Le Deal du moment : -28%
PNY CS900 Series – Disque SSD 1 To 2,5″ ...
Voir le deal
71.99 €

Ce titre n'est pas original



Aran Z. Baal, au bras d'acier



"I exist only in your nightmares"


Information InRP




Nom: Aran
Prénom(s): Zett, Baal
Pseudonyme: Z
Âge: 35ans
Sexe: Homme
Race: Humain-Cyborg
Groupe: Agent du Cipher Pol 5
Métier: Ingénieur-Technicien

Équipements: Un bras mécanique qui se nomme Le Sombreacier. Ce dernier intègre entièrement un mini canon basique. La main gauche possède également quelques outils d'ingénieur comme des tourne-vis, un chalumeau, un grappin, un harpon, etc... Enfin, Z dispose d'un système dans son œil de cyborg une base de données sur les avis de recherches.
Aptitude pour la suite: Amélioration du Sombreacier. Un Burn Bazooka doté d'un Pyro Dial remplacera le canon et un Reject Dial sera incorporé à l'intérieur du bras.
Équipage: Aucun pour le moment
But(s) au présent: Avoir un but

Codes du règlement:
Parrain: Moi-même
Ce compte est-il un DC? Oui, celui d'Hathor. C'est Red qui me l'a autorisé.



Portrait physique


Quoi? Tu veux que je me décrive? C'est pour mieux me ficher, c'est ça? T'sais, si je le fais, je serais obligé de te tuer après. Je suis censé être incognito, tu vois? Bon, t'es prêt? Il n'y a pas à dire, la première chose qu'on remarque chez moi, c'est ma taille impressionnante. Et pourtant, je ne suis même pas un rejeton d'un géant. Niette. Pas que je sache en tout cas. C'est vrai que ça en jette, je peux faire peur juste à cause de ça. Ok, ce n'est pas 6m de haut, mais ça doit bien taper dans les 2,5m.

Ouais, je n'ai pas tout dit. La deuxième chose qu'on remarque, c'est évidemment le tas de ferrailles que je suis. Tu pige? Je ne suis pas qu'un mec fait de chairs et de nerfs, je suis partiellement constitué de fer et d'autres bidules que ta p'tite tête n'est même pas capable de comprendre. Une machine, mec. J'te résume juste, car se serait trop compliqué de décrire en détail ce que j'ai vraiment à l'intérieur de moi. En fait, je ne sais même pas non plus. C'était un pote qui m'avait surtout robotisé. Tu l'as compris, je ne suis pas le seul à avoir bidouillé dans mon corps.

J'ai la peau dur. Elle est épaisse et matte. Par endroit, elle témoigne de mes nombreux combats. On peut voir dans certaine zone des plaques de fers sortir. C'est comme si j'avais une armure qui enveloppe ma chair, rien de plus.

Pour ce qui est de la tête, apprend que mon œil de cyborg me permet beaucoup de choses. Tu ne peux même pas savoir ce que je peux réaliser avec ce petit bijoux. Par exemple, j'ai en mémoire les avis de recherches et si jamais t'es fiché, petit, saches que je saurais te retrouver facilement avec ça. Ouai, ça en jette, mais ce n'est pas tout. Si ma rétine est rouge, ce n'est pas pour faire jolie, c'est pour voir dans le noir. Capiche? Cependant, l'autre orbe est bien normal, je te l'accorde. L'iris est d'un gris-bleu à titre d'information. Mon nez est plat est gros, un peu comme celui d'un groin, mais attention, ne te moques pas. Que dire de ma bouche? Mes lèvres sont assez épaisses. J'ai le crâne à nu, ce qui donne l'impression d'avoir un large front qui commence à se rider.

Hm? Tu te demandes bien ce que j'ai dans le bras, hein? Depuis tout à l'heure tu n'arrêtes pas de le fixer. La plupart de mes équipements sont stockés à l’intérieur, en fait. Quoi? Ce n'est pas une description physique? Bah tant pis pour toi, tu n'en sauras pas plus. Si tu le veux bien, je passerai à une description beaucoup plus banale et moins informative, en réalité... Ce n'était pas ce que tu voulais à la base?

Qu'est-ce qu'il me démarque d'un Marine basique? Rien, je dispose des mêmes tenues stupides. Je porte un vulgaire pantalon bleu. D'accord, t'as gagné, je m'enfile accessoirement un caban que les casernes nous fournissent. Du coup, tu me verras plus souvent torse-poile. Cela dit, j'aime me mettre sur le dos le grand manteau blanc que les plus méritants peuvent avoir, tu vois le genre? Je ne prends même pas la peine de fourguer mes bras dans les manches. De toute façon, ça ne passe pas. Il m'arrive parfois de me couvrir la tête avec la fidèle casquette. T'es content? Je ressemble à un collègue, rien de plus. Hein? Quel foulard bleu? Non, mais c'est pour les tapettes, ça. En résumé, je n'aime pas trop les règles et les conventions, ça se voit sur moi.

