Le deal à ne pas rater :
Captive : où acheter le Tome Captive 1.5 en édition Collector ?
26.90 €
Voir le deal

Et on fait tourner les toges - Groupe 2

Rappel:

À peine avait-elle eu le temps d’échanger avec Paul et Léo que la bande de cultismes en toges sombres et rouges se retournaient telle une vague bien coordonner dans leur direction. Leurs yeux remplirent de folie dévisageaient les quelques touristes venues les espionner. Helia se redresse mal à l’aise et une voie s’écrit enfin dans la foule ;

‘’Plus de sacrifice ! Chopez-les et sacrifier leurs âmes au démon Muspell Marchebraise…’’
‘’Euuuh, non merci, j’aime bien comment est mon corps en ce moment.’’ Marmonne Heliam.
‘’Sacrifices ! Sacrifices ! Sacrifices ! Sacrifices !’’ Beugle les cultismes hystériquement.

Des rires pithiatiques s’élèvent dans la foule tandis qu’ils s’activent vers eux telle une horde bien animée. Helia tire plusieurs green pops qu’elle lance autour d’elle pour s’offrir de la protection. Les plantes carnivores mobiles se jette dans la foule, attrapant les premiers pour les asperger d’acide et les frapper. Les seconds végétaux forment un triangle avec Helia, enracinant leurs puissantes racines dans le sol avant de déchaîner leurs tentacules végétaux. Les têtes attaquent tout ce qui passe proche d’elles, mordant. Elles arrachent, déchiquettent et bouffent tout ce qui passe à porter, ce partageant entre les six têtes les cadavres démembrés.

Pour sa part, Helia attend les quelques cultismes qui se rendent jusqu’à elle, se défendant physiquement en utilisant de grandes doses létales de poisons sur eux. Ses ongles acérés, lacèrent la peau, ses canines percent les membres qui passent trop près de son visage. Elle mélange un style de combat de rue et animal, rappelant que la demoiselle vient d’un monde sauvage où toutes chosent peut vous tuer. Elle n’hésite pas dans ses attaques, perçant les yeux, tranchant à l’endroit où le sang coule à flots ou encore brisant les membres pour surprendre ses ennemis.

Elle prend quelques minutes de répit, observant autour d’elle les autres forces de la nature. Les corps volaient dans les airs, se faisaient broyer, écrasées, explosées… Tous avaient une manière bien à eux de gérer le problème, mais le plus impressionnant était sûrement Paul avec son étrange bras robotique qui lançait des trucs lumineux. Il faudrait qu’elle lui pose la question plus tard sur ce que c’était…


“Is the land a source of belongings, or a source of belonging ?”

“The underlying melody via every rock, plant, animal, sky and star, inside the water, from the dirt, through the light: only love lasts.”
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26483-heliamphora
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26473-heliamphora-une-petite-pousse-ma-souffler-que-le-monde-vegetal-avait-besoin-de-mon-aide-fiche-terminee
Terrifié de voir, des gens habillés n'importe comment, commencer à m'attaquer pour de vrai j'en profitait pour prendre du recul de façon littéral. Un bond en arrière et leurs petits couteaux ne m'atteignaient plus ! Un sourire déforma mon visage avant qu'un cultiste commença a parler en latin.

"Credimus in farcimine magno. Mortui ad brassicam, mortes ad amet"

"AH NON HEIN !"

Le cultiste se fit fendre de long en large par un coup de griffe bien placé.

"VOUS N'AVEZ PAS LE DROIT AU LATIN !"

Et plus je regardais autour de moi plus ces gens habillés de la tête au pied me paraissaient éthérés, presque d'un autre monde ! J'essayais de calmer mes sens qui me hurlaient tous de déguerpir en vitesse ma fourrure complètement en boule d'avance.

"Je ne consens pas au sacrifice !"

En voyant la masse informe de fanatiques en colère je décidais de fuir empruntant la voie des airs par le fait de sauter sur chacune des têtes des cultistes qui répondait avec un grognement à chaque pas que je faisais.

"Attrapez le lion ! Nous boirons son sang pour notre maître ! Son fantôme ira se faire tourmenter par notre maître !"

