AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -60%
Red Dead Redemption 2 – PS4 ou Xbox One
Voir le deal
15.99 €

La récompense du bidet

Aller à la page : Précédent  1, 2
Robina Erwolf
Robina Erwolf
Administrateur

♦ Localisation : Archipel Vert
♦ Équipage : Les Glaciers

Feuille de personnage
Dorikis: 3960
Popularité: +220
Intégrité: 170

Mar 14 Aoû 2018 - 21:06

Rappel du premier message :

Jarrosé:
 


Dernière édition par Robina Erwolf le Ven 27 Aoû 2021 - 18:45, édité 22 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t21186-termine-robina-erwolfhttps://www.onepiece-requiem.net/t21190-un-robinet-qui-coule
Judas
Judas
Joueur de PNJ

♦ Localisation : Mangrove / Nouveau Monde.

Feuille de personnage
Dorikis: 5516
Popularité: -379
Intégrité: -149

Mar 16 Mar 2021 - 22:23

Hello toi, j'viens pour ton rp en date du 5/03 ! Alors attention, c'est partis pour ton commentaire :

Alors pour commencer, bravo d'avoir trouvé le courage de finir ce rp, c'est louable de ne pas avoir simplement abandonner l'idée. Après j'vois bien que ce rp te tenait à cœur, et que tu t'étais impliqué dedans. Mais bon, fallait du courage pour tout finir seul, bravo. Je dois te dire que ton personnage, bien que simple dans ses mécanismes, est très bien conçu. Il est cohérent. Ca fait plaisir de voir un personnage "bon" et "louable" dans notre univers, ça fait du bien.

Mention spéciale à sa malchance, qui se faufile dans le texte en catimini et nous surprends. En tout les cas l'association Peeter-Robina fonctionne bien. Chacun son style, son ton, ses détails à lui. Et vous vous complétez pas mal.

Niveau syntaxe, grammaire, ortho et tout le tintouin, on est plutôt bon, ça se lit tout seul. On s'ennuie pas tant sur la forme que le fond. Malgré quelques lourdeurs par des répétitions, et quelques erreurs d'inattention, le reste c'est très bien.

On sent la difficulté que Robina éprouve, on se met à la place du perso, tu crée un jolie lien entre le lecteur et l'histoire. Pareil, j'ai bien apprécié que tu casses la narration à la fin en parlant en tant que narrateur, et plus sur un point de vue plutôt interne. Bon, justement, parlons en de ce point de vue, parfois c'est un peu difficile de tout suivre, tu fais des petites erreurs qui mériterait d'être corrigé. Comme parler de "Police" dont l'équivalent serait la Marine ici. Certaines îles se payent le luxe d'une milice, mais on est loin de ce que tu nous explique je trouve. Fin, c'est pas si choquant ni dérangeant, sa fait un peut tiquer.

Bref, c'est globalement un bon rp, dont quelque détails sont à revoir au niveau de la forme surtout (répétitions, petites erreurs de syntaxe). Sinon le scénario est respecté, les PNJS aussi, bref, tout est cohérent compte tenu des circonstances (départ de ton partenaire).

Pour les récompenses :

- Protection d'un tiers : + 2 PP/PI
- Aider à la capture d'un criminel : + 5PP/PI
- Combattre du côté de la justice : + 10 PP/PI
-Duel: PP < 400 ; < vos dorikis -¼ : +10 PP/PI
- Vol, don ou capture d'une prime allant jusqu'à 50.000.000B : +5 PP/PI

Et 5 millions de Berries + le titre de chasseur confirmé, comme prévu.

Niveau caillasse, ça nous donnera + 280 D vu que tu as le malus des blues suite à ton niveau de dorikis.

Ce qui fait un total de 2800 Dorikis
+ 78 PP
+ 58 PI
à mettre.

Ma boite à mp et mon discord restent là si tu veux plus de précisions ! Bye.


_________________
La récompense du bidet - Page 2 Pllb
Robina Erwolf
Robina Erwolf
Administrateur

♦ Localisation : Archipel Vert
♦ Équipage : Les Glaciers

Feuille de personnage
Dorikis: 3960
Popularité: +220
Intégrité: 170

Dim 2 Mai 2021 - 23:37

Kaito was here La récompense du bidet - Page 2 1433839424:
 

_________________
La récompense du bidet - Page 2 Hannem10
https://www.onepiece-requiem.net/t21186-termine-robina-erwolfhttps://www.onepiece-requiem.net/t21190-un-robinet-qui-coule
Robina Erwolf
Robina Erwolf
Administrateur

♦ Localisation : Archipel Vert
♦ Équipage : Les Glaciers

Feuille de personnage
Dorikis: 3960
Popularité: +220
Intégrité: 170

Jeu 10 Juin 2021 - 0:39

Kaito was here La récompense du bidet - Page 2 1433839424:
 

_________________
La récompense du bidet - Page 2 Hannem10
https://www.onepiece-requiem.net/t21186-termine-robina-erwolfhttps://www.onepiece-requiem.net/t21190-un-robinet-qui-coule
Kaito Yamamoto
Kaito Yamamoto
Donneur de Récompense

♦ Localisation : Sur North Blue
♦ Équipage : Les Intrépides Libres

Feuille de personnage
Dorikis: 2205
Popularité: -139
Intégrité: -60

Jeu 24 Juin 2021 - 19:23

Oy oy o/
Me voilà pour la première partie de cette grande quête La récompense du bidet - Page 2 1433839424

POINT FORME:
Globalement, ça se lit bien ! C'est assez fluide et le récit ne nous perd pas dans sa continuité, c'est même très clair ! Les fautes d’orthographes sont rares, de grammaire plus encore, on regrettera cependant pas mal d'oublis de mots qui font facilement tiquer et surtout des tournures pas toujours très pertinentes et compréhensibles. Une petite relecture à ce sujet n'aurait clairement pas été un luxe pour régler ce souci ~

Mais surtout, SURTOUT ! Il y a. Beaucoup. Beaucoup. De points. Trop même, à mon sens. Servant normalement à couper une phrase en plusieurs actions/pensée distincts, on a l'impression que tu prends cette idée de façon littéral et que du coup, chaque action ou chaque pensée a sa propre phrase. Alors, ce n'est pas le cas sur l'entièreté du RP, mais ça amène plusieurs fois à des enchaînements de phrases qui n'ont aucun lien entre elles et qui cassent pas mal le rythme du récit – à la lecture, c'est pas gênant au global, enfin pas trop – dont un moment où ça transparaît clairement mais j'y reviendrai sur le point fond. Ici, je ne peux que te conseiller d'être un peu moins gourmand en points et de faire varier ta ponctuation, à la fois pour offrir plus de rythme et casser un peu moins le récit.

Sinon, style de narration intéressant que celui de Robina. Le contemplatif est sans doute le meilleur choix pour immerger le lecteur dans son récit, en permettant au travers des yeux du personnage d'évoluer avec lui. Les descriptions sont présentes, le côté jungle ressort pas mal et on s'y plonge sans soucis. Cependant, il advient que la quantité de descriptions n'est pas des plus réguliers, il y a de l'équilibré, mais pas mal de trop plein mais aussi parfois un manque qui perd dans la situation.

Un trop plein dans le sens où tu décris avec détail des points qui sont vite oubliés ou qui ne servent pas dans l'histoire, l'alourdissant de ce fait. Un exemple vite fait :

@Robina Erwolf a écrit:
je me suis renseigné et je peux vous le dire, des palmiers, des micouliers, nalbris, vougets bleus…
>> C'est sympa de le préciser, mais au final, ça aurait pu être n'importe quel type d'arbre que ça aurait eu la même importance. Un surplus de détail est plus intéressant à mettre en avant s'il présente un intérêt dans la suite de l'histoire (par exemple, si elle avait dû tenter de s'abreuver en récupérant l'eau des arbres).

Un manque également dans le sens où il y a quelques moments où le texte aurait gagné à décrire un peu plus ce qu'il se passe autour de Robina, pour montrer par exemple qu'elle ne s'enfonce pas dans une simple jungle, que chaque direction prise pourrait la perdre à jamais, etc … Je n'ai malheureusement pas d'exemple concret à donner (au risque de proposer une citation de 20 lignes et personne ne veut ça), mais je peux te conseiller de te réintéresser à tes descriptions de la jungle pour te faire une idée de ce que je veux dire.

Plus généralement, avec un meilleur dosage dans les descriptions et des tournures de phrase moins détaillés (donner des chiffres précis genre l'arbre de 20m au village des Tikishes), on obtiendra quelque chose de vraiment cool !

