Le Deal du moment :
My Hero Academia : où acheter le Tome 39 ...
Voir le deal

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Et on fait tourner les toges - tous groupes

Et on fait tourner les toges - tous groupes Surtr_10

Du haut de ses soixante mètres, Muspell avait une magnifique vue plongeante sur l’ensemble des participants à ce glorieux massacre. Tout celà en son nom ? Ce serait flatteur si ce n’était pas si ridiculement modeste, il était grand temps qu’il arrive !

DU SANG ! IL M’EN FAUT PLUS !

Hurlant de sa colère infinie, le démon abattît au sol une immense épée faite de feu dégageant une intense lueur bleutée. Sous l’effet de sa gigantesque lame, le sol tout autour de lui se fissura et de la lave commença à suinter du sol, brûlant les pieds des cultistes trop proches de lui avant de les enflammer dans un concert incohérent de hurlements de souffrance.

A peine satisfait de la mort de ses ouailles, Muspell vit soudainement son attention détournée par une voix féminine venant de ses doigts de pieds.
Muspell ! Te voilà enfin dans notre plan ! Je t’ai invoqué, moi, Furawa ! Exauce mes vœux de puissance et de destruction !


Pendant un bref moment, le silence retomba sur l’assemblée et tandis que Furawa plongeait son regard plein de folie dans celui circonspect du démon, on put voir se dessiner un rictus sur la lèvre de ce dernier.

NON…

En un bref mouvement, il leva sa jambe et abattit son pied sur le crâne de Furawa. Un atroce bruit de chairs et d’os qui explosent se fit entendre en même temps que son empreinte creusait un petit cratère dans le sol, projetant Alex à plusieurs mètres tout en le recouvrant de sang et morceaux de boyaux. Quand il releva son pied, la grande prêtresse qui l’avait invoquée n’était plus maintenant qu’un petit tas de chair sanguinolent, répartit entre sa voûte plantaire et le sol.

JE N’AI AUCUN INTÉRÊT À ME FAIRE SERVIR PAR VOUS, ET ENCORE MOINS À VOUS SERVIR ! JE NE VEUX QUE VOTRE SANG !


Apportant un peu de crédit à sa parole, Muspell déchaîna son pouvoir, mais cette fois-ci sur une personne bien particulière de l'assemblée : Olek. Visiblement, c’était presque un peu comme si l’eût été mécontent de voir un autre pouvoir de feu aussi puissant que le sien, aussi déversa-t-il un vortex d’une chaleur intolérable dans la direction du pirate, la baston venait de commencer…

Certaines personnes aux alentours du pirate furent littéralement volatilisées par la chaleur, mais pour le reste de l’assemblée et maintenant que le démon focaliser toute sa puissance et sa rage sur une unique personne, tous avaient la parfaite opportunité pour fuir ou agir… Et nul autre n’avait par ailleurs une meilleure opportunité que Kuro ! Avec la distance, la musicienne-pistolero était clairement la dernière des priorités du démon et cela lui laissait une sacrée bonne chance de s’approcher pour lui faire du mal… Enfin, à condition qu’elle en aie la puissance !
    Un putain de géant enflammé, plus grand, plus fort et plus chaud qu'Olek, se dressait face à lui et aux quelques survivants. Le pirate, enragé de jalousie, tremblait de tout son être, peinant à garder forme humaine. Tant ses bras, ses jambes que la moitié gauche de son visage se transformaient par intermittence en flammes rugissantes. Il cracha de haine, sa salive, réduite à une flammèche tant sa soif d'en découdre était intarissable, vint nourrir le feu dévorant le toit qui le soutenait. Le temps semblait s'être arrêté après que le pied démesuré de Muspell ait fait exploser le crâne de son invocatrice. Entre effroi et surprise, personne n'osait faire le premier pas, ou plutôt le second pour le coup, et Olek en profita :

    - LAISSEZ-LE MOI ! C'EST MON JOUET ! TU VEUX DU SANG ?! MOI, JE VE...

    Un geyser de flamme à la puissance inouïe recouvrit sa silhouette avant qu'il ne termine sa phrase. Lorsque le flot de feu se tarit, il n'y avait plus que des cendres à l'endroit où se trouvait Olek quelques secondes plus tôt. Hoquets de surprise ? Pleurs de désespoir ? Lamentations quant à sa disparition ? Que nenni ! Un silence de plomb fit face à la soudaine annihilation du pirate, suivi de quelques haussements d'épaules sans aucun doute. Une brise fraîche vint rafraîchir la zone, et une motte de foin enflammée roula tranquillement lorsque soudain :

    - VOUS ME CROYIEZ MORT ? EH BAH NON !

    Véritable boule de flammes jaillissant des fondations du temple effondré, Olek hurla en fusant d'un bond sur le géant démoniaque. De la gorge de celui-ci sortit un son caverneux dédaigneux. Il arma sa gigantesque épée à deux mains au-dessus de ses épaules, prêt à réceptionner le pirate avec le plat de la lame. Tel un batteur professionnel sur le point de marquer un home run, Muspell prit appui sur sa jambe avant et, d'une rotation quasi complète de son buste, frappa la balle que représentait le logia du feu. Le coup fut remarquable ; les spectateurs purent admirer une véritable météorite humaine éblouir les cieux d'un arc de cercle flamboyant jusqu'à la voir disparaître derrière la colline.
    • https://www.onepiece-requiem.net/t13347-olek-le-pirate
    • https://www.onepiece-requiem.net/t13281-un-soir-tard-dans-un-bar-sans-accoudoir-a-boire-devant-une-histoire-pas-noire
    Kuro, on ne sait pas trop par quel miracle, avait réussi à embarquer avec elle le sauce-io-pathe, la nana trop gaulée pour être honnête, et le gros chat. Et plus la joyeuse bande avançait, plus la silhouette du démon devenait terrifiante. Tant est si bien que la confiance naturelle de la mini-pistolera semblait fondre au fur et à mesure qu'ils progressaient. Comme à son habitude, la pirate de poche n'avait pas de plan, et bien qu'elle semblât convaincue qu'elle trouverait quelque chose en chemin, cette fois, il n'en fut rien. L'effroi que lui inspirait le géant de feu des enfers avait annihilé chez elle toute capacité d'analyse contextuelle.

    Elle arriva donc devant l'immense créature juste après que cette dernière ait envoyé Olek vers d'autres cieux. Cependant, elle avait la cervelle en sauce blanche. Impossible de faire quoi que ce soit face à truc aussi gros! Pour la première fois de sa vie, Kuro eut vraiment peur. Elle tremblait comme une feuille, incapable de se saisit de ses révolvers pour faire feu sur le démon. Et pourtant, elle trouva en elle le courage d'apostropher Muspell.

    "Waaa, t'es grand toi, dis donc! T'as du en boire des litres de soupe!" Dit-elle spontanément. Mais Kuro se reprend vite, reprend son aplomb naturel et bombe le torse. "Mousse-pèle le moussaillon, salut! Kuro, en tant que représentante désignée des gens de l'île et surtout de la Kurotorité, Kuro t'ordonne d'arrêter ton bazar surnaturel et de retourner illico-pesto de là d'où tu viens, ou dans la plus proche dimension parallèle!"

    Puis elle conclut son speech par un hochement d'occiput qui voulait tout dire!



    • https://www.onepiece-requiem.net/t15540-les-kuronneries
    • https://www.onepiece-requiem.net/t9849-kuro-confusion-savon

       

    Ne m’ignore pas !
    Et on fait tourner les toges - tous groupes 51pg


    Realité






    Cette fois il est sortie, un géant de feu sortie tout droit des tréfonds de la terre nous fais face. Il ne perds pas de temps et tue celle qui voulait se servir de lui avant de répondre à l’attaque de Olek. Il l’a propulsé comme si de rien était, c’est un démon, un vrai ! Une autre personne débarque en parlant à la bête et en lui disant de retourner d’où elle venant. Je suis pas sûr que ce truc veuille bien l’écouter bien sagement, et ça m’arrange que non, car jusqu’à maintenant dans cette histoire, je passe toujours en seconde. Les efforts de contre invocation était pour Olek, et maintenant ce démon choisi de l’attaquer en premier et en m’ignorant. J’ai bien fait de venir ici, cela montre que je dois encore faire plus pour que je ne sois plus prise pour une faible lapine. Alors que le gros semble ignorer les paroles de l’autre personne, je bondis. Ma propulsion fait éclater le pilier d’os qui étais sous mes pattes alors que je fonce en pleine direction du gros machin. Mon poing se couvre d’os, je vais lui en coller une qui va lui faire comprendre qu’il a choisi la mauvaise cible !

