AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -33%
Shampoing et après-shampoing Antipelliculaire ...
Voir le deal
9.36 €

Terre en vue !

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Clotho
Clotho

♦ Localisation : Blues

Feuille de personnage
Dorikis: 9280
Popularité: -1200
Intégrité: - 1079

Mar 1 Sep 2015 - 18:56

Rappel du premier message :

* Quelques jours plus tôt *


« Votre carte, elle dit pas la distance qu'il reste encore, non ? Bah non, forcément, ça serait trop beau.
Tu la fermes jamais ?
Pas quand j'sais pas où je vais, ni pourquoi, qu'on prend le commandement de mon navire, non.
Dis toi juste que la révo a besoin de capacités que toi seul possède.
… Mon logia ?
Bingo.
Pourquoi ?
Réfléchis. Quel avantage à la terre ?
C'est pratique. Yen a partout. C'est cool.
Et c'est surtout immunisé à l'électricité.
Oui, mais quel … ô.
Ô, tu vois maintenant ?
Vous voulez dire qu'on va */
Oui.
Mais on a pas la puissance po*/
Quelqu'un l'a. Et ce quelqu'un va nous aider. Par contre, va falloir l'aider un peu avant. »

Je réfléchis. Qui pourrait avoir la puissance, la flotte et la folie pour attaquer une base principale de la marine, sur Grand Line ? J'ai pas cinquante noms en tête. Je pense tout naturellement à Drake. Enfin, son remplaçant. Celui qui a agit comme un empereur pirate. Celui qui l'a tué, lui a piqué tous ces jouets, ses hommes, ses avantages. Bref, le nouveau Drake. L'homme qui a trahit la marine.

* Retour au présent *


Depuis que je connaît notre destination, j'suis excité. Et j'dois bien être le seul. Les autres ne retiennent que le fait qu'Armada soit un repère de pirates. Ils ne comprennent pas que s'il y a un endroit où règne l'ordre, c'est bien là bas. Parce que sans ordre, la cité pirate aurait sombré depuis longtemps. Red a su imposer sa marque partout, je suppose. Il a réussit à unir les pirates de tout horizon, à les confédérer à sa cause, ou sous son pavillon en tout cas. Pour ça, j'lui tire mon chapeau. C'est clairement le type le plus craint du coin. Donc logiquement, le plus fort aussi. Je relis mes notes. C'est un ancien du Cipher Pol, passé marine avec les Sea Wolfs, ayant participé à l'arrestation massive de criminels sur la quatrième voie de Grand Line. Il n'hésite pas à tuer pour se couvrir.

Il est aidé par un évadé d'Impel Down, un pirate ayant mangé le fruit des hormones. J'vois pas en quoi c'est une arme, mais bon. Mais il est aussi et surtout soutenu par Izya Tahgel. La fille de Tahar. L'un des pires criminels vivant. Celui qui vient, justement, de mon île. Enfin, vu qu'il est né avant, c'est plutôt moi qui vient de son île. Si j'la tue, j'aurais l'attention du papa. Mais suis-je assez fort ? On sait qu'elle a ingéré le fruit mythique du dragon.  A quel point est-elle forte ? Je ne sais pas grand chose sur les zoans. Ca booste la force physique, confère les capacités de l'animal. Ca veut dire qu'elle peut prendre la forme d'un dragon ? Qu'elle peut voler ? J'suppose que j'vais le découvrir rapidement. Pour l'instant, on approche. La vigie nous fait remarquer un truc. On se précipite tous pour regarder. Un mât. Puis un second. Chacun accompagné par des voiles. On est plus proche qu'on dirait finalement. Petit à petit, Armada se dévoile à nous, même à  plusieurs centaines de lieux.


« Ô putain, sa mère ! Il a pas lésiné sur les moyens l'Red.
C'est un bateau ?
Non, vu la taille, ça doit être une île.
Ce sont les deux. Un regroupement de bateaux venus des quatre coins du monde, mais majoritairement pioché sur Tortuga.
J'ai lu des trucs, j'ai vu des articles, des coupures. Je m'attendais à un truc énorme. Mais là … ça dépasse toute mes attentes.
Oui, il a souvent cet effet. Oublie pas qu'on est là pour la révo. Ne fais rien de stupide.
Pourquoi tu me dis ça à moi ?
Parce que les autres seront stoppés rapidement. Toi, j'sais pas. Alors on anticipe. La mission repose sur toi. Si tu te bats, que tu te fais emprisonné, que tu es balancé à la flotte, la mission tombe à l'eau. Et la révolution perd une chance incroyable d'obtenir la technologie de la marine.
Ok. J'f'rais rien de stupide.
Pour changer. »

Rapidement, plusieurs bateaux se pointent. Ils nous encerclent, canons braqués sur nous. On fait quoi ? On garde les nôtres rangés, pour montrer qu'on est pas là pour se battre. La tension est pas la plus basse que j'ai. Il suffit d'un rien pour allumer la mèche et nous condamner. Alors on la joue diplomatie.

