-17%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS Centrale vapeur HI5900/22 5,2 bar
59.99 € 71.99 €
Voir le deal

Remise en Forme

Remise en Forme


Faris était sur sa dernière semaine de mission au sein de la garnison. Il avait été envoyé en formation sur cette base et avait servi d'instructeur pour les nouvelles recrues. Un officier devait savoir gérer des hommes et il n'y avait rien de mieux que les nouvelles recrues pour emmagasiner de l'expérience dans ce domaine. Azar était un instructeur détendu et calme. Il n'était jamais pressé par ses objectifs ou stressé par ses supérieurs. Il prenait toujours le temps d'apprendre correctement les bases aux nouveaux. Les premières formations au sein de la Marine étaient cruciales pour l'avenir d'un soldat. Cela lui permettait de choisis convenablement sa voie, mais également de lui augmenter ses chances de survie en mer.

Le monde actuel n'était pas clément avec les nouveaux. Fais l'avait appris à ses dépends et ce drame était marqué au fer rouge dans son esprit. C'était pour cela qu'il s'était engagé dans la Marine et qu'il s'entraînait tous les jours pour gagner en force. En cette belle après-midi, notre homme n'était pas de service. Les nouvelles recrues étaient partis sur un navire pour apprendre les bases d'un jeune moussaillon au service de la mouette. Azar pouvait donc totalement se consacrer à son propre entraînement. Notre cadet était une véritable armoire à glace haute de deux mètres trente et pesant cent trente kilos. C'était un sacré bébé ! Torse nu, sa musculature était visible aux yeux du monde. Une énorme cicatrice trônait fièrement sur son flanc gauche. Une autre cicatrice était visible sur ses côtes droites, elle était linéaire et évoquait une blessure à l'arme blanche.

Notre officier débutait son entraînement comme à chaque fois : séance de musculation et cardio. Azar commença par effectuer plusieurs tours de l'arène de combat. La garnison disposait d'un large terrain au sol sablonneux. Il s'agissait du terrain d'entraînement officiel du bastion. Il y avait des poids, des armes et quelques poteaux d'entraînement. Tout l'attirail nécessaire était à disposition de l'instructeur. Après plusieurs de sprint intensif, notre héros commença à soulever de la fonte. Il lui fallait développer son esprit, mais également son corps. Même avec toutes les connaissances du monde, Blacky serait aussi fragile d'une brindille s'il ne prenait pas soin d'augmenter sa masse musculaire. Après la fonte et la course à pied, Azar commença à effectuer des mouvements lents avec son sabre.  Il s'agissait d'un entraînement de base, mais extrêmement important pour maitriser les mouvements de base à la perfection.


KoalaVolant


Dernière édition par Faris A. Fenyang le Ven 21 Juin 2024 - 10:15, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27984-fiche-technique-du-cadet
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27958-presentation-du-cadet-des-fenyang
Suite au grand casse ayant secoué la ville d'Inu Town par la cruauté de Jaina, le clown de jade était resté plus de quinze jours à se restaurer de sa blessure. La balle ne l'avait pas loupé, plus décalé sur la droite et le projectile aurait pu perforer un organe vital du joker. Il ne savait pas si la pirate l'avait épargné ou simplement humilié, mais le simple fait d'avoir pu sauver des vies par son acte irréfléchi le rassura sur le résultat de cette confrontation. D'innombrables innocents avaient échappés aux griffes glaciales de la mort, laissant par cette confrontation un certain chagrin dans le cœur du farceur. Il avait fondé un espoir ridicule en une femme égoïste et cruelle. Sa gentillesse et sa naïveté un jour le perdront pour de bon. Puis, ne voulant guère abuser de la générosité des soignantes de la base navale, le comique flamboyant ira faire un peu de marche à l’extérieur de la bâtisse, afin de se dégourdir les jambes et de prendre l'air.


Il se trouva sans la moindre once de difficultés sur la zone d’entraînement du camp militaire. Il n'y avait personne à l'horizon, enfin si, une bien précisément : un homme à la peau matte, grand et costaud semblait échauffer ses muscles à un rude entraînement intensif. Posant délicatement sa main sur sa nouvelle cicatrice, Joey examina minutieusement les mouvements de l'individu. Aux yeux du clown, avoir un corps de cette envergure était déjà suffisant, si jamais cet homme venait à trop accroître sa masse musculaire, il allait perdre en agilité, mais étant donné que le farceur paraissait être aussi musclé qu'une crevette, il préféra tout simplement la boucler et s’essaya sur un petit monticule de terre à l'abri du soleil grâce à la verdure naissante d'un chêne massif. Une fois bien installé comme un prince contre l'écorce, il commença à se remémorer la scène de la banque en boucle.