En parlant de truc cool, j'en viens au choix de l'histoire raconté par un narrateur externe plus ou moins omniscient. On en parlait justement hier concernant Atlas, mais c'est un style qui demande une bonne maîtrise sur son RP et surtout que les interventions soient cohérentes et utiles pour diverses raisons (cassure net dans le récit, transition efficace/ellipse courte, apport d'un élément comique là où il n'y en aurait pas d'ordinaire …). Or, dans ton cas, c'est un exercice qui demande encore des efforts pour être pleinement maîtrisé. Le narrateur apparaît à doses régulières et peu envahissantes, en effet, mais ses interventions manquent encore de pertinence dans le récit. Je reprends l'exemple des arbres ci-dessus mais on peut le constater ici aussi :

[quote=Robina Erwolf]Nous pouvons aussi rajouter la peur, je pense que vous vous en doutez, mais ça, elle ne le dit pas dans ses écrits. Reprenons notre histoire.[/quote]
>> Effectivement, la situation le fait facilement deviner, mais au final, ça aurait pu rester sous-entendu, j'entends par là qu'il n'y avait pas forcément nécessité à ce que le narrateur coupe court à la continuité du récit pour préciser quelque chose qu'on peut deviner par la situation, les pensées ou autre notamment ~

Pour formuler cela autrement, le narrateur arrive un peu trop comme un cheveu sur la soupe et ne présente pas encore tout l'intérêt qu'il pourrait apporter au récit. Ce que je peux te conseiller à ce sujet, c'est de réfléchir en amont à ses interventions (cf ce que j'ai dit plus haut sur ce qui fait un bon narrateur extérieur) ou de se demander si son intervention a pu apporter quelque chose dans l'histoire, si tu n'aurais pas pu l'amener plus simplement et/ou implicitement/explicitement.

Il y a d'autres petits points formes mais qui seront détaillés dans le point fond, étant liés.
Je résume donc :

  • Bon texte qui se lit tranquillement.
  • Ponctuation (surtout les points) à faire varier et espacer un peu plus les phrases.
  • Descriptions nombreuses mais qui gagneraient à être plus régulières en quantité et en détail.
  • Style du narrateur extérieur à peaufiner pour le rendre plus pertinent et efficace.


Voilà pour le point forme o/

POINT FOND :
On va y aller tranquillement, parce qu'il y en a des choses à dire ! Tout d'abord, sur la globalité, tu suis très bien le récit que tu as énoncé, y a pas de faux semblant ou d'événements inattendus sortis du chapeau à malice, pas de surprise donc mais surtout ça conserve la cohérence du récit et c'est bon à prendre ~

Maintenant, entrons dans le vif du sujet ! Et on arrive instantanément sur un premier souci, la mise en contexte. Elle est très rapide, même trop rapide. Instantanée même. Tu nous présentes un peu la vie de Robi sur le bateau où elle bosse, tu amènes tranquillement la tempête, c'est appréciable, mais au final, tout ça pour finir sur un écran noir puis hop, tu es sur la plage ? C'est beaucoup de préparation pour peu de choses, en fin de compte. À vrai dire, en commençant à lire, je l'imaginais chuter hors du bateau et se retrouver seule sur l'île, éventuellement tomber sur des survivants du bateau qui se serait échoué après coup eux aussi. Mais finalement non.

Je dirais même que par rapport à ce que tu as décrit, un problème de cohérence se pose : elle se trouve dans la cuisine au moitié où l'accident a lieu, déjà les chances de survie sont minces (entre les objets qui volent et même simplement les murs, l'eau qui s'infiltre) mais surtout, comment elle a pu être sorti du bateau au final ? Par un trou dans la coque ? Possible. Mais comment aurait-elle pu échouer si loin du bateau ? Ici, on est face à une situation qui tient presque du miracle, cocasse pour quelqu'un qui a la malchance hérité de sa famille, non ?

Bon, on peut clairement même cela sur le compte de ce souci de transition trop brusque, parce qu'au final, on ne sait rien de ce qu'il s'est passé entre-temps. Je puis te conseiller, cependant, plus d'attention sur ce genre de logique, certes menu détail, mais qui peuvent en surprendre plus d'un et sortir très vite de l'histoire ~

On enchaîne ensuite avec la première partie jungle, la découverte des lieux, la rencontre avec les indigènes. Ici, il y a deux soucis qui ressortent grandement : premièrement, le naufrage. Le fait est qu'on a pas encore de bateau à vapeur, alors à moins de vivre à proximité de la plage, difficile de voir arriver l'embarcation et ses survivants, en tout cas pas aussi rapidement que tu ne l'a décris. Après, on peut se dire que les natifs sont effectivement d'un village proche, mais dans ce cas, pourquoi aller directement jusqu'à la « ville » ? Ce sont des natifs tout de même, pas des êtres civilisés. J'étais même étonné qu'aucun d'eux n'ait eu dans l'idée d'au moins croquer un bout, par instinct ou par envie. Mais je reviendrai sur ce point très vite. Le fait est que le côté primitif habitant en prend un coup.

En parlant de cela, deuxièmement, l'apparition du natif qui n'est vraiment pas naturel. C'est un natif et surtout un chasseur venu juste sur un terrain, certes est censé appartenir au « roi » des natifs, mais n'est pas forcément son territoire de chasse, ainsi fort étonnant de voir qu'il ne soit fait mention d'aucune posture ou d'équipement (leurs fameux couteaux, peut-être une lance artisanale sûrement plus appropriée pour chasser du gibier) de chasseur, qui l'aurait rendu bien plus menaçant de prime abord, puis étrange et agréable par la suite. Un petit manque qui fait poser des questions sur la menace qu'il représente réellement.

Finalement, dans son état et vu que le natif a l'air sympa – même s'il est pas très subtil dans ses propos, j'y reviendrai – voilà que Robina s'embarque à la suite du bonhomme, très vite rejoint par des camarades et surtout un survivant du naufrage. Cette partie est intéressante parce qu'elle permet une très bonne transition tout en apportant deux éléments : le manque de communication, et la relation entre les deux humains et les natifs. Les échanges sont assez courts mais communicatifs et on oublie vite que les personnages auront marché plusieurs fois à travers la jungle. Une très bonne idée qui emporte le lecteur sans le perdre et propose une ellipse implicite très utile pour conserver le rythme de son scénario.

La partie où on évolue un peu plus du point de vue des natifs (rappelons-les les tikishes, ça sera plus simple :v) est aussi intéressante, mais je pense qu'elle aurait gagné à être un peu plus développé. Le fait est qu'à ce moment-là se pose tout l'enjeu de la situation actuelle : pourquoi Robina se fait embarquer auprès de leur chef ? Pourquoi l'emmènent-ils là-bas alors qu'ils auraient parfaitement pu se la manger discrètement de leur côté ? Qui est ce chef et que fait-il réellement, comment a-t-il réussi à convertir toute l'île à cette cause si grande ? Par la force ? Par la conversion à cette idéal de conquête ? Beaucoup de points qui sont répondus de façon évasif et sur lesquels on ne revient finalement pas, et ce qu'on en retient, c'est que le chef aurait autant pu être un tyran fanatique venu d'ailleurs et profitant des indigènes pour se reconstruire qu'un natif un peu plus zélé que les autres et avec assez de cervelle et d'extérieur pour les commander tous. Et qu'ils sont tous sous sa cause parce qu'il promet de la viande.

Et finalement, on arrive en ville. J'en reviens enfin à mon point concernant les tikishes car quelque chose me dérange beaucoup chez eux : la façon dont tu les joues et tu les décris font qu'il apparaissent … trop civilisés. Je m'explique : la fiche d'île exprime clairement qu'il s'agit de peuples primitifs, et le mot n'est pas choisi au hasard : paumés sur leur île, à bouffer les gens qui passent sans distinction, cela paraît trop illogique qu'ils aient pu ériger toute une civilisation et donc développer des techniques et styles de constructions (je parle en terme de placement, de gestion du terrain, etc …) avancés, ce que j'ai pourtant eu l'impression de ressentir vis-à-vis des Tikishes et plus particulièrement de cette « ville ». Après, on peut se dire que c'est une image, une exagération, mais voilà, ça reste un point à notifier. Pour la cohérence d'univers principalement.

La partie en ville (arrivée, nettoyage/préparation, repas & rituel) est fort intéressante et bien décrit, logique et on ressent bien la détente qui s'installe au début en Robina, avant de la replonger violemment dans un cauchemar. Rien à redire là-dessus, les Tikishes sont clairement pas là pour faire copain-copain !

En revanche, il apporte ici le plus gros point noir de ce rp : le narcotique. Clairement, les effets ont été sous-estimés. Beaucoup trop même. Le but d'un narcotique est en effet, non pas d'endormir, mais de bloquer les signaux de sensibilité. Le narcotique engourdit les sens, les endort. Clairement, à ce moment-là, Robina n'aurait même pas dû réaliser ce qui lui arrivait. On pourrait se dire qu'il s'agissait d'une petite dose, pour que la victime ait la sensation d'être encore libre, mais on est là sur des natifs qui piègent leurs victimes avec, et sans une très bonne connaissance des dangers que cela induit ou la notion de dose minime et maximal – encore qu'ils pourraient s'en faire une idée –, la dose reçue sera forcément importante (surtout vu qu'elle s'en est fait enduire tout le corps). En bref, Robina n'aurait pas dû pouvoir s'en sortir à ce moment-là.

