Le deal à ne pas rater :
My Hero Academia : où acheter le Tome 39 édition Collector du manga ...
Voir le deal

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Le prix de la Sainte jalousie

Rappel du premier message :

Une jeune femme élegante installé dans son bureau dans l’espace ouvert de son service, le CP4. Son doigt entortille une mèche de cheveux en croisant les jambes. Le microphone de son escargophone en main, sa tête s’incline légèrement attentive aux informations qu’un supérieur administratif lui communique.

"Une collaboration avec le CP7? N’est ce pas simplement une querelle à régler entre officiers?
-Oui, mais pour cette mission, il y en aura besoin car il s'agit d'un désordre dont la source viendrait de l'implication récente d'une famille de Dragons Célestes.
-Oh, oh ! Le gratin fait son entrée. De quoi s'agit-il dans les détails?
-Les précisions vous seront communiqués une fois sur place avec votre alliée. Cette mission est sensible, ne nous décevez pas.
-Bien entendu, Administrateur."

La communication est rompue. Un léger sourire sur le visage, cette espionne est satisfaite qu’un administrateur daigne enfin lui octroyer lui-même des missions délicates. Depuis quelque temps, ils semblent obligés de la considérer. Son travail et ses prises de risque paient enfin ! Chatoyant un air joyeux, l’agent Tarentule prépare tout le nécessaire dans sa mallette noire avant de quitter les bureaux.

Le lieu de rendez-vous choisi pour la rencontre est une petite chambre d'hôtel particulier en périphérie du centre de Marie-joie. Première arrivée, elle découvre dans le mini-salon un service à thé déjà préparé pour le petit déjeuner. Sous une des tasses, une enveloppe avec le chiffre 4 y est placée. Prenant ses aises, elle se serre un thé et une viennoiserie. En détente, elle ouvre le message qui lui est destiné.

Lisant tout en sirotant sa boisson, Capulina prend connaissance des détails. Deux officiers brillants de la garnison multiplient les esclandres et les provocations. Estelle von Karma , dont la vie est rythmée par une adoration maladive aux Saints du gouvernement, aurait pratiquement provoqué en duel l’ambitieux Jeremy Donovan RAVEN-COOPER connu pour la longueur de ses dents. Par le passé, leur relation est toujours restée cordiale et professionnelle. Il semble tous deux beaucoup plus actif dans leur patrouille, avec une attitude de recherche plus que de protection. La raison de ce basculement a été découverte par les services du CP7. Des lettres provenant d’une famille céleste auraient été envoyées à différents officiers supérieurs pour les pousser à capturer des supernovas. Une demande intrigante qui n’a pas conquis tous les destinataires, seulement les plus dévoués. Une situation inquiétante que l’agent du CP7 doit élucider avec de l’assistance. Ces perturbations sont vues comme une menace pour l'intégrité et l’efficacité de la défense de la Capitale mondiale.  La tâche de l’agent du CP4 consiste à aider à la médiation entre ses deux perturbateurs dans un premier temps, et régler l’affaire à la source avec la guidance de l’agent spécialiste de la gestion des Dragons célestes.

Cet agent pénètre enfin dans la chambre d'hôtel. Capulina reste silencieuse continuant sa lecture tandis que celle-ci s’installe. Une fois à sa table, elle lève les yeux avec un grand sourire.

Agent Tarentule, enchanté. Êtes-vous plutôt thé ou café? Je vais vous servir.

Pliant le message, la blonde s'apprête à empoigner la théière ou la cafetière avec un sourire mesquin. Elle compte bien jouer la maladresse et souiller le vêtement de son alliée. L’agent Tarentule est comme ça. Elle s'arrange toujours pour que l’on garde un mauvais souvenir de sa première rencontre. Cela lui permet aussi de jauger la personnalité de ses alliés… ou de ses ennemis.