    LolaTu vas voir ce qui en coûte de m’ignorer !


    Hein ? Il a bougé trop vite putain ! Je pensais pas que ce truc était si rapide, il a tourné pour que mon poing frappe dans le vide. Il se prépare a taper des mains comme on ferait pour tuer une mouche en plein vol, sauf que la mouche, c’est moi ! J’ai pas le temps de m’enlever de la ! Par réflexe je me mets en position pour stopper ses deux énormes mains avec mes pattes et mes bras. A peine il frappe pour m’aplatir comme une crêpe, mes os explosent, et la je la sens, sa force démoniaque, putain je pensais pas qu’il en avait autant ! Il va me tuer si je reste là. Je force autant que je le peux pour le faire écarter ses mains avant que je ne sois transformer en sashimi mais rien à faire. Je peux pas mourir ici, il en est hors de question !

    Mélangé entre les bruits du démon et des os qui explosent, le crie de douleur de Lola commence à percer le ciel alors qu’elle lute pour échapper à une mort certaine. Les deux mains du démon semblent s’écarter de quelques petits centimètre tout au plus, ce qui laisse la vision libre au spectateur sur ce qui se passe pour la lapine. Lola hurle pour se donner de la force, pour évacuer la douleur et finit même par atteindre la forme Sulong quelques petite secondes. Juste ce qu’il faut pour laisser un tout petit passage afin de finalement se laisser tomber dans le vide échappant de justesse à l’aplatissement. Le corps de lapine désarticuler tombe de l’immensité du démon qui finit de joindre ses mains juste après que le corps de Lola ai lâché. La forme Sulong est déjà loin et la Supernova tombe lourdement sur le sol, les bras et les jambes en miette et le tête dans les étoiles. Elle respire de manière rapide et très forte après avoir autant donner d’énergie pour s’en sortir vivante. Pas indemne, mais heureusement pour elle, les plus gros dégâts seront réparer d’ici quelque instant. A ce moment précis la victoire semble se diriger en faveur du démon.


    • https://www.onepiece-requiem.net/t22909-ft-lola-coelho#244342
    • https://www.onepiece-requiem.net/t22907-presentation-lola-coelho-termine
    Et on fait tourner les toges - tous groupes Surtr_10


    Un immense rictus au coin de ses lèvres, le démon envoya valser à l’autre bout de l’île cette première mouche qui avait eu l’audace de l’attaquer… Cela dit, elle avait survécu à son souffle mortal alors que la plupart de ses semblables alentours étaient déjà dans son enfer à l’heure actuelle, quelle étrangeté…
    Puis vînt l’attaque d’un autre être, plus risible encore sur lequel Muspell était prêt à abattre son marteau… Quand elle choisit le dialogue à la place.
    Bien que momentanément confus, cela n’empêcha par le démon de claquer au vol l’unes de ces mouches qui l’attaquaient de nouveau. A vrai dire, il n’avait même pas tenté de regarder dans la direction de la lapine avant de la réduire en Rabbit McNuggets… Non… A cette heure là, l’entièreté de son attention était concentrée sur la petite Kuro non loin de ses pieds, il fronça les sourcils tout en prenant un ton de voix paradoxalement moins intimidant que précédemment.


    Alors déjà, on me parle mieux… Et ensuite…


    Le géant de feu sembla ballader son regard sur l’entièreté de l’assemblée présente, puis dans un fracas monumental, il planta la tête de sa colossale épée dans le sol avant de s’appuyer dessus des deux mains.


    Comment ça vous voulez que je retourne chez moi ? Je vous rappelle quand même que je ne vous ai rien demandé à la base… C’est VOUS, MORTELS, qui m’avez invoqué ici pour semer la terreur et la destruction, non ?


    Le démon parcoura de nouveau l’assistance du regard, sans remarquer Kant qui était dans son plus complet angle mort sur la droite. Après d’interminables secondes de silence, le démon sembla expulser par ses narines des volutes de fumée blanche avant de protester de nouveau, décollant son épée du sol et la posant sur son épaule droite.


    S’agirait de finir par vous entendre quand même ! On invoque pas un démon comme ça ! Alors bon, vous voulez que je ravage tout ou pas ? Décidez-vous !


    Tandis que le démon traversait sa crise existentielle, Alex n’était plus si loin de Kuro et pouvait parfaitement tenter de se joindre à son argumentaire (ou tenter une action plus belliqueuse, que sait-on ? Il avait un superbe angle d’attaque…
    Mais celui dans la meilleure posture alors restait encore Léo car après avoir utilisé son scientifique comme bouclier humain, il était dorénavant dos à la bête, à même de lui infliger l’attaque qu’il souhaitait sans même qu’elle s’en rende compte ! Enfin… On pouvait l’espérer…
      Quand je vois l’aisance déconcertante avec laquelle le démon fraîchement invoqué vient d’envoyer valdinguer Olek et Lola Coelho, qui sont pourtant deux dangereux Supernovas… Je me dis que tout bien réfléchi, ce n’était peut-être pas une si bonne idée que de permettre son invocation… Mais cela ne change rien au plan : maintenant qu’il est invoqué, je vais le vaincre, et récolter des honneurs qui me propulseront assurément jusque dans les hautes sphères de l’Amirauté. Et puis… Quel prestige y aurait-il à gagner à vaincre un démon qui n’aurait pas l’air menaçant ? Je m’approche de lui avec pour objectif de me présenter puis de l’intimer de se rendre après lui avoir présenté ses chefs d’accusation… Puis me ravise. Après tout, il à l’air d’être originaire du plan démoniaque, d’une autre dimension… Est-il tout simplement concerné par nos lois ? Je n’en ai pas la moindre idée… Et l’idée de commettre une bavure de procédure administrative me terrifie bien plus que n’importe quel démon… Alors je décide que la marche à suivre la plus sûre est tout simplement de directement l’attaquer.

      Je fais profil bas en me rapprochant de lui, profitant qu’il soit déconcentré par sa conversation avec… Une enfant ? Qu’est-ce qu’une enfant ferait là ? N’est-ce pas tout bêtement quelqu’un de simplet ? Je ne saurais le dire. Toujours est-il qu’elle semble engagée dans une discussion ubuesque avec le démon. Parfait ! C’est une diversion toute trouvée ! Non pas que j’en ai besoin, au vu de la cohue générale qui règne dans les alentours… Et entre les flammes, les cris de terreur des ritualistes et le fait que nous ne soyons pas plus grand que des Tontattas pour lui fait qu’il ne nous prête aucune attention. D’ailleurs, quand je tourne la tête à ma droite, je remarque que l’homme-raton qui m’a assisté pour la capture de la leader néo-sataniste est également en train d’avancer vers le démon, sans que ce dernier ne le remarque. Je lui lance un regard pour lui faire comprendre que je compte bientôt agir…

      Puis je m’élance dans les airs. Comme la corde d’un arc qu’on relacherait, je pars à toute vitesse grâce au Soru. En quelques secondes seulement, je me retrouve derrière lui, et grâce au Geppou, m’élève jusqu’à l’arrière de son genou. Le fait qu’il mesure plus d’une cinquantaine de mètres de haut est un réel problème, si on veut le vaincre. Alors la première étape est d’abord de le rapprocher du sol. Fort heureusement, il semble avoir une anatomie relativement similaire à celle d’un humain… Signifiant qu’une frappe suffisamment puissante au niveau du creux poplité devrait le déséquilibrer afin qu’un autre coup le fasse chuter. Et c’est avec cette idée en tête que j’espère que le raton a vu où je voulais en venir… Alors je prends du recul et de l’élan… Et fonce droit dans le revers de son articulation, avec toute la vitesse de mon Soru, et toute la puissance de mon poing renforcé du Haki de l’Armement.

      Frappant de toute mes forces, je cherche du regard le raton.

      A vous de jouer ! Aidez-moi à le faire tomber !

      Mais je ne parviens pas à l’apercevoir. Et puis, alors que je relève la tête vers Muspell Marchebraise, je les aperçois.

      Qu’est-ce que... ? Je suis interrompu par la vision d’une ombre menaçante… Non, deux.