On pourrait même ajouter, sur ce point, qu'elle n'aurait pas dû pouvoir profiter de l'adrénaline qui lui a permis de retrouver ses sens, car il est le résultat de l'instinct face à un danger imminent, or sans sensibilité, ça paraît difficile que l'instinct réagisse (c'est ce qui rend le narcotique aussi dangereux d'ailleurs). Mettons alors qu'il s'agissait pas d'un narcotique, d'un substitut propre à l'île, moins puissant ou ne bloquant pas l'instinct. Pour la suite, ça sera plus qu'important. Et du coup, sur ce point, le seul conseil à ce propos, c'est de se renseigner en amont ou à défaut de ne pas sous-estimer leurs effets ~

On y passe très vite, mais ne pas oublier aussi qu'à l'instar de l'alcool, il ne faut pas simplement quelques minutes – même avec de l'adrénaline – pour chasser les effets, surtout que vu que c'est un sujet qui revient par la suite, au final, la drogue est presque oubliable par la suite alors qu'elle s'imposait naturellement comme ton plus grand danger dans cette fuite. On perd un peu en logique, une fois encore, et s'il ne t'handicape pas tant sur la suite, il aurait été plus plaisant que cela serve dans la suite du scénario.

Parce que la partie fuite manquait de cet aspect de panique, d’oppression, de danger de tous les instants, de survie presque animale. Robina a vu la mort, y a échappé de peu, mais droguée, paniquée, « poursuivie » par ses ennemis, et pourtant, on a l'impression que c'est une promenade de santé. Pas de rencontre dans la jungle alors qu'elle est censée être dangereuse – on peut s'accorder sur le fait que Robi fait peur par son aura de puissance, mais dans son état, n'importe quel monstre y verrait certainement une proie facile. En somme, elle n'aurait pas dû passer qu'aux Tikishes mais aussi aux animaux de la jungle dans sa fuite, ce qui n'est pas le cas.

C'est presque une promenade de santé, au final. Elle court sans rencontrer de danger, elle prend le temps d'observer, de réfléchir sur le chemin à prendre, et surtout de dormir. Dormir sur ses deux oreilles. Assiste-t-on vraiment à une fuite pour sa vie, ou bien à un cache-cache entre amis ? Je me suis posé la question, à un moment. Et encore une fois l'ambiance ne transparaît pas autant qu'elle ne devrait le faire. Robina est contemplative, pourquoi ne pas lui faire visualiser tout ce qui l'entoure comme oppressant, angoissant, effrayant ? Ou au contraire mystérieux, prêt à la perdre ? C'est le chaos dans l'esprit de la demoiselle, mais ça ne s'est pas senti malheureusement. Un peu dommage, on arrive à la rencontre le lendemain mi-figue mi-raisin en espérant que cela remette dans le récit.

Et si l'on omet cette histoire de drogue, de fatigue, d'état de panique et d'instinct de survie presque animale, il faut reconnaître que le combat est bien ! Il est suffisamment rapide pour être tout à fait cohérent, et assez long pour ne pas être totalement expédié. Un fort bon dosage qui nous transporte sans soucis. On peut regretter le manque évident de réelle opposition des Tikishes aux cabrioles de Robina – intéressantes et visuellement sympathiques à imaginer – mais le combat reste très cool malgré tout. Ici, j'aurai envie de dire que tu pourrais essayer de jouer un peu plus sur la capacité de réflexion de ton personnage, qu'elle donne pas toujours la sensation d'être en pleine possession de ses moyens et qu'elle puisse jouer un peu plus sur son instinct, surtout sur ce genre de situations ~

Ce petit affrontement plié, on enchaîne très vite sur la suite et fin de cette première partie d'aventure – on ressent plutôt bien l'urgence de la situation obligeant Robina à fuir très rapidement, ici – et surtout, la rencontre avec Ziggzou ! (tousse) Et c'est pas trop mal amené, que ça soit l'arrivée de Robina dans la zone ou l'affrontement expédié logiquement et proposant, à mon sens, un peu plus de menace de la part des Tikishes même si la demoiselle les balayent aisément. L'étalage de tes techniques est, cependant, certes appréciable, mais auraient eu plus d'impact dans le précédent combat qu'ici, où le combat est assez succinct. Après tout, cela doit rester des « atouts » de ton personnage, autant qu'elles trouvent leur utilité dans un moment plus opportun, non ?

Je passe rapidement sur la discussion avec Zigg, suite logique de ce qu'il s'est passé juste avant. Je reviendrais sur un petit point juste après, néanmoins. Et pareil, on survole la conclusion avec le Téphrop, ça rappelle la cruauté du bonhomme et ça pose la base pour la suite, rien à dire dessus ~

Voilà qui conclut notre « petite » review concernant cette première partie ! En résumé, un RP qui tient la route et se lit agréablement bien, mais avec plusieurs coquilles évidentes qui ne demandent surtout qu'à être améliorés o/ Ah, et attention avec la drogue évidemment, huhu La récompense du bidet - Page 2 2983686574

J'aimerai terminer ce point fond avec les PNJ.
→ Les membres d'équipage sont malheureusement oubliables, servant surtout d'élément de scénario plus qu'être acteurs de l'histoire, donc pas gênant, mais il y avait de quoi leur offrir plus d'intérêt je pense (Robina aurait pu échouer avec eux et vivre ce premier jour avec, par exemple)

→ Zigg n'a pas encore eu le temps de vraiment être exploité, mais j'ai tiqué sur deux choses : la première est que l'interaction a été un peu trop … normale entre une humaine fatigué et qui vient d'abattre deux ennemis sans sourciller et un natif qui sait parler – un minimum – sa langue. Et surtout, toute l'île semble être au courant de la prophétie (logique si le chef a le contrôle sur tous les peuples ou presque de la zone), alors j'étais étonné de voir que Zigg n'avait pas fait tout de suite les liens avec la prophétie. Une petite surprise, mais qui n'entache pas la lecture. En revanche, je pense que c'est un point à souligner car cela permet de donner un peu vie aux PNJ en dehors de la vision de ton personnage et ne donnent pas l'impression qu'ils s'animent et découvrent la vie quand ils apparaissent dans le texte ~

→ Le Téphrop manque encore un peu de côté menaçant. On a bien deviné son côté cruel et sans pitié, son ambition, le charisme qu'il impose. Bref, c'est un type effrayant. Et … Ce n'est pas ce qu'on peut vraiment ressentir dans ses actes, particulièrement avec Robina. Avant que ne commence le rituel, c'était normal, mais quand il a enfin pu se lâcher, il n'a pas l'air de devenir plus effrayant qu'il ne l'était déjà avant. Après, je dois bien avouer que l'idée de l'imaginer trouver ça banal et rester impassible m'effraie plus que tout, mais il n'a clairement pas l'air de ce type, le monsieur. Trop tard pour changer malheureusement, je ne puis que te conseiller que lorsque tu fais intervenir des personnages extravagants dans le style, il peut être très intéressant de mettre en avant l'impression qu'il dégage, que ça apparaisse dans ses gestes, son visage et de ce fait sur tes textes, dans la vision de Robina plus particulièrement.

→ Enfin, les Tikishes en eux-mêmes. Il y a les points déjà soulevés précédemment sur leur menace ou leur intellectuel alors qu'ils sont considérés comme « primitifs », donc je ne repasse pas dessus, mais je les trouve à vrai dire surtout assez irréguliers dans leurs démarches et leur façon de penser/agir. Lorsque le premier d'entre eux apparaît, il ne cherche même pas à être subtil dans ce qu'il dit, et surtout parle comme s'il était compris. Puis ensuite il se montre soudainement plus amical à cause de la promesse faite par son chef, mais ça n'a pas vraiment de logique de lui faire ce revirement juste après ce qu'il a proféré juste avant pour les mêmes raisons. Comment dire ? C'est un peu trop aléatoire. Par la suite, ils se montrent tantôt discrets et amicaux – donnant à boire, aidant à se laver même si c'est fait un peu violemment – tantôt hyper menaçants, lançant des regards effrayants qui font réagir Robi, agissant comme de vrais petits chasseurs, parlant entre eux à voix basse … En bref, ils sont comme dit assez irréguliers dans leur comportement, difficile de vraiment les saisir, et pas dans le bon sens. Pour un ensemble de PNJ dans le genre, je privilégierai plutôt deux axes pour les prochains rps : soit c'est un gros groupe uni et dans ce cas, mieux vaut uniformiser les pensées et caractères, presque comme si l'ensemble formait un seul PNJ, soit c'est un petit groupe avec des personnalités plus distinctes (pouvant amener à des discordes ou des oppositions de caractère, d'opinion) mais dans tous les cas, privilégier une ligne de conduite unique à ces PNJ-groupe jetables, quitte à te faire dériver un peu de ton objectif de base, sera plus intéressant et moins surprenant (surprenant dans le mauvais sens, là encore).

Voili voilou, pas mal de révisions je pense sur le jeu de PNJ, ne serait-ce que pour animer la vie autour de l'histoire et le rendre le tout plus dynamique.