Il voulait trouver la solution adéquate à cette rixe, mais il ne trouva aucun moyen à faire face à la tireuse, car dans tous les cas, cela aurait fini de la même manière, voir pire, il aurait pu mourir stupidement lors de cette maudite rencontre. Pestant contre sa propre faiblesse, le clown commença donc à s’entraîner de son côté en usant de l'art martial du rokushiki. Des soldats passant tout près de la zone pensaient avoir à faire à une sorte de mise en scène de la part du comique, seulement, ces mouvements étranges et harmonieux pouvaient s’avérer mortels si un petit malin venait à surprendre le clown durant sa concentration. Le bruit de ses doigts fendirent l'air telle une lame affûtée, tandis que ses jambes arrivèrent avec une agilité déconcertante à suivre les déplacements aléatoire du joker, comme si, il arrivait à simuler un combat contre un ennemi invisible.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27725-fiche-technique-du-clown
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27637-le-clown-larmoyant-joey-wilson-100-terminee#285304

Remise en Forme


Faris était toujours en train d'enchainer ses mouvements avec son sabre. Il commençait de mieux en mieux à maîtriser cet art ancestrale. La famille Fenyang était réputé pour être de grand escrimeur. Azar n'avait pourtant pas débuter par cet art. Son esprit avait été longtemps intrigué par la domaine de la science et de la médecine. C'était même son tout premier but dans la vie : devenir un grand scientifique. Néanmoins, parfois, la vie vous réserve quelques surprises. Un drame avait complètement bouleversé notre héros. Il avait perdu de nombreux camarades durant ce raid sur le camp humanitaire.  Durant ce raid, notre géant n'avait rien pu faire de particulier. Il était faible et ne savait quasiment pas se battre. Il avait été mis hors d'état de nuire en quelques minutes. Ridicule ! Honteux pour un Fenyang !! Son estime de soi et son honneur en avait pris un sacré  coup. C'est même ce qui le décida à rejoindre les rangs de la Marine.

Aujourd'hui il était différent de celui qu'il était auparavant. Azar avait grandit physiquement mais également mentalement. Il c'était fixé de nouveaux objectifs et un nouveau but dans la vie. Grâce à ses origines, il arrivait à rapidement assimiler le combat au katana. Ce qui faisait de lui une nouvelle recrue pleine de talent. Certes, il pouvait remercier son paternel pour cette capacité d'apprentissage sur le maniement des armes. Son père l'avait longtemps entraîné durant sa jeunesse dans le but d'en faire un véritable prodige de la Marine. Oui un prodige, comme l'était tout simplement son grand-frère. Salem se dressait au-dessus du monde et dans les hautes sphères de la Marine. Faris n'était vraiment qu'au début de son aventure. Il ne faisait que partis du petit corps d'officier. Il n'avait aucun poids dans cette institution. Il devait encore faire ses preuves et surtout gagner en force.

Alors que notre cadet s'entrainait d'arrache pied, il remarqua qu'une petite foule de soldats venait de se former à une extrémité de l'arène. De nature curieuse, Azar décida d'aller voir la chose qui a attiré cette foule. Les soldats le laissèrent passer quand ils virent l'immense cultiste approcher de la bande. Un homme s'entraînait également de son propre côté. Faris reconnut immédiatement les mouvements que l'individu était en train d'effectuer. Il s'agissait du rokushiki et sûrement d'un agent du gouvernement mondial. Que pouvait bien faire un agent dans la garnison ? Il était rare de croiser de tel individu. Habituellement, il s'agissait des espions du Gouvernement. De véritable fantôme qui maîtrisait un art martial hautement létale et polyvalent. Azar n'avait aucunement les compétences pour apprendre de telles capacités. Certes, avec de l'entraînement et de la persévérance, il serait certainement en mesure d'en apprendre quelques unes de base. Néanmoins, la voie du sabre était bien plus importante à ses yeux.

