Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon EV6.5 : où trouver le Bundle Lot 6 Boosters Fable ...
Voir le deal

Sur le pont ouvert

J’ignorais des discussions entre les Dragons célestes et les différents autres royaumes, mais le cas était que je me retrouvais à devoir accompagner le capitaine corsaire Edward, avec toute une brochette d’esclave pour aller livrer les dragons célestes… Ah… Enfin, je vivais des aventures ainsi. Le chargement s’était bien passé, il y avait surtout des adultes, peu d’enfants qui seraient sans doute destinés à rejoindre les Cipher Pole pour les plus forts. Qu’importe, les pleurs et les suppliques ne m’avaient pas touché. J’étais au-delà de tout cela. Ils n’avaient qu’à être meilleur pour ne pas finir dans cet état. Quelle importance ? Ah ce n’était pas ma vie… Je regardai mes mains avec application pendant quelques secondes avant de me sortir de ma cabine. J’avais dû aller me changer, un esclave avait tenté la fuite, je l’avais égorgé d’un coup de lame devant tout le monde. Pas que j’apprécie grandement cela… mais la discipline et l’ordre était plus que nécessaire dans ce cadre-là si particulier. J’avais fait en sorte quand même qu’il ait une vague cérémonie mortuaire, il restait humain. Enfin je crois. Et quelque part j’avais été miséricordieuse quand on savait quel genre de vie pouvait les attendre. Ce n’était pas très beau.

Je sortis de la cabine en m’étirant longuement. Nullement affecté par tout cela. Bien que je me refusasse à trop descendre dans les cales. Cela me rappelait de mauvais souvenirs. Enfin, le soleil était agréable avec un beau ciel bleu. Je poussai un soupir de plaisir en m’avançant sur le pont, me faufilant entre les marins sans mal. Ils ignoraient que j’étais du CP, en même temps, ils n’avaient pas besoin de le savoir. Je m’installai dans un petit coin pour prendre le soleil, étendant mes jambes dans un coin que j’avais choisi, à l’abri des regard et sans gêner le passage. Hors de question ! J’aimais bien cet air marin, c’était fort agréable.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26876-dossier-de-grin
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26866-termine-souris-souris-souris-pour-rester-en-vie
Une vulgaire mission d'escorte .... le gouvernement mondiale n'avait que ça a faire d'humilier par tout les moyens un des capitaines corsaire ? Edward payait au centuple le fait d'avoir snobé la convocation à Jaya. C'était vraiment n'importe quoi. Il avait trahi le Malvoulant pour moins que ça. C'était quand même un monde. Quoi qu'il fasse, il était toujours relégué au rang de celui qui était mésestimé, voir trainé dans la boue. C'était vraiment un état de fait qui avait tendance à donner à Edward des envie de tout envoyer valser.

C'était donc avec un dépit certain qu'il arriva donc sur place avec la conviction qu'il n'aurait aucune difficulté à accomplir cette basse besogne, il allait aller à la rencontre donc de l'agente qui allait lui servir de commanditaire non sans une certaine lassitude dans la voix.

"- Si vous avez besoin de moi, signalez-le moi. Mais je vous préviens, je suis là pour assurer la protection de ce convoi ,pas pour servir de bonniche. Donc ne venez me chercher que si c'est important, sur ce, je resterais sur le pont tranquillement jusque là. "


Le bateau qui servait de moyen de transport était tout sauf élégant. Edward n'avait jamais aimé les bateaux militaires, trop rigide à son gout. Son propre navire, l'as de pique, était clairement d'un autre standing. Enfin bref, alors qu'il prenait l'air tranquillement, il espérait surtout que personne le viendrait l'embêter pour un oui ou pour un nom, déjà qu'être loin de son île, et de ses affaires qui lui grapillait pour ainsi dire tout son temps d'habitude, était chiant ...