"NOOOON PAS DES FANTÔMES ! CE SONT DES MALADES."

Je fendais dans la foule complétement paniqué au fait de devenir la chose que je craignais le plus au monde, lacérant et bousculant dans ma fuite un paquet de types qui décidément se posaient les mauvaises questions concernant qui étaient responsables des mauvaises choses qui leur arrivait et surtout sur leurs choix de vie !

"Attrapez l'hystérique ! Aspergez-lui du désherbant ! Choppez le lion et on le scalpera! Tous ceux qui sont contre nous doivent nourrir le maître !"

Presque les larmes aux yeux, je hurlais d'effroi en bousculant tout le monde faisant que certains des cultistes s'envolaient temporairement dégagés par un nuage de fumée causé par ma fuite.

"Lacticiniis fructus amici nostri sunt ad vitam! potenti quoque!"

"A L'AIIIIIIDE!"
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25634-ft-de-raiju-leo
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25606-leo-nin-les-griffes-de-la-liberte-termine
C'est curieux, cette scène me rappelle vaguement quelque chose... Mais quoi ? Mais oui ça y est ! Le Magicien d'Oz ! C'est a cause du Lion mort de trouille en train de fuir en hurlant je pense. Il est clair qu'Hélia et sa maitrise des plantes ne peut être que l'épouvantail ! Et du coup, je dois être le bucheron de fer blanc...

Ce qui voudrais dire que logiquement, Dorothy ne peut être que...

La gamine qui joue de la guitare !

Tout colle parfaitement. C'est fou !

Est ce que Muspell Marchebraise serait la méchante sorcière ?

En tout cas c'est surement un signe ! Et le bouquin est clair, il faut aider Dorothy !

- CONTINUE HELIA ! BEAU BOULOT !

Entre le mur de plantes vivantes qui affrontent la horde de cultistes, et la diversion involontaire offerte par le lion, il n'y a pas assez de cultistes fonçant sur moi pour m’empêcher de me dégager; braquant ma paume vers l'ennemi pour aveugler a grand coups de flash lumineux tout ceux qui se ruent vers moi, et avec la pénombre qui règne dans le coin, c'est une attaque vicieuse tout a fait efficace, des cultistes aveuglés se vautrent, se rentrent dedans, s’empoignent au hasard, et j'en profite pour bondir par dessus nos alliés terrorisés et rejoindre la scène du groupe de Dorothy.

J'ai vécu un temps en colocation avec un collègue scientifique qui menait des travaux très intéressants sur les effets pervers des harmoniques, dans un but évidemment non létal, et il ne me faut pas longtemps pour modifier le réglage du harnachement des den den amplificateur de la scène.

ça, et les relier a ma propre batterie pour un coup de boost surpuissant !

- Vas y Dorothy ! Envoie la sauce !


Et on fait tourner les toges - Groupe 2 Image
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26450-fiche-de-paul#274229
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26424-paul
Kuro faisait le show! Elle enchainait les riffs de guitare sauvages et ses musiciens suivaient la cadence de folie imposée par la pirate de poche. Très vite l'énergie communicative de l'héroïne légale s'infusa dans le public et se mua en ferveur. La plupart des adeptes profitaient du spectacle tandis que les autres essayaient tant bien que mal de se saisir des inopportuns empêcheurs de tourner en rond. Et alors qu'au fond des plantes et un lion causaient pas mal de soucis aux cultistes, un type étrange s'adressa à la chanteuse.

Comme à son habitude, Kuro ne comprit rien. Qui était Dorothy? Elle connaissait bien une Dorothée qui portait des chaussette rouges et jaunes à petits pois. Mais elle l'avait perdue de vue depuis qu'elle s'était mise en tête de construire un ordinateur pour savoir où était passé son cœur. Pour ceux que ça intéresse, une fois achevée, l'IA a répondu 42 et la jeune femme s'est alors dit :

"Oh mon Dieu, mon Dieu, mon Dieu qu'il est bête, comme une gargoulette! Plus bête qu'une paire de chaussettes! Qu'est-ce qu'il a dans sa petite tête pour être aussi bête?"

Maintenant qu'elle l'avait dans le nez, Dorothée détruisit la machine et prit sa valise pour allez s'accorder des vacances bien méritées!