Il s'approcha de l'individu, son regard était froid et son visage impassible. Un vrai roc venait tout droit sur l'agent gouvernementale. Azar devrait vraiment modifier son comportement. Il n'arrivait pas à apparaître sociable aux premiers abords. Il transpirait toujours la justice et la rigueur militaire. Pourtant, notre jeune homme n'était clairement pas un tortionnaire inflexible de la mouette. Certes, il était intransigeant envers ses ennemis et avait un peu de mal à s'ouvrir aux autres, surtout lors des premiers rencontres. C'est cette attitude qui le pénalisait le plus dans sa carrière. Car notre cadet était trop en retrait et avait tendance à s'effacer au contacte des autres. Comment agir dans ses circonstances ? Il n'allait tout de même pas lui jeter quelques choses à la figure ! Non siffler un inconnu était un total manque de respect .. Azar commença à applaudir, afin de capter l'attention du clown.

"Belle démonstration Monsieur l'agent ! Je vois que vous maîtriser l'art martial des Cipher Pôles. Cependant, puis-je me permettre de vous demander ce que vous faites par ici ? On a pas l'habitude de croiser des agents dans le coin.", divulgua Faris d'un ton calme et complaisant.

Azar venait d'engager la conversation. Il ne restait plus qu'à savoir si l'agent allait lui répondre ou non.


KoalaVolant
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27984-fiche-technique-du-cadet
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27958-presentation-du-cadet-des-fenyang
Le clown de jade faisait preuve d'une concentration à toute épreuve. Il était comme absorbé par son entraînement, il était comme un être affrontant un terrible adversaire en déployant tous ses moyens pour vaincre le mal face à sa personne. Le farceur semblait se trouver au milieu de de la banque, à combattre la minks ayant égorgé une pauvre innocente. Son regard verdoyant était au cumul de la rage, prêt à abattre un châtiment exemplaire sur la tueuse en question, quand soudain, des applaudissements vinrent le faire revenir à lui. Arrêtant son dernier coup mortel, le farceur tourna toute son attention sur le grand gaillard de tout à l'heure, venant à applaudir sa performance, avant de le bombarder de questions sur la présence en ce lieu. Il était vrai que de voir un agent du gouvernement traîner sur la zone pouvait être quelque chose d'anodin. Certains agents du cipher pol prenant toujours de haut leur confrère auraient très certainement envoyé paître le colosse ou tout simplement l’ignorer de la pire des manières. Seulement, le clown était bien l'opposé de ces camarades imbu de leur personne, il était bien le vilain petit canard du groupe au final, car il répondit à son interlocuteur avec un grand sourire chaleureux et avec un ton amical  :

Joey : «Merci beaucoup ! Ce n'est pas tous les jours qu'une personne vient à me dire ça.» Il fera quelques étirements pour bien chauffer ses muscles. «Je suis ici parce que j'ai échoué il y a quinze jours à arrêter un duo de pirates...» Il retira sa chemise pétante et sa veste avec une rapidité déconcertante, montrant avec une certaine fierté la cicatrice en question. «J'aurai pu arrêter l'une d'elle, mais la chef ne pas louper avec son flingue. Cependant, mon action foireuse à permis de sauver des vies, mais des innocents sont morts lors de cette tragédie et je m'en veux terriblement... Je veux devenir plus fort pour avoir ma revanche.» Son regard émeraude était alimenté par une flamme inarrêtable, une flamme désirant tout détruire sur son passage et faire de ce monde fou, une terre de paix pour tous. «Je sais que ça peut paraître bizarre de dire ça pour notre première rencontre, mais j'aimerais avoir un petit sparring contre une personne de votre calibre. Bien évidement, je n'userai pas de mes techniques, je désire juste me défouler un peu.» Il ajoutera des règles supplémentaires, car il ne voulait pas que cela finisse en bain de sang, si bien évidement, l'homme en question voulait partager un petit combat contre un clown. «Je ne veux pas d'os briser, alors veuillez ne pas me défigurer, j'ai besoin de mon visage intact de façon à continuer à faire rire les autres, ahahahahaha!!!»