Soudain, alors qu'il rêvassait ou plutôt médisait sur sa propre galère actuelle, évidemment, vous connaissez sa vie maintenant, un imprévu allait arriver, pour changer. Un bateau non identifié allait s'approchait de plus en plus, provoquant d'ores et déjà l'émoi de l'équipage ...
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21925-ft-edward-minaro
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21903-edward-minaro
Je portai mon regard sur l’homme silencieusement, mon sourire toujours plaqué aux lèvres. J’inclinai la tête sur le côté à ses mots. Mon ruban rouge effleura mon dos à ses mots et je haussais les épaules.

« Je n’aime pas la futilité. Alors… je ne vous dérangerais pas pour rien. »

Et il était plus que mal polis… Enfin, à quoi m’attendais-je ? À rien c’était vrai… Je retiens un long soupir avant de m’approcher du bastingage pour admirer la vue. Je fronçai les sourcils en examinant les alentours, j’aimais la sensation du vent sur ma peau et des embruns sur mes lèvres. C’était fort agréable. Mais en plissant les yeux, je pouvais distinguer la forme d’un navire, je fronçai les sourcils en rajustant mes gants machinalement. Entre cela et ma montre… Ah… qu’importe, j’avais des tics et des manies, comme tout le monde. Mais ce navire… Aucun signe distinctif. Je me redressai, glissant une mèche blonde derrière mon oreille avec désinvolture avant d’attraper une longue-vue que tenait l’un des hommes pour la braquer sur le navire. Rien du tout. Dire que j’étais méfiante… C’était un euphémisme.

Je me détournai pour monter rejoindre le capitaine et lui désigner le bateau.

« Je ne connais pas tous les navires, mais celui-ci ne me semble avoir aucun signe distinctif et se diriger droit sur nous. Enfin, j’espère que cela vous semble assez important, car votre propre équipage en semble nerveux. »

Enfin, s’il était capable de regarder autre chose que son nombril… Cela serait particulièrement agréable. Voilà pourquoi je détestais les corsaires… ils se croyaient tout permit, c’était d’un agaçant… Mais soit. On devait travailler avec, n’est-ce pas ? Au lieu de les pendre haut et court comme on le devrait.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26876-dossier-de-grin
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26866-termine-souris-souris-souris-pour-rester-en-vie
Edward haussait le sourcil. Sa référente était vraiment ... polie. C'était rare chez les agents du gouvernement, surtout ces derniers temps.

Cela-dit, il avait une mission à accomplir. C'est donc avec une certain nonchalance qu'il allait se lever, pour fermer les yeux et se concentrer. Aucune aura n'était vraiment impressionnante sur le bateau qui était en train d'arriver. Des présences simples, qui n'avaient aucune sensation réellement dérangeante. Des petites frappes comme il en existait des tas finalement. C'était vraiment une corvée, comment un corsaire en arrivait à faire ce genre de choses sérieux ?

Il fallait vraiment le vivre de se retrouver à faire des trucs de débutant. Tranquillement, le jeune homme allait tout simplement se mettre sur en face du bateau, avant de sortir sa lame et de souffler un grand coup.

"- Gin Toppa !"

La percée argentée. Une technique classique du début de sa carrière de pirate, ça ne méritait pas plus. L'onde de choc, brutale et rapide, allait ceci-dit sobrement fracasser le navire en deux, ravageant la proue et tout l'avant de la coque, le faisant rapidement sombrer dans les flots, à l'incrédulité générale.

"- Voilà, c'est fait. J'espère que vous vous sentez mieux. Je voudrais bien un verre de vin du coup s'il vous plait. Rouge. "

Détruire un bateau, ça avait toujours un petit côté jouissif, c'était vrai. C'était un bon moyen de passer ses nerfs. Edward avait beau être quelqu'un qui se voulait élégant, il avait lui aussi cette petite voix dans le fond du cœur, celle de pirate sanguinaire et destructeur qui aimait détruire ses ennemis. Il ne laissait pas souvent cette partie de lui-même prendre le dessus, mais on pouvait dans ces moments-là voir cette petite lueur de satisfaction dans les yeux qui ne trompait personne.

