Le Deal du moment : -16%
LEGO® 10320 Icons – La Forteresse de ...
Voir le deal
179.99 €

L'important c'est pas la chute,

Quelque part dans le ciel au dessus de Grand Line, dans un gigantesque navire flottant.

- Colonel, j'ai terminé le bilan de la situation !
- Allez y sergent.
- Je me suis permis de faire un plan !

L'important c'est pas la chute, Image

- Je suppose que notre chargé de cartographie est resté sur Elysia...
- Effectivement Colonel, comme vous pouvez le constater, la division est actuellement scindé en quatre groupes. D'abord, les hommes que nous avons abandonnés sur Elysia au moment ou le navire ennemi à décollé pour quitter l'ile.
- Je ne crois pas qu'abandonner soit le bon terme...
- C'est vrai, les ordres étaient de charger et de monter à bord au plus vite, rester en arrière c'est presque de la désertion !
- Ceux qui sont restés en arrière sont les équipes d'artilleurs, et la plupart des blessés. Le Sergent Jack de Mallemort a pris le commandement des opérations sur place, il nous a communiqué un premier comptage il y a quelques minutes, il a quatre cent hommes avec lui, est en train d'établir une liste des pertes mais pense en avoir recensé trois cents. Il a aussi fait une centaine de prisonniers, essentiellement des blessés pirates, qui eux aussi n'ont pas eu le temps de se replier dans leur vaisseau quand il s'est activé.
- Qu'il rejoigne le camp de base et tienne ses positions en attendant des ordres. Continuez Sergent...
- L'autre groupe, juste ici au niveau de la mer est évidemment la flotte que nous avions laissé à l'ancre sous l'ile céleste. Comme vous l'avez ordonné, elle fait actuellement route à notre poursuite, mais semble peiner à suivre la cadence du vaisseau. Ils n'ont pour l'instant aucune idée de notre direction.
- A quelle vitesse va t'on ?
- Impossible à évaluer sans instruments. Mais quand on ouvre une des portes sur l'extérieur ça souffle bien...
- Combien sommes nous à avoir embarqué ?
- De ce coté du navire, nous avons, en état de combattre, quatre cent hommes de la 1ere brigade,  trois cent de la 8eme brigade des pontonniers, et trois cent de la 2de et du détachement de Logue Town. Nous avons aussi trois cent blessés incapable de se battre, et nous avons fait deux cent prisonniers. Des pirates qui se sont rués comme nous vers le navire quand la plaine a commencé à s'effondrer, et qui ont déposés les armes quand ils ont vu qu'ils étaient coincés avec nous.
- Et le reste de l'équipage ?
- D'après l'agent Alcéa, qui est celle qui est allé le plus loin en exploration, le navire est tout bonnement gigantesque. Peut être plus d'un kilomètre de long. Et après les batailles que nous avons mené sur Elysia, l'ennemi semble saigné à blanc. En tout cas les pirates n'ont l'air s'occuper que certaines zones clés du navires. Leur plan était probablement de nous tenir à l'écart le temps du décollage, puis de se replier à l'intérieur pour fuir. Mais l'arrivée du géant et la violence de notre assaut les ont surpris. Quand ils se sont aperçus que nous étions montés à bord ils se sont contentés de murer les accès aux zones que nous tenons, en y abandonnant les leurs. Nous nous trouvons dans la partie inférieure,  a peu prés au milieu du navire, sur Tribord. L'agent Alcéa a localisé des regroupements ennemis majeur a notre niveau sur l'arrière, en hauteur sur la proue et l'arrière, et juste au dessus de nous, au cœur du navire...
- Si nous postulons que le navire est bâti comme ceux que nous connaissons, les hommes à l'arrière doivent s'occuper de la propulsion et des commandes, l'espace central doit être un lieu de vie ou de rassemblement. Et l'avant...  
- C'est exactement ce qu'ont révélées nos prisonniers Colonsl. Quand à l'avant, c'est la qu'ont atterris les troupes de la commandante Lin, Colonel. nous avons réussi à la contacter par den den. Elle a subie de lourdes pertes au moment de l'atterrissage et progresse dans notre direction.
- Parfait. Et Végapunk ?
- L'agent Alcéa l'a localisé dans la partie centrale, juste au dessus de nous.
- Alors nous savons quoi faire. Avant toute chose nous devons nous assurer de Vegapunk. Nous devons trouver un moyen de lancer un assaut sur la zone centrale. Une fois notre objectif en sécurité, il sera temps de s'occuper de prendre le contrôle du navire !
- Que faisons nous des prisonniers Colonel ?
- Réfléchissez sergent. Nous aurons besoin de tous les hommes disponibles pour l'assaut...
- Je fais préparer un peloton d'exécution.
- Et gâcher des munitions dont nous aurons besoin ? Nous sommes dans un navire volant a des lieux au dessus de la mer. Soyons simple. Passez moi tout ça par dessus bord.
- Et pour le géant ?
- Nous ne savons pas encore dans quel camp il se bat. Dans la mesure du possible nous allons commencer par l'éviter tant qu'il tue du pirate. Bien. Nous avons un objectif, rassemblez vos hommes ! Premiére étape, trouver Vegapunk !

L'important c'est pas la chute, Image


L'important c'est pas la chute, Jakkusignav1
  • https://www.onepiece-requiem.net/t14450-dossier-de-jakku-kattar
  • https://www.onepiece-requiem.net/t14339-jakku-kattar
La roche qui composait les murs environnants étaient d'un gris triste et morne. Laurie s'était fait cette réflexion dès leur entrée dans le vaisseau. Des mur de pierre qui pourraient s'effondrer fasse à l'éternument un peu puissant d'un des lieutenants de la 102ème. Ils n'avaient donc aucune raison de rester cloisonner de la sorte. Le discours du colonel Jakku se finissait alors que les braillements rageurs s'élevaient bien haut. Pour la discrétion, l'élite n'était pas la meilleure. Mais ici, il n'était pas question de discrétion. Il était question de baston. Et ça, la 102ème était bien plus compétente que l'ensemble des amiraux de la régulière.

Les pas de certains menés à un passage qu'ils avait précédemment condamnés le temps de se remettre sur pied. Des soldats poussaient avec force et bruyamment les bloques de pierre entassés pour faire obstacle afin de dégager la voie. Puis des regards timides furent échangés. Personne ne voulait faire les premier pas dans un couloir sombre et au destin incertain. Pourtant, ne s'agissait-il pas de la 102ème ? Puissante, courageuse, indomptable ?

- "Allez soldats, m'obligez pas à désigner un volontaire !" Dit Laurie, tout aussi peu soucieux de jouer les éclaireurs. "Bon bah ... ce sera Fred !"

Un long soupire s'échappa de la bouche du concerné alors qu'il resserrait les doigts autour de son arme et se mettait à faire ses premier pas dans le couloir. Le regard du sergent était satisfait alors que les autres soldats se félicitaient de ne pas avoir été choisi.

- "J'ai l'impression que c'est toujours Fred que tu choisis pour ce genre de chose." Ajouta Alexandre en se rapprochant de Laurie.
- "Normal, c'est le seul prénom que j'ai retenu." Répondit le sergent devant les regards surpris et choqués de ses hommes. "Bah quoi ? Si vous êtes pas content, vous pouvez lui emboiter le pas ! Allez !"

Puis il poussa les hommes à suivre Fred l'éclaireur. Progressant rapidement, le groupe arrivait au bout du couloir où commencé à monter des escaliers. Cela tombait bien, il y avait monter dans les paroles du colonel ! Alors monter ils allaient. Fred prit les devants grimpant les marches les unes après les autres avec appréhension. Ils avançaient un peu à l'aveugle mais ils finiraient bien par tomber sur des pirates capable de leur indiquer la route à suivre une fois fracassée contre un mur. Au bout des marches, ils arrivèrent à une immense salle donnant sur différent couloir. Toujours aucun signe de pirate ... tout du moins, pour le moment.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26454-laurie-fiche-technique
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26381-laurie-termine
Alexandre et son escouade quelque peu diminuée emboîtaient le chemin aux autres soldats, le borgne longeant la paroi à sa droite, une habitude inconsciente qu'il avait adoptée au fil des années, cela lui permettait de ne pas avoir à couvrir en permanence ses angle-morts. Les marins d'élite arrivaient alors dans le grand vestibule qui semblait être le point de convergence de différents chemins.

"- Je n'aime pas trop cette position Laurie, on a l'air carrément exposés sous tous les angles." déclarait le blond.

"- Bah on aura qu'à tuer ceux qui arrivent, on est là pour ça non ?" répondit-il dans la plus grand nonchalance, les bras croisés derrière sa tête en sifflotant à moitié.

Tant d'insouciance, mais cela devait bien prouver qu'il avait confiance dans les forces de la 102ème. Ou alors il était tout simplement inconscient, une explication qui se tenait tout autant que la première. Le cortège de soldat continuait de longer les murs, il y avait au total quatre voies qui se croisaient ici et la sécurisation de la zone, aussi tranquille semblait-elle, ne devait pas être fait à la légère. Il était hors de question pour le Dubal que son aventure ne s'arrête simplement car ils n'avaient pas regardé des deux côtés avant de traverser. Avant même d'atteindre le premier couloir, l'infirme entendait des échos de voix, provenant du couloir à l'opposé de celui dont ils approchaient. Sans attendre, il fit signe au groupe de se taire et de tenter de se cacher derrière les quelques colonnes qui peuplaient la grande salle.

"- T'es sûr qu'on va trouver un endroit qui convient par là ? J'ai l'impression qu'on s'éloigne de nos installations plus qu'autre chose Axel... Je commence à plus en pouvoir à la longue" soupirait une voix légère mais pressée.

"- Ecoute moi bien, il est hors de question que je te reprenne à soulager ta vessie derrière un buisson, on va forcément trouver un truc qui fera l'affaire, quitte à ce que je dois le créer." lui répondit fermement une seconde voix plus grave, pleine de conviction. "Bon, on va où maintenant du coup Laurine ?" ajouta-t-il en direction d'une troisième personne.

"- Hmm laissez moi voir, si j'incline l'assiette dans cette directi-" un fracas se fit entendre. "NAN MON ASSIETTE C'ETAIT MA PREFEREE !" se mit à pleurer la femme.

"- Bon quitte à être perdu autant que je baptise un de ces piliers. Aide la à récupérer les morceaux de son assiette Axel, on retrouvera peut être notre chemin dans les restes de porcelaine. Quelle idée de se déplacer au gré des reflets dans de la vaisselle.. Heureusement que les autres nous suivaient de plus ou moins loin, ils devraient plus tarder." continuait la première voix qui se rapprochait dangereusement d'un des piliers que les troupes d'élite avaient aménagés en cachette.

Vite ils devaient prendre une décision. Alexandre serrait la garde de son épée alors que les bruits de pas annonçaient que l'affrontement était imminent. Le blond décida de prendre l'initiative et sortit le premier, prêt à prendre sous son épée la gorge de son opposant. Alors que le sergent d'élite contournait le pilier tout en se relevant, il entendit un bruit de fermeture éclair, suivi d'un liquide qui lui aspergea l'œil, le plongeant dans la pénombre totale.

"- On voit vos armes dépasser les troufions !" s'écria le pirate, tout en courant rejoindre ses alliés alors que d'autres voix se faisaient entendre depuis le couloir dont ils provenaient.

"- Laurie ?? Il m'a pas pissé dessus hein ???" s'écriait l'aveugle sous les rires de son ami qui le regarder essuyer de l'encre rouge sur le reste de son visage.

Les deux camps se faisaient face, la confrontation entre pirate et marine d'élite allait pouvoir reprendre.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26326-fiche-technique-alexandr
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26274-alexandre-dubal-terminee
Franchement... Je me demande encore pourquoi je m'emmerde à essayer de me fondre dans la masse alors que tous les mecs de la division semble un peu trop au fait de qui je suis sous mon apparence de soldat d'élite. Ma pauvre Azalée... Je me demande encore comment tu as pu supporter de te farcir cette vie de marine, je trouve ça franchement insupportable se confinement forcé qu'ils s'imposent le temps de prendre une décision. Mais comme nos ennemis sont globalement tous des monstres de puissances, je ne peux pas juste m'infiltrer discrètement et récupérer Végapunk comme je l'avais prévu. Il ne me reste donc que la solution de vivre dans la peau de ma défunte sœur en suivant le groupe jusqu'à ce qu'une ouverture se présente.

Enfin, le groupe... Disons plutôt que je compte suivre le Colonel qui vient de déployer ses hommes dans toutes les directions pour tenter de trouver un accès à l'étage supérieur. Alors qu'en vrai, il ferait mieux de faire directement des trous dans le plafond avec son meitou que je lui ai confié pour accélérer notre progression. Mais comme aucun de ses hommes n'est foutu d'avoir le geppou, non, on favorise la voie classique. Et longue... Si longue. Et qui laisse alors tout le temps à l'ennemi qui garde notre cible de nous sentir arriver...

- Colonel : il y a du mouvement.
- De quel nature ?
- Le géant semble se rapprocher dangereusement de la zone où se trouve le Docteur Végapunk et l'une des puissances gardant la 101ème fait de même. Il y a donc fort à parier que l'endroit que nous cherchons a atteindre est un point clé du vaisseaux et que si nous y arrivons trop tard, notre mission risque d'être un échec total entrainant notre mort à tous.

Malgré l'impact de mes déductions je dis tout cela sur un ton totalement détaché. Personnellement, je suis bien déterminée à réussir cette mission, et en cas d'échec, je préfère encore mourir que de devoir affronter la déception dans le regard de ma belle et vénérable étoile.

- Soldat ! On accélère le mouvement ! Je toussote sous cette ordre pour attirer l'attention du colonel
- Si je peux me permettre, nous ferions mieux de laisser vos troupes derrière et de foncer sur notre objectif avant que le géant n'en fasse son quatre heure. Mais c'est à vous de voir Colonel, peut être préférez vous la tranquillité que vous procure les rangs arrières ?

Autour de moi, je sens monter la haine des soldats contre moi, l'agent du gouvernement qui ose remettre en cause la grandeur et le courage de leur cher Colonel d'Élite. Une offense qu'ils ne me pardonneront pas de sitôt et qui fait naître en moi un petit sentiment de fierté. Après tout, avec ça, le colonel va bien être forcée de foncer dans le tas avec moi, non ?
  • https://www.onepiece-requiem.net/t11490-les-secrets-de-l-agent-am
  • https://www.onepiece-requiem.net/t11379-
- Ce qu'il nous faut c'est détourner le géant de son objectif ! Ou plutôt non, ce qu'il nous faut, c'est lui faire comprendre que notre objectif n'est pas le sien, et qu'il se trompe ! Amarylis, est ce que vous pouvez localiser le monstre pondeur d'œuf qu'il est en train de chercher ?!
- Par la Colonel !
- Plus prés ou plus loin ?
- Plus prés !
- Alors c'est la que nous allons ! Vous autre, suivez le mouvement, ! Au pas de course !

La 102eme se répand dans le vaisseau en autant de vecteurs d'attaques divergent, qui, je l'espère, mettrons à rude épreuve des défenses pirates certainement hâtives et insuffisantes, et de mon coté j'empoigne mon sabre à deux mains, et frappant directement dans le direction indiquée par l'agent Alcéa, je fends l'air droit devant moi, d'une série de frappes croisés, ouvrant dans les entrailles du navire une brèche qui traverse cloisons et secteurs, droit vers notre cible..

Et abandonnant la troupe qui continue son chemin a pied, le rokushiki nous propulse moi et l'agent droit vers les hauteurs.

[...]


- Mais butez cette poule !
- On essaye chef !
- COT COT CROQUE CROQUE !

On a déjà tenté de me distraire en me demandant ce que faisait une poule de cinq cent kilos. Maintenant que j'en ai une d'au moins deux tonnes sous les yeux, je ne trouve toujours pas ça drôle. Même si voir une bande de pirates en train de se faire dévore par le monstre me fait esquisser un sourire...

Avec l'agent Alcéa toujours en remorque nous avons débouché dans ce qui pourrait être une sorte d'immense d'amphithéâtre, ou une salle de sport ? Ou une sorte de parc ? En tout cas c'est un vaste espace ouvert en forme de cuvette, et qui, bien que nous soyons toujours a l'intérieur, est éclairé d'une lumière naturelle et dont le sol est couvert d'herbe...

Confirmant le coté théâtre, le cœur de la cuvette est actuellement occupé par la plus monstrueuse des poules, pour l'instant for occupé à dévorer un par un une douzaine de pirates qui essayent visiblement sans aucun succès de la capturer...

- Nous devons nous emparer de l'animal, et l'utiliser pour attirer le géant la ou il nous sera utile !
Avec nos compétences respective, dominer cet animal sera un jeu d'enfant...


Et laissant à Alcéa le choix de l'usage de son pouvoir, je me jette de mon coté droit sur la bête, visant la tête, et déployant dans mon bond les chaines qui m'accompagnent partout, et qui vont s'enrouler autour de la gorge et de la gueule du monstre, pour y tisser aussi vite que possible un harnais de contrôle sommaire mais que j'espère efficace.


L'important c'est pas la chute, Jakkusignav1
  • https://www.onepiece-requiem.net/t14450-dossier-de-jakku-kattar
  • https://www.onepiece-requiem.net/t14339-jakku-kattar