Il éclata de rire à sa bêtise et à cause de son aura de jovialité, certaines personnes du public se mirent à rire, sauf qu'une ravissante soignante essaya de faire revenir à la raison son patient. Elle vint à sermonner le joker à cause de sa manière à toujours essayer de s'échappé de son lit lors de sa convalescence. Le farceur n'aimant guère se tourner les pouces, aura donné du fil à retordre à l'équipe médicale à cause de ces escapades inopinées, car même en ce jour, l’infirmière n'avait pas donné son aval pour que le clown soit ici. Elle le pointa du doigt sévèrement et avec une certaine autorité pouvant être perçue comme de la colère, elle déclara à son patient :

Infirmière : «Monsieur Wilson ! Je vous ordonne de retourner dans votre chambre ! Vous n’êtes toujours pas guéris totalement suite à la balle que nous vous avons retirée ! Vous avez sauvé mon frère lors de votre intervention, Alors je...» Elle sera stoppée net par le répondant loufoque du clown.

Joey : «Non maman ! Je ne veux pas retourner là-bas, c'est trop ennuyeux !» Jouant le parfait crétin de service, il gigota son corps comme un petit diablotin des enfers tout en affichant une belle tête de débile à tout le monde. «Je veux d'abord jouer contre mon copain !» Il pointa du regard son futur adversaire avec un sourire assoiffé de combat. «Je ne rentrerai pas si facilement...»
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27725-fiche-technique-du-clown
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27637-le-clown-larmoyant-joey-wilson-100-terminee#285304

Remise en Forme


Le clown était très différent de ses homologues espions. Faris n'avait pas rencontré beaucoup d'agents durant ses missions, néanmoins, il était sûr que la plus part agissaient bien différemment surtout en contacte avec des soldats de la Marine. Habituellement, ils étaient soit hautain, soit froid et désagréable. Cet homme était clairement différent et envoya un soupçon de sympathie chez notre héros. L'agent montra fièrement sa blessure de guerre. Son histoire n'était pas banale, car il expliquait les méfaits commis par des pirates. Azar n'avait clairement pas la carrure pour affronter de tels êtres. Cependant, un jour, il arriverait à atteindre les sommets et il sera ravis de venir aider le clown à prendre sa revanche.

D'un geste de la main, notre cadet fit signe à la foule de se disperser. L'agent venait de lui envoyer un certain défis. Les deux hommes allaient combattre sans pour autant abimer leurs organismes. Le clown sortait tout juste de convalescence, notre officier devait prendre ce point en considération. Il n'allait clairement pas profiter de ce léger avantage dans ce duel. De plus, il devrait faire en sorte de ne pas aggraver les blessures de son adversaire. Avec des blessures trop graves, l'agent pouvait être envoyé à l'hôpital général de la Marine. Le clown serait donc en stand-by durant plusieurs mois. Soudainement, alors que notre jeune soldat allait prendre la parole, une infirmière vint distraire le groupe. Elle venait sermonner l'agent qui n'avait pas encore reçu l'autorisation de quitter son lit. Certes, Azar pouvait comprendre l'ennui de son adversaire du jour, néanmoins, aller à l'encontre des règles pouvait nuire à sa santé. Notre commandant était mitigé, il ne savait pas s'il devait accepté ou non ce duel.

Faris recula de plusieurs pas, il déposa ses lames sur le sol et ôta son manteau de ses épaules. Torse nue, il arborait une large musculature et quelques stigmates de ses batailles. Haut de ses deux mètres trente, il agrippa l'infirmière par les hanches et alla la déposer quelques mètres plus loin. Il la gratifia d'un large sourire et vint de se mettre en garde devant le clown. Azar n'était pas un excellent combattant à main nue. Il savait cogné, mais son domaine de prédilection restait tout de même le sabre.

"En garde !!! Faris Azar Fenyang, Commandant, ravis de faire votre connaissance.", notre officier se trouvait à deux mètre de l'agent. Ses poings levés, il était prêt à se défendre.


KoalaVolant
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27984-fiche-technique-du-cadet
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27958-presentation-du-cadet-des-fenyang
Le clown de jade rigola un bon coup en voyant l'infirmière être mise en dehors de la zone de combat. Joey était vraiment heureux de voir que le colosse lui témoignait un tel signe de respect, et par ce fait, il dansa comme ferait le diable devant un homme venant de signer un contrat avec les apôtres des enfers. Sa joie et son énergie explosive, éveilla le joker à une exaltation hors du commun, surtout quand il verra l’armoire à glace déposer ses équipements au sol, prêt à en découdre avec respect envers le farceur. Afin de lui témoigner le même honneur, le farceur se mettra à son tour en posture de combat en saluant respectueusement, Faris, avec un sourire rayonnant à la clé.

Il commença donc à ouvrir le bal en marchant lentement vers le demi géant. Ses bras et ses mains s'unissaient ensemble en formant presque un soleil, ses membres gigotaient dans ce sens étrange à répétition, pour semer le doute dans l'esprit de son opposant. Joey adorait par-dessus tout commettre ce genre d'acte, imposait sa présence d'une manière étrange et loufoque, de manière à surprendre des adversaires un peu trop fiers de leur renommée. Si le commandant de la marine ne faisait pas attention à cette forme de sournoiserie propre au clown, il allait se manger une fricassée de phalanges au petit déjeuner. Une fois assez proche de lui, le joker se présenta à sa façon en donnant deux frappes significatives en direction de la mâchoire du géant.

Joey : «Enchanté, Faris ! Tu as devant toi, Joey Wilson, le clown de jade ! Prépare toi ! Car on va bien s'amuser tous les deux ! HAHAHAHAHAHA !!!» Éclatant de rire en terminant sa présentation éclatante, le clown vint à donner quelques coups supplémentaires, très certainement, certaines de ses frappes ne feront pas mouche, mais il voulait simplement mettre le colosse dans l'ambiance d'un combat amical. Son aura de jovialité appuiera cet effet sur l'instant présent.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27725-fiche-technique-du-clown
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27637-le-clown-larmoyant-joey-wilson-100-terminee#285304

Remise en Forme


Joey Wilson, le clown de jade, était vraiment une drôle de personne. L'étiquette d'agent taciturne du gouvernement mondial ne lui collait aucunement à la peau. Cet homme était vraiment exceptionnel et notre héros n'en avait encore jamais croisé. C'était un clown dans tous les sens du terme. Il riait à pleine voix et dansait de ton son être. Faris esquissait un large sourire devant l'amusement de l'espion. C'était clair ! Le clown c'était trompé dans son affectation. Il n'avait rien à faire dans un Cipher Pôle. Il aurait mieux du rejoindre les rangs de la Marine. Cependant, la marine était régie par une grande tendance militaire. Wilson ne se serait jamais sentit à sa place, surtout avec un uniforme sur les épaules. Certes, les agents avaient une mauvaise image, néanmoins, Joey était libre de ses mouvements. Cette liberté d'action, il ne l'aurait jamais eu au sein de la mouette.

Le clown s'approcha de notre officier. Il dansait et n'affichait aucune hostilité. En y repensant, ce fut certainement ce qui lui permit d'atteindre notre homme par surprise. Faris ne s'attendait pas à recevoir directement une pluie de coups. Le premier poing vint chatouiller son menton et le second ne fit que l'effleurer. Le premier impact avait eu comme effet de faire reculer notre géant d'un pas. Ce geste lui avait permis d'éviter le second coup de poing. Par la suite, il réussit à bloquer quelques coups de l'enchaînement du clown. Notre cadet reçut tout de même quelques impactes dans sa ceinture abdominale, mais le reste de l'assaut fut encaissé grâce à ses avant-bras et son tibia. Il avait levé une jambe pour augmenter sa surface de protection.

Faris se sentait bien et affichait un large sourire. Il sentait la gaieté s'emparer de son corps et l'euphorie commençait à germer dans son esprit. Alors qu'il se laissait enivrer par l'aura de jovialité du clown, son esprit reprit le dessus sur ses émotions. Ses entraînements, son lieu avec la Marine, ses longues formations, sa maturité, sa loyauté, ses convictions, sa justice ! tous ses souvenirs commençaient à reprendre le dessus. Azar affichait toujours un large sourire, mais ses yeux commençaient à s'assombrir et à devenir insistant. Le symbole de la mouette commençait à germer de son esprit et on aurait cru que de son corps émanait une certainement pression. L'aura de jovialité du clown entrait en conflit avec l'aura de justice du commandant.

Faris fit deux pas en avant et s'approcha de l'agent dans le but de lui délivrer deux coups de poings. Il enchaîna rapidement sur un balayage et s'abaissant sur ses appuis. Un coup de pied rotatif en étant proche du sol. Fenyang espérait prendre son adversaire à revers. Il n'était pas très doué pour les combats au corps à corps, mais il n'allait pas se laisser faire.


KoalaVolant
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27984-fiche-technique-du-cadet
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27958-presentation-du-cadet-des-fenyang
Le clown de jade faisait face à un adversaire à sa hauteur. Certaines de ses frappes avaient fait mouche, mais la musculature imposante et la ténacité combative de Faris rendait ce moment unique aux yeux du farceur. Il en voulait davantage, il désirait que cet échange perdure sur le long terme, rien de mieux qu'un bon combat dans le rire pour se détendre. La défense de cet homme était du même acabit qu’un vaillant bouclier de la justice, vaillant et solide comme un roc. Cependant, son imposant adversaire n'allait pas laisser le clown faire son petit numéro, bien au contraire, le colosse voulait montrer son potentiel offensif en décrochant deux solides frappes qui seront parées de justesse par le clown, mais ce bougre ne s'attendra pas à se prendre une balayette bien coordonné par son adversaire.

Tombant au sol avec le sourire, le clown usa d'un vilain stratagème pour éviter le coup pied rotatif de la mouette en lui envoyant dans la face le sable de la zone de combat. Aux yeux de certains combattants, le joker serait tout bonnement un lâche ou un couard en agissant de la sorte, mais l'honneur n’avait pas sa place lors d'un affrontement pour le pitre, car le vrai vainqueur et celui qui reste debout à la fin de la rencontre. Rigolant comme un diablotin après sa tactique de traître, Joey reprit à nouveau sa position initiale en gardant bien un mètre d'espace en lui et son adversaire.

Il tenait en haute estime ce défenseur de la justice, cela faisait un moment que le farceur n'avait pas eu un échange digne de ce nom. La normalité voudrait que le combat ne soit que de la sauvagerie entre personne non civilisée, mais dans le sens du clown, un affrontement était comme une discussion, un échange physique de puissance entre deux individus, une sorte de bal endiablée permettant au valeureux de prouver leur volonté combative au monde. Souriant à nouveau tel un enfant venant d'ouvrir un incroyable cadeau, le joker vint à complimenter son adversaire en prenant la parole, juste avant de rependre une nouvelle attaque digne à sa propre personne.

Joey : «Magnifique enchaînement, mon ami !!! J'espère que notre échange t'a permis d'apprendre une chose...» Il sauta dans la mêlée comme un véritable lion déchaîné. «Faris ! En plein milieu d'un combat, il n'y a pas de règles ! Seuls les idiots s'accrochent à l'honneur et meurent à cause de leur ego surdimensionné ! C'est le poison qui entache le Cipher Pol ! Ahahahahaha !!!» L'aura respective des individus s’entrechoquaient en permanence et par la même occasion, le clown de jade fit une feinte des plus démoniaque en voulant avec la pointe de sa chaussure venir éclater les parties génitales du colosse, si son tour de félon passait, son coup en traître s’arrêtera net et à la place, Joey exécutera un violent uppercut en direction de la mâchoire de la mouette en espérant avoir touché de plein fouet son adversaire.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27725-fiche-technique-du-clown
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27637-le-clown-larmoyant-joey-wilson-100-terminee#285304

Remise en Forme


Le combat venait à peine de débuter entre les deux hommes, que Faris ressentait déjà une grande estime pour son adversaire. Le clown se défendait très bien et notre officier avait de la chance. Si l'agent décidait d'utiliser d'utiliser le rokushiki, il ne serait pas en mesure de lui faire face sans ses lames. Actuellement, notre héros était un épéiste à part entière. Ce n'était pas un bon combattant, certes il avait les bases inculquées durant sa formation au sein de la marine.

Néanmoins, il ne serait pas en mesure de rivaliser cintre un véritable guerrier. Joey faisait partis de cette tranche d'homme. Malgré sono accoutrement loufoque et sa joie de vivre, le clown était un lutteur chevronné et expérimenté. Il ne fallait surtout pas le prendre à la légère. Azar l'avait appris à ses dépends. Son premier assaut avait fait mouche et risquerait de laisser quelques marques sur l'épiderme de notre cadet.Fenyang avait réussi à encaisser les coupes et à contre attaquer. Son balayage avait envoyé le clown au sol. Notre homme était satisfait de son enchainement, mais ce ne serait guère suffisant pour stopper la frénésie du clown.

Celui-ci se releva et d'un geste rapide, envoya une poignée de sable en direction du visage de l'officier. Des grains de sable entrèrent en contacte avec ses yeux. Par réflexe, il détourna le regard et baissa sa garde. Azar était à la merci de son ennemi. Le clown ne profita pas de cette occasion pour attaquer notre soldat. Il se releva et recula de quelques mètres. Pendant ce temps, Faris nettoya ses yeux du revers de sa main. Des larmes coulaient sur ses joues. Son organisme réussit à chasser une partie du sable. Un passage sous un jet d'eau serait encore nécessaire pour évacuer les derniers grains. Wilson revint à la charge. Cependant, son coup était visible à l'avance ! Azar ne savait pas comment réagir. Devait-il anticiper ? Devait-il contre attaquer ? Il n'avait pas beaucoup d'expérience et préféra protéger ses parties intimes.

Le choc fut violent, Faris avait mis sa garde sur le bas de son corps. Il avait agis en fonction de la première tentative du clown. Il ne pensait clairement pas que celui-ci changerait de cible au dernier moment. Son poing vint s'encaster dans la Paulette droite du géant. L'onde de choc fit vibrer tout son crâne. Son cerveau fit plusieurs rebonds dans sa boite crânienne. Du sang coula de son nez et marqua les phalanges de l'agent. Faris tomba en arrière, le choc lui avait fait perdre l'équilibre. Son coeur martelait ses tympans. Il voulut se relever, mais ne fut plus en mesure de retrouver ses appuis. Pourtant, notre cadet n'avait pas trop de mal à se déplacer sur des sols instables. Il devait cette faculté à l'entrainement de son paternel. Au sol, allongé sur le dos, Faris affichait un large sourire et commençait à ricaner.

"Bien joué Joey ! Je ne l'ai pas vu venir celle-là ! Par contre, je crois qu'il va me falloir écourter notre duel. Je ne suis plus en mesure de me relever."

Une main sur le visage, notre officier continua de rire.


KoalaVolant
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27984-fiche-technique-du-cadet
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27958-presentation-du-cadet-des-fenyang
Le clown de Jade venait de frapper de plein fouet le colosse d’un coup dévastateur. Son poing droit avait percuté pile dans la tempe, faisant vaciller son adversaire, avant de le voir tomber contre le sol, le nez en sang, avec en supplément un rire et une demande de cesser le combat de ce dernier. Le joker fortement surpris par cette finalité, ressentait une certaine déception, pas envers Faris, non, mais contre lui-même, car il ne savait pas se retenir. Le farceur venait de lui-même gâcher cet instant incroyable, comme un enfant ayant cassé bêtement son nouveau jouet. Alors, il baissa la tête de honte, un peu renfrogné par son acte, juste avant de se marrer un bon coup à cause du rire communicatif de son homologue avachi bêtement par terre.

Il marcha dans sa direction, histoire de le remettre sur ses jambes, mais l’infirmière revint à la charge avec des renforts, comme si le clown était un fugitif en cavale. Il n’allait pas détaler en voyant l’état du pauvre commandant, par ce fait, il resta donc à côté de son ami de combat et le vit se faire emporter sur un brancard par l’équipe de soignantes déterminées. Quant à Joey, il était désormais encerclé par un quatuor de femmes assez remontées contre sa bêtise, surtout l’infirmière de tout à l’heure semblait plus furieuse que jamais, car sa demande stupide avait blessé un gradé au final. Ne voulant guère faire plus d’histoire, le comique sera reconduit dans sa chambre, suivi de près par le groupe de femmes prêtes à lui bondir dessus à la moindre entourloupe. Il était assez habile et fort pour partir, mais il avait obtenu son moment d’amusement, il était donc temps pour lui de rester sage le temps d’un jour. Cependant, le clown était assez proche de son camarade pour lui annoncer ses paroles avec un grand sourire :
 
«Faris ! On refera ça une autre fois ! Et cette fois-ci, tu utiliseras ton sabre. J’ai tellement hâte de t’affronter à nouveau, Hihihahahahahahahahahahahahaha !!!!!!!» Son rire explosif résonna dans tout le bâtiment, agaçant encore plus l’équipe médicale de sa joie communicative, mais son aura de jovialité était plus puissante que jamais.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27725-fiche-technique-du-clown
  • https://www.onepiece-requiem.net/t27637-le-clown-larmoyant-joey-wilson-100-terminee#285304