Costume:
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25230-la-garde-robe-de-l-agent
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25213-l-agent-tarentule#262699
Derrière ce visage d’ange se cache en réalité un esprit bourru. L’agent Tarentule est assez surprise de cette absence soudaine de raffinement féminin pour ordonner crûment une mise à mort. Autant dire qu’elle doute fortement de sa stratégie, mais l’Agent Tarentule accède à sa demande avec une idée en tête. Au vu de sa démonstration de force, la diversion lui sera aisée. Tirant un fil, elle attire son parapluie noire sortant de nul part. Sa main ratrappe au vol l’objet tout en avançant vers la Supernova. Activant un mécanisme, elle y dégaine une fine et longue lame. De mouvement digne d’une escrimeuse, Capulina provoque son adversaire d’une manière plus militaire. Son attitude est toujours bridée car elle ne veut pas que Lance dévoile à toute cette assemblée qu’elle est celle qui l'a libérée. L’espionne tient à sa carrière.

En garde, la folle. Battons nous avec honneur et grand plaisir.
-Ta voix m’est désagréable. J’espère que cela s’améliorera avec l’âge.


Alors que les coups de l'esclave rebelle fusent et pleuvent avec puissance, ses gestes associés à sa maîtrise du Kami-E permettent d'effleurer et esquiver chacun de ses coups. L'agent Tarentule semble ne rendre aucune offensive scrutant du regard le parterre de marbre brisé et noirci de toute part. Soudain, l'attaque en traître de l'agent Grin vient frapper l'ennemi. Les vibrations de son art martial font entrave une fraction de seconde à cette pointure de la Piraterie. Le Haki de l'armement surpasse amplement cette tentative.

Lance se retourne ensuite rapidement pour caler un coup de pied dans le ventre de l'assaillante en tournant sur elle-même. L’agent Tarentule trouve enfin ce qu'elle cherche. Un fil discret vient l'accrocher.

Le Lieutenant de la marine sent son moment pour briller. Armant son fils, il vise la même épaule blessée par le carreau de Grin, précédemment. Le coup retentit. Le corps de Yanaka bascule subrepticement. Il a trouvé une faille dans son armure. Se tenant l'épaule par la douleur, son regard noire se pose sur l'ambitieux Jeremy.

L'agent Tarentule ne laisse pas cette femme respirer et saute soudainement sur son dos. Assurant une prise d'étranglement, la blonde se fige grâce au Tekkai prenant son adversaire de court. Le haki entre en conflit avec sa technique du Sixième Style. Le cri de lutte retentit dans la salle de balle devenue un air de combat féroce. Capulina ne pense pas tenir longtemps. Elle sent qu'à tout moment ses bras vont se briser. Tentant le dernier atout dans sa marche, l'espionne lâche surprenamment sa prise. Un objet s'élance vers le duo tracté brutalement par un fil. En un instant, l'agent Tarentule s'en empare et accroche son poignet à celui de la Pirate.

Celle-ci retourne l'agent masqué en la plaquant devant elle. Toussotante par cette prise, la tisseuse semble être mise en échec. Alors que la main de son adversaire s'apprête à toucher sa poitrine, l'aura rose se dissipe. Le regard décontenancé de la Supernova ne manque de ravir la ricaneuse qui se retient très fort d'exploser de rire. Les deux femmes sont à présent attachées par des menottes de Granit Marin. Plus de Haki, plus de pouvoirs, toutes sont affaiblies à l'extrême par le matériau.

TU APPELLE ÇA DE L'HONNEUR !
-Il m'arrive de mentir.


