AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment :
Codes promo Cdiscount : -100€ dès ...
Voir le deal

Rendre ce monde un peu meilleure, partie 1

Clotho
Clotho

♦ Localisation : Blues

Feuille de personnage
Dorikis: 9280
Popularité: -1200
Intégrité: - 1079

Dim 6 Oct 2013 - 9:29

Demande de quête, rendre ce monde un peu meilleur

1ère étape:
 

Le temps passe vite, on quitte West Blue. Les heures défilent tandis que les jours se suivent. Finalement, on arrive sur Logue Town un matin. Ce qui veut dire que j'ai toute la journée devant moi. A peine sommes-nous arrimés que je remercient le lieutenant ainsi que tout l'équipage, leur souhaite bon courage pour la suite, et je saute à terre, courant vers le centre d'archives. La bibliothécaire m'a donné des infos. Je sais qu'il se trouve collé à la caserne. Je cherche donc la caserne des yeux. Où que je regarde, je vois des marines. Ça patrouille sévère ici visiblement … Une fois arrivé devant le dit hangar, mon laisser passer me permet d'entrer à ma guise. Je rentre donc dans les lieux, et demande s'il y a quelqu'un.


Dernière édition par Clotho le Sam 23 Nov 2013 - 3:42, édité 2 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t8191-clotho-tas-natak-en-attente-du-test-rphttps://www.onepiece-requiem.net/t8326-fiche-de-clotho-tas-natak#
Jack Calhugan
Jack Calhugan
"Wrath"
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Grand Line. Voie 3
♦ Équipage : Seul.

Feuille de personnage
Dorikis: 7818
Popularité: +760
Intégrité: 90

Jeu 10 Oct 2013 - 10:19

Lou Trovahechnik parle:

La paix. Elle est rare ces derniers temps. Rares, les moments où je peux me retirer dans des lieux amicaux, pour travailler sur ce qui est important. Mais aujourd'hui est un jour de paix. Entre deux missions, j'ai enfin pu revenir au centre d'archive. Je peux à nouveau sentir l'odeur du papier et des cartons, apprécier la sobriété d'un entrepôt qui n'est pas CORROMPU par le mauvais gout ambiant. Puis surtout, je peux me pencher sur les formulaires qu'implique son fonctionnement.

Quand je suis arrivé, j'ai directement chercher John Vogon. Je l'ai trouvé au fond de la première salle. L'homme dormait dans une caisse, mais a feint de chercher un papier lorsque je l'ai découvert. John vieilli à vue d'oeil. C'est le travail qui l'éreinte. Saint homme. Si tous pouvaient prendre exemple sur lui. Tous ces punks, ces fainéants, ces parvenus, ces tire-au-flanc. Hélas, trois fois hélas, le monde ne tourne pas rond, et les incompétents sont légions.  Parlant d'incompétent...

Assis à mon bureau, je tamponne une pile de formulaire E453.H. Très simples, mais nécessaires. C'est alors que je le vois. Il pousse la porte du centre d'archive. Confiant. A l'aise, comme tous ces petits officiers qui croient que parce qu'ils ont un grade, ils le mérite. Moi je sais, je sais qu'ils ne méritent souvent rien. Je le regarde et son visage me dit quelque chose. Je réfléchis une seconde. Trouvé. Son nom est Clotho Tas'Natak... Un nom bizarre si on veut mon avis. Je n'aime pas les noms bizarres. C'est un sergent. Petit personnel en somme, en dessous de mon grade. Que vient-il faire ici? Probablement quérir des informations comme eux tous. Informations qu'il demandera surement comme si de rien n'était, comme si c'était dû, la bouche en coeur, sans aucun respect, acune compréhension réel de la valeur de ce qui repose ici. Gné hé hé hé. Cette démarche suffisante, cette confiance en lui. Je m'en vais lui apprendre moi. Gné hé hé.

Sergent Clotho. Vous voulez quoi?
https://www.onepiece-requiem.net/t2380-jack-sans-honneurhttps://www.onepiece-requiem.net/t2407-jack-sans-honneur
Clotho
Clotho

♦ Localisation : Blues

Feuille de personnage
Dorikis: 9280
Popularité: -1200
Intégrité: - 1079

Jeu 10 Oct 2013 - 14:24

[Merci de faire l'effort Jack ^^]

Assis à son bureau, je le vois rapidement. Mais pas assez, car il me parle le premier. Je le salue comme on salue un supérieur, car visiblement, il est lus gardé que moi. Lieutenant il me semble …  Lieutenant-colonel même. Oui, pas un petit troufion en somme.