Après avoir enfin été servi, il allait cependant être d'une humeur un poil moins massacrante et allait donc tenter de s'amuser un peu, et cette jeune fille si polie serait sans doute un peu jouet.

"- Désolé de mon impolitesse de tout à l'heure. Edward Minaro, grand corsaire. De part mon statut, j'espère que vous comprendrez un peu mon énervement passager d'avoir été appelé pour une mission comme celle-ci, fit-elle accompagnée d'une personne aussi charmante que vous semblez l'être. "

De la drague. Ouais, vous rêvez pas. Mais bon, il fallait bien se détendre une fois de temps en temps non. S'il devait encore continuer cette mascarade, autant essayer de la rendre un poil plus supportable en tentant sa chance, pour une fois qu'il ne tombait pas sur une agente qui le prenait de haut. Après, ça passerait ou ça casserait dans tout les cas, mais bon, l'amusement en valait la chandelle non ?
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21925-ft-edward-minaro
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21903-edward-minaro
Visiblement je surpris l’homme à venir l’informer. Je m’appuyai contre le bastingage pour le regarder se débarrasser du problème. Je restai silencieuse pendant quelques secondes à attendre. C’était impressionnant, mais je ne le montrai pas. Pas la peine de flatter de trop l’égo des corsaires. Non. C’était hors de question. Je restais silencieuse alors qu’il revenait. Le navire descendait dans les flots alors que le corsaire réclamait un verre de vin rouge. Me rassurer ?

« Ce n’était pas pour moi que j’étais inquiète. Mais pour vos hommes. »

Répondis-je lentement en gardant le regard vers l’horizon. Il semblait être de meilleure humeur. Un problème d’alcool ? Sans aucun doute. Edward Minaro. Intéressant. Il se présentait enfin de manière concrète et presque amicale. Je soutiens son regard. Une mission « comme celle-ci » ? Je restai toujours silencieuse pendant la fin de sa tirade. Une personne charmante. J’eus un sourire amusé et poli à sa remarque. Il était donc séducteur en prime ?

« Comprenez que cette mission m’agace également, seulement nous obéissons tous les deux aux ordres. »

Il allait devoir apprendre à obéir. Cela devait également lui faire tout bizarre. Mais qu’importe, qu’importe. Je lui offris à nouveau un doux sourie amical. Autant profiter du beau temps, n’est-ce pas et avoir une conversation agréable.

« Mais je suis d’accord avec vous. Cette mission est d’un ennui… Enfin, normalement je n’ai pas tâché le pont de votre navire avec le sang. »

Au pire, ce n’était qu’un bateau de corsaire. Mais bon, il valait sans doute mieux mourir que de devenir esclave des Dragons Célestes. Quand on savait la cruauté de certains… Enfin c’était autre chose. Je préférais être plus douce, n’est-ce pas ? Une mort rapide… Ce n’était pas plus mal.

« Votre performance pour détruire le navire était impressionnante. »

Un petit compliment, n’est-ce pas ?
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26876-dossier-de-grin
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26866-termine-souris-souris-souris-pour-rester-en-vie
Mais dis-donc ... Cette jeune fille était donc sans défaut ? Polie, agréable, et en plus impressionnable. Exactement le genre de jeune fille docile avec qui il était agréable de jouer une fois de temps en temps. Puis sa pointe de condescendance vis-à-vis de sa propre mission n'était pas sans déplaire au jeune homme.

"- C'est très gentil à vous d'avoir des pensées aussi sympathiques envers mes hommes et mon navire. Peu de vos collègues montrent autant d'égard pour eux et ne les considèrent que comme des pions sans comprendre l'importance de ce genre de support pour un capitaine digne de ce nom. "

A la remarque quant à la petite démonstration de force, Edward ne pu s'empêcher de rire à franc éclat. C'est vrai qu'à force d'être capable de monstruosité, il ne se rendait plus compte d'à quel point, malgré son tempérament peu guerrier, ses prouesses devaient sans doute passer pour incroyable aux yeux des gens normaux qui étaient encore bien loin d'être capable de ce genre de choses.