Toujours une lame en main, l'esclave en panique tente de couper le bras de Capulina. L'idée de retomber dans la captivité lui fait sombrer à nouveau dans une rage folle.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25230-la-garde-robe-de-l-agent
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25213-l-agent-tarentule#262699
Je roulais sur le sol et me redressais aussitôt alors que Tarentule servait à quelque chose, elle lui remit les menottes et elle gueula à l’honneur. Qu’importe l’honneur maintenant. Je transformai mes mains en deux lames, il était hors de question que cette supernova reste en vie. Et tant mieux que Tarentule soit sur ses épaules. Je sentis mes muscles se tendre à nouveau alors que mon corps n’était pas tout à fait d’accord à cause de la force des coups de la Supernova. Je fondis sur elle, et profitant qu’elle soit occupée avec Tarentule… Mes lames mordirent la chair tendre de la gorge de Lance qui hoqueta de surprise. Elle se tourna vers moi à nouveau et ma seconde lame transperça à nouveau sa gorge, déversant un flot de sang sur sa propre tenue et sur la mienne. Je bondis en arrière alors quelques gouttes de sang éclaboussèrent mon visage. Elle hoquetait sans comprendre que je venais de l’égorger. J’inclinai légèrement la tête en la voyant s’effondrer au sol, Tarentule avait visiblement frappé également. Je soupirai un peu en regardant Lance finir de mourir en tendant la main vers ses enfants. Est-ce qu’ils avaient repris forme adulte ? Je n’étais pas sûre de vouloir regarder. Je la fixai droit dans les yeux, toujours mon léger sourire aux lèvres. Qu’elle voit mon sourire aux lèvres comme la dernière image avant de mourir. J’attendis encore quelques secondes, pour être sûre qu’elle était bien morte, avant de la retourner du bout du pied avec un soupir.

« Tu t’es bien battue. Mais pas assez. »


Tout simplement, on se débarrasserait de son cadavre plus tard. Je poussai un soupir avec un simple sourire, comme toujours mon sourire avant de glisser un regard vers Tarentule.

« Êtes-vous vivante ? »


J’avais bien l’impression que oui. Est-ce que j’aurais préféré qu’elle meure ? Non, ces sentiments n’avaient pas à rentrer dans la ligne de compte.


# Fondu :
Grin transforme ses deux prothèses de mains en deux lames courtes dont elle peut se servir au corps à corps. Affûtées elles tailladent sans mal la chaire qui se présente à elle.

  • https://www.onepiece-requiem.net/t26876-dossier-de-grin
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26866-termine-souris-souris-souris-pour-rester-en-vie
Tout ce sang giclant sur ses vêtements et son visage, l’Agent Tarentule exprime un profond dégoût. En voulant s’en protéger, elle a bousculé Lance faisant croire à une attaque. Mais rien de tel. Roulant sur le côté, elle traîne avec difficulté le trousseau de clé par un nouveau fil. Quasiment tout ce lieu est parsemé de ses fils comme sa propre toile. Une fois libéré de ses menottes, Capulina reprend des forces. Elle rappelle sa mallette dans sa main en tirant un autre lien. Regardant de haut le corps de cette Supernova, son attention se porte sur ses habits tachés de sang. Jettant son masque au sol après l’avoir retiré, l’espionne commence à râler.

Beurk ! Grigri, tu aurais pu faire cela plus propre. Sais-tu combien coûte un costume de cette facture ?! On l’avait dans nos griffes. L'assommer aurait suffit. Certains abattoirs ont plus de déontologie. Pff ! Pourquoi je discute avec un robot ? Tu choisiras toujours la facilité.

Soudain, une véritable armée d’agents du Cipher Pol et de marines accompagnée d’une grande pointure de ce monde enfonce la grande porte. Les renforts arrivent trop tard. Le lieutenant Raven Cooper ne se fait pas prier pour courir s’agenouiller devant l’homme à la prestance impressionnante. L’agent Tarentule cesse soudainement ses plaintes pour s’incliner de même. Seule Sainte Cassanja redevenue adulte court vers le monsieur, visiblement très remonté.

Ce n’est pas trop tôt, Charles ! La rouquine des Libervitz a gâché la fête avec son esclave ! Je veux que tu la punisse ! DE SUITE !

S’inclinant calmement et poliment, il prend le temps d'analyser la situation d’un coup d'œil. Le cadavre de la fameuse Supernova de Sainte Cassanja. Deux agents du Cipher Pol en sang, visiblement ceux qui ont réussi à pacifier la menace. Il ne semble y avoir un groupe des forces en présence dont l’allure semble montrer qu’ils n’ont pas lutté bien longtemps. Ce sont les pacifistas et autres gardiens transformés en bambins. Les disparus, malheureusement, ont définitivement quitté ce plan d’existence. Quel pouvoir effrayant ! Il coupe les complaintes de la matriarche de Pah avec un simple geste de la main.