Pour achever ce petit point, je dirais que tout ceci se résume en une phrase :
« Un RP avec beaucoup de potentiel et d'idées, mais dont l'exploitation est encore largement perfectible : comme ta quête, c'est, je l'espère, un tournant dans la vie de Robina La récompense du bidet - Page 2 1433839424 »

P.S : Je tiens à préciser par avance que je ne serai clairement pas aussi long pour les deux autres parties, je pense que pas mal de points reviendront dessus, on ne change pas son style d'écriture du jour au lendemain :v Mais en tout cas, j'espère que tout cela t'aidera grandement à être encore plus qualitatif dans tes écrits o/




Avec tout ça, on en arrive ENFIN à la partie que tout le monde attend parce qu'au fond, c'est tout ce qu'on veut, huhu La récompense du bidet - Page 2 2983686574
Je zappe la partie PP/PI, effectivement pas de témoin, pas de popularité o/

Concernant les dorikis, on part sur un bon tarif 1000 à 3000 dorikis auquel on applique le petit malus Blues ce qui nous fait une max possible à 320 dorikis !
Cela donne donc :



Soit un total de :

  • 2992 dorikis (presque, presque !)
  • +78 PP
  • 58 PI


→ Concernant la grève, j'avais une question : ne penses-tu pas que ça serait plus logique d'en faire une globale pour les trois parties de ta quête ? Histoire de rendre ça plus spectaculaire La récompense du bidet - Page 2 1433839424 C'est évidemment toi qui voit :3
https://www.onepiece-requiem.net/t22479-kaito-yamamoto#240789https://www.onepiece-requiem.net/t22486-ft-kaito-yamamoto#240803
Robina Erwolf
Robina Erwolf
Administrateur

♦ Localisation : Archipel Vert
♦ Équipage : Les Glaciers

Feuille de personnage
Dorikis: 3960
Popularité: +220
Intégrité: 170

Jeu 24 Juin 2021 - 22:03

COucou Kaito,

Merci pour la récompense, je viens ici faire quelques éclaircissements.
Vu que tu me dis qu'il y a des incohérences dans mon rp et que je n'en vois pas, je viens t'expliquer le tout La récompense du bidet - Page 2 2983686574

Kaito a écrit:
Un trop plein dans le sens où tu décris avec détail des points qui sont vite oubliés ou qui ne servent pas dans l'histoire, l'alourdissant de ce fait. Un exemple vite fait :


@Robina Erwolf a écrit:
je me suis renseigné et je peux vous le dire, des palmiers, des micouliers, nalbris, vougets bleus…

>> C'est sympa de le préciser, mais au final, ça aurait pu être n'importe quel type d'arbre que ça aurait eu la même importance. Un surplus de détail est plus intéressant à mettre en avant s'il présente un intérêt dans la suite de l'histoire (par exemple, si elle avait dû tenter de s'abreuver en récupérant l'eau des arbres).

En fait, ici pas de trop plein, pas de mon point de vue en tout cas. J'ai voulu souligné la diversité de la faune ainsi que de la flore, leurs différences, un environnement que Robina ne connait pas.
Je ferais plus attention à ne pas donner trop d'information au lecteur pour ne pas le perdre la prochaine fois.

Kaito a écrit:
Plus généralement, avec un meilleur dosage dans les descriptions et des tournures de phrase moins détaillés (donner des chiffres précis genre l'arbre de 20m au village des Tikishes), on obtiendra quelque chose de vraiment cool !

Ici le but était d'illustrer le fait que Robina arrive " à s'échapper" en s'excentrant de la fête qui se passe sur la place. Si je donne des données chiffrées parfois, ça n'est pas pour rien.
Je sais que je ne suis pas forcément le meilleur à lire sur le forum, mais je ne trouvais pas ça déconnant sur le coup, vu qu'on se rend compte qu'elle était déjà un peu à l'extérieur du village.

Kaito a écrit:
Pour formuler cela autrement, le narrateur arrive un peu trop comme un cheveu sur la soupe et ne présente pas encore tout l'intérêt qu'il pourrait apporter au récit.
Je réfléchirais plus posément à mon narrateur alors. Pour ne pas qu'on ai l'impression qu'il arrive comme un cheveu sur la soupe, ça fait un peu tache La récompense du bidet - Page 2 2983686574

POint fond :

Kaito a écrit:
Je dirais même que par rapport à ce que tu as décrit, un problème de cohérence se pose : elle se trouve dans la cuisine au moitié où l'accident a lieu, déjà les chances de survie sont minces (entre les objets qui volent et même simplement les murs, l'eau qui s'infiltre) mais surtout, comment elle a pu être sorti du bateau au final ? Par un trou dans la coque ? Possible. Mais comment aurait-elle pu échouer si loin du bateau ? Ici, on est face à une situation qui tient presque du miracle, cocasse pour quelqu'un qui a la malchance hérité de sa famille, non ?

J'ai fait ce que tu me proposes  un peu plus bas. J'ai ellipsé le passage de RObina qui tombe à l'eau. POurquoi ? Parce que ça ne servait pas le récit, ici le rp est sur l'ilot flottant, pas sur le navire qui se fait détruire en mer. On se fiche de comment elle finit en mer, vu que c'est pas le propos xD

Kaito a écrit:
Le fait est qu'on a pas encore de bateau à vapeur, alors à moins de vivre à proximité de la plage, difficile de voir arriver l'embarcation et ses survivants, en tout cas pas aussi rapidement que tu ne l'a décris. Après, on peut se dire que les natifs sont effectivement d'un village proche, mais dans ce cas, pourquoi aller directement jusqu'à la « ville » ? Ce sont des natifs tout de même, pas des êtres civilisés. J'étais même étonné qu'aucun d'eux n'ait eu dans l'idée d'au moins croquer un bout, par instinct ou par envie. Mais je reviendrai sur ce point très vite. Le fait est que le côté primitif habitant en prend un coup.

En fait tu as pas bien lu, le chef des cannibales est pas un tendre, celui ou celle qui fera du mal aux naufragé se fera tuer. Et même si tu as très faim, tu attends pour manger la personne qu'il y a en face de toi. Pour le navire qui a coulé et le fait qu'ils l'aient remarqués.sus. C'est que se sont des natifs comme tu le dis, ils ont l'habitude de trouver des personnes échoués suite à une tempête, c'est normal que des pisteurs/chasseurs soient envoyer un peu partout selon moi pour retrouver des naufragées pour les ramener.
En en quoi selon toi le côté primitif en prend un coup exactement ?

Kaito a écrit:
C'est un natif et surtout un chasseur venu juste sur un terrain, certes est censé appartenir au « roi » des natifs, mais n'est pas forcément son territoire de chasse, ainsi fort étonnant de voir qu'il ne soit fait mention d'aucune posture ou d'équipement (leurs fameux couteaux, peut-être une lance artisanale sûrement plus appropriée pour chasser du gibier) de chasseur, qui l'aurait rendu bien plus menaçant de prime abord, puis étrange et agréable par la suite. Un petit manque qui fait poser des questions sur la menace qu'il représente réellement.

J'ai fait léger, car comme dit plus haut, il venait trouver des naufragées, il a donc besoin de gagner la confiance des étrangers. Ne pas être armé est une bonne chose pour le faire. La récompense du bidet - Page 2 2983686574

Kaito a écrit:
Cette partie est intéressante parce qu'elle permet une très bonne transition tout en apportant deux éléments : le manque de communication, et la relation entre les deux humains et les natifs. Les échanges sont assez courts mais communicatifs et on oublie vite que les personnages auront marché plusieurs fois à travers la jungle. Une très bonne idée qui emporte le lecteur sans le perdre et propose une ellipse implicite très utile pour conserver le rythme de son scénario.

Merci, c'était le but, content que ça ai marché La récompense du bidet - Page 2 2983686574

Kaito a écrit:
pourquoi Robina se fait embarquer auprès de leur chef ? Pourquoi l'emmènent-ils là-bas alors qu'ils auraient parfaitement pu se la manger discrètement de leur côté ? Qui est ce chef et que fait-il réellement, comment a-t-il réussi à convertir toute l'île à cette cause si grande ? Par la force ? Par la conversion à cette idéal de conquête ? Beaucoup de points qui sont répondus de façon évasif et sur lesquels on ne revient finalement pas, et ce qu'on en retient, c'est que le chef aurait autant pu être un tyran fanatique venu d'ailleurs et profitant des indigènes pour se reconstruire qu'un natif un peu plus zélé que les autres et avec assez de cervelle et d'extérieur pour les commander tous. Et qu'ils sont tous sous sa cause parce qu'il promet de la viande.

Comme tu le dis toi-même parfois il faut laisser le lecteur comprendre par lui-même ce qui se trame en arrière-plan. Pourquoi revenir sur un détail dont le joueur a déjà la réponse sans avoir à l'expliciter. Là tu me reproches de ne pas expliciter quelque chose, alors que plus haut tu me reproches de dire clairement ce qui devrait être sous-entendu. Je fais quoi alors Kaito ? Je joue à pile ou face ? La récompense du bidet - Page 2 3304659642 La récompense du bidet - Page 2 2983686574

Mon chef fanatique est un pnj jetable et bien que je respecte et donne beaucoup de jeux aux PNJs, je ne vais clairement pas me casser la tête pour un pnj qui ne me servira qu'une seule fois avant de mourir. De plus vu qu'il parle la langue des natif, il est logique en soit qu'il soit lui aussi un natif. ENfin je le voyais comme ça, je développerais l'histoire un peu plus sérieusement de mes protagonistes la prochaine fois. ^^

Kaito a écrit:
Et finalement, on arrive en ville. J'en reviens enfin à mon point concernant les tikishes car quelque chose me dérange beaucoup chez eux : la façon dont tu les joues et tu les décris font qu'il apparaissent … trop civilisés. Je m'explique : la fiche d'île exprime clairement qu'il s'agit de peuples primitifs, et le mot n'est pas choisi au hasard : paumés sur leur île, à bouffer les gens qui passent sans distinction, cela paraît trop illogique qu'ils aient pu ériger toute une civilisation et donc développer des techniques et styles de constructions (je parle en terme de placement, de gestion du terrain, etc …) avancés, ce que j'ai pourtant eu l'impression de ressentir vis-à-vis des Tikishes et plus particulièrement de cette « ville ». Après, on peut se dire que c'est une image, une exagération, mais voilà, ça reste un point à notifier. Pour la cohérence d'univers principalement.

Je suis d'accord, ils sont primitifs, mais ils ne sont pas bloqués à l'age de pierre non plus. Creuser des maisons dans les arbres tout le monde peut le faire surtout avec une arme. Et je suis sur qu'une peuple qui est là depuis des siècles aura réussis à faire quelque chose depuis aussi longtemps.
Hériger une civilisation, exactement, j'ai pris exemple sur les incas, mayas et aztéques pour décrire les tikishes, et bien qu'ils étaient primitifs, ils savaient construire, aménager un terrain et s'organiser. Ce que vous faites monsieur c'est du raciste contre les Tikishes et ça c'est moche La récompense du bidet - Page 2 4206886586
De plus la ville n'est pas si grand, j'ai pas trouvé exagéré d'avoir une "ville" avec une petite vingtaine de maison construite à l'intérieur des arbres.

Kaito a écrit:
Clairement, les effets ont été sous-estimés. Beaucoup trop même. Le but d'un narcotique est en effet, non pas d'endormir, mais de bloquer les signaux de sensibilité. Le narcotique engourdit les sens, les endort. Clairement, à ce moment-là, Robina n'aurait même pas dû réaliser ce qui lui arrivait. On pourrait se dire qu'il s'agissait d'une petite dose, pour que la victime ait la sensation d'être encore libre, mais on est là sur des natifs qui piègent leurs victimes avec, et sans une très bonne connaissance des dangers que cela induit ou la notion de dose minime et maximal – encore qu'ils pourraient s'en faire une idée –, la dose reçue sera forcément importante (surtout vu qu'elle s'en est fait enduire tout le corps). En bref, Robina n'aurait pas dû pouvoir s'en sortir à ce moment-là.

Un narcotique n'est pas que puissant, comme tu le dis, il est très léger même, un peu comme une drogue, du cannabis, bref c'est pas un poison paralysant comme tu te fais l'idée.
Ici c'est un narcotique pour engourdir les sens, pas les stopper. Je ne sais si tu l'as compris dans la suite, mais c'est aussi un peuple cruel, les hommes se font dépecer vivant devant Robina. Ca aurait du être son sort aussi. Elle avait perdu toute force sur le coup, mais ça n'était pas une dose qui faisait que mon perso aurait du rester paralyser.
En plus pour une fois j'ai utiliser un peu la notion de Dorikis. Oui ça m'arrive de faire en sorte que mon perso ai plus de force que la moyenne, la sensation est que mon perso est normal, sauf qu'elle reste quand même un perso qui pourrait techniquement  parlant battre Kaito en une baffe. Le narcotique est fait pour des personnes normales, c'est pour cela que j'ai fait que Robi y résistait La récompense du bidet - Page 2 1433839424

Kaito a écrit:
Et du coup, sur ce point, le seul conseil à ce propos, c'est de se renseigner en amont ou à défaut de ne pas sous-estimer leurs effets ~

Alors là je vais pas me casser le cul à faire des recherches pour un poison que je vais utiliser une dizaine de lignes. Les recherches pour un éléments importants je veux bien. Mais là, c'était un élément scénaristique mineur pour expliquer pourquoi mon personnage ne réagissait pas sur le moment. La récompense du bidet - Page 2 2856730476

Kaito a écrit:
la drogue est presque oubliable par la suite alors qu'elle s'imposait naturellement comme ton plus grand danger dans cette fuite. On perd un peu en logique, une fois encore, et s'il ne t'handicape pas tant sur la suite, il aurait été plus plaisant que cela serve dans la suite du scénario.

Elle l'est à cause de la nuit qui passe. Si j'avais fait la fuite alors que Robina vient de s'enfuir, ça aurait été différent. Cependant j'ai fait le chef de l'ilot très sur de lui, tu le verras dans la partie 2. Voilà pourquoi il n'a pas poursuivis la cuisinière tout de suite.
Je m'améliorerais pour faire comprendre les sentiments de Robina; Je n'ai pas réussis à véhiculer le fait qu'elle était sur les nerfs en partant du village. Vu que tu dis toi même que c'était une promenade de santé.

Kaito a écrit:
L'étalage de tes techniques est, cependant, certes appréciable, mais auraient eu plus d'impact dans le précédent combat qu'ici, où le combat est assez succinct. Après tout, cela doit rester des « atouts » de ton personnage, autant qu'elles trouvent leur utilité dans un moment plus opportun, non ?

En fait je ne cite pas tout le temps mes techniques, tout simplement.
Pourquoi ? Parce que je trouve que le rythme du post ne s'y prête pas, ça cassera l'enchainement. Le premier était frénétique, plus bestiale avec mon perso. Couper l'affrontement entre les persos aurait cassé le rythme.
Là c'est un sauvetage, en plus d'être une embuscade, RObina a eu le temps de préparer son attaque. Je cite donc ses techniques. La récompense du bidet - Page 2 3304659642

Kaito a écrit:
→ Les membres d'équipage sont malheureusement oubliables, servant surtout d'élément de scénario plus qu'être acteurs de l'histoire, donc pas gênant, mais il y avait de quoi leur offrir plus d'intérêt je pense (Robina aurait pu échouer avec eux et vivre ce premier jour avec, par exemple)

j'y ai pas pensé, j'avais mon scénario depuis environ un an et demi. Donc ouais s'échouer avec des pnjs, surtout que je fais monter Robina au debut dans les premiers posts pour trouver quelqu'un.
C'est pour ça qu'elle s'aventure dans la jungle à la base, pour trouver des survivants. La récompense du bidet - Page 2 1433839424

Kaito a écrit:
→ Zigg n'a pas encore eu le temps de vraiment être exploité, mais j'ai tiqué sur deux choses : la première est que l'interaction a été un peu trop … normale entre une humaine fatigué et qui vient d'abattre deux ennemis sans sourciller et un natif qui sait parler – un minimum – sa langue. Et surtout, toute l'île semble être au courant de la prophétie (logique si le chef a le contrôle sur tous les peuples ou presque de la zone), alors j'étais étonné de voir que Zigg n'avait pas fait tout de suite les liens avec la prophétie.

Je le dis dans mon propre rp, mais tout ce que tu viens de dire trouve ses réponses plus tard. Tu verras dans la partie deux que beaucoup de sujet, qui te semblent pas forcément clair, seront plus simple. Oui j'ai laissé des zones d'ombres, c'est normal, c'est une introduction à mon rp, un arc.
Je vais pas donner toute les explications tout de suite, sinon à quoi bon faire trois parties La récompense du bidet - Page 2 2983686574

Kaito a écrit:
Ce n'est pas ce qu'on peut vraiment ressentir dans ses actes, particulièrement avec Robina. Avant que ne commence le rituel, c'était normal, mais quand il a enfin pu se lâcher, il n'a pas l'air de devenir plus effrayant qu'il ne l'était déjà avant. Après, je dois bien avouer que l'idée de l'imaginer trouver ça banal et rester impassible m'effraie plus que tout, mais il n'a clairement pas l'air de ce type, le monsieur.

Alors, oui c'est la banalité pour le personnage qui fait que le PNJ est comme ça.
Il vit de sang et de mort pour ainsi dire tout les jours. Il est cruel et mauvais, mais il est pas forcément extravaguant comme tu le penses. Faire peur, ça n'est pas forcément dans le spectale, une bras coupé lentement fera encore plus mal qu'un homme qui jongle avec son épée avant de faire la même chose d'un coup net.
Je sais pas si tu vois ce que je veux dire x)

Kaito a écrit:
Lorsque le premier d'entre eux apparaît, il ne cherche même pas à être subtil dans ce qu'il dit, et surtout parle comme s'il était compris. Puis ensuite il se montre soudainement plus amical à cause de la promesse faite par son chef, mais ça n'a pas vraiment de logique de lui faire ce revirement juste après ce qu'il a proféré juste avant pour les mêmes raisons.

Non il parle en sachant qu'il n'est pas compris.
Comme je te le disais, les natifs, sont primitifs, certes face aux fusil, mais ils ne sont pas débiles pour autant, ils ont déjà fait ça des dizaines, voir des centaines de fois. Il se comporte gentiment sans geste brusque pour gagner la confiance de Robi, mais ses paroles, il s'en fout royale.

Kaito a écrit:
Par la suite, ils se montrent tantôt discrets et amicaux – donnant à boire, aidant à se laver même si c'est fait un peu violemment – tantôt hyper menaçants, lançant des regards effrayants qui font réagir Robi, agissant comme de vrais petits chasseurs, parlant entre eux à voix basse …

En fait, je crois pas que tu ai compris le changement de comportement des chasseurs.
Ils ont gagnés la confiance des naufragées, ikls ont réussis à les ramener assez proche du village, ils savent qu'ils ne les perdront plus. Ils n'ont plus besoin de jouer la gentillesse.
Tu es gentil avec quelqu'un pour l'amener là où tu veux qu'il soit, quand il y ai, surtout si c'est ton ennemi ou quelqu'un que tu veux manger, dans notre situation, tu fais plus trop d'efforts La récompense du bidet - Page 2 2983686574 >

Un rp que je pensais au dessus des 60 %, j'espère que ça s'améliorera avec la suite.

_________________
La récompense du bidet - Page 2 Hannem10
https://www.onepiece-requiem.net/t21186-termine-robina-erwolfhttps://www.onepiece-requiem.net/t21190-un-robinet-qui-coule
Robina Erwolf
Robina Erwolf
Administrateur

♦ Localisation : Archipel Vert
♦ Équipage : Les Glaciers

Feuille de personnage
Dorikis: 3960
Popularité: +220
Intégrité: 170

Ven 25 Juin 2021 - 0:54

Kaito was here La récompense du bidet - Page 2 1433839424:
 

_________________
La récompense du bidet - Page 2 Hannem10
https://www.onepiece-requiem.net/t21186-termine-robina-erwolfhttps://www.onepiece-requiem.net/t21190-un-robinet-qui-coule
Kaito Yamamoto
Kaito Yamamoto
Donneur de Récompense

♦ Localisation : Sur North Blue
♦ Équipage : Les Intrépides Libres

Feuille de personnage
Dorikis: 2205
Popularité: -139
Intégrité: -60

Mar 29 Juin 2021 - 0:16

Oy oy ! Et me voilà pour la seconde partie de cette aventure sur l'îlot flottant !

Point forme :
On passe rapidement ce point, globalement, on est sur le même type de lecture agréable qu'à la première partie avec pas mal de petites fautes, de tournures de phrases et de ponctuations qui font tiquer et qui auraient sans aucun doute été évité avec une petite relecture ~

Je tiens cependant à notifier le changement apporté dans les descriptions – sans venir de mes remarques précédentes en plus – qui sont ici bien détaillés, bien dosés, cohérentes et agréables, franchement rien à redire dessus !

Point fond :
Ici, on va être global car le récit est rondement mené tout du long ! Les actions sont logiques et agréables à suivre à la lecture, on ne se perd pas dans le récit. On a aussi plus de difficulté dans la progression et ça se ressent agréablement bien.

Parlant de ça, les combats. Ils sont eux aussi rondement mené, bien coordonnées et les rapports de force entre les deux adversaires. Mention spéciale au combat contre Vorzoth où il apparaît non plus comme une simple menace mais comme un ennemi véritablement redoutable et dont la puissance n'est pas à prouver. Petit bémol, il faut le notifier, avec la mallette dans le combat contre la loutre qui apparaît un peu comme un Deus Ex Machine pour sortir des couteaux, rien de grave cependant.

L'utilisation des PNJ devient également plus cohérente et ajoute de la vie au rp (notamment le village des hommes-poissons) et leur comportement prend du sens à chaque intervention, leurs actions vont de paire avec leur façon de penser et c'est vraiment plaisant à voir. Vraiment. Continue sur cette lancer ~

En ce qui concerne l'avis complet sur les points forts/faibles, mon précédent commentaire a déjà bien détaillé le second, que ce rp semble déjà corriger avant même mon commentaire donc c'est cool, et pour le premier, je l'ai déjà souligné mais le côté contemplatif est quelque chose de très agréable et c'est un style que tu maîtrises bien, go continuer en ce sens ! Je dirais également que ta logique est un point fort dans tes écrits (frapper les points faibles, utiliser des produits pour marcher dans le noir, se faire mordre par des sangsues dans un marais … des choses que tout le monde ne penserait pas à faire) et qu'il faut continuer d'en jouer pour gagner en réalisme et en immersion pour le lecteur comme pour ton bon plaisir à écrire o/

Je liste ici quelques rapides conseils non-exhaustifs que je me ferai un plaisir de détailler par la suite si tu le souhaites :

  • Poser un peu plus les changements d'ambiance et notamment les gros changements (l'apparition des Tikishes à la sortie du temple par exemple)
  • Ajouter un peu plus de conséquence entre les combats (le combat contre la loutre était tout de même assez violent et Robi a pris des coups assez violents visiblement)
  • Faire attention aux légers contre-sens, même si expliqués plus tard (les guerriers qui défendent des cannibales et qui ont la paix depuis les rituels, alors qu'un accord tacite entre les deux peuples est décrit plus loin, par exemple)
  • Ajouter un peu plus d'émotion/de ressenti dans les combats (pour le coup c'est un conseil que j'ai déjà cité précédemment).


Voili voilou !

Bonus : Je me dis que c'est quand même cool de rire de ses erreurs, alors voici deux petites phrases qui m'ont beaucoup rire ~

@Robina Erwolf a écrit:
La traversée était éprouvante, pour les nerfs comme les nerfs.
>> On peut dire que ça mettait ses nerfs à bout ? La récompense du bidet - Page 2 2983686574

@Robina Erwolf a écrit:
Ses yeux riaient aux éclats
>> j'ai imaginé ses cils clignoter rapidement, ou alors voir dans la pupille de ses yeux un un homme riant à gorge déployé x)




Et nous revoici donc pour la petite partie dodos-riris-kikis ! (je recommence plus)
On reste évidemment sur le même tarif qu'au premier rp, soit la max à 320 dorikis !



Pour les PP/PI, parce que le combat était cool et intéressant, je t'accorde un p'tit 5 PP/PI soit la max d'un niveau II : comme tu dis, il y a des témoins mais ça reste des natifs qui n'ont aucun lien avec l'extérieur, difficile de vraiment reconnaître cet affrontement. Mais il y avait Zigg donc ça compte.

On arrive donc sur un total de :

  • 3280 dorikis
  • + 83 PP
  • 63 PI


Voilà donc pour cette deuxième partie, hâte de lire la dernière o/
La bise o/
https://www.onepiece-requiem.net/t22479-kaito-yamamoto#240789https://www.onepiece-requiem.net/t22486-ft-kaito-yamamoto#240803
Robina Erwolf
Robina Erwolf
Administrateur

♦ Localisation : Archipel Vert
♦ Équipage : Les Glaciers

Feuille de personnage
Dorikis: 3960
Popularité: +220
Intégrité: 170

Sam 10 Juil 2021 - 17:47

Tranché Par Sohalia:
 

_________________
La récompense du bidet - Page 2 Hannem10
https://www.onepiece-requiem.net/t21186-termine-robina-erwolfhttps://www.onepiece-requiem.net/t21190-un-robinet-qui-coule
Robina Erwolf
Robina Erwolf
Administrateur

♦ Localisation : Archipel Vert
♦ Équipage : Les Glaciers

Feuille de personnage
Dorikis: 3960
Popularité: +220
Intégrité: 170

Dim 18 Juil 2021 - 14:32

Le Marchand de Sable est passé:
 

_________________
La récompense du bidet - Page 2 Hannem10
https://www.onepiece-requiem.net/t21186-termine-robina-erwolfhttps://www.onepiece-requiem.net/t21190-un-robinet-qui-coule
Kaito Yamamoto
Kaito Yamamoto
Donneur de Récompense

♦ Localisation : Sur North Blue
♦ Équipage : Les Intrépides Libres

Feuille de personnage
Dorikis: 2205
Popularité: -139
Intégrité: -60

Mar 20 Juil 2021 - 18:58

Oy, oy ! Je viens enfin pour conclure cette aventure sur l'îlot flottant !

Point fond : Je vais pas me répéter, on reste sur la petite relecture qui ferait du bien pour certaines tournures de phrases et quelques fautes éparses, mais ça devient petit à petit du chipotage plus qu'autre chose. Mention spécial à cette faute de frappe que j'ai trouvé  très hilarante et qui m'a fait imaginer une scène tellement absurde à la Wonder Woman tousse.
@Robina Erwolf a écrit:
La dague trouva sa place sur son côté droit quand une panthère plongea sur une homme-anguille, cependant celle-ci rebondit sur l’énorme pavois de bois que l’un des seins érigea devant l’assiégé.

Blague à part, je voulais surtout ici souligner que j'aime beaucoup la tournure que prend tes descriptifs : ils rendent de plus en plus le monde qui t'entoure vivant et sont pertinents, sans entrer trop dans le détail quand il le faut et précis au moment opportun. Bref, en tant que récompenseur, je ne puis que t'encourager à continuer en ce sens pour rendre ton récit plus immersif et fascinant que jamais o/

Point forme : Premièrement, en ce qui concerne cette partie de ta quête en elle-même, j'ai globalement deux choses à souligner, mais avant toute chose, de manière générale, c'était agréable à lire et logique, il est apprécié de constater que le combat final est finalement assez rapide et que la victoire repose sur le mental plus qu'autre chose et que la fuite qui en suit est succinct, on sent bien la précipitation et la cruelle réalité dans tout ça.

Néanmoins, après lecture, j'ai eu le sentiment que la bataille menée était globalement à sens unique. Heureusement que tu as mentionné à la fin de la première vague qu'il y avait des blessés car en dehors, rien ne laisse paraître de réelle difficulté pour ton groupe. Ce n'est pas forcément mal vue, je tiens à le souligner, car vous profitiez de la hauteur du temple et vous étiez équipés pour ça, mais c'est surtout qu'au final, les panthères pourtant décrites comme une « vision de cauchemar » apparaissaient comme de la chair à canon plus qu'autre chose (ce qui est logique pour Robina, mais pas forcément pour les hommes-poissons). Finalement, ce qu'on en retiendra, c'est que cette bataille s'apparente plus à de l'affrontement à sens unique qu'à un guet-apens suivi d'un siège (ce vers quoi cela tendait à la base). Si je puis apporter conseil à ce propos, ça serait surtout d'apporter plus d'égalité soit dans l'affrontement en lui-même, soit dans la présentation de l'affrontement à venir (j'entends par là que si la première vague était destinée à se faire éclater, elle aurait sûrement paru moins menaçante par exemple).

Le combat contre Vorzoth s'englobe également dans cet affrontement à sens unique, mais pour une raison assez différente : le choix du combat à mains nues. On peut comprendre la logique derrière tout ça, et l'intérêt de le dominer sur ce style de combat pour le déstabiliser, mais au final, tu te contredis. Je m'explique : au début du rp, tu soulignes qu'il a clairement dominé Robina parce qu'elle se battait à mains nues et n'avait donc pas accès à ses couteaux, qui l'ont, je cite, « la jeune femme n’avait plus l’habitude de se battre avec ses poings. Ses couteaux de cuisine étaient devenus une part d’elle. Sa revanche, elle la prendrait armée d’eux, même si elle ne savait pas encore ». On s'attend clairement à un affrontement armée donc, épée contre hachettes, métal contre métal. Et finalement, on part sur un combat à mains nues, la partie avec les armes se révélant plus anecdotique et permettant simplement de clore le combat. Comment dire ? C'est dommage, en un sens. Le combat reste très beau et bien menée, comme dit on voit bien la logique dans tes choix, mais voilà, ce n'était pas forcément le combat que l'on attendait. Surtout qu'au final, on a l'impression que d'un seul coup, Robina est devenue surpuissante au point de dominer au combat à mains nues alors que le combat d'avant, elle s'était faite clairement dominer. Bref, à la lumière de cela, je pense qu'il ne serait pas malvenu de prendre le temps de visualiser un peu en amont la trame de ton histoire. Rien de fou, juste histoire d'éviter ce genre de surprises en somme.

Le deuxième point que je tenais à souligner pour ce rp, c'était la réaction de Robina à la fin du rp. Ayant lu la quête, je savais déjà par avance où cela arriverait, et cela n'a pas manqué. Et donc, on peut arguer que sa réaction manque de pertinence, bien que bien vue, techniquement bien amenée et annonçant une nouvelle étape de la vie de Robina. Mais je m'explique : tu l'as exprimé toi-même, Robina a appris à vivre dans le respect de la vie humaine, que chacune mérite autant que les autres. On parle ici de vie humaine, donc effectivement cette question n'a pas totalement la pertinence qu'elle devrait avoir : qu'en est-il des panthères ? De la loutre à huit pattes ? Ceux-là peuvent mourir au simple nom de la survie ? Les tikishes veulent manger Robina et sont prêts à déclarer une quasi-guerre juste pour ça, donc la survie marche aussi ici. Surtout qu'ils n'ont aucune pitié. Donc, pourquoi auraient-ils autant de mérite qu'un autre être humain à vivre ? Ou plus qu'un animal ? Mettons qu'on reste sur l'humain, dans ce cas, autre question : pourquoi les blesser jusqu'à couper leurs tendons et les rendre handicapés (certains probablement à vie, mais j'extrapole), et donc les faire souffrir en les laissant en vie ? Pour la survie de Robina, oui. Mais puisque tuer Vorzoth était fait afin de survivre à lui, pourquoi est-ce que ça ferait paniquer la demoiselle ? Pourquoi ce ne fut pas le cas déjà en attaquant sciemment les tikishes ?

Au final, beaucoup de questions s'enchaînent ainsi, mais ici, le trait est volontairement grossi. Rendons à César ce qui est à César, sa réaction reste logique en vérité, et dans les faits bien amenés, mais ce que je veux amener avec ça, c'est que cette réaction aurait pu arriver bien avant avec ses actions, ses combats, ou en tout amené moins soudainement, avec une montée progressive par exemple.
Je n'insiste pas plus à ce propos, sinon avec une note positive : bonne utilisation de son passé pour souligner son questionnement, pour le coup c'est parfait et très sympathique, on sent bien que sa réaction ne vient pas de nulle part non plus.

Point général : Maintenant qu'on a atteint la fin de la quête en elle-même, j'apporte ici un commentaire sur la totalité de cette aventure, qui sera en fait très rapide. La quête a été mené comme prévu avec peu de différences par rapport à ce qui était prévu, un bon bravo ~
Les aventures en elles-mêmes s'emboîtent sans soucis et nous plongent à chaque fois dans une atmosphère différente, c'est vraiment sympathique. Chacune avait des problématiques définis et des bonnes résolutions.
Je l'ai déjà dit, mais j'ai beaucoup aimé ces rps (malgré ce que j'ai pu en dire) et on ne puis que féliciter d'avoir mené cela à bout ~

[...]

Passons maintenant aux récompenses !

Commençons d'abord par la récompense de la quête en lui-même : c'est validé sans soucis. C'est une juste récompense des efforts fournis pour nous offrir une aventure intéressante et sympathique au global ~ Et va pour les crêpes et les gaufres, sûrement que tes nouveaux hommes-poissons t'en feront une fois sur une petite île habitée (histoire de pas cuisiner avec des aliments périmés depuis 50 ans, quand même La récompense du bidet - Page 2 2983686574 ). Pour résumer donc : tu gagnes le meitou Libertalia, un Navire (validé en état déplorable, de ce que j'ai compris de sa fiche) et un équipage pour aller avec ~

En ce qui concerne les PP/PI, on part sur :
Protection d'un tiers : refusé, cela s'englobe dans une autre action.
Combattre du côté de la justice : refusé, même si les tikishes sont désignés comme les méchants dans tes aventures, ce sont avant tout des habitants comme les autres sur l'îlot flottant.
Sauvetage spectaculaire : validé à 20 PP/PI, englobant l'aide apporté dans le combat mais surtout l'élimination de Vorzoth alors une menace réelle pour la tribu des Hommes-poissons. En revanche, ce n'est pas un pur pur sauvetage dans les faits, d'où le minimum.
Neutraliser seul 10 hommes ou bêtes : Validé à 2 PP/PI. J'ai dit plus haut que les panthères étaient vus comme menaçants normalement, sauf pour Robina. Au vu de la facilité avec laquelle elle les as éliminé, je ne trouve pas déconnant de lui offrir ce mérite une dernière fois avant que ça ne soit plus possible avec le tarif dégressif ~
Frimer avec un meitou (et bonus) : Refusé. Pour la simple raison que Robina n'a pas eu l'air de connaître un instant de connaître le sabre, et n'a donc aucune raison de mettre clairement en avant son épée.
Remporter une bataille : Je vais le valider à 10 PP/PI (niveau III) parce que votre groupe est parti avant la fin du combat. On pourrait arguer que cela s'apparente même une demie-défaite, mais Robina a quand même fait tomber la tête pensante donc ça passe.
Victoire (PP < 400 ; vos dorikis +/-¼) : Validé sans soucis à 15 PP/PI
On arrive donc sur une somme de + 47 PP/PI pour Miss Sanderr

Pour les dodos, par logique de continuité, on va rester sur le même tarif que les deux autres, soit une max à 320 dorikis ~

On part donc sur un gain de 282 dorikis pour ce rp o/

En résumé, on arrive, pour cette chère Robina, à :
3562 dorikis
+ 130 PP
110 PI

Voili voilou, de nouveau si question il y a, hésite pas à venir me tirer les verres du nez venir me poser des questions sur ce que j'ai pu dire ~
Et en espérant relire toujours plus de bonnes aventures comme celle-ci à l'avenir o/
https://www.onepiece-requiem.net/t22479-kaito-yamamoto#240789https://www.onepiece-requiem.net/t22486-ft-kaito-yamamoto#240803
Azeglio
Azeglio
Modérateur

♦ Localisation : Mangrove / Nouveau Monde
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 4913
Popularité: -223
Intégrité: -114

Mer 21 Juil 2021 - 10:44

Hey Ho Robi !

Me voila pour la récompense de ton One Shot pour le recrutement de ton samuraï et ce sera effectivement rapide.

Point forme
Je trouve que tu écris bien (première fois que je te lis) j’ai pas grand chose à dire, quelques erreurs (faites de frappes ou d’inattention) mais rien de bien dérangeant (« pour montrer quelques murs, des barricades » exemple de fautes de frappes j’imagine, « dans tousT juste quelques jours. » exemple de faute d’inattention). Pas mal de description c’est bien ça permet d’être en immersion, c’est aéré ce qui permet une lecture fluide.

Point fond
Là aussi pas grand chose à redire, j’apprécie que tu aies recontextualisé en parlant du rp précédent (j’aime que l’on pense a inclure tout rp à sa chronologie même si il s’agit d’un évent), c’est une affaire rondement menée. Petite halte pour le ravitaillement, on croise un samurai naufragé navigateur et ça tombe plutôt bien vu que vous cherchiez justement un navigateur !
Point intéressant on voit que Robina se soucie de ses hommes, ça rajoute de la profondeur au personnage c’est sympa.

Passons sans attendre aux gains, je tablerais sur un up de 31 Dorikis (30% du tarif discussion sur un barème - 3000 à 5000 Dorikis pour le One Shot)

Situation finale :
Dorikis: 3593
Popularité: 130
Intégrité: 110

Et la bienvenue à Fang à bord de l’Iceberg.

Si question ou quoique ce soit, comme d’hab je suis dispo en privé

Bonne journée !
https://www.onepiece-requiem.net/t22639-itsuake-a-la-recherche-daventurehttps://www.onepiece-requiem.net/t22660-itsuake-rookie-de-south-
Sohalia Niveren
Sohalia Niveren
Modératrice
••• Agent de catégorie II •••

♦ Localisation : //
♦ Équipage : Souvent avec l'agent Giacca

Feuille de personnage
Dorikis: 1658
Popularité: 55
Intégrité: 50

Jeu 22 Juil 2021 - 19:54

Coucou c’est moi La récompense du bidet - Page 2 466668754

Je passe pour ton concours de cuisine du 10/07.
C’est un vieux rp et l’élément sur lequel je vais faire un petit commentaire ce sera l’utilisation de la voix es aliments.
En soit, je n’ai rien contre cette capacité, le rp est d’ailleurs plutôt bien écrit, mais le fait de leur donner une voix… Disons que la synesthésie va trop loin pour moi. Je vois que tu te rattrapes sur la longueur, des sons plus que des voix est peut-être plus… Acceptable pour notre cerveau. Disons que moi, des aliments qui te causent pour te dire comment les cuisiner, ça me met aussi mal à l’aise que Sausage Party. Pourtant l’idée est bonne, je préfère largement les moments avec les couleurs et les instruments, qui sont à la fois bien plus parlant et moins… eh bien creepy.

Cela dit c’était un bon rp avec un partenaire qui t’a lâché. Enfin… Comment dire, disons que si on n’est pas passionné de cuisine ça peut être un peu indigeste… Ironique n’est-ce pas ? Je ne vais pas m’attarder là-dessus car finalement Robi découvrait sa capacité, en faire l’étalage est logique et irréfutable. On voit que tu t’es déchiré sur le rp, et c’est plutôt agréable.

On passe donc à…

Tes gains :
Tu gagnes 30M de Berrys Que tu pourras ajouter en FT
75% Des dorikis sur une base de 53D Pour un rp discussion, et en Flashback, je suis désolée. Ce qui nous fait 40 Dorikis
Pour un total de 3633D
Pour les PP&PI, tu gagnes 20PP
Pour un total de +150PP

Je te souhaite une bonne journée La récompense du bidet - Page 2 466668754
PS: j'ai réussi à faire court pour une fois ahahaha

_________________
La récompense du bidet - Page 2 5a4d18a87b5f24650b33530e0f08f33d
https://www.onepiece-requiem.net/t22789-sohalia-niverenhttps://www.onepiece-requiem.net/t22795-agent-sciabola-ft-sohali
Robina Erwolf
Robina Erwolf
Administrateur

♦ Localisation : Archipel Vert
♦ Équipage : Les Glaciers

Feuille de personnage
Dorikis: 3960
Popularité: +220
Intégrité: 170

Ven 23 Juil 2021 - 21:11

Jeskanaille:
 

_________________
La récompense du bidet - Page 2 Hannem10
https://www.onepiece-requiem.net/t21186-termine-robina-erwolfhttps://www.onepiece-requiem.net/t21190-un-robinet-qui-coule
Jeska Kamahlsson
Jeska Kamahlsson
Modérateur

♦ Localisation : Ici et là.
♦ Équipage : Libre Pirate

Feuille de personnage
Dorikis: 6833
Popularité: -507
Intégrité: -481

Lun 16 Aoû 2021 - 15:55

Coucou!

Je passe pour la mission du Malvoulant.

Ce que Jeskadore!
J'aime beaucoup le rythme que avez su insuffler à l'aventure, c'est prenant du début à la fin, je ne me suis pas lassé, et au contraire, je brûlais d'en savoir la fin.
J'ai aussi apprécié la structure du rp, vous avez pris le temps de faire un vraie introduction, et une conclusion à l'aventure, c'est bien car souvent zappé par les joueurs.
Enfin, vous vous êtes tenus à vos rôles respectifs, ce qui montre un vrai travail de groupe, et c'est à encourager, enfin surtout du coté pirate.

Ce que Jeskaméliorerait.
Faites gaffes aux accords. Je sais, c'est une chienlit, notamment les participes passés en fonction de l'auxiliaire. Mais il y a aussi l'accord entre le nom et l'adjectif. Une relecture ça aide toujours.
J'utiliserais plus de synonymes, ou de périphrases, car j'ai noté que vous aviez tous un peu abusé des répétitions.
Enfin, le gros point noir du rp. Il y a eu quelques pointes de grosbillisme. Pas de quoi sanctionner durement, rassurez-vous. Mais, je développerai dans la partie personnelle du commentaire.
Un dernier point. Dans un rp comme celui-ci, je pense qu'il aurait été judicieux de couper le sujet en trois à un moment. Le duel Ed/Robina, le duel Klaus/Sam et les pérégrinations des Minks. Histoire de préserver l'intensité des duels.

Pour vous, Ed et Robina.
Vous vous êtes fait plaisir à écrire ce rp. Ca se voit. Au point où on a l'impression que le combat est écrit à quatre mains, je pense que vous avez dû beaucoup communiquer pour arriver à un tel résultat, bravo! Continuez comme ça!

Mais je ne vous fait pas attendre plus longtemps, je distribue les bonbons!

30% pour le scénario (construction, failles, pertinences,...).
25% pour l'action (combat, fuite, poursuite,...).
15% pour le récompenseur (appréciation personnel,...)
10% pour la forme (orthographe, syntaxe,...)

80% de 220 (à cause du malus blues) plus 10% de bonus multi.

194 dorikis et 50 pp et 50 pi (je te mets autant qu'à Ed, mais en positif)

3827 dorikis 200 pp et 160 pi

_________________
La récompense du bidet - Page 2 V8az

"Il n'y a pas pire aveugle que celui qui refuse de voir."
https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlssonhttps://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
Robina Erwolf
Robina Erwolf
Administrateur

♦ Localisation : Archipel Vert
♦ Équipage : Les Glaciers

Feuille de personnage
Dorikis: 3960
Popularité: +220
Intégrité: 170

Ven 27 Aoû 2021 - 18:44

Jeskalifié!:
 

_________________
La récompense du bidet - Page 2 Hannem10
https://www.onepiece-requiem.net/t21186-termine-robina-erwolfhttps://www.onepiece-requiem.net/t21190-un-robinet-qui-coule
Jeska Kamahlsson
Jeska Kamahlsson
Modérateur

♦ Localisation : Ici et là.
♦ Équipage : Libre Pirate

Feuille de personnage
Dorikis: 6833
Popularité: -507
Intégrité: -481

Mar 14 Sep 2021 - 13:41

Coucou robi,

Je viens pour ton FB!

Ce que Jeskappécie
Tu nous immerge bien avec Robi, tu nous montre un aspect très humain et trop souvent sous exploité d'un personnage sur le forum. C'est bien fait. Le dosage est bon, ça ne vire pas pathos.
Je n'ai pas noté tant de répétitions que ça. Et c'est bien!

Ce que Jeskaméliorerait
Difficile à dire. Ce rp est une épreuve importante et très personnelle que Robina traverse. Cependant, tout n'as pas été excellent. Mais c'est plus sur la forme (quelques étourderies et fautes d'accord) que sur le fond où on sent clairement ta volonté de rendre Robina très humaine.

Le mot de la fin.
kumquat! j'adore ce mot, il rapporte un max au scrabble.

Les récompenses!
Bon comme tu peu taper que jusqu'à 160 dorikis max, je ne vais pas épiloguer sur le barème (et j'ai la flemme, aussi)
133 dorikis 20 pp ety 10 pi
Pour un total de 3960 (allez t'es presque aux 4k) dorikis 220 pp et 170 pi.

Citation :
Un escargophone bleu offert par le père de Robina
Le galion en version 2.0, réparé par les artisans de Sanderr.
Un drapeau du pays de Sanderr à accrocher au mat pour afficher les couleurs de l'île.

Tout ça est validé aussi.

Amuse-toi bien!

_________________
La récompense du bidet - Page 2 V8az

"Il n'y a pas pire aveugle que celui qui refuse de voir."
https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlssonhttps://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
Contenu sponsorisé



Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2