Bonjour, Lieutenant colonel Trovahechnik. Il semblerait que pour une fois, je puisse vous faire la primeur d'une chose que vous ignorez, monsieur. Je lui montre mes trois flèches au niveau des épaules, montrant mon grade de lieutenant. Car oui, pendant que j'étais sur le bateau, on m'a appris que j'étais passé lieutenant suite aux actions de Las Camp. Inutile de dire que j'étais ravi. En montant j'étais sergent, et lorsque je suis descendu, lieutenant. La classe en somme. Je suis officier maintenant ! Je suis ici pour quérir des informations, comme vous pouvez vous en douter. Le lieutenant d'élite Jormungard Sovereign, m'a envoyé afin que je devienne plus fort, avant de partir pour Grand Line. Je souhaiterais savoir, monsieur, si vous avez un registre sur les meitous, ou d'autres armes capables de combattre des utilisateurs de fruits du démon. Et le cas échéant, y avoir accès dans l'enceinte de votre entreprise. Et lorsque j'y repense, en combattant le sergent Mogaba, il a fait devenir son bras entièrement noir, et c'est ... c'est comme si ... ça va vous paraître bizarre, mais on aurait dit qu'il avait plus de force. Avez-vous une idée de ce qui a fait ça ?

Je tends à Lou la lettre signé par mon supérieur me donnant accès aux ressources dont j'ai besoin. Je jette un coup d’œil autour de moi. Des dizaines de dizaines de centaines, peut-être même des centaines de millions de documents sont entassés dans cet entrepôt. Des documents prenant la poussière. Je trouve ça si dommage qu'une entreprise avec un tel potentiel ne soit pas mieux utilisée et gérée. On pourrait faire tellement de choses avec tout ce qu'il y a entre ces quatre murs … Une idée me vient alors. Mais je décide de la garder pour moi un peu, tâtant le terrain avant.

Avez-vous beaucoup de visites dans cet endroit, lieutenant colonel ? Je veux dire, vous avez un centre d'archives impressionnant, je suis étonné qu'il n'y ai pas la queue pour avoir accès à tout le savoir que vous avez rassemblez. Cet endroit est une telle mine d'informations …

En disant cela, je pensais au Cilpher Pol. Leurs agents qui sont au courant de presque tout dans le monde, je suis sur qu'ils sont déjà venus ici au moins une fois dans leur vie. Venir dans cet endroit est le premier pas d'un projet bien plus vaste que j'ai mis sur pied, mais dont je ne perçois pas encore le bout pourtant. Je reste planté devant lui, regardant autour de moi, avec des yeux dans les étoiles. Je n'ai jamais aimé beaucoup la paperasse, remplir les documents, mais je dois apprendre à le faire pour monter en grade.

Si vous me le permettez, j'aimerais rester un peu ici, à vous regarder travailler. Je suis sur d'apprendre des choses, que seul quelqu'un ayant votre passion pour les documents possède, capables de m'aider dans le futur, et d'aider d'autres personnes.

Mon intonation est parfaite, ma voix est réelle, et mon regard est plus qu'expressif. Oui, je suis sincère. Oui, je suis intéressé également. Mais l'un comme l'autre ne sont pas indissociable vous savez ...
https://www.onepiece-requiem.net/t8191-clotho-tas-natak-en-attente-du-test-rphttps://www.onepiece-requiem.net/t8326-fiche-de-clotho-tas-natak#
Jack Calhugan
Jack Calhugan
"Wrath"
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Grand Line. Voie 3
♦ Équipage : Seul.

Feuille de personnage
Dorikis: 7818
Popularité: +760
Intégrité: 90

Jeu 21 Nov 2013 - 11:24

Lou Trovahechnik éructe:

Pas la peine de me passer le cirage Lieutenant, ça ne prend pas. Si il n'y a personne ici, c'est parce que ce sont MES archives et qu'ici aussi, la direction se réserve le droit d'entrée.

Jeunesse décadente.

Cependant, je ne vois pas de raison de vous refusez l'accès. Dommage. Quant à vos recherches: il n'existe pas à ma connaissance un document rassemblant toutes les informations que vous chercher. Et si à ma connaissance ça n'existe pas, c'est que ça n'existe pas. Cependant... les rapports de divers escarmouches entre utilisateurs de fruits du démon et bretteurs armés de meitous pourront peut-être vous apportez des éléments de réponses. Je pense entre autres aux documents: SB.2. 003, SB.2. 015, SB.3. 181, NB.1. 453, NB.9. 034, WB. 8. 941, WB.8. 942, WB.8. 943, EB.1. 009, EB. 4. 137, EB. 9. 034. Pour un bon départ. John Vogon pourra mieux vous renseigner, il a fait rentrer trente trois caisses hier matin, il est occupé présentement à les dépouiller. Maintenant, avant que vous rentriez, j'aimerais que vous remplissiez ce formulaire A.P. 001, ainsi que ce A.C. 640. N'oubliez pas non plus de noter dans le registre votre nom, votre grade, les raisons de votre venue, votre groupe sanguin ainsi que les documents consultés avec date et heure d'ouverture. Merci bien.
https://www.onepiece-requiem.net/t2380-jack-sans-honneurhttps://www.onepiece-requiem.net/t2407-jack-sans-honneur
Clotho
Clotho