      Il y a deux ombres rondes, pas exactement sphériques, prêtes à s’abattre avec tout le poids de la honte sur ce démon. Deux ombres lourdes, pendantes, prêtes à asséner un coup contondant. Deux ombres… Poilues… Et qui devraient le déséquilibrer, ou du moins le marquer d’une souillure qu’il ne pourra plus jamais laver…
      • https://www.onepiece-requiem.net/t24208-fiche-technique-d-alex-r
      • https://www.onepiece-requiem.net/t24201-alex-raines-termine#254163
          Plus que les flammes elles même, ce sont les cris de douleur des personnes calcinées qui pétrifièrent Kant. L’effroi s’abattit sur lui, figeant ses membres dans une tétanie glaçante qui parut durer une éternité. Ce n’est que lorsque Lola Coelho s'élança à corps perdu contre le Démon, dans un acte aussi audacieux qu’inconscient, que Kant émergea de sa propre stupeur.

      La lapine fut écrasée.
      Son corps brisé plongeait vers le sol et d’un bond, Kant se précipita pour tenter de la rattraper, en vain. Un douloureux sentiment d'impuissance s'empara de lui ; Et merde ! Elle est complètement foutue, se dit-il en parvenant enfin au chevet de la pauvre Mink.

      Dans un brouhaha infernal, Muspell s’exclama derechef. Kant saisit la lapine dans ses bras avec hâte afin de l’éloigner le plus possible du démon. Ses doigts sentirent alors de subtiles pulsations qui traversaient le corps meurtri qu’il portait : les os fracturés de la Mink semblaient se mouvoir anormalement sous sa peau. En la déposant délicatement au sol, Kant échangea un regard avec la supernova. Ses multiples fractures n’avaient dissipé ni sa détermination, ni son agressivité : bien au contraire. Le jeune révolutionnaire plongea la main dans ses larges poches, en sortit une petite fiole contenant un liquide bleu azuré, qu’il déposa délicatement sur la poitrine de Lola.

      « C’est de l’Hinode ! Une potion d'Hinode ! … Enfin, du… de l’extrait de plantes, médicinales ! Ça te soignera pas, mais ça te r’donnera assez de forces pour t’enfuir d’ici ! »


          En relevant les yeux vers Muspell, Kant s’aperçut avec effroi que de nouveaux combattants s’opposaient à lui. Mais ?! Ils sont tous suicidaires ou quoi ? Et où est l’échalote ?! Grimmjack était introuvable, probablement camouflé par l’épais nuage de poussière et de fumée. C’est en cherchant désespérément son ami chasseur de primes que Kant croisa le regard du soldat tiré à quatre épingles : tout comme Olek et Lola Coelho, ce dernier semblé déterminé à combattre.

      Kant prit une grande inspiration... Pas envie, pas envie, pas envie de crever ici ! , se répétait-il, tandis qu’il se déplaçait discrètement derrière le démon. Des gerbes de flammes jaillissaient du corps de ce dernier, créant de petits incendies çà et là et réchauffant l'air ambiant. Une fois hors de son champ de vision, Kant passa à l’action, et se métamorphosa en une paravoile. L’objet, quoi qu’un peu rustique, déploya des ailes de grande envergure et s’éleva dans les airs, porté par les volutes d’airs chauds. Le mélange de fumée, de vapeur et l’immense chaleur environnante généraient de puissants courants ascendants, propulsant la paravoile plus haut, toujours plus haut. Sous cette forme, il était impossible pour Kant de contrôler sa trajectoire, aussi espérait-il ne pas entrer en collision avec Muspell et finir carbonisé.

      Au bout de quelques secondes et après de nombreuses frayeurs, la paravoile s’éleva au-dessus du crâne cornu du démon. Perché si haut, Kant comprit l’évidence : Jamais on viendra à bout d’un tel monstre, quand bien même nous… Un bruit fracassant le sortit de ses pensées. Le soldat tiré à quatre épingle venait d’assener un coup phénoménal dans les guiboles de Muspell, qui vacilla. Bien joué, le maniaque !

      En reprenant forme humaine, Kant entama une chute libre vers le crâne du démon. C’était le moment rêvé, l’instant idéal pour inaugurer sa toute nouvelle technique, qui révélait tant la puissance de son fruit du démon que son intimité. Durant sa descente, il prit la forme du Bake Tanuki, aux attributs proéminent, qui ne cessèrent de grossir, de grossir… Puis, enrobée du voile noir du Haki de l’Armement, son immense paire s’abattit sur le crâne du démon dans un vacarme assourdissant. La brutalité de l’impact fit de nouveau vaciller Muspell qui, déséquilibré, posa un genou à terre. Dans ce moment de faiblesse, les flammes qui l’entouraient s’amoindrirent.

          En retombant vers le sol, Kant remercia les cieux de ne pas s’être embroché les noyaux sur les cornes de l’invocation. Bien qu'elle ait posé un genou à terre, cette dernière était loin d'être vaincue. Peut-être existait-il un combattant capable de poursuivre l’assaut, à la faveur de la lune pleine qui brillait dans le ciel en cette nuit démoniaque.


      Techniques utilisées:


      Et on fait tourner les toges - tous groupes 9zw7
                   Révo ● Goulot ● Dodo
      #316D4F
      • https://www.onepiece-requiem.net/t25513-fiche-technique-de-kant
      • https://www.onepiece-requiem.net/t25484-presentation-de-kant
      Je sortais de l'aire de feu en toute grâce à la technologie de Paul sauvant la flore et savant, tout en courant le plus vite possible pour éviter de finir en plat vietnamien. Une fois en sécurité, je déposais les deux au sol tentant d’éteindre ma fourrure mauve en me roulant par terre. Mais ce que je pouvais voir de mon point de vue n'avais rien d'enviable.


      "UN GÉANT !"


      Je pointais de ma griffe, l'impressionnant guerrier tout en armure et en magma sauf pour le bas du corps. Non n’essayez pas de savoir ce que l'on pouvait tout voir sur un géant de 60 mettre. C'est facile et franchement dégradant pour le pauvre démon/géant sorti des affres du temps. Mais au vu de ce que je pouvais voir, le géant avait fait déjà place nette parmi toutes les personnes présentes ici. Visiblement, Olek était en mauvaise posture et une jeune femme minks retombait, le corps en morceau issu d'un échange de coups avec le colosse. Si elle travaillait avec Olek, ça devait une pirate de renom ! Mes poings se crispèrent, comment pouvait-on penser gagner contre une force de la nature telle que celle-là ?

      Si je rentrais en contact avec la peau brûlante de l'ennemi, je finirais en cendre avant de l'avoir touché. Et pourtant, deux autres hurluberlus l'attaquaient sans relâche.

      Mon corps se relâchait alors que je me redressais. Ça ne serait pas la fin du voyage pour nous trois. Ni pour personne ici et si je dois combattre un démon ou un fantôme rien ne changera. Je commençais à sourire en regardant l'astre blanc et total en l'air qui éclairait le champ de bataille.


      "Paul, je vais me battre. Pour toi aussi Hélia. Ne mourez pas. "


      Le temps semblait se figer alors que je fixais l'astre d'albâtre, quelques secondes passèrent et ma pupille se rétractait et se fendit alors qu'un halo de lumière blanche commençait à couvrir tout mon corps faisant grossir ma fourrure la rendant changeante, insaisissable. Ma masse musculaire commençait à augmenter alors que des arcs d’électro crépitaient autour de mon apparence lunaire.

      Léo forme lion selenite:


      "Sulong forme du lion sélénite ! GAOUUUUUUUUUUUUUUUU"


      Rugissais-je en m’élançant à pleine balle vers le titanesque démon ? J'avais doublé de taille et c'était actuellement ma forme la plus puissante dont je disposais. Mais contrairement aux autres fois, je me sentais capable de penser, j’étais calme alors que mon apparence reflétait la sauvagerie du lion sélénite. Je dépassais la minks et accélérais encore et encore à une vitesse inhumaine n'ayant qu'un objectif celui de voir le prochain jour. Le géant tomba à genoux alors que deux masses énormes lui assenèrent un énorme coup sur le casque le clouant dans cette position. C'était ma chance, je n'en aurais pas deux. Je ne pourrais pas rester éternellement comme cela avant que l’électro ne consume mon corps dans le même trajet.


      Arrivant à porter de la créature visiblement sonnée je freinais et commençais a escalader une des jambes bondissait de jambe en jambe, remontant peu à peu sous le kilt/ jupe de combat de muspell. Quoi qu'il arrive, il ne pourrait pas ignorer la faiblesse de tous les hommes ! Je sautais et tournant sur moi-même accumulait l'energie comme une dynamo la concentrant dans ma jambe.


      "Kata de la bête divine : COUP..."



      Ma jambe contracta tous ses muscles et je sentais que l’électro était prêt à être déchargé.


      "DU TIGRE FOUDROYANT ! MODÈLE CASSE-NOISETTES"



      Ma jambe frappa son entre-jambe avec l’entièreté de la force de mon corps dans un choc qui pouvait être entendu par tous les gens à la ronde alors que le flash électro illuminait cet endroit isolé du soleil. Délivrant un puissant roundhouse kick qui, mimant la foudre s'abattant ,n’eut de bruit qu'âpres une seconde claquant comme le fouet naturel des éléments.


      Roundhouse kick (exemple):


      Je retombais sur mes pattes en utilisant mon agilité féline espérant que le géant s’effondre ce qui n'y manqua pas. Cette fois tenant ses bijoux de famille meurtris, je le voyais tenter de reprendre son souffle et de ne pas s’évanouir au vu de la douleur insupportable qu'il devait ressentir. À vrai dire en tant qu'homme, j'avais mal par solidarité.


      "Ça, c'est pour la lapine là-bas. ET POUR LES FANTÔMES ! ESPÈCE D’EXHIBITIONNISTE ! Va chercher un pantalon ! GAOUUUU!!"


      Vengeance ? Peut-être. Je n'aime vraiment pas les fantômes. Non mais. Pourtant, mon sourire et ma forme sélénite ne s'estompaient pas, je me sentais bien arborant la fourrure immaculé du roi des animaux.
      • https://www.onepiece-requiem.net/t25634-ft-de-raiju-leo
      • https://www.onepiece-requiem.net/t25606-leo-nin-les-griffes-de-la-liberte-termine
      Et on fait tourner les toges - tous groupes Surtr_10

      Accaparé par sa conversation avec Kurogane, le géant n’avait pas prêté attention au collègue Marine de cette dernière qui s’était faufilé dans son dos pour lui asséner un coup dans les genoux. Un hurlement déchira le ciel tandis qu’il posait son genou à terre, mais il s’agissait davantage de rage et de colère que d’un cri de douleur : Cela venait-il vraiment de se passer ? De simples humains mortels venaient de le faire mettre genou en terre ?! Une telle humiliation n’allait pas passer… D’autant plus que la perfidie de ce coup alors même qu’il y avait un temps mort dans le combat était la chose la plus déloyale qui soit ! Muspell commença donc par balayer le marine d’un revers de la main avant d’hurler.

      TRAÎTRES ! PERFIDES ! VOUS ALLEZ CONNAÎTRE MON… WOUAAAIIIILLLLLLEEEEEE !!!!!!

      Le surprenant de nouveau, l’attaque de Kant laissa sur le crâne du démon une douloureuse bosse qui ressortait maintenant comme une troisième petite corne ! Une distraction suffisante qui laissa tout le temps à Léo-Nin de placer son coup de pied dans un endroit… Particulier…
      Une immense inspiration venant de la part du géant sécha instantanément l’intégralité des feux encore allumés, ne laissant que lui comme source de lumière à des centaines de mètres à la ronde. Lâchant le pommeau de son épée toujours plantée dans le sol, le Démon leva son index.

      POUCE ! Pouce… Donnez… Donnez-moi une seconde s’il vous plaît…

      Le démon s’allongea alors de tout son long sur le sol, terminant le visage dans un parterre de fleurs tandis qu’il se tenait les coucougnettes à deux mains.

      Pas les noyaux… Je veux bien me battre, mais pas les noyaux… Ah… AAAAAAHHHH !! ATCHA ! Satanés fleurs.

      Après quelques seconds qui avaient sans doute dû lui paraître une éternité, le démon se releva, le nez coulant d’une morve se rapprochant plus du magma qu’autre chose. Musspell était maintenant en colère et bien que son attention était maintenant focalisée sur Kant et Léo-Nin, il manqua de peu d’occire Grimmjack quand il tourna la tête sur le côté et éternua, projetant sur le sol non loin de lui, un peu de son fluide corporel. Tandis que Muspell se remettait de ses émotions, l’épouvantail avait lui un parfait angle d’attaque, qu’il choisisse l’attaque en traître ou non… Quant à Paul, l’heure était venue pour lui de savoir s’il allait fuir ce combat où y participer, des occasions comme celles-là, il n’en aurait pas deux. Pour ce qui était de Heliamphora, entre les blessés légers, les brûlés et les agonisants, l’apothicaire avait du pain sur la planche, et c’était seulement si elle ne décidait pas d’utiliser ses plantes de manière plus… Créative !

        Muspell le morveux

        La tournure des évènements était pour le moins ... Étrange. Allez demander à Grimmjack s'il savait ce matin que la soirée dont il était invité allait se transformer en un massacre sanglant et qu'un démon de soixante mètres tout droit sorti des enfers allait faire son apparition ...


        Cette petite sauterie s'était transformée en un véritable chaos. Déjà par les sacrifices humains et maintenant par l'apparition du Grand Seigneur Démon. Et au milieu de tout ce foutoir, entre les gerbes de flammes et les éclats de combats, je restais de marbre, immobile face à ce spectacle.

        La vérité, c'est qu'il y avait beaucoup trop de nouvelles données pour ma petite cervelle. Ma bonté avait surpassée mon courage pour intervenir pendant les sacrifices humains mais maintenant que Muspell était de la partie, forcé de constater que je commençais à douter.
        Après tout, l'essence même d'un chasseur de prime était de traquer des méchants pirates. Il y en avait tout plein ici, même si les arrêter n'allait pas être de la tarte. Cependant, est-ce que ce terrifiant être des enfers avait une prime sur sa tête ?! J'avais beau épluché la liasse de "wanted" de Grand Line et il n'y apparaissait nul part. La question se posait donc naturellement : le jeu en valait-il la chandelle ?

        Il y avait bien Kant qui se démenait tant bien que mal pour l'arrêter. Après tout, lui et moi étions - et malgré tous nos désaccords et nos disputes - assez proche pour que je puisse l'aider. Mais je me disais aussi que ce sournois lutin et doux rêveur ne méritait que ça. Et que par la même occasion, comme un grand garçon, il avait choisi de lui même de s'engager dans ce combat qui, selon moi, paraissait totalement fou. Avec un peu de recul, c'était cette journée entière qui était totalement folle ...

        Puis j'aperçu son équipe de choc. Il y avait le brun bien coiffé de tout à l'heure et cet espèce d'homme-lion. Attendez une minute ... En plissant les yeux, cette silhouette me disais grave quelque chose ... Sa démarche, la couleur de sa fourrure ... Oui, je l'avais bel et bien déjà vu quelque part ... Peut-être dans ma liste de primes ?! Je les éplucha une nouvelle fois et paf ! Je tomba nez à nez dessus !

        - Bordel, qu'est ce que Léo fait la ? ET PIRATE EN PLUS ?!!

        Frusté, je jetai les affiches par terre, comme un enfant qui tapait une crise. Ce n'était à plus rien comprendre ! Mon gentil lionceau venait de passer du côté obscure de la force ! Alors c'était décidé une bonne fois pour toute : je me tirais d'ici !

        D'un pas déterminé et d'une mine boudeuse, je tournai les talons à cet évènement. Après tout, si les gens sont suicidaires, on ne peut rien y faire ! Et puis cette Furawa avait eu ce quelle voulait, qu'elle finisse sous une semelle ou non ! Kant pouvait bien crever et Léo n'avait qu'à pas devenir pirate après les évènements de Shimotsuki ! Crotte à la fin !

        Alors que je m'apprêtais à quitter le temple, un homme s'interposa face à moi. A bien le regarder, il me disait vaguement quelque chose ...

        Et on fait tourner les toges - tous groupes Yhol

        - Vous ne quitterez pas les lieux ! La maitresse à été claire à ce sujet !

        Ah ! Voila que ça me revenait. C'était l'esclave de la cheffe des néo-satanistes qui la suivait partout. Et maintenant, il se montrait menaçant envers moi et brandissait son fléau prêt à se battre.