« Qui êtes-vous et que faîtes-vous là ?
On vient de la part de la révolution. On a appris certaines choses que votre patron doit savoir. Et on vient filer un coup de main aussi.
Un coup de main pour quoi ?
MégaVéga.
Bah voyons. T'as une preuve de c'que tu racontes ou j'dois t'croire sur ton honneur ?
T'as probablement jamais entendu parler d'eux. Mais ptet de moi. J'ai trahit la marine au début de l'année.
Un traître. C'est fou le nombre de traîtres qu'il y a ces temps-ci. T'as d'autre chose à dire avant qu'on vous coule ?
J'ai un logia.
Un quoi ?
Un logia. Un fruit du démon, tu sais ? Le genre le plus puissants qui existe.
Lequel ?
La terre. J'ai aussi affronté un colonel sur le royaume de l'absurde et un contre amiral sur Whiskey Peak. J'ai fait équipe avec Alrahyr Kat … Kaths … Katf … Roh merde ! Le type au zoan de la tortue.
Prouve le. »

Je lève le poing et crée de la terre que je balance dans l'eau plus loin. Le type semble pas convaincu. Quelqu'un aurait pu tuer le vrai moi, trouver le logia puis le manger. Ca se tient, ouais. J'ai pas d'arguments à lui rétorquer.

« Bon, on peut passer ou pas ? Appelle le patron sinon.
Ouais, comme si j'allais déranger le capitaine pour ça. J'suis pas fou, j'tiens à ma vie.
Écoutes. On vous a trouvé avec une vive card. J'sais pas comment on l'a eu, mais on l'a. On est venu de très loin. On a abandonné une mission importante. Le moins que vous puissiez faire, c'est de nous laisser accoster.
En fait, le moins que je peux faire, c'est de vous couler. Vous m'avez pas convaincu.
On a de l'argent !
Ah ouais ? Nous aussi, crétin.
On a des millions !
… On a des milliards.
Ah ouais, la vache. Tu vas pas couler un logia quand même ?
Si t'es un logia, tu survivras. Tu trouveras un truc. C'est costaud ces fruits là.
Et mon équipage ?
Il coulera probablement. Ou alors on le tirera comme des lapins.
Non. Vous allez nous laisser passer, tranquillement et sans faire d'histoire.
Pardon ?
C'est un repère de pirates, pas vrai ? Alors on va la jouer pirates. Pour forcer quelqu'un à se soumettre, un pirate doit le battre, pas vrai ?
J'vais pas faire un duel avec un logia. T'es stupide ou quoi ?
Alors changeons de jeu. Voyons combien de bateaux j'peux couler avant que le mien ne soit détruit. Voyons à quel point Red aime ses bateaux. Pour gérer un truc comme ça, je suppose qu'il y a un trésorier. Des tas, même peut-être. J'suis sûr qu'ils seront ravi de te voir rentrer avec plusieurs bateaux en moins, juste parce que tu m'as refusé le passage. Et je suis sûr que Red sera ravi d'apprendre que tu as tué un logia qui pouvait se joindre à lui.

… T'es sur d’être révo ? T'as les couilles d'un pirate.
J'suppose que c'est à force d'en coffrer. Bon. Tu nous laisses passer ou on s'y met ? »

Le type réfléchit visiblement. Puis il donne ses ordres. On est aussi tendu qu'un fil à linge. J'suis allé trop loin ? J'aurais pas dû. Mais pourquoi j'ai ouvert ma gueule ?! J'suis trop con. Mais j'suis prêt à bondir quand même. Comme promis, j'partirais pas sans combattre. Les bateaux reprennent leur route, nous laissant passer. Le type nous dit d'aller à l'arrière. On souffle tous un bon coup. Une arrivé derrière, on constate que non seulement le navire est tout petit, mais qu'en plus, Armada est vraiment une île entière. Elle en a la surface, la puissance militaire, les habitants. Il faut un truc pareil à la révo, ya pas moyen. Sauf qu'on va pas simplement copié un pirate. Non. On va faire un truc mieux que ça. Un truc qui vole ! Ouais, m'enfin, bon. Des types montent à bord pour manœuvrer. On les laisse faire, n'ayant pas envie de s'échouer. Une fois accosté, c'est autre chose. Le type disparaît avant qu'on puisse le remercier. A peine posé le pied dehors que des types nous accostent. Sauf qu'ils n'ont pas l'air content. Sale gueule à première vue.

« Peut-on savoir qui vous êtes et ce que vous venez faire sur Armada ?
On vient pour aider Red dans son projet.
Quel projet ?
MégaVéga.
Rien que ça. Qu'est-ce qui vous fait croire qu'il a besoin de vous ?
J'ai un logia.
Tout comme lui et d'autres types traînant sur Armada. Sachez qu'ici, un logia, c'est ordinaire. Je répète, pourquoi aurait-il besoin de vous ?
Écoutez. On veut simplement aider.
Et prendre une part du butin.
C'est pas tous les jours qu'une base comme MégaVéga se fait attaquer. On veut profiter de l'occasion.
Si vous voulez voler des choses, j'suis pas sûr qu'il accepte.
Dans ce cas, laissez-nous lui parler.
Ah, la bonne blague.
Bon, bah indiquez moi qui peut le représenter, parler pour lui ou me filer rencard avec Red.
Un rencard avec le patron ? Vous ne voulez pas une tasse de thé avec ? Plus quelques milliards, non ? Vous savez qu'il est quelqu'un d'occupé.
Donc il est pas là.
Pardon ?
Vous ne me renseignez pas. Vous ne répondez pas. Vous esquivez. C'est pareil avec la marine. J'en déduis donc qu'il est pas là. Pas grave. On va l'attendre. Sachez juste un détail. Je verrais Red, ou au moins une personne proche de lui. Même si j'dois démolir une partie de l'île et subir son courroux après.
.. hum. Déterminé.
Vous n'avez pas idée. Je sais ce que je veux. Je n’arrêterai pas avant de l'avoir. On peut s'aider, ou on peut se détruire. Je viens de la part de la révolution. »

Il me juge. Il me jauge. Il hésite. Je bluff ? Peut-être. Il a l'expérience, le vécu. Mais il sait qu'un logia peut faire des dégâts avant d’être stoppé, et que les dégâts ça coûte cher. Tout l'argent dépensé en réparation, c'est ce qui ne va pas dans sa poche. Il nous indique donc l'intérieur des ''terres''. Je le remercie. Vu sa tronche, il doit pas être habitué. « J'ai pas confiance. Vous allez resté ici pour surveiller que rien n'arrive au Révacier. Ragnar, tu veux venir ou tu veux rester ? »
https://www.onepiece-requiem.net/t8191-clotho-tas-natak-en-attente-du-test-rphttps://www.onepiece-requiem.net/t8326-fiche-de-clotho-tas-natak#
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Jeu 10 Sep 2015 - 18:53



Un talon qui te semble aussi aiguisée qu'une lance se plante au milieu de ton dos, te laissant une nouvelle traînée de douleur se répandre dans ton corps...

La foule se lève et tu imagines Lily au dessus de toi en train de les toiser pour savoir si elle doit te donner le coup de grâce ou pas.

Tiens, l'abbé est la, juste en face de toi, qui te sourit d'un air moqueur avant de lever un poing fermé devant lui, et de baisser le pouce.

Tes cheveux se dressent sur ton crane, tes poils se hérissent sur tes bras pendant qu'une vague d’électricité statique te parcourt de la tête au pied. Et l'instant suivant une décharge foudroyante te traverse une nouvelle fois tout le corps.

Victoire de Lily la foudre !


Ton cœur loupe un battement, puis deux, et tu perds connaissance.


Quand tu reviens à toi après une éclipse qui semble de courte durée, trois types qui doivent êtres des soignants sont en train de s'activer autour de toi après t'avoir visiblement aspergé d'eau pour te faire reprendre conscience. La bas dans l'aréne Lily n'a pas encore fini son tour d'aréne. Tu n'as pas du rester plus d'une minute dans les vapes. Et même si tu as mal partout, ça pourrait surement être pire...

Surement...

Reste a savoir si Clotho t'en veut.

Clotho
Clotho

♦ Localisation : Blues

Feuille de personnage
Dorikis: 9280
Popularité: -1200
Intégrité: - 1079

Ven 11 Sep 2015 - 14:53

J'pensais pas qu'il allait perdre aussi vite. J'avais prévu un pt'i truc, suivit d'un gros truc pour ça, justement. J'allais intervenir juste avant le coup d'grâce. Mais faut croire que j'ai raté le coche ... Je l'imaginais plus résistant. Pas grave, c'est que quelques millions. J'pense ça en essayant de rester tout à fait calme. Parce qu'intérieurement, j'suis un peu ... non, énormément contrarié. Le boss me regarde avec air disant que c'est le moment de passer à la caisse. J'vais ptet attendre avant de lui avouer que j'compte pas le payer du tout. Il s'est fait un peu de fric, mais pas assez à son goût.

« T'veux faire l'annonce du prochain ? »

Ma main se tend vers la sienne quand il me passe le micro den den. J'en tremble. J'sais pas quoi dire. J'suis stressé. Si j'me rate, j'ai pas mon argent. Pas d'erreur possible. « Hey ! Bande de rats des mers ! » Le monde s’arrête. Chacun me regarde. L'patron me j'regarde et empêche ses types de m'tomber dessus. Il veut voir où j'vais aller. « Vous en avez pas marre de voir les mêmes combats, tous les jours ? Du un contre un, un vainqueur, un mort, du sang. Le changement, ça vous dit pas ? Aujourd'hui, on vous propose un truc inédit. Une battle royale. » Les yeux du boss pétillent. Il semble comprendre. « Allez vous enregistrer maintenant, vous avez dix minutes ! Dix millions de berrys la mise. Remportez jusqu'à cent fois fois votre somme si vous avez tout bon. Sauf qu'on ne mise pas sur qui gagne, mais sur qui sort, et quand. Quoi ? Ouvrez les paris, laissez vous emporter par l'ivresse. Vous avez dix minutes pour enregistrer vos paris. Si vous avez pas les couilles pour ça, Davy Jones sera ravi d'vous r'cevoir ! »

Là, le patron me regarde méchant. Oups ? Pas d'soucis, je gère. J'suis pas un pro des maths, mais considérant qu'il y a trois cent personnes pariant, il y a trente variables à prendre en compte, qu'on mise sur la défaite et non la victoire, ça fait plus de paris, donc plus de gains pour le patron. Une fois tous les paris pris, les participants inscrits et dans l'arène, la cloche sonne. Une murène électrique avec un sabre dentelé, pour arracher la chair. Un hippocampe qui utilise sa queue comme ressort pour se propulser et gagner en vitesse et utilise des petits couteaux. Une espèce de méduse humaine gélatineuse, sans aucun doute venimeuse, avec un canon pour projeter son venin raidement. Les trois doivent avoir les bases du karaté aquatique. Bien évidemment, j'suis descendu. J'ai parié. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, j'ai retenu la leçon. Le patron gagne toujours. Alors j'ai misé contre moi, sortant en dernier ou avant dernier, hormis le vainqueur. Donc j'ai "juste" à finir troisième ou second. Mais j'ai surtout misé contre le patron. Vous comprendrez pourquoi plus tard. On s'observe tous. Des clans semblent s’être formé. J'éclipse tout le reste de ma tête. Je suis ici. Rien d'autre ne compte. Rien d'autre n'a d'importance. La cloche sonne. Soru. Je disparais tandis qu'on fonçait sur moi. J'atterris près de Lily, juste devant. J'pensais la prendre de vitesse. Raté, elle m'a vu venir.

Son poing rencontre mon ventre. Je ne sens rien. L'électricité qu'elle est habitué à voir jaillir ne provoque rien sur moi. Son coup me fait le même effet qu'un coup de pied de petite fille frappant une bitte d’amarrage. Par contre, le mien l'envoie plus loin, contre le mur. Un autre soru plus tard, j'suis sur elle, une épée à la main, lui enfonçant dans son épaule. Ca fait mal ? Moi j'sens rien. J'la laisse là, accroché au mur à un mètre du sol. On me frappe. Ca, j'le sens. Les coups me traversent sans me faire de dégâts. Pas de haki ? Pas de granit ? Pas d'eau ? Bon, bah alors à l'aise. J'expulse les attaquants d'un coup de poing. A peine le temps d'en finir que les trois hommes poissons sont sur moi. La murène plante son sabre dans mon torse et le retire, arrachant une partie de moi. L'hippocampe tranche mes jambes, me privant de mes appuis tandis que la méduse me fouette avec ses tentacules. J'me laisse pas faire. Si j'encaisse sans broncher les premiers, avec mon sabre, je tranche le dernier sujet. Les parties de son corps qui m'attaquaient tombent sur le sol. Il crie. J'me prépare à frapper. Sauf qu'un combattant vient les percuter et ils s'écrasent ensemble contre le mur. Je regarde qui a fait ça.


Terre en vue ! - Page 3 Raizen10

« Voici longtemps qu'on ne l'avait pas vu. Un poing divin venu couler Armada il y a quelques mois, numéro deux de l'ordre. Bruce the legacy Carter ! »

La foule se lève et encourage la brute épaisse. Autour de nous, les combats continuent. Plein de combattants tombent au sol sans se relever. Ils sont évacués. Rapidement, il ne reste qu'une poignée d'entre nous. On se jauge avec Bruce, examinant l'autre. On sait qu'on va s'affronter. Clairement. Un instinct me dit que ça va être puissant. Voyant qu'on est concentré l'un sur l'autre, le reste nous attaque. Mauvaise idée. Mon sang s'échauffe. Mon cerveau bouillonne. Mon envie grandit exponentiellement. Oui, on va s'amuser. Je recouvre le sol de terre. Et avant qu'on puisse me toucher, des pics de terre surgissent, plantant l'audacieux ayant voulu me toucher. Il crie. Oui, ça doit faire mal d'avoir des pics de terre dans les jambes. Il tombe sur le sol.

« Abandonne.
Jamais.
Ok. »

Je lâche Bruce du regard quelques instants. J'attrape le type inconnu puis j'le balance en l'air sans même viser. Mon poing vers le ciel, je crée un pic de terre et le lance droit sur sa cible qui se fait empaler. Lorsqu'il s'écrase sur le sol, il est mort. Ou pas. J'sais pas, et j'm'en fou à dire vrai. C'est un pirate, pas loyal. Son sort m'importe peu. Tandis que je pense ça, j'me demande si c'est pas ma maladie qui parle. Mais c(est impossible, j'ai pris mes médicaments. Alors comment j'peux me moquer du sort de quelqu'un, fut-il un pirate ? Il y a peu, j'aurais été horrifié à cette idée. Là, elle me semble somme toute normale. J'évolue ? Oui. Même les révolutionnaires tuent. Ragnar l'a fait. Guillaume l'a fait. Ombre le fait tout le temps. Mandrake aussi. Si j'veux tuer personne, j'pourrais protéger personne. Or j'veux protéger plus que je ne veux éviter de tuer. Donc le calcul est vite fait. Puis, faut dire aussi qu'ayant été dans la marine, j'ai été forcé de tuer. Chose que j'ai pas trop appréciée sur l'instant. Ca n'a fait que banaliser l'aspect de la violence et de la mort.

Pendant que je réfléchis, Bruce a finit avec les siens. Rapidement, on en vient à se regarder à nouveau. Il n'a pas cherché à m'attaquer. Lui aussi doit sentir ça. Cette sensation d'avoir trouvé quelqu'un d'intéressant. Quelqu'un proche de son  niveau. On a envie de savourer. C'est pas tous les jours que ça arrive. Un coup d’œil à droite, un à gauche. Je constate qu'on est le deux derniers. Les autres se sont fait éliminé par les numéros 23, 24, 5 et 19. Ils avaient le niveau de Lily, à peu de chose près. D'ailleurs elle a été emmené ailleurs. Elle a compris qu'elle ne faisait pas le poids face à nous, tout comme Ragnar ne faisait pas le poids face à elle. Maintenant, voici mon heure. On est tous les deux, pas d'interférence possible.On veut un truc loyal. Juste nous. La tension mont d'un cran quand on avance en même temps d'un pas. Dans les gradins on scande le nom de Bruce.

J'suis personne. J'fais le poids, pour eux. Pourtant, j'dois quand même être vachement plus connu que lui, non ? La foule est attachée à son siège. La même idée au même moment. Un soru pour foncer droit sur l'adversaire. Nos poings qui se rencontrent à mi chemin. La friction de l'air qui balaie l'arène. En un coup, on est fixé. Notre puissance est sensiblement identique. Lui à l'avantage de la force physique. Moi, j'ai mon logia. C'est du pareil au même. Petit à petit, il me repousse. J'sais pas comment il fait, mais il parvient à me toucher sans que je ne le vois bouger. Un coup atteint mon ventre et me fait reculer. Il en profite pour me délivrer une multitude de coups qui m'envoient m'écraser contre le mur. L'arène se lève et applaudit le vainqueur. Enfin, elle pense que c'est le vainqueur.


« Le vainqueur de cette battle royale, Bruce The Legacy Carter ! »

Ils semblent tous en être aussi sur. Désolé de vous décevoir, j'suis pas encore mort. Il doit avoir la même force que le contre amiral. Donc si j'le bats, j'devrais pouvoir battre le marin. Donc protéger ceux que j'aime. Pas question de perdre. C'est même pas envisageable. J'suis censé me coucher, pour ramasser mon blé. Mais là, l'excitation qui m'habite m'en empêche. Je veux aller jusqu'au bout.  Pas grave pour les dix millions. Je veux le battre. Je vais le battre. JE VEUX LE BATTRE !!!!! Chaque fibre de mon être s'oriente vers ce combat. C'est ma raison de vivre. Je le battrai, quoi qu'il m'en coûte. Je me relève, sans dégâts. Le stade est surpris. Tout le monde connaît la force de mon adversaire. J'ai pas menti quand j'disais être plus fort que Ragnar. Il est temps de le prouver. Salut, moi, c'est Clotho. Salut, monde, ravi d'te rencontrer.

« Ca alors ! Pour une surprise, c'en est une de taille. Le challenger vient de se relever comme si de rien n'était. Les coups de Bruce sont capable de tuer à distance. Aurait-il perdu sa puissance ? »

Tout le monde me fixe, prenant conscience que j'suis pas aussi faible qu'ils le pensaient tous. Une lueur dans les yeux de Bruce. Un signal. La terre se met à cracher des pics droit sur lui. Impossible qu'il esquive tout ça. C'est pas puissant, mais ça fait une ouverture. Soru. J'arrive derrière lui. Pas moyen qu'il m’ait vu. Mon poing armé fonce vers sa tête. Touché ! Oui, il me touche. Non seulement il bloque mon coup, mais en plus il me tranche en deux, m'obligeant à reculer. Comment il a fait ? J'étais dans son angle mort, il était distrait. C'est quoi ça ?! Point positif, il n'a pas le haki de l'armement, sinon je s'rais mort. Donc en gros, j'peux pas prendre de dégâts. Mais si j'peux pas l'toucher … Match nul ? Non ! C'est beaucoup trop tôt pour affirmer que je ne peux pas le toucher. Il disparaît, arrive devant moi. Je lève un mur de terre pour me protéger. Mais surtout pour attaquer. Il le tranche à l'aide de sa main. Pourtant c'est une défense costaud. Donc son attaque surpasse ma défense. Ok, c'est bon à savoir. J'avance mon poing à sa rencontre. Il se baisse et esquive, comme s'il avait senti le coup venir.

Je vois son attaque arriver. Pourtant, au final, c'est pas moins de cinq coups que je sens sur mon corps, chacun me faisant reculer. Il sourit. J'comprends pas. J'suis un logia. Sans haki, il ne peut me toucher. Pourtant, là, il me touche. Sans me blesser, certes, mais il me touche quand même. Ok, on passe en mode deux. Invulnérabilité, impalpabilité. Sauf que j'peux plus le toucher du coup. Il va donc falloir que j'apprenne à passer d'un mode à l'autre. Et ce, en plein combat. On dirait qu'il me bat aussi niveau techniques de combat. Donc il me domine en attaque, vitesse, défense, esquive et techniques. Il a l'habitude de combattre. Il le fait depuis des années. On sent son expérience. Moi j'suis tout jeune, j'ai pas l'habitude. Pas autant. Tu m'étonne qu'il soit donné gagnant par tout le monde. Je ne sais pas quoi faire. Comment le battre ? Est-ce seulement possible ? STOP ! On arrête de penser comme ça. On est un gagnant, pas un perdant. On ne pense pas, on agit. Quoiqu'il arrive, il ne peut me blesser. Donc j'peux essayer tout ce que je veux, je ne risque rien. Faut juste que je comprenne comment son truc fonctionne. Go.