♦ Localisation : Blues

Feuille de personnage
Dorikis: 9280
Popularité: -1200
Intégrité: - 1079

Ven 22 Nov 2013 - 4:59

Passer du cirage ? A peine. Et c'était même pas mon premier but, juste le quatrième en fait. Aucun document ... Et merde. Mais ... C'est vraiment un bureaucrate lui. Pas croyable. Il me cite le nom des documents comme ça. C'est ptet un mec qui aime la paperasse, mais moi je ne suis pas comme ça. Je suis un marin d'élite. Heu, l'élite de la marine je veux dire. Bon, pas vraiment le choix. Je prends en main les documents, avec un styo, et commence à les remplir. Nom : Tas'Natak. Grade : lieutenant. Raisons : renseignements. Groupe sanguin : +AB, le plus rare au monde. Documents consultés ... heu ... heure d'ouverture : ... On va laisser ça pour plus tard, puisque je ne les ai pas encore ouvert. Je rempli également les deux formulaires après les avoir lu entièrement. Oui, même les petits caractères, et vérifier au verso s'il n'y avait rien. Je n'aime pas la paperasse, mais ça ne veut pas dire que je ne sais pas comment m'en servir. Je remets au lieutenant colonel les papiers, tout en gardant celui où il faut mettre l'heure d'ouverture des documents, puis je m'enfonce dans les montagnes de cartons.

Monsieur Vogon ? Êtes-vous là ?

Je cherche partout, et finit par le trouver, en train de vider des caisses. Il semble vieux, très vieux. Je m'approche de lui, le salue normalement, puis entame la conversation.

Bonjour. Je suis le lieutenant Clotho. Le lieutenant colonel Trovahechnik m'a envoyé vers vous car il semblerait que vous déteniez des informations dont j'ai besoin. Avez-vous des informations sur les meitous, ou d'autres armes capables de combattre des utilisateurs de fruits du démon. Et sur les raisons qui font qu'un bras normal devient noir, bien plus résistant et puissant ? On m'a parlé des documents ... SB.2. 003 heu ... SB.2. 075, SB.3. 911, NB.1. 435 et heu ... Désolé, je ne retiens pas tous les noms de documents. Pouvez-vous et voulez-vous m'aidez s'il vous plait ?

J'aime les documents car ils permettent de gagner des guerres propres, sans morts. Mais les voir ainsi empilés, dans des boites inutiles, que jamais personne ne vient admirer ... C'est dommage. Il a un tel potentiel ... Mais bon, je ne peux pas changer la donne.
https://www.onepiece-requiem.net/t8191-clotho-tas-natak-en-attente-du-test-rphttps://www.onepiece-requiem.net/t8326-fiche-de-clotho-tas-natak#
Jack Calhugan
Jack Calhugan
"Wrath"
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Grand Line. Voie 3
♦ Équipage : Seul.

Feuille de personnage
Dorikis: 7818
Popularité: +760
Intégrité: 90

Ven 22 Nov 2013 - 11:07

Vogon parle (et tousse):

Grmblmlarg! Keuf! Keuf!

John Vogon, le visage sombre et buriné comme un parchemin perdu se tourne vers toi. Son oeil noir te scrute comme s'il te décortiquait. Il y a de la vivacité dans cette iris, plus que ne laisserait le penser cette vieille carcasse qui lui sert de corps.

Vous v...rumgwarg! Vous ne vous en sortez pas avec les codex? Et Le nain vous à laisser rentrer? Il se ramollit... Hum gwarf!

Vogon t'abandonne du regard et se tourne à nouveau vers ses cartons, comme si tu avais tout simplement disparu. Les secondes défilent. Si tu comptes mentalement, c'est à "23"crocodiles que Vogon se décide à se rappeler de ton existence.

Les lettres qui commencent le codex signifient la zone de classification. WB, West Blue, NB, North Blue, etc... Le deuxième chiffre est celui de l'étagère, le dernier chiffre indique le document. Simple comme bonjWargrulfeurk! ... Comme bonjour donc. Même un singe pourrait s'y retrouver. Il y a un gros catalogue à l'entrée de chaque rayonnage. Cherchez à "rapport de combat". Tout y est.

Ca semble plié. Vogon s'en retourne à son classement. Alors que tu t'apprêtes à te mettre en besogne, la voix du vieillard résonne à nouveau, à ton adresse.

Pour cette histoire de noir, sur le bras, Kworf kworf, vous ne trouverez rien dans les rayons déjà trié. Il y a une caisse au bout du rayonnage North Blue. Elle contient des archives de la route de tous les périls. Elle n'est pas encore classée, mais si votre information existe, elle se trouve là. Par contre...

Vogon tourne son visage nappé de pénombre vers toi. Son regard est mauvais, son rictus menaçant, et son ton plus que hostile.

... N'osez même pas écorner un seul document.