"- Merci du compliment mais ce n'est pas grand chose. D'autres corsaires sont bien meilleur que moi au combat. "

Et en plus, il était modeste le bonhomme. N'était-ce pas finalement l'homme parfait cet Edward ? Si seulement il n'était pas un vil manipulateur prêt à raser le monde pour gagner un peu d'argent, ça le serait surement.

"- Mais dis-donc, je me rend compte que je ne connais pas encore votre nom. Il doit être très beau si j'en crois vos yeux "

Un petit sourire charmeur de nouveau. L'homme en costume avait prévu de sortir le grand jeu aujourd'hui. Après tout, s'il réussissait son coup, l'amusement prendrait sans doute une tournure plus intéressante ...
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21925-ft-edward-minaro
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21903-edward-minaro
Gentil d’avoir des pensées pour des marins ? Sans doute. C’était surtout pour avoir une mission rapidement faite. Les Dragons Célestes étaient parfois pointilleux sur la rapidité de l’exécution des missions. Mais c’était un autre débat. Je n’avais pas non plus grande envie de devoir remplir la paperasse de mort en mission. C’était comme le pressing, je n’aimais pas d’ailleurs devoir payer mes frais là-bas. C’était le problème avec le sang : c’était que cela tâchait ! Enfin, autre détail il n’avait pas besoin de le savoir.

« Nous sommes tous des pions sur le grand échiquier des décisions mondiale. Disons que nous devons nous serrer les coudes entre pions. »

Il semblait être heureux du compliment sur sa force. Les hommes étaient si simplement charmés par quelques mots déposés dans leur oreille. Et il se montra tout à fait humble, je l’observai toujours avec grande attention. Ce n’était pas grand-chose. Intéressant. Je lui offris un nouveau sourire calculé, comme tous mes sourires en fait.

« Alors je plaindrais presque vos ennemis lorsque vous utilisez votre pleine puissance. »

Et c’était qu’il parlait bien et faisait de beaux compliments. Mes yeux. Machinalement, je rajustais mes gants sur mes mains, pas que j’eus peur qu’il me repousse à cause de ces prothèses, c’était juste un geste simple. Mon prénom. Il n’y en avait pas beaucoup qui connaissaient le vrai. Basile ? Peut-être… Je crois qu’il était le seul.

« Grin. Je m’appelle Grin. »

Agent Grin, mais à nouveau, il n’avait pas besoin de connaître mon rôle et mon rang dans l’organisation mondiale.

« C’est un nom simple, et il n’est pas spécialement beau. Mais il m’a été donné parce que je souris beaucoup. Et souvent très largement. »

Au moins, c’était un bon moyen mnémotechnique que je lui prouvais sur l’instant en souriant plus que largement.

« Êtes-vous charmeur ainsi avec toutes les femmes ? Ou alors ai-je attiré votre attention ? »

Ne sois pas dupe Grin. Jamais.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26876-dossier-de-grin
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26866-termine-souris-souris-souris-pour-rester-en-vie
Cette demoiselle avait été nommé en fonction de ses sourires. C'était assez intrigant à vrai dire. C'était assez inhabituel de voir ce genre de profil. Un vrai petit air frais dans ces mers hostiles. A vrai dire, ses mots gentils pour flatter l'égo du corsaire trouvait un écho assez agréable. Une seule petite choses allait un peu noircir le tableau. Elle doutait un peu des intentions d'Edward, et c'était quelque chose qu'il fallait apaiser rapidement pour justement laisser opérer le charme naturel des mots doux qu'aimait manier le jeune homme.

Un petit rire, un petit grattement de ses propres cheveux pour avoir l'air gêné, de manière calculée évidement, et un grand sourire.

"- Pas vraiment. Je vous trouve juste très agréable, bien plus que ce dont j'ai été habitué de la part des agents du gouvernement mondial. La plupart sont imbu d'eux-mêmes et aime un peu trop jouer sur la corde raide à mon goût. "


Parole plutôt véridique à vraie dire. Edward avait vraiment beaucoup de mal à avaler ses interactions avec le gouvernement mondial comme je vous l'ai déjà dit, et aimait le faire savoir. Histoire peut-être de peu à peu faire comprendre que si trop d'entre eux continuaient à faire les malins, ils comprendraient bien assez tôt que la lettre de marque qui avait fait du Serpent un de leurs partisans avait ses limites, celle d'un orgueil bien trop grand pour être contenu par une simple peur d'être révoqué. Mais je digresse.

"- D'ailleurs, je suis assez curieux de savoir comment une jeune femme aussi lumineuse que vous s'est retrouvé à travailler dans un milieu si brutal. "


La faire parler d'elle-même, c'était souvent le meilleur moyen d'altérer la méfiance des gens. Des années de pratique étaient largement suffisantes pour connaître cette règle élémentaire.

"- Enfin, si vous êtes à l'aise pour en parler bien sûr. "

Toujours en rajouter un peu pour ne pas paraître impoli ou trop curieux, une autre règle élémentaire. Un jour je vous donnerait un cours si vous le voulez. Mais pour l'heure, c'est donc toujours souriant sous le soleil chaud et clair qu'il attendrait ce petit explicatif qu'il savourerait jusqu'au dernier mot. Ou pas, mais il ferait quand même genre.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21925-ft-edward-minaro
  • https://www.onepiece-requiem.net/t21903-edward-minaro
J’observai l’homme silencieusement, rajustant machinalement mes gants au passage. C’était véritablement une habitude. Entre ces gants et ma montre à gousset. Vraiment, j’avais des tas de petits tocs. Il faudrait que je m’en débarrasse réellement, il valait mieux, c’était beaucoup trop d’indications sur ce que j’étais alors que je devais être parfaitement lisse. Mais autre détail que tout cela. J’écoutais ce qu’il me disait. Il m’affirmait donc de me trouver agréable. J’eus un sourire à ses mots, oui encore un autre. J’en avais une grande gamme. Mais soit, visiblement ce n’était pas non plus comment. Imbu d’eux-mêmes ? J’inclinai la tête. Cela me faisait penser à une certaine personne. Je plissai légèrement les yeux.

« Je peux comprendre. J’en connais beaucoup, cela dépend des services dirons-nous. »

Ah cela ! Oui ! Cela dépendait des services. Sa question me surprit et je fis rouler une mèche entre mes doigts. Comment je pouvais en être arrivé là ? Qu’est-ce que je pouvais répondre à cela ? À l’aise pour en parler ? Oui totalement. Il fallait que je trouve quoi dire. Optons pour une… semi-vérité ? Cela serait intéressant.

« Je suis à l’aise pour en parler. Mais il faut savoir par où commencer ! »

Et ça c’était le plus dur. Enfin, j’avais le début classique que je servais à tout le monde.

« Je viens d’une famille nombreuse. Et très pauvre sur une île pauvre aussi. Alors j’ai toujours vécu dans un milieu brutal. »

Cela voulait tout dire, mes parents avaient été des amours, mais… autre détail.

« En bref, les autorités de l’île m’ont vendu à un marchand d’esclave. »

À nouveau c’était pas vrai, mais pas besoin d’entrer dans les détails. Je me frottai légèrement le nez.

« À nouveau un milieu brutal ! Nous étions destinés à des combats d’arène… je crois. La marine est intervenue et nous a récupéré. Je suis restée avec eux, parce que j’étais un fardeau à la maison. Et j’y suis depuis… que je dois avoir sept ou huit ans ? Et disons que je préfère sourire à la vie que de pleurer ! »

Cela dépendait des moments bien sûr !
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26876-dossier-de-grin
  • https://www.onepiece-requiem.net/t26866-termine-souris-souris-souris-pour-rester-en-vie