C'est quoi les tics? Les bestioles inutiles qu'on écrase? Ah, ça? Non, je n'en ai pas. Tu m'vois pencher la tête pour me remettre les vertèbres? Tu m'vois cligner de l'œil quand je suis perplexe? Tu m'vois me gratter la nuque quand je suis dans l'attente? Bon, p'têt bien que j'ai tendance à mettre des "hein", des "non", des "ok", des "tu vois?" un peu partout quand je parle, mais ça ne compte pas. Na!


Portrait psychologique


Que veux-tu savoir encore? Mon portrait physique ne t'a pas suffi? Bon, si tu insistes... Tu risques d'être déçu. Je suis... comment dire ça? Têtu. Ouais, chuis vachement borné comme type. On me le dit souvent, d'ailleurs. J'préfère agir à ma façon, plutôt que d'suivre les ordres. C'est l'une des raisons que dans mon parcourt j'ai intégré la Marine d'élite. Chuis plus du genre solitaire, le vieux loup qu'il ne faut pas embêter, tu vois? Ah ouais, en parlant de ça, faut pas m'chercher, car sinon, tu m'trouves directe. J'ai tendance à te faire bouffer les pissenlits par la racine si jamais tu me forces la main. T'vois le genre? Ce qui m'amène à dire que j'ai une petite part d'égoïsme aussi, je le reconnais. Mais chut, c'est un secret. Ça ne m'empêche pas de protéger les gens etc, etc. Mais c'est mon boulot, alors je ne le fais pas spécialement dans la joie. Je ne suis pas Marine parce que je le voulais à la base, hein. C'est à cause de mon paternel si je suis là dedans. Un autre truc à savoir avec moi, je fais partie des gens qui s'fichent pas mal des dégâts collatéraux, qui en ont rien à foutre s'il y a des morts chez les civils. C'est la vie, mec. Moi, je n'ai pas froid aux yeux et c'est à cause de ces crétins de peureux qu'il faut des gars d'ma trempe. Bah ouais, tu ne maîtrises pas tout. Tout peut arriver. Voir des morts, ce n'est ça qui t’écœures quand faut y aller. Du coup, c'est toujours le même baratin que les gens portent sur moi, le mec qui ne pense pas aux autres, qu'il est égoïste et blablabla... Ouais, j'connais la chanson, je ne le nie pas. Mais bordel, je n'ai pas qu'un aspect négatif. D'ailleurs petit, si tu veux savoir ça, j'attaque l'autre facette de ma personne.

J'peux être amical, sinon. Faut pas avoir peur, hein petit? Bref, je sais être social, mais ce n'est pas c'que j'préfère. J'aime bien raconter la vie comme dans un manga. Tu n'sais jamais sur quoi tu vas tomber. En fait, tu prends toujours le bon côté des choses et tu ne t'fais pas chier. T'évites des tas de problèmes, tu vois? Tu te dis que si dans un manga... genre One Piece. Tu ne meurs jamais, ça doit être pareil dans la vie. L'instinct de survie, mec. Ouais, ça doit être lié. Chuis plutôt cool, comme gars. Bah ouais, je n'ai pas qu'un mauvais caractère, j'ai un très bon fond, t'sais. Je ne m'énerve pas trop et chuis posé. Sauf quand tu m'cherches des noises, quoi. Je pense que je peux reconnaître le bien ou le mal chez les gens. Enfin, c'est mon avis. Je laisse toujours une chance à ceux qui le méritent. Ce qui souvent n'est pas franchement apprécié par mes supérieurs. Un pirate est un pirate pour les officiers. Pff, n'importe quoi! Tout dépend du fond. Et des fois, tu deviens un forban malgré toi. Regarde-moi, je suis devenu un Marine malgré moi. C'est pareil.

Une dernière chose, gamin. Le plus secret des plus secrets. D'habitude, je n'aime pas vraiment parler de moi, mais ça doit être à cause de mon métier. Certainement... Je me remets de plus en plus en question. Est-ce vraiment bien ce que je fais, si tout ça mérite une explication? J'fais un boulot que tu n'as suffisamment pas assez de couilles pour pouvoir tenir une seule journée. Alors bon, bien sûr que ça joue un peu sur mes raisonnements. Je suis tiraillé, mec. Instable, quoi! Je trouve que la vie est violente en fait, même dans un manga! Le Gouvernement Mondial ne vaut pas plus que les pirates de la pire espèce! Il y a de quoi se poser des questions. Merde, je vais arrêter de raconter ma vie. Chuis pas chez un psychologue!!


Biographie


Année 1590-1603, Enfance

Par où commencer, poltron? Quoi du début? Le début d'chez début? Tu risques de t'emmerder un peu, car il n'y pas grand-chose à dire dans ma jeunesse. C'est seulement dans ma carrière que les choses sont devenues de plus en plus... Hrm... Intéressantes. T'es sûr? Si tu insistes...