Tu es un marine d'élite, avec tes capacités et ta force, mais à cet instant précis, tu pourrait ressentir la peur à l'idée de la rage de Vogon si tu abîmais le moindre papelard. Le monde des archives obéit à d'autres règles que le monde commun, ici, la physique n'a pas court.
https://www.onepiece-requiem.net/t2380-jack-sans-honneurhttps://www.onepiece-requiem.net/t2407-jack-sans-honneur
Clotho
Clotho

♦ Localisation : Blues

Feuille de personnage
Dorikis: 9280
Popularité: -1200
Intégrité: - 1079

Ven 22 Nov 2013 - 16:25

Ouah. Il est ... étrange celui-là. Ouais, le mot a été inventé juste après qu'il soit né, j'en suis sur. Quand il me parle de codex, je suis sur que de la fumée sort de mes oreilles tellement je réfléchis. C'est quoi un codex ? Il y a code à l'intérieur du mot. Une clé pour déchiffrer peut-être ? Ça semblerait logique. Toutes les bibliothèques ont un code de rangement. Et ici, ça y ressemble. Et après un temps interminable, il se décide enfin à me donner la signification du code. Maintenant, il me faut juste me souvenir des lettres et numéros exacts sous peine d'y passer des heures ... Or, je n'ai pas vraiment de temps à perdre. Le départ pour Grand Line est proche. Très proche. Pourtant, ça ne m'effraie pas autant que la menace à peine voilée dans sa dernière phrase. Je crois que je vais manier les documents avec des gants, par sécurité, pour que l'acide de mes doigts ne se dépose pas dessus. Je passe outre son air, même si j'ai tremblé l'espace d'un instant, et je lui répond avec un sourire.

Merci pour les renseignements monsieur Vogon. Pour vos documents, je sais qu'ils sont votre trésor. Et je n'abîme jamais le trésor de quelqu'un. J'en prendrait grand soin.

Je disparais dans les rayons. On commence par South Blue. Je vais feuilleter le bouquin énorme devant chaque rayon, à la section rapport de combat, comme indiqué. Je cherche, je cherche, je cherche. Et je parviens enfin à trouver ... le sommaire. Une fois parvenu aux pages convoitées, ils m'indiquent enfin les numéros à consulter. 3, 15, 181 en SB. Chouette, pas de perte de temps. Un sourire éclaire de nouveau mon visage. Je sors délicatement les trois livres des étagères. Et sans perdre de temps, je me jette dans la lecture. Ces livres relatent les exploits de combattants armés de fruits du démon ou de meitous. Je les avale comme un beignet, d'une seule traite. Ils sont passionnants. Je pensais m'embêter à les lire, mais j'y apprends plein de choses qui viennent parfaire mes observations. Je poursuis ma lecture en passant à North, West puis East Blue. La lecture se révèle instructive, comme je m'y attendais.

Trois types de fruits du démon existent. Paramécia qui donnent change le caractère de la personne en lui attribuant des facultés, comme Barbe Blanche, Monkey D Luffy, Rob Lucci ... Zoan qui transforment en animaux et hybrides, comme l'amiral en chef Sengoku. Et enfin les logias qui font devenir un élément, comme Ener, Smoker, Ace, Aokiji, Kizaru et Akainu. Les logias sont les plus rares, les plus chers, les plus convoités, les plus puissants. Mais pas sans faille. Visiblement, des utilisateurs de logias se sont fait battre par des simples paramécias. Ils ne sont donc pas aussi invincibles qu'on le pense. Les écrits ne font pas la trace de tout ce qui s'est passé durant les combats, malheureusement. Je n'ai pas les petits détails croustillants. Mais je sais qui peux me renseigner ... Les hauts gradés de l'amirauté sont au courant, j'en suis sur. Il faudrait que je puisse en contacter au moins un ... Mais pour ça, il faut prendre du grade. Et pour prendre du garde, il faut être plus puissant. Un cercle vicieux. Avec une faille ceci dit. Et je ne vais pas m'en priver pour l'utiliser.

J'ai également appris des choses sur les meitous. On trouve trois classes visiblement. Les cinquante et un sabres de qualité supérieure. Ils sont capables d'accomplir de grandes choses. On trouve ensuite les vingt et un grand sabres, capables de fait exceptionnels. Et pour finir, les douze sabres de premier rang, capable de miracle. Parmi les derniers, on trouve l'arme de feu Mihawk, meilleur épéiste de sa génération. La puissance de ces armes est ... incroyable. Les manier demande une dextérité, une adresse et une force supérieure. Dans tous les livres que j'ai lu, j'ai trouvé une illustration d'un meitou. Et là, j'avoue avoir eu un coup de cœur. Rouge comme le sang. Puissant, redoutable et tranchant. Certains meitous sont capable de repousser des utilisateurs de fruits du démon. C'est la meilleure piste que j'ai actuellement. Je dois en trouver un. Et lorsque je dit un, je veux dire celui-ci. Pas un autre. J'ai été initié à la maîtrise et au style de combat à un sabre par les maîtres de l'île du sabre. Je pense pouvoir gérer un meitou. Même si j'obtiens l'un des plus faible, sa puissance dépend de son utilisateur. Si je suis plus fort qu'un manieur d'un des douze sabres, je peux le battre. D'après les dires du bouquin, le dernier propriétaire connu du sabre remonte à trente ans. Un type sur East blue. On l'a retrouvé mort, torturé, et sans son sabre. Ce qui signifie que ce dernier peut être aux mains de n'importe qui, aussi bien que dans une boutique pour le vendre, dans un placard ... Et il en va de même pour tous les autres. Une missions s'impose alors à moi.


Je dois les retrouver, tous.

Un objectif de plus vient donc s'ajouter à ma liste. Et pas un petit. Très peu de personnes dans le monde en on jamais posséder plusieurs à la fois. Le chasseur de pirate de l'équipage du chapeau de paille fut le dernier connu. Réussir à en trouver est un exploit. En trouver un second relève du miracle. Mais alors trouver les ... heu ... cinquante plus vingt et un plus douze ... quatre vingt trois ... Quelle chance ai-je de réussir ? Aucune. Quelle chance ai-je de devenir amiral en chef ? Aucune. D'après les autres du village, je n'aurais jamais du survivre. Alors j'emmerde les pronostics, les statistiques. Je trouverai ces sabres. Je deviendrai amiral en chef, n'en déplaise aux autres.

Je reviens vers North Blue, le rayon. Je fouille dans la caisse indiquée par John. Les livres ne sont pas triés, pas rangés, pas ordonnés, par étiquetés. Rien. Le bordel le plus complet. Et merde. Il y en a peut-être ... une bonne trentaine. Je ne peux pas tous les feuilleter page par page. Déjà, j'en élimine certains. Notamment celui intitulé 'Aérodynamisme et résistance des monstres marins dans a zone de Grand Line entre Drum et Alabasta'. Je ne parle même pas du 'Danger mortel, l'autre nom pour les écailles du passé qui ont un jour sauvé le monde'. Je suis mon instinct, prenant le premier livre qui me passe sous la main. J'en ouvre le sommaire. Texture, Coordination, Manipulation, Organisation ... Ils ne peuvent pas mettre un titre clair comme 'bras devient noir, force augmentée, résistance décuplée', non ? Trop demandé, bien sur. Je feuillette le livre rapidement. Chou blanc. Un second arrive. Après dix minutes de feuilletage rapide, j'ai la tête qui tourne. Trop d'informations arrivent à mon cerveau. Oui, celle des livres précédents parvient enfin à mon muscle cérébral. Malgré tout, je persévère. Je dois trouver quelque chose. Car si les logias sont intangibles, on ne peut pas les toucher et donc les vaincre. Or, si des gens ont réussis, c'est qu'il y a un moyen. Je risque d'être confronté à eux sur la route de tous les périls. Je dois savoir comment les combattre. Un autre livre relate de combats entre puissants de ce monde. Je m'y intéresse particulièrement. Il est presque entièrement dédié aux amiraux. Ils est dit qu'ils ont généralement un fruit du démon extrêmement puissant et qu'ils maîtrisent à la perfection. Mais le bouquin parle également d'un kaki. Aucun détail supplémentaire. Je fouille dans les livres suivants, aucun autre trace. Je viens de dépenser près de quatre heures dans cet endroit. La lumière me manque. Heureusement, j'ai appris bien des choses. Visiblement, je ne trouverai rien de plus ici. Autant repartir pour chercher des personnes connaissant le kaki. Je replace tous les documents soigneusement. Par chance, j'ai pensé à noté l'heure de leur ouverture, comme demandé par casse pied numéro un. Je passe devant John, le salue, puis me dirige devant le lieutenant colonel.


Merci beaucoup pour l'accès à vos ressources. C'était vraiment très instructif, monsieur. Vous savez vraiment une base de donnée remarquable. Voici le dernier document rempli, avec les heures précises, comme demandé. A présent, je dois me mettre en route. Merci pour tout, lieutenant colonel Trovahechnik.

Je le salue en attendant sa réponse.
https://www.onepiece-requiem.net/t8191-clotho-tas-natak-en-attente-du-test-rphttps://www.onepiece-requiem.net/t8326-fiche-de-clotho-tas-natak#
Jack Calhugan
Jack Calhugan
"Wrath"
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Grand Line. Voie 3
♦ Équipage : Seul.

Feuille de personnage
Dorikis: 7818
Popularité: +760
Intégrité: 90

Sam 23 Nov 2013 - 16:45

Lou Trovahechnik parle, sans même relever la tête de ses documents:

Oui, oui, c'est ça, oui oui. Bonjour chez vous. Gnnn.
https://www.onepiece-requiem.net/t2380-jack-sans-honneurhttps://www.onepiece-requiem.net/t2407-jack-sans-honneur
Clotho
Clotho

♦ Localisation : Blues

Feuille de personnage
Dorikis: 9280
Popularité: -1200
Intégrité: - 1079

Dim 24 Nov 2013 - 2:33

Me voilà enfin sorti du piège du lieutenant colonel. Je dois avouer qu'il est doué en paperasse, c'est clair. Mais en respectant les protocoles mis en place, les règles de bienséance, en surveillant ses mots et gestes, on peut s'en sortir correctement. Il est un de ces types cherchant la moindre petite chose, utilisant la moindre information. Il est capable de démolir un type gradé et reconnu en un temps record je parie. Il irait très bien au cipher pole je trouve … Mais bon, je ne vais pas m'attarder dessus trop longtemps. J'ai des projets à tenir, puisque j'ai désormais les informations nécessaires. J'ai trouvé un meitou qui m'intéresse. Mais son prix étant de sept millions de berrys, je n'ai pas assez pour l'acheter. Je dois donc gagner de l'argent rapidement. Ne pouvant pas attendre mon solde mensuel, je dois trouver un autre moyen afin d'acquérir la somme manquante, soit six millions de berrys.

Pas vraiment le choix. Je me tourne vers la caserne, rentre à l'intérieur sans problème. Je me présente à l'accueil. Le soldat me dirige vers la salle de communication. Je regarde les affiches des pirates primés. Certaines primes sont vraiment très hautes. La puissance de ces types ne doit pas être légère, de même que leurs crimes. Comme j'ai arrêté un pirate à trois millions de berrys facilement durant ma formation, je pense que je peux tabler sur du sextuple, soit vingt et un millions. Oui, je crois que ça peux passer. Si je table trop haut, je me fais rétamer et risque de mourir. Mais si je tape trop bas, il me faudra bien plus de temps pour acquérir les sept millions. Et puis sachant que je gagne un tiers de la prime, si je prend un type à vingt, j'obtiens presque sept millions. Ce qui me permettra d'obtenir assez de sous pour m'acheter le meitou. Mais comme il est en circulation, et non référencé dans un magasin, je vais devoir le trouver.

Me farcir une quête à la con, chercher des infos, soudoyer des gens, accélérer certaines personnes, en presser d'autres … Tout ce que je déteste faire en somme. Mais j'ai promis au lieutenant que je serais prêt pour Grand Line. Je n'ai donc pas le choix. Je ne serais plus un fardeau. Pour personne. Je protégerai les gens quoiqu'il m'en coûte. C'est la promesse que je me suis faite. Ma vie est la sienne. Et si je veux l'aider de mieux que je peux, je dois obtenir ce meitou. Je dois être capable de trancher des choses, d'en briser facilement d'autres, de tenir tête à des types redoutables et puissants. Sinon je ne lui serais d'aucune utilité. On va sur la route de tous les périls. C'est pas tout le monde qui y pose le pied. Encore moins de personnes en reviennent. Et encore moins reviennent dans un état normal. Alors on va assurer comme des bêtes. On va roxer du pirate, du révolutionnaire, apporter la marine là où on ne veut pas d'elle, libérer les îles des pirates, anéantir les dangers, sauver des gars en péril. Ouais, parce qu'on est des marines Parce qu'on a peur de rien. Parce qu'on y croit. Parce que j'ai la foi.

Ça vous paraît ptet con, mais c'est comme ça. J'ai la foi en nous. Je sais qu'on va réussir à faire bouger les choses. Et de façon positive. Ce monde m'appartient, cette ère est mienne. Alors je vais la dompter, et prouver à tout le monde qui je suis. J'écraserai Teach. Je raserai ses flottes jusqu'à la dernière. Je détruirai ses navires sans hésitation. J'enverrai à Impel Down tous ses esclaves et ses commandants. Puis je le livrerai en personne au conseil des cinq étoiles, ce qui me vaudra la position d'amiral en chef. Du moins, je l'espère. Et pour ça, j'ai un plan bien tracé en tête. Pour battre un empereur, il faut commencer par s'attaquer à ses ressources. En d'autre terme, l'empêcher d'accroître sa puissance et de recruter du monde. Ensuite, faire disparaître sa flotte, en commençant par les plus faibles ou les plus forts. On peut soit le faire furtivement pour intriguer et faire peur, qu'il ne sache pas qui frappe, soit en le clamant haut et fort afin qu'il sache qui est son adversaire. Mais de cette manière, même s'il se pense invincible, il établira une stratégie de défense, sera sur ses gardes et donc bien plus dur à approcher. Le mieux reste donc de le faire dans l'ombre.

On va rassembler autant d'informations qu'on peut sur ses flottes, ses commandants, ses pouvoirs, ses territoires … Une fois que j'aurais tout ça en ma possession, j'établirai des plans. Je trouverai ses subordonnés, les traquerai, les battrai, un par un, navire après navire. Il tombera, j'en fais le serment. Je l'aurais à l'usure. Car même si on ne sait pas où il se trouve dans le nouveau monde, il a sûrement des flottes sur Grand Line. Les QG pourront m'aider à recueillir les informations nécessaires. Et avec le max d'aide possible, un amiral ne serait pas du luxe, on pulvérise sa flotte. Ou alors, on peut aussi toutes les localiser, ne rien faire, et agir en même temps, afin d'exterminer sa flotte d'un seul coup, ne lui laissant pas le temps de réagir. Ouais, mais bon, je m'emballe un peu là je crois. J'suis comme ça moi, optimiste … Comme si un mec tel que Teach n'avait pas assuré ses défenses … On a même pas réussi à battre l'ex sergent Mogaba avec le lieutenant d'élite Sovereign alors qu'il doit être bien plus faible.

La seule bataille contre un empereur que j'ai vu, c'est celle de Barbe Blanche contre MarineFord, pour libérer Poing Ardent. En lisant les journaux, j'ai compris sa puissance. Un homme capable de renverser les continents, de détruire des îles par son vouloir. Voilà ce qu'est un empereur. Mogaba n'aurait pas pu raser toute l'île, même avec sa puissance. Je suis loin d'être à la hauteur. Même si je ne suis pas un des titans de ce monde, rien n'est écrit dans le marbre. Et c'est justement parce que je ne suis pas un dieu que je pourrais le faire. D'où le besoin d'avoir une arme qui me permet de réduire le fossé entre nos forces. Voilà pourquoi je vais aller chercher ce meitou après avoir acquis l'argent nécessaire à son achat. Je passe en revue les primes, mets de côté celles ayant dans les vingt millions berrys. J'en trouve quelques unes. Mais on soupçonne ces types d'être sur Grand Line d'après leur ordre de triage. Je demande au type à côté s'il n'y a pas des pirates dans le coin. Il me répond oui, et que, justement, ils n'arrivent pas à les attraper. Ils se font appeler les Flécha Jéfatura. Le matelot me montre leur prime. Quinze, trente et trente cinq millions. Soit un total de quatre-vingt millions de pièces. En divisant par trois, la récompense s'élève à presque vingt sept millions.

Pas mal. Leurs primes sont proches de celles que je m'étais fixé, à savoir les vingt. Sont-ils assez forts ? Celui à quinze millions, je pense pouvoir me le faire sans trop de problème. Je regarde pourquoi ils sont recherchés. Il y a un traître à la marine. Encore un … Voilà pourquoi il a une prime sans doute. La marine ne tolère pas les traîtres. Le second est un escrimeur particulièrement doué il semblerait. Vainqueur de tournois d'escrime. Voilà qui explique sa prime. Pour le troisième, le chef sans doute, on ne dispose d'aucune information. Ce qui me laisse supposer qu'il doit sa prime à sa seule force. Il doit sûrement me surclasser dans des domaines. Il faudra que je l'amène sur mon terrain. Je prends les affiches en main, sort de la salle. Je frappe à la porte du bureau de l'officier en charge. Une fois que je suis invité à rentrer, et après avoir ouvert la porte, je vois deux personnes en train de discuter. J'identifie le premier comme un commandant, d'après ses galons. L'autre m'est inconnu. Des salutations rapides laissent place au motif de ma venue.


Excusez moi de vous dérangez messieurs, mais j'ai une affaire à vous soumettre.
Vous êtes le lieutenant Clotho, n'est-il pas ?
Exact monsieur. Puis-je vous demander la manière dont vous connaissez mon nom ?
Ne serait-il pas surprenant si je ne savais pas qui naviguais sur ma mer ?
En effet, commandant.
Bien, concernant cette affaire dont vous voulez nous parler ?
Heu … Oui, pardon. J'ai entendu certains de vos hommes se plaindre d'un équipage de pirate appelé les Flécha Jéfatura.
Ah … Ces satanés pirates. Ils parviennent à nous échapper à chaque fois. Même si ça se joue de peu, ils nous distancent, comme s'il savaient que l'on arrivait. Leur chef étant parano, il se méfie et ne prend aucun risque. Ils savent qu'ils ne sont pas assez fort pour aller sur Grand Line, alors ils restent sur cette Blue et nous cause bien des ennuis. Cela fait des mois que j'essaie de les attraper, afin de réduire le taux de criminalité.
Si je vous disais, mon commandant, que je suis volontaire pour une mission consistant à trouver, traquer et arrêter ces pirates, seriez-vous prêt à m'accorder un vaisseau et des hommes ?
Vous ? Vous voulez trouver des pirates que nous avons du mal à localiser, les suivre alors qu'ils nous échappent depuis des mois, et les arrêter ? Vous ne désirez pas une tasse de chocolat chaud en plus, mon garçon ?
Avec tout le respect que je vous dois commandant, je suis sérieux. Je suis un excellent chasseur, capable de suivre la plus petite piste et de remonter jusqu'à mon gibier. Vous pouvez contacter le sergent Brad, au QG de West Blue, il vous le confirmera. Il m'a appris ce qu'il me manquait pour parfaire ma formation. Je chasse depuis que j'ai dix ans, monsieur. Si vous me donner les moyens, je peux retrouver la trace des pirates avant vos hommes.
Quand bien même vous parveniez à les trouver, qu'est-ce qui vous fait croire que vous parviendrez à les approcher, et les battre ?
L'intelligence, monsieur.
L'orgueil est des sept le plus vilain péché, jeune homme.
Sans vouloir me vanter commandant, la vérité est différente de l'orgueil.
Et avec du culot en plus.
Excusez moi, je ne voulais pas …
Je sais parfaitement ce que vous vouliez dire, lieutenant. Ceci n'est pas ma base. Je ne suis présent que pour discuter en personne des stratégies à adapter sur cette partie de la mer pour réduire la criminalité et l'enrayer autant que possible. Ceci dit, vous accorder ce que vous demandez est en mon pouvoir. Qu'en pensez-vous, collègue ?
Il est jeune. Très jeune. Mais la plupart de nos officiers ne le sont-ils pas ? Et pour les anciens, n'est-il pas temps de laisser la place à la jeunesse nouvelle ? Vous savez comme moi que nous avons fait notre temps. Nous nous contentons de ce que nous avons, au lieu de tendre les bras et reprendre l'aventure. Il ne demande qu'un vaisseau et quelques hommes. S'il réussit, le succès nous retombera dessus, commandant. S'il échoue … Je ne pense pas qu'il encoure une bien grande sanction pour avoir mobilisé un navire et des hommes, sans succès.
Ainsi donc, vous êtes pour.
Il semblerait.
Très bien. Lieutenant Clotho, vous avez l'autorisation d'emprunter un croiseur de la marine. Vous avez également le commandement d'un maximum d'une centaine d'hommes. Mais j'émets quelques réserves quand même, quant au succès de votre mission. Il se trouve qu'aujourd'hui est le jour où les hommes des autres bases doivent nous contacter pour signaler s'il y a eut du changement, des têtes aperçues ...
Alors laissez-moi dissipez vos doutes en vous rapportant ces pirates moi même, commandant. Je vous remercie pour la confiance que vous m'accorder. Je ne vous décevrai pas.
Rompez.

Je ne tarde pas. Je sors du bureau avec un sourire. C'est bon, j'ai mon ordre de mission. Il ne m'a pas demandé ce que je fais sur East Blue alors que je suis censé être sur West Blue. Mais il me connaît alors que je ne sais rien de lui. En même temps, il est sur sa mer, il a ses espions qui le renseignent. Il doit donc savoir que je suis ici grâce au lieutenant d'élite. Tant mieux, on a pas perdu de temps ainsi. Je sors rapidement du bâtiment, prends une cinquantaine d'hommes. Je les explique brièvement la mission. Certains sont excités car les pirates les énervent à leur échapper ainsi. D'autres sont plus pessimistes, surtout à cause de mon âge. A moi de leur prouver que je suis digne de ce poste. Affronter ces pirates me rendra plus fort, donc je serais plus proche de battre le Malvoulant. Et je tiendrais bon en prouvant au commandant qu'il a eut raison de me faire confiance. Alors hop, on y va les gars !

Au moment où je monte sur le navire, un matelot cours vers moi en hurlant mon nom. Je me retourne. Les soldats lui font place sur la passerelle. Il me salue, et me tend un mot. Il provient du commandant. Il semblerait que les Flécha Jéfatura aient été aperçut allant en direction de l'île d'Orange. Alors pas une seconde à perdre. Je remercie le messager, fait monter les soldats au pas de course, prépare le bateau. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, on prend le large. La sensation de l'air sur le visage me revigore. Le fait d'être le seul maître à bord me fait plaisir. On me fait confiance. Enfin. Et cette annonce qui tombe à pic. On a une direction où aller. Une cible à trouver. Un équipage à arrêter. Des primes à encaisser. Puis un meitou à trouver. La chance me sourit, espérons qu'elle continuera pendant longtemps. Oui, le destin me semble favorable. Je vais en profiter, surfer sur cette vague tant que c'est possible, car on ne sait jamais quand elle s'arrêtera.


Aujourd'hui, on part pour arrêter des pirates. Des êtres recherchés par la marine afin de protéger la justice. Ces personnes sèment le chaos autour d'elles, elles apportent la destruction et la mort. Qui sommes nous ?
La marine.
Pourquoi luttons-nous ?
La justice et la paix.
Alors est-ce qu'on va attraper ces satanés semeurs de trouble qui vous échappe depuis des mois ?
Oui !
Alors au boulot les gars ! En avant toute. Voguons sur les flots, utilisons le vent comme un allié, servons nous en pour aller plus vite que jamais. Rattrapons ces saloperies, et rendons ce monde un peu meilleur. Êtes-vous avec moi ?
OUI !

Ce cri rempli le bateau. Chaque se met à sa tâche avec ardeur. Les pirates leur ont échappés tant de fois. Il est temps que ça cesse. Aujourd'hui, on va mettre un terme à cette histoire. On va arrêter ces maudits pirates. Et je deviendrais encore plus connu et redouté !

==> Rendre ce monde un peu meilleur, partie 2
https://www.onepiece-requiem.net/t8191-clotho-tas-natak-en-attente-du-test-rphttps://www.onepiece-requiem.net/t8326-fiche-de-clotho-tas-natak#
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1