Cet interlude fini, nous voilà donc partis pour retrouver notre Kuro en proie à un dilemme. Qui était ce type bizarre? Pourquoi l'appelait-il Dorothy? Pourquoi voulait il qu'elle envoie de la sauce sur le public? C'était rudement étrange comme fétiche, pensa la pistolera. Et c'est alors qu'elle réalisa l'horreur de la situation.

C'était un sauce-iopoathe!

Kuro en avait entendu parler, mais ne pensait pas en voir un en vrai. La rumeur disait juste, ils ressemblent à n'importe qui. Mais maintenant, la musicienne savait! Elle était un présence d'un dangereux désaxé! Un malade mental qui voulait couvrir des ouvres d'art de sauce tomate! Ou jeter de la sauce blanche au visage des filles! Un fou, un taré! L'artiste se devait de le neutraliser avant qu'il ne commette l'irréparable! Les plantes mangeuses de gens, le lion fou, le feu aussi, tout ça était devenu secondaire.



Sans le savoir, elle allait accéder à la demande de Paul. Ceci dit, tous ceux qui entendront la musique risquent de ne pas forcement apprécier! Car Kuro venait d'utiliser sa technique "Thunderstruck"! qui persuade l'auditoire qu'il vient de se faire frapper par la foudre!
  • https://www.onepiece-requiem.net/t15540-les-kuronneries
  • https://www.onepiece-requiem.net/t9849-kuro-confusion-savon
‘’Sacrifices ! Sacrifices ! Sacrifices ! Sacrifices !’’ Continue de beugler les cultismes qui se frappent à moitié contre la marée verte de plante.

Helia grogne de mécontentement devant la vague humaine qui se jette sur elle et ses plantes. Ils semblaient toujours arriver plus de ces humains fous sur patte. Tout autour d’elle semblait exploser de manière différente. Son attention est happée un instant par le comportement de Léo, surprise de le voir… Apeurer ? C’était donc ceci la peur ultime ? Celle qui vous attrape par les sentiments et qui vous contrôle en vous retirant tout droit de survie au point que vous vous mettiez à courir à gauche et à droit en criant. Elle allait lui crier de se rapprocher d’elle, mais déjà, il quittait dans l’autre direction à toute vitesse… Littéralement. Elle peut suivre son déplacement en observant la trainée de corps volant.

Ensuite, viens à Paul de lui crier des félicitations avant de prendre la direction d’une gamine avec… Qu’est-ce qu’elle portait dans ses mains ? Un… Instrument de musique ? Un objet de technologie inconnu aux yeux de la rousse qui se débat pour sa survie. Elle secoue la tête, repoussant l’insecte humain qui c’était jeter sur elle avec violence. Décidément, ces gens, c’était réveillé du mauvais côté du lit et ils avaient choisi la violence. Son poing percute le visage de la femme hystérique avant qu’elle n'attrape son fouet et lance la lanière en direction d’un cultisme qui se dirigeait vers Paul. Le lien végétal s’entoure autour du cou et elle tire brusquement, freinant dans sa course de sa cible qui retombe lourdement sur le dos.

Elle se reconcentre sur le combat du moment, tout se passe beaucoup trop vite, la fébrilité est tellement qu’Helia ne sait plus où donner de la tête. Puis tout à coup, les sons électriques de l’instrument d’enfer de la gamine s’activent. Sous l’étrange tension statique, sa chevelure rouge s’étire un peu autour d’elle et tandis que Kuro beugle à son tour un ‘Thunderstruck’ qui donne un long frisson électrique désagréable à la rousse qui regard ensuite ses ennemis être frappé par la foudre… Sans pour autant qu’ils le soient littéralement. Ainsi, certaines avaient des paroles remplies de puissance magique. Les plantes bougent de gauche à droite, comme s’ils réagissaient à l’étrange attaque sans vraiment donner l’impression d’être affecté, mais clairement, elles n’apprécient pas. Elles redoublent même d’ardeur face aux ennemis, démembrant avec haine tout ce qui est à portée d’elles. Les lianes des Carnivorus s’élancent, frappant et attrapant tout ce qu’il leur est possible pour étouffer, décapiter ou encore lancer leurs pauvres cibles. Les plantes mobiles Magnoliophyta, lancent une vague de poison acide, attaquant leur cible avant de les attirer à cause de leurs puissantes racines avec elles pour les ramener vers un nid de cadavres qu’elles dégusteraient plus tard.

‘’Mais, d’où ils sortent ces cultismes ?!? Ils n’arrêtent pas d’arriver !’’ S’exclame la rousse qui continue d’occire des cibles qui se jette sur elle, que ce soit à mains nues ou avec son fouet pour faire trébucher les gens.



“Is the land a source of belongings, or a source of belonging ?”

“The underlying melody via every rock, plant, animal, sky and star, inside the water, from the dirt, through the light: only love lasts.”
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26483-heliamphora
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26473-heliamphora-une-petite-pousse-ma-souffler-que-le-monde-vegetal-avait-besoin-de-mon-aide-fiche-terminee
Heureusement que ma blouse de combat de labo est conçue pour pallier à toute éventualités ! Alors que je finis les branchements et que la rockeuse se lance dans un riff destructeur dont la puissance fige sur place la vague de cultistes, la capuche de ma blouse se referme hermétiquement autour de ma tête, m'offrant une isolation sonore bienvenue face à la vague de son destructrice..

Mais même poussé à fond, les hauts parleurs ne sont pas assez puissant pour atteindre l'extrémité insondable de la horde de satanistes qui déferle sur nous et nous empêchent d'aller mettre fin à leur terrible cérémonie. Malgré les plantes qui les dévorent, malgré la musique qui les fait s'effondrer en bavant et le corps agité de tremblements, nous ne pouvons pas vaincre la déferlante de corps !

Et en un éclair, la solution m'apparait soudain comme une étincelante évidence !

Si les hauts parleurs ne portent pas assez loin c'est qu'ils ne sont tout simplement pas assez prés !

-Hélia ! Il faut faire avancer la scène !

Si les riff de guitare terrassent les cultistes proches, alors en rapprochant la scène, nous pourrons nous ouvrir un chemin jonchés de corps droit vers le lieu de l'invocation ! C'est du génie, c'est Moi !

Mais maintenant que, glissé derrière la scène, je pousse des deux mains sur la structure, je m'aperçois que le génie c'est bien, mais que ce qu'il me faut, c'est du muscle !

Ou est passé le lion quand on a besoin de lui ?!


Et on fait tourner les toges - Groupe 2 Image
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26450-fiche-de-paul#274229
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26424-paul
Un nuage de poussière m'enveloppait alors que je courrais et courais de plus en vite alors qu'une foule de fanatiques me poursuivaient. Armé de torches, fourches et... fourchettes ?!


"Mangeons son cœur ! Cela nous rendra plus forts !"



"RANGE TA BOUCHE ESPÈCE DE MALADE !"


Les bras levés, mes instincts de survie pensant sûrement que cela me servirait à être plus aérodynamique, je ne sais pas je ne me dirigeais plus je maintenais une distance de sécurité entre moi et la foule emplie de gourmets pour de la viande d'animaux et d'humain exotiques. Bien entendu, je fonçais aussi dans de plus petits groupes qui se confondaient à des quilles dans un jeu de bowling alors que les traversait à grande vitesse. Je pus de cette façon me rendre compte de qui étaient composé les cultes voués a des démons de l'Ancien Monde qui leur indiquaient de se couvrir tels des fantômes drape pour les servir.


Il y avait des hommes, des femmes, des hommes poissons, des enfants, et même des chiens qui maintenant pleuvaient dû à la propulsion de l'allure d'un minks apeuré. Puis deux autres groupes eurent la magnifique idée de m'encercler entre moi et la structure ou était en train de jouer un groupe de rock. Alors que je réfléchissais déjà comment me tirer de là un des fanatiques qui courait derrière moi commença à dire :


- C'est super bon le lion. Faut le faire frire ! Puis âpres en papillote !



Mon esprit lâcha alors que je distinguais le pauvre Paul en train de pousser la scène avec sa force. Dans cette panique, j'accélérais et accélérais jusque rentre en contact entre Paul et la scène chargé d'électro.


- Kata de la bete divine : tacle du sanglier !



La scène fut alors frappée de plein fouet par la minks et le scientifique et leur force conjointe crée par la panique du minks. La scène trembla et le minks traversa la structure lacérant tout ce qui était entre lui et sa voie de sortie. une fois sortie de la scène le minks chercha le plus vite possible un endroit en sécurité en hauteur où il grimpa et se posta empreint de l'électro ce qui le fit apparaître comme une terrifiante figure venue des enfers et son aura inquiétante. De mon côté, je remarquais que j'avais embarqué ce Paul avec moi. Quel dommage, maintenant, on allait rester là. Sur ce point de hauteur que j'avais trouvé et je ne descendrais plus jamais. Paul non plus d'ailleurs à en témoigner la hauteur à laquelle on était. Le poil hérissé, j'attendais que les pompiers viennent me sauver. Ou que je meure de faim. Tant qu'il y aura des démons et des fantômes ce n'est plus mon problème.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25634-ft-de-raiju-leo
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25606-leo-nin-les-griffes-de-la-liberte-termine
Face à la destruction d'une partie de son fonds de commerce, Kuro n'était pas ravie, mais elle restait une pro! Elle avait été sollicitée pour jouer de la musique démoniaque, et c'est ce qu'elle allait faire!



Elle allait leur faire vivre l'enfer à ces âmes impies qui n'aiment pas sa musique! A ce saucio-pathe! A ce gros chat qui casse sa boutique! A ces tulipes bizarres qui mangent son public! Tous ces vilains qui étaient en train de gâcher la grande première de la pistolera allaient payer!

Sa musique hypnotique se déversa à nouveau des enceintes boostées par le scientifique révolutionnaire. Avec The Hell Song les ennemis de Kuro allaient sentir la toute puissance des feux de l'Enfer! Quant aux cultistes, allaient en avoir pour leur argent! Sauf que la pirate de poche ne savait pas que son offensive frappait indifféremment amis en toges et ennemis casseurs d'ambiance! Après tout, sa mélodie hallucinatoire n'affectait pas l'orchestre qui jouait avec elle, alors ...
  • https://www.onepiece-requiem.net/t15540-les-kuronneries
  • https://www.onepiece-requiem.net/t9849-kuro-confusion-savon
Heliamphora sursaute devant le son du bois craqué et finalement exploser sous la force. Elle ignore ce qui s’était passé, tout ce qu’elle avait entendu était la voix de Paul qui lui demandait de l’aide. Elle n’avait même pas eu le temps de se libérer de son ennemi qu’un son de fracas avait explosé dans l’air attirant beaucoup plus d’attention de beaucoup de gens. Elle se retourne, profitant de la sécurité de ses plantes pour observer Paul qui se tient d’un côté de la scène maintenant fracturer. Non loin d’elle se trouve Léo, surprise et apeuré par tout ce qui se passait, est-ce que c’était lui qui avait brisé ? Elle l’avait tout de même entendu beugler un truc juste avant la brisure. Tout en posant ses yeux sur la demoiselle, elle semble lire plusieurs émotions passées sur son visage, en même temps, elle-même serait furieuse si on détruisait ce qui lui appartenait. Toutefois, elle ne s’attendait pas à ce qu’elle attaque tout le monde…

Si elle n’avait jamais connu la sensation de la chair brûlée, ses sens explosèrent de douleur. Les sensations étaient extrêmement intenses et douloureuses, envahissant ses neurones comme jamais elle ne l’avait senti. Il y eut une perception immédiate de la chaleur, suivie d'une sensation de douleur aiguë. La chaleur intense activa les récepteurs de la douleur dans sa peau, envoyant des signaux électriques à son cerveau en vague continue. Cette sensation de brûlure se transforme en une douleur vive, poignante et lancinante qui pousse ses jambes à lâcher sous elle, la jetant au sol tandis qu’elle pousse un hurlement de douleur. En plus, de la douleur ressentit, elle est envahie par le recouvrement d’une réaction inflammatoire locale. Elle eut l’impression que sa peau touchée devenait rouge, enflée et que des ampoules recouvrait sa peau. Clairement, ceci allait marquer son esprit…

Cependant, en voyant l’état de panique de ses plantes, ceci semble suffisant à la faire revenir au moment présent, lui faisant réaliser que tout ceci n’était que le produit de son imagination. Tout en se relevant péniblement, elle observe les autres autours d’elle. C’est presque au même moment que ses plantes flétrissent et meurt, leur temps passer. Tout en secouant la tête, elle se précipite sur Paul, l’agrippant en le secouant pour essayer de le sortir de ce faux rêve de sensation. Elle tire des nouveaux greens pop de son habit végétale, et appelle à elle des nouvelles plantes. Deux d’entre elles, lancent sous la partie du stage non occupée, repousse le bois abîmé en laissant apparaître les têtes des Carnivorus qui s’étirent et se secoue, les deux plantes encadrant Helia et Paul. Leurs tentacules végétaux, s’activant lentement vers certains des corps Helia leurs donnèrent l’ordre de les protéger et elle sortit un autre green pop qu’elle lance au loin. À peine touchait-elle le sol, qu’elle laisse apparaître d’une un bulbe fleurale rosé aux pétales recourbés vers l’intérieur, son épaisse tige verte sort du sol tel un tronc vert et elle semble ce gonflé d’air avant d’expulser brusquement un nuage de pollen empoissonnée à l’odeur désastreuse, repoussant les ennemis le plus fort et faisant s’évanouir pour tuer ceux plus faible.

Au loin, elle pouvait voir des flammes exploser dans tous les sens, la colline semble s’ouvrir en deux pour laisser apparaître l’imagerie démoniaque du démon Muspell et elle ne voit plus l’étrange femme, cette Furawa, avait-elle, elle aussi succombé avec la destruction du bâtiment ? Tout était complètement chaotique et les rares survivants cultismes semblaient essayer de prendre la fuite, loin du démon qui semblait déverser sa colère sur un autre groupe d’aventuriers.

‘’Paul... Léo ! Dites-moi que voua avez une solution contre cette chose… Pas sûr que mes plantes soient efficaces contre le feu…’’ Marmonne la verte un poil désespéré.


“Is the land a source of belongings, or a source of belonging ?”

“The underlying melody via every rock, plant, animal, sky and star, inside the water, from the dirt, through the light: only love lasts.”
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26483-heliamphora
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26473-heliamphora-une-petite-pousse-ma-souffler-que-le-monde-vegetal-avait-besoin-de-mon-aide-fiche-terminee
- NON ÇA NE SERT A RIEN D'ALLER LA BAS ! TES PLANTES NE SERVIRONT A RIEN CONTRE LE FEU !

Depuis que la partie haute de ma blouse de combat de labo s'est hermétiquement refermé autour de ma tête, je nage dans un océan de calme. C'est bien simple, je n'entends absolument plus rien. Ce qui, évidemment pourrait poser problème au niveau de la communication avec mes alliés. Heureusement, je lis parfaitement sur les lèvres..

Elle a dit bien dit feu non ?

Par contre je ne comprends vraiment pas pourquoi elle tient absolument à aller la bas, elle devrait pourtant bien voir que tout ce qu'on a tenté a visiblement été inutile et qu'elle ne pourra rien faire contre le monstre de flammes. Ni moi non plus d'ailleurs. Ma blouse de combat est traité pour être thermiquement résistante certes, mais c'est pour ne pas se bruler les mains en sortant quelque chose du four, pas pour aller nager dans un volcan !

- A MON AVIS LE PLUS SUR EST DE FUIR !

J'ai l'impression que mon dispositif audio ne fonctionne pas du tout. Ou alors on ne m'écoute pas ?

- IL NE FAUT SURTOUT PAS ALLER LA BAS !

Et pour que ce soit bien clair, je pointe du doigt l'apocalypse de flammes démoniaques qui nous attend dans cette direction la. Et eux qu'est ce qu'ils font ? Ils y vont..

Si je survis il faudra vraiment que je me penche sur ce dispositif audio.

Et que je trouve comment on conjure un démon aussi...


Et on fait tourner les toges - Groupe 2 Image
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26450-fiche-de-paul#274229
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26424-paul
J'étais en complète confusion me remettant mon choc avec la scène qui m'avais remis de bon poil. C'était le chaos autre part que dans la scène. Les flammes engloutissais tout et on ne pouvais pas attendre 107 ans. Je regardais les flammes chacune de mes cellules me demandant de m'enfuir. Des débris fusaient et menaçaient de nos emporter dans leur chute.

‘’Paul... Léo ! Dites-moi que voua avez une solution contre cette chose… Pas sûr que mes plantes soient efficaces contre le feu…’’

Visiblement le feu grossissait depuis un endroit précis de l'île on pouvais peut être se rapprocher ? Et arrêter cette folie! Mais tout ce que je voyais c'était helia brulée sur un coté, mes poils roussi et la fumée qui montait emplir nos bronches. Et paul ou enfin ce qui était paul ... était entouré d'une matière bizarre sortie de sa blouse ou même sa blouse elle même ! Malgré sa proximité avec le feu il ne bronchait pas. Une tenue ignifugée ! il devait etre quelqu'un de brillant et maintenant il me pointait la source de nos mots. je suppose qu'on  ne pouvais pas l'entendre a cause de son armure anti-feu ! il nous demandais de l'utiliser pour passer ! Attrapant helia fermement et paul je commençais à prendre nos jambe à mon cou.

"Désolé"

Me servant de paul comme un bouclier contre le feu je sautais a travers les flammes permettant a moi et a helia de bénéficier de l'aspiration du scientifique le faisant tourner de toutes mes forces !

"PAUL CIRCUS !"

Faisant une simple torsion et tournant paul j'ouvrais les flammes entre un cercle. Comme quoi pas besoin de dresseur pour me faire sauter a travers des cercles enflammés ! je retombaient avec un paul avec la tête qui tourne et une belle plante dans mes bras.

"Vous allez bien ? Il faut pas trainer !"


Suivant le doigt directeur du scientifique et ses directives sans failles nous nous dirigeons pour arrêter cette folie !
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25634-ft-de-raiju-leo
  • https://www.onepiece-requiem.net/t25606-leo-nin-les-griffes-de-la-liberte-termine
Sur la scène partiellement détruite,  les musiciens s’étaient arrêtés de jouer et regardèrent le payasage de dévastation qui s’étendait sous leurs yeux.

"C’est quoi ce bazar?"

"Je ne sais pas trop, mais je crois bien qu’on n’a plus de public."

"Hey, regarde là bas, la colline vient de s’ouvrir et il y a des flammes partout!"

"Y’a un truc qu’en sort!"

"C’est un..."

"C’est un oiseau!" décréta Kuro.

"Carrément pas! Ça ressemble à un démon!"

"Nan, c’est un oiseau!" s’obstinait la pistolera. "C’est sorti d’un oeuf. Ça a des ailes, c’est un oiseau."

Les musiciens mirent du temps à percuter que pour leur chef, une colline ou un œuf, c’était du pareil au même. Et maintenant il était trop tard, la pirate de poche était partie affronter le monstre. Mais avant ça,  elle s’arrêta près des fauteurs de trouble, et les apostropha.

"Hé, toi, le sauce-io-pathe!" hurla-t-elle en direction de Paul. "Hé toi, la dame trop grande, et aux nénés trop gros! reprocha Kuro à Heliamphora. "Hé toi, le ..." elle se figea. "T’es le plus gros chat que Kuro a jamais vu!" s’extasia-t-elle des étoiles plein les yeux.

"C’est pas un chat!" cria l’equipage de la pirate.

"Ça te dirait de rejoindre la bande à Kuro? Tu auras moult papouilles. " continua-t-elle comme si de rien n'était. "Mais avant ça. Vous viendez avec Kuro pour taper le gros oiseau là bas?" fit-elle en agitant le bras vers la créature.

"C’est pas un oiseau,  c’est un démon!" tentèrent de corriger les musiciens.

Mais c’était trop tard. Kuro,  comme à son habitude, n’en fit qu’à sa tête et ouvrit la marche en sortant ses deux revolvers de leur étui et en ôtant le cran de sécurité.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t15540-les-kuronneries
  • https://www.onepiece-requiem.net/t9849-kuro-confusion-savon