Je comprends votre choc, Neetush. Nous avons fait du mieux possible. J’aimerai entendre le rapport de ces deux braves combattantes, avant toute chose.
-Trois, si je puis me permettre, Vénérable Etoile.


Jérémy ne veut pas partir sans aussi sa part des lauriers. Même si son intervention semble présomptueuse, Charles Bakugan ne rechigne pas à obtenir des informations. Grâce à son uniforme, il reconnaît là un officier supérieur. Un gage de confiance pour l’Etoile. Capulina qui ne pense qu’à se changer se hâte à dévoiler son matricule.

Agent Tarentule, Troisième Catégorie du Cipher Pol 4. J’officie en collaboration avec l’agent Grin. Sa spécialité la rend plus à même de rendre un rapport sur l’ensemble des éléments. Bien entendu, sans vouloir manquer de respect au Lieutenant-colonel Raven Cooper, assigné en garnison de Marie-Joie, principalement au secteur bureaucratique.

Coupant l’herbe sous le pied de Jérémy, dans le feu de l’action, le malheureux a oublié de se présenter en bonne et due forme. Un sourire mesquin se dessine sur le visage de Capulina. Maintenant, elle voudrait vraiment que Grin aille droit au but comme sa nature robotique l’astreint. Sa chemise poisseuse d'hémoglobine l'écoeure au plus au point.


Dernière édition par Agent Tarentule le Lun 25 Déc 2023 - 23:44, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25230-la-garde-robe-de-l-agent
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25213-l-agent-tarentule#262699
Je regardai Tarentule qui râlait sur le fait d’être couverte de sang. Un soupir franchit mes lèvres, elle ne pouvait pas arrêter de râler quelques secondes ? Un costume de cette facture. Déontologoie… Je secouai la tête.

« Le CP7 a de très bons pressings. Tout comme le CP4, je sais de quoi je parle. La règle est simple, agression de Dragons Célestes, c’est la mort. Elle a également tué d’autres personnes. La sanction aurait été la même, que cela soit moi ou d’autres agents… Et au moins elle retrouvera ses enfants. »

La facilité… Qu’importe, c’était vrai qu’ôter une vie pour moi c’était normal. Quatorze personnes dont des enfants, pour ma première mission. Mais qu’importe. Je tournai aussitôt la tête ver Neetush qui semblait redevenue adulte comme tous les autres. Mais j’entendis surtout le bruit de pas bien connu… Je m’inclinai très bas devant la personne entrant dans la salle, venant avec de grands renforts. C’était un peu tard. Mais la situation était maintenant sous contrôle. Je me redressai après que Neetush eut parlé. Tant mieux. Elle était insupportable… Presque autant que Tarentule… Elle voulait punir qui ? L’esclave ? Déjà morte ? Ou Cassanja ? Je restais silencieuse, je sentais que j’allais avoir mal à la tête… Qu’importe. Vénérable Étoile. Le rapport et Raven-Cooper faisait de son mieux pour se mettre en avant. Tarentule qui parla avant moi… J’avançai d’un pas avant de m’incliner à nouveau devant le Dragon Célèste.

« Vénérable Étoile, je suis en effet l’agent Grin du CP7. Nous étions sur place pour veiller au bon déroulé de la soirée, la Supernova s’est libérée et nous sommes intervenus de notre mieux, elle a malheureusement réussi à faire beaucoup de dégâts et agresser nos Saintes. Ainsi que les soldats. J’ai neutralisé l’esclave pour qu’elle ne cause plus aucun dommage. »

La Sainte Étoile regarda le Marine, qui était livide, avec grande attention pendant quelques secondes.

« Et un simple officier de Marine est ici pour quelle raison ? »

Il parlait d’une voix un peu forte et j’inclinai à nouveau la tête avec douceur, laissant l’homme essayer de bafouiller une réponse. La Vénérable Étoile me fit un signe de main pour que je m’approche un peu.

« Nous discuterons de tout cela un peu plus tard de l’ensemble de la situation, Agent Grin. »

Il se souvenait de mon nom. Bien. Je m’inclinai bien bas avant de reculer. La vénérable Étoile était là, il prit simplement la situation en main et il nous ordonna de partir un peu séchèrent, mais vu le bordel qu’il y avait ! Je remis soigneusement mes gants avant de m’incliner à nouveau devant chaque Dragon et de me diriger vers la sortie d’un pas léger. Ah… le bordel…
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26876-dossier-de-grin
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26866-termine-souris-souris-souris-pour-rester-en-vie
Le lendemain, l’Agent Tarentule contemple sa robe classique avec un miroir de poche. Dire qu’elle a dû brûler un costume, cela lui a brisé le cœur. Heureusement que les trois sbires du CP8 ont été prudents avec le leur. Elle a pu rendre tous les accessoires et le violoncelle au vigile, non sans un sermon menaçant. Rien de nouveau quand elle se pointe au Grand Théâtre.

Alors qu’elle sirote ensuite sa tasse de thé de la matinée dans cette espace ouvert rempli de tous les bureaux de ses collègues. On vient la déranger pour la convoquer au bureau de son directeur. Entrant avec une certaine appréhension, Capulina n’a pas l’habitude d’être convoqué pour autre chose qu’une énième plainte pour harcèlement moral. Son supérieur, Korn Daven, reste calme son mug à la main. Un silence qui dénote de sa jovialité quotidienne. La blonde semble se recroqueviller sur elle-même en s’installant sur son siège. Le bonhomme soupire en posant son café chaud et une fiche.

“Agent Tarentule…
-Oui, monsieur?
-Je viens de lire votre rapport.
-S’il y a la moindre faute, je vous prie d’excuser ma maladresse ! La nuit était bien avancée lors de sa rédaction.
-Mais non, mais non. Il est clair et concis. Mais, Charles Bakudan le Vénérable nous a demandé personnellement de lui communiquer. Comme à votre partenaire dans cette mission.
-Ouf ! J’ai cru à une horrible faute d’orthographe, un instant. Hihi !
-Vous ne devriez pas en rire, mademoiselle. Comme beaucoup d’autres avant vous, vous avez attiré l’attention des Grands. Ce n’est en rien un cadeau. J’ai vu beaucoup en succomber.
-Oh, vous n’en faîtes pas un peu trop, mon cher Directeur? De toute ma carrière, dix ans tout de même, les Saints se sont toujours désintéressés de moi une fois ma mission terminée. Il est rare d’avoir cet honneur. Et je m’en porte très bien. Hihi !
-Détrompez-vous. Votre dossier circule déjà. Navrée.
-Une vénérable étoile a demandé mon dossier? Pourtant, Grigri avait toute l’initiative de la discussion et, je suis certaine qu’elle me déteste. Je suis sûre qu’elle m’a descendu. Tout le monde le fait !
-Il semblerait qu’elle n'ait pas voulu tirer la couette de son côté, ou bien, notre Étoile n’est pas quelqu’un que l’on amadoue facilement. Quoi qu'il en soit, vous êtes à présent sous l'œil d’un Dragon. Je vous souhaite de survivre le plus longtemps possible. Ici, personne ne sera votre allié. Un conseil ne montrait jamais le moindre signe de faiblesse.
-Hum. Jusque là rien de nouveau. Hihi !
-J’espère sincèrement que vous conserverez votre sourire malgré cette pression. Soyez attentive, à présent. Les hautes sphères vous observent.
-Entendu, Directeur. Puis-je demandé une dernière chose?
-Bien sur, je vous écoute.
-J’ai monté un dossier sur un projet abandonné, il y a quelques années déjà. J’aimerais pouvoir m’y investir pendant que je suis en réserve.
-Myriapolis? Ce n’est pas tellement notre secteur d’activité.
-Je vous en prie, monsieur. Il ne coûte rien.
-Oh je comprends. C’est donc votre stratégie pour vous faire oublier un instant.
-Je ne sais pas de quoi vous parlez. Hihi !
-Héhé. Soit. Mais cette solution n’est que temporaire.
-Je vous remercie de votre bienveillance.
-Bonne continuation, Agent Tarentule.”
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25230-la-garde-robe-de-l-agent
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25213-l-agent-tarentule#262699
    Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum