genre. Raven n'aime pas passer son temps à ne rien faire et même si elle y est obligée, un livre, un dossier ou n'importe quelle source de savoir fini toujours par lui arriver dans les mains. Toujours en recherche constante de nouvelles choses à apprendre.
Alors que la jeune femme termine de remplir un document concernant les préparatifs du départ de l'équipage pour Eoléria, quelqu'un frappe à la porte. Levant la tête sans le moindre signe de surprise, ses yeux se posent sur l'homme assis sur un fauteuil non loin de l'entrée. Silence, se curant les ongles avec un couteau, lui rend alors son regard tout en haussant les épaules. Ils n'attendent personne.

" Entrez ! "

Lance t-elle de sa voix si douce qu'elle peut, j'en suis sûr, apaiser n'importe qui.
Toujours dans un grand calme, la porte s'ouvre et laisse apparaître un des fameux matelots arborant le R rouge sur sa tenue, preuve de l'appartenance à la troupe royale du Roi Rouge.

" M'dame. Quelqu'un vous demande. L'est pas du cadran. "

Raven pose alors sa plume délicatement à coté du papier qu'elle vient de signer. Puis, s'affalant au fond de son siège, demande.

" Et ? Pourquoi ? Que veut elle que vous ne pouvez lui donner ? On ne manque pas de travail à offrir.
- J'sais bien m'dame mais, elle souhaite aussi vivre dans l'coin. On a pas voulu déranger m'dame Brelyna, savez qu'elle est pas d'humeur ces temps.
- Pas faux, si on peut éviter d'avoir des membres d'équipages alités avant le départ. Bon, soit. Emmenez moi à elle. "


Toujours avec sa grâce et son calme naturelle, l'Omnisciente se lève alors et s'en va emboiter le pas de son subordonné. Ayant déjà rangé son couteau, Silence fidèle à lui même suit à son tour le duo. Depuis l'enlèvement de son capitaine et de sa seconde, l'homme ne lâche plus d'une semelle miss Watervolt. Certains parlent de paranoïa, d'autre d'excès de zèle. Silence lui, ne dit rien. Logique.
Le trio se dirige donc au rez-de-chaussée et emprunte l'un des ascenseurs-bulles pour arriver au pied du gigantesque arbre de la Main Rouge. Au bout d'une dizaine de minute de marche, le matelot pointe du doigt une jeune femme à la chevelure aussi flamboyante que celle de leur capitaine et de sa bras droit. Raven se mord les lèvres en repensant à eux.

" Bien merci, tu peux disposer. Et évites de parler de cette entrevue à notre furie. Du moins tant que je ne sais pas de quoi il en retourne.
- Bien m'dame. La bonne journée. "


La jeune femme et son garde du corps auto-proclamé se dirige alors vers la nouvelle venue. C'est une ravissante créature que nous avons là, son teint de peau est quelque peu différent de ce qu'on a l'habitude de voir par ici mais, rien qui ne surprend l'Omnisciente plus que ça. Elle a déjà entendue parler d'homme et femme pouvant changer de couleur de peau, voir de chevelure, en fonction des saisons. Cette femme-ci en a tout l'air elle aussi.
S'arrêtant à deux mètres de l'inconnue, Sil' un peu en retrait. Raven ne peut s'empêcher d'afficher un sourire amusé en apercevant que son invité semble ébahie devant l'environnement si particulier du cadran. Les mains l'une dans l'autre, appuyées contre son bas ventre, l'anguille s'exclame alors:

" Et bien, je vois que vous appréciez le coin. Vous me faites penser à lui. Ce doit être votre chevelure et vos yeux brillants.
- ...
- Oui, c'est vrai Sil, je m'égare. Excusez moi, c'est impoli de ma part. Je me présente, Raven Watervolt ou l'Omnisciente. Comme vous préférez. Gérante et gardienne de la Main Rouge, représentante du capitaine Golden sur Armada. J'ai ouïe dire que vous vouliez me rencontrer. Est-ce vraiment pour ce que l'on m'a rapporté ? Vous ne me donnez pas l'impression d'être une fermière, ni charpentier. Sans vouloir vous manquer de respect. Enfin, je parle, je parle mais, je suis venue ici pour vous écouter. Que puis-je donc faire pour vous ? "


Gardant son sourire rassurant au lèvre, Raven se permet un petit clin d'œil amical à la demoiselle au cheveux de feu. Silence quand à lui, accoudé à un tonneau non loin et à portée d'un jet de couteau, termine de se curer les ongles avec se dernier.  
  • https://www.onepiece-requiem.net/t8382-l-heritier-de-gold-golden
  • https://www.onepiece-requiem.net/t8284-royal-golden#103865
I need some green, please...



L’apparat de l’arbre était une pure fascination aux yeux de la rousse qui en dévore les courbes, feuilles et le moindre bout d’écorce qui en font ce qu’il est. L’architecture civilisée se marie presque à la perfection entre les racines de l’arbre sans oublier ses étranges plateformes en forme de bulle. C’était un concept des plus intéressant qui ne déplaisait pas à la scientifique en elle et qui rêvait déjà de recueillir des spécimens pour voir ce qu’elle allait découvrir et ce qu’elle pouvait en faire. Son esprit tourbillonnant d’idées, mais surtout de questions face à ce splendide spécimen. D’où venait-il ? Était-il unique ? Sinon, d’où était-il originaire ? Elle prend une grande respiration, appréciant l’air végétale du lieu, loin d’être saturé comme le cadran du Kraken. Elle se sentait beaucoup mieux ici que n’importe où ailleurs. Sa peau lui semblait moins surcharger aussi, ses poumons moins oppressés par la pollution et son mental… Son esprit se sentait déjà plus en paix avec lui-même, moins en proie au malheur que d’être prise dans l’autre lieu gris et remplit de gens qui vagabondait que pour vagabonder.

Même si Léo avait fait de son mieux pour lui expliquer l’issue du ‘gouvernement’ ou encore de la civilisation qui menait à se murer derrière des murs de béton et à donner toute volonté à un régiment de dirigeants, la rousse trouve le concept alien. Elle en vient tout de même à se demander si Armada, les cadrans fonctionnaient sur le même principe où ils utilisaient un autre système. Des nouvelles questions remplissent son esprit, qu’allait-elle donc apprendre de son passage à Armada ? Tout en faisant les cent pas dans un petit coin tranquille de la main rouge, ses grands yeux dévorant avec fascination le moindre attrait, elle se fait approcher par un duo. Combien de temps, c’était, il écoulé depuis qu’elle avait passer le message ? Elle l’ignorait, mais la démarche sure de la femme bleue lui assure qu’elle vient la voir elle.

Elles en viennent à se dévisager à distance respectable, découvrant les traits de l’une et l’autre. Si la peau de sa future interlocutrice était bleue, la sienne affiche le ton vert clair, ses pupilles émeraude pâle observent avec grande curiosité les deux figures qui sont devant elle. Elle laisse un sourire timide étirer ses lèvres à peine plus foncées que sa peau. On lui avait souvent dit que le sourire était aussi un signe de politesse quand il n’y avait aucune hostilité. Au moins, aujourd’hui, elle avait enfilé les vêtements humains, l’ensemble de travail vert avec un top sport noir, affichant une silhouette plus normale et que quand elle revêtait ses habits végétaux. Les premiers propos de celle à la peau couleur hortensia lui fit pencher la tête sur le côté, l’observant sans comprendre. Silencieuse, elle porte ses pupilles sur l’homme derrière qui ne réagit pas et ne répond rien, ce qui pousse la belle hortensia à reprendre la parole. Quelques mots utilisés par la jolie fleur lui font plisser un peu les sourcils, un mince voile de questionnement, mais elle chasse l’émotion pour s’exprimer à son tour ;

‘’Hmm.. Heliamphora. Enchanter de faire votre rencontre. Oui, j’aimerais une petite habitation dans votre cadran et j’ai cru comprendre que pour ceci, il faut offrir quelque chose en échange et voir avec le dirigeant de la place. Je viens d’arriver et je suis encore un peu… Perdue face aux règlements. Je suis en ce moment dans le cadran du Kraken et disons que je ne suis pas à ma place…’' Elle n’allait pas lui avouer qu’elle se mourrait mentalement à petit feu dans ce lieu de métal. ‘’J’ai des études poussées en botanique, les plantes n’ont aucun secret pour moi. Je suis sûre que je peux aider avec l’agriculture ou même les plantes ici. Ne vous fiez pas à mon apparence, je suis endurante et travaillante, je viens de milieu assez difficile selon plusieurs.’’

La posture de la rousse est droite et calme, mais alerte face au deuxième individu qui semble les épier et jouer avec son coup, près à attaquer au moins problème. Sans être nerveuse, sa posture est sure, jambe légèrement écartée et pieds stables prêt à bouger en cas d’action. Ses bras sont le long de son corps, reposant sagement sur elle et son esprit a déjà repérer une cachette et une route de sortie temporaire en cas de problème. Toutefois, son regard ne quitte pas la jolie fleur devant elle, son sourire calme apaisant un peu la sauvageonne.
lumos maxima


“Is the land a source of belongings, or a source of belonging ?”

“The underlying melody via every rock, plant, animal, sky and star, inside the water, from the dirt, through the light: only love lasts.”
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26483-heliamphora
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26473-heliamphora-une-petite-pousse-ma-souffler-que-le-monde-vegetal-avait-besoin-de-mon-aide-fiche-terminee
Sans couper la parole à son invité, Raven l'invite à continuer la conversation en marchant. L'Omnisciente donne toujours cette impression d'enregistrer le moindre mot qu'elle entend, comme la moindre pause faite dans une phrase. Cela peut parfois perturber son interlocuteur et c'est pour ça que l'anguille s'évertue à garder un léger sourire et, ainsi, donner un sentiment rassurant à l'égard de la femme émeraude. Sans un bruit, Sil' les suit.

" Heureuse de voir que vous connaissez les modalités pour intégrer notre cadran. Ce sera un gain de temps pour nous deux ma chère Héliamphora. Nom ravissant au passage, si vous me le permettez. Et j'en conviens, une dame de devrait pas vivre dans les quartiers gris et tristes du Kraken, Silence y est beaucoup plus à sa place, nous, on a besoin de soleil et d'air frais. Hihi. "

L'homme se contente de lever les yeux au ciel, ils aimaient se taquiner.
Alors que le petit groupe s'approche des zones de culture aquatique, Raven marque un temps d'arrêt et se tourne vers le muet.

" Tu peux nous laisser Sil', vas donc voir si nous avons des résidences de libres.
- ...
- Rooh, ne fait pas ton enquiquineur, tu vois bien que je suis en bonne compagnie et que je ne risque donc rien.
- ...
- Oui, oui. Allez ouste ! Laisses moi profiter d'un moment de calme. "


D'un geste de la main, Watervolt lui montre de se hâter.
Évidement, ce n'est qu'une excuse pour rester seule en compagnie de la jeune femme, l'Omnisciente n'ignore rien de ce qui se trouve sur son cadran, jusqu'au contenu de la plus petite cagette au fin fond d'un entrepôt. Alors bien sûr que la moindre habitation vide se trouve dans un coin de sa mémoire absolue. Et elle a bien remarqué que la présence de Silence ne mettait pas à l'aise notre belle fleur. Finement joué.

" Vous m'avez l'air d'être une personne pleine de ressource. Je ne vais pas vous mentir, nous aurions bien besoin de quelqu'un avec de tels talents. Nous n'avons pas de "scientifique" par ici. La plus part sont des fermiers, des marchands ou de brigands au grand cœur, comme ce vieux Sil'. Ne lui dites jamais ça ! Il veut rester mystérieux hihi.
Enfin, tout cela pour dire que malgré la bonne volonté des gens de la Main Rouge, nous essayons de nous adapter à une vie et une civilisation marine.
"


Même si elle possède l'un des savoirs les plus grands de ce monde, il est bien présomptueux de dire que cela suffit à faire s'épanouir le cadran. La théorie c'est bien, mais la pratique l'est tout autant. Ce n'est pas chose aisé que de faire pousser des légumes et des fruits dans un environnement aussi restreint que le Groove puisse apporter.

" Je suis sûr que dans votre tête, fourmille déjà un tas d'idée. Je me trompe ? "

Raven est bien curieuse de savoir ce que sa potentiel future collaboratrice peut lui apporter.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t8382-l-heritier-de-gold-golden
  • https://www.onepiece-requiem.net/t8284-royal-golden#103865