Soru. Mon corps tout entier lance des petits pics de terre sur lui. Il les esquive facilement. Droite. Il esquive. Gauche, il esquive. Genou monté, il esquive. Ca m'agace ! Mais j'dois pas me laisser avoir par ça. J'dois garder ma concentration. J'enchaîne. Mais soit il esquive, soit il pare. Il joue avec moi, me montrant sa supériorité technique. Ma terre étant partout sur le sol de l'arène, j'en profite. Je la fais tourner d'un quart de tour dans le sens contraire des aiguilles d'une montre. On tourne donc en même temps. Sauf que ça vient retarder sa défense puisqu'il doit rééquilibrer, l'espace d'une seconde, et que ça renforce mon attaque avec mon poing droit qui gagne en vitesse. Résultat, je parviens à le toucher. Pas d'esquive. Pas de parade. Pas de contre. Il recule d'un pas. Ses yeux plongent dans les mains. Il se touche la joue, surpris. Je souris.


« Incroyable ! Le challenger vient contre toute attente de toucher Bruce ! Un retournement de situation inattendu. Comment va réagir le poing divin ? » Tu vois ? J'savais que j'pouvais te toucher. Ca m'est venu à l'instinct, c'était pas réfléchit. J'y ai pas pensé avant de le faire. Et tu n'as pas pu esquiver. … Son pouvoir serait de lire dans les esprits ? Ca existe un truc pareil au moins ? Pourquoi pas. Les fruits du démon existent bien … « Tu as réussit à me toucher. Passons au niveau supérieur alors. » Il veut dire quoi là ?


Dernière édition par Clotho le Sam 12 Sep 2015 - 13:07, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t8191-clotho-tas-natak-en-attente-du-test-rphttps://www.onepiece-requiem.net/t8326-fiche-de-clotho-tas-natak#
Ragnar
Ragnar
L'Empereur
♠ Atout de la révolution ♠

♦ Localisation : Parisse
♦ Équipage : Les Libérateurs

Feuille de personnage
Dorikis: 8892
Popularité: +930
Intégrité: -601

Ven 11 Sep 2015 - 16:18

    Je sors de l’infirmerie, un peu sur les nerfs après cette sale défaite, mais bon. J’ai un peu mal au crâne, c’pas très intense non plus, c’est juste un peu gênant. J’me regarde à travers un miroir et je tombe au sens propre comme figuré, sur le cul, choqué parce que je viens de voir. Il s’agit réellement de moi ? Pas trop mal pour un type qui n’a pu s’occuper de sa personne durant toutes ces années. J’aimerais bien voir si j’peux choper quelques compliments de belles femmes, disons que c’est un travail psychologique pour reprendre confiance.

    Ils m’ont foutu un bandeau autour de la tête, pis j’suis aussi entouré de tissus tout autour de l’abdomen, j’ai en bien bavé apparemment. Ma chemise est ouverte, mes manches toujours retroussées, pis j’ai toujours mon pantalon slim noir et mes bottes. Tout baigne. J’emprunte une petite flasque de rhum sur le comptoir d’un patient inconscient, ça ne lui manquera certainement pas, à mon humble et égoïste avis. Beh ouais, si tu ne t’sers pas toi-même, ce ne sont pas les autres qui vont te servir.

    En atteignant les tribunes, après quelques bousculades pour me frayer un chemin, j’aperçois cette foutue arène, mais avec un bon paquet de monde à l’intérieur. Je vois cette garce de Lyly, enfin pas très longtemps, Clotho en fait une boucherie. J’me cache légèrement, j’ai peur d’être tué s’il me voit, vivement que j’me casse d’ici. En m’asseyant, je constate que le type en face de moi est debout, donc difficile d’observer les combats dans ces conditions. Je tapote son épaule pour attirer son attention et gentiment lui demander de bien vouloir s’assoir.

    Qu’est-ce tu m’veux l’perdant ?

    Il empeste l’alcool. C’pas forcément cool de frapper un ivrogne, donc je tente de garder mon calme, faisons preuve de diplomatie dans ce monde de brutes.

    Si c’n’est pas trop vous demander, je souhaiterais seulement que vous descendiez d’un cran, juste histoire que j’puisse voir les combats comme tout le monde.
    Si t’étais pas aussi nul, t’y serais dans l’arène, alors m’fais pas chier la merde !
    Tsk… Tu veux m’jauger pour voir ?


    Je descend à l’étage du type et je m’allume une clope, sauf que pendant ce temps, le lâche n’a rien trouvé de mieux à faire que venir me charger. Avant qu’il ne m’atteigne, j’effectue une rotation complète en levant la jambe, qui lui arrive en pleine, le faisant valser sur d’autres types. Aie. Les mecs me regardent et s’approchent de moi. Je prend la fuite, je cours aussi vite que possible, pis j’essaie de me cacher par moment, ça craint. Heureusement pour moi, les combats de l’arène sont bien trop intéressants pour perdre leur temps à me pourchasser.

    Je trouve une nouvelle place, cette fois dans un coin un peu plus calme, où je continue de fumer ma clope tout en buvant. Le combat final est des plus intéressant. A priori, Clotho est mal barré, sauf qu’avec son putain de fruit, l’autre ne peut pas vraiment lui infliger de dégâts. C’est un peu un combat d’endurance, à voir qui est le plus endurant des deux, mais son adversaire me semble vraiment très fort. Je crois entendre qu’il s’agit une nouvelle fois d’un point divin. Ce groupe m’intéresse de plus en plus.
https://www.onepiece-requiem.net/t14066-ragnar-etzmurthttps://www.onepiece-requiem.net/t14120-ragnar
Clotho
Clotho

♦ Localisation : Blues

Feuille de personnage
Dorikis: 9280
Popularité: -1200
Intégrité: - 1079

Sam 12 Sep 2015 - 14:03

Plus de spectacle pour moi. Plus d'arène. Plus de spectateurs. Juste moi. Juste lui. Simplement notre orgueil. Un vrai concours de c'ui qui a la plus grosse. Parce qu'on s'amuse. Parce qu'on combat. Un match qui a un enjeux important pour moi. Parce que quand j'lui aurais foutu une bonne tatane maison, j'pourraos enfin me faire le contre amiral. Lui est un pro de l'esquive et des techniques. Il peut anticiper mes attaques. Sauf si elles sont trop rapides. On a le même style de combat, à peu de choses près. Utilisant la vitesse d'un soru pour prendre l'avantage, tranchant le corps adverse, utilisant des combos de petites frappes. Oui, c'est comme se battre contre un miroir. Sauf que là, il est baraqué le miroir. J'pourrais en faire mon quatre heure. Il est plus aussi sur de lui, puisque j'l'ai touché alors qu'il pensait que c'était impossible. Mais l'impossible c'est mon quotidien, mon chou. Tant que j'ai l'avantage psychologique, j'dois en profiter. J'avance, allure normale.

" Juste pour qu'tu saches, j'ai rien contre toi mais tu r'partiras dans un sac.
Hahaha. Un sac plein de million de berrys, ouais. Avec ta tête en prime.
Arrête de rêver. J'suis pas facile à crever. Surtout si t'as pas le haki.
J'aime pas les logias. Ca s'croit invincible. J'vais te montrer que non. "

Tout s'accélère très vite. Soru au même moment. J'fonce droit sur lui. Il fait pareil. Sauf qu'il se baisse juste avant de me toucher. Résultat, il me fauche les jambes, me soulevant comme une brindille. Il délivre une frappe dans mon dos qui me fait décoller du sol pour m'envoler. Merde. J'suis censé être intouchable. Faut que j'me concentre sur mon pouvoir. Comme tout c'qui monte doit redescendre, j'entame ma chute. J'le vois, en bas, qui prépare son poing. J'me mets tout droit pour faire un piqué. J'vais le destabiliser avec ma vitesse. L'coup qu'il prépare, ça va pas être rien j'suppose. Intangible. Intangible. Intangible. Soit intangible espèce de corps de merde ! Arrivé à cinq mètres, j'étends mes bras pour accroitre ma résistance au vent et ainsi réduire ma vitesse. Pas d'chance. Il a calculé pile ce qu'il fallait et donc a déjà lancé son poing. Mais il me touchera pas. Il va frapper trop tôt. Le mien sera dans le bon timing. Il sent un danger. Il a raison. La terre sous ses pieds se met à rouler. Il bascule mais tient bon. Son poing contre mon poing. Sauf que non. J'réussis pas. Des ondes apparaissent à l'impact, traversant mon corps, me brisant de l'intérieur. J'suis expulsé tel un boulet de canon. J'rencontre, une fois de plus, mon copain le mur. D'ailleurs, il commence à avoir un gros trou. Je m'extirpe difficilement de ce piège. Il sourit, content de lui.

" Hasshoken ... J'savais pas qu'tu maîtrisais ça.
T'connais ?
J'ai rencontré quelqu'un le maîtrisant, ouais. Puisque tu l'utilises, j'vois pas pourquoi j'devrais me priver.
Tu bluffes. "

Il est désarmé. D'habitude, quand un combattant se prend ça, il est brisé de l'intérieur, physiquement et psychologiquement. Puisque j'suis un logia, ça ma touché, mais largement diminué. Son arme psychologique se retourne contre lui. Il pensait pas tomber contre quelqu'un capable de l'utiliser. Le seul hic, c'est que j'peux pas. Si j'le fais en combat réel, j'suis mal, ça va me vider la moitié de ms forces. Mais ça va lui faire fermer sa gueule. Je serre mon poing droit. Je ferme les yeux. Je me concentre sur ma respiration qui diminue lentement. Je ressens les battements de mon cœur facilement. Je ressens mon énergie qui parcourt mon corps, chaque membre à la fois. Je la dirige vers mon poing, comme d'habitude. Pendant ce temps, ma terre indique qu'il ne bouge pas. Il doit penser que je bluff. Mais son haki lui dit que non. Va-t-il avoir les couilles de me laisser faire ou sera-t-il lâche et privera-t-il les spectateurs d'un show grandiose ? J'y suis presque. J'ouvre les yeux. L'assurance se lit sur mon visage. Si j'touche, ça va faire très mal. Il le sent. J'contrôle pas ma technique, donc on peut voir des ondes s'échapper de mon poing.

" Incroyable ! Le challenger maîtriserait-il lui aussi le Hasshoken ? Nul doute que la réponse va arriver bientôt ! Ce match est clairement le meilleur de la journée ! "

Un pas en avant. Un pas en arrière pour lui, mettant son pied dominant derrière. J'avance lentement, essayant de garder toutes mes forces pour frapper. Ca me picote le poing. Ca me l''engourdis. J'suis pas censé le garder aussi longtemps. C'est une première pour moi. Il a deux mètres derrière lui pour reculer. Dans trois j'suis sur lui. Son empathie lui dit d'aller à gauche, son instinct à droite, et lui veut sauter. Quand on commence à paniquer dans un combat, c'est foutu. Faut se ressaisir. Il utilise un soru pour aller à gauche. J'le suis, avec quelques dixième de retard. Il veut gagner du temps. Alors mange toi ça. Ma terre forme des petits pics sur toute la surface de l'arène. C'est pas dangereux, ça fait pas trop mal, c'est juste dérangeant. Ca déconcentre. Ton empathie t'a pas prévenu, hein ? C'est pas assez fort pour ça. Par contre, tu as senti la terre grimper sur ton corps. Pour ça que tu as dégagé dans les airs. Maintenant, tous les pics sont lancés sur toi. Tu esquives, bien sûr. Mais pendant une seconde, une petite seconde, tu m'oublies. Toujours dans les airs, tu commences à redescendre. J'suis plus là où j'étais.

Tu es prévenu par ton empathie. J'suis derrière toi, sur une montagne de terre qui roule et te rattrape. Vas esquiver ça dans les airs, CONNARD ! Je frappe de toute mes forces. Tu pares avec tes des bras. Les deux mastodontes qui te servent de muscles. Peu importe. Il est trop tard. Le vent souffle fortement. On garde la pause une minute. Le sifflement, rencontre de nos attaques se fait entendre jusqu'au fond des gradins. Puis plus rien, tout disparait. Plus de vent. Plus de bruit. Mon attaque était trop rapide. Notre niveau trop proche. Contre plus faible, oui, tu aurais été prévenu à temps. Pas contre moi. On tombe au sol. J'suis fatigué, épuisé.


" Impensable ! Le challenger a réussit. Comment va notre champion ? Comment va Bruce ? Ils sont au sol, tous les deux. Un double chaos ? Serait-ce la fin du match ? Voulez-vous que ce soit la fin ? "

Un non général, comme un tonnerre, surgit de nul part. Ca me tire de mes pensées. Je l'ai pas fait. J'ai échoué. Je pensais réussir à utiliser le hasshoken correctement cette fois. Si j'continue comme ça, jamais je ne réussirai à l'utiliser. Par contre, ça m'a drainé mes forces. Mais au moins, j'lai bat*/ La foule crie en délire. J'bouge la tête. Oh non. Merde. Il s'est relevé. J'prends appuis sur mes bras et j'remonte. J'vois ses bras qui ont morflé.

" Je savais que tu y arriverai pas. Tu m'as pas surpris. Tu peux pas l'faire souvent. Vu ta gueule, ça fatigue. Tu les as senti partir tes forces, hein ?
Ta gueule et viens donc. "

Il disparait. J'le vois même pas. Je sens son coup séparer mon corps en deux, ma tête être projetée plus loin. Il peut pas me battre. Mais il peut m'épuiser. C'est ce qui va se passer. A peine j'suis debout qu'il frappe. Poing, pied, tête, genou, tout y passe. Pourtant, je sens que ses poings sont moins puissants qu'avant. Même imparfaite, ma technique reste du hasshoken. Ca détruit les os et endommage les muscles. Il me donne toute une série de frappe. J'esquive pas. Je ne contre ni ne pare. Pas la force. Rien que me relever est difficile. J'ai dut trop présumer de mes forces. La technique en a prit plus que la moitié. Merde. J'peux plus attaquer. Il est pas près de s'fatiguer. Allez, juste un dernier. Un dernier pour la route. Frustration, rage, colère, tout est concentré dans ce poing droit. Il le sent venir, quand il me frappe. Mais il ne fait rien. Il sait que c'est mon dernier coup. Il sait que ça ne lui fera rien. Un uppercut au menton. Il recule de trois pas et essuie le sang qui coule.

J'tombe sur le sol. fatigué. Épuisé. C'est trop pour moi, ce rythme. Mais au moins, j'ai gagné mon pari de me coucher avant dernier. Mes yeux se ferment. La foule encourage Bruce. Chacun tend son pouce vers le bas, il parait. Tout le monde veut me voir mort, on m'a dit. Mais Bruce n'en fait rien. Parce qu'il a envie de remettre ça, et vite. Il sait que j'vais progresser. Le patron a gagné plein de sous, grâce à moi. Il sait que j'reviendrai, plus puissant, et que ça fera un encore plus beau combat. Il ouvre pas la grille. Des infirmiers me prennent et m'emmènent. le prochain combat commence. Meme évanouis, je souris. J'ai donné tout c'que j'avais. Il est juste trop expérimenté pour moi. Donc j'peux pas battre le contre amiral. Ou ptet que si. J'm'en fou, à dire vrai. On verra quand ça arrivera.
https://www.onepiece-requiem.net/t8191-clotho-tas-natak-en-attente-du-test-rphttps://www.onepiece-requiem.net/t8326-fiche-de-clotho-tas-natak#
Contenu sponsorisé



Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3