Braquage d'informations

Bon. Maintenant que j'ai du temps de disponible, mettons le à profit. Précédemment, lors de la mission sur Little Garden, où il fallait dégager des membres du cp d'un temple mystique, j'ai capturé des agents du Cipher Pol. Ça fait plusieurs jours à présent. Pour qu'ils ne tentent pas de se suicider, ils sont drogués avec des médicaments, du lait de pavot et des opioïdes. Ils sont nourris et hydratés par perfusion. Pourquoi les ai-je gardés ? Pourquoi est-ce que je les trimballe comme ça ? Pour une raison très simple. Un de mes hommes a mangé le fruit du dictionnaire, Ignatiy Seti, dit Igy. Ce qui lui permet d'extraire toutes les informations d'une personne, qu'elle soit d'accord ou non, qu'elle soit consciente ou non, qu'elle lutte ou non. Oui, c'est un peu fort dans certaines situations. Ça a un potentiel d'espionnage et de glanage d'informations absolument incroyable. Mais aucune capacité de combat. Il faut bien compenser la force du fruit.

Igy est à leur côté depuis tout ce temps, la main sur un front, l'autre sur un livre vierge qui se remplit au fur et à mesure qu'il écrit dedans. Je vois des livres fermés que mes hommes ont rangés soigneusement dans des boites dès que mon homme de main a finit de remplir un livre. J'en prends un que je feuillette. Il a beau n'écrire que ce qui importe, ces membres de l'agence gouvernementale n'ont pas chômé. Un soulèvement populaire par-ci, un assassinat par-là, on cligne des yeux qu'ils sont sur un détournement de train, puis un empoisonnement, une infiltration… Et ça ne manque pas de détails en plus. Mais ce n'est pas ça qui m'importe. Pour l'instant. Je recherche des informations sur l'attaque que prépare Saint Adela sur Jaya, sur le convoi en lui-même, sur les pouvoirs des personnes présentes ou d'autres choses aussi utiles. Rien dans le premier livre. Je le pose dans une autre boite et entame un second volume.

Aucune information intéressante à partager avec la révolution. Mais pourquoi est-ce que je fais ça ? Parce que même si j'ai quitté la révolution pour divergence d'opinions, certains révolutionnaires en tête d'affiche, n'apprécient pas. Et vu que les autres sont des moutons… Ils se sont montés la tête tous seuls ces cons. Et pourtant, c'est à moi de faire le premier pas pour 'réparer les pots cassés'. Je leur casserais bien sur la gueule ouais. Je n'ai jamais partagé des informations obtenues via la révolution, je n'ai pas donné l'emplacement des bases que je connais, où sont postées certaines forces, les plans mis en œuvre… Et malgré tout, je passe pour le méchant. Ce n'est pas comme si mon mari était mort pour la révolution, et qu'avec le cœur brisé, j'avais pris la décision de quitter la révolution en appelant Émilie Knox. Non, pas du tout.

Qui n'a jamais fait quelque chose d'impulsif en ayant le cœur brisé ? Qui n'a jamais eu un mot plus haut que l'autre ? Je suis bipolaire, les sentiments que je ressens sont exacerbés par rapport à ceux des gens ordinaires. Donc oui, j'ai quitté la révolution pour devenir pirate. Mais je partage toujours leurs idéaux. Je veux faire tomber le gouvernement mondial pourri jusqu'à la moelle, supprimer ces dragons célestes de merde qui ont tous les droits simplement parce que. Mais j'aime ma vie de pirate, ne rendre de compte à personne, la richesse, la liberté, et je n'échangerais pas ça. Bref, maintenant, vous comprenez pourquoi j'essaie d'obtenir ces informations. Et pour encore augmenter l'effet de 'rédemption', j'irai participer à la défense de Jaya. Si j'en ai le temps et les moyens.

Pourquoi est-ce que je ne confie pas la tâche de la lecture à un de mes hommes ? Parce qu'ils ne connaissent pas le gm comme moi, ils peuvent rater des détails intéressants. Par exemple rencontrer quelqu'un et discuter avec, alors qu'en fait, ils utilisent un code pour échanger des informations. Bref, je lis carnet après carnet. Rien de passionnant, mais je note quand même les détails intéressants, je pourrais les utiliser plus tard quand même. Jusqu'au moment où je trouve enfin un passage intéressant. Je le lis d'une seule traite. Et je souris. Jackpot, je viens de trouver un truc fort intéressant, les pouvoirs de l’ancien amiral en chef, Sentomaru Kenpachi, entre autre. J'enchaîne le journal suivant, puis celui d'après et je continue jusqu'à tous les avoir lus. Je prends en photo les visages et corps de chacun des agents, je les numérote, en suivant l'ordre que mes hommes leur ont donné. Puis une fois qu'Igy a finit, plusieurs jours après avoir commencé, les membres de l'agence gouvernementale sont tués et jetés à la mer pour nourrir les animaux. Aucune pitié pour ces chiens.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t8326-fiche-de-clotho-tas-natak
  • https://www.onepiece-requiem.net/t8191-clotho-tas-natak-en-attente-du-test-rp