Bon, il faut pour cela, remonter le temps jusqu'en 1590. J'te zappe tout ce qui est avant la pré-adolescence, car il n'y a vraiment rien à dire. Je ne faisais que désobéir à mon père. Je ne te cache pas que je n'étais pas le garçon modèle, quoi. Au niveau de la maison, ce n'était pas terrible. Si j'avais le malheur d'avoir fait une bêtise dans la journée, je me faisais passer un savon par mon paternel. Ok, je l'avais mérité, mais il n'y avait pas mort d'homme... Bref, tu vois le topo? Bah, disons que mon père était un Marine très reconnue de son temps, il était même un haut-gradé. Ne me demande pas ce qu'il était, car je ne me souviens plus. Genre Sous-Amiral ou Contre-amiral, une connerie dans c'genre. Il avait pris sa retraite pendant mon enfance. Depuis, on vivait à Skypiéa. Il en avait profité pour m'éduquer seul. La discipline et tout et tout... Je ne pouvais pas trop supporter, tu vois? Pour ça que j'allais chercher mon bonheur à l'extéri... Ma mère? Morte peu de temps après ma naissance. Mais qu'est-ce que je raconte? T'es content d'toi, gamin? Je ne voulais pas t'en parler et voilà le résultat!!


Année 1603-1610, Adolescence

Il n'y a rien de pire que cette période-là. J'étais encore plus têtu que dans mon enfance. Je n'en faisais qu'à ma tête. Pourtant, c'était pendant cette période que mon père m'apprenait à me battre. Ce bougre m'abandonnait dans la forêt en plein milieu des bêtes féroces. Il m'disait que c'était pour mon bien. Aujourd'hui, je ne le regrette pas, certes. Ça ne me servait pas pour autant de leçon, mais ça m'entraînait et ça développait ma maturité, en réalité. Quand j'étais seul dans les bois en compagnie des créatures sauvages, je prenais conscience de ce que je faisais en plus de survire. Oui, c'était le mot. J'endurais des jours et des jours avant de retrouver le chemin de la maison. Je revenais en sang et en haillons. Si j'étais encore en vie, c'était grâce à mon instinct de survit. Et le soir quand je voulais prendre du repos, je devais travailler la langue, les maths, l'Histoire, les sciences, la navigation, etc. Marrant, je n'aimais pas spécialement apprendre, mais tout ce qui étaient centrés sur les chiffres et les formules, bizarrement, rentraient plus facilement... Mon passe-temps était la mécanique. J'adorais bricoler. Je réalisais déjà des robots aidant le quotidien de chaque gens avec très peu de ressources. Bref, je savourais ces moments, car ils étaient très rares. Je passais plus les heures à avaler des livres et à me défendre.

Lors de mes 20ans, mon vieux me força à rentrer dans la Marine. C'était son but depuis tout c'temps. Je pris le premier navire volant qui voulait quitter l'île de Skypiéa. Cela faisait un moment que je désirais sortir de ce bloc rocailleux perdu dans le ciel. J'allais enfin voir du pays. Seulement, pendant la descente, rien ne se passa comme prévu. Un incident survient alors qu'on était près de l'océan. Fort heureusement, on était pas loin d'une base. Navarone. Cela dit, l'explosion ne pardonna pas. Je fus l'un des rares survivants. Et encore, ceux qui n'étaient pas morts sur le coup, l'étaient peu de temps après. Je croyais que j'allais mourir. C'était à partir de ce moment que je me suis bricolé un nouveau corps avec des tas de récup'. Je prenais des pièces de métal à droite, à gauche pour me réparer. Oui, me "soigner" n'était plus approprié en vue de mon état extrêmement catastrophique. Par chance, je réussissais à me rétablir, mais ce n'était pas encore tip-top. Heureusement qu'un homme de science me recueillit. Adan qu'il s'appelait. Un brave type, d'ailleurs. Il était évident qu'il en savait plus sur la fabrication de machines. Étant dans la brigade scientifique de la Marine, il commença à modifier ce qu'il n'allait pas chez moi. Je devenais véritablement un cyborg, un vrai. J'avais pu me remettre en forme rapidement. C'était à partir de là que mon ministère de soldat débuta. Ça, c'était le vioque qui allait être content. Je lui devais au moins ça. Moi qui ne voulais pas rentrer dans ce genre de connerie, je devais une forte reconnaissance à ces hommes de loi.


Année 1610-1625, Adulte

Je restais environ cinq ans dans la Marine, à m'affecter un peu partout. Paperasses, combat sur le terrain, tout ça... Bref, une vie de chien où je commençais à apprendre la vie. C'était ce que voulait mon géniteur. Ok, cela me faisait de l'expérience, mais ce n'était pas souvent la joie. Je cherchais plus de libertés et pouvoir agir à ma façon. J'optais alors pour la Marine d'élite.

Enfin! Je passais à peu près cinq ans dans cette section spéciale. Seuls, les meilleurs des meilleurs pouvaient rejoindre cette brigade et devenir pour le Gouvernement Mondial des bêtes féroces contre la piraterie. C'était là que je vis le plus de morts, sûrement. C'est là que tu te dis que la guerre, c'est une horreur, une boucherie grandeur nature. Tu vois tes potes se faire bousiller, impuissant. Tu sais que tu peux y arriver, mais seuls. Tu ne comptes que sur toi-même, désormais. Ouais, c'était une période violente... Mais je ne regrette pas, aujourd'hui. J'ai beaucoup appris. Beaucoup.

La justice. Ironie du sort. Moi qui ne supportais pas la hiérarchie, je fus malgré moi un soldat. Toutefois, les autorités avaient bien remarqué que j'étais plus qu'un homme de terrain. Alors bon, au fur et à mesure que je subissais des dégâts, Adan m'améliorait via la brigade scientifique. Je devenais quelque part une expérimentation pour le G.M. Un jour, un membre du Cipher Pol 5 avait aperçue mon savoir-faire sur le front, mais je dirais que c'était plus mon aspect physique qui l’interpella. Il me proposa alors de joindre sa faction. Après toutes ces horreurs passées à te battre contre des sanguinaires, tu te dis pourquoi pas. J'avais certainement plus à gagner. Je passais alors quelques années dans le C.P 5. Ma vision du monde commença alors à changer peu à peu. Je n'imaginais pas tout ce que le Gouvernement Mondial avait dans ses mains. Je ne savais plus trop quoi devenir.

Cepanant, avec les infiltrations auprès des Révolutionnaires et l'Histoire qu'on m'avait enseignée, je commençais depuis quelques années à me poser des questions sur les actions que je faisais et sur toute cette justice que le Gouvernement Mondial tient fermement dans ses mains... Je doutais de plus en plus sur le bien et le mal. Je me sentais tiraillé, tu pige? Ce genre de sentiment étaient assez contraignant pour mon job.

Désormais, je cherche un but dans ma vie, un truc qui me tient aux tripes. Il faut que je fasse mon propre parcourt... Dois-je reprendre la Marine d'élite? Devenir Colonel d'élite? Cette nouvelle année est un commencent pour moi. Oui, cette nouvelle ère est enfin une liberté!!!


    Maintenant que tu sais tout sur moi, va falloir que je te tue...


Information IRL


    Prénom: Le même
    Âge: Le même
    Aime: Les mêmes
    N'aime pas: Les mêmes
    Personnage préféré de One Piece: Les mêmes
    Caractère: Le même
    Fais du RP depuis: La même date
    Disponibilité: 25h/24 sur 8j/7
    Comment avez vous connu le forum? Moi-même


~~ Page 1 ~~

D'après les dires d'Aran Z. Baal, au bras d'acier
©odage by Hathor


Dernière édition par Aran Z. Baal le Mar 16 Avr 2013 - 11:32, édité 49 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7801-je-m-en-contrefiche
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7678-ce-titre-n-est-pas-original#94602


Test RP




États d'âme



Ω Moi
ω L'autre

Ω Saloperie d'mission. On revenait d'une opération plutôt moche. Dark, même. Ouais, c'était le mort. Oups, abus révélateur, c'était le mot. On avait de sales gueules. J'avais encore une vielle balafre dont le sang coagulait encore et quelques hématomes violacés au visage. J'crois même que j'avais un doigt retourné. En plus, on sentait les crados, des plouks, quoi. Bref, ce n'était pas jo-jo...

    Putain, mec, tu schlingues!
    Et toi donc? Tu ne t'es pas vu.

Dans la rue, les gens nous regardaient comme si on sortait tout droit du cul des égouts. Vrai qu'on puait la mort. Putain, ça faisait chier cette odeur de pourriture qui nous collait à la peau. À chaque fois que je faisais un pas, j'avais l'impression de traîner une morgue derrière moi. J'crois qu'les passants nous fuyaient. Ma silhouette massive ensanglantée devait certain faire de l'effet. 'fin, je n'faisais pas attention.
On entra dans une auberge blindée de mondes. J'regardais vite-fait s'il y avait d'la place. Yavait un type dans un coin qui chantait pour donner d'l'ambiance. Ouais mon gars, t'as d'l'avenir, chui avec toi. Cette taverne miteuse ressemblait plus à un bar qui n'paye pas d'mine. Les mecs étaient tous aussi louches les uns qu'les autres. Après avoir inspecté, j'me dirigeais vers le comptoir. Sans dire bonjour, ni merde, je dictais ma commande au barman.
    Deux blondes.
    Euh. Il hésita. Très bien, je vous apporte ça.

Sans plus attendre, on se vautra sur les fauteuils d'un coup d'notre place. La fatigue nous prenait. J'avais comme un coup d'barre. Ouais, on était claqué. Après avoir vécu une journée comme la notre, tu peux être sûr d'ne plus être le même. Je sentais que quelques clients faisaient des remarques sur notre état. On devait certainement puait encore plus que les ivrognes d'à côté. J'posais mon bras mécanique sur la table, histoire d'me relaxer un peu. Il prenait au moins la moitié d'l'espace. Le barde de service avait entamé une nouvelle chanson, je n'avais pas fait gaffe, mais c'était d'un ennuie à mourir. En fait, ça m'tapait sur le système!

♫ Envie d'aller courir seule à poil dans laaa rue ♪, envie de laisser mourir ce passé dans l'aaavenue ♪♫
D'embarrasser l'ordure, de rencontrer la grâce ♪ d'embrasser les éboueurs et d'essuyer la crasse ♫
Bon, le proprio' revenait avec nos verres, pleines de mousses. Je lui demandais combien de temps le chanteur allait encore rester. Ça m'irritait plus qu'autre chose et je sentais que j'allais passer une mauvaise soirée si ça continuait. Déjà que j'avais passé une mauvaise journée...
    Il sera là jusqu'à la fermeture. Je ne peux rien y faire.

Bordel. Voilà qu'on allait traîner un gus jusqu'a pas d'heure. Je pris alors ma première gorgée. On commença alors à parler de tout et de rien. Notre conversation se portait surtout sur la vie et sur ce qu'on foutait sur cette terre. Depuis quelques temps je n'savais plus quoi penser. J'étais un peu désorienté.
Après tant d'années de service, je ne pensais pas en arriver là. J'me sentais bizarre. J'repensais à la mission. D'habitude, j'oublie facilement, car je m'en bats les steaks, mais là, là je n'pouvais pas. Pourtant, j'avais beau boire, l'alcool ne semblait pas m'aider à oublier. Au contraire, je n'arrêtais plus d'y penser, maintenant. Putain!
    Ça été d'la merde tout à l'heure.
    Ne m'en parles pas.
    J'me salis les mains.
    On ferait mieux de ne pas en parler ici.


ω Il y a des fois où je me dis que je ferais mieux de changer de métier. Dans ma vie de barman, j'en ai vu des compulsifs, des alcooliques, des euphoriques, des désespérés et des suicidaires. Mais celui-là, quand je l'ai vu, je savais tout de suite qu'il était particulier. Le bar se vidait peu à peu. Le grand était saoul, maintenant. Je savais reconnaître la façon de consommer chez les gens et il y avait un truc qu'il n'allait pas, voir qui le martyrisait. Et je ne suis pas né de la dernière pluie, je comprenais parfaitement ce que le cyborg faisait en ce moment, il avait absolument plus les épaules pour supporter. Les bouteilles s'accumulaient et les idioties également.

    T'sais, cette gamine...
    Cette gamine?
    ...
    Je crois que tu ne sais plus ce que tu dis.

Je me mêlais alors à leur conversation. Je n’imaginais pas que l'odeur du sang pouvait puer à ce point. Ils étaient infectes ces deux-là. L'alcool les rendait encore plus crades.
    Salut, mon gars. Tu sais, j'en ai vu passer des gars comme toi dans ce bar. Et je peux dire que je sais ce que tu ressens. Si tu veux bien m'écouter, je t'aiderais volontiers à te sortir de là, plutôt de te laisse tomber dans l'alcoolisme. Un gars de ton envergue à sûrement mieux à faire qu'à picoler.
    C'est ce que je me tue à lui dire...
    Mêle-toi de c'qui t'regarde. C'est une conversation qui nous regarde que nous, alors casse-toi.
    Je... Ne veux que t'aider, mon gars. Il avait haussé le ton, il était sur le point de s'énerver. Alors je me tus. Voyant que j'étais toujours assis, il poursuivit.
    T'es chiant, mec. Chui sur le point de poser ma gueulante si tu n'pars pas!

Son cas était vraiment particulier. Il était très borné. C'était certainement son caractère en plus de la boisson. Sa nature d'être renfermé comme ça ne lui permettait pas qu'il s'ouvre totalement. Pour son âge, c'était décevant. Encore un jeunot rebelle comme on en trouve partout aujourd'hui, je veux bien. Mais là, non. Et dire que je suis un vieux baroudeur, j'ai vu plus des saloperies dans ma vie que ce troue de Baal têtue n'en verra jamais. Et je ne peux pas supporter de voir un jeune d'une trentaine d'années se lamenter alors qu'il a le choix. Tss, il faut tout leur ré-apprendre. Seulement, vu son état, il allait me massacrer si je continuais à le déranger.

Ω Culpabilité. Voilà c'que j'avais. Pour quelqu'un de non-sentimental, j'ressentais une sorte de souffrance. J'avais horreur des atrocités que j'commettais. Mais tu m'diras, qu'chui un dur, un vrai de vrai, rien ne m'fait reculer. Tu t'tiens à ce que t'sais d'moi. Alors dans le doute, tu check vite-fait mon portrait moral. T'apprends que je n'ai pas froid aux yeux dans la plupart des situations, quoi. Un mort à droite, un autre à gauche, j'm'en balance. Les dégâts collatéraux... Tout ça ne me fait rien. Et pourtant, petit, aujourd'hui, ça m'fait plus d'effet qu'auparavant. Pourquoi? Parce qu'on me demande des choses ignobles, inhumaines même. Faut être un monstre pour faire ce job, tu vois? Ouais, une bête sans cœur. Et j'ne veux plus être ce chacal, le polichinelle pour les autres. J'ai un honneur à défendre, moi. J'ai une conscience et une morale à supporter. J'ne peux plus accumuler ces meurtres pour faire plaisir au Gouvernement. Surtout ce genre de choses... Tuer une gamine qui était témoin d'la scène... Pff, tu parles, elle aurait tout oublié d'ici là! Mais non, fallait que je la tue. Putain d'vie. Voilà où va le monde. À la déchéance. Ça s'voit que ce n'est pas eux qui portent l'chapeau. 'Pour ça que la Marine d'élite me s'rait plus adapté. Au moins, s'il y a des morts, ça m'fera pas le même effet. C'est la vie.

    J'quitte le CP, Willy. J'me casse. On s'dit à la revoyure et basta.
    Tu pars sur un coup de tête...
    Le coup d'tête, c'est toi qui vas t'le prendre, si tu ne m'lâches pas avec ton histoire. J'ne reviens plus, plus jamais, tu saisis?


ω Impuissant, j'assistais à la scène sans rien pouvoir faire. Le cyborg dégageait une telle violence dans ses propos, un certain aura, que j'en étais pris d’effroi. Avec lui, il ne fallait pas le chercher, ça se voyait. Pourtant, autant que son ami, j'avais le désir profond de l'aider. Mais il refusait encore et encore... Il s'était levé et me jeta comme si j'étais un chien la monnaie sur la table remplie monstrueusement de bouteilles vides. Il quitta son compagnon et s'en alla sans un mot. Son ami ne bougea pas le moindre pouce. C'était fini entre eux. Le fameux Willy se retourna alors face à moi et me déclara dans un sourie narquois. J'avais soudainement peur.

    Messieurs, j'en suis désolé, mais vous avez assistés à une conversation privée. Navré pour vous.

    Shigan!


~~ Page 1 ~~

D'après les dires d'Aran Z. Baal, au bras d'acier
©odage by Hathor



Dernière édition par Aran Z. Baal le Ven 5 Avr 2013 - 11:27, édité 90 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7801-je-m-en-contrefiche
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7678-ce-titre-n-est-pas-original#94602
Salut Mister Cyborg,
Un passage rapide pour clarifier un truc.
Puisque tu joues encore ton DC (Wohr), ce compte ci serait ton TC, ce qui n'est pas possible. Alors comme le trépas le guette sous peu, tu peux commencer ta prez et recevoir des avis d'ici là, mais nous ne validerons pas officiellement ce perso tant que wohr sera encore irp.

Merci pour ta compréhension, et bon courage pour ton test rp quand tu l'auras.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t154-fiche-de-toji
  • https://www.onepiece-requiem.net/t115-marine-toji-arashibourei
Bonjour,

j'annonce que je peux passer enfin au Test RP s'il vous plais. Merci. Smile

Notez au passage que Wohr' est bien DCD hier aux alentours de midi. R.I.P. à son âme.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7801-je-m-en-contrefiche
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7678-ce-titre-n-est-pas-original#94602
Salut Wohrwèlch, voici un test.

Retour de mission, tu rentres au pays avec le seul collègue encore vivant de l'opération du moment. Vous vous posez dans un fauteuil anonyme dans un bar qui paie pas de mine, pour vous saouler jusqu'à en perdre conscience de ce dont vous sortez. Ah, ça, des trucs crades et vicieux vous en aviez vu déjà, tous les deux, mais l'habitude se prend jamais vraiment, c'est ce qui fait de vous des humains encore, et yabon oublier parfois...

Raconte-nous les états d'âme de ton gars au bras multitool, tandis que les bûches dans la cheminée de la taverne enfumée craquent dans votre dos. La Marine te fait tant d'oeil que ça ? Et ton pote, il a jamais été tenté, lui, de rempiler, de quitter l'ombre pour reprendre le chemin de l'élite ou on est un peu moins sournois dans l'action ?

A propos de multitool, on est bien d'accord que les dials, y a rien d'acquis et c'est à voir après la préz, hein ? Y aura sans doute du RP à faire, FB ou pas, pour les assurer.

Bon courage en tout cas.


Ce titre n'est pas original 661875SignTahar
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2280-
  • https://www.onepiece-requiem.net/t2249-
Bonsoir,

j'annonce que les lâchements de commentaires sur la gueule du cyborg sont ouverts.

N'hésitez pas à critiquer en long et en large, si ce n'est pas top, tant pis pour moi, si c'est d'la baal, tant mieux Razz
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7801-je-m-en-contrefiche
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7678-ce-titre-n-est-pas-original#94602
Salut mon p'tit Azan !

L'grand Totoj' reprend du service sur les prez', alors attention aux esgourdent.
J'sais pas si c'est un bien ou un mal pour toi, mais ça va t'faire avancer. Tu m'pardonnera de faire dans l'succinct, j'du perdre un peu l'habitude avec le temps.

Pour commencer une simple remarque sur la forme globale de la prez'. C'est chouette. Vraiment on a l'impression qu'tu nous racontes ou histoire ou qu'on a le type en face de soi, et à part quelques incohérences par-ci par-là c'est assez agréable à lire. Niveau faute, mon œil à pas accrocher grand chose, mais comme on l'sait je note pas trop là dessus ; j'ai des collègues plus au point qui se feront se plaisir. ^^

* Physique : Simple, propre, avec un discours sympa et très vivant. Moi j'aime. Le seul truc qui manque hélas, c'est une description de l'aura qui entoure ce brave Aran. L'impression qu'il donne, son charisme, ect... A mon gout c'est un gros manque.

* Psychique :Le perso est pas hyper original, mais je trouve qu'il reste cohérent et qu'il a de bonnes bases pour de jolis rp baston et discussion, c'qui est déjà pas mal. Le truc sur lequel j'ai un peu tiquer, c'est qu'à l'entendre on a l'impression d'être son meilleur ami et confident. Dans le ton et les mots que tu emplois j'veux dire... Sauf qu'à la fin tu nous dis qu'il aime pas parler d'lui, etc etc... Avec un perso extraverti ça aurait été nickel, mais là ça cloche.
Un truc par contre que j'ai pas aimé, c'est la référence aux manga et à One piece. Pour moi ça pète l’immersion. Ça arrache un sourire, mais c'est cher payé à mon goût.

* Histoire : simple et efficace là aussi. La partie adulte aurait surement mériter plus de détails, notamment après avoir dit étant enfant que c'est surtout là qu'il y a des choses à dire. On reste sur notre faim je trouve, même si à la fin on capte bien l'esprit dans lequel est ton perso.
Le passage notamment de l'explosion + cybernetisation est franchement expédié là où tu aurais pu nous faire vivre plus de chose.

* Test RP : Là encore tu tiens l'bon bout niveau style. C'est fluide, personnel. Franchement ça se lit facilement et avec plaisir. (et là le clin d'oeil à une certaine guitariste passe très bien ^^). Le début est top, hélas à la fin quelques points me font tiquer sévère :

- Raconter le point de vue de deux perso à la 1ère personne.... Tu comptes jouer tous les PNJ comme ça ? Bof bof... Fais le à la 3ème à la limite, mais garde la 1ère que pour TON perso.
- Qui parle non de non ?! J'ai capté qu'à la fin qui parlais en bleu clair, et qui en bleu foncé. C'dommage.
- Il n'y a que le CP9 qui a le droit de tuer des innocent pour la bonne cause. Alors la gamine + tout le bar... ça fait trop. Qu'elle soit morte en dommage collatéral serait passé nickel par contre. d'autant que dans ton histoire tu ne parle quasiment pas de ton passage au CP.


En bref, une joli façon de raconter les choses, mais avec un poil trop de zones floues voir même d'incohérence par moment. A mon avis tes rp vont être très sympa à lire, mais du moment que tu arriveras à trouver tes priorité dans ta narration et dans les actions du personnage. Insister sur tel ton à tel moment, ect...

Idem pour les buts de ton personnage... Attention à ne pas faire la girouette avec lui. J'dis ça comme ça :p


700 pour ma part.
Hugh !
  • https://www.onepiece-requiem.net/t154-fiche-de-toji
  • https://www.onepiece-requiem.net/t115-marine-toji-arashibourei
Salut,

Waoohh, merci pour ton passage et ton commentaire. Je ne m'attendais pas à une telle note. T'inquiète pas, ce perso ne sera pas une girouette^^

Juste pour info, puisqu'on en parle, techniquement Baal faisait partie du CP7 ou quelque chose comme ça, mais je n'avais pas précisé. Et je n'avais pas non plus détaillé en profondeur cette partie là, car je me suis dit que mon perso pouvait avoir changé de CP pendant sa période d'agent secret et qu'au final, il serait théoriquement dans le CP9 quand il veut quitter le CP définitivement, d'où ce problème de meurtres.

J'ai fait le choix de rendre floue certaines parties de sa bio pour pouvoir dégoupiller son parcourt inRP. Je pensais faire jouer ses mutations, ses changements de casernes etc, selon ce qu'il allait se passer dans mes FB. Donc désolé pour cela, j'ai effectivement mal fait la préz' à ce niveau-là :/
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7801-je-m-en-contrefiche
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7678-ce-titre-n-est-pas-original#94602
Yepah, grand ! Je prends du service, t'es mon premier cobaye de prez'. Veinard, va.

Je vais pas être trop longue, vu que Toji a déjà soulevé pas mal de points avec lesquels je suis en accord. Je vais surtout revenir sur l'histoire et le test, en fait. Parce que les descriptions physiques et psychologiques m'avaient plutôt bien branchée, et que j'avais pas grand chose à redire de plus. Juste les références directes au manga d'un point de vue irl que je trouvais vraiment pas top. Mais je vais pas radoter.

Pour moi, le point noir de ta fiche, c'est la bio. Y'a vraiment, vraiment rien de trop, et certains aspects auraient mérité d'être plus fouillés que ça. C'est peut-être là où ça gène, le fait que Baal raconte à la première personne à un interlocuteur donné. Il se livre pas tout à fait, il y a quelque chose qui fait que l'on reste un peu sur sa faim. Deux trucs en particulier, en fait : d'où lui vient ce tempérament Golgothien ? Il a l'air d'avoir eu un papa, une maman (morte à la naissance, comme c'est le cas pour 90% des héros), une enfance stable. Tu n'en parles presque pas, c'est un peu dommage. J'suis loin d'être psychanalyste, mais c'est important, l'enfance, pour piger un bonhomme.

Le deuxième truc, c'est la cybernétisation. Qui t'a bricolé ça ? Dans quelles circonstances, est-ce que tu as connu le bonhomme ? Pourquoi a-t-il accepté de faire une chose pareille ? C'est quand même pas rien, foutre du métal dans le corps d'un pote pour en faire une machine de guerre... Pense bien à la psycho des pnj, c'est super important.

Ah, ouais. Et le coup de la maison de famille sur Skypiea, je suis un poil sceptique aussi. Mais en même temps, je suis pas la mieux placée pour ce qui est des références au manga.

Bref.

Sinon, sur le test, tu t'en es bien tiré. En même temps, je t'ai déjà dit pas mal de choses à ce propos de vive voix. Le Baal est pas mal mis en scène, y'a guère que les PNJ qui pèchent encore. C'est ton principal défaut, pense bien que tous les êtres humains ont leur histoire, leur manière d'être, leur profondeur. Y'a pas de petit PNJ inintéressant. Ils méritent tous du soin et de l'attention.

Au final, je suis sur un 700, en accord avec Toji. Histoire de marquer le coup, parce que tu as quand même fait un pas de géant en l'espace d'un an. Pratiquement plus de fautes, un personnage qui a l'air de plutôt bien tenir la route, bref. Continue comme ça. Et au plaisir de te retrouver aux récomp', bwéhé.



  • https://www.onepiece-requiem.net/t3618-soren-le-chat-hurlevent
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3496-soren-hurlevent
Salut Aran, dernière voix pour toi.

Niveau description pas grand chose à dire, c'est bien écrit, ça se tient, et c'est globalement prévisible. Remarque quand même, tu fais le même choix de description de que pour Aoi, et les mêmes erreurs, c'est à dire que forcé par la description, le dialogue est pas un brin crédible...

D'accord, t'as gagné, je m'enfile accessoirement un caban que les casernes nous fournissent.

Exemple. Franchement, tu te vois dire ça un mec ?

Et y'a quand même des trucs, on sent que c'est écrit l'un derrière l’autre parce que ça faisait bien, mais que l'ensemble a pas été vérifié... Des trucs comme ça :

En résumé, je n'aime pas trop les règles et les conventions, ça se voit sur moi

Qu'est-ce qu'il me démarque d'un Marine basique? Rien..

Donc en fait non, ça se voit pas du tout sur toi.


Ensuite la bio... Y'a qu'un mot qui convient, optimisé...

Il avait pris sa retraite pendant mon enfance. Depuis, on vivait à Skypiéa. Il en avait profité pour m'éduquer seul.

Ouais parce que mon perso il aimerait bien avoir des dials, alors je le mets sur une ile céleste...

Ce bougre m'abandonnait dans la forêt en plein milieu des bêtes féroces / Je pris le premier navire volant qui voulait quitter l'île de Skypiéa.

Et tant pis si sur skypéa y'a pas masses de forêt déserte, et qu'il y a un canal pour descendre avec les bateaux. Parce que j'ai besoin d'une explosion pour justifier le cyborg.

Juste pour info, puisqu'on en parle, techniquement Baal faisait partie du CP7 ou quelque chose comme ça, mais je n'avais pas précisé. Et je n'avais pas non plus détaillé en profondeur cette partie là, car je me suis dit que mon perso pouvait avoir changé de CP pendant sa période d'agent secret et qu'au final, il serait théoriquement dans le CP9 quand il veut quitter le CP définitivement, d'où ce problème de meurtres.

Ah, et puis j'étais dans la marine pour avoir le boost de la brigade scientifique, puis je vais aussi passer par tout les CP histoire de jouer n'importe quoi n'importe ou, en l'étant encore au présent pour avoir le roku, avant de retourner dans la marine d'élite...

... Wahou, ça fait rêver... Et surtout ça sent le retour du problème majeur de ton précédent perso... Avec une bio qui ressemble tellement à un patchwork qu'il te sera impossible de rester cohérent...

La bio du perso qui va passer son temps a changer a chaque fois que tu changeras d'idée ou que tu t'oublieras un truc, c'est vraiment pas top... Surtout en redites. Et transformer des groupes d'agent secret en clubs de foot, je trouve pas ça génial non plus...
Alors s'il te plait... Fixe toi maintenant sur un truc précis... Et garde le ..


Niveau test, a part les soucis relevés par Toji et que je partage complétement, c'est plutôt sympa. Je trouve que ça le serait plus si on devait pas se creuser la tête pour savoir qui est qui, et le barman est un poil au delà du réel. Mais bon, c'est chouette.


Au bilan je suis sur du 500, ce qui te valide à 620 dorikis.

Bye Red