        - Qu'est ce que tu fiches encore ici toi ?! Ta maitresse est morte, maintenant tu es libre. Vas-t-en et profites de ta vie mon brave garçon. Et puis arrêtes de trainer avec des gens bizarres sérieux ...
        - ... Moucheron ... Est ... Libre ?

        L'homme rachitique ne semblait pas bien comprendre le concept de liberté, ce qui me fit soupirer.

        - Oui, oui mon grand. Tu es libre maintenant. Allez, oust ! Répétais-je en faisant signe de la main de dégager.
        - Moucheron est libre ?!
        - C'est ça, faut croire que ça commence a percuter la haut...
        - Moucheron est libre ! Moucheron est libre !!! Moucheron est LIIIBREEE !!!

        Et il continua de brailler ça à tue tête en sautillant partout.

        Bon, en tout cas, il ne semblait plus être une menace désormais. Je repris donc ma route vers la sortie en grommelant. C'est vrai quoi, c'était fou le nombre de gens "toc toc" au mètre carré qu'il y avait ici !

        C'était sans compter un énième coup du destin qui m'agaçait de plus en plus. Alors que je me dirigeais tranquillement loin d'ici, une espèce de grosse goutte de magma s'explosa juste à côté de moi, à deux doigts de me faire frire vivant.
        Énervé, je me rapprochais de celle-ci pour l'examiner.

        - Je rêve ou .... C'est de la morve ?!

        Beuuuurk ! Le respect était mort ! Il n'y avait aucun doute, c'était ce fichu démon de soixante mètres de haut qui venait de m'éternuer dessus !
        Et comme cette goutte de morve en feu, c'était celle de trop dans mon vase que j'intitulais "patience" !

        Aggripant fermement ma faux, fixant mon chapeau de l'autre main, je fis une énième fois demi-tour dans ma marche et m'approcha dangereusement de ce fameux Musspell Marchemorve de mes deux.

        D'un geste net et précis, je fauchai le vent pour qu'une lame d'air s'explose sur son crâne. La première, c'était pour attirer son attention.

        - EH OH MOOOOOOSIEUR MUSPELL !!! J'AI DEUX MOTS A VOUS DIRE !

        Je réiterai mon geste, en balançant une seconde sous le coup de l'énervement. La deuxième, c'était pour la punition.

        - VOTRE MERE NE VOUS A JAMAIS APPRIS À NE PAS ETERNUER SUR LES GENS ?! VOUS AVEZ ÉTÉ EDUQUÉ CHEZ LES COCHONS PEUT-ÊTRE ?!!!

        Puis, si bien parti dans ma lancée, j'en envoyai une nouvelle sur son visage. La troisième, c'était pour l'éducation.

        - CE N'EST PAS PARCE QUE MOOOOOOSIEUR FAIS SOIXANTE MÈTRES DE HAUT QU'IL DOIT SE CROIRE TOUT PERMIS ! JE VAIS VOUS APPRENDRE LES BONNES MANIÈRES MOI !!!

        Dégâts ou non, j'étais remonté à bloc. Et une chose était sûre, je venais d'attirer toute son attention.

        Technique utilisée:
        • https://www.onepiece-requiem.net/t25582-scarecrow-grimmjack
        • https://www.onepiece-requiem.net/t25574-grimmjack-le-chasseur-solitaire
        Le géant était clairement aussi coriace que ce que son apparence laissait supposer, par contre il était étonnamment ouvert à la discussion et au raisonnement pour un démon venu d'ailleurs pour ravager le monde. C'en était à se demander s'il ne ferait pas une bonne recrue pour la révolution... Ou s'il ne fallait pas se poser la question de la vérité derrière tout ça. Un démon vraiment ? Est ce que tout ça ne serait pas plutôt une manœuvre des long bras ou du Gouvernement Mondial avec un géant cornu déguisé en démon ? Hein ? Comme dirait l'autre, s'il n'y a aucune preuve, c'est déjà une preuve !

        Et si ce n'est pas un démon, ou un démon visiblement très humain, alors il y a beaucoup de chose qui doivent lui êtres applicable. Comme la sensibilité aux allergies ?

        - Hélia ! Je suis sur que tu as une plante taillé pour lui faire du mal !
        - Oui ! Mais il est beaucoup trop loin !
        - Oui ! Mais j'ai un canon !

        Ma main pivote comme si elle se cassait avant de glisser le long de mon bras qui s'élargit pour former un canon émettant des lueurs bleutés. Un canon parfaitement apte a tirer droit sur le monstre n'importe laquelle des graines de la demoiselle. Maintenant, il faut juste espérer qu'elle ait dans sa besace la plante adaptée a la situation.

        Et de ça, je n'ai vraiment aucun doute.


        Et on fait tourner les toges - tous groupes Image
        • https://www.onepiece-requiem.net/t26450-fiche-de-paul#274229
        • https://www.onepiece-requiem.net/t26424-paul
        Helia et Paul se tiennent devant le démon géant, une créature imposante faite de lave en fusion. Leur regard se croise, et après une brève observation, ils réalisent que le démon semble réagir de manière étrange à quelque chose d’inattendu, il montre des signes de sensibilité ou d'allergie au pollen, réaction qui surprend grandement la verte… Elle est surtout étonnée que le pollen se soit rendu jusqu’à lui vu la chaleur que son corps dégager. Fait de lave et recouvert de pierre, on aurait dit un monstre plutôt qu’une créature sensible et doué d’intelligence… En même temps, qui était-elle pour juger ?

        Paul, pensant rapidement, décide de transformer son bras en un canon et se tourne vers Helia, la spécialiste en botanique du duo. Il lui demande, l’air confiant si, elle n’aurait pas une plante qui pourrait être utile dans cette situation. Helia réfléchit rapidement et tend finalement la main vers l’une de sa poche pour sortir un green pop, le modèle Dahlia Poisonus, une alternative scientifique de sa création aux propriétés particulières.

        ‘’Tiens, prends ceci, ça devrait aider…’’ Dit-elle en la donnant à Paul.

        Ce dernier attrape la boule verte des mains d'Helia et l'insère dans son canon-main. La verte observe avec fascination les calibrations de Paul tandis qu’il vise soigneusement le démon et tire. La boule verte atteint le visage du démon, déclenchant une explosion végétale et faisant pousser une graminée sur son nez. La plante aux larges pétales rose foncé libère un large nuage rosé de pollen empoisonné, pénétrant les narines, les yeux et se déposant sur sa peau de pierre. Une odeur immonde remplit immédiatement l'air au niveau du visage, pénétrant les narines du démon géant. Celui-ci semble réagit violemment, montrant des signes d'inconfort.

        ‘’Oh, un beau tire Paul, rappèle-moi de jamais te mettre en colère, entre le tire parfait et le lance-flammes, j’ai maintenant peur de ton arsenal…’’ Marmonne la chasseuse verte.


        “Is the land a source of belongings, or a source of belonging ?”

        “The underlying melody via every rock, plant, animal, sky and star, inside the water, from the dirt, through the light: only love lasts.”
        • https://www.onepiece-requiem.net/t26483-heliamphora
        • https://www.onepiece-requiem.net/t26473-heliamphora-une-petite-pousse-ma-souffler-que-le-monde-vegetal-avait-besoin-de-mon-aide-fiche-terminee
        Le soleil venait de se coucher, encore une belle journée pour Roger ! Il faut dire que c’était rarement une mauvaise journée pour Roger : tant qu’il y avait du poisson au menu et et une eau délicieusement froide et salée dans laquelle se baigner, Roger était content !
        C’est donc après avoir bien rempli son ventre de poissons arctiques que Roger remonta sur la banquise car mieux valait quand même retrouver sa famille et son clan pour passer la nuit. Il avait beau aimer le froid Roger, c’était quand même bien de se blottir les uns contre les autres pour passer la nuit dans la chaleur ! Et en plus, il avait cette désagréable sensation de démangeaison dans son dos depuis maintenant plusieurs heures, dans un endroit qu’il ne pouvait pas atteindre… Christine allait pouvoir lui en débarrasser, tant mieux !
        C’est alors qu’il était à mi-chemin que Roger découvrit une bien étrange plante qui dépassait du sol ! Lui qui pensait connaître chaque centimètre carré de la banquise et de la tundra, voilà encore une belle surprise ! Après une brève inspection, cette jeune pousse apparaissait rigide et très rugueuse… Bien étrange devait être la fleur qu’elle donnerait…C’est alors qu’il essayait dans humer le parfum (fort désagréable d’ailleurs) que Roger sentit sa démangeaison se rappeler à lui ! Profitant de l’étrange plante et de l’énorme bulbe râpeux en son sommet, il colla son dos à cet étrange végétal et imprégna à son corps un mouvement de haut en bas, poussant au passage un petit cri de béatitude en sentant la sensation de démangeaison s’évaporer.


        Du côté de la plante par contre, le noir, l’obscurité la plus totale… Était-ce cela la mort ? Un coma ? Peut-être autre chose ? Non, c’était sans doute autre chose puisque les sensations se faisaient sentir de plus en plus… Bien qu’engourdi et endolori, le corps de Olek semblait commençait à se réveiller. Autours de lui, toujours le noir et une désagrable sensation d’être restreint dans ses mouvement, comme attaché.
        Une nouvelle sensation apparu alors au niveau de son mollet, comme si une texture poisseuse semblait s’y frotter… Ce serait soit en usant de sa force exceptionnelle, soit en utilisant ses pouvoirs de jeteur de feu qu’Olek pourrait finalement être libre et comprendre ce qui se passait : Il était arrivé tête la première et à une telle vitesse vers le sol qu’il avait été assommé sur l’impact pour se réveiller complètement encastré dedans. Pas dans un cratère… Encastré. Le sol en question était fait de glace (pas vraiment le climat de Hungeria) et quand à la sensation poisseuse sur sa jambe qui l’avait réveillée, Olek put voir une Otarie totalement terrorisée s’éloigner de lui aussi vite que son corps maladroit le lui autorisait tout en poussant des cris caractéristiques de cette espèce. Dans sa langue en vérité, Roger était partagé entre la terreur du survivant et l’euphorie du découvreur, criant à qui voulait l’entendre que les hommes, c’est en fait des plantes qui poussent dans la glace !




        Et on fait tourner les toges - tous groupes Surtr_10

        De son côté, le démon commençait visiblement par être agacé par la ténacité des frêles humains face à lui… Et tandis que Grimmjack remettait en cause son éducation, il finit par voir rouge. Abattant sa lame de toute sa puissance sur l'épouvantail, il hurla.

        TU PARLES PAS DE MAMAN COMME CA ! SI ELLE ÉTAIT LA, TU FERAIS MOINS LE MALIN !!!!!!!

        Une qui faisait moins la maligne d’ailleurs, c’était la pauvre Lola pour laquelle la douleur était moins intense qu’auparavant, mais qui avait encore un long chemin de guérison devant elle…
        Quand à Kurogane elle, ses plans de négociation avec le démon avaient depuis longtemps volé en éclats ! Non pas que ce soit de sa faute, au contraire, mais maintenant Muspell avait l’air d’être bien plus dans l’action que le dialogue… Encore que… Peut-être aurait-elle une chance encore de commander l'engeance des enfers quand cette dernière se prit une volée de fleurs et de graines en plein visage.
        Plus encore que les coups qu’il avait reçus jusqu’à maintenant, cette dernière salve de la part de Heliamphora et de Paul fit hurler le démon à un point tel que coulèrent de ses yeux des larmes de lave.

        HE C’EST PAS DU JEU !!! CA PIQUE !!!!! C’EST QUOI CETTE TECHNIQUE DE CRS* LA?!!

        Aveuglé, Muspell frappait dans le vide tandis que ses yeux rougis par les allergies déversaient des torrents de larmes. Dans ses moulinets, il percuta une cage en métal (maintenant vide) qui s’envola à l’autre bout du temple, droit sur quelqu’un qui ne soupçonnait pas son arrivée…

        Et on fait tourner les toges - tous groupes Yhol

        - Moucheron est libre ! Moucheron est libreee !!!
        Goutant pour la première fois de sa vie à quelques volutes d’air en tant qu’homme libre, le moucheron avançait vers la sortie les bras en l’air, courant dans tous les sens comme un chien excité.
        - Regardez-moi ! Je suis li…
        KLONG

        Un peu comme une sentence tombée du ciel, la cage de métal s’écrasa contre le moucheron. Sa petite taille lui permit de justesse de ne pas se retrouver écrasé, mais à la place, il était maintenant de nouveau prisonnier de la cage en métal dont il agrippa les barreaux d’un air triste.
        - Oh nooooon… Pas encore…




        CRS : cohorte ravageuse de satan
          Un mal de crâne intense, une sensation visqueuse qui le caressait et un froid à lui faire disparaître sa troisième jambe : Olek avait connu des jours meilleurs... et des pires, se rappela t-il. Au lieu d'enrager et de tout brûler comme à son habitude, il relativisa ; la sensation n'était pas si désagréable au fond. Le brigand peu scrupuleux passait la plupart de ses nuits en compagnie bien pire que celle d'un pervers et d'une otarie.

          Cette petite pause forcée lui permit de vivre quelques instants la vie d'un opprimé et de réfléchir à une manière de vaincre ce double maléfique dopé aux hormones, nommé Muspell. Renversé ainsi, la tête en bas et les jambes en l'air, le sang affluait en abondance dans le cerveau de la supernova trop souvent négligé au profit de ses biceps.

          Une idée lui vint quelques longues minutes après son réveil, une idée si bonne que son escargot recroquevillé s'en réveilla d'excitation. Le célèbre proverbe "tout vient à point à qui sait attendre" avait un double sens connu seulement du Logia du Feu, pour qui la vengeance n'était pas un plat qui se mangeait froid, mais bien "à point". Une dizaine de kilomètres et quelques collines le séparaient du temple en flammes où le maudit démon lui volait la vedette. Une petite marche de santé durant laquelle Olek prépara son attaque.

          Laissant derrière lui une toundra fondue de moitié et des dizaines de cadavres carbonisés, le pirate entama son périple vers la victoire. Dans une main, reposait la cuisse juteuse et cuite à point de l'otarie (jeu de mots voulu), dans l'autre, tendue vers le ciel, une boule de flammes grossissait de seconde en seconde. Le pirate pyromane emmagasinait toute son énergie dans une attaque à rebours dévastatrice. Dans quelques minutes, la sphère serait si imposante qu'elle serait visible des quatre coins de l'île.

          Sur place, la seule chose que les fourmis survivantes avaient à faire était de survivre et d'occuper le géant suffisamment longtemps pour qu'il reçoive ce retour de flammes en pleine gueule !
          Technique:
          • https://www.onepiece-requiem.net/t13347-olek-le-pirate
          • https://www.onepiece-requiem.net/t13281-un-soir-tard-dans-un-bar-sans-accoudoir-a-boire-devant-une-histoire-pas-noire

             

          Pied au ciel
          Et on fait tourner les toges - tous groupes 51pg


          Retour






          Je ne sais pas qui est ce type qui vient de me porter. Il semble pas me connaître et me repose au sol lorsqu’il sent mes os se réparé tout seul. Ce monstre a une force titanesque, mais pas aussi puissante que Teach, il n’est pas plus démoniaque que l’ancien empereur. Le type qui me pose à l’abri me donne une étrange plante à bouffé, d’après lui c’est pour me guérir histoire de m’enfuir, je crois qu’il ne comprends pas que je n’ai jamais eu l’intention de fuir. Aujourd’hui plus que n’importe quel jour, j’ai l’opportunité de montré qui je suis à un paquet de monde. Un autre Supernova, un gars de la marine et plein d’autres personnes de milieu que je connais peu. Il n’est pas question que je me laisse faire par un sois disant démon qui n’aurait même pas pu faire broncher Teach. Je sens que la plante me redonne un peu de d’énergie, mes os sont en bonne état de nouveau. Le gars est repartie après m’avoir dis de m’enfuir.

          je me relève et regarde au loin le démon qui avait un peu bouger pour continuer ses attaques. Je sens une odeur de flamme commencer à prendre de plus en plus de place dans mes narines. Je sais très bien de quoi il s’agit, juste avant moi, Olek avait était lui aussi expédié par le monstre. Il ne doit pas être content, il prépare quelque chose. Il est hors de question que je repasse au second plan derrière lui, j’ai une nouvelle technique que je veux essayer depuis un moment. Vu la force de ce monstre, je vais devoir tout donner. Olek ne sera pas le seul à mettre au tapis cette chose, il en est hors de question.

          Le cors de la lapine commence à changer, ses cheveux deviennent blanc, ses yeux rouges de sang, son corps s’allonge et la lapine se transforme alors en Sulong. Son aura électrique apparaît autour d’elle alors qu’elle fixe son objectif. Ses os de pattes sortent se planter dans le sol pour la ensuite pousser en un éclair et propulser la lapine haut dans le ciel, plus haut que le démon, aussi haut qu’elle le peut. Une fois dans le ciel, elle peut voir au loin une énorme boule de feu grandir, elle sait que Olek va bientôt agir lui aussi. La lapine, encore en ascension, lève son pied droit à hauteur de sa tête. L’électricité qui entourait tout son corps semble maintenant converger vers cette unique point. Son pied devient alors remplie complètement d’électro, il rayonne dans le ciel tel un mini soleil. Mais ce n’est pas assez pense Lola. Son pied s’entoure d’os ce qui fait gentiment ralentir le saut de la lapine jusqu’au point d’arrêt alors qu’elle concentre son haki pour rajouter une nouvelle couche. Les os entourant son pied électrique sont alors remplie de haki du renforcement. Des os noirs, entouré par une puissance électrique grandissant grâce à la existence supplémentaire offert par des os renforcé.

          La boule lumineuse dans le ciel grandi, ralentie et finit par se stopper à l’apogée du saut de la supernova. Quelque seconde en apesanteur avant le début de la redescente. La lapine envoi toute son énergie dans son pied. Préparant son attaque pour un choque des titans. Pense-elle aux autres personnes en bas qui peuvent peut être voir une boule de feu au loin ainsi qu’une boule électrique en l’air ? Non, pas la moins du monde. Se seul objectif, redescendre, prendre le plus de vitesse pour ensuite venir atomiser la tête du géant avec son pied gorger de son électro, de son haki et de sa puissance. Tout ce qu’elle veut à ce moment, c’est ne pas finir derrière Olek.







          Capacités utilisées :
          Sens de Lapine:
          Black...:
          Hone Hone Jump:
          Electrical...:
          Sulong:
          Stamped:
          • https://www.onepiece-requiem.net/t22909-ft-lola-coelho#244342
          • https://www.onepiece-requiem.net/t22907-presentation-lola-coelho-termine
          Kuro avait pourtant réussi à nouer un semblant de dialogue avec la créature. Il y avait donc un moyen de la raisonner! C'était plus qu'évident de le charisme naturel de la mini-pirate avait encore fait effet! Comme quoi, on a beau avoir moult dorikis, rien ne vaut un discours bien construit.

          Et puis, ce fut le drame. Des attaques aussi violentes qu'injustifiées tombèrent en pluie sur le malheureux Muspell. Le sang de la plus charmante des pistolera ne fit alors qu'un tour : elle savait ce qu'elle devait faire. Slalomant entre la morve et les larmes en fusion, la plus charmante des femmes à n'avoir jamais tenu un revolver courrait se mettre à l'abri, quand soudain, elle vit l'attaque combinée d'Olek et Lola. Ce fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase. N'écoutant que son courage, elle fila s'interposer!

          Une fois sûre d'être sur le chemin, elle hurla.

          "Arrêtez de le taper, bandes de brutes!" S'empourpra la pistolera. "Le pauvre Mousse-pèle c'est juste un migrant dimensionnel! Le malheureux démon, il vient à peine d'arriver et au lieu de l'accueillir chaleureusement, on lui tape dessus!" Elle frappa alors le sol de son talon, pour marquer son mécontentement. "Ce n'est pas comme ça qu'on accueille des gens dans la dimension à Kuro! Non! Dans la dimension à Kuro, on accueille les gens avec des chansons, des chips et du Ouïski! Et on fait la fête jusqu'à pas d'heure!" Elle reprit son souffle. "En fait, vous ne voulez pas partager votre monde avec quelqu'un qui vient d'ailleurs! En fait, vous le tapez parce que vous avez peur de lui juste parce qu'il est un peu différent! En fait, vous êtes justes racistes!"

          Elle se tourne alors vers le démon.

          "Mousse-pèle, Kuro est ptêt toute petite! Mais Kuro à un grand cœur! Si tu veux biren devenir un poto à Kuro, Kuro te protègera des vilains-pas-beaux!"

          • https://www.onepiece-requiem.net/t15540-les-kuronneries
          • https://www.onepiece-requiem.net/t9849-kuro-confusion-savon
          Et on fait tourner les toges - tous groupes Surtr_10


          Les dernières secondes furent étonnamment tranquilles pour le démon qui put souffler un peu, à moitié protégé par Kurogane pendant que la Lapine se préparait à lui foncer dessus. Il sourit en voyant les efforts de diplomatie de la mortelle mais soupira.


          Vous parlez dans le vide ! Clairement ces gens souhaitent se battre avec moi ! Même si je ne comprends toujours pas la raison ! Fichez le camp avant que ça dégénère!!

          Muspell fixa la lapine, mettant son épée en position de défense pour quand elle allait arriver et s'adressa à elle.

          Est-ce que c'est trop tard pour vous demander pardon pour tout à l'heure ?


          Tandis que ses yeux étaient tournés vers le ciel, il furent un tout petit peu plus tard attirés par l'étrange lueur générée par Olek à l'horizon...


          Oh merde…


          Se tournant alors vers les mortels, il commença a faire des gestes de la main en plantant son épée dans le sol.


          Stop stop ! On arrête tout, faut pas rester là, faut foutre le camp, tout de suite, barrez vous, tous !


          Le démon avait dit cela en faisant des gestes de la main, comme un parent disant à ses enfants d'aller chahuter ailleurs. Ne prêtant plus aucune attention au combat, Muspell s’était mis dos à ses assaillants, se préparant visiblement à recevoir de plein fouet la dévastatrice attaque de Olek. Quand à la lapine, il lui hurla dessus :

          Il y a un truc immense qui arrive ! Ça va tout ravager ! Arrêtez deux minutes et courrez vers les collines ! COURREZ POUR VOS VIES !!

          Le géant était clairement a son désavantage, dos tourné à ses assaillants, l'opportunité de l'attaquer était magnifique ! Mais était-ce la chose a faire alors qu'une boule de feu géante fonçait droit sur l'île ? Ce serait a Alex, Kant et Léod'en décider puisqu'ils étaient les plus proches du démon à ce stade.
                L’évolution de la situation n’était guère rassurante. Malgré une succession d’attaques puissantes, le Démon Muspell ne montrait que très peu de signes de faiblesse, pire encore, cette aberration de la nature semblait même trouver un certain plaisir dans cette confrontation. Qui aurait pu imaginer qu'un démon de cette envergure puisse adopter un tel comportement ?

            Cependant, sur l’instant, Kant était davantage préoccupé par le pirate Olek. Ce taré va faire cramer toute l’île ! Mais quelle enfluuuure ! De plus, quelles étaient les chances que cette gigantesque boule de feu soit à même de terrasser un géant dégageant ses propres flammes ? L’espoir était mince, certes… mais pas nul. Sans perdre un instant, le révolutionnaire plongea la main dans son sac et en sortit un objet rond et métallique de la taille d’un melon.

            « Hé, le maniaque ! cria Kant à l’adresse d’Alex Raines. Attrape ça ! »

            Sans manquer de précautions, il lui lança sa mystérieuse sphère, veillant à ce qu’il la réceptionne soigneusement.
             
            « Fais gaffe ! C’t’une grenade… Si tu veux te rendre un-tout-petit-peu utile, virevolte, bondit, propulse-toi jusqu’en haut, et jette-lui ça sur le pif ! Ça devrait l’immobiliser quelques secondes… »

            En effet, Kant venait de confier à Alex une grenade de sa conception, qui contenait une poudre jaunâtre paralysante. La quantité de poudre qu’elle renfermait était telle qu’en explosant, la munition était à même de paralyser plusieurs dizaines d’hommes. Le révolutionnaire espérait qu'elle pourrait, au moins, engourdir Muspell, le temps que la gigantesque boule enflammée d’Olek ne l’atteigne.

                Sans même attendre une réponse de la part du Commodore, Kant s’éclipsa en se faufilant entre les jambes du Démon. Bon, maintenant… passons en mode ‘survie’ ! Il fallait agir vite. De la même manière que dans le temple, Kant se métamorphosa en une imposante foreuse et s’enfonça dans le sol à toute vitesse. Pénétrant la terre meuble comme du beurre, il s’enfouit rapidement à plusieurs mètres de profondeur, laissant à la surface un cratère d’un mètre de diamètre. Puis, après quelques secondes, on le vit réapparaître sous sa forme humaine, suspendu au bord du trou qu’il venait de creuser.

            « OYYYYYYY ! hurla Kant à l’adresse de tous les combattants qui n’étaient point suicidaires. Que ceux qui n’veulent pas finir carbonisés par ce TARÉ D’OLEK me suivent ! … SURTOUT TOI, L’ÉCHALOTE ! »

            À ces mots, il se laissa retomber jusqu’au fond du trou. Ce démon et ces pirates sanguinaires n’avaient qu’à s’entretuer en brûlant tout autour d’eux, Kant, lui, était déterminé à leur survivre.

            Techniques utilisées:


            Et on fait tourner les toges - tous groupes 9zw7
                         Révo ● Goulot ● Dodo
            #316D4F
            • https://www.onepiece-requiem.net/t25513-fiche-technique-de-kant
            • https://www.onepiece-requiem.net/t25484-presentation-de-kant
            Je ne suis pas tout à fait sûr d’apprécier le ton de l’homme-ragondin… Et surtout le fait qu’il s’agit de la troisième fois qu’il me donne des directives comme s’il était mon supérieur hiérarchique. Bon, il faut reconnaître qu’il a des idées, mais… Le “maniaque” ? “Si tu veux te rendre un tout petit peu utile” ? Alors qu’il utilise ce qui est de toute évidence un pouvoir démoniaque pour creuser un trou et s’y cacher, je regarde la grenade qu’il vient de me donner, et une pensée fugace traverse mon esprit. Et si je la lâchais dans son trou ? Voilà qui lui ferait les bottes… Mais je me contiens. Un officier qui aspire à rejoindre l'État Major de la Marine se doit de savoir mettre de côté ce genre de sautes d’humeurs pour le grand bien. C’est d’ailleurs sans doute quelque chose dont j’aurais dû me rappeler avant de décider de laisser l’invocation de ce démon se produire.

            Je tourne la tête à gauche. Lola Coelho est métamorphosée, bien plus menaçante, et crépitante d’électricité noire. Je tourne la tête à droite. Olek est en train de canaliser ses pouvoirs incendiaires en une boule de feu colossale. Vaincre le feu par le feu, hein ? Pas dit que ce soit efficace… Ce qui est sûr, en revanche, ce sont les dégâts collatéraux que causeront deux attaques aussi dévastatrices… Je souffle à voix haute. Reprends-toi, Raines. Si tu laisses l’orgueil avoir un impact sur toi, tu finiras comme ces deux supernovas, à vouloir affronter un colosse démoniaque de cinquante mètres de haut juste pour voir qui a la plus grosse. Je vogue sur les mers d’île en île, mais la constante absolue est que les pirates ne changent pas…

            Et les marines non plus.

            Je décide donc de faire confiance à l’homme-castor, et saisissant fermement la grenade dans ma main, m’élance dans les airs grâce à mon Geppou. Rapidement, j’arrive à la hauteur du visage du démon… Dont l’attention semble focalisée sur d’autres personnes au sol. Il est sans doute en train de leur proférer des injures sataniques où il s’apprête à les dévorer !

            Vous ne mangerez personne aujourd’hui ! L’anthropophagie est un acte de torture et de barbarie condamné par l’article 222 du code pénal ! Je m’époumone dans sa direction, profitant de son inattention pour me rapprocher au plus près de lui et lui jeter la bombe de poudre paralysante au visage.

            Et maintenant ?

            Vaincre un démon serait un haut-fait prestigieux pour ma carrière, certes… Mais les démons, on n’en croise pas tous les jours. Alors que les supernovas… Je serai sans doute amené à me frotter à ces deux énergumènes un jour dans ma carrière. Alors je n’ai peut-être pas grand chose à prouver à Muspell Marchebraise… Mais contre eux, c’est une tout autre histoire ! Et puis, quel soldat serais-je si j’allais me terrer au fond d’un trou en laissant deux pirates combattre un diable venu d’un autre plan à ma place ?

            Hors de question.

            Alors, sans même savoir si la poudre fait effet, je me rapproche de lui. Après tout, il semble humanoïde, donc il n’y a pas de raison que son anatomie diffère à ce point de la nôtre… Étant donné qu’il a une vision binoculaire, son nez lui sert de point de repère spatial… Ce qui veut dire que son cerveau doit filtrer cette partie du corps en permanence doublement affichée dans notre champ de vision… Lui donnant un angle mort. Grâce à une combinaison de Soru et de Geppou, je me positionne pile devant ce point focal, à un endroit d’où il ne peut me voir arriver au vu de sa taille imposante. Je raidis tous les doigts de ma main droite grâce au Rokushiki, et les infuse de mon Haki de l'Armement. Moi aussi, je vais participer à l’effort collectif, et tant pis si je suis au milieu de tout ce chaos ! Au pire, j’ai le Tekkai ! Et je frappe, avec la puissance simultanée de cinq Shigans, pile entre ses deux yeux.

            Shugan !


            Techniques utilisées :
            • https://www.onepiece-requiem.net/t24208-fiche-technique-d-alex-r
            • https://www.onepiece-requiem.net/t24201-alex-raines-termine#254163
            Nos attaques ont eu l'effet escompté, mais pour un bref instant. Tout s'est déroulé si vite devant mes yeux qu'en un instant, il a fallu décider de ma survie ou de la mort certaine qui m'attendait à cause d'une attaque combinée de la minks lapine et d'Olek. Mon sang n'a fait qu'un tour alors que même le démon sentant sa fin arriver hurlait à tous de se mettre à l'abri. En effet, la boule de feu qui chargeait dans le ciel n'avait rien d'une blague. Elle allait raser l'île !

            Je sentais que ma force de su-long commençait à s'épuiser. Dans quelques minutes, mon corps allait pâtir de la transformation et de l'extension de cette technique ! Alors que je suivais les indications de l'homme tanuki qui incitait tout le monde à se réfugier sous terre grâce à son pouvoir, je vis l'homme du gouvernement continuer de faire face à la créature et de lui assener des attaques l'empêchant de se mouvoir, mais la boule de feu électrique approchait ! Il n'allait pas en ressortir indemne. Mon poil se hérissait alors que je commençais à changer de direction.

            Accélérant et grimpant sur le colosse, utilisant ma force féline et faisant fi des brûlures, j'allais aussi vite que je le pouvais, me rapprochant d'une fin certaine mais aussi de ma cible. Mais je ne pouvais pas rester là alors que ce gars se sacrifiait pour rien !

            "Allez, Léo, encore un effort !"

            Je bondissais alors que l'homme avait la main implantée dans le crâne de Muspell, levant ma patte pour m'accrocher à l'homme avec toute la force dont j'étais capable. Je tirais l'homme hors de là en un mouvement qui pouvait ressembler à un German Suplex. L'ayant dans les pattes, j'essayais de repérer le bunker du tanuki et grâce à une habile torsion du corps, je dirigeais notre chute vers le trou.

            "ACCROCHE-TOI, GAOOOO !"

            Je me détachais un peu de l'étreinte et de ma patte maintenant bien plus grande, je prenais le marine et le lançais dans le trou à pleine vitesse. Pourquoi j'avais fait ça ? Simple, dans cette nouvelle forme, j'étais beaucoup trop grand pour passer avec lui, j'espérais juste le tirer d'affaire. Le sol se rapprochait et j'attendais l'impact. Au vu de mon agilité et de ma force, je me réceptionnais dans un nuage de poussière. Cependant, j'avais tenu le su-long trop longtemps et les rayons de la lune n'arrangeaient rien concernant le contrôle de la technique. Je me sentais partir alors que la bête féroce en moi commençait à rugir et se lançait à l'assaut des personnes les plus proches, faisant fi de l'énorme boule de feu qui approchait.

            Merde, j'y étais presque pourtant.
            • https://www.onepiece-requiem.net/t25634-ft-de-raiju-leo
            • https://www.onepiece-requiem.net/t25606-leo-nin-les-griffes-de-la-liberte-termine